Université SHS Lille 3 – Charles-de-Gaulle

Licence dʼHistoire de lʼart et archéologie – Parcours Archéologie : S5 / UE1
Arthur MULLER – archéologie grecque

RECOMMANDATIONS POUR LA PRÉSENTATION DES DOSSIERS, RAPPORTS ET TER
VERSION 1.5

1. GÉNÉRALITÉS
1.2. Parties. Le dossier ou rapport comportera les éléments suivants, agrafés ou reliés
solidement :
— page de titre (intitulé diplôme, année-semestre / UE et enseignant responsable /
auteur / titre / date ou session / éventuellement illustration significative) ;
— sommaire : le plan du travail ;
— corps du texte, éventuellement avec notes en bas de page (dossier de L3 : 30 000
caractères maximum, espaces et notes comprises, soit environ 12 pages de ± 2500
signes selon prescriptions ci-dessous en Times 12) ;
— bibliographie : une douzaine de titres (pertinents !) maximum ;
— illustration légendée groupée à la suite du texte.
1.3. Présentation générale du texte. Sobriété et clarté !
1.3.1. Polices : police unique pour lʼensemble du travail :
– texte principal : Times, Times New Roman, corps 12 ; ou Helvetica, Arial
corps 10 ;
– notes, bibliographie, légendes de lʼillustration : Times, Times New Roman, corps
10 ; ou Helvetica, Arial corps 9 ;
– pour les éventuelles citations en grec ancien : police SymbolGreek II (ou
passer en clavier grec polytonique avec Times, Helvetica Unicode).
1.3.2. Haut et bas de page : 2,5 cm ; marges droite et gauche : 3 cm (longueur des
lignes : 15 cm) ; texte justifié ; interligne : 1,5 (pour laisser de la place aux annotations
du correcteur).
1.3.3. Pour lʼhabillage du texte, titres et intertitres, se limiter strictement aux styles
suivants : PETITES CAPITALES, gras, italiques (et à leurs combinaisons). En revanche,
bannir le souligné sauf pour mettre un mot en relief dans le corps du texte.
1.3.4. Numérotation des paragraphes selon la norme AFNOR (3 niveaux maximum),
présentation des titres et intertitres (même corps que le texte) :
1. TITRE NIVEAU 1 : PETITES MAJUSCULES + GRAS
1.1. Titre niveau 2 : normal + gras
1.1.1. Titre niveau 3 : normal + gras + italiques
1.1.2. Titre niveau 3
1.2. Titre niveau 2
2. TITRE NIVEAU 1
2.1. Titre niveau 2
2.2. Titre niveau 2
2.2.1. Titre niveau 3
2.2.2. Titre niveau 3
1.3.5. Éviter les paragraphes trop longs et indigestes : il faut les organiser, les articuler
en utilisant toute la gamme de la hiérarchie ci-dessus (on peut ajouter des niveaux,
mais de préférence sans les numéroter : tirets, § et autres artifices ; la numérotation
1

AFNOR étant indigeste au delà de 3 niveaux). Il va de soi que le contenu des § doit
correspondre strictement aux titres et sous-titres.

2. CORRECTION DE LA LANGUE, CORRECTION TYPOGRAPHIQUE
2.1. La langue. Écrire dans un français correct ! Le correcteur orthographique du logiciel de
traitement de texte signale au moins les fautes de frappe, à condition de déclarer « Français »
dans lʼonglet : outils > langue.
2.1.1. Éviter en particulier la langue parlée et la parataxe (juxtaposition de propositions
indépendantes séparées par des virgules) : utiliser les ressources dʼune ponctuation
différenciée (double point, point virgule), de la coordination (mais, ou, et, donc, or ni,
car !) et de la subordination (relatives, circonstancielles…).
2.1.2. Utiliser la ponctuation à bon escient.
2.1.3. Noms propres modernes. Les noms de chercheurs (morts ou vivants) sont
mentionnés dans le texte en corps normal (avec seule majuscule initiale), précédés de
lʼinitiale du prénom ou du prénom complet, mais sans civilité (pas de M., Mme, et
e
surtout pas de Mr [Mister !] ou de M [Maître]). Pour la présentation des noms dʼauteur
dans une référence bibliographique, voir ci-dessous § 3.4.
2.1.3. Noms propres antiques. Toujours avec majuscule ! Attention à utiliser les
graphies et formes usuelles en Français, et non celles rencontrées dans des ouvrages
étrangers (Hérodote et non Herodotus, Eschyle et non Aeschylus, Appien et non
Appian, Antioche et non Antioch, etc.)
2.1.4. Pour les difficultés traditionnelles (accords, conjugaisons, concordance des
temps…), on sʼaidera par exemple des fondamentaux suivants :
M. GRÉVISSE, Le bon usage. Grammaire française (nombreuses éditions depuis 1936)
A.V. THOMAS, Dictionnaire des difficultés de la langue française (1989)

2.2. Correction typographique
Lʼutilisation du traitement de texte implique le strict respect dʼun ensemble de règles de
présentation du texte imprimé. On trouvera ci-dessous quelques rappels élémentaires ; pour le
détail et la solution de toutes les autres difficultés :
Lexique des règles typographiques en usage à lʼimprimerie nationale (plusieurs éditions depuis
1975)
Y. PERROUSSEAUX, Manuel de typographie française élémentaire à lʼusage des personnes qui
4
pratiquent la PAO (Mac et PC) (1995)

2.2.1. Les majuscules sont accentuées (Égypte, Étienne).
2.2.2. Ne pas taper dʼespaces multiples entre les mots, pour provoquer des alignements
(pour ce faire on utilise les tabulations) ou pour quelque artifice que ce soit ; ne pas
introduire non plus dʼespace supplémentaire après des italiques, même si cela facilite la
lecture à lʼécran.
2.2.3. Espaces et ponctuation :
– tous les signes de ponctuation, simples (point, virgule) et doubles (pointvirgule, double point, point dʼinterrogation, dʼexclamation) sont suivis dʼune
espace (espace est féminin en typographie !) ;
– les signes de ponctuation simples (. ,) sont collés au mot qui précède ;
– les signes de ponctuation doubles ( : ; ! ?) sont séparés du mot qui précède
par une espace insécable (sur PC : contrôle-majuscule-espace ; sur Mac :
option-espace).
2.2.4. Signes allant par paire :
– guillemets : utiliser les guillemets typographiques (chevrons) « — » (espace
insécable après le guillemet ouvrant et avant le guillemet fermant). Les
guillemets anglais “-” sont utilisés lorsque lʼon est déjà à lʼintérieur de
guillemets, lʼouvrant collé au mot qui suit et le fermant à celui qui précède ;
2

– parenthèses : la parenthèse ouvrante est collée au mot qui suit, la fermante
au mot qui précède. Les crochets droits [—] remplacent les parenthèses si lʼon
se trouve déjà à lʼintérieur de parenthèses.
2.2.5. Ne pas oublier de mettre une espace, de préférence insécable :
– après ou avant des valeurs chiffrées lorsque celles-ci sont liées de fait au mot,
même abrégé, qui les suit ou qui les précède immédiatement (ex. : 3 ans ;
fig. 9 ; p. 2 ; l. 3 ; n. 6 ; n° 25 ; 3 m ; 20 cm) ;
– dans les noms de personnes, entre le point après lʼinitiale du prénom et le
nom de famille.
2.2.6. Mots abrégés :
– si lʼabréviation ne comporte que la ou les premières lettres du mot, elle se
termine par un point et ne prend pas la marque du pluriel : p. pour page ou
pages / n. pour note ou notes / éd. pour éditeur ou éditeurs.
– si lʼabréviation comporte la ou les premières lettres + la lettre finale
(éventuellement en exposant), elle nʼa pas de point et prend la marque du
o
os
pluriel : n et n pour numéro et numéros / éds pour éditeurs.
– cas particulier : les unités de mesure sont traduites par des symboles (qui ne
sont pas des abréviations !) : lettre initiale sans point (cm / m / km etc.)
2.2.7. Toutes les expressions latines et tous les mots latins sont en italique (ca [sans
point], passim, infra, supra, s.v., op. cit., loc. cit., ibid., in, id., ead., eid., et al. (= et alii),
sq., sqq., sauf « cf. » et « etc. ».
2.3. Quelques erreurs fréquentes à éviter
On nʼécrit pas :
ème

On écrit :
ème

e

Vème, V
s., V° s., V ème, V
s.,
è
è
Vè, V , V è, V
e
5 s. ; 5 e s.
e
I°, Ie, I
première moitié du Vè s.
-370 (signe moins)
ap JC, av JC
après notre ère (!)
BC, AD (anglicismes pour Before Christ, Anno Dei)
p89, p.89, n89, n.89, pl89, pl.89, fig89, fig.89
(pas de point à la fin de lʼabréviation, pas dʼespace
entre mot abrégé et nombre)
n°12, n° 12 / n° 12 à 34
(signe ° pour « degré », pas de marque de pluriel)
3m, 3km, 40cm (sans espace)
3m. / 3km. / 3l. (abréviation avec point, sans
espace)

s. (on admet : Ve, sans exposant)
siècles : chiffres romains, petite majuscule
millénaires : chiffres romains, grande majuscule
er
I s. av. J.-C.
re
e
1 moitié du V s.
av. J.-C., ap. J.-C. (attention à la ponctuation !)
avant notre ère / de notre ère
av. n.è. / de n.è.
a. C. / p. C. (pour ante Christum / post Christum)
p. 89, n. 89, pl. 89, fig. 89
(espace insécable entre le mot abrégé terminé par
un point et le nombre)
o
os
n 12 / n 12 à 34
(lettre o en exposant, os pour le pluriel)
3 m, 3 km, 40 cm, 3 l
(espace insécable entre le nombre et lʼunité de
mesure ; pas de point final pour les symboles des
unités de mesure)
12,5 m (unité de mesure après la valeur chiffrée
avec décimale ; virgule)
V

12m5 (unité de mesure insérée dans la valeur
chiffrée)
12.5 m (point au lieu de virgule : anglicisme)
N / E / S / O / NORD, EST
W (anglicisme pour West)
e
e
échelle 1 : 50 000, 1:100, 1/100 , 1/6
les grecs, les athéniens, les romains

nord, est, sud, ouest
(points cardinaux non abrégés, tout en minuscules)
échelle 1/50 000, 1/100, 1/6
les Grecs, les Athéniens, les Romains
(majuscule aux noms propres)
lʼagora grecque, le temple égyptien, le forum
romain
(minuscule pour les adjectifs)
Alex Tartempion a démontré que…
L. Robert pense que…,
les travaux de Marie-Christine Hellmann…
(nom propre en minuscules avec seule majuscule
initiale, précédé du prénom ou de lʼinitiale du
prénom, mais sans civilité)

lʼagora Grecque, le temple Égyptien, le forum
Romain
Mr TARTEMPION a démontré que…
M. (ou Monsieur) ROBERT pense que
Les travaux de Mme HELLMANN

3

les fouille ont mis à jour une construction…

les fouille ont mis au jour une construction…
mais : je mets mon agenda à jour

3. NOTES, B IBLIOGRAPHIE ET PRÉSENTATION DES RÉFÉRENCES
3.1. Renvois bibliographiques. Réserver les notes (en bas de page, numérotation continue
automatique) à lʼappui bibliographique, les renvois étant donnés sous la forme abrégée :
AUTEUR date, p. 000-000 (exemple : GARLAN 2000, p. 5-9). Le nom dʼauteur est en PETITES
MAJUSCULES avec Grande Majuscule Initiale : GARLAN .
3.2. Présentation de la bibliographie. Donner la bibliographie utilisée (une douzaine de titres
au maximum) en fin de dossier, dans lʼordre alphabétique (quel que soit le statut : ouvrage,
article…), en deux colonnes : lʼune pour les abréviations AUTEUR date, lʼautre pour le
développement des abréviations = référence complète, comme dans lʼexemple ci-dessous :
BIBLIOGRAPHIE
BOUSQUET 1993

J. BOUSQUET, « La tholos de Delphes et
préeuclidiennes », BCH 117 (1993), p. 285-313

les

mathématiques

GARLAN 2000

Y. GARLAN, Amphores et timbres amphoriques grecs. Entre érudition et
idéologie. Mémoires de lʼAcadémie des Inscriptions et Belles Lettres 21
(2000)

SALVIAT 2001

F. SALVIAT, « Les Nyktophylaxia, lʼenfermement de la truie et les
Thesmophories de Délos dʼaprès ID 440+456 », dans J.-P. BRUN, Ph.
JOCKEY (éd.), Technai. Technique et Sociétés en Méditerranée. Hommage
à Marie-Claire Amouretti (2001), p. 735-747

3.3. Titres des revues. Pour les abréviations des titres des revues et collections, utiliser la liste
de la Archäologische Bibliographie (= abréviations de Dyabola, consultable sur le site Internet
du Deutsches archäologisches Institut :
< http://www.dainst.org/de/content/abzukuerzende-Werke?ft=all >
Pour les revues qui ne figurent pas dans cette liste, donner le titre développé, sans abréviation.
3.4. Présentation des références bibliographiques. Il existe plusieurs normes de
présentation des références bibliographiques, plus ou moins lourdes et longues à mettre en
œuvre : elles varient selon les pays, selon les domaines scientifiques, mais aussi selon les
revues ou supports éditoriaux. Pour les travaux remis aux enseignants dʼarchéologie grecque,
fournir des références complètes, en respectant rigoureusement les conventions légères en
usage dans les publications de lʼÉcole française d'Athènes, illustrées par les exemples suivants
(bien respecter casse, habillage, ponctuation et séparateurs) :
3.4.1.Ouvrages :
INITIALE PRÉNOM MAJUSCULE NOM AUTEUR EN PETITES MAJUSCULES
MAJUSCULE, Titre de lʼouvrage en italiques (date de parution entre parenthèses)

AVEC

INITIALE

R. ÉTIENNE, C. MÜLLER, F. PROST, Archéologie historique de la Grèce antique (2000)
R. MARTIN, L'urbanisme grec antique2 (1974)
En cas de réédition, le n˚ dʼordre de lʼédition citée est indiqué en exposant juste après le
titre.

3.4.2. Monographies dirigées :
G. DUBY (dir.), Histoire de la France urbaine 1 (1980)

3.4.3. Collections ou séries :
Y. GRANDJEAN, Recherches sur lʼhabitat thasien à lʼépoque grecque, EtThas 12 (1988)
A. QUEYREL, Amathonte IV. Les figurines hellénistiques de terre cuite, ÉtChypr X (1988)

3.4.4. Actes de colloques et articles dans des actes :
M. PIÉRART (éd.), Polydipsion Argos. Argos de la fin des palais mycéniens à la constitution de
lʼÉtat classique, Actes de la Table ronde de Fribourg (7-9 mai 1987), BCH Suppl. XXII (1992)
e

e

Cl. ROLLEY, « Argos, Corinthe, Athènes. Identité culturelle et modes de développement (IX -VIII
s.) », dans M. PIÉRART (éd.), Polydipsion Argos [= titre abrégé du colloque], BCH Suppl. XXII
(1992), p. 37-49.

4

3.4.5. Articles de revue :
INITIALE PRÉNOM MAJUSCULE NOM AUTEUR EN P ETITES MAJUSCULES AVEC INITIALE
MAJUSCULE, « Titre de lʼarticle entre guillemets typographiques », Nom abrégé de la revue en
italiques, tome chiffre arabe seul corps normal (date de parution entre parenthèses), p. 00-00
M. TRÜMPER, « Das Quartier du théâtre in Delos, Planung, Entwicklung und Parzellierung eines
"gewachsenen" Stadtviertels hellenistischer Zeit », AM 117 (2002), p. 267-330

3.4.6. Catalogues :
Trésors dʼorfèvrerie gallo-romains, Exposition Paris-Lyon 1989 (1989)

3.4.7. Thèses inédites:
E.N. PLATON, The Workshops and Working Areas of Minoan Crete. The Evidence of the Palace
and Town of Zakros for a Comparative Study, Ph.D., University of Bristol (1988)

3.4.8. Articles de dictionnaire ou dʼencyclopédie :
INITIALE PRÉNOM NOM AUTEUR, Titre abrégé = sigle usuel de lʼencyclopédie tome chiffre arabe
seul corps normal (année parution du tome), s.v. [= sub verbo] « Titre de lʼentrée ou de lʼarticle
entre guillemets », pagination
J.-Ch. B ALTY, LIMC I (1981), s.v. « Antiocheia », p. 840-851
P. DEMARGNE, H. METZGER, RE IX A 2 (1967), s.v. « Xanthos », col. 1381
DA
EAA
DNP
LIMC
RE

DAREMBERG, SAGLIO, POTTIER, Dictionnaire des Antiquités grecques et romaines
Enciclopedia dellʼArte Antica
Der Neue Pauly
Lexikon Iconographicum Mythologiae Classicae
PAULY, WISSOWA, KROLL, Realenzyklopädie der Altertumswissenschaft

3.5. Titres en langues étrangères. Respecter scrupuleusement lʼorthographe des langues
étrangères. Attention aux habitudes propres à chaque langue :
– en allemand, les noms (propres et communs) prennent une majuscule.
– en anglais, dans les titres dʼouvrages (mais non dʼarticle !), tous les mots prennent
une majuscule, à lʼexception des outils grammaticaux (the, of…).
3.6. Précision de lʼappui bibliographique. Les renvois se font toujours à une ou des pages
précises de la référence concernée. De même, dans la bibliographie, toujours mentionner les
pages concernées dans un ouvrage dont le sujet est plus général que celui du dossier.

4. ILLUSTRATION
Dans les travaux dʼhistoire de lʼart et dʼarchéologie, lʼillustration ne constitue en aucun cas une
« annexe ». Elle fait partie du travail et concourt autant que le texte à la démonstration ou à la
qualité du dossier.
4.1. Appels de figure. Inclus dans le texte et entre parenthèses, sous la forme unique (fig. 1),
(fig. 2), etc., quel que soit le type de document (plan, photographie, dessin…).
4.2. Légendes. Chaque figure est accompagnée dʼune brève légende, dactylographiée, qui en
constitue le titre, complétée du crédit = origine de lʼillustration entre parenthèses :
er

Fig. 1 : Plan schématique de Délos : zones fonctionnelles au I
VENETAS 1985, fig. 12)

s. (dʼaprès P APAGEORGIOU

4.3. Les figures. Elles sont données en nombre raisonnable, mais choisies de façon à bien
soutenir toutes les parties du texte. Au-delà dʼune simple illustration, elles constituent un
support dʼinformation autonome qui doit être aussi soigné que le texte :
– reproduction : scanner à une résolution qui donne une bonne lisibilité au document
imprimé (sinon : photocopier !)… Éviter la photographie numérique du document
(généralement mal éclairée, déformée et floue) ;
– présentation : veiller au cadrage, supprimer les bords noirs des photocopies,
supprimer la numérotation et la légende primitives ;
– information : ne pas hésiter à personnaliser et rendre parlantes les figures par des
ajouts (flèches, encadrés, surlignages de couleur etc.).
5

5. MEMENTO DES PRINCIPAUX SIGNES DE CORRECTION
Pour comprendre les annotations du correcteur de votre travail :
5.1. Correction du fond et de la langue
HS

hors sujet

!

attention, ou : erreur (point dʼexclamation dans triangle)

P

Parataxe (P encadré)

Fr

Français : faute contre la langue

o

faute dʼorthographe

inc

incorrection

md

mal-dit = expression impropre ou mal choisie

5.2. La correction typographique
t

faute contre la typographie

it

italiques (souligné simple)

p cap

petites capitales (souligné double)

maj

majuscules souligné triple)

bdc

bas de casse = minuscule

rom

corps normal, sans habillage
espace à supprimer ou réduire
espace à introduire
supprimer

* *
*

6