You are on page 1of 7

Ensemble, on persévère… encore plus!

1) Catégorie :

Programme ciblé

2) Problème de départ :

En 2010, l’école secondaire Thérèse-Martin cherchait une autre option au programme
d’accompagnement rapproché des élèves à risque (PARER) qu’elle ne pouvait offrir à ses
élèves, étant la seule école de la région à ne pas être visée par la Stratégie
d’intervention Agir autrement (SIAA) et son financement.

Parallèlement, les intervenantes du Carrefour jeunesse-emploi de D’Autray-Joliette
(CJE) ont constaté, à travers les différents parcours et récits scolaires de jeunes
décrocheurs qui fréquentent l’endroit, qu’un profil particulier de décrocheurs se
dessinait : le profil discret. Ce dernier a cependant peu fait l’objet de programmes de
lutte au décrochage scolaire.

3) Objectifs :

Intervenir auprès d’un élève qui démontre des signes de désengagement scolaire.

Développer chez l’élève de nouvelles connaissances et aptitudes ainsi que des
compétences personnelles et sociales, par des ateliers adaptés à sa réalité et
applicables au contexte scolaire.

Permettre à l’élève d’identifier ce qui le valorise et le motive à l’école.

Développer l’estime de soi et l’autonomie chez le jeune.

Maximiser les chances de réussite des élèves.

Augmenter le taux de diplomation dans la MRC de Joliette.

4) Milieu de réalisation :

École secondaire

Familles

Communauté (bénévolat au sein de la communauté)

5) Clientèle visée :

Les élèves dont le profil correspond aux critères suivants :
o

Élèves de 3e et 4e année du secondaire, ayant cumulé un retard scolaire d’une année
ou plus;

o

Élèves ayant des échecs répétés dans les matières de base, surtout en
mathématique et français;

Cette fiche est tirée du site Web suivant : www.coeureaction.qc.ca.

Page 1 sur 1

o

Élèves qui ne font pas leurs travaux scolaires;

o

Élèves qui présentent un taux d’absentéisme à la hausse;

o

Élèves discrets, désengagés et sous-performants, n’ayant pas nécessairement de
service accessible pour leur situation;

o

Élèves ne présentant pas de troubles de comportement, de problèmes de santé
mentale ou de toxicomanie et n’utilisant pas un service d’aide de l’école (exemple :
orthopédagogie);

o

Parents de l’élève démontrant une ouverture et une collaboration à la participation
de leur jeune au projet.

6) Mots clés :

Ensemble, on persévère… encore plus!, coeuréaction, partenariat école-famillecommunauté, décrochage scolaire, profil discret, soutien à l’apprentissage, bénévolat.

7) Description :

Le projet Ensemble, on persévère… encore plus! vise à contrer le désengagement et le
décrochage scolaires en offrant un accompagnement soutenu, à la fois individualisé et de
groupe, auprès d’élèves à risque de 3e et 4e secondaire ayant un profil discret. Une
équipe, incluant les parents, les enseignants, l’intervenante du Carrefour jeunesse-emploi
et des membres de la communauté, est mobilisée autour des élèves ciblés dans le but de
faire ensemble la différence. Tous sont mis à contribution tout au long du programme.

Les élèves à risque ayant un profil discret sont invités à participer à ce programme
d’engagement scolaire et communautaire pour une période de deux ans. L’élève
rencontre régulièrement l’intervenante du projet et est amené, à travers un plan d’action, à
se fixer des objectifs scolaires, personnels et sociaux, et à mettre en place des moyens
concrets dans le but de les atteindre. Les jeunes du projet se rencontrent aussi en groupe
tous les lundis matin, à la première période (Petits-Matins), et ont aussi l’occasion de vivre
une expérience de groupe à travers des activités offertes sur l’heure du dîner et des
activités de bénévolat proposées en cours d’année.

Les parents des élèves participant au projet ont également l’occasion de se rencontrer
pour échanger sur les enjeux de leur rôle de parents, s’encourager et se soutenir
mutuellement. Des intervenants externes abordent avec eux des thèmes susceptibles de
les outiller dans leur rôle de parent. Une communication individuelle a aussi lieu dans le
but d’outiller et d’appuyer les parents dans leur rôle de première importance auprès de
leur enfant.

Un suivi des progrès du jeune est assuré auprès des enseignants, ce qui permet de
partager avec ces derniers les efforts mis en place par le jeune afin d’atteindre les
objectifs qu’il s’est fixés et de valider si ces efforts se reflètent en classe.

Un suivi est effectué auprès du jeune ayant terminé sa participation de deux ans au
projet. L’intervenante du projet peut alors lui offrir son soutien au besoin et le diriger vers
les outils développés en cours de projet ou les ressources externes susceptibles de
l’aider.

8) Étapes de réalisation :
I.

Concertation avec le comité « prévention de l’abandon scolaire » (PAS) de Joliette.

Cette fiche est tirée du site Web suivant : www.coeureaction.qc.ca.

Page 2 sur 2

II.

Embauche de l’intervenante (ressource externe ou attribution du mandat à une
personne à l’interne) et formation.

III.

Appropriation du cadre et compréhension des objectifs.

IV.

Programmation des activités et planification des interventions en lien avec l’offre de
service propre à chaque CJE.

V.

Inventaire des partenaires potentiels.

VI.

Prise de contact avec les partenaires et amorce de la collaboration.

VII.

Mise sur pied d’un comité de sélection des élèves admissibles au projet.

VIII.

Recrutement des élèves.

IX.

Rencontre avec le jeune et mise en place d’un plan d’action. Même démarche avec les
parents.

X.

Accompagnement du jeune et des parents tout au long du projet.

XI.

Implication des enseignants et du personnel scolaire.

9) Activités/Interventions :

Les principes d’intervention du projet sont basés sur l’approche systémique et
l’entretien motivationnel.

Les Petits-Matins : tous les lundis, à la première période, les jeunes partagent un petit
déjeuner (souvent des muffins faits par les jeunes eux-mêmes) afin de démarrer la
semaine en douceur. C’est l’occasion pour eux de partager ce qu’ils ont vécu durant
leur fin de semaine et d’échanger sur un sujet susceptible de leur offrir des outils ou
une réflexion avec l’intervenante du projet ou un intervenant externe. Cette causerie
peut prendre différentes formes : une animation sur la conciliation travail-étude, une
présentation des différents intervenants et services offerts dans l’école, etc.

Activités de groupe : le groupe est un aspect important du projet. Il permet aux jeunes
de se créer un réseau d’alliés, de vivre le mentorat par les pairs et d’accroître leur
confiance en soi. L’école met à la disposition du groupe un local. Les jeunes y ont accès
avant le début des cours, durant les pauses ou sur l’heure du dîner, pour de l’aide aux
devoirs ou pour des discussions entre eux.
Certaines activités de groupe (exemple : dîner-pizza) sont organisées à des moments
clés durant l’année. Le but de ces activités est de permettre aux élèves de créer des
liens significatifs, mais également de leur offrir un moment pour décompresser lors
d’une période tendue, par exemple lors des examens.

Périodes d’aide aux devoirs : ces périodes, offertes aux jeunes le matin, avant les cours
et sur l’heure du dîner, sont supervisées par l’intervenante du projet. Celle-ci est ainsi
en mesure d’offrir des stratégies efficaces d’étude et de mémorisation, adaptées à la
personnalité de chacun.

Plan d’action : un plan d’action est établi avec l’élève afin de fixer des objectifs clairs
sur les plans scolaire, social et personnel, et de mettre en place des moyens concrets
pour les atteindre. Un plan d’action plus informel est adopté avec les parents dans le
but de déterminer des actions concrètes à poser afin de soutenir leur enfant. L’élève et
ses parents signent un formulaire d’engagement dans lequel le jeune, conscient de ses
difficultés, s’engage à se mettre en action afin de les surmonter et les parents, bien au
fait des problèmes de leur enfant, s’engagent à s’investir afin de l’appuyer dans sa
démarche.

Bénévolat individuel et en groupe : lors de son entrée dans le projet, l’élève s’engage à
faire une dizaine d’heures de bénévolat individuel dans sa communauté ou dans l’école.
Des activités de bénévolat de groupe sont aussi proposées aux élèves durant l’année,

Cette fiche est tirée du site Web suivant : www.coeureaction.qc.ca.

Page 3 sur 3

leur permettant d’apprendre à mieux se connaître, de découvrir leurs forces et de sortir
de leur zone de confort. Pour ces activités, le groupe rencontre, au préalable, un
représentant de l’organisme communautaire qui vient décrire son organisation et
l’activité qui aura lieu. Une rétroaction a toujours lieu dans le Petit-Matin qui suit
l’activité bénévole afin d’amener les jeunes à parler de leur expérience. En ce qui
concerne l’implication individuelle des jeunes, elle est traitée à l’intérieur du plan
d’action de l’élève.

Ateliers destinés aux parents : des rencontres sont organisées par la responsable du
programme à raison d’une fois toutes les six semaines. Elles se veulent un espace
d’échange et de partage entre les parents. Un intervenant invité vient également
discuter d’un sujet lié à la réalité des parents (relations parent-adolescent,
toxicomanie, autorité parentale, etc.).

Suivis auprès des enseignants : des suivis sont assurés auprès des enseignants de l’élève
dans le but de les outiller à intervenir auprès des élèves ayant un profil discret, de les
amener à voir les forces et les efforts fournis par ces derniers. Des rencontres de
médiation enseignant-élève ont aussi lieu, au besoin, afin de rendre la relation plus
harmonieuse et ainsi permettre à l’élève de se concentrer sur ses apprentissages.
L’enseignant peut ainsi devenir plus facilement un allié vers qui l’élève se tourne pour
chercher des solutions au besoin.

Suivis auprès des pairs (les satellites) : les amis des élèves participant au projet sont
également mis à contribution puisqu’ils exercent une grande influence sur eux. Ils sont
invités à être en contact avec le groupe et l’intervenante lors des activités de groupe
(dîner-pizza). Des interventions sont effectuées, surtout de manière informelle, pour
amener ces jeunes à adopter une attitude favorable face à l’école et ainsi devenir un
allié pour l’élève participant au projet. Il arrive aussi, à l’occasion, que des
interventions individuelles plus formelles aient lieu.

10) Ressources nécessaires :

Ressources humaines :
o

Intervenante du CJE

o

Partenaires communautaires ainsi que leurs intervenants (ateliers, conférences, lieu
de bénévolat)

o

Personnel scolaire

o

Parents

Infrastructures
o

Local à même l’école destiné à l’intervenante pour les rencontres avec les élèves.

Ressources financières :
o

Contribution financière de l’école

o

Contribution financière du Carrefour jeunesse-emploi de D’Autray-Joliette

o

Contribution financière de l’organisme Réunir Réussir (R2)

11) Rôle des acteurs :

Intervenante du CJE
o

Recruter les élèves admissibles au programme;

o

Établir un plan d’action avec l’élève;

Cette fiche est tirée du site Web suivant : www.coeureaction.qc.ca.

Page 4 sur 4

o

Assurer un suivi attentif et régulier auprès de chaque élève et de ses parents;

o

Planifier et animer les rencontres d’élèves, individuelles ou en groupe;

o

Planifier et animer les rencontres de parents, individuelles ou en groupe;

o

Assurer un suivi auprès du personnel scolaire et de la direction;

o

Inviter des partenaires communautaires aux déjeuners-causeries (Petit-Matin) et aux
ateliers destinés aux parents;

o

Mettre en place des activités de bénévolat en groupe (établir un contact avec les
partenaires, préparation des jeunes et rétroaction).

Partenaires communautaires
o

Participer à l’élaboration préliminaire du projet;

o

Rendre disponibles leurs intervenants pour animer une causerie ou un atelier auprès
des élèves ou des parents;

o

Offrir des occasions de bénévolat aux élèves du programme;

o

Participer financièrement au programme.

Personnel scolaire
o

Collaborer avec l’intervenante pour harmoniser les actions posées auprès de l’élève;

o

Assurer un suivi auprès de l’intervenante afin de lui permettre d’intervenir
rapidement auprès de l’élève, en cas de besoin.

Parents
o

Participer activement aux rencontres avec l’intervenante;

o

S’engager à développer la relation avec son enfant;

o

Participer à des rencontres de groupe de parents et à des ateliers thématiques liés à
la réalité du parent;

o

S’engager à mettre en place les stratégies d’intervention suggérées par
l’intervenante auprès de son enfant.

Élève
o

S’engager à développer des stratégies d’apprentissage et à utiliser les outils qui lui
conviennent pour être un élève efficace;

o

Participer, conjointement avec l’intervenante, à l’élaboration de son propre plan
d’action;

o

Participer et contribuer aux rencontres de groupe et aux Petits-Matins;

o

Effectuer un certain nombre d’heures de bénévolat individuel (10 heures) et de
bénévolat en groupe.

12) Résultats de l’expérimentation/Fondements scientifiques :

Le programme Ensemble, on persévère… encore plus! se veut une adaptation du
programme Check and Connect dont fait mention le Rapport du Groupe d’action sur la
persévérance et la réussite scolaires au Québec (2009) et qui, selon ce rapport, a
démontré son efficacité.

Quelques statistiques en lien avec le programme :
Pour la période de 2010 à 2013, 31 jeunes ont participé au projet Ensemble, on
persévère… encore plus! Rappelons que 84 % d’entre eux étaient en échec dans une
majorité de matières à leur entrée dans le projet. À l’été 2014, 87 % des élèves

Cette fiche est tirée du site Web suivant : www.coeureaction.qc.ca.

Page 5 sur 5

participant au projet ont obtenu un diplôme et 94 % ont atteint ou dépassé leurs
objectifs. Si l’on inclut les jeunes dits « satellites », ce sont 74 élèves qui ont été
rencontrés par l’intervenante du projet durant la période mentionnée.

13) Facteurs de protection ou déterminant de la réussite visés :
Vous pourrez trouver une description détaillée des facteurs de protection dans le Coffre à outils
(p. 23 à 31) associé au Guide d’élaboration d’un plan d’action de partenariat É-F-C selon une
approche écosystémique, deux documents auxquels vous pouvez accéder gratuitement dans la
section « Guide et Coffre » du site Coeuréaction.

Système Enfant/Élève :
o

Perception de sa compétence

o

Relations avec les pairs

o

Compétence à lire et à écrire

Système Famille :
o

Participation des parents à l’école

o

Place de la scolarisation dans la famille

Système Classe :
o

Perception et attitude des enseignants

Système Communauté :
o

Mobilisation à l’égard de l’école et de la réussite éducative

o

Services extrascolaires

14) Matériel associé au projet :

Site du CREVALE : outils d’intervention à utiliser auprès des parents et des jeunes
http://www.crevale.org/

Site Allô prof : stratégies d’études pour les jeunes
www.alloprof.qc.ca

Banque d’outils d’intervention du Carrefour jeunesse-emploi de D’Autray-Joliette
(estime de soi, gestion des émotions, habiletés sociales, conciliation travail-étude,
intelligences multiples, etc.)

15) Information complémentaire :

L’information contenue dans cette fiche a été tirée principalement d’une entrevue
téléphonique avec Anne-Marie Lapointe, coordonnatrice du programme Ensemble, on
persévère… encore plus! au Carrefour jeunesse-emploi de D’Autray-Joliette.

Site Internet : http://carrefourjeunesseemploi.org/2012/09/ensemble-on-persevere/

Cette fiche est tirée du site Web suivant : www.coeureaction.qc.ca.

Page 6 sur 6

16) Contact :

Anne-Marie Lapointe
Coordonnatrice d’Ensemble, on persévère… encore plus!
Carrefour jeunesse-emploi de D’Autray-Joliette
580, rue Richard,
Joliette (Québec) J6E 2T4Tél. (CJE) : 450 755-2226, poste 130
Tél. (École) : 450 758-3620, poste 25368
Courriel : anne-marie.lapointe@cjeaj.qc.ca
http://carrefourjeunesseemploi.org/2012/09/lapointe-anne-marie/

Cette fiche est tirée du site Web suivant : www.coeureaction.qc.ca.

Page 7 sur 7