"Quand tu es dans la merde, ne dis rien, et essaye de donner l'impression de savoir ce que tu fais...

"

L'origine de la paix de Dieu En 989, un étrange concile, décide de réglementer une des composantes de la société médiévale : la guerre (la plus grande source de profit) . A cette époque, l'ordre Carolingien est totalement bafoué. En effet, l'autorité royale n'a plus aucune prise sur les nombreux seigneurs, s'arrogant peu a peu les pouvoirs de justice valables sur leurs territoires sans en rendrent comptent a l'autorité royale et disposant des biens et des hommes de leurs "ban" . L'église tentera alors de modérer les seigneurs et leurs guerres privées.

Le concile de Charroux Ce concile se tient dans le territoire d'Hugues Capet, dans le Poitou en présence des reliques sacrés des saints locaux, sortis des cryptes pour l'occasion. Elles sont apportées en plein champ, déchaînant l'émotion et la ferveur populaire. Certains puissants, relations ou parents des moines, sont là aussi. Il suivit le concile local du Puy (987), tenu par des évêques et des moines réformateurs, en réaction avec les grandes violences du temps. D'autres suivront : le concile de Narbonne (990), un nouveau concile (qui cette fois se veut général), au Puy ( 994) puis dans le Limousin et dans le Lyonnais. Dans la Bourgogne, le concile de Verdun-sur-le-Doubs (1020) relance le mouvement de paix. Les Clunisiens, très actifs, s'efforcent de l'étendre au Nord de la Loire (assemblée de Compiègne, devant le roi Robert II "le Pieux" , en mai 1023) . En 1030, la paix de Dieu se répand entièrement en Aquitaine (concile de Limoges et de Bourges) . règle

La

Ai nsi, l'église entendait limiter les prélèvements et les abus et elle incita les chevaliers (principaux fauteurs de troubles), lors des assemblées de paix, à jurer sur les reliques sacrées. Certains évêques, comme celui de Bourges, constitueront des milices paysannes pour lutter contre les débordements des châtelains.

Ainsi le concile de Charroux, imposa un code (une règle, instituée : la paix de Dieu) destiné a remettre de l'ordre dans cette mauvaise société. L'église obtint ainsi des seigneurs et des chevaliers, sous peine de châtiments ecclésiastiques, l'arrêt des exactions envers les paysans et les églises dans un rayon de trente pas autour du Saint bâtiment (en cas de guerre, le paysan doit pouvoir y trouver refuge sans péril) . L'application de la règle est garantie par un engagement solennel (le serment de paix), que les participants aux conciles prêtent eux-mêmes et s'efforcent d'obtenir des grands. Des prescriptions de jeûne accompagnent les résolutions. La violation du serment et des sentences conciliaires entraîne des sanctions ecclésiastiques : anathème, excommunication. En effet, les seigneurs et les chevaliers ne pouvaient dorénavant, forcer l'enceinte des églises et y prélever quoi que se soit. Il ne pouvaient non plus, s'attaquer à la personne des clercs non armés, ni arrêter vilains et vilaines et les rançonner. Leur était interdit de s'en prendre aux marchands et à leurs biens.

Pour l'installation, téléchargez l'archive disponible sur le site officiel enregistrez-la où vous le souhaitez, puis décompressez-la. Ensuite, double-cliquez sur le fichier pdfsam. La fenêtre de Pdfsam apparaît alors à l'écran... Aller dans l’onglet settings choisir la langue puis clic sur save (pour que ça marche quitter et relancer Pdfsam). La fenêtre principale a 2 autres onglets Merge & Split: Merge: (GROUPER) c'est ici que vous pourrez fusionner plusieurs fichiers PDF pour n’en obtenir qu’un seul. Split: (DEGROUPER) cet onglet comprend toutes les fonctionnalités nécessaires au découpage d'un document PDF en plusieurs fichiers. Par exemple, Pdfsam peut extraire chaque page d’un PDF pour en faire un nouveau fichier indépendant, créer un fichier ne contenant que les pages paires ou impaires, etc.

Fusion
-Dans l'onglet Merge, cliquez sur le bouton ajouter afin de sélectionner les fichiers PDF à fusionner. (Rappelons que pour sélectionner plusieurs fichiers d'un même répertoire, il suffit de cliquer simultanément sur la touche [Ctrl] de votre clavier). -Lorsque vos fichiers sont sélectionnés, ils apparaissent dans un tableau donnant diverses informations (nom et emplacement du fichier, nombre de pages du document original, suivi du nombre de pages sélectionnées). -Dans cette dernière colonne, la mention All signifie que tout le document est sélectionné ; Pour ne sélectionner que certaines pages, double cliquez dans la cellule, puis entrez une plage de pages (Par exemple, saisissez 12-17 si vous souhaitez fusionner les pages 12 à 17, celles-ci étant incluses). -Les fichiers sont fusionnés dans l'ordre dans lequel ils apparaissent dans le tableau. Pour changer cet ordre, utilisez les boutons monter et descendre. Pour retirer l'un des fichiers de la liste, sélectionnez la ligne à supprimer, puis cliquez sur le bouton enlever. -Dans le champ Destination output file, entrez l'emplacement du nouveau fichier avec parcourir résultant de la fusion des documents sélectionnés. Pour l’enregistrer à la place d’un des documents pdf (pour le remplacer), effectuez un clic droit sur l'une des lignes du tableau, puis sélectionnez l'option définir le fichier de sortir. Le champ Destination output file sera renseigné automatiquement par le même emplacement que celui de la ligne sélectionnée. -Enfin, cliquez sur le bouton exécuter pour lancer le processus de fusion (plus ou moins rapide selon le nombre et la taille des documents).

Découpage
-Le découpage s'effectue dans l'onglet Split. -Cliquez tout d'abord sur le bouton Parcourir (le 1er en haut) pour sélectionner le fichier PDF à découper. Plusieurs options de découpage sont ensuite à votre disposition :