You are on page 1of 34

tout-en-un .

pdf
(jur77)
[titre :] Qui garde les gardiens de la justice à Strasbourg ?
ou
Une décision « bonne pour l'Orient »
par
(voir aussi le nom
[auteur:] S.P.
de l’ expéditeur, (x) Page 13/34
[source:] (x) http://steprom.atwebpages.com/
<----------- \<CTRL+clic sur x
[version / date:] « 2013.06 » / 2013-06-39 14:30
pour suivre le lien>
[motto de l' auteur:]Qu' est- ce qui ne va pas avec les signatures dans ces images ?

fig(1)
fig(2)
fig(1+2)=superposition(1) et (2)- - <CTRL+clic sur x pour suivre le lien------->[détails:voir (x) Page11/34 et suiv.]
[résumé dans une phrase:] Cet article traite d' une falsification de signatures dans une
décision judiciaire sous l’ entête de la 1ère Section de la Cour Européenne des Droits de
l'Homme(« Cour EDH ») , délivrée par poste, et la réponse générée sur ce fait par les
autorités judiciaires européennes et d' autres organisations non -gouvernementales.
[résumé :] En droit, pour déclencher l' investigation d'une infraction, cause de
préjudice d' une personne physique (par ex. falsification de signatures d'une décision de
justice ou obstruction d' accès de la personne physique au même document, c'est a dire un
abus du bureau du registraire /greffier), une règle procédurale d' EuroJust réclame la
présence d' un 2ème préjudice - de prestige, d' autorité, etc - d' une tierce personne morale,
généralement institutions nommées ci-après « tiers » ; « per a contrario » : pas de préjudice
signifie pas d' investigation .
En fait,
--les tiers , parmi d'autres: la (1ère Section de la ) Cour EDH, l' APCE (Assemblée
Parlementaire) et le Comité des ministres du Conseil de l' Europe,, relativisent, surtout par
silence, le droit d' accès aux documents publics par moyens de ___ publication ___ judiciaire
par écrit (concrètement, l' accès à la décision no. 54534/99 qui devrait être , mais selon les
apparences, n'est pas publiée dans «Reports of judgments and decisions / Recueil des Arrêts
et décisions , 2001-VII» par Heymanns C., ISBN-10 : 3452254658; 530 pages) ;
--les tiers ne déclarent aucun préjudice concernant ladite ___ non publication ___
judiciaire par écrit; et par conséquent « per a contrario » de ladite règle, aucune investigation
n' est pas démarrée à EuroJust ;
--un Parquet national a rejeté une plainte pour infraction de faux «a l'encontre d'une juridiction internationale» à cause d' un traité, malgré aux opinions différentes dans la doctrine .
#o.

1

[table des matières:]
#########
introduction , ou « intro» . . . . . . . . . . (x) page 2/34
disponible aussi en fichier du type .pdf séparé : intro.pdf

#i.

#ia.

#ii.
#iii.

#a.
#b.

somme de contrôle / CRC32 …..................................................
« micro »# # # # # # # # # brève lettre (micro- pétition)
préétablie d' adhésion par courriel, nommée « micro » . . . . . . . . (x) Pag.4/34
en fichier séparé : micro.pdf
somme de contrôle / CRC32: ….........................................
« attach »# # # # # # # # # attachement pour micro-lettre . . . . . . . (x)Pag.7/34
en fichier séparé : attach.pdf
somme de contrôle/CRC32(Compatible: Total Commander 7.03)attach.pdf 524C69FF
[ a vérifier avec :total commander/ files/ verifyCRC]
« mini »# # # # # # # # # lettre minimale, ou « mini » . . . . . . .
pag.14/34
en fichier séparé : mini.pdf
somme de contrôle / CRC32: …......................................
« maxi »# # # # # # # # # lettre étendue, ou « maxi » . . . . . . . .
pag.17/34
en fichier séparé : maxi.pdf
somme de contrôle / CRC32: ….....................................
# # # # # # # # #Annexes – liste des fichiers . . . . . . . . . . . . .
pag.34 /34
ou «list[e] .pdf »
# # # # # # # # #Annexes – chronologie . . . . . . . . . . . . . . . .pag.34/34
ou «chrono[a30ii] .pdf »

#o. intro (contenu de « intro.pdf ») # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # #
INTRODUCTION
Note préalable :
A l' attention de ceux qui ne disposent que d' environ 5 min ou qui favorisent l'essentiel au
détriment des détails : passer directement à la (x) Pag.3/34 ; c'est un raccourci vers la
première variante nommée « micro » (micro- pétition par courriel ; voir la table des
matières) ; cette-ci pourrait être un point de départ pour les autres variantes.
L’ idée principale
mise en discussion : le système judiciaire actuel est-t-il suffisant
pour maintenir l’ ordre social, ou il est nécessaire de le “ renforcer ” par moyens
extra- judiciaires, dont la restriction de l’ accès aux documents publics ?
L' événement principal
est une atypique, bizarre – et, au moins, douteuse, quant à son authenticité - émission de
documents sous l’ entête d’ une institution judiciaire européenne .
Cet événement a
été suivi de plusieurs tentatives d' un justiciable intéressé de l' élucider - y compris devant
d' autres autorités judiciaires - sans aucun résultat utile, dans un contexte généralement nonamiable pour l' accès au documents publics.
L' auteur ne se propose pas une analyse concrète des causes ou une action légitime
auprès des autorités (conforme à leurs réglementations), qu' après avoir reçu des réactions
de la part des destinataires y compris autorités, dans un délai raisonnable. En même temps,
l' auteur pose des questions et suggère des explications dans une analyse hypothétique, dans
des situations pareilles , à la section « Au lieu de l' épilogue » dans l'une des variantes.
2

.
Variantes :Le présent texte
est une introduction explicative à une lettre en 3 variantes ( micro, mini et maxi ):
-une lettre préétablie d' adhésion- support en faveur d' une (re-)analyse d' une requête
(simplifiée, située dans la section « micro », du type «pétition courriel (e-mail )»,
recommandée aux personnes physiques, individuelles ou communautés, favorisant l'essentiel
au détriment des détails – contenant environ 2 ½ page de texte et plusieurs images, à partir
de la page 3/34, basée tout simplement sur l' interprétation directe de desdites images ;
lettre envoyée par courriel (e-mail), suite à une décision personnelle ;
-une lettre minimale (contenant plus de détails, située dans la section « mini », recommandée
en principe aux parlementaires et au personnel diplomatique, contenant 3 pages à partir de la
page 12/34 , incluse dans l’ étendue , par paragraphes identés (décalés par rapport à la
marge) , et
-une lettre étendue ( in-extenso, située dans la section « maxi » , recommandée entre autres
aux personnes morales et aux institutions, y compris de presse, contenant 5 pages de texte
plus notes, à partir de la page 15/34, documentée en détail, accompagnée
d'une « chronologie » simplificatrice, lettre facile à lire et peut-être par ailleurs agréable;
Structures des lettres:
micro (courriel)
faits :
-dérivés et déduits par
interprétation des images
page 4/34
demandes :
page 13/34
-(re-)analyse et
-vérification de documents

mini(minimale)
faits :
-'A'

page 14/34

demandes :
-'B'
page 14/34

maxi (étendue)
faits :
-'A1' page 18/34
-'A2' page 18/34
-'A3' conclusions page 20/34
demandes :
- 'B1' page 21/34
- 'B2' Au lieu de l' épilogue
page 21/34

Dans la version maxi (étendue) , les faits d' avant et d' après l' événement principal
susnommé sont organisés en deux sections ('A1' et 'A2'), suivies de conclusions ;
les demandes contient la section 'B1' et la section 'B2', « Au lieu de l' épilogue ».
Dans la version minimale les deux sections des faits forment la section unifiée 'A', suivies de
la section des demandes 'B'.
Notations : ___ x ___ = soulignement de 'x' ; [ x ] = x est optionnel ;
(Les notes entre parenthèses ‘[ ]’ ( crochets ) sont optionnelles.)
(x) = <CTRL+clic sur x pour suivre le lien>
x/34 = page x des /34 du présent fichier- par ex. 3/34 est la présente page ; a ne pas confondre
avec pag03--a55v.pdf, qui est un fichier du type .pdf [ notation imposée par raisons de
compatibilité avec l' (ancienne) version sur papier].
Clarifications:
Une copie sur papier signée pour conformité pourrait arriver à votre adresse, s’ il est
nécessaire; des preuves au sens juridique, des fac-similés, divers matériels utiles dans une
éventuelle investigation pourront faire l’ objet des clarifications supplémentaires . Les
documents des pages 7/34, 9/34 et 30/34 sont disponibles pour expertise criminalistique.
3

#i. micro (contenu de « micro.pdf ») # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # #
Lettre préétablie d' adhésion et support, basée sur quelques images, envoyée par courrier courriel (e-mail) ou postal ou SMS,en faveur d' une (re-)analyse et correction d' une décision
Soit, par exemple, un citoyen nommé Jean-Jacques D'eau - abrévié [J.-J.D.]ou [jjd], du
quartier [Neuhof] de la ville de [Strasbourg] - France [fr], titulaire de l'adresse courriel
(e-mail) [jjdeau@yahoo.com], qui, à la date du 21 octobre 2012 - abrévié [20121021],
veut envoyer un courrier de soutien.
Que doit-il faire ? :
[Bref :]transmettre à Jean-Claude Mignon, président de l'Assemblée Parlementaire du Conseil
de l'Europe (adresse email : webmaster.assembly@coe.int/ adresse postale : APCE, Avenue
de l'Europe F-67075 Strasbourg Cedex) une déclaration d' adhésion- support dans l' affaire
S.P. contre RO à CEDH, contenue dans l'attachement « attach.pdf » (ci-joint), par l' un des
trois moyens suivants (i1, i2,i3).
...............................................................................................................................................
i1. directement, par courriel (e-mail), illustré par la fenêtre d'un programme de poste
électronique et quelques suggestions-instructions utiles pour faciliter l'édition rapide du texte
[SUGGESTIONSECRAN DE L'EDITEUR DU PROGRAMME COURRIEL
INSTRUCTIONS]
_________________________________________________ < CTRL+clic sur 1ere addr,
/
\webmaster.assembly@coe.int,
| Insert addresses (separated by commas)
|ouvre fen.'nouv.message'[nm]
|To: webmaster.assembly@coe.int ,stelianPascanu@yahoo.com| < Copy ','+2eme addr/Paste
|
|dans la nouvelle fenetre[nm]
| Cc:
| (Clic-dr :permiss.select.texte
| Subject :
| Copy=Ctrl+C;Paste=Ctrl+V)
| lettre d'adhésion-support dans l'affaire SPcontre RO à CEDH| < Copy/Paste dans [nm]
| à Jean-Claude Mignon, président de l'APCE
| < Copy/Paste dans [nm]
| [Attach files]: attach.pdf
(1 Mo ) …
| <Clic[Attach files]dans[nm]
| (texte:)
|
|__________________________________________________|
|| J'ai lu le fichier « attach.pdf » de l' attachement
||
|| et j'en soutiens les demandes B1 & B2.( confirmer l'absence ||
||...&(re-)analyser les documents...);
date-lieu-expéditeur: ||
|| 2012.10.21- fr-strasbourg-neuhof- jjd- jjdeau@yahoo.com ||
|| [\date
\pays\ville
\quartier\nom\courriel
] ||
||
|| < Copy/Paste dans [nm]
||__________________________________________________||
| [Send] [Save as a Draft] [Cancel]
| < Clic [Send] dans [nm]
\__________________________________________________/
[En détail :]
(i1a) lire le texte du fichier
attach.pdf
(1 Mo ) (ci-joint, dans le paquet principal, ou dans la page suivante ;
et
décider si les demandes B1 et B2 :
B1. confirmer l' absence d'une décision de justice, dans le journal officiel ;
4

B2. (re-)analyser [...] les documents afin de faire des corrections.
sont justes et soutenables ;
(i1b )
considérant que les demandes, dans sa opinion, sont justes et soutenables ,
avant de presser le bouton « send » du programme de poste électronique,
la page de l' éditeur doit être préparée comme dans la figure précédente (ECRAN DE
L'EDITEUR ...)
[éventuellement y ajouter, comme option : des brèves
suggestions ; impressions et surtout, des situations similaires ].
Il est nécessaire de signaler au requérant l'envoi postal vers le président de l'
APCE ; pour le courrier en version électronique, ce rôle est accompli par la deuxième
partie de l' adresse multiple, stelianPascanu@yahoo.com
(i1c) presser le bouton « envoyer/send »
(i1d) pour conséquences ( réponses, d'autres réactions, remerciements,etc) s.v.p. suivre
[source:]
http://steprom.atwebpages.com/
...............................................................................................................................................
i2. indirectement, par SMS (SMS = envoi de messages courtes, par tél. mobile), a
l ' intermédiaire du requérant, a son NO.DE TéL., +40728605986 ( en situations de manque
extrême de temps , comme exception ; non recommandé) illustré dans ces figures :
MOBILE : ECRAN - SMS - TEXTE
_______________________
/
New Message
\
|_______________________ _ |
|Je soutiens les demandes de |
| attach.pdf du site
|
|STEPROM.atwebpages.com |
|
|
|2012.10.21|
|fr-strasbourg-neuhof|
|jjd- jjdeau@yahoo.com
|
|.________________________.|
[options]
^
[Back]
|
<
O
>
|
| \
v
/ |
| [1 ]
[2 abc] [3 def]
|
| [4 ghi] [5 jkl] [6 mno]
|
| [7pqrs] [8 tuv] [9wxyz]
|
| [* ]
[0 + ]
[# ]
|
\_________________________/

MOBILE :ECRAN - SMS - NO. DE TéL.
_______________________
/
Sending
\
|_______________________ _ |
|To: +40728605986
|
|To:
|
|To:
|
|To:
|
|
|
|
|
|
|
------->
|.________________________.|
[options]
^
[Back]
|
<
O
>
|
| \
v
/ |
| [1 ]
[2 abc] [3 def]
|
| [4 ghi] [5 jkl] [6 mno]
|
| [7pqrs] [8 tuv] [9wxyz]
|
| [* ]
[0 + ]
[# ]
|
\_________________________/

[En détail :]
afin de signaler au demandeur la décision de le soutenir, envoyer un message SMS au
tél. +40728 605 986, contenant un texte d'identification (ID de l'e-mail requis pour
éventuelles vérifications ), par ex.:
"Je soutiens les demandes de attach.pdf du site STEPROM.atwebpages.com.
2012.10.21-fr-strasbourg-neuhof-jjd-jjdeau@yahoo.com"
\ date \pays \ ville \ quartier \nom \ ID de l'e-mail
5

où STEPROM signifie à la fois
[requête :]« STElianPascanu contre la ROuManie » et
[source:] « http://STEPROM.atwebpages.com/ »
Sur la base du SMS reçu, le demandeur devra retransmettre un message postal vers le
président de l' APCE.
...............................................................................................................................................
i3. indirectement, par courrier classique (papier et enveloppe ), a l'intermédiaire du requérant,
a son adresse (Destinataire, en bas), de l'Expéditeur (en bas) :
PAPIER
ENVELOPPE
_________________________
Dest. : Stelian Pascanu -adresse: 17,
|Message de J.-J.D'eau a S.P. |
rue Suceava, appartement 1,
|_________________________|
300391 Timisoara, département
|Je soutiens les demandes de |
Timis, Roumanie;
| attach.pdf du site
|
Exp. : Jean-Jacques D'eau
|STEPROM.atwebpages.com |
strasbourg …....Cedex ….France
|
|
______________________________
|2012.10.21|
|\
Dest. : …........
/|
|fr-strasbourg-neuhof|
| \
Exp. : …...............
/ |
|jjd- jjdeau@yahoo.com
|
|
\
/
|
|
| ------> |.
\
/
|
|
|
|
/\
/\
|
|
|
|
/
\__________/
\
|
|
|
|
/
\
|
|
|
| /
\ |
|_________________________|
|/____________________________\ |
Sur la base de la lettre reçue, le requérant devra retransmettre le message postal vers le
président de l' APCE.
-

6

--------------------------------------------------------------#ia.
attach (contenu du fichier « attach.pdf ») # # # # # # # # # # # # :
----------------------------------------------------------------

7

fig. 'ANNEXE 58' du fichier (x)..\COMMONcommun\RESPONSESréponses\pag29-a57R+a58.pdf et l' extrait du site [en déc.2012] (x)« www.echr.coe.int/echr/en/hudoc/ »
cliquer /HUDOC Collections: /HUDOC database, cocher seulement Décisions /
Admissibilité, compléter Numéro de requête /(''52534/99'') / Search –>résultat: 0[zéro]
results found (pour lire/vérifier: view / zoom factor recommandé : 200 )

8

fig. 'ANNEXE 69I' du fichier « pag08verso--a69i.pdf » extrait du site « www.echr.coe.int/
echr/fr/hudoc/ » cliquer /HUDOC Collections: /HUDOC database, cocher seulement
Décisions / Admissibilité, compléter No.requête /(''52534/99'') /Search –>résultat: Cette
9

recherche ne donne aucun résultat (pour lire/vérifier: view / zoom factor recommandé : 200)

10

fig. 'ANNEXE 57R' du fichier « pag29--a57R+a58.pdf »+ traductions en, fr
------------------------------------------------------------

fig. 'ANNEXE 57R' + 'ANNEXE 58' ( superposition)
------------------------------------------------------------

(répétition pour mise en évidence: )
fig(1)extrait- ANNEXE 57 R annexe 57 R|
fig(2)extrait- ANNEXE 58 annexe 58|
fig(1+2) superposition 'ANNEXE 57R+58'

11

fig(1) :

fig(2)

==========================
(
fig (1+2):

12

-----------------------------------------------------------texte de l'attachement :
A l' attention de
Jean-Claude Mignon, président de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe
(adresse email :
webmaster.assembly@coe.int)
Si
1. les images de l' attachement sous l' entête du Conseil de l'Europe ( CoE ) représentent
réellement des documents , imprimés , signés et délivrés au nom de cette institution ;
2. l' instantané (« snapshot ») extrait de la base de données publique Hudoc du site officiel
du CoE est réel ;
alors
A. je constate des irrégularités :
A1. no. du dossier « 52534 / 99 » n' est pas trouvé ( « 0 [zéro] results found » ) dans la
base de données Hudoc,
A2. deux signatures du greffier sont superposées, c'est- a- dire identiques ;
B.je soutiens les ___ demandes ___ de :
B1. confirmer l' absence des documents nommés (comme la décision ), dans des
publications publiques officiels ( comme le journal officiel) ;
B2. (re-)analyser, aussi sérieusement que possible, les documents nommés, afin de faire
des corrections et de donner des explications .
------------------------------------------------------------

13

#ii. mini (contenu de « mini.pdf ») # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # #
Stelian Pascanu -adresse: 17, rue Suceava, appartement 1, 300391 Timisoara,
département Timis, Roumanie; mail: stelianPascanu@yahoo.com; tél.:+40728 605 986, à
........................... ..............
..........................................
Timisoara - Roumanie, le . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Madame / Monsieur,
Je vous informe sur A) des faits connexes aux listes d’ adhérents favorables à l' accès aux
documents publics, ouvertes au site «NouvelObs.com» le 20 novembre 2007 et à «Access
Info Europe» - ou le soussigné est co- signataire en novembre 2008 , et quelques
dysfonctionnements subséquentes;
B) des demandes.
A)
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

-Le requérant a fait une demande concernant des infos sur la publication
d’ une décision dans le journal officiel de la Cour EDH , mais la réponse de la
greffe de la 1ère Section de la Cour EDH n’ en fait aucune mention.
(voir page (x) Page 13/34, ANNEXE 59I, note [*0010]).
Le requérant a fait transmettre,par courrier italien une lettre recommandée [*0016]
à monsieur J. B., signataire de la liste du NouvelObs, et adhérent en faveur
dudit accès au documents ; aucune réponse n'est pas arrivée à l’ adresse du
requérant, par service postal national ou autrement; par ladite lettre, le
requérant sollicitait le support de Transparence Internationale(T.I.) pour
accéder à une copie conforme d'une décision de la Cour EDH; à noter la
communication par service postal étranger.
-Le requérant a envoyé une demande administrative sur papier au secrétaire adjoint
de la Commission européenne au même sujet, l’ accession à une copie conforme,
supposée incluse dans la documentation interne de la Commission[*0022],
demande incluant dans l'annexe, parmi d'autres, ladite lettre à monsieur J. B.; le
requérant a accusé réception d'un courrier électronique contenant en réponse
la recommandation de réitérer les mêmes démarches antérieures, sans mention de
ladite documentation interne de la Commission[*0023]; à noter la communication
par internet, sans prestation du service postal national.
[ -Une lettre adressée au même sujet, l’ accession à une copie conforme, à
Transparence Internationale (TI) Bruxelles [*0031], est restée sans réponse,
résultat d’ un refus implicite, selon le service postal national: "le destinataire
ne s' est pas présenté pour enlever l'envoi" [*0032].]

B) demandes:
recherchez dans la base de données publique Hudoc du site officiel du CoE le dossier
no. 52534 / 99 de la décision susnommée (adresse :
14

www.echr.coe.int/echr/fr/hudoc/ ou www.echr.coe.int/echr/en/hudoc/ ) ; confirmez ou
infirmez la
___ présence ___
du no. du dossier dans la base ;
la réponse à mon adresse est attendue comme l’ une des valeurs de logique binaire: «OUI»
pour la présence ou «NON» pour la non- présence (l'absence);
[en autres mots, c'est l' équivalent du constat de la page 17/34
'' A. je constate des irrégularités :
A1. no. du dossier « 52534 / 99 » n' est pas trouvé ( « 0 [zéro] results found » ) dans la
base de données Hudoc '' de la lettre « micro ».]
Si vous êtes dans la possession du livre nommée au- dessous, ou dans la situation de le
consulter,
.
.
-vérifiez si le livre extrait du journal officiel, «Reports of judgments and
.
décisions / Recueil des Arrêts et décisions , 2001-VII» par Heymanns C.,
.
ISBN-10 : 3452254658; 530 pages
.
___ contient ___
.
le numéro du dossier et le nom du requérant:
.
«52534/ 99 - Pascanu Stelian c/ Roumanie»
.
.
(comme succession de caractères alphanumériques); la réponse est
.
attendue comme l’ une des valeurs de logique binaire: «OUI» ou «NON»;
.
.
-si lesdites demandes ne peuvent pas être accomplies, faites- mois connaître votre
.
opinion sur le droit d’ accès du soussigné à ladite information ; si votre opinion est
.
favorable, s’ il vous plaît consignez-la en écrit, dans la même logique binaire, dans
.
une formule non- contestable, comme par exemple « le requérant
.
___ a le droit ___ de connaître une décision de la Cour Européenne de Strasbourg
.
par ___ publication ___ publique , y compris par le journal officiel ».;
.
.

-toute autre contribution à élucider les mystères / questions sans réponses sera
bienvenue;
Veuillez agréer Madame / Monsieur,
Stelian Pascanu / ____________________

------------------------------------------------------------------------notes:
[*0010]
(x)pag30--a59i+a62.pdf
[voir aussi en bas un extrait du fac-similé de la même ANNEXE 59I ,
de la page 71/85 du fichier pag08--a69vii.pdf]
[CEDH/ C. de l' E. ]
PREMIERE SECTION
CEDH-LF11.2R
15

Strasbourg le 6 août 2001

CSA/RFT
52534/99 (irrecevable)
[…]
Quand à votre demande de copie certifiée conforme de la décision[...] je note que ce
document d'ores et déjà vous a été envoyé en annexe au courrier du 5 janvier 2001
[...] Greffier de section
[*0016]
pag19--69viii--ti--no.pdf
[*0022]
[*0023]

pagX32--a69viii-ue2.pdf
pag34—a69viii--ue2-r.pdf

[*0031]
pagX36--a75-TI-EA--fr+en.pdf
pagX37--a75-TI-EA--de.pdf
pag36--a75-TI-p.pdf
pag37--a75-TI--EA--ret.pdf
pag37-verso-a75-TI--EA--ret.pdf
pag38--a75-TI--EA--ro--ret.pdf

retour postal
retour postal
retour postal

[*0032] « destinatarul nu s-a prezentat sa ridice timiterea » - en original

16

#iii. maxi (contenu de «maxi.pdf») # # # # # # # # # # # # # # # # # # # # #
Stelian Pascanu -adresse: 17, rue Suceava, appartement 1, 300391 Timisoara,
département Timis, Roumanie; mail: stelianPascanu@yahoo.com; tél.:+40728 605 986,
à
Madame / Monsieur . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
. . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
Timisoara - Roumanie, le . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

Motto: "...les lecteurs doivent surtout être de bons
scripteurs...idéalement des chroniqueurs...il y a une musique,
un ton[…] puis il y a l’ humour" - Nicolas Hubé- Le courrier
des lecteurs. Une parole journalistique profane?

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.

Sélectionnez / cochez une ou plusieurs cases (lettres a...f)
qui explique ladite superposition [ ;-) ]:
a. économie de matériel consommable(encre), due à la
crise économique;
b. imminente [ encore! ], mais pas encore effective, inauguration du
fameux Parquet européen;
c. absence de « compétence pour traiter les plaintes déposées à
l' encontre d'une juridiction internationale », selon le Parquet près du
TGI Strasbourg , après quelques mois de réflexion;
d. "le climat des affaires " et un " sentiment de corruption publique"

17

Motto - supplément :
Soit le suivant échantillon de signatures en superposition
dans deux documents sous l’ entête d’ une institution européenne,
en fac-similé:
.(l’ écriture inclinée correspond au deuxième document; la ligne
rouge entoure les deux signatures superposées) :[jur58iiext'.jpg]

.
dénoncés par un ancien procureur général près la Cour de Cassation;
.
e. procédure restreinte, expéditive en période de vacance judiciaire;
.
d' été(période 1 juillet - 31 août)
.
f. solution du type « bon pour l’ Orient ».
.
- extrait d’un ( projet de ) Recueil de problèmes à test
.
grille... Juin2020, par auteur anonyme.
Madame / Monsieur,
......................................................................................................faits, 1ère section(A1)..
Lorsque Philippe le Bel écoutait les premiers serments des juges, afin de les permettre juger,
il ne songeait pas qu' après 700 ans, de l'autre côté de l' Europe, une démocratie précipitée
innovera en changeant d'ordre: d'abord les jugements, puis les serments.
Malgré
sa notoriété publique (au parlement, en média - voir note [*01]), le "nouvel ordre" a été
appliqué concrètement, y compris dans l' espèce d'un justiciable (« le requérant »), sa requête
de correction de l' injustice en arrivant devant l'(ancienne) Commission EDH,et puis devant
une section de la Cour EDH – voir un avis de réception [*02]-, qui a commencé le travail
autour dudit sujet; après 11 ans, selon les apparences, elle y travaille encore.
Faisant preuve du même esprit d' innovation, et pour faire face à l' « avalanche » des
justiciables dudit côté de l' Europe, qui a effrayé tant d' observateurs, quelqu'un – peut-être
un employé d'une Mission permanente - a signé pour greffier deux documents sous l’ entête
du Conseil de l’ Europe et de la Cour EDH, mais - quelle surprise! - sans les afficher sur le
site officiel www.echr.coe.int / hudoc (une commande- ''recherche'' répond : « 0 [zéro] results
found » ou « cette recherche ne donne aucun résultat » - voir note [*03]), et même sans
s' inquiéter d' une étrange superposition des signatures [*04]; voilà un retour symbolique
à la justice d’avant Philippe le Bel [*05].
Élucider l’état du dossier no. 52534/ 99 (est-t-il réel ?), ou l’ absence / la présence de la
mention du dossier dans le journal officiel de la Cour EDH - voilà un vrai «St. Graal» , c'est
à dire l’ essentiel de cette lettre et de cette affaire, réduit au fond à l’ accès à un document
public. Ladite «production» des documents, si surprenante, mais si simple, et si Gordiumienne [*06], a étonné tant de responsables, dont presque tous ont pensé et pensent encore
pour l’ élucider: Parquet, un comité des ministres, organisations non- gouvernementales,
membres de l’ APCE (l’ Assemblée Parlementaire), institutions de l’Union. La chronique des
démarches est trop longue mais celle des réponses est plus courte - voir notes [*07],[*08] et
- encore, quelle surprise! - souffre par ailleurs d’ une « production » de documents similaire
(voir la ''réponse'' du secrétariat du comité des ministres, deux paragraphes en bas ).
..................................................................................................faits, 2ème section(A2)..
.
(paragraphe commun , voir aussi note [*09])
.
-Le requérant a fait une demande concernant des infos sur la publication
.
d’ une décision dans le journal officiel de la Cour EDH , mais la réponse de la
.
greffe de la 1ère Section de la Cour EDH n’ en fait aucune mention.
.
(voir page /34, ANNEXE 59I, note [*0010])
.
Pour paraphraser un classique: le Parquet près du TGI Strasbourg a appris qu’il dit « de la
prose » sans qu'il le sache (prose pénale – voir note [*11]), à quatre pas d’ici (près du
Palais de l’ Europe de Strasbourg) , et a nécessité 8 mois de réflexion, pour répondre à
une plainte pénale du requérant: "[le Parquet] n'a pas compétence pour traiter les plaintes
déposées à l' encontre d' une juridiction internationale", en faisant abstraction de la
18

doctrine, qui dit que "l' immunité de juridiction peut être refusée pour écarter le risque de déni
de justice " [*12] et, en faisant abstraction, encore, de la procédure pénale belge dans une
situation similaire concernant le Parlement européen [*13] , et,encore, sans parler des
observations que la presse écrite a fait sur le climat public [*14]
Le Secrétariat du Comité des Ministres a traité une réclamation du requérant dans une
manière administrative classique, en la livrant directement à un fonctionnaire , qui a répondu
dans l'esprit dans lequel la partie réclamée l' a fait auparavant, par courrier sans spécification
du nom de l' expéditeur sur l’ enveloppe- voila la deuxième « production » de
documents non- conformes sous l’ entête du Conseil de l’ Europe[*15].
.
.
Le requérant a fait transmettre,par courrier italien une lettre recommandée [*0016]
.
à monsieur J. B., signataire de la liste du NouvelObs, et adhérent en faveur
.
dudit accès au documents ; aucune réponse n'est pas arrivée à l’ adresse du
.
requérant, par service postal national ou autrement; par ladite lettre, le
.
requérant sollicitait le support de Transparence Internationale(T.I.) pour
.
accéder à une copie conforme d'une décision de la Cour EDH; à noter la
.
communication par service postal étranger.
«La mère Europe» - ou peut-être «L’ amère Europe», selon les préférences[*17] n’ exagère pas, également, en faveur de l’ accès aux documents publics [*18], pour ne plus
rappeler le fameux Parquet européen promis depuis des années , qui pourrait traiter de la
restriction de l’ accès par moyens pénales; d’ ailleurs, silence totale sur la théorie des piliers ,
abordée dans une lettre[*19].
Deux divisions de la Commission européenne se sont
exprimées, en dialecte européen, l'une, fournissant une leçon gratuite, non- demandée, de
droit administratif en catégorisant le procès comme "problèmes d'administration de justice
générale" [*20] et d' autre part contenant en réponse la recommandation implicite de
réitérer , parfois pour la troisième fois, les mêmes démarches antérieures [*21].
.
.
-Le requérant a envoyé une demande administrative sur papier au secrétaire adjoint
.
de la Commission européenne au même sujet, l’ accession à une copie conforme,
.
supposée incluse dans la documentation interne de la Commission[*0022],
.
demande incluant dans l'annexe, parmi d'autres, ladite lettre à monsieur J. B.; le
.
requérant a accusé réception d'un courrier électronique contenant en réponse
.
la recommandation de réitérer les mêmes démarches antérieures, sans mention de
.
ladite documentation interne de la Commission[*0023]; à noter la communication
.
par internet, sans prestation du service postal national.
.
Ni EuroJust ne se sent pas mieux - pour ainsi dire - même en ignorant les accuses de
corruption à l' adresse de l' ancien président, problème qui est son affaire interne; une
demande du requérant d' investigation autour de sa requête a été refusée apparemment faute
de préjudice expressément manifesté par un tiers, préjudice qui est condition normative selon
les règles procédurales d' EuroJust,(confirmées implicitement dans une lettre de réponse –
voir « pag35--a74-ej-en-r.pdf ») ;
il parait que deux plaintes adressées par le requérant à
deux représentants (au Cons. de l 'E. et à l' APCE ) n'ont pas été suffisantes pour accéder à
leurs agendas , afin de suggérer un préjudice [*24].
Il parait aussi (est-t-il vrai ?)
qu’ une dernière réminiscence cryptique et sibylline de l’ esprit du devoir est enfin surgie
au paragraphe de l’ énumération des documents; en effet, le seul document mentionné,
19

parmi les quelques dizaines reçus par EuroJust, concerne ( serait-il le vrai sentier vers
ledit «St. Graal» ? - oui, c’ est ça, vous l’ avez déjà deviné, c’ est ...) le Parquet; serait elles vraies les observations que la presse écrite a fait sur le climat public ? (voir encore
[*14]) ; et encore, serait-elle réelle une certaine discrète intervention d' une réputée ONG, d'
outres mers et l'une de ses sections continentales [*25] afin de délivrer au moins une réponse
du Parquet, même défavorable, même après 8 mois ? (A noter les remerciements du requérant
note [*26]).
Deux autres lettres adressées à une ambassade [*27] ; une autre adressée au TI (Tribunal
d'Instance) Strasbourg concernant une simple demande de copie, typisée [*28] ;
une autre, adressée à la sous-commission des droits de l'homme du Parlement européen
[*29] et plusieurs adressées à Transparence Internationale (TI) [*30][*0031], toutes au
sujet de l’ accession à une copie conforme, sont restées aussi ___ sans réponse ___.
.
[notation : ___ x ___ = soulignement de 'x' par l'auteur]
.
.
-Une lettre adressée au même sujet, l’ accession à une copie conforme, à
.
Transparence Internationale (TI) Bruxelles [*0031], est restée sans réponse,
.
résultat d’ un refus implicite, selon le service postal national: "le destinataire
.
ne s' est pas présenté pour enlever l'envoi" [*0032].
.
Au lieu des conclusions : ….......................................................................................A3
Voilà les conditions de rejet généralisé :
[résumé :] En droit, pour déclencher l' investigation d'une infraction, cause de
préjudice d' une personne physique (par ex. falsification de signatures d'une décision de
justice ou obstruction d' accès de la personne physique au même document, c'est a dire un
abus du bureau du registraire /greffier), une règle procédurale d' EuroJust réclame la
présence d' un 2ème préjudice - de prestige, d' autorité, etc - d' une tierce personne morale,
généralement institutions nommées ci-après « tiers » ; « per a contrario » : pas de préjudice
signifie pas d' investigation .
En fait,
--les tiers , parmi d'autres: la (1ère Section de la ) Cour EDH, l' APCE (Assemblée
Parlementaire) et le Comité des ministres du Conseil de l' Europe, relativisent, surtout par
silence, l' accès aux documents publics par moyens de ___ publication ___ judiciaire par écrit
(concrètement, l' accès à la décision no. 54534/99 qui devrait être , mais selon les
apparences, n'est pas publiée dans «Reports of judgments and decisions / Recueil des Arrêts
et décisions , 2001-VII» par Heymanns C., ISBN-10 : 3452254658; 530 pages) ;
--les tiers ne déclarent aucun préjudice concernant ladite ___ non publication ___
judiciaire par écrit; et par conséquent « per a contrario » de ladite règle, aucune investigation
n' est pas démarrée à EuroJust ;
--un Parquet national a rejeté une plainte pour infraction de faux «a l'encontre d'une juridiction internationale» à cause d' un traité, malgré aux opinions différentes dans la doctrine .
Dans ces conditions, serait- il quelqu ' un étonné par la résolution du Haut commissariat aux
droits de l'homme de Genève , qui « n'est pas en mesure de [vous ] assister […] pour les
raisons [... : -la] plainte est en cours d' examen, ou a été examine par la [… Cour EDH]
-L 'État partie a émis une réserve au Protocole facultatif ou au Pacte International relatif aux
droits civils et politiques, en vertu de laquelle votre plainte ne peut être examinée » ?; ce qui
est essentiellement, en argot judiciaire, un conflit négatif de compétence, (voir ANNEXE 62
– note [*33]).
20

.....................................................................................................section demandes(B1)..
Le requérant demande:
.
[paragraphe commun, voir [*09]]
.
-vérifiez si le livre extrait du .journal officiel, «Reports of judgments and
.
decisions / Recueil des Arrêts et décisions , 2001-VII» par Heymanns C.,
.
ISBN-10 : 3452254658; 530 pages
.
___ contient ___
[soulignement]
.
le numéro du dossier et le nom du requérant:
.
«52534/ 99 - Pascanu Stelian c/ Roumanie»
.
(comme succession de caractères alphanumériques); la réponse est
.
attendue comme l’ une des valeurs de logique binaire: «OUI» ou «NON»;
.
-vérifiez la réalité du document émis par le Secrétariat du Comité des Ministres – référence
à rappeler « SP/ iw », du 1er septembre 2006 (voir la réponse - ANNEXE 69viii-m-r et l'
enveloppe - ANNEXE 69viii-m-p du fichier « pag32--a69viii-m-p+r.pdf », en corrélation
avec la requête - ANNEXE 69viii-m du « pag09--a69viii--m.pdf ») ;réponse attendue: «OUI»
pour document réel authentique ou «NON» pour document faux ;
.
-enquête, en base desdites vérifications et en base des propres règlements de la Cour EDH,
tenant compte de l' épilogue ( 15 lignes en bas de page )
.
-si lesdites demandes ne peuvent pas être accomplies, faites-mois connaître votre
.
opinion sur le droit d’ accès du soussigné à ladite information ; si votre opinion est
.
favorable, s’ il vous plaît consignez-la en écrit, dans la même logique binaire, dans
.
une formule non-contestable, comme par exemple « le requérant
.
___ a le droit ___ de connaître une décision de la Cour Européenne de Strasbourg
.
par ___ publication ___ publique , y compris dans le journal officiel ».;
.
-toute autre contribution à élucider les mystères / questions sans réponses sera .
bienvenue;
le requérant demande support pour .re- transmettre aux destinataires les lettres sans réponse
ou même sans accuse de réception (à cause des services postaux, ou autres services, peut être ?), considérant que les réponses sont intéressantes, y compris du point de vue
journalistique.
Au lieu de l' épilogue ...................................................................................(B2)
Dans la même cause , dans un extrait du document « pag29-0-a54R,pdf » , sous l' entête de
l'(ancienne) Commission EDH , sans estampille, et avec signature « pour» le Secrétaire de la
Commission EDH , le même officiant donne pratiquement un verdict (traduction): « […] la
requête que vous présentez est prématurée » , en dépit du fait juridique qu'elle se référait à
une décision définitive et irrévocable ; ce document, également, ne se retrouve dans ___
aucune ___ des bases de donnes officiels publiques.
Le document est datée le 12 novembre 1997, pendant la période du ministériat de justice de
1997-2000, responsable à ce moment-là des relations avec la Cour EDH. A noter aussi que le
document « pag32--a69viii-m-p+r.pdf » a été fabriqué le 1er septembre 2006 pendant la
période du ministériat des affaires externes de 2005-2007, responsable à ce moment-là des
mêmes relations..
D'ailleurs, la presse a signalé dans une revue juridique d'autres dysfonctionnements pareilles
21

concernant le même officiant, nommé dans la plainte pénale « C. Sandru » : une « demande
n'est pas considéré comme enregistrée [malgré] l'art 47.5 du règlement de la Cour. » - voir
[*34]
Quant à la média internationale, le NovelObs et Access Info Europe ont été déjà évoqués
comme critiques de la politique de transparence du Conseil, par l'ouverture de listes d'
adhérents contestataires, parmi lesquels le requérant ; le site « leschroniques.net » explique
en perspective judiciaire, historique et sociologique le phénomène de
« déni de justice caractérisé, d'une atteinte insupportable aux droits de l'homme les plus
élémentaires ; celui d'être jugé par un tribunal », en accréditant les fonctionnaires de la
Cour EDH de bonne foi et d ' honneteté ; le requérant apprécie que dans un premier temps, la
rédaction du site refuserait de croire et de publier aucune des accuses de la présente lettre.
Toutes les démarches d' élucidation ont eu comme résultat des réponses douteuses quant à
leur authenticité, ou qui également ne se retrouvent dans ___ aucune ___ des bases de
donnes officiels ; la ___ seule ___ preuve de réponse authentique de la part de l' institution
nommée « Cour EDH » semble être [*35]l'avis de réception / livraison de la plainte,
voir « pag03--a55v.pdf ».
Peut-elle, une entité de presque ½ milliard d' européens (U.E.) ou 800 millions (Cons. de l'
E.) gérer une question aussi simple que l' identification d' un responsable d'une infraction de
faux, dans ___ leurs___ institutions européennes ? (Souvenez-vous que l' U.E. désire etre
partie du Cons. de l' E. comme Entité Membre)
Après avoir affiché des dizaines et des
dizaines de pages équivoques sur la justice européenne au cours des années, ___ et après tout
___ , est-il obligatoire pour ladite justice de trouver et punir ce responsable?
Que peut-on dire au sujet de l'éthique des officiants, dans un environnement politique
prétendu être soumis à hauts (et peut-être divins ?) commandements moraux, environnement
situé dans des positions clés de décision, pendant des années et des années?
Avaient-ils
raison les exposants de haut rang de cet environnement quand ils ont mis en garde à propos
de la contagion possible du «noyau dur» de l'establishment européen avec la corruption des
"nouveaux venus" de ladite "autre côté de l'Europe"?; va-t-on vers une corruption
« européenne périphérique » ou vers une corruption « européenne » pure-et-simple ?
[L’ idée principale mise en discussion] : le système judiciaire actuel est-t-il suffisant
pour maintenir l’ ordre social, ou il est nécessaire de le “ renforcer ” par moyens
extra- judiciaires, dont la restriction de l’ accès aux documents publics ?
Quelle est la
limite de l'hypocrisie d'une autorité, soit-elle même européenne , qui dans un simple conflit
patron- employé, se met ouvertement du coté du patron, en le favorisant d'une procédure
non seulement immorale, mais clairement illicite ?
Qu'est-ce qu' ils ont a dire ,dans
ce cas, les défenseurs de la fameuse éthique « protestante du travail »,ou les supporteurs de
«centre-gauche caviar», après dénier pendant plus de 15 ans de jugement le droit de travail
par des moyens pareils ?
Est-ce «abjecte»(c'est a dire : méprisable, ignoble,
misérable, selon un dictionnaire explicatif ), ou «lâcheté abjecte» suffisant à décrire ladite
hypocrisie?
Ou est le fameux principe de l' « égalité des armes » des deux parties ?
Quels sont les critères de performance d' une justice européenne faite a la
Cour EDH après plus de 15 ans de jugement, sans résultat publié au Journal Officiel ?
Et par extension, quelle est l' efficacité d' un fameux « mécanisme de coopération et
vérification » connu surtout par son abréviation "M.C.V" , si son filtre n' a pas retenu aucune
22

référence au présent dossier durant une si longue période?
Cette erreur du "M.C.V." est une question purement technique d' « administration
générale de justice » ou il y a d'autres raisons, moins techniques ? Peut- etre la
ressemblance d'une certaine couleur politique ?
Dans ce cas, il parrait que la
solution du présent dossier est seulement l' un des articles préfabriqués « made in Europe. »
qui vient de l'Union - voir de la Commission Européenne de Bruxelles ou du Conseil – voir
de la Commission de Venise - sur la bande roulante vers l'Est ensemble avec d'autres, parmi
lesquelles des directives de « bonne pratique » .gouvernementale [de Bruxelles ] ou une déjà célèbre - procédure référendaire a cvorum de l' été 2012, concernant le représentant d'un
Etat Membre [de Venise].
Est-t-elle applicable la notion de «terrorisme d'État»- et par extension d' une entité à
caractéristiques Étatiques- à ce cas ?(voir la définition de la terreur [*36])
Souvenezvous que dans un article sur cette notion Wikipédia, l'encyclopédie libre, mentionne comme
1ere des méthodes de terrorisme d'État - et par extension, d' une entité pareille - « les
tribunaux expéditifs (rapides) »(parmi lesquels les plus rapides, ceux qui évitent la
publication de leurs décisions – pour gagner du temps, n'est-ce pas?), bien que ladite notion
serait applicable dans la situation présente seulement au sens non-violent, - grace à Dieu ?jusqu' au présent.
Voilà une comparaison a deux termes/ situations :
1.d'une part, en droit européen :
le [' '']principe de publicité / publication des documents judiciaires semble etre [']excepté de
l'application, pour au moins (selon l'auteur) l'un des justiciables de [' ']« l' autre côté de l'
Europe » ;
2.d'autre part, dans son ouvrage « De l’indigénat. Anatomie d’un ''monstre'' juridique : le droit
colonial[...]» Olivier Le Cour Grandmaison écrit :
'' L’[']exception politique et juridique de la législation coloniale devient donc la règle pour les
['']« indigènes ». Le droit colonial est un ['' ']« droit sans principe » [...]''
ou, dans un tableau synoptique des notions communes/ pareilles, en 2 colonnes :
1.
|
2.
['].
excepté [de l'application]
|
exception [...]juridique
[''].
« l' autre côté de l' Europe »
|
« indigènes »
['''].
le principe de publicité [excepté de l' appliq.]|
« droit sans principe »
Enfin, une devinette : auquel autre droit commence a rassembler le droit européen ?
Le requérant conditionne sa réponse concernant l' idée principale, de celle des destinataires
des lettres, dans un délai raisonnable.
Veuillez agréer, Madame / Monsieur,
Stelian Pascanu / ____________________
-------------------------------------------------------------------------------notes
[*01]: [extrait- traduction du journal «Ziua» ("Le Jour") du 1995-11-21" - voir
fac-similés des fichiers "pag03--Ziua1995112??. jpg"( ?? = 1a, 1b, 2a, 2b, 1a--, 1b-- )]
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 23

pag03--Ziua19951121a. jpg

24

[Paragraphe] L' "Effet D." paralyse la justice [c’est-à-dire, l' Effet de l'absence de l'
inamovibilité ...D.=Dide, nom de l'initiateur – note du sollicitant ]
La Justice [...] est violemment cahotée par L' "Effet D." Les magistrats sans inamovibilité
sont incapables d' exercer leur profession. Les [...] juges sont récusés par les avocats, en
affirmant l' "Exception D." devenue de __notoriété publique__. Des milliers d'actes de
procédure [...] sont susceptibles d'être atteintes de nullité.
[titre] Les Tribunaux [...] ont été bombardés avec des "Exceptions D."- par Rasvan. Savaliuc
Les citoyens et leurs défenseurs ont soulevé l' "Exception D." montrant aux tribunaux qu' ils
ne veulent pas que leurs actions en justice soient jugés par des juges qui n'ont pas d'
inamovibilité [...]
[titre] [...]par Magdalena.Dumitru - Le refus de l' inamovibilité pourrait attirer des
conséquences juridiques tragiques [...]
M.D.: Le délai prévu expressément par la Loi est impératif.

[titre] Le tribunal de Brasov en désarroi[...] par M.Petrascu
[...] ont invoqué l' exception de l’ absence de l' inamovibilité , demandée par les
dispositions impératives de la Loi [...]
[*02] voir jur55v.jpg au-dessous
ou fichier pag03--a55v .pdf
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------25

----------------------------------------------------------------

[ jur55v.jpg]

26

[*03] voir page /34 ou fichier pag03--a69i--bis.pdf
(ou pag08verso--a69i.pdf)
[*04]
voir «fig (1+2) superposition » ANNEXE 58 II à la page /34 ,
[ou ANNEXE 58 II à la page 24/ 46 du fichier pag03—a69vii.pdf
ou encore jur18ext'jpg]
[*05] ... et même avant la période carolingienne, pendant laquelle Alcuin (796 - 800),
chancelier de Charlemagne, un sort de commissaire européen JAI (Justice Affaires Internes)
avant-la-lettre était responsable de la « documentation interne » contenant l’ équivalent d’un
journal officiel
[*06] «Le nœud gordien est une légende du phrygien Gordium associé à Alexandre le Grand.
Il est souvent utilisé comme une métaphore pour un problème insoluble résolus facilement
par moyens de tricher ou "sortir des sentiers battus". («trancher le nœud gordien»)»:
[wikipedia]
E 58 II à la page
/34 ,
[ou ANNEXE 58 II à la page 24/ 46 du fichier pag03-a69vii.pdf
ou encore jur18ext'jpg]
[*05] ... et même avant la période carolingienne, pendant laquelle Alcuin (796 - 800),
chancelier de Charlemagne, un sort de commissaire européen JAI (Justice Affaires Internes)
avant-la-lettre était responsable de la « documentation interne » contenant l' équivalent d'un
journal officiel
[*06] «Le nœud gordien est une légende du phrygien Gordium associé à Alexandre le Grand.
Il est souvent utilisé comme une métaphore pour un problème insoluble résolus facilement
par moyens de tricher ou "sortir des sentiers battus". («trancher le nœud gordien»)»:
[wikipedia]
[*07] Annexes-demandes et [voir détails en ..\COMMONcommun\list[e].pdf],pag*-r.txt,
[*08] Annexes- réponses, cronologie en deux sections:
,pag*--nr.txt]
==========Directory ..\COMMONcommun\DEMANDeS ==========
bytes/octets
779,275 pag03--a55v.pdf queja CEDH/ complaint ECHR/reque^ete CEDH, note of
(Es)
(En)
(Fr) Receipt\Avis de Réception
593,807 pag04--a67.pdf letra por Embajada/letter for Embassy/lettre a' l' Ambass.France
32,934
pag05--a69viii--f.pdf f= por Embajada /to Embassy/a' l' Ambass.France
1,887,814 pag06--a69viii--f--ar.pdf '' ar= AvisoDeRecibo/note of Receipt/Avis de Réception
1,893,353 pag07--a69ii.pdf
queja /complaint/plainte TI (Trib.d'Instance -standard-cerfa)
67377
pag08-2—a69vi-bis.pdf expert-System - extracto/ extract/extrait
959,028 pag08--a69vii.pdf denuncia penal/criminal compl./plainte pénale TGI/Trib.Grande
Instance
1,107,101 pag08--a69vii--res.pdf ''
res=resumen/abstract/RESumé
875,626 pag08verso--a69i.pdf
extracto/ extract/extrait
37,735
pag09--a69viii--m.pdf
m=pres.comité/pres.of commitee of/pres.du
comité des Ministres
27

40,378 pag10--a69viii--ai.pdf
ai=Amnesty Int'l, Paris
38,601 pag10-1--a69viii--ti.pdf
ti=Transp. Int'l, Paris
26,546 pag10verso--a69i--b.pdf
extracto/ extract/extrait
43,044 pag11--a69viii--ue.pdf
ue=Direccion/Direction/Direction JAI commission EU
50,227 pag13--a69viii-cm2--en+fr+ru.pdf cm2=comité/commitee of/comité des Ministres, ru
1,515,080 pag15--a69viii-cm2-ru-p.pdf
2AvisosDeRecibo/2 notes of Receipt/2 Avis de
Réception
39,755
pag16--a69viii--ap-ch.pdf ap=PAce/APce,ch=Suiza/Switzerland/Conf.Hélvetique
1,704,837 pag17—a69viii-ap-ch-tr2.pdf
tr= transmision/transmission/transmission
543,284 pag18--a69viii-ap-ch-ar2.pdf ar= AvisoDeRecibo /note of Receipt/Avis de
Réception
87,872
pag19--a69viii-ti-no--en+fr+no.pdf ti=Transp.Int'l, no=Noruega/Norway/Norv`ege
1,128,649 pag21--a69viii-ti-no-ar.pdf ar= AvisoDeRecibo/note of Receipt/Avis de Réception
77,889
pag22--a69viii--scdh.pdf scdh= Subcomisión Derechos Humanos/sub/Sous
Commission hum.Rights/Droits Hum.
33,521
pag23--a69viii--me.pdf me= DefensorDelPueblo/Eur. ombudsman/Médiateur Eur.
1,573,305 pag24--a69viii--scdh-adr.pdf
51,497
pag25--a69x-pr.pdf pr= correo Ro[rumano]/posta Ro /Ro mail/ poste Ro
1,605,075 pag27--a69xi-fr-en.pdf
extract/extrait Ziua 2007-apr-04 "Mail Anti-ECHR"/
/"Poste Anti-CEDH";extracro Ziua2007-avr-04 "Cprreo Anti-CEDH"
1,203,697 pag28--a69xi.pdf
''
67,439
pagX29--a72.pdf
Amnesty Int'l Londres
32,804
pagX30--a72--en.pdf
"
London
1,377,819 pagX31-0--a72-en-adr.pdf
37,997 pagX32--a69viii-ue2.pdf ue2= Secretario Adjunto/Assist.Secr./Secr.Adj.
commission EU
385,919 pagX33--a69viii-ue2_JPG.PDF
271,531 pagX33--a69viii-ue2-en_JPG.PDF
1,610,172 pagX34--a69viii-ue2-en-tr.pdf
tr= transmision/transmission/transmission
179,862 pagX35--a74-ej-en.PDF
ej=EuroJust
352,710 pagX36--a75-TI_EA-en-fr.PDF
TI_EA=Transp. Int'l Eu+Asia
307,347 pagX37--a75-TI_EA-de.pdf
117,883 pagX38--a75-TI_ro.PDF
TI_ro=Transp. Int'l Ro
158,096 pagX38verso--a75-TI_en+fr.pdf
281,075 pagX39--a69viii-craj-ro.pdf craj-ro=centro contra la corrupción en la justicia
/justice anticorruption center/ centre [de ressources] anticorruption en justice
214,734 pagX39verso--a69viii-craj-ro.pdf
''
38,583 pagX39--a69viii-craj-en+fr.pdf
38,542 pagX39verso'--a69viii-craj-en+fr.pdf
104,684 pagX40--a75-TI_ro+craj-ro-ar_a.PDF ar= AvisoDeRecibo /note of
Receipt/AvisDeRéception
105,110 pagX40--a75-TI_ro+craj-ro-ar_b.PDF
craj-ro=centro…/center…/ centre…
91,758 pagX40verso--a75-TI_ro+craj-ro-ar_a.PDF
526,581 pagX40verso--a75-TI_ro+craj-ro-ar_b.PDF
=========Directory ..\COMMONcommun\RESPONSESréponses ==========
- - - -- - - - - - - - -notation -r=Response[Réponse] - - - - - - - - -- - - - 150,065 pag29-0--a54R+54.pdf (vieja /former/ancienne)Commission EHR/EDH
28

864,524 pag29--a57R+a58.pdf
CorteCEDH /Court ECHR/CourCEDH
1,309,148 pag30--a59i+a62.pdf
primeraSeccionCEDH/1st/1ereSection ECHR/CEDH+
Alto Comisionado de lasNacionesUnidas /High CommissionerUNO/HautCommissaire.ONU
843,150 pag31--a69viii-ai-r.pdf
ai=Amnesty Int'l, Paris
843,150 pag31--a69vii-r.pdf
TGI /Trib. Grande Instance
1,059,415 pag32--a69viii-m-p+r.pdf m= pres/pres.of commitee /pres.du comité des Ministres
1,660,599 pag33--a69viii-ue-r.pdf ue= Direccion/Direction/Direction JAI commission EU
47,672 pag33-1--a69x-pr--en+fr-r.pdf
pr= Correo Ro /Ro mail/ poste Ro
992,341 pag34--a69viii-ue2-r.pdf
ue2= Secr.Adj./Assist.Secr./Secr.Adj. commission EU
808,199 pag35--a74-ej-en-r.pdf
ej=EuroJust
1,889,374 pag36--a75-TI-p.pdf
retour, cubierta /envelop/enveloppe
90,858 pag36--a75-TI-EA-ret-a.PDF
retour
73,025 pag36--a75-TI-EA-ret-b.PDF
''
662,276 pag37--a75-TI_EA-p.pdf
retour
44,787 pag37verso--a75-TI_EA-p-a.pdf retour
241,323 pag37verso--a75-TI_EA-p-b.pdf ''
325,373 pag38--a75-TI-EA-ro-ret-a.PDF
Correo Ro /Ro mail/ poste Ro
328,842 pag38--a75-TI-EA-ro-ret-b.PDF
''
38,751 pag38verso--a75-TI-EA-fr+en-ret.pdf
''
- - - - - -- - - - -notation --nr=NoResponse[PasDeRéponse] - - - - - - - - -- - 78 pag04--a67--nr.txt
Embajada /Embassy/Ambass.
151 pag05--a69viii--f--nr.txt
f= Embajada /Embassy/Ambass.
86 pag07--a69ii--nr.txt
TI (Trib.d'Instance)
112 pag10-1--a69viii--ti--nr.txt
ti=Transp. Int'l, Paris
186 pag13--a69viii-cm2--en+fr+ru--nr.txt
comité/commitee of/comité des Ministres, ru
240 pag16--a69viii--ap-ch--nr.txt
ap=PAce/APce, ch=Suiza/Switzerland/Conf.Hélvetique
180 pag19--a69viii-ti-no--en+fr+no--nr.txt ti=Transp. Int'l, no=Noruega/Norway/Norv`ege
235 pag22--a69viii--scdh--nr.txt
scdh= Subcomisión Derechos Humanos/sub/Sous
Commission hum.Rights/Droits Hum.
160 pagX29--a72--nr.txt
606 pagX36--a75-TI_EA-en-fr-de-nr.txt
TI_EA=Transp. Int'l Eu+Asia
95 pagX38--a75-TI_ro--nr.txt
Transp. Int'l Romania
334 pagX39--a69viii-craj-ro--nr.txt craj-ro=centro contra la corrupción en la justicia
/justice anticorruption center/ centre [de ressources] anticorruption en justice
[*09] Les paragraphes identés (décalés par rapport à la marge, alignés à droite) sont
communes aux lettres minimale et étendue.
[*0010]
pag30--a59i+a62.pdf
[voir au-dessous un extrait du fac-similé de l' ANNEXE 59I ,
de la page 71/85 du fichier pag08—a69vii.pdf]
[CEDH/ C. de l' E. ]
PREMIERE SECTION
CEDH-LF11.2R
CSA/RFT
52534/99 (irrecevable)
29

Strasbourg le 6 août 2001

[...]
Quand à votre demande de copie certifiée conforme de la décision[...] je note que ce
document d'ores et déjà vous a été envoyé en annexe au courrier du 5 janvier 2001
[...] Greffier de section
[*11]
faux intellectuel et usage de faux, abus en fonction, usurpation de qualité officielle etc ;.les
premières deux correspondent au C.Pénal français -art.441-1-alin.1 et 2 et apparaissent
ensemble avec le type du tribunal compétent (TGI) comme conclusions, a la suite d'une
analyse , dans le fichier « pag08-2--a69vi-bis.pdf » annexe a la plainte pénale .
Ce fichier
est le résultat de l'exécution d'un programme « système-expert », similaire au programmes
acceptes déja comme moyens de raisonnement accessoires dans certains instances,
programmes générant des conclusions, ligne par ligne, en traçant pas-a-pas, chaque cycle
d'inférence.
[*12]
"Pour sa part, la Cour de cassation française a pu, au nom de la préservation des relations
internationales, faire prévaloir l' immunité de juridiction de l' État étranger en cause sur le
droit d' accès à la justice protégé par l'article 6 ConvEDH (Rapport de la Cour de cassation de
1995, La documentation française, p. 418-419). Toutefois, lorsqu' elle a pour conséquence de
priver le demandeur de toute possibilité d'agir en justice contre un État ou une organisation
internationale, l'immunité de juridiction peut être refusée pour écarter le risque de déni de
justice (CA Paris, 7 octobre 2003, Gaz. Pal. 2005 n°15 p. 2 )"
- extrait de: La relation conflictuelle entre immunité et impunité - Commentaire de l'article
du Pr. Dr. Paech, “Staatenimmunität und Kriegsverbrechen” in Archiv des Völkerrechts, par
Noémie Coutrot-Cieslinski | M2BDE
[*13] http://www.roportal.ro/stiri/cazul-severin-transparency-international-cere-anchetabelgiana-o-corespondenta-de-la-magda-3332360.htm
Samedi, le 26 Mars 2011, à 2:07 h Version imprimable
Le cas "Severin" - Transparency International demande une enquête en Belgique. Une
correspondance de Magdalena Moreh
Le bureau de Bruxelles de Transparency International a demandé aux autorités belges de
prendre en charge l'enquête des 3 députés [du Parlement Européen], y compris [A.S.], qui
avait pris [de] l'argent pour faire diverses modifications à la législation européenne. [...]
il faudrait que les autorités fédérales belges prennent les 3[députés], en tenant compte des
faits allégués de corruption [qui] a eu lieu sur le territoire belge.
[*14] "L' enquête de l' [Nouvel]Obs > EXCLUSIF. Jean-Louis Nadal : "On a défiguré la
justice" ... Par Agathe Logeart (extrait) <<Pour la première fois, l'ancien procureur général près la Cour de Cassation
dénonce "le climat des affaires " et un " sentiment de corruption publique". >>

30

[*15]
requête : pag09--a69viii--m.pdf
reponse : pag32--a69viii-m-p+r.pdf
au lieu du nom de l' expéditeur : « Secrétariat du Comité des ministres »
sur l' enveloppe au-dessous est le message :
« if undeliverable
[si cas de non livraison
please return to :
s'il vous plaît retourner à :]
CC International
SPI FR167
1211 Geneve 2
Switzerland »
------------------------------------------------------------

[*0016]

pag19--69viii--ti--no.pdf

[*17] jeux de mots en français, intraduisible, basé sur une prononciation similaire des mots
articulés « mère» (mother/ madre/ mama) et « amère » (bitter/ amargo / amar) en
en /es /ro;
[*18] pag11--a69viii--ue.pdf
case « f) […] communication -réponse a la pétition au Comité des Ministres (voir
ANNEXES 69viii-m et 69viii-m-r , arrivée après 8 mois» ;
31

voir aussi fichiers pag09—a69viii-m.pdf et pag32--a69viii-m-p+r.pdf
[*19] pagX32--a69viii--ue2
.. .théorie des piliers, dont le pilier « communautaire » et le troisième pilier, « des décisions »
[*20] pag33--a69viii--ue-r
[*21] pag34--a69viii--ue2-r
[*0022]
[*0023]
[*24]

pagX32--a69viii-ue2.pdf
pag34--a69viii--ue2-r.pdf
pag13--a69viii-cm2--en+fr+ru.pdf
pag15--a69viii-cm2-ru-p.pdf
pag16--a69viii--ap-ch.pdf
pag18--a69viii-ap-ch-ar2.pdf

[*25] pag10--a69viii--ai.pdf

AI France

[*26] pagX29--a72.pdf
AI
pagX30--a72--en.pdf
[*27] pag04—a67.pdf Ambassade de France
pag05--a69viii--f.pdf
pag06--a69viii-f-ar.pdf
[*28] pag07--a69ii--90'.pdf
pag07--a69ii.pdf- demande de copie typisée
[*29] pag22--a69viii--scdh.pdf
pag24--a69viii-scdh-adr.pdf
[*30] pag10-1--a69viii--ti.pdf
pag19--a69viii-ti-no--en+fr+no.pdf
pag21--a69viii-ti-no-ar.pdf
pagX38--a75-TI--ro.pdf
pagX40--a75-TI--ro-tr.pdf
pagX40-verso-a75-TI--ro-tr.pdf
[*0031]
pagX36--a75-TI-EA--fr+en.pdf
pagX37--a75-TI-EA--de.pdf
pag36--a75-TI-p.pdf
retour postal
pag37--a75-TI--EA--ret.pdf
retour postal
pag37-verso-a75-TI--EA--ret.pdf
pag38--a75-TI--EA--ro--ret.pdf
retour postal
[*0032] « destinatarul nu s-a prezentat sa ridice timiterea » - en original
[*33] voir ANNEXE 62 - pag30--a59i+a62.pdf
voir aussi un extrait de l'ANNEXE 62 à la page 77/89 du fichier pag08--a69vii.pdf

32

[*34] la revue "IN JUSTITIE" le 15 Novembre 2002
L'antichambre CEDH, terre roumaine? (II) par av. G. B.
Pour de nombreux roumains pendant une longue période, la Cour européenne des
droits de l'homme a été la dernière sauvegarde, le miracle de l'extrémité de la terre, où la
justice et la vérité ne peut pas être mise en doute, d'autant moins piétinée .Un justiciable ...
essayait de montrer que les fonctionnaires roumains de la Cour européenne des droits de
l'homme obstruent l'accès aux dossiers et les sélectionnent selon des règles connues
uniquement par eux.
Le ... 31 janvier 2002, Mihai Moldoveanu, ... a adressé une plainte à CEDH[...] a été reçue,
enregistrée au no. PP31642 Moldoveanu c/ (contre) Roumanie [...] jusqu'au 30 Septembre,
quand le ton de la lettre, et la signature du greffier ont été modifiées radicalement: du
point de vue du signataire, M. le Greffier, C. Sandru, la demande n'est pas considéré
comme enregistrée [malgré] l'art 47.5 du règlement de la Cour.[...] Mais le problème
demeure: le respect d'une Institution internationale [CEDH] respect qui doit être
restaurée aussi pour certains responsables de la CEDH
[*35]
Si l'avis de réception / livraison de la plainte (pag03—a55v.pdf) n'est pas authentique – ce qui
est vraisemblable, considérant plusieurs dysfonctionnements de la poste nationale
transmettant l'envoi - alors l'envoi n'est pas enregistre au Palais d'Europe (a la Cour EDH) et
le Parquet de Strasbourg est en erreur en déclinant sa compétence : "[le Parquet] n'a pas
compétence pour traiter les plaintes déposées à l' encontre d' une juridiction internationale",
doit donner cours a la plainte pénale du requérant , et alors ___ aucune ___ preuve de
réponse authentique de la part de la « Cour EDH » n'est pas en possession du requérant
[*36]
[Encyclopædia Universalis -extrait -définition:]
La terreur est un état, une peur exacerbée,[...]un procédé de gouvernement,
permettant au pouvoir en place de briser, à force [ à cause ]de mesures extrêmes et d'effroi
collectif, ceux qui lui résistent.
[interprétation – note de l'auteur:]
-mesures extrêmes ? - falsification, usage de faux etc
-d'effroi collectif ? - peur des justiciables d'une procédure judiciaire quasi- infinie (environ 15
ans) [ plus , au présent cas, minimum 2 ans pour 2 litiges en 2 jugements distincts au pays d'
origine, dont un litige gagné par l'auteur - voir chrono[a30ii] .pdf]
-ceux qui lui résistent ? - lesdits justiciables, parties en litiges patronat d'État- employés
[souvenez- vous que le Cons de l'E. est une organisation intergouvernementale], employés
soumis au (nouveau) droit du travail a leur pays d' origine,.

33

#a.
#b.

34

#########
Annexes – liste des fichiers
contenu de «list[e] .pdf »# # # # # # # # # # # # # # # # # # # #
#########
Annexes – chronologie
contenu de «chrono[a30ii] .pdf »# # # # # # # # # # # # # # # # # # # #