Office National de l’Electricité/Division Régional de Meknès – ONE/DRM

Ecole Nationale Supérieure d’Informatique et d’Analyse des Systèmes - ENSIAS

Mémoire de Projet de Fin d’Etudes
Pour l’Obtention du Titre d’

Ingénieur d’Etat en Informatique
Option : Génie Logiciel

Sujet

Suivi des incidents touchant le réseau électrique moyenne tension

Soutenu par : Kamal BIYOUD

Sous la direction de : Ahmed ETTALBI Driss AMHANI

© Année Universitaire 2003/2004

Dédicaces
A mes très chers parents, Nul mot ne pourra exprimer ma gratitude envers vous, mes très chers parents. Je ne sais comment vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour moi. A mes frères Tarik, Mohemmed, et Mohssine, Pour tous les moments inoubliables que j’ai passés avec vous, pour tout l’amour et le soutien que vous m’avez offert, je vous dis MERCI. A toute ma famille A mes chers amis Abdellah, Amal, Bouchra et Taïb A tous mes amis A tous ceux qui m’aiment A tous ceux que j’aime, je dédie ce travail …

Kamal

Avant propos

d’abord, rectifier ensuite s’il y a lieu, reprendre tout à zéro s’il le faut, mais ne jamais rester inactif à la recherche du parfait ».

« Agir

Jean Cocteau

i

Remerciements

Avant tout, je tiens à exprimer ma reconnaissance auprès de toutes les personnes qui m’ont aidé et favorisé l’aboutissement de ce travail : M. Ahmed ETTALBI pour ses directives précieuses et conseils pertinents. Messieurs les membres du jury pour avoir accepté de juger mon travail. M. Driss AMHANI, Ingénieur Chef de la Division Régionale de Meknès, M. Mohammed AZZOUZI Chef du Département de Conduite Régionale, M. BOUMIRA Chef du Service Technique Régional et M. Salah RADOINE responsable de l’unité Appui Technique du Département Etudes et Analyses pour leurs aides précieuses et leurs conseils fructueux qu’ils n’ont cessé de me donner tout au long de ce stage. De même, je remercie tout le personnel de l’ONE, notamment l’équipe du Département de Conduite Régionale de Meknès, pour l’estimable aide qu’ils m’ont apporté, pour pouvoir suivre de plus près les activités de cet office. Que tous ceux qui ont contribué de près ou de loin pour mener à bien ce stage trouvent ici l’expression de ma parfaite considération et mes remerciements.

ii

Liste des abréviations

Abréviation AC AD API BT DCR DRM DTR HT LMT MT ONE SGBD STR UML UNIPEDE XML Agence de Commercialisation Agence de Distribution

Description

Application Programming Interface Basse Tension Département de Conduite Régional Division Régional de Meknès Division de TRansport Haute Tension Ligne Moyenne Tension Moyenne Tension Office National de l’Electricité Système de Gestion de Base des Données Service Technique Régional Unified Modeling Language Union Internationale des Producteurs et Distributeurs d'Energie Electrique eXtenible Markup Language

iii

Liste des figures

Figure 1: Organigramme de l’ONE ............................................................................................ 9 Figure 2 : Schéma d’un poste MT/BT sur poteau .................................................................... 12 Figure 3: Schéma d’un poste MT/BT bas de poteau ................................................................ 13 Figure 4 : Logo de l’UNIPEDE................................................................................................ 15 Figure 5 : Saisie d’une indisponibilité dans GEFOR ............................................................... 26 Figure 6 : Base de données UNIPED ....................................................................................... 27 Figure 7 : Architecture de l'application .................................................................................... 30 Figure 8: Diagramme des cas d'utilisations .............................................................................. 33 Figure 9: Identification ............................................................................................................. 34 Figure 10 : Saisie Fugitif .......................................................................................................... 35 Figure 11 : Saisie d'un incident ................................................................................................ 36 Figure 12 : Modification d'une commune par navigation ........................................................ 37 Figure 13 : Modification d'une commune par recherche.......................................................... 38 Figure 14 : Modification d'un tronçon ..................................................................................... 39 Figure 15 : Modification d'une équipe ..................................................................................... 40 Figure 16 : Suppression d'un agent .......................................................................................... 41 Figure 17 : Ajout d’un objectif ................................................................................................. 41 Figure 18 : Suivi des exploitations particulières ...................................................................... 42 Figure 19 : Suivi des informations sur les équipements........................................................... 43 Figure 20 : Edition du tableau de bord ..................................................................................... 44 Figure 21 : Suivi des ventes ..................................................................................................... 45 Figure 22 : Diagrammes des packages ..................................................................................... 47 Figure 23 : Diagramme des classes de org.one.Equipe ............................................................ 48 Figure 24 : Diagramme des classes de org.one.Etablissement ................................................. 49 Figure 25 : Diagramme des classes de org.one.Interruption .................................................... 50 Figure 26 : Diagramme des classes de org.one.Composant ..................................................... 51 Figure 27 : Modèle conceptuel des données ............................................................................ 53 Figure 28 : Fenêtre d’identification .......................................................................................... 58 Figure 29 : Fenêtre accueil ....................................................................................................... 58 Figure 30 : Menu Fichier .......................................................................................................... 59 Figure 31 : Nouvelle interruption ............................................................................................. 59 Figure 32 : Nouveau Fugitif ..................................................................................................... 60 Figure 33 : Choix du type d'interruption .................................................................................. 60 Figure 34 : Navigation dans le réseau d'alimentation .............................................................. 61 Figure 35 : Ajout d'une opération élémentaire à un incident ................................................... 61 Figure 36 : Ajout d'une opération élémentaire à une indisponibilité ....................................... 62

iv

Figure 37 : Menu édition .......................................................................................................... 62 Figure 38 : Edition d'un rapport journalier ............................................................................... 63 Figure 39 : Modification d'une indisponibilité ......................................................................... 63 Figure 40 : Edition d'un rapport mensuel ................................................................................. 64 Figure 41 : Interface d'entretien des équipements .................................................................... 65 Figure 42 : Menu surgissant d'entretien des équipements ........................................................ 65 Figure 43: Ajout d'un poste MT ............................................................................................... 66 Figure 44 : Résultat de l'ajout d'un poste MT à un tronçon ..................................................... 66

Liste des tableaux

Tableau 1 : Fiche technique de l’ONE ....................................................................................... 4 Tableau 2 : Fiche technique de la DRM ..................................................................................... 6 Tableau 3 : Exemple de rétrocessions inter AD ....................................................................... 20 Tableau 4 : Description des classes de org.one.Equipe............................................................ 48 Tableau 5 : Description des classes de org.one.Etablissement ................................................ 49 Tableau 6 : Description des classes de org.one.Interruption .................................................... 50 Tableau 7 : Description des classes de org.one.Composant ..................................................... 51

v

Sommaire

Avant propos ......................................................................................................... i Remerciements..................................................................................................... ii Liste des abréviations ......................................................................................... iii Liste des figures .................................................................................................. iv Liste des tableaux ................................................................................................ v Sommaire ............................................................................................................ vi Introduction ......................................................................................................... 1 Chapitre 1 : Contexte général du projet ..................................................... 3

Introduction .......................................................................................................................... 3 1 Présentation de l’organisme d’accueil ........................................................................ 4 1.1 Présentation générale de l’ONE ............................................................................. 4 1.2 Organisation de l’ONE ........................................................................................... 5 1.3 Présentation de la Direction Régionale de Meknès (DRM) ................................... 6 2 Présentation du projet ............................................................................................... 10 2.1 Les réseaux MT .................................................................................................... 10 2.2 Les anomalies ....................................................................................................... 13 2.3 Les indicateurs de qualité de services .................................................................. 15 2.4 Description du projet ............................................................................................ 21 Conclusion ........................................................................................................................... 21

Chapitre 2 :

Etude et spécification des besoins......................................... 22

Introduction ........................................................................................................................ 22 1 Cahier des charges du nouveau système .................................................................. 23 2 Étude de l'existant ...................................................................................................... 24 2.1 GEFOR ................................................................................................................. 24 2.2 La base de données UNIPED ............................................................................... 26 3 Nouveaux besoins ....................................................................................................... 27

vi

3.1 Simplification d’utilisation ................................................................................... 27 3.2 Sécurité ................................................................................................................. 28 3.3 Utilisation à distance ............................................................................................ 28 3.4 États édités............................................................................................................ 28 3.5 Objectifs et alarmes .............................................................................................. 28 4 Solution proposée ....................................................................................................... 29 4.1 Modélisation du réseau MT.................................................................................. 29 4.2 Utilisateurs ........................................................................................................... 29 4.3 Architecture .......................................................................................................... 30 Conclusion ........................................................................................................................... 30

Chapitre 3 :

Analyse et conception du projet ........................................... 31

Introduction ........................................................................................................................ 31 1 Présentation du langage de modélisation UML ....................................................... 32 2 Diagrammes d’UML .................................................................................................. 33 2.1 Diagramme des cas d’utilisation .......................................................................... 33 2.2 Diagramme des packages ..................................................................................... 46 3 Génération du modèle conceptuel des données ....................................................... 52 Conclusion ........................................................................................................................... 54

Chapitre 4 :

Réalisation du projet ............................................................. 55

Introduction ........................................................................................................................ 55 1 Outils de développement ............................................................................................ 56 1.1 Java ....................................................................................................................... 56 1.2 Java Database Connectivity (JDBC) .................................................................... 56 1.3 eXtensible Markup Language (XML) .................................................................. 56 1.4 Oracle 8i Server .................................................................................................... 57 2 Système réalisé ............................................................................................................ 57 2.1 Identification des utilisateurs ............................................................................... 58 2.2 Saisie et édition d’un rapport journalier ............................................................... 58 2.3 Edition d’un rapport mensuel ............................................................................... 63 2.4 Ajout d’un poste MT ............................................................................................ 64 Conclusion ........................................................................................................................... 67

Conclusion .......................................................................................................... 68 Bibliographie ...................................................................................................... 70 Glossaire ............................................................................................................. 71 Annexes............................................................................................................... 73
Annexe 1 : Annexe 2 : Annexe 3 : Annexe 4 : Annexe 5 : Exemple de calcul des indices UNIPEDE ................................................. 74 Tableau des critères UNIPEDE ................................................................ 77 L’ensemble des états à éditer..................................................................... 79 Le mappage Objet – Relationnel............................................................... 87 Dictionnaire des données ........................................................................... 90

vii

Projet de fin d’étude

Introduction

Introduction

Le Maroc est un pays en voie de développement. Il est la porte de l’Afrique sur l’Europe et le dernier port par lequel passent les pétroliers se dirigeant vers l’Amérique. Il offre aux investisseurs un climat stable politiquement, une main d’œuvre de faible coût, et des zones de libre échange avec les plus grandes puissances économiques, je cite les Etats Unis d’Amérique et l’Union Européenne à titre d’exemples. Malgré tous ces facteurs, l’investisseur étranger ne fait toujours pas confiance à l’économie marocaine, le plus grand inconvénient de cette dernière étant les coûts élevés de l’énergie. Pour contrer ce point, l’Office National de l’Electricité, le principal fournisseur de l’énergie électrique, a mis au point un nombre de dispositifs visant la réduction des coûts de 1

Projet de fin d’étude

Introduction

production, de transport et de distribution de l’énergie électrique tout en garantissant une qualité de service à la hauteur des exigences de ces clients. Pour satisfaire ces derniers, l’ONE a adopté une stratégie de qualité aux normes européennes. En effet, il a mis en place un ensemble d’indicateurs de performance visant le contrôle et le suivi de ses activités. Parmi eux, je cite en particuliers les critères UNIPEDE qui mesurent l’impact des interruptions touchant le réseau de distribution sur les clients. Ils permettent, aussi, la maîtrise de la disponibilité et des performances du réseau, objectif incontournable, pour se préparer à faire face efficacement à l’environnement économique futur.

Pour se faire, il est naturel de souligner l’importance de la gestion des incidents et l’intérêt porté à leur analyse, en ayant comme objectif la diminution de leur impact sur les clients. De ce point de vue, et en complément à ce qui a été fait en matière d’analyse d’incidents, je me suis intéressé, dans le cadre de mon projet de fin d’étude, au suivi et à l’analyse des incidents touchant le réseau moyenne tension de la Division Régionale de Meknès. Je dois fournir un système permettant à ses utilisateurs la prise en compte des différentes anomalies affectant le fonctionnement normal du réseau d’alimentation moyenne tension, le calcul des critères de qualité définis par l’ONE et l’édition des rapports qui en découlent. Dans ce rapport, le premier chapitre est consacré à la présentation du contexte général du projet. L'étude et spécification des besoins feront l’objet du deuxième chapitre. Le troisième chapitre est réservé à l’analyse et conception du système. Le dernier chapitre présente l’étape de la réalisation. A la fin du rapport, je présente en complément les différentes annexes. Dans l’annexe 1, le lecteur trouvera un exemple de calcul des indices UNIPEDE. L’annexe 2, quant à elle, présente les règles de calcul des critères UNIPEDE définis par l’ONE. L’annexe 3 regroupe l’ensemble des états à reproduire. L’annexe 4 étale quelque règles de mappage objet relationnel. Le dictionnaire complet des données manipulées par le système et leur signification est présenté dans l’annexe 5.

2

Projet de fin d’étude

Contexte général du projet

Chapitre 1 : Contexte général du projet

Introduction
Ce chapitre a pour but la présentation de l’organisme d’accueil et le contexte général du projet. Le premier paragraphe sera consacré à la présentation de l’ONE, de la division régionale de Meknès et des services en relation avec le projet. Le deuxième paragraphe introduira des notions générales du projet et une description succincte pour comprendre sa finalité.

3

Projet de fin d’étude

Contexte général du projet

1
1.1

Présentation de l’organisme d’accueil
Présentation générale de l’ONE Office National de l’Electricité 65 Rue Ottman Bnou Affane Mr Ahmed NAKKOUCH Production, transport et distribution de l’électricité Dans tout le royaume 11 938 M.Dhs 1391 Cadres. 3745 Agents de maîtrise. 4402 Agents d’exécution Casablanca

Tableau 1 : Fiche technique de l’ONE

Dénomination commerciale Siège Social Directeur Général de l’ONE Secteur d’activités Implantation Chiffre d’affaire (fin 2002) Moyens humains (fin 2002)

1.1.1

Historique

Au lendemain de l’indépendance, l’Etat a dû prendre lui-même en main le secteur électrique afin de l’organiser, le soutenir et garantir le service public. L’Office National de l’Electricité a été créé par Dahir en août 1963 et a été substitué à la Société Electrique du Maroc à qui était confiée depuis 1924, la concession d’une organisation de production, de transport et de distribution de l’énergie électrique. A cette date, les usines de l’énergie électrique du Maroc assuraient 90% de la production nationale. L’ONE est un établissement public à caractère industriel et commercial, doté de la personnalité civile et de l’autonomie financière et a été investi depuis sa création de l’exclusivité de la production et le transport. Il assure également la distribution de l’énergie électrique dans plusieurs provinces du royaume notamment en milieu rural. Les droits et obligations de l’ONE sont définis dans un cahier de charge approuvé par décret en 1974, lequel définit les conditions techniques, administratives et financières relatives à l’exploitation des ouvrages de production, transport et distribution de l’électricité [Site1]. 1.1.2 Objectifs

L’ONE a pour mission la satisfaction dans les meilleures conditions techniques et économiques : la demande de notre pays ; la généralisation de l’accès à l’électricité dans le monde rural ; œuvrer pour la promotion et le développement des ressources nationales notamment les énergies renouvelables. 4

Projet de fin d’étude 1.1.3 Moyens de production

Contexte général du projet

L’ONE produit l’énergie électrique dans les centrales thermiques, hydrauliques et éoliennes. Il comporte actuellement : 5 centrales thermiques à vapeur, 7 centrales turbines à gaz, et un ensemble de centrales diesel. L’ensemble de ce parc totalise une puissance de 3 168 Méga Watt (MW) ; 24 usines hydrauliques totalisant une puissance de 1167 MW ; un parc de production éolienne situé dans la région de Tanger qui totalise une puissance 54 MW. 1.1.4 Réseau de transport

Juste après la production, l’énergie électrique est acheminée vers les centres de consommation grâce à un réseau qui couvre la quasi-totalité du territoire national. Ce réseau est constitué de lignes 400, 225, 150, 60 et 22 KV, d’une longueur totale de 16300 Km. Il est par ailleurs interconnecté avec le réseau Algérien au moyen de deux lignes 225KV et avec le réseau Espagnol au moyen de deux câbles 400KV sous-marins. 1.1.5 Moyens de distribution

Les réseaux de distribution de L’ONE sont constitués de 30 740 Km en Moyenne Tension. En outre, près de 2 millions de clients sont desservis par les 233 Agences commerciales couvrant la totalité du royaume. 1.2 Organisation de l’ONE

L’Office National d’Electricité est structuré en Directions fonctionnelles et Directions opérationnelles. Les directions opérationnelles sont : la Direction de Production (DPR) : responsable de la production d’énergie dans les centrales thermiques et hydrauliques ; la Direction de Transport (DTR) : responsable du transport d’énergie tout en gérant le réseau électrique haute tension ; la Direction de Distribution (DDI) : responsable de la distribution d’énergie en MT et BT dans un territoire donné. La Direction de la Distribution de l’ONE est représentée à travers le Maroc par sept Divisions Régionales qui sont réparties comme suit :

5

Projet de fin d’étude DR de Casa, DR de Tensift, DR de Agadir, DR de Kenitra, DR de Meknès, DR de Fès, DR de Oujda.

Contexte général du projet

Chaque Division Régionale est composée d’entités fonctionnelles d’appui et d’entités opérationnelles : les entités fonctionnelles d’appui sont : o le service contrôle de gestion, o le service des ressources humaines, o le service approvisionnement et gestion des stocks, o le département études et analyses, o le département de conduite régionale, o le département comptabilité, o l’unité de sécurité. les entités opérationnelles sont : o les Services Techniques Régionaux, o les Agences de Distribution, o les Agences Commerciales. 1.3 Présentation de la Direction Régionale de Meknès (DRM) Office National de l’Electricité Avenue My Youssef Meknès B.P. 583 Mr Driss AMHANI Distribution Meknès Tafilalt 055-40-27-31/32/33 055-52-23-39

Tableau 2 : Fiche technique de la DRM

Dénomination commerciale DRM Chef de Division Régionale Secteur d’activités Implantation Téléphone Fax

6

Projet de fin d’étude

Contexte général du projet

Des entités fonctionnelles et opérationnelles, je vais détailler le rôle du Département de Conduite Régional (DCR), du Service Technique Régional (STR) et des Agence de Distribution (AD). Ils représentent les principales entités en relation avec le projet. 1.3.1 Département de Conduite Régional

A partir du 1er avril 1998, le DCR/Meknès a pris en charge la gestion et la conduite des réseaux MT de la Division Régionale (DR). Il lui a été confié les consignes d’exploitation des réseaux MT, l’ordonnancement des coupures, les statistiques d’incidents des réseaux MT et l’étude des réseaux MT en exploitation. En plus des réseaux 22KV de la Division Régionale de Fès, le DCR de Meknès conduit la totalité des réseaux 22KV et postes sources de la DR. Il assure la manœuvre de plusieurs organes, par télécommande, à partir des PC de Meknès et d’Errachidia. Le DCR est composé actuellement de 7 agents : 1 cadre : responsable du DCR ; 6 agents de maîtrise : 2 agents pour la gestion des réseaux et 4 agents pour la conduite des réseaux MT et des postes sources. 1.3.2 Service Technique Régional

Ce service se compose de deux départements : département exploitation : ce département est appelé à effectuer les travaux suivants : o programmation et coordination des coupures de courant électrique du réseau, o mesure et entretien des lignes BT/MT, o visite et entretien des postes, des branchements et des lignes nouvellement réalisées. département d’équipement : ce dernier a pour tâche l’étude de la réalisation des différents types d’ouvrage : o travaux remboursables : c’est l’ensemble des travaux financés par des tiers, o travaux d’aménagements. 1.3.3 Les Agences de Distribution (AD)

Ces agences s’occupent à la fois des abonnements BT et MT par les raccordements des installations électriques de l’abonné au réseau électrique de l’ONE, ainsi que leurs branchements. Elles élaborent des contrats liant l’abonné avec l’ONE. Ces contrats

7

Projet de fin d’étude

Contexte général du projet

garantissent la fourniture électrique à l’abonné et le paiement de ces fournitures à l’ONE par cet abonné.

La figure 1 donne un aperçu global sur la structure hiérarchique de la DR – Meknès.

8

Figure 1: Organigramme de l’ONE

Projet de fin d’étude

Contexte général du projet

2
2.1

Présentation du projet
Les réseaux MT

Afin d’effectuer une bonne analyse des incidents survenus sur les réseaux aériens et souterrains MT, il faut tout d’abord faire le point sur certaines choses. Dans ce paragraphe, je vais parler de : 2.1.1 la fonction générale des réseaux ; la structure des réseaux ; les réseaux MT aériens et souterrains ; les postes MT/BT ; matériel de protection : fusible, disjoncteur, sectionneur, etc. Fonction générale d’un réseau électrique

La fonction générale d’un réseau électrique est d’acheminer l’énergie électrique des centres de production jusqu’à l’utilisateur. De plus le réseau a un rôle de transformation puisqu’il doit permettre de livrer aux consommateurs un bien adapté à leurs besoins. Le produit électrique est caractérisé par : une puissance disponible ; une tension fixée ; une qualité traduisant la capacité à respecter les valeurs et la forme prévue de ces deux paramètres et les maintenir dans le temps. 2.1.2 Structure générale d’un réseau

Dans les pays dotés d’un système électrique élaboré, notamment dans notre pays, le réseau est structuré en plusieurs niveaux assurant des fonctions spécifiques propres et caractérisées par des tensions adaptées à quelques fonctions bien déterminées, selon la puissance transportée : les réseaux de transport des très hautes tensions (THT), transportent l’énergie des gros centres de production vers les régions consommatrices (400KV et 225KV). Ces réseaux sont souvent interconnectés, réalisant la mise en commun de l’ensemble des moyens de production ; les réseaux de répartitions à haute tension (HT), assurent à l’échelle régionale la desserte de livraison à la distribution 60KV ;

10

Projet de fin d’étude -

Contexte général du projet

Les réseaux de distribution sont : les réseaux d’alimentation de l’ensemble de la clientèle à l’exception de quelque gros clients industriels alimentés directement par les réseaux THT et HT. Il y a deux sous nivaux : o les réseaux MT (22KV), o les réseaux BT (220V et 380V),

2.1.3

Les postes sources MT

Ces postes sont alimentés par les réseaux de répartition HT 60KV. Dans les zones urbaines très denses, il peut être intéressant de sauter cet échelon de répartition et de réaliser des injections directes THT/MT. Ces deux types de postes présentent quelques différences de conception du fait des fonctions à assumer (puissance plus importante à desservir pour les postes THT/MT) mais leur description reste identique. En phase initiale, ce type de poste est constitué d’un transformateur (T1) alimenté par la ligne (HT). Avec l’augmentation des charges à desservir on peut y adjoindre un deuxième transformateur (T2). En même temps que le deuxième transformateur, on raccorde généralement une deuxième arrivée (HT2), dite ligne de garantie opérant en cas de défaut sur la première. Le ou les transformateurs débitent sur un tableau MT qui forme un jeu de barres composé de rames, chaque rame est un ensemble d’une dizaine de cellules environ, organisée en deux demi rames reliées entre elles par un organe de couplage en sectionnement de barre. La demi rame élémentaire comprend : une arrivée de transformateur, plusieurs départs MT, une cellule de condensateurs pour la compensation de l’énergie réactive, éventuellement un disjoncteur.

Les départs MT sont regroupés sur les différentes rames en fonction de leur nature (aérien, souterrain), afin d’éviter de répercuter sur les réseaux souterrains, les perturbations affectant les lignes aériennes plus exposées. 2.1.4 Les réseaux MT

Les réseaux MT sont répartis en deux types : réseaux MT sous terrains : ils enregistrent rarement des anomalies. Le câblage est enfui sous terre, loin des perturbations naturelles et de l’activité humaine,

11

Projet de fin d’étude -

Contexte général du projet

réseaux MT aériens : plus exposés aux anomalie, les réseaux aériens classiques sont constitués de départs MT avec trois phases et ils sont équipés de : o les fils conducteurs (en alliage d'aluminium), o des systèmes de protections qui comportent des disjoncteurs MT à cycles de réenclenchement rapides puis lent, permettant d'éliminer les défauts auto extincteurs fugitifs et semi permanents. Ce type de protection est utilisé dans les postes sources, o des interrupteurs qui permettent de faciliter la localisation des défauts permanents et de réduire les tronçons non alimentés lors de réparation à la suite d'incidents ou lors de travaux programmés.

2.1.5

Poste MT/BT

Ils sont l'interface entre les réseaux MT et BT. Ils ont essentiellement un rôle de transformation MT/BT auquel peuvent éventuellement être associée une fonction d'exploitation MT (point de coupure) et une fonction de répartition BT suivant la charge à desservir. Le poste MT/BT est un organe très répandu sur les réseaux qui se présente sous des formes extrêmement variées suivant l'environnement et la puissance à desservir. Les types de postes MT/BT sont : poste sur poteau : c'est le plus simple utilisé en réseau aérien. Apparu dans les années trente, son principe de conception est le suivant : le transformateur est monté sur un poteau en béton. Il comporte des éclateurs ou parafoudres servant à la protection contre les surtensions, et un disjoncteur pour la protection contre les surintensités. La figure 2 le représente schématiquement, poste bas de poteau : généralement préfabriqué, raccordé exclusivement sur les réseaux aériens MT. Ces cabines sont utilisées lorsqu'il est nécessaire de recourir à une liaison aéro-souterraine (en ville). La figure 3 présente son schéma électrique, poste urbain raccordé en souterrain.

Figure 2 : Schéma d’un poste MT/BT sur poteau

12

Projet de fin d’étude

Contexte général du projet

Figure 3: Schéma d’un poste MT/BT bas de poteau

2.1.6

Matériel de protection

Pour protéger les différents composants sensibles du réseau électrique, l’ONE utilise : les Fusibles : ils sont définis par leur calibre et par leur rapidité de fusion, disjoncteur réenclencheur : décrivant le fonctionnement d'un disjoncteur réenclencheur : o en première phase, le disjoncteur réenclencheur n'ouvre pas le circuit instantanément le temps que : un défaut auto extincteur s'est éteint au passage à zéro du courant alternatif, un fusible sur un transformateur endommagé ait fendu.

o en deuxième phase, le disjoncteur réenclencheur s'ouvre pendant un temps court, mais suffisant de façon à laisser disparaître un défaut fugitif (une branche d'arbre). Le retard de la phase 1 et le temps de coupure de la phase2 sont réglables. 2.2 2.2.1 Les anomalies Classification des défauts

Les défauts affectant les réseaux aériens MT peuvent être classés de deux façons différentes : suivant l’emplacement, on peut distinguer les défauts affectant : o la partie moyenne tension des postes HT/MT, en amont des disjoncteurs protégeant chaque départ MT, o les réseaux proprement dit, en aval de ces disjoncteurs (lignes aériennes et câbles isolés constituant les antennes principales et les dérivations, y compris la partie MT des postes MT/BT).

13

Projet de fin d’étude Suivant la durée, on peut distinguer entre :

Contexte général du projet

o défauts fugitifs : c’est une interruption de courant très brève sur le réseau d’alimentation de l’ordre de quelques dixièmes de secondes, o défauts temporaires : c’est une ou plusieurs interruptions de courant sur le réseau d’alimentation, relativement longues, de l’ordre de quelques secondes, mais ne nécessitent, pour la reprise de service, aucune intervention sur le réseau du personnel d’exploitation. o défauts permanents : ce sont ceux qui, après avoir provoqué un déclenchement définitifs, nécessitent l’intervention du personnel d’exploitation pour la reprise du service ; ces défauts impliquent en général, soit des avaries de matériel (rupture de conducteurs, calquage d’isolateurs, etc.), soit la présence sur les conducteurs de branches d’arbre, d’oiseaux, etc. 2.2.2 Recensement des causes d’incidents

D’une manière générale les incidents survenus sur le réseau MT sont dus soit : 2.2.3 à une cause indéterminée, à un ou plusieurs isolateurs cassés, à la rupture d’un ou plusieurs câbles, à un mauvais temps, aux actes de vandalisme, à un corps étranger (oiseaux, reptile), à la défaillance du matériel, au mauvais entretien. Intervention en cas d’incident

En cas d’incident survenu sur le réseau moyenne tension, le répartiteur du DCR avise l’agent de l’agence commerciale concernée et donne les démarches de localisation du défaut pour déterminer le tronçon affecté. Si le défaut nécessite l’intervention de l’équipe poste ou l’équipe LMT (ligne moyenne tension), le DCR informe cette équipe de la nature de l’anomalie et son emplacement. Si le défaut est localisé sur un réseau maillé, l’agent du DCR doit procéder à l’alimentation de la partie sainte du réseau à partir d’un autre départ. Cette dernière opération affecte les ventes de l’AD et dans des cas particuliers, affecte aussi les ventes de la division régionale. Les répercussions des incidents sur les clients sont mesurées en terme de critères UNIPEDE et des taux de pertes. 14

Projet de fin d’étude

Contexte général du projet

Une fois l’anomalie est réparée, l’équipe qui a effectué l’intervention procède à un rapport détaillé. Ce rapport présente tous les incidents du jour d’une manière bien précise (horaire d’interruption, horaire de rétablissement, durée d’interruption, motif, localité coupée, dégât si il y en a eu, etc.). 2.2.4 Classement des indisponibilités

Les indisponibilités sont rangées en trois catégories : les coupures d’urgence : ce sont des indisponibilités qu’on ne peut pas inscrire dans un programme compte tenu de leur caractère urgent. Elles sont imprévisibles et ne peuvent attendre le traitement habituel. Elles sont opérées volontairement et immédiatement par l’intervenant suite à un danger imminent. Elles sont considérées comme des incidents sur les réseaux, les coupures imprévues : ce sont des indisponibilités ni programmées, ni urgentes. Elles sont imprévisibles sur un mois et peuvent surgir au courant de la semaine. Ces coupures doivent être signalées au DCR au moins deux jours à l’avance. Ce genre de coupures devra être justifié et avoir l’accord du chef de Division, les coupures programmées : ce sont les indisponibilités inscrites au programme mensuel. Ce sont les indisponibilités qui font les objets de la réunion mensuelle habituelle DCR, STR et DTR. 2.3 2.3.1 2.3.1.1 Les indicateurs de qualité de services Les critères UNIPEDE Présentation de l’UNIPEDE

Figure 4 : Logo de l’UNIPEDE

L’Union Internationale des Producteurs et Distributeurs d'Energie Electrique (UNIPEDE) est une association professionnelle qui réunit les entreprises responsables de la production, de la transmission et de la distribution d'électricité ou d’activités connexes dans tous les pays [Site2].

15

Projet de fin d’étude Fondée en 1925, l’objectif de l’UNIPEDE est de : valoriser l’image de l’industrie de l’énergie électrique ;

Contexte général du projet

aider ses membres à mettre l’énergie électrique à la disposition des clients aux meilleures conditions possibles en perfectionnant sans cesse la qualité du service ;

-

favoriser le perfectionnement des moyens de production, de transport, de distribution et d’utilisation de l’énergie électrique ;

-

oeuvrer au bénéfice des intérêts communs de ses membres au niveau international ; établir et pérenniser des contacts de collaboration avec d’autres organisations régionales de l’industrie de l’énergie électrique.

2.3.1.2

Les indices de qualité UNIPEDE

Le règlement technique de l’UNIPEDE pour les réseaux de distribution, article 51 introduit la notion de l'indice de qualité "disponibilité" en ces termes : "L’indice de qualité « disponibilité » qui indique le temps annuel moyen durant lequel un utilisateur de réseau peut avoir accès au réseau, temps qui est maintenu pour chaque réseau de distribution à son niveau actuel. Cet indice donne une image du réseau en ce qui concerne sa gestion technique, ainsi que son comportement et sa capacité de réaction en cas de perturbations." Trois indices de qualité sont retenus : l’indisponibilité, la fréquence des interruptions et la durée de rétablissement. Ces indices sont évalués par rapport à un utilisateur moyen du réseau de distribution. Ils sont établis d'une part sur base des interruptions de plus d’une minute dues aux incidents survenus dans les réseaux HT et MT et d'autre part sur les interruptions programmées pour travaux. Il s’agit d’une estimation établie suivant certaines hypothèses. Ces hypothèses sont rendues nécessaires car la comptabilité des temps d’interruption n’est pas tenue individuellement par utilisateur. A l’aide de ces hypothèses, il est possible d’effectuer le lien entre les données disponibles et le résultat recherché. Les interruptions dues au réseau BT ne sont pas prises en considération faute de données statistiques. Chaque interruption en réseau BT n’affecte qu'un nombre relativement restreint d'utilisateurs et de ce fait ces interruptions n'influencent pas de façon déterminante la statistique générale. Les estimations globales montrent que l’apport dû à la BT est d’ailleurs petit par rapport à l’ensemble [Site3].

16

Projet de fin d’étude

Contexte général du projet

L’indisponibilité représente le temps annuel moyen d’interruption d’un utilisateur du réseau de distribution. C’est donc la somme estimée des temps d’interruption de tous les utilisateurs du réseau de distribution divisée par le nombre d'utilisateurs. La fréquence des interruptions est le nombre annuel moyen d’interruptions d’un utilisateur du réseau de distribution, ce qui correspond à la somme de toutes les interruptions des utilisateurs du réseau de distribution divisée par le nombre d’utilisateurs. La durée de rétablissement est le temps moyen de durée des interruptions ; celui-ci est calculé en divisant la somme estimée des temps d’interruption de tous les utilisateurs du réseau de distribution par le nombre d’interruptions. Pour évaluer ces indices, il ne serait pas réaliste d'effectuer par utilisateur, un décompte analytique des temps de coupure. C'est pourquoi la méthode utilisée donne un indice global, tout utilisateur MT et BT confondu, basé sur le nombre de cabines de distribution (Poste MT/MT ou Poste MT/BT) dont l'alimentation est interrompue.

Les 3 indices sont reliés par la relation : Indisponibilité = fréquence x durée de rétablissement L’annexe 1 présente un exemple de calcul de ces indices 2.3.1.3 Les indicateurs de qualité ONE

Les critères UNIPEDE définis par l’ONE sont au nombre de cinq. Ils reflètent la qualité du service fournit à ses clients. Durée moyenne d'interruption d'un client (DMC)

C'est la durée moyenne d'interruption pour chaque client qui a été interrompu dans un système pendant une période déterminée (année, trimestre, mois,...) 17

Projet de fin d’étude

Contexte général du projet

Σ (des clients x heures interrompus) DMC = Σ des clients interrompus Le calcul du nombre de clients interrompus se fait en ne comptabilisant qu’une seule fois les clients interrompus à plusieurs reprises. Durée moyenne d'interruption d'un système (DMS)

C'est la durée moyenne d'interruption pour l'ensemble des clients d'un système pendant une période déterminée (année, trimestre, mois,...). Dans ce cas, tous les clients du système sont considérés interrompus. Σ (des clients interrompus x heures interrompus) DMS = Nombre de clients connectés DMC est égal à DMS dans le cas où chaque client du système a subi, au moins, une interruption. Temps moyen de rétablissement d'un système (TMRS)

C'est le temps moyen de rétablissement de service de l'ensemble des clients d'un système pendant une période déterminée (année, trimestre, mois,...). Dans ce cas, tous les clients du système sont considérés interrompus. Σ (KVA Interrompus x heures interrompus) TMRS = Σ des KVA connectés Ce critère mesure la durée d’interruption en fonction de la valeur de la puissance interrompue. Comme exemple, en cas d’interruptions d’un client potentiel d’un système, la valeur du TMRS augmente contrairement à une interruption qui touche un client dont la puissance est faible. Indice de fréquence d'un client (IFC)

C'est le nombre moyen d'interruption pour chaque client qui a été interrompu dans un système pendant une période déterminée (année, trimestre, mois,...) Nombre total des interruptions IFC = Nombre clients interrompus 18

Projet de fin d’étude

Contexte général du projet

Le nombre total des interruptions est la somme des interruptions subies par chaque client d’un système. IFC est toujours supérieur ou égal à 1, à la condition qu’au moins un client du système a subi, au moins, une interruption. Indice de fréquence d’une interruption d’un système (IFS)

C'est le nombre moyen d'interruptions pour l'ensemble des clients d'un système pendant une période déterminée (année, trimestre, mois,...). Dans ce cas tous les clients sont considérés interrompus Nombre total des interruptions IFS = Nombre clients connectés Le nombre total des interruptions est la somme des interruptions subies par chaque client d’un système. IFC est égale à IFS dans le cas où chaque client du système a subi, au moins, une interruption.

L’annexe 2 regroupe ces critères dans un même tableau. 2.3.2 2.3.2.1 Les taux des pertes Le taux d’échange de puissance (TEP)

L’ONE s’est doté d’un système hiérarchique (DR, AD, AC, etc.) pour contrôler son réseau de distribution. Et pour répondre aux besoins de ses clients dans les meilleures conditions, il a assoupli sa structure. Ainsi les clients, bien qu’ils consomment une énergie acheminée par une AD donnée, se voient relever leurs consommations par l’AD la plus proche. Ce cas de figure se présente dans deux situations : rétrocessions inter AD : dans l’exemple du tableau 3, quelques départs relevant de la responsabilité de l’AD El Hajeb (L’AD El Hajeb relève les consommations des clients habitant dans sa zone d’influence) sont alimentés par l’AD Meknès et ceci en exploitation normale du réseau d’alimentation.

19

Projet de fin d’étude
Tableau 3 : Exemple de rétrocessions inter AD

Contexte général du projet

LIGNE MT Boufekrane - Haj Kaddour Boufekrane - Ait Yazem M'haya - Ain taoujdate

AD Responsable AD Client El Hajeb El Hajeb El Hajeb Meknès Meknès Meknès

-

report de PS : suite à un défaut localisé sur un réseau maillé, l’agent du DCR procède à l’alimentation de la partie sainte du réseau à partir d’un autre départ. Durant ce moment, les clients connectés à cette partie du réseau consomment une énergie acheminée par un autre départ, qui peut être sous la responsabilité d’une autre AD, ou même d’une autre DR.

Dans les deux cas, les ventes ne correspondent pas aux achats. Pour avoir un aperçu sur ces échanges de puissance, l’ONE s’est définit un taux d’échange de puissance : TEP = 1 – (Ventes / Achats) Il est calculé pour une période donnée (année, trimestre, mois,…) et pour un système donné (une AD, un départ, etc.). 2.3.2.2 L’énergie non distribuée (END)

L’électricité est une énergie qui ne peut être stockée. Une anomalie qui touche le réseau de distribution est une énergie qui est produite, transportée mais qui n’est pas consommée. Et pour évaluer le coût de ces anomalies, le DCR calcule l’énergie non distribuée dans un système pour une durée : Puissance appelée à l'heure de pointe de la ligne en question

Cf =
Σ des puissances installées des postes MT/BT de la ligne en question Énergie = PAx0.86x(0.3HC+0.6HPL+HP)/60 HC HPL HP : heure creuse, correspond à une demande en électricité inférieure à la moyenne, : heure pleine, correspond à une demande normale en électricité, : heure de pointe, correspond à une demande en électricité supérieure à la moyenne, Cf : coefficient de foisonnement ; c’est la participation de sous réseau, touché par l’anomalie, dans la consommation totale, Énergie : énergie consommée par le système en une minute.

20

Projet de fin d’étude

Contexte général du projet

END = Cf x Énergie x durée d’interruption 2.4 Description du projet

Dans cette partie, je vais présenter les objectifs du projet et la démarche suivie pour sa mise en œuvre. 2.4.1 Objectifs du projet

Les rapports journaliers présentent une source de données considérable, mais difficilement maîtrisable. Ils permettent le calcul des critères de qualité de services (DMC, TMRS, etc.), les taux de pertes, les primes de réseau, etc. Mais l'établissement d'un tableau de bord regroupant seulement les indices significatifs aux décideurs, n'incluant que les systèmes qui sont sous leur responsabilité et pour une période déterminée, augmente la charge du travail des répartiteurs sans un vrai apport à leurs acquis. Ces traitements peuvent être automatisés réduisant ainsi les erreurs de calculs et donnant un aperçu plus correct du service offert aux clients et dans une durée moindre, offrant ainsi la possibilité de prendre les bonnes décisions aux bons moments. Mon projet de fin d'étude se propose comme un pas de plus vers l'informatisation de la gestion des incidents touchant le réseau moyenne tension avec prise en compte des différents acteurs intéressés par l'édition des différents critères. 2.4.2 Démarche de la conduite du projet

Pour répondre aux objectifs du projet, le projet a été divisé en plusieurs tâches qui sont : étude des besoins ; décomposition du projet en des étapes ; estimation de la durée prévisionnelle de chaque étape ; réalisation du planning ; modification du planning à la fin de chaque étape ; rédaction du document à rendre à la fin de chaque étape.

Conclusion
Ce chapitre représente un point de départ pour l’élaboration du système dans la mesure où il définit son contexte général. L’organisme d’accueil a été présenté, et les objectifs et la démarche de la mise en œuvre du nouveau système précisés. Le chapitre suivant décrit la phase étude et spécification des besoins du projet. 21

Projet de fin d’étude

Etude et spécification des besoins

Chapitre 2 : Etude et spécification des besoins

Introduction
Ce chapitre résume la phase de l’étude et la spécification des besoins. Dans un premier temps, le cahier des charges sera présenté. Puis, l’étude de l’existant donnera une idée sur l’ancien système, ses fonctionnalités et ses failles. Les attentes des utilisateurs détermineront les nouveaux besoins. Enfin, je vais proposer et détailler la solution adoptée.

22

Projet de fin d’étude

Etude et spécification des besoins

1
-

Cahier des charges du nouveau système
gérer le réseau MT o créer ou supprimer un ou plusieurs postes sources, départs, tronçons et postes MT. o consulter et modifier leurs données gérer les équipes postes et LMT par le STR concerné o créer ou supprimer un ou plusieurs équipes postes, équipes LMT et agents o consulter et modifier leurs données gérer les établissements o créer ou supprimer un ou plusieurs AD, AC et communes o consulter et modifier leurs données gérer les incidents du réseau MT o saisir les données des incidents o calculer les durées de réparations, les durées de localisations et les énergies non distribuées o consulter les incidents par période • • • causes • • • STR ou regroupement des STR établissement l’ensemble de la Division STR ou regroupement des STR établissement l’ensemble de la Division

Le nouveau système doit répondre au cahier des charges suivant :

calculer le nombre des incidents par o période mensuelle trimestrielle semestrielle o causes STR ou regroupement des STR établissement l’ensemble de Division 23

Projet de fin d’étude -

Etude et spécification des besoins

calculer les critères UNIPEDE et les taux de pertes par o période STR ou regroupement des STR établissement l’ensemble de Division o causes STR ou regroupement des STR établissement l’ensemble de Division

-

éditer les états

Il faut noter que les calculs doivent être visualisables moyennant des graphiques, et qu’ils ne doivent prendre en considération que les systèmes qui sont sous la responsabilité de l'utilisateur.

2

Étude de l'existant

Suite à une anomalie (fugitif, incident, indisponibilité), un nombre d’actions sont prisent et des rapports sont saisies ou/et édités. Ces rapports permettent le suivi des actions entrepris pour pouvoir offrir aux consommateurs une qualité de service aux normes mondiales. La saisie des rapports journaliers et l’édition de quelques rapports mensuels sont possibles en utilisant l’application GEFOR. Les autres rapports (primes de réseau, fiche d’incidents …) sont tirés de la base de données UNIPED après traitement avec Excel. 2.1 GEFOR

GEFOR (Gestion du fonctionnement du réseau) est une application développée en interne avec Visual Basic. Elle offre les fonctionnalités suivantes : la saisie et la consultation des anomalies : la saisie se fait par le remplissage des champs caractérisant l’anomalie (heure de début, heure de rétablissement, les dégâts, les causes, etc.) pour chaque tronçon affecté. l’entretien des informations relatives au réseau MT : ce qui comprend l’ajout de nouvelles installations électriques, et la modification ou la suppression de ceux déjà existantes. la consultation des informations relatives aux installations électriques. Ces informations comprennent le nombre de clients pour le sous système sélectionné, le client important, la charge appelée, etc. 24

Projet de fin d’étude -

Etude et spécification des besoins

l’édition du rapport des critères UNIPEDE : le calcul se fait pour un système et sur une période. Le résultat peut être transféré vers un fichier Excel pour un traitement plus approfondi et pour impression.

GEFOR est une application monoposte et multi utilisateurs. Elle est développée pour deux types d’utilisateurs : administrateur et répartiteur. Ils sont décrit dans ce qui suit : le répartiteur : il se charge de la saisie des incidents et des indisponibilités et l’édition des rapports des critères UNIPEDE pour un système donné et pour une période déterminée. Il peut aussi apporter des modifications à l’architecture du réseau électrique, l’administrateur : lui sont attribuées les tâches de compactage et de réparation de la base de données et l’ajout de nouveaux utilisateurs. Il peut aussi faire les tâches du répartiteur. Cette application répond à un grand nombre de fonctionnalités, toutefois, un nombre d’inconvénients a été dégagé. A titre d’exemple : le modèle adopté pour la représentation des défauts touchant le réseau moyenne tension ne permet pas le calcul des taux de pertes et des primes de réseau., la saisie des anomalies présente une charge considérable. Le répartiteur doit saisir des informations redondantes (voir figure 5), les fonctionnalités les plus intéressantes (tableau de bord, import/export des tronçons) ne sont pas fonctionnelles, elle ne tient pas compte de l’appartenance des postes sources au réseau électrique MT, l’entretien de la base de données peut être effectué par les répartiteurs, l’interface Homme/Machine est déplorable.

Pour ce qui est de la sécurité d’utilisation, c’est l’administrateur qui enregistre les nouveaux utilisateurs. Mais il ne peut ni changer ni modifier le profil des utilisateurs (rôle et mot de passe). De plus, l'absence de code source écarte toute possibilité de développement à base de cette application.

25

Projet de fin d’étude

Etude et spécification des besoins

Figure 5 : Saisie d’une indisponibilité dans GEFOR

Parmi les aspects forts de GEFOR, le découpage des données en trois catégories figure en premier lieu. Ce découpage permet la distinction entre les équipes, les établissements et les installations électriques, facilitant ainsi la maîtrise des informations manipulées par l’application. 2.2 La base de données UNIPED

L’application GEFOR se base sur une base de données MSACCES, nommée UNIPED. Elle regroupe 88 tables dont la plus grande partie vient d’une version antérieure de GEFOR réalisée à Marrakech. Ces tables ne sont pas toutes utiles à GEFOR, mais un simple utilisateur ne peut distinguer entre celles qui sont nécessaires au bon fonctionnement de l’application, et celles représentant les résidus de l’étape de son adaptation. La figure 6 présente la totalité des tables de la base de données UNIPED. Il est à noter que le développeur n’a définit ni clé étrangère ni clé primaire. Ce qui, en cas d’altération de la base de données, n’assure aucune garantie quant à son intégrité. La réutilisation des données existantes est, donc, impensable.

26

Projet de fin d’étude

Etude et spécification des besoins

Figure 6 : Base de données UNIPED

3

Nouveaux besoins

Par rapport à ce qu’offre GEFOR, les utilisateurs désirent une application simple d’utilisation, plus sécurisée, et permettant de consulter et d’éditer les différents états à distance. Ces états concernent, en plus des critères calculés par GEFOR, les taux de pertes et les primes de réseau. L’application devra aussi rappeler aux différents utilisateurs leurs objectifs et lancer des alarmes au cas où ils les dépassent. 3.1 Simplification d’utilisation

Le modèle adopté dans GEFOR oblige les utilisateurs à saisir, pour chaque tronçon touché par l’anomalie, la date de début de la coupure de l’électricité et la date de son rétablissement. Ceci rend difficile son utilisation sans pour autant permettre le calcul des taux de perte. Il faut trouver une autre modélisation permettant une saisie facile des anomalies touchant le réseau MT et offrant la possibilité de calculer les différents indices de qualité de service. Il faut aussi veiller à avoir une interface graphique captivante et plus pratique.

27

Projet de fin d’étude 3.2 Sécurité

Etude et spécification des besoins

La sécurité se traduit par la sécurité d’utilisation et la sécurité des données. La sécurité d’utilisation donne le droit à un administrateur la possibilité de créer plusieurs utilisateurs et de changer leur rôle à volonté. Chaque rôle assure un nombre de fonctionnalités prédéfinies. La sécurité des données réside avant tout dans le choix du système de gestion de base de données. Les vérifications effectuées avant l’importation des données et la possibilité d’enregistrer les données sur un autre support pour prévention contre une éventuelle défaillance technique ou humaine augmentent le niveau de sécurité offert par tout système. 3.3 Utilisation à distance

L’ONE a un intranet permettant à ses employés de disposer des informations utiles à leurs travaux au bon moment et à moindre coût. Le système futur devra faire usage de cet intranet à fin que ses utilisateurs n’aient pas à se déplacer pour avoir l’information qui leur manque. Ils devront se connecter au serveur de données, effectuer les tâches qui leurs sont permises par leur rôle et avoir des réponses en un temps minimal. 3.4 États édités

En plus des états présentés par GEFOR, les états édités concerneront les fiches d’incidents, les taux de pertes, les primes de réseau par agent, etc. Ils ne doivent toucher que les systèmes qui sont sous la responsabilité de l’utilisateur et pour une période donnée. L’édition comprend la possibilité d’enregistrer l’état dans un fichier séparé, et/ou de l’imprimer. L’ensemble des états à reproduire est regroupé dans l’annexe 3. 3.5 Objectifs et alarmes

Le DCR, les STR et les équipes d’entretiens se définissent des objectifs durant leurs réunions mensuels. Le DCR doit veiller à ne pas avoir des durées de localisation des anomalies supérieures à une certaine durée. Les objectifs des STR et des équipes d’entretiens sont définis en terme de critères UNIPEDE à ne pas dépasser. Pour répondre à ces objectifs, le futur système devra informer les utilisateurs du pourcentage vérifié et, en cas de dépassement, lancer des alarmes pour attirer leur attention.

28

Projet de fin d’étude

Etude et spécification des besoins

4
4.1

Solution proposée
Modélisation du réseau MT

L’analyse des différents schémas des réseaux présents dans les archives du DCR, et la modélisation adoptée par GEFOR m'ont aidé à dégager deux modélisations possibles du réseau. Dans le premier modèle, le réseau MT sera formé par des postes sources, des départs, des dérivations, des tronçons, et des postes MT. Le poste source alimente des départs. Le départ est un ensemble de tronçons formant la ligne principale. Chaque tronçon peut avoir des dérivations qui lui sont liées. Chaque dérivation a des postes MT à desservir. Dans le deuxième modèle, le réseau MT sera considéré comme des morceaux de ligne (des tronçons) liés entre eux directement ou par des appareils de coupure. Les tronçons, ainsi liés, acheminent l’énergie électrique depuis les postes sources jusqu’aux postes MT. Le premier modèle reprend le même vocabulaire que celui utilisé par les répartiteurs dans la manipulation de GEFOR. La mise en pratique de ce modèle rend difficile l’acquisition des informations relatives aux incidents et l’entretien de la base de données. Le deuxième modèle répond aux exigences du nouveau système avec plus de souplesse, c’est lui qui sera retenu pour la modélisation du réseau. L’introduction des appareils de coupure dans le modèle adopté permet l’exploitation des durées d’interruptions pour le calcul des taux des pertes. En effet, une interruption n’est plus considérée comme une anomalie qui touche les tronçons formant le réseau, mais un ensemble d’opérations élémentaires affectant l’état des appareils de coupure. 4.2 Utilisateurs

Les utilisateurs du nouveau système peuvent être regroupés en quatre catégories : le répartiteur : il est chargé de remplir le rapport journalier chaque fois qu’une anomalie s’est produite. Il doit suivre l'état du réseau et peut consulter et éditer les rapports mensuels. l’administrateur : en plus des tâches du répartiteur, l’administrateur s’assure de l’homogénéité des informations de la base des données concernant les équipements et les établissements, il suit aussi les rapports des ventes. le chef DCR : le chef hiérarchique du DCR suit l'état du réseau, les rapports des ventes, les rapports mensuels et le rapport de prime du réseau.

29

Projet de fin d’étude -

Etude et spécification des besoins

le chef STR : le chef hiérarchique du STR peut consulter les rapports mensuels et les rapports de prime du réseau par agent. Il est chargé aussi de l’entretien des informations relatives à son domaine et à ses équipes et leurs objectifs

4.3

Architecture

L'application devra offrir aux utilisateurs la possibilité d'accéder à l'application depuis leurs bureaux. A noter qu'à l'heure actuelle l'ONE/DRM dispose d'un DCR et de deux STR : une à MEKNES et l'autre à ERRACHIDIA.

Figure 7 : Architecture de l'application

L’architecture adoptée pour le nouveau système est l’architecture client/serveur. Le serveur de données sera hébergé sur le même poste dédié aux travaux des répartiteurs et de l'administrateur. Les STR et le DCR accéderont à distance aux informations qui leur sont utiles. La figure 7 reprend schématiquement cette architecture.

Conclusion
Nous avons vu dans ce chapitre ce qu’offrait l’ancien système et les grandes lignes du système futur. Ainsi, j’y ai proposé une solution permettant de répondre aux besoins exprimés par les différents utilisateurs. Le chapitre suivant est consacré à présentation de l’analyse et conception du nouveau système.

30

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

Chapitre 3 : Analyse et conception du projet

Introduction
Dans l’optique de concevoir un système qui soit modulaire, facilement extensible est orienté objet, le langage de modélisation UML s’est imposé comme l’outil le plus approprié pour la modélisation de ce projet. En effet, UML [Ouv1] va permettre de mener la phase d’analyse et de conception tout en bénéficiant de la puissance et de la simplicité de l’orienté objet. Dans ce chapitre, je vais commencer par une brève présentation de la notation UML. Ensuite, je passe en revue les différents diagrammes élaborés. La génération du modèle conceptuel des données manipulées par le système sera traitée en fin de chapitre. 31

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

1

Présentation du langage de modélisation UML

UML (Unified Modeling Language, traduit "langage de modélisation unifié") est né de la fusion des trois méthodes qui ont le plus influencé la modélisation objet au milieu des années 90 : OMT, Booch et OOSE. Issu "du terrain" et fruit d'un travail d'experts reconnus, UML est le résultat d'un large consensus. De très nombreux acteurs industriels de renom ont adopté UML et participent à son développement. Il y a donc déjà longtemps que l'approche objet est devenue une réalité. Les concepts de base de l'approche objet sont stables et largement éprouvés. De nos jours, programmer "objet", c'est bénéficier d'une panoplie d'outils et de langages performants. L'approche objet est une solution technologique incontournable. Ce n'est plus une mode, mais un réflexe quasiautomatique dès lors qu'on cherche à concevoir des logiciels complexes qui doivent "résister" à des évolutions incessantes. UML est un outil très puissant qui donne une dimension méthodologique à l'approche objet et permet de mieux maîtriser sa richesse. Il permet de : représenter des concepts abstraits (graphiquement par exemple), limiter les ambiguïtés (parler un langage commun, au vocabulaire précis, indépendant des langages orientés objet), faciliter l'analyse (simplifier la comparaison et l'évaluation de solutions).

Une démarche d'analyse et de conception objet permet de : éviter d’effectuer une analyse fonctionnelle et se contenter d'une implémentation objet, mais penser objet dès le départ, définir les vues qui permettent de décrire tous les aspects d'un système avec des concepts objets. UML permet donc de modéliser une application selon une vision objet, en possédant plusieurs facettes. C'est une norme, un langage de modélisation objet, un support de communication, un cadre méthodologique. UML est tout cela à la fois, ce qui semble d'ailleurs engendrer quelques confusions.

32

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

2

Diagrammes d’UML

Dans ce paragraphe, je présente les principaux diagrammes UML nécessaires à la compréhension du système à réaliser, il s’agit du diagramme des cas d’utilisation, des diagrammes de séquences, du diagramme des packages et des diagrammes de classes. 2.1 Diagramme des cas d’utilisation

Selon la notation UML, les diagrammes des cas d’utilisation offrent un premier pas pour comprendre le système et ses différents acteurs [Ouv2].

entretien equipements et etablissements saisir rapport journalier Repartiteur

Administrat eur suivre le réseau

suivre l'exploitation <<use>> editer rapport mensuel

entretien des equipes et des objectifs

editer rapport mensuel par STR <<use>> Chef STR

Chef DCR

<<use>>

editer rapport de prime

editer rapport de prime par STR

Figure 8: Diagramme des cas d'utilisations

Le diagramme des cas d’utilisation (figure 8) détermine pour chaque utilisateur, l’ensemble des fonctionnalités qu’il peut effectuer. Vu que tous les cas d’utilisation utilisent l’identification, je l’ai omis du diagramme. Le nouveau système offre dix cas d’utilisation et pour chaque cas d’utilisation je détaille dans ce qui suit, quelques scénarios importants.

33

Projet de fin d’étude 2.1.1 Identification

Analyse et conception du projet

L’identification permet aux utilisateurs de se connecter à la base de données et d’utiliser les applications du nouveau système. L’utilisateur donne son nom d’utilisateur et son mot de passe. Après vérification, il a l’autorisation d’utiliser l’application (voir figure 9).

: Repartiteur

dataBase

login + password
vérification

autorisation

Figure 9: Identification

2.1.2

Saisir rapport journalier

Le répartiteur et l’administrateur saisissent les anomalies qui touchent le réseau de distribution de moyenne tension chaque fois qu’elles sont signalées. Parmi les scénarios que ce cas d’utilisation regroupe, je cite : la saisie d’un fugitif : un fugitif ne peut toucher qu’un départ. Le répartiteur demande la liste des postes et choisit le poste concerné. Puis, il demande la liste des départs. Après avoir choisi un départ, il saisit les informations relatives au fugitif, et les enregistre. La figure 10 apporte plus d’éclaircissements.

34

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

: Repartiteur

reseau ListerPostes

posteSource

depart

fugitif

liste des Poste Sources
choix poste

ListerDeparts liste des Departs
choix départ

enregistrementFugitif enregistrement effectué

nouveauFugitif fugitif créé

Figure 10 : Saisie Fugitif

-

la saisie d’un incident : un incident est un ensemble d’opérations élémentaires (ouverture ou fermeture des appareils de coupure). L’utilisateur (répartiteur ou administrateur) navigue dans le réseau jusqu’à trouver l’appareil de coupure à ouvrir ou à fermer. Ce procédé se répète jusqu’à validation de l’incident. La navigation commence par la demande de la liste des postes sources. Une fois le poste source choisi, il demande la liste des départs. Il choisit un départ et demande la liste des tronçons. Le choix d’un tronçon lui retourne les liaisons qui lui sont connectées. Les liaisons comportent un appareil de coupure et un tronçon ou un poste source selon son type. Il peut alors naviguer dans le réseau en choisissant un de ses tronçons fils ou effectuer une opération élémentaire en sélectionnant un appareil de coupure (Voir figure 11).

35

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

Figure 11 : Saisie d'un incident

2.1.3

Entretien équipements et établissements

Ce cas d’utilisation est réservé seulement à l’administrateur. Il permet la modification des éléments faisant parti des équipements (Poste source, Départ, Tronçon, etc.) et des établissements (AD, AC, Commune). On y trouve : la modification d’une commune par navigation : l’administrateur navigue jusqu’à atteindre la commune qu’il veut modifier (figure 12). Il peut alors

36

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

changer l’ensemble des informations relatives à cette commune (nom, liste des postes MT qui sont sous sa charge, etc.).

: Administrateu

etablissement

AD

AC

commune

ListerAD liste des AD
choix AD

DemandeInfo info AD ListerAC Liste des AC
choix AC

DemandeInfo info AC ListerCommunes liste des communes
choix Commune

DemandeInfo info commune ListerPostMT Liste des postes MT
modification

EnregistrerModification confirmation enregistrement

Figure 12 : Modification d'une commune par navigation

-

la modification d’un établissement par recherche : l’administrateur donne le code de l’établissement à modifier. Il a en réponse à sa requête l’ensemble des établissements qui ont le même code. Il en choisit un et modifie ses informations. Dans le cas d’une modification d’une commune par recherche, on se retrouve avec le diagramme de séquence de la figure 13.

37

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

etablissement
: Adminis trateur

AD

AC

Commune

rechercher( code) rechercher( code) AD avec meme code rechercher( code) AC avec meme code rechercher(code ) commune avec meme code
Liste des établissements poss ibles choix établiss ement

DemandeInfo info commune
modification

EnregistrementModification confirmation enregistrement

Figure 13 : Modification d'une commune par recherche

-

la modification d’un tronçon par navigation : l’administrateur choisit un poste source parmi ceux retournés par le réseau. Il a, alors, les départs contenus dans ce poste source. Une fois il a choisi un départ, il a les tronçons qui lui sont connectés. L’administrateur peut modifier un de ces tronçons ou descendre encore plus dans l’arborescence (figure 14). Les modifications portent sur les informations propres au tronçon actif (nom, type, longueur, etc.). Pour descendre encore plus dans l’arborescence, l’administrateur choisit une de ses liaisons.

38

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

reseau
: Administrateur

posteSource

depart

troncon

ListerPostes liste des postes ListeDepart liste des departs ListerTroncons liste des tronçons while [not modification] loop DemendeInfo info tronçon ListerLiaisonsTT Liste des Liaisons Tronçon - Tronçon ListerLiaisonsTP Liste des Liaisons Tronçon - Poste MT
modification

end loop saveModification( ) confirmation enregistrement

Figure 14 : Modification d'un tronçon

-

la modification d’un élément par recherche : l’administrateur donne le code de l’élément concerné et il a, en réponse à sa requête, l’ensemble des éléments du réseau qui ont le même code. Il en choisit un et il a alors les informations de l’élément qu’il peut modifier à volonté.

2.1.4

Entretien équipes et objectifs

Chaque chef du STR est responsable de l’entretien et de l’authenticité des informations de ses équipes, de ses objectifs et de ses agents. Dans ce cas d’utilisation, on trouve : la modification d’une équipe : le chef du STR demande la liste des équipes qui sont sous sa charge. Il en choisit une et modifie les informations qu’il a à

39

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

modifier (figure 15). Il doit enregistrer ces modifications pour qu’elles soient prises en compte.

STR
: Chef STR

equipe

ListerEquipe Liste des equipes
choix equipe

ListerAgents liste des agents DemanderObjectif objectif de l'équipe
modification equipe

EnregistrerModification confirmation modification

Figure 15 : Modification d'une équipe

-

la suppression d’un agent : le chef STR demande la liste des équipes qui sont sous sa charge. Il en choisit une. Puis, de la liste des agents de l’équipe choisie, il sélectionne l’agent qu’il veut supprimer (figure 16).

40

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

STR
: Chef STR

equipe

agent

ListerEquipe Liste des equipes
choix equipe

ListerAgents liste des agents
choix agent

SupprimerAgent confirmation suppression

Figure 16 : Suppression d'un agent

-

l’ajout d’un objectif : le chef STR demande la liste des équipes qui sont sous sa charge, et en choisit une. Il crée un objectif avant de l’affecter à l’équipe choisie (figure 17).

equipes
: Chef STR

equipe

objectifEquipe

ListerEquipe Liste des equipes
choix equipe

CréationObjectif objectif créé affecterObjectif confirmation affectation objectif

Figure 17 : Ajout d’un objectif

41

Projet de fin d’étude 2.1.5 Suivre le réseau

Analyse et conception du projet

Le DCR (chef du DCR, le répartiteur et l’administrateur) a pour mission le suivi et la conduite du réseau moyenne tension. Le suivi et la conduite du réseau moyenne tension se traduit par le suivi des exploitations particulières et le suivi des informations sur les équipements (accès à l’historique des éléments du réseau) : le suivi des exploitations particulières : les exploitations particulières présentent une perte énorme en terme de critères UNIPEDE et taux de pertes. Leur suivi est d’une grande importance. L’utilisateur demande la liste des appareils de coupure en exploitation particulière (figure 18). Il a, en réponse, la liste des appareils qui ne sont pas dans leur état normal, et pour chaque appareil de coupure la durée de coupure, les coordonnées de l’équipe qui devrait effectuer l’entretien, etc.

: Chef DCR
ListerAppExpParticuliere

réseau

Liste des appareils en exploitation particuliére

Figure 18 : Suivi des exploitations particulières

-

le suivi des informations sur les équipements : l’utilisateur voulant évaluer l’évolution du réseau électrique sous l’un de ses aspects, choisit les paramètres à mettre en évidence (nombre de clients, réglage, longueur, …), détermine le sous réseau à analyser (poste source, départ, tronçon, poste MT), la période et la périodicité à prendre en compte (Voir figure 19). L’analyse ne peut être effectuée que pour un seul élément.

42

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

: Administrate

réseau

poste source

départ

tronçon

ListerPostes Liste des postes sources choix opération if [opération != validation] ListerDépart Liste des départ
choix opération

if [opération != validation]

ListerTroncon Liste des tronçon choix opération

if [opération != validation] while [opération != validation] loop

ListerTroncon Liste des tronçons ListerPosteMT Liste des postes MT

end loop end if end if end if

Période + périodicité confirmation compatibilité paramètres Analyse résultats

Figure 19 : Suivi des informations sur les équipements

2.1.6

Suivre l’exploitation

Destiné en premier lieu au chef du DCR, il peut être effectué aussi par l’administrateur. Le suivi de l’exploitation calcule et présente les critères UNIPEDE, le ratio de perte par AD, le cumul de temps d’interruption par départ et d’autres indicateurs. Parmi les scénarios les plus intéressants, je cite : l’édition du tableau de bord : le tableau de bord regroupe les principaux critères UNIPEDE, et des indicateurs sur l’évolution du réseau. L’utilisateur 43

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

détermine le sous système à analyser par ajout des différents éléments du réseau. Il donne, ensuite, la période et la périodicité à prendre en considération. La figure 20 explique ceci.

: Chef DCR

réseau

poste source

départ

tronçon

while [not finAjout] loop

ListerPostes Liste des postes sources
choix poste

ListerDeparts Liste des départs choix opération if [opération = ajout] AjoutElement demande d'ajout confirmation ajout

end if if [opération = navigation] choix opération if [opération = ajout] confirmation ajout end if while [opération = navigation] loop AjoutElement demande d'ajout ListerTroncons Liste des tronçons

ListerTroncons Liste des tronçons
choix opération

if [opération = ajout] confirmation ajout end if end loop end if end loop

AjoutElement demande d'ajout

période + périodicité calcul critères UNIPEDE

Figure 20 : Edition du tableau de bord

44

Projet de fin d’étude -

Analyse et conception du projet

le suivi des ventes : pour avoir une idée sur les ventes, l’utilisateur détermine la période et la périodicité à prendre en considération (figure 21). Les résultats regroupent les ventes, les achats, les taux de pertes par AD et par AC.

: Chef DCR

établissements

période + périodicité calcul taux de pertes

Figure 21 : Suivi des ventes

2.1.7

Editer le rapport mensuel par STR

Ce cas d’utilisation est destiné seulement aux chefs des STR. Il permet à chaque chef du STR, d’avoir une vision claire et concise du service qu’il fournit. Il regroupe, entre autres, les scénarios suivants : le calcul des critères UNIPEDE par STR : le calcul des critères UNIPEDE se fait indépendamment du degré de responsabilité du STR. L’utilisateur donne la période et la périodicité pour l’analyse du sous réseau qui est sous sa responsabilité. Il a, comme résultat, les critères UNIPEDE pour le sous réseau sélectionné. le calcul des critères UNIPEDE par STR modifiés : le calcul des critères UNIPEDE modifiés se fait en ignorant les incidents qui ne peuvent être évités. Ces incidents sont dus à des causes externes. Les critères UNIPEDE modifiés sont utilisés dans la comparaison avec les objectifs du STR. L’utilisateur donne la période et la périodicité pour l’analyse du sous réseau qui est sous la responsabilité du STR. Il a, comme résultat, les critères UNIPEDE modifiés pour le sous réseau sélectionné. 2.1.8 Editer rapport mensuel

L’édition des rapports mensuels est à la charge du DCR (chef du DCR, répartiteur et administrateur). Elle se base sur le cas d’utilisation "Editer le rapport mensuel par STR". Elle 45

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

est l’ensemble des rapports mensuels par STR pour les STR qui sont sous la responsabilité du DR Meknès. Il regroupe les scénarios suivants : le calcul des critères UNIPEDE : c’est l’union des résultats du calcul des critères UNIPEDE pour chaque STR et pour une période et une périodicité déterminées. le calcul des critères UNIPEDE modifiés : c’est l’union des résultats du calcul des critères UNIPEDE modifiés pour chaque STR et pour une période et une périodicité déterminées. 2.1.9 Editer rapport de prime par STR

Ce cas d’utilisation est réservé aux chefs de STR. Les primes du réseau sont un judicieux moyen pour motiver les équipes postes et LMT. Une prime de réseau est versée aux équipes en prenant en considération le travail effectué (les critères UNIPEDE modifiés venant du cas d’utilisation "Editer le rapport mensuel par STR") et les objectifs définis. Parmi les scénarios qui composent ce cas d’utilisation, l’édition du rapport des primes de réseau du STR et l’édition du rapport de prime de réseau pour agent sont les plus importants. Le rapport des primes de réseau du STR rappelle les objectifs du STR et fait une comparaison avec les résultats obtenus. Le rapport de prime de réseau pour agent calcule pour l’agent sélectionné la prime du réseau du mois déterminé par le chef du STR. 2.1.10 Editer rapport de prime

Réservé au chef du DCR, il utilise le cas d’utilisation "Editer rapport de prime par STR". Il permet d’avoir un aperçu global sur le rendement des STR et de leurs équipes par regroupement des rapports de prime de réseau des STR pour une période et une périodicité déterminées.

A partir des diagrammes de séquence, on peut déduire le diagramme de classes. Pour plus de clarté, les classes sont regroupées en packages. 2.2 Diagramme des packages

Pour des buts d’organisation et de réutilisation, j’ai regroupé selon des critères purement logiques, les classes du système dans les éléments appelés packages ou bien paquetages. Un package est un regroupement d’un ensemble de classes. Ce regroupement consiste à diviser le système en un ensemble de modules, chaque module assure une fonctionnalité du système global. Cela permet, tout en connaissant la relation qui lie les différents packages, de

46

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

comprendre facilement l’architecture fonctionnelle du système. La figure suivante présente ces packages.

org.one.Equipe

org.one.Interruption

org.one.Composant

org.one.Etablissement

Figure 22 : Diagrammes des packages

2.2.1

Le package org.one.Equipe

Il regroupe les classes qui permettent la manipulation des éléments du système en relation avec les équipes. Le tableau 4 présente les classes les plus importantes qui le composent. La figure 23 met en évidence les relations qui existent entre elles.

47

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

STR 1..* 1 ObjectifSTR

Equipe 1..* 1

Agent

ObjectifEquipe EquipePoste EquipeLMT

one.org.Composant 1..* PosteSource

1..* Depart

Figure 23 : Diagramme des classes de org.one.Equipe

Tableau 4 : Description des classes de org.one.Equipe

Nom de la classe

Description représente un STR. Il a un objectif à ne pas dépasser et des équipes à gérer.

STR

Il offre les opérations de calcul des critères UNIPEDE et des critères UNIPEDE modifiés par STR, de l’entretien de ses informations, etc.

ObjectifSTR

représente l’objectif d’un STR. Il est défini par rapport à des critères UNIPEDE à ne pas dépasser et lance des alarmes dans le cas contraire. représente une équipe d’entretien. Elle est constitué d’un nombre d’agents

Equipe

et il en existe deux types : équipe poste et équipe LMT. Elle permet l’entretien des informations caractérisant une équipe.

Agent ObjectifEquipe

représente l’agent d’intervention. représente l’objectif d’une l’équipe. Il est définit par des fréquences d’interruption à ne pas dépasser et lance des alarmes dans le cas contraire. représente une équipe poste. Elle est chargée de l’entretien d’un nombre de postes sources. représente une équipe LMT. Elle est chargée de l’entretien d’un nombre de lignes moyennes tensions définies à partir de leur départ. 48

EquipePoste

EquipeLMT

Projet de fin d’étude 2.2.2 Le package org.one.Etablissement

Analyse et conception du projet

Il permet la manipulation des éléments du système en relation avec les établissement (AD, AC, Commune, etc.). Le tableau 5 présente les classes les plus importantes qui le composent. La figure 24 reprend schématiquement les relations qui existent entre elles.

Etablissement

Commune

AC

AD

Etablissements

org.one.Composant 1..* PosteMT 1..* Depart

Figure 24 : Diagramme des classes de org.one.Etablissement Tableau 5 : Description des classes de org.one.Etablissement

Nom de la classe Etablissement Etablissements

Description factorise les traitements communs aux différents établissements. regroupe tous les AD sous la direction de la DR de Meknès. Il offre les opérations de calcul des critères UNIPEDE et des taux de pertes par AD. représente une AD. Elle offre les opérations de calcul des critères

AD

UNIPEDE et des taux de pertes pour l’AD. Elle est constituée d’un ensemble de AC et elle est responsable des ventes d’un nombre de départs.

AC Commune

représente une AC. Elle est constituée d’un ensemble de communes. représente une commune. Elle est pourvue d’un nombre de postes MT. Ces postes MT assurent l’alimentation en électricité de la commune.

49

Projet de fin d’étude 2.2.3 Le package org.one.Interruption

Analyse et conception du projet

Il permet la manipulation des éléments du système en relation avec les anomalies (fugitif, incident, indisponibilité, etc.). Le tableau 6 présente les classes les plus importantes qui le composent. La figure 25 met en évidence les relations qui existent entre elles.

Indisponibilite Fugitif 0..* 1..* OpElementaire
0..1

Interruption Incident

1 Depart

org.one.Composant 1 ApCoupure

Figure 25 : Diagramme des classes de org.one.Interruption Tableau 6 : Description des classes de org.one.Interruption

Nom de la classe Fugitif Interruption

Description représente un fugitif. Le fugitif ne peut toucher qu’un seul départ. représente une interruption. Elle est de deux types : incident et indisponibilité. Elle est constituée d’un nombre d’opérations élémentaires. représente une opération élémentaire. Une opération élémentaire consiste à ouvrir un appareil de coupure s’il est fermé ou le fermer s’il est ouvert. représente une indisponibilité. représente un incident.

OpElementaire Indisponibilite Incident 2.2.4

Le package org.one.Composant

Il permet la manipulation des éléments du système en relation avec les composants (poste source, départ, tronçon, poste MT, etc.). Le tableau 7 présente les classes les plus importantes qui le composent. La figure 26 reprend schématiquement les relations qui existent entre elles. 50

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

Reseau

PosteSource

Depart

LiaisonPT

ApCoupure

LiaisonTT

Troncon

LiaisonTP

PosteMT

Figure 26 : Diagramme des classes de org.one.Composant

Tableau 7 : Description des classes de org.one.Composant

Nom de la classe

Description regroupe tous les postes sources sous la responsabilité de la DR Meknès. Il

Reseau

offre les opérations de calcul des critères UNIPEDE et des taux de pertes pour un sous système.

PosteSource LiaisonPT Depart Troncon

représente un poste source. Il alimente des départs via les liaisons PT. modélise la liaison qui existe entre le poste source et le premier tronçon d’un départ. La jonction se fait par un appareil de coupure. représente un départ. Chaque départ est constitué d’un ensemble de tronçons. représente un tronçon. Chaque tronçon peut être lié à d’autres tronçons via les liaisons TT, comme il peut être lié à des postes MT via les liaisons TP. modélise la liaison qui existe entre deux tronçons. La jonction peut se faire par un appareil de coupure ou directement. modélise la liaison qui existe entre le tronçon et le poste MT. La jonction peut se faire par un appareil de coupure ou directement. représente un poste MT. représente un appareil de coupure.

LiaisonTT

LiaisonTP PosteMT ApCoupure

51

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

3

Génération du modèle conceptuel des données

Pour la sauvegarde des différentes informations manipulées par le système, une base de données est nécessaire. En s’inspirant des règles de mappage Objet - Relationnel définies dans l’annexe 4, j’ai généré le modèle conceptuel de données à partir du diagramme de classes. Il est présenté dans la figure 27. Le dictionnaire des données est détaillé dans l’annexe 5.

52

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet
agent

equipe Code equipe Nom equipe 1,n 1,1 1,n

agent_equi pe

1,1

matric ule nom agent prenom age nt clas semen t habilitation pos te_occu pe

temps_age nt 1,n nbr_jours note hierarc he note Chef S ervise

objec tifs S T R S TR Equip e 1,n S TR c ode S TR Nom ST R 1,n IFC IFS DFC DFS 1,n 1,n Objec tifs equipe CIO DIO DCO AD temps 1,n date

equipe pos te

E quipe LMT

Fugitif date fugitif type fugitif 1,1 fugitif_depa rt

1,n P oste equipe poste

1,n E quipe Dep art

1,1 1,1 P oste Source code poste s ourc e puis sance installee nom pos te source 1,n 1,1 P oste Depa rt motif travail c ode motif libelle moti f 0,n indis motif

0,n depart mt

c ode A D nom A D 1,n

1,n

A D_A C 0,n

c ode depart MT loc alite imp ortante nom dapart MT P remier tronc on Max i homeo temporis ati on 1,n

1,1 1,1 A D depart AC c ode A C nom A C 1,n

Depart Tron con

Consommation nombre clie nt consomma tion

A C_COMM

0,1

T ronc Code tronc Nom tronc Client important longueur 1,n type s ection 1,n

0,1

1,1 Comm c ode comm nom comm 1,n

1,n indisponibi lite code indis p onibilite 1,n

appareil co uppure code A pp coupure numero nom A pp c oupure 0,n etat actuel type App co upure 0,1 0,1 tronc _tronc

0,n 0,n Comm Pos teMtB t

1,1 P t MT BT alimenter CODE pt MtB t puis sance pt_MtB t nom pt MtB t

indis op

Op ApC

1,1

0,n op elemnta ire c ode opera tion libelle man oeuvre date operat ion

1,1 incident 0,n op incident c ode inc ide nt 1,n nature dega t s iege dega t c aus e_inc i dent 1,n 1,n c aus e code cause libelle c aus e

Figure 27 : Modèle conceptuel des données

53

Projet de fin d’étude

Analyse et conception du projet

Conclusion
Dans ce chapitre, la phase d’analyse et de conception a été traitée et le nouveau système découpé en packages. Ce découpage facilite amplement la phase de la réalisation qui sera présentée dans le chapitre suivant.

54

Projet de fin d’étude

Réalisation du projet

Chapitre 4 : Réalisation du projet

Introduction
Après avoir mené à bien les phases de l’étude des besoins, l’analyse des spécifications et la conception du nouveau système, j’ai entamé la phase de la réalisation. Dans ce chapitre, je présente les outils de développement utilisés, pour finir avec quelques scénarios d’utilisation commentés pour présenter le système réalisé

55

Projet de fin d’étude

Réalisation du projet

1

Outils de développement

Pour réaliser mon projet, j’ai utilisé plusieurs outils de développement et technologies tels que Java, JDBC et XML. Pour l’implémentation de la base de données, j’ai choisi Oracle 8i Server. Dans ce qui suit, je donne un bref aperçu sur ces outils. 1.1 Java

Java est un langage récent développé par Sun MicroSystems depuis la fin des années 1980.la première version de Java à été mise au point en 1991. Java a connu depuis un essor considérable, notamment dans le domaine des applications distribuées via Internet, grâce au soutien de Netscape depuis 1995. L’aspect purement Objet de Java permet une meilleure répartition du travail entre les programmeurs qui peuvent développer ou utiliser différents objets sans se préoccuper des traitements réalisés à l’intérieur. De plus, il est plus facile d’adapter et de faire évoluer les spécificités d’un objet à partir du moment où, vu de l’extérieur, cet objet réalise les mêmes actions. Ainsi, les objets mis en œuvre en Java sont réutilisables à souhait. Pour résumer, Java est portable, sûr, orienté objet et indépendant de toute plate forme [Ouv3]. 1.2 Java Database Connectivity (JDBC)

J’ai adopté la technologie JDBC pour se connecter au serveur du SBGD Oracle. Cette technologie est définie par SUN pour offrir aux développeurs des interfaces indépendantes du SGBDR. Ces interfaces sont : DriverManager : s’occupe du chargement des drivers et donne la possibilité de créer de nouvelles connections ; Connection : représente une connexion à une nouvelle base de données ; Statement : joue le rôle d’un container d’instructions SQL pour une connexion donnée; 1.3 ResultSet : contrôle l’accès aux lignes de résultat d’un «Statement». eXtensible Markup Language (XML)

J’ai opté pour le langage XML pour l’importation et l’exportation des différentes données manipulées par le système. Ce langage permet de définir une structure explicite servant de modèle pour les documents XML [Ouv4]. Cette structure est définie à l’aide d’une grammaire sous forme d’arbre appelée DTD (Document Type Definition). Ceci rend le fichier XML plus facile à manipuler qu’un simple fichier texte.

56

Projet de fin d’étude

Réalisation du projet

Le choix du langage XML est justifié aussi par l’existence d’une API dite DOM (Document Object Model) implémentée en Java. Cette API permet de manipuler les fichiers XML d’une manière simple et efficace et de naviguer dans leur structure en utilisant un ensemble de classes. 1.4 Oracle 8i Server

Oracle 8i Server est un SGBD relationnel [Site4]. Sa fonction première est de gérer d’une façon intégrée l’ensemble de données d’une entreprise et le rendre accessible à un nombre important d’utilisateurs et d’applications tout en garantissant leur sécurité, leur cohérence et leur intégrité. La portabilité d’Oracle sur une très grande variété de plates-formes matérielles et systèmes d’exploitation, la compatibilité aux normes internationales et son architecture répartie font de lui un SGBD à architecture ouverte. Oracle permet entre autres les fonctionnalités suivantes : la définition et la manipulation des données. la cohérence des données la confidentialité des données l’intégrité des données la sauvegarde et la restauration des données la gestion des accès concurrents

2

Système réalisé

Pour des contraintes de temps et vu la complexité du projet, je n’ai pu répondre qu’à une partie du cahier des charges. Le système ainsi réalisé comprend un serveur de données et un prototype console. Le serveur de données est hébergé dans Oracle 8i Server. Le prototype est développée en Java et joue le rôle du client. Pour garder les mêmes habitudes de travail, je n’ai pas changé le nom de l’application. Ainsi, elle est nommée Gefor et permet aux répartiteurs et aux administrateurs, selon les droits qui leurs sont accordés, de : saisir le rapport journalier entretenir les équipements et les établissements suivre le réseau suivre l’exploitation éditer quelque rapports mensuels

Pour décrire les fonctionnalités de l’application réalisée, des exemples d’utilisation s’imposent. J’ai choisi trois activités récurrentes : la saisie et l’édition d’un rapport journalier, 57

Projet de fin d’étude

Réalisation du projet

l’édition d’un rapport mensuel et la modification de l’architecture du réseau par l’ajout d’un poste MT. 2.1 Identification des utilisateurs

Pour garantir la sécurité d’utilisation de l’application, un mécanisme d’identification est nécessaire. L’utilisateur remplit les champs nom d’utilisateur, mot de passe et fonction, comme dans la figure 28. En cliquant sur le bouton Valider, et après vérification de l’exactitude des ces informations, une session de travail est ouverte lui donnant les droits autorisés par son profil.

Figure 28 : Fenêtre d’identification

Si les informations entrées par l’utilisateur sont correctes, la fenêtre de la figure 29 s’affiche.

Figure 29 : Fenêtre accueil

2.2

Saisie et édition d’un rapport journalier

Le rapport journalier regroupe l’ensemble des interruptions affectant le réseau de distribution à un jour donné. L’utilisateur commence par le choix du menu "Fichier" dans la barre des menus, puis le choix de "Nouveau" (voir figure 30).

58

Projet de fin d’étude

Réalisation du projet

Figure 30 : Menu Fichier

L’enregistrement des interruptions se fait à travers l’interface présentée dans la figure 31. L’utilisateur navigue dans le réseau schématisé par l’arborescence à gauche, et les informations relatives à l’élément sélectionné apparaissent dans le côté droit de la fenêtre.

Figure 31 : Nouvelle interruption

Si l’élément sélectionné est un départ et l’utilisateur n’a définit aucune opération élémentaire, il voit apparaître le bouton "Enregistrer Fugitif" qui lance l’interface présenté dans la figure 32. Le code du fugitif est généré automatiquement. La date d’enregistrement est, par défaut, la date du système d’exploitation. L’utilisateur ne doit saisir que deux champs : heure d’enregistrement du fugitif et son type.

59

Projet de fin d’étude

Réalisation du projet

Figure 32 : Nouveau Fugitif

En cliquant sur le bouton "Ouvrir appareil de Coupure" pour la première fois, l’utilise devra choisir le type d’interruption ; soit un incident ou bien une indisponibilité (voir figure 33).

Figure 33 : Choix du type d'interruption

La validation du premier choix permet l’enregistrement d’un incident, opération par opération et ceci via l’interface de la figure 34. En sélectionnant un élément qui est connecté au reste du réseau de distribution par un appareil de coupure, l’utilisateur pourra ajouter une opération élémentaire. Une opération élémentaire permet d’ouvrir un appareil de coupure et interrompre ainsi le courant électrique sur la portion du réseau qu’il alimente, ou fermer l’appareil sinon et rétablir le courant.

60

Projet de fin d’étude

Réalisation du projet

Figure 34 : Navigation dans le réseau d'alimentation

Dans les deux cas ; en cliquant sur le bouton "Ouvrir appareil de Coupure" ou le bouton "Fermer appareil de Coupure", l’utilisateur devra remplir les champs de la figure 35.

Figure 35 : Ajout d'une opération élémentaire à un incident

Le bouton "Valider Opération" permet l’enregistrement de l’opération élémentaire ajoutée à l’incident et de revenir vers l’interface présentée à la figure 34. Le bouton "Valider Incident"

61

Projet de fin d’étude

Réalisation du projet

enregistre l’incident et ferme l’interface de la saisie des interruptions en revenant à l’interface d’accueil (figure 29).

Le processus d’ajout d’une indisponibilité ressemble au processus d’ajout d’un incident. Chaque indisponibilité est décomposée en opérations élémentaires. La figure suivante donne une illustration de l’enregistrement d’une indisponibilité.

Figure 36 : Ajout d'une opération élémentaire à une indisponibilité

La saisie des interruptions se réduit à l’enregistrement des modifications affectant l’état des appareils de coupure, réduisant ainsi la charge imposée par le système aux utilisateurs. Pour éditer un rapport journalier, l’utilisateur choisit dans la barre des menus le menu "Edition" puis le menu "Rapport journalier" (voir la figure 37).

Figure 37 : Menu édition

La fenêtre présente dans la figure 38 contenant le rapport journalier du jour courant. Pour visualiser le rapport d’un autre jour, l’utilisateur doit remplir la champs date puis cliquer sur le bouton "Chercher".

62

Projet de fin d’étude

Réalisation du projet

Figure 38 : Edition d'un rapport journalier

Il peut enregistrer le résultat de la visualisation sous format d’un fichier XML en cliquant le bouton "Exporter". Un click sur un élément du rapport journalier affiche les informations relatives à cet élément. L’utilisateur peut changer quelques unes de ces informations. La figure 39 donne un exemple de modification d’une indisponibilité.

Figure 39 : Modification d'une indisponibilité

Le bouton "Valider Modification" enregistre les modifications apportées à l’indisponibilité en cours. Le bouton "Ajouter Opération" fait passer l’utilisateur à l’interface de la figure 34 pour saisir une nouvelle opération élémentaire. 2.3 Edition d’un rapport mensuel

Le rapport mensuel rassemble en un ensemble de tableaux, les indices de qualités définis par l’ONE. Le système réalisé en propose deux types : le rapport des critères UNIPEDE et le 63

Projet de fin d’étude

Réalisation du projet

rapport des critères UNIPEDE modifiés. Le rapport mensuel des critères UNIPEDE respecte les règles de calcul présentées dans l’annexe 2. Le deuxième type de rapport ne prend en compte que les interruptions dues au mauvais entretien des équipements. Il est utilisé dans la détermination des primes de réseau versées aux agents des équipes d’entretien. Pour éditer un rapport mensuel, l’utilisateur choisit dans la barre des menus le menu "Edition" puis "Rapport Mensuel" et clique sur "Critères UNIPEDE". L’utilisateur voit apparaître l’interface de la figure 40.

Figure 40 : Edition d'un rapport mensuel

En cliquant sur le bouton "Exporter", le rapport mensuel actuel sera enregistré dans un fichier XML. 2.4 Ajout d’un poste MT

Pour modifier la configuration du réseau, l’administrateur choisit dans la barre des menus le menu "Entretien de la Base de Données" puis "Equipement". L’interface de la figure 41 est alors lancée.

64

Projet de fin d’étude

Réalisation du projet

Figure 41 : Interface d'entretien des équipements

L’administrateur navigue dans le réseau jusqu’à ce qu’il trouve l’élément à modifier. Un click droit fait apparaître le menu surgissant de la figure 42. Dans le cas de la sélection d’un tronçon, le menu surgissant permet l’ajout d’un tronçon ou d’un poste MT, la modification ou la suppression de l’élément sélectionné.

Figure 42 : Menu surgissant d'entretien des équipements

Pour ajouter un poste MT, l’administrateur doit remplir les champs de l’interface présentée dans la figure 43.

65

Projet de fin d’étude

Réalisation du projet

Figure 43: Ajout d'un poste MT

Le type de poste détermine à qui revient la tâche d’entretien du poste : l’ONE ou le client. Le poste peut être lié au reste du réseau par un appareil de coupure ou directement. Le choix d’une liaison de type appareil de coupure affiche une boîte de dialogue qui permet d’en créer un qui fait la liaison entre le tronçon et le poste MT. La validation de l’ajout d’un poste MT fait revenir l’administrateur à l’interface de la figure 44.

Figure 44 : Résultat de l'ajout d'un poste MT à un tronçon

Tant que l’administrateur n’a pas cliqué sur le bouton "Enregistrer", les modifications apportées à la structure du réseau ne seront pas prises en compte.

66

Projet de fin d’étude

Réalisation du projet

Conclusion
Le présent chapitre, le dernier dans ce rapport, a illustré la phase de la réalisation qui constitue l’aboutissement du projet et la concrétisation des phases d’études, d’analyse et de conception. J’y ai présenté, en plus des outils de développement utilisés, quelques scénarios d’utilisations fréquents du système. Ce système permet le suivi des anomalies depuis leur saisie jusqu’à l’édition de quelques rapports qu’ils lui sont liés. Il offre également un outil de modélisation du réseau d’alimentation simple et pratique d’utilisation tout en restant ouvert à d’éventuelles évolutions.

67

Projet de fin d’étude

Conclusion

Conclusion

Mon projet consistait à mettre en place un système de suivi des incidents touchant le réseau moyenne tension et permettant l’édition des rapports qui découlent de cette activité.

Auparavant, l’ensemble des applications qui permettaient ceci (Access, Excel, GEFOR) consommait beaucoup de temps dans des saisies d’information redondantes et des tâches répétitives non automatisées. Elles augmentaient la probabilité d’erreur surtout dans les phases de transitions entre deux architectures du réseau d’alimentation. 68

Projet de fin d’étude

Conclusion

Le système réalisé permet la saisie des différents éléments du rapport journalier (fugitif, incident et indisponibilité), l’édition des critères UNIPEDE et l’exportation des résultats de calcul sous format de fichier XML facilitant leur exploitation par des applications tierces. Il est simple d’utilisation, conviviale et respecte la façon du travail des utilisateurs.

Ce projet de fin d’étude était pour moi, une occasion d’acquérir de nouvelles connaissances et de maîtriser celles que j’avais déjà en matière de connaissances professionnelles. Il m’a permit aussi m’intégrer au sein d’un office dont la mission est noble.

Enfin, je tient à rappeler que le système réalisé se veut le noyau d’un système intégré englobant toute l’activité liée aux interruptions touchant le réseau de distribution, et plus globalement, la gestion du fonctionnement du réseau de distribution. En effet, cette activité est une activité complexe qui nécessite la collaboration d’un nombre important d’intervenants. Pour permettre ceci, j’ai dégagé un nombre de recommandations et de perspectives présentées dans ce qui suit : Implémenter les besoins des utilisateurs que j’ai pas pu prendre en compte (Chef du DCR et Chef du STR), Etudier la possibilité d’englober les intervenants : Chef d’AD, et Chef d’AC, Généraliser son utilisation pour englober tout le territoire desservi par l’ONE, Faire évoluer le système vers une architecture plus adéquate, Faire évoluer le système vers un système d’information géographique.

69

Projet de fin d’étude

Bibliographie

Bibliographie

Ouvrages :
[Ouv1] Michel LAI, UML la notation unifiée de modélisation objet, Edition interEdition, 1997 [Ouv2] [Ouv3] [Ouv4] E.MOREL, Modélisation objet avec UML, Eyrolles 1999 N. BARKAKATI, JAVA, Osborne McGraw_Hill, 1999. A. MICHARD, XML, Langage et Applications, Eyrolles, 1999.

Sites Web:
[Site1] [Site2] [Site3] [Site4] http://www.one.org.ma/ http://www.unesco.org/uati/associations/http./www.unipede.org http://www.bfe-fpe.be/members/pt/C10_14FR%2023.01.2004.pdf www.oracle.com

70

Projet de fin d’étude

Glossaire

Glossaire

API Interface pour la programmation d'applications traduite du "Application and Programming" Interface Ensemble de bibliothèques permettant une programmation plus aisée car les fonctions deviennent indépendantes du matériel. On peut citer par exemple les API de DirectX ou de Java Client / serveur Architecture qui s’appuie sur un concept de répartition des traitements et des données sur un ensemble de systèmes comprenant à la fois des serveurs centraux, des départements et des micros. Java Langage de développement créé par Sun. Dérivé du C++ dont il n'en possède pas la complexité, Java est un langage orienté objet. Les programmes créés à partir de Java ont la propriété de fonctionner sur n'importe quelle plate-forme matérielle grâce à un système nommé "Machine virtuelle". JDBC "Java DataBase Connectivity", c’est une API standard de Java permettant l'accès à des bases de données relationnelles (connexion, déconnexion, envoi de requête, réception de la réponse, transaction ...). L'API permet également l'accès à divers types de données tabulaires comme les feuilles de calcul d’un tableur ou les fichiers textes. UML UML est un langage de modélisation et non pas une méthode. Elle définit en fait l'ensemble des notations graphiques nécessaires pour représenter des concepts orienté objet mais ne spécifie pas une démarche pour conduire un projet ou une phase de conception ou d'analyse orienté objet. Anglais : Unified Modeling Language

71

Projet de fin d’étude XML (eXtensible Markup Language)

Glossaire

Un "langage de balisage extensible", développé par la W3C. Il n'est pas limité (tout comme le HTML) à un balisage prédéfini extrêmement figé mais. Chacun pourra définir ses propres balises. Aujourd’hui, il constitue un standard d’échange de données et de documents.

72

Projet de fin d’étude

Annexes

Annexes

Annexe 1 : Exemple de calcul des indices UNIPEDE Annexe 2 : Tableau des critères UNIPEDE Annexe 3 : L’ensemble des états à éditer Annexe 4 : Le mappage Objet - Relationnel Annexe 5 : Dictionnaire de données complet

73

Projet de fin d’étude

Exemple de calcul des indices UNIPEDE

Annexe 1 : Exemple de calcul des indices UNIPEDE

74

Projet de fin d’étude

Exemple de calcul des indices UNIPEDE

Un réseau MT composé de 10 cabines est affecté de 4 incidents. Les éléments du réseau et les événements sont représentés dans le schéma ci-après. Dans les calculs, les temps sont exprimés en minutes.

Remarque : la durée de rétablissement peut aussi être obtenue par l'application de la formule Indisponibilité = fréquence x durée de rétablissement Où la durée de rétablissement = 143,3/2,3 = 62,3 défaut

75

Projet de fin d’étude

Exemple de calcul des indices UNIPEDE

76

Projet de fin d’étude

Tableau des critères UNIPEDE

Annexe 2 : Tableau des critères UNIPEDE

77

Projet de fin d’étude
Désignation de l'indicateur Durée moyenne d'interruption d'un client (DMC) Unité Définition

Tableau des critères UNIPEDE
Mode de Calcul Observation Le nombre des clients interrompus est comptabilisé une seule fois DMC est dans tous les cas supérieur ou égal à DMS Σ(Clients x heures interrompus) = durée totale des interruptions DMC est égal à DMS dans le cas où chaque clients du système a subi au moins une interruption C'est la durée moyenne • d'interruption pour chaque client Σ (des clients interrompus x heures interrompus) qui a été interrompu dans un DMC = • Heures système pendant une période Σ des clients interrompus déterminée (Année, Trimestre, • mois,...) C'est la durée moyenne • d'interruption pour l'ensembles des clients d'un système pendant Σ (des clients interrompus x heures interrompus) une période déterminée (Année, DMS = Heures Trimestre, mois,...). Dans ce cas, Nombre de clients connectés tous les clients du système sont considérés interrompus C'est le temps moyen de rétablissement de service de l'ensemble des clients d'un système pendant une période Minutes déterminée (Année, Trimestre, mois,...). Dans ce cas, tous les clients du système sont considérés interrompus C'est le nombre moyen d'interruption pour chaque clients qui a été interrompu dans un système pendant une période Nombre déterminée (Année, Trimestre, mois,...) • Σ (KVA Interrompus x heures interrompus) TMRS = Σ des KVA connectés

Durée moyenne d'interruption d'un système (DMS)

Temps moyen de rétablissement d'un système (TMRS)

Ce critère mesure la durée d’interruption en fonction de la valeur de la puissance interrompue. Comme exemple, en cas d’interruptions d’un client potentiel d’un système, la valeur du TMRS augmente contrairement à une interruption qui touche un client dont la puissance est faible. le nombre total des interruptions c’est la somme des interruptions subies par chaque client d’un système. IFC est toujours supérieure ou égal 1 à la condition qu’au moins un client du système a subi au moins une interruption. IFC est dans tous les cas supérieur ou égale à IFS. Le nombre total des interruptions c’est la somme des interruptions subies par chaque client d’un système. IFC est égale à IFS dans le cas où chaque client du système a subi au moins une interruption.

• Nombre total des interruptions IFC = Nombre clients interrompus • •

Indice de fréquence d'un client (IFC)

C'est le nombre moyen d'interruption pour l'ensemble des Indice de fréquence clients d'un système pendant une IFS = d'une interruption d'un Nombre période déterminée (Année, système (IFS) Trimestre, mois,...). Dans ce cas tous les clients sont considérés interrompus

• Nombre total des interruptions Nombre clients connectés •

Projet de fin d’étude

L’ensemble des états à éditer

Annexe 3 : L’ensemble des états à éditer

79

DIVISION REGIONALE DE MEKNES DEPARTEMENT DE CONDUITE REGIONALE DE MEKNES

RAPPORT JOURNALIER DU 19 -03 -2004

DR- MEKNES

Exploitations Particulières:_Rx Boufekrane-Meknes-sais-M'haya-Ain Kerma :PS 1=inter 69,PS 13= inter 31,, PS N°2= au Poste de S Haj Kaddour INDISPONIBILITES POSTE BOUDNIB : Totalité de poste 60/22 kV de 9h00 à 12h08 TR/ L à 22kV PS M'rirt - inter 36bis(PS n°1) (LP Khenifra - M'rirt ) de10h30 à 11h00 TR/ L à 22kV inter 117 - inter 7bis(LP Haj Kaddour - Oued Jdida ) de 9h00 à 15h00 INCIDENTS Causes et avaries constatées
Rétabli eà Nature de dégâts Siége de dégâts Causes

Heure

Installation concernée et nature de l'incident Poste 60/22 kV Goulmima

Interruption de courant
Client ou localité Nbre Durée

10:25 10:46

déclenchement Q n°1 Ouvert tous les départs

10h47 10:47 Suite élagage LGD (transmission Maroc télecom)
FUGITIFS

Malveillance oulmima-Tinejdad 1

00:22

POSTE BOUFEKRANE

:

1 R sur départ à 22 kV

Ait Yazem à 8h55

TABLEAU DE BORD DE SUIVI DE LA QUALITE D'ALIMENTATION DIVISION REGIONALE DE MEKNES MARS 2003
DMC Année 2002 Année 2003 DRM STR MEKNES
Nbre C, Interromp us une seules fois

STR ERRACHIDIA
Nbre C, Interromp us une seule fois

STR MEKNES Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre DMC Cumulé Objectif 2003 1,35 2,10 3,86 2,06 0,59 3,49 5,63 0,45 0,41 1,90 4,38 1,47

STR ERRACHI DIA 0,51 0,45 1,45 2,05 0,41 0,66 1,89 1,22 0,49 1,52 0,33 0,00

DR 1,15 1,36 2,97 2,06 0,55 2,80 4,57 1,10 0,44 3,10 4,93 1,47

STR MEKNES

STR ERRACHI DIA

DR

CxH interromp ues

Nbre C, Interromp us

CxH interromp ues

CxH interromp u

1,20 0,00 1,13 1,06 1,10 0,27

1,20 1,11 1,01

55071 35860 38579

41120 30213 37923

55071 27493 35170

41120 22614 30326

0 8367 3409

0 7599 7597

17,91

4,64

13,22

1,29

1,33

1,30 8

129510

86820

117734

79221

11776

7599

IFC Année 2002
STR ERRACHI DIA 1,00 1,37 1,00 2,39 1,04 1,30 5,34 4,30 1,00 2,35 1,00 0,00

Année 2003
STR ERRACHI DIA

DRM
Nbre C, Interromp u

STR MEKNES
Nbre C;Interrom pu Total

STR ERRACHIDIA
Nbre C, Interromp u Nbre C;Interrom pu Total

STR MEKNES Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre IFC Cumulé Objectif 2003 1,62 1,23 1,47 1,11 1,94 4,25 12,89 2,32 2,38 1,79 1,50 1,10

DR 1,47 1,31 1,30 1,43 1,71 3,53 10,75 2,97 1,82 1,87 1,37 1,10

STR MEKNES

DR

Nbre C, Nbre Interromp C;Interrom u 1 seule pu Total fois

1,51 1,00 1,18

0,00 1,00 1,00

1,51 1,00 1,14

41120 30213 37925

62277 30213 43422

41120 22614 30326

62277 22614 35823

0 7599 7599

0 7599 7599

19,64

10,26

16,32

1,52

2,00

1,57
10

86820

135912

79221

120714

7599

15198

DMS Année 2002 STR STR ERRACH MEKNES IDIA
Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre DMS Cumulé Objectif 2003 0,15 0,38 1,36 0,53 0,18 2,12 2,54 0,44 0,06 1,20 2,56 0,40 0,03 0,14 0,34 0,29 0,07 0,13 0,37 0,40 0,08 0,11 0,05 0,00

Année 2003 STR STR ERRACH MEKNES IDIA 0,25 0,12 0,16 0,00 0,06 0,03

DRM
CxH interromp u

STR MEKNES
CxH interromp u

STR ERRACHIDIA
CxH interromp u

DR
0,10 0,29 1,13 0,44 0,14 1,26 2,02 0,43 0,06 0,54 1,52 0,25

DR

Nbre C, Connectés

Nbre C, Connectés

Nbre C, Connectés

0,16 0,10 0,11

55071 35860 38579

211323 212099 213704

55071 27493

131689 132321 133079 3409

0 8367

79634 79778 80625

35170

14,09

3,18

10,03

0,53

0,09

0,36

129510

213704

117734

133079

11776

80625

IFS Année 2002 Année 2003 DRM STR MEKNES STR ERRACHIDIA

STR MEKNES STR ERRACHIDIA Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre IFS Cumulé Objectif 2003 0,30 0,30 0,61 0,48 0,97 2,68 6,63 1,62 0,56 0,70 0,67 0,45 0,10 0,71 0,39 0,56 0,29 0,42 1,77 2,37 0,26 0,28 0,26 0,00

DR 0,22 0,46 0,53 0,51 0,71 1,82 4,78 1,91 0,44 0,54 0,52 0,28

STR MEKNES STR ERRACHIDIA

DR

Nbr Clients Nbr Nbr Nbre C; Nbre C; Nbre C; Connecte Interrompu Connecte Interrompu Connecte Interrompu

0,47 0,17 0,27

0,00 0,29 0,10 0,14 0,09 0,20

211323 212099 213704

62277 30213 43422

131689 132321 133079

62277 22614 35823

79634 79778 80625

0 7599 7599

15,51

7,30

12,41

0,91

0,19 0,64
10

212099 135912 132321

120714

79778

15198

Projet de fin d’étude

L’ensemble des états à éditer

TABLEAU DE BORD DE SUIVI DES VENTES PAR AD DIVISION REGIONALE DE MEKNES MARS 2003
Cumul A-1 Cumul A Cumul (A/A-1) A/Prév

26,35 2,30 5,14 5,14 7,05 6,73

27,84 2,06 6,06 5,04 7,38 7,29

Achat d'énergie en Gwh (DR) AD Meknès AD El Hajeb AD Ifrane AD Khénifra AD Errachidia

6% -10% 18% -2% 5% 8%

Taux de perte sur 12 mois glissants

Réalisé 8,82% 5,29% 12,26% 8,28% 9,81% 8,75%

Objectif 8% 9% 8% 7,50% 9% 8%

AD Meknès AD El Hajeb AD Ifrane AD Khénifra AD Errachidia DR Meknès

SEGMENTATION PAR CAUSE D’INCIDENT Mois de : Mars 2003

CAUSE Câble rompu Câble armé Défaillance matérielle Acte de vandalisme Corps étranger Poste ONED Accidents tiers Indéterminée Autres Total

STR Meknès 4 1 6 1 2 0 0 12 0 26

(*) % 15,38 3,85 23,08 3,85 7,69 0 0 46,15 0 100

STR Errachidia 0 4 0 0 3 0 1 7 0 15

(*) % 0 26,67 0 0 20 0 6,67 46,67 0 100

TOTAL DIVISION 4 5 6 1 5 0 1 19 0 41

(*) % 9,76 12,20 14,63 2,44 12,20 0 2,44 46,34 0 100

(*) : Nombre d’incident par cause / Nombre total des incidents

85

Projet de fin d’étude

L’ensemble des états à éditer

TABLEAU D’EVOLUTION DU NOMBRE DES INCIDENTS Mois de : Mars 2003 UNITE Causes / période Câble rompu Câble armé Défaillance Matériel Acte de Vandalisme Corps étranger (oiseau, fil de fer, etc. Poste ONED Accidents tiers Indéterminé Autres Total STR Meknès Evolution Mois Mois juillet 02 / juillet juillet juillet 03 2002 2003 En % 2 0 9 1 4 1 6 1 100 --- 33,33 0 STR Errachidia Mois Evolution Mois juillet juillet juillet 02 / 2003 juillet 03 2002 en % 0 0 0 0 0 4 0 0 --------TOTAL DIVISION Mois Evolution Mois juillet juillet juillet 02 / 2003 juillet 03 2002 en % 2 0 9 1 4 5 6 1 100 --- 33,33 0

2

2

0

0

3

---

2

5

150

0 3 81 3 101

0 0 12 0 26

-----100 -85,19 - 100 -74,26

0 1 15 0 16

0 1 7 0 15

--0 -53,33 ---6,25

0 4 96 3 117

0 1 19 0 41

---75 -80,21 -100 -64,96

86

Projet de fin d’étude

Le mappage Objet – Relationnel

Annexe 4 : Le mappage Objet – Relationnel

87

Projet de fin d’étude

Le mappage Objet – Relationnel

Les exemples de code qui suivent ont été générés automatiquement par l’outil Rational Rose 4.0, à partir de modèles UML. Ces exemples n’illustrent pas l’ensemble des capacités de génération de code de Rose, mais décrivent les grandes lignes des correspondances entre UML et le langage SQL ANSI.

Classe - Classe vide
CREATE TABLE T_A ( A_Id NUMBER (5), PRIMARY KEY (A_Id) )

- Classe avec attributs et opérations
Le générateur construit la structure statique, les opérations sont ignorées.

CREATE TABLE T_A ( A_Id NUMBER (5), Att1 VARCHAR (), Att2 VARCHAR (), PRIMARY KEY (A_Id) )

Association - Association 1 vers 1
CREATE TABLE T_B ( B_Id NUMBER (5), PRIMARY KEY (B_Id) ) CREATE TABLE T_A ( A_Id NUMBER (5), B_Id NUMBER (5) REFERENCES T_B (B_Id), PRIMARY KEY (A_Id) )

- Association N vers 1
CREATE TABLE T_B ( B_Id NUMBER (5), PRIMARY KEY (B_Id) ) CREATE TABLE T_A ( B_Id NUMBER (5) REFERENCES T_B (B_Id), A_Id NUMBER (5), PRIMARY KEY(A_Id) )

88

Projet de fin d’étude

Le mappage Objet – Relationnel

- Classe association N vers N
CREATE TABLE T_A ( A_Id NUMBER (5), PRIMARY KEY (A_Id) ) CREATE TABLE T_B( B_Id NUMBER (5), PRIMARY KEY (B_Id) ) CREATE TABLE T_C ( A_Id NUMBER (5) REFERENCES T_A (A_Id) ON DELETE CASCADE, B_Id NUMBER (5) REFERENCES T_B (B_Id) ON DELETE CASCADE, PRIMARY KEY(A_Id, B_Id) )

Héritage
Dans les exemples suivants chaque classe est réalisée par une table. L’identité d’un objet est préservée dans la hiérarchie de classes par l’emploi d’un identifiant partagé.

- Héritage simple
CREATE TABLE T_A( A_Id NUMBER(5), PRIMARY KEY(A_Id) ) CREATE TABLE T_B( A_Id NUMBER (5) REFERENCES T_A (A_Id), PRIMARY KEY (A_Id)) )

- Héritage multiple
CREATE TABLE T_A1( A1_Id NUMBER(5), PRIMARY KEY(A1_Id)) CREATE TABLE T_A2( A2_Id NUMBER(5), PRIMARY KEY(A2_Id) ) CREATE TABLE T_B( A1_Id NUMBER (5) REFERENCES T_A1 (A1_Id), A2_Id NUMBER (5) REFERENCES T_A2 (A2_Id), PRIMARY KEY(A1_Id ,A2_Id) )

89

Projet de fin d’étude

Dictionnaire des données

Annexe 5 : Dictionnaire des données

90

Projet de fin d’étude

Dictionnaire des données

AC
Nom : Code : Libellé : AC AC Agence de Commercialisation

Liste des attributs
Nom code AC nom AC CODE_AC NOM_AC Code Type A8 A255 I Oui Non O Oui Non

AD
Nom : Code : Libellé : AD AD Agence de distribution

Liste des attributs
Nom code AD nom AD CODE_AD NOM_AD Code Type A8 A255 I Oui Non O Oui Non

Agent
Nom : Code : Libellé : agent AGENT

Agent d’une équipe d’entretien

Liste des attributs
Nom Matricule de l’agent nom agent prénom agent Classement (ancienneté) Habilitation aux travaux à risque Poste occupé Code MATRICULE NOM_AGENT PRENOM_AGENT CLASSEMENT HABILITATION POSTE_OCCUPE Type A8 A255 A255 A8 A3 A50 I Oui Non Non Non Non Non O Oui Non Non Oui Oui Oui

Appareil coupure
Nom : Code : Libellé : appareil coupure APP_COUP appareil coupure

Liste des attributs
Nom code appareil de coupure numéro nom appareil coupure type appareil coupure état actuel Code CODE_APP_COUP NUMERO NOM_APP_COUP T_APP_COUP ETAT_ACTUEL Type A8 N3 A255 A3 A3 I Oui Non Non Non Non O Oui Oui Non Oui Oui

91

Projet de fin d’étude

Dictionnaire des données

Cause
Nom : Code : Libellé : cause CAUSE Cause de l’incident

Liste des attributs
Nom code de la cause libellé de la cause Code CODE_CAUSE LIBELLE_CAUSE Type A8 A255 I Oui Non O Oui Oui

Commune
Nom : Code : Libellé : Commune COMM commune

Liste des attributs
Nom code de la commune nom de la commune Code CODE_COMM NOM_COMM Type A8 A255 I Oui Non O Oui Non

Départ MT
Nom : Code : Libellé : Départ MT DEP_MT Départ moyenne tension

Liste des attributs
Nom code départ MT réglage localité importante nom du départ MT CODE_DEP REGLAGE LOC_IMP NOM_DAP Code Type A10 A255 A255 A50 I Oui Non Non Non O Oui Oui Non Non

Équipe
Nom : Code : Libellé : équipe EQUIPE équipe d’entretien

Liste des attributs
Nom Code équipe Nom équipe CODE_EQUIPE NOM_EQUIPE Code Type A8 A255 I Oui Non O Oui Non

Équipe LMT
Nom : Code : Libellé : équipe LMT EQUIPE_LMT équipe ligne moyenne tension

92

Projet de fin d’étude

Dictionnaire des données

Équipe poste
Nom : Code : Libellé : équipe poste EQUIPE_POSTE équipe responsable de l’entretien des postes sources

Fugitif
Nom : Code : Libellé : Fugitif FUGITIF

Liste des attributs
Nom date fugitif type fugitif D_FUGITIF T_FUGITIF Code Type DT A3 I Oui Non O Oui Oui

Incident
Nom : Code : Libellé : incident INCIDENT

Liste des attributs
Nom Code incident nature dégât Siège dégât Code CODE_INCIDENT NATURE_DEGAT SIEGE_DEGAT Type A8 A255 A255 I Oui Non Non O Oui Non Non

Indisponibilité
Nom : Code : Libellé : indisponibilité INDISP

Liste des attributs
Nom code indisponibilité type indisponibilité Code CODE_INDIS TYPE_INDIS Type A8 A10 I Oui Non O Oui Non

Motif travail
Nom : Code : Libellé : motif travail MOTIF_TRAVAIL motif de l’indisponibilité

Liste des attributs
Nom code motif libelle motif Code CODE_MOTIF LIBELLE_MOTIF Type A8 A255 I Oui Non O Oui Oui

93

Projet de fin d’étude

Dictionnaire des données

Opération élémentaire
Nom : Code : Libellé : Opération élémentaire OP_ELEMNTAIRE

Liste des attributs
Nom code opération libellé opération date opération CODE_OP LIBELLE_OP D_OP Code Type A8 A255 DT I Oui Non Non O Oui Non Oui

Poste Source
Nom : Code : Libellé : Poste Source POSTE_SOURCE Poste Source

Liste des attributs
Nom code poste source puissance installée nom poste source CODE_PTS P_INST NOM_PTS Code Type A10 F10 A50 I Oui Non Non O Oui Oui Non

Pt MT
Nom : Code : Libellé : Pt MT POSTE_MT poste moyenne tension

Liste des attributs
Nom CODE Poste MT puissance poste MT nom poste MT type poste MT Code CODE_PT_MT PUI_PT_MT NOM_PT_MT TYPE_PT_MT Type A10 F10 A255 A10 I Oui Non Non Non O Oui Oui Non Non

STR
Nom : Code : Libellé : STR STR service technique régional

Liste des attributs
Nom code STR Nom STR CODE_STR NOM_STR Code Type A8 A255 I Oui Non O Oui Non

94

Projet de fin d’étude

Dictionnaire des données

Temps
Nom : Code : Libellé : temps TEMPS axe du temps pour les informations mensuelles

Liste des attributs
Nom date D_OBJECTIF Code Type D I Oui O Oui

Tronc
Nom : Code : Libellé : Tronc TRONC tronçon

Liste des attributs
Nom Code tronc Nom tronc Client important Longueur Type Section CODE_TRONC NOM_TRONC CLT_IMP LONGUEUR T_TRONC SECTION Code Type A10 A50 A50 F8 A10 F8 I Oui Non Non Non Non Non O Oui Non Non Oui Oui Non

I O

: identifiant : Obligatoire

95

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful