You are on page 1of 176

Les créatures de la

mythologie grecque
Edition Livres pour tous
(www.livrespourtous.com)

PDF générés en utilisant l’atelier en source ouvert « mwlib ». Voir http://code.pediapress.com/ pour plus d’informations.
PDF generated at: Tue, 29 Oct 2013 15:06:34 UTC

Contenus
Articles
Enfants de Gaïa

1

Géant (mythologie grecque)

1

Hécatonchires

3

Échidna

4

Python (mythologie)

6

Érinyes

7

Charybde

11

Renard de Teumesse

12

Typhon (mythologie)

13

Antée

15

Pygmées (mythologie)

16

Titan (mythologie)

19

Cyclope

22

Cetus (mythologie)

26

Phorcydes

28

Grées

28

Gorgones

30

Sirène (mythologie)

33

Hespérides

41

Scylla (monstre)

42

Thoosa

43

Ladon (créature fantastique)

44

Enfants d'Echidna

45

Cerbère

45

Laie de Crommyon

48

Sphinx (mythologie grecque)

49

Hydre de Lerne

51

Chimère (mythologie)

53

Orthos

58

Lion de Némée

59

Aigle du Caucase

61

Centaures

62

Chiron (mythologie)

62

Eurytion (centaure)

67

Hyléos et Rhoécos

67

Nessos

68

Pholos

69

Cyclopes

71

Polyphème

71

Télémos

74

Satyres

75

Marsyas

75

Silène

76

Enfants de Chrysaor
Géryon

Créatures marines

77
77
78

Harpies

78

Triton (mythologie)

81

Hippocampe (mythologie)

86

Dercéto

91

Créatures chthoniennes

93

Empousa

93

Campé

94

Animaux voués à une divinité et/ou invoqués par une divinité

95

Biche de Cérynie

95

Oiseaux du lac Stymphale

96

Taureau crétois

97

Sangliers

98

Chrysaor

98

Sanglier de Calydon

99

Sanglier d'Érymanthe

102

Autres

104

licences et contributeurs 167 Licence des articles Licence 172 .Lamia (mythologie) 104 Minotaure 105 Orion (mythologie) 112 Griffon (mythologie) 117 Hippalectryon 121 Pégase 126 Références Sources et contributeurs de l’article 164 Source des images.

Dans la mythologie grecque. « nés de la Terre ») sont des créatures chtoniennes issues du sang d'Ouranos castré par son fils Cronos et reçu par la Terre Mère Gaïa. ils apparaissent essentiellement dans l'épisode de la gigantomachie (ou « combat contre les Géants »). Ve siècle av. détail d'un pélikè attique à figures rouges du Peintre de l'Éthiopien. qui les voit affronter les dieux (se reporter à cet article pour plus de détails). Enfin. afin de venger l'affront fait à ses fils lors de la titanomachie. ils naquirent avec les Érinyes et les Méliades. voir Géant. Représentation Ils sont physiquement très forts et très grands. Musée du Louvre (Paris) Ces Géants interviennent peu dans la mythologie .1 Enfants de Gaïa Géant (mythologie grecque) Pour les articles homonymes. Dionysos combattant un Géant durant la Gigantomachie. Selon une autre version. découvert à Nola.-C. une troisième tradition leur donne Tartare pour père. c'est Gaïa qui les aurait engendrés seule. les Géants (en grec ancien Γίγαντες / Gígantes.. Première génération de Géants Enfants d'Ouranos (le Ciel) et de Gaïa (la Terre). J. • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • Agrios et Thoas Alcyonée Alpos Aristée Astréos Chthonios Clytios Coéos Damysos Égéon Emphytos Encelade Éphialtès Euboée Euphorbe Euryale Eurymédon Eurytos Gration Hippolyte . ils sont barbus et ils ont des serpents en guise de jambes.

dont l'appellation de « Géant » varie selon les auteurs. Leur apparence n'est alors plus nécessairement monstrueuse.Géant (mythologie grecque) • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 2 Hoplodamos Hyperbios Japet Léon Mélissée Mimas Mimon Molios Mylinos Olympos Otos Ouranion Pallas Pancratès Pélorée Phœtios Polybotès Porphyrion Rhœtos Sycée Théodamas Théomisès Autres Géants Alors que les Géants de la première génération constituent un ensemble cohérent et sur lesquels les sources s'accordent. Voici quelques noms : • Les Aloades (Otos et Éphialtès) • • • • • • • • • • Agrios et Orios Antée Argos Orion Géryon Damasène Cacus Chrysaor Talos Tityos Statue de l'Encelade au Château de Versailles . et ils n'ont pour seul point commun avec leurs lointains aînés que leur taille et leur force. ceux qui apparurent ensuite forment une nébuleuse disparate.

565). Hésiode. enchaîné dans les Enfers. et ils sont délivrés cette fois par Zeus. Iliade [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (I. qu'ils assistent dans la Titanomachie. les Hécatonchires (en grec ancien Ἑκατόγχειρες / Hekatónkheires. • Dans Final Fantasy XIII. il est fait référence à Egéon l'hécatonchire. Énéide [détail des éditions] [ lire en ligne [6]] (VI. dont les Hécatonchires deviennent les gardiens. Cronos les enferme dans le Tartare.Hécatonchires Hécatonchires « Égéon » redirige ici. il y est représenté comme malfaisant. « qui a cent mains ». Mais de nouveau. les Hécatonchires sont des créatures appelées par le Titan Japet des Dimensions. envoyées pour détruire Énée. Pausanias. ils en sont sauvés par Cronos. Ils sont usuellement représentés comme des divinités marines. 287 . Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (I. Théogonie [détail des éditions] [ lire en ligne [3]] (passim). « main ») ou. l'invocation de Vanille se nomme Hécatonchire et possède une multitude de bras. 1). et sont les frères des Titans et des Cyclopes. • Dans le manga Saint Seiya. lors de son combat contre Mû du Bélier. • Dans La bataille du labyrinthe. 404). Rejetés par leur père (qui craignait leur force) dans le Tartare. • Dans le manga Prince of tennis. alliant la ruse et la raison à la force. de centēnus. • Dans la série de manga Appleseed de Masamune Shirow. Références • Dans les Cantos d'Hypérion de Dan Simmons. Description de la Grèce [détail des éditions] [ lire en ligne [5]] (II. dans la mythologie romaine. épisode G. 3 . Gyès (ou Gygès) et Briarée (ou Égéon). « cent » et de manŭs. coup de Fuji Syusuke appelé "les hécatonchires gardiens de la porte" • Dans le jeu vidéo God of War: Ascension (sorti le 13 mars 2013 sur console PS3). Sources • • • • • Apollodore. le quatrième tome des aventures de Percy Jackson. Dans la mythologie grecque. Homère. les Centimanes (en latin Centimanūs. « cent » et de χείρ / kheír. Pour les autres significations. 1 et 4). « main ») sont les trois fils d'Ouranos (le Ciel) et de Gaïa (la Terre). le héros rencontre Briarée. Il a la faculté de pouvoir contrôler d'autres cyborgs comme une extension de son propre corps. « qui a cent mains ». Virgile. vaincus. X. Briarée est l'un des cinq géants cités par Dante dans la Divine Comédie[1]. voir Égéon (homonymie). Ils se nomment Cottos. Gygès et Briarée sont les noms de deux des quatre créations du technocentre. sont précipités au Tartare. de ἑκατόν / hekatón. Par la suite on les retrouve mêlés (notamment Briarée) à plusieurs légendes où ils interviennent pour restaurer l'ordre sur l'Olympe. Ils l'aident ensuite à renverser Ouranos. Ils ont chacun cent bras et cinquante têtes qui crachent du feu. Les Titans. Briaeros Hecatonchires est un cyborg. avec Rhadamanthe Nemes et Scylla.

fille du dieu . ou de Styx et de Peiras[1]. htm http:/ / fr. d'origine orphique. http:/ / ugo. selon les versions. free. fltr. ou de Gaïa et de Tartare. Échidna (en grec ancien Ἔχιδνα / Ekhidna) ou Delphyné (Δελφύνη / Delphúnê) est la fille de Phorcys et Céto. bratelli. html Échidna Échidna Représentation contemporaine d'Échidna Créature Autres noms Delphyné Nom grec ancien Ἔχιδνα ou Δελφύνη Groupe Sous-groupe Créature de la mythologie grecque Créature thérianthrope Caractéristiques créature issue et représentant le chaos primordial Proches Mélusine Origines Origine Mythologie grecque Région Méditerranée Dans la mythologie grecque. wikisource. en fait une puissance antique et immortelle. ac. ou de Chrysaor et de Callirrhoé. be/ virg/ VirgIntro. XXXI . ucl. org/ wiki/ Iliade_(trad. org/ wiki/ La_Th%C3%A9ogonie https:/ / fr. wikisource. org/ bloodwolf/ erudits/ pausanias/ table. htm http:/ / bcs. _Leconte_de_Lisle) http:/ / remacle. fr/ Apollodore/ DetailsLivres. Une autre tradition.Hécatonchires 4 Notes [1] [2] [3] [4] [5] [6] Enfer.

mais dans la continuité de l'inventaire des enfants de Phorcys et de Céto (cf. v. Palos et Napos. 5 . de l'hydre de Lerne. le fils unique de Chrysaor et de Callirhoé. de la Chimère. données notamment par Hérodote. Mais selon d'autres légendes. et le lion de Némée et le Sphinx. et débarrassa ainsi l'Arcadie de ce fléau. une plante vénéneuse. 270) trouvant sa propre réponse au v. c'est un énorme et affreux serpent (ἔχιδνα signifie « vipère »). la Chimère et l'Hydre de Lerne. le berger aux cent yeux. Mythe Elle est l'épouse de Typhon et la mère de Cerbère. mais Hésiode la qualifie de nymphe immortelle et rapporte qu'elle reçut à la naissance le mystérieux et souterrain pays des Arimes comme résidence attitrée et que c'est là qu'elle s'unit à Typhon pour engendrer sa monstrueuse progéniture (Théogonie. des vents malfaisants. mais bien comme issus de la dépouille du seul Typhon abattu par Zeus (Théogonie. Pour le reste. Les autres devront être chassés. 304/305). du dragon de Colchide et de l'aigle du Caucase[2]. de la laie de Crommyon. est issue de la bave d'Échidna. Celle-ci profite de son sommeil pour s'emparer des juments. Elle lui propose un marché : elle accepte de lui restituer ses juments à la condition qu'il s'offre à elle. [2] Hésiode ne lui reconnaît pour enfants que les chiens Orthos et Cerbère. l'article Callirrhoé (Océanide)). À sa demande de que faire d'eux. et Pomponius Mela. La laie de Crommyon et l'aigle du Caucase sont en revanche cités parmi les enfants d'Échidna par le pseudo-Apollodore. Médée s'en sert lorsqu'elle veut empoisonner Thésée.Échidna créateur Phanès et sœur de Nyx. son torse. qui lui donnera deux enfants. Échidna est rattachée aux mythes des travaux d'Héraclès. 980 de la Théogonie : le poète mentionne la naissance d'Échidna juste après celle de Géryon. Selon certains. d'Orthos. Pour Diodore de Sicile. de retour avec les cavales de Diomède. Héraclès proclame que celui qui saura tendre son arc et attacher son ceinturon comme lui reste auprès d'elle. Échidna a des relations avec Zeus lui-même. 870 et suivants). du renard de Teumesse. Héraclès. ses bras sont ceux d'une belle femme. Héraclès part à la recherche de ses biens et finit par retrouver Échidna. À son réveil. du lion de Némée. recouvert d'écailles aux couleurs changeantes. Les vents malfaisants ne sont jamais regardés comme nés de Typhon et d'Échidna. 306-332). Échidna annonce que trois fils naîtront de cette union. s'endort non loin de l'antre d'Échidna. Trois enfants viennent au monde : • Agathyrsos • Gélonos • Scythès Scythès sera l'élu et deviendra roi de Scytie. de Ladon. Au moment de leur séparation. elle fut tuée par Argos. Sa tête. Selon Ovide. Notes [1] La filiation supposée « Chrysaor-Callirhoé » provient d'une mauvaise interprétation d'Hésiode (v. l'aconit. du Sphinx. nés tous quatre de son union avec Typhon. qui la trouva un jour endormie. issus d'une union incestueuse avec Orthos (Théogonie. Il constitue l'un des plus célèbres des héraclides.

ucl. 4. Dionysiaques [détail des éditions] [ lire en ligne [3]] (IX. • Pausanias. Références [1] [2] [3] [4] [5] http:/ / www. sur l'ordre d'Héra.org/bloodwolf/erudits/ pausanias/table. Achilléide [détail des éditions] [ lire en ligne [5]] (I. fltr. Dans la mythologie grecque. Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (I. ou bien d'Héra selon les traditions. 251). • Stace. 295). v. mediterranees.bratelli. 438-462). tua Python avec ses flèches. 5. voir Python. • Hymnes homériques [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (Apollon. 2 . • Hésiode. Python (en grec ancien Πύθων / Pýthôn) est un serpent monstrueux. 1 . be/ METAM/ Met00-Intro. il créa les Jeux pythiques. org/ bloodwolf/ poetes/ nonnos/ table.fr/Apollodore/DetailsLivres. html http:/ / remacle. Sa filiation avec Gaïa montre qu'il s'agit aussi d'une ancienne divinité chtonienne. 18. • Hygin. 1). 2). html http:/ / www.org/wiki/La_Théogonie)] (v. htm http:/ / bcs. la mère d'Apollon. Description de la Grèce [détail des éditions] [ lire en ligne (http://remacle. Léto. et pour apaiser la colère de Gaïa. II. écrit que Python pourchassa.htm)] (VIII. Apollon le perça de ses traits. ac. II. fh-augsburg. lorsqu'elle était enceinte du dieu et de sa jumelle Artémis.Échidna 6 Sources • Apollodore. Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne (http://ugo. Fables [détail des éditions] [(la)  lire en ligne [1]] (CXL). de/ ~harsch/ Chronologia/ Lspost02/ Hyginus/ hyg_fcap. 300-374). consacré primitivement à Thémis. C'est la raison pour laquelle Apollon. Macrobe. html . • Nonnos de Panopolis. 3. 563). 1. se rendant ainsi maître de l'oracle.free. html http:/ / www. fils de Gaïa (la Terre). net/ mythes/ hymnes/ index. Il veillait sur l'oracle de Delphes. htm)] (II. Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (I. depuis nommé « Pythie » .wikisource. tout enfant. Python (mythologie) Pour les articles homonymes. Théogonie [détail des éditions] [ lire en ligne (http://fr. mediterranees. Apollon et Python. • Ovide. dans les Saturnales. gravure de Virgil Solis pour le livre I des Métamorphoses d’Ovide. Sources • Apollodore. 11). net/ mythes/ troie/ achille/ stace.

elles naissent d'Hadès et de Perséphone (cet attachement au monde infernal se retrouve également dans l’Iliade). Sophocle les filles de Gaïa et de Scotos. Plus tard. « la Haine ») • Tisiphone (Τισιφόνη / Tisiphónê. sont des divinités persécutrices. Leur nombre reste généralement indéterminé. ce sont des divinités chtoniennes. s'inspirant sûrement d'une source alexandrine. Ascendance Filles de Gaïa et du sang d'Ouranos mutilé d'après Hésiode. en dénombre trois : • Mégère (Μέγαιρα / Mégaira. « la Vengeance ») • Alecto (Ἀληκτώ / Alêktố. Glyptothèque de Munich (Inv. 130-140. Pour la pièce d'Eschyle. « vénérables ». les Érinyes (en grec ancien Ἐρινύες / Erinúes. quoique Virgile. Épiménide. dans un fragment cité par Tzétzès. ou parfois « déesses infernales » (χθόνιαι θεαί / khthóniai theaí). d'ἐρίνειν / erínein. la Ténèbre. voir Les Érinnyes. persécuter »). Elles correspondent aux Furies (en latin Furiæ ou Diræ) chez les Romains. sarcophage romain. occasion à laquelle Athéna aurait obtenu d'elles qu'elles devinssent des divinités protectrices d'Athènes sous le rôle de gardiennes de la justice. Dans les traditions orphiques. voir Alecto (homonymie). Dans la mythologie grecque. toutes filles de Cronos et d'Évonymé[3]. Eschyle les filles de Nyx (la Nuit). « pourchasser. Pour la pièce de Leconte de Lisle. « l'Implacable »). après l'acquittement d'Oreste.Érinyes 7 Érinyes Pour les articles homonymes. . voir Les Euménides. Euripide les a identifiées avec les Euménides (grec Εὐμενίδες / Eumenídes. « les Bienveillantes »)[2]. Selon Eschyle elles sont Oreste tourmenté par une Érinye et soutenu par Pylade (centre). 363) transformées en σεμναὶ / semnaì[1]. Mégère (homonymie) et Tisiphone (homonymie). en fait les sœurs cadettes d'Aphrodite et des Moires.

leur champ d'action étant illimité. Justes mais (non visible) est purifié par Apollon. elles sauraient l'y ramener. • des fouets et des torches . Elles personnifient la malédiction lancée par quelqu'un et sont chargées de punir les crimes pendant la vie de leur auteur. • des serpents pour cheveux (comme les Gorgones) . et privent Phénix de descendance. ce sont elles qui ôtent la parole à Xanthe. Elles chantent des comptines satiriques sur les personnages de la pièce et vont poursuivre Oreste jusqu'à la perte de sa raison. À l'origine. la violation des rites de l'hospitalité et surtout les crimes ou l'homicide contre la famille. J. Déesses des Ouragans. C'est cette marginalisation et le besoin de reconnaissance qu'elle entraîne qui. • du sang qui coule de leurs yeux.. Malgré leur ascendance divine. les hommes les craignent et les fuient. se reposant jusqu'à ce qu'elles soient de nouveau appelées sur Terre. aucune prière ni sacrifice ne peut les 380-370 av. Elles tourmentent ceux qui font le mal. Elles refusent les circonstances atténuantes et punissent toutes les offenses contre la société et à la nature tels que le parjure. et non après. en mer. chez Eschyle. amènent les Érinyes à accepter le verdict d'Athéna et ce malgré leur inépuisable soif de vengeance. elles le poursuivront Clytemnestre essayant de réveiller les Érinyes endormies tandis qu'Oreste jusque dans le monde souterrain.-C.Érinyes Rôle Divinités anciennes. suivant les traditions). le cheval d'Achille[4]. Ces divinités vengeresses hideuses ont : • de grandes ailes . si l'auteur du crime décède. et sa fonction recouvre celle des Érinyes. Némésis correspond à une notion semblable. Leur rôle dans l'ordre social des hommes et des choses est tel qu'il a fait dire au philosophe Héraclite que si le soleil décidait de dévier sa course. aux Grées ainsi qu'aux Harpies en raison de leur apparence effrayante et sombre et du peu de contact qu'elles entretiennent avec les dieux olympiens. les Érinyes sont les protectrices de l'ordre établi. musée du Louvre (CP 710) émouvoir. les êtres humains ne peuvent ni ne doivent punir les crimes horribles. 8 . Elles les poursuivent inlassablement sur Terre en les rendant fous. ni les empêcher d'accomplir leur tâche. Elles ont été comparées aux Gorgones. Il revient aux Érinyes de poursuivre le meurtrier de l'homme assassiné et d'en tirer vengeance. le monde du dessous. sans merci. cratère apulien à figures rouges. elles sont représentées par trois jeunes filles cyniques et méchantes à la croissance très rapide (de petite fille à adulte en quelques jours). elles ne sont pas soumises à Zeus et habitent l'Érèbe (ou le Tartare. les dieux olympiens éprouvent une profonde répulsion pour ces êtres qu'ils ne font que tolérer. Au sens large. De leur côté. appelées les Trois Euménides. Dans l’Iliade. Toutefois. Dans Électre de Giraudoux. on leur attribue l'enlèvement de ceux qui disparaissent à la guerre ou loin de chez eux.

raconte Pausanias. Mais Apollon veille sur Oreste qu'il a dirigé vers son temple de Delphes. Il n'est question pour elles ni William Bouguereau. déesses bienveillantes d'Athènes. Les images qui nous sont parvenues nous les montrent tenant des torches et des fouets. il lui conseille d'aller chercher sa délivrance auprès d'Athéna. et de devenir les Semnai (« Vénérables »). Tout ce qui intéresse les Érinyes est de poursuivre le fils matricide pour lui infliger des tourments sans fin. seule trilogie du théâtre grec arrivée intacte jusqu'à nous. 55 ans avant qu'Euripide reprenne la situation dans une pièce isolée intitulée Oreste. Mais il reste encore à résoudre la question de la vocation des Érinyes : que vont-elles devenir si un fils matricide peut leur échapper. Oreste est ensuite présenté devant un tribunal composé de onze citoyens et Athéna . quand poursuivre les crimes de sang est toute leur raison d'être ? Athéna leur propose alors de changer de vocation. le fils matricide à qui Apollon a commandé de venger son père Agamemnon assassiné par sa mère Clytemnestre. C'est en ces lieux qu'elles purifient Oreste. mélange de miel et d'eau. Les Euménides ont été représentées à Athènes précédées des deux autres pièces de l'Orestie : Agamemnon et Les Choéphores (et suivies d'un drame satirique perdu) au moment où Athènes inventait le jury d'assises pour juger les crimes de sang. prix d'Athènes en 458 avant JC. ancienne. cette tragédie provoque une véritable terreur chez les spectateurs. d'aulnes et de cyprès étaient également utilisés pour leur rendre hommage. des bois de cèdre. et des libations de νηφάλια / nêphália. De là. Il y a en Arcadie un endroit qui possède deux sanctuaires consacrés aux Érinyes. Dans l'un des deux. Culte On leur sacrifiait des moutons noirs. Les Euménides ferment L'Orestie. il s'agit d'un arbitrage entre deux générations de dieux : celle. ni de trouver des circonstances atténuantes au jeune homme. Surtout. le sureau. le chardon. Non loin de là. 9 . souvent coiffées de serpents. Les Érinyes forment le chœur. la grande trilogie d'Eschyle sur la justice. l'aubépine. vêtues de noir. il offre un sacrifice expiatoire aux Mania. vêtues de blanc. D'après l'Encyclopédie de Diderot. elles acceptent. où prendre un bref de repos. où les Érinyes ont poursuivi Oreste.Érinyes Tragédie d'Eschyle Les Euménides d'Eschyle. elles portent le nom de Μανίαι / Maníai (Mania. celles qui rendent fou). moderne. le narcisse. d'Apollon. le genièvre. les Érinyes et celle. Cependant Athéna estime l'affaire trop grave pour la juger seule. il lui donne raison. le safran. C'est en cet endroit que. s'ouvrent au seuil du temple d'Apollon à Delphes. Après une longue hésitation. troisième pièce de L'Orestie. À la première représentation. l'hièble. qui cite Apollodore. Après sa guérison. Les Érinyes arrivent à la suite d'Oreste à l'acropole d'Athènes où Athéna obtient qu'elles reconnaissent son autorité pour instruire l'affaire et prononcer un jugement. se trouve un autre sanctuaire où leur culte est associé à celui des Charites (« déesses de la Rémission »). elles assaillent Oreste pour la première fois. Les Remords d'Oreste. 1862 de juger.

htm [9] http:/ / mercure. htm [8] http:/ / mercure. 170 . Énéide [détail des éditions] [ lire en ligne [6]] (VI. be/ Hodoi/ concordances/ sophocle_antigone/ lecture/ default. fltr. Pausanias. 803). [3] ou de l'Océanide Eurynomé [4] . Dionysiaques [détail des éditions] [ lire en ligne [3]] (X. XII. Chant XIX. 46). De la nature des Dieux [détail des éditions] [ lire en ligne [5]] (III. com/ _mythes/ indexfr. Agamemnon [détail des éditions] [ lire en ligne [8]] et Les Sept contre Thèbes [détail des éditions] [ lire en ligne [9]]. 430-431 . htm [12] http:/ / mercure. Description de la Grèce [détail des éditions] [ lire en ligne [5]] (VIII. Sophocle. ac. org/ bloodwolf/ poetes/ falc/ hesiode/ travaux. 455-457 . php?liste=euro [11] http:/ / remacle. 516). fltr. ucl. ucl. mythorama. 410 . X. be/ Hodoi/ concordances/ eschyle_promethee/ lecture/ default. Virgile. fltr. 259 . Théogonie [détail des éditions] [ lire en ligne [3]] (v. be/ Hodoi/ concordances/ Eschyle_agam/ lecture/ default. Euménides [détail des éditions] [ lire en ligne [6]]. ac. 844 et suiv. IX. • Eschyle. Prométhée enchaîné [détail des éditions] [ lire en ligne [7]] (v. • Homère. org/ bloodwolf/ tragediens/ eschyle/ eumenides. Notes [1] . XXI. 482 . Les Travaux et les Jours [détail des éditions] [ lire en ligne [11] ] (v. ac. XIX. • • • • • Nonnos de Panopolis. • Hésiode. 97). 250 . Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (VI. Iliade [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (IX. ucl. • Cicéron. 832. org/ bloodwolf/ philosophes/ Ciceron/ index. htm . Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (I. ac. htm [10] http:/ / www.Érinyes 10 Sources • Apollodore. htm#N [6] http:/ / remacle. 400-424 [5] http:/ / remacle. XV. Œdipe à Colone [détail des éditions] [ lire en ligne [12]]. 185). be/ Hodoi/ concordances/ eschyle_sept_thebes/ lecture/ default. 46). [2] . 1041. Oreste [détail des éditions] [ lire en ligne [10]]. fltr. Ovide. 1. 4). 380). VIII. ucl. htm [7] http:/ / mercure.). • Euripide. 34).

asp?fiche_numero=652) (Linnaeus. dont la Carybdea marsupialis[2]. IV. Un tourbillon y est causé par la confluence de courant. Pour avoir volé à Héraclès une partie du troupeau de Géryon. près de l'île Leucade[réf. voir Charybde (homonymie). Notes et références [1] . retourne par hasard devant Charybde alors qu'elle aspire de l'eau. ou dans le Bosphore[réf. Elle apparaît notamment brièvement dans l’Odyssée où Ulysse choisit de l'éviter et de faire passer son bateau près de sa voisine Scylla préférant la perte de six de ses marins à celle de son navire et de l'équipage entier. fr/ fiche2. Charybde (en grec ancien Χάρυϐδις / Khárubdis) était la fille de Poséidon et de Gaïa (la Terre). par Heinrich Charybde est souvent associée à Scylla. [2] Carybdea marsupialis (http:/ / doris. elle avalait puis régurgitait de grandes quantités d'eau. elle fut foudroyée par Zeus et changée en un gouffre marin. Ulysse. lors de son errance sur un radeau. il est retourné sur son radeau quand Charybde l'a recraché. 24. ffessm. L'expression « tomber de Charybde en Scylla » signifie de nos jours « éviter un danger en s'exposant à un autre pire encore ». les Carybdeida. 1758) . Ces deux figures constituaient une métaphore des dangers guettant les premiers marins grecs lors du franchissement d'un détroit considéré dans l'antiquité comme celui de Messine[1]. Charybde a donné son nom à un ordre de Cuboméduses. nécessaire]. nécessaire]. Plus tard dans l'Odyssée.Charybde 11 Charybde Pour les articles homonymes. autre monstre marin en face de Füssli (1794-1796) qui elle réside. méduse elle-même de la famille des Carybdeidae. au large de la côte de la Sicile. Dans la mythologie grecque. pour échapper à Charybde. Là. Ulysse s'accroche au figuier qui est sur la tête de Charybde. Ulysse devant Scylla et Charybde. sur sa côte nord-ouest. D'autres thèses proposent par ailleurs une origine au voisinage de la Grèce. incluant navires et poissons. trois fois par jour.

Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (VII. Les auteurs antiques ne rapportent rien sur ses origines. Zeus change les deux animaux en pierre pour résoudre la contradiction (un chien infaillible contre un renard insaisissable). ce qui rend douteuses les indications de parenté parfois données (Typhon ou Gaïa. Corinne (fr. 748 et suiv. 35). comme de nombreux autres monstres). voir Renard (homonymie). Créon demande à Amphitryon de s'en charger. html 12 .). Son rôle apparaît donc assez semblable à celui du Sphinx . 4 PEG). Œdipe débarrasse Thèbes des deux monstres. selon la version la plus répandue (représentée par le pseudo-Apollodore). 1). Hygin. Sources • • • • • • • • • • Antoninus Liberalis. Ovide. Dans la mythologie grecque. 19. 6). Métamorphoses [détail des éditions] (XLI).Renard de Teumesse Renard de Teumesse Pour les articles homonymes. Portail de la mythologie grecque Portail des créatures et animaux légendaires Portail des canidés Références [1] http:/ / www. 672 PMG). Astronomie [détail des éditions] [(la)  lire en ligne [1]] (II. 4. d'ailleurs dans un fragment de Corinne. Apollodore. Lors de la poursuite qui s'ensuit. com/ hyginus. Cependant. Épigones (fr. Celui-ci demande alors à Céphale d'intervenir avec Lélaps. thelatinlibrary. Pausanias. Description de la Grèce [détail des éditions] [ lire en ligne [5]] (IX. Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (II. il est envoyé par les dieux (Dionysos selon Pausanias) pour terroriser les Thébains du temps de la première régence de Créon (le motif de cette vengeance n'est pas clair). le renard de Teumesse (en grec ancien ἀλώπηξ Τευμησσοῦ / alốpex Teumêssoû) est une créature fantastique rattachée au cycle thébain (il est attesté dans un fragment des Épigones). un chien divin destiné à ne jamais manquer sa proie. Destiné à ne jamais pouvoir être attrapé.

tandis que Typhon menace pêle-mêle Zeus de l'enchaîner ainsi que Poséidon dans le Tartare. Mécontente d'avoir vu Zeus engendrer seul sa fille Athéna. ou comme un monstre cracheur de flammes. Hésiode place le combat à la suite de la Titanomachie. le combat de Typhon contre Zeus fait l'objet d'un récit plus détaillé : Typhon grandit en l'espace d'une journée. le Sphinx. de τῦφος / tỹphos. le chien bicéphale Orthos. etc. tous nés de son union avec la déesse-vipère Échidna. les Titans afin d'enfanter seule un enfant mâle Staatliche Antikensammlungen (Inv. voir Typhon (homonymie). pour lui échapper. Selon Pindare. Il est le fils de Gaïa (la Terre) et de Tartare. dans l’Iliade (II. Métamorphoses. Nonnos. ainsi que deux dragons (Ladon et l'Hydre de Lerne).). « la fumée »).-C. I. de libérer les Titans. Dionysiaques. se métamorphosent en oiseaux. V . Zeus enferme ensuite Typhon sous l'Etna (Pythiques. III. Typhon ou Typhée (en grec ancien Τυφάων / Typháôn ou Τυφωεύς / Typhôeús. de leur donner les déesses comme épouses ou comme servantes et de faire des jeunes dieux ses propres valets. il est également le père des Gorgones. Représentations Ses représentations varient : il est parfois considéré comme un ouragan destructeur. 596) plus puissant que les autres dieux. Chez Homère. aussitôt déserté de ses trente mille habitants divins qui. Récits mythologiques Dans les innombrables versions post-hésiodiques du mythe (Apollodore. la laie de Crommyon. Cette tradition post-hésiodique liée au cycle d'Apollon rapporte en outre que c'est à un autre monstre. en Cilicie de Troade. v. Cronos et Zeus dardant sa foudre sur Typhon. Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. Dans la mythologie grecque. sa tête finit par atteindre le Ciel et sa vue déclenche une peur panique dans l'Olympe. Hésiode (Théogonie) et Apollodore (Bibliothèque) font de lui le père de plusieurs monstres tels que le chien infernal Cerbère. probablement influencées par la légende égyptienne d'Osiris. la Chimère. 550 av. le lion de Némée. 783). une autre tradition (Hymne homérique à Apollon) le rajeunit de plusieurs générations en faisant de lui un démon enfanté par Héra sans aucun concours masculin. Discutez des points à améliorer en page de discussion. est une divinité primitive malfaisante.Typhon (mythologie) Typhon (mythologie) Pour les articles homonymes. Ovide. le dragon femelle Python qu'Héra aurait confié Typhon à la naissance. il est frappé par la foudre de Zeus alors qu'il se cache au pays des Arimes. Cependant.. d'épouser Héra. d'Horus et de Seth. et ajoute que de la dépouille de Typhon vaincu naquirent les vents malfaisants ou irréguliers (ibidem). dont il cause les éruptions.). Cet article ou cette section doit être recyclé. 13 . Gaïa ayant enfanté Typhon pour venger la défaite des Titans (Théogonie. hydrie à figures noires. elle aurait invoqué Gaïa. 15 et suiv. D'après Hygin. l'aigle du Caucase. J. 821-880). Bibliothèque . et aurait été exaucée. patrie de son « épouse » Echidna.

ouvrage de Zachariah Chatelain paru à Amsterdam en 1733.. Apollon en corbeau ou en milan. Typhon fait partie. Il est de fait une divinité totalement maléfique. des principaux personnages auxquels les volcans sont associés dans la mythologie grecque. (Références mentionnées op. Artémis en chatte. Héraclès en faon. Il est l'équivalent du diable. mais le monstre réussit à le désarmer et à lui sectionner les tendons des bras et des chevilles à l'aide de la faucille. dans la légende. que l'on peut écrire avec les caractères 台 風 ou 颱 風 . L'association de Typhon à l'Etna a été représentée dans l'art. de sorte que les éruptions volcaniques de cette montagne seraient en fait causées par les mouvements du Géant.. le géant Encelade. 14 . Lien avec l'Orient Typhon est le nom donné aux cyclones tropicaux dans le Pacifique Nord à l'ouest de la ligne de changement de date. Athéna seule restant stoïquement aux côtés de son père Zeus. Léto en musaraigne. sitôt « recousu ». et Sigurðsson indique que c'est parce qu'il place sa tête sur son enclume que Typhon s'agite. l'Etna gronde et la Terre craque. s'empare de sa foudre et se lance à la poursuite de Typhon. Pan. Pour le reste. avec Hadès. Le mot viendrait du monstre de la mythologie grecque responsable des vents chauds. etc. que selon Plutarque les Égyptiens appellent « les soupiraux par où le géant Typhon respire ». notamment sur une gravure le montrant emprisonné sous le volcan dans The Temple of the Muses. Zeus compris. Armé de la faucille dentelée qui avait permis jadis à Cronos de castrer son père Ouranos. Aphrodite en poisson. Lien avec l'Égypte Typhon a été identifié à Seth l'Égyptien. Dionysos en bouc. Égipan ou Cadmos. Hermès en ibis.cit. Typhon foudroyé alors même où il atteignait la Sicile. Typhon présente cent têtes de dragons sortant de ses épaules. Apollonius de Rhodes (Argonautiques) et Plutarque (Vie d'Antoine) placent Typhon sous les eaux du lac Serbonis. Le terme aurait voyagé vers l'Asie par l'arabe (tûfân) puis aurait été récupéré par les navigateurs portugais (tufão). où ils jouent un rôle significatif[1]. Un allié de dernière minute (selon les traditions. D'après Sigurðsson. partent alors se cacher dans le désert égyptien. Ses yeux crachent des flammes. Selon ce volcanologue islandais auteur d'une histoire de la volcanologie. c'est Héphaïstos qui est supposé être son gardien. réalisant là un dualisme rencontré dans plusieurs religions. la croyance veut également que si ce dernier devient trop remuant.Typhon (mythologie) Les Olympiens les plus puissants. Typhon fut. Zeus défie Typhon en combat singulier. Hermès. On retrouve aussi ce terme sur l'archipel nippon sous la forme du sino-japonais taifû (た い ふ う ). Zeus lance des éclairs vers la Terre pour le maintenir sous son contrôle. D'autre part. Aussi. où ils revêtent provisoirement l'apparence d'inoffensifs animaux : Héra se change en vache. Arès en sanglier ou en poisson. En captivité. Perséphone et Héphaïstos. Ce dernier. la légende veut qu'à chaque fois que le monstre s'étire ou se retourne dans sa prison. que les Moires ont entre temps dupé en lui faisant manger des fruits éphémères supposés lui conférer l'immortalité mais destinés en fait à l'affaiblir. les Chinois utilisent 台 风 (grand vent) prononcé tai fung en cantonais. que Zeus récompense plus tard en lui donnant pour épouse la déesse Harmonie) parvient néanmoins à endormir Delphyné et à se faire remettre par la ruse la dépouille et les tendons de Zeus. le frère ennemi d'Osiris. Liens avec l'Etna D'après Haraldur Sigurðsson. les récits différant sensiblement d'une version à l'autre). Héphaïstos en bœuf. avant de transporter Zeus inerte dans sa caverne et d'en confier la garde au dragon femelle Delphyné. sa langue est noire et il a une voix horrible. donc les plus menacés. emprisonné sous l'Etna pour s'être rebellé contre les Dieux. est alors enseveli sous l'Etna ou il « rejoint » un autre ennemi de Zeus presque aussi dangereux que lui.

son tombeau était situé à Tingis et mesurait soixante coudées de long. très étonné. Typhon y est représenté sous la forme d'un immense singe ailé. 15 . Antée (en grec ancien Ανταίος / Antaíos) était le fils de Gaïa (la Terre) qu'elle engendre seule ou avec Poséidon selon les traditions. New York et Oxford.-C. Oxford University Press. On assimile aujourd'hui ce tombeau au Cromlech de M'zora. un ennemi est nommé Typhon. Il fut vaincu par Héraclès. Selon Pline et Plutarque. Plutarque rapporte une anecdote selon laquelle le général romain Quintus Sertorius. Son palais était situé musée du Louvre (G 103) à Lixus (parfois nommée par les Anciens Lix ou Lynx) et on lui doit la fondation de Tingis. il s'agit d'une allégorie de la 9e symphonie de Beethoven. alors que celui-ci était à la recherche des pommes d'or du jardin des Hespérides : le dieu le souleva de terre puis l'étouffa. trois femmes dénudées symbolisant le Désir sensuel (ou Luxure). Il y aurait trouvé un corps mesurant effectivement soixante coudées de haut et. Il avait la particularité d'être pratiquement invincible tant qu'il restait en contact avec le sol. J. ranimait ses forces chaque fois qu'il la touchait.Typhon (mythologie) Représentations artistiques Il est représenté sur les fresques d'une des tombes étrusques peintes du site des nécropoles de Monterozzi et lui donne son nom : la tombe du Typhon. La représentation moderne la plus célèbre est le tableau médian de la frise Beethoven de Gustav Klimt. car sa mère. doutant de la plausibilité de la légende. Sous le titre Puissances ennemies. fit immoler des victimes en respect pour le défunt et referma religieusement le tombeau. nécessaire] Antée Dans la mythologie grecque et berbère. Son corps se prolonge de longs serpents enchevêtrés. Il vivait en Libye (ou en était roi) et défiait à la lutte tous les voyageurs . il utilisait ensuite leurs dépouilles pour couvrir le toit Héraclès étouffant Antée. la Terre. la Volupté et l'Intempérance. Vienne).. cratère à figures rouges d'Euphronios. Melting the Earth: The History of Ideas on Volcanic Eruptions. à la mâchoire entrouverte et aux Typhon dans la frise Beethoven. Sumer Dans l'épopée de Gilgamesh . profita d'une expédition menée à Tingis pour faire ouvrir son tombeau. Notes et références [1] Haraldur Sigurðsson. 1999.[réf. du temple de son père. 515-510 av. À sa droite sont représentées les Gorgones et à sa gauche. peint en 1902 (Galeries du Belvédère. de Gustav Klimt yeux glauques.

la coudée hellénique. un début d’une plausible explication à cette énigme vieille de plusieurs siècles. du grec pugmaios. signifie littéralement « haut d’une coudée ». » D’après Juvénal. htm [3] http:/ / remacle. mais il ne peut lutter. org/ bloodwolf/ erudits/ plineancien/ index. l’impitoyable grue. Indika. 115). en général au sud de l'Égypte[1].6 cm. tout le pourtour du Pont-Euxin. org/ bloodwolf/ poetes/ falc/ pindare/ notice. Ce terme apparaît pour la première fois dans la littérature grecque dans l’œuvre d’Homère. pour fuir l’hiver et la pluie incessante. qu’enfin il arrive qu’une grue vienne tomber en nos pays lointains portant encore le fer de flèche dont ses mortels ennemis l’ont percée[3]. Citant son ouvrage en quatre volumes. Repérages géographiques Faisant suite à Homère. prêt au combat. Pomponius Mela. . Les Pygmées (grec Πυγμαῖοι) sont un peuple de la mythologie grecque. V). Géographie [ lire en ligne [1]] (I. htm Pygmées (mythologie) Cet article ou cette section doit être recyclé. aussitôt le pygmée accourt. Histoire naturelle [détail des éditions] [ lire en ligne [3]] (V. elles prennent leur vol vers l’eau de l’Océan. peut-être bien malgré lui. Ovide. appelé aujourd’hui mer Noire : « En nuages bruyants quand les oiseaux de Thrace émigrent vers le Nord et traversent l’espace. qui vécut au IVe siècle avant J-C. à l’aube. Le géographe grec Mégasthène. Pline l'Ancien. pugmê. dans ses ongles cruels. dont la localisation variait selon les auteurs. son bras lassé s’abat . Références [1] http:/ / remacle. une terrible lutte[2]. l’emporte dans la nue. Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (IX. 1).Antée 16 Sources • • • • • • Apollodore. on en rirait . Malgré son évidente confusion entre ces pygmées indiens et ceux vivant normalement en Afrique. les grues occupaient. l’existence d’une autre population similaire. chez ce peuple de nains. Ils se caractérisaient par leur très petite taille et vivaient dans des contrées lointaines. Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (II. Une réorganisation et une clarification du contenu sont nécessaires. prenant son ennemi. rapporta. Hygin. Les sites de reproduction de ces oiseaux étant situés très loin en Afrique équatoriale. de nombreux auteurs ont cherché à découvrir le fin mot de cette histoire. aujourd’hui perdu. » Cette anodine strophe de ce célèbre poète aurait fait allusion à une énigmatique population d’une taille excessivement réduite entretenant une lutte perpétuelle pour sa survie contre les nuées migratoires des grues. durant la saison estivale. mais parfois en Inde. Pindare. la difficulté de la connaissance d’une peuplade aussi éloignée a toujours constitué un important problème pour les historiens. org/ bloodwolf/ erudits/ mela/ table. htm [2] http:/ / remacle. et qu’on s’explique alors pourquoi l’on ne voit jamais nulle part ni les œufs ni les petits des grues. 31). Strabon rapporte que : « Ils dénichent les œufs des grues et les détruisent sans pitié. Odes [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (Isthmiques. il fournit. Discutez des points à améliorer en page de discussion. Le terme pygmée. Fables [détail des éditions] [(la)  lire en ligne [1]] (V. IV. apportant le massacre et la mort aux Pygmées et leur offrant. mais d’une taille beaucoup plus élevée. et tire son origine d’un autre mot. que c’est dans leur pays que les grues ont l’habitude de pondre. estimée à 31. lorsque. désignant une mesure de longueur. lors d’un voyage en Inde. 52). Si l’on voyait cela chez nous. 184). l’Illiade : « Ainsi monte au-devant du ciel le cri des grues.

ils obtinrent visiblement des renseignements crédibles qui incitèrent Homère à écrire sa célèbre strophe. comme on le dit. ce fait. Car l’existence de ce peuple n’est pas une fable : il s’agit vraiment d’une race de petite taille. Ils sont très petits : les plus grands d’entre eux ont deux coudées. » Le « fer de flèche » dont parle Mégasthène porte obligatoirement à croire à un questionnement de la part des peuples de la Grèce antique sur l’origine de ces armes dont la dimension devait être proportionnelle à leurs utilisateurs. et dont la vie se passe dans les cavernes[5]. L’intérieur était autrefois habité par les Pygmées. de la taille d’un lévrier. surtout. 17 . avec de longs vestons gris et de petits bonnets rouges dessous lesquels leurs boucles de cheveux sauvages et non coiffés jaillissent sur leurs joues et leurs fronts. mais. vêtue dans d’anciens justaucorps de tartan. race d’hommes de très petite stature. De proportions égales aux nôtres. Pomponius Mela. de nombreux auteurs nièrent carrément l’existence même de ces Pygmées. les Scythes occupaient les vastes plaines en bordure nord de la mer Noire. À titre comparatif. Pour le contemporain de Mégasthène. ne surprennent personne[4]. mal grandie et très laide. toute une littérature. prête à soutenir la réalité de cet étrange petit peuple. ces combats. le voyageur Ctésias. va naître. on peut citer les fairies écossais : « Il en existe une autre variété toute rabougrie. qui s’éteignit dans les guerres qu’elle eut à soutenir contre les grues pour la conservation de ses récoltes[9]. » Selon les géographes de l’époque. lors d’un voyage dans la péninsule indienne. le philosophe Aristote. il y a des hommes noirs qu’on appelle Pygmées . Car leur migration les conduit des plaines de Scythie aux marécages de la Haute-Égypte où le Nil a sa source : on dit même qu’elles y attaquent les Pygmées. hauts d’une seule coudée. l’existence de ces hommes. décrivit avec insistance l’incroyable petitesse des animaux domestiques dont ces races naines étaient les détentrices : « Au centre de l’Inde. Giraldus Cambrensis rapporta le récit d’un prêtre nommé Elidorus. « ils possèdent des chevaux proportionnés à eux-mêmes. leurs mules et toutes leurs autres bêtes de somme ne dépassent pas la taille d’un bélier. est une place en partie déserte à cause des bêtes féroces qui l’infestent. parce qu’ils se nourrissent de serpents. ces êtres avaient des cheveux blonds leur retombant librement sur leurs épaules et s’exprimaient dans un langage apparenté au grec ancien. mais. curieusement. appelée folklorique. avec de longs poils et tachetés de brun et de gris. hommes et chevaux. très petits. constatait la disparition de cette race de très petits hommes : « Au-delà du golfe Arabique. » Après lui. »[6] Parcourant le Pays de Galles en 1188. ils parlent la même langue que les autres Indiens. lui aussi témoin d’une semblable rencontre dans sa jeunesse.»[8] Extinction ou émigration Déjà au Ier siècle de notre ère. S’enquérant auprès de voyageurs ayant circulé le long du littoral de la mer Rouge. comme font les grues. Ils ont des chevaux proportionnés à leur taille. parallèlement à ces considérations savantes. Leurs chevaux. mais infiniment plus petits. en partie habitée par les Panchéens. durant le XIXe siècle. Points de comparaison Les détails supplémentaires fournis par le philosophe grec sont particulièrement intéressants. l’écrivain latin d’origine espagnole. ne semblait faire aucun doute : « les autres vont pour ainsi dire d’un bout du monde à l’autre.Pygmées (mythologie) hauts d’un seul pied. très fréquents. La possession de chevaux de petite taille et le type de vie troglodyte des pygmées n’est pas sans rappeler d’autres récits de voyageurs ayant fait la rencontre d’hommes de très petite taille. mais la plupart mesurent une coudée et demie (…) Leurs moutons ont la taille des agneaux et leurs ânes et leurs vaches à peu près celle des béliers. et cependant encore sur les bords d’un enfoncement assez profond qui forme la mer Rouge. surnommés Ophiophages. »[7] Faisant écho à son compatriote Mégasthène.

New York. [11] Antoine Schayes. Satires. Illiade. Antoine Schayes. chapitre 8. Homère. jette un éclairage pertinent sur l’existence de cette race « fabuleuse » dans laquelle croyaient les anciens auteurs grecs. ils les faisaient entrer. tome II. numéro 33. [5] Aristote. l’Inde. sur l’île de Flores. 18 . les traditions. les sommaires de Photius. 2004. pages 67 et 68. Panckoucke. vêtus d’un pantalon rouge et d’un frac gris. Livre III. qu’ils demeuraient près du village. page 119. Géographie de Pomponius Mela. page 1029. portant toujours le capuchon rouge (…) Ils habitent sous terre. J. pp. Essai historique sur les usages. [3] Strabon. les sommaires de Photius. • Pomponius Mela. Paris. « Pygmées » : [2] Homère. l’Inde. en septembre 2003[13]. [6] Thomas Keightley. v. La mise à jour d’une nouvelle espèce d’hominidé. 3 à 7. Bulletin de l’Académie de Médecine. Office de Publicité. page 230. L’Illiade. dont la taille oscillait autour de un mètre trente. 1963 s. page 357. A new small-bodied hominin from the Late Pleistocene of Flores. un pain mollet en main. les cérémonies et les pratiques religieuses et civiles des Belges anciens et modernes. 1912. livre XV. The itinerary through Wales and the description of Wales. Paris. dans des trous faits en terre au milieu d’un bois. C. Paris. éd. Thomas Keightley. M. Histoire des animaux. [8] Ctésias. [12] Antonin Poncet et René Leriche. les croyances. 1955. Géographie. 1947. près de Java. London. 167 à 173. The itinerary through Wales and the description of Wales. [9] Pomponius Mela. La difficulté de fouiller des endroits très étroits n’a peut-être pas encore permis la découverte d’ossements de véritables pygmées. volume 431. Histoire des animaux. Gallimard. Notes [1] Pierre Grimal. de la grandeur d’un sabot. dans les vieux tunnels. Perrin et Cie. Le folklore flamand. Indonesia. La Perse.. 1843. sans faire le moindre mal aux habitants. Ctésias. dans un trou en terre qu’ils recouvraient ensuite soigneusement. A new small-bodied hominin from the Late Pleistocene of Flores.l'homo florensis. Indonesia. [4] Juvénal. Nature. Les satires de Juvénal. tome L. page 246. Quand leurs femmes devenaient vieilles. Bruxelles. Les campagnards ajoutent que ces pauvres vieilles étaient très contentes de mourir ainsi. XIII. La Perse. 1969. page 187. [7] Giraldus Cambrensis.Pygmées (mythologie) En 1895. Sources • • • • • • • Aristote. pages 147 et 148. Nains d’aujourd’hui et nains d’autrefois. dans la Campine. et qu’ils venaient quelquefois dans le village demander l’une ou l’autre chose. Paris. The fairy mythology. Géographie de Pomponius Mela. un Belge nommé Is Teirlinck décrivit de cette manière les pygmées vivant dans sa région : « Les kabouter sont de tout petits hommes. The fairy mythology. même si la présence de races naines en Europe paléolithique a été formellement démontrée par des chercheurs suisses tels messieurs Jakob Nüesch et Julius Kollmann[12]. Juvénal. F. 110 et 111. Giraud de Barri. Macmillan Journals. (Dalton). ordinairement dans les collines et les talus. ajouta : « Les habitants du village de Herselt. Ams Press. v. »[10] Son compatriote. Paris. a ouvert une confusion entre les pygmées de la tradition antique et cette nouvelle population appelée Négrilles. hauts de quelques pouces. Dent. livre III. Les Belles Lettres. 1968. [13] Nature.Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine. »[11] Absence de preuves archéologiques La découverte au XIXe siècle en Afrique équatoriale de peuplades. racontent qu’un grand nombre de ces nains étaient venus dans ce lieu à l’occasion d’une grande guerre . v. à la page 182. London. PUF. [10] Is Teirlinck. 1887. haute d’un mètre seulement. L.

est également de quatorze dans le Mythe pélasge de la Création tel que l'écrivain britannique et mythographe Robert Graves. Essai historique sur les usages. Hésiode reconnaît 20 fils et 20 filles (connues sous le nom de Titanides (en grec ancien Tιτάνις et Tιτάνιδες au pluriel)) qui restèrent neutres durant la guerre des Titans. les traditions. Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici. en relation avec les sept « planètes » connues des anciens. Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2009). • Is Teirlinck. Paris.Pygmées (mythologie) • Antonin Poncet et René Leriche. dans la tradition orphique qui mentionne Phorcys comme 19e Titan et Dioné comme septième Titanide [réf. • Strabon. (Modifier l'article [1] ) Dans la mythologie grecque. Sont parfois aussi comptées comme Titans des divinités archaïques. les cérémonies et les pratiques religieuses et civiles des Belges anciens et modernes. 19 . a cru pouvoir le reconstituer[3]. • Antoine Schayes. • Portail de la mythologie grecque Titan (mythologie) Pour les articles homonymes. voir Titan. 1895. comme par exemple. 1880. 1834. Ils étaient fils d'Ouranos et de Gaïa. tandis que la tradition orphique mentionne six Titans de chaque sexe. Masson. Charles Rozez. Hachette. la Titanomachie. Titans et Titanides Leur nombre varie généralement entre 40 et 50 : dans sa Théogonie. les Titans (en grec ancien Τιτάν / Titán et Τιτᾶνες / Titãnes au pluriel) sont les divinités primordiales géantes qui ont précédé les Dieux de l'Olympe. les croyances. Louvain. Presse Universitaire. merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références ». bien que parfois jugé peu fiable. Géographie de Strabon. nécessaire][2]. Le folklore flamand. Bruxelles. Paris. Le nombre de Titans. Nains d’aujourd’hui et nains d’autrefois. Bulletin de l’Académie de Médecine. 1903.

avait prophétisé que. mais seul Cronos (le plus jeune) réagit. Furieuse. les Érinyes (appelées Furies par les Romains) ainsi que les Géants seraient également nés de cette ultime fécondation d'Océan par Ouranos . considérant sa progéniture comme monstrueuse et craignant pour sa couronne. est nourri par la chèvre Amalthée et élevé par les nymphes Ida et Adrasthée. comme son père. craignant à son tour qu'un de ses proches ne lui ravisse la place. Rhéa se réfugie en Crète et met au monde son dernier né. empêcha ses autres enfants. Selon Élien. Gaïa incita les Titans à renverser Ouranos. Ἀφρός / Aphrós signifie écume). ce serait plutôt Gaïa. Zeus. de sortir du ventre de leur mère. comme le suggère l'étymologie de son nom (en grec. Ainsi fécondés par le sexe d'Ouranos. restant en elle. il s'unit à Gaïa et. et les trois Cyclopes. Les douze Titans vinrent après. les Titans. . chacun ayant un œil unique. elle donne à celui-ci une pierre enveloppée d'un lange en prétendant qu'il s'agit là du dernier-né. mais. Puis. Tête de Titan. chacun ayant cent mains. Athens Selon certaines sources. qui aurait engendré les Érinyes. fécondée par le sang d'Ouranos. Zeus. il les renvoya dans le Tartare. premier maître du monde. dans une caverne du Mont Ida. Ouranos se détacha de Gaïa et son sexe tomba dans la mer. expédia les Hécatonchires et les Cyclopes dans le Tartare. naquit Aphrodite. les Méliades et les Géants. Ouranos. Il coupa le pénis de son père avec une faucille que Gaïa avait fabriquée dans son ventre. Avec l'aide des Hécatonchires et des Cyclopes qu'il avait libérés du Tartare. la région la plus basse des Enfers. Gaïa.Titan (mythologie) 20 Mythologie Les premiers enfants d'Ouranos et de Gaïa étaient les trois Hécatonchires. il serait détrôné par un de ses enfants. Aphrodite serait née à l'intérieur d'un coquillage et c'est dans ce coquillage qu'elle serait arrivée à Cythère. Cependant. Les Curètes devaient faire un bruit permanent afin que Cronos n'entende pas son fils pleurer . À nouveau enceinte. Cronos renversa Ouranos et devint ainsi maître du monde et des cieux . bébé. et afin de le protéger de son père. au large de l'île de Cythère. Il prit aussi l'habitude d'avaler ses propres enfants mis au monde par sa sœur Rhéa car sa mère. les flots formèrent une écume d'où. selon d'autres sources. National Archaeological Museum.

Après sa victoire. Chap. la gigantomachie. Il demanda tout d'abord à l'Océanide Métis de l'aider . Zeus engagea et gagna la Titanomachie. Zeus se révolta contre la tyrannie de son père. toujours détenus dans le Tartare. in . Durant cette guerre. le livre I. Zeus sauva également les Hécatonchires et les Cyclopes. avec l'aide de ses frères. l'affrontement entre les Dieux de l'Olympe et les Géants. php?title=Titan_(mythologie)& action=edit [2] Sources : pour Dioné seule. Il est aidé en cela par Argès. stable. Robert Laffont Articles connexes • Titanomachie • Divinités olympiennes • Portail de la mythologie grecque . 1.par Gustave Doré Notes [1] http:/ / fr. la guerre contre Cronos et les Titans qui lui étaient restés fidèles. Poséidon la Mer et Hadès le Monde des ombres. [3] « Le Mythe pélasge de la Création ». Ce monde.Titan (mythologie) 21 Devenu adulte. org/ w/ index. préfigure celui où pourront vivre les hommes . Le Banquet de Platon. Brontès et Stéropès. wikipedia. Zeus obtint le Ciel. mais une autre guerre se prépare. Zeus partage le monde avec ses frères Poséidon et Hadès. pour Phorcys seul. qui lui fournirent la foudre. Illustration du chant XXXI (Les Titans) de la Divine Comédie de Dante -Les Enfers. 1 de la Bibliothèque du pseudo-Apollodore . Ensuite. celle-ci fit avaler à Cronos un puissant vomitif et ce dernier se mit à rendre d'abord la pierre puis les enfants qu'il avait avalés.

. Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici. que l'on pourrait traduire par « œil rond ». nécessaire]. (Modifier l'article [1] ) Pour les articles homonymes. terrifié par leur force. Cyclope. Leur nom vient du grec ancien κύκλωψ / kýklôps. bâtisseurs et pasteurs (seuls les cyclopes ouraniens et pasteurs sont mentionnés par Homère). il faut aussi veiller à distinguer plusieurs races successives : ouraniens. Leur nom devient synonyme de force et de pouvoir et désigne des armes exceptionnellement bien travaillées. formé de κύκλος / kýklos (« roue ». Plus tard. Stéropès (Στερόπης / Sterópês. « cercle ») et de ὤψ / ốps (« œil »). les enferme dans le Tartare. Cyclopes ouraniens Ces cyclopes sont les enfants d'Ouranos (le Ciel) et de Gaïa (la Terre). « Foudre »). nés du sang d'Ouranos et tués lors de la gigantomachie . Le Cyclope. par Odilon Redon Ils sont trois : Brontès (Βρόντης / Bróntês. Ouranos. Ils l'aident à renverser et à émasculer Ouranos. leur frère Cronos les libère. Les cyclopes forment une espèce de créatures fantastiques dans la mythologie grecque. « Éclair ») et Argès (Ἄργης / Árgês. Ce sont des géants n'ayant qu'un œil au milieu du front. mais Cronos. merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références ». « Tonnerre »). Cyclope. ils tirent leur nom de leur père. illustration de 1680 Mythe Les légendes qui les concernent sont contradictoires : il ne faut pas les confondre avec les Géants. forgerons. fils d'Ouranos.Cyclope 22 Cyclope Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2011). Selon Hellanicos[réf. ainsi que les Hécatonchires et les Géants. voir Cyclope (homonymie).

Il existe aussi Télémos. ils fabriquent le foudre que Zeus utilise comme arme pour renverser Cronos et les autres Titans. Cyclopes bâtisseurs • Les puits furent découverts par Danaos. Ces murailles sont qualifiées de cyclopéennes. Atron et Deusus. car ils travaillent pour gagner leur vie. Ils ont un sanctuaire dans l'isthme de Corinthe. Un groupe de Cyclopes au service du roi Proétos construit les murs de la cité de Tirynthe[réf. ne craignant ni les dieux ni les hommes. d'après Théophraste. « qui vivent du travail de leurs mains ». les renvoie dans le Tartare où ils restent jusqu'à leur libération par Zeus. Ils vivent en élevant Paysage avec Polyphème. dont le mieux mis en valeur par Homère est le fils de Poséidon et de Thoosa : Polyphème. par Nicolas Poussin (1649). Argès ajoute la lueur. Ces cyclopes créent aussi le trident de Poséidon. Le terme « Cyclope » se réfère alors habituellement à l'un des représentants de cette génération. Asclépios. Pyracmon et Adnanos. (ἐγχειρογάστορες). les tours. alors que ce dernier avait ramené à la vie plusieurs morts. fils de Poséidon. la ville natale d'Héraclès. Cyclopes forgerons Ces Cyclopes servent d'assistants à Héphaïstos. Ils se contentent de vivre de l'élevage en Sicile. sans foi ni lois. Chez Homère et Virgile. Ces armes forment le foudre de Zeus grâce auxquelles il peut vaincre Cronos et les Titans. Le Cyclope Argès serait l'époux de Phrygie et le père de trois enfants dont les noms sont : Atreneste. loin d'être aussi brillante que les précédentes. nécessaire]. venu d'Égypte dans cette partie de la Grèce qui s'appelait auparavant « Argos sans Eau ». par les Tirynthiens d'après Théophraste. avec l'arme forgée par les Cyclopes. Ces cyclopes sont appelés encheirogastères. On connaît les noms de trois d'entre eux: Acamas. Reconnaissants envers ce dernier. Les cyclopes pasteurs incarnent une génération tardive. . par Cadmos. Selon Phérécyde de Syros[2]. Ils construisent aussi les murs de Mycènes et la porte des Lions [réf.Cyclope 23 redoutant à son tour d'être vaincu par eux. • Les carrières. en Phénicie . et devenir le maître de l'Univers. à Thèbes. les Cyclopes sont tués par Apollon après que Zeus ait tué son fils. l'arc et les flèches d'Artémis et la kunée d'Hadès (casque qui rend son porteur invisible et que l'on retrouve dans plusieurs légendes). Dans une version du mythe. les Cyclopes. sont des géants sauvages et anthropophages. Les premières tours furent bâties par les Cyclopes d'après Aristote. Cyclopes pasteurs Article détaillé : Polyphème. par les cyclopes d'après Aristote. nécessaire]. ou. ce ne sont pas les Cyclopes mais leurs fils qu'Apollon anéantit pour se venger de la mort d'Asclépios. Brontès l'orage et Stéropès les éclairs.

Elle existe à des degrés divers et résulte en une être une des origines du mythe du cyclope séparation incomplète entre les deux hémisphères du cerveau et parfois entre les deux yeux. les Bécuts. muni d'un large trou central. qui après avoir échoué sur le rivage. il tombe nez à nez sur les Satyres et le vieux Silène. On connaît leur penchant pour la métallurgie : certains spécialistes [Lesquels ?] pensent donc que la légende des cyclopes provient de forgerons qui.la cyclopie . elle. puisque l'on en retrouve des exemples dans les Pyrénées. Forgerons de la guerre de Troie Le gigantesque crâne d'un éléphant sans les défenses. La génération des cyclopes pasteurs est clairement différenciée des précédentes. avec le Tartaro. Les forgerons portaient également des tatouages en l'honneur du soleil. de peur d'être aveuglés en cas de projection de flèches enflammées. mais au lieu de rencontrer Polyphème.Cyclope 24 des moutons. . ce qui pourrait être une autre origine du mythe. Ils sont très probablement des additions tardives au Panthéon et n'ont pas ou peu de relations avec les forgerons. L'otocéphalie. La large cavité nasale (pour la trompe) qui est très visible au centre du crâne aurait été confondue avec une orbite oculaire de grande taille[4] Étant donné le peu d'éléphants vivants que les habitants pouvaient rencontrer. Ulysse aborde bien sur l'île comme dans le chant IX de l’Odyssée.pourrait et de la face. est une pathologie congénitale rare mais témoignant de l'existence de la cyclopie dans certains cas chez l'être humain. Il est aisé d'imaginer que la naissance d'un bébé présentant de telles malformations ait pu être la source de légendes terrifiantes. pendant la guerre de Troie. On parle alors de cyclopie. et les Ulhart (Pyrénées et Alpes) dont l'essentiel des récits correspond d'assez près aux démêlés de Polyphème avec Ulysse. Cette catégorie de cyclopes ne se limite pas à la mythologie grecque. ils avaient peu de chance de reconnaître l'origine exacte du crâne. notamment dans l'île sicilienne de Trinacrie. portaient effectivement une protection sur un œil. Crânes préhistoriques de proto-éléphants Une autre source possible des légendes sur les cyclopes pourrait être la présence de crânes préhistoriques de proto-éléphants ou de mammouths trouvés par les Grecs en Crète. Origines du mythe grec Maladie génétique L'holoproencéphalie est une malformation congénitale du cerveau Une malformation congénitale . En effet. a pu être interprété comme un œil unique par des gens [3] ignorant l'existence de tels animaux . se sont retrouvés esclaves de Polyphème et obligés de faire paître ses troupeaux. Euripide a également mis en scène Polyphème en scène dans son drame satyrique intitulé Le Cyclope en réunissant deux épisodes mythologiques distincts.

Polyphème pourrait avoir été un démon local ou une sorte de monstre. wikipedia. mai 2009. Iliade [détail des éditions] [ lire en ligne [4]]. Le Cyclope Hésiode. Leur roi était Balor. org/ wiki/ Odyssée http:/ / bcs. 1. Virgile. maladie congénitale sans doute à l'origine du mythe Balor. 1994. 227. 139 & 501). dieu à œil unique de la mythologie celtique irlandaise Odin. qui n'avaient qu'un œil. Homère. p. 106). VIII. wikisource. III. 617 . 1 . Réponse à Tout. 2 . nécessaire]. Notes et références [1] [2] [3] [4] [5] [6] http:/ / fr. 10. 2. qu'un bras et qu'une jambe et vivaient sur des îles périphériques. Énéide [détail des éditions] [ lire en ligne [6]] (III. Géorgiques [détail des éditions] [ lire en ligne [6]] (IV. Il est donc naturel de penser que ces peuples avaient des mythes communs remontant à un très lointain passé. Description de la Grèce [détail des éditions] [ lire en ligne [5]] (II. collection: la passion des sciences. créature à un seul œil. Odyssée [détail des éditions] [ lire en ligne [5]] (IX. Les triomates des légendes crétoises pourraient en être la véritable origine : ces ogres se nourrissant de chair humaine portent un troisième œil à l'arrière de la tête. Sources • • • • • • • Apollodore.Cyclope 25 On pense [Qui ?] aussi souvent que les légendes associées à Polyphème ne sont pas vraiment issues du mythe des cyclopes mais n'y ont été associées que par l'inclusion de Polyphème dans l’Odyssée par Homère. les Grecs n'auraient retenu que l'unicité de l'œil. peuple de langue iranienne. Ovide. on trouve des créatures appelées les Fomoires. dieu de la mythologie nordique sacrifiant un œil pour acquérir la sagesse Tartaro. 4). Théogonie [détail des éditions] [ lire en ligne [3]] (v. Euripide. Jacoby Linda Gamlin. 25. html Annexes Articles connexes • • • • • • • • • Cyclopie. I. 44 https:/ / fr. Dans les croyances irlandaises. fltr. Pausanias. Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (I. 760). ac.[réf. ucl. personnification du mauvais sort dans la mythologie slave Portail des créatures et animaux légendaires Portail de la mythologie grecque Portail de la fantasy et du fantastique . Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (XIII. be/ Virg/ georg/ georgi. 416). 170). ils ressemblent beaucoup aux cyclopes d'Homère. org/ w/ index. figurent des ogres n'ayant qu'un œil. L'évolution. Gallimard. 8). cyclopes de la mythologie basque et pyrénéenne Mur cyclopéen Likho. Les langues des Grecs. Cet œil excepté. nécessaire] Dans les croyances des Ossètes. De ces caractéristiques. des Celtes et de tous les autres peuples indo-européens étaient issues d'une même langue-mère. Bécut. Mythe indo-européen L'explication la plus vraisemblable[Pourquoi ?] est celle d'une origine indo-européenne du mythe[réf. php?title=Cyclope& action=edit dans Fragments d'histoire grecque.

sans croquer le moindre bateau de pêche. entre temps. de Céphée (Céphée). C'est alors que Persée. et de la Baleine (Cetus). Cassiopée se résolut non sans mal à faire attacher la belle près du rivage. Cetus était un monstre marin femelle. demanda à négocier : si elle ne voulait que son royaume soit englouti par les eaux. sans renverser le moindre navire. Mais plutôt que de lancer d'inefficaces javelots et de risquer de se faire dévorer. de Persée (Persée). d'Andromède (Andromède). Les avis sur cette proposition sont rassemblés dans une section de Wikipédia:Pages à fusionner. et ses dents pointues laissaient échapper une langue d'une longueur incroyable. Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici. Lorsqu'il se posa sur le dragon. Famille Cetus était la soeur de Phorcys et de Céto et donc la tante des Phorcydes (Gorgones. celui-ci fut pétrifié. il tendit devant lui la tête de Méduse. en chevauchant Pégase. et de Pontos. les personnages. le cheval ailé. toute couverte de ventouses. Son nom signifie « baleine ». afin que Cetus vint la dévorer.Cetus (mythologie) Cetus (mythologie) Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2013). Sirènes. Le mariage de Persée et d'Andromède fut si beau et leur bonheur si grand que les dieux décidèrent de garder le souvenir de cette histoire en transformant. après leur mort. Échidna etc). en la constellation de Cassiopée (Cassiopée). Poséidon se mit en colère et envoya son ami Cetus pour que justice soit rendue. le roi d'Euthiopie. et on retrouve aujourd'hui sa trace dans le terme cétacé. se vanta d'être plus belle que les Néréides. Ensuite l'animal s'enfoncerait dans les eaux bleus de la Méditerranée. ce dernier avait d'autre part une affection toute particulière pour les Néréides. Pourtant Cetus n'était pas une baleine mais un dragon tout à fait remarquable : son corps de lion gigantesque était terminé par une queue de poisson. 26 . respectivement. À terre. les 50 nymphes de la mer qui venaient régulièrement au secours des marins. fille de Gaïa. Les modifications majeures apportées. la belle Andromède. et l'océan serait à nouveau calme pour longtemps. Celui-ci déclencha sur les rivages d'Euthiopie ses plus belles tempêtes. La gorgone était bien morte mais son regard continuait à vivre. et il s'enfonça à tout jamais dans les eaux de la mer. Grées. (Modifier l'article [1] ) Une proposition de fusion est en cours entre Céto et Cetus (mythologie). fondit sur Cetus. femme de Céphée. Poséidon exigeait qu'elle remette à Cetus sa propre fille. evidemment. la mer. la Terre. aux articles doivent être commentées sur la même page. Dans la mythologie grecque. merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références ». Relation(s) avec Poséidon Il était le monstre favori du dieu Poséidon. après avoir tué Méduse. les plaintes commencèrent et la reine. Mythe Lorsque la reine Cassiopée.

Cetus (mythologie) Évocation(s) hors de la mythologie • Dans Beyblade Metal Master. et un de ses coéquipiers a une toupie appelée « Blue Grand Cetus » • Dans Sinbad : La Légende des sept mers. Notes et références [1] http:/ / fr. une membre de l'équipe européenne a une toupie appelée « White Grand Cetus ». comme Cetus dans la mythologie. php?title=Cetus_(mythologie)& action=edit 27 . org/ w/ index. il a une queue de poisson et une longue langue. wikipedia. un monstre marin de la déesse Éris s'appele Cetus et.

où sont les Hespérides aux voix sonores . qui signifie « vieilles femmes ». » Hésiode. qui descendaient eux-mêmes de l'union de la Terre (Gaia) et de l'Océan (Pontos). vers la nuit. dans un endroit où il faisait presque toujours nuit. filles de Phorcys et Céto. physiques et sociales Les Grées sont les filles aînées de Phorcys et de Céto. les Gorgones Sthéinô et Euryalè. qu'elles se partageaient à tour de rôle : tandis que l'une veillait. les deux autres dormaient. Elles n'avaient en outre qu'une dent et un œil pour elles trois. et Médousa accablée de maux. blanches dès leur naissance. Elles sont au nombre de trois : Dino. Les Grées. Graîai. par Heinrich Füssli Caractéristiques morales. sur les flancs de la chaîne de l'Atlas. Ces femmes sont peu connues et très peu représentées dans la mythologie. aux dernières extrémités. traduction : Leconte de Lisle Leur nom leur vient du fait qu'elles sont nées déjà ridées et avec des cheveux gris. et sont les sœurs aînées ainsi que les gardiennes des Gorgones. Pemphrédo (Πεμφρηδώ = la méchante) Persée rendant leur œil aux Grées. Étymologie du nom des Grées Le mot « Grées » vient du grec ancien Γραῖαι. Ényo (Ἐνυώ = la guerrière. et la personnification de l'écume marine. Elles ne sont que deux chez Hésiode (Ényo et Pemphrédo) : « Et Kètô donna à Phorkys les Graies aux belles joues. pouvait se restaurer et interdire le passage menant vers leurs sœurs les Gorgones (dont elles étaient les seules à connaître le repaire). Ényo et Pemphrédo. l'effrayante). Elles sont aussi appelées Graies ou Sœurs grises. la belliqueuse). Et c’est pour cela qu’elles sont nommées Graies par les Dieux immortels et par les hommes qui marchent sur la terre : Péphrèdô au beau péplos et Enyô au péplos couleur de safran . Graies ou Grises sont des divinités primordiales. Elles vivaient dans une grotte située très loin vers le couchant. Elles sont les sœurs aînées de Méduse et des Gorgones ainsi que leurs gardiennes. on les considère souvent comme des divinités marines. La Théogonie [270].28 Phorcydes Grées Pour les articles homonymes. Ce sont trois sœurs : Dino (Δεινώ = la terrible. mais seulement deux chez Hésiode (Ényo et Pemphrédo). et les Gorgones qui habitent au delà de l’illustre Okéanos. . voir Dino et Ényo. Comme tous les membres de la famille des Phorcydes à laquelle elles appartiennent.

Péphrédo et Dino . Ainsi Polydectès demanda à tous les autres qu'ils donnent un cheval. il aurait jeté l'œil dans le lac Triton : « II. 64). Ces Nymphes avaient en leur possession les sandales ailées et le sac magique. Hésiode. et vieilles depuis leur naissance : à elles trois. celle de Persée : le héros cherchait à connaître la résidence de leurs sœurs les Gorgones mais les Grées refusaient de répondre.Grées 29 Les Grées dans la mythologie Elles n'apparaissent que dans une seule légende. 4. et elles se les passaient à tour de rôle. Il leur déroba alors leur œil unique et ne le leur rendit que lorsqu'elles lui eurent répondu. et il leur dit qu'il les leur rendrait à condition qu'elles lui révèlent la route pour se rendre chez les Nymphes. Dionysiaques [détail des éditions] [ lire en ligne [3]] (XXV. 270-274). Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (IV. Pindare. Odes [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (Pythiques). 772). Alors il fit venir tous ses amis. Persée s'en empara. 2. 795). Elles étaient les soeurs de la Gorgone. Il tomba amoureux de Danaé. le frère de Dyctis. Persée était un homme. Notes et références . parmi lesquels Persée." » d'après Apollodore/ traduction d'Ugo Bratelli 2001 Sources • • • • • • • Apollodore. Fables [détail des éditions] [(la)  lire en ligne [1]] (Préface). Ovide. Théogonie [détail des éditions] [ lire en ligne [3]] (v. Nonnos de Panopolis. 4. Prométhée enchaîné [détail des éditions] [ lire en ligne [7]] (v. II. 10 . enfermée dans une besace. mais à Persée. Le roi de Sériphos était Polydectès. 2). Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (I. Et Persée déclara qu'il ne refuserait même pas la tête de la Gorgone. Eschyle. Alors Persée. guidé par Hermès et Athéna. Hygin. il ordonna qu'il lui porte la tête de la Gorgone. C'est ce que racontent de Persée Pindare et Hésiode dans le Bouclier : "Tout son dos était couvert par la tête d'un monstre terrible. désormais. la Gorgone. elles n'avaient qu'un œil et qu'une dent. la fille d'Onomaos. Selon d'autres versions. mais il ne pouvait pas s'approcher d'elle car. avec le prétexte de vouloir faire une collecte pour la dot du mariage d'Hippodamie. se rendit chez les filles de Phorcys et de Céto : Ényo.

Gorgone est l'une des trois sœurs qui ont gagné la guerre contre les cyclopes. « la puissante[3] »). en Libye. qui était mortelle. .Gorgones 30 Gorgones Pour les articles homonymes. Leur demeure se trouvait de l'autre côté de l'Océan occidental. les Géants. il s'agissait des trois filles des divinités marines Phorcys et Céto : Sthéno (Σθεννω / Sthennô. voir Gorgones (homonymie). dans leur bataille contre les dieux. Euripide ne mentionna qu'une Gorgone. Hygin donne une filiation différente : Gorgone serait issue du Géant Typhon et d'Échidna. dans la mythologie grecque. Les Gorgones (en grec ancien Γοργόνες / Gorgónes ou Γοργοῖ / Gorgoĩ). au singulier Gorgone ou Gorgo (Γοργώ / Gorgố) sont. La Gorgone aux Thermes de Bath Mythe Homère parle des Gorgones dans l’Odyssée comme étant des monstres des Enfers[1]. et qui fut tué par Athéna. un monstre conçu La gorgone Méduse par Le Caravage par Gaïa (La Terre) pour aider ses fils. contrairement à ses deux sœurs qui ne connaissaient ni la mort ni la vieillesse. Euryale (Εὐρυάλη / Euryálê. des créatures fantastiques malfaisantes et d'une telle laideur que quiconque ose leur regarder le visage meurt pétrifié. « grand domaine ») et la plus célèbre. au mont Hélicon et selon d'autres versions. Selon Hésiode[2]. Plus tard. Méduse. qui engendra Méduse et ses sœurs.

Persée. Du sang qui jaillit de son cou émergèrent Chrysaor et Pégase. put trancher la tête de Méduse. le Gorgonéion (Γοργόνειον / Gorgóneion) à Athéna (Bibliothèque. ou encore dessinée. des serres de cuivre et des défenses de sangliers. s'était uni à elle dans le temple d'Athéna et cette dernière lui donna cette apparence en guise de châtiment[4]. souvent avec des serpents émergeant du crâne et avec la langue tirée entre les crocs) fut souvent placée sur les portes. le Gorgonéion rappelle les visages souvent grotesques apparaissant sur les boucliers des soldats chinois et utilisés aussi généralement comme protection contre le mauvais œil. la fille de Céphée. On dit aussi[réf. l'égide. ont décrit les sœurs comme très belles. . parmi Ovide. 2-3). souvent avec des ailes et de grandes dents . nécessaire] qu'Héraclès reçut d'Athéna une boucle des cheveux de Méduse (qui possédait les mêmes vertus que sa tête) et la donna à Stéropé. tous deux conçus par Poséidon. comme leurs sœurs Grées. Poséidon. les pièces de monnaie. et d'une épée offerte par Musée archéologique de Sousse Hermès. Selon Ovide (les Métamorphoses). D'autres auteurs. Sculpture d'une tête de gorgone dans le Forum sévérien de la cité de Leptis Magna. qui conserva ce redoutable pouvoir. Leur regard figeait ceux qui voyaient leurs visages tellement elles étaient laides. nécessaire]. Elle en orna son bouclier. 4. attiré par la couleur dorée des cheveux de cette Gorgone. Par cette coutume. pour protéger la ville de Tégée contre les attaques. les boucliers. Persée offrit la tête de Gorgone. seule Méduse possédait de tels cheveux. leur chevelure était constituée de serpents. mosaïque de l'ancienne Hadrumète au d'être pétrifié par le regard du monstre. armé d'un bouclier. du sang pris sur le côté droit d'une Gorgone pouvait ramener un mort à la vie. II. Eschyle écrit qu'elles n'avaient qu'un seul œil et une seule dent à elles trois. Selon certaines versions du mythe[réf. Le Gorgonéion La représentation de la tête de Méduse (sculptée ou gravée dans la pierre. les murailles. dont l'intérieur servait de miroir pour éviter Méduse. tandis que celui pris sur son côté gauche devenait un poison fatal et instantané. les armures et les pierres tombales pour éloigner la malchance et les mauvais esprits ou terrifier les ennemis.Gorgones 31 On les représentait comme des jeunes femmes. Les Gorgones avaient parfois des ailes d'or.

qui se trouve dotée d'un corps serpentiforme en plus de sa chevelure de serpents. 1-5 . 291. Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (IV. 2006. Plus récemment. 741). Notes [1] [2] [3] [4] • • . 7. Jean Ray (écrivain belge) parle de la gorgone Euryale dans le livre fantastique "Malpertuis". et ses soeurs Sthéno et Euryale pour le livre Les Héros de l'Olympe Le Fils de Neptune. Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (II. XI. 633. elles apparaissent aussi dans le film Percy Jackson : Le Voleur de foudre mais aussi dans le livre Percy Jackson : le voleur de foudre Dans Monster High. Hésiode. 3). 10. les Gorgones apparaissent dans les péplums relatant l'histoire de Persée. 653 .V. 4. 274. The Medusa Touch. en particulier le film américain Le Choc des Titans de Desmond Davis en 1981 et son remake de 2010 par Louis Leterrier. évoque directement la plus célèbre des trois sœurs. II. Au cinéma et à la télé Au cinéma. 294). III. Benjamin Lacombe et Sébastien Perez parlent de Méduse dans leur livre : Grimoire de Sorcières. IV. 241). Pline l'Ancien les décrivait comme des sauvageonnes recouvertes de poils et à la tignasse hirsute. élabore une autre version de la légende influencée par les histoires de loups-garous. Théogonie [détail des éditions] [ lire en ligne [3]] (v. En littérature Robert Silverberg a publié une nouvelle de science-fiction reprenant ce thème : Opération Méduse (1954). Anthropology of the Indo-European world and material culture. L'image de la Gorgone apparaît également dans le film La Grande Menace. dont le titre anglais. films où n'apparaît que la plus fameuse des trois Gorgones. Sources • • • • Apollodore. Ovide. Deuce Gorgone est le fils de la Méduse. tantôt pour des animaux fabuleux dont le regard pétrifiait les gens. Homère. puisque la Gorgone ne revêt son aspect monstrueux que par intermittences. 790-802. à la pleine lune. sous l'effet d'une malédiction. Rick Riordan a utilisé Méduse pour son Livre Percy Jackson Le Voleur de foudre.Gorgones 32 Usages du terme Le terme « Gorgones » fut utilisé tantôt pour désigner des guerrières de Libye. 3 . Ovide. Métamorphoses. Méduse. ce qui aurait donné naissance au mythe de la chevelure de serpents[réf. nécessaire]. . film fantastique britannique de Terence Fisher sorti en 1964. La Gorgone. Iliade [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (V. Portail de la mythologie grecque Portail des créatures et animaux légendaires .

Ulysse et les sirènes. les sirènes sont des divinités de la mer qui séjournent à l’entrée du détroit de Messine en Sicile. Selon la mythologie. attirés par les accents magiques de leur chant. Elles sont décrites au chant XII de l’Odyssée comme couchées dans l’herbe au bord du rivage entourées par les « amas d’ossements et les chairs desséchées des hommes qu’elles ont fait périr »[2]. Une sirène (du grec ancien : Σειρήν / Seirến[1]. voir Sirène. elles auraient été les compagnes de Coré. et .Sirène (mythologie) 33 Sirène (mythologie) Pour les articles homonymes. célèbre œuvre de Draper L’origine des sirènes n’est pas vraiment claire. devenue par la suite « Perséphone ». Les sirènes dans la tradition gréco-romaine Œuvre de John William Waterhouse Récits mythiques se rapportant aux sirènes Selon la tradition homérique. la Muse de la Danse). fracassant leurs bateaux sur les récifs où ils étaient dévorés par ces enchanteresses. elles séduisaient les navigateurs qui. de leurs lyres et flûtes perdaient le sens de l’orientation. Les Romains racontent d’ailleurs que les sirènes étaient à l’origine des femmes normales. Herbert James elles étaient filles du fleuve Achéloos et de la Muse Calliope (ou de Terpsichore. Musiciennes dotées d’un talent exceptionnel. du latin : Siren) est une créature mythologique hybride : mi-femme et mi-oiseau (tradition antique) ou mi-femme et mi-poisson (tradition médiévale).

« celle au beau visage »). vers -330 De même. Aglaopé. Thelxinoé (Θελξινόη. La déesse de l’Amour. et quand il demandait à ses marins de le détacher ils devaient serrer les liens encore plus fort. Lycophron ou Strabon considère que les sirènes sont trois et ont pour noms : Leucosie (Λευκωσία. Parthénope (Παρθενόπη. elles se retirèrent sur les côtes d’Italie méridionale. Ces divinités d’origine fluviales étaient très fières de leur voix et défièrent les Muses. Il se jeta dans la mer pour rejoindre les enchanteresses. Télès (« la parfaite »). ce qui sous-entend qu’il y aurait deux sirènes[12]. ils font toujours référence au pouvoir des sirènes : Aglaophonos (Ἀγλαοφώνος. Sirène sur une stèle funéraire grecque. « celle qui a un visage de jeune fille »). Thelxiépie (Θελξιέπεια. Ligie. « celle qui méduse par la parole »). Thelxiépie[13]. Aglaopé (Αγλαόπη. « la blanche créature »). chantaient prophéties et chansons relatives au royaume d’Hadès[3]. Une autre tradition suivie par Apollonios de Rhodes. Raidné (« l’amie du progrès »). Molpé (Μόλπη. ce qui les priva du don de voler[7]. Ainsi Ulysse put écouter leur chant sans se précipiter vers elles malgré la tentation. . mais fut sauvé par Aphrodite. les sirènes. Elles interviennent dans l’histoire des Argonautes. « celle qui méduse par le chant épique »). Orphée triompha d’elles par la beauté de son chant. les neuf filles de Zeus et de Mnémosyne. « celle à la réputation brillante »). Ulysse fit en effet couler de la cire dans les oreilles de ses marins pour qu’ils ne puissent pas entendre les sirènes tandis que lui-même se faisait attacher au mât du navire. Après avoir été mis en garde par Circé. Thelxiope (Θελξιόπη. Il précise qu’il existe quatre sirènes dont il donne les noms. les sirènes se seraient suicidées de dépit en se jetant dans la mer du haut de leur rocher[9]. Euripide évoque dans Hélène[4] le caractère funéraire des sirènes ce que confirment les représentations de sirènes sur des stèles funéraires[5]. rapportée par Apollonios de Rhodes[8]. « celle qui persuade ») et Ligie (Λιγεία. Boutès préféra la mélodie des sirènes à celle du fils de Calliope. « celle qui a une belle voix »). Nombre et noms des sirènes Les sources divergent au sujet de leur nombre et de leurs noms[10]. Ulysse et ses compagnons parvinrent à résister à leur pouvoir de séduction. Les Muses remportèrent le défi et exigèrent une couronne faite des plumes de sirènes. les affubla de pattes et de plume tout en conservant leur visage de jeunes filles parce qu’elles avaient refusé de donner leur virginité à un dieu ou à un mortel[6]. Les sirènes auraient reçu leur forme comme punition pour ce crime et.Sirène (mythologie) 34 auraient laissé Hadès l’emmener. D’autres noms sont donnés dans les sources . Pisinoé (Πεισινόη. elles sont trois : une joue de la lyre. les sirènes sont trois et s’appellent Pisinoé. Une autre explication de leur métamorphose en attribue la cause à la colère d’Aphrodite. Suite à cela. Toutefois une scholie à l’Odyssée[11] fait remarquer qu’Homère utilise à plusieurs occasions le duel. « la musicienne »)[14]. Alors que l’Argo s’approchait de leurs rochers. Pour Apollodore. par la suite. Traditionnellement. Il n’est pas mentionné chez Homère. Aglaophème (Ἀγλαοφήμη. « celle qui enchante ») . « celle au cri perçant »). Seul l’un des marins. une autre de la flûte et la troisième chante[15]. Vaincues.

. Elles ont laissé à la postérité leur image gravée dans la pierre des stèles. Par la suite. même s’ils constituent des éléments supplémentaires de séduction. attributs peut-être seulement esthétiques. puis une poitrine humaine. et jamais avec un corps de poisson comme dans les mythes nordiques »[18]. Un rocher à triple pointe séparant le golfe de Cumes du golfe de Poséidonie s’appelait alors sirènes. contrairement à Ovide[19]. flûte ou cithare. Les bestiaires médiévaux les décrivent comme des femmes « de la tête aux cuisses » et poissons de « là jusqu’en bas avec des griffes et des ailes » dans un syncrétisme qui noue les traditions fabuleuses des mythologies grecque et germanique. Il reste quelques vases grecs qui racontent les aventures d’Ulysse : sur ceux qui sont antérieurs au IIIe siècle av. chez les Grecs. mi-femme. aujourd’hui Faros. Selon les Grecs. les sirènes vivaient sur une ou plusieurs petites îles vertes situées à l’ouest de la Sicile : Anthemusa et les îles des Sirènes (selon les Siciliens. elles figuraient des divinités léthifères chantant au son de la lyre et laissant supposer des intentions érotiques à l’égard du héros décédé. les sirènes apparaissent comme des oiseaux à tête de femme. se montrant particulièrement redoutables à l’heure de la sieste. il faut noter qu’Homère dans l'Odyssée ne fait aucune allusion explicite à des femmes-oiseaux. Sur les monuments funéraires.-C. Une sirène peint par Edward Armitage Représentation Les sirènes étaient représentées. avec « un corps d’oiseau et une tête de femme. par temps calme. puisque les sirènes sont désormais représentées jouant d’un instrument. près du Cap Péloros. tandis que les Latins les situent à Capri). Le texte semble même suggérer qu’il pense à des femmes normales se tenant au bord de la mer. Ainsi. est expliquée par la mythologie comme une punition qui les relie au monde infernal. on les invoquait au moment de la mort[20]. tombeaux ou des églises romanes où elles personnifient l’âme des morts comme dans l’Égypte ancienne. J. La nature hybride de la sirène. Strabon rapporte que le tombeau de la sirène Parthénope se trouvait à Néapolis[16].. Leucosie aurait donné selon le même auteur son nom à l’île d’où elle s’était jetée dans la mer[17].Sirène (mythologie) 35 Localisation géographique Dès l’Antiquité. mi-oiseau. elles acquièrent des bras. trouvée à Dougga. le débat fut vif concernant la localisation des épisodes homériques. Cependant. comme en témoigne la magnifique mosaïque représentant le bateau d’Ulysse. elles s’humanisent au cours de l’Antiquité pour devenir des femmes ailées chez les Romains et les Étrusques.

des yeux larges. collégiale de Candes-Saint-Martin. Il s’agissait d’une femme. dit de son côté l’écrivain flamand Jacob Van Maerlant. et exposés dans les foires et les musées. Ces monstres The Land Baby. vers 1850. en aurait vu trois près des côtes de Saint-Domingue. En 1403. trouvée nue dans l’eau et ne parlant aucune langue connue. et mermaid. ces démons habitent une île du Ponant près de l’île de la magicienne Circé. . à Leyde. Notons que les anglophones appellent siren. En revanche. l'être était informe et sans queue. Le haut du corps est constitué d’un buste d’orang-outan ou de guenon et la queue. « On les trouve souvent dans les mers et parfois dans les rivières ». en 1493. D’illustres navigateurs ont dit avoir rencontré des sirènes : Christophe Colomb. près des îles Sandwich (Hawaï).Sirène (mythologie) 36 Les sirènes dans la tradition scandinave Sirène médiévale sculptée. La tête et la poitrine étaient humaines mais. un certain Pavio disséqua une sirène en présence du célèbre médecin Johannes de Laet. Ce monstre paraissait grand. des lagunes et estuaires. la sirène est un monstre redoutable appelé Margygr (la « géante de mer »). Des pastiches de sirène « desséchées » ont été fabriqués dès le XVIe siècle. comme une femme. Mais c’est surtout au XIXe siècle qu’ils ont attiré les foules. et son cou et sa tête étaient en tout formés comme un être humain ». de longs bras et une longue chevelure. une sirène « d’une grande beauté qui ne cédait en rien aux plus belles femmes ». un front pointu. dans la mythologie grecque. tels les lamantins et les dugongs. Quant au XVIIe siècle. Ces deux représentations vont cohabiter jusqu’au XVe siècle où les sirènes volantes laissent définitivement la place à une jolie femme aux longs cheveux et à queue de poisson. œuvre de John Collier hideux étaient fabriqués au Japon. qui vivent dans les eaux peu profondes des archipels. les sirènes antiques (mi-femmes. les sirènes scandinaves (avec une queue de poisson). le moine anglais Aldhelm de Sherborne les décrit comme des vierges à queue de poisson couverte d’écailles. apportant un certain crédit scientifique à l’animal fabuleux. une grande bouche et des joues ridées. du nombril au pied. attirant leurs victimes par des chants mélodieux ou une apparence séduisante. un spécimen a été capturé par deux jeunes filles. celle d’un gros poisson. Ces redoutables séductrices peuvent même être de simples jeunes femmes sans queue de poisson vivant dans la mer. mi-oiseaux). qui fut surnommée la « sirène d’Edam ». À cette époque. voire les deux. avec un visage terrible. L’œuvre norvégienne le Konungs skuggsjá (en) (Miroir royal en vieux norrois) la décrit comme une avenante créature ressemblant à « une femme en haut de la ceinture. près d’Edam en Hollande. Ces sirènes sont certainement des mammifères marins. car ce monstre avait de gros mamelons sur la poitrine. le naturaliste allemand Johannes de Cuba les fait vivre dans des gouffres au fond des mers. « mais elles n’étaient pas aussi belles qu’on les décrit… » Un avis qui n’est pas partagé par les marins d’un navire américain qui ont observé. Ces filles de la mer traînent une triste réputation de dévoreuses d’homme. en Inde ou en Chine. XIIIe siècle Pour les Scandinaves. Au VIIIe siècle.

Selon certains récits. reprend des éléments issus de la culture populaire et du conte d'Andersen. vivant non seulement dans la mer. les deux premiers siècles de leur vie elles s’amusent et découvrent l’océan. D’autres descriptions mettent en scène des sirènes à tête et à buste de femme. qui cherche l’amour. mais aussi dans les rivières et les petits cours d’eau[21]. par l’écrivain danois Hans Christian Andersen. Elles portent le nom de sirènes ou des noms vernaculaires (ondines. Dans La Petite Sirène. est souvent représentée avec un miroir d’or. la longue queue des lamantins. Le dessin animé de Walt Disney. La Petite Sirène. Même si elle n’a pas de queue de poisson. Aphrodite. où elles peigneraient leurs longs cheveux et tiendraient un miroir dans leur main. elle n’est plus la terrible tentatrice mais devient une héroïne romantique. qui évoquent des seins. filles du dieu de la Mer Phorcys. dragas ou donas d’aiga — dames d’eau — en Occitanie. etc. Elles sont généralement représentées avec une queue de poisson d'un seul tenant ou divisée en deux. Il semble probable que Christophe Colomb ait pris des mammifères marins de ce type pour des sirènes. Selon Édouard Brasey.Sirène (mythologie) 37 Créée en 1835. nixes dans le domaine germanique. Dans une logique évhémériste. mais leur description est généralement conforme à l'imagerie traditionnelle : des êtres moitié femme et moitié poisson. Statue du XXe siècle d’Antonio Parera Saurina dans le Parc du Retiro Les attributs de la sirène Dans de nombreux récits.). Selon certaines interprétations. qui les confondaient avec des animaux rares. les sirènes d’Homère n’étaient autre chose que des courtisanes qui demeuraient sur les bords de la mer de Sicile et qui séduisaient les marins. comme les lamantins ou les dugongs. ainsi que leurs cris plaintifs sont rapprochés de l’apparence physique et des chants que la tradition prête aux sirènes. avec une queue de poisson : ce sont les nymphes marines. Le témoignage des marins Il se peut que l’origine des sirènes se trouve dans les récits des navigateurs. elle serait l’ancêtre des sirènes et la « protectrice des marins ». Folklore Peinture d’Arnold Böcklin De nombreuses légendes européennes font état de sirènes. Ariel utilise une fourchette en guise de peigne. telle Ondine qui offre son âme à l’homme qui voudra bien l’épouser. leurs mamelles. la déesse de l’Amour née de l’écume marine. . qui symbolise la planète Vénus dans tradition astronomique. ces créatures océaniques se regardent dans un miroir. la légende moderne de la sirène continue de faire des vagues. Elles seraient alors aperçues à la surface de l’eau ou bien assises sur un rocher. elles sont immortelles . les sirènes sont souvent représentées avec un miroir et un peigne. mais ensuite elles se sentent seules et veulent aimer et se faire aimer par un humain.

Mami Wata est avant tout une divinité éwé. nécessaire]. déesse crainte des pêcheurs. au Cameroun. elle symbolise aussi bien la mer nourricière que l’océan destructeur. Galerie de sirènes Ulysses and the Sirens de John William Waterhouse (1891) Louis-Maurice Boutet de Monvel (1885) Squelette de sirène. La Sirène (Paperolle de Rémy Ryan Richards) (2012) . Mami Wata est souvent représentée en peinture où elle figure sous les traits d’une sirène ou d’une belle jeune femme brandissant des serpents dans tous ses cotés. elle n’est pas appelée Iemanja mais plutôt Simbi . porte une paire de jambes au lieu d’une queue de poisson[réf. le maître (Hougan) ou la maîtresse (Mambo) de cérémonie lui demande de répéter : « Mamui Ata » ce qui veut dire : « je serre les jambes ».Sirène (mythologie) 38 Dans l’imaginaire celte. on nomma la déesse « Amuia Ata » et avec les déformations phonétiques successives le nom « Mamui Ata » est devenu « Mami Wata » que l’on croit être une adaptation de l’anglais. Humour au Musée National de Copenhague. au Congo-Brazzaville) où Mami Wata elle symbolise la puissance suprême. C’est la mère des eaux. un culte spécial lui est même consacré (en Haïti. La sœur jumelle de Douarnenez. la sirène est Mami Wata après les rituels dédiés à la déesse des Eaux pour la fécondité de la femme et dont la principale demeure est l’Océan. afin de garder pendant un moment ce que la déesse a ensemencé. Caraïbes Dans le vaudou haïtien. hérite du vaudou du Dahomey. Iemanja est plus usité à Cuba ou au Brésil). Elle est aussi appelée Iemanja dans la tradition du vaudou haïtien. dont le culte est très présent sur la côte atlantique du Togo (mais aussi au Nigeria. la Marie Morgane. de même que la déesse Durga du panthéon hindouiste symbolise la shakti. nécessaire]. la sirène séduit les pêcheurs en mer et enlève les enfants[réf. Avec le temps.

1886 [22] http:/ / books. [16] Strabon. Jérôme Millon. com/ Gallery/ O21. 1691 [22] Notes et références [1] [2] [3] [4] [5] Sans étymologie sûre d'après . [7] . La Cité des mages. conte de Hans Andersen Les Marie Morgane. ou dans les représentations artistiques. [18] Dictionnaire historique de la langue française. par exemple sur l'œnochoé à figure noire visible sur ce site (http:/ / www. vers 552-564. dans Mélanges d'archéologie et d'histoire. Penser la magie en Grèce ancienne. il utilise le pluriel pour les désigner. 892) et Hygin. [13] .Sirène (mythologie) Sources Claude Nicaise. Paris. . À d’autres moments. [15] . in Jean-François Bladé. Bérard. 1987. vers 550 [20] Jean-Jacques Ampère. XII. 39). livre V. Grenoble. [11] Scholiaste V à l’Odyssée. 18-19. Le Robert [19] Les Métamorphoses d'Ovide. CXLI et par . 3. google. A. Anisson. [8] . la polis » dans Annali dell' Istituto Orientale di Napoli. VI. Contes populaires de la Gascogne. . [17] Strabon. génies des eaux dans la mythologie germanique 39 . 115-118 . VI. L. créatures des mers du folklore breton Les nixes. 1954. CXLI et par . Chant XII. . 50 et suiv. vers 39 [12] . Fables (Préface XXX) — qui cite Thelxiepe. [21] Les Sirènes du Gers. Blanc. 164-179. 5. Maisonneuve. Par exemple chez Apollodore. . On voit par exemple une sirène funéraire portant une âme sur un bas-relief du tombeau de Kybernis venant de l’acropole de Xanthe en Lycie exposé au Brtish Museum de Londres [6] . « Le sirene : il canto. L'histoire romaine à Rome. fr/ books?id=8lVBAAAAcAAJ& printsec=frontcover& source=gbs_ge_summary_r& cad=0#v=onepage& q& f=false Annexes Articles connexes • • • • • La sirène en héraldique La Petite Sirène. 34. [10] Sur cette question Marcello Carastro. Molpé et Pisinoé. 1. 7. sous la direction d'Alain Rey. html) ou sur la mosaïque dite des « trois sirènes musiciennes » visible au musée Alaoui (Bardo) de Tunis. éd.-C. 1. 66. Les Sirenes : ou discours sur leur forme et figure. [14] Pour Molpé voir scholie à (IV. ce qui ne veut pas forcément dire que leur nombre est supérieur à deux. la morte. par . « La Plage des sirènes dans l'Odyssée et la « Casa delle Ossa » du cap Palinuro ». theoi. Il utilise le duel aux vers 52 et 167 du chant XII. 1861. J. 7-12 . IV. XV. 65-98. Breglia Pulci Doria. . par exemple aux vers 39 ou 158. IX. Le thème du suicide des sirènes est aussi parfois relié à Orphée. Cette tradition est évoquée notamment par . . Cette tradition est rapportée par le scholiaste V à l’Odyssée (XII. [9] . IX. 885-919 que complète le poème des Argonautiques orphiques. éd. VI. Michel Lévy frères. VII. génies et nymphes des eaux dans la mythologie germanique Les ondines. Il est représenté dès le sur des vases et est évoqué dans le poème Alexandra de Lycophron qui date du . réimpression mise à jour en 2006.

org/wiki/La_Théogonie)] (v.org/bloodwolf/erudits/ plineancien/index. Épitome [détail des éditions] [ lire en ligne (http://ugo.wikisource. La Petite Sirène • Hésiode.fltr. htm)] (I. Glénat/Chasse-marée. (ISBN 2857046081) Pierre Chavot. 212 . • Apollonios de Rhodes.fr/Apollodore/DetailsLivres. Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne (http://bcs.fltr.html)] (III. Paris. • Ovide. 1999. Énéide [détail des éditions] [ lire en ligne (http://bcs.fh-augsburg.fltr. Sirènes. La Petite Encyclopédie du merveilleux. La sirène dans la pensée et dans l'art de l'Antiquité et du Moyen Âge – Du mythe païen au symbole chrétien. • Hygin.be/VALFLA/VFIntro.org/wiki/Odyssée)] (XII. XIII. 10). 7 . 1.be/virg/VirgIntro.ac. 18). Fables [détail des éditions] [(la)  lire en ligne (http://www. Pré-au-Clerc.). • Pline l'Ancien.html)] (CXXV).free. htm)] (VII.com/wp-content/uploads/monstres-marins. 4. • Virgile. 39 et suiv.de/~harsch/Chronologia/Lspost02/ Hyginus/hyg_fcap.Sirène (mythologie) Liens externes • Un dossier complet sur les monstres marins sur le site de la Médiathèque de La Cité de la Mer de Cherbourg (http://mediathequedelamer. Monstres marins.fr/Apollodore/DetailsLivres. Auteurs modernes • • • • • • • • • Édouard Brasey. (ISBN 2353570372) Jacqueline Leclercq-Marx.htm)] • Aristote.ucl. Théogonie [détail des éditions] [ lire en ligne (http://fr.org/bloodwolf/poetes/falc/ apollonius/vie. 1997 (réédition 2002) Portail de la mythologie grecque Portail du monde maritime Portail des contes et fables Portail des créatures et animaux légendaires 40 .net/geographie/strabon/ sommaire. Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne (http://ugo. XIV. • Nonnos de Panopolis.mediterranees. Argonautiques [détail des éditions] [ lire en ligne (http://bcs.free. Géographie [détail des éditions] [ lire en ligne (http://www. Sirènes et Ondines. 267).pdf) Bibliographie Auteurs anciens • Apollodore. 116 sqq). html)] (IV. VI.ac. • Homère.ac.be/METAM/Met00-Intro. 11 . • Valerius Flaccus. 2007 Édouard Brasey.ucl.org/bloodwolf/poetes/nonnos/ table. Ouvrage sur les Animaux des Fables • Hans Christian Andersen. 314). 2008.bratelli. 7.ucl. Odyssée [détail des éditions] [ lire en ligne (https://fr.html)] (V. 555 . Glénat/Chasse-marée Pierre Chavot. Dionysiaques [détail des éditions] [ lire en ligne (http://remacle.htm)] (II. 88). 428). Argonautiques [détail des éditions] [ lire en ligne (http://remacle. Académie royale de Belgique.wikisource. Au cœur du peuple des eaux. 1). Paris.bratelli.htm)] • Strabon. VII.html)] (V. Éditions Pygmalion. Histoire naturelle [détail des éditions] [ lire en ligne (http://remacle.

On en compte traditionnellement trois (les noms varient. Bibliothèque historique [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (IV. htm • • Portail de la mythologie grecque Portail des jardins . Cf. [2] Selon Pline l'Ancien (V. 27 et suiv.. Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références. musée du Louvre (M 11) Héra leur avait donné pour tâche de veiller sur les pommes d'or du jardin des Hespérides qu'elle leur avait confiées. 3 et XIX. Par extension. et leur avait pour cela adjoint l'aide du dragon Ladon. le jardin des Hespérides. 22. à l'actuel emplacement de la région se situant entre Tanger et Larache au Maroc.484.-C. org/ bloodwolf/ historiens/ diodore/ index. • Apollonios de Rhodes. Argonautiques [détail des éditions] [ lire en ligne [3]] (IV). XXV. le Couchant personnifié ») sont les nymphes du Couchant. situé à la limite occidentale du monde (probablement sur les rives océaniques de l'Espagne ou du Maroc[2]). 2. Description de la Grèce [détail des éditions] [ lire en ligne [5]] (IX. Héraclès au jardin des Hespérides. 11). Notes et références [1] Servius. ou même d'Hespéros[1]. • Pausanias. les Hespérides (en grec ancien Ἑσπερίδες / Hesperídes. [3] http:/ / remacle.Hespérides 41 Hespérides Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie ou en liens externes. Sources • Apollodore. 5. « fille d’Hespéris. péliké attique à figures rouges. il se trouvait à proximité de la cité de Lixus. aussi Solin. Elles résident dans un verger fabuleux. Érythie et Hespérie). ad Aen. 1. filles d'Atlas et d'Hespéris (ou de Nyx (la Nuit). 480-470 av. 35). Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (II. ou de Phorcys et Céto selon les versions). les agrumes sont parfois appelés « hespérides » en référence aux travaux d'Hercule et à sa mission de cueillir les pommes d'or du jardin des Hespérides.). 4. mais ceux qui reviennent le plus souvent sont Églé. Dans la mythologie grecque. org/ bloodwolf/ poetes/ falc/ apollonius/ vie. J. htm [4] http:/ / remacle. l’Occident. • Diodore de Sicile.

d'autres auteurs lui prêtent diversement Céto pour mère. ou un monstre hideux entouré de chiens hurlants et de serpents. où elle terrorise depuis les marins. rapportant les bœufs de Géryon en Grèce. [2] . mais elle le repoussa . qui parviennent à passer sans encombre entre les deux monstres. Rapporté dans les Métamorphoses d'Ovide. il s'adressa alors à la magicienne Circé pour lui demander de fabriquer un philtre d'amour. Elle est souvent associée à Charybde. illustration de l'Odyssée par John Flaxman Notes [1] . Apollon pour père. près de qui elle réside de part et d'autre d'un détroit traditionnellement identifié avec le Détroit de Messine[1]. .Scylla (monstre) 42 Scylla (monstre) Pour les articles homonymes. Scylla est une phorcyde. [3] . I. IV. et notamment celle des Argonautes. qui voit six hommes de son équipage se faire dévorer (Ulysse repasse plus tard devant Scylla mais cette dernière n'avait pas vu Ulysse). mit au point un poison que Glaucos versa lui-même dans la fontaine où Scylla avait l'habitude de se baigner : la nymphe se changea alors en un monstre hideux ayant douze moignons pour pieds et six long cous ayant chacun une tête et une triple rangée de dents. Voyant sa métamorphose. fille de Phorcys et de Crataïs[3] . et Héraclès qui. Scylla se précipita dans la mer..-C. J. Scylla dévorant six des compagnons d'Ulysse. Scylla et Glaucus (1746). voire de Lamia. On voit la fougue d'Ulysse le mener à tenter de harponner Scylla depuis le gaillard de son navire : tout comme les cyclopes sont une allusion aux volcans des îles italo-siciliennes . elle vivait parmi les Néréides. Le dieu Glaucos s'éprit d'elle. L'expression « tomber de Charybde en Scylla » signifie de nos jours « éviter un danger en s'exposant à un autre pire encore ». Dans la mythologie grecque. ou la font naître de Typhon et d'Echidna. 15-16. On retrouve Charybde et Scylla dans plusieurs légendes. musée du Louvre (CA 1341) Mythe(s) Les traditions divergent beaucoup quant à sa parenté : chez Homère. sous la protection d'Héra . 24. ou encore de Pallas et de Styx. amoureuse du dieu et jalouse de sa rivale. il faut y voir une image de la pêche au harpon qui se pratiquent encore dans les parages à son époque. ce mythe a aussi inspiré la tragédie lyrique de Jean-Marie Leclair. celle d'Ulysse. Celle-ci. cratère en cloche attique à figures rouges. 450-425 av. D'une grande beauté. voir Scylla. XII. 2. et de nos jours également[2] Scylla. Scylla (en grec ancien Σκύλλα / Skúlla) est une nymphe qui fut changée en monstre marin par Circé. en perd aussi une partie. 124-126.

fr/Apollodore/DetailsLivres.html)] (I. 73). 8). VIII. XIII. Elle est connue pour avoir engendré avec Poséidon le cyclope Polyphème. XIV.fltr.ucl. • Pausanias. et Thoosa. Description de la Grèce [détail des éditions] [ lire en ligne (http://remacle.html)] (Préface). Odyssée [détail des éditions] [ lire en ligne (https://fr. et Dénéa[1]. 74).ac.org/wiki/Odyssée)] (I. Sources • Apollodore. • Virgile.bratelli. Fables [détail des éditions] [(la)  lire en ligne (http://www.free.wikisource.fltr.fh-augsburg.be/Virg/georg/georgi.free. Odyssée [détail des éditions] [ lire en ligne (https://fr. Θόωσσά τε.wikisource. Δειναίη τε. 4). • Homère. Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne (http://bcs. 19.de/~harsch/Chronologia/Lspost02/ Hyginus/hyg_fcap.org/bloodwolf/erudits/ pausanias/table. 404).bratelli. htm)] (III. Thoosa Dans la mythologie grecque. Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne (http://ugo. Épitome [détail des éditions] [ lire en ligne (http://ugo.org/wiki/Odyssée)] (XII. Géorgiques [détail des éditions] [ lire en ligne (http://bcs.html)] (VII. sœur des Gorgones. « Et la Beauté. 15. et la Laideur. fille de Phorcys et Céto.be/METAM/Met00-Intro.htm)] (I.ac. Thoosa est une phorcyde. Thoosa est aussi le nom de l'une de ces divinités psychologiques — elle représente la réflexion avant l'action — qu'Empédocle dit présider à nos destinées. » Notes [1] Empédocle cité par Plutarque (De la tranquillité de l'âme. 71).Scylla (monstre) Sources • Apollodore. 6 .fr/Apollodore/DetailsLivres. sorte de génies ou plutôt de fées qui semblent tenir leurs noms de nos qualités et de nos défauts : Καλλιστώ τ'. 4). • Hygin. 62 . 900 . • Homère.ucl. • Ovide. Αἰσχρή τε. • Portail de la mythologie grecque 43 .htm)] (VII. XV).

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juin 2007). org/ w/ index. chacune parlant dans une langue différente. 1894. .Ladon (créature fantastique) 44 Ladon (créature fantastique) Pour les articles homonymes. Pour le remercier de ses loyaux services. Il est doté de cent têtes. wikipedia. merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références ». Héra place sa dépouille dans le ciel. il est tué par Héraclès lors d'un de ses douze travaux. Envoyé par Héra pour protéger les pommes d'or du jardin des Hespérides[2]. là où se trouve désormais la Constellation du Serpent. voir Ladon. Paris. Ladon (en grec ancien Λάδων / Ládôn) est un reptile imaginaire. (Modifier l'article [1] ) Dans la mythologie grecque. fils d'Échidna et de Typhon (ou de Phorcys et de Céto. Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici. assiette romaine à reliefs d’époque tardive. Henri de (1858-1924): Apollonios de Rhodes et Virgile : la mythologie et les dieux dans les "Argonautiques" et dans l'"Énéide" Hachette. • Portail de la mythologie grecque • Portail des créatures et animaux légendaires Héraclès et Ladon. selon les versions). Staatliche Antikensammlungen (SL89) . Notes et références [1] http:/ / fr. php?title=Ladon_(cr%C3%A9ature_fantastique)& action=edit [2] La Ville de Mirmont.

Plusieurs héros parviennent à déjouer sa vigilance. une crinière de serpents similaire aux cheveux de Méduse et une queue de dragon. d'autres sources suggèrent qu'elles représentent plutôt la naissance. généralement trois. Il était enchaîné à l'entrée des Enfers et terrorisait les morts eux-mêmes qui devaient l'apaiser en lui apportant le gâteau de miel qu'on avait placé dans leur tombe en même temps que l'obole pour Charon déposée dans la bouche. Orphée. morte d’une morsure de vipère. Psyché qui était venue chercher la boîte à cosmétique de Perséphone sur l'ordre d'Aphrodite l'endormit avec un gâteau trempé dans du vin drogué. ainsi que dans l'art et architecture aussi bien moderne qu'ancienne. parvient à le charmer en chantant et en jouant de sa lyre. Cerbère fut toujours utilisé comme le fidèle gardien d'Hadès.-C. et de Typhon. Cerbère (en grec ancien Κέρϐερος/Kérberos) est le chien gardant l'entrée des Enfers. voir Cerbère (homonymie).. Dans la plupart des œuvres. gardant les portes donnant sur le monde souterrain[6]. La description courante de Cerbère dans la mythologie grecque et l'art veulent qu'il ait trois têtes. la principale différence étant le nombre de têtes. Son frère est Orthos. mais les empêche d'en sortir[5]. Dans la mythologie grecque. Héraclès. Mais Cerbère était aussi terrible pour les vivants qui essayaient de forcer la porte des Enfers comme Pirithoos et Thésée. du Lion de Némée et de la Chimère. qui cherchaient à enlever Perséphone. On le trouve dans de nombreuses œuvres de la littérature grecque et romaine antique.45 Enfants d'Echidna Cerbère Pour les articles homonymes. voire à le vaincre. musée du Louvre (E 701) Mythe Cerbère était le fils d'Échidna. considéré parfois comme un monstre cracheur de flammes qui serait craint des dieux olympiens même. Comme pour la plupart des créatures de la mythologie classique. la jeunesse et la vieillesse[4]. 525 av. décidé à sortir des Enfers sa femme Eurydice. J. Énée fit de même avec un gâteau soporifique préparé par la Sibylle[7]. les trois têtes voient et représentent respectivement le passé. Il empêchait ainsi ceux passant le Styx de pouvoir s'enfuir. Chacune des têtes n'aurait d'appétit que pour la viande vivante et autorise donc les esprits des morts à entrer dans le monde souterrain. le présent et le futur. mais aussi cinquante selon Hésiode[1] ou cent chez Horace[2]. . au corps de serpent et au visage de femme. hydrie à figures noires. v. chien des enfers bicéphale[3] Il serait également le frère de l'Hydre de Lerne. Cerbère et Eurysthée. la description et le contexte entourant le Cerbère diffèrent selon les œuvres.

mais diffère sur le deux têtes hors de l'enfer par une chaîne passée par les nombre des têtes. Eurysthée. Cerbère à côté de Hadès. il hissa alors la bête sur son dos. et l'emmena à Eurysthée qui en fut si effrayé qu'il demanda à Hercule de la ramener au monde souterrain. Hercule se rendit alors à Éleusis. Au passage à Mycènes. Ils avaient été emprisonnés par Hadès. Il trouva l'entrée du monde souterrain à Taenarum. ce qu'il réussit . où les poètes et linguistes de l'ancienne Grèce et de Rome se mirent essentiellement d'accord sur son aspect physique à l'exception notable de la Théogonie d'Hésiode où il compte alors cinquante têtes. celle-ci étant un vase de Laconie fabriqué vers -560. En passant dans le monde souterrain. dans lequel Cerbère est montré avec trois têtes et des rangées de serpents couvrant son corps et ses têtes[9]. et s'absoudre au passage pour avoir tué des centaures. des morceaux de ses cuisses restèrent sur le banc. Une statue dans la Galerie Borghèse à Rome le mâchoires d'une des têtes. Les critiques classiques ont identifié l'une des œuvres sur Cerbère comme la "plus imaginative". . afin d'être initié aux Mystères d'Éleusis. ce à quoi Hadès consentit si Hercule parvenait à maîtriser la bête sans arme. Hercule libéra Thésée. le monstre contamine de sa salive empoisonnée des plantes. mais la terre trembla lorsqu'il essaya de libérer Pirithoos et il dut donc le laisser sur place. Sa représentation dans les arts classiques montre Figure 730 de Baumeister's Denkmäler des klassichen Alterthums. Hercule rencontra enfin Hadès et lui demanda la permission d'amener Cerbère à la surface. on trouve des statues et des morceaux de l'architecture inspirés par la mythologie de cette créature. et fut aidé par Athéna puis Hermès pour traverser respectivement dans un sens et dans l'autre. dans une encyclopédie allemande du XIXe siècle. liés magiquement à un banc pour avoir essayé de kidnapper Perséphone : la magie était si forte que lorsque Hercule libéra Thésée.Cerbère 46 Les douze travaux d'Hercule Article détaillé : Capture de Cerbère par Héraclès. la traînant hors du monde des Enfers à travers une caverne du Péloponnèse. Dans les arts De nombreuses références au Cerbère se trouvent dans l'art antique [8] grec et romain : dans des sites archéologiques. La description dans l'art ancien de Cerbère ne fait cependant pas autant autorité que celle de la littérature. ce qui explique pourquoi ses descendants ont les cuisses maigres. roi de l'Argolide. pour pouvoir entrer et sortir du monde souterrain vivant. sans arme. montre avec trois têtes au côté d'Hadès. Hercules traîne un Cerbère à principalement le motif récurrent des serpents. donna comme dernière tâche à Hercule la capture de Cerbère vivant. tandis qu'une sculpture en bronze montrant les douze travaux d'Hercule montre un Cerbère bicéphale. que les sorcières utiliseront ensuite pour leurs propriétés maléfiques. volume 1. Il passa Charon avec l'aide de Hestia.

Kessinger Publishing. '. Oxford University Press. Notes et références [1] . 2. . [5] Pamela Allardice . html).fr/grec/cerbere. 331. 13 : Demittit atras belua centiceps / Auris…. edu/ Herakles/ cerberus.The Monist. bien que massif. Odes. 12). 1904. perseus.Cerberus the Dog of Hades. [7] (III. 5. Parmi elles. Gods & Fantasy.Myths of Greece and Rome. le philosophe grec Héraclite proposa la suivante[10] : Cerbère était en fait un chien normal. tufts. . Ἀΐδεω κύνα χαλκεόφωνον. . qui avait deux chiots jamais bien loin de leur père. Kessinger Publishing. (VI. 2003. 417). 311 : […]Κέρβερον ὠμηστήν. [9] Robert Lenardon. accédé le 21 janvier 2009. Wikisource [3] Projet Perseus .Cerbère 47 Interprétations Il y a eu de nombreuses tentatives visant à expliquer la description de Cerbère.Myths. Les historiens classiques ont rejeté cette thèse comme étant une fable. Liens externes • Mythologie Cerbère (http://mythologica. [10] Héraclite d'Éphèse.htm) • • • • Portail de la mythologie grecque Portail des créatures et animaux légendaires Portail des canidés Portail de la mort . et les artistes auraient inclus ces deux chiots dans leurs travaux de sorte à ce qu'ils soient en fait des têtes supplémentaires. Hegeler Institute. 1991. ABC-CLIO. [2] Horace.A Companion to Classical Mythology. Πεντηκοντακέφαλον. (v.Hercules' Twelfth Labor (http:/ / www. [8] Edward Hegeler . 1997 . Mark Morford et Michael Sham . [6] Helene Guerber . [4] Maurice Bloomfield . 311. 769).

59. où elle vit. Ovide. IX) : Thésée combattant la laie de Crommyon (une femme est présente à ses côtés). 1. Elle est parfois appelée Phaïa (Φαια). Vies parallèles [détail des éditions] [ lire en ligne [1]] (Thésée. » Sur les céramiques la représentant. J. 1). 440-430 av. et que Thésée la fit mourir. et habitait à Crommyon . Pausanias. 4). Bibliothèque historique [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (IV. et mère du sanglier de Calydon selon Strabon. . IV. elle est décrite comme une « tueuse d'hommes » d'après un dithyrambe de Bacchylide. Strabon. Hygin. Sources • • • • • • • • Apollodore. du nom de la femme qui la nourrissait. détail d'un kylix attique à figures rouges. et terrorise les habitants de Crommyon en Corinthie. 22). Plutarque. 433 et suiv. Hygin fait de l'animal plutôt un sanglier. Diodore de Sicile. 23-24 Irigoin = Carmen 18 Snell-Maehler).-C. Description de la Grèce [détail des éditions] [ lire en ligne [5]] (II. Épitome [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (I. British Museum (Vase E 84) « On a dit aussi que cette Phaïa était une femme prostituée. Bacchylide (Dith. Sauvage et féroce. Fables [détail des éditions] [(la)  lire en ligne [1]] (XXXVIII). fille de Typhon et Échidna selon Apollodore. mais il est le seul dans ce cas.). la laie de Crommyon est systématiquement opposée à Thésée. 6. 3). Elle est cependant terrassée par Thésée lors de sa traversée du golfe Saronique.Laie de Crommyon 48 Laie de Crommyon Dans la mythologie grecque. Plutarque livre cette interprétation tardive du mythe (Vie de Thésée. et souvent accompagnée d'une vieille femme. Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (VII. IX). qui vivait de brigandages. Géographie [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (VIII. la truie ou laie de Crommyon (en grec ancien Ὑς Κρομμυων / Hys Krommyôn) est une créature fantastique. qu'on lui avait donné le nom de laie à cause de ses mœurs et du genre de vie qu'elle menait..

Le rapprochement que les Grecs faisaient avec le verbe σφίγγω / sphíggô. un corps de lion et des ailes d'oiseau.-C. il marche sur deux jambes . Arrive Œdipe. nommé ἄνδροσφιγξ / ándrosphigx . Le régent. commence à ravager les champs et à terroriser les populations. Dans la mythologie grecque. Ayant appris des Muses une énigme. adulte. Mythes de la Grèce archaïque. mediterranees. Elle est représentée avec un buste de femme. il a quatre jambes. la désignation de nombreuses statues étrusques utilise la forme féminine[5]. elle déclare qu'elle ne quittera la province que lorsque quelqu'un l'aura résolue. Les Grecs connaissaient également le Sphinx égyptien. envoyée par Héra en Béotie à la suite du meurtre du roi de Thèbes. vers 570 av. il a trois jambes..Laie de Crommyon Bibliographie • Timothy Gantz. J. car il se déplace à quatre pattes . Belin. Laïos. est une étymologie populaire qui ne repose sur rien [1] . p. pourvu d’une seule voix. 439. Créon. la Sphinx lui demande : τί ἐστιν ὃ μίαν ἔχον φωνὴν τετράπουν καὶ δίπουν καὶ τρίπουν γίνεται « Quel être. le Sphinx est la fille de Typhon (ou d'Orthos) et d'Échidna. dont l'étymologie n'est pas assurée. Étymologie Son nom provient du grec ancien Σφίγξ / Sphígx. signifiant « étrangler ». lorsqu’il est enfant. quand il est vieux. html Sphinx (mythologie grecque) Pour les articles homonymes. • • Portail de la mythologie grecque Portail des créatures et animaux légendaires Références [1] http:/ / remacle. Si l'usage français a retenu le masculin Musée national archéologique d'Athènes. net/ geographie/ strabon/ sommaire. promet alors la main de la reine veuve Jocaste et la couronne de Thèbes à qui débarrassera la Béotie de ce fléau. Bibliothèque. Sphinge » ou « Sphynge » [3]. 2004 [détail de l’édition]. puis deux jambes le midi. lorsqu’il s’appuie sur son bâton » (ibid. et trois jambes le soir[6] ? » (Apollodore. Mythe Le Sphinx. a d’abord quatre jambes le matin. la forme originelle est peut-être Φίξ / Phíx. De nombreux prétendants s'y essaient. utilisé chez Hésiode [2]. mais tous périssent. voir Sphinx. ajoutant qu'elle tuera quiconque échouera. htm [2] http:/ / www. Le mot grec est féminin.) 49 . 8) « (…) Œdipe trouva la solution : il s’agissait de l’homme. De fait. mâle. org/ bloodwolf/ historiens/ Plutarque/ index. [4] pour le mot commun . ce qui explique les transcriptions anciennes « Sphinx funéraire archaïque. 5. III.

Persée ou Thésée battent leurs adversaires par la force. Description de la Grèce [détail des éditions] [ lire en ligne (http://remacle. si Héraclès. • Pausanias. J.bratelli. Sources. 8). Principales sources anciennes • Apollodore. Musée national archéologique d'Athènes (Inv.html)] (LXVII). triomphe avant tout par son astuce et sa sagacité.fr/Apollodore/DetailsLivres. 420 av. ou bien d'une fille naturelle de Laïos souhaitant garder le trône pour elle. lécythe attique à figures rouges. sa mètis. Œdipe.-C. Fables [détail des éditions] [(la)  lire en ligne (http://www. la Sphinx se jette du haut de son rocher (ou des remparts de Thèbes selon les auteurs) et meurt. arrivant de Corinthe avec une grande armée.Sphinx (mythologie grecque) 50 Furieuse de se voir percée à jour. htm)] (III..fh-augsburg. Bibliographie Sphinx enlevant un jeune homme. Créon tenant sa promesse. • Hygin. Théogonie [détail des éditions] [ lire en ligne (http://fr. cf.htm)] (IX.org/bloodwolf/erudits/ pausanias/table. contractant ainsi avec sa mère une union incestueuse. C'est ainsi que. • Hésiode. 26). Œdipe devient l'époux de Jocaste. v. . 326. En effet. Pausanias donne deux explications « historiques » à la légende du Sphinx : il s'agirait d'une expédition pirate défaite par Œdipe. Évocations artistiques Le thème général du sphinx est populaire chez les peintres symbolistes. Interprétations Cet affrontement entre Œdipe et la Sphinx diffère fondamentalement de la plupart des autres affrontements mythologiques. 5. Voir par exemple la huitième édition du dictionnaire de l'Académie française à l'article « sphinx » . . 326).de/~harsch/Chronologia/Lspost02/ Hyginus/hyg_fcap. 1607). comme Ulysse. Mentionnées par le TLF à l'article « sphinx » . Par ailleurs. Notes [1] [2] [3] [4] à l'article .wikisource.org/wiki/La_Théogonie)] (v.free. Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne (http://ugo. [5] Sphinge de Chiusi [6] Traduction d'Ugo Bratelli.

2 volumes.Sphinx (mythologie grecque) Études savantes • (en) Lowell Edmunds. The Sphinx in the Oedipus legend. • Thierry Petit. revues. voir Hydre. amphore attique à figures noires. la Sphinx et les Thébains. Genève. 2006. no 19. mis en ligne le 22 mars 2011. Argolide (approximativement face à Nauplie). 540-530 av. Cette créature est décrite comme un monstre possédant plusieurs têtes. org/ 467)] Hydre de Lerne Pour les articles homonymes. musée du Louvre Lors de sa naissance il ne possédait qu une tête. dont une immortelle. 1984.-C. L'Hydre fut engendrée par Typhon et Échidna. en Héraclès et l'Hydre de Lerne. [ lire en ligne (http:/ / kernos. • Jean-Marc Moret. Essai de mythologie iconographique.. L'Hydre de Lerne (en grec ancien Λερναία Ὕδρα / Lernaía Húdra) est une créature de la mythologie grecque antique : tuer l'Hydre de Lerne fut le deuxième des douze travaux d'Héraclès. puis élevée par Héra sous un platane à proximité de la source Amymoné et du lac de Lerne. « Œdipe et le chérubin ». Ses têtes se régénéraient doublement lorsqu'elles étaient tranchées. même durant le sommeil de l'animal. dans la revue Kernos. 51 . Œdipe. et l'haleine soufflée par les multiples gueules exhalait un dangereux poison. 1981. Hain. Institut suisse de Rome. v. Königstein/Ts : A. J. l'immortelle qui se dédoubla ensuite pour former toutes les autres (quelques unes ou des centaines selon les versions).

par Gustave Moreau (1876) Héra en fera une constellation : celle du Cancer à côté de celle du Lion. et les sources aux têtes renaissantes. Eurysthée refusa cet exploit car Héraclès avait bénéficié de l'aide de Iolaos. filtraient le sol en permanence et rendaient vains ses efforts. mais d'après lui. Héraclès appela Iolaos. Hercule (Héraclès en grec) tua l'Hydre de Lerne (en coupant ses sept têtes en même temps. 2. il brûla le cou de la bête avant que les têtes ne repoussent. puisque sinon elles repoussaient sans arrêt). il enflamma quelques arbres et utilisa des brandons afin de cautériser les moignons de cou. cette redoutable créature habitait les royaumes aquatiques et les marais. sous un rocher. Les sources qui alimentaient le marais. Pour éviter que les têtes se multiplient. Les cités environnantes de Mycènes étaient soumises à Eurysthée. Agacé par les pincements du crabe. La tête centrale. fils d'Iphicles. à la rescousse. Dans la mythologie de la Grèce antique. Hercule tua l'Hydre grâce à l'aide de Iolaos. Quant à la tête immortelle. deux autres venaient le remplacer. sauf une : Lerne. Héraclès l'écrasa du talon. 4. elle fut tranchée et enterrée. La tour fut incendiée et l'armée de Lerne anéantie. « tête intelligente » faite en partie d'or dirigeait le corps et était immortelle. 5. Pausanias admettait qu'il existait une hydre beaucoup plus grande que d'ordinaire avec un venin puissant. Héraclès devait assécher le marais de Lerne. La tour fut assaillie et. attira la bête hors de son repaire en lui décochant quelques flèches enflammées. Autres versions 1. gouvernée par un roi du même nom. à chaque fois qu'un archer était abattu. fils d'Iphiclès. encore sifflante.Hydre de Lerne 52 Déroulement du combat Le monstre est décrit de façon différente selon les différentes versions. Plus récemment. Débordé par les multiples régénérations céphaliques. . Sur l'ordre de son oncle. c'est Pisandre de Caminos qui exagéra la description de l'Hydre. Héraclès. Le marais fut ainsi comparé à l'hydre. recouvert de sa peau de lion pour se protéger des morsures. 3. il a été décrit comme ayant un corps de dragon et cinq à neuf têtes. Héraclès trancha premièrement les trois têtes de l’Hydre. La seconde tâche d'Héraclès consista à soumettre cette ville et à détruire une citadelle nommée « Hydre » gardée jour et nuit par cinquante archers postés au sommet d'une tour. afin de la faire paraître plus terrible et de donner plus de force à ses vers. mais elles se dédoublèrent. Le roi Lerne fit appel à l'armée d'un mercenaire carien nommé Crabe dans le but de renforcer ses lignes. venu avec des renforts thébains. Hercule et l'hydre de Lerne. mais on trouve des versions avec un corps de chien et une centaine de têtes. L’Hydre de Lerne apparut accompagnée d'un crabe (ou une écrevisse géante) envoyé par Héra dans le but de distraire Héraclès lors du combat. Héraclès fit de même avec l'aide de Iolaos.

et une queue de serpent.Hydre de Lerne 53 Description scientifique Dans sa classification des êtres vivants C. le satyre. bronze étrusque . La Chimère d'Arezzo. quand le héros Bellérophon reçut du roi Iobatès l'ordre de la tuer. Carl von Linné : (http:/ / www. von Linné regroupe en troglodytes : Homo nocturnus. Il ajoute que ces créatures n'existèrent pas vraiment mais qu'elles étaient des descriptions inexactes de créatures ressemblant aux grands singes[1]. 350-340 av. Orang-Outang et Kakurlacko. qui désigne d'abord une jeune chèvre ayant passé un hiver (χεῖμα / kheîma [1]). voir Chimère. dans Amoenitates academicae (1763). dans un sens étendu.-C. v. la chimère est une créature fantastique malfaisante. Chimère sur un plat à figures rouges apulien. un corps (ou une autre tête) de chèvre. elle ravageait la région de Lycie (en Asie mineure). Par la suite. musée du Louvre Étymologie Le mot chimère est issu du latin Chĭmæra. Références [1] STIC. comme le troglodyte. Fille de Typhon et d'Échidna. il définit un taxon assez vaste Homo anthropomorpha désignant une variété de créatures mythologiques et proches de l'homme. l'hydre. La symbolique de la chimère est vaste et son nom a été repris pour désigner. Université d'Angers. fr/ _resources/ stic/ documents/ Scenari_opale/ cvl. Elle est généralement décrite comme un hybride avec une tête de lion. J. univ-angers. toutes les créatures composites possédant les attributs de plusieurs animaux ainsi que les rêves ou les fantasmes et les utopies impossibles. le phoenix. 2010. Il y parvint en chevauchant le cheval ailé Pégase.. emprunté au grec ancien Χίμαιρα / Khímaira. pdf) Chimère (mythologie) Pour les articles homonymes. Homo sylvestris. Dans la mythologie grecque.

Scène peinte sur l'extrémité d'un épinétron attique. et son troisième chef. Ve siècle av. c'est la tête de lion[11]. en Asie Mineure. . il s'endormit sur un autel consacré à Athéna et fit un rêve où la déesse lui apparut en tenant une bride d'or entre ses mains. la queue d'un dragon. ton père. serpent par-derrière. soit en la criblant de flèches. Il mentionne également sa capacité à cracher le feu[7]. cependant. c'est la tête de chèvre qui crachait le feu[10] mais selon les scholies exégétiques de l'l'Iliade. de chèvre. contrairement à Homère. car elle était un être unique avec la puissance des trois bêtes ». pour lui raconter sa vision. Statère en argent représentant une chimère à gauche Mort Articles connexes : Bellérophon et Pégase (mythologie). comme Hésiode le raconte[9]. le jeune héros se mit à errer en brûlant du désir de capturer Pégase. Selon Pausanias Pégase est amené à Bellérophon par Athéna qui l'avait capturé et bridé elle-même[13] et selon Hésiode. celui du milieu. Selon les Odes de Pindare. par Poséidon alors que le héros errait en quête d'une solution[14]. seule capable de charmer le coursier que tu convoites. Hésiode suit la description homérique et fait de la Chimère la fille de Typhon et d'Échidna[4] ou de l'Hydre de Lerne[5]. Il se rendit chez le fils de Coeramus. Elle vomissait du feu et dévastait le pays en harcelant le bétail. Il précise aussi que ce monstre fut élevé à Pathéra. comme Homère l'affirme. chèvre au milieu ». puis. Une nuit. Pégase devint la monture de Bellérophon et le héros vainquit la Chimère grâce à son aide. devin de la région. La chimère s'unit avec le chien Orthos et donne naissance au Sphinx et au Lion de Némée[8]. selon l'Iliade d'Homère. soit en utilisant une lance lestée de plomb qui fondit au contact de la gueule enflammée de la bête et lui brûla les entrailles au passage. Amisodarès[3]. par le roi de Carie. sous peine de mort[12]. Bellérophon combattant la Chimère.-C. Bellérophon se leva aussitôt et saisit la bride que la déesse lui tendait. Après l'avoir offert à Poséidon. D'après Ovide.Chimère (mythologie) 54 Mythe grec Naissance et description Homère est le premier à donner une brève description de cette créature dans l'Iliade . la tierce de serpent »[6]. Apollodore reprend les deux descriptions : « Elle avait la partie avant d'un lion. l'autre de chèvre. le dressa au combat à venir. « l'une de lion. immole un superbe taureau à ce dieu si habile à dompter les coursiers ». et qu'elle a été engendrée par Typhon et Echidna. le maîtrisa. il la voit comme un monstre à trois têtes. J. où il en fait un monstre « lion par-devant. capable de cracher le feu[2]. Le devin lui ordonna d'obéir et d'élever un autel à Athéna après avoir immolé un taureau à Poséidon. Bellérophon se réveilla en sursaut pour voir la déesse apparaître bien réelle à ses yeux et prononcer ces paroles : « Prends cette bride. Homère raconte dans l'Iliade que le héros Bellérophon avait reçu du roi Iobatès l'ordre de tuer ce monstre terrible. le seul animal à être plus rapide que les flammes du monstre. s'élançant sur le dos du cheval ailé revêtu de ses armes. Il est aussi dit aussi que cette chimère a été élevée par Amisodarès. Bellérophon le fit et se rendit à Ephyre où il trouva Pégase. et ne pouvait pas reparaître avant que ce soit fait.

 J. la chimère symbolisait la tentation et les désirs irréalisables. représentant peut-être les désirs inassouvis. la Chimère n'était pas un monstre mais un capitaine pirate nommé Chimarros. et la chimère réunit ainsi les symboles de trois animaux (le sens à lui donner n'étant pas aussi évident pour nous qu'il pouvait l'être à l'époque. Selon Édouard Brasey. malgré la crinière qui orne sa tête de lion sur les représentations. Interprétations Rouelle aux pégases et aux chimères. etc. Dans l'art médiéval.. J. La Chimère et son mythe offrent un terreau fertile aux interprétations car les animaux qui la composent sont traditionnellement porteurs de multiples symboles (royauté pour le lion. Le thème classique de la victoire du héros sur le monstre peut s'interpréter à tout niveau. qui aurait causé de nombreux dommages aux Lyciens.). d'une religion sur une autre. de naufrages et de catastrophes naturelles.. En art étrusque. nécessaire]) avec les cimmériens et les Kimeros (ancêtres des chérubins) des Sumériens. Le combat de Bellérophon chevauchant Pégase contre la Chimère est aussi un archétype de nombreux récits où de preux chevaliers sur leur blanche monture triomphent des monstres les plus horribles. divers liens sont possibles (et ont effectivement été fait[réf. le Pégase. « capricieux comme les chèvres. durant le Moyen Âge. notamment volcaniques[16]. Inversement. À partir d'interprétation étymologiques douteuses. de granulation et d'estampage. Son bateau était orné d'un lion à la proue et d'un dragon à la poupe.Chimère (mythologie) 55 Autre version du mythe Plutarque nous livre une version du mythe dépourvue d'aspects fantastiques : Bellérophon serait un prince de Lycie. d'une organisation politique sur une autre.-C. Or à décor de filigrane.-C. etc). les animaux peuvent servir de symboles et emblèmes. Des sociologues et des poètes auraient vu en la chimère une métaphore des torrents. tandis que sur sa voile était représentée une chèvre. c'est-à-dire très tôt. Interprétation de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant Le dictionnaire des symboles indique que la chimère est un symbole très complexe de créations imaginaires issues des profondeurs de l'inconscient. Voir la Chimère était présage de tempêtes. Représentations dans les arts Article connexe : Chimère d'Arezzo. Origine incertaine : la forme renvoie à l'Italie méridionale. probablement une boucle d'oreille. La Chimère d'Arezzo est un bronze d'art étrusque conservé au musée archéologique de Florence et les chimères de Notre-Dame de Paris ornent la célèbre cathédrale. sources de frustrations et plus tard de douleur. un monstre qu'on ne peut combattre de front et « qu'il faut pourchasser afin de le surprendre dans les repaires les plus profonds ». dans les peintures murales étrusques du IVe siècle av. Bellérophon l'aurait pris en chasse avec le navire dont il s'est emparé. La Chimère est généralement considérée comme étant de sexe féminin. . La seule condition est de rassembler des indices liant le monstre au(x) vaincu(s) et le héros (et ses alliés ou caractéristiques) au(x) vainqueur(s). Le combat de Bellérophon et de la Chimère figure sur beaucoup de pièces de monnaie originaires de Corinthe.ou une coalition de plusieurs peuples -. La chimère est vue comme un monstre qui séduit et perd celui qui vient à elle. des figures chimériques apparaissent. bien que la Chimère de l'Antiquité soit oubliée. mais le décor de granulation est particulier aux bijoux étrusques. et l'aurait tué[15]. au plus collectif (victoire d'un peuple sur un autre . début du IVe siècle av. du psychologique le plus profondément enfoui.). la Chimère apparaît dans la période orientalisante qui précède l'art étrusque archaïque.

il est devenu un symbole phallique dans la société patriarcale. composée du corps d'un lion. correspond au respect qui lui était dû qui. signifie que l'homme ne peut vaincre l'exaltation imaginative symbolisée par la chimère qu'à condition de maîtriser l'énergie spirituelle représentée par Pégase. chacune de ses parties correspond. L'auteur ajoute qu'en capturant Pégase avec une bride dorée et en le chevauchant. La chimère peut aussi bien symboliser un monstre dévastant un pays que le règne d'un souverain perverti. ce dernier est victime de son orgueil et se croit capable d'atteindre l'Olympe avec Pégase). Le cheval ailé s'oppose donc à la chimère. la chèvre pour la maturité. qui mue. symbole de la combativité sublime. qui ne peuvent pas être arrêtés par la construction de digues. précipite sa chute (en effet. aux trois âges de la vie d'une femme : le lion pour la puberté. dans la société à filiation matriarcale qui précède celle patriarcale des Achéens. Le symbole du serpent se retrouve dans la Genèse de la Bible. Qu'elle crache du feu. mais seulement en tarissant les sources ou en déviant les cours. l'été pour la chèvre et l'hiver pour le serpent qui est froid. Interprétation de Paul Diel Paul Diel interprète l'apparence de la chimère. Il oppose également la Chimère au cheval ailé Pégase : Le don de Pégase à Bellérophon par Athéna. le bouc la domination perverse sexuelle et le serpent le mensonge. mais que cette victoire chimérique et passagère le rend vaniteux et. le serpent pour la ménopause. encore sous la forme d'un animal féminin. etc. Mais tandis que dans les temps de la Chimère. par là même. remplacés par ceux des nouveaux dieux masculins. si désobéi. la vie dans son cours : la Déesse-Mère dans son accomplissement. il représente l'élévation des désirs essentiels de spiritualité qui s'opposent à la banalisation et à la perversion représentées par ce monstre. tyrannique ou faible. Théorie sur l'origine Article détaillé : Mont Chimère. se « régénère » dans l'ombre. dans la geste de Bellérophon. mais cette fois là néfaste . La légende selon laquelle elle fut tuée signifie l'abandon de son culte et de ses prérogatives. et dans la religion chrétienne on donne encore à la Vierge le pouvoir de dominer son serpent. Interprétation de Robert Graves Pour Robert Graves.Chimère (mythologie) dévastateurs comme des lions et sinueux comme des serpents ». 56 . d'une époque de l'année. d'un bouc et d'un serpent comme celle d'un monstre composite où le lion représente la perversion des désirs matériels. vous embrasait. Bellérophon est capable de vaincre la chimère. en tant que représentante de la Déesse-Mère. On attribuait également à ces mêmes animaux les trois saisons du cours de l'année : le printemps pour le lion. L'assemblage de ces trois éléments de la compréhension du temps et de la nature symbolisait la vie qui passe. le serpent était le symbole d'un âge. plus tard.

a identifié le mont Chimère comme une région où des émanations de gaz enflammé sont permanentes. Ctésias. 179-182 (XVI. a noté Harry Thurston Peck[17].Chimère (mythologie) « Même dans l'Antiquité. 8 [14] Hésiode.3. Londres et New York: Thames and Hudson • Harry Thurston Peck. 179-183 [12] . 7 et 5. Harpers Dictionary of Classical Antiquities : Chimaera. 647) [11] . thegreekgods/ Chimera_Mythology. 1898 ((en) Lire en ligne (http:// www. regroupées sur la colline surplombant le temple d'Héphaïstos. où le mythe se déroule Notes et références [1] [2] [3] [4] [5] à l'article VI. commentaire des vers VI.2 [10] (I. dans le sud-ouest de la Turquie.tufts. ou à l'Hydre. Appelé en turc Yanartaş (rocher enflammé). près de l'antique Olympos. à environ 3 km au nord de Çıralı. la Chimère est considérée comme un symbole du caractère volcanique du sol de Lycie ». 328-329) (319) Suivant la manière dont l'on interprète le pronom personnel du début du vers 319 — « elle enfantait aussi Chimère… » —. 9 . cité par Pline l'Ancien et par Photius.edu/cgi-bin/ptext?doc=Perseus:text:1999. 1959. chant VI vers 150-205 [13] 2.perseus.org Mythology (http:/ / www. 19. 31. « Actions courageuses et vertueuses des femmes : Les lyciennes » p. htm) sur The greek gods (http:/ / www. le site se compose d'environ deux douzaines de cheminées dans le sol. 1898 Annexes Articles connexes • Bellérophon • Pégase (mythologie) Bibliographie • Robert Graves. dont on parle tout au long du passage. le mont Chimère peut encore être trouvé aujourd'hui par les randonneurs sur la voie lycienne. fragment 7 [15] Plutarque. Les Mythes grecs [détail des éditions] • Károly Kerényi. The Heroes of the Greeks. en Lycie. qui peut renvoyer à Échidna. en Lycie. sujet des vers 316-318 [6] . thegreekgods) [17] Harry Thurston Peck.0062:id=chimaera)) • • Portail de la mythologie grecque Portail des créatures et animaux légendaires . Œuvres morales. 321-322 [7] . Les cheminées émettent du méthane qui s'enflamme.04. 57 Les feux éternels du mont Chimère. 319 [8] (326-332) [9] II. 584-586 [16] Chimera. 5. 17.

J. le lion de Némée et la laie de Crommyon. Il est le fils des monstres Typhon et Échidna (ou de Tartare selon les versions). le géant aux trois corps. 510-500 av. Il aurait engendré le Sphinx. wikipedia. Orthos mort aux pieds de Géryon et Héraclès. Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici. 2620) Références [1] http:/ / fr. org/ w/ index. Staatliche Antikensammlungen (Inv. « droit ») ou Orthros (Ορθρος. merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références ».. « matinal »). Orthos (du grec ancien Ορθος. php?title=Orthos& action=edit . Il fut tué par Héraclès.Orthos 58 Orthos Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2012). (Modifier l'article [1] ) Dans la mythologie grecque. est le chien bicéphale de Géryon.-C. qui garde son troupeau de bœufs. kylix attique à figures rouges.

) Il l'écorche en utilisant les propres griffes du monstre pour entamer la peau coriace. ou bien il méritera un sacrifice au titre de héros mort. et de la Chimère ou d'Échidna[1]. il fait régner la terreur dans la région de Némée. et l'étrangla de ses deux mains. Dissimulé. en Argolide. Il combat armé seulement de sa massue en bois d'olivier. Dans la mythologie grecque. nommé Molorchos. Le lion charge. Héraclès combattant le lion de Némée. musée du Louvre. . Tuer ce monstre et le ramener à Eurysthée constitue le premier des douze travaux qu'Héraclès doit accomplir[6]. au nombre des constellations. qui veut lui offrir un sacrifice. J. ou bien il aura tué la bête. ni le fer ne peut entamer) et s'en revêt. Héraclès surprend le lion sur le versant d'une colline. Ce mois écoulé. Coprée. À son arrivée à Cléones. une autre encore mentionne Séléné. lécythe à fond blanc du début du Ve siècle av. après le repas de la bête. Élevé par Héra[4]. déesse de la lune. qui en est si terrifié qu'il saute dans une jarre pour s'y cacher.-C. le héros lance la peau aux pieds d'Eurysthée. Mythes Le lion est le fils d'Orthos. Une tradition minoritaire lui attribue pour père Typhon. brisant sa massue dans la mêlée. comme à un dieu. sans que la mère ne soit précisée[2] . Ses flèches.Lion de Némée 59 Lion de Némée Pour les articles homonymes.. puis l'étouffe. voir Lion (homonymie). Héraclès lui demande d'attendre un mois. le lion de Némée est une créature fantastique tuée par Héraclès au cours de ses travaux. comme sa mère[3]. rebondissent sur son cuir. Refusant pareil honneur. Zeus met le lion dans le firmament. Molorchos est en train de sacrifier au héros lorsque soudain Héraclès arrive à Cléonae. Il en frappe le lion. offertes pourtant par Apollon. il tire sur elle à coup de flèches. À son retour à Tirynthe. auquel cas Molorchos pourra alors offrir le sacrifice à Zeus. Il nettoie la peau (que ni le feu. Un soir. le héros s'arrête dans la hutte d'un laboureur. (Une autre version veut que Héraclès parvint à enfermer le lion dans son antre. le chien de Géryon. Il ordonne à Héraclès de déposer dorénavant ses trophées à l'extérieur de la ville et de ne communiquer avec lui que par l'intermédiaire de son héraut. Mais il s'aperçoit rapidement que le monstre est invulnérable. Héraclès évite l'assaut. à l'instar du Sphinx de Thèbes. Il présente la particularité d'avoir une peau impénétrable[5].

ou à la Chimère. 5. Notes [1] (326-327). qui peut renvoyer à Échidna. [6] Bacchylide (IX. VI. Bibliothèque historique [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (L 31). [5] Mentionnée pour la première fois par Bacchylide. Masques acrotères avec la tête d'Hercule coiffée de la peau du lion sur certains mausolées de la Gaule Narbonnaise. 46-54) et (Isthmiques. nouvelle d'Agatha Christie Lien externe • • Portail de la mythologie grecque Portail des créatures et animaux légendaires 60 . quartier Fourches-Vieilles à Orange. comme par exemple Pierre Paul Rubens et son Hercule étranglant le lion de Némée. [2] (II. Lien interne • Le Lion de Némée. Sources • Diodore de Sicile. 6-9). Le graveur Dupré représenta Hercule revêtu de la peau du lion sur des pièces d'argent fraçaises. Sur une fontaine au château de Servane à Mouriès ou sur un mausolée. dont on parle tout au long du passage. suivant la manière dont l'on interprète le pronom personnel du début du vers 326 — « elle enfanta encore… » —. l'auteur se présente lui-même comme issu de la lune. Théogonie (3B2) .Lion de Némée Représentations artistiques Plusieurs peintres se sont inspirés du lion de Némée. 47-48). sujet du vers 319. Épinicies (XIII. [3] Épiménide. 1). [4] Théogonie (328).

Ernest Leroux. dit « le chien ailé de Zeus » le rapace qui. Ce dernier subissait ce calvaire pour avoir donné le feu aux hommes. Bibliographie • Salomon Reinach. Sources • Apollodore. p. v. on désigne par le nom d’aigle du Caucase.Aigle du Caucase 61 Aigle du Caucase Pour les articles homonymes. dans Cultes. 11). Suite d'Homère [détail des éditions] [ lire en ligne [1]] (X. J. • Hygin. voir Aigle (homonymie) et Éthon. Paris. 2). cependant ce nom n'est cité chez aucun autre auteur. 15. Il fut tué par Héraclès. Chez Hygin. 68-91.-C. « l'aigle Éthon »). sur l'ordre de Zeus. qui délivra ensuite Prométhée. html [2] http:/ / www. com/ Aetos-Prometheus. psychanalyse-paris. coupe à figures noires. 1906 [ lire en [2] ligne ]. Fables [détail des éditions] [(la)  lire en ligne [1]] (XXXI). V. Bibliothèque historique [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (IV. Bibliothèque [détail des éditions] [ lire [2] en ligne ] (II. Prométhée enchaîné. éd. « Aetos Prometheus ». il porte le nom d’Éthon (aethonem aquilam. • Quintus de Smyrne. rongeait chaque jour le foie de Prométhée alors que celui-ci était enchaîné. • Hésiode. mediterranees. net/ mythes/ troie/ posthomerica/ index. 527). html .. Mythes et Religions. Théogonie [détail des éditions] [ lire en ligne [3]] (v. L'aigle du Caucase passait pour le fils de Typhon et d'Échidna. III. 500 av. 200). Dans la mythologie grecque. • • Portail de la mythologie grecque Portail des créatures et animaux légendaires Références [1] http:/ / www. musée du Louvre (MNE 1309) • Diodore de Sicile. t.

voir Chiron. fils de Cronos et de l'Océanide Philyra. lors d'une bataille contre de nombreux centaures. Zeus le transforma en constellation. Mythe Comme la plupart des mythes grec. il demanda aux dieux le retrait de son immortalité pour cesser de souffrir. Alors Cronos sauta du lit et partit au galop sous la forme d'un étalon à la longue crinière. trompa son épouse Rhéa en couchant avec la fille d'Océan. tandis que Philyra dans sa honte. Dans la mythologie grecque. qui vivait dans une grotte sur le mont Pélion. et du Titan Cronos[1]. anciens maîtres de l'art de la métallurgie et des guérisons magiques dans la mythologie grecque. Cronos. notamment Achille et Asclepios. Fresque de l'Herculanum. La blessure étant inguérissable et Chiron immortel. il reçut une flèche empoisonnée par le sang de l'hydre de Lerne dans le genou. quitta les lieux en abandonnant sa vieille retraite. Naissance et apprentissage Chiron est le fils de l’Océanide Philyra. par Delacroix (Coupole du Palais Bourbon). Réputé pour sa grande sagesse et ses nombreuses connaissances contrairement aux autres représentants de son espèce.. il se vit offrir l'immortalité par les dieux et se fit confier par les hommes l'éducation de nombreux héros qui devinrent ses disciples. (doigts). Étymologie Le nom de Chiron est issu du grec ancien Χείρων / Kheírôn). Héraclès tua Chiron par erreur. Philyra à l'époque où il régnait sur les Titans de l'Olympe et où Zeus était encore un enfant (. dérivé du mot grec Kheir qui signifie main. fille d’Océan.). C'est là que le fils d'Ouranos. en Thessalie. Cette racine étymologique évoque aussi l'habileté avec les mains. il peut être mis en relation avec les Dactyles. et vint à la longue crête . Apollonios de Rhodes donne les détails de sa naissance dans ses Argonautiques : Chiron instruisant le jeune Achille..62 Centaures Chiron (mythologie) Pour les articles homonymes. Mais Cronos et Philyra furent surpris par la déesse Rhéa. ils [les Argonautes] étaient de passage à l'île de Philyra [à l'extrémité orientale de la côte sud de la mer Noire]. L'éducation d'Achille. et pourrait être liée aux compétences de Chiron en chirurgie. l'histoire de Chiron est racontée par fragments par plusieurs poètes. Chiron est un centaure. « La nuit tombée.

et aux secrets des plantes médicinales. comme Phœnix. et même la médecine et la chirurgie. Les héros de Troie Achille et Patrocle Quand la mère d'Achille. 1231) De là vient le fait que Chiron soit mi-homme. la médecine. ces animaux. Disciples Grâce à son savoir. de Jason et d'Achille à qui il enseigna les arts de la musique et de la guerre. Chiron fut le maître d'Asclépios. La concubine de ce dernier l'avait accusé faussement d'avoir voulu la violenter. vers 500 av. Chiron devint un excellent précepteur qui enseigna ce qu'il savait à de nombreux héros. un être monstrueux. et à manier toutes les armes. 63 . de la moelle de louves et d'ours afin qu'il acquière la force de Pélée confie Achille à Chiron. selon Homère. Pelée amena son fils auprès de Chiron qui le reçut comme son disciple et le nourrit avec les entrailles de lions et de sangliers. les ours. Devenu plus grand.-C. J. Grâce à ses connaissances du monde naturel et ses bonnes relations avec les hommes. « le plus juste des centaures »[3]. puis lui donna une éducation morale basée sur la justice. la cynégétique. êtres frustes et cruels. de nombreux autres héros furent aussi ses disciples. Chiron lui rendit la vue et fit de lui le roi des Dolopes en Thessalie. Il est considéré comme l'aîné des centaures mais il se distinguait d'eux tant par son origine (car ceux-ci étaient nés d'Ixion et d'une nuée) que par son caractère : à l'opposé des centaures. plus tard. en Thessalie. Argonautiques (2. le fils qu'il avait eu avec elle. il en avait retiré l'art de guérir.Chiron (mythologie) de Pélagie. elle donna naissance à Chiron. Chiron fit d'Achille l'exemple même du « héros parfait ». la résistance aux passions. mère de Pélée. Aussi est-il naturel que Pélée lui ait confié l'éducation d'Achille. progéniture d'un amant à la forme instable[2] » — Apollonios de Rhodes. Il est considéré comme une divinité mineure car il s'était vu offrir l'immortalité. C'est un héros civilisateur et. Versé dans la connaissance des plantes. Il l'initia également à la musique. Il vivait dans une grotte sur le mont Pélion. il le protégea contre la brutalité des centaures du mont Pélion et. les tigres. Artémis et Apollon lui avaient enseigné la chasse. et la modération. le roi béotien. Là. mi-cheval. Certaines personnes ont aidé Chiron dans sa tâche d'éducateur. qui fut conduit par Pélée après que son père lui eut crevé les yeux. à la médecine. C'est lui qui éleva Pélée. la musique et la divination. physique et intellectuelle de haut niveau. à passer au milieu des fleuves au plus fort du courant. Sa vie en pleine nature sauvage lui permit d'acquérir de grandes connaissances du monde des animaux et de l'art de la chasse. mi-cheval et mi-divin. il lui apprend ainsi à maîtriser les sangliers. Il épousa Chariclo qui lui donna Endéis. et ait l'apparence d'un centaure. Chiron était réputé pour sa sagesse et sa science. Chiron offre à Achille une éducation Musée national archéologique d'Athènes. lui donna des conseils sur la façon de séduire Thétis. fils d'Amyntor. Thétis quitta son foyer familial pour retourner vivre chez les néréides. les lions sans armes et à marcher sur la glace.

Chiron (mythologie)

Pélée, père d'Achille et fils de Pélias connaissait Chiron pour avoir un jour été
secouru par lui :
Pour avoir tué accidentellement Eurytion lors d'une partie de chasse, il est exilé à
la cour du roi Acaste et purifié. Astydamie, épouse d'Acaste, tombe amoureuse
de lui, et comme il la repoussait, elle imagina un stratagème pour se venger de
lui, accusant Pélée d'avoir tenté de la violer. Acaste ne voulut pas tuer l'homme
qu'il avait purifié, et l'emmena chasser sur le mont Pélion où, après une longue
marche, profitant d'un repos de Pélée, Acaste l'abandonna et cacha son épée. À
son réveil, Pélée parti à la recherche de son épée fut capturé par les Centaures. Il
aurait péri s'il n'avait pas été sauvé par Chiron, qui retrouva et reforgea
également son épée. Chiron arrangea le mariage de Pélée avec Thétis, et confia à
Pélée comment vaincre la Néréide Thétis qui avait le pouvoir de changer de
forme, et n'épouserait que celui qui arriverait à la dompter[4].

64

Un vase représentant Chiron et
Achille.

Lorsque Thétis épouse Pélée, il reçoit en cadeau de Chiron une lance fabriquée par ses soins, dont hérite Achille
avant de partir à la guerre de Troie[5]. Cette lance, faite pour la main d'Achille et qu'il est le seul à pouvoir brandir,
est celle qu'il utilisera pour guérir Télèphe en enlevant la rouille.
Le père de Patrocle laissa son enfant à la caverne de Chiron, afin qu'il étudie, pas à pas, avec Achille, l'art de la
harpe, et apprenne à manier la lance et à chevaucher sur le dos de Chiron, la médecine, etc.
Palamède
Palamède, fils de Nauplios et de Clyméné la crétoise, est l'inventeur de quelques caractères de langue grecque, des
nombres, de la monnaie, des jeux de dés, d'osselets, et du jeu de dames qu'il inventa pour distraire les soldats grecs
pendant leur long siège de la ville de Troie.
Énée
Énée est un guerrier valeureux qui affronta les Grecs pendant la guerre de Troie. Il faillit d'être tué par Achille mais
Poséidon le sauva. Énée assista à la destruction de la ville de Troie, regroupa les survivants troyens et gagna avec
eux l'Hespérie.
Aristée et Actéon
Actéon fut élevé par Chiron pour devenir un grand chasseur, et sa mort l'a rendu célèbre : changé en cerf par
Artémis, il fut dévoré par ses propres chiens. Ceux-ci, ignorant ce qu'ils avaient fait, revinrent à la caverne de Chiron
en attendant leur maître et le centaure façonna une petite statue d'Actéon pour apaiser leur douleur.
Selon certains, les Heures et Chiron enseignèrent à Aristée les arts de la guérison, de la fabrication des fromages et
de la prophétie. Aristée découvrit le miel et les olives. Après la mort de son fils Actéon, il émigra en Sardaigne.

Chiron (mythologie)
Jason et Médos
Éson confia son fils Jason au centaure Chiron au moment où il était destitué par le roi Pélias. Jason devint le
capitaine des Argonautes.
Médos est l'homme qui a donné son nom au pays de Médie. Il était le fils de Médée par Égée. Médos mourut durant
une campagne militaire en Inde.
Un demi-dieu: Asclépios
Le grand savoir d'Asclepios en médecine est issu de l'enseignement de Chiron. Apollon tua la mère d'Asclepios,
Coronis, alors qu'elle était enceinte mais il sauva l'enfant, pour l'amener à Chiron qui l'éleva et lui enseigna les arts
de la guérison et la chasse. En matière de guérison, il fut un élève brillant, trop pour son propre bien. Il finit par
découvrir la Panacée, un médicament tellement efficace qu'il lui permettait de réveiller les morts. Hadès, voyant son
royaume se dépeupler est allé se plaindre à Zeus qui foudroya le médecin.
Autres disciples
De plus, Chiron a également participé à l'éducation de Céphale, des Dioscures,
d'Héraclès, d'Iphiclès et d’Ulysse.

Mort
La mort de Chiron fait partie d'un épisode connu sous le nom de
Centauromachie. Chiron avait été l'hôte d'Héraclès qui l'aimait et l'estimait, il se
rallia donc à ce héros dans sa lutte contre les centaures. C'est au cours de ce
L'éducation d'Achille par Donato
Creti, 1714 (Musei Civici d'Arte
combat qu'Héraclès le blessa par mégarde d'une flèche qui l'atteignit au genou. Il
Antica, Bologna)
tenta d'appliquer un onguent sur la plaie, mais les blessures causées par ces
flèches n'étaient pas guérissables : Héraclès avait trempé les pointes de ses
flèches dans le sang de l'Hydre de Lerne, poison incurable. Trouvant ces douleurs intolérables, Chiron, bien
qu'immortel, demanda la mort aux dieux. Ceux-ci la lui accordèrent après qu'il eut légué son immortalité à
Prométhée. Zeus fit de Chiron la constellation du Centaure, ou du Sagittaire selon les sources,. Pélée fut très affecté
par la mort de Chiron, il pleura des jours durant en se rappelant les mains aimantes et des baisers qu'il échangeait
avec lui, et hurla « Je vous en prie, ne me quittez pas, cher père ! Le neuvième jour est arrivé lorsque vous, le juste
Chiron fut placé au milieu des étoiles[6] ».

Représentation dans les arts
Dans la peinture sur vase athénienne, Chiron était représenté avec le corps d'un homme, de la tête aux pieds, vêtus
d'une tunique et de bottes, avec un corps de cheval à partir de la croupe. Cette image reflète probablement son
apparition dans le théâtre grec, où les limitations sur les costumes réduisaient quelque peu sa forme centaurine. Les
autres centaures, qui ne figurent pas dans le théâtre athénien, sont dépeints entièrement dévêtus, avec des formes
équines sous la taille.

Mentions ultérieures
Chiron est une figure mémorable du chant XII de l’Enfer de Dante : il apparaît avec deux autres centaures, tirant des
flèches. Ce chant est d'ailleurs nommé, d'un commun accord, chant des centaures. Plus récemment, le roman de
Robert Belfiore, Loup et le cristal d'érax, met en scène Chiron, ainsi que la série de roman Percy Jackson (Rick
Riordan).

65

Chiron (mythologie)

Notes et références
[1]
[2]
[3]
[4]
[5]
[6]

(1. 8 - 9)
, II, 1231.
Homère, Iliade XI, 832.
Dans d'autres versions de la légende, c'est Protée qui aide Pélée
: Chant XVI, 140-144, et XIX, 390
5. 379 ff

Annexes
Articles connexes
• Centaure
• Herbe à Chiron

Liens externes
• Le mythe des Centaures : Chiron (http://www.mediterranees.net/mythes/centaures/chiron.html)
• (en) Chiron (http://www.theoi.com/Georgikos/KentaurosKheiron.html) sur Theoi.com (http://www.theoi.
com/)

Bibliographie
Anciens
• Apollonius de Rhodes - Argonautiques, II, 1231-1241
• Diodore de Sicile, Bibliothèque historique [détail des éditions] [ lire en ligne (http://remacle.org/bloodwolf/historiens/
diodore/index.htm)] IV, 12
• Hygin, Fables [détail des éditions] [(la)  lire en ligne (http://www.fh-augsburg.de/~harsch/Chronologia/Lspost02/
Hyginus/hyg_fcap.html)], 138
• Pindare, Odes [détail des éditions] [ lire en ligne (http://remacle.org/bloodwolf/poetes/falc/pindare/notice.htm)]
(Pythiques, III, IV, IX, Néméennes, III, IV)
• Apollodore, Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne (http://ugo.bratelli.free.fr/Apollodore/DetailsLivres.
htm)] II, 5, 4, III, 10, 3
• Ovide, Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne (http://bcs.fltr.ucl.ac.be/METAM/Met00-Intro.html)] II,
633
• Ovide, Fastes [détail des éditions] [ lire en ligne (http://bcs.fltr.ucl.ac.be/FASTAM/F0-Intro.html)] V, 379
Modernes
• Maurice de Guérin, Le Centaure, 1840
• Leconte de Lisle, Poèmes antiques - Khirôn, 1852



Portail du monde équestre
Portail de la mythologie grecque
Portail de la mythologie romaine
Portail des créatures et animaux légendaires

66

• • • Portail du monde équestre Portail de la mythologie grecque Portail des créatures et animaux légendaires 67 .). 295 et suiv. merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références ». 33. Bibliothèque historique [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (IV. Eurytion est un centaure. Selon une autre version ils furent tués par son époux Méléagre. roi des Lapithes. ils se firent transperçer par les flèches d'Artémis. 2). 1). Son inconduite lors de la célébration du mariage de Pirithoos. Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (III. Cet article est une ébauche concernant la mythologie grecque. • • • Portail du monde équestre Portail de la mythologie grecque Portail des créatures et animaux légendaires Hyléos et Rhoécos Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2009). • Élien. Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici.Eurytion (centaure) Eurytion (centaure) Pour les articles homonymes. Sources • Apollodore. voir Eurytion. Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (II. 9. Histoires variées [ lire en ligne [2]] (XIII. [1] • Hygin. 1). Hyléos et Rhoécos (en grec ancien Ὑλαῖος καὶ Ῥοῖκός / Hylaĩos kaì Rhoĩkos) sont deux centaures qui tentèrent d'abuser de la vierge chasseresse Atalante . Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants. (Modifier l'article [1] ) Dans la mythologie grecque. Odyssée [détail des éditions] [ lire en ligne [5]] (XXI. Sources • Apollodore. 4). 5. • Homère. déclencha la guerre entre les centaures et les Lapithes. Dans la mythologie grecque. Fables [détail des éditions] [(la)  lire en ligne ] (XXXIII). • Diodore de Sicile.

Hyléos et Rhoécos

Références
[1] http:/ / fr. wikipedia. org/ w/ index. php?title=Hyl%C3%A9os_et_Rho%C3%A9cos& action=edit
[2] http:/ / remacle. org/ bloodwolf/ historiens/ elien/ table. htm

Nessos
Pour les articles homonymes, voir Nessus.
Dans la mythologie grecque, Nessos ou Nessus (en
grec ancien Νέσσος / Nessos, en latin Nessus) est un
centaure, issu comme la plupart de ses congénères de
l'union d'Ixion et Néphélé.

Mythe
Valerius Flaccus cite « le noir Nessus » parmi les
centaures combattant les Lapithes, mais il le décrit
prenant la fuite.
Après la mort de Chiron et la dispersion des centaures,
il se fixe sur les bords du fleuve Événos où, selon
Apollodore (II, 7, 6) et Diodore, il vit en faisant payer
la traversée aux voyageurs.
Mais il est surtout connu pour son affrontement avec
Héraclès : alors que le héros, accompagné de sa femme
Déjanire, cherche à traverser l'Événos, Nessos lui
propose de se charger de Déjanire. Héraclès accepte,
Héraclès combattant Nessos, amphore attique à figures noires,
mais ayant traversé le fleuve, il entend les cris de sa
v. 620-610 av. J.-C., Musée national archéologique d'Athènes (Inv.
1002)
femme dont Nessos essaie d'abuser sur l'autre rive. Il
décoche alors une de ses flèches enduites du poison de
l'hydre de Lerne sur le centaure. Selon la version la plus populaire, rapportée par Ovide (Métamorphoses, IX,
130-133) :
« (…) Nessus avec effort retire [la flèche]. Le sang jaillit de sa double blessure, et se mêle aux poisons
de l'hydre dont le dard est souillé : « Ah ! du moins, dit-il en lui-même, ne mourons pas sans vengeance !
» Et il donne à Déjanire sa tunique ensanglantée, comme un don précieux qui peut fixer le cœur de son
époux. »
(trad. G.T. Villenave, Paris, 1806.)
Les conséquences de cet épisode sont décrites notamment dans les Trachiniennes de Sophocle : Déjanire, jalouse de
l'amour de son mari pour Iole, décide de lui envoyer la tunique qui doit le rendre fidèle. Mais dès l'instant où il revêt
la tunique, Héraclès sent sa peau le brûler sous l'effet du poison. Apprenant son erreur, Déjanire se suicide et
Héraclès, ne pouvant supporter la douleur, fait dresser un bûcher sur le mont Œta où il meurt incinéré.
Le terme « tunique de Nessos » est parfois utilisé en référence à cette légende pour désigner un cadeau
empoisonné[1].

68

Nessos

69

Sources




Apollodore, Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (II, 5, 4 ; II, 7, 6).
Diodore de Sicile, Bibliothèque historique [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (IV, 36, 3-5).
Ovide, Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (IX, 98-133).
Sophocle, Les Trachiniennes [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (passim).
Valerius Flaccus, Argonautiques [détail des éditions] [ lire en ligne [3]] (I, 147).

Notes
[1] Ainsi, lors des débats à l'Assemblée Nationale le , le député Jean Mallot compara le ministre Xavier Bertrand à Héraclès en faisant référence à
ce mythe. Voir .
[2] http:/ / remacle. org/ bloodwolf/ tragediens/ sophocle/ Trachiniennes. htm
[3] http:/ / bcs. fltr. ucl. ac. be/ VALFLA/ VFIntro. html

• Liste d'objets légendaires


Portail de la mythologie grecque
Portail du monde équestre
Portail des créatures et animaux légendaires

Pholos
Pour les articles homonymes, voir Pholus.
Dans la mythologie grecque, Pholos ou Pholus
(en grec ancien Φόλος / Phólos) est un Centaure,
fils de Silène et d'une hamadryade. Sa légende
est associée à celle d'Héraclès.
Héraclès, allant à la chasse du sanglier
d'Érymanthe, logea chez Pholos, qui le reçut très
bien, et le traita de même. Au milieu du festin,
Héraclès voulut entamer un muid de vin qui
appartenait aux autres Centaures, mais que
Dionysos ne leur avait donné qu'à la condition
d'en régaler Héraclès quand il passerait chez eux
; ceux-ci le lui refusèrent, et une lutte vive
s'engagea. Le héros les écarta à coups de flèches
(empoisonnées du sang de l'hydre de Lerne), et
en tua plusieurs de sa massue.

Héraclès, Pholos et les centaures, skyphos à figures noires, v. 580 av. J.-C.,
musée du Louvre (L 63)

Pholos ne prit aucune part à ce combat et se contenta de rendre aux morts les devoirs de la sépulture. Par malheur, il
laissa tomber une flèche qu'il avait arraché au corps d'un des Centaures et se blessa à un membre inférieur. Comme la
flêche était empoisonnée, il mourut quelques jours après. Héraclès lui fit de magnifiques funérailles, et l'enterra sur
la montagne appelée depuis mont Pholoé, du nom de Pholos.
Selon certaines sources, la constellation du Sagittaire serait Pholos, bien que d'autres l'associent plutôt à Chiron ou
parfois à Crotos.

Pholos

70

Bibliographie
• Pierre Commelin, Mythologie grecque et romaine [détail des éditions] [ lire en ligne [1]].


Portail du monde équestre
Portail de la mythologie grecque
Portail des créatures et animaux légendaires

Références
[1] http:/ / classiques. uqac. ca/ classiques/ commelin_pierre/ mythologie/ mythologie_greco_rom. pdf

il ne peut que répondre « Personne » ce qui autorise ses interlocuteurs à abandonner le géant à son triste sort. une fois à l'abri sur son vaisseau. le Cyclope sort ses moutons pour les mener au pâturage. mais au creux de sa caverne. littéralement « qui parle beaucoup. . Ainsi. Ulysse part avec un groupe de douze hommes et ils s'aventurent dans une large grotte. ces Cyclopes ne pratiquent pas l'agriculture. 650 av. c'est qu'ils sont dans l'antre de Polyphème qui les enferme dans la grotte. amphore proto-attique. bien que par précaution il touche le dos de ses moutons pour vérifier que les hommes ne s'évadent pas par ce moyen. Ulysse proclame sa véritable identité : il est « le fils de Laërte.-C. dicte sa loi à ses enfants et femmes. l'homme d'Ithaque. vivant Ulysse et ses compagnons aveuglant Polyphème. 112-115) Ces êtres « sans foi ni lois » sont aussi d'horribles anthropophages[2]. Ulysse accroche ses hommes ainsi que lui-même sous les moutons de Polyphème. pas d'assemblée qui juge ou délibère . musée d'Éleusis. lorsque. chant IX. Ce qu'ils ne savent pas.. les hommes sont transportés hors de la caverne. J. » (Homère. lorsqu'on lui demande qui l'a rendu aveugle. une terre sans nom qu'Homère désigne seulement par le peuple qui l'habite. Ulysse et ses hommes utilisent un pieu durci au feu et crèvent l'œil du géant. voir Polyphème (homonymie).71 Cyclopes Polyphème Pour les articles homonymes. ils se servent et festoient. Ulysse lui donne une barrique d'un vin très fort et non coupé. Une fois le géant endormi. le vin offert par le prêtre des Cicones[3]. bavard » ou « très renommé ») est un cyclope. Dans la mythologie grecque. sans s'occuper d'autrui. chacun. Y trouvant une abondance de nourriture. mangeurs de fromages et grands consommateurs de viande. de ce que la nature leur procure . comme à son habitude. Quand Polyphème demande son nom à Ulysse. mais vivent en formations familiales : « Chez eux. Polyphème (en grec ancien Πολύφημος / Polúphêmos. Plus tard. ce dernier lui répond s'appeler « Personne » [4]. v. L'Odyssée. Ils n'ont aucune organisation politique. Confiants dans les dieux immortels. Mais dans une ultime raillerie. Le lendemain matin. profitant de l'occasion pour en dévorer plusieurs. Ulysse et ses compagnons mettent pied à terre au « pays des Cyclopes ». Afin de rendre Polyphème moins alerte. ce sont des pasteurs. il ne peut les voir. fils de Poséidon et de la muse Thoosa. Comme Polyphème est désormais aveugle. Mythe La rencontre avec Ulysse Polyphème apparaît pour la première fois au chant IX de l’Odyssée[1]. Mais Ulysse prépare un plan pour s'échapper. Ulysse[5] ».

Polyphème et Galatée Article détaillé : Galatée (Néréide). Polyphème. Barbu et hirsute. une Néréide . tue son rival en l'écrasant sous un rocher. « les Cyclopum Scopuli des Anciens ». à l'Etna : comme le volcan. nymphe de la mer . éructe et projecte des blocs de roche au loin[11]. les Grecs situaient le pays des Cyclopes en Sicile. plus tardif et sans rapport avec celui d'Homère. et se consumant d'amour pour « la blanche Galatée plus délicate que l'agneau ». et port naturel au mouillage aisé. et en brodant autour de ce thème les amours de Galatée et du jeune Acis. connaissances qui reflètent leur représentation des mers et des terres occidentales[8] . Polyphème tombe dans le sommeil après une éruption. comme le fait Thucydide : « Les plus anciens que la tradition connaisse comme ayant habité une partie de la Sicile sont les Cyclopes[7] ». sans amarre et sans manœuvres toujours longues et délicates[9]. coteaux pour des vignobles. Galatée change alors le sang d'Acis en une rivière portant son nom en Sicile. face à la mer. il est rapporté d'abord dans l’Idylle XI intitulée « Le Cyclope » du poète grec Théocrite : originaire de Sicile. Théocrite évoque le rude Polyphème.. au pied de l'Etna.Polyphème 72 Cet épisode semble être l'une des raisons de l'acharnement de Poséidon contre Ulysse. . et dans ses réveils terribles. Cette première hypothèse permet d'assimiler le Cyclope Polyphème à un volcan à l'œil rond. mais en développant longuement ce que le poète grec avait dit en une pièce brève. On voit l'image du géant anthropophage qu'est Polyphème évoluer profondément dans la littérature des siècles ultérieurs : deux poètes nous ont livré un autre épisode retraçant les amours de Polyphème et de Galatée. face aux quatre îlots des Faraglioni. assis sur le rivage. Galatée et Polyphème. J. mais celle-ci lui préfère le berger sicilien Acis. Face au « pays des Cyclopes » Ulysse et son escadre débarquent sur une île inhabitée et de surcroît riche en ressources : terres fertiles. fresque romaine de la Maison de la Vieille Chasse à Pompéi. Ovide suit son modèle Théocrite. Les toponymes figurant sur toutes les cartes marines et les données des Instructions nautiques[10] situent le pays des Cyclopes sur les pentes de l'Etna. qu'il appelle « le Cyclope de chez nous ».C. source d'eau limpide. Dans les Métamorphoses[6]. Mais l'historien ne faisait ainsi que reprendre les connaissances transmises par les navigateurs grecs depuis les premières expéditions coloniales au VIIIe siècle av. les ayant surpris ensemble. Musée archéologique national de Naples Localisations du pays des Cyclopes Dès l'Antiquité. Polyphème aspire à l'amour de Galatée. Hellénistes et érudits ont donc cherché à localiser le pays des Cyclopes. le géant amoureux apparaît quelque peu ridicule mais encore touchant. prairies pour l'élevage. Tout ce développement du poème semble conçu pour suggérer que cette île offre tous les avantages possibles pour des marchands en quête de comptoirs.

P. 73 . Esedra. Ulysse found. appelée par erreur « Grotte de Séjan ». Paris. sur un poème d'Albert Samain. s'appuyant sur une brève indication de Thucydide[12]. Padova. lancent des expéditions coloniales vers les terres d'Occident. L'invention mythologique et cosmographique dans l'Odyssée. Le Périple d'Ulysse. Hodder and Stoughton. œuvre qui obtient le prix du Concours musical de la ville de Paris en 1921. Aucune de ces trois hypothèses n'est formellement établie. L'une de ces cavernes. IX. Les Fictions d'Homère. là où se trouvent l'île de Nisida et. Ulysse peut ainsi fuir le pays des cyclopes avec ses marins. 292-293. Bibliographie • Jean Cuisenier. est très impressionnante. Un jeu de mot permet d'éviter le renfort des autres cyclopes. I percorsi occidentali della legenda.F. aujourd'hui Marettimo. IX.U. IX. pourrait être. [7] La Guerre du Péloponnèse. London. 750 à 897. Ernle Bradford[14] opte pour l'archipel des Égades. livre VI. 105 et suiv. creusée de cavernes. et qui est créée à l'Opéra Comique en 1922. 1988 • (en) Ernle Bradford. 3 à 41. [8] Lorenzo Braccesi. IX. Sur cette dernière île se trouve la L'archipel des îles Égades. [10] Instructions nautiques n° 721 p. particulièrement vaste. par sa narration. 1963 Notes [1] [2] [3] [4] . tel que les Grecs le connaissaient au VIIe et VIe siècles. étant attaqué par « personne ». [5] Odyssée. Grotta dei Genovesi. II. sans qu'aucune des deux formules ne puisse conserver l'ambiguïté grammaticale initiale. J. Grecita di Frontiera.Polyphème Victor Bérard quant à lui. Armand Colin. le texte français ne pourra que se contenter d'un « Personne ne me tue » négatif ou « Personne me tue » affirmatif ou familier. selon l'helléniste. de Chalkis et d'Aulis dès le VIIIe siècle av. IX. situe le pays des Cyclopes au nord de Naples. dans les falaises du Pausilippe. Le jeu de mots ne fonctionne pas tout à fait correctement dans une traduction française : alors que le texte grec fait dire de manière grammaticalement correcte et sémantiquement ambiguë à Polyphème « Οὖτις με κτείνει / Oûtis me kteínei » (mot à mot « Personne me tue » ou « Personne ne me tue » puisque la langue grecque n'a pas besoin d'une seconde négation). 125 à 141. Odyssée. sur ce sujet. 1994. les vestiges de l'ancienne cité d'Érix (Érice) attestent une présence grecque très ancienne. Favignana et Levanzo. 2003 (ISBN 9-782213-615943) • Victor Bérard. Paris. « Personne » (« Οὖτις / Oûtis » en grec ancien) est le nom par lequel le cyclope Polyphème désigne Ulysse qui lui a crevé l'œil. qui croient alors leur congénère devenu fou. l'antre de Polyphème[13]. de nombreuses grottes ayant servi d'habitations troglodytiques jusqu'au XXe siècle. se trouve donc enveloppée dans l'épisode d'Ulysse et de Polyphème[15]. Fayard. L'île montagneuse de Marettimo en particulier. Odyssée. et enrichissent le mythe archaïque de leurs propres expériences maritimes . XIII.C. Toute une représentation du monde méditerranéen et de ses confins. 252. 502-505. l'auteur de l'Odyssée donne à cette matière épique ainsi enrichie sa forme achevée. Postérité du mythe Le compositeur français Jean Cras. Il existe en revanche une certitude : des navigateurs grecs venus d'Eubée. habitée au paléolithique et au néolithique. En face. Enfin. Paris. écrira son ultime drame lyrique en quatre actes et cinq tableaux. 1. Nausicaa et le Retour d'Ulysse. [6] . 195-196. [9] Odyssée. 1929 • Alain Ballabriga.

Il alla retrouver Polyphème sur l’Etna et il lui prédit qu’Ulysse lui crèverait son unique œil. 770 • • Portail de la mythologie grecque Portail des créatures et animaux légendaires . 45. Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants. Télémos avait le don de lire l’avenir. Télémos le quitta et il vieillit au milieu des cyclopes en leur annonçant leur avenir. Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne [4]]. Dans la mythologie grecque. Télémos ou Télémus (en grec ancien Τήλεμος / Tếlemos) est un cyclope. « la Kymé chalcidienne du pays des Opiques ».Polyphème 74 [11] Odyssée. Polyphème ne lui accorda aucun crédit. Sources Ovide. tandis qu'il y a quatre îlots escarpés dans les Faraglioni. IX. p. (VI. On le dit aussi parfois fils d'Eurymidès qui lui aurait transmis son don. On observera cependant que Polyphème lance deux blocs de roche contre les vaisseaux d'Ulysse. Télémos Cet article est une ébauche concernant la mythologie grecque. cit. 480-486. [14] op. XIII. [13] Victor Bérard. 165 à 189. IV. [12] Dans La Guerre du Péloponnèse. p. [15] . 213 à 226.cit. 5) Thucydide évoque Cumes. fils de Protée et Psamathée. op.

elle y fut suspendue par Apollon en forme d'outre. où sont les sources du Méandre et celles d'une autre rivière qui n'est pas moins grande que le Méandre. 75. est un satyre phrygien. œuvre romaine de l'époque impériale (Ier–IIe siècle) Le concours entre Apollon et Marsyas. après que ce dieu l'eut écorché. un instrument à Le concours entre Apollon et Marsyas. 2). maître de la lyre. et que l'on appelle Catarractès. • Hérodote. Sources • Apollodore. d'où coule une rivière. qui prendra le nom du satyre. Histoires [détail des éditions] [ lire en ligne [3]] (VII. bourdon doté d'anches). Marsyas au supplice. Bibliothèque historique [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (III. Pour punir Marsyas de sa démesure (ὓϐρις / hubris. Dans la mythologie grecque. IVe siècle av. Fables [détail des éditions] [(la)  lire en ligne [1]] (CLXV). l'Archer le fait écorcher.75 Satyres Marsyas Pour les articles homonymes. Marsyas (en grec ancien Μαρσύας / Marsýas). . à ce que disent les Phrygiens. 59 . Ils traversèrent ce pays et arrivèrent à Célènes. mais elle le jette dès qu'elle s'aperçoit qu'en jouer déforme son visage (Alcibiade lui fera le même reproche). selon Ovide. Les Muses déclarent Apollon vainqueur. qui font d'Olympos un simple disciple) et d'Hyagnis. Un concours comparable eut lieu.-C. Il finit par défier Apollon. Les traditions phrygiennes lui attribuent l'invention de la musique et divers chants religieux en l'honneur de Cybèle[1]. Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (I. Pour avoir tranché en faveur de Marsyas. est un sujet favori des artistes antiques. fils d'Olympos (ou d'Œagre selon certaines versions. • Diodore de Sicile. V. entre Apollon et Pan. Le concours est présidé par les Muses et le roi Midas. Base de Mantinée. J. Platon fait également référence à la légende de Marsyas changé en outre dans l'Euthydème[2] Le Marsyas se jette dans le Méandre. œuvre de l'atelier de Praxitèle. voir Marsyas (homonymie). Mythe Athéna invente l'aulos (αυλός / aulós. 3). • Hygin. 4. et jette sa dépouille dans une grotte. Marsyas le ramasse et devient rapidement un musicien expert. le roi Midas reçoit pour sa part une paire d'oreilles d'âne. fait d'avoir défié un dieu). 26). symbole de la lutte entre les influences apolliniennes et dionysiennes de l'homme. On voit dans la citadelle la peau du Silène Marsyas .

sorte de satyre qui accompagne le demi-dieu Silène. 382–400). htm http:/ / bcs. 342p. 695–709). demi-dieu. • Silène. Fastes [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (VI. à propos de saint Georges de Lydda . 7 . 30. • Pausanias. ucl. Notes et Références [1] [2] [3] [4] Contes et légendes de Grèce et de Rome. 9). Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (VI. Description de la Grèce [détail des éditions] [ lire en ligne [5]] (II. html Silène Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. • Silène. macaque de l'Inde méridionale. X. org/ bloodwolf/ historiens/ herodote/ index.Marsyas 76 • Ovide. be/ FASTAM/ F0-Intro. père adoptif et précepteur de Dionysos. Toponymie • Silcha (ou Silène) ville antique citée par Jacques de Voragine dans La Légende dorée. ac. __DISAMBIG__ Mythologie grecque • Silène. papillon de la famille des nymphalidés. Editions du Chêne. (ISBN 978-2842776732) 285c http:/ / remacle. Faune • Silène. Flore • Silène. 2006. plante de la famille des Caryophyllacées. fltr.

musée du Louvre • le baron Jean de Witte. • J. v. Paris. be/ books?id=94JbAAAAQAAJ& printsec=frontcover& dq=inauthor:%22Jean+ De+ Witte%22& hl=fr& ei=rNRrTqT5AdHpOdCWsdEF& sa=X& oi=book_result& ct=result& redir_esc=y#v=onepage& q& f=false . voir Géryon (homonymie). dans Dialogue d'Histoire ancienne no 8 (1982). Institut d'archéologie de Rome. Les Belles Lettres. six bras et trois corps joints à la taille. 105-113 : « Héraklès et les bœufs de Géryon »). Bibliographie • C. Jourdain-Annequin. p. 1979 (pp..-C. Géryon vivait à l'extrémité occidentale du monde. Références [1] http:/ / www. Mythologie et géographie. J.77 Enfants de Chrysaor Géryon Pour les articles homonymes. 227-282 [ [1] lire en ligne ]. il fut tué par Héraclès qui put ainsi s'emparer de son troupeau de bœufs et accomplir le dixième de ses travaux. Mythe et histoire ». Académie Royale de Belgique. amphore attique à figures noires. Géryon (en grec ancien Γηρυών / Gêruốn ou Γηρυόνης / Gêruónês) est le fils de Chrysaor et de Callirrhoé. google. persee. Combat d'Héraclès et Géryon. Ramin. 540 av. Doté de trois têtes. « Héraclès en Occident. fr/ web/ revues/ home/ prescript/ article/ dha_0755-7256_1982_num_8_1_1588 [2] http:/ / books. Etude du mythe de Géryon [2] .

caquetantes. sur la côte du Péloponnèse. Selon Hésiode. les chevaux des Dioscures. Elles sont trois (ou plus selon les traditions) : Aello (Bourrasque) est parfois nommée Nicothoé (Pieds rapides). par opposition avec les vents plus doux. Ocypète (Vole-vite) et Podarge (Pieds légers) qui est parfois nommée Céléno (Obscure). dans la mer d'Ionie. Podargé. Description Ce sont des divinités de la dévastation et de la vengeance divine. visages de fillettes et des serres d'oiseau de proie. qui sont assimilés à des chevaux dociles. . qui avait pris la forme d'une jument et de cette union naquit les célèbres chevaux immortels Xanthe et Balios qui seront offerts à Achille ainsi que Phlogéos et Harpagos. Elles habitaient les îles Strophades. « Chiennes de Zeus ». Homère en fait aussi des déesses des tempêtes. Virgile les situera à l'entrée des Enfers avec les autres monstres. elles volent les âmes et les enfants : c'est ainsi que les Pandarides furent données comme esclaves aux Érinyes. ne laissant que leurs excréments. Dans la mythologie grecque ou romaine. Virgile leur donne des (1642). elles dévorent tout sur leur passage. elles ont Portrait de Harpie par Jean-Baptiste Coriolan un corps ailé d'oiseau et une tête de femme. les Harpies ou Harpyes (en grec ancien Ἅρπυιαι / Hárpuiai) sont les filles de Thaumas et de l'océanide Électre alors que certaines traditions en font plutôt les filles de Typhon.78 Créatures marines Harpies Pour les articles homonymes. voir Harpie. Plus rapides que le vent. Plus tard. invulnérables. On raconte aussi que Zéphyr s'unit à une des Harpyes. semblables à des cavales sauvages.

en Crète. Odyssée. ce qui provoque la réflexion de Iule. qui avaient élevé les filles de Pandaros depuis sa mort. voici notre patrie[1]. nécessaire]. Le roi accueillit les Argonautes.61-78) Dans la quête de la toison d'or Les harpies tourmentant des damnés du 7e Cercle des Enfers (suicidés changés en arbres) devant Dante et Virgile. pourraient chasser les Harpyes. Héra et Athéna. On racontait que même les dieux n'étaient pas à l'abri de leurs méfaits puisque Aphrodite. puis les pria de l'aider. car il avait découvert certains secrets concernant la race humaine. le roi Phinée. en firent les frais. sachant que deux d'entre eux. Calaïs et Zétès. XX. Le dieu l'avait rendu aveugle. dès que les Harpyes arrivèrent. Selon la version la plus courante. Profitant de l'absence des déesses qui étaient allées sur l'Olympe discuter du mariage des jeunes filles. v. (Homère. » . Iris (qui était la sœur des Harpyes) leur apparut et leur demanda d'abandonner leur poursuite sur l'ordre de Zeus car elles participaient à l'ordre divin. le fils d'Énée : « Hé. En Thrace. Quelque temps plus tard. dans les Strophades qui lui prédit que les Troyens n'atteindraient leur nouvelle patrie que lorsque la faim les obligerait à manger leurs tables. alors qu'Énée et ses compagnons se trouvent à l'embouchure du Tibre on leur sert la nourriture sur des galettes qu'ils mangent aussi. Dans l’Énéide Dans l'épopée romaine l’Énéide de Virgile. Celaeno. possédait des dons de prophétie . Alors Énée se souvient de la prédiction de Celaeno et laisse éclater sa joie : « Salut. les fils de Borée les pourchassèrent jusqu'en Acarnanie. îles de la mer Ionienne où. Énée rencontre une Harpye. les informa de l'avenir du voyage. Illustration de la Divine Comédie probablement par Gustave Doré. En contrepartie les Harpyes laisseraient désormais Phinée en paix. Calaïs et Zétès. pourchassèrent les Harpyes jusqu'aux Strophades. Un banquet fut préparé et. ses beaux-frères ailés. ô fidèles Pénates de Troie. La fin de la légende diffère selon les auteurs. Voici notre demeure. mais Zeus lui avait envoyé les Harpyes. terre promise par les destins.Harpies 79 Rôle dans les récits mythologiques Dans l’Odyssée On rendait les Harpies responsables de toutes les disparitions[réf. elles enlevèrent leurs protégées pour les donner aux Érinyes comme servantes. Elles allèrent vivre dans une grotte du mont Dicté. L'épisode figure par exemple dans les Argonautiques d'Apollonios de Rhodes. et les Harpyes venaient saisir les mets déposés sur sa table ou les souiller. nous avons même mangé nos tables ! ». et salut à vous.

Odyssée [détail des éditions] [ lire en ligne (https://fr. Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne (http://bcs. • Hésiode. Don Pedro : « Voulez-vous m’envoyer au bout du monde pour votre service ? Je vais à l’instant aux antipodes sous le plus léger prétexte que vous puissiez inventer.be/virg/VirgIntro. Les harpies dans l'univers contemporain • La harpie est aussi un véritable oiseau caractérisé d'après l'animal mythique.org/bloodwolf/poetes/falc/ apollonius/vie. Sources • Apollodore. 710). XX. 234 et suiv.ac. 116 et suiv. Je cours vous chercher un cure-dent aux dernières limites de l’Asie. négocier quelque ambassade chez les Pygmées. 241 .ucl.html)] (XIII. html)] (IV.ucl. • Hygin. • Dans Beaucoup de bruit pour rien de William Shakespeare.org/wiki/La_Théogonie)] (v.htm)] (II. 2. htm)] (I.fh-augsburg.bratelli. 428). et demande au Prince. Théogonie [détail des éditions] [ lire en ligne (http://fr. un genre de dinosaures bipèdes de la famille des Ornithomimidés • Stryge • • • Portail de la mythologie grecque Portail de la mythologie Portail des créatures et animaux légendaires .html)] (XIV). « qui imite »).fr/Apollodore/DetailsLivres.wikisource. VII. Argonautiques [détail des éditions] [ lire en ligne (http://bcs.fltr.). » Notes et références [1] . VII. 212 . 61-78). Énéide [détail des éditions] [ lire en ligne (http://bcs. en se fondant sur la destruction qu’elles laissent sur leur passage et sur le fait qu’elles sont chassées par le vent du Nord[réf.ac. vous chercher un poil de la barbe du grand Cham. Argonautiques [détail des éditions] [ lire en ligne (http://remacle. Benedick approche. 267). Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne (http://ugo.Harpies 80 Interprétations dans les études mythologiques Une interprétation historicisante de la mythologie fait provenir des sauterelles. Fables [détail des éditions] [(la)  lire en ligne (http://www. • Homère. • Virgile. • Valerius Flaccus. Articles connexes • Harpymimus (latin mimus.wikisource.free. 6).fltr. 116 sqq).org/wiki/Odyssée)] (I.ac. • Le terme est souvent utilisé métaphoriquement pour désigner une méchante femme (sorcière). • Ovide.be/METAM/Met00-Intro. « semblable à ». prendre la mesure du pied du Prêtre-Jean.ucl. • Apollonios de Rhodes.de/~harsch/Chronologia/Lspost02/ Hyginus/hyg_fcap. plutôt que de soutenir un entretien de trois paroles avec cette harpie.be/VALFLA/VFIntro. nécessaire].html)] (III.fltr.

Triton est le père de Pallas et est parfois cité comme le père de Scylla par Lamia. dans la mythologie grecque. voulant rappeler les eaux du déluge de Deucalion. C'était la trompette du dieu de la mer qu'il précédait toujours en annonçant son arrivée au son de sa conque recourbée. Au pluriel. la partie inférieure celle d'un poisson à longue queue. Ainsi. un dieu marin. messager des flots. commande à Triton d'enfler sa conque. au son de laquelle les eaux se retirent. Mythe Brassard grec en or à l'effigie de Triton portant un nourrisson. les tritons sont souvent devenus les équivalents masculins des sirènes. il parait dans un char trainé par des chevaux bleus. voir Triton. J. Les poètes admettent plusieurs « tritons » avec les mêmes fonctions et la même figure. il est porté à la surface des eaux et d'autres.Triton (mythologie) 81 Triton (mythologie) Pour les articles homonymes. La partie supérieure de son corps jusqu'aux reins est celle d'un homme nageant. Poséidon. fils de Poséidon et d'Amphitrite. dans les légendes. et des tritons.-C. Selon Virgile. . Triton. Triton (en grec ancien Τρίτων / Trítôn) est. lorsque Poséidon veut apaiser la tempête qu'Héra a excitée contre Énée. selon Ovide. Les poètes attribuent à Triton un autre office que celui d'être trompette de Poséidon celui de calmer les flots et de faire cesser les tempêtes. fait ses efforts pour sauver les vaisseaux échoués. Quelquefois. 200 av. assisté de la Néréide Cymothoé.

défie Triton à un concours de trompette . Pallas fut ensuite tuée par Athéna au cours d'une dispute entre les deux déesses[12].Triton (mythologie) 82 Dieu Triton Le dieu marin Triton est né de l'union de la néréide Amphitrite. c'est sur les bords du lac Triton que Zeus ressenti les maux de tête après avoir avalé Métis[7]. Comme son père. Ce fut Triton qui s'occupa de l'éducation des deux jeunes filles. le dieu le jette à la mer pour son arrogance et sa colère. il en jouait comme d'une trompette pour calmer ou déchainer les vagues et ce son était si terrible que lorsqu'il soufflait le plus fort possible. C'est grâce au son de la conque de Triton que les eaux du déluge de Deucalion se seraient retirées. Ornement de navire représentant Triton Ovide dans les Métamorphoses décrit Triton. En tant que père de Pallas. aussi nommé Pallantias. nymphe du lac Triton[13]. ainsi que des épaules couvertes d'écailles azur et pourpres[6]. Liens avec Athéna Selon la tradition gréco-romaine. ou entre les deux Syrtes en fonction des versions[9]. l'Athéna libyenne serait la fille de Triton et de Tritonis. divinité de la mer.. Selon Pline l'Ancien. Selon la Théogonie d'Hésiode. Quand l'Argo toucha terre dans le golfe des Syrtes Mineure. Selon le mythe berbère. selon Ovide. ou Siris selon la dénomination nubienne[10]. les Géants fuyaient en s'imaginant qu'il s'agissait du rugissement d'un fauve puissant[5]. L'un d'eux. l'équipage amarra son navire au « Lac des tritons » où Triton. il vivait dans un palais d'or au fond de la mer avec ses parents[1]. le trompette d’Énée. Triton apparaît dans des mythes romains et des épopées comme fils de Neptune et de Salacia. Misène. Triton possédait un trident mais son attribut principal est une conque marine dont le son est si puissant qu'il se faisait entendre d'un bout à l'autre de la mer lorsqu'il en jouait. après quoi Athéna pris l’épiclèse Pallas. comme ayant le buste d'un homme et une longue queue de poisson. Triton est donc parent avec la déesse Athéna[11]. . Article connexe : Athéna. est situé près de la petite Syrte. Homère situe ce palais au fond des eaux de l'Égée[2] tandis que le récit des Argonautes le situe sur la côte de Libye. Dans l’Énéide. L'autre serait le Nil. fils de Poséidon. Son épiclèse Tritonia ou Tritogenia viendrait de là[8]. Article connexe : Déluge de Deucalion. la divinité locale (selon Évhémère par Diodore de Sicile[3]) les a accueillis avec un cadeau et les a guidés vers la sortie marécageuse du lac pour qu'ils retournent à la mer Méditerranée[4]. il existe plusieurs fleuves Triton. avec le dieu de la Mer Poséidon. Ces deux divinités semblent avoir des origines libyennes. Athéna sortit du crâne de Zeus peu après.

Le Roi Triton fait une apparition notable dans le film d'animation de Walt Disney. des ouïes placées derrière les oreilles. mais toujours en forme de queue de poisson. Les tritons ordinaire ont été décrits en détail par le voyageur Pausanias[14]. l'invoquèrent et il tua le triton. le poète déplore le monde moderne et ses aspirations : glimpses that would make me less forlorn qui me rendrait moins dépité Have sight of Proteus rising from the sea Avoir la vue de Protée s'élevant de la mer Or hear old Triton blow his wreathèd horn. Selon Édouard Brasey. Dans le temple de Bacchus se trouvait une statue d'un triton qui terrorisait le village. et généralement l'escorte de divinités marines. Poséidon. Lorsque Pausanias visita la ville de Triteia au Ier siècle. en Béotie. avec des constructeurs automobiles tels que Ford et son « moteur Triton » ou la camionnette triton de Mitsubishi. parfois séparées. Il décrit également la mort d'un triton telle que décrite par les habitants de Tanagra. le nom de Triton et son image furent donc associés à cette classe de créatures marines les tritons. qui pouvaient être de sexe masculin ou féminin. Les villageois installèrent alors un vase rempli de vin et attendirent que le triton. Triton fut nommée ainsi symboliquement en tant que plus grande lune de la planète Neptune. Celles-ci. Lorsque César s'apprêta à franchir le Rubicon. Dans un sonnet de Wordsworth intitulé The world is too much with us (vers 1802 . où il est décrit comme le roi de la mer et contrôle les flots avec son trident. Pausanias rapporte également une deuxième tradition selon laquelle le triton attaquait les bestiaux et les petits bâtiments des environs. Il décrit ainsi les tritons au IIe siècle : ils avaient une chevelure de goémon. Neptune est le nom romain du père de Triton. Mentions après la Renaissance et culture populaire Parmi les choses notables nommées d'après le mythe de Triton. les tritons étaient des sirènes mâles dont le corps était celui d'un homme barbu. il attaquait systématiquement les femmes qui allaient se baigner. . Les tritons sont parfois représentés avec des pattes de chevaux . et avec leurs conques marines. Ils étaient souvent représentés chevauchant des dauphins ou des hippocampes. des mains étroites en forme de coquille et des jambes parfois réunies. mais ils étaient aussi réputés pour leur lascivité.1807). Selon l'histoire des habitants. un héros mythique parmi plusieurs du nom de Mélanippe (« jument noire »)[15]. c'est ainsi qu'on les appelle centaures-tritons ou plus précisément ichtyocentaures[17]. une fille de Triton qui aurait conçu avec son propre fils (Arès). Au fil du temps. initiées aux mystères de Bacchus. s'étant saoulé avec le breuvage. La Petite Sirène. ils personnifiaient les rugissements de la mer.Triton (mythologie) 83 Tritons La confusion entre « triton » comme nom propre et comme nom commun vient de fait que Triton aurait eu pour descendants les tritons. il apprit que le nom de la ville était issu de Triteia. se soit endormi pour lui couper la tête[16]. et la queue celle d'un poisson. un triton aurait surgi entre les roseaux en soufflant dans sa conque pour l'encourager. un nez et une bouche humaine. Ou entendre le vieux triton souffler dans sa conque Le nom de Triton est également associé à l'industrie moderne. un corps recouvert de petites écailles dures.

10. [10] Pline. [13] Dictionnaire universel de mythologie ancienne et moderne. et ils ont des mains. III. Briasson (éd. IV. passage ?. P. [12] Apollodore. Héraldique Article détaillé : Triton en tant que figure héraldique. [5] . À la place de leurs oreilles. 2) Antoine Banier. qu'il possède une ou deux queues. 56. 20. Sur la tête. par Gianlorenzo Bernini. Migne (éd). 160 et suiv. 3. XIII. des doigts et des ongles comme les coquilles des murex. v. 293. [9] . 23. 1855.Triton (mythologie) 84 Représentations dans l’art Art antique Fontaines de Triton Les représentations de Triton furent naturellement utilisées pour orner les fontaines depuis l'époque romaine.). III. à Rome siècle avant notre ère. » . 12. Notes et références • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Triton (mythology) [19] » ( voir la liste des auteurs [20]) [1] . À la place de la poitrine et du ventre. IX. II. 6. [2] . 1738. non seulement dans la couleur. J. 21 : « Les tritons ont l'apparence suivante. mais aussi dans l'impossibilité de séparer un seul cheveu d'un autre. quand les Romains réalisèrent qu'ils arrivaient à intégrer des fontaines dans les jardins. Leurs yeux semblent bleus. [7] .. lorsque le Triton déverse soudain l'eau d'une fontaine de ses lèvres[18] ». V. 930. 144 (?). [4] . [8] La Mythologie et les fables expliquées par l'histoire (vol. [6] . mais la bouche est plus large et les dents sont ceux d'une bête. Le reste de leur corps est agitée de fines écailles comme l'est le requin. Poterie et mosaïque Le triton est une figure récurrente dans la mosaïque et la céramique grecque antique. [14] . La fameuse Fontaine de Triton est caractéristique du paysage urbain romain. Properce a décrit « le bruit de l'eau qui éclabousse toute le bassin. [3] . ils ont une queue comme un dauphin à la place des pieds. [11] . 4. V. il leur pousse des cheveux comme ceux de grenouilles des marais. ils ont des branchies et le nez d'un homme. au premier Fontaine de Triton. Jacques-Paul Migne. IV.

22.com/Pontios/Triton. theoi.uqac.theoi. VII.pdf)].html) sur Theoi (http://www. Mythologie grecque et romaine [détail des éditions] [ lire en ligne (http://classiques. ac.ca/ classiques/commelin_pierre/mythologie/mythologie_greco_rom. http:/ / en. mythologica. fr/ grec/ triton. 20. Mythologica – Mythologie grecque (http:/ / www.Triton (mythologie) [15] [16] [17] [18] [19] [20] Pausanias. 8. II. • • • Portail de la mythologie grecque Portail du monde maritime Portail des créatures et animaux légendaires 85 .uk/vpc/VPC_search/subcats. IX.sas.com) • (en) Ca. org/ wiki/ Triton_(mythology)?oldid=306254730 http:/ / en. Pausanias. org/ wiki/ Triton_(mythology)?action=history Annexes Articles connexes • Néréides • Sirène (mythologie) Liens externes • (en) Références classiques à Triton (http://www. 600 images de Tritons et Néréides dans le Warburg Institute Iconographic Database (http://warburg. htm) Article Triton .php?cat_1=5&cat_2=170) Bibliographie • Pierre Commelin. wikipedia. wikipedia. 32.

 nécessaire]. dans la mythologie grecque. l'encolure et les deux jambes antérieures. soit la tête. Néréide sur un hippocampe dans le cortège des noces de Poséidon et Amphitrite. L’hippocampe. voir Hippocampe. Glyptothèque de Munich (Inv. base d'un groupe sculpté. fin IIe siècle av. Le Dieu Poséidon règne sur les chevaux (Homère parle de Poseidon Hippios) mais également sur la mer. ou d'un monstre marin. qui possède la même racine. 239) Les anciens croyaient que l'hippocampe zoologique était la première forme de l'hippocampe mythologique. et la partie postérieure celle d'un poisson. D'autres servaient de monture aux divinités marines mineures. et Apollonios de Rhodes.. Étymologie Le nom « hippocampe » est issu du grec ancien Ἱπποκάμπη / Hippokámpê ou Ἱππόκαμπος / Hippókampos. Ils y possèdent généralement une longue queue couverte d'écailles vertes et des nageoires de poisson. où ils vivent habituellement. une créature fantastique dont la partie antérieure est celle d'un cheval. Hippocampe signifie donc « cheval monstrueux »[réf. Œuvres d'art antiques Les hippocampes apparaissent dans l'Art avec la première phase orientalisante de la civilisation étrusque. mais sans en faire de description précise.-C. deux ou quatre d'entre eux tirent le char de Poséidon. de ἵππος. les hippocampes sont souvent nommés « chevaux marins » afin d'éviter des confusions avec l'hippocampe zoologique. Comme de nombreuses autres créatures mythologiques. C'est à travers leurs représentations artistiques qu'on connaît le mieux ces créatures . monstre. Ses coursiers sont donc naturellement décrits dans les textes comme étant des chevaux marins. Décrits comme les chevaux de la mer. et dans quelques œuvres modernes. Ce nom est à mettre en relation avec celui du monstre marin Campé. ou « cheval marin ».Hippocampe (mythologie) 86 Hippocampe (mythologie) Pour les articles homonymes. Homère parle de ces chevaux « aux sabots d'airain » qui jaillissent de la mer en tirant le char de Poséidon[]. d'un serpent. En français. comme les tritons et les Néréides. En premier lieu chez les Étrusques. Mythe Textes fondateurs Les hippocampes sont assez peu décrits dans les textes fondateurs mythologiques. cheval. ils sont assez souvent représentés sur les objets d'art de la période antique comme les Un hippocampe héraldique. J. mosaïques et les poteries en relation avec le milieu aquatique. décrit dans ses Argonautiques les mêmes chevaux émergeant de la mer pour galoper à travers les sables de la Libye[1]. la figure des hippocampes a été reprise en héraldique. est. et κάμπος.

Le char de Poséidon pouvait être tiré par deux ou quatre hippocampes. La partie antérieure est celle d'un cheval où l'évoque vaguement.C. J. qui était consacré à Poséidon Helikonios (le Poséidon de l'Hélicon. fait d'ivoire et d'or. Les chevaux de Poséidon étaient inclus dans le programme sculptural élaboré. et que les passeurs disaient que la statue de bronze de Poséidon dans le détroit se tenait debout. Katharine Shepard y voit une relation avec une croyance étrusque à propos d'un voyage en mer vers l'autre monde[2]. L'hippocampe était une décoration populaire pour tout ce qui avait un rapport avec l'eau. une statue d'Aphrodite avec les néréides de chaque côté[3]. cette particularité s'explique par la méconnaissance du cycle de l'eau à l'époque de la Grèce antique. bien qu'elle soit toujours mi-chevaline et mi-marine. ajouté par un client romain au temple de Poséidon à Corinthe. Strabon mentionne le temple d'Helike.. Pausanias a décrit très précisément le riche ensemble de la fin du IIe siècle après J-. et ils sont parfois représentés avec des ailes. comme la Fontaine de Trevi à Rome montrent le Dieu de la mer entouré d'hippocampes. deux autres tritons à côté des chevaux. elle inclut la tête. comme les dauphins. Arion sur un cheval marin. la source sacrée du mont Hélicon) et un jour « La mer fut soulevée par un tremblement de terre et submergea toute la ville. L'hippocampe pouvait avoir une apparence assez variable. 1855. mais imaginaient que les eaux de la mer comme des rivières venaient de la terre depuis de vastes cavernes souterraines[5]. Des fontaines du XVIIIe siècle. comme les tritons et les Néréides. celui-ci comportait des bronzes de tritons.. dans la plaine côtière de l'Achaïe. l'encolure. et les deux jambes .Hippocampe (mythologie) Hippocampe sur une amphore à figures noires de la fin du VIe siècle av. comme le prouvent les nombreuses mosaïques des thermes et des bains Hippocampe sur une mosaïque romaine dans des publics représentant des hippocampes et d'autres créatures marines thermes. Hippocampe dessiné sur une fresque à Pompéi. Poséidon (ou son équivalent romain Neptune) était souvent représentés conduisant un chariot marin trainé par des hippocampes. quatre chevaux doré à l'exception des sabots. avec un Hippocampe dans sa main[4]. Les hippocampes restent un thème fréquent sur les murs des tombes étrusque. en bronze doré et en ivoire. les peintures et les reliefs. qui étaient d'ivoire. Ils sont susceptibles d'avoir été des hippocampes. musée du Louvre (CA 1524) William Bouguereau. Les grecs ne tenaient pas compte de la condensation de l'eau dans l'atmosphère sous forme de pluie pour reconstituer les nappes phréatiques. et aussi le temple de Poséidon Helikonios… Et Ératosthène dit qu'il le vit. et la figure fut naturellement reprise par les romains. de Poséidon. d'autres étaient représentés comme les montures de divinités marines mineures. Durant la Grèce antique et une partie de l'empire romain. d'Amphitrite.-C. Bien que cela paraisse contre-intuitif pour un public moderne. et Palaemon debout sur un dauphin. Les hippocampes apparaissent durant l'antiquité aussi bien en relation avec les eaux douces que les eaux salées. 87 nommées kétos. Ces deux figures demeurèrent longtemps indissociables car les hippocampes apparaissent avec ce Dieu à la fois dans les représentations anciennes et les modernes.

La partie postérieure celle d'un poisson. entre autres le lion. d'un serpent. Ils ont généralement une longue queue couverte d'écailles vertes. des nageoires au lieu de sabots et un pelage constitué d'écailles. (1937). Kansas City (Missouri). particulièrement durant la Renaissance et en relation avec la mer. Édouard Brasey précise aussi qu'ils seraient vivipares et se reproduiraient comme les dauphins. le léopard. et le bélier. et que lorsqu'ils galopent. où il est décrit comme « un cheval marin avec la tête et le train avant du cheval. selon les anciens. Ces créatures étaient censées vivre. Mythes apparentés Article détaillé : cheval aquatique. un épisode des Mille et Une Nuits évoque le premier voyage de Sinbad le marin. Le cheval aquatique est un thème récurrent dans de nombreuses croyances. Ostia Antica. Une mosaique représentant un lion à queue de poisson dans les Bains de Neptune. Les hybrides de chevaux et de poissons forment une figure assez fréquente[6]. Ainsi. on peut vois leur crinière blanche se confondre avec l'écume des vagues. . D'autres animaux se sont vu attribuer des queues de poisson. dans l'océan Indien. et une longue queue serpentine à l'arrière ». Ce dernier est devenu célèbre par le biais de la constellation du capricorne. ou d'un quelconque monstre marin. Les hommes du roi repoussaient alors les étalons marins et ramenaient les juments pleines au haras royal où. elles mettaient bas de « fabuleux poulains ». Fontaine art déco à l'hippocampe. où il rencontra le roi Mahrajan.Hippocampe (mythologie) 88 antérieures de l'animal. Héraldique L'hippocampe mythologique est devenu une figure héraldique imaginaire. Celui-ci faisait conduire les meilleures pouliches de son haras royal au bord de la mer. le taureau. quelque temps plus tard. Autres créatures marines Le cheval n'est pas le seul mammifère à avoir été associé avec l'élément marin. où des chevaux marins venaient les saillir et tenter de les entraîner avec eux dans les flots. Mentions modernes L'hippocampe est régulièrement mentionné dans les bestiaires modernes comme La Petite Encyclopédie du merveilleux. et des nageoires de poisson.

631-38 [6] Fox-Davies. Arthur Charles. le zoologiste Bernard Heuvelmans a décrit une espèce de mammifère pinnipède qu'il appelle « cheval-marin ». avec un cou à crinière. parue dans American Journal of Archaeology n. et qu'il a baptisée du nom scientifique Halshippus olai-magni. l'expression « posséder le trident de Neptune » signifiait « avoir la maîtrise des mers »). représentant des hippocampes tirant le char de Britannia. Géographie de la Grèce. Cette allégorie symbolise la domination britannique sur les océans (autrefois. 1940. qui tient un trident. 7. De rerum natura. où la tête est décrite comme ressemblant à celle d'un cheval. Tritons et un hippocampe ailé sur la fontaine de Trevi. Peut-être la légende des hippocampes tire-t-elle son origine de telles observations. 24-29) [2] Katharine Shepard. 8. Sur la base de 33 de ces observations qui lui paraissaient crédibles et concordantes. 45. 1. The Fish-Tailed Monster in Greek and Etruscan Art. 2 avril 1941. org/ wiki/ hippocamp?action=history . wikipedia. à Rome Logotype Un hippocampe ailé servit de logo à la compagnie Air France de 1933 aux années 1970.Hippocampe (mythologie) 89 Allégories La figure des hippocampes tirant le char de Poséidon est à l'origine de l'allégorie souvent représentée sur les timbres-poste britanniques. Il était utilisé auparavant depuis 1928 par la société Air Orient avant qu'elle ne participe à la création d’Air France. II. org/ wiki/ hippocamp?oldid=304698968 [8] http:/ / en. . Argonautiques (XIII. Cryptozoologie On peut rapprocher cette créature mythique de certaines des observations de « grands serpents de mer ». 7-8. wikipedia. 1978 [7] http:/ / en. Complete Guide to Heraldry. [3] . VI. 2 [5] Lucrèce. [4] Strabon. Ancien logo d'Air France Notes et références • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « hippocamp [7] » ( voir la liste des auteurs [8] ) [1] Apollonios de Rhodes.

fltr.)._Leconte_de_Lisle))] (XIII. 507). 2).org/bloodwolf/erudits/ pausanias/table.com/_mythes/indexfr.be/concordances/intro.com/Ther/Hippokampoi.net/geographie/strabon/ sommaire. 45). • Euripide.org/bloodwolf/poetes/falc/ apollonius/vie. Iliade [détail des éditions] [ lire en ligne (https://fr. • Valerius Flaccus. Thébaïde [détail des éditions] [ lire en ligne (http://agoraclass. Géographie [détail des éditions] [ lire en ligne (http://www.mythorama. Argonautiques [détail des éditions] [ lire en ligne (http://remacle. • Pausanias.ucl. • Stace. 7. • Strabon.be/VALFLA/VFIntro.htm)] (IV. 7-9). Description de la Grèce [détail des éditions] [ lire en ligne (http://remacle.org/wiki/Iliade_(trad. • Virgile.theoi. Articles connexes • Cheval aquatique Liens externes • (en) Hippokampoi sur Theoi (http://www.Hippocampe (mythologie) Annexes Bibliographie • Apollonios de Rhodes. 389). Géorgiques [détail des éditions] [ lire en ligne (http://bcs. php?liste=ea)] (v. Achilléide [détail des éditions] [ lire en ligne (http://www.html) • • • • Portail de la mythologie grecque Portail des Étrusques Portail du monde équestre Portail des créatures et animaux légendaires 90 . 1. html)] (II.net/mythes/troie/achille/stace. 25).htm)] (II. 1353 et suiv.ac.htm#stace)] (II.be/Virg/georg/georgi.fltr. • Homère.html)] (I. Argonautiques [détail des éditions] [ lire en ligne (http://bcs.html)] (VIII.wikisource.ac.ucl.ucl.html)] (IV. 24-29). Andromaque [détail des éditions] [ lire en ligne (http://www. 1021).fltr.ac.mediterranees.mediterranees.

Fayard. Après la naissance de celle-ci.htm)] (II. fr/ web/ revues/ home/ prescript/ article/ bch_0007-4217_1879_num_3_1_4407) [3] Voir la Revue Persée citée en note 2 ci-dessus. p. Géographie [détail des éditions] [ lire en ligne (http://www.fr/ CadresFenetre?O=NUMM-80046&I=453&M=tdm) • Diodore de Sicile. 288-290. D'après Olivier [3] Rayet . « malgré la forme toute différente sous laquelle on la représentait.C. Histoire du Levant antique. Dercéto exposa l'enfant et se jeta au fond du lac où elle fut transformée en poisson. Aphrodite voulut se venger d'elle et lui inspira une violente passion pour un jeune Syrien. en Macédoine[4].mediterranees.bnf. 91 . Histoire du Levant antique. en araméen[2]. conformément à la tradition inaugurée par Alexandre le Grand. Bibliothèque historique [détail des éditions] [ lire en ligne (http://remacle. [4] Maurice Sartre. Fayard. Les indigènes hellénisés de Syrie souhaitaient rendre leurs dieux aussi grecs qu'ils souhaitaient l'être eux-mêmes.-IIIe siècle après J. D'Alexandre à Zénobie. honteuse de sa faiblesse. Sur la déesse syrienne. il s'agit d'une transposition dans cette langue d'un nom sémitique.Dercéto Dercéto Dercéto ou Dercétis (en grec ancien Δερκετώ[1] / Derketố ou Δερκετίς / Derketís) est le nom donné chez les Phéniciens à une grande déesse du nord de la Syrie dont le sanctuaire principal se trouvait dans la ville sainte de Hiérapolis Bambyce (aujourd'hui. respectueux des sanctuaires et des cultes syriens. persee. Mambidj. Sémiramis. au nord d'Alep). 293. d'après Diodore de Sicile.) • Strabon. Elle est aussi nommée Atargatis (ou Atar’ateh) Atargatis sur le revers d'une pièce de Démétrios III. Sources antiques • Lucien de Samosate. 4 et suiv.. Revue Persée. dans un lac de Syrie proche d'Ascalon. Les rois hellénistiques. 1. Les éléments des deux noms sont les mêmes. et le peu de détails que les auteurs anciens nous ont transmis sur les deux cultes sont exactement semblables.html)] XVI. D'Alexandre à Zénobie. en Grèce. Atargatis a les rapports les plus étroits avec la Derceto d'Ascalon et du pays philistin.C. 14. p.org/bloodwolf/historiens/ diodore/index. et elle vivait. s'approprièrent les panthéons locaux : c'est ainsi que le culte d'Atargatis fut attesté en Égypte. Références [1] Ce nom n'est pas grec. Dercéto avait un corps de poisson et un visage de femme. 2003. 2003. lire en ligne (http:/ / www.net/geographie/strabon/ sommaire.» Comme souveraine des eaux et des sources. Voir Maurice Sartre. IVe siècle avant J. dont elle eut une fille. 27. (lire en ligne) (http://visualiseur. [2] Dédicace à la déesse Atergatis.

universalis. portail de revues scientifiques (http://www.fr/web/revues/home/prescript/article/ bch_0007-4217_1879_num_3_1_4407) • • • Portail du Proche-Orient ancien Portail de l’archéologie Portail de la Syrie • Portail des créatures et animaux légendaires .fr/encyclopedie/atargatis/) • Persée.Dercéto 92 Liens externes • Atargatis (Encyclopédie Universalis) Lire en ligne (http://www.persee.

org/ bloodwolf/ comediens/ Aristophane/ grenouilles. démon prenant l'apparence d'une femme pour séduire les jeunes hommes et les dévorer. C. article en ligne [3] • • Portail de la mythologie grecque Portail des créatures et animaux légendaires Références [1] http:/ / remacle. htm [2] http:/ / remacle. en bœuf ou encore en chien avec une jambe d'airain et une autre d'âne.93 Créatures chthoniennes Empousa Pour les articles homonymes. sorte de démon femelle. htm [3] http:/ / www. html . elle peut prendre l'apparence d'une belle jeune femme mais aussi se métamorphoser en mulet. Vie d'Apollonios de Tyane. Sources • Aristophane. éd. Dans les Grenouilles d'Aristophane. Les Grenouilles [détail des éditions] [ lire en ligne [1]] • Philostrate. ancientlibrary. Little and J. com/ smith-bio/ 1122. voir Empusa. org/ bloodwolf/ roman/ philiostrate/ apollonius4. Cet article est une ébauche concernant la mythologie grecque. Brown. Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants. IV. 25 [ lire en ligne [2]] Bibliographie • William Smith. 1870. Empousa (en grec ancien Ἔμπουσα / Émpousa) est une créature fantastique. La Lamie et la Mormolyce font partie de la famille des empuses. Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology. Philostrate parle également d'une « empuse ». elle apparaît comme gardienne des Enfers : associée au cortège d'Hécate. Dans la mythologie grecque.

Sources • Apollodore. peut-être de κάμπος / kámpos. 237). Campé (en grec ancien Κάμπη / Kámpê. D'après le pseudo-Apollodore. • • Portail de la mythologie grecque Portail des créatures et animaux légendaires . Mais suivant Nonnos de Panopolis. • Nonnos de Panopolis. elle est plutôt combattue et tuée bien plus tard par Dionysos . une chevelure hérissée de serpents venimeux et un scorpion se déplaçant sur ses épaules. elle est tuée par Zeus lorsque celui-ci libère les prisonniers du Tartare pour l'aider à lutter contre Cronos (voir l'article Titanomachie). celui-ci la décrit d'ailleurs comme un monstre hybride. 1). Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (I. Dionysiaques [détail des éditions] [ lire en ligne [3]] (XVIII. avec un corps de femme recouvert d'écailles sur le bas.Campé 94 Campé Dans la mythologie grecque. « monstre marin ») est la gardienne chargée par Cronos de surveiller le Tartare. 799). 2. où il avait emprisonné les Cyclopes et les Hécatonchires. • Ovide. Fastes [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (III.

sans l'atteindre. paissaient sur les bords du fleuve thessalien Anauros. en Argolide et ravageait les récoltes. qu'Artémis métamorphosa pour la soustraire aux avances de Zeus. rejetant la responsabilité sur Eurysthée. il aurait trouvé l'olivier sauvage qui servira de couronne au vainqueur des Jeux olympiques. . J. quand Héraclès lui décocha une flèche entre l'os et le tendon de la patte. dans le pays des Hyperboréens et jusque chez les Bienheureux.. Capturer la biche de Cérynie fut le troisième des travaux d'Héraclès. La biche finit cependant par s'épuiser. 530–520 av. vivait dans les bois d'Œnoé. Héraclès poursuivit l'animal toute une année. qui l'accusèrent de sacrilège pour avoir maltraité la bête. il rencontra Artémis et Apollon.-C. amphore attique à figures noires. de taille gigantesque. Héraclès et la capture de la biche de Cérynie. Suivant le désir d'Eurysthée. v. de la stature d'un taureau. Il chargea l'animal sur ses épaules et traversa l'Arcadie pour se rendre chez Eurysthée. L'auteur raconte que Héraclès poursuivit l'animal à travers l'Istrie. En chemin. l'immobilisant sans qu'une goutte de sang ne fut versée. Le chasseur s'en récusa et fit ressortir l'obligation dans laquelle il se trouvait. La cinquième s'échappa en traversant le Céladon jusqu'à la colline de Cérynie. cinq biches rapides. et en captura quatre qu'elle attela à son quadrige. D'après Pindare. La poursuite l'entraîna donc au-delà de l'Arcadie et au terme de cette chasse. au pied du mont Parrhasion. il était défendu de la toucher et a fortiori de la tuer. Elle voulut traverser le Ladon. Héraclès la tua et consacra les bois de l'animal dans le temple d'Artémis Œnoatis afin de se réconcilier avec la déesse. et se réfugia sur le mont Artémission. La version contradictoire et isolée d'Euripide raconte que la biche. la biche n'est autre que la Pléiade Taygète. La colère d'Artémis s'apaisa et elle l'autorisa à se rendre à Mycènes à condition de relâcher ensuite sa protégée sans lui faire de mal. Bien que femelles et donc par nature dépourvues de bois. musée du Louvre Artémis les pourchassa. Mythe Aux dires de Callimaque de Cyrène. Le cervidé étant de ce fait consacré à Artémis. ces animaux avaient des cornes dorées et des sabots d'airain.95 Animaux voués à une divinité et/ou invoqués par une divinité Biche de Cérynie La biche de Cérynie (en grec ancien Κερυνῖτις ἔλαφος / Kerynîtis élaphos) est une créature fantastique de la mythologie grecque.

com/ histoire/ Mythologie/ Grece/ Hercule/ Hercule_travaux. en tua un certain nombre. Little. en Arcadie. html) . 1867 . Une autre légende raconte qu'Héraclès commença d'abord par les tuer à l'aide de ses flèches. Anthem Press. D'autres légendes racontent qu'ils étaient simplement munis de griffes et d'un bec d'airain. ce qui fit fuir les oiseaux.Oiseaux du lac Stymphale 96 Oiseaux du lac Stymphale Dans la mythologie grecque. se nourrissant de chair humaine[1]. puis chassa le reste. 1999 [2] Les 12 travaux d'Héraclès (Hercule) le super héros de la mythologie greco-romaine (http:/ / www. Ils tuaient leurs proies grâce à la pointe acérée de leurs plumes. aly-abbara. frappa alors son épée contre son bouclier. les oiseaux du lac Stymphale (en grec ancien Στυμφαλίδες όρνιθες / Stumphalídes órnithes) dressés par Arès. Il continua jusqu'à ce que tous les oiseaux tombent dans le lac et se noient. Mike Seigel. étaient des oiseaux carnassiers. mais ils étaient tellement nombreux et se reproduisaient si vite. Tuer les oiseaux du lac Stymphale constituait pour Héraclès le sixième des Douze travaux. voir aussi page 36 in Latin: A Fresh Approach. Héraclès et les oiseaux du lac Stymphale. détail de la mosaïque des douze travaux de Liria (Espagne). Borwn & Co. Le mythe Des oiseaux infestaient les bois près du lac Stymphale. William Smith. qu'à la fin de la journée Héraclès n'avait plus de flèches et que les oiseaux étaient plus nombreux que dans la matinée. Héraclès. Héraclès les effraya au moyen de crotales de bronze [2] qu'Athéna lui avait offertes. Notes et références [1] Voir page 396 in A Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology. qu'ils utilisaient comme des flèches. première moitié du IIIe siècle. dans un mouvement de rage.

détail d'un lécythe attique à figures noires. Références [1] http:/ / fr. Celui-ci. php?title=Taureau_cr%C3%A9tois& action=edit 97 . le relâcha : le taureau erra un temps à travers la Grèce et s'installa finalement près de Marathon. En tout cas. 480-460 av. il se rendit coupable de plusieurs méfaits.. merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références ».-C. org/ w/ index. Le mythe Ce taureau crétois est assimilé. wikipedia. ayant vu l'animal. mais qui fut épargné par Minos et dont Pasiphaé tomba amoureuse (elle conçut de lui le Minotaure) . J. (Modifier l'article [1] ) Dans la mythologie grecque. • soit à celui dont Zeus prit la forme pour enlever Europe et l'amener en Crète. avant d'être terrassé par Thésée. musée du Louvre saisissant les cornes. travaux) : il y parvint en sautant sur lui et en lui v. le taureau crétois est une créature fantastique. Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici. Poséidon se vengea en rendant le taureau furieux et en lui faisant dévaster les terres de Crète. Héraclès reçut pour tâche de le capturer vif (le septième de ses douze Héraclès et le taureau crétois. selon les auteurs : • soit au taureau blanc offert par Poséidon à Minos pour être sacrifié. Il revint en Grèce sur le dos de l'animal à travers la mer qui sépare la Crète de Tyrinthe en Argolide. dont le roi est Eurysthée. Là.Taureau crétois Taureau crétois Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (août 2009). Dans la première version.

v. 281-288). Bibliothèque historique [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (IV. 5. Le symbolisme dans la mythologie grecque. Fables [détail des éditions] [(la)  lire en ligne [1]] (Préface. 2). XLI . Théogonie [détail des éditions] [ lire en ligne [3]] (v. de qui il a le géant Géryon et Échidna. Naissance de Pégase et Chrysaor. • Diodore de Sicile. Il est souvent représenté comme un géant ou comme un sanglier ailé. 17. CLI). p. Le nom de Chrysaor suggère qu'il porte une épée d'or (χρυσός / khrysós. • • Portail de la mythologie grecque Portail des créatures et animaux légendaires . une Océanide. Là. 109. Edward Burne-Jones. • Hésiode. les deux enfants de Poséidon furent libérés et jaillirent avec le sang qui gicla de son cou. Références [1] Paul Diel. XL. en Gorgone par la déesse en colère. pour avoir osé souiller le temple. Southampton City Art Gallery Selon Paul Diel. Chrysaor (en grec ancien Χρυσάωρ / Khrysáôr) est le fils de Poséidon et de Méduse et le frère de Pégase. composante essentielle de l'imagination créatrice[1]. Il est marié à Callirrhoé. Payot. Étude psychanalytique. Description de la Grèce [détail des éditions] [ lire en ligne [5]]. Poséidon se transforma en oiseau (ou en cheval selon les versions) et la guida jusque dans un temple dédié à Athéna. Quand Persée trancha la tête de Méduse. mais seulement Géryon selon Hésiode. 1876-1885. Chrysaor serait un symbole de spiritualisation. 1952. • Pausanias. gouache. Sources • Apollodore. ils s'unirent et Méduse tomba enceinte. Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (II. Paris. Pour séduire Méduse. « épée »). « or » et ἄορ / aor. Elle fut ensuite métamorphosée. 10). • Hygin.98 Sangliers Chrysaor Dans la mythologie grecque. ainsi que ses sœurs.

Œnée demande l'assistance de nombreux héros provenant de toute la Grèce antique dont Méléagre son fils. Mythe Chasse au sanglier de Calydon. qui réunit notamment Atalante.Sanglier de Calydon 99 Sanglier de Calydon Le sanglier de Calydon est une créature fantastique de la mythologie grecque. musée du Louvre Origine Il passe pour avoir été enfanté par la laie de Crommyon selon Strabon. celui-ci avait en effet oublié de faire une offrande à la déesse comme il l'avait faite aux autres dieux lors de la fête des Thalysies. Jason. v. L'épisode de cette chasse est un sujet souvent traité dans l'art antique. Télamon. coupe laconienne à figures noires. Il est envoyé par Artémis pour punir Œnée. en Étolie.. roi de Calydon . une écume brûlante coule de ses larges épaules . 555 av. J. Sa description varie selon les auteurs : Homère mentionne simplement « un sanglier sauvage. et d'autres (voir tableau ci-dessous). tandis qu'Ovide décrit « un Hémidrachme étolien en argent représentant un sanglier si énorme que l'Épire herbeuse n'a pas de taureaux plus grands sanglier de Calydon (. Amphiaraos. Castor et Pollux. » La chasse Afin de débarrasser la région de ce fléau. qui ravageait la région de Calydon. un solitaire aux dents blanches ».) ». son souffle embrase le feuillage.. et parle de « soies aussi raides que des javelines [qui] hérissent son cou . C'est Méléagre lui-même qui porte à la bête le coup fatal. Thésée. la foudre sort de sa gueule .-C. tandis qu'il pousse de rauques grognements. . Pélée. ses dents égalent celles d'un éléphant . Une chasse est alors organisée..

.) Acaste Admète Admète Admète Alcon fils d'Arès Alcon fils d'Hippocoon Amphiaraos Ancée fils de Lycurgue Amphiaraos Ancée fils de Lycurgue Ancée fils de Lycurgue Asclépios Atalante Atalante Atalante Castor Castor Castor Céladon Cénée Cénée Céphée de Tégée Ctéatos Deucalion Dryas Dryas Dryas Échion fils d'Hermès Échion fils d'Hermès Énésime Énésime Euphémos fils de Poséidon Eurypyle fils de Thestios Eurytion Eurytos fils d'Hermès Eurytos fils de Molioné Évippos Hippalmos Hippase Hippase Hippothoos Hippothoos Hylée Idas Idas Idas Iolaos Iolaos Jason Jason Iphiclès Iphiclos fils de Thestios Jason Laërte Lélex Leucippe fils d'Hippocoon Lyncée Lyncée Lyncée . CLXXIII) Ovide (Mét.Sanglier de Calydon 100 Listes comparées des participants à la chasse Apollodore (Bib. VIII. I. 267 sqq.. 8.. 2) Hygin (Fab.

533 et suiv.). Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (VIII. Ovide. 8. 22). Iliade [détail des éditions] [ lire en ligne [4]] (IX. 6.Sanglier de Calydon 101 Méléagre Méléagre Méléagre Mopsos fils d'Ampyx Nestor Panopée Pélagon Pélée Pélée Pélée Phénix fils d'Amyntor Phénix fils d'Amyntor Phylée Pirithoos Pirithoos Pollux Pollux Pollux Télamon Télamon Télamon Thésée Thésée Thésée Toxée Toxée Sources • • • • • • Apollodore. 42 . 267–525). Fables [détail des éditions] [(la)  lire en ligne [1]] (CLXXIII). Hygin. Description de la Grèce [détail des éditions] [ lire en ligne [5]] (I. Géographie [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (VIII. VIII. Homère. . Strabon. 2–3). Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne [2]] (I. 45). Pausanias.

Héraclès insiste fortement et finit par le convaincre. Sa capture constitue le quatrième travail d'Héraclès. alors qu'il donne aux centaures morts leur sépulture. bien qu'il mange de la viande crue. le dos chargé de sa proie. Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici. en pleine Pholoé. mais celui-ci refuse car c'est un bien commun des centaures. Le fils de Zeus leur tire dessus à l'aide de flèches d'argent. dans un moment d'inattention causée par la fatigue le sanglier d'Erymanthe tombe dans une cavité creusée par Héraclès pour le piéger. et finit par trouver un moyen pour faire sortir le sanglier de sa tanière : il pousse de grands cris. v. le sanglier fût tué par un inconnu et ses défenses ont été conservées à Cumes. (Modifier l'article [1] ) Dans la mythologie grecque. le sanglier d'Érymanthe est un énorme sanglier qui terrifiait les habitants de l'Érymanthe en Arcadie.-C. 525 av. amphore attique à figures noires.Sanglier d'Érymanthe 102 Sanglier d'Érymanthe Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2007). terrifié par la bête plongea dans sa jarre de bronze à la vue de la bête vivante. Ainsi. musée du Louvre (F 102) Arrivant en Arcadie. si bien qu'il arrive à son sommet. Pholos. qui n'avait pas participé à la bataille. Mythe Durant son voyage vers l'Arcadie. Même scène. son traqueur l'attrape et la ligote avec un nœud coulant. il le course à travers toute la montagne durant plusieurs jours. abattant des arbres pour l'apercevoir. Venant de finir leur dégustation ils aperçoivent au loin une horde de centaures armés de lances et de gourdins qui avaient senti l'odeur du vin. ainsi il parvient à les éliminer. il la sert cuite à dans une jarre. Comme la bête était paralysée sous le choc. dans le temple d'Apollon. J. Chiron. est blessé par erreur à un genou.-C. il demande aux dieux de lui retirer son immortalité afin de cesser de souffrir). coupe attique à figures rouges. Héraclès reprend son quatrième travail et se met à pourchasser durant l'hiver la bête gigantesque parcourant l'Érymanthe. et un autre centaure. Héraclès demande l'hospitalité à un centaure. Hélas Pholos se blesse avec l'une des flèches d'Héraclès. ce qui lui donne des souffrances sans fin (ne pouvant mourir. Il la cherche durant plusieurs jours. Le maître de maison et le demi-dieu commencent donc à s'en abreuver. Ce dernier accepte de bon cœur et Héraclès ramenant le sanglier à Eurysthée terré est très serviable. Il demande à Pholos de lui servir un verre du breuvage. Le demi-dieu épuise le monstre en le suivant à la trace et en lui jetant des pierres. v. Il retourne ensuite à Mycènes. musée du Louvre (G 17) alors qu'il aperçoit un grand tonneau de vin. merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références ». Héraclès déposa la bête sur la place du marché.. Héraclès. le héros sent la soif venir. Au fur et à mesure du repas. J. C'est 510 av. empoisonnée par le sang de l'hydre de Lerne. C'est ainsi que meurent les deux seuls centaures bons et sages de la mythologie grecque. Cela fait. Certains racontent qu'Eurysthée.. .

4. Notes et références [1] http:/ / fr. php?title=Sanglier_d%27%C3%89rymanthe& action=edit 103 . 5. Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne [2]]. Les Mythes grecs [détail des éditions]. livre II. wikipedia. • Robert Graves.Sanglier d'Érymanthe Bibliographie • Apollodore. org/ w/ index.

Hamilton. il se distingue de la vision mythologique traditionnelle. était la créature évoquée par le plus vieux vampire du monde. Devenue folle. Néanmoins. Mythe Elle fut l'amante de Zeus et encourut la jalousie d'Héra. Lamia prit une apparence monstrueuse (buste de femme et corps de serpent) et se terra dans une caverne. La mère du héros Tom est en réalité Lamia. Le Cirque des damnés. elle en sortait parfois pour dévorer un jeune enfant. Olivier. mi-serpent. Dans ce livre. la lamie apparaît dans le tome 3. les lamias sont des sorcières originaires de Grèce ayant deux apparences différentes : les sauvages sont sous la forme de reptiles volants et les domestiques qui prennent l'apparence d'une femme ayant juste une ligne d'écailles jaunes et vertes le long de leur colonne vertébrale. issue d'une sorcellerie d'origine gitane. unique lien avec leur véritable apparence. Le géant Alcyonée avait été choisi pour être livré en pâture au monstre. le lamia est un esprit maléfique. qui. par Herbert Draper (1909) Chez les anciens. qui tua ses enfants et égara son esprit en empêchant ses paupières de pouvoir se fermer. En effet. Jalouse des autres mères. Dans la mythologie grecque. proposa de se substituer à lui : il parvint à se saisir de Lamia et à lui fracasser la tête. • Dans la série télévisée Supernatural. . • Dans la saga de L'Épouvanteur de Joseph Delaney. Zeus. un lamia est un monstre originaire de Grèce qui éventre et qui boit le sang des enfants. voir Lamia. apitoyé. la professeure de mathématique est une Lamia. cherche à sauver le monde afin d'être pardonnée des atrocités qu'elle a commises. Évocations artistiques • Dans le film Jusqu'en enfer de Sam Raimi (2009). immortelle. Lamia passe parfois pour la mère de Scylla. du sel et en le brulant après. mi-femme. mais Eurybatos. La lamie. le personnage de Lamia servait de croque-mitaine pour effrayer les enfants. afin qu'elle n'ait plus de repos. et exigeait qu'on lui sacrifie un enfant. la lamie peut passer de sa forme de femme à sa forme de serpent autant qu'elle le souhaite. • Dans la série romanesque Les aventures d'Anita Blake chasseresse de vampire de l'écrivain américaine Laurell K. cet esprit prend la forme d'un bouc maléfique. Lamia terrorisait la région de Delphes. ses crocs sont enduits de poison mortel. D'après Antoninus Liberalis. et elle est immortelle. On le tue en lui lançant du romarin. et de les remettre à son réveil.104 Autres Lamia (mythologie) Pour les articles homonymes. compatissant. Lamia. lui permit d'ôter ses yeux pour pouvoir dormir. Lamia (en grec ancien Λάμια / Lámia) ou Sybaris (Σύϐαρις / Súbaris) est la fille du roi Bélos (ou bien de Poséidon et de Libye selon les traditions). • Dans l'animé Rosario + Vampire.

Le Minotaure est. ou Astérion. qui a été reprise dans de très nombreuses œuvres. Lamia est l'épée forgée par les Dieux et les Dragons et qui possède une très grande puissance. Métamorphoses [détail des éditions] (VIII). retrouvée dans la foret prend le controle de l'expédition menée par Camelot pour secourir le village de Longstead.Lamia (mythologie) 105 • Dans Warhammer (dit Battle). il fut enfermé par le roi Minos dans le labyrinthe. la première vampire était la reine de la cité de Lamia. le jeu de rôle et le jeu vidéo. • Dans le Manhwa ID. un monstre fabuleux possédant le corps d'un homme et la tête d'un taureau ou mi-homme et mi-taureau[1]. Le Minotaure a finalement été tué par Thésée. copie d'une statue de Myron. qui fut construit spécialement par Dédale afin qu'il ne puisse s'en échapper et que nul ne découvre son existence. dans la mythologie grecque. elle utilise la télépathie. la littérature. Source • Antoninus Liberalis. l'épisode 8 de la saison 4 est intitulé Lamia. Le minotaure est une figure très connue du bestiaire thérianthropique grec. avant de se nourrir lui-même de leur chair. fruit de son union avec Europe. avec l'aide d'Ariane. . Elle apparait sous forme d'une femme et sous sa forme d'épée. nommant ses descendantes les Lamianes. le morceau 5 du disque 2 est intitulé The Lamia. il existe un boss de niveau s'apparentant à Lamia et Medusa (cette dernière ayant une représentation artistique proche de Lamia). • Dans la série télévisée Merlin. Minotaure. voir Minotaure (homonymie). le minotaure porte aussi le nom d’Astérios. • Sur l'album The Lamb Lies Down on Broadway du groupe de rock progressif Genesis. du nom du roi de Crète à qui Zeus avait confié Minos. Musée national archéologique d'Athènes. des Lamia. Une jeune fille nommée Lamia. elle vit cachée au tréfond d'une mine abandonnée. le fils d'Égée. le cinéma. Né des amours de Pasiphaé et d'un taureau blanc envoyé par Poséidon. • • • Portail de la mythologie Portail de la mythologie grecque Portail des créatures et animaux légendaires Minotaure Pour les articles homonymes. situé au centre de la Crète. Rael se fait dévorer par des femmes-serpent. Elle appartient à ID. Trois villageois de Longstead sont attaqués et ensorcelés. • Dans Castlevania: Portrait of Ruin. à la fois dans l'art. Dans les textes anciens.

et pour le prouver. [3] du labyrinthe selon certains archéologues . Poséidon fit surgir des profondeurs et sortir des flots un magnifique taureau blanc Le palais de Cnossos pourrait être à l'origine du mythe (le taureau crétois[4]). il trouvait l'animal si beau qu'il décida de tromper le souverain des mers en mettant le taureau dans son cheptel et d'en sacrifier un autre. la femme de Minos. irrité qu'il n'ait pas honoré sa parole. Mythe Le mythe du minotaure est rapporté par les auteurs gréco-romains : Apollodore et Hygin détaillent la conception du monstre et sa mort. Pasiphaé trouva un complice en la personne de Dédale. un nom qu'il partage avec Astérion. qui signifie « le taureau de Minos ». soit « taureau »). Minos obtint ainsi le trône. ajouta qu'il obtiendrait la réalisation de n'importe laquelle de ses prières. cependant. Il fit donc croire qu'il avait reçu la royauté des dieux. Virgile et Ovide évoquent le mythe brièvement. Figurine représentant un homme à cornes de taureaux. on refusa à Minos le royaume auquel il prétendait. le père nourricier de Minos[2]. Ce mot est formé étymologiquement de Μίνως (Minos) et du substantif ταύρος (Tauros. une passion pour lui. Il implora Poséidon de lui offrir un superbe animal qu'il lui sacrifierait. originaire d'Axos. Devenue folle amoureuse du taureau. Minos obtint assez rapidement le contrôle des mers autour de son île mais Poséidon.Minotaure 106 Étymologie Le mot « Minotaure » est issu du grec ancien Μινώταυρος / Minốtauros. Alors qu'il priait. en Chypre Naissance Le pseudo-Apollodore raconte dans sa Bibliothèque la conception du monstre : Le roi de Crète Astérion étant mort sans enfants. retrouvée à Enkomi. un architecte qui avait été exilé d'Athènes pour meurtre. Le taureau était connu en Crète sous le nom d'« Astérion ». . rendit le taureau sauvage et fit naître en Pasiphaé.

J. Le minotaure. après avoir demandé conseil à l'oracle de Delphes. Thésée rencontra Ariane. ou Astérion. En arrivant en Crète. puis il y ajouta la peau d'une vache qu'il venait de dépecer. ma mère. Minos enferma ce monstre dans une prison construite tout exprès par Dédale. Thésée. Pasiphaé. à mains nues selon Apollodore et retrouva son chemin dans le labyrinthe grâce à la bobine déroulée[9]. sept jeunes garçons et sept jeunes filles étaient envoyés en sacrifice en Crète. le Labyrinthe. Cabinet des médailles de la Bibliothèque nationale de France. Minos. a enfanté dans la douleur »[6]. victime de cette illusion. 340-320 av. Pasiphaé donna ainsi naissance à Astérios. Le combat du minotaure avec Thésée est également détaillé par Apollodore : Tous les neuf ans (ou chaque année selon Virgile). Pasiphaé s'en occupa alors qu'il était petit. où la fille de Pasiphaé se plaint de la malédiction de l'amour non partagé de sa mère : « Le taureau est la forme déguisée d'un dieu. Kylix attique à figures rouges.-C. avait le corps d'un homme avec la tête d'un taureau[8]. Thésée trouva le Minotaure. l'ayant placée dans une prairie où le taureau avait coutume de paître.-C. en creusa l'intérieur. tel que les anciens Grecs l'imaginaient. la fille de Minos. Avec son enchevêtrement de méandres.Minotaure 107 Celui-ci construisit une vache de bois qu'il mit sur des roues. près de Gortyne. Cratère à figures noires. la version plus connue du mythe aurait peut-être été intentionnellement créée pour occulter l'aspect d'un mariage mystique entre la reine et un dieu à forme de taureau[7]. et. fut tiré au sort (ou embarqua de son plein gré) parmi les jeunes gens destinés au sacrifice. elle lui donna une bobine de fil afin qu'il la déroulât dans le labyrinthe et pût retrouver son chemin s'il ressortait vivant du combat. il était impossible pour le Minotaure de trouver la sortie[5]. le tua. fils de Minos. Une année. L'essence du mythe de la naissance du minotaure a été exprimée de manière très succincte dans les Héroïdes attribuées à Ovide. Combat avec Thésée Thésée tuant le minotaure. Suivant les conseils de ses oracles. mais il grandit vite et devint féroce. ordonna à Dédale la construction du gigantesque labyrinthe pour l'enfermer. Pasiphaé et le Minotaure. Selon certaines interprétations. qu'on appelle le Minotaure : il avait la tête d'un taureau et le reste du corps d'un homme. le propre fils d'Égée. roi d'Athènes. Vers 480 av. Le taureau arriva et s'accoupla avec elle comme si elle était une véritable vache. Sachant ce qui l'attendait. en expiation du meurtre d'Androgée. . qui tomba amoureuse de lui et à qui il promet le mariage. il y fit entrer Pasiphaé. J. par Égée..

détail d'un stamnos attique à figures rouges par le Peintre d'Altamura. Contra elata mari respondet Gnosia tellus : En face.. Le point de vue étrusque offre une alternative au mythe du Minotaure. » — L'Énéide. Point de vue étrusque Le mythe du minotaure est vu d'un point de vue essentiellement athénien comme l'antagoniste de Thésée et les sources littéraires sont biaisées puisqu'elles sont toutes en faveur des perspectives d'Athènes.. Pasiphaé enserre tendrement le minotaure enfant sur ses genoux[14]. sept de leurs fils . descendance difforme. chant VI. Hygin. race mêlée. mixtumque genus prolesque biformis de Pasiphaé et. 460 av. qui — ô malheur ! — sacrifiaient chaque année corpora natorum . J. suppostaque furto ici une passion cruelle pour un taureau. jamais vue dans l'art grec : sur une tasse de vin à figures datée du début du IVe siècle av. à l'époque. voilà le Minotaure. sa sœur. tum pendere poenas Cecropidae iussi — miserum ! — septena quotannis Traduction française « Sur les portes figure la mort d'Androgée . stat ductis sortibus urna. l'urne est dressée pour le tirage au sort. Énéide. un châtiment fut imposé aux Cécropides. le palais aux détours inextricables.-C. qui émerge de la mer. dans l’Énéide. évoque rapidement le mythe : Texte latin original « In foribus letum Androgeo . la conception du minotaure par Pasiphaé et sa mort de la main de Thésée[11]. . Thésée et le Minotaure. et de déposer Ariane sur l'île de Dia. vers 20 à 27 enfin l'œuvre fameuse. Staatliche Antikensammlungen de Munich.. soit de son propre chef. y fait pendant : hic crudelis amor tauri. dans ses Fables. v. Les Métamorphoses d'Ovide comprennent également un bref récit de ce mythe[12]. J. Thésée. lui se contente d'épouser Phèdre. » [10] — Virgile. soit avec son assentiment[13]. la terre de Gnosse. reprend aussi les épisodes de la légende. la fourbe substitution Pasiphae. Veneris monumenta nefandae ..-C. Les Étrusques ont une version différente du mythe puisqu'ils font d'Ariane l'épouse de Dionysos. monument d'une Vénus monstrueuse. Minotaurus inest. hic labor ille domus et inextricabilis error.Minotaure 108 Autres mentions du mythe Virgile.

avec son nombre très élevé de chambres. pour Vincent Message. d'escaliers et de couloirs. E. Cook. qui signifie « étoile ». Certains mythologues modernes voient le Minotaure comme une personnification solaire et une adaptation Minoenne du BaalMoloch des Phéniciens.Minotaure 109 Symbolique et origine Selon Jorge Luis Borges. L'histoire de Talos. Ainsi. Selon A.[16] . tout comme l'épouse du tyran d'Athènes était mariée à Dionysos. est probablement de la même origine. « l’architecture hors-norme du labyrinthe répond à la nature hybride du Minotaure. Les ruines du palais minoen de Cnossos. Un didrachme cnossien présente sur une face le labyrinthe. Astérion. toujours selon l'interprétation de Borges. Pottier. a amené certains archéologues à croire que le palais lui-même était à l'origine du mythe du labyrinthe. James George Frazer et lui expliquent l'union de Pasiphaé avec le taureau comme Thésée tuant le minotaure. estime qu'il est probable qu'en Crète (où un culte du taureau pourrait avoir existé à côté de celui de la labrys). et qu'il est normal qu'au centre d'une maison monstrueuse vive un habitant monstrueux. par Barye. L'histoire du minotaure serait alors une version « tardive et maladroite » de mythes beaucoup plus anciens et de « songes effrayants ». . qui ne conteste pas la personnalité historique de Minos. à Skotinou et à Aghia Irini[18]. parce que l'idée d'une maison bâtie pour que les gens s'y perdent est aussi étrange que celle d'un homme à tête de taureau. les victimes étaient tourmentées en étant enfermées dans le ventre d'un taureau d'airain. une cérémonie sacrée lors de laquelle la reine de Cnossos était mariée à un dieu de forme taurine. d'autres localisations ont aussi été proposées : à Gortyne[17]. qui a donné le mot labyrinthe) qui était fréquent dans la religion préhellénique qui célébrait aussi des tauromachies sacrées. à Paris. sur l'autre le minotaure entouré d'un demi-cercle avec de petites billes figurant probablement des étoiles. Le meurtre du Minotaure par Thésée.B. exposée au jardin des Tuileries. dans ce cas. leurs monstruosités se correspondent[15] ». et cette créature aurait pu faire partie de la démonologie crétoise. 1826. compte tenu de l'histoire de Phalaris. la figure du minotaure est née du culte du taureau et de la double hache (labrys. l'homme crétois de bronze. Minos et le Minotaure ne sont que deux formes différentes du même personnage représentant le dieu-soleil des Crétois. indique la rupture des relations athéniennes avec la Crète minoenne. J. où le soleil apparaît comme un taureau. sans doute en relation avec l'autre nom du minotaure. Une explication historique du mythe serait une illustration de la relation de dépendance de la Grèce continentale par rapport à la Crète minoenne au cours du deuxième millénaire av. Thésée affrontant le minotaure. Des peintures murales représentant des hommes à tête de taureau ont été retrouvées. L'image du minotaure est presque indissociable de celle du labyrinthe. d'après une sculpture de Jules Ramey. La lutte entre Thésée et le Minotaure a souvent été représentée dans l'art grec. qui se chauffait à vif et serrait les étrangers dans ses bras dès qu'ils débarquaient sur l'île. marbre.-C.

faisant de la recherche du Minotaure au fond du labyrinthe une épreuve initiatique visant à détruire le monstre bestial qui se cache en chacun de nous. imagina le minotaure avec un corps de taureau et une tête d'homme[19]. dans Folklore 2. 226. htm [4] Il n'y a pas de distinction pour le terme de taureau crétois entre l'animal qui fut le père du Minotaure et le taureau qui transporta Europe. Report on Greek Mythology.Minotaure 110 Évocations artistiques La bataille entre Thésée et le Minotaure est un sujet fréquent dans l'art antique. Peinture du minotaure par George Frederic Watts (1817-1904). III. 3. notamment : Rodin. Là. dans son Enfer. » [3] http:/ / athenapub. B. dans sa nouvelle la Demeure d'Astérion (dans l'Aleph). Dante. semivirumque bovem. F. Littérature La littérature s'est aussi emparé du sujet. solitaire et sensible. 1-24 [10] (VI. faisant de Thésée un assassin et décrivant le Minotaure comme un être doux. 152-182) . Minotaure ou Thésée tuant le Minotaure.2 (Juin 1891 :220-241..24 [2] Le Catalogue des femmes d'Hésiode dit. 78-82). Ars Amatoria 2. Jevons note que dans le mythe d'Europe comme dans celui de Pasiphaé.. [9] . F. Notes et références [20] »( • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Minotaur voir la liste des auteurs [21] ) [1] semibovumque virem. dans la Ballade du Minotaure. il la fit vivre avec Astérion. Dürrenmatt a inversé les caractères des personnages. d'après Sophocle. Les arts plastiques occidentaux s'en sont aussi fait l'écho. mais pas leurs représentations artistiques. Willetts. il se trouve ainsi revalorisé à partir du XXe siècle. réécrit le mythe en faisant du Minotaure un être innocent quoique apparaissant quelque peu monstrueux et se laissant tuer par un Thésée relégué au rang de personnage secondaire. Friedrich Dürrenmatt a lui aussi réécrit le mythe du Minotaure. Minotaure . c'est la version « faisant autorité » pour les Hellènes. Sarpédon et Rhadamanthe. Borges. et que les deux mythes évoquent un mariage sacré ( F. selon Ovide. René Iché.) [8] L'une des apparences prises par le dieu fleuve Achéloos pour courtiser Déjanire est celle d'un homme à tête de taureau. 1962 . Cretan Cults and Festivals. particulièrement sur la céramique. [7] Voir R. Austin. Dans la nouvelle « Le Minotaure de Fort Bull » (insérée dans le recueil La Chasse Sauvage du colonel Rels). probablement parce qu'il connaissait les anciens textes. Armand Cabasson met en scène une version métaphorique du mythe du Minotaure durant la Guerre de Sécession. Thésée tuant le Minotaure . 1. Jevons. Alors que le Minotaure n'a longtemps été qu'un faire-valoir du héros. le roi des Crétois. décrit dans le monologue du Minotaure comme un sauveur venu le délivrer. Londres. qui a inspiré la nouvelle « La demeure d'Astérion » de Jorge Luis Borges. [5] . l'élément central est l'union de l'esprit de la lune (sous forme humaine) avec un taureau. Les Trachiniennes. [6] Walter Burkert note que dans le fragment d'Euripide Les Crétois(C. com/ 11evans. 20-27) [11] (XXXVIII) [12] (VIII. mais aussi dans la statuaire avec le groupe de Thésée combattant le Minotaure dû à Myron. en en faisant une parodie. elle conçut et enfanta trois fils : Minos. Épitomé. Picasso. à propos de l'établissement d'Europe en Crète par Zeus : « . I. B.

wikipedia. 227-235. [20] http:/ / en.fr/Apollodore/ DetailsLivres. PUF. 9). 1993. 3-4). • Virgile. [16] http:/ / www. Fables [détail des éditions] [(la)  lire en ligne (http://www.be/virg/VirgIntro.html)] (VIII. 1-30. Paris.persee. Borges. « Le Minotaure et les autres : images et perceptions ». 15. Épitome [détail des éditions] [ lire en ligne (http://ugo. ua.free. Le Minotaure et son mythe.html)] (XXXVIII). vol. 152-182).fltr. 24).ucl. pp. fig. III. • Ovide. org/ entry/ Arthur_Evans [17] http:/ / books.ac. Amaltea. Énéide [détail des éditions] [ lire en ligne (http://bcs. Bibliographie • André Siganos. XII.bratelli. 1994. edu/ ~ksummers/ cl222/ LECT14/ sld029.bratelli.ucl. 189-201. « Impossible de s'en sortir seul : fictions labyrinthiques et solitude chez Kafka. ch [19] Dante. 44 (early fourth century) ( on-line voir l'illustration (http:/ / bama. p.ac. wikipedia. htm)) [15] Vincent Message.html)] (VI.fh-augsburg. org/ wiki/ Minotaur?oldid=cur [21] http:/ / en. 29 p. Enfer.9 no 9-10. Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne (http://bcs. [ lire en ligne (http://www.be/METAM/Met00-Intro.Minotaure 111 [13] Les Dionysiaques (400 ap JC) disent que Thésée était marié à Ariane (chant XLVII). Danielewski et Kubrick ».fltr. • Hygin. 3.htm)] (I. google. Etruscan Mythology (Série The Legendary Past.fr/web/revues/home/prescript/article/ metis_1105-2201_1994_num_9_1_1025)] Articles connexes • • • • • • • • Astérion Thésée Labyrinthe Minos Dédale Portail de la mythologie grecque Portail de la Crète Portail des créatures et animaux légendaires . Mètis. 1 (2009).de/~harsch/Chronologia/Lspost02/ Hyginus/hyg_fcap. 8 . org/ wiki/ Minotaur?action=history Annexes Sources antiques • Apollodore. (ISBN 2130455573) • Christianne Sourvinou-Inwood.free. British Museum/University of Texas) 2006.fr/Apollodore/DetailsLivres. labyrinthos. newworldencyclopedia. [14] La tasse de vin est illustré dans l'ouvrage de Larissa Bonfante et Judith Swaddling. htm)] (III. Revista de mitocrítica. fr/ books?id=XvdaAAAAQAAJ& pg=RA1-PA16-IA10& lpg=RA1-PA16-IA10& dq=Labyrinthe+ de+ Gortyne& source=bl& ots=-ZP9ap5eAM& sig=mIzhbQIn-ns8exbH5rkAv1AmLnc& hl=el& ei=Z_vzSrzqLpCCmgOijOmhAw& sa=X& oi=book_result& ct=result& resnum=10& ved=0CCsQ6AEwCTgy#v=onepage& q=Labyrinthe%20de%20Gortyne& f=false [18] http:/ / www. Vol. Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne (http://ugo.

Plus tard. René Char. Enfin sa mort par la flèche de celle-ci (une autre version le dit tué par un scorpion géant) est capitale. Il n'est présent que dans peu de textes et n'est le héros d'aucune grande épopée. Zeus lui fit apporter la peau du bœuf qu'Hyriée leur avait sacrifié et ils urinèrent dessus. on en cite généralement deux.Orion (mythologie) Orion (mythologie) Pour les articles homonymes. en Béotie. L'épisode final est celui de son élévation au ciel. André du Bouchet. les plus importantes. n'avait jamais rencontré une femme mais souhaitait néanmoins avoir un héritier. Longtemps délaissée par la littérature depuis l'Antiquité. Hermès et Poséidon lui rendirent visite dans son palais. voir Orion. Elle fut précipitée dans le Tartare par Héra à qui elle avait voulu se comparer. Blaise Cendrars. Lorsqu'il eut atteint l'âge adulte. On ne trouve donc pas forcément de lien entre ces passages. L'épisode de sa mort connaît aussi des variations diverses selon les sources. Orion (en grec ancien Ὠρίων ou Ὠαρίων / Ôríôn) est un chasseur géant de la mythologie grecque réputé pour sa beauté et sa violence. Gérard Manset. comme Jason dans les Argonautes d'Appolonius de Rhodes ou la Médée d'Euripide. ce qui est plutôt déconcertant pour les hellénistes. Metallica) et des plasticiens. comme sa préhistoire ou encore sur l'origine de la création d'un mythe grec. Les quelques fragments restants de la légende nous ont renseigné sur certains aspects de la Grèce Antique. Il épousa Sidé (grenade) qui était très belle mais aussi très fière. son arrivée à Chios où il rencontra Mérope. Claude Simon). Philip Glass. Ovide a bien parlé de sa naissance dans un poème contenu dans les Fastes. Ménippé et Métioché qui grandissent en Aonia. à l'endroit où la peau avait été enterrée parut un garçon auquel Hyriée donna le nom d'Orion. Pour eux. La plupart des textes ne citent qu'un épisode. Alexis Binay. Les épisodes les plus mémorables sont sa naissance en Béotie. Pour cela. Hyriée sacrifia le plus beau bœuf de son troupeau. Elle lui donna auparavant deux filles : les Coronides. au pied du Mont Hélicon. Depuis le début du XXe siècle elle connaît un regain d'intérêt inattendu auprès des écrivains (Paul Claudel. où Ulysse aperçoit son ombre dans le monde souterrain. Claude Vivier. Concernant sa naissance. il était si grand qu'il pouvait marcher au fond de la mer tout en gardant la tête et les épaules hors de l'eau. Kaija Saariaho. La légende raconte qu'il fut transformé en un amas d'étoiles par Zeus. il leur demanda comment il pouvait faire pour avoir un descendant sans qu'il soit obligé de se marier. Le mythe d'Orion Il existe plusieurs versions de son histoire datant de l'Antiquité. beaucoup ont dû être perdus au cours de l'histoire. Naissance du chasseur géant Hyriée. Dans la littérature grecque il apparaît pour la première fois sous les traits d'un incroyable chasseur dans l'Odyssée de Homère. Puis les trois dieux enterrèrent la peau dans le jardin du palais et prirent congé. Neuf mois plus tard. Zeus. accompagné d'Artémis. des musiciens (André Boucourechliev. de l'Université de Tours. sa brusque cécité ou encore celui de la chasse sur l'île de Crète. mais ce n'est en réalité qu'une version primaire d'un unique épisode. ou en omettent plusieurs. le fondateur de la cité d'Hyria. la figure d'Orion a longtemps dû sa célébrité relative à un tableau de Nicolas Poussin. estime qu'il viendrait d'un mot ancien et signifierait "l'estival"[1]. 112 . Un jour. donnant son nom à la célèbre constellation d'Orion.

New York. Sirius et Procyon. Comme le géant était trop loin. Œnopion voulait se débarrasser de ce prétendant encombrant. l'astre le plus brillant du ciel en dehors des éléments du système solaire) sont proches l'une de l'autre. Œnopion l'aveugla et l'abandonna sur le rivage. Le géant guidé par l'enfant rentra dans la mer et marcha vers l'est face au soleil. ladite condition. Metropolitan Museum of Art. Œnopion renia ses promesses. Accueilli à la cour d'Œnopion qui régnait sur Chios. Artémis ne put le reconnaître et lui lança donc une flèche. la fille du roi. elle plaça son image parmi les étoiles en compagnie de ses chiens. il s'enfonça dans la mer qui formait une barricade naturelle. le Image d'Orion représenté dans le ciel. Orion marcha alors droit devant lui à travers la mer jusqu'à l'île de Lemnos et fut attiré par les forges d'Héphaistos qui accepta de lui prêter Cédalion.Orion (mythologie) 113 Orion aveuglé recouvre la vue C'est ainsi qu'il gagna l'île de Chios. Mort d'Orion par la flèche d'Artémis et catastérisme Il retourna à l'île de Chios pour se venger d'Œnopion. Pour le punir. Mais le frère d'Artémis. son assistant. Lorsqu'il revint demander la main de Mérope. Apollon. qui avait quelques craintes pour sa sœur. On donne à cet épisode le nom de catastérisme. Orion tenta de le combattre mais il n'y parvint pas. . Il décida donc de promettre la main de sa fille à Orion. envoya un monstrueux scorpion à sa poursuite. Alors Apollon désigna le géant et dit à Artémis de le tuer. mais Artémis lui demanda d'oublier sa vengeance et lui proposa de chasser avec elle. Pour échapper au monstre. C'est le sujet d'un tableau de Nicolas Poussin (1658) aussi célèbre qu'énigmatique. le faisant passer pour un méchant. mais lorsqu'elle s'aperçut que c'était Orion. Orion tomba amoureux de Mérope. Orion recouvra miraculeusement la vue. Mais Orion qui était un excellent Paysage avec Orion aveugle cherchant le soleil (1658). Pendant sa marche. huile sur toile de Nicolas chasseur n'eut aucun mal à remplir Poussin. à condition que celui-ci débarrassât Chios de tous les fauves qui s'attaquaient aux hommes et aux troupeaux ! Le roi était persuadé que celui-ci n'y parviendrait pas. Elle alla à la nage récupérer le cadavre. Celui-ci fut ligoté tant bien que mal par l'armée lancée par le roi. et que le Scorpion fut placé de l'autre côté sur la voûte céleste. l'amoureux se fâcha et saccagea le palais. C'est pour cela que les constellations de Orion et du Grand Chien (qui compte l'étoile Sirius.

le Scorpion se couche à l'horizon Ouest. étant une déesse. indignée. Ovide. 114 . est ainsi élevé au ciel par Artémis pour l'avoir fidèlement servie.Orion (mythologie) héros et le monstre se poursuivant sans cesse sans jamais se rattraper. Une autre version de la mort du chasseur par Artémis. Horace. Pour se débarrasser de lui. Iliade [détail des éditions] [ lire en ligne [4]]. V. Énéide [détail des éditions] [ lire en ligne [6]]. mais Héra n'oublia pas de porter également au ciel le scorpion qui l'avait si loyalement servie pour que le combat continue. Cette arrogance déplut fortement à Héra qui. Artémis. dit qu'Orion était l'ennemi mortel d'Artémis. lui qui avait terrassé les bêtes les plus féroces. Un jour. XVIII et Odyssée [détail des éditions] [ lire en ligne [5]]. Autre version de la mort d'Orion par le scorpion d'Héra Une autre version de la mort d'Orion existe : fort de ses talents exceptionnels de chasseur. La transformation d'Orion en constellation reste donc mystérieuse pour cette version. c'est pour cela que lorsqu'Orion se lève à l'horizon Est. Artémis. Lucien. Le scorpion. tout en sachant que cet ennemi est. Fastes [détail des éditions] [ lire en ligne [4]]. moins populaire. quant à lui. non exprimé auparavant. De domo. Orion. essaya de l'embrasser. et un paradoxe d'"ennemi mortel" d'une déesse (immortelle. peut-être Artémis fût-elle prise de remords. pour donner une leçon d'humilité à Orion. transforma Orion en constellation. Il fut transformé en constellation. et réserva le même sort au scorpion qui l'avait fidèlement servie. rappelons-le). Mais Zeus intervint et fit en sorte qu'Orion et le Scorpion ne puissent jamais s'atteindre . qui était amoureux de la déesse. et ainsi échapper à la mort. le scorpion patienta et le moment venu il piqua Orion qui mourut foudroyé par le venin de ce petit animal. En le voyant mourir. Chose étrange car Artémis. commanda à un scorpion de s'embusquer en attendant le passage du chasseur. 121. Artémis invoqua un scorpion géant qui tua Orion par son venin. quant à lui. Troisième version de la mort d'Orion par le scorpion d'Artémis Celle-ci dit qu'Orion et Artémis avaient l'habitude de chasser ensemble. Dissimulé par les feuillages. Cette version inclut donc un sentiment de "rivalité" entre les deux chasseurs. mortel et donc presque inoffensif pour Artémis. Virgile. est dite immortelle. Orion ne cessait de se vanter de ses prouesses. fit apparaître un scorpion et lui ordonna de piquer le géant. émue. Odes. Orion dans l'antiquité • • • • • Homère. V et Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne [4]]. X.

2003. Diane auprès du cadavre d'Orion. L'Enfant bleu. Le Temps qu'il fait. Paris. Paris. Rome. • Feuilles de route (1924). • Claude Simon : • Orion aveugle. 1658. 2006. André du Bouchet. Actes Sud. avec Jean-Pierre Grenier. in Du monde entier au cœur du monde. Un de Baumugnes. • Les Corps conducteurs. Skira. Volume. Mercure de France. 2000. Le Seuil. • Henry Bauchau. 1980. Aromates chasseurs. in Aujourd'hui (1931). Jean Giono. 2000. . Paris. Champs/Flammarion. 2005. Paris. 1927. Les sentiers de la création. huile sur toile de Daniel Seiter • Paul Celan • Blaise Cendrars : • • • • • • • • • Au cœur du monde (1917). tome 11. Paysage avec Diane et Orion. Paris. Poésie/Gallimard. POL. Musée du Louvre. vers 1685. • L'Atlantique et les amants. Arles. Orion le tueur. 1975. Paris. coll. Denoël. 1929. Christian Doumet. Bordas. Paris. Christian Bourgois. Cognac. Paris. Poésies complètes. Éditions de Minuit. Le Zodiaque ou les étoiles sur Paris. 1630. 1970. L'Apocalypse joyeuse. Tout autour d'aujourd'hui. Paris. New York. • Le Lotissement du ciel (1949). Patrick Grainville: • La Diane rousse. Maurice Fombeure. • Daniel Seiter. tome 12. Paris. • Yves Bonnefoy. El Pelele. Arles. • Francis Berthelot.Orion (mythologie) 115 Orion chez les modernes Peinture • Nicolas Poussin. 2005. 2000. Paris. La Lune noire d'Orion. Littérature. Le Soulier de Satin (1929). in Du monde entier au cœur du monde. Poésie/Gallimard. 1978. Tristan Derème. Paris. 1998. coll. Actes Sud-Papiers. • Orion Scohy. théâtre • Jean-Christophe Bailly. 2006. Denoël. René Char. Le Seuil. • Profond aujourd'hui (1917). Paris. Paris. coll. Diane auprès du cadavre d'Orion. Gallimard. Émile-Paul. Trois villes dans l'œil d'Orion. 2004. Grasset. Metropolitan Museum of Art. • Olivier Py. Paul Claudel. "Tout autour d'aujourd'hui". L'Emportement du muet. 2005. 2002. 1946. 1971. Paris. Calmann-Lévy.

2005. 1988. Francesco Cavalli. Paris. coll. • Marie Miguet. Orion. Paris. Astronomie populaire. 1984. coll. Les Mythes grecs. 2006. • Edmond Nogacki. Orion III. • Morionvagine. 1958. • Jeannie Carlier. Orion pigmenté d'infini ou de l'écriture à la peinture. Twilight in Olympus. 1970. Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine. René Char. Mémoires d'aveugle. 1990. 1985. Paris. février 1988. La Mort d'Orion. no 6. Orion. Minard. Louvre. Archives des lettres modernes. Kaija Saariaho. • Danièle Leclair. L'autoportrait et autres ruines. album. • Pierre Grimal. 1983. 116 . Crisis. 1653. 1998. Orion II. 2002. 2004. in Dictionnaire des mythologies. Orion. Philippe Fénelon. sa place parmi les autres mythes grecs et son apport à la connaissance de la mentalité antique. no 421. coll. série Paul Claudel. Lecture de René Char : Aromates chasseurs et Chants de la Balandrane. Flammarion. 1992. Caen. coll. Yves Bonnefoy. Toru Takemitsu. Venezia. 1979. in Le parole dell'astronimia tra scienza e tradizione. 1880. Réunion des musées nationaux. Le Mythe d'Orion. 1996. 1951. Le Livre de Poche. in Mythes claudéliens. Monaco. Orion. Cycle des mythologies. 1986 Behemoth. dir. in Dictionnaire des mythes littéraires. • Jean-Michel Renaud. Orion. The Hunter. 2004. Lettres modernes. • Claude Leroy : • Orion manchot. L'Orione. La Nouvelle Revue Française. • Marie Miguet. Orion (bassiste) Symphony X. livret de Francesco Melosio. Claude Vivier. Éditions du Rocher. Philip Glass. 1989. Paris. • Camille Flammarion. dir. Master Of Puppets. Le Mythe d'Orion : sa signification. Marsilio. Metallica. opéra-rock. 1988. • La Main de Cendrars. Gérard Manset. Villeneuve-d'Ascq. in Sous le signe de Moravagine. Liège. CIPL. • Robert Graves. 1981. no 14. Paris-Caen. no 233. Orion. Lettres modernes. Sur le mythe d'Orion Traités de mythologie antique • Paola Capponi. Le Mythe d'Orion dans le théâtre de Claudel. Presses Universitaires de France. Minard. Presses universitaires du Septentrion. opéra. Pluriel. Minard. Sujet d'inspiration artistique sur le thème mythique • Jacques Derrida. Presses universitaires de Valenciennes. 1982. série Blaise Cendrars. Orion pour violoncelle et piano.Orion (mythologie) Musique • • • • • • • • • • • André Boucourechliev. (it) I nomi di Orione. Orion. Pierre Brunel.

• Ernst Gombrich. 2004.Orion (mythologie) 117 Sur la peinture de Nicolas Poussin (et dérivés) • Martine Créac'h. Inscription et description. univ-paris1. in Lectures de « Histoire ». 2000. Char. Musée national d'Alexandrie . • Jacques Thuillier. Le griffon ou grype est une créature légendaire présente dans plusieurs cultures anciennes. Paris-Caen. ailes et serres) greffé sur l'arrière d'un lion (abdomen. image et écriture : Poussin vu à travers les romans de Simon. du Bouchet. Presses universitaires de Vincennes. Bonnefoy. Le Sujet de l'Orion de Poussin. Minard-Lettres modernes. pattes et queue). 1994. Paris. • Jean Duffy. • Pierre Rosenberg et Renaud Temperini. Paris. • Clélia Nau. 1994. Je n'ai rien négligé. Poussin. Poussin pour mémoire. coll. no 3. Poussin. Le Temps du sublime. coll. 2005. Æsthetica. Presses Universitaires de Rennes. Jaccottet. série Claude Simon. 1944. Références [1] kubaba (http:/ / kubaba. Simon. Avec quelquefois des variantes le griffon gardera de tout temps la particularité reconnaissable d'être hiéracocéphale. fr/ colloques/ renaud. Flammarion. voir Griffon. Longin et le paysage poussinien. Gallimard. pdf) Griffon (mythologie) Pour les articles homonymes. muni d'oreilles de cheval et une queue de serpent. Il est imaginé et représenté avec le corps d'un aigle (tête. Découvertes / Réunion des musées nationaux. Griffon trouvé à Saqqarah.

Dionysos. • en train de tirer des chars (l’attelage du dieu des Tempêtes mésopotamien. d’Artémis. Éros ou encore Némésis). rois égyptiens. J. Tout au long de son histoire antique. de Dionysos. notamment dans les cultures mésopotamienne. . Griffon : chimère antique. Griffon sans ailes sur une fresque de la salle du trône du palais de Knossos. Ningishzida. d'Éros.Griffon (mythologie) 118 Griffon achéménide de Persépolis. cette forme première ne cesse d'être nuancée par divers apports iconographiques. Seth. grecque puis romaine.-C. avec un corps de lion. Apollon. Le griffon se voit souvent associé aux divinités et héros locaux (Gilgamesh. en Crète. et en Égypte vers -3000. une tête et des ailes d'aigle. Le griffon dans l'Histoire Le griffon dans l'Antiquité Le griffon apparaît en Élam à la fin du IVe millénaire av. dessinée dans une mosaïque. ou de Malakbel de Palmyre).

1475-85. Le griffon à la Renaissance Au cinquième jour de La Sepmaine. pour apres en plancher. centaures et tritons). y ajouta ces phrases : « Bonne instance. Il est en effet considéré comme un animal réel appartenant au genre des oiseaux. aux griffes ravissantes. mon royaume et mon chez moi. • s'abreuver ou enfin se lier au culte funéraire (comme animal psychopompe ou comme gardien du monde des morts). se doivent de s'enorgueillir du protecteur qu'il se doit. Apollon et parfois une Néréide. les ours. aux ailes blanchissantes. entre autres. Il se rencontre très tôt dans l’art et la littérature chrétienne. Dionysos. ou encore certaines versions du Roman d'Alexandre. Au sein rouge. qui trouve des répercussions durant tout le Moyen Âge. au dos noir. communs ou fantastiques (Sphinx. les sangliers.Griffon (mythologie) 119 • de porter des personnages sur son dos (la divinité féminine mésopotamienne exhibant des serpents dans ses mains. v. Armundal. et les chevaux : Dont il fouille pillard le feconde poictrine De nostre bisayeule. Gravure de Martin Schongauer. Le griffon intègre sans difficulté le monde du Moyen Âge. Il gagne ensuite l'ensemble des formes d’art et des régions occidentales. un vase. baron de Navarre. le griffon est utilisé dans des armoiries. Vers la fin du Moyen Âge. . Dont il va guerroyant et par monts et par vaux Les lyons. combattre héros. » Il est également gravé par Martin Schongauer et Albrecht Dürer. Nombreux sont les écussons ornés de têtes. le commentaire d'Isidore de Séville dans ses Étymologies. et parcourt même plusieurs œuvres littéraires romanesques. et personne ne parait douter de son existence. et là dedans butine Maint riche lingot d'or. Scylla. • participer à des scènes de chasse. • se camper face à un congénère de part et d’autre d’un élément (l’arbre de vie et la palmette orientaux remplacés dans l'art romain par un candélabre. une lyre ou un trépied d’Apollon). fait l’objet de nombre de commentaires savants dans les bestiaires et encyclopédies médiévales. A la bouche aquiline. Statère en argent représentant un griffon bondissant • s’attaquer à des animaux sauvages. ainsi que les défunts). Le griffon ne bénéficie que d'un symbolisme réduit. Le griffon au Moyen Âge Article connexe : Griffon (héraldique). ou de corps complet représentant le griffon. Citons. guerriers et ennemis (dont en particulier les Arimaspes et les Amazones). le poète gascon Guillaume du Bartas le décrit ainsi : « […] l'Indois Griffon aux yeus estincelans.

27). Centro di studi semitici. seuls les ermites parviendraient à les soigner et de grands héros réussiraient parfois à les dompter. contre plusieurs armees Les mines par sa griffe une fois entamees » Du Bartas suit les Anciens : Élien (4. son habitat serait un désert riche en or. Le premier lui est semblable. alors que de son temps. Storia di un motivo iconografico nell' antico oriente mediterraneo. Institut historique belge de Rome. Bruxelles. Habitat Selon diverses légendes. Pierre Belon (Histoire naturelle des oiseaux) et André Thevet (Cosmographie. 2004En deux volumes. Université Libre de Bruxelles. Étude iconographique et essai d'interprétation symbolique. Il grifone. Le Griffon : de l'archaïsme à l'époque impériale. 10). Istituto di Studi del vicino oriente universtà. Lefebvre. Thevet et Belon nient y en avoir. 1965 • Christiane Delplace. Le Garuda apparenté au phénix étant une créature hiéracocéphale. dont il se servirait pour faire son nid. hardi. 6) considèrent cet oiseau comme un animal fabuleux. Bibliographie • (it) Maria Bisi. Il aurait aussi la force de cent aigles ou de huit lions et ses griffes noirciraient au contact du poison. il serait fier et farouche et ne se laisserait approcher par personne . Enfin. 14 septembre 2007 (ISBN 978-2-84228-321-6)Illustrée par Sandrine Gestin et Alain-Marc Friez 120 .. Le commentaire de ce passage par Pantaléon Thévenin indique en manchette : « Le Grifon. Pline l'Ancien (7. Traditions littéraires et iconographiques. Le Griffon dans l’art roman. Paris. non publié • Édouard Brasey. » Particularités Famille L'opinicus et l'hippogriffe sont de la même famille que le griffon. Le Pré aux clercs. 12. Le second est le résultat d'une idylle entre un griffon et une jument et a le corps d'un cheval à la place de celui du lion. 1980 • R. La Petite Encyclopédie du Merveilleux.Griffon (mythologie) Son nid haut eslevé sur un aspre rocher : Dont il deffend. Rome. certains bestiaires s'accordent sur le point qu'il est de la même famille. mis à part ses pattes avant qui sont celles du lion.

. J.-C. Étymologie Le terme « hippalectryon ». J. 540-530 av. ailes. queue et pattes comprises. Le terme semble avoir été utilisé pour la première fois par Eschyle dans une pièce perdue. Altes Museum (Berlin Créature Autres noms Hippalektryon Sous-groupe Cheval ailé Caractéristiques Mi-cheval et mi-coq Proches Pégase. il est mentionné par Eschyle et surtout par Aristophane qui en fait l'une de ses injures préférées. Hippogriffe Origines Région Grèce L’hippalectryon ou hippalektryon (en grec ancien ἱππαλεκτρυών / hippalektryốn) est une créature hybride fantastique de la Grèce antique.Hippalectryon 121 Hippalectryon Hippalectryon Garçon chevauchant un hippalectryon. le plus ancien datant du IXe siècle av. kylix attique à figures noires. Il s'agit donc d'un nom mettant en relief la double nature de cette créature hybride. lui-même issu de la combinaison de ἵππος / híppos. est directement issu du grec ancien ἱππαλεκτρυών. . J. Il orne probablement quelques pièces de monnaie antiques.. qui signifie « coq ». l'utilisation comique qui en est faite par Aristophane dans Les Grenouilles suggère qu'à la fin du Ve siècle av. Les Myrmidons. On le retrouve plus fréquemment au VIe siècle av. il pourrait avoir été consacré à Poséidon et chargé de protéger les navires. D'autres études y voient une bête grotesque amusant les enfants. Cette créature peu commune apparaît dans environ 85 objets d'art antique grecs connus au début du XXIe siècle. Sa partie antérieure est celle d'un cheval et sa partie postérieure celle d'un coq. comme bête apotropaïque et prophylactique. Les mythes et légendes qui pourraient lui être rattachés restent inconnus. qui signifie « cheval ». la plupart des habitants d'Athènes n'avaient jamais entendu parler de cette créature.-C. . Sa fonction demeure assez mystérieuse.-C. ou une simple décoration fantastique sans fonction particulière. J..-C. Au Ve siècle av. Il porte un plumage jaune ou roux selon les traductions. dans la peinture sur vase ou plus rarement en sculpture. et de ἀλεκτρυών / alektryốn. J. monté par un jeune cavalier désarmé. parfois écrit « hippalektryon » selon les transcriptions.-C.

Une analyse des textes d'Aristophane suggère qu'il serait issu du Moyen-Orient et les costumes portés par les personnages représentés sur les poteries semblent asiatiques.-C. probablement en raison de sa « monstruosité évidente ». l'encolure et les deux membres antérieurs. Guerrier chevauchant un hippalectryon. une scholie de La Paix l'explique ainsi comme « ayant les ailes pourpres ». Il devient un motif fréquent à partir de 575 jusqu'à 480 av. L'hippalectryon est un hybride composé des éléments de deux animaux comme il en existe beaucoup d'autres dans la mythologie grecque.. Contrairement aux autres hybrides tels le griffon. L'origine Perse est en effet évoquée par Aristophane. Le corps et la partie postérieure sont celles d'un coq.-C.Hippalectryon 122 Description L'hippalectryon est décrit dans les textes d'Eschyle et d'Aristophane avec l'adjectif xouthos dont le sens précis est déjà probablement perdu dans l'Antiquité. Représentations artistiques Les artistes n'avaient apparemment aucun terme pour désigner les représentations des hippalectryons avant l'utilisation du mot par Eschyle. « roux ». Toute sa partie antérieure est celle d'un cheval. Ce motif ne serait pas forcément une création de l'antiquité grecque. musée du Louvre La plupart des représentations de figures hybrides semblent être arrivées en Grèce par l'Est bien qu'on ne retrouve aucune représentation de l'hippalectryon en Égypte ou dans l'art du Moyen-Orient. l'hippalectryon ne connait pas de représentations pérennes dans l'art grec. Les animaux hybrides de Mésopotamie et de Grèce sont proches sur bien des points. bien qu'ils combinent généralement les attributs d'un animal et d'un humain. Aristophane se moque de son allure disgracieuse. 500-470 av. « couleur de feu ». figurine en terre cuite de Thèbes. où il est généralement représenté monté par un jeune cavalier désarmé : en 1998. Il semble y avoir de nombreuses confusions car les textes peuvent faire également référence à un cheval. par ailleurs. Les avis divergent et d'autres sources indiquent toutefois que ce motif n'est pas oriental. des objets en bronze et des sculptures. L'entrée du dictionnaire d'Hésychios d'Alexandrie mentionne qu'il existerait trois types d'hippalectryons : un coq géant. J. le coq est un animal sacré dans la culture Perse. le sphinx et le centaure. . un blason et un monstre marin. le minotaure ou la sirène. Les hybrides forment un thème artistique populaire dans les sculptures et sur les vases archaïques grecs[]. la queue et les pattes postérieures. principalement des poteries. J. on comptait environ 85 représentations artistiques de l'hippalectryon. tels le centaure. un vautour géant et une créature fabuleuse proche des griffons peints sur les tissus de Perse. voire « auburn » selon les traductions . ce qui inclut la tête. avec les ailes. Il ne possède ni mythe ni légende attachés et les représentations artistiques permettent d'avoir une idée de l'apparence de cet animal hybride. généralement traduit comme « de couleur jaune »..

Représentation d'un hippalectryon sur un vase étrusque. avec les rapaces et le sanglier. J. mais il s'agirait plus vraisemblablement du cheval ailé de Corinthe. patron de la cavalerie grecque. publiée dans le Harper's New Monthly Magazine en 1882. . Ils diffèrent des représentations de l'art ionien et attique du VIe siècle av. Numismatique Cinq pièces représentant un hippalectryon.-C. d'origine attique. Des traces de couleur sur la crinière de l'hippalectryon indiquent qu'il était originellement coloré de sombre. J. le cheval est. Un marbre d'hippalectryon monté. qui possède aussi un alabastre grec orné de deux protomés de chevaux aux queues d'oiseaux. mais la tête de cheval. Parmi un ensemble d'art étrusque.. les pieds du cavalier. À Bonn. les pattes et la queue de coq y figurent. du moins à cet endroit. un alabastre orné d'une figure évoquant fortement l'hippalectryon a été retrouvé. il s'agit d'un askos trouvé à Cnossos. Certaines de ces peintures sur vase sont visibles au musée du louvre. L'aigle et le cheval sont parfois combinés pour former un motif rappelant celui de l'hippogriffe et l'une de ces monnaies gauloises représente clairement un cheval à queue d'oiseau. Retrouvé en 1887. présente un décor de granulation avec un bateau et un hippalectryon perché sur celui-ci. . la queue et le bout des ailes. sculpture et autres objets d'art On trouve aussi des hippalectryons sur des pierres gravées de basse époque. la majeure partie du cou. (d'après le musée.. il y manque la tête. La créature apparaît (presque uniquement) sur des vases attiques à figures noires et pourrait être selon le site internet Theoi un début de représentation du célèbre cheval ailé Pégase[]. Les représentations sur céramique se développent surtout à la fin de la période archaïque. la seule représentation connue de cette créature en sculpture) est exposé au musée de l'Acropole d'Athènes. ou peut-être Pégase. l'animal le plus souvent représenté sur les monnaies gauloises. ont été retrouvées dans le trésor de Volterra.[2].-C.Hippalectryon 123 Céramiques La plus ancienne représentation d'un hippalectryon qui nous soit parvenue date du IXe siècle av. très proche de l'hippalectryon grec.-C. Une boucle d'oreille du VIe siècle av. Par ailleurs. une amphore tyrrhénienne à l'hippalectryon est visible. et le support. Il est possible que le cavalier soit le dieu Poséidon. Gravures. parmi 65 pièces de monnaies très anciennes contenues dans un récipient de pâte noire déterré en 1868 près des murailles de Volterra[1]. J.

Hippalectryon

124

Rôle et symbolisme
Il existe très peu d'études pour expliquer quelle fonction tenait
l'hippalectryon en Grèce antique. P. Perdrizet a publié une vingtaine de
pages dans le numéro 6 de la Revue des Études Anciennes, en 1904, où
il signale qu'une statue d'hippalectryon pourrait avoir été sculptée pour
commémorer un exploit naval. Le personnage d'Eschyle, dans Les
Grenouilles d'Aristophane, explique en effet qu'on peignait ce motif
sur les galères dans l'ancien temps, ce qui pourrait indiquer que
l'hippalectryon se voyait attribuer des vertus magiques destinées à
protéger les navires, et pourrait avoir été associé au dieu Poséidon, qui
par ailleurs règne sur la mer et les chevaux.

Silhouette d'un hippalectryon tel que représenté
sur les poteries grecques

Selon un travail d'interprétation effectué sur Les Grenouilles
d’Aristophane, l’hippalectryon devait également être un motif
fréquemment peint sur des boucliers puisqu'on a retrouvé un vase à figures rouges sur lequel cette créature orne un
bouclier d'Athéna, probablement parce qu'elle avait une signification apotropaïque et prophylactique, c'est-à-dire de
protection contre les ennemis et les maladies. Le coq est, en effet, la bête prophylactique par excellence, un symbole
solaire[3] qui met les démons en fuite grâce à son chant qui résonne quand vient le jour. Quant au cheval, en
particulier le cheval ailé, il s'agit d'un symbole funéraire et d'un guide pour les âmes des morts (psychopompe).
L'apparence laide et grotesque de cette créature aurait eu pour fonction de faire rire et ainsi d'écarter le mal.
Une autre piste d'interprétation sur les sculptures représentant l'hippalectryon chevauché par un jeune homme y voit
un jouet destiné aux enfants, tout comme celles qui représentent des dauphins chevauchés. Les créatures hybrides et
chimériques, ichthyocentaures et griffons aux côtés de l'hippalectryon, servaient d'ornements pour les édifices dédiés
aux dieux et permettaient aux artistes de montrer leur habileté tout en créant des figures propres à ravir le regard. Il
semblerait que l'hippalectryon n'ait dans ce sens pas d'autre fonction que celles d'un être de décoration purement
imaginaire et fantastique.

Mentions dans les textes grecs
Cette créature n'a pas de mythe ni de légende connus qui lui soient rattachés et n'est mentionnée que quatre fois dans
la littérature attique,. Eschyle est le premier à en parler : dans un fragment de sa tragédie Les Myrmidons (Ve siècle
av. J.-C.), il décrit un navire orné d'un « cheval-coq couleur de feu ». « Hippalectryon » est l'une des injures préférées
d'Aristophane. Il l'emploie dans La Paix en 421 av. J.-C., dans Les Oiseaux en 414 et dans Les Grenouilles en 405,
où Dionysos et Euripide raillent Eschyle pour avoir parlé de l'hippalectryon. Il précise aussi qu'à son époque, soit à la
fin du Ve siècle av. J.-C., la plupart des habitants d'Athènes n'avaient jamais entendu parler de cette créature. Chez
Aristophane, le terme d'Hippalectryon est utilisé en partie comme une injure, et d'autre part pour désigner un animal
mythique, comme le Tragelaphos (« capri-cerf »).
« L'hippalectryon jaune-brun attaché [sur le navire], fruit d'un laborieux travail de peinture, se répand
goutte-à-goutte[4] »
— Eschyle, Les Myrmidons, fragment 61[5]
« (...) plus que quand je vois un taxiarque haï des dieux, ayant trois aigrettes et une robe de pourpre des plus
voyantes, qu'il dit être une teinture de Sardes. Mais s'il lui faut combattre, vêtu de cette robe, alors il se teint
lui-même en teinture de Cyzikos : il est le premier à fuir comme un hippalectryon jaune, en agitant ses
aigrettes ; et moi, je reste à veiller aux filets. »
— Aristophane, La Paix[6]

Hippalectryon

125

« Ainsi, avoir des ailes, n'est-ce pas ce qu'il y a de plus précieux ? Et, de fait, Diitréphès, qui n'a que des ailes
d'osier, a été élu phylarque, puis hipparque : sorti de rien, il s'est élevé très haut, et il est aujourd'hui un
hippalectryon aux plumes jaunes. »
— Aristophane, Les Oiseaux
« Euripide : Ce n'étaient que Scamandre, abîmes, aigles à bec de griffon sculptés sur l'airain des boucliers,
mots guindés à cheval, pas commodes à saisir.
Dionysos : De par les dieux ! il m'est arrivé, à moi, de veiller une grande partie de la nuit, cherchant son
hippalectryon jaune, quel oiseau c'était !
Eschyle : Ignorant, c'était comme un emblème sculpté sur les vaisseaux.
Dionysos : Moi, je croyais que c'était le fils de Philoxène, Éryxis.
Euripide : Était-il donc nécessaire de mettre un coq dans des tragédies ?
Eschyle : Et toi, ennemi des dieux, dis-nous ce que tu as fait.
Euripide : Chez moi, j'en atteste Zeus ! Jamais comme chez toi d'hippalectryons, ni de capricerfs
(tragelaphos), comme on en dessine sur les tapis médiques. »
— Aristophane, Les Grenouilles
Dans la tragédie de Prométhée (Prométhée enchaîné, Prométhée délivré et Prométhée porte-feu), le dieu Neptune est
décrit chevauchant un oiseau à quatre pieds qui pourrait être un hippalectryon.

Culture populaire
L'hippalectryon n'est que très peu mentionné dans les œuvres modernes. Toutefois, les comptines de ma mère l'Oye
contiennent (dans la version anglaise de ma mère l'Oye)[7], une ritournelle parlant d'un cheval-coq :
Roundelay

Ritournelle

Ride on a cock-horse

Chevauche un cheval-coq

To Banbury cross

Jusqu'au carrefour de Banbury

To see an old woman

Pour voir une vieille femme

Ride on a white horse;

Chevaucher un cheval blanc ;

Rings on her fingers,

Des bagues à ses doigts,

Bells on her toes,

Des cloches à ses orteils,

She shall have music

Elle aura de la musique

Wherever she goes.

Partout où elle ira.

Le « cheval-coq » de cette ritournelle et l'hippalectryon antique n'ont pas de liens établis, même si l'existence de ce
dernier peut laisser supposer que la ritournelle anglaise possède une origine ancienne. Dans le roman La Bataille du
labyrinthe appartenant à la saga Percy Jackson, les hippalektryons vivent dans le ranch de Géryon, mais sont réputés
appartenir à une espèce éteinte.

Hippalectryon

Notes et références
Notes
[1] Edgar Wendling et Joële le Borgne de Lavillandré, L'Euroatlas des monnaies celtes, projet d'ouvrage littéraire en pré-publication, chapitre
XII .
[2] Le trésor de Volterra (http:/ / numis-ext-occ. monsite. wanadoo. fr/ page3. html) sur Numis-ext (http:/ / numis-ext-occ. monsite. wanadoo. fr/
), site de numismatique.
[3] C'est ainsi qu'est présenté l'hippalectryon dans
[4] « The buff horse-cock fastened thereon, the laborious work of outpoured paints, is dripping. » Il s'agit d'un navire de la flotte grecque que les
Troyens tentent d'incendier au cours de la guerre de Troie, peut-être celui de Protésilaos (Iliade, Chants XV-XVI) : l'emblème peint (ou
sculpté et peint) du bateau, en forme d'hippalectrion, fond et s'écoule sous l'action de la chaleur.
[5] , Aeschylus vol 2, fragments (traduction et notes), sur en ligne sur le site Theoi (http:/ / www. theoi. com/ Text/ AeschylusFragments2. html)
ou fac-simile (http:/ / ia311231. us. archive. org/ 3/ items/ aeschyluswitheng02aescuoft/ aeschyluswitheng02aescuoft. pdf)
[6] Les traductions d'Aristophane sont issues d'Eugène Talbot, disponibles sur le site remacle.org (http:/ / remacle. org/ bloodwolf/ comediens/
Aristophane/ table. htm).
[7] La traduction anglaise des Contes de ma mère l'Oye, publiée en 1729, reprend les contes écrits par Charles Perrault. Cependant, John
Newbery publia à Londres, aux alentours de 1765, une compilation de comptines anglaises sous le titre Mother Goose's Melody, or, Sonnets
for the Cradle (Mélodies de ma mère l'Oye, ou Sonnets pour le berceau).

Références

Pégase
Pour les articles homonymes, voir Pégase (homonymie).
Pégase

Bellérophon chevauchant Pégase d'après Mary Hamilton Frye, 1914.
Créature

126

des poteries grecques antiques aux peintures et sculptures de la Renaissance. il devient celui de la poésie et le créateur des sources dans lesquelles les poètes viennent puiser l’inspiration. dans les jeux vidéo et les jeux de rôle. mythe solaire. La vaste symbolique de Pégase suit les époques et les courants de pensée. naît avec son frère Chrysaor du sang de la Gorgone Méduse. Bellérophon tombe victime de son orgueil et chute en tentant d’atteindre le mont Olympe sur le dos du cheval ailé. Personnification de l'eau. ou encore le héros Persée. IXe ou VIIIe siècle av. Une profonde symbolique ésotérique en relation avec l'énergie spirituelle qui permet d'accéder au domaine des dieux. Capturé par Bellérophon près de la fontaine de Pirène. en latin Pegasus) est l'une des créatures fantastiques les plus célèbres de la mythologie grecque. Ce cheval ailé divin. Mont Olympe Proches Bouraq.-C. Des hypothèses sont proposées quant à son lien avec les Muses. ou encore la domestication du cheval. Chollima Origines Origine Mythologie grecque Région Grèce antique Première mention Hésiode. qui finit par le transformer en constellation et le placer dans le ciel. le mont Olympe. dans les littératures de l'imaginaire telles que la fantasy. Pégase retrouve Zeus. jusqu'aux dessins modernes. Le mythe de Pégase connait une large diffusion dans le monde antique . qui le charge d'apporter les éclairs et le tonnerre sur l’Olympe. lorsqu'elle est décapitée par le héros Persée. de théories et de reconstitutions depuis le Moyen Âge. les dieux Athéna. il fait son apparition au cinéma. Poséidon. la Chimère. généralement blanc. Pégase permet à ce héros grec de le monter afin de vaincre un monstre. Ami des Muses. Aux XXe et XXIe siècles. monture chamanique ou alchimique. de l'eau.Pégase 127 Groupe Mythologie Sous-groupe Cheval ailé Caractéristiques Porteur d'éclairs Créateur de sources Symbole d'inspiration poétique Transformation en constellation Habitat Mont Hélicon. J. Pégase voit une partie de son mythe passer des peuples louvitophones aux anciens Grecs. le roi des dieux. Théogonie. Pégase créé la source Hippocrène qu'il fait jaillir d'un coup de sabot. Symbole de sagesse et surtout de renommée du Moyen Âge aux Temps modernes. Pégase (en grec ancien Πήγασος / Pếgasos. Pégase est le sujet d'une iconographie très riche à toutes les époques. Peut-être issu d'un ancien dieu des orages de la mythologie hittite portant l'épithète de Pihassassa. grâce à l'aide de la déesse Athéna et de Poséidon. particulièrement au XIXe siècle où de nombreux poèmes l'exaltent. où le nom de « pégase » est souvent devenu un nom commun qui désigne tous les chevaux ailés du bestiaire fantastique. Zeus et Apollon. et réalise avec son cavalier beaucoup d'autres exploits. il est partiellement christianisé et fait l'objet de nombreux commentaires. il monte au ciel après sa naissance et se met au service de Zeus. de la foudre ou des oiseaux. lui est attachée. repris par les Romains. D'après les poètes gréco-romains. D'autres théories évoquent l'observation des forces naturelles. . son lien avec l'imagination humaine est mis en valeur dans les travaux des psychanalystes continuateurs de Carl Gustav Jung.

Pegah (‫ )ﭘﮕﺎﻩ‬signifie « l'aube » ou « l'aurore » en persan. dont le nom Πήγασος serait une version grecque du louvite Pihassassas. cette origine relève de la légende plutôt que de l'histoire puisque le suffixe -asos suggère une origine pré-grecque du nom. qui renvoie à une périphrase pour désigner un animal blanc porteur de foudre. Un autre rapprochement récent existe entre « Pégase » et le louvite pihassas. aerlus equus. certains philologues attribuant à ce nom une origine carienne. . Cette épithète ou cet ancien dieu de l'orage pourrait être à l'origine de Pégase. la même théorie est soutenue par Sri Aurobindo. *ekwo-. Il semble que la racine piha. Dans la même langue. Origine étymologique Adalbert Kuhn a supposé en 1852 que le nom de Pégase dérive du même radical qu'un verbe et un adjectif signifiant « épais » et « fort ». Une étude sur le langage proto-indo-européen fait savoir que le mot d'origine pour cheval. signifiant « force » et « puissance ». soit une épithète pour le dieu des tempêtes Tarhu.[2]. qui a lui-même donné Pếgasos et Pegasus en latin dans les textes plus récents. le nom Pếgasos vient du grec πηγή / pêgế.ait désigné la luminosité et la splendeur[1]. et sonipes soit « au pied sonore ». dénominations et polysémie Le nom mentionné dans les premiers poèmes en grec ancien est Πήγασος.dans les langues anatoliennes. Peka.Pégase 128 Étymologie. pas plus que celle qui voudrait que le nom de Pégase dérive de l'égyptien pgw. Peirenœos polos soit « cheval de Pirène » . equus Gorgoneus et prœpes Médusae soit « fils de la Gorgone » . soit « cheval céleste » .de *ekwo. et se rapproche du mot « source » ainsi que du concept d'eau. mais cette théorie reste à l'état de spéculation en l'absence de preuves plus solides[3]. Toutefois. Pega ou Pehah désignent le chef et Sùs un cheval. pour d'autres spécialistes. ales soit « ailé » . désignant la cruche en usage pour se laver. qui signifie « éclair ». Selon le poète grec Hésiode. puis le nom propre « Pégase » en français. Théogonie [détail des éditions] [ lire en ligne [3]].. parmi lesquels Hyios gorgoneus. qui signifie « source » ou « fontaine » : « Et celui-ci fut ainsi nommé parce que ce fut près des sources Océaniennes qu'il naquit » — Hésiode. Cette forme suggère que le *-k. Il semblerait qu'en hébreu. et pourrait être rapproché du sanscrit védique pâjas. Sans qu'une étude fasse le rapprochement. Pihassasas est soit une divinité. De nombreuses épithètes lui sont attribuées par les poètes gréco-latins. mais cette théorie n'est pas soutenue.s'est changé en -s. vers 280 Le nom de Pégase signifierait en grec ancien « de la source » (pêgê) ou « la source jaillissante ». a donné le hiéroglyphe Hittite asu ou asuwa. equus Bellerophonteus soit « cheval de Bellérophon » .

avec influence des Perses. Wagner. composé d'éléments qui existent réellement. divers courants de pensée s'affrontent. J. il possède une forme de réalité dans le domaine du rêve. à savoir un cheval et les ailes d'un oiseau. et auraient donné naissance à la figure du cheval ailé dans plusieurs régions du monde. en lui attribuant une certaine couleur. cours d'eau rappelant la course du cheval. Comme le souligne l'historien du cheval Marc-André Pégase est peut-être issu de l'observation de forces naturelles. les premières représentations de chevaux ailés datent du e XIX  siècle av.Pégase Nom commun « Pégase » peut être un nom commun pour le cheval ailé. Les animaux porteurs d'éclair sont d'origine orientale.-C. En se basant sur les travaux des philologues et des hittitologues  . Il est possible que le mythe se soit répandu chez les Assyriens ensuite. Pégase est. etc. Un dieu asiatique des orages Le mythe de Pégase est vraisemblablement issu des dieux lyciens et assyriens. Un être totalement imaginaire D'autres théories voient dans Pégase un être totalement imaginaire. tout comme le sphinx. 129 . La théorie la plus largement reconnue par les historiens au début du XXIe siècle laisse à penser qu'il est d'origine asiatique. Chaque personne qui imagine Pégase crée « son » Pégase. On retrouve ce nom devenu commun dans de multiples mondes imaginaires inspirés du mythe antique[4]. Une grande partie du mythe de Pégase et de Bellérophon évoque des aventures en Lycie (Asie Mineure). En 1955. Édouard Will penchait pour une origine purement européenne. ou d'autres particularités en fonction des éléments qu'elle connaît. mais aussi dans les jeux de rôle comme Donjons et Dragons. Ce nom louvite aurait évolué vers le lycien et le grec ancien.. dont Pégase était l'un des emblèmes. chez les proto-hittites. cette théorie laisse à penser que Pégase est issu d'une ancienne divinité des orages connue des peuples louvitophones. puis ait gagné l'Asie mineure et la Grèce. où le nom commun pégase désigne la figure du cheval ailé. le centaure ou le griffon. Bien que Pégase n'existe pas dans le monde physique. Origine Plusieurs auteurs et chercheurs se sont penchés sur l'origine du mythe de Pégase. Les historiens supposent l'existence d'un culte à cette ancienne divinité grâce à une hypostase en louvite. une certaine manière de voler. C'est le cas en héraldique. Le processus d'invention consisterait à combiner des éléments existants par l'imagination. une question soulevée par ce mythe est celle de la construction de la figure du cheval ailé.) ou de celle des oiseaux dont les ailes seraient devenues une métaphore de rapidité. peut-être issu de l'observation des forces naturelles (orages. et les jeux vidéo qui donnent le nom de « pégases » aux représentants de la « race » des chevaux ailés. Si l'existence biologique de Pégase est très hautement improbable. illustrant les liens particuliers de cette région avec la cité de Corinthe. la plupart des éléments originels se seraient perdus et le mythe grec de Pégase serait « l'habillage d'une divinité indigène » liée aux orages. du surnaturel et de la mythologie : la réalité physique est constitutive de la réalité interne. qu'elle a lus ou qu'elle a vus. le cheval se substituant au taureau dans ce rôle.

L'idée générale veut que ces chevaux indiens et grecs évoquent un dieu végétal primordial sorti de l'eau. ce qui laisse entrevoir un mythe commun d'inspiration chamanique avant la dispersion. 2000 ans avant notre ère. La dernière incarnation de Vishnou. qui incarnerait le soleil comme Pégase. et dans des régions aussi variées que l'Irlande. et les dressaient à saisir l'animal par la tête ou le cou. Plutarque livre dans ses Œuvres morales une version du mythe dépouillée de tout aspect fantastique : Bellérophon est un prince de Lycie. La mythologie comparée permet de mettre en relief ces points communs parmi les mythes et traditions des indo-européens. En 1854. origine de toute vie. Tianma en Chine ou encore Tulpar chez les Tatars attestent de la popularité de cette créature. ou voient en lui un simple navire. en reproduisant ce dessin mal compris. un nombre anormal de membres. Conway. et par les attacher immédiatement aux épaules du quadrupède même. Les chevaux ailés de Tarquinia chez les Étrusques.Pégase Un navire D'anciennes théories associent Pégase au combat naval. Le mythe de Pégase partage des traits communs avec d'autres histoires. Le théologien Jacques Paul Migne affirme en 1855 que Méduse est l’un des cinq navires de la flotte de Phorcis. ou plusieurs têtes. Le héros Vêdu possède un magnifique cheval blanc tueur de serpents. Mythologie comparée Article connexe : Mythologie comparée. Le thème du cheval franchissant l'eau avec son cavalier pour voyager sur de vastes distances se retrouve aussi bien dans la mythologie celtique que dans le Rig-Véda. Cette théorie est désormais obsolète. Voilà Pégase. Il affirme que « l'on a fini. les Usbeks se servaient d'oiseaux de proie pour la chasse aux chevaux sauvages. La tête de Méduse représenterait le commandant du vaisseau tué. La naissance de Pégase et Chrysaor se rapprocherait ainsi des croyances védiques personnifiant le principe de végétation né des eaux. la création des Ashvins par Vivasvat et Saranya est elle aussi évoquée en parallèle. et le tue. J. qui aurait porté le nom de Pega. le cheval blanc Kalkî. une influence commune : celle d'un cheval psychopompe passeur de frontières (symbolisée par l'eau) et passeur de mondes. ou du moins. Son bateau est orné d'un lion à la proue et d'un dragon à la poupe. par ne garder de l'oiseau que les ailes. voilà la noble monture aérienne dont la poésie a tiré un si grand parti ». Désiré Monnier parle de la cavalerie des Parthes. sans que l'on puisse toujours savoir s'il y a inspirations ou influences communes. le Pégase. 130 . Louis-Ferdinand-Alfred Maury et Charles-François Dupuis le rapprochent de la création des sources de l'Ashvamedha (sacrifice védique du cheval). L'idée d'une origine commune du mythe de Pégase et des traditions indiennes connait une grande popularité au XIXe siècle. Ponkhiraj au Bangladesh. la Grèce. et d'une tradition où un cheval fait jaillir de son sabot la boisson inspirée qui ouvre les yeux de l'esprit et procure la vue des cieux. Chrysaor et Pégase des personnes libérées du vaisseau. Les proto-Indo-Européens sont restés en contact étroit durant la préhistoire. prince phénicien et roi d'Ithaque. Elle est remise en cause dans une thèse soutenue en 2007. Pégase viendrait d'Égypte via une hypothétique source sacrée d'Osiris. l'Europe du Nord. Bellérophon le prend en chasse avec le navire dont il s'est emparé. La figure du cheval ailé est universellement présente en Eurasie. Tarkshya en Inde. tandis que sur sa voile est représentée une chèvre. la Perse et l'Inde. un cerf blanc ailé qui permet à son cavalier et maître de parcourir le monde à toute vitesse. la Chimère n'est pas un monstre mais un capitaine pirate nommé Chimarros. est vue comme un cheval ailé qui détruira le monde d'un coup de sabot. Chollima en Corée. Ces coursiers fabuleux ont souvent une particularité morphologique telle que des ailes. près d'Abydos. Ce thème se retrouve largement dans la monture chamanique du dieu suprême ougro-finnien. Autres théories Selon l'auteur ésotériste D. qui cause de nombreux dommages aux Lyciens.

Les Métamorphoses. Plus tard. La plus ancienne source écrite est celle d'Hésiode. chant IV vers 794-801. Ovide. le grand Khrysaôr naquit d'elle. sur des fleurs printanières ». transforma les cheveux de la Gorgone en hydres affreuses UNIQ-ref-1-28d219f65ecc20d8-QINU . J. Pégase naît du sang de sa mère[]. Deux êtres.-C. se contredisant parfois entre eux. Les Métamorphoses. Ovide. de toute sa personne.-C. de nombreux auteurs évoquent ce mythe plus ou moins brièvement. son chaste visage et. J. auersa est et castos aegide uultus la fille de Jupiter se détourna. rien n'était plus remarquable pars fuit . rapporte Ovide. neue hoc inpune fuisset. le héros Persée reçoit l’ordre de tuer Méduse. Hanc pelagi rector templo uitiasse Mineruae Le maître de la mer l'aurait outragée dans le temple de Minerve dicitur . Pégase et Chrysaor. et le cheval Pegasos aussi ». en latin Traduction française Clarissima forma Très célèbre pour sa beauté. au IXe ou VIIIe siècle av. L'épithète « aux cheveux noirs » est traduit plus récemment par « Sombre-crinière ». dissimula derrière son égide nata Iouis texit . seule mortelle des trois gorgones. Suite à sa métamorphose. neque in tota conspectior ulla capillis et. qui parle de la naissance de Pégase et de la Chimère dans sa Théogonie. Ovide raconte sa naissance dans les Métamorphoses. en latin Traduction française . indiquant que Poséidon prend la forme du cheval pour s'unir à Méduse. Gorgoneum crinem turpes mutauit in hydros. qui se uidisse referret. Pégase est l'une des plus connues. Les épisodes de son mythe proviennent des poètes gréco-romains.. Hygin évoque plusieurs épisodes dans ses Fables. chant IV vers 784-786.Pégase 131 Sources antiques écrites De toutes les créatures fantastiques de la mythologie grecque. Il est très difficile de restituer un ordre chronologique à l'histoire de Pégase. multorumque fuit spes inuidiosa procorum Méduse éveilla l'espoir jaloux de nombreux prétendants illa. Gouache par Edward Burne-Jones. que sa chevelure . Hésiode dit que « lorsque Perseus lui eut coupé la tête. Hésiode dit que « Poseidaôn (Poséidon) aux cheveux noirs s'unit à Médousa (Méduse) dans une molle prairie. La version d'Ovide est plus complète : Méduse est décapitée par Persée. Pégase est considéré comme le fils du dieu Poséidon et de la Gorgone Méduse. Selon les Métamorphoses toutefois. pour ne pas laisser cet acte impuni. c'est-à-dire que Pégase jaillit avec son frère Chrysaor du corps décapité de Méduse. Pégase et Chrysaor sortant du cou tranché. Naissance Article connexe : Méduse (mythologie). j'ai connu quelqu'un qui disait l'avoir vue. et Pindare conte la façon dont Bellérophon capture Pégase au VIe siècle av. inueni. Méduse se met à dévaster la contrée avec ses deux sœurs. étaient en elle et sont libérés par le coup d’épée de Persée qui lui tranche la tête.

le ciel était sa terre et les ailes étaient ses pieds ».Pégase 132 dumque grauis somnus colubrasque ipsamque tenebat. où Æther est parent de Pontos à la place d'Ouranos : Origines de Pégase Chaos Gaïa Ouranos <= ? => Æther Pontos Cronos Rhéa Poséidon Phorcys Céto Méduse Pégase . à l’extrémité occidentale du monde[9]. étaient nés Pégase aux ailes rapides et son frère UNIQ-ref-3-28d219f65ecc20d8-QINU . Le pseudo-Apollodore dit que Pégase et Chrysaor jaillissent du corps de Méduse lorsqu'elle est décapitée. Comme il se glissait au-dessus des nuages et sous les étoiles. Hygin[7]. Il est possible de reconstituer les origines de Pégase grâce aux informations sur sa généalogie fournies par la Théogonie et la cosmogonie orphique. Dans ses Fastes. Hésiode précise que ce cheval ailé nait près des sources (pêgai) du fleuve Océan. Strabon. et tandis qu'elle et ses vipères dormaient d'un lourd sommeil. et que Poséidon est le père des deux[5]. du sang de leur mère Pegason et fratrem matris de sanguine natos UNIQ-ref-2-28d219f65ecc20d8-QINU . ensuite. Ovide dit que « les hommes croient que Pégase s'élança avec sa crinière éclaboussée de sang depuis le cou tranché de Méduse alors qu'elle était enceinte. La naissance de Pégase est rapportée succinctement dans les mêmes termes par Lycophron[6]. eripuisse caput collo pennisque fugacem il lui avait séparé la tête du cou . et Nonnos de Panopolis[8].

elle conduit Pallas vers l’onde sacrée. car ils ont aussi une fontaine de ce nom. huile doctes sœurs : “La Renommée a porté jusqu’à mes oreilles la sur toile par Joos de Momper (1564-1635). où coule la fontaine du cheval de Bellérophon ». dit-on. Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne [4]]. « source ». De nombreux autres auteurs gréco-latins parlent de cet épisode. l'Hippocrène est si célèbre que la déesse Athéna s'y rend pour l'admirer.Pégase 133 Les Muses et les sources Articles connexes : Muses et Hippocrène. Nonnos de Panopolis parle « de la fontaine qui naquit à l'endroit où le sabot humide du cheval gratta la surface de la terre et fit un creux pour l'eau qui prit son nom de lui »[12].” À ces mots. les eaux de la source sacrée des Muses étaient de couleur violet-noir[13]. enflait jusqu'à atteindre le ciel. Description de la Grèce [détail des éditions] [ lire en ligne [5]]. 250 La raison pour laquelle Pégase créé cette source diffère selon les auteurs. Ovide précise dans ses Fastes que le cheval venait protester contre son étrange bridage par Bellérophon. la mer et les rivières s'arrêtaient. qu'il possédait le pouvoir de proclamer le roi d'Alba et ses actes en . — Pausanias. près de Trézène : « Entre les différentes choses qui servirent à purifier Oreste. ô déesse ! ta présence remplit nos âmes de joie . Par la volonté de Poséidon. la muse de l’astronomie. notamment Strabon qui évoque une roche sous la montagne que Pégase aurait brisée d'un coup de sabot. tandis que le mont Hélicon. « cheval ». Elle s’arrête sur ce mont. Pégase frappa le sommet du mont de ses sabots et celui-ci reprit une taille normale[10] Aratos de Soles évoque dans ses Phénomènes « celui qui a été. V. Hygin et Pausanias[14] évoquent brièvement ce mythe mais Pausanias précise plus loin que le cheval ailé créa une autre source de la même manière. Uranie lui répond : “Quel que soit le motif qui te fait visiter nos demeures. lorsque les Muses chantaient. les étoiles. la Renommée dit vrai : c’est à Pégase que nous devons cette source. car ils disent que l'eau jaillit de la terre à l'endroit que le cheval Pégase avait frappé du pied. séduit par le plaisir d'entendre leurs voix. ce qui signifie la « source du cheval »). » Quatre Muses par Caesar van Everdingen. II. à l'origine de l'eau claire de l'Hippocrène » : le cheval frappa de son pied droit et aussitôt l'eau jaillit[11]. Athéna s’approche des eaux et s'en fait raconter l'histoire : « Pallas […] se dirige vers Thèbes et vers l’Hélicon. Pour Antoninus Liberalis. les Trézéniens citent l'eau de l'Hippocrène. et ils en racontent l'origine de la même manière que les Béotiens. et krênê. où il dit avoir rêvé « à l'ombre douce de l'Hélicon. et tient ce langage aux Helicon ou la visite de Minerve aux Muses. Pour Callistrate. XVIIe siècle. Un lien étroit existe entre Pégase et la source Hippocrène (du grec hippos. le ciel. La déesse admire longtemps ces eaux que le pied de Pégase a fait sortir de la terre […] » — Ovide. et que son sabot de lumière creusa la source. D'après les Métamorphoses. 31 La faculté que possèdent les eaux de la source Hippocrène à changer en poète ceux qui en boivent est postérieure à l'Antiquité bien qu'elle soit évoquée par Properce dans ses Élégies. nouvelle de cette fontaine que Pégase aux ailes rapides a fait jaillir de terre sous ses pieds vigoureux . qui est aussi la source des Muses. Guidée par Uranie. séjour des chastes Muses. elle est l’objet de mon voyage : j’ai voulu voir cette merveille opérée par le coursier qui naquit sous mes yeux du sang de sa mère”.

Odes [détail des éditions] [ lire en ligne [2]]. descendant d'Éole ! Prends ce philtre. le devin de ces contrées. pélikè attique à figures rouges du Peintre de Barclay. Iobatès donne à Bellérophon l'ordre de tuer un monstre terrible. Il lui raconte la vision qu'il a eue. mais ses efforts furent inutiles jusqu'au moment où la chaste Pallas lui apporta un frein enrichi de rênes d'or. Al. transporté avec lui dans le vide des airs sous un ciel glacé. il part en quête du cheval ailé avant d'accomplir cette tache. serpent par derrière et chèvre entre les deux ». Bellérophon monté sur Pégase. le frein dont il presse sa bouche modère sa fougue impétueuse . rapportent la capture de Pégase par Bellérophon : « Bellérophon brûlait du désir de dompter Pégase qui devait le jour à l'une des Gorgones. l'envoie au père d'Antia (ou Sthénébée). Proétos. Je ne parlerai point de la mort de Bellérophon : je dirai seulement que Pégase fut reçu dans les étables de l'immortel roi de l'Olympe. revêtu de ses armes. saisissant le frein merveilleux. Le jeune homme ne peut pas reparaître devant le roi de Lycie avant que ce soit fait. v. Galerie : Pégase et Bellérophon [16] L'histoire de Pégase se mêle à celle du héros grec Bellérophon. il s'est endormi pendant la nuit sur l'autel de la déesse et comment cette fille du dieu. Pégase est amené à Bellérophon par Athéna. « lion par devant. l'intrépide Bellérophon saisit le cheval ailé : tel qu'un breuvage calmant. il accable de ses traits les Amazones. composées dans le cadre des jeux olympiques. tue la Chimère qui vomissait des flammes et défait les Solymes. Bellérophon. Pégase et Bellérophon Articles connexes : Bellérophon et Chimère (mythologie). Réticent à commettre un meurtre sur la personne de son invité. » — Pindare. qui l'avait dompté et . pour lui permettre de défendre la chasteté de sa fille.. ton père. après avoir immolé un taureau au dieu. où Glaucos fils d'Hippoloque répond à Diomède qui lui demande sa lignée. docile à ses oracles. XIII. sous peine de mort[12]. selon les Corinthiens et ainsi que le rapporte Pausanias dans ses Descriptions de la Grèce. Bellérophon est reçu par le roi Iobatès. traduction de M. aux cheveux hérissés de serpents . qui de ses ondes environne la terre. disant de tuer le porteur. comment. 440 av. s'élançant sur son dos. La déesse à la noire égide ne lui en dit pas davantage au milieu du silence de la nuit. le dresse au combat en se jouant. à qui la foudre sert de lance lui a donné elle-même ce frein d'or sous lequel doit plier Pégase. Perrault-Maynand[18] Pour Hygin dans ses Astronomiques. avant que celui-ci ne voie le message que porte le jeune homme. musée du Louvre Capture de Pégase Les Olympiques de Pindare (XIII). sachant que Bellérophon a le cheval Pégase. seul capable de rendre les coursiers dociles . Bientôt. Le devin lui ordonne d'obéir sans retard à ce songe et d'élever un autel à Minerve Équestre (Athéna Hippia). alors. Strabon précise que Pégase est capturé par Bellérophon alors qu'il buvait à la fontaine de Pirène. buvant à sa table. Réveillé en sursaut d'un sommeil profond. Bellérophon se lève aussitôt et. capable de cracher le feu. Toutefois.Pégase 134 les accompagnant de sa lyre[15]. après l'avoir offert à Neptune (Poséidon). Tressaillant d'allégresse. le porte au fils de Coeramus. il la voit apparaître à ses yeux et l'entend prononcer ces paroles : Tu dors. Olympiques. immole un superbe taureau à ce dieu si habile à dompter les coursiers. C'est ainsi que la puissance des dieux rend facile ce que les mortels jureraient être impossible et désespéreraient même d'exécuter jamais. habiles à tirer de l'arc. roi. la Chimère.-C. Ce dernier est surtout connu par l'Iliade d'Homère[17]. J. Si on en croit de nombreux auteurs.

avec laquelle il a trois enfants. jeta Bellérophon[26] et l'envoya tête baissée vers le sol. Après la création de la source Hippocrène. et le pseudo-Apollodore que le héros accomplit cet exploit en survolant le monstre et parvient à la victoire grâce à son arc et à ses flèches[22]. tente de le prendre en embuscade et Bellérophon s'en tire une fois de plus. Scène peinte sur l'extrémité d'un épinétron attique. . tombe et meurt sur le coup. Bellérophon fait une prière à Poséidon et la plaine s'inonde. Pindare dit dans ses Odes que « le cheval ailé Pégase jeta son seigneur Bellérophon de haut vers la terre. lui qui pensait atteindre les demeures du ciel »[25] et Nonnos que « Pégase aux ailes rapides ». Ascension de l'Olympe Bellérophon. Hygin dit toutefois dans ses Fables que Bellérophon tombe dans les plaines d'Aelia. lorsqu'il dit que la panique plus que tout avait incité le célèbre Pégase à prendre l'air. qui chute en entraînant son cavalier avec lui. le cheval Pégase a-t-il porté Bellérophon qui tua la Chimère au-dessus des nuages[23]. provoquant la mort des femmes des soldats qui étaient venues au secours de leurs maris. L'Iliade raconte les exploits de Bellérophon qui a vaincu la Chimère et les Amazones qui menacent le royaume de Lycie. ainsi que les Solymes. Pour Oppien de Syrie. et. Hygin précise-t-il que la Chimère. J. l'animal ailé qui ne pût supporter Bellérophon. devenu orgueilleux. Combats L'épisode le plus célèbre du mythe de Pégase et de Bellérophon est celui de leur victoire sur la Chimère. Le roi Iobatès. et si on en croit le pseudo-Hésiode dans son Catalogue des femmes. Iobatès envoie sa propre garde royale contre lui. Bellérophon combattant la Chimère. et finit donc sa vie estropié. Ainsi. en Lycie. que le cheval lui-même partage[27]. Alors que le héros combat les pirates de Carie sur la plaine de Xanthe.Pégase 135 soumis au frein elle-même[19]. Iobatès lui cède alors son trône et lui offre la moitié de son royaume ainsi que sa fille Philonoé en mariage. ce cheval ailé inlassable à la course et passant dans l'air comme une rafale de vent. dont parlait déjà Hésiode dans sa Théogonie[21]. ravageait le pays des Lyciens de ses flammes. l'Olympe. t'enseigne à rechercher toujours des objets à ta mesure. Apulée fait référence à ce combat dans L'Âne d'or. Pégase. dit Hygin dans ses Astronomiques. avec sa monture. tenant pour sacrilège d'espérer au-delà des limites permises. père de Pégase et de Bellérophon. Ve siècle av. les chevaux au-delà de toutes les créatures mortelles sont celles à qui la nature ingénue a donné un esprit subtil et du cœur… ainsi. Horace évoque l'essence de ce mythe en disant que : « Par un terrible exemple. son cavalier terrestre. où il se démet la hanche. Bellérophon s'effraie en regardant la terre.-C. le héros a survécu parce qu'il est du sang de Poséidon. La tradition selon laquelle il avait des ailes était justifiée car il bondit aussi haut que le ciel dans sa peur d'être mordu par la Chimère cracheuse de feu[24]. qui lui amène le coursier alors que le héros errait en quête d'une solution pour tuer la Chimère[20]. et alors qu'il tentait de voler jusqu'au ciel et l'avait presque atteint. s'estime digne de rejoindre le séjour des dieux. à éviter un compagnon mal assorti[28] » C'est également lui qui a suggéré que Zeus envoie un taon piquer le cheval. c'est Poséidon. à cette époque. toujours résolu à se débarrasser de lui. Selon lui.

Pégase atteint l'Olympe et rejoint Zeus. On voit des chevaux ailés dans les frises d'animaux ornant la céramique orientalisante. On retrouve Pégase aux côtés des Muses[33]. Platon évoque un rôle de cheval d'attelage pour Pégase.[32]. Or à décor de filigrane. Lorsque ce dernier veut utiliser les éclairs et le tonnerre. 1497. J. Sa version est antérieure à l'histoire de Bellérophon et à celle de Pindare. parvint jusqu'aux Dieux. Aratos de Soles dit que l'immense constellation du cheval. Pégase est représenté en vol. en traversant le ciel. Pégase est représenté parmi les dieux de l'Olympe Il existe relativement peu de sources écrites concernant l'arrivée de Pégase sur l'Olympe. et il brille et scintille de ses quinze étoiles. c'est Pégase […] « qui fait des cercles dans le ciel de Zeus et est toujours là pour te voir ». juste après sa naissance. Pégase. son rôle auprès de Zeus et sa transformation en constellation. avant de combattre et on en retrouve des représentations dans l'art grec antique mettant en scène le combat contre la Chimère. J. Une tradition de l'époque archaïque veut que le héros mette pied à terre Rouelle aux Pégases et aux Chimères. Ils apparaissent sur des intailles de l'époque mycénienne mais en l'absence d'autre élément. auquel cas la représentation la plus classique montre le héros en selle. il jouit du ciel que jadis il cherchait à atteindre au galop de ses ailes. Pégase est figuré le plus souvent seul ou accompagné de Bellérophon combattant la Chimère. Dans tous les cas. Sources archéologiques antiques Les plus anciens chevaux ailés représentés semblent être d'origine orientale. Pégase est reçu « dans les étables de Zeus sur le mont Olympe ». qui précise qu'après la mort de son cavalier. dit Parnasse d'Andrea Mantegna. Pour Ovide. ordonnant à tous et prenant soin de tous[30]. Dans Phèdre. Dès le milieu du VIIe siècle av. J. Pour Hésiode. ce qui reste la règle jusqu'à l'époque archaïque. : il s'agit d'un combat au sol contre la Chimère.. continuant (selon Hygin) son ascension interrompue. et Nonnos que Pégase continue à voler là-haut. lors de sa naissance avec Méduse. Et il habite dans les demeures de Zeus. ouvre la voie dans le ciel. créature hybride mi-coq et mi-cheval. et de noble lignée […] Zeus tient les rênes d'un char ailé. brandissant une lance face à la Chimère. mais le décor de granulation est particulier aux bijoux étrusques. Pégase est immortel car Zeus le change en constellation.Pégase 136 Arrivée sur l'Olympe et transformation en constellation Mars et Vénus. capturé près de la fontaine .-C. Son iconographie a peut-être été influencée par celle de l'hippalectryon. Article connexe : Pégase (constellation). disant que les chevaux ailés et les cochers des dieux sont tous des nobles. ce qui le rend difficile à identifier. de granulation et d'estampage.-C.-C. il est impossible de savoir si ces chevaux représentent Pégase ou pas. et il porte le tonnerre et la foudre du sage Zeus »[29]. début du IVe siècle av. où il est souvent seul à lutter contre la Chimère. « s'envolant loin de la terre féconde en troupeaux. c'est Pégase qui les lui amène depuis la forge d'Héphaïstos. Il arrive que ses anciennes représentations le figurent sans ailes. La première représentation attestée de Pégase date du VIIe siècle av. probablement une boucle d'oreille. Origine incertaine : la forme renvoie à l'Italie méridionale. à laquelle aucun mythe connu n'est rattaché. fendant l'air de ses longues ailes[31].

-C. une statue de ce héros et du cheval Pégase décorait le temple de Poséidon[35]. où l'on rendait un culte héroïque à Bellérophon. Céramique. une série de pièces antiques grecques nommées les « poulains de Corinthe » présentent Pégase accompagné de la déesse Athéna. Numismatique Galerie : Pégase en numismatique [38] Pégase est présent sur des médailles. notamment dans la symbolique psychopompe et son association avec l'empereur Auguste. en Iran. Plat en bronze de l'époque parthe représentant Pégase (Pegaz en perse). . Elles font partie des pièces de monnaie antiques les plus connues et typiquement reconnaissables. Pégase. La Description de la Grèce de Pausanias atteste que Pégase était une figure ornementale dans l'art antique : à Corinthe. Pégase. Le mythe a été repris par les Romains qui y ont fait des ajouts avant l'essor du christianisme. Fragment attique à figures noires. Statère représentant Pégase en vol . monté sur Pégase. fabriquée dans un atelier de Grèce du Nord-Ouest. J. « La plus remarquable des fontaines de Corinthe » était un Bellérophon placé auprès d'Artémis. sur des casques et des assiettes antiques. Article détaillé : Pégase en numismatique. l'eau sortant d'un sabot du cheval[36]. Le cheval ailé est d’ailleurs l’emblème de plusieurs légions romaines comme Legio II Adiutrix ou Legio II Augusta.Pégase 137 de Pirène[34] ou encore abreuvé par ce dernier. Trouvée à Masjed Soleiman. Khouzistan. principalement retrouvées en Grèce et dans les régions avoisinantes. 480-460 av. entre autres. fin du Figurine en bronze. On le retrouve sur de nombreuses pièces romaines. Pégase est représenté sur de nombreuses céramiques attiques à figures noires ou rouges. On le retrouve aussi. décorations et figurines Galerie : Pégase sur les poteries grecques antiques [37] Article connexe : Pégase dans l'art. Provenance : Sicile. Lécythe aryballisque attique à figures rouges.

Bellérophon étant réduit à un simple complément d'objet. de plus. mélange de cheval et de griffon. il s'est vu attribuer bien d'autres fonctions. Bellérophon ne peut atteindre l'Olympe tandis que Pégase y parvient. un autre cheval grec mythique. Sa forme chevaline terrestre. 1829 contrairement à d'autres créatures comme l'hippocampe. tandis que Pégase survit et se met au service de Zeus. mais aussi animal divin. de la mobilité et de la force qu'il leur apporte. « le premier étalon ». l'indépendance et l'élévation vers le ciel. soit la fougue. . Adopté par les Grecs. le rend responsable des tremblements de terre ou du jaillissement des sources. le dieu asiatique pourrait être devenu un héros pour ne pas concurrencer Zeus dans son rôle. c'est-à-dire un « coursier du tonnerre ». chtonienne. Arion. qui possède parfois deux pieds humains et la parole. il allie la symbolique positive du cheval. Dans la filiation établie par Hésiode. moitié homme et moitié cheval. et fils de Cérès. où il semble avoir été vénéré. comme l'attestent ses premières descriptions connues : « Un coursier ailé. car l'une des grandes particularités de Pégase sur un cheval « normal » est de posséder des ailes. la légèreté. Monture de héros La première interprétation du mythe de Pégase semble être celle. la déesse des moissons. Monture « des héros de la lumière et des rapides écuyers ». Sachant que la tête de Méduse est couverte de serpents. Pégase est ambigu puisqu'il nait d'un monstre et d'un dieu. inlassable à la course. Bellérophon s'apprêtant à tuer la Chimère. centre de l'intelligence. Naître du sang de la tête de Méduse. le centaure. La raison pourrait-être imputable à l'origine asiatique du mythe. De même. Selon le Dictionnaire des symboles. il n'est pas symboliquement perçu comme un être mi-oiseau et mi-cheval. le relie à la connaissance et à l'intelligence hérétique. la rapidité et l'ascension vers le sacré. par Alexander Andreyevich Ivanov. puisqu'il dit que c'est Pégase qui arrache la vie de la Chimère. mais vu comme totalement terrestre. à celle de l’oiseau. du combat des dieux et des héros solaires contre les monstres infernaux et souterrains. Le vol et la course de Pégase symbolisent sa légèreté. un « fils de serpents » associé à la symbolique de cet animal et tout ce qu'elle suppose de mortel et de négatif. il permet aux mortels de s'élever au niveau des dieux mais ceux-ci deviennent dépendants de lui. l'impétuosité et la force. il n'est jamais dit que Pégase se métamorphoserait périodiquement en oiseau : il est toujours perçu comme un cheval et rien qu'un cheval. Il s'opposerait à (ou complèterait) Arion. Si les anciens textes attestent bien que Pégase est le porteur de la foudre de Zeus. décrit comme un hybride de cheval et de monstre marin. très classique. Ludolf Malten a évoqué le dieu cavalier du cheval-éclair terrassant un monstre hybride comme un concept religieux typique de l'Asie mineure dès les troisièmes et deuxièmes millénaires. ou encore l'hippogriffe. Bellérophon aurait été condamné à disparaitre dans le mythe grec.Pégase 138 Symbolisme et rôle antiques De nombreuses études tentent de reconstituer le rôle et le symbolisme de Pégase à l'époque antique. et qui passe dans l'air comme une rafale de vent » — Catalogue des femmes Bien que l'apparence de Pégase soit celle d'une créature composite. cela fait de lui. Hésiode semble attribuer un plus grand rôle au cheval ailé qu'à son cavalier.

Il est possible que l'épithète gorgo attribuée au cheval signifie que Méduse puisse avoir elle-même l'apparence de cet animal. par les anciens Grecs. source de toute vie. son nom est tiré du mot « source ». Pégase devient le premier cheval dompté. un mythographe du Vatican assure que le nom de Pégase s'applique à tous les cours d'eau car ceux-ci évoquent la rapidité de la course du cheval. Domestication du cheval En 1988. créateur de sources. laissant à penser qu'il s'agit d'un animal psychopompe dont la charge est de ramener les âmes descendues sur terre vers le soleil. Il est le fils du dieu de la mer Poséidon. la Gorgone Méduse et le dieu Poséidon. des eaux qui s'écoulent. tous deux des figures puissantes et inquiétantes. donc la pluie. Jacques Desautels s'appuie sur la composition des Odes de Pindare en faveur d'un athlète des jeux olympiques dont il aurait voulu louer l'habileté pour affirmer que le mythe du dressage de Pégase par Bellérophon représente la domestication du cheval. celle d'un psychopompe. à l’image de tous les chevaux de la Grèce antique qu'il personnifie à lui seul. c'est pourquoi cet animal est consacré à Poséidon qui l'aurait créé avec son trident. La violence et la puissance dont ces animaux peuvent faire preuve inquiétait. c'est-à-dire « terrifiants. il peut créer des sources d'un coup de sabot et il est capturé par Bellérophon alors qu'il boit à la fontaine Pirène (cet épisode présente un rapport entre la fécondité et l'élévation). qui symbolise la frontière entre le monde des vivants et l'au-delà. Au XXe siècle. c'est-à-dire « l'arme d'or de Zeus ». figurées par le sang de Méduse. cet animal inquiétant et sauvage. tandis que le sabot en forme de fer à cheval représente selon lui le vagin féminin. Il aurait un rôle éminemment positif. La foudre. Grâce au mors fourni par Athéna. le doctorant en littérature grecque Jacques Desautels note que les chevaux violents et nerveux sont qualifiés par les anciens Grecs de gorgos. . et s'élance au ciel. Le pied de Pégase. héroïsant et immortalisant la personne près de laquelle il est représenté. tout comme il permet au chaman de réaliser son voyage extatique. On retrouverait les traces de cette symbolique dans les origines de Pégase.Pégase 139 Psychopompe Les archéologues ont retrouvé de nombreuses représentations de Pégase sans cavalier. tout comme Pégase. La symbolique du cheval est. il est né aux « sources de l'Océan ». aurait pu être un symbole de l'acte reproductif. Le cheval. L'ouvrage en conclut qu'il est une « source ailée » et un « nuage porteur d'eau féconde ». En 1857. Personnification de l'eau Le lien entre Pégase et l'eau est connu de longue date puisque dès la fin du XIIe siècle. Carl Gustav Jung voit dans le sabot du cheval Pégase « le dispensateur du fluide fécondant ».. de manière générale. lieu où Pégase est capturé selon le mythe. parlent de personnages illustres enlevés par Pégase après leur mort. naît. le Dictionnaire des symboles met en avant ce lien entre Pégase et l'eau : la foudre et le tonnerre qu'il porte pour Zeus créent les orages. dont les yeux reflètent un éclat diabolique ». Les anciens Grecs symbolisent les eaux et les fontaines sous l'emblème du cheval.. en plus de celle de l'empereur Auguste. notamment Pégase. la présence de Pégase symbolise probablement la promesse d'une immortalité bienheureuse. est chargé de porter l'âme du défunt par delà cette frontière. Louis-Ferdinand-Alfred Maury rapproche Pégase d'« une personnification de l’eau des sources qui s'élance et qui sourd ». La figure psychopompe du cheval dans la mythologie grecque est le sujet d'une thèse selon laquelle elle découle de son lien avec l'eau. que Jean-Paul Clébert interprète comme le sexe masculin. vu comme étant un objet en or doté de vertus magiques[39]. inquiétants. La fontaine Pirène inférieure à Corinthe. Des légendes. sur des monuments et objets funéraires dans l'Antiquité.

la quête spirituelle. dont il est indissociable : « Méduse aussitôt morte. des sandales de Persée et de celles d'Hermès dans sa fonction de messager des dieux. signifie que l'homme ne peut vaincre l'exaltation imaginative (symbolisée par la Chimère) qu'à condition de maîtriser l'énergie spirituelle représentée par le cheval ailé. laideur de Méduse dont il est issu.Pégase 140 Dans Le bestiaire divin. où le lion représenterait la perversion des désirs matériels. Conway. d'un bouc et d'un serpent. Selon l'auteur ésotériste D. qui s'attache au côté spirituel du mythe. l'homme qui entreprend un voyage spirituel est assisté d'un « animal qui n'a pas oublié comment on acquérait des ailes ». Les ailes de Pégase. Le sublime de l'imagination créatrice jaillit ainsi de la perversion de l'imaginaire. La beauté que crée l'artiste est profondément ancrée dans une expérience sublimée des affects. est délivrée[40] ». » Il est le contraire de la en 1830 à Autun. la vision sublime. en tant que cheval des Muses. l'image vraie de la vie. le bouc la domination perverse sexuelle et le serpent le mensonge. Dans toutes les pratiques chamaniques. J. symbole de la combativité sublime. Spiritualité Article connexe : Cheval ailé. Bellérophon terrassant la Chimère monté sur Diel souligne aussi que Pégase. Pégase symboliserait l'élévation des désirs essentiels de spiritualité opposée à la banalisation et la perversion représentées par la Chimère. Il s'oppose à la Chimère. Pégase. La chute de Bellérophon semble indiquer que cette connaissance intime procurée par Pégase peut rendre une personne orgueilleuse et la pousser à se sentir supérieure aux autres. faute de quoi il ne peut s'élever. généralement un oiseau. en font une créature surnaturelle qui échappe aux limites du monde connu et le relient à l'extase du chaman qui monte au ciel sur une créature ailée. monstre composé du corps d'un lion. Jacques Duchaussoy voit dans les sources créées par Pégase et le cheval Bayard d'un coup de pied des « sources de connaissance spirituelle » qui finissent par devenir l'eau pure destinée à désaltérer le pèlerin ou le voyageur le long du chemin. le don de Pégase à Bellérophon par Athéna. Pégase. Médaillon central restauré d'une mosaïque romaine de plus de 100 m2 découverte représente « l'art et l'élévation par la beauté. peut-être héritées de sa mère Méduse qui possède des ailes d'or. Pégase représente le désir humain de s'élever au-delà du monde matériel. la beauté. . Selon Paul Diel. mais aussi l'attrait pour le voyage astral. Ces ailes sont à rapprocher du mythe d'Icare.

. Éric Neumann voit dans le Pégase « un symbole de la libido masculine qui se libère de l'étreinte de la Grande Mère ». qu'il fait jaillir. Il est possible que le cheval ailé prête son assistance à Bellérophon parce qu'il est lui-même le fils de Méduse. a la tête radiée. qu'on sait cependant n'être qu'apparente autour de la terre. Bellérophon tue la Chimère avec une relative facilité. premier cheval dressé. Cette source inspiratrice. comme en témoigne Bellérophon domptant Pégase par Walter Crane. de ceux des volcans [. où les femmes avaient l'habitude de prendre les armes. Son voyage des monts de l'Éthiopie aux limites de la Mauritanie. Elle est connue depuis le début du XIXe siècle : « Pégase est un mythe astronomique né de l'Orient [. terrestres et célestes. De manière générale. Un mythe solaire L'idée de mythe solaire semble attestée par deux vases où Bellérophon.. Bellérophon. bien que monté sur Pégase. Bellérophon porte le surnom d'Hipponoos. Cette idée est reprise dans une étude consacrée au chamanisme. est le symbole de la moitié de la course du soleil d'orient en occident. et qui se révèle nécessaire à cette victoire « héroïque » des valeurs patriarcales sur le matriarcat qui exerçait alors son pouvoir. la source par excellence. célestes quand. Ce sang pourpré de Méduse dont il naquit est la couleur rouge du jour naissant. elles retombent en pluie ou en rosée ? . n'est la personnification que des feux terrestres. La seconde version de la mort de la Chimère rapportée par Robert Graves veut que Bellérophon utilise une lance lestée de plomb que le monstre fait fondre de ses propres flammes.. Cela rend la victoire de Bellérophon bien moins héroïque qu'on ne le supposerait. de l'astre enflammé.] Ces sources de l'océan près desquelles est né Pégase. la Chimère est un monstre composé de trois principes féminins[41] et le combat de Bellérophon monté sur Pégase serait celui d'un homme contre la société matriarcale. Il met en avant le fait que les Grecs formaient une société patriarcale et s'opposaient aux sociétés dirigées par des femmes. et une association entre Pégase et Sol à Délos.. monté sur Pégase. son arc et ses flèches. pompées par le soleil. il est considéré comme le premier homme qui enseigna l'art de conduire un cheval avec la bride. que les poètes appellent les doigts de rose de l'Aurore. où le flambeau du monde semble s'éteindre dans les ondes. vers les extrémités de l'océan. se tuant sur le coup. terrestres quand elles sourdent de la terre. n'est-ce point cette multitude de fleuves dont l'océan est le père ? Ces mêmes ondes ne sont-elles point comme le cheval merveilleux. et sarmates d'Asie mineure. La Chimère serait l'un des aspects négatifs de la Terre-Mère. l'époux étant celui qui applique le mors ou les rênes et réussi à subjuguer le vigoureux animal indompté. le cheval de flamme. Selon la logique de Robert Graves. qui voit dans le cheval la monture appropriée pour s'élever dans le ciel et tirer le char du soleil d'est en ouest. Contrairement à Persée qui prend de grands risques pour décapiter Méduse. De plus. un monstre chtonien représentant l'un des mauvais aspects de la terre-mère. à une jeune femme qui n'a pas encore subi « le joug du mariage ». les combats héroïques de la mythologie grecque symbolisent l'idée de ciel contre l'enfer et de soleil contre les ténèbres. prenant de la distance grâce à l'avantage tactique que lui procurent son cheval.Pégase 141 Mariage et lutte contre le matriarcat Jacques Desautels assimile Pégase. direction que rejoignent les âmes des morts. Il existe une étude scolastique qui relie Bellérophon et Pégase à Hélios. Il note également que cette réussite du dressage de Pégase devait symboliquement promettre à Bellérophon un mariage heureux. le mythe des Amazones.] Pégase est l'emblème de la Course infatigable et rapide du soleil. probablement inspiré par les peuples scythes Illustration de la fin du XIXe siècle. il est « libéré » de Méduse par un autre héros masculin en la personne de Persée. sont ces sources de feu et de vie qui s'élancent sur le globe. qui signifie « dompteur de chevaux ». en moins de huit minutes. enivrante.

à Athènes. comme l'attestent douze mosaïques représentant le combat de Bellérophon monté sur Pégase contre la Chimère. J. il y en a en Lycie (actuelle Turquie). Conway évoque la fontaine de Pirène. Le chercheur J. Christianisation D'après l'historien des religions Marcel Simon. Persée anéantit une force hivernale et permet la libération des forces solaires. laisse à penser que ce mythe était très connu au Ve siècle av. En décapitant Méduse. au moins depuis le VIIe siècle av. v. comme ceux de Justin : « les démons racontent que Bellérophon. le mythe de Pégase est progressivement christianisé.. dont deux en Angleterre[44]. On en retrouve des mentions et des représentations dans de nombreux lieux du monde antique et sur plusieurs siècles. La cité de Corinthe.-C. en plus des statues déjà évoquées par Pausanias dans sa Description de la Grèce. Trouvée serait originaire de cette cité. retrouvées lors de fouilles archéologiques dans des villas en Europe.] » — Dictionnaire de la conversation et de la lecture. La parodie de la chute de Bellérophon réalisée par Aristophane dans La Paix. Dunbabin suppose à Camiros (Rhodes). cet animal déifié fait partie intégrante de l'iconographie funéraire lycienne et des institutions civiques. J. Diffusion du mythe Les mythologies et l'art antique comptent beaucoup de chevaux ailés.. devenant plus allégorique.[43]. homme et fils des hommes. a sans doute largement contribué à son succès et sa diffusion avant celle du christianisme. il se trouve changé. Tous deux incarnent la vie solaire jaillissant de la mort hivernale. Dès l'époque classique.Pégase 142 [. qui fabriquée à Athènes. Les gorgones sont liées au monde noir d'Ouranos et résident à l’extrême occident où le soleil disparaît chaque jour. ou encore en Iran. Elles associent des symboles chrétiens à Bellérophon et Pégase et tendent à montrer que le propriétaire des lieux s'est converti au christianisme mais n'a pu se résoudre à faire disparaître ses représentations païennes . qu'on y trouvait jadis. une grande peinture de Bellérophon combattant la Chimère sur Pégase qui aurait inspiré de nombreux autres artistes et serait à l'origine (du moins en partie) d'une abondante iconographie dans les arts mineurs. Toutefois. le mythe n'est pas véritablement combattu. Son mythe est repris par les Romains. On ignore de quelle façon il s'est transmis à toute la Grèce et la Lycie. J. en France. L'évhémérisme chrétien ravale le héros au rang de mortel avec des arguments parfois violents. réputé dans une large partie du monde antique.. Face A d'une pourrait avoir joué un rôle majeur puisqu'un culte y était rendu à coupe de Siana à double panse à figures noires Bellérophon et Athéna en relation avec la pratique de l'équitation. mais Pégase est le plus connu. La symbolique psychopompe de Pégase et son côté solaire.-C. lors de la réhabilitation partielle de la mythologie. 1837 Selon une thèse universitaire de 1990. À l'époque grecque. où il apparaît sur des pièces dès le VIe siècle av. en référence à son origine lycienne. située dans la même ville selon Pindare. Le pouvoir pétrifiant du regard de Méduse est celui du gel. la victoire de Persée sur la Gorgone Méduse serait un mythe solaire cosmologique où un génie solaire met fin au règne de l’hiver. D.J. Pour l'époque romaine. qui aurait été sacrée et à laquelle auraient présidé des prêtresses portant le nom de « Pegae ».. 575-550 av. en Sicile. il s'est contenté de leur donner une place moins importante. et Pégase est sur de nombreux points une incarnation du soleil. J. comme pour bien d'autres créatures de la mythologie grecque. et jusqu'en Angleterre. les attributs de Bellérophon se fondent peu à peu dans ceux de Jésus.[42]. et . Bellérophon combattant la Chimère. monta au ciel sur le cheval Pégase ». J. et dont il devient l'emblème monétaire. où le rôle de Pégase est joué par un scarabée. surtout au IVe siècle.-C. on le retrouve sur un sarcophage conservé dans l'actuelle Algérie. les jumeaux divins Pégase et Chrysaor. et un masque de cheval. et jusqu'au IVe siècle.-C. À l'époque hellénistique. il apparaît sur les pièces d'Alabanda et d'autres cités de Carie.

qui réinterprète l'œuvre d'Ovide et exerce une influence durable sur la perception de cette mythologie chez les auteurs et les artistes. ajouts. créature mi-cheval mi-aigle rapide comme la foudre. le sylphe cavalier de Bonlieu. jument psychopompe ailée à tête de femme qui permet au prophète Mahomet de monter au ciel selon la tradition islamique. la symbolique de Pégase. il fut probablement offert à Charles Guillard qui fit exécuter une miniature de Pégase chargé d’un phylactère à sa devise. On dit de l'Hippogriffe d'Arioste. présente de nombreux points communs avec Pégase dont elle est peut-être une réminiscence. toutefois. comporte le récit des mythes de Bellérophon et de Persée[45]. monture des poètes. Marcel Simon note que plusieurs historiens ont remarqué que l'iconographie de Bellérophon et Pégase contre la Chimère a pu fixer celle des saints sauroctones. en 1900. Le Bouraq (éclair). Le cheval ailé est représenté au sommet d'une montagne. L'origine de l'image du « cheval ailé au sommet d'une montagne » est clairement liée au mythe de Pégase et un personnage du légendaire jurassien. Il serait toutefois faux de dire que ces saints ont « la figure de Bellérophon sous un autre nom » en raison de la large période de temps qui s'écoule entre la christianisation de Bellérophon et l'hagiographie des saints sauroctones. publié vers 1320. légendes et religions à son tour. De multiples analyses. que son créateur aurait écrit le Roland furieux en s'inspirant de divers mythes grecs dont celui de Pégase. . n'est pas la même que celle de l'hippogriffe. Le château de l'Aigle est assimilé au mont Olympe et la cime d'une montagne proche de Foncine-le-Haut. comme Georges de Lydda. Ils sont peut-être en partie issus du mythe de Pégase selon Désiré Monnier. au mont Parnasse grec. moins connu. rappelle Bellérophon. Dans le légendaire jurassien du XIXe siècle sont mentionnés plusieurs chevaux ailés de couleur blanche. Un manuscrit de l’histoire des deux destructions de Troie. dont les auteurs se contredisaient parfois déjà. Influence du mythe La forte diffusion du mythe de Pégase durant l'Antiquité laisse supposer qu'il a influencé d'autres mythes. compléments et interprétations du mythe de Pégase n'ont jamais cessé de se bâtir sur les récits originaux de la mythologie grecque. qui est une monture de guerriers.Pégase 143 plus tard dans ceux des saints préchrétiens remarquables par leurs vertus et leurs actions. dont la tradition est transmise par le folklore local.. Interprétations et réécritures des sources antiques Les textes des auteurs gréco-latins ont fait l'objet de commentaires et de réécritures dès le Moyen Âge. L'hippogriffe imaginé par l'Arioste comme monture des chevaliers est célébré au XIXe siècle comme le « Pégase du Moyen Âge ». Exécuté pour Louis XII lorsqu’il était duc d’Orléans. Pégase par Odilon Redon. L'une des plus célèbres reconstitutions est le manuscrit anonyme L'Ovide moralisé.

Une robe qui n'existe pas chez le cheval réel désigne à coup sûr un animal venu d'un autre monde. Pour les frères Michaud.[47]. sitôt né. Chrysaor est un géant portant une épée d'or. la foudre et le tonnerre. Ce dernier s'est.Pégase 144 Analyse de la naissance Pégase est considéré comme le fils de la Gorgone Méduse (parfois représentée avec une tête de cheval) et du Dieu Poséidon. Selon Hésiode et d'autres auteurs gréco-latins. La plupart des chevaux réels décrits comme blancs ont une robe grise et un pelage perçu à tort comme blanc. coule jusqu'à la mer (les sources de l'Océan). « Pégase s’envola dans les régions d’où partent la foudre et les éclairs ». Chrysaor. milieu du Ve siècle av. que le sang de Méduse arrose le sable (peut-être avec l'intervention de Poséidon). et non pas un cheval. Hydrie attique à figures rouges et décor en peinture superposée montrant Pégase en blanc. mais aucun texte mythologique ne la mentionne. est parfois vu comme un cheval fauve. Une interprétation veut que le sang de Méduse forme une source étincelante dont sortent Pégase et Chrysaor. voire que Pégase soit né des menstrues de Méduse. selon l'historien Marc-André Wagner. Pégase est souvent vu comme un cheval blanc immaculé. . la Gorgone Méduse accouche de Pégase par le col. tout comme certains témoignages archéologiques antiques.-C. estime que dès sa naissance. En outre. soit le meurtre de Méduse par Persée. cheval ailé jaillisse des vagues. La couleur blanche Pégase et l'astre lunaire. Le frère de Pégase. puis que le Persée vainqueur de Méduse. Pégase prit son envol et se plaça au service de Zeus à qui il apporta ses armes. J. Relation avec Persée Galerie : Pégase et Persée [48] Articles connexes : Persée et Les représentations du mythe de Persée et Andromède durant la Renaissance artistique. L'étymologie asiatique renvoie à cette couleur. chez les Hommes. ce qui induit une inversion des fonctions de l'orifice buccal et vaginal.[46]. Jacques Duchaussoy rappelle dans Le bestiaire divin que la naissance de Pégase est le résultat d'un sacrifice. devenir blanc indique toujours que l'on est proche d'une transformation. Les sources semblent indiquer que Pégase et Chrysaor naissent complètement formés et d'apparence adulte. s'appuyant sur la Théogonie d'Hésiode. cette rareté a sans doute influencé les mythes et légendes. Jacques Desautels. fin du XIXe. peinture d'Eugène Thirion. que son sang coule jusqu'à la mer et se mélange à l'écume. il est parfois considéré comme le premier cheval blanc. et une autre qu'il arrose la terre. changé en cheval (comme il en a l'habitude) afin de la violer. Article détaillé : Cheval blanc dans la culture. De plus. Les véritables chevaux blancs n'existent donc pas ou sont extrêmement rares. mais il est possible d'y voir différentes interprétations selon que Pégase soit né directement du sang de Méduse.

En effet. après avoir contribué par le meurtre de Méduse à la naissance de Pégase et de Chrysaor. Il existe un très grand nombre d'associations entre Persée et Pégase. Selon l'une d'elles. Au XIXe siècle. Pégase reçoit l'ordre. tout comme il était celle des Muses. il n'existe pas de preuve d'une relation plus étroite. les multiples représentations de la délivrance d'Andromède dans les tableaux des peintres de la Renaissance seraient des erreurs.. Toutefois.. ainsi que l'établit une étude de Rensselaar W. et induit donc une confusion entre les deux. peinture de Pierre Paul Rubens réalisée vers 1620. ni de l'art antique. selon laquelle cette figure résulte d'une combinaison du thème de Roger chevauchant l’hippogriffe et terrassant un monstre marin pour délivrer Angélique dans le Roland furieux. Par ailleurs. et du mythe de Persée. qui s'envole alors en Éthiopie pour secourir la princesse Andromède livrée à la colère d'un monstre marin. dès que le dieu Apollon voit le cheval ailé Pégase. bien qu'elles ne soient issues ni des textes fondateurs. Des tentatives de reconstitutions postérieures aux textes gréco-romains visent à savoir quelle série d'évènement a pu le conduire à frapper le mont Hélicon du sabot pour en faire jaillir la source dont les eaux acquièrent plus tard le pouvoir de changer en poète celui qui en boit. du mythe de Bellérophon.. existent pour affirmer que Pégase sert de monture à Persée.. L'association des mythes de Persée et de Pégase remonte aux premiers commentaires médiévaux des textes classiques. Une édition des Métamorphoses en 1497 contenait une illustration de Persée sur Pégase. disant que sur le mont Hélicon. avant de partir délivrer Andromède. prend les neuf Muses en croupe et lui demande de les porter jusqu’à la cour de Dionysos où elles ont une dispute avec les Piérides. Des dizaines d'ouvrages.. de . où l'on peut voir Pégase. le cheval ailé n'ayant que créé la source sacrée Hippocrène. liée à son statut de symbole de la poésie. L'Ovide moralisé reprend le récit d'Antoninus Liberalis. la constellation de Pégase est voisine de celles d'Andromède et de Persée. dompter lui-même Pégase dès sa naissance après le meurtre de Méduse.. les Muses proposent un concours de chant aux orgueilleuses Piérides. d'où découle aussi le pouvoir des eaux de l'Hippocrène. Leur mont sacré se met à enfler d’allégresse au point de menacer d’atteindre le ciel. suivant des interprétations du même type bâties sur les textes d'Hésiode. Relation avec les Muses et les sources Il semblerait que le mont Hélicon soit été la demeure favorite de Pégase. L'historien des religions Salomon Reinach affirme que Pégase n'a jamais servi de monture à Persée. La célébration de Pégase comme cheval des Muses est plus récente. s'enfuit des sources de l'Océan grâce aux sandales ailées qu'Athéna lui avait offertes[49]. qui a servi de source d'inspiration à de nombreux peintres. Lee. Persée. selon les auteurs gréco-romains tels que Pindare. qui n'est pas clairement évoqué dans les récits mythologiques. même récents. de nombreuses interprétations veulent qu'Athéna ou Poséidon aient dompté Pégase pour en faire don au héros Persée. elle est popularisée par le manuscrit de L'Ovide moralisé qui fait suivre le récit de la mort de Méduse par celui de Bellérophon et de Pégase. Le pseudo-Hésiode Pégase à Persée attribue en effet le qualificatif de « dompteur de chevaux » à Persée[50]. Persée aurait pu.Pégase 145 Persée délivrant Andromède. de Zeus ou de Poséidon. et le chevaucher afin d'échapper à la colère des deux autres Gorgones Illustration européenne populaire associant restées en vie. il l’enfourche..

changent les Piérides en pies. Poséidon et Athéna Bellérophon et Pégase selon le Nordisk familjebok. Dans la version de l'histoire de Bellérophon fournie par l'Iliade. selon lui. Pendant que les Muses. de ce fait. C'est lui qui demeure le seul dieu capable de contrôler et maîtriser les coursiers avant l'invention du mors par sa rivale. Bellérophon vainc les Amazones et les Solymes en volant loin au-dessus d'eux. et celle d'Aganippe. Athéna. Le cheval ailé est cité pour avoir peut-être lui-même créé la fontaine de Pirène. qui porte l'épithète « au mors » et a peut-être. Poséidon est associé à l'épithète hippio. soit « équestre » ou « hippique ». Bellérophon ne fait toutefois pas appel à l'aide de Pégase. tableau attribué à Girolamo Romanino. Ainsi. Jacques Desautels ajoute que l'association de Bellérophon et Pégase commence avec le récit des Odes de Pindare. Pégase avec les Muses. D'autres auteurs pensent que Pégase avait simplement soif. et partage son caractère imprévisible avec son animal favori qu'il a créé d'un coup de trident (ce premier cheval. source d’inspiration inépuisable pour les poètes. C'est pourquoi. L’Hippocrène devient sacrée pour les Muses qui s’y baignent. et ses eaux. est apparu lors de la fondation d'Athènes. près de la source Pirène à Corinthe. la déesse lui . il est parfois confondu avec Pégase). vainqueurs. Pégase donne un coup de sabot à la montagne et une source en jaillit. Il n'y parvient que grâce à la bride d'or fournie par Athéna. Poséidon était le père divin de Bellérophon. alors que le héros fait de multiples tentatives pour capturer le cheval ailé. hors de portée de leurs flèches et en leur décochant de nombreux projectiles. vers 1540. Pour vaincre les pirates de Carie puis la garde royale lycienne. Ils sont donc demi-frères. Analyse du mythe de Bellérophon Bellérophon et Pégase partagent une origine commune puisque selon Pindare. Pégase n'est pas mentionné.Pégase 146 ramener le mont Hélicon à sa taille normale. après avoir fait don du mors à Bellérophon. sont aussi une métaphore de l'origine. et créé la source pour se désaltérer lui-même. Robert Graves suppose pourtant que le héros s'est acquitté des autres tâches que lui impose le roi Iobatès après la mort de la Chimère grâce à l'aide du cheval ailé. celle que l’on nomme désormais l’Hippocrène. chevauché Pégase. Un autre point que note Jacques Desautels réside dans les relations qu'entretiennent les divinités Athéna et Poséidon avec le cheval dans la mythologie grecque..

pour punir son audace. » — Mathieu Guillaume Thérèse de Villenave. et Bellérophon fut secoué et renversé par terre. Les Métamorphoses d'Ovide : traduction nouvelle avec le texte Latin. L'interprétation d'Horace pour la chute de Bellérophon. sa rencontre avec Sthénébée qui le trahit et fait qu'il vient à la cour du roi de Lycie. le roi de Tirynthe. en lui proposant de chevaucher avec lui au-dessus des flots. qui veut conduire le char de son père. ces combats contre des monstres chtoniens formant un thème fréquent dans la mythologie grecque. et vaincre le monstre « d'un seul coup ». Dans un fragment d'une tragédie d'Euripide. Iobatès. Il serait mort et Bellérophon aurait fondé une ville à son nom pour lui rendre hommage. quelques auteurs anciens mentionnent un hypothétique compagnon de Bellérophon. porteur d'un message disant de le tuer. précipite sa chute. il chute. Bellérophon est capable de vaincre la Chimère mais que cette victoire « chimérique » et passagère le rend vaniteux et. Bargyte. Il peut aussi être rapproché de celui d'Icare.. il continua sa route. Aucun compagnon de Bellérophon n'existe dans les sources littéraires classiques. Iobatès exige de Bellérophon qu'il tue la Chimère. Horace prétend que le cheval ailé avoit dédaigné de porter plus long-temps un mortel. la venue de Bellérophon à la cour du roi de Tirynthe. ayant dompté Pégase. grâce à un arc et des flèches ou. 1846-1852 divine ». Parvenu dans les parages de l'île de Mélos. II fait monter Sthénébée sur le cheval ailé et s'élève dans les airs. Libre de sa charge. lui brûlant les entrailles. n'écoute plus les conseils et chute. Bellérophon. il la fait tomber en la précipitant du haut du cheval. où a eu lieu le domptage de Pégase par Bellérophon. se venge de la reine Sthénébée qui l'a autrefois accusé faussement auprès de son père. soit en survivant mais en devenant fou. Lors de ce combat. mais Pégase ne reste pas soumis à un orgueilleux bien longtemps. Bellérophon croit pouvoir accéder à l'immortalité en atteignant l'Olympe. d'après Robert Graves. bien que des représentations antiques du combat contre la Chimère montrent Bellérophon accompagné. Bellérophon est censé survoler la Chimère sur Pégase. Pégase. viennent après le dressage de Pégase. 1806 . par là même.. sa « monture Bellérophon tuant la Chimère par August Ferdinand Hopfgarten. La symbolique de la chute de Bellérophon du dos de Pégase lors de l'ascension de l'Olympe est celle de l'orgueil qui finit par causer la perte de l'homme qui veut s'élever au niveau des dieux : abandonné par son allié. La mort de la Chimère Suivant la logique de Desautels. soit en se tuant sur le coup. en utilisant une lance lestée de plomb qui aurait fondu dans la gueule enflammée du monstre. que Pégase aurait blessé gravement d'une ruade dans le ventre alors qu'il tentait de s'emparer du cheval ailé. était réputée pour le culte rendu à ces deux divinités. et arriva au ciel. Jacques Duchaussoy fait la même remarque dans Le bestiaire divin et note que Bellérophon est foudroyé en chemin car non-initié. La cité de Corinthe. L'orgueil et la chute Paul Diel a noté qu'en capturant Pégase avec une bride dorée et en le chevauchant.Pégase 147 demanderait d'effectuer un sacrifice au dieu des mers afin de l'apaiser. semble très connue depuis le XIXe siècle : « Jupiter. envoya un taon qui piqua Pégase. persuadé que le héros y trouvera la mort. rapprochant ce mythe de celui de Phaéton. où Jupiter le mit au rang des constellations. avant de lui enseigner l'art de mener un cheval à la guerre. Le combat contre la Chimère est une seconde association évidente entre le héros et le cheval. qui met en scène un taon. devient orgueilleux. au-dessus de la mer. avec lequel il présente un parallèle évident : un héros parvient à voler.

porte les foudres de Jupiter et que son galop est isomorphe du claquement du tonnerre. et signifiant selon les termes de Carl Gustav Jung que Zeus dégonfle l'ego du héros qui s'estime à son niveau. depuis les mythographes du Vatican jusqu'aux travaux des psychanalystes. associé à la constellation du Petit Cheval. Ils associaient l'empereur Auguste au dieu Apollon et ce dernier aurait été enlevé par Pégase après sa mort. Apollon. Pégase devient la monture du dieu du Soleil. C'est surtout dans sa fonction de dieu du Tonnerre « lançant de sa main le trident de feu sur les ailes de l'aigle ou de Pégase. notamment en numismatique. Interprétations du rôle sur l'Olympe et de la transformation en constellation Pégase était assurément le cheval messager de la colère du roi des dieux. Pégase aurait fait partie du troupeau. de nombreuses représentations attestant de cette légende. que Zeus fait appel à Pégase avant la venue du monothéisme. Ils ajoutent qu'ils ont beaucoup de talent pour la poésie[51]. induisant une grande déchéance. Le symbolisme de Pégase a changé au fil du temps. La transformation en constellation vise probablement à remercier le cheval ailé de ses bons et loyaux services. qui précise que l'insecte piqua le cheval ailé sous la queue et que celui-ci se cabra en jetant Bellérophon à terre. Descendance Un scoliaste d'Homère fait de Pégase le père des Centaures.Pégase 148 Cette version où Zeus envoie un taon est reprise par Robert Graves. « d'une esclave avec laquelle Ixion et le coursier des Muses eurent commerce dans la même nuit ». Toujours selon les Romains. La constellation de Pégase Les Romains ont fait de Pégase le servant d'Éos. Gilbert Durand rappelle aussi que le Pégase. fils de Poséidon et démon de l'eau. À l'instant de cette transformation et sous l'action de Zeus. un ajout au mythe veut qu'une plume blanche soit tombée sur le sol près d'une ville qui prit le nom de Tarse en hommage. en relation étroite avec Zeus qu'il assistait peut-être pour transmettre des messages entre les différentes divinités. Dans son ouvrage consacré aux structures anthropologiques de l'imaginaire. de la poésie. Symbolisme du Moyen Âge à l'époque moderne Article connexe : Symbolique du cheval. Cette version met en avant le fait que le roi des dieux envoie un simple insecte volant piquer « les fesses » d'une autre créature volante qui se livre à un rodéo dans le ciel.. qui naquirent. coursiers aériens de l'éclair ». provoquant un son effrayant. lorsqu'il n'utilise pas son char. déesse vêtue d'une robe couleur safran qui l'attellerait lorsqu'elle n'utilise pas les deux chevaux du soleil.. il est devenu celui de la sagesse. Les astrologues qui ont étudié la constellation de Pégase disent que ceux qui naissent sous ce signe aiment la gloire et les armes. de la Renommée. pour parcourir le ciel et chasser la nuit. . Une autre interprétation tardive dit que Pégase a eu un frère du nom de Celeris. Lampus et Phaéton. ou l'Aurore. dit-il. Il s'agit d'un grand honneur pour le cheval ailé que de porter l'attribut de Zeus. de l'imagination et de l'érection. Lorsque le dieu solaire est mis au service d'Admète.

sous Lequesne. qui est cité par l'auteur anonyme du manuscrit médiéval de l'Histoire des deux destructions de Troie : « Pégase.Pégase La sagesse Entre 1181 et 1202. mais qu'elle accroît au contraire sa force et sa vertu. L’haleine enflammée symbolise l’ardent désir que doivent avoir ceux qui récitent les gestes des conquérants. Lorsque les poètes disent que Pégase a fait apparaître la fontaine Castalie en frappant un rocher. L'auteur du manuscrit le décrit comme un monstre portant deux cornes sur la tête. Avec ses ailes. peut-être suite aux écrits de Fulgence. ils ont voulu dire que les poètes et historiens. Il interprète la Chimère comme « les vagues de la passion » et voit dans le combat de Bellérophon aidé par Pégase une lutte contre le plaisir des sens. afin d'émouvoir les auditeurs à leurs vertus. déesse de la Sagesse. Que Pégase soit conçu dans un temple de Minerve. le chanoine assure que pour quelques-uns de ses contemporains. dans le domaine de la sculpture. Pégase naît de la mort de Méduse une fois que la crainte. à l'instar des étoiles dans le ciel. parce que la renommée a des ailes ». signifie que les batailles doivent être menées avec une grande prudence La Renommée retenant Pégase. il fait naître la renommée. cheval qui vole par les airs. n’est autre chose que la Renommée des gestes des conquérants ». qui est contraire à la vertu. interprète les mythes et leurs allégories. Selon son interprétation. Ce symbolisme se développe tout particulièrement à la Renaissance. 149 . chanoine de Saint-Paul de Londres. forment comme de nombreux ruisseaux qui partent de la source Castalie. statue d'Eugène et en suivant de bons conseils pour conduire à la Renommée. Selon eux. Pégase devient un symbole de la Renommée acquise par la pratique de la virtù. c’est-à-dire de la fontaine d’éloquence qui rafraîchit la mémoire des hommes »[54]. la mise à mort de Méduse étant le commencement de celle-ci : le nom de Méduse signifierait « la terreur ». soit la crainte du commencement de la sagesse. La Renommée À partir du Moyen Âge. Dans la traduction effectuée par Philippe Dain en 2005. Cette image est reprise par les trois mythographes du Vatican et Boccace. Pour cet auteur. « Pégase […] passe pour un cheval volant. Les poètes auraient considéré la Renommée qui entoure les héros comme un thème pour leurs écrits. Les cornes du cheval. Maître Albéric. « le fait que Pégase soit le fils de la Gorgone Méduse et de Poséidon le rattache aux batailles sur la terre (Méduse) comme sur mer (Poséidon) d'où naît la renommée des princes et des ducs. fruit de la déraison. Les pieds de fer de Pégase signifient que la Renommée ne perd jamais sa vigueur en avançant. avec l'haleine de feu et des pieds de fer[53]. Pégase représente la sagesse. que l'on doit exalter les faits des hommes nobles selon leurs mérites.[52]. lorsque le courage a surmonté les obstacles et éliminé la crainte. La transformation de Pégase en constellation signifierait que la Renommée reste éternellement gravée dans la mémoire des hommes. est dissipée et réduite à néant et que la sagesse s’introduit dans l’esprit de chacun. en illustrant les gestes des princes et des rois conquérants. peine de ne conduire qu'à la présomption et à l'infamie symbolisées par la chute de Bellérophon. la sagesse survole ensuite ce qui existe dans le monde à la rapidité de la pensée.

le latin caballus et le grec ancien caballès. La langue secrète des cabaliers. les Muses. « la Poésie qui d'un bond s'élance jusqu'aux cieux ». « Son Pégase est rétif » ou « Pégase est rétif pour lui » désigne les mauvais poètes. à partir du XVe siècle et principalement au XIXe siècle que Pégase obtient. C'est après l'Antiquité classique. si l'animal ailé est indispensable au poète. Selon l'Adepte Fulcanelli dans Les demeures philosophales. De plus. Le lien entre cette fonction d'allié des poètes et la symbolique originelle de Pégase dans la geste de Bellérophon semble découler du fait qu'en exerçant leur art. faire des vers. peinture de Gustave Moreau Pégase » ou « monter sur Pégase » signifie « avoir de l'inspiration » et créée à la fin du XIXe siècle. Écrire de la poésie demande. « enfourcher Le Poète voyageur. d'avoir de l'intuition et de l'imagination. du bondissement de l'âme que la pensée arrache au sol. D'après Jacques Paul Migne et plusieurs ouvrages du XIXe siècle. une célébrité qu'il n'avait jamais eue chez les Grecs ».. Dans sa fonction d'allié des poètes. le cheval doté des ailes de l'imagination ». probablement popularisée par Boiardo. Il devient le symbole de la poésie et par extension de l'inspiration poétique. signifiant par là qu'elle soutient la somme des connaissances antiques et de la chevalerie ou cabalerie médiévale. les poètes « deviennent Bellérophon volant sur Pégase. Connaître la Cabale signifierait donc parler la langue de Pégase. c'est-à-dire « de la source Hippocrène ». Pégase est décrit comme l'allié des poètes qu'il assiste quels que soient leurs écrits. Pégase y symboliserait la cavale. Il symboliserait la connaissance rédemptrice. c'est-à-dire écrire de la poésie. le véhicule spirituel qu'ils enfourchaient pour accéder à la plénitude du savoir. s'il n'a pas d'imagination. qui signifient tous deux « cheval de somme ». la langue du cheval. l'éther et la lumière. 150 . indispensable pour le poète : il aurait beau manier les mots avec la plus grande habileté. Cette symbolique a donné naissance à des expressions littéraires liées à la poésie. ainsi que des vérités ésotériques transmises à travers les âges. mentionnées par l'Académie française au XIXe siècle. du besoin de s'élever dans les solitudes célestes. La connaissance ésotérique et l'alchimie Article connexe : Langue des oiseaux.Pégase La poésie Article connexe : Pégase dans la littérature. La bride offerte par Athéna devient l'objet modérant la fougue poétique. « comme coursier des Muses. la bride permet de ne pas être dominé par lui dans une forme d'envoûtement passionnel. les ailes de Pégase ne sont plus celles d'un psychopompe mais symbole d'un appel de l'inspiration. entre autres qualités. de tout voir et de tout comprendre à travers l'espace et le temps. « descendue sur terre sous la forme de Pégase ». cavaliers ou chevaliers serait la langue du cheval connue des seuls initiés et intellectuels de l'Antiquité. l'étymologie de Pégase le relie à la source hermétique des alchimistes. déesses des Arts. Lui seul permettrait aux élus d'accéder aux régions inconnues du savoir. auraient un rapport étroit avec la Cabale hermétique. portaient le surnom de « Pégasides ». il ne peut être poète.

tableau d'Odilon Redon peint vers 1900. la monture des poètes. sont un don de naissance que rien ni personne ne peut « fabriquer » ou « produire ». La figure de Pégase a fait l'objet d'études par le biais de la psychanalyse et de la psychologie analytique. dont les ailes symbolisent « le pouvoir transformateur et transcendant de l'imagination ». Wilhelm Stekel dit à son patient que son Pégase est mutilé car son métier de journaliste ne lui permet d'exprimer que la moitié de son imagination. il s'agit d'un symbole de quête lié à l'inconscient. Cet homme gagne sa vie comme journaliste. une forme de grâce transcendante qui peut être méritée ou pas.. De manière générale. le rêve symbolise son ambition et son impuissance : le cheval ailé représente Pégase. Selon son interprétation. Illustration de la scène vue par un patient de Wilhelm Stekel : la moitié d'un cheval ailé tente de s'extraire du sol où il gît en battant d'une aile unique. Une conférence réunissant des psychanalystes est consacrée à l'image du cheval ailé en 1984. les ailes blanches de Pégase sont semblables à celles des anges. aux instincts et à l'intuition. notamment grâce aux élèves de Carl Gustav Jung. dans leur fonction d'ailes de l'imagination.Pégase 151 Psychanalyse et psychologie analytique Articles connexes : Psychanalyse et Rêve en psychologie analytique. Selon le Dictionnaire des symboles et Paul Diel. mais aurait voulu devenir romancier. coupée à moitié à cause des limites imposées par la fonction de journaliste. doivent respecter leur don. Pégase représente l'imagination et l'inspiration créatrice sublimées. Pour l'écrivain de jeunesse Nathaniel Hawthorne. Si la bride donnée par Athéna permet à Bellérophon de diriger le vol de sa monture où bon lui semble. précisément en argent[55]. mais il arrive aussi qu'elles soient décrites comme d'or. L'imagination Wilhelm Stekel évoque dans un livre publié en 1943 l'un de ses patients qui voit la moitié d'un cheval ailé tenter de s'extraire du sol où il git en battant d'une aile unique. l'imagination est assimilée aux ailes du cheval Pégase. elles sont en métal. Muse et Pégase. En psychologie analytique. à l'instar de celles de Méduse. Ceux qui en bénéficient . les ailes de Pégase. Dans l'iconographie moderne.

Pégase

152

L'instinct et le changement psychique
Gilbert Durand parle du cheval dans ses Structures anthropologiques de l'imaginaire, distinguant plusieurs types
d'animaux, comme le chtonien, l'ailé, ou le solaire. Il voit dans Pégase un symbole de la fulgurance des changements
psychiques, souvent terribles, car il est associé au tonnerre.
Un patient du psychanalyste Joseph E. Henderson fait mention d'un médaillon au cheval ailé portant un cavalier,
apparu dans un rêve alors qu'il se posait des questions sur sa réussite professionnelle. Ce dernier a vu dans
l'apparition de Pégase un symbole de l'instinct incontrôlé qui, avec suffisamment de doigté, peut acquérir les ailes lui
permettant de se libérer de la matière. Il met en avant le paradoxe soulevé par la figure de Pégase, à la fois introvertie
et extravertie, terrestre et céleste, verticale (le vol) et horizontale (le galop). Il conclut que son patient pensait que son
cheval ailé devait être mis au service de sa réussite professionnelle et qu'il ne le laisserait pas voler au-delà des
limites imposées par le contrat social. Il s'agit d'un exemple où le rêveur choisit de ne pas faire l'expérience du « vol
transcendant » que Pégase permet.
Un symbole sexuel
Le patient que Wilhelm Stekel évoque dans son ouvrage de 1943 dit que Pégase était aussi le surnom que sa femme
donnait à son pénis, et que lorsqu'il n'avait pas d'érection, celle-ci lui disait que « Pégase a perdu ses ailes ». La figure
du pénis ailé est vue par Carl Gustav Jung comme un archétype très ancien. C'est Thomas Wright[Lequel ?] qui parle le
premier de « triple phallus » et y voit, outre un symbole de l'érection, une créature dotée de trois extrémités,
c'est-à-dire d'un « corps », d'une « tête » et d'une « queue ». Cette figure est aussi évoquée par Freud vers 1900. Pour
voler, c'est-à-dire avoir une érection, le pénis doit posséder deux ailes en état de fonctionner. La figure de Pégase est
ici en relation avec la libido, qui n'a toutefois pas qu'une valeur sexuelle selon la conception de Jung.

Pégase dans l'art
Pégase est le sujet d'une iconographie très riche, à toutes les époques,
même après l'antiquité. Au Moyen Âge, les œuvres sont peu
nombreuses et incluent une tapisserie de l'histoire de Persée réalisée
vers 1400. Il faut attendre la Renaissance pour voir l’image de Pégase
abondamment reprise, surtout au XVIe siècle où elle figure la «
Renommée ». Le regain d'intérêt pour la mythologie grecque à la
Renaissance permet au mythe de Pégase d'être abondamment
représenté par la peinture et la sculpture, le succès du cheval ailé dans
l'art ne se dément pas jusqu'à l'époque actuelle. À partir des années
1970, Pégase devient une créature de jeu de rôle et rejoint le bestiaire
inspiré de la fantasy. Son attribut, les ailes, est parfois mélangé à celui
de la licorne, la corne, pour donner un cheval ailé et cornu. Boris
Vallejo figure parmi les artistes de fantasy qui font ce type de
représentations[56].
Article détaillé : Pégase dans l'art.

Graffiti représentant Pégase effrayé, peint à
Pittsburgh.

Dans la littérature
Le mythe de Pégase est omniprésent dans la littérature classique et dans la poésie, à tel point qu'on ne compte plus
les auteurs qui lui ont dédié un ou plusieurs textes, en particulier des poèmes où il fait référence à l'appel de
l'inspiration. Voltaire, Honoré de Balzac, Friedrich von Schiller, Heinrich Heine, Victor Hugo, Alice de Chambrier,
José-Maria de Heredia ou encore Jean Cocteau ont rendu hommage au cheval ailé de la mythologie grecque à travers
leurs œuvres.

Pégase

153

Article détaillé : Pégase dans la littérature.

En héraldique
Galerie : Pégase dans l'Héraldique [57]
En héraldique, le « pégase » est un nom commun qui désigne la figure
héraldique imaginaire du cheval ailé, dont la symbolique est conforme
à l'image mythologique. Le pégase est assez souvent utilisé. En France,
Pégase est le symbole du département de la Mayenne, en Italie, il
figure sur le drapeau de la région de Toscane et en Angleterre, sur les
armoiries de l'Inner Temple et de Robinson College.
Article détaillé : Pégase en héraldique.

Blason de Robinson College

Pégase dans la culture populaire moderne
Pégase et sa légende continuent à être énormément employés ou
évoqués dans la culture populaire, que ce soit par le nom et la
symbolique, comme en dressage équestre où un pégase en pesade est
une figure équestre où le cheval s'élève, comme s'il s'apprêtait à
s'envoler, ou comme emblème et logo, principalement par des
entreprises, l'armée, le domaine aéronautique et en numismatique. À
l'instar d'autres créatures telles que la licorne ou le dragon, Pégase a
trouvé sa place au cinéma, dans les littératures de l'imaginaire et dans
les bestiaires de nombreux jeux de rôle et jeux vidéo.
Article détaillé : Pégase dans la culture populaire.

Notes et références

Médaillon représentant Pégase, logo de Mobil,
dans un ascenseur à Dallas, Texas.

Pégase

Notes
[1] I. Singer dans
[2] Le louvite est probablement la langue à l’origine du lycien, la Lycie étant le pays où se déroulent la plupart des aventures de Bellérophon.
[3] Cette relation a été proposée pour la première fois par H.Th. Bossert dans Die phönizisch-hethitischen Bilinguen von Karatepe, JKAF 2, en
1953, 293-339. Frank Starke a établi plus tard le sens de « éclair, brillance » pour le préfixe piha-.
[4] Comme celui de Warhammer où ils peuvent servir de monture aux chevaliers de Bretonnie, dans la saga Heroes of Might and Magic, ou
encore dans les deux versions du film '.
[5] , II, 42.
[6] , 840.
[7] , CLI.
[8] , XXXI, 13.
[9] , 278-281 et 319-325.
[10] , IX.
[11] Aratos de Soles, Phénomènes, 206.
[12] XXXXIV, 6
[13] Callistrate, Descriptions, VII 7
[14] , IX, 31, 3.
[15] , III, 3.
[16] http:/ / commons. wikimedia. org/ wiki/ Category:Bellerophon_and_Pegasus?uselang=fr
[17] Pégase n'apparaît pas dans l'Iliade.
[18] , Olympiques, XIII, traduction de M. Al. Perrault-Maynand
[19] livre II chap. IV
[20] fragment 7.
[21] 325
[22] II, 32
[23] Oppien de Syrie, Cynégétiques, I, 225
[24] Apulée, L'Âne d'or, 8, 16
[25] , Isthmiques, Ode VII. 44
[26] XXVIII, 167
[27] XI, 142
[28] Horace, Odes IV, XI. trad. F. Villeneuve, Les Belles Lettres, Paris, 1991, p.179
[29] , vers 280, traduction par Leconte de l'Isle
[30] Platon, Phèdre, 246
[31] XXXVII, 265
[32] Selon les sources littéraires antiques, Bellérophon utilise un arc et des flèches pour vaincre le monstre.
[33] Thème fréquent, particulièrement en Afrique.
[34] Où il est le plus souvent représenté tentant de s'envoler tandis que Bellérophon le retient.
[35] livre II, chap. I
[36] livre II, chap. III
[37] http:/ / commons. wikimedia. org/ wiki/ Category:Pegasus_in_Ancient_Greek_pottery?uselang=fr
[38] http:/ / commons. wikimedia. org/ wiki/ Category:Pegasus_on_coins?uselang=fr
[39] Probablement fabriqué par Héphaïstos selon Desautels, bien que le mythe ne le dise pas.
[40] Paul Diel, Le symbolisme dans la mythologie grecque. Étude psychanalytique, Paris, Payot, 1952, .
[41] 218
[42] Trygée chevauche son scarabée et tente d'atteindre les cieux en disant : , sous le regard inquiet de ses filles.
[43] Voir la galerie détaillée des poteries grecques antiques sur Wikimédia commons, ainsi que les différents objets antiques présentés dans cet
article.
[44] Le culte de Bellérophon semble avoir été promulgué par la famille de Constance Chlore vers l'an 300.
[45] Ancien manuscrit du Catalogue des livres, manuscrits très antiques et curieux ms. Paris, Arsenal, 5068, f° 56 v°-58 v° – 110-114
[46] On trouve également mention d'une transformation de Poséidon en oiseau, mais le dieu n'adopte pas cette forme dans la mythologie grecque,
contrairement à celle du cheval.
[47] Le blanchissement des cheveux annonce la transformation vers la mort, et le blanchissement de la peau un malaise, par exemple.
[48] http:/ / commons. wikimedia. org/ wiki/ Category:Perseus_and_Pegasus?uselang=fr
[49] , XIII Olympique, vers 64
[50] vers 216-237.
[51] Nicolas Viton de Saint-Allais, Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France Paris, 1816 extrait de
[52] Il est historiquement plus exact de dire que parce que Pégase a des ailes, il est devenu symbole de la Renommée
[53] « Le cheval vollant appelé Pegasus, comme dit saint Anceaulme ou Livre de l’Ymaige du monde, avoit deux cornes en la tête, halayne de feu
et les piez de fer ». Voir les Pégases éthiopiens, une tribu de chevaux ailés et cornus décrite par Pline l'Ancien dans son Histoire naturelle, et

154

[56] Pegasus. wikimedia.fr/Apollodore/DetailsLivres. Hippogriffe et Tulpar. cairn. Théogonie [détail des éditions] [ lire en ligne (http://fr. site répertoriant dieux.cheval-savoir. • Légendes similaires Articles connexes : Pégases éthiopiens. Bouraq.com/1093-premiers-battement-ailes-pegase)) Bibliographie : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article Sources primaires greco-romaines • Antoninus Liberalis. Annexe [55] Nathaniel Hawthorne. info/ revue-le-moyen-age-2001-3-page-455. Descriptions • Homère. Liens externes • (en) Pegasos (http://www.free.de/~harsch/Chronologia/Lspost02/ Hyginus/hyg_fcap. php?023) [57] http:/ / commons.wikisource. ch. net/ 1991/ show. Allégories et symboles de l’âme et de l’amour du beau (http:/ / www.com/).srce. • Symbolique Articles connexes : Cheval ailé. Cheval blanc (mythologie) et Symbolique du cheval.wikisource.org/wiki/Iliade_(trad. Métamorphoses [détail des éditions] • Apollodore. Faculty of Philosophy. Bibliothèque [détail des éditions] [ lire en ligne (http://ugo. • Créatures grecques liées Articles connexes : Chrysaor et Méduse (mythologie). Pocket. htm). Fables [détail des éditions] [(la)  lire en ligne (http://www.com/hyginus. theoi.com/Ther/HipposPegasos.theoi. Iliade [détail des éditions] [ lire en ligne (https://fr. novembre 2012 ( lire en ligne (http://www. htm)] • Apulée.bratelli.org/wiki/La_Théogonie)] • Catalogue des femmes [détail des éditions] • Hygin.html)] • Hygin. org/ wiki/ Category:Pegasus_in_heraldry?uselang=fr Références Annexes Articles connexes • Geste de Bellérophon Articles connexes : Bellérophon et Chimère (mythologie). GREEK MYTHOLOGICAL HORSES AND THE WORLD’S BOUNDARY (http://hrcak.-P. éd. par Boris Vallejo (http:/ / vallejo. • (en) Marina Milićević Bradač. Phénomènes • Callistrate.fh-augsburg. démons et animaux fabuleux de la mythologie grecque.Pégase 155 reprise dans les bestiaires médiévaux [54] J. Jourdan. « Le premier battement d'ailes de Pégase ». Zagreb Department of Archaeology. Le premier livre des merveilles.hr/file/38283). Cheval Savoir. « Pégase et Bellérophon ». ural.thelatinlibrary. • Amélie Tsaag Valren. « Junior ». Astronomie [détail des éditions] [(la)  lire en ligne (http://www. L'Âne d'or • Aratos de Soles._Leconte_de_Lisle))] • Hésiode.html)] .html) sur THEOI Greek mythology (http://www.

Tragédies.htm)] • Pindare. Colluthus.google. manuscrit anonyme de 1317-1328 détail des éditions (http://www. Dionysiaques [détail des éditions] [ lire en ligne (http://remacle. Picard. vol.ucl. 1855.google. 1822 ( lire en ligne (http://books. Fastes [détail des éditions] [ lire en ligne (http://bcs. Cynégétiques • Ovide.html)] • Pausanias. 635 p. Phèdre • Properce.fr/ books?id=BgZbAAAAQAAJ&pg=PA97&dq=Pégase&lr=&as_brr=0#PPA97.M1))Ouvrage contenant de nombreuses approximations • Jacques-Paul Migne. 1855 ( lire en ligne (http://books. 119 de Romanica Helvetica. 8 de Théâtre complet. ( lire en ligne (http://books. présentation en ligne (http://books. P. htm)] • Nonnos de Panopolis. Géographie [détail des éditions] [ lire en ligne (http://www. 219 de The Loeb classical library. Dictionnaire universel de mythologie ancienne et moderne. (ISBN 9782251005027.fr/books?id=dywBAAAAQAAJ&pg=PT414&dq=Pégase&lr=&as_brr=0))Ouvrage 156 .org/bloodwolf/poetes/falc/pindare/notice. com/ books?id=a35zAAAAIAAJ& q=isbn:9780674992412& dq=isbn:9780674992412&hl=fr&ei=T1ErTNyGC-ensQbS6JHEBA&sa=X&oi=book_result&ct=result& resnum=1&ved=0CCcQ6AEwAA)) Sources primaires médiévales • L'Ovide moralisé.mediterranees. Mythologie pittoresque ou histoire méthodique universelle des faux dieux de tous les peuples anciens et modernes.fltr.Pégase • Lycophron.google.ac. fr.com/ books?id=OLYPAAAAQAAJ&dq=Pégase+origine+indienne&hl=fr&source=gbs_navlinks_s)) • Joseph-Jacques Odolant-Desnos. vol. Histoire de la première destruction de Troie: (manuscrits Paris.net/geographie/strabon/ sommaire. Herman van Looy. 2002. 5068 Paris. Alexandra [détail des éditions] [ lire en ligne (http://remacle. Bibliothèque de l'Arsenal. Les Belles Lettres. Description de la Grèce [détail des éditions] [ lire en ligne (http://remacle. • Paul Roth. J.ac. Origine de tous les cultes. 1414 et 1417) : édition critique avec introduction. 5. François Jouan. Alexander William Mair). Élégies • Strabon.net/mp/ ovide_moralise.html)] • Ovide. présentation en ligne (http:/ / books.org/bloodwolf/poetes/nonnos/ table. Harvard University Press. Francke. 392 p. Oppian.fltr.be/FASTAM/F0-Intro. vol.arlima. E. 549 p. (ISBN 9783772020551. google.com/books?id=QbVfAAAAMAAJ& q=Sthénébée+Pégas&dq=Sthénébée+Pégas&hl=fr&cd=1)) • (en) Oppian. vol.htm)] • Platon.google. 1928.org/bloodwolf/poetes/lycophron/alexandra.htm)] • Oppien de Syrie.com/books?id=wWZfAAAAMAAJ&q=Pégase+pieds+de+fer&dq=Pégase+pieds+de+fer& hl=fr&ei=GEorTJuPGYGB8gafm9nSCA&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=7& ved=0CEkQ6AEwBg)) Sources secondaires Études mythologiques et religieuses XIXe siècle • Charles-François Dupuis. (ISBN 9780674992412. notes. 419 de Collection des universités de France. Louis Méridier). Bibliothèque nationale. Fragments: Sthénébée Chrysippos.org/bloodwolf/erudits/ pausanias/table. 2000. table des noms et glossaire. 950 p. A.be/METAM/Met00-Intro. Métamorphoses [détail des éditions] [ lire en ligne (http://bcs. Tryphiodorus.html). Colluthus et Tryphiodorus (trad. Odes [détail des éditions] [ lire en ligne (http://remacle. Migne.html)] • Euripide (trad. présentation en ligne (http://books.ucl. google.

no 29-32. (ISBN 9782720010620. The mythological unconscious. p. Le christianisme antique et son contexte religieux. 2005. p.google. 200-201 XXIe siècle • (en) Michael Vannoy Adams. 5. (ISBN 3161438027 et 9783161438028. Dieux et mythes de la Grèce ancienne : la mythologie gréco-romaine. 1995. Gwenn et Dahud ou l'affrontement des dames blanches des eaux douces et salées : Bulletin de la société de mythologie française. fr/ books?id=SBEZbmU-RpsC& printsec=frontcover#PPA311.com/books?hl=fr& id=Slty7Pa0w5oC&dq=9782763771533&q=Pégase#v=snippet&q=Pégase&f=false)) • Victor Henry.M1)). vol.. 5. Librairie philosophique de Ladrange. 1. Paris. Payot.fr/ books?id=c5JBGMTdy0AC&dq=Pégase&lr=&as_brr=0)) XXe siècle • Salomon Reinach. 1988. 1988. Faton.fr/ books?id=dldIAAAAMAAJ&pg=PA303&dq=Pégase&lr=&as_brr=0))Avec quelques travaux proches de la mythologie comparée • Paul Decharme. Société de mythologie française. coll. présentation en ligne (http://books. 359 p. Les mythologies à travers le monde. 648 p.com/books?ei=vcEpTKjnC4WKlwewqNXCAw&ct=result&hl=fr&id=N_IXAAAAIAAJ&dq=Les+ mythologies+à+travers+le+monde&q=Pégase#search_anchor)) • Marcel Simon. p. « The myth of bellerophon and Pegasus » • Novella Vismara et Éric Raimond. fr/books?id=AAjXAAAAMAAJ&q=Pégase+monture+de+Persée&dq=Pégase+monture+de+ Persée&hl=fr&ei=ipcpTJeFFs6cOK-m7bID&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1& ved=0CC4Q6AEwAA)) • Alexander Haggerty Krappe.Pégase 157 contenant de nombreuses approximations • Louis-Ferdinand-Alfred Maury. 286 p. Mythographe du Vatican III. p. 178.google. coll. Garnier. Presses Universitaires de Laval.com/books?id=5r0oAAAAYAAJ&)) • Maryvonne Abraham. Other Press. La genèse des mythes . lire en ligne (http:/ / books. Presses Universitaires de Franche-Comté. Cultes. L'Harmattan. 2002. 351 p. 1999 (ISBN 2-7384-7845-X). lire en ligne (http://books.. vol. Mythologie de la Grèce antique. E. 3. 297-311 • Jacques Desautels.M1)) . J..com/books?id=v1HXAAAAMAAJ&q=Pégase+foudre+ tonnerre+ciel+éclair&dq=Pégase+foudre+tonnerre+ciel+éclair&hl=fr& ei=axQrTLLNCIvHsgbyrNXEBA&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=10&ved=0CFUQ6AEwCQ)) • Jean Cazeneuve. Hachette. 278 p. 1923 ( présentation en ligne (http://books. 488 p. « Eurasie ». « Bibliothèque scientifique ». google. « Le cheval de la charrette de l'Ankou ». 878 p. La magie dans l'Inde antique : l.org/issn/1141-7137&lang=fr)) • Philippe Dain. Maisonneuve.. 1938. 23e éd. 8. 32-37 (ISSN  1141-7137 (http://worldcat. 1966. vol. google. Histoire des religions de la Grèce antique depuis leur origine jusqu’à leur complète constitution. lire en ligne (http:/ / books. « Dieux et héros de Lycie ».google. fr/ books?id=OfoyrtYEx-YC& pg=PA245& dq=Pégase& lr=&as_brr=0#PPA245. (ISBN 9781892746962. (ISBN 9782763771533.google. chap. lire en ligne (http:/ / books. ( présentation en ligne (http://books. et religions. mythes. Les Dossiers d'archéologie. vol. « Bellérophon chrétien ». google. 7 • Maryvonne Abraham et Société des études euro-asiatiques. Leroux.google.google. Le cheval en Eurasie : Pratique quotidienne et déploiements mythologiques. 1981. ( présentation en ligne (http://books. google. Mohr Siebeck. 2001. (ISBN 9782846270809. com/ books?id=trOCpekqjpIC& lpg=PA210& dq=Pegasus Bellerophon& hl=fr& pg=PA208#v=onepage&q=Pegasus Bellerophon&f=false)). 1886 ( présentation en ligne (http://books. 1857 ( lire en ligne (http://books.

google. google.google. fr/ books?id=AX5Y0XqjbwwC& pg=PA118& dq=Pégase+alchimie&hl=fr&ei=jFEuTKKpIoOIOL-GpcoB&sa=X&oi=book_result&ct=result& resnum=4&ved=0CDoQ6AEwAw#v=onepage&q=Pégase alchimie&f=false)) • Moha Khettouch et El Houssaïn El Moujahid. 430 p. et critiques.google. Robert de Launey. 403 • Société des études latines. google.com/ books?id=GGMRxdGGKisC&pg=PA77&dq=Uranie+Pégase&hl=fr&ei=jAIrTPPhDobfsAbqhKnEBA& sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=5&ved=0CD4Q6AEwBA#v=onepage&q=Uranie Pégase& f=false)) • Marylène Possamaï-Pérez. 2.oxfordjournals. 47. vol. google. Denise Levertov: le don de poésie. 26 de Bibliothèque d'études classiques. p. Guestard. 1970 ( présentation en ligne (http:// books. 393 • Société de linguistique de Paris. Nouvelles études sur l'Ovide moralisé. 92. lire en ligne (http://books. Marsam Editions. 595 et 817 • Marylène Possamaï-Pérez. 2009. Association des professeurs de langues vivantes de l'enseignement public.fr/books?id=dqsPAAAAQAAJ&q=Hippogriffe&dq=Hippogriffe&lr=&as_brr=0& pgis=1)) • (en) John M. La vie et la mort des fées. 1806 ( lire en ligne (http:/ / books. p.fr/books?id=XBFZAAAAMAAJ&q=Pégase&dq=Pégase& lr=&as_brr=0&pgis=1)). vol. Steadman. (ISBN 9782745319043. Gay and Ch. no 9. 42 de Essais sur le Moyen Age. Review of english studies. Peeters Publishers. 2006 (ISBN 9782745313652). Emmanuel de Ghendt.google. 63.org/cgi/pdf_extract/IX/36/407)) • collectif. H. Jeux de genre: dans les Métamorphoses d'Ovide. Revue des études latines.com/books?id=orBTAAAAIAAJ&q=Pégase+blanc&dq=Pégase+blanc&lr=&hl=fr& cd=73)). (ISBN 9789981149366. (ISBN 9782747508612. vol. 1910. suivie d'une analyse de l'explication des fables. 370. 1969 ( lire en ligne (http://books. 167 p. (ISBN 9789042910713. Perrin. 2001. com/ books?id=YgMQAAAAIAAJ& dq=Pégase+ taon& hl=fr& source=gbs_navlinks_s)) XXe siècle • Lucie Félix-Faure Goyau. de notes géographiques. Remi-Henri-Joseph Delvaux). vol. Bulletin de la Société de linguistique de Paris. La mémoire de Tamazight. présentation en ligne (http:/ / books. « Perseus upon Pegasus and Ovid moralized ». 175 p. Les Métamorphoses d'Ovide: traduction nouvelle avec le texte Latin.Pégase Études littéraires XIXe siècle • Mathieu Guillaume Thérèse de Villenave (ill. vol. essai d'histoire littéraire. 385 p. 2001. présentation en ligne (http://books. « critiques littéraires ». p. L’Ovide moralisé : essai d'interprétation. google. Champion. 2001.fr/books?id=0VMqAQAAIAAJ& q=Influence+de+l'ovide+moralisé&dq=Influence+de+l'ovide+moralisé&hl=fr& ei=_70pTO2PAoaBlAewn7CUAw&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=6&ved=0CEIQ6AEwBQ)) 158 . Champion. 1958 ( résumé (http://res. 1997 ( présentation en ligne (http:/ / books. 265 p. Les belles lettres. coll. com/ books?id=9fQoAQAAIAAJ& q=Dumézil+ Pégase& dq=Dumézil+Pégase&hl=fr&ei=iQEtTMjmFojfsAaLrZzQAg&sa=X&oi=book_result&ct=result& resnum=8&ved=0CEUQ6AEwBw)) XXIe siècle • Maureen Smith. lire en ligne (http:/ / books. F. historiques. Oxford University Press. vol.google. Champion. Les Langues modernes. L'Harmattan. com/ books?id=3-e2r6yeBN8C& pg=PA133& dq=Pégase+buraq&hl=fr&ei=Vg8tTInrIMjKjAe_ufTsDg&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=3& ved=0CC8Q6AEwAg#v=onepage&q&f=false)) • Isabelle Jouteur. ( lire en ligne (http://books.

Dictionary of Greek and Roman Biography and Mythology.. lire en ligne (http://books. 1996 (ISBN 978-0631201021) • (en) Patricia Turner et Charles Russell Coulter. coll. 1999 (1re éd. 3. 1852 ( lire en ligne (http://books. Blackwell Publishing. com/ books?id=UcwPAAAAYAAJ& dq=Pegasus others winged horses& lr& hl=fr&pg=PA166#v=onepage&q=Pegasus others winged horses&f=false))Ouvrage rigoureux malgré son ancienneté . 1859 ( lire en ligne (http:/ / books.com/books?id=47h7tKIdOgEC&pg=PA87&dq=Pajas+Pegasus&hl=fr&cd=2#v=onepage& q=Pajas Pegasus&f=false)). (ISBN 9782268059969) Études étymologiques • (de) Adalbert Kuhn. Dictionnaire mythologique et historique du cheval. premières publications de 1914 à 1920 • (en) Mary R. vol. lire en ligne (http:/ / books.. Bouchard-Huzard. Presses universitaires de France. com/books?id=lMUZAAAAMAAJ&dq=Pégase épithète&hl=fr&pg=PA381#v=onepage&q=Pégase épithète&f=false)) • Pierre Grimal.fr/ books?id=OauEAAAAIAAJ&pg=PA637&dq=Hippogriffe&lr=&as_brr=0#PPA637. Brown.google. 4e éd. 6e éd. 515 p. 1-22. vol. ( lire en ligne (http:// books. F. 608 p.google.google. 491 p. google.com/books?id=6yRCAAAAcAAJ&dq=Diffusion mythe de Pégase&hl=fr& pg=PA456#v=onepage&q&f=false))Ouvrage contenant des approximations • F.google. 1863. Dictionnaire de la conversation et de la lecture. Didot. de la vie publique et privée de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs écrits. 1835. 2001. lire en ligne (http:// books. • (en) Sir William Smith. 1833 ( lire en ligne (http://books.Pégase Dictionnaires • Joseph Fr. Secret of the Veda. 1848 ( lire en ligne (http://books. ( lire en ligne (http://books. Dümmler. F. The Dictionary of Classical Mythology. Dictionnaire mythologique universel. par ordre alphabétique. p. vol.com/books?id=jEcpkWjYOZQC&pg=PA376& dq=Pégasus+greek&hl=fr&ei=xa8vTPMy0Jo41PO9kAI&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=2& ved=0CCwQ6AEwAQ#v=onepage&q&f=false)). Belin-Mandar. 1837. Éditions du Rocher. Biographie universelle.M1)). (ISBN 9780914955191. vol. google. « Cheval chevaux ». Lotus Press. Didot. 201 p. 522 p. UNC Press. Michaud Frères. google. Paris.com/books?id=2ks_AAAAcAAJ&dq=Pégase blanc&lr&hl=fr&pg=PA379#v=onepage& q=Pégase blanc&f=false)) • collectif. 6e éd. Michaud et Louis Gabriel Michaud. Black Athena revisited. Joseph Cardini. com/ books?id=AClFWV6PE8wC& pg=PA273& dq=Pégasus+storm+god&hl=fr&ei=PDMsTMO9EYP0OdaT4YwJ&sa=X&oi=book_result&ct=result& 159 . Berlin. ( lire en ligne (http://books. Dictionnaire d'hippiatrique et d'équitation : ouvrage où se trouvent réunies toutes les connaissances hippiques. 1. (ISBN 9780195145045. 2. • Marc-André Wagner. « Grands dictionnaires ». 42. (ISBN 9780807845554. vol.. ancienne et moderne. Dictionnaire de l'Académie française. 1951) (ISBN 2-13-050359-4) et l'édition anglaise : (en) Pierre Grimal. Jacobi. Dictionary of ancient deities. Lefkowitz et Guy MacLean Rogers. vol. 5. Oxford University Press US. Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine. 636. 581 p. leurs vertus ou leurs crimes.google. éd. leurs talents. • E. coll. ou Histoire. 4e éd.google. 2006. Zeitschrift für vergleichende Sprachforschung auf dem Gebiete der indogermanischen Sprachen.fr/books?id=HGRIAAAAMAAJ&pg=PA284&dq=Pégase&lr=&as_brr=0))Ouvrage contenant des approximations • Académie française. leurs actions. google. Little. 1996. F. p. 636. 1995.com/ books?id=nnwNAAAAQAAJ&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_v2_summary_r&cad=0#v=onepage& q=&f=false)) • (en) Aurobindo Ghose.

Mémoires de la Société des antiquaires de l'Ouest. coll. Traité d'archéologie comparée : La sculpture antique: origines-description-classification des monuments de l'Égypte et de la Grèce. Approches symboliques de la musique d'André Jolivet. 237 p. 1. 1969) [détail des éditions] • Arnold Stocker. présentation en ligne (http://books. « Religion Et Sciences Humaines ». com/ books?id=-SwDAAAAYAAJ& q=Pégase+ psychopompe& dq=Pégase+ psychopompe&hl=fr&ei=ezssTOiXDtKoOMn-oZIJ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1& ved=0CCoQ6AEwAA)) • Marie Émile Aimé Vingtrinier. « Travaux d'Humanisme et Renaissance ». 2e éd. Le bestiaire divin: ou. 109 • Jacques Duchaussoy.. 1885 (ISBN 9781141818389. BiblioBazaar. vol. 536 p. 1997.. Payot. (ISBN 9782040156787) • Gérard Moindrot. (ISBN 9782600005074. 29. coll. 1875 ( présentation en ligne (http:/ / books. 1999. lire en ligne (http:/ / books. 535 p. p. 5-17 (ISSN  0750-3547 (http:// worldcat. 1874. 1964. 10e éd. 219 p.Pégase resnum=3&ved=0CDgQ6AEwAg#v=onepage&q&f=false)) • (de) Erich Ebeling. Le symbolisme dans la mythologie grecque.google. 7. Revue archéologique. Y a-t-il des hommes normaux ? : réflexions sur la nature humaine. google. 223 p. La symbolique des animaux.. fr/ books?id=aw8w3jaiJDQC& pg=PA311& dq=Jung+ + pegasus&hl=fr&ei=HhQ6TOnUNYuRjAe7w4DxAw&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=9& ved=0CFYQ6AEwCA#v=onepage&q=Pegasus&f=false)) Études archéologiques ou historiques XIXe siècle • Société des antiquaires de l'Ouest. 10 de Reallexikon der Assyriologie. 1836 ( lire en ligne (http://books. Albin Michel. p. Dunod. Reallexikon der Assyriologie und Vorderasiatischen Archäologie. 459 p.google. 648 p. Études Indo-Européennes. no 29-32.fr/books?id=unl-4NrJ1dYC&pg=PA26&dq=compagnon+de+ Bellérophon&hl=fr&ei=dzxRTO6CAtL-4AbdpvmbAw&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=6& ved=0CEAQ6AEwBTge#v=onepage&q=compagnon de Bellérophon&f=false)) • Jean-Paul Clébert. coll. Bruno Meissner et Dietz Otto Edzard. Psychology of the Unconscious. lire en ligne (http:// books. « Persée. conservé à la New York Public Library. Walter de Gruyter. p. Conservé à Harvard. Librairie Droz. 2005. 1971. lire en ligne (http:/ / books.. Hinkle. vol.com/ books?id=pfYGAAAAQAAJ&q=Pégase+origine+mythe&dq=Pégase+origine+mythe&hl=fr& 160 . 624 p. (ISBN 9781116007121. vol. Dictionnaire des symboles. « Petite bibliothèque ». 2e éd. l'Harmattan.com/books?id=s_BnmrAKRRUC&pg=PA119&dq=Pégase+renommée&hl=fr& ei=uCEuTPiXJYH68AbWm4X8Ag&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=2& ved=0CC4Q6AEwAQ#v=onepage&q=Pégase renommée&f=false)) • Paul Diel.fr/books?id=aqsXAAAAYAAJ)) • Revue archéologique. Croyances et traditions populaires. (ISBN 2-7384-8451-4) • Isabelle Leroy-Turcan. 2009. google.org/issn/0750-3547&lang=fr)) • Guy de Tervarent. 1989. 1985. vol. vainqueur de la nuit hivernale ou le meurtre de Méduse et la naissance des jumeaux solaires Chrysaor et Pégase ». Les Mythes grecs [détail des éditions] • Jean Chevalier et Alain Gheerbrant.google. Attributs et symboles dans l'art profane: dictionnaire d'un langage perdu (1450-1600). Nouvelles Éditions Latines. 1982 (1re éd. Le Courrier du livre. google.google. Les structures anthropologiques de l'imaginaire: introduction à l'archétypologie générale. • Anonyme. Bestiaire fabuleux. ( lire en ligne (http://books. com/ books?id=hzfsfoJc1CwC& lpg=PA559& dq=pihassas& hl=fr& pg=PA559#v=onepage&q=pihassas&f=false)) Études du symbolisme • Robert Graves. 1973. 23 • Gilbert Durand. (ISBN 9783110185355. 13 septembre 2002 (ISBN 978-2228896061) • (en) Carl Gustav Jung et Beatrice M.

« The Origins and Early History of the Second Augustan Legion » • Albert Marignan et Jean Georges. fr/web/revues/home/prescript/article/mefr_0223-4874_1935_num_52_1_7260)) • Société archéologique du département de Constantine. vol. lire en ligne (http:// books. be/ books?id=TLDvWqjSfP8C)). 1994. « La légende de Bellérophon sur un sarcophage du musée d'Alger ».fr/web/revues/home/prescript/article/ bch_0007-4217_1997_num_121_1_1624?_Prescripts_Search_tabs1=standard&)) • (en) L. présentation en ligne (http://books. 1980 (ISBN 9789004059788.Pégase 161 ei=xZktTM7PHaSgsQaH0by2Ag&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=3&ved=0CDIQ6AEwAg)) XXe siècle • École française de Rome. lire en ligne (http://books. 6 de Collection Kubaba. 1935. 2004. Éditions L'Originel. org/ issn/ 0027-2841& lang=fr)). Aor.com/ books?id=a2JoAAAAMAAJ&q=Pégase+origine+mythe&dq=Pégase+origine+mythe&hl=fr& ei=xZktTM7PHaSgsQaH0by2Ag&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=4&ved=0CDYQ6AEwAw)) • Jean Pierre Darmon. com/ books?id=OTUaAQAAIAAJ& q=Pégase+ psychopompe&dq=Pégase+psychopompe&hl=fr&ei=K4gsTI6UDcH78Abum_maDg&sa=X& oi=book_result&ct=result&resnum=5&ved=0CDsQ6AEwBA)) • Édouard Will. Franz Steiner Verlag. Le Moyen Âge. 320. 399 p. Cahn. fils de Chrysaôr et Alétès fils d'Hippotès ». no 1. 192 • Catherine Hadjis. vol. présentation en ligne (http://books. 16 de Hautes études du monde gréco-romain. lire en ligne (http://books. 2005.google.google. J. 189 p. La Renaissance du livre. présentation en ligne (http:/ / books. vol. (ISBN 9782728307203. lire en ligne (http://www. 2001 (ISBN 2-8041-3657-4.google. Droz. de Boccard. google. Le cavalier tyrrhénien : représentations équestres dans l'Italie archaïque. • Michel Mazoyer. 1953. E. lire en ligne (http://books. Brill Archive.com/books?id=fKxmAAAAMAAJ& q=Pégase+louvite&dq=Pégase+louvite&hl=fr&ei=3qksTKSCEpylsQat9-GhAg&sa=X& oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CCcQ6AEwAA)) • Jérôme Piétri et Jean-Victor Angelin.doi. Mélanges d'archéologie et d'histoire. 116 • Alexander Cambitoglou.com/ . Keppie. (ISBN 3515077448 et 9783515077446. p. lire en ligne (http:/ / books. p.persee.org/0007-4217). Néapolis-Nymfarum domus. CVII. (ISBN 9782910677022. 356 p. 52-53. 8 de Hellas et Roma. vol. 1997. Lyciens. Bulletin de correspondance hellénique. 2000. 339 p.org/0223-4874). t. (ISBN 9783447055307. Mélanges d'archéologie et d'histoire. 143-184 (DOI 0223-4874 (http://dx. 810 p.com/books?id=EZmHzi2g23gC&lpg=PA192&dq=Pégase blanc&lr&hl=fr& pg=PA192#v=onepage&q=Pégase blanc&f=false)). Glotz.google. google. École française de Rome. Recueil des Notices et Memoires. Korinthiaka. 1935 ( lire en ligne (http:// books.google. ISSN  0027-2841 (http:/ / worldcat. 1955. lire en ligne (http://www. 68.persee. Franz Steiner Verlag. Librairie Droz. E. (ISBN 9783905083118. 2000 (ISBN 9783515077446) XXIe siècle • (en) Legions and Veterans: Roman Army Papers 1971-2000. 719 p. 345 p. 1997. doi. « Corinthiens. 121. Le Chamanisme en Corse ou la Religion du Néolithique.fr/books?id=xtMUAAAAIAAJ&printsec=frontcover)) • Centre G. vol. F.google. Céramique de Grande Grèce: la collection de fragments Herbert A. Jacques Chamay et Brenno Bottini.google. Mélanges offerts au professeur René Lebrun : Université catholique de Louvain. Editions L'Harmattan. Cahiers du Centre Gustave Glotz. no 52. (ISBN 9782701801988.fr/books?id=iOAMAAAAIAAJ&q=Pégase&dq=Pégase&lr=&as_brr=0&pgis=1)) • Jacques Aymard.google. Thorin. p. 362 p. Doriens et Cariens : Aoreis à Corinthe. 84. (ISBN 9782747574150. ( présentation en ligne (http://books. 1-14 (DOI 0007-4217 (http://dx. vol. p. 1990. vol.com/books?id=0oMIAtufEEEC& lpg=PA84&dq=Pégase blanc&lr&hl=fr&pg=PA84#v=onepage&q=Pégase blanc&f=false)). Legions and veterans : Roman army papers 1971-2000.com/ books?id=BY9pQIvc4-oC&pg=PA303&dq=Pégase+dieu+louvite&hl=fr& ei=F8srTMCYGZWWOMymqbgJ&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=2& ved=0CDAQ6AEwAQ#v=onepage&q=Pégase dieu louvite&f=false)) • Natacha Lubtchansky.

(ISBN 9789058672117. 1587-1712. ( lire en ligne (http://books. 307 de Travaux d'humanisme et Renaissance.&dq=un+cheval+fauve+et+un+cheval+blanc+:+Chrysaor+et+Pégase. Silvin Košak et Marina Zorman. 28 de Symbolae Facultatis Litterarum Lovaniensis. Harrassowitz. 1990 (ISBN 9782732806327) • Marcello Palingènio Stellato et Jacques Chomarat.google. ( présentation en ligne (http:// books. Éditions de la Maisnie.fr/books?id=WBg7DCzVBSAC&pg=PA87&dq=Pégase+monture+de+Persée&hl=fr& ei=ipcpTJeFFs6cOK-m7bID&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=9& ved=0CFMQ6AEwCA#v=onepage&q=Pégase monture de Persée&f=false)) • Peter Sharratt. Leuven University Press. 1982. 1860. 50. 1996. fr/ books?id=C-skAAAAMAAJ& q=Pégase+ monture+de+Persée&dq=Pégase+monture+de+Persée&hl=fr&ei=ipcpTJeFFs6cOK-m7bID& sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=4&ved=0CDsQ6AEwAw)) • Benoît Bolduc.com/ books?id=h6Rit81Yo4YC&pg=PA231&dq=Aganippe+Pégase&hl=fr&ei=LgorTIDxDM6VsQbSrd3EBA& sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=6&ved=0CD8Q6AEwBQ#v=onepage&q=Aganippe Pégase& f=false)) 162 .fr/ books?id=Uk5cAAAAMAAJ&q=Pégase+monture+de+Persée&dq=Pégase+monture+de+Persée& hl=fr&ei=ipcpTJeFFs6cOK-m7bID&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=2&ved=0CDIQ6AEwAQ)) • Mark Debrock et Jean Binon. google. G. Le diable dans l'art roman. fr/ books?id=WBg7DCzVBSAC& pg=PA87& dq=Pégase+ monture+ de+ Persée&hl=fr&ei=ipcpTJeFFs6cOK-m7bID&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=9& ved=0CFMQ6AEwCA#v=onepage&q=Pégase monture de Persée&f=false)) Autres • Elijah Hinsdale Burritt et Hiram Mattison. Trédaniel. 336 p. 389 p. 2002. vol.google. NuVision Publications.S. Le zodiaque de la vie. LLC. 389 p.de/ books?id=J00AAAAAYAAJ&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_atb#v=onepage&q=equuleus& f=false)) • Collectif.& hl=fr&ei=0IQpTLmJOYuaOOuV9bID&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1& ved=0CCwQ6AEwAA)) • Patrick Rivière. 2005. présentation en ligne (http:// books. Revue des deux mondes. 550 p. Tabularia Hethaeorum : hethitologische Beiträge. 1919 ( présentation en ligne (http://books.google. Olschki. 2002. Éditions De Vecchi. vol. L.google.Pégase books?id=55RmAAAAMAAJ&q=Diffusion+mythe+de+Pégase&dq=Diffusion+mythe+de+Pégase& hl=fr&ei=9d4sTNXABOWmsQb-99GjAg&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=9& ved=0CE0Q6AEwCA)) • Detlev Groddek. Au Bureau de la Revue des deux mondes. lire en ligne (http://books. (ISBN 9781595477255. 2007.com/books?id=4WViAAAAMAAJ&hl=fr&ei=F8srTMCYGZWWOMymqbgJ&sa=X& oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CC4Q6AEwAA)) • (en) Paul Carus. vol. Andromède au rocher: fortune théâtrale d'une image en France et en Italie. google. 12 de Teatro. ( présentation en ligne (http://books. lire en ligne (http://books.google. Bernard Salomon: illustrateur lyonnais. 2008. (ISBN 9783447055307. (ISBN 9782857070641. Olschki. Librairie Droz. (ISBN 9782600001816. The Geography of the Heavens : And Class-book of Astronomy : Accompanied by a Celestial Atlas. Tableaux vivants: opstellen over taal-en-onderwijs. vol. 345 p. Studi e testi. Mason Brothers. présentation en ligne (http:/ / books. lire en ligne (http:/ / books. vol. 810 p.google. L.com/ books?id=Fi0fREiHRM4C&lpg=PA150&dq=Pégasus greek&hl=fr&pg=PA150#v=onepage&q&f=false)) Études en histoire de l'art • Jean Pierre Bayard.google. 85 p. The History of the Devil and the Idea of Evil from the Earliest Times to the Present Day.S. aangeboden aan Mark Debrock. 25 de Dresdner Beiträge zur Hethitologie. L'Alchimie science et mystique. 527 p.com/books?id=H-sYAAAAIAAJ&q=un+cheval+fauve+et+un+cheval+blanc+:+ Chrysaor+et+Pégase.

google.com/books?id=ZSA7XRf8kzIC& pg=PA30&dq=Pégasus+greek&hl=fr&ei=xa8vTPMy0Jo41PO9kAI&sa=X&oi=book_result&ct=result& resnum=10&ved=0CFIQ6AEwCQ#v=onepage&q&f=false))Ouvrage de vulgarisation contenant des erreurs • Pierre Jacob. (ISBN 9781567181494. com/ books?id=jYrcG7HZtHQC& lpg=PA77& dq=Pégase nom propre&hl=fr&pg=PA77#v=onepage&q=Pégase nom propre&f=false)) • (en) Cassandra Eason. google.com/ books?id=s4AP30k4IFwC&lpg=PA88&dq=Pegasus Bellerophon&hl=fr&pg=PA87#v=onepage&q=Pegasus Bellerophon&f=false)) • • • Portail de la mythologie grecque Portail du monde équestre Portail des créatures et animaux légendaires . 181 p. Greenwood Publishing Group.google. lire en ligne (http:/ / books. (ISBN 9780275994259. lire en ligne (http://books. (ISBN 9782738115409. 259 p. mythical monsters. 2007. and animal power symbols: a handbook. Conway. lire en ligne (http://books. 2e éd.Pégase 163 • (en) D. J. Fabulous creatures. Magickal Mystical Creatures: Invite Their Powers Into Your Life. 299 p. 2004.. Llewellyn Worldwide. 2001. Éditions Odile Jacob. L'intentionnalité: problèmes de philosophie de l'esprit.

Renee louise. Gentil Hibou. Orlodrim. Sam Hocevar. Cantons-de-l'Est. EDUCA33E. Phso2.php?oldid=96792614  Contributeurs: Badmood. Niladmirari. Anneyh. Lilyu. Hectoralos. Codex. Eunostos.wikipedia. Epsilon0. JLM. Ryo. Med. Tarquin. Debono. XPHCTOC. Mattho69. Triton. Bianchi-Bihan. Ploum's. Hadrianus. Bibi Saint-Pol. Miniwark. VladoubidoOo. Jitmem. David-suisse. QuoiNonne. Bapti. Dreoven. Orthogaffe.org/w/index. Otto Didakt. Gau. Agrafian Hem Rarko. Manu1960. Extra-Nitro. Hercule. JLM. Bibi Saint-Pol. Taguelmoust.wikipedia. Rémih. CommonsDelinker. Taguelmoust. Praxinoa. Paskalo.org/w/index. Nebula38. Niladmirari. Fabrice Ferrer. Thebabyofhollywood. Nono64. Duncounet. IJKL. Holycharly. Bilalboss. Mantichore. Renato Caniatti. Ollamh.org/w/index. Ludo29. Le sourcier de la colline.org/w/index. Vlaam. Badmood.php?oldid=97832613  Contributeurs: 2A01:E34:EDCC:C00:8CD:D0D0:D477:D5E2. Bbrnrd.php?oldid=94869694  Contributeurs: Auriol. Maurilbert. Enrevseluj. Orthomaniaque. BlueGinkgo. Morburre. Démocrite. Fransoua69. Orthogaffe. Sam Hocevar.php?oldid=92310118  Contributeurs: Badmood. Collège Courteline 75012. BlaCk FaiRY. Rled44. Kilith. Mantichore. Lebrouillard. Berdom. Delpha. Hadrianus. François GOGLINS. Berdom. Tretx. Bibi Saint-Pol. Bibi Saint-Pol. Martin'.wikipedia. Pallas4.wikipedia. Triton. Mirgolth. Orthogaffe. Gau.wikipedia. Collège Courteline 75012. Ireneeh. L'allumeur de réverbères. Franz53sda. Deux esprits. Bob08. Gene. Urhixidur. Ululo. Rémih. Bigfan. Tsaag Valren. Éric Messel. Yggdras. Treanna.org/w/index. Diddy-sama6. Bibi Saint-Pol. Xate. Pixeltoo. Niladmirari. Diddy-sama6. MIRROR. Ange Gabriel. Bianchi-Bihan. Flot. FR3339. Daniela. Neuceu. VonTasha. Thidras. Looxix. Klipper.php?oldid=94116982  Contributeurs: Agrafian Hem Rarko. Hemmer. Benscheelings. Manu1960. Toto Azéro. Necrid Master. Niladmirari. Ediacara. Collège Courteline 75012. Jeantosti. Triniton. Ayanides. Arct. Renato Caniatti. Sedenya. Gau.php?oldid=97412004  Contributeurs: A vie saine. Urhixidur. Vincent Ramos. Cham. Gz260. FireCred. Bibi Saint-Pol. Jastrow. Freddo. Agrafian Hem Rarko. Perky. Raziel. VladoubidoOo. Triton. Agrafian Hem Rarko. Gau. Niladmirari. Guillaume70. Goode. DocteurCosmos. Psykotik. Lomita. Triton. Trex.php?oldid=89828498  Contributeurs: Badmood. NicoV. Ollamh. Nataraja. 24 modifications anonymes Gorgones  Source: http://fr. Jonathan1. Moez. Ryo. Marsyas. Med. Jastrow.org/w/index. Ziron.php?oldid=97617894  Contributeurs: AviaWiki. Like tears in rain. Zaqarbal. Mafiou44. DaiFh. Gau. Pixeltoo. Fransoua69. Machvala. Webkid. Orthogaffe. Margoz. Lix. Tsaag Valren. Elarance2. Wcaldia. François-Dominique. Omnipaedista. Gzzz. Tsaag Valren. Sherbrooke. Daniela. DocteurCosmos. Manu1960. Semnoz. Aquatikelfik. Jules78120. Ltrlg. Niladmirari. Diablohp. Yukisu. Badmood. Le pro du 94 :).wikipedia. BrightRaven. Jastrow. Gdgourou. Vol de nuit. Lamiot.arboit. Jgremillot. Loulou73. Jules78120. Pradigue. Gomboc. Necrid Master. Badmood. DocteurCosmos. Jejelejongleur. Thierry Caro.php?oldid=96937861  Contributeurs: Chaoborus. Ange Gabriel. Flop. Coyote du 86.wikipedia. Coyote du 86. Sedlex. RigOLuche. 103 modifications anonymes Sirène (mythologie)  Source: http://fr. Oblic. Milena. IAlex. Wiolshit. Springfellow hawk. Salsero35. Jastrow. Nana18. Bianchi-Bihan. Pinknat. Pixeltoo. Badmood. Sikander. Sisyph. Nono64. Manu1960. CommonsDelinker. Nemoi. DaiFh. Kureman. Kepautile. Badmood. PouX. Looxix. La Reine d'Angleterre. Fabrice Ferrer. JLM. Orthogaffe. Bob08. Diddy-sama6.org/w/index. Oxo. Pierre cb. Raoul75. Let Pato. Toto Azéro. Sammyday Titan (mythologie)  Source: http://fr. J-C Bubbendorf. Mantichore. Jilibi. 2A01:E35:8AEB:1690:8597:3903:D5DC:8F67. Holycharly. Erud. 38 modifications anonymes Hécatonchires  Source: http://fr. Archeos. Ludovic89. Woozz. Jitrixis. Manu1960. JLM. Lastpixl. Bubblebizz2000. Wran. Jusjih. Felix8. Leag. Eau-water. Wiolshit. SniperMaské. Olrick. Bibi Saint-Pol. Yohann2001. Captain T. Wikig. Amstramgrampikepikecolegram.org/w/index. Kelson. 41 modifications anonymes Thoosa  Source: http://fr. Bibi Saint-Pol. Badzil. Badmood. Tsaag Valren. Phso2. Renato Caniatti. Zubule. Melchior1000ad. Quentinv57. Jastrow. Fm790. Bigfan.org/w/index. Apollon. Mu. Phe. Eliedion. Triton. VonTasha. Lomita. Niladmirari. Fabrice Ferrer. Niladmirari. Le Survivant. HESIOSDE. Itms. ThomasDELVAUX.wikipedia. Valérie75. Dake. Gz260. Triton. Varmin. Niladmirari. Zagoury. Stanlekub. Triton. JLM. Rigolithe. Néfermaât. Gede. Salsero35.org/w/index. Diddy-sama6. Coyau. 2A01:E35:8AEB:1690:D19E:D9FA:1C7A:3FEB.wikipedia.Sources et contributeurs de l’article Sources et contributeurs de l’article Géant (mythologie grecque)  Source: http://fr. Toto Azéro. Duet Paris By Night. B-noa. Nguyenld. Manu1960. 4 modifications anonymes Ladon (créature fantastique)  Source: http://fr. Badmood. Rachel Underwoode. Badmood. Iznogood. Jastrow. Ireneeh. Gau.wikipedia. Sammyday. BicheBeche. Bibi Saint-Pol. Wiolshit. Ringbang. CommonsDelinker. Mephistau. Néfermaât. Hashar. Hadrianus. Treanna. Niladmirari. Naevus. Luciengav. Poulpy. Triton. Pseudomoi.wikipedia. Chouca. Treanna. Mafiou44. Tsaag Valren. Agrafian Hem Rarko. FoeNyx. VonTasha. Gau. Serein. Gerlini. Johnny B. VladoubidoOo. Jilibi. Escaladix. Le pro du 94 :). Leag. LeO 451. Jastrow. Grendelkhan. Robin Hood. Cantons-de-l'Est. Marcus83. Lamissbent.org/w/index. Badmood. Danielclauzier. Esprit Fugace.php?oldid=97675447  Contributeurs: Agrafian Hem Rarko. Taiko. M-le-mot-dit. Deux esprits.wikipedia. 9 modifications anonymes Grées  Source: http://fr. Bigfan. VIGNERON. Triton. Kilith. Rémih. Renee louise. Diddy-sama6. Phso2. Guil2027. JLM. Rhizome. EyOne. Orthogaffe.php?oldid=97172764  Contributeurs: 2A01:E35:2E44:C7E0:1D7E:2EE6:603A:92A. Koui². Urhixidur. Bibi Saint-Pol. Sebjarod. Manu1960. Callidon. Jastrow. Badmood. Damned.php?oldid=97577837  Contributeurs: 2A02:8420:65BC:900:6056:5DAD:9C82:E4A8. Manu1960. Tsaag Valren. Tejgad. Mu. Jastrow. Alchemica. Nnemo. Fabiform. Foudebassans. Karkared. Naleckdu75. Machvala. Nguyenld. Badmood. Inisheer. Perso258741. Machvala. 49 modifications anonymes Antée  Source: http://fr. Tengu84. Les3corbiers. LeMorvandiau. LC31. Gau. Gau. Humcoco70. Triton. Abcd-international. Dkfrench77. 30 modifications anonymes Python (mythologie)  Source: http://fr. Gérard. Triton. Pabix. ArséniureDeGallium. Orlodrim. Sherbrooke. Phso2.php?oldid=95486040  Contributeurs: Abrahami. Louis-garden. Vol de nuit.org/w/index. Jastrow. Kilith. Archeos. IJKL. Gau. Robynson. Lsong.org/w/index. Leag. OlivierFils. Gau. Necrid Master.org/w/index.org/w/index. Duch. Sisqi. Triton. Malta. 5 modifications anonymes Typhon (mythologie)  Source: http://fr. Jastrow. Missourinez. Grozila. Bibi Saint-Pol. CaptainHaddock.wikipedia.php?oldid=95653107  Contributeurs: ADudeInToyland. Silvano. Letartean.wikipedia. Bourrichon. Louis-garden. Jsorba. Gau.wikipedia. Deep silence. Gau. Laurent Nguyen. Outis. 14 modifications anonymes 164 . Gene. Hopea. Manu1960. Hemmer. Phido. Rune Obash. Niladmirari. Looxix. David Berardan. Josef000. CaptainHaddock. S-B312. Aoineko. Codex. Guy Courtois. Skull33.php?oldid=96349605  Contributeurs: Badmood. Dr gonzo. Howard Drake. Roby. Elmondo21st. Matth97. Yyyeeeaaahhh. Coccico2345. Bgag. IJKL. Renato Caniatti. 2A01:E35:3984:2420:800F:627C:6274:B82E. Kokoyaya. Antivolt. Jogueux. Diddy-sama6. Gau. David Berardan. Manu1960. Acer11. Joal ban Kluane. Michel BUZE. Wiolshit. Timdu28. Renato Caniatti. Niladmirari. Dominique natanson. Jastrow. Anne97432.org/w/index. Bob08. CiaPan. Indeed. Calcineur. GwenofGwened. Eunostos. 2A01:E35:8AEB:1690:E11F:533C:356F:85D2. Treanna. Hirpex. Wiolshit. Jules78120. 199 modifications anonymes Cetus (mythologie)  Source: http://fr. Rome2. J. Andre Engels. 2A01:E35:2EA6:B8E0:F9DD:E864:17C3:A62F. Bibi Saint-Pol. Ursus.org/w/index.php?oldid=94583298  Contributeurs: ANGELDJOUL. Pixeltoo. Orthogaffe. Galpha. Francky Dicaprio. Nanoxyde. Jules78120. Fou73. Alno. Fafnir. Eunostos. Hercule. Vlaam. Fabrice Ferrer. Kelson. Binabik155. Kostia. Niladmirari. Letellier Guillaume. RogueLeader. HaricotBleu. Letartean.org/w/index.wikipedia. DocteurCosmos. Sandrine. Fidibus. Olivier d'ALLIVY KELLY. Bjung. Tsaag Valren. Milady Carol. EDUCA33E. Manu1960. Kokin. Kelson. Chtit draco. Berdom. 2A01:E35:2E7B:25E0:A956:9BAA:63A4:8794. Pixeltoo. Citémer. Gau. Tsaag Valren.org/w/index. Vlaam.Ph. Olrick. Vincnet. Helleborus. Jeanpaulsanch. Calmels75. Richardbl. Felix8. Zubro. Jerome66. NicoRay. Tejgad. Oxo. Málåsgløbdük. 45 modifications anonymes Scylla (monstre)  Source: http://fr.php?oldid=96695495  Contributeurs: Acélan. Olrick. Exadelphe. Terraflorin. ~Pyb. Martins007. Marianika. Captain T. JeanBono. JLM. Pethrus. Knutux. Manu1960. Noritaka666. Yukisu. EDUCA33E. Josef000.wikipedia. Gzen92. Ghuysmans99. GyoMasta. Gau.org/w/index. Stéphane33. Mikaa. Triton. 34 modifications anonymes Échidna  Source: http://fr. Jesaispasctavie. Deep silence. Garfieldairlines. Red*star. Bibi Saint-Pol. Sam Hocevar. Esprit Fugace. Yf. Ico. Bibi Saint-Pol. Guy Courtois. Jastrow. SolLuna.wikipedia. Renato Caniatti. Pok148. Looxix. Grozila. Thomari0.php?oldid=97831450  Contributeurs: Agrafian Hem Rarko. FabienGomez. Topeil. Tsaag Valren. Rhizome. Pj44300. Lmaltier. Mutichou. Hashar. Noritaka666. Renato Caniatti. Mandrak. Kilom691. 202 modifications anonymes Hespérides  Source: http://fr. Quetzal91. RigOLuche. Salix. Silk666. Janekvorik. Louiz'. CasseroleTexane. Karl1263. Cybride. Aoineko. Theoliane. Tsaag Valren. Urhixidur. Nias. Pontauxchats. Thomasiscool. 140 modifications anonymes Cyclope  Source: http://fr. Pikinez. Igel 14. Niladmirari. Stanlekub. 19 modifications anonymes Renard de Teumesse  Source: http://fr. Bradipus. 59 modifications anonymes Charybde  Source: http://fr. Zubro. Mérôme Jardin. Achille41. Pld. Olrick. Susandom. Stéphane33. Sardur. Françoise Maîtresse. Cdang.php?oldid=97235333  Contributeurs: 120. Dark Attsios. Badmood. Karl1263. Ma'ame Michu. Am13gore. FR3339. Hoplaaaa. Saltassine. Poulos. Gzen92.wikipedia. Manu1960. Eunostos. Romanc19s. Looxix. Roby.arboit. Renato Caniatti. Kilith. Sebleouf. Cham. Acer11. DocteurCosmos. Vieux chinois. Phso2. Melchior1000ad.wikipedia. Kolossus. Orthogaffe. Isaac Sanolnacov. Zetud. TiChou. EoWinn. Attaleiv. TheWize. Ltrlg. VonTasha. Jastrow. Cdang. Morburre. Urhixidur. Bibi Saint-Pol. Bigfan. Renato Caniatti. Bibi Saint-Pol. Encolpe. Necrid Master. Elfix. Dezidor. Romi RYLSA. Bibi Saint-Pol. Sardur. 15 modifications anonymes Pygmées (mythologie)  Source: http://fr. 19 modifications anonymes Érinyes  Source: http://fr. Badmood. Rima. Bibi Saint-Pol.php?oldid=97268536  Contributeurs: 2A01:E34:EE09:8610:1D00:BBB9:B97E:8CE1. Sirba. Thonmayonnaise.

El Caro. Thomasdeniau. Bigfan. Gzen92. Shawn. Bruno2wi. Béotien lambda. Gau.wikipedia. IJKL. Niladmirari. 2 modifications anonymes Nessos  Source: http://fr. Lahou1998. Fabrice Ferrer. Dr gonzo. Winged-stone. Letartean. Hooo. Bobosse44. Chtit draco. Kilith. Phido. Lilyu. Babelborg. Erasmus. Philippe Giabbanelli. Bibi Saint-Pol. Épiméthée.org/w/index. OlivierFils. Briséis. Tsaag Valren. Tsaag Valren. Moumousse13. Stockholm. Bloodstained Agar. Mosmos. 1 modifications anonymes Polyphème  Source: http://fr. ColdEel. Badmood. Lucanus. Cdang. Hopea. Numbo3.wikipedia. Glanum. Gau. Ethon. 3 modifications anonymes 165 . Bibi Saint-Pol. JLM. Urhixidur. Shakki. Gau. Sebleouf.wikipedia. Diddy-sama6. Gau. Tsaag Valren. JLM. 67 modifications anonymes Triton (mythologie)  Source: http://fr. Deux esprits. Diligent. Looxix.org/w/index. Gede. Franheim. Artvill. Def killer. Durmir. Xofc. Alphanidon. Myrisa. Pixeltoo. Teofilo. Letartean. Caton. Circeknowledgebase. SylvainTerrien. JLM. Triton. Badmood. Niladmirari. Korg. Orphée. Niladmirari. Ffx. Rémih. Orthogaffe. Howard Drake. Briséis. Eliedion. Fabrice Ferrer. Loyolen. Jastrow. Letartean. Praxinoa.org/w/index. Fabrice Ferrer. Vali103. Cbyd. JLM. Gau. Jean-François Clet.org/w/index. Kelson. Triton. Tsaag Valren. Sagece.php?oldid=97166579  Contributeurs: Acélan. Rokhan. Triton. Gem. MathsPoetry. Bibi Saint-Pol. Moussaga. ChroniclerSPb. Mc78400. Eunostos. Universimmedia. Urhixidur. Coyote du 86. Holycharly. Wiolshit. Louis-garden. Thecyberman.org/w/index. Manu1960.wikipedia. Tsaag Valren. Indeed. Bouette. Thérouane. Zetud. Niladmirari. H. Gau.php?oldid=97764455  Contributeurs: Badmood. Ssire. Ptyx. Gribeco. Renato Caniatti. Diddy-sama6.org/w/index. Basile II. Zandr4. Eusebius. 18 modifications anonymes Hippocampe (mythologie)  Source: http://fr.y. Mario todte. Fm790. Laurent Nguyen. ShreCk. Psykotik. Tonymainaki. Le pro du 94 :). Gemini1980. Bibi Saint-Pol. Jilibi. Turb. Jastrow.org/w/index. Mantichore. 3 modifications anonymes Hyléos et Rhoécos  Source: http://fr. Phso2. Bibi Saint-Pol. Phe. Lomita. Chaps the idol. Eunostos. Badmood. Triton. Gronico. Sebleouf.greg. Luscianusbeneditus. A boire. Linguiste. Gzen92. Ssire. Fdar. Fred. Mmaxime3. 58 modifications anonymes Eurytion (centaure)  Source: http://fr. Cédric Boissière. Oxo. Zetud. Triton.wikipedia. Paskalo. Tsaag Valren. WildWolf. Ben2. Zelda. 16 modifications anonymes Pholos  Source: http://fr.php?oldid=89992217  Contributeurs: Bibi Saint-Pol. Jerome66. Myslenkovy. Leag. DocteurCosmos. ²°¹°°.org/w/index. Tsaag Valren. Eunostos. Olrick. Badmood. Sisqi. Agrafian Hem Rarko. FR3339.wikipedia. Jastrow.org/w/index. Bilalboss. Zubro. Cantons-de-l'Est. Duken. Hopea.php?oldid=91309011  Contributeurs: Badmood. Ssire. JeanBono. Mro. Kilith. Jastrow. Tavernier !. Les3corbiers. Julien06200. 11 modifications anonymes Dercéto  Source: http://fr. Btd28. Ccuuccuu. Sam Hocevar.php?oldid=96433962  Contributeurs: Anne Bauval. NicoV. Wikinade. FILLL. EDUCA33E. Mit-Mit. Mogador. PurpleHz. Laszlovszky András. VIGNERON. Josef000. Ccmpg. Cbmarius. Bibi Saint-Pol. Gemini1980. Triton. Bibi Saint-Pol. Yukisu. Aqw96. Suprememangaka. Orthogaffe. Necrid Master. David-suisse. Niladmirari. Bibi Saint-Pol. Briséis.org/w/index. Phisem. Maitre obi-wan kenobi. Rune Obash. Kemkem french. Toto Azéro. Manu1960. Kilith. Olivier tanguy. Esprit Fugace. Coyote du 86. Shawn. Jilibi. Orlodrim. Orthogaffe. IJKL. Stanlekub. Tsaag Valren. DS. Dhenry. DocteurCosmos. Philosophedeconfit. Bertol. Lomita. IJKL. Calyssa. ChroniclerSPb. Remike. Pixeltoo.wikipedia. Kapipelmo.php?oldid=90769236  Contributeurs: Bdrieu. Triton. JeanBono. Daniel Stevensmith. Poppy. Bibi Saint-Pol. Gweltas.LT.php?oldid=97378673  Contributeurs: 2A01:E34:EF61:B520:D829:1026:94BD:8C7D. Cantons-de-l'Est. Bibi Saint-Pol. Dr Brains. Rhizome. Jastrow. Badmood. Tsaag Valren. 1 modifications anonymes Marsyas  Source: http://fr. Gau. Bibi Saint-Pol.php?oldid=89799892  Contributeurs: Badmood. Tsaag Valren. Chtit draco.wikipedia. Guil. Praxinoa. Ssire. Nemoi. Berdom. Daniela. Bibi Saint-Pol. Yves1953. Jastrow. Rémih. Jastrow. Bigfan. Mabifixem.php?oldid=97318514  Contributeurs: Agrafian Hem Rarko. Quito. Tæki. Elg. Marsyas. Triton. Nilou17. 3 modifications anonymes Sphinx (mythologie grecque)  Source: http://fr. Shikai shaw. Jlm7503. Shikai shaw. MrTout. Phso2. Badmood. Marsyas.php?oldid=89790635  Contributeurs: 2A01:E34:EEDC:86C0:15A1:D020:F45F:80D1. Diddy-sama6. Badmood. Neuceu. Manu1960. Jastrow. IJKL. Bonjour. HYUK3. Melindaoba. Toto Azéro. Hashar. Niladmirari. Lorialet(2). Caroube. Bibi Saint-Pol. Necrid Master. Jastrow. VonTasha. User0101010101.org/w/index. Manu1960. Marcus83. Howard Drake. Truc machin bidule chouette. Bibi Saint-Pol. Triton. Rémih. Levochik. Ribaute. Ertezoute. Antaj7co. Tsaag Valren. Bibi Saint-Pol. Niladmirari. Renato Caniatti. Elfix. Niladmirari. Ascaron.wikipedia. Josef000. Looxix. Apokrif. Tsaag Valren. Tsaag Valren. Fabrice Ferrer.php?oldid=97733669  Contributeurs: 20ce. Le sourcier de la colline. Hegor. Necrid Master. Marsyas. Leag. Niladmirari.wikipedia. Ascaron. Celette.org/w/index.wikipedia. Azurfrog. Marsyas. Elshaarawy75. Mbenoist. Celette. Saruman. Enrevseluj. Coyau. Rpa. Stéphane FILLOD. 71 modifications anonymes Télémos  Source: http://fr.wikipedia. Bibi Saint-Pol. Cantons-de-l'Est.php?oldid=97544282  Contributeurs: 2A01:E35:2F68:5BB0:C2F:AEF5:71D5:C267. Niladmirari. Gau. Gzen92. Kelson.org/w/index.Sources et contributeurs de l’article Cerbère  Source: http://fr. A boire. Gau. Med. Howard Drake. M-le-mot-dit. Selbymay.wikipedia. Yekzo. Ratigan. Lucas thierry.org/w/index. IJKL. Gemini1980. Alecs. Polmars. Badmood. Nataraja. Inisheer. Jibi44. Orthogaffe. Hercule. Jastrow. ArséniureDeGallium. Nnemo. 196 modifications anonymes Laie de Crommyon  Source: http://fr. Futon. Bob08. Dps. Phe. Enrevseluj. Lomita. Jastrow. Thierry Caro. Galpha. Poulpy. Bibi Saint-Pol. IAlex. Siabraid. IJKL. Lmaltier. Fabrice Ferrer.wikipedia. Dr gonzo. Jilibi. Menchi. Patleb940. Kormin. Phso2. 132 modifications anonymes Orthos  Source: http://fr. Phso2. Kaiserfoot. Triton. Aymeric78. Mro. Jastrow. Evpok. Kelson. Tsaag Valren Empousa  Source: http://fr. Bapti. Escaladix. Louis-garden. Sombresprit. Abracadabra. Nicolas Ray. Padawane. Eutvakerre. Freddo. Mulette. 5 modifications anonymes Lion de Némée  Source: http://fr.wikipedia. Necrid Master. Mash. Lequenne Gwendoline. Olrick. Tsaag Valren.php?oldid=91531340  Contributeurs: Bianchi-Bihan. Bigfan. Toto Azéro. Siabraid. Victorius. Louis-garden. Warinhari. Manu1960. Stanlekub. Apokrif. Moyg.org/w/index. Killruana. FR3339. Xofc. Cherche-bruit.wikipedia. Pontauxchats. Ascaron. Nadvig. Quentinv57. Michel wal. Litlok. Agrafian Hem Rarko. Louis-garden. Triton.wikipedia. Wiolshit. Guil2027. Niladmirari. Badmood. script de conversion. Oceane castelot. JLM.th. Tsaag Valren. Bertol. Manu1960. Polmars. Triton. Tengu84. Fabrice Ferrer. Bibi Saint-Pol. Lucanus. Niladmirari. Théodoric. Raidako. Racconish. Triton. Zubiburu. Bigfan. Eros16eden. Triton. Polmars. JX Bardant. Korn-57. Litlok. Rhizome. Fm790. Paulcomte. LeMorvandiau. Gzen92.php?oldid=89836262  Contributeurs: Badmood. WTMitchell3. Ismailleboss. LittleSmall. Marsyas. Coyote du 86. Agrafian Hem Rarko. S1w4nZ. Niladmirari. Orikrin1998. Gau.php?oldid=97745603  Contributeurs: Alceste. Esprit Fugace. Effco.php?oldid=90645280  Contributeurs: Bibi Saint-Pol. Dhenry. Oblomov2. 13 modifications anonymes Harpies  Source: http://fr. Urhixidur. Garfieldairlines. Looxix. Pameton. Poleta33. Jules78120. Linan. Hadrianus. Tavernier !. Niladmirari. Démocrite.org/w/index. Doc103. AgatheD. Niladmirari. Orthogaffe. EDUCA33E. Shakki. Metroitendo. DocteurCosmos. Tsaag Valren. Mr Patate. Archeos. Eunostos. Manu1960. Bob08. Phso2. FoeNyx.wikipedia. Thil51. Jtombeur.org/w/index.wikipedia. Necriel. Jack Rabbit Slim's. Nicolas Ray. Hercule. Bob08.org/w/index. Coyote du 86. Lio 10. Dupondt.org/w/index. A boire.wikipedia. Erasmus. Jastrow. Jules78120. Niladmirari. Leag. Panellet. Bibi Saint-Pol. 3 modifications anonymes Campé  Source: http://fr. Buster Keaton. Le pro du 94 :). Abracadabra. Yf. Treanna. Skull33. P-e. Fabrice Ferrer.wikipedia. Quadratus. FoeNyx. Mbenoist.ɒn.wikipedia. Deuserez. Niladmirari. William Jexpire. VonTasha. Anneyh. FireCred. Alpha568. Pontauxchats. Triton. Zandr4. Manu1960. Gérard. VonTasha. Wiolshit.php?oldid=91885151  Contributeurs: Badmood. Gau. Treanna. Patroklis. Bouture. Niladmirari. Jastrow. DocteurCosmos. Wiolshit. Sisqi.php?oldid=95783083  Contributeurs: Adasteria. Med. Praxinoa. Strikercobra. Bigfan. Buzz. Coyote du 86. Eunostos. Émile Beguin.org/w/index. JLM. Mandeville.org/w/index. Blackshack. Leag. Josef000. Berdom.php?oldid=90428689  Contributeurs: Bibi Saint-Pol. 2 modifications anonymes Géryon  Source: http://fr. Archeos. Dantheman. Bertol. EDUCA33E. Nataraja. Jules78120. VonTasha. Le sourcier de la colline. Bill Vesé. 21 modifications anonymes Silène  Source: http://fr. 100 modifications anonymes Aigle du Caucase  Source: http://fr. Olrick. Bibi Saint-Pol. Gau. Jules. Mnémosyne. Didier. Jeffdelonge. Lamiot. Jastrow. Marsyas. Zandr4. Nono64. Kilith. Elryck. Shikai shaw. 108 modifications anonymes Hydre de Lerne  Source: http://fr. Niladmirari. Aeleftherios.wikipedia. Robynson. Renato Caniatti.org/w/index. Jona.php?oldid=89814238  Contributeurs: Badmood. Lomita. JLM. Professeur Layton.php?oldid=70651297  Contributeurs: Bibi Saint-Pol. Sebleouf.php?oldid=89815411  Contributeurs: Alonso. Marsyas. MobidicMONTREdesMERS. Triumvria. Ma'ame Michu. Triton. Pit. GwladysG. Esprit Fugace. Louis-garden. Madame Grinderche. Abujoy. Lomita. Tsaag Valren. Coyau. Jastrow. Skull33. Jastrow. MrTout. Renato Caniatti. Letartean. Triton. Noritaka666. Jastrow. ChroniclerSPb. Berdom. Kilith. Jules78120. Rhadamante. Clem23. Titlutin. Guil2027. Mu. Zubro. Theoliane. Reychstan. Manu1960. HERMAPHRODITE. Lomita.php?oldid=89814201  Contributeurs: Badmood. Urhixidur. Bigfan.php?oldid=96844073  Contributeurs: Aton wiki. Urban. Orthogaffe. Acer11. Le pro du 94 :). Erud. Jastrow. Spaceyoyo. Phe. Jastrow. Romanc19s. Lilian. DocteurCosmos. Archeos. Triton. Manu1960. Wiolshit. Briséis. Rome2. Olrick. Ooya. Nataraja. Manu1960.org/w/index. Aymeric78. Litlok. Enrevseluj. Bianchi-Bihan. Leadu11. Lucas. Renato Caniatti. Mafiou44.wikipedia. Daniela. Rune Obash. Malta. Tex. Badmood. Manu1960. Gau. Z653z. Lautensack. Gillesmille. Xic667. Esther Goldblum. Niladmirari.serre. Tavernier !. Gau. Dojada. Badmood. Lorialet(2). Vlaam. LeFit. Xic667.org/w/index. Gau. Tsaag Valren. 8 modifications anonymes Chiron (mythologie)  Source: http://fr. FireCred. Padawane. 195 modifications anonymes Chimère (mythologie)  Source: http://fr.

Sisyph. Thrain. Jeangagnon. Passoa15. Colindla. Chtit draco. Bibi Saint-Pol. Mitch-mitch. Vlaam. Niladmirari. Jastrow. Bibi Saint-Pol. Pixeltoo. Jeantosti. Hercule. Griffondor. Gau. Gemini1980. FoeNyx. Briséis. Vohuman01. Myrabella.php?oldid=94560954  Contributeurs: 2A01:E34:EEC9:AA0:98C7:890F:FA8B:61C7. Zubro. Bilalboss. Phe.wikipedia. Galpha. Aquatikelfik. Agrafian Hem Rarko. Bibi Saint-Pol. Triton. NGC6543. Jastrow.php?oldid=91471653  Contributeurs: A boire. Mbenoist. BraceRC. Philippe Fassier. Bouette. Zorlot. Deep silence. Linan. Fabrice Ferrer. Enrevseluj. Panellet. Salsero35. Esprit Fugace. Critias. JLM. Juliette Cruz.wikipedia. K!roman. Fragon. 15 modifications anonymes Pégase  Source: http://fr. Jerome66. Patschw.charpiat. Amstramgrampikepikecolegram. Siabraid. Grolleau michel. Romanc19s. EyOne. Piku. Lequenne Gwendoline. Bertol. Ste281. Bob08. Berdom. Samsamsam. Agrafian Hem Rarko. Zebulon84. Mirgolth. Codex. 137 modifications anonymes 166 . CommonsDelinker. Eunostos. Mike Coppolano. Sardur. Badmood. JLM. Fabrice Ferrer.org/w/index. FR3339. Gzen92. Cantons-de-l'Est. Manuguf. So Leblanc. Goliadkine.php?oldid=97438807  Contributeurs: Ange Gabriel. RamaR.wikipedia. Calcineur. Chaps the idol. Priper.wikipedia. Yelkrokoyade. LOL29. AntonyB. Bahar. Cobra bubbles. Phso2. Badmood. Zubro. Kilith. Emirix. Goldmass. M-le-mot-dit. Irønie. 29 modifications anonymes Oiseaux du lac Stymphale  Source: http://fr. Diddy-sama6. Nonopoly. Arkanosis. Bigomar. Gz260. Lepsyleon. Marsyas. Abujoy. Thierry Caro. Esteboul26. Louperivois. Pautard. Ollamh. Urhixidur. Flamebuster. Cumulus. Gau. Kirochi. Vriullop. Seawind. Leag. BrightRaven. Briséis. Loudon dodd. Michel d'Auge. Rcb83. Jospe. Hyouma.org/w/index. Graoully. Badmood. Litlok. Fabrice Ferrer. Gau. Looxix. Wanderer999. Xofc. Sylfred1977. Stephane Bello. Chetao. Martin'. Jastrow. Oxo. Mythegrecinconnu. Pmauduit. Badmood. Matpib. Consulnico. FireCred. Inertia-japonica. Niladmirari. Ice Scream. Om3g4. Ascaron. Alchemica.org/w/index.org/w/index. Orthogaffe.wikipedia. Badmood. 76 modifications anonymes Griffon (mythologie)  Source: http://fr. Antaj7co.org/w/index. Fabrice Ferrer. Ziame. Dr Brains. Karl1263. Ascaron. Pano38. Bibi Saint-Pol. Lequenne Gwendoline. Le sourcier de la colline. Fabrice Ferrer. Herr Satz. Triton. Jules78120. Aeleftherios. Archimëa. Vincnet.php?oldid=93150001  Contributeurs: A boire. Rome2. Peter17. Pk-Undying. Didup. Blufrog. Gau. Sebleouf. DocteurCosmos. Filippus van Aelst.php?oldid=97850773  Contributeurs: 2A01:E34:EE51:C3E0:6145:6728:CF8:DD9E. DocteurCosmos. Verbex. Mandrak. 36 modifications anonymes Lamia (mythologie)  Source: http://fr. Padawane. Phso2. Tsaag Valren. Gemini1980. Vraska56. Erud. Tsaag Valren. RogueLeader. Tavernier !. Orlodrim. Fafnir. Inisheer. Huesca. Acélan. Savant-fou. Triton. Ertezoute. Jastrow. Kirlian. Guimgaut. Zubro. Will007. Triton. Surréalatino. Polmars. Zetud. Niladmirari. Briséis. Kilianours. Felicie59. Pld. Tavernier !. Noar. Mutatis mutandis. Bibi Saint-Pol. Topf. Shikai shaw. Siren. En passant. Bouchecl. FireCred. Zetud. Zaqarbal. Tsaag Valren. Batualium. Itzcoalt. Dcoetzee. Linan. Pablo029. Radomil. Gzen92. Manuguf. Bibi Saint-Pol. Bibi Saint-Pol. Renato Caniatti. 143 modifications anonymes Hippalectryon  Source: http://fr. Blufrog. Badmood. Chtit draco. Paulyne 01. Eunostos. Laurent75005. Bigfan. Pymouss. Cadae. Triton. FR. Poussière d'étoile. Niladmirari. Briséis. SniperMaské. Tristan Corbière. Boite45. Jastrow. Hégésippe Cormier. Vandrille. Emma Zohra. Fsojic.wikipedia. Bertol. Badmood. 13 modifications anonymes Taureau crétois  Source: http://fr. Griveaud. Sanao. En passant. Aeleftherios. Codex. Chtit draco. Triton. Nemoi.wikipedia. Éric Messel. Kyro.php?oldid=96680161  Contributeurs: Alakazamabra.wikipedia. Lomita. Niladmirari. Michel D.wikipedia. Sorcierbob. Noir71. Lujan. Coyau. Monsieur Guerin. Praxinoa. A boire. Pablo029. 3 modifications anonymes Sanglier d'Érymanthe  Source: http://fr.Sources et contributeurs de l’article Biche de Cérynie  Source: http://fr. Aauurreelliieenn.php?oldid=97608892  Contributeurs: A boire. Weft. Alphos. Bibi Saint-Pol. Nodulation. Roucas. Mathusalem. Tdoune. Tsaag Valren. Koubiak. Bibi Saint-Pol.wikipedia. Phso2.php?oldid=91640872  Contributeurs: Archeos. Pseudomoi.php?oldid=97498551  Contributeurs: Badmood. Laurent Nguyen. Topitopa. Jospe. Jimm15. Fabrice Ferrer. Ben23.org/w/index. Jef-Infojef. Pixeltoo. Luna04. Rune Obash. Ululo. Gaetan Poix. BrightRaven. AviaWiki. Patrick. Gz260. CommonsDelinker. Sebi. ColdEel. Jastrow. P-e. Ice Scream. VonTasha. Coyote du 86. Jonathan1. Wikijens. Vyk. Les Meloures. Niladmirari. Noctys. Coyau. FR3339. Gau. Bibi Saint-Pol. Sanguinez. Niladmirari. Charlylejardinier. Lucanus. Vlaam. Escaladix. Treanna.org/w/index. Phso2. CasseroleTexane. Xic667. Gemini1980.org/w/index. Moumousse13. FenX. Stéphane33. Naddy. 2A01:E35:2F5F:3CF0:4985:77:CD92:598A. Emizage. Cloutier Roy. Raymond de. Panellet. Fabrice Ferrer.php?oldid=97740925  Contributeurs: 0SpiderCochon0. Robi29. Leag. Nostradamus. Vlaam.php?oldid=97255805  Contributeurs: -bilal190399-. 33 modifications anonymes Minotaure  Source: http://fr. Marcus83. Chaoborus. Gweltas. Nawanael. Renato Caniatti. Triton. Codex. FireCred. Thrain. Tsaag Valren. Theoliane. Cocoploudaniel. Maestro. 319 modifications anonymes Orion (mythologie)  Source: http://fr. Florn88. Vincent Ramos. Leag. Jastrow. Tsaag Valren. Jotun. Jusjih. MathsPoetry. Jerotito. MrTout. MicroCitron. Eleph.org/w/index. Chatsam. Glützenbaum. Bibi Saint-Pol. Niladmirari. Diddy-sama6. Jouk22. Cantons-de-l'Est. Jihaim. Naevus. Schiller. Orlodrim. 34 modifications anonymes Chrysaor  Source: http://fr. Mash. Tsaag Valren. Sisialgerie. Lilyu. Polmars. Kharec. Charon13. Tsaag Valren. Khardan. Triton. Tavernier !. Kethu.org/w/index. Fm790. Jastrow. Le sourcier de la colline. IJKL. Lgd. Néfermaât. Lapinplayboy. Marchall. Badmood. DocteurCosmos. Herr Satz. Feldo. Toto Azéro. ΛΦΠ. Mirfak. JLM. Lobolafcadio. Laurent Nguyen. Linedwell. Lomita. Criric. Nebula38. PinkMuffin. Triton. Tavernier !. Ediacara. Rémih. Munin75. Jastrow. Frakir. ApprentiMiam.wikipedia. 17 modifications anonymes Sanglier de Calydon  Source: http://fr. Badmood. Mash. Esprit Fugace. Pom445. Orthogaffe. Sundgauvien38. Tsaag Valren. JLM. Chatsam.wikipedia. Gau. Kyogre94. Xfigpower. Lykos.org/w/index. Yves1953. Gau. Ltrlg. IJKL.org/w/index. El Caro. Urhixidur. Phso2. Alexandre Gilbert. Diderot1. Bibi Saint-Pol. Acélan. Acélan. Yerligmann. Rhizome. Mattho69. Niladmirari. Rehtse. Jastrow. Ssire. Mro. Brichereca. Amaury. Attaleiv. Koui². Niladmirari. Triton. Basile II. ChloeD. ChrisJ. Celette. Patroklis. Letartean. William Attia. Gzen92. Badmood. Ascaron. Pj44300. Hercule. Acer11. 2A01:E35:2EDF:1600:1D0:F83D:3609:C447. Tinodela. Rdb. Drongou. Panellet. Orthogaffe. Freddo. Sum. Louis-garden. Esprit Fugace. Noritaka666. FR3339. Ollamh. Looxix. Rémih. Ced123un. Mixalis. Numbo3. Willtron. Guil. Orphée.php?oldid=97675160  Contributeurs: Abdoucondorcet. Binabik155. AntigoneR. Ji-Elle. DarkFlemy. Vinniv74269. CaptainHaddock. Louis-garden. Eunostos. Badmood. Jordrok. Greudin. Lequenne Gwendoline. Triton. Phso2. VonTasha. Lomita. Ukuk. SousouAZ. Urhixidur. Aoineko. Oyp. Ascaron. EDUCA33E. Penjo. Ælfgar. Orphée. Marc Mongenet. Meissen. LD. Archeos. Xic667. Eymery. Bab83. Piblouille. Hercule. Coyote du 86. PivWan. LeMorvandiau. Démocrite. Coyote du 86. Sardur.

php?title=Fichier:Meduse_sousse.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.jpg  Source: http://fr. Bibi Saint-Pol.wikipedia. Paola Severi Michelangeli. OldakQuill. Jmarchn Fichier:Goethe.man Fichier:Nicolas Poussin 060. EDUCA33E.jpg  Source: http://fr.org/w/index. Mattes. 6 modifications anonymes Fichier:Recycle002.jpg  Source: http://fr.php?title=Fichier:Korrigan._Versailles. Emijrp.php?title=Fichier:Recycle002.wikipedia. Wst.org/w/index.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Gustave Doré (1832 – 1883) Fichier:Libr0328.org/w/index.png  Licence: Creative Commons Attribution 2. Kocur.org/w/index.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.jpg  Source: http://fr.2. Olivier.0. Bibi Saint-Pol.wikipedia. Coyau.org/w/index.png  Source: http://fr. Cecil. Mel22. Wst.wikipedia. Rocket000. Grenavitar.5  Contributeurs: Luca Galuzzi (Lucag) Fichier:John William Waterhouse .jpg  Source: http://fr. Ixtzib.Inferno .php?title=Fichier:Klytaimnestra_Erinyes_Louvre_Cp710._Musée_national_des_châteaux_de_Versailles_et_de_Trianon.org/w/index.org/w/index.org/w/index. Fanfwah. Schimmelreiter.org/w/index.jpg  Source: http://fr.org/w/index.php?title=Fichier:Question_book-4. Mattes.org/w/index.dallorto.php?title=Fichier:John_Collier_-_The_Land_Baby.elefant. 2 modifications anonymes Fichier:Redon.0  Contributeurs: Bernard Gagnon Fichier:Medusa by Carvaggio.png  Licence: Public Domain  Contributeurs: Eric Gaba (Sting .schaedel2.svg  Licence: GNU Free Documentation License  Contributeurs: Tkgd2007 Image:Headoftitan-athens. Darwinius. Morgan Riley.org/w/index. Man vyi. Wst. Gryffindor Image:Herakles Antaios Louvre G103.svg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Bub's Image:Dionysos Giant Louvre G434.php?title=Fichier:Dionysos_Giant_Louvre_G434.php?title=Fichier:Herakles_Antaios_Louvre_G103.wikipedia.jpg  Source: http://fr. 1 modifications anonymes Image:La Gorgone de Bath.JPG  Licence: Public Domain  Contributeurs: Emergency doc.0. Wmpearl.jpg  Source: http://fr. Bukk.jpg  Source: http://fr. VIGNERON.svg  Licence: Public Domain  Contributeurs: AVRS. Man vyi. Mechamind90.wikipedia.org/w/index.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Cactus. Agencius. Snek01.org/w/index.php?title=Fichier:Beethovenfries.JPG  Source: http://fr.jpg  Source: http://fr.jpg  Licence: GNU Free Documentation License  Contributeurs: Bibi Saint-Pol.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: AndreasPraefcke. Mattes.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Bohème.php?title=Fichier:NympheEchidna.cyclops.Plate 65 (Canto XXXI .0  Contributeurs: Julien Leray Image:Virgil Solis .wikipedia.jpg  Licence: Creative Commons Attribution 3.jpg  Source: http://fr.svg  Source: http://fr.org/w/index.php?title=Fichier:John_William_Waterhouse_-_Mermaid.wikipedia. Schekinov Alexey Victorovich.wikipedia.wikipedia.org/w/index.org/w/index. Juanpdp. Bukk.Apollo Python. Staszek99.wikipedia. Razr._Musée_national_des_châteaux_de_Versailles_et_de_Trianon..org/w/index.jpg  Source: http://fr. Wikielwikingo Fichier:137-Sirene-vers--330.JPG  Source: http://fr.wikipedia.2.jpg  Source: http://fr. Kalki. Jacklee.wikipedia.wikipedia._France_(1675–1676)_-_20050429. licences et contributeurs 167 Source des images. 3 modifications anonymes Image:Johann Heinrich Füssli 054.org/w/index. G.php?title=Fichier:Arnold_Böcklin_001. Filip em.Mermaid.jpg  Source: http://fr.php?title=Fichier:Buen_Retiro_Alfonso_XII_07.wikipedia.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: user:snotty Fichier:Buen Retiro Alfonso XII 07.wikipedia.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 2.wikipedia. Mattes. Mach.php?title=Fichier:Disambig_colour. Vertwatt94.schaedel2.org/w/index. Patrick. 2 modifications anonymes . Dcoetzee. Carlomorino.wikipedia. Kilom691. Infrogmation.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.php?title=Fichier:Johann_Heinrich_Füssli_054. Leyo. Hsarrazin. 4 modifications anonymes Fichier:Meduse sousse.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Fichier:Klytaimnestra Erinyes Louvre Cp710.wikipedia. Wikielwikingo. Darapti.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Fichier:Question book-4. Crochet.php?title=Fichier:Redon.php?title=Fichier:Goethe. licences et contributeurs Image:Disambig colour. Mattes.jpg  Source: http://fr. Leyo.0  Contributeurs: Pascal Radigue Image:Libya 5420 Leptis Magna Luca Galuzzi 2007.jpg  Source: http://fr.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: user:Jastrow Image:Gaspard_Marsy.php?title=Fichier:Gaspard_Marsy. User:Lifeisunfair.wikipedia.org/w/index.0  Contributeurs: Ricardo André Frantz (User:Tetraktys) Fichier:Gustave Doré .jpg  Source: http://fr. Thorvaldsson._Fontaine_de_l’Encelade. Jastrow. Ranveig. Ktims. Bohème.org/w/index.jpg  Licence: GNU Free Documentation License  Contributeurs: Bibi Saint-Pol.php?title=Fichier:Disambig_colour. 2 modifications anonymes Fichier:Cyclopia.jpg  Source: http://fr.org/w/index.svg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Erin Silversmith.elefant. Dodo.cyclops.wikipedia.wikipedia.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Fichier:Beethovenfries.The Land Baby. Ö. Felistoria.jpg  Source: http://fr.jpg  Source: http://fr.svg  Source: http://fr._Versailles.0  Contributeurs: User:Danielclauzier Fichier:John Collier . G.php?title=Fichier:Merge-arrows.jpg  Source: http://fr. EDUCA33E.php?title=Fichier:Zeus_Typhon_Staatliche_Antikensammlungen_596.php?title=Fichier:Gustave_Doré_-_Dante_Alighieri_-_Inferno_-_Plate_65_(Canto_XXXI_-_The_Titans).JPG  Licence: Public Domain  Contributeurs: Docu.wikipedia.svg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Bub's Fichier:NympheEchidna.svg  Source: http://fr.org/w/index. Mario52.2. Johann.5.org/w/index.php?title=Fichier:Cyclopia. User:Rei-artur Image:Fuseli perseus.org/w/index. Bukk.The Remorse of Orestes (1862).0  Contributeurs: User:Codex Fichier:Armitage Siren. bayo (svg convertion) Fichier:Zeus Typhon Staatliche Antikensammlungen 596.5. Moonik.svg  Source: http://fr. 3 modifications anonymes Fichier:Greek deity head icon.org/w/index.wikipedia.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Avatar. Wst.php?title=Fichier:Collégiale_de_Candes_Saint-Martin_sirène_sculptéé_du_portail. Hystrix.php?title=Fichier:La_Gorgone_de_Bath. Kresspahl.wikipedia. Martin H.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Badmachine.php?title=Fichier:Armitage_Siren.fr:Sting) Fichier:Chimere.php?title=Fichier:Greek_deity_head_icon. Mattes.david.php?title=Fichier:Sarcophagus_Orestes_Iphigeneia_Glyptothek_Munich_363_front.wikipedia.wikipedia.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Bukk.org/w/index. Goldfritha. Thebrid.php?title=Fichier:Medusa_by_Carvaggio.php?title=Fichier:Dog. Jgremillot.jpg  Source: http://fr.The Titans).org/w/index. Shakko.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-ShareAlike 3. 1 modifications anonymes Fichier:Draper Herbert James Ulysses and the Sirens.wikipedia.org/w/index.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: AndreasPraefcke.php?title=Fichier:Headoftitan-athens.0.php?title=Fichier:William-Adolphe_Bouguereau_(1825-1905)_-_The_Remorse_of_Orestes_(1862).jpg  Source: http://fr.0.org/w/index.org/w/index. Rsberzerker.Dante Alighieri .wikipedia.php?title=Fichier:Virgil_Solis_-_Apollo_Python. Kilom691.wikipedia.JPG  Licence: Public Domain  Contributeurs: Andreagrossmann._France_(1675–1676)_-_20050429. Zolo Fichier:Collégiale de Candes Saint-Martin sirène sculptéé du portail. Ogmios.wikipedia. Shakko.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Fichier:William-Adolphe Bouguereau (1825-1905) . Triton (iconification) Fichier:Dog.org/w/index.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: EvaK. Kersti Nebelsiek Fichier:Korrigan.png  Source: http://fr. Ranveig. Butko.jpg  Source: http://fr.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Boo-Boo Baroo. 1 modifications anonymes Fichier:Disambig colour.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: AndreasPraefcke.wikipedia.php?title=Fichier:Nicolas_Poussin_060.Source des images. Roomba.0 Unported  Contributeurs: Håkan Svensson (Xauxa) Fichier:Arnold Böcklin 001.org/w/index.jpg  Source: http://fr.JPG  Source: http://fr.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Scan by Hans-Jürgen Günther Fichier:Sarcophagus Orestes Iphigeneia Glyptothek Munich 363 front.wikipedia.wikipedia.1.php?title=Fichier:Draper_Herbert_James_Ulysses_and_the_Sirens. Bibi Saint-Pol.org/w/index.svg  Licence: GNU Free Documentation License  Contributeurs: Marcelo Reis (image).jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.php?title=Fichier:Libr0328.wikipedia.1.2.wikipedia.png  Source: http://fr.php?title=Fichier:Fuseli_perseus.org/w/index.jpg  Source: http://fr.dallorto.org/w/index. Ixitixel.php?title=Fichier:Libya_5420_Leptis_Magna_Luca_Galuzzi_2007.0  Contributeurs: le Korrigan →bla Fichier:Merge-arrows.jpg  Source: http://fr. Tchoř.jpg  Source: http://fr.org/w/index.svg  Source: http://fr.svg  Source: http://fr.org/w/index._Fontaine_de_l’Encelade.php?title=Fichier:Chimere.php?title=Fichier:137-Sirene-vers--330. JMCC1.wikipedia.png  Licence: Public Domain  Contributeurs: Jastrow (original photo). Fabartus.wikipedia.wikipedia.wikipedia.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.org/w/index.

jpg  Source: http://fr.jpg  Source: http://fr.wikipedia.C.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Alphanidon. Warburg.wikipedia. Billinghurst.wikipedia.org/w/index._Melbourne.org/w/index.org/w/index.jpg  Source: http://fr. Melbourne. Dodo.png  Licence: Creative Commons Attribution 2.org/w/index.6 x 202 cm). Bibi Saint-Pol.jpg  Licence: Creative Commons Attribution 2.org/w/index. Zig._100.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Jastrow Image:Herakles Prometheus Louvre MNE1309.png  Licence: Public Domain  Contributeurs: ALE!. Urutseg Image:Scylla Louvre CA1341.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Fichier:Eugène Ferdinand Victor Delacroix 036._Dall'Orto.wikipedia. Roke.wikipedia.wikipedia. Daderot.php?title=Fichier:Orthos_Staatliche_Antikensammlungen_2620. Alphax.org/w/index.anjuta.jpg  Source: http://fr. 1891.org/w/index.5  Contributeurs: User:Jastrow Image:NAMA Sphinx archaïque. Mattes. Amcaja.wikipedia.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 2.jpg  Source: http://fr.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Anne Bauval. User:G.wikipedia.php?title=Fichier:Chiron_instructs_young_Achilles_-_Ancient_Roman_fresco.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Lucarelli Fichier:NAMA Epinetron Bellérophon. Boo-Boo Baroo.php?title=Fichier:NAMA_1607_Sphinx.wikipedia.php?title=Fichier:Andr27.org/w/index. 6 modifications anonymes Image:Chimera Apulia Louvre K362.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Butko. DenghiùComm.dallorto Fichier:NAMA Pélée.php?title=Fichier:Eugène_Ferdinand_Victor_Delacroix_036.wikipedia.jpg  Source: http://fr.php?title=Fichier:Theseus_Minotaur_BM_Vase_E84_n4.php?title=Fichier:Scylla_Louvre_CA1341.png  Source: http://fr. Bibi Saint-Pol.5  Contributeurs: Μαρσύας Image:NAMA 1607 Sphinx.Foto G.500 a.wikipedia.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Soblue 168 .php?title=Fichier:Fresco_Polyphemus_Galatea_MAN_Naples_27687. Michelmfb.png  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 2.5  Contributeurs: Bibi Saint-Pol.org/w/index.org/w/index. Kiko4564.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Image:Hades.5  Contributeurs: User:G. Kürschner.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.JPG  Source: http://fr.jpg  Source: http://fr.php?title=Fichier:Herakles_Pholos_Kentauroi_Louvre_L63. MisterSanderson.wikipedia. DenghiùComm. Jastrow.0  Contributeurs: 1ur1 Image:Theseus Minotaur BM Vase E84 n4.org/w/index.wikipedia.org/w/index. 2 modifications anonymes Fichier:Fresco Polyphemus Galatea MAN Naples 27687. Goldfritha._1891.org/w/index.wikipedia.php?title=Fichier:Greek_deity_head_icon.org/w/index. Arb. Infrogmation. Cynwolfe.wikipedia.png  Source: http://fr.org/w/index.php?title=Fichier:Polyphemus_Eleusis_2630. EDUCA33E. Óleo sobre lienzo.jpg  Source: http://fr.jpg  Source: http://fr. Orrling.php?title=Fichier:DSC00301_-_Chirone_e_Achille_-_500_a. Mattes.org/w/index.org/w/index. Butko.php?title=Fichier:Logo-Monde-équestre.php?title=Fichier:Chimera_di_Arezzo. Fanghong.org/w/index. Bukk.jpg  Source: http://fr. CommonsDelinker.0  Contributeurs: User:Jastrow Fichier:FiresChimera2. Tilla2501.jpg  Source: http://fr.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: AndreasPraefcke.dallorto. 100. Leyo. Zolo File:Mappaisoleegadi. Marcus Cyron.jpg  Source: http://fr.svg  Licence: Public Domain  Contributeurs: BrockF5. Shakko.php?title=Fichier:Herakles_Kerberos_Eurystheus_Louvre_E701.fr:Sting) Fichier:NAMA Héraclès & Nessos.dallorto.org/w/index.Project Gutenberg eText 19119.JPG  Source: http://fr.png  Licence: Public Domain  Contributeurs: Andreagrossmann.jpg  Licence: Creative Commons Attribution 3.wikipedia. Scapler.wikipedia.wikipedia.wikipedia.wikipedia.php?title=Fichier:Nuvola_actions_wizard.jpg  Source: http://fr. .jpg  Source: http://fr.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.org/w/index.Chirone e Achille .5  Contributeurs: Marsyas Fichier:DSC00301 . Naamar. Fulcher.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Jastrow Image:OdysseyScylla. Jastrow.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 2. Thine Antique Pen.jpg  Source: http://fr.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Image:Herakles Nemean lion Louvre L31.php?title=Fichier:Hades.php?title=Fichier:Statère_en_argent_représentant_une_chimère_et_une_colombe.dallorto.php?title=Fichier:Nuvola_apps_kuickshow. Masayoshi kanbe. Marsyas Image:Lernaean Hydra Louvre CA7318.jpg  Source: http://fr._-_Foto_G. Neelsmith. Bibi Saint-Pol.org/w/index. Guy Courtois.php?title=Fichier:NAMA_Héraclès_&_Nessos.jpg  Source: http://fr.wikipedia.wikipedia.jpg  Source: http://fr. Kilom691. BrightRaven.org/w/index.jpg  Source: http://fr.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 2.png  Source: http://fr.png  Source: http://fr.fr Fichier:Pegasus reel Louvre Bj1887.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Fichier:Nuvola apps kuickshow.php?title=Fichier:Chimera_Apulia_Louvre_K362.5  Contributeurs: User:Marsyas File:Statère en argent représentant une chimère et une colombe.png  Source: http://fr.6_x_202_cm).org/w/index.org/w/index. Warburg Image:Herakles Ladon Staatliche Antikensammlungen SL89.svg  Source: http://fr.jpg  Source: http://fr.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Arianna.php?title=Fichier:The_death.org/w/index. Horcha.php?title=Fichier:Anchor.php?title=Fichier:12th_labour_of_Heracles_-_Project_Gutenberg_eText_19119.org/w/index.php?title=Fichier:OdysseyScylla.php?title=Fichier:FiresChimera2. user:g.php?title=Fichier:NAMA_Epinetron_Bellérophon.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Jastrow Image:Chimera_di_Arezzo. Deanlaw Fichier:Boutet de Montvel Sirène.org/w/index.wikipedia. Dall'Orto. Terumitsu102. licences et contributeurs Fichier:Mami Wata poster.org/w/index. Mattes.org/w/index. Taivo.png  Source: http://fr.png  Source: http://fr.org/w/index.jpg  Licence: GNU Free Documentation License  Contributeurs: Bibi Saint-Pol.org/w/index.jpg  Source: http://fr.wikipedia.php?title=Fichier:Lernaean_Hydra_Louvre_CA7318. Bibi Saint-Pol. Achille & Chiron.org/w/index.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Bibi Saint-Pol.JPG  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3. Wst Fichier:Nuvola actions wizard.jpg  Source: http://fr. Perhelion Image:12th labour of Heracles .png  Licence: Public Domain  Contributeurs: Benutzer:Wolpertinger (book scan) .5  Contributeurs: user:Marsyas Fichier:Herakles Pholos Kentauroi Louvre L63._Óleo_sobre_lienzo.jpg  Source: http://fr. BrightRaven.png  Source: http://fr.JPG  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 2. Kronocide.dallorto/Palermo. 1 modifications anonymes Fichier:Logo-Monde-équestre. EugeneZelenko.wikipedia.php?title=Fichier:Squelette_de_sirène.wikipedia.org/w/index.Source des images.png  Source: http://fr.png  Licence: Public Domain  Contributeurs: Bibi Saint-Pol.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Image:Polyphemus Eleusis 2630. G. Pe-Jo.org/w/index.Ancient Roman fresco. Wst Fichier:WATERHOUSE .png  Licence: Public Domain  Contributeurs: Eric Gaba (Sting .org/w/index.org/w/index. Shakko.wikipedia.php?title=Fichier:She-wolf_suckles_Romulus_and_Remus_head.0  Contributeurs: User:Rémy Ryan Richards Fichier:Anchor.org/w/index. G.wikipedia.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Image:Herakles Kerberos Eurystheus Louvre E701.php?title=Fichier:Boutet_de_Montvel_Sirène. Telim tor._Achille_&_Chiron.dallorto Image:Andr27.jpg  Source: http://fr.wikipedia.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Artwork. It Is Me Here.php?title=Fichier:Herakles_Prometheus_Louvre_MNE1309. DenghiùComm.php?title=Fichier:Herakles_Nemean_lion_Louvre_L31. Marcus Cyron.org/w/index.wikipedia.wikipedia. Wikielwikingo Fichier:The death.org/ Aqw96 Fichier:She-wolf suckles Romulus and Remus head. Kilom691.php?title=Fichier:Pegasus_reel_Louvre_Bj1887.wikipedia.php?title=Fichier:La_Sirène.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Image:Gustave Moreau 003.wikipedia.Ulises y las Sirenas (National Gallery of Victoria. Paulo Cesar-1 Fichier:Squelette de sirène.wikipedia.org/w/index.png  Licence: inconnu  Contributeurs: AVRS.wikipedia.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Herakles_Ladon_Staatliche_Antikensammlungen_SL89.0  Contributeurs: cgb. Mel22.jpg  Source: http://fr.jpg  Source: http://fr.C.php?title=Fichier:Gustave_Moreau_003. Mattes.0  Contributeurs: User:Susandom File:La Sirène. Bibi Saint-Pol (crop) Image: Greek deity head icon.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 2.php?title=Fichier:WATERHOUSE_-_Ulises_y_las_Sirenas_(National_Gallery_of_Victoria.org/w/index.wikipedia.jpg  Source: http://fr.php?title=Fichier:NAMA_Sphinx_archaïque. Emijrp.org/w/index. Wikielwikingo.jpg  Source: http://fr.wikipedia.php?title=Fichier:Herakles_Hesperides_Louvre_M11. Daniel Mietchen.jpg  Source: http://fr.png  Source: http://fr.jpg  Source: http://fr. G.wikipedia.png  Licence: GNU Lesser General Public License  Contributeurs: David Vignoni Fichier:Herakles Hesperides Louvre M11.wikipedia. Havang(nl). Leyo.png  Licence: Public Domain  Contributeurs: Bibi Saint-Pol. Bukk. Shakko.php?title=Fichier:Mami_Wata_poster. Rocket000.jpg  Licence: Creative Commons Attribution 2.5  Contributeurs: Jyri Leskinen Image:Orthos Staatliche Antikensammlungen 2620.wikipedia.php?title=Fichier:Mappaisoleegadi.php?title=Fichier:NAMA_Pélée.0  Contributeurs: http://www. 2 modifications anonymes Fichier:Chiron instructs young Achilles . Tagishsimon.wikipedia.wikipedia. Lalupa. Pseudomoi.org/w/index.

JPG  Source: http://fr.dallorto. Olivier.php?title=Fichier:Ancient_Greek_Pegasus_icon.gif  Licence: Public Domain  Contributeurs: Ceridwen.php?title=Fichier:Lamiamyth. Mmcannis.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.wikipedia.org/w/index. Kilom691.jpg  Source: http://fr.wikipedia. Butko. Nevit Image:DemetriusIIICoin.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.wikipedia.jpg  Source: http://fr. Butko.org/w/index.ninfeo 2099.A.png  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3. Manuguf. Rmhermen.org/w/index. Bibi Saint-Pol.jpg  Source: http://fr.jpg  Source: http://fr.org/w/index.png  Source: http://fr. Madrid) 06.php?title=Fichier:AF_hippocampe_ailé. Bibi Saint-Pol. Mattes Fichier:Minotauros Myron NAMA 1664 n1.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Bibi Saint-Pol. Fanfwah.wikipedia.php?title=Fichier:Harpy.org/w/index.jpg  Source: http://fr.JPG  Licence: Public Domain  Contributeurs: Chaos.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Jastrow Fichier:The Birth of Pegasus and Chrysaor 1876-1885 Edward Burne-Jones. Orrling.0  Contributeurs: Louis-garden.php?title=Fichier:Trevi_-_Tritone_a_Trevi. Marsyas. JMCC1.php?title=Fichier:Lekythos_Cretan_bull_Louvre_F455.org/w/index.jpg  Source: http://fr. 1 modifications anonymes Fichier:Triton mosaic.wikipedia.png  Licence: Public Domain  Contributeurs: Original uploader was PHG at en.org/w/index. CommonsDelinker.png  Licence: Public Domain  Contributeurs: Beyond My Ken.php?title=Fichier:The_Birth_of_Pegasus_and_Chrysaor_1876-1885_Edward_Burne-Jones. Dodo. Dorieo.0  Contributeurs: User:Codex 169 .org/w/index. Meno25.wikipedia.php?title=Fichier:Herakles_Ceryneian_Hind_Louvre_F_234bis.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Jastrow Fichier:Mosaico Trabajos Hércules (M. Enkomi. Bibi Saint-Pol.JPG  Licence: Public Domain  Contributeurs: André Koehne.wikipedia.5  Contributeurs: Bibi Saint-Pol.wikipedia.php?title=Fichier:Erymanthian_Boar_Louvre_G17. EurekaLott.org/w/index. Olivier.wikipedia.Triton. Marcus Cyron.php?title=Fichier:Mosaico_Trabajos_Hércules_(M.php?title=Fichier:Sea_thiasos_Nereis_Glyptothek_Munich_239_front_n4.wikipedia. Shakko.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Bibi Saint-Pol.php?title=Fichier:Hémidrachme_étolie_en_argent_avec_un_sanglier_de_Calydon.org/w/index.org/w/index.org/w/index.org/w/index.php?title=Fichier:NAMA_Héraclès_&_Triton. Müller.org/w/index. Villanueva.wikipedia Fichier:Babylonlion.org/w/index. Rmhermen.php?title=Fichier:Hippocamp_and_Dolphins_Kansas_City-City_Hall.svg  Licence: Public Domain  Contributeurs: see below Image:Herakles Ceryneian Hind Louvre F 234bis. Para.JPG  Source: http://fr. Goldfritha.jpg  Source: http://fr.org/w/index.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Image:Lamiamyth.wikipedia. Thebrid. Lalupa. Ephraim33. Solipsist Fichier:Sea-monster Terme di Nettuno Ostia Antica 2006-09-08. Zscout370. User:Lalupa Fichier:NAMA Héraclès & Triton.jpg  Licence: Creative Commons Attribution 2.php?title=Fichier:Sea-monster_Terme_di_Nettuno_Ostia_Antica_2006-09-08.0  Contributeurs: Gerhard Haubold Fichier:Cnossos7.wikipedia.php?title=Fichier:Heraldicseahorse_small.wikipedia.png  Source: http://fr.Sea Horse Mosaic.php?title=Fichier:DemetriusIIICoin.wikipedia.jpg  Source: http://fr.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.org/w/index. 1 modifications anonymes Fichier:Flag of Syria.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Share Alike  Contributeurs: PHGCOM Fichier:Nantes history museum .0  Contributeurs: Andrew Kuchling from Vienna.wikipedia. Ranveig. Jastrow.jpg  Source: http://fr.php?title=Fichier:Gehörnter_Gott.php?title=Fichier:Triton_mosaic.dallorto. Manuelt15.jpg  Source: http://fr.org/w/index.jpg  Source: http://fr.wikipedia.jpg  Source: http://fr.0 Generic  Contributeurs: AndreasPraefcke.wikipedia.png  Source: http://fr.JPG  Source: http://fr.php?title=Fichier:RomaBerniniFontanaTritone.wikipedia.jpg  Source: http://fr.org/w/index. Lalupa.org/w/index.wikipedia.wikipedia.0 Unported  Contributeurs: Marsyas Image:Supplice Marsyas.gif  Source: http://fr.php?title=Fichier:Nantes_history_museum_-_Triton.jpg  Source: http://fr.php?title=Fichier:Herakles_Triton_BM_GR1947-7-14-16.org/w/index.wikipedia.N.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Jastrow File:Hémidrachme étolie en argent avec un sanglier de Calydon.org/w/index.php?title=Fichier:TritonArmbandGreek200BCE. Bukk.org/w/index. Frank C.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Bibi Saint-Pol. Kanonkas.jpg  Source: http://fr.JPG  Licence: Public Domain  Contributeurs: Carlomorino.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Jastrow Fichier:Heraldicseahorse small. Red devil 666.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Jastrow Fichier:Aldrovandi-0337.JPG  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Lalupa.wikipedia.jpg  Source: http://fr.jpg  Source: http://fr.php?title=Fichier:Pasiphae_Minotauros_Cdm_Paris_DeRidder1066_detail.jpg  Source: http://fr._Madrid)_06.jpg  Source: http://fr.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3. G. G. Mattes.wikipedia.png  Licence: inconnu  Contributeurs: Russavia.wikipedia.png  Source: http://fr.php?title=Fichier:Apollon_&_Marsyas.0.php?title=Fichier:EtruscanEBW.dallorto. Shizhao Fichier:Ancient Greek Pegasus icon.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Unported  Contributeurs: Marsyas Fichier:Gehörnter Gott.jpg  Source: http://fr.org/w/index. Mattes.2.php?title=Fichier:Flag_of_Syria.jpg  Source: http://fr. G.wikipedia. licences et contributeurs Image:Apollon & Marsyas. Gryffindor.wikipedia.php?title=Fichier:Aldrovandi-0337.JPG  Source: http://fr. 4 modifications anonymes Fichier:Herakles Triton BM GR1947-7-14-16.wikipedia.JPG  Licence: GNU Free Documentation License  Contributeurs: User:DO'Neil Fichier:Sea thiasos Nereis Glyptothek Munich 239 front n4.php?title=Fichier:Calydonian_hunt_Louvre_E670.fr Image:Erymanthian Boar Louvre G17.wikipedia.org/w/index.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Jean-Baptiste Coriolan image:harpy.wikipedia. Jolle Fichier:Pasiphae Minotauros Cdm Paris DeRidder1066 detail.php?title=Fichier:Heracles_Geryon_Louvre_F55.php?title=Fichier:183-Thesee-tuant-le-Minotaure_MNA.Arion on a Sea Horse (1855).0  Contributeurs: cgb.Tritone a Trevi.wikipedia._Bath_-_Sea_Horse_Mosaic.org/w/index.0  Contributeurs: User:Selbymay Fichier:RomaBerniniFontanaTritone. Tsaag Valren Fichier:Calydonian hunt Louvre E670. G. Virginia.wikipedia.Source des images. G.jpg  Source: http://fr.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Jastrow Image:Heracles Geryon Louvre F55.wikipedia.jpg  Source: http://fr.wikipedia.org/w/index. Wst Fichier:Woman head louvre.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: AndreasPraefcke.php?title=Fichier:Herakles_Eurystheus_boar_Louvre_F202.jpg  Source: http://fr.org/w/index.wikipedia. 1 modifications anonymes Fichier:Hippokampos.php?title=Fichier:Hippokampos.jpg  Source: http://fr. Sailko.dallorto.0 Unported  Contributeurs: User:Zaqarbal Image:Lekythos Cretan bull Louvre F455.org/w/index.5  Contributeurs: Marie-Lan Nguyen (User:Jastrow) Fichier:Hippocamp and Dolphins Kansas City-City Hall. DenghiùComm.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Fichier:183-Thesee-tuant-le-Minotaure MNA.org/w/index.JPG  Source: http://fr.wikipedia.5.jpg  Licence: Creative Commons Attribution 2. Boo-Boo Baroo. 2 modifications anonymes Fichier:Roman Baths.php?title=Fichier:Hippokampos_Louvre_CA1524.N.org/w/index.wikipedia.org/w/index. The Man in Question.php?title=Fichier:Minotauros_Myron_NAMA_1664_n1.png  Source: http://fr.php?title=Fichier:Babylonlion.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.dallorto.php?title=Fichier:Woman_head_louvre.jpg  Source: http://fr.org/w/index.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Jastrow Image:Herakles Eurystheus boar Louvre F202.org/w/index.wikipedia.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Fichier:William-Adolphe Bouguereau (1825-1905) .A.org/w/index. Lycaon.1.wikipedia.wikipedia.org/w/index.svg  Source: http://fr.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 2.org/w/index.jpg  Source: http://fr. G.png  Licence: Public Domain  Contributeurs: Bibi Saint-Pol.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Charvex Fichier:Trevi ._Enkomi. USA Fichier:Villa Giulia . FedericoMP.org/w/index.php?title=Fichier:Villa_Giulia_-_ninfeo_2099._Nordisk_familjebok.wikipedia.jpg  Source: http://fr. Wmpearl. FedericoMP. OldakQuill. Tangopaso Fichier:EtruscanEBW.php?title=Fichier:William-Adolphe_Bouguereau_(1825-1905)_-_Arion_on_a_Sea_Horse_(1855).wikipedia. Nordisk familjebok.php?title=Fichier:Roman_Baths.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Fichier:Hippokampos Louvre CA1524.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3. MM. Butko.dallorto. Krscal.0.2. Lokal Profil.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.jpg  Source: http://fr.org/w/index.0  Contributeurs: SotosfromGreece Fichier:TritonArmbandGreek200BCE. Xenophon Fichier:AF hippocampe ailé.org/w/index.jpg  Source: http://fr.org/w/index.php?title=Fichier:Cnossos7. Bath .wikipedia.php?title=Fichier:Supplice_Marsyas.org/w/index.

jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Fichier:Redon pegasus.org/w/index. Zolo Fichier:GD-EG-Alex-MuséeNat074.Helicon or Minerva's Visit to the Muses.png  Source: http://fr.org/w/index.org/w/index.org/w/index. 3 modifications anonymes Fichier:Xenokles lip cup hippalektryon Antikensammlung Berlin.11.org/w/index.wikipedia. Mattes.jpg  Licence: GNU Free Documentation License  Contributeurs: user:ONAR 170 . User:esby Fichier:Hippalectryon Etruscan.wikipedia.php?title=Fichier:Pegasus_clouds. Vincent Steenberg.org/w/index.jpg  Licence: GNU Free Documentation License  Contributeurs: Daderot.org/w/index.png  Licence: GNU Free Documentation License  Contributeurs: Bobarino.org/w/index.2009 11-18-45.php?title=Fichier:GeorgeF.JPG  Licence: Creative Commons Attribution 2. Wikielwikingo Fichier:Caesar van Everdingen Four Muses.org/w/index. Jane023.org/w/index.jpg  Source: http://fr. Fradeve11 Fichier:Palace of Knossos2.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Jastrow Fichier:Barye .jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.org/w/index. Mel22.php?title=Fichier:Pegasos_moon_Cdm_Paris_449.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Bukk. Xenophon.jpg  Source: http://fr. Decategorizer.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Alexander Andreyevich Ivanov Fichier:20100409 korinthos60. Shadowxfox.php?title=Fichier:The-Winged-Horse. Magog the Ogre.jpg  Source: http://fr. Bryan Derksen.php?title=Fichier:Pelike_Bellerophon_Louvre_G535. Croberto68.png  Licence: Public Domain  Contributeurs: Barosaul.JPG  Source: http://fr.JPG  Source: http://fr.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Bibi Saint-Pol.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Jastrow Fichier:La_Parnasse. Joseolgon.0  Contributeurs: Jeanhousen Fichier:Bellérophon Autun.php?title=Fichier:Theseus_Minotauros_Staatliche_Antikensammlungen_SL471.php?title=Fichier:Redon_pegasus.man Fichier:Persée vainqueur de Méduse.png  Source: http://fr.php?title=Fichier:Barye_-_Thésée_Minotaure.org/w/index. Rivi.jpg  Source: http://fr.wikipedia.jpg  Source: http://fr.php?title=Fichier:Peter_Paul_Rubens_-_Perseus_Freeing_Andromeda_-_WGA20306. Cirt.wikipedia.org/w/index. Vincent Steenberg.wikipedia.org/w/index. ゆ い し あ す .wikipedia.wikipedia.wikipedia.jpeg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Auntof6.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.php?title=Fichier:Bellerophon_Khimaira_Louvre_A478. Kilom691.php?title=Fichier:20100409_korinthos60. Tsaag Valren.php?title=Fichier:Terracotta_hippalektryon_Louvre_CA1792-stitched.JPG  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 2.0  Contributeurs: cavorite http://flickr.wikipedia.wikipedia. Djahuti. Xenophon. Ham. Mattes.wikipedia. FSII. G.dallorto.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Fichier:Peter Paul Rubens .11.0  Contributeurs: cgb.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Eugène Thirion Fichier:Pegasos moon Cdm Paris 449. Bibi Saint-Pol. Cplakidas.php?title=Fichier:Xenokles_lip_cup_hippalektryon_Antikensammlung_Berlin.jpg  Source: http://fr.org/w/index.php?title=Fichier:GD-EG-Alex-MuséeNat074.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 2.Watts-Minotauros. Néfermaât. Jic.php?title=Fichier:Bellerofon_och_Pegasus.php?title=Fichier:Theseus_Minotaur_Ramey_Tuileries.wikipedia.jpg  Source: http://fr.org/w/index. Mattes.php?title=Fichier:Palace_of_Knossos2.org/w/index.svg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3.php?title=Fichier:Caesar_van_Everdingen_Four_Muses.png  Source: http://fr.php?title=Fichier:Statère_représentant_Pégase.0  Contributeurs: Tsaag Valren Fichier:The-Winged-Horse.php?title=Fichier:GreeceCrete. JMCC1. Shakko.org/w/index.wikipedia.png  Licence: Public Domain  Contributeurs: Enrique Palmeros Montúfar (Usuario:ZeyrusZeyrus Kuilg) Fichier:GreeceCrete.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Cactus. EmmanuelFrance. Hsarrazin. Vincent Steenberg Fichier:Mythology. Mattes. Grenavitar.jpg  Source: http://fr.php?title=Fichier:Romanino.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 2.wikipedia. Liquid 2003.Perseus Freeing Andromeda .jpg  Source: http://fr. Lewenstein. Ham.wikipedia.dallorto. Pieter Kuiper.php?title=Fichier:Diane_auprès_du_cadavre_d'Orion.wikipedia.wikipedia.php?title=Fichier:Pegasos_Staatliche_Antikensammlungen_2504.5  Contributeurs: 92bari.org/w/index. Neithsabes.svg  Source: http://fr._by_Andrea_Mantegna.0  Contributeurs: cgb.wikipedia.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Mattes.Source des images.jpg  Source: http://fr.wikipedia. JMCC1.jpg  Source: http://fr. 2 modifications anonymes Fichier:Persepolis 24.JPG  Licence: Creative Commons Attribution 3.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Fichier:Terracotta hippalektryon Louvre CA1792-stitched.org/w/index. Loki11.JPG  Source: http://fr.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Auntof6.fr Fichier:Martin Schongauer Griffin. Mattes. Ixtzib.wikipedia.wikipedia.org/w/index.jpg  Source: http://fr.2009_11-18-45. Sting.wikipedia.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Ecummenic. Leyo. Jkelly.wikipedia.org/w/index. licences et contributeurs Fichier:Theseus Minotauros Staatliche Antikensammlungen SL471.php?title=Fichier:Pegasus_Walter_Crane.wikipedia.org/w/index.jpg  Source: http://fr.0  Contributeurs: User:Rama.org/w/index.org/w/index.Pegasus and the Muses .php?title=Fichier:Uranometria_orion.jpg  Source: http://fr. Wikielwikingo Fichier:Bellerofon och Pegasus._Joos_de_(Younger)_-_Helicon_or_Minerva's_Visit_to_the_Muses. Bibi Saint-Pol.org/w/index.wikipedia.wikipedia.org/w/index.Watts-Minotauros.org/w/index.php?title=Fichier:Persepolis_24.php?title=Fichier:Statère_en_argent_représentant_un_griffon_bondissant.jpg  Licence: Creative Commons Attribution 3. Juiced lemon.org/w/index. Bukk. Yuval Madar Fichier:Orion aveugle cherchant le soleil.jpg  Source: http://fr. Tsaag Valren Fichier:Romanino.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Duesentrieb.jpg  Source: http://fr.com/photos/cavorite/ File:Statère en argent représentant un griffon bondissant.org/w/index. ZxxZxxZ._Girolamo_-_Pegasus_and_the_Muses_-_1540s.php?title=Fichier:Fragment_Pegasos_6th_century_BC_Staatliche_Antikensammlungen.org/w/index.wikipedia.jpg  Source: http://fr.jpg  Source: http://fr._from_C2RMF_retouched. G.org/w/index.org/w/index.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Bukk.jpg  Source: http://fr.org/w/index.php?title=Fichier:Martin_Schongauer_Griffin.1540s._by_Andrea_Mantegna. Väsk.png  Licence: Public Domain  Contributeurs: Jeanhousen.5  Contributeurs: Bukk.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Félix Potuit Fichier:Pegasus Walter Crane.WGA20306.php?title=Fichier:Bellerofont_otpravljaetsja_v_pohod_protiv_Himery.0  Contributeurs: Hansueli Krapf Fichier:Grifobitonto. Juiced lemon. Kotoito. Pharos Fichier:Uranometria orion.wikipedia._from_C2RMF_retouched.wikipedia._Nordisk_familjebok.php?title=Fichier:Hippalectryon_Etruscan. Finavon.jpg  Source: http://fr.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 2.jpeg  Source: http://fr.png  Source: http://fr.jpg  Source: http://fr.php?title=Fichier:Pegasus_iran. Tsaag Valren Fichier:Bellerophon Khimaira Louvre A478. Bukk.php?title=Fichier:Grifobitonto.org/w/index.php?title=Fichier:Momper.jpg  Source: http://fr. Mattes.wikipedia.jpg  Source: http://fr. Girolamo .jpg  Source: http://fr. Boo-Boo Baroo.wikipedia.php?title=Fichier:Orion_aveugle_cherchant_le_soleil.org/w/index. 1 modifications anonymes Fichier:Fragment Pegasos 6th century BC Staatliche Antikensammlungen. Tsaag Valren Image:Pelike Bellerophon Louvre G535. Micheletb.Thésée Minotaure.jpg  Source: http://fr.wikipedia. Kookaburra.jpg  Source: http://fr.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Boo-Boo Baroo.jpg  Source: http://fr. Juiced lemon. Nordisk familjebok. 1 modifications anonymes File:Statère représentant Pégase.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Bellerophon_tötet_die_Chimäre.jpg  Source: http://fr.jpg  Licence: Creative Commons Attribution-Sharealike 3. Warburg Fichier:Diane auprès du cadavre d'Orion.0  Contributeurs: Got Sarah Fichier:Momper.php?title=Fichier:Winged_horse_Dodona_Louvre_Br149.org/w/index.php?title=Fichier:Persée_vainqueur_de_Méduse.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Mary Hamilton Frye Fichier:Pegasus clouds. Miniwark.jpg  Source: http://fr. Ö Fichier:Bellerophon tötet die Chimäre. Hsarrazin. Dcoetzee. Ixtzib. JLCA. MarioM.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Fichier:Theseus Minotaur Ramey Tuileries.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Tsaag Valren Fichier:Hippalectryon. Jan Arkesteijn. Pharos. Joos de (Younger) .JPG  Source: http://fr.php?title=Fichier:Hippalectryon. CommonsDelinker.wikipedia. 5 modifications anonymes Fichier:GeorgeF.wikipedia.JPG  Licence: Public Domain  Contributeurs: Auntof6.org/w/index.wikipedia.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Kilom691. Shakko.wikipedia.0  Contributeurs: User:Jastrow Image:Pegasos Staatliche Antikensammlungen 2504.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Image:Winged_horse_Dodona_Louvre_Br149. Kilom691.jpg  Source: http://fr.php?title=Fichier:La_Parnasse.org/w/index.wikipedia.wikipedia.wikipedia.wikipedia.org/w/index.php?title=Fichier:Bellérophon_Autun.org/w/index.fr Fichier:Bellerofont otpravljaetsja v pohod protiv Himery.php?title=Fichier:Mythology.jpg  Source: http://fr. Mattes.jpg  Source: http://fr.wikipedia.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: User:Bibi Saint-Pol Image:Pegasus iran.

meuris ::: gmail.jpg  Licence: Creative Commons Attribution 3.php?title=Fichier:Robinson_College_Crest.org/w/index.0  Contributeurs: grenade Fichier:Robinson College Crest.org/w/index.org/w/index. Orrling Fichier:Pegasus blade runner.jpg  Source: http://fr.php?title=Fichier:Nuvola_apps_ksig_horizonta.0  Contributeurs: fotologic Fichier:Frightened Pegasus.org/w/index.png  Licence: inconnu  Contributeurs: Johan Meuris (johan.jpg  Licence: Creative Commons Attribution 2.wikipedia.svg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Rob Clenshaw Fichier:MagnoliaBuilding Dallas Pegasus.png  Licence: GNU Lesser General Public License  Contributeurs: David Vignoni 171 .php?title=Fichier:Constellation-art-pegasus.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Auntof6.jpg  Source: http://fr.png  Source: http://fr.wikipedia.png  Source: http://fr.php?title=Fichier:MagnoliaBuilding_Dallas_Pegasus.php?title=Fichier:Le_Poète_voyageur.wikipedia.jpg  Source: http://fr.org/w/index.wikipedia.wikipedia.org/w/index.jpg  Licence: Creative Commons Attribution 2.svg  Source: http://fr. EDUCA33E. licences et contributeurs Fichier:Constellation-art-pegasus.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Photo: Louis-Emile Durandelle Fichier:Le Poète voyageur.php?title=Fichier:Odilon_Redon_002.jpg  Source: http://fr.org/w/index.php?title=Fichier:Durandelle_Opera_Statues_decoratives_07_Pegase.org/w/index. Mattes.php?title=Fichier:Pegasus_blade_runner.wikipedia.jpg  Source: http://fr.wikipedia.wikipedia.php?title=Fichier:Frightened_Pegasus.org/w/index.Source des images.jpg  Source: http://fr.jpg  Licence: Public Domain  Contributeurs: Tsaag Valren Fichier:Odilon Redon 002.wikipedia.0  Contributeurs: Dfwcre8tive Image:Nuvola apps ksig horizonta.com) Fichier:Durandelle Opera Statues decoratives 07 Pegase.

0/ 172 .org/licenses/by-sa/3.Licence Licence Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 //creativecommons.