Mikhail G. Abramzon et Nina A.

Frolova*
Le trésor de Myrmekion de statères cyzicènes
(PL I-VI)
Résumé. — En 2003, un trésor comprenant 99 statères d'électrum de Cyzique fut découvert
pendant les fouilles de la cité-État de Myrmekion (Bosphore Cimmérien). Il contient des statères
représentant 53 types différents, incluant un type inédit daté des années 400-380 av. J.-C. La
monnaie la plus ancienne du trésor est datée de 550-500 av. J.-C. Le trésor de Myrmekion fut
enfoui dans le premier quart du IVe s. av. J.-C. Cette date coïncide avec le contexte archéologique
du « sanctuaire de Déméter » où l'olpé de bronze contenant le trésor fut cachée.
Summary. — In 2003 the hoard of 99 electrum staters of Cyzicus was found during the exca
vations of the city-state of Myrmekion (the Bosporus Cimmerian). It contains staters of 53 dif
ferent types including one unpublished type dated to 400-380 B.C. The earlier coin of the hoard
is dated to 550-500 B.C. The Myrmekion hoard was buried in the first quarter of the 4th centu
ry
B.C. This date coincides with the archaeological context of the « Demeter sanctuary » where
the bronze olpe with the hoard was hidden.
En 2003, pendant les fouilles de l'ancienne cité-État de Myrmekion, un tré
sor de 99 statères cyzicènes caché dans une olpé de bronze fut découvert sous
les fondations appartenant au soi-disant « sanctuaire de Déméter »'. Le vase
contenant les statères était placé dans un trou qui avait été creusé sous le coin
sud-est du sanctuaire2. La trouvaille fut amenée au Kerch Museum (Inv. N° KP155473-155571, KN 5388-5486). Récemment, le catalogue du trésor a été
publié par A.M. Butyagin3, mais la description des monnaies nécessite d'être
plus détaillée et requiert une révision.
Dans le passé, plusieurs trésors de cyzicènes ont été trouvé à Prinkipo4,
Elis-Olympie, Pirée, Chios, Vourla-Klazomène et dans les territoires de la Tur
quie, de la Bulgarie, de la Roumanie, de la Géorgie5 et de l'Ukraine6.

:

* Prof. M. G. Abramzon, Doyen de la faculté d'histoire de la Magnitogorsk State University,
pr. Lenina, 1 14, 455038, Magnitogorsk (Russie), courriel c_hist@masu.ru ; Dr N.A. Frolova,
Conservatrice de numismatique au Musée national historique, Place Rouge 1, Moscou (Russie).
1 Nous sommes extrêmement reconnaissants envers Dr A. Butyagin, qui nous donna la chan
ce
d'effectuer des recherches sur le trésor de Myrmekion.
2 Le trésor d'Orlovka 1967 de statères cyzicènes avait aussi été caché dans un vase de bron
ze
(une oenochoé) (S.A. Bulatovich, A hoard of Cyzicènes from Orlovka, VDl, 2, 1970, p. 73).
3 A.M. Butyagin, The Myrmekion hoard. Catalogue of the exhibition, St-Pétersbourg, 2004.
4 K. Regling, Der griechische Goldshatz von Prinkipo, ZfN, XLI, 1931.
5 Pour un inventaire et une carte des trouvailles mentionnées : S. Hurter, H.-J. Liewald,
Neue Nominale in der Elektronpràgung von Kyzikos, SNR, 83, 2004, s.30-31.
RN 2007, p. 15-44

16

Mikhail G. Abramzon et Nina A. Frolova

Les trésors de cyzicénes sont rarement trouvés dans la région nord de la mer
Noire et du Bosphore. Le trésor de Myrmekion et un petit trésor provenant
d'Olbia constituent les seuls trésors de cyzicénes trouvés dans la région. Tous
les autres ont été pillés par les habitants ; par exemple, seul un tiers du trésor
Orlovka 1967 fut récupéré par le musée archéologique d'Odessa (71 exemp
laires).
À notre connaissance, l'inventaire des trouvailles de cyzicénes de la
région compte huit trésors :
1 ) Le trésor de Pulentzov 1 845 contenant des statères cyzicénes et du Bos
phore 7.
2) Le trésor de Kerch trouvé dans les années 1 840 8.
3) Le trésor de Taman trouvé dans les années 18409.
4) Le trésor d'Olbia 1966 l0.
5) Le trésor d'Orlovka 1967 ".
6) Le trésor trouvé dans le village de Volna en 1997 (district de Temryuk
dans la région de Krasnodar) n.
7) Le trésor de Patraeus 1998 l3.
8) Le trésor de Myrmekion 2003 '4.
Regardons brièvement la bibliographie sur les cyzicénes l5 et les travaux les
plus importants pour l'étude du trésor de Myrmekion. En 1866, J. Brandis
6 Bulatovich, A hoard of Cyzicénes from Orlovka, op. cit. n. 2, p. 73-86 ; P. Karyshkovskij, Coinage and Monetary Circulation in Olbia (6th century B.C.-4th century A. D.), Odessa,
2003, p. 216 ; A.M. Butyagin, Five years of excavations of the Myrmekion expedition, Cimmer
ian
Bosporus and Barbarian World in the period of Antiquity and Middle Ages. Ethnic pro
cesses.
The Proceedings of the Fifth Bosporan Readings, Kerch, 2004, p. 52 et suiv.
7 A.B. Ashik, Bosporan Kingdom, II, Odessa, 1848, p. 17-18 ; E.I. Diamant, New data on
the Pulentzov hoard of golden coins, NiSf 4, p. 83 ; I.V Tunkina, Russian Science on Classical
Antiquities (18th - the mid of 19th centuries), St-Pétersbourg, 2002, p. 581-582. Quatre statères
cyzicénes furent apportés à l'Hermitage (N.A. Frolova, Cyzicénes in the collection of the State
Historical Museum (Moscow), VDI, 4, 2004, p. 47).
8 A.B. Ashik, Bosporan Kingdom, III, Odessa, 1849, p. 93-94 ; Antiquities of Cimmerian
Bosporus, 1854, p. 154. Quatre statères cyzicénes furent aussi envoyés à l'Hermitage (Frolova,
Cyzicénes in the collection of the State Historical Museum, op. cit. η. 7, p. 47).
9 Antiquities of Cimmerian Bosporus, op. cit. η. 8, p. 235-236.
10 Karyshkovkij, Coinage and Monetary Circulation in Olbia, op. cit. η. 6, p. 302-303.
1 1 A. A. Kravchenko, A hoard of Cyzicene staters from Odessa Region, SA, 1 , 1 969, p. 274277 ; Bulatovich, A hoard of Cyzicénes from Orlovka, op. cit. η. 2, p. 73-86.
12 Le trésor contenait quelques douzaines de statères cyzicénes et a été pillé par ceux qui
l'ont trouvé. Quelques cyzicénes des groupes III et IV (de von Fritze) furent apportés au Musée
national historique (Moscou) et montrés à N. Frolova (Frolova, Cyzicénes in the collection of
the State Historical Museum, op. cit. η. 7, p. 48).
13 Ce trésor contenait seulement des fractions de statères (hectés). Voir : A. P. Abramov, S.I.
Boldyrev, « Hoards » found in 1998 in Patraeus, Cimmerian Bosporus: Colonisation of the
region, origin of poleis, foundation of the state. The Proceedings of the International Conferenc
e,
1, St-Pétersbourg, 2002, p. 143-146.
14 Butyagin, The Myrmekion hoard, op. cit. n. 3.
15 La littérature sur les cyzicénes est très abondante. Pour des études récentes avec d'exRN 2007. p. 15-44

Le trésor de Myrmekion de statères cyzicènes

17

publia son étude comportant 170 variétés de cyzicènes '6 qui devint la base des
recherches ultérieures. En 1887, W. Greenwell publia son ouvrage fondament
al
sur les cyzicènes l7. Son objectif était de rassembler toutes les monnaies
cyzicènes d'électrum portées à sa connaissance et d'en dresser un inventaire
aussi complet que possible. Se basant sur les travaux de D. Sestini (1817), Marquardt (1836), Lenormant (1856, 1864), B. Head, F. Imhoof-Blumer et
d'autres, Greenwell élabora un corpus contenant la description détaillée de 172
types et suggéra des hypothèses sur l'origine des sujets représentés sur le mon
nayage
cyzicène. Des tentatives de classification et de datation des statères
cyzicènes ont aussi été effectuées par Ch. Lenormant '8, W. Wroth l9 et B.
Head 20. E. Babelon fut le premier à refuser une datation des cyzicènes basée
sur l'évolution du style21. Il divisa l'ensemble des cyzicènes en trois groupes
chronologiques. À sa suite, A. Zograf concluait lui aussi que le style artistique
était un critère peu fiable pour dater les cyzicènes22. Un nouvel essai de data
tion du monnayage cyzicène fut aussi fait par P. Gardner23.
L'étude la plus complète sur le monnayage cyzicène est l'œuvre de H. von
Fritze dont le corpus contient les descriptions de 223 types cyzicènes24. Von
Fritze proposa une chronologie fondée sur les changements apportés au carré
incus des revers, et en même temps, il observa que son classement comportait
de vagues démarcations entre les groupes et les sous-groupes. Alors que de
nouveaux types de cyzicènes furent découverts dans le trésor de Prinkipo 1930,
K. Regling corrigea et augmenta la classification de von Fritze25. En 1955, la
classification de von Fritze fut finalement améliorée par A. Baldwin Brett 26.
Récemment, S. M. Hurter et H.-J. Liewald ont publié de nouveaux types de

haustives bibliographies, voir : S.A. Bulatovich, On the classification and the chronology of
electrum staters of Cyzicus, in Numismatics ofAntique Black Sea Region, Kiev, 1982, p. 99-103 ;
Frolova, Cyzicènes in the collection of the State Historical Museum, op. cit. η. 7, p. 40-44 ; S.
Hurter, H.-J. Liewald, Neue Munztypen der Kyzicener Elektronprâgung, SNR, 81 , 2002, p. 39.
16 J.D. Brandis, Das Munz-, Mass- und Gewichtswesen in Vorderasien bis aufAlexander den
Grossen, Berlin, 1866.
17 W. Greenwell, The electrum staters of Cyzicus, NC, VIII, 1887, p. 1-1 25.
18 C. Lenormant, Essai sur les statères de Cyzique, RE, 1856, p. 7-46.
19 W. Wroth, Catalogue of the Greek Coins in the British Museum. Mysia, London, 1892.
20 B. Head, Metrological Notes on the Ancient Electrum Coins Struck between the Lelantian Wars and the Accession of Darius, NC, XV, 1875, p. 290-293 ; Idem, Historia numorum,
Londres, 191 1, p.522-526.
21 E. Babelon, Traité des monnaies grecques et romaines, Paris, 1907, 1, Pt. 2, p. 151, II, p.
1392.
22 A. Zograf, Cyzicènes ofSG. Stroganov's collection, Preceedings of the State Hermitage,
Leningrad, 1926.
23 P. Gardner, The coinage of the Ionian revolt, JHS, 31, 191 1, p. 151-160 ; Idem, A histo
ry
of ancient coinage 700-300 B.C., Oxford, 1918.
24 H. von Fritze, Die Elekronprâgung von Kyzikos, Nomisma, Heft VII, 1912.
25 Regling, op. cit. η. 4, p. 43 et suiv.
26 A. Baldwin Brett, Catalogue of Greek Coins. Museum of Fine Arts, Boston, 1955.
RN 2007. p. 15-44

18

Mikhail G. Abramzon et Nina A. Frolova

cyzicènes lesquels étaient inconnus de H. von Fritze lors de la publication de
son corpus en 191227.
S.A. Bulatovich28 a conclu que l'analyse purement numismatique suggérée
par von Fritze avait complètement éclipsé la réalité historique. À cette époque,
le monnayage cyzicène subissait l'influence des grands changements politiques
tels que l'établissement de la domination perse en Asie Mineure, la révolte des
cités ioniennes contre le joug perse, l'entrée de Cyzique dans l'alliance marit
ime
athénienne, etc.
Sur la base de la classification de von Fritze et tenant compte des correc
tionseffectuées par A. Baldwin Brett, nous avons divisé les monnaies du trésor
de Myrmekion selon les groupes chronologiques suivants 29 :
Groupe I (600 - 500 av. J.-C.) : 1 exemplaire ;
Groupe II (500 - 460 av. J.-C.) : 52 exemplaires (28 types) ;
Groupe III (460 - 400 av. J.-C.) : 45 exemplaires (23 types) ;
Groupe IV (400 - 330 av. J.-C.) : 1 exemplaire
Selon la chronologie de Baldwin Brett, la monnaie la plus ancienne du tré
sor de Myrmekion est un statère avec la tête d'Athéna portant un casque corin
thien (n° 1) appartenant au groupe I. A. Baldwin Brett a daté ce type vers 550500 av. J.-C.30. Le trésor contient des statères de 53 types différents incluant en
outre un type inédit (n° 95) 3i. Ce type du guerrier tenant un arc est la monnaie
la plus récente du trésor. Selon l'opinion de S. M. Hurter et H.-J. Liewald, la
monnaie date de 400-380 av. J.-C.32. Cette monnaie appartient alors au groupe
IV Cette datation coïncide avec le contexte archéologique : le « sanctuaire de
Déméter » est daté du IVe siècle av. J.-C. et la couche dans laquelle le trésor fut
trouvé est également datée du premier quart du IVe siècle av. J.-C.33.
Observons maintenant les sujets représentés sur les statères du trésor de
Myrmekion en rapport avec la question de leur origine. Les représentations du
lion (nos 13-16), de la lionne (n° 17) et de la léonté (nos 11-12) sont fréquentes
27 Hurter, Liewald, Neue Nominale in der Elektronprâgung von Kyzikos, op. cit. n. 5 ;
Hurter, Liewald, Neue Miinztypen der Kyzikener Elektronprâgung, op. cit. n. 15.
28 Bulatovich, On the classification and the chronology of electrum staters of Cyzicus, op.
cit.n. 15, p.101-103.
29 Nous avons énuméré les types dans notre catalogue selon l'ordre suggéré par von Fritze
dans son corpus.
30 Baldwin Brett, Catalogue of Greek Coins, op. cit. n. 26, p. 189, n° 1432. Brett a divisé les
cyzicènes du VIe siècle av. J.-C. en deux groupes : 1) avant 550 av. J.-C. ; 2) 550-500 av. J.-C.
31 Le type du griffon (n° 33) est également unique : seulement trois exemplaires de ces hectés nous étaient connus jusqu'à maintenant (voir infra).
32 Hurter, Liewalld, Neue Nominale in der Elektronprâgung von Kyzikos, op. cit. n. 5, pi.
3,2.
33 D.E. Chistov, Myrmekion hoard: the archaeology and the history, Myrmekion hoard.
Catalogue of exhibition, St. Petersburg, 2004, p. 23 ; Idem, Demeter sanctuary in Myrmekion:
an attempt of reconstruction, Cimmerian Bosporus: problems of chronology and dates of memor
ials. Preceedings of the Conference, P.I, Simferopol, 2004, p. 131-142.
RN 2007, p. 15-44

Le trésor de Myrmekion de statères cyzicènes

19

dans le monnayage de Cyzique. Il y a sept exemples analogues parmi les 53
types contenus dans le trésor. Les représentations du lion dans le monnayage
cyzicene furent influencées par les cultes asiatiques. Le lion en tant que symb
ole-soleil
est associé avec le dieu du jour et de la lumière ; il peut aussi faire
référence au culte d'Astarté-Aphrodite, qui est, plus ou moins, identifiée avec
Cybèle34.
Il n'y a pas de type, à l'exception de celui du lion, plus fréquent sur les sta
tères que celui du griffon (nos 2-5, 31-33). Dans la mythologie, le griffon était
le gardien de l'or sur les terres des Hyperboréens, visitées périodiquement par
Apollon. Probablement utilisé dans le monnayage de Cyzique en rapport avec
Apollon, le griffon était aussi un symbole dionysiaque35. Apollon lui-même,
qui était le « père » de Cyzique, le fondateur mythique de la cité, y était une
divinité particulièrement importante36 ; ce qu'attestent les statères nos 60-62. Le
type du thon entre deux dauphins (le statère n° 29) est également en relation
avec Apollon.
Le sphinx (nos 9, 52-53, 98) en tant que type monétaire longuement utilisé à
Chios pourrait n'être rien de plus que la reproduction sur le monnayage cyzice
ne
d'un type emprunté à un autre état. D'un autre côté, en relation avec Dionys
os,
le sphinx apparaît fréquemment dans le monnayage de Cyzique 37. Le type
du taureau marchant (n° 21) peut aussi être mis en relation avec ce culte puisque
Dionysos avait une statue à Cyzique qui le représentait sous la forme d'un tau
reau38.
La chèvre (nos 27-28) est probablement une autre référence à Dionysos39.
La tête de Dionysos (nos 69-70) et, en rapport avec son entourage, des types
variés du silène (nos 79-81) apparaissent sur les monnaies du groupe III.
La chimère (n° 30) et Pégase (n° 94), imités des monnaies de Corinthe
depuis longtemps utilisées et largement diffusées, sont en rapport avec le mythe
de Bellérophon40. La chimère apparaît aussi sur les anciennes monnaies d'électrum de la cité voisine de Zeleia. C'était aussi le type commun de Sicyone qui
a pu être imité par Cyzique41.
Les héros des mythes de l'expédition de la nef Argo sont aussi représentés
dans le monnayage cyzicene. Il est tout à fait possible que le guerrier représenté
sur les nos 45-46 soit associé avec un des Argonautes. Héraklès en tant qu'ac
teurdans l'expédition des Argonautes pourrait avoir un rapport avec Cyzique
et est représenté de différentes manières sur plusieurs statères (nos 6, 81-87).
Sur le n° 34 on voit Cerbère, lequel fut enchaîné dans l'Hadès par Héraklès42.
34 Greenwell, op. cit. n. 17, p. 103, 107.
35 Ibidem, p. 118-119.
36 Ibidem, p. 10,55.
37 Ibidem, p. 101.
38 Ibidem, p. 109.
39 Ibidem, p. 113.
40 Ibidem, p. 108, 111.
41 Ibidem, p. 108.
42 Ibidem, p. 26, 82.
RN 2007. p. 15-44

20

Mikhail G. Abramzon et Nina A. Frolova

II est probable que le guerrier qui ajuste sa flèche avant de l'insérer dans l'arc
sur le n° 54 représente Jason ou un autre membre de l'expédition43. Le bélier
sur les nos 25-26 peut être associé tant avec Jason qu'avec Hellé et Phrixos. Il
est aussi possible que le bélier apparaisse sur le monnayage de Cyzique en tant
que symbole d'Apollon, qui était en étroite relation avec cette cité44.
Hélios apparaît radié sur le statère n° 72, comme sur les monnaies de
Rhodes. Il était adoré à Zeleia, une cité voisine de Cyzique45. Le trésor contient
aussi des monnaies figurant Poséidon (n° 7 1 ) et ses fils Taras (nos 4 1 -44) et Tri
ton (nos 51, 56).
Les chercheurs ont démontré une forte ressemblance entre les types cyzicènes
et les sujets représentés sur les monnayages d'Athènes, d'Abydos, de Chios, de
Syracuse, de Lampsaque, d'Acanthe, etc.46. Le trésor de Myrmekion contient
quelques-uns de ces types. Par exemple, Gaia (nos 74-76) et la tête de Zeus Ammon
(nos 57-59) sont similaires aux types des statères tardifs de Lampsaque47.
Nous croyons que les types cyzicènes de la tête d'Athéna (n° 1) et de Pégas
e
(n° 96) imitent directement le type monétaire corinthien de la fin du VIe
siècle av. J.-C. montrant la même tête au droit et Pégase au revers48. D'un autre
côté, Pégase pourrait apparaître sur le monnayage de Cyzique sous l'influence
du monnayage de Therma de la même période49.
Sans aucun doute, de nombreux types présents dans le trésor sont en rela
tion avec la Grande Grèce et la Sicile. Ainsi, l'image du jeune homme nu sur
un dauphin (nos 41-44) est une imitation du type tarentin de Taras ou Phalanthus50. La tête de nymphe sur les nos 63-67 imite directement un tétradrachme
bien connu de Syracuse presque contemporain, vers 465-425 av. J.-C.51. Le type
du taureau sur les nos 97-98 apparaît sous l'influence du monnayage de Thurium
de 443-400 av. J.-C.52. Le type de la protomé de taureau androcéphale qui nage
(nos 92-94) est une imitation directe des types de Gela de 490-450 av. J.-C. 53.

43 Ibidem, p. 98-99.
44 Ibidem, p. 26, 112-113.
45 Ibidem, p. 60.
46 Ibidem, p. 13 ; A. Baldwin, The gold staters of Lampsakos, AJN, Vol. VIII, 4, n° 1, 5, 13,
25, 39 ; Zograf, Cyzicènes ofSG. Stroganov's collection, op. cit. n. 22, p. 62-63 ; Hurter, Liewald, Neue Mûnztypen der Kyzikener Elektronprâgung, op. cit. n. 15, p. 33, n° 38.
47 Zograf, Cyzicènes ofSG. Stroganov's collection, op. cit. n. 22, p. 63.
48 O.E. Ravel, Les poulains de Corinthe, Londres, 1936, n° 1 1 1 ; M. Price, N. Waggoner,
Archaic Greek Coinage. The Asyut Hoard, Londres, 1975, p. 30-31, n° 53-56, n° 565.
49 Price, Waggoner, Archaic Greek Coinage, op. cit. η. 48, n° 53-56.
50 SNG DNM, 1981, n° 769, 776, 778, 780, 782 ; Greenwell, op. cit. η. 17, p. 24, pi. I,
n°9, 10.
51 E. Boehringer, Die Munzen von Syrakus, Berlin-Leipzig, 1929, p. 57 et suiv., n° 629 ;
SNG DNM, 1981, pi. 15, 658, 663.
52 SNG DNM, 1981, pi. 28, n° 1423.
53 SNG DNM, 1981, pi. 6, 251-278 ; G. Fôrscher, Die Munzen der Griechen in Italien und
Sicilien, Francfort/Main, 1986, p. 152-153, n° 438-446.
RN 2007, p. 15-44

Le trésor de Myrmekion de statères cyzicènes

21

Lorsque Cyzique passa de la domination perse à l'hégémonie athénienne, le
monnayage cyzicène commença à refléter l'influence d'Athènes54. Par consé
quent, les statères du groupe III montrent fréquemment différents chefsd'œuvre de la sculpture athénienne. On voit entre autres une copie du groupe
statuaire des tyrannoctones, Harmodios et Aristogeiton, par Kritios et Nesiotes,
érigé sur l'agora d'Athènes en 477/476 av. J.-C. et mentionné par Pausanias (I,
3, 5). La monnaie fut datée par Fritze de peu après 477 av. J.-C, mais le style
du personnage et des ses vêtements semblent indiquer à d'autres chercheurs
une date plus tardive55. Les autres exemples sont des types qui montrent la sta
tue d'Aphrodite et Éros56, la statue du jeune se reposant57, la représentation de
Gaia tenant Érichtonios enfant (nos 74-76) et la statue de Gaia avec les raisins58.
Les nos 73-78 montrent l'influence athénienne sur le choix des types monét
aires. Les représentations de Gaia donnant Érichtonios à Athéna (nos 74-76) et
Cécrops (n° 77) sont des parties d'un groupe en marbre. Ce groupe, auquel les
thèmes de deux statères furent empruntés, offre une forte ressemblance avec
une terre cuite conservée à Berlin59.
Le statère n° 88 comporte une représentation de la statue d'un jeune garçon
nu, le statère n° 55 montre, probablement, une copie de la statue de Kritios ér
igée sur l'Acropole d'Athènes et représentant Épicharinos (voir infra). La tête
sur les nos 35-38 est celle d'un éphèbe devant un disque de marbre (le relief
archaïque est au Musée national d'Athènes).
Sous l'influence athénienne, des types monétaires variés furent émis en
mémoire de victoires navales athéniennes. Ainsi, le type d'Athéna avec
l'aplustre (n° 73) se rapporte à plusieurs monnaies commémorant la victoire
navale d'Athènes en 410 av. J.-C.60. Plus tard, un statère commémorant la vic
toire navale de Conon près de Cnide en 394 av. J.-C. apparut dans le monnayag
e
cyzicène. Cyzique participa au monnayage de l'Alliance émis en souvenir
de cet événement61.
Puisque le trésor de Myrmekion contient 53 types différents, nous sommes
forcés de revenir, une fois encore, à la question de savoir pourquoi tant de types
variés apparaissent dans le monnayage cyzicène. Ce problème a une longue
histoire. Le désaccord existait déjà dans la littérature du XIXe siècle. Cela a

54 Pour la bibliographie sur la politique monétaire athénienne voir : Bulatovich, On the
classification and the chronology of electrum staters of Cyzicus, op. cit. η. 15, p. 105, note 27.
55 Baldwin Brett, Catalogue of Greek Coins, op. cit. η. 26, p. 196, n° 1496.
56 Ibidem, p. 204, n° 1566.
57 T. Gerassimov, A Kyzikos stater with the representation of a statue, Mélanges offerts à
Kazimerz Michalowski, Varsovie, 1 966, p. 429-430.
58 Von Fritze, op. cit. η. 24, pi. IV, 5, 6, 39 ; V, 5 ; VI, 19, 24 ; Bulatovich, On the classi
fication and the chronology of electrum staters of Cyzicus, op. cit. η. 15, p. 105, note 28.
59 Greenwell, op. cit. η. 17, p. 63-64.
60 Baldwin Brett, Catalogue of Greek Coins, op. cit. η. 26, p. 197, n° 1504.
61 Ibidem,?. 202, n° 1546.
RN 2007, p. 15-44

22

Mikhail G. Abramzon et Nina A. Frolova

aussi donné lieu à de nombreuses interprétations différentes dans la littérature
scientifique moderne62. D'où notre objectif de comparer les opinions les plus
répandues. Suivant A. Zograf63, S.A. Bulatovich64 croyait que les types cyzicènes soit étaient les emblèmes personnels des magistrats, soit étaient inspirés
par des raisons politiques ou économiques. Elle considérait qu'il ne servirait à
rien de voir dans la variété des types la preuve d'une quelconque relation spé
ciale entre Cyzique et d'autres États65. Cependant, dans ses travaux ultérieurs,
S.A. Bulatovich a changé d'avis et mis raisonnablement l'accent sur les événe
ments historiques et politiques qui influencèrent le monnayage cyzicène. Elle
nota aussi la croissance de l'économie cyzicène suite à l'entrée de la cité dans
l'Alliance maritime athénienne qui transforma Cyzique en un « deuxième ate
lier monétaire de l'État athénien »66. P.O. Karyshkovskij 67 a aussi cru que, avant
tout, l'impératif économique a conduit à une communauté de types entre
Cyzique et d'autres États grecs. Il semble qu'on ne peut sous-estimer les
aspects culturel et religieux dans le choix des types : les types cyzicènes sont
inséparablement liés avec la religion grecque et la mythologie, et parfois (spé
cialement
dans la phase initiale du monnayage cyzicène) avec les cultes d'Asie
mineure. Quelques thèmes peuvent être soumis à l'influence assyrienne, phé
nicienne
ou perse : ainsi, par exemple, une Niké tenant un thon (n° 48) imitée
directement du type du monstre avec un corps humain ailé et une tête de lion
tenant un thon68. W. Greenwell69 nota le caractère oriental du monstre et l'i
nfluence
perse, et considéra que ce type pouvait avoir été choisi pour orner un
statère par un magistrat qui avait fait des affaires avec les cités maritimes de
Phénicie, où, en raison d'anciens rapports avec l'Assyrie, de telles étranges
formes de monstres était plutôt familières 70.
Laissant de côté la question de la composition de l'alliage des statères cyzi-

62 Zograf, Cyzicènes ofSG. Stroganov's collection, op. cit. n. 22, p. 63 ; P.O. Karyshkovskii, On the circulation of Cyzicènes in Olbia, NE, II, Moscou, 1960, p. 7-8 ; Bulatovich, A
hoard of Cyzicènes from Orlovka, op. cit. n. 2, p. 83 et suiv. ; Bulatovich, On the classification
and the chronology of electrum staters of Cyzicus, op. cit. η. 15, p. 102-103 ; Frolova, Cyzicenes in the collection of the State Historical Museum, op. cit. η. 15, p. 49-50.
63 Zograf, Cyzicènes ofSG. Stroganov's collection, op. cit. η. 22, p. 63.
64 Bulatovich, A hoard of Cyzicènes from Orlovka, op. cit. η. 2, p. 83-85.
65 S.A. Bulatovich, Influence of Cyzicène types on the coinage of Pontic cities, Memorials
of ancient cultures of North-West Black Sea Region, Kiev, 1981, p. 114-119.
66 Bulatovich, On the classification and the chronology of electrum staters of Cyzicus, op.
cit. η. 15, p. 101-103.
67 Karyshkovskii, On the circulation of Cyzicènes in Olbia, op. cit. η. 6, p. 7-8.
68 Von Fritze, op. cit. η. 24, p. 9, n° 82, pi. IV, 9 ; Greenwell, op. cit. η. 17, p. 79, n° 57,
pi. Ill, 7 ; Baldwin Brett, Catalogue of Greek Coins, op. cit. η. 26, p. 192, , n° 1457-1458.
69 Greenwell, op. cit. η. 17, p. 79-80, n° 57.
70 Imhoof-Blumer considère le personnage comme étant Phobos en se référant à Pausanias
(V, 19, 4) qui décrit le bouclier d'Agamemnon. A. Baldwin Brett soutient la même interpréta
tion
(Baldwin Brett, Catalogue of Greek Coins, op. cit. n. 26, p. 192, n"s 1457-1458).
RN2007.p. 15-44

Le trésor de Myrmekion de stateres cyzicènes

23

cènes d'électrum71, nous nous limiterons à l'analyse de l'alliage de l'or des sta
teres du trésor de Myrmekion et ses variations dans les stateres du même type.
Tableau 1. L'alliage de l'or des stateres du trésor de Myrmekion
Alliage de l'or
583
570
550
500

Numéros du catalogue
9, 10, 13, 21, 22, 39, 47, 48, 51, 73, 76, 88-90, 95
1, 12, 17, 18, 24, 27, 28, 34, 36-38, 42, 43, 69, 71, 77, 79,
80,84,91,99
2, 5-8, 11, 14-16, 19, 20, 23, 26, 26, 29-33, 35, 40, 41,
44-46, 49, 50, 52-68, 70, 72, 74, 75, 78, 81-83, 85-87,
92-94, 96-98
3,4

Total
15
21
61
2

L'écrasante majorité des stateres du trésor de Myrmekion ont été frappés
avec un alliage d'or de 550 (61 exemplaires). Sur un total de 52 monnaies
appartenant au groupe II, 29 possède un alliage d'or de 550 et 2 un alliage de
500. La plupart des monnaies du groupe III ont aussi un alliage d'or de 550 :
sur un total de 45 stateres, 32 ont un alliage d'or de 550. En comparaison avec
notre trésor, la plus grande partie des monnaies du trésor d'Orlovka ont un
alliage d'or de 530.
Tableau 2. L'alliage d'or des stateres appartenant à différents groupes chronologiques
Alliage
de l'or
583
570
550
500
Total

Groupe I
(600-500
av. J.-C.
1
1

Quantité
Groupe II
Groupe III
(500-460
(460-400
av. J.-C.)
av. J.-C.)
9
6
12
7
29
32
2
52
45

Total
Groupe IV
(400-330
av. J.-C.)
1
1

15
21
61
2
99

En étudiant la composition de l'alliage des stateres cyzicènes, T.N. Smekalova et J.L. Dyukov ont conclu que la teneur en or dans l'alliage diminue entre
le premier groupe chronologique et le dernier. Ils croyaient que l'électrum des
plus anciens stateres avait contenu la teneur en or la plus élevée ; par la suite,

71 Pour les études récentes, voir : P. Meyers, Activation Analysis Methods Applied to Coins,
RNS, 8, 1972, p. 83-193 ; J.F. Healy, Greek Refining Techniques and the Composition of GoldSilver Alloys, RBN, CXX, 1974, p. 19-33 ; T.N. Smekalova, J.L. Djukov, The Composition of
the Alloy of Cyzicene Electrum Coins, RBN, 145, 1999, p. 21-35, pis IV-V ; Frolova, Cyzicènes
in the collection of the State Historical Museum, op. cit. η. 7, p. 40-41.
RN 2007. p. 15-4

24

Mikhail G. Abramzon et Nina A. Frolova

il y aurait eu une réduction de la teneur en or des statères. Cependant, le trésor
de Myrmekion contient des statères suivant l'alliage d'or de 550 parmi les
monnaies du groupe II (2 exemplaires) et seulement un tiers des monnaies du
groupe III sont d'un alliage supérieur à 550. Dans les tables composées par T.N.
Smekalova et J.L. Dyukov72, chaque groupe chronologique contient des statères
d'alliage extrêmement varié ; par exemple, la teneur en or des statères d'électrum du groupe I (600-500 av. J.-C.) fluctue de 27,1% à 37,9% ; ceux du grou
pe
II (500-460 av. J.-C.) de 35,0% à 62,8% ; ceux du groupe III (460-400 av.
J.-C.) de 42,8% à 57,0%.
De plus, notons que la teneur en or varie fréquemment même pour les sta
tères du trésor de Myrmekion d'un même type (Tableau 3). Par exemple, trois
exemplaires au type du sanglier (nos 22-24) sont faits d'un alliage d'or de 583,
570 ou 550 ; quatre monnaies au type de Taras (nos 39-42) sont aussi frappées
avec un alliage d'or de 583, 570 ou 550. Les statères du groupe IV provenant
du trésor d'Orlovka nous fournissent le même tableau : alors que la plupart des
monnaies avaient un alliage d'or de 530, plusieurs statères des même types
furent frappés avec un alliage de 530 et de 550 73. L'ancien type au griffon est
d'un alliage d'or de 530 74 ; le type plus récent de la Niké avec l'aplustre (394
av. J.-C.) fut frappé selon les deux alliages de 530 et de 500. ; et l'ancien type
avec Cerbère avec un alliage de 580 75. Sans aucun doute, la variation de l'a
lliage d'or du monnayage cyzicène est due au hasard de la nature. Cette obser
vation corrobore la justesse de la conclusion de S.A. Bulatovich, qui nota, déjà
dans les années 1970 qu'une recherche spéciale en laboratoire avait démontré
des variations considérables et irrégulières dans la composition de l'électrum
cyzicène, laquelle ne dépend pas de la dénomination ni du moment de l'émiss
ion76. Nous ne rejoignons pas les chercheurs qui défendent l'idée d'une réduc
tionprogressive de l'or dans l'électrum des statères.

72 T.N. Smekalova, J.L. Djukov, The Composition of the electrum of Cyzicenes, Problems
of History, Philology, Culture, VIII, Moscou-Magnitogorsk, 1999, p. 283-292, Settlements 1-2.
73 Bulatovich, A hoard of Cyzicenes from Orlovka, op. cit. η. 2, p. 80-82, n° 41-42, 65-8,
69-71.
74 Ibidem, p. 74, n° 1.
75 Ibidem, p. 76-77, n° 16-18, 21.
76 Ibidem, p. 84 ; Frolova, Cyzicenes in the collection of the State Historical Museum, op.
cit. η. 7, p. 42.
RN 2007, p. 15-44

Le trésor de Myrmekion de statères cyzicènes

25

Tableau 3. Variations de l'alliage d'or dans les statères de même type du trésor de Myrmekion
Numéros dans
le catalogue
2
3,4
11
12
13
14-16
18
19,20
22
23
24
35
36-38
39
40,41
42
69
70
74,75
76
78
79,80
81-83,85-87
84

Type (par von Fritze)
Fritze, N° 56
«
«
Fritze, N° 82
«
«
Fritze, N° 85
«
«
Fritze, N° 87
«
«
Fritze, N° 90
«
«
«
«
Fritze, N° 105
«
«
Fritze, N° 110
«
«
«
«
Fritze, N° 138
«
«
Fritze, N° 157
«
«
Fritze, N° 163
«
«
Fritze, N° 167
«
«

583

Alliage d'or
570
550
-

500

-

-

-

-

Le trésor de Myrmekion est plus ancien que les trésors de Pulentzov, Orlovka et Prinkipo77, lesquels furent enfouis dans les années 3078 ou au début des
années 20 79 du IVe siècle av. J.-C. La date la plus plausible pour le trésor de
Myrmekion est le premier quart du IVe siècle av. J.-C.80.

77 Regling a daté ce trésor de 335-334 av. J.-C, E. Pochitonov - de peu après 356 av. J.-C.
(Regling, op. cit. n. 4, p. 43 et suiv. ; E. Pochitonov, New Dating of the Find of Antique Coins
Found in the Island of Prinkipo in 1930, Numismatick? Sbornik, 10, 1968, p. 51-63).
78 D.B. Shelov, The Coinage of Bosporus, Moscou, 1956, p. 138.
79 Les auteurs du catalogue du trésor de Myrmekion croient que le vase contenant les monn
aies peut être contemporain de l'incendie du port faisant partie de la cité de Myrmekion. (Chistov, Myrmekion hoard: the archaeology and the history, op. cit. η. 33, p. 24-25).
80 Ibidem, p. 86.
RN 2007, p. 15-44

26

Mikhail G. Abramzon et Nina A. Frolova
Catalogue

Groupe I. 600-500 av. J.-C.
Typel. 550-500 av. J.-C.81
Droit : Tête d'Athéna à g. portant un casque corinthien, les cheveux en
mèches droites pointillées ; thon à droite en diagonale de haut en bas.
Rev. : Carré incus à quatre parties, carrés divisés en triangles alternativ
ement
haut et bas.
Greenwell, 1887, p. 61, n° 26, pi. II, 2 ; BMC, 15, pi. IV, 1 ; Fritze, 1914,
s.6, n° 64, pi. II, 17 ; Baldwin Brett, 1955, p. 189, n° 1432.
1 82. Inv. n° KP-155481, KN-5396 ; 15,96 g ; 20 χ 18 mm ; 57083 ; Butyagin,
p. 35, n° 9.
Groupe IL 500-460 av. J.-C.
Type 2.
Droit : Protomé de griffon (corps de lion avec tête de lion84) à g., patte avant
droite levée, ailes arrondies en quatre sections et mâchoires ouvertes, langue
sortie ; en dessous, thon à g.
Rev. : Carré incus en ailes de moulin.
Greenwell, 1887, p. 119, n° 148, pi. VI, 10 ; Babelon, 1907, n° 2733, pi.
CLXXVI, 14 ; Fritze, 1914, s.5-6, n° 56, pi. II, 7 ; Naville, IV, 1922, n° 755 ;
Baldwin Brett, 1955, p. 192, n° 1460 ;
285. Inv. n° KP-155536, KN-5451 ; 21 χ 18 mm ; 15,96 g ; 550 ; Butyagin,
p. 62, n° 64.
3. Inv. n° KP-155537, KN-5452 ; 21 χ 18 mm ; 15,98 g ; 500 ; Butyagin,
p. 63, n° 65.
4. Inv. n° KP-155538, KN-5453 ; 19 χ 19 mm ; 15,94 g ; 500 ; Butyagin,
p. 63, n° 66.

81 A. Baldwin Brett a daté ce type de 550-500 av. J.-C.
82 Un statère du même type fut aussi trouvé dans le petit trésor d'Olbia (Karyshkovskij,
Coinage and Monetary Circulation in Olbia, op. cit. n. 6, p. 302, n° 10).
83 Alliage d'or.
84 Alors que A. Baldwin Brett décrit le griffon avec un corps de lion et une tête d'oiseau, W.
Greenwell a publié un type similaire du griffon avec une tête de lion. S. Bulatovich suit Green
well(Bulatovich, A hoard of Cyzicenes from Orlovka, op. cit. n. 2, p. 74, n° 1). La collection
de l'Hermitage comprend le même type, Inv. n° 1 190 (Frolova, Cyzicenes in the collection of
the State Historical Museum, op. cit. n. 7, p. 55, n° 12, pi. II, 12).
85 Le trésor d'Orlovka contient un statère du même type (Bulatovich, A hoard of Cyzicenes
from Orlovka, op. cit. n.2, p. 74, n° 1).
RN2()()7,p. 15-44

Le trésor de Myrmekion de statères cyzicènes

27

Type 3.
Droit : Griffon assis à g., aile pointue, mâchoires ouvertes, langue sortie ;
au-dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p.118, n° 145, pi. VI, 8 ; BMC, 15, pi. VIII, 6 ; Babelon,
1907, pi. CLXXVI, 12 ; Fritze, 1914, s.6, n° 58, pi. II, 8 ; Baldwin Brett, 1955,
p. 191, n° 1453.
586. Inv. n° KP-155476, KN-5391 ; 19 χ 16 mm ; 15,97 g ; 550 ; Butyagin,
p. 32, n° 4.
Type 4.
Droit : Héraklès imberbe et nu, les cheveux en pointillés remontés en arriè
re,s' agenouillant à dr. sur le genou dr. avec, derrière lui dans sa main dr. une
massue vers le bas à dr., et, dans la main g. tendue, arc vers le haut ; au-des
sous,thon à dr.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 84, n° 64, pi. III, 15 ; Fritze, 1914, s.6, n° 69, pi. II, 22 ;
Baldwin Brett, 1955, p. 194, n° 1481.
6. Inv. n° KP-155486, KN-5401 ; 22 χ 16 mm ; 16,09 g ; 550 ; Butyagin,
p. 37, n° 14.
Type 5.
Droit : Jeune homme nu, les cheveux en pointillés remontés à l'arrière, s'agenouillant à g. sur le genou g., le haut du corps tourné à g. ; son bras dr. est tendu
vers l'avant et son bras g. derrière le dos, chacun tenant un thon vers le bas.
Rev. Similaire.
Greenwell W., 1887, p. 95, n° 87, pi. IV, 9 ; Fritze, 1914, s.6, n° 70, pi. II,
23 ; Baldwin Brett, 1955, p. 194, n° 1478.
7. Inv. n° KP-155478, KN-5393 ; 20 χ 18 mm ; 15,88 g ; 550 ; Butyagin,
p. 33, n° 6.
8. Inv. n° KP-155479, KN-5394 ; 19 χ 18 mm ; 16,11 g ; 550 ; Butyagin,
p. 34, n° 7.
Type 6.
Droit : Sphinx accroupi à g., avec de longs cheveux en pointillés et une
double spirale sur le sommet de la tête, la patte dr. levée ; avec taenia ; son aile
est arrondie en trois sections ; au-dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
86 II est facile de trouver une analogie à ce type dans le monnayage d'Abdère de la période
I, 530-500 av. J.-C. (Price, Waggoner, op. cit. n. 48, n° 129), ou de la période II, 500-480 av.
J.-C. (J.M. May, The coinage ofAbdera, Londres, 1966, n° 33-48, 130-143). Le type du griffon
assis ont aussi été frappé par Teos (Price, Waggoner, op. cit. n. 48, n° 621-625 ; J.M. Bakler,
The early silver coinage of Teos, SNR, 1968, p. 5-50, pi. XX, 41-5 ; I, 7 ; III, 1 1, V, 13).
RN2(K)7.p. 15-44

28

Mikhail G. Abramzon et Nina A. Frolova

Greenwell, 1887, p. 101, n° 100, pi. W, 29 ; Fritze, 1914, s.6, n° 72, pi. II,
25 ; Baldwin Brett, 1955, p. 191, n° 1450.
9. Inv. n° KP-155475, KN-5423 ; 21 χ 18 mm ; 15,97 g ; 583 ; Butyagin,
p. 48, n° 36.
Type 7.
Droit : Haut du corps d'une femme ailée (harpie ?) à g. ; les ailes arrondies
en trois parties, l'aile droite abaissée ; boucle d'oreille ronde ; chiton froissé
avec manches courtes ; sur le poignet g., bracelet double, dans la main droite
levée, thon vers le bas ; sur la coupure, ligne pointillée entre deux lignes
pleines.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 100, n° 98, pi. IV, 25 ; Fritze, 1914, s.7, n° 75, pi. II, 30 ;
Baldwin Brett, 1955, p. 191, n° 1448.
1087. Inv. n° KP-155474, KN-5389 ; 21 χ 17 mm ; 16,12 g ; 583 ; Butyagin,
p. 31,n°2.
Type 8.
Droit : Léonté de lion vu de face, la mâchoire inférieure séparée ; au-des
sous,thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 106, n° 113, pi. V, 6 ; BMC, 15, pi. V, 1 ; Fritze, 1914,
s.7, n° 82, pi. III, 1 ; Baldwin Brett, 1955, p. 193, n° 1473.
1 1 88. Inv. n° KP-155487, KN-5402 ; 22 χ 15 mm ; 15,76 g ; 550 ; Butyagin,
p. 38, n° 15.
12. Inv. n° KP- 155488, KN-5403 ; 22 χ 17 mm ; 16,1 1 g ; 570 ; Butyagin,
p. 38,n°16.
Type 9.
Droit : Lion assis à g. avec la bouche ouverte, la patte dr. levée ; au-dessous,
thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 103, n° 105, pi. IV, 34 ; BMC 15, Mysia, 1892, pi. V, 5 ;
Babelon, 1907, pi. CLXXVI, 23 ; Fritze, 1914, s.7, n° 85, pi. III, 4.

87 Dans le catalogue du trésor de Myrmekion ce type est décrit d'une manière erronée
comme une « protomé de sphinx à g., thon à g. » (Butyagin, The Myrmekion hoard, op. cit. n.
3, p. 31,n°2).
88 Ce type imite directement un type samien bien connu du début du Ve siècle av. J.-C. (J.P.
Barron, The Silver Coinage ofSamos, 1 996, n° 9) ou le type similaire émis par Zankle sous les
Samiens en 494/493 - 491/490 av. J.-C. (Barron, ibid. n° 1-11). Des cyzicènes de ce type ont
été trouvés dans le trésor de Prinkipo (Regling, op. cit. n. 4, pi. I, 1) et dans le trésor de Pulentzov. La monnaie de ce dernier trésor est conservée à l'Hermitage, Inv. N° 1 194 (Frolova, Cyzicenes in the collection of the State Historical Museum, op. cit. n. 7, p. 55, n° 16, pi. III, 1).
RN 2007, p. 15-44

Le trésor de Myrmekion de statères cyzicènes

p.
p.
p.
p.

1389. Inv. n° KP-155552, KN-5467
70, n° 80.
14. Inv. n° KP-155553, KN-5468 ;
71,n°81.
15. Inv. n° KP-155554, KN-5469 ;
71,n°82.
16. Inv. n° KP-155555, KN-5470 ;
72,n°83.

29

; 23 - 16 mm ; 15,89 g ; 583 ; Butyagin,
20 - 17 mm ; 15,85 g ; 550 ; Butyagin,
21 - 15 mm ; 15,94 g ; 550 ; Butyagin,
20 - 18 mm ; 15,91 g ; 550 ; Butyagin,

Type 10.
Droit : Lionne debout à g., la patte dr. levée et la queue remontée au-dessus
du dos ; au-dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 104, n° 106, pi. IV, 36 ; Babelon, 1907, pi. CLXXVI,
29 ; Fritze, 1914, s.8, n° 86, pi. III, 5 ; Baldwin Brett, 1955, p. 193, n° 1472
(hecté).
17. Inv. n° KP-155509, KN-5424 ; 21 χ 17 mm ; 15,95 g ; 570 ; Butyagin,
p. 49, n° 37.
Type 11.
Droit : Tête de taureau à g., en dessous, thon à g.
Rev. : Similaire
Greenwell, 1887, p. 110, n° 124, pi. V, 18 ; BMC, 15, n° 84 ; pi. VII, 11 ;
Babelon, 1907, n° 2761, pi. CLXXVI, 40 ; Fritze, 1914, s.8, n° 87, pi. III, 6 ;
Naville, 1922, IV, n° 766 ; Baldwin Brett, 1955, p. 193, n° 1474 ;
1890. Inv. n° KP- 155562, KN-5477 ; 21 χ 17 mm ; 16,03 g ; 570 ; Butyagin,
p. 75, n° 90.
19. Inv. n° KP-155563, KN-5478 ; 21 χ 18 mm ; 16,04 g ; 550 ; Butyagin,
p. 76, n°91.
20. Inv. n° KP- 155564, KN-5479 ; 20 χ 16 mm ; 16,1 1 g ; 550 ; Butyagin,
p. 76, n° 92.
Type 12.
Droit : Taureau marchant vers la dr. ; en dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 109, n° 121, pi. V, 15 ; BMC, 15, pi. VII, 13 ;
Babelon, 1907, pi. CLXXVII, 1 ; Fritze, 1914, s.8, n° 88, pi. III, 7.
21. Inv. n° KP-155570, KN-5485 ; 20 χ 19 mm ; 15,95 g ; 583 ; Butyagin,
p. 79, n° 98.
89 Une hecté de ce type est conservé à l'Hermitage, Inv. N° 1 198 (Frolova, Cyzicènes in
the collection of the State Historical Museum, op. cit. η. 7, p. 55, n° 20, pi. III, 5).
90 Le trésor d'Orlovka contient un statère du même type (Bulatovich, A hoard of Cyzicènes
from Orlovka, op. cit. n. 2, p. 74, n° 2).
RN 2007, p. 15-44

Mikhail G. Abramzon et Nina A. Frolova

30

Type 13.
Droit : Sanglier marchant à g., la queue enroulée sur le dos ; au-dessous,
thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 114, n° 135, pi. V, 30 ; Babelon, 1907, pi. CLXXVII,
14 ; Fritze, 1914, s.8, n° 90, pi. III, 9 ; Baldwin Brett, 1955, p. 193, n° 1465 1/6 statère.
22 91. Inv. n° KP-155532, KN-5447 ; 20 χ 19 mm ; 15,95 g ; 583 ; Butyagin,
p. 60, n° 60.
23. Inv. n° KP-155533, KN-5448 ; 20 χ 18 mm ; 15,96 g ; 550 ; Butyagin,
p. 61,n°61.
24. Inv. n° KP- 155534, KN-5449 ; 20 χ 18 mm ; 15,90 g ; 570 ; Butyagin,
p. 61,n°62.
Type 14.
Droit : Bélier debout à g. ; au-dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 112, n° 130, pi. V, 24 ; BMC, 15, pi. V, 10 ; Babelon,
1907, pi. CLXXVII, 22 ; Fritze, 1914, s.8, n° 91, pi. III, 10 ; Baldwin Brett,
1955, p. 193, n° 1467.
25. Inv. n° KP-155530, KN-5445 ; 19 χ 16 mm ; 15,92 g ; 550 ; Butyagin,
p. 59, n° 58.
26. Inv. n° KP- 155531, KN-5446 ; 19 χ 19 mm ; 15,95 g ; 550 ; Butyagin,
p. 60, n° 59.
Type 15.
Droit : Chèvre agenouillée à g. sur le genou g. ; au-dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 113, n° 133, pi. V, 27 ; Babelon, 1907, pi. CLXXVII,
19 ; Fritze, 1914, s.8, N° 92, pi. III, 11 ; Baldwin Brett, 1955, p. 193, n° 1464.
27. Inv. n° KP-155484, KN-5399 ; 20 χ 18 mm ; 16,07 g ; 570 ; Butyagin,
p. 36, n° 12.
28. Inv. n° KP-155485, KN-5400 ; 22 χ 15 mm ; 16,09 g ; 570 ; Butyagin,
p. 37, n° 13.
Type 16.
Droit : Thon entre deux dauphins.
Rev. : Similaire.
Fritze, 1914, s.8, n° 95, pi. III, 14 ; Hurter-Liewald, 2004, s.33, n° 95.

91 Une monnaie de ce type est conservée à l'Hermitage, inv. n° 1 199 (Frolova, Cyzicenes
in the collection of the State Historical Museum, op. cit. η. 7, p. 55, n° 21, pi. III, 6).
RN 2007, p. 15-44

Le trésor de Myrmekion de statères cyzicènes

31

2992. Inv. n° KP-155569, KN-5484 ; 20 χ 19 mm ; 15,95 g ; 550 ; Butyagin,
p. 79, n° 97.

16.

Type 17.
Droit : Chimère debout à g. avec la bouche ouverte ; en dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 108, n° 120, pi. V, 13 ; Fritze, 1914, s.8, n° 97, pi. III,

3093. Inv. n° KP-155568, KN-5483 ; 18 χ 18 mm ; 16,00 g ; 550 ; Butyagin,
p. 78, n° 96.
Type 18.
Droit : Griffon debout à g., la patte droite levée ; aile arrondie en trois sec
tions,
grande oreille ; mâchoires ouvertes, langue sortie ; queue recourbée audessus du corps ; au-dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 1 17, n° 143, pi. VI, 5 ; BMC, 15, pi. V, 17 ; Fritze, 1914,
s.8, n° 99, pi. III, 19 ; Baldwin Brett, 1955, p. 193, n° 1455.
31 94. Inv. n° KP-155546, KN-5461 ; 22 χ 16 mm ; 16,23 g ; 550 ; Butyagin,
p. 67, n° 74.
32. Inv. n° KP- 155547, KN-5462 ; 21 χ 17 mm ; 15,92 g ; 550 ; Butyagin,
p. 68, n° 75.
Type 19.
Droit : Griffon debout à g., ailes pointés, patte dr. levée ; mâchoires ouvertes,
langue sortie ; queue recourbée au-dessus du corps ; au-dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 1 18, n° 145, pi. VI, 7 - 1/6 statère ; Fritze, 1914, s.8, n°
100, pi. III, 18 - 1/6 statère ; Babelon, 1907, pi. CLXXVI, 11-1/6 statère.
3395. Inv. n° KP-155529, KN-5444 ; 21 χ 17 mm ; 15,86 g ; 550 ; Butyagin,
p. 59, n° 57.

92 En 485-475 av. J.-C, Barkè (Cyrénaïque) frappa un type similaire avec deux dauphins
entre lesquels se trouve un fruit (Price, Waggoner, op. cit. n. 48, n° 845-855). Deux dauphins
et une étoile apparaissent sur des litras de bronze de Syracuse de 345-317 av. J.-C. (SNG DNM,
1981, n° 720).
93 Un hémihecté de ce type est conservé à l'Hermitage, inv. n° 1202 (1,35 g) (Frolova,
Cyzicènes in the collection of the State Historical Museum, op. cit. η. 7, p. 55, n° 24, pi. Ill, 9).
94 Le trésor de Prinkipo contient un statère du même type (Regling, op. cit. n. 4, pi. I, 3).
La collection de l'Hermitage comporte une pièce du même type, inv. n° 1203 (Frolova, Cyzi
cènes in the collection of the State Historical Museum, op. cit. n. 7, p. 56, n° 25, pi. III, 10).
95 À notre connaissance, il s'agit du premier exemplaire d'un statère de ce type. Nous
n'avons pu trouver que trois références à des hectés de ce type.
RN 2007. p. 15-44

32

Mikhail G. Abramzon et Nina A. Frolova

Type 20.
Droit : Cerbère à deux têtes debout à g., la patte droite levée ; colliers au
cou, queue relevée se terminant par un tête de serpent ; au-dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 116, n° 141, pi. VI, 3 ; BMC, 15, n° 95, pi. VIII, 2 ;
Babelon, 1907, n° 2727, pi. CLXXVI, 8 ; Fritze, 1914, s.8, n° 103, pi. III, 22 ;
Jameson,

324 ; Baldwin
n° 2555,Brett,
pi. CXXXV
1955, p.; 201,
Naville,
n° 1538.
IV, 1922, n° 750 ; Naville, ?IV, 1929,
34 %. Inv. n° KP- 155480, KN-5395 ; 20 χ 16 mm ; 15,82 g ; 570 ; Butyagin,
p. 34, n° 8.
Type 21.
Droit : Tête déjeune homme à g. sur un disque, la chevelure ramassée, une
tresse (?) ramassée sur le front en chignon ; au-dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 90-91, n° 77, pi. III, 29-30 ; BMC, 15, pi. IV, 4 ; Fritze,
1914, s.8, n° 105, pi. III, 24 ; Baldwin Brett, 1955, p. 193, n° 1476 - 1/6 statère.
35 97. Inv. n° KP- 155490, KN-5405 ; 21 χ 17 mm ; 16,09 g ; 550 ; Butyagin,
p. 39, n° 18.
36. Inv. n° KP- 155491, KN-5406 ; 20 χ 18 mm ; 16,09 g ; 570 ; Butyagin,
p. 40, n° 19.
37. Inv. n° KP-155492, KN-5407 ; 20 χ 19 mm ; 15,92 g ; 570 ; Butyagin,
p. 40, n° 20.
38. Inv. n° KP-155493, KN-5408 ; 21 χ 17 mm ; 15,86 g ; 570 ; Butyagin,
p. 41,n°21.
Type 22.
Droit : Jeune homme nu sur un dauphin à g. ; dans sa main droite levée, un
thon vers le bas ; main g. déployée vers l'arrière ; cheveux courts ; au-dessous,
thon à g.
Rev. : Similaire.
96 Le trésor d'Orlovka comprend un exemplaire de ce type (Bulatovich, A hoard of Cyzicenes from Orlovka, op. cit. n. 2, p. 77, n° 21).
97 La tête est celle d'un éphèbe, disposée contre un disque - le relief archaïque est au Musée
National d'Athènes, n° 38 (Baldwin Brett, Catalogue of Greek Coins, op. cit. n. 26, p. 193 ;
G. M. A. Richter, Archaic Attic Gravestones, Cambridge, 1944, fig. 57). S. Hurter et H.-J. Liewald ont publié un type similaire, mais représentant une tête féminine, et l'ont daté de 450-400
av. J.-C. (Hurter, Liewald, Neue Munztypen der Kyzikener Elektronprâgung, op. cit. n. 15,
s. 29, n° 20). Le dernier type imite le disque avec le relief de la tête d'Athéna trouvé à Mélos (460
av. J.-C.) et conservé à Athènes, Musée national, n° 3990. L'hecté et l'hémihecté d'un type simi
laire sont conservés à l'Hermitage, inv. n° 1206 (2,62 g) and 1511 (1,36 g) (Frolova, Cyzicenes
in the collection of the State Historical Museum, op. cit. n. 7, p. 56, n° 28, pi. III, 13 ; p. 58, n° 55,
pi. V, 7).
RN 2007, p. 15-44

Le trésor de Myrmekion de statères cyzicènes

33

Greenwell, 1887, p. 49-50, pi. I, 9 ; BMC, 15, pi. VII, 4 ; Babelon, 1907, pi.
CLXXV,

1486. 12 ; Fritze, 1914, s.9, n° 1 10, pi. III, 29 ; Baldwin Brett, 1955, p. 194,
p.
p.
p.
p.

3998. Inv. n° KP-155513, KN-5428
51,n°41.
40. Inv. n° KP- 1555 14, KN-5429 ;
51,n°42.
41. Inv. n° KP-155515, KN-5430 ;
52, n°43.
42. Inv. n° KP- 1555 16, KN-5431 ;
52, n° 44.

; 24 χ 15 mm ; 15,97 g ; 583 ; Butyagin,
20 χ 18 mm ; 15,90 g ; 550 ; Butyagin,
19 χ 16 mm ; 16,00 g ; 550 ; Butyagin,
18 χ 17 mm ; 16,04 g ; 570 ; Butyagin,

Type 23.
Droit : Jeune homme nu agenouillé à dr. sur le genou dr. ; dans la main g.
tendue, il tient un thon horizontalement, légèrement incliné vers le bas ; dans
la main g. abaissée en arrière, un couteau vers le bas ; ses cheveux sont retenus
par une taenia ; ligne de sol.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 95, n° 88, pi. IV, 10 ; BMC, 15, n° 30, pi. IV, 13 ; Babel
on, 1907, n° 2643, pi. CLXXIV, 18 ; Fritze, 1914, s.9, n° 113, pi. III, 33 ;
Naville, I, 1921, n° 2183 ; Baldwin Brett, 1955, p. 194, n° 1479.
43". Inv. n° KP- 155497, KN-5412 ; 21 χ 18 mm ; 16,09 g ; 570 ; Butyagin,
p. 43, n° 25.
44. Inv. n° KP- 155498, KN-5413 ; 19 χ 17 mm ; 15,97 g ; 550 ; Butyagin,
p. 43, n° 26.
Type 24.
Droit : Jeune homme nu agenouillé à g. sur le genou g. ; dans sa main d.
avancée, un casque corinthine avec crête à g. ; dans la main g. derrière le dos,
épée dans son fourreau ; cheveux similaires ; au-dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 96, n° 90, pi. IV 13 ; BMC, 15, n° 33, pi. IV, 15 ; Babel
on,1907, n° 288, pi. VII, 6 ; Fritze, 1914, s.9, n° 114, pi. III, 34 ; Baldwin
Brett, 1955, p. 194, n° 1483.
45 I0°. Inv. n° KP- 155482, KN-5397 ; 19 χ 19 mm ; 15,90 g ; 550 ; Butyag
in,
p. 35, n° 10.
98 L'Hermitage a acheté le statère de ce type de la collection de S. Stroganov, inv. n° 1209
(Zograf, Cyzicènes of SG. Stroganov's collection, op. cit. n. 22, p. 59 ; Frolova, Cyzicènes in
the collection of the State Historical Museum, op. cit. η. 7, p. 56, η" 31, pi. Ill, 16).
99 Ce type fut aussi découvert dans le trésor d'Orlovka (Bulatovich, A hoard of Cyzicènes
from Orlovka, op. cit. n. 2, p. 75, n° 5).
100 Suivant B. Head, W. Greenwell croyait que ce type était relié au mythe des Argonautes,
qui visitèrent Cyzique lors de leur expédition (Greknwf.ll, op. cit. n. 17, p. 96). Le trésor d'Or
lovka comprenait un statère de ce type (Bulatovich, A hoard of Cyzicènes from Orlovka, op.
cit. n. 2, p. 75, n" 3).
RN 2007. p. 15-44

34

Mikhail G. Abramzon et Nina A. Frolova

46. Inv. n° KP-155483, KN-5398 ; 20 χ 17 mm ; 15,99 g ; 550 ; Butyagin,
p. 36, n° 11.
Type 25.
Droit : Jeune homme nu agenouillé à g. sur le genou g. ; il porte le casque
corinthien avec crête ; dans la main dr. tendue, il porte une lance (?) ou une
trompette (?) 101 ; dans la main g., il tient par la lame une épée pointée vers le
haut, la garde faisant saillie au-delà de la main.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 99, n° 96, pi. IV, 22 ; Fritze, 1914, s.9, n° 1 15, pi. IV, 1.
47. Inv. n° KP-155499, KN-5414 ; 20 χ 19 mm ; 15,90 g ; 583 ; Butyagin,
p. 44, n° 27.
Type 26.
Droit : Niké ailée courant à g., la tête retournée, portant une couronne et un
chiton sans manche, qui tombe jusqu'aux pieds ; cheveux pointillés ; dans sa
main dr., un thon tenu par la queue et, dans la g., le bout du cordon qui passe
autour de sa taille.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 80-81, n° 58, pi. III, 8 ; BMC, 15, pi. IV, 9 ; Fritze, 1914,
s.196, n° 121, pi. IV, 7.
48 m. Inv. n° KP-155524, KN-5439 ; 21 χ 16 mm ; 15,80 g ; 583. Butyagin,
p. 56, n° 52.
Type 27.
Droit : Taureau androcéphale barbu, avec cornes, tête vue de face, debout à
g. ; au-dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 73, n° 50, pi. II, 29 ; Babelon, 1907, pi. CLXXV, 42 ;
Fritze, 1914, s.10, n° 125, pi. IV, 10 ;
49103. Inv. n° KP-155500, KN-5415 ; 20 χ 17 mm ; 15,97 g ; 550. Butyagin,
p. 44, n° 28.
101 Greenwell croit que le guerrier tient une lance, von Fritze considère qu'il s'agit d'une
trompette.
102 Greenwell supposait que ce type n'avait pas été frappé après 500 av. J.-C. (Greenwell,
op. cit. n. 17, p. 81). Le même statère fut trouvé dans le petit trésor d'Olbia (Karyshkovkij, Coinage and Monetary Circulation in Olbia, op. cit. n. 6, p. 303, n° 16).
103 Les statères de ce type ont été trouvés dans les trésors de Prinkipo et d'Olbia (Regling,
op. cit. n. 4, pi. I, 3 ; Karyshkovskii, Coinage and Monetary Circulation in Olbia, op. cit. n. 6,
p. 303, n° 17). L'Hermitage a acheté une monnaie de ce type provenant de la collection Stroganov, inv. n° 1213 (Zograf, Cyzicenes o/SG. Stroganov's collection, op. cit. n. 22, p. 59 ; Frolov
a,
Cyzicenes in the collection of the State Historical Museum, op. cit. n. 7, p. 56, n° 35, pi. IV,
2). Butyagin associe le taureau androcéphale avec Acheloos (voir aussi n° 92). Cependant,
Greenwell considère qu'il s'agit de la représentation symbolique d'un dieu-fleuve et, peut-être,
du fleuve Aesepos situé sur le territoire cyzicène (Greenwell, op. cit. n. 17, p. 73).
RN 2007, p. 15-44

Le trésor de Myrmekion de statères cyzicènes

35

50. Inv. n° KP- 155501, KN-5416 ; 18 χ 17 mm ; 15,91 g ; 550 ; Butyagin,
p. 43, n° 29.
Type 28.
Droit : Triton nu et barbu à g., le bas du corps se terminant en queue de pois
son, allongé à g. en position frontale et appuyé sur sa main dr. ; sa main gauche
est levée et tient un anneau ; au-dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 50, n° 11, pi. I, 1 1 - statère104 ; pi. I, 12 - 1/6 statère ;
Fritze, 1914, s. 10, n° 126, pi. IV, 12 - 1/6 statère.
51. Inv. n° KP-155528, KN-5443 ; 20 χ 18 mm ; 15,92 g ; 583 ; Butyagin,
p. 58, n° 56.
Type 29.
Droit : Sphinx debout à g., la patte dr. levée ; cheveux longs et double spi
rale au sommet de la tête ; aile arrondie en deux sections ; au-dessous, thon.
Rev. Similar.
Greenwell, 1887, p. 101, n° 99, pi. IV, 27 ; BMC, 15, pi. IV, 18 ; Babelon,
1907, pi. CLXXVI, 1 ; Fritze, 1914, s.10, n° 127, pi. IV, 13 ; Baldwin Brett,
1955, p. 192, n° 1456.
52105. Inv. n° KP-155544, KN-5459 ; 20 χ 17 mm ; 15,90 g ; 550 ; Butyag
in,
p. 66, n° 72.
53. Inv. n° KP- 155545, KN-5460 ; 20 χ 18 mm ; 15,73 g ; 550 ; Butyagin,
p. 67, n° 73.
Groupe III. 460-400 av. J.-C.
Type 30.
Droit : Guerrier imberbe, nu, portant le casque corinthien et les cheveux
courts, agenouillé à dr. sur le genou dr., tenant une flèche dans la main dr. ten
due et abaissée, un arc suspendu à son poignet g. (hors flan) ; derrière, thon
vers le bas.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 98, n° 93, pi. IV, 16-17 ; BMC, 15, pi. VII, 7 ; Fritze,
1914, s.9, n° 117, pi. IV, 3 ; Baldwin Brett, 1955, p. 195, n° 1490.
54 m. Inv. n° KP-155548, KN-5463 ; 25 χ 18 mm ; 15,96 g ; 550 ; Butyag
in,
p. 68, n° 76.
104 Seul le statère publié par Greenwell était connu jusqu'à maintenant. Ainsi, le statère de
notre trésor constitue le second exemplaire connu.
105 Ce type ressemble à celui du statère n° 9 de notre trésor. A. Baldwin Brett avait aussi
noté cette ressemblance (Baldwin Brett, Catalogue of Greek Coins, op. cit. n. 26, p. 192).
106 Greenwell croyait qu'il s'agissait de la représentation de Jason ou de l'un de ses com
pagnons.
(Greenwell, op. cit. n. 17, p. 98-99). Von Fritze a attribué ce type au groupe II. BaldRN 2007. p. 15-44

36

Mikhail G. Abramzon et Nina A. Frolova

Type 31.
Droit : Hoplite jambes fléchies à d., se tenant prêt à bondir sur ligne de sol,
nu, imberbe, les cheveux courts, portant le casque corinthien et tenant un bouc
lier rond dans la main g., le bras dr. déployé avec la main ouverte ; à dr., thon
vers le bas
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 96, n° 91, pi. IV, 14 ; BMC, 15, n° 78, pi. VII, 6 ; Babelon, 1907, n° 2628, pi. CLXXIV, 1 ; Fritze, 1914, s.9, n° 1 19, pi. IV, 5 ; Naville,
I, 1921,

1497. n° 2179 ; Jameson, n° 1404, pi. LXXII ; Baldwin Brett, 1955, p. 196,
55 1()7. Inv. n° KP-155489, KN-5404 ; 21 χ 17 mm ; 16,08 g ; 550 ; Butyagin, p. 39, n° 17.
Type 32.
Droit : Triton nageant à g., le bas du corps se terminant en queue de pois
sonavec, dans la main dr., un thon vers le bas, et le bras g. en avant main ouvert
e
; au-dessous, thon à g.
Rev. Similar.
Kakhidze, 1974, p.88, pi. 1, 1 ; Hurter, Liewald, 2002, s.24, n° 26.
561OX. Inv. n° KP-155512, KN-5427 ; 19 χ 19 mm ; 15.93 g ; 550 ; Butyagin, p.50, n° 40.
Type 33.
Droit : Tête de Zeus Ammon barbu à dr., avec corne et oreille de bélier, et
des mèches de cheveux dans le cou ; au-dessous, thon à dr.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 47, n° 3, pi. I, 3 ; BMC, 15, n° 55, pi. VI, 1 ; Babelon,
1907, n° 2625, pi. CLXXIII, 33 ; Jameson, 1913, n° 1419 ; Fritze, 1914, s.ll,
win Brett détermina une date plus précise (Baldwin Brett, Catalogue of Greek Coins, op. cit.
n. 26, p. 195). Le trésor de Prinkipo incluait un exemplaire de ce type (Regling, op. cit. n. 4, pi.
I, 21). Un autre exemplaire est conservé dans la collection du State Historical Museum, Moscou,
inv. n° 37, 16,05 g (Frolova, Cyzicenes in the collection of the State Historical Museum, op. cit.
n. 7, p. 53, n° 9, pi. I, 9-9a).
107 Peut-être la copie de la statue de Kritios érigée sur l'Acropole d'Athènes, représentant
Epicharinos, hoplite athénien victorieux à la course aux jeux olympiques. (Baldwin Brett,
Catalogue of Greek Coins, op. cit. n. 26, p. 196). Cette statue est mentionnée par Pausanias (I,
23, 9). Un exemplaire de ce type fut également trouvé dans le trésor d'Orlovka (Bulatovich, A
hoard of Cyzicenes from Orlovka, op. cit. n. 2, p. 75, n° 6).
108 Ce type fut d'abord publié par A. Kakhidze en 1974 (A. Kakhidze, Imported Coins from
a Grave in Pichvnari, VDI, 3, 1974, p. 88, pi. 1,1). Hurter et Liewald ont daté ce type de 510490 av. J.-C. (Hurter, Liewald, Neue Miinztypen der Kyzikener Elektronprâgung, op. cit. N. 15,
s.24, n° 26). Nous proposons une date plus tardive - la première moitié du Ve siècle av. J.-C,
parce que le type ressemble beaucoup à celui du Skylla nageant daté de 460-400 av. J.-C. (Frit
ze,
op. cit. n. 24, s. 13, n° 175, pi. V, 23 ; Baldwin Brett, Catalogue of Greek Coins, op. cit. n.
26, p. 195, n° 1495).
RN2007,p. 15-44

Le trésor de Myrmekion de statères cyzicènes

37

130, pi. 14, 16 ; Naville, X, 1925, n° 645 ; Weber Coll., n° 498 ; Baldwin
Brett, 1955, p. 199, n° 1520.
57 109. Inv. n° KP- 155541, KN-5456 ; 21 χ 18 mm ; 16,03 g ; 550 ; Butyagin, p. 65, n° 69.
58. Inv. n° KP- 155542, KN-5457 ; 20 χ 18 mm ; 16,05 g ; 550 ; Butyagin,
p. 65, n° 70.
59. Inv. n° KP- 155543, KN-5458 ; 18 χ 18 mm ; 16,04 g ; 550 ; Butyagin,
p. 66, n°71.
Type 34.
Droit : Tête d'Apollon de trois-quarts à dr. dans une couronne de laurier ;
au-dessous, thon à dr.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 54-55, n° 17, pi. I, 18; BMC, 15, pi. VI, 2 ; Fritze, 1914,
s.l 1, n° 132, pi. IV, 18 ; Baldwin Brett, 1955, p. 195, n° 1492 ; Hurter-Liewald,
2004, pi. 2, 132- 1/6 statère.
60. Inv. n° KP-155565, KN-5480 ; 22 χ 18 mm ; 15,99 g ; 550 ; Butyagin,
p. 77, n°93.
61. Inv. n° KP-155566, KN-5481 ; 21 χ 20 mm ; 16,03 g ; 550 ; Butyagin,
p. 77, n° 94.
62. Inv. n° KP-155567, KN-5482 ; 19 χ 18 mm ; 15,94 g ; 550 ; Butyagin,
p. 78, n° 95.
Type 35.
Droit : Tête de nymphe portant un ampyx et un sakkos décoré de motifs en
zigzag ; cheveux ondulés, boucle sur la tempe ; boucle d'oreille ronde ; au-des
sous,thon à dr.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 94, n° 85, pi. IV, 7 ; Babelon, 1907, n° 2599,
pi. 720

CLXXIII,
; Baldwin
10 Brett,
; Fritze,
1955,
1914,
p. 197,
s.l 1,n°n°1508.
136, pi. IV, 23 ; Naville, IV, 1922,

109 Ce type imite une monnaie de Barkè (Price, Waggoner, op. cit. n. 48, n° 837-842) ou
une pièce de Lampsaque (Baldwin, The gold staters of Lampsakos, op. cit. n. 46 ; Zograf, Cyzicenes ofSG. Stroganov's collection, op. cit. n. 22, p. 63). Il semble que la relation avec Barke soit
la plus plausible, parce que son type du Zeus Ammon est plus ancien que celui de Lampsaque.
De plus, Lampsaque elle-même a imité les types cyzicènes et les a utilisés pour ses monnayages
d'électrum et d'or (A. Baldwin, The electrum coinage of Lampsakos, ANSMN, 1, 1914 ; Baldw
in,The gold staters of Lampsakos, op. cit. n. 46). D'autres exemplaires du même type ont été
trouvé dans les trésors de Prinkipo et d'Orlovka (Regling, op. cit. n. 4, pi. I, 3 ; Bulatovich, A
hoard of Cyzicènes from Orlovka, op. cit. n. 2, p. 75, n° 7). Un autre exemplaire est conservé à
l'Hermitage, inv. n° 1214 (Frolova, Cyzicènes in the collection of the State Historical Museum,
op. cit. n. 7, p. 56, n° 36, pi. IV, 3).
RN 2007, p. 15-44

Mikhail G. Abramzon et Nina A. Frolova

38

p.
p.
p.
p.
p.

63 "°. Inv. n° KP-155502, KN-541
45, n° 30.
64. Inv. n° KP-155503, KN-5418
46, n°31.
65. Inv. n° KP-155504, KN-5419
46, n° 32.
66. Inv. n° KP- 155505, KN-5420
47, n° 33.
67. Inv. n° KP- 155506, KN-5421
47, n° 34.

; 21 χ 16 mm ; 15,99 g ; 550 ; Butyagin,
; 23 χ 16 mm ; 16,02 g ; 550 ; Butyagin,
; 21 χ 19 mm ; 15,99 g ; 550 ; Butyagin,
; 20 χ 18 mm ; 15,98 g ; 550 ; Butyagin,
; 20 χ 19 mm ; 15,99 g ; 550 ; Butyagin,

Type 36.
Droit : Tête féminine à g. ; au-dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 94, n° 84, pi. IV, 6 ; Fritze, 1914, s. 1 1, n° 137, pi. IV, 23.
68. Inv. n° KP-155558, KN-5473 ; 21 χ 16 mm ; 16,07 g ; 550 ; Butyagin,
p. 73, n° 86.
Type 37.
Droit : Tête de Dionysos barbu à dr. dans un filet bordé de feuilles de lier
reen haut et, en bas, grosses mèches de cheveux tombent sur le cou ; au-des
sous,thon à dr.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 66-67, n° 36, pi. II, 13 ; BMC, 15, pi. VI, 4 ; Fritze,
1914, s.ll, n° 138, pi. IV, 24 ; Baldwin Brett, 1955, p. 199, n° 1529.
69'". Inv. n° KP-155525, KN-5440 ; 20 χ 18 mm ; 15,94 g ; 570 ; Butyag
in,
p. 57, n° 53.
70. Inv. n° KP-155526, KN-5441 ; 20 χ 18 mm ; 16,07 g ; 550 ; Butyagin,
p. 57, n° 54.
Type 38.
Droit : Poséidon, nu, barbu, la chlamyde sur les épaules et portant une coif
fure (?) à mailles (?), agenouillé à dr. sur le genou dr. ; dans sa main dr. tendue,
un dauphin à dr. tenu sous la panse ; derrière, un trident ; au-dessous, thon à dr.
Rev. : Similaire.
n° 2684,
Greenwell,
pi. CLXXV,
1887, p.8 48,
; Fritze,
pi. I, 61914,
; ???,s.l1892,
1, n° n°
146,
62,pi.
pi.IV,
VI,33
8 ; Babelon,
Baldwin Brett,
1907,
1955, p. 198, n° 1516- 1/6 statère.

110 Les cyzicènes de ce type furent trouvés dans les trésors de Prinkipo et d'Orlovka
(Regling, op. cit. n. 4, pi. I, 8 ; Bulatovich, A hoard of Cyzicenes from Orlovka, op. cit. n. 2,
p. 75, n°9).
111 On a trouvé ce type dans le trésor de Prinkipo (Regling, op. cit. n. 4, pi. 1, 9).
RN 2007, p. 15-44

Le trésor de Myrmekion de statères cyzicènes

39

71 "2. Inv. n° KP- 155571, KN-5486 ; 19 χ 16 mm ; 16,02 g ; 570 ; Butyagin, p. 80, n° 99.
Type 39.
Droit : Hélios, nu, les cheveux courts, portant une couronne radiée, age
nouillé
à dr. sur le genou dr. entre deux protomés de chevaux caracolant à dr.
et à g., qu'il tient par les brides ; au-dessous, thon à dr.
Rev. : Similaire.
n° 148,
Greenwell,
pi. IV, 35
p. 59,
; Baldwin
n° 23, pi.
Brett,
I, 241955,
; BMC,
p. 198
15, pi.
n° VIII,
1515. 1 1 ; Fritze, 1914, s.l 1,
72 "3. Inv. n° KP-155556, KN-5471 ; 20 χ 19 mm ; 16,07 g ; 550 ; Butyagin, p. 72, n° 84.
Type 40.
Droit : Athéna de trois-quarts, le corps faisant face, la tête à g. portant le
casque athénien, un chiton sans manche et un châle, la main g. sur la hanche ;
dans sa main dr. levée, un aplustre ; au-dessous, thon à dr.
Rev. : Similaire.
Babelon, 1907, pi. CLXXV, 4 ; Fritze, 1914, s.l 2, n° 152, pi. IV, 39 ; Bald
winBrett, 1955, p. 197, n° 1504.
73 114. Inv. n° KP-155473, KN-5388 ; 21 χ 18 mm ; 16,03 g ; 583 ; Butyagin, p. 31, n° 1.
Type 41.
Droit : Gaia à dr., portant un chiton sans manche et un châle, émergeant du
sol ; la déesse, bras tendus, porte Erichtonios enfant qui tend les mains. La
déesse, le haut du corps nu, porte des pendentifs sur la poitrine ; au-dessous,
thon à dr.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 63, n° 31, pi. II, 8 ; BMC, 15, pi. VI, 1 1 ; Babelon, 1907,
pi. 1500.

CLXXV, 6 ; Fritze, 1914, s.12, n° 157, pi. V, 5 ; Baldwin Brett, 1955, p. 196,
74 "5. Inv. n° KP-155549, KN-5464 ; 21 χ 17 mm ; 16.05 g ; 550 ; Butyagin, p. 69, n° 77.
1 12 Un exemplaire de ce type fut également trouvé dans le trésor d'Orlovka (Bulatovich, A
hoard of Cyzicenes from Orlovka, op. cit. n. 2, p. 75, n° 4).
1 13 Le trésor de Prinkipo contenait aussi ce type (Regling, op. cit. n. 4, pi. I, 18).
1 14 Le type commémore une victoire navale athénienne impliquant Cyzique ; peut-être la
bataille de Cyzique de 41 0 av. J.-C, après laquelle la cité fut l'alliée d'Athènes. (Baldwin Brett,
Catalogue of Greek Coins, op. cit. n. 26, p. 197). Un statère de ce type fut aussi découvert dans
le trésor de Prinkipo (Regling, op. cit. n. 4, pi. I, 24).
1 15 Ce type fut frappé en relation avec l'Attique : Erichtonios qui est l'un des premiers rois
de l'Attique, né de Gaia et d'Héphaïstos. Ayant été caché dans une corbeille, il fut remis aux
filles de Cécrops qui furent aussi célébrées par un type spécial de cyzicène (voir n° 77). Un
exemplaire de ce type fut également trouvé dans la banlieue de Phanagoria en 1969 (K. GolenRN 2007, p. 15-44

40

Mikhail G. Abramzon et Nina A. Frolova

75. Inv. n° KP- 155550, KN-5465 ; 20 χ 16 mm ; 16.05 g ; 550 ; Butyagin,
p. 69, n° 78.
76. Inv. n° KP-155551, KN-5466 ; 19 χ 17 mm ; 16.00 g ; 583 ; Butyagin,
p. 70, n° 79.
Type 42.
Droit : Cécrops à g., barbu, le buste nu, son corps humain terminé par une
queue de serpent enroulée ; il tient son bras dr. levé appuyé sur une branche
d'olivier, le bras g. plié près du bas du dos ; au-dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 64-66, n° 32, pi. II, 9 ; BMC, 15, pi. VI, 12 ; Babelon,
1907, pi. CLXXV, 34 ; Fritze, 1914, s.12, n° 158, pi. V, 6 ; Baldwin Brett, 1955,
p. 196, n° 1499.
77llft. Inv. n° KP-155527, KN-5442 ; 21 χ 18 mm ; 16,06 g ; 570 ; Butyag
in,
p. 58, n° 55.
Type 43.
Droit : Triptolème, imberbe, une chlamyde sur les épaules et le bas du corps,
dans un char conduit par deux serpents ailés à dr. ; le bras dr. appuyé sur l'ai
lepointée du serpent et le bras g. enveloppé dans la chlamyde et tenant deux
épis de blé ; au-dessous, thon à dr.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 53-54, n° 16, pi. I, 17 ; BMC, 15, pi. VI, 9 ; Babelon,
1907, pi. CLXXV, 1 ; Fritze, 1914, s.12-13, n° 163, pi. V, 1 1 ; Baldwin Brett,
1955, p. 196, n° 1498.
78. Inv. n° KP-155494, KN-5409 ; 22 χ 17 mm ; 15,78 g ; 550 ; Butyagin,
p. 41,n°22.
79. Inv. n° KP-155495, KN-5410 ; 22 χ 17 mm ; 16,01 g ; 570 ; Butyagin,
p. 42, n° 23.
80. Inv. n° KP-155496, KN-541 1 ; 20 χ 19 mm ; 16,04 g ; 570 ; Butyagin,
p. 42, n° 24.
Type 44.
Droit : Héraklès nu et imberbe, agenouillé à dr. sur le genou dr. et portant
un pilos ; son bras dr. en arrière tient une massue vers le bas avec la léonté dans
la main dr. ; au-dessous, thon à dr.

ko, The stater of Cyzicus found in Taman peninsula, History and culture of antique world, Mosc
ou, 1977, p. 37-40 ; Frolova, Cyzicenes in the collection of the State Historical Museum, op.
cit. η. 7, p. 45).
1 16 Le type est aussi en relation avec l'Attique : dans le mythe, Cécrops devient l'un des pre
miers
rois d'Attique. La collection de l'Hermitage conserve un exemplaire du même type, inv.
n° 1222 (Frolova, Cyzicenes in the collection of the State Historical Museum, op. cit. η. 7, p.
57, n° 44, pi. IV, 11).
RN 2007, p. 15-44

Le trésor de Myrmekion de statères cyzicènes

p.
p.
p.
p.
p.
p.
p.

Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 86,
81. Inv. n° KP-155517,
53, n°45.
82. Inv. n° KP-155518,
53, n° 46.
83. Inv. n° KP-155519,
54, n° 47.
84. Inv. n° KP-155520,
54, n° 48.
85. Inv. n° KP-155521,
55,n°49.
86. Inv. n° KP-155522,
55, n° 50.
87. Inv. n° KP-155523,
56, n°51.

41

n° 68, pi. III, 19 ; Fritze, 1914, s.13, n° 167, pi. V, 15.
KN-5432 ; 25 χ 14 mm ; 15,93 g ; 550 ; Butyagin,
KN-5433 ; 22 χ 17 mm ; 15,87 g ; 550 ; Butyagin,
KN-5434 ; 22 χ 18 mm ; 15,98 g ; 550 ; Butyagin,
KN-5435 ; 20 χ 16 mm ; 16,00 g ; 570 ; Butyagin,
KN-5436 ; 19 χ 18 mm ; 15,98 g ; 550 ; Butyagin,
KN-5437 ; 20 χ 18 mm ; 15,97 g ; 550 ; Butyagin,
KN-5438 ; 20 χ 18 mm ; 16,07 g ; 550 ; Butyagin,

Type 45.
Droit : Jeune homme "7 nu, assis presque de face, le bras g. appuyé sur le
sol, le bras dr. tendu tenant un thon vers le bas.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 96, n° 89, pi. IV, 12 ; BMC, 15, n° 33, pi. VII, 5 ; Babelon, 1907, n° 2657, pi. CLXXIV, 29 ; Fritze, 1914, s.13, n° 169, pi. V, 17 ; Bald
winBrett, 1955, p. 198, n° 1511 ;
88 "8. Inv. n° KP-155477, KN-5392 ; 21 χ 18 mm ; 15,90 g ; 583 ; Butyag
in,
p. 33, n° 5.
Type 46.
Droit : Silène, nu, barbu, tête chauve et queue de cheval, assis à dr. ; il tient
une flûte (?) dans chaque main ; au-dessous, thon à dr.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 71, n° 44, pi. II, 23 ; BMC, 15, pi. VI, 14 ; Babelon,
1907, pi. CLXXV, 29 ; Fritze, 1914, s.13, n° 171, pi. V, 19.
89. Inv. n° KP- 1555 10, KN-5425 ; 21 χ 17 mm ; 16,06 g ; 583 ; Butyagin,
p. 49, n° 38.
Type 47.
Droit : Silène, nu, barbu, tête chauve, oreille et queue de cheval, agenouillé
à dr. sur genou dr. ; il tient dans sa main dr. tendue un canthare, dans lequel il
1 17 Peut-être une représentation d'Héraklès juvénile (Greenwell, op. cit. n. 17, p. 96, n° 89).
1 18 Dans le catalogue de Butyagin l'image du jeune homme est tournée par erreur dans le
sens opposé. Ce type apparaît aussi dans le trésor d'Orlovka (Bulatovich, A hoard of Cyzicènes
from Orlovka, op. cit. n. 2, p. 75, n° 8).
RN 2007, p. 15-44

Mikhail G. Abramzon et Nina A. Frolova

42

verse (du vin) d'une amphore en équilibre sur sa jambe g. ; au-dessous, thon à
dr.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 70, n° 42, pi. II, 20 ; BMC, 15, pi. VI, 13 ; Babelon,
1907, pi. CLXXV, 27 ; Fritze, 1914, s.13, n° 172, pi. V, 20 ; Baldwin Brett,
1955, p. 197, n° 1505-1506.
90 "9. Inv. n° KP-155511, KN-5426 ; 20 χ 19 mm ; 16,05 g ; 583 ; Butyagin, p. 48, n° 39.
Type 48.
Droit : Silène, agenouillé à g. sur le genou g., buvant dans (ou versant dans)
une amphore tenue par ses deux mains, une courroie de l'amphore pendant
librement ; au-dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 70, n° 43, pi. II, 21 ; Babelon, 1907, pi. CLXXV, 28 ;
Fritze, 1914, s.13, n° 173, pi. V, 21 ; Baldwin Brett, 1955, p. 197, n° 1507.
91. Inv. n° KP-155507, KN-5422 ; 19 χ 18 mm ; 16,05 g ; 570 ; Butyagin,
p. 48, n° 35.
Type 49.
Droit : Protomé de taureau androcéphale nageant à dr. ; barbu, corne et
oreille de taureau, pattes avant repliées sous le corps ; à g., thon vers le haut.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 73, n° 51, pi. II, 31 ; BMC, 15, pi. VII, 9 ; Babelon,
1907, pi. CLXXV, 40 ; Fritze, 1914, s.13, n° 174, pi. V, 22 ; Jameson, n° 2565,
pi. CXXXV ; Baldwin Brett, 1955, p. 195, n° 1491.
92 l2°. Inv. n° KP- 155559, KN-5474 ; 21 χ 18 mm ; 16,06 g ; 550 ; Butyag
in,
p. 74, n° 87.
93. Inv. n° KP-155560, KN-5475 ; 20 χ 18 mm ; 16,05 g ; 550 ; Butyagin,
p. 74, n° 88.
94. Inv. n° KP-155561, KN-5476 ; 19 χ 17 mm ; 16,00 g ; 550 ; Butyagin,
p. 75, n° 89.
Type 50.
Droit : Pégase galopant à dr., l'aile pointée ; au-dessous, thon à dr.
Rev. : Similaire.
1 19 Le trésor de Prinkipo contient un exemplaire de ce type (Regling, op. cit. n. 4, pi. II, 35).
120 Ce type est identique à celui qui est si fréquent sur les monnaies de Gela du Ve siècle av.
J.-C. (SNG DNM, 1981, pi. 6, 251-278 ; Fôrscher, op. cit. n. 53, s. 152-1 53, n° 438-446). Butya
gincroit qu'il s'agit de la représentation d'Acheloos, le dieu-fleuve de la rivière Acheloos en
Étolie (Butyagin, The Myrmekion hoard, op. cit. n. 3, p. 75, n° 87-89). Cependant, aucun cata
logue de monnaies de Gela ne montre une telle association entre un taureau androcéphale et
Acheloos. Seuls Hurter et Liewald associent le type cyzicène avec Acheloos (Hurter, Liewald,
Neue Nominale in der Elektronprâgung von Kyzikos, op. cit. n. 5, s. 35, n° 1).
RN 2007, p. 15-44

Le trésor de Myrmekion de statères cyzicènes

43

Greenwell, 1887, p. 1 1 1, n° 127, pi. V, 21 ; BMC, 15, pi. VIII, 1 ; Babelon,
1907, pi. CLXXVI, 20 ; Fritze, 1914, s.13 ; n° 176, pi. V, 24 ; Baldwin Brett,
1955, p. 200, n° 1537.
95 m. Inv. n° KP-155557, KN-5472 ; 20 χ 18 mm ; 16,03 g ; 583 ; Butyagin, p. 73, n° 85.
Type 51.
Droit : Taureau marchant à dr., la tête abaissée et retournée, faisant presque
face, prêt à charger ; au-dessous, thon à dr.
Rev. : Similaire.
Greenwell, 1887, p. 109, n° 122, pi. V, 16 ; BMC, 15, pi. VII, 14 ; Babelon,
1907, pi. CLXXVII, 4 ; Fritze, 1914, s. 14, n° 178, pi. V, 26 ; Baldwin Brett,
1955, p. 198, n° 1513.
96 m. Inv. n° KP-155539, KN-5454 ; 24 χ 16 mm ; 16,00 g ; 550 ; Butyagin, p. 64, n° 67.
97. Inv. n° KP-155540, KN-5455 ; 21 χ 17 mm ; 16,06 g ; 550 ; Butyagin,
p. 64, n° 68.
Type 52. 420-400 av. J.-C. m
Droit : Sphinx assis à g., l'aile pointée ; au-dessous, thon à g.
Rev. : Similaire.
Hurter-Liewald, 2002, s.24, n° 27.
98 124. Inv. n° KP-155475, KN-5390 ; 21 χ 18 mm ; 15,83 g ; 550 ; Butyag
in,
p. 32, n° 3.
Groupe IV. 400-330 av. J.-C.
Type 53. 400-380 av. J.-C.125
Droit : Guerrier portant un casque attique accroupi presque vu de face, age
nouillé
sur son genou dr. et s'appuyant à dr. sur le sol ; dans sa main g. tendue,
un arc et un chiton sans manche ; au-dessous, thon à dr.
Rev. : Similaire.
Hurter-Liewald, 2004, s.35, n° 2, pi. 3, 2 ;

121 Le trésor de Prinkipo contient aussi ce type (Rf.gling, op. cit. n. 4, pi. Il, 36).
122 Nous croyons que ce type est une imitation d'une monnaie de Thurium, fondée par les
Athéniens en 443 av. J.-C. sur le territoire de l'ancienne Sybaris
123 Ce type est daté par Hurter et Liewald (Hurter, Liewald, Neue Munztypen, op. cit. n.
15, s.24, n° 27).
124 Le sphinx assis est un type commun dans le monnayage ancien de Chios (A. Baldwin,
The electrum and silver coins of Chios, New York, 1915, pi. I., 19-23 ; II, 8-12, 22-24) et aussi
dans le monnayage de Likia de 490-475 av. J.-C. (SNG Deutsch, 1987, n° 4085 ; Price, Waggon
er,
op. cit. n. 48, n" 761 ).
125 Ce type est daté par Hurter et Liewald.
RN 2007, p. 15-44

Mikhail G. Abramzon et Nina A. Frolova

44

99 l26. Inv. n° KP-155535, KN-5450 ; 21 χ 19 mm ; 16,13 g ; 570 ; Butyagin, p. 62, n° 63.
Abréviations
Babelon E., 1907: E. Babelon, Traité des monnaies grecques et romaines,
Paris, 1907.
Baldwin Brett, 1955: A. Baldwin Brett, Catalogue of Greek Coins.
Museum of Fine Arts, Boston, 1955.
BMC, 15: W. Wroth, British Museum Catalogue. Catalogue of the Greek
Coins. Mysia, Londres, 1892.
Butyagin: A.M. Butyagin, The Myrmekion hoard, Catalogue of exhibition,
Saint-Pétersbourg, 2004.
Fritze, 1914: H. von Fritze, Die Elekronprâgung von Kyzikos, Nomisma,
Heft VII, 1912.
Greenwell, 1887: W. Greenwell, The electrum staters of Cyzicus, NC,
VIII, 1887, p.1-125.
Hurter-Liewald, 2002: S. Hurter, H.-J. Liewald, Neue Miinztypen der
kyzicener Elektronprâgung, SNR, 81, 2002, s.21-39.
Hurter-Liewald, 2004: S. Hurter, H.-J. Liewald, Neue Nominale in der
Elektronprâgung von Kyzikos, SNR, 83, 2004, s.27-37.
Jameson: Collection R. Jameson, Monnaies grecques, I-IV, Paris, 19131932.
Naville, I, 1921: L. Naville et C°, Monnaies grecques. Catalogue n° 1,
Genève, 1921.
Naville, IV, 1922: L. Naville et C°, Monnaies gresques. Catalogue n° IV,
Genève, 1922.
Naville, X, 1925: L. Naville et C°, Monnaies gresques. Catalogue n° X,
Genève, 1925.
Naville, XIV, 1929: L. Naville et C°, Monnaies gresques. Catalogue n°
XIV, Genève, 1929.
NE: Numizmatika i Epigrafika, Moscou (Numismatique et épigraphie).
NiSf: Numizmatika i Sfragistika, Kiev (Numismatique et sphragistique).
RA: Rossiiskaya Arheologia, Moscou (Archéologie russe).
RNS: Royal Numismatic Society (Special Publication), Londres.
SA: Sovetskaya Arheologia, Moscou (Archéologie soviétique).
SNG DNM, 1981: Sylloge Nummorum Graecorum. The Royal Collection of
Coins and Medals. Danish National Museum, 1, West Milford, 1981.
SNR: Schweizerische Numismatische Rundschau.
VDI: Vestnik Drevnei Istorii, Moscou (Journal d'Histoire antique)
Weber Coll.: The Weber Collection, III, 1, Londres, 1926.
126 Aucune analogie connue.
RN 2007, p. 15-44

Revue Numismatique

2007

16

Abramzon et Frolova, Le trésor de Myrmekion de statères eyzicènes

PLI

PI. II

Revue Numismatique

Abramzon et Frolova, Le trésor de Myrmekion de statères cyzicenes

2007

2007

Revue Numismatique

Abramzon et Frolova, Le trésor de Myrmekion de statères cyzicènes

PL III

PL IV

Revue Numismatique

Abramzon et Frolova, Le trésor de Myrmekion de statères cyzicènes

2007

2007

Revue Numismatique

Abramzon et Frolova, Le trésor de Myrmekion de statères cyzicènes

PI. V

PI. VI

Revue Numismatique

Abramzon et Frolova, Le trésor de Myrmekion de stateres cyzicènes

2007