Med Wajih Barhoumi & Mohamed Grira

RST- B (Gr1)

SYSTÈMES
SATELLITAIRES

TP 1

Familiarisation avec le système satellitaire «Intel SAT »
11/11/2014

associant 11 pays. Caractéristiques d’une liaison SAT : Il n’existe pas. création de New Skies Satellites N.Med Wajih Barhoumi & Mohamed Grira RST. le consortium change de nom et regroupe 80 pays signataires. Le 18 juillet 2001.B (Gr1) Objectif : Avoir les connaissances nécessaires sur le réseau satellitaire « Intel SAT » Etapes de réalisation : 1. Périma et Apollo Management. 37 ans après sa création. Le 30 novembre 1998. Apax Partner. des positions orbitales et du capital. la société est vendue aux fonds d'investissement Madison Dearborn Partner. à priori. Il a pour but de fournir des services de télécommunications internationales sur une base non discriminative. Cependant. Le 3 juillet 2006. Intelsat devient une société privée. Historique de l’Intelsat : Le consortium intergouvernemental International Télécommunications Satellite Consortium (INTELSAT) a été créé le 20 août 1964. Le 6 avril 1965. En 1973. servant à l’observation. à la communication ou à toute autre fonction utile : la « plate forme ». En août 2004. le premier satellite Early Bird est placé sur orbite géosynchrone au-dessus de l'océan Atlantique par une fusée Delta D. composée en 5 sous parties :      Correction d’orbite et d’attitude Alimentation en énergie Contrôle thermique Gestion de l’informatique (à bord et avec le sol) Intégrité mécanique de la structure . auquel Intelsat apporte 5 satellites en orbite.V. Intelsat finalise le rachat de son concurrent PanAmSat 2. de configuration type pour les satellites. un satellite en construction. il peut être décomposé en deux sous parties : la « charge utile ».

Altitude. Puissance de bruit-thermique.000 à 15. La marge. 2. Vitesse angulaire. . On distingue ainsi :  Les systèmes GEO (Geostationary Earth Orbit) qui correspondent à des satellites évoluant sur l'orbite géostationnaire.Med Wajih Barhoumi & Mohamed Grira RST. Fréquence de la porteuse. Tilt/Azimut. Impulsion de vitesse. Dimension de l’antenne.1 Caractéristique orbitale : Période de correction.  Les systèmes MEO (Medium Earth Orbit) qui correspondent à des satellites évoluant sur l'orbite médiane de 5.2 Caractéristiques radioélectriques : Bande de fréquences. Gain de l’antenne. Puissance surfacique. Puissance de réception. Puissance seuil.B (Gr1) 2.000 km. Rayon de l’orbite.500 km. Position GPS. Puissance de captation..000 km et au dessus de 20. Puissance d’émission. Portée d’un seul tronçon.  Les systèmes LEO (Low Earth Orbit) qui correspondent à des satellites évoluant en orbite basse de 700 à 1. Les systèmes de télécommunications par satellites sont classés en fonction de l'altitude des satellites.

Il faut plusieurs dizaines de milliers de cellules pour obtenir la puissance souvent supérieure à 3kW en fin de vie. Il contrôle l'installation électrique et la température des principaux composants. le re-module sur des fréquences différentes et enfin. en général plus basse. les satellites comprennent plusieurs modules. Le module de communication : Il reçoit le signal de la Terre.B (Gr1) Au niveau du satellite : Quelle que soit leur mission. En effet les cellules reçoivent l'impact des microparticules à haute énergie provenant de l'espace qui diminue leur rendement. l'autre pour les canaux impairs. chargés également d’amplifier massivement le signal. . Il oriente les panneaux solaires de façon à obtenir la puissance maximale de l'alimentation. Le module des antennes : Il est établi en fonction des zones à desservir. le dirige vers l'antenne d'émission. Le module de service : Assure la télémétrie. la télécommande. Ce changement de fréquence entre les antennes de réception et d’émission est assuré par des appareils appelés répéteurs. la ou les antennes d'émission. Le générateur solaire : Groupe un grand nombre de cellules au silicium en fonction de la puissance du satellite. e. Il comprend la batterie pour la télécommande et l'alimentation pendant les éclipses du soleil. l'un pour les canaux pairs.Med Wajih Barhoumi & Mohamed Grira RST. Le module de propulsion : Groupe le moteur de stabilisation avec ses réservoirs d'ergols et ses tuyères trois axes. l'amplifie. b. c. Les signaux captés sont réémis sur une fréquence différente. le contrôle de l'altitude et de l'orbite au moyen de la liaison radio avec le sol. Les deux cornets de l'antenne servent à la réception et à l'émission pour chacune des polarisations X et Y. Deux démultiplexeurs sont prévus pour chaque polarisation. Il comprend : l'antenne de réception. a. d. l'antenne de télémesure et de la télécommande. le démodule.

meilleur est son gain. On voit qu'un satellite est un répéteur transparent. La bande Ku utilise des paraboles dites offset. la forme et les dimensions des antennes paraboliques. La parabole : Elément incontournable de la réception satellite. permettent de collecter les communications d’une zone à un niveau international. Il existe aussi des convertisseurs qui sont constitués de commutateurs permettant l’isolement des différents signaux reçus mais aussi un système de transposition de fréquences utilisé pour inhiber le phénomène d’échos. Les onze canaux sont recombinés au moyen de deux multiplexeurs de canaux adjacents. dont les antennes paraboliques peuvent avoir jusqu’à 30 m de diamètre. Par construction.Med Wajih Barhoumi & Mohamed Grira RST. il est déphasé du bruit de fond qui l’accompagne. l'un pour les six canaux en polarisation X. le convertisseur ne se . Très onéreuses. Par exemple un signal télévisé peut disposer d’un transpondeur à lui seul alors qu’un autre transpondeur achemine des centaines d’appels téléphoniques. Empreinte de pas : les satellites emploient un faisceau concentré pour donner un signal plus fort au-dessus d’une plus petite zone de la terre. f) Les transpondeurs : Les satellites commerciaux transportent un certain nombre de transpondeurs. Les grandes stations. Le signal capté par un satellite est affaibli par la distance qu’il a parcourue. l'autre pour les cinq canaux en polarisation Y. Au niveau de la station terrestre : Les stations terrestres peuvent être de diverses échelles. converti en une fréquence différente et transmise. Comme pour une antenne de télévision. les VSAT (Very Small Aparture Terminal). Avant d’être amplifié par des préamplificateurs à faible bruit. Les signaux sont dirigés vers les deux cornets alimentant l'antenne. il n'intervient pas sur le standard du signal transmis. Les plus grands des satellites commerciaux peuvent être munis d’une cinquantaine de transpondeurs. a. On développe maintenant des stations plus légères. qui sont dotées d’antennes paraboliques d’1 m de diamètre. c'est elle qui capte le signal venant du satellite et qui le concentre vers le convertisseur. Plus une parabole est grande. elles sont réservées aux grands opérateurs : on en dénombre actuellement plus de 150 dans le monde.B (Gr1) Le faisceau directionnel peut être axé sur une zone ou un pays déterminé à condition de choisir avec soin la fréquence. Cette zone s’appelle : l’empreinte de pas du satellite.

LNB : En réception satellite. afin de les restituer via les circuits du téléviseur. l'angle d'élévation de la parabole étant plus faible. b. de la chaîne Hi Fi. C'est un composant actif. cela facilite l'écoulement de la pluie.Med Wajih Barhoumi & Mohamed Grira RST. En réception satellite. ou de la neige dans d'autres pays. Démodulateur : Aussi appelé récepteur ou par extension tuner satellite. Le qualificatif "universel" est relatif à la capacité d'un tel LNB de pouvoir capter tous les signaux dans la totalité de la bande KU (10 700 à 12 750 Mhz) et quelle que soit la polarisation (horizontal ou vertical). Il transforme les fréquences en tensions et traite l'information de façon à ce qu'elle soit lue par un ordinateur. il permet l'obtention des signaux audio. c'est l'un des rôles du LNB nommé également tête de réception ou convertisseur. Cet appareil peut recevoir un signal modulé en hautes fréquences et le transformer en informations basses fréquences. Cette astuce permet d'éviter l'atténuation liée au convertisseur et à son support qui ne masque plus le signal reçu par la parabole. La bande de fréquence 1-30 GHz est divisée en sous bandes désignées par des lettres : . c. Quand à la parabole. contrairement à l'antenne terrestre qui est passive. D'autre part. vidéo et données véhiculées par une onde porteuse. En dessous de 1 GHz les ondes sont principalement réfléchies et diffusées par l'atmosphère. Les fréquences utilisées dans les systèmes SAT : Les bandes de fréquences mises en œuvre pour les communications par satellite sont le plus souvent comprises entre 1et 30 GHz. elle n'a pas une forme parabolique mais ovale. le signal recueilli par l'antenne parabolique est trop faible pour pouvoir l'exploiter directement : il faut l'amplifier.B (Gr1) trouve pas au foyer de la parabole mais décalé vers le bas. Au dessus de 30 GHz les liaisons satellitaires sont possibles mais l'absorption atmosphérique est importante et la technologie d'amplification plus complexe. voire d'un ordinateur ou d'une console de jeux.

Conclusion et interprétation L’altitude des satellites est définie en fonction de type de services. Comme les satellites géostationnaires conservent toujours la même position par rapport à la Terre. domaine d’application … Les satellites à orbite géostationnaire constituent de loin les satellites les plus employés actuellement.Med Wajih Barhoumi & Mohamed Grira RST. Pour un compromis qualité de service et prix il faut suivre les recommandations de l’UIT-R telle que les dimensions des antennes. régionale. ils peuvent donc être associés à des antennes terrestres fixes. étroite (2 à 3 pays moyens). ou globale. .B (Gr1) 3. semi-globale (échelle d’un continent). La possibilité de faire une liaison intercontinentale à coût raisonnable grâce à 3 SAT synchrone qui garantissent la couverture de tout le globe terrestre . la fréquence montante et descendante. Types de couvertures par le SAT « Intelsat » : La couverture par satellite peut être par spot. Différents caractéristiques interviennent lors de l’installation d’une liaison SAT qui permettent d’évaluer la qualité de service.