Royaume du Maroc

Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle

Allocution de Monsieur Jamal RHMANI
Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle
Lors de la présentation publique du :
Programme Stratégique à Moyen Terme pour l'Institutionnalisation de
l'Egalité et Equité de Genre dans les secteurs de l’emploi, du travail,
de la formation professionnelle et de la protection sociale.

Rabat : 12 Novembre 2010

1

à vous remercier d’avoir répondu à notre invitation.  Mesdames les députés  Mesdames et messieurs les représentants des départements ministériels  Mesdames et messieurs les représentants des ONG Mesdames et Messieurs Permettez-moi tout d’abord de vous souhaiter une cordiale bienvenue à notre manifestation. de la formation professionnelle et de la protection sociale ». du travail. dont l’objet principal est de vous présenter notre « Programme Stratégique à Moyen Terme pour l'Institutionnalisation de l'Egalité et Equité de Genre dans les secteurs de l’emploi. de la Famille et de la Solidarité. qui a 2 . et à vous faire part de l’énorme plaisir que je ressens à présider la séance d’ouverture de cette journée.  Monsieur le directeur des Fonds d’Appui l’Égalité entre les Sexes de l’ACDI  Madame la représentante du bureau sous régional pour l’Afrique du nord de l’UNIFEM  Mesdames et Messieurs les représentants du Système des Nations Unies au Maroc et les représentants des Agences de Coopération Internationale .  Monsieur le Ministre de la Modernisation des Secteurs Publics. L’une de ses manifestations la plus évidente reste la promulgation du Code de la famille en 2004.  Son excellence monsieur l'Ambassadeur du Canada au Maroc. Mesdames et Messieurs Au cours de cette dernière décennie. en parfaite symbiose avec le dynamisme que connait la société civile. Madame la Ministre du Développement social.. le Maroc a connu un tournant décisif en matière de promotion des droits des femmes. et sous l'égide de SM le Roi Mohammed VI que dieu l’assiste.  Leurs Excellences Messieurs les ambassadeurs .

sont confrontés à des contraintes et résistances d’ordre à la fois économique et social. l’accès des femmes marocaines à l’emploi et les conditions dans lesquelles cette activité se déploie. à 26. une stratègie nationale pour l’intégration de la dimension genre dans l’ensemble des politiques publiques et sectorielles.6% chez les hommes. Nous avons enregistrons par exemple durant les années 2006 à 2008 une stagnation de l’activité féminine. Les victimes continuent à se taire de peur des représailles et des menaces qui peuvent peser sur leur emploi. Autant de mesures qui confirment la volonté déterminée de notre pays à réduire les inégalités entre les sexes et à instaurer un Etat de droit et de justice sociale. Le taux de syndicalisation des femmes reste relativement faible.1% en 2006. il était de 27. et malgré que les écarts entre les sexes tendent à diminuer à l’éducation. Ce dispositif a été conforté par d’autres mesures tel que l’instauration du code de travail et l’amendement du Code de la nationalité permettant désormais d’octroyer aux enfants la nationalité de leur mère marocaine. en passant de 12% en 1982.6% en 2008. de même qu’une « Stratégie Nationale de lutte contre les violences à l’égard des femmes ». en 2006. voir même à atteindre la parité dans les secteurs public et privé de la formation professionnelle. Et bien que la sanction et l’incrimination du harcèlement sexuel sur les lieux du travail soient établit respectivement dans le code du travail et le code pénal. cette question reste un tabou absolu.8% chez les femmes et de 9. dans le cadre de la réforme des dépenses publiques. avec un taux de 9. Et les dernières élections des délègues 3 . et aussi par crainte des réactions de leur propre famille.constitué un saut qualitatif sur la voie de l’édification d’une société fondée sur les principes de l’égalité et de la justice. si elle est mariée à un étranger.6% en 2008. Dans la fonction publique et malgré que la loi établit une stricte égalité des salaires pour le même travail. Les politiques publiques sont devenues également plus sensibles aux questions d’égalité et d’équité sociale. En dépit de ces progrès accomplis. les femmes ne perçoivent que 29 % de la masse salariale annuelle brute. et tel que le projet du fond de solidarité familiale qui sera instauré en 2011. et même si le taux d’activités des femmes à enregistré d’importances fluctuations au cours des dernières années. et il a baissé à 26. Le gouvernement marocain a ainsi mis en place. Les femmes actives sont relativement plus exposées au chômage que les hommes. Un processus de « gendérisation » du budget de l’Etat a également été lancé par le Ministère de l’Economie et des Finances.

et dans la perspective de s’inscrire dans le processus d’opérationnalisation de la stratégie nationale genre. Aussi. Quant à la deuxième étape. le Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (MEFP) a entrepris la planification d’un Programme Stratégique à Moyen Terme (PSMT) pour l’institutionnalisation de l’Égalité et Équité de Genre dans les secteurs de l’emploi. Et enfin. représentatifs des différents départements du ministère. le secteur enregistre une faiblesse de données quantitatives et surtout qualitatives sur les déterminant de l’accès et du maintien dans le travail. Ce qui laissent penser aux nombres importants de chantiers qu’il faudrait ouvrir pour. 4 . de la formation professionnelle et de la protection sociale pour la période 2011-2015. elle a été consacrée à la réalisation d’un état des lieux sensible à la dimension genre de la situation et des statuts des femmes dans le système de formation professionnelle. la désignation d’un groupe de 16 points focaux genre. dans le secteur de l’emploi et du travail et dans le secteur de la protection sociale. programmes et projets du département. juste après ma nomination à la tête de ce département. et de la budgétisation sensible au genre susmentionnée. dont la mission principale est d’établir une stratégie globale pour l’institutionnalisation de l’équité et égalité de genre dans l’ensemble des structures. et deuxièmement améliorer cette productivité. plan d’action. Leur poids dans le tissu économique formel autant que leur participation aux structures et mécanismes économiques. et par arrêté ministériel de ma part. Les femmes accusent encore un certain retard sur les hommes dans d’importants secteurs de prise de décision économique. et dans le domaine de la protection sociale. Pour ce faire. ainsi que leur accès aux ressources financières et aux moyens de garantir leur indépendance économique demeurent fébriles. premièrement. femmes et hommes. Ce projet s’est décliné en plusieurs étapes subséquentes : La première étape a enregistré. reconnaître le rôle des femmes dans la production économique. ainsi que de ses institutions sous tutelles.du personnel en 2009 ont enregistré une représentativité féminine ne dépasse guère 21% dans le secteur privé.

Le PSMT dispose de 4 axes stratégiques et de 14 projets. dont la finalité. il cible à soutenir toutes les initiatives qui favorisent la réduction des inégalités basées sur le sexe dans les secteurs d’intervention de notre département. est de rendre l’égalité entre les sexes un principe directeur dans la planification des politiques. au plan de la croissance économique. 5 . L’accès à l’emploi pose donc. que nous avons l’honneur de vous présenter aujourd’hui. de leur statut social et de leur position dans la société. de la place du travail dans le système des valeurs et. de l’emploi. et les conditions dans lesquelles elles travaillent posent celles de l’égalité entre les sexes. la promotion de la participation économique des femmes et plus particulièrement de leur insertion dans le travail rémunéré. c’est un indicateur des relations et rapports entre les hommes et les femmes. aux politiques économiques et aux législations. C’est un des fils conducteurs les plus importants pour appréhender la situation des femmes qui touchent aux représentations et aux pratiques sociales. des programmes et des projets du ministère. de la protection sociale et du travail se justifie à plus d’un titre eu égard aux enjeux importants qu’elle implique: au plan éthique et de justice sociale. la question de la liberté des femmes. représente l’un des défis les plus importants que le Maroc aura à relever dans la décennie à venir. du fonctionnement du marché de l’emploi. En effet.La troisième étape de ce processus a été consacrée à l’élaboration d’un Programme Stratégique à Moyen Terme (PSMT) pour l’institutionnalisation de l’égalité et équité de genre dans les structures du Ministère. enfin. inévitablement. D’autre part. L’institutionnalisation de l’égalité et équité de genre dans le secteur. Par conséquent. le droit des femmes à l’emploi est un enjeu économique et social politique et idéologique. L’histoire à démontré a plus d’un titre que la situation des femmes sur le marché du travail constitue un excellent indicateur de l’état d’une société. à l’évolution du marché du travail et aux rapports sociaux de sexe dans la sphère familiale. Enfin le PSMT a pour objectif de renforcer les pouvoirs des femmes en mettant en place des mesures incitatives visant à promouvoir leurs accès aux postes de responsabilités au sein du MEFP. Mesdames et Messieurs. d’une part. de la formation. et de ses organisations sous tutelles.

est le produit d’une étroite collaboration entre le MEFP. à savoir la CNSS. de l’Agence canadienne du développent international (FAES/ACDI).Mesdames et Messieurs. mais nous avons senti chez chaque membre une conviction personnelle en l’importance du principe de l’équité entre les sexes et l’égalité des chances dans notre stratégie sectorielle. en effet. et à garantir la complémentarité des activités du PSMT avec celles déjà appuyer par leurs institutions. l’OFPPT. ainsi que par l’affectation de ressources budgétaires suffisantes pour sa mise en œuvre. telle que la reconnaissance et la mise en place de ses mécanismes de gestion. s’inscrit dans le plan d’action de notre ministère. et l’ANAPEC. et surtout de leur veille à conjuguer les efforts . et aux différents cadres de notre Ministère qui ont participé activement et avec enthousiasme aux différentes phases du processus de planification de notre PSMT 6 . de l’appui technique et financier de nos partenaires de la Coopération Internationale. et le Fonds de Développement des Nations Unies pour la Femme (UNIFEM). à l’intention des acteurs et intervenants concernés par les activités du projet. dont j’ai l’honneur de vous présenter aujourd’hui. aux directeurs généraux des établissements publics sous tutelle. Mesdames et Messieurs. l’élaboration et mise en œuvre d’une bonne stratégie de communication en matière d’information et de sensibilisation sur l’égalité et équité de genre. le Fonds d’appui à l’égalité entres les sexes. la CNOPS. mais l’atteinte de ses objectifs et la garanti de sa pérennité dépend essentiellement de la participation de nos partenaires institutionnelles et sociaux aux activités découlant de ce projet. Je voudrais donc saisir cette occasion pour leur transmettre nos vifs remerciements pour leur appui et soutien aussi bien technique que financier. qui n’ont pas agit et réagit à notre sollicitation par simple obligation administrative. Le PSMT. Le PSMT. J’adresse également mes remerciements à nos secrétaires généraux. et de ses institutions sous tutelle. elle exige également plusieurs mesures à prendre au préalable de la part de notre département . Je profite également de cette occasion pour remercier nos points focaux Genre. l’AFT.

Je ne laisserais pas. néanmoins. l’occasion passer sans saluer également l’effort déployé par les expertes de projet Madame Rabea Naciri et Madame Amina Lotfi pour leur apport et leur contribution considérable et très engagée à la réalisation du projet que nous avons l’honneur de vous présenter aujourd’hui Merci pour votre attention 7 .