Plaidoyer pour un

label

des

Sous la direction du

Portant une évaluation sur

1

2

3

4

Dans notre Pays !
350 000 femmes subissent l’épisiotomie chaque année! + de 50 % des femmes accouchent sous ocytociques! une prématurité fœtale en hausse constante ! + de 20 % de déclenchements du travail ! 19 % de césariennes (en hausse) ! + de 12 % d’extractions fœtales ! 11 % d’amniocentèses
Une situation PREOCCUPANTE et un réel ENJEU en matière de SANTE PUBLIQUE.
Audipog, DREES & Enquête nationale périnatale de 1998 INSERM­DGS (accessible sur le site http://www.sante.gouv.fr/) 

5

Mais aussi dans notre Pays !
Beaucoup : de lieux de naissance défendent la physiologie ! de professionnels suivent de bonnes pratiques ! respectent les personnes, et leurs droits !
Une situation RASSURANTE, qui vaut d’être VALORISEE et qui mérite notre SOUTIEN.
Source OMS : CLASSIFICATION DES PRATIQUES UTILISEES PENDANT UN ACCOUCHEMENT NORMAL : http://www.who.int/reproductive  health/publications/French

6

démarche crédible portant les valeurs de l’ éthique que nous défendons,
Par une offrir aux personnes que nous représentons une

information fiable et des références sur les lieux et les conditions de la
aide par une naissance en France, avec comme :

Un

LABEL « Confiance »
… délivrables

Un DOCUMENT guide

7

8

9

Le chargé de délivrer le label est composé de 3 entités :
• direction, coordination et notoriété, • élaborations des conventions, des référentiels et de la Charte, • négociation avec la presse, les org. d’audit; • experts compétents et reconnus, • validations des critères et des grilles, • interprétation des résultats; • mise en place des conventions et des audits, • compilation des résultats, • publication des évaluations.

Collectif CIANE
+ Comité Parrainnage

Comité Technique

Organes de Diffusion

10

Démarche de LABELISATION
Conventions
Établissement A

et

audits d’évaluation in situ et remise des labels
Établissement C Établissement X

Établissement B

Organismes d’ AUDITS

ANAES

Organes Diffusion

Comité Parrainage Comité Technique

CCC

SANESCO (back grounds)

CIANE

?
EDITION CAPTIVE

?
TUTELLES

PRESSE REGIONALE

ADHERENTS ASSOCIATIONS

PUBLIC
Diffusion publique des informations sous le « label »

11

Processus d’évaluation des lieux de naissance
Recherche: Sourcing Marché et cibles Cible Contrat : Convention Contrôles Audits Diffusion

Rédaction de la Charte et de la Convention Elaboration des référentiels Sourcing - Recherche sur back grounds - Ciblage des établissements Lancement des démarches Analyse des réponses Sélection des établissements Optimisation des conditions

Signatures des Conventions et de la Charte : - stratégie - contenu - coût - calendrier - Promotion

Définition des grilles Réalisation des audits in situ Compilation des résultats Consolidation avec acquis public Remise des Labels « …»

Mise en forme des informations Diffusion par : - presse régionale - tutelles (?) - éditeurs captifs (?) - associations - ….

Le CIANE, COMITE TECHNIQUE

Le CIANE, PRESSE

PRESSE, COMITE, ORG. AUDITS, Le CIANE

Le CIANE, PRESSE

12

13

14

Ce PROJET doit respecter 4 PRINCIPES
Notre démarche s’inscrit dans des actions et des informations respectant certaines valeurs : • respectueuses de l’éthique citoyenne et professionnelle, comparant ce qui est comparable, • authentiques, donc identifiées et vérifiées sur bases scientifiques,

Principe de transparence

Principe de traçabilité

Principe de précaution
risque mal identifié

• saines : préservant la santé de la personne en l’informant des dangers, • sûres : garantissant la sécurité de la personne en la prévenant des risques (sécurité affective, médicale, …).

Principe de prévention
risque connu et identifié

15

Un LABEL CREDIBLE, c’est
• Fondée sur des critères objectifs,

Une démarche scientifique

• Validée par un Comité Technique, • Transparente sur les moyens; • Initiative d’Associations de parents, • Les parents = les premiers concernés, • Des professionnels motivés, • Action à but non lucratif; • Valorisation du meilleur, • Approche citoyenne et responsable, • Indépendance et liberté d’action.

Une démarche légitime

Une démarche positive

C’est aussi une démarche de type « gagnant / gagnant »

16

17

Une INFORMATION FIABLE, c’est
Une information saine
• Absence de prosélytisme, • Abstention si ignorance ou doute, • Transparence sur les risques; • Expertise des hommes, • Maîtrise du processus d’évaluation, • Evaluation in situ; • Sélection du meilleur, • Expression claire et intelligible, • Index géographique et spécialités; • Mesure des résultats objectifs, • Prise en compte de la qualité perçue, • Insertion de plans de progrès.

Une information sûre

Une information pratique

Une information sur la qualité

18

19

Charte
Inscrire dans un texte les valeurs et les objectifs que nous défendons :

TRADUCTION
Les critères doivent tenir compte : - Des droits de la personne soignée, - Des devoirs de la personne soignée, - Des devoirs et droits réglementaires des prestataires de santé, - Des obligations morales des prestataires de santé, - De la mesure des résultats objectifs, - De la qualité perçue (satisfaction), - De la transparence de l’information ( convention CCC).

20

Acquis Publics
Utiliser tous supports et informations issus d’organismes financés par les deniers publics :

TRADUCTION
Les sources exploitables sont : - Les travaux d’accréditation de l’HAS, - Les enquêtes de l’IGAS(?), DASS, … - Les rapports des ARH, des inspections (14 organismes), - Les textes réglementaires, - Les commissions parlementaires, - Les établissements publics de santé et des autres organismes de tutelles, - La cession contractuelle d’informations privées (sociétés savantes, syndicats, recommandations de consensus, … ).

21

Conventions

TRADUCTION

A partir de la Charte, établir Les engagements portent sur : une convention avec les établissements de soins : - Le respect réciproque des règles
établies, - La reconnaissance du patient comme personne citoyenne et de ses droits afférents, - La transparence de l’information, - L’accord d’audits par des organismes agréés par les deux parties, - La libre diffusion des informations recueillies, - La liberté d’action juridique.

22

Audits
Etablir in situ une évaluation selon des critères objectifs :

TRADUCTION
Les critères et moyens sont : - des organismes d’audits indépendants, experts et reconnus, - des organismes et des grilles d’audit validés par un Comité Scientifique et agréés par les deux parties, - des conditions de transparence (accès à l’information, liberté de constat), - une consolidation par l’acquis public, - une synthèse objective et opérationnelle, - un plan d’action et un engagement d’application,

23

Rédactionnel
Traduire sur un support accessible les synthèses d’informations recueillies :

TRADUCTION
Les critères d’accessibilité et de compréhension sont : - des supports grand public (presse régionale), - des accès faciles (coûts, diffusion, …), - une praticité d’utilisation (index, …), - des informations simples, claires et loyales, - des mises à jour régulières (?), - une indépendance garante de notre objectivité.

24

Diffusion - promotion

TRADUCTION

Communiquer l’information Les vecteurs d’information sont : le plus largement possible, - Les Associations partenaires (CISS, …), tout en préservant l’indépendance de notre - Les revues de presse grand public, démarche:
- Les revues professionnelles, - La presse de proximité gratuite, - Les éditions captives,

La diffusion doit être sous Contrôle (contrat avec un organisme de presse). La promotion doit être libre et la plus large possible.

- Les organismes de tutelles, - Les sites Internet, et … - Le « bouche à oreille »,

25

Question : Comment financer et valoriser un tel travail pour nous garantir indépendance et pérennité ? = Partenariats, parrainage, subventions et ventes … -----

26

Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants.”
(Antoine de Saint Exupery)

http://naissance.ws/CIANE/

27

28