Corrigés exercices de physique – Radioactivité

Exercice 11 p91 : corrigé dans le livre p 376 Exercice 12 p 92 a, b et c corrigés dans le livre p 376 d) e) f) g)
214 84 90 38 19 10

Livre NATHAN Phys. TS

Po * → 214 Po + γ : désexcitation γ 84

0 Sr → 90 Y + −1 e : désintégration β-. 39

0 Ne→19 Y + +1 e : désintégration β+. 9 0 Br → 80 Y + +1 e : désintégration β+. 34

80 35

Exercice 19 p 93 Diagramme N-Z a. Les éléments stables représentés sont disposés sur la première bissectrice ou tout près d’elle. Cela signifie que ces noyaux contiennent autant de protons que de neutrons. b. Carbone : Z = 6. Donc Carbone 11 : Z = 6, N = A-Z = 11-6=5 : 1 case en dessous du carbone 12 Carbone 14 : Z = 6, N = A-Z = 14-6=8 : 3 cases au dessus du carbone 12 Azote : Z = 7, donc Azote 13 : Z = 7, N = A-Z = 13-7=6 : 1 case en dessous de l’azote 14 Azote 16 : Z = 7, N = A-Z = 16-7=9 : 2 cases au dessus de l’azote 14 Azote 17 : Z = 7, N = A-Z = 17-7=10 : 3 cases au dessus de l’azote 14 Oxygène : Z = 8, donc Oxygène 15 : Z = 8, N = A-Z = 15-8=7 : 1 case en dessous de l’oxygène 16 Oxygène 19 : Z = 8, N = A-Z = 19-8=11 : 3 cases au dessus de l’oxygène 16 c. Les noyaux radioactifs β- sont des noyaux instables car ils ont un excédent de neutrons : ils se trouvent donc au dessus de la première bissectrice : il s’agit donc du carbone 14, de l’azote 16, de l’azote 17 et de l’oxygène 19. Les noyaux radioactifs β+sont des noyaux instables car ils ont un excédent de protons : ils se trouvent donc au dessous de la première bissectrice : il s’agit donc du carbone 11, de l’azote 16, de l’azote 13 et de l’oxygène 15. d. Le carbone 14 est un noyau radioactif β- :
14 6 0 C →14 N + −1 e . Le noyau fils a un proton de plus et un neutron de moins que le 7

noyau père : on se décale donc d’une case vers la droite et d’une case vers le bas. Sur le diagramme on dessine une flèche perpendiculaire à la 1ère bissectrice pour rejoindre la vallée de stabilité.

Le noyau d’azote 12 est un noyau radioactif β+ :

12 7

0 N →12 C + +1 e . On se déplace d’une case vers le haut et d’une case vers la 6

gauche. Sur le diagramme on dessine une flèche perpendiculaire à la première bissectrice, dirigée vers le haut et la gauche. Exercice 20 p 93 a. 1ère désintégration : de l’ désintégration : du
234 92 234 90 238 92 234 90

U au

Th : A devient A-4 et Z devient Z-2 : il s’agit d’une désintégration α. 2ème
234 91

Th au

234 91

Pa : A reste constant, Z augmente de 1. Il y a donc eu émission d’une particule caractérisée Pa à
234 92

par un « Z » valant -1 : un électron. Il s’agit d’une désintégration β-. 3ème désintégration : de b. Entre

U : idem : β-.

U et

226 88

Ra : on lit sur le diagramme Z = 90 : il s’agit donc du thorium (Th) et N = 140 donc A = N+Z=140 + 90
230 90

= 230 donc le symbole du noyau est Entre
226 88

Th .

Ra et
222 86

218 84

Po : Z = 86 donc il s’agit du radon Rn. De plus N = 136 donc A = N+Z = 136+86 =222 : le symbole du
soit une désintégration β- :
214 83 0 Bi → 214 Po+ −1 e , soit une désintégration 84

noyau est c. α: Le
214 83

Rn

bismuth 214 peut subir

4 Bi → 210 Th + 2 He .(noyau fils : thallium th et non Ti comme indiqué sur le livre) 81

d. Le plomb 206 est un noyau stable. Exercice 23 p 94 a. Le césium 137 est radioactif β- : il émet donc des électrons : ce sont ces particules qui sont détectées. b. Valeur minimale : 0. Valeur maximale : 15 c. Non, le nombre de désintégrations est aléatoire. d. Valeur moyenne : 5,78. Ecart type : 2,46 e. Plus le nombre de comptages est grand plus la précision des valeurs de moyenne et d’écart-type sont grandes (cf TP phy 4)