Manipulation 1

:

SCRIPT & FONCTION
Objectif :
Un nombre important de modèles physiques peuvent être décrits en utilisant les équations
différentielles. MATLAB utilise cinq méthodes générales pour décrire un système dynamique. Bien
qu'elles permettent toutes de représenter la plupart des systèmes, certaines sont parfois plus
pertinentes. En effet, l'une des méthodes peut fournir des résultats numériques plus précis ou être
conceptuellement plus simple. Les cinq représentations sont les fonctions de transfert, zéros-pôlesgain, les fractions partielles, les représentations d'état et la forme de Cauchy.
Dans ce TP, nous n’utiliserons que la dernière de ces formes : la forme de Cauchy. Nous allons tout
d’abord l’appliquer à un problème souvent étudié : le circuit RLC.

Travail à faire :
La figure ci-dessous représente un simple circuit électrique constitué d'une source de tension V,
d'une résistance R, d'une bobine L et d'une capacité C. La source de tension produit un courant
alternatif avec :

V = V0 sin(w t)

1- Ecrire une fonction MATLAB contenant les expressions des réactances Xc et Xl, ainsi que
l’impédance et l’admittance totales Zt et Y respectivement, en précisant le module et
l’argument de Zt. On définit la fonction sous la forme suivante :
function x=Fimpedance(r,l,c,w)
[…]
On sauvera cette fonction dans un M-file au nom de la fonction, Fimpedance.m.
2- Ecrire un script M-file intitulé TP1_RLC.m qui permet de :
- Saisir des valeurs de R, C, L et w par la commande input(‘…’) ;
- Calculer les valeurs des réactances Xc, Xl, l’impédance totale Zt et l’admittance totale,
ainsi que le module et l’argument de Zt en faisant appel à la fonction Fimpedance;
- Afficher les valeurs de la pulsation de coupure w0, des réactances Xc et Xl, ainsi que les
valeurs de Zt, module de Zt, Argument de Zt et Y.

w=100 rad/s. on définit le vecteur d’entrée par et le vecteur de sortie par . calculez la charge q de la capacité et le courant i qui circule dans le circuit en suivant ces étapes : 4-1 Trouver la relation liant la tension V au courant i(t) en appliquant la loi de Kirchhoff : 4-2 Sachant que avec q la charge. Exécuter le programme avec les valeurs suivantes R =10. On sauvera cette fonction dans un M-file au nom de la fonction.Un code permettant d’afficher le message d’erreur ‘not enough input arguments’et d‘interrompre l’exécution du programme dans le cas ou le nombre de variables d’entrée est inférieur à 4.m. ajouter: .m. L = 0. en utilisant la commande ode45 . tracer q et i en fonction du temps. C = 100 µF.Un code permettant d’afficher le message d’erreur ‘the angular frequency is equal to w0 ’sans interrompre le programme dans le cas ou la fréquence angulaire saisie par clavier est égale à la pulsation de coupure w0.qc) global r l c w […] Dans la fonction ‘frlc’.Pour des conditions initiales nulles. frlc. 4-3 Mettre cette équation sous la forme 5. L = 0. en faisant usage des commandes nargin et error(‘…’). trouver l’équation liant la tension V au courant q(t) . 4. Les valeurs numériques : R =10. On définit la fonction sous la forme suivante : function y=frlc(t. 3. les réactances Xc. pour l’intervalle de fréquence angulaire [100.Ecrire une fonction MATLAB contenant l’équation qui définit la dynamique du circuit RLC (V(q)).Dans la fonction Fimpedance.m. En faisant usage de la commande warning(‘…’).01 H.2000] sur 500 points.- Tracer sur un même graphique. Xl et le module de l’impédance totale Zt.01 H.Dans le programme principal TP1_RLC. w=w0. 6. C = 100 µF. de 0 à 100 millisecondes. .