Les Moulins de mon Coeur

Michel Legrand
C‹

C‹

G7

b 4
& b bb 4 œ
œ œ nœ œ nœ
œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ
œ œ œ œ œ œ

Comme u - ne pier re que l'on jet - te dans l'eau vi - ve d'un ruis seau, et qui lais -se der -rière
G7
C‹
C‹

bbb
b
& nœ œ

4

œ œ

œ œ œ

œ œ

œ

œ œ œ œ
œ
œ
n
œ
œ
œ
œœ
œœ

el-le des mil-liers de ronds dansl'eau. Comme un ma-nè-ge de lu-ne a-vec ses che0vaux
d'é
F‹7
B¨7
E¨Œ„Š7

b
& b bb œ

7

œ

œ œ œ œ œ
œ œ œ œ œ œ œ œ œ
œ œ œ œ œ œ

toiles, Comme un an-neau de Sa - tur-ne un bal-lon de car na - val, com-me le che-m,in de
A¨Œ„Š7
D‹7(b5)
G7

b
& b bb œ œ
œ œ œœ œ
œ œ œ œ
n
œ
œ
œ œ
œ
œ
œœ
œ œ
œ œ

10

ron-de que font sans ces-se lesheures, le vo-yage au-tour du mon-de d'un tour -ne-sol dans sa
F©º
G7
C‹

b
& b bb œ

13

œ

œ œ œ œ œ

œ œ œ œ œ œ nœ œ nœ œ œ œ œ œ œ nœ œ œ œ œ œ œ œ

lai-ne en-tre les mains d'un en fant, où les mots d'u-ne ren - gai-0ne pris dans les har-pes du
C‹
C‹
F‹7

b
& b bb œ

19

œ

fleur.
Tu fais tour -ner de ton nom tous
les mou -lins de mon coeur.
Comme un é - che-veau de
C‹
G7
G7

bbb
b
&

16

œ œ nœ œ nœ
œ œ œ œ œ nœ
#œ œ

œ

œ nœ œ œ œ œ œ œ

œ œ œ œ œ
œ
œ œ œ œ œ œ

vent. Comme un tour -bil lon de nei-ge comme un vol de go - é - land, sur des fo rêts de Nor
B¨7
E¨Œ„Š7
A¨Œ„Š7

bbb
b
&
œ œ œœ
œœ œ œ œ œ œ œ œ
œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ

22

vè-ge sur des mou-tons d'o-cé - ans. Com-me les che-mins de ron-de que fons sans ces-se les
D‹7(b5)
G7
F©º

b
& b bb œ

25

œ œ œ œ œ
œ œ nœ œ
n
œ
œ
œ œ œ œ œ œ
œ œ
#œ œ

heures. Le vo-yage au-tour du mon-de d'un tour -ne-sol dans sa fleur. Tu fais tour -ner de ton
Copyright © Veronique Rioux 2014

ne pier-re que l'on C‹ G7 G7 b & b bb œ œ œ œ œ œ œ nœ œ nœ œ œ œ œ œ œ œ œ nœ œ œ œ 46 œ jet -te dans l'eau vi . Au vent des qua-tre sai sons tu fais tour-net de tonnom tous les mou-lins de mon coeur. . comme un tam-bou-rin quipleu-re sous les gout-tes de lapluie.té fi . Ce jour là près de la sour-ce qui sait ce que tu m'as F‹7 B¨7 E¨Œ„Š7 b & b bb œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ nœ œ œ œ 31 dit? Mais l'é . U .on les ou .ble qui ré -son ne sous mes C7 b & b bb œ 37 et je suis eul à la F‹ nœ œ œ œ œ œ œ œ œ œ nœ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ doigts.ve d'un ruis seau et qui lais se der -rière el . Et voi . com-me les chan sons qui B¨7 E¨Œ„Š7 A¨Œ„Š7 b & b bb œ œ œ œ œ œ œ œ nœ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ 40 œ meu rent aus-si-tôt qu.le des mil -liers de ronds dans F©º bbb b & œ 49 C‹/F© #œ œ G7 G‹ œ œ nœ œ œ œ œ nœ œ nœ œ œ œ œ œ œ œ nœ w l'eau.ni sa cour-se l'oi-seau tom-ba de son nid. G‹ ta .blie et les feuil les de l'au-tom-ne ren con trent des ciels moins D‹7(b5) G7 C‹ b & b bb œ œ œ nœ œ œ œ œ œ nœ œ œ œ nœ œ 43 blus œ œ œ œ œ œ œ et ton ab -sen .ble nos pas s'ef .2 G7 C‹ b & b bb nœ 28 C‹ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ nœ œ œ œ œ œ œ nœ nom tous les mou-lins de mon coeur.là que sur le E¨7 A¨Œ„Š7 D7 b & b bb œ œ œ œ œ œ œ œ œ nœ œ œ œ œ œ nœ œ nœ œ œ œ œ œ 34 sa .là.veux.fa-cent dé .ce leur don-ne la cou -leur de tes che .