La conquête marque le passage de la Nouvelle-France de l’empire français à l’empire britannique.

En quoi l’organisation de la société et du territoire, entre 1760 et 1791 est-elle modifiée ? Le passage de l’empire français à l’empire britannique a modifié certaines caractéristiques de la société en Nouvelle-France. Le changement d’empire a été provoqué à cause de nombreuses raisons. Tout commence lorsque l’Angleterre et la France, deux puissances d’Europe, envisagent de conquérir le monde occidental. Après plusieurs défaites, les Britanniques réussissent enfin à obtenir la Nouvelle-France, en 1760, après la capitulation de Montréal. Donc, 1760 est une belle année pour les Anglais mais une malheureuse pour les Français. Certains points n’ont pas été changés tel que le commerce, qui resta un atout économique important, mais, de 1760 à 1791, de nombreux changements ont été instaurés par le régime britannique. Parmis ceux-ci nous retrouvons : le changement de « Canada » pour « Québec », l’accord des lois et des droits qu’accorde George III aux Gouverneurs de Québec, et encore plusieurs autres. Concernant la langue française, elle ne risque point de disparaître car, elle est l’outil de communication entre les Nations d’Europe. En 1760, l’Angleterre garantit une liberté d’exercer la religion catholique. Cette promesse sera tenu et exécutée en 1763. Lors du changement d’empire, divers points de vue et intérêts étaient proposés par différents groupes. Nous pouvons le constater en observant plusieurs pétitions signées par les Canadiens, tel que celle qui demande à George III de conserver les notaires, jurés, etc. et de leur permettre d’exercer leurs fonctions ainsi que de rédiger leurs affaires de famille. Nous pouvons également analyser la Dominique, qui elle, aussi dû donner un serment de fidélité à la couronne Britannique. Avec tous leurs biens gagnés, les Anglais ont enrichi leur territoire, culture, et ont pu voir leur pouvoir augmenter. Même après plusieurs efforts de la colonie Anglaise, en 1784, la population Française dans la « Province of Quebec » est presque 5 fois plus nombreuses. Certains effets sur la colonie ont été provoqués à cause de l’acte de Québec, adopté par le parlement Londonien en 1774. Par exemple : L’agrandissement de la Province of Quebec, la suppression du serment du test remplacé par un serment de fidélité au Roi, le droit anglais est réaffirmé, etc. En ce qui concerne les loyalistes, entre 1775 et 1784, près de 100 000 d’entre eux quittent les colonies anglo-américaines et vont s’établir en Angleterre ou dans des colonies britanniques. De ce nombre, 40 000 vont en Nouvelle-Écosse et 6000 à la Province Of Quebec. L’éducation n’a pas vraiment eu de gros changement, avant, après ou pendant le changement d’empire. En conclusion, chaque changement apporte avec lui des biens faits et des conséquences. Malgré les nombreuses batailles de concurrence, le Québec d’aujourd’hui a pu se construire une certaine identité à partir de tous ses bouts d’histoires.