You are on page 1of 1

Bâ Binetou

TESA
Épreuve Composée
EC 1- Vous montrerez que le travail est un facteur de production hétérogène.

L'analyse néo-classique du marché du travail repose sur les 5 hypothèses de la concurrence
pure et parfaite: transparence, atomicité, homogénéité, mobilité des facteurs et libre-entrée
sur le marché du travail. Pour les néo-classiques, il n'existe donc qu'un marché du travail, or
la réalité est plus complexe. Les exemples de marchés du travail fonctionnant sur le modèle
de CPP sont rares et n’apparaissent pas forcément souhaitables, car ils peuvent entrainer
des répercussions négatives sur la main-d’œuvre : précarité de l’emploi , dépendance des
travailleurs.... L.Fisher considère « les marchés qui doivent servir de référence sont ceux
qui dérogent aux règles néo-classiques ».
Ainsi le facteur travail est devenu durant les 30 glorieuses un facteur fixe de production :
contrat à durée indéterminée ; les salaires fixés par convention collective sont devenus
rigides (insensibles aux variations conjoncturelles du marché du travail) . Il existe donc
entre salariés et employeurs des conventions qui ne s’intéressent pas seulement au court
terme, mais qui prennent en compte le long terme . La crise des années 70 va conduire à
une remise en cause de ce modèle et au développement d'une conception dualiste de marché
du travail qui traduit la segmentation . Ainsi L'analyse de Piore va mettre en évidence qu'il
existe deux types de marché: le marché primaire et le marché secondaire.
-Le marché primaire est constitué de grandes entreprises ayant une demande régulière ou en
croissance et un taux d’investissement élevé. Les salariés de ces entreprises, possèdent des
caractéristiques bien précises: emplois à temps complets avec un employeur unique, contrats
de travail à durée indéterminé (CDI) relative stabilité, sécurité de l'emploi et de nombreux
avantages (salaires élevés, promotions, avantages sociaux). On note sur ce marché une
surreprésentation des actifs masculins, entre 30 et 50 ans, de nationalité française dont le
niveau de qualification est relativement élevé et disposant d'une expérience professionnelle.
-Le marché secondaire présente des caractéristiques différentes: ce sont pour la plupart des
PME souvent sous-traitantes avec une demande fluctuante et un niveau d'investissement
faible en raison des fluctuations, des demandes et de la faible rentabilité. On trouve sur ce
marché, des salariés qui occupent les emplois précaires (CDD, intérim) à temps partiels et
cumulent les désavantages (salaires faibles, pas d'ancienneté, peu d'avantages sociaux et
insécurité de l'emploi). On remarque également que ce marché secondaire est à dominante
féminine, de moins de 30 ans ou plus de 50 ans, de nationalité étrangère et possédant un
niveau de qualification réduit.
On constate donc que le travail est un facteur hétérogène car sur chacun des marchés sont
établis des entreprises présentant des caractéristiques différentes, proposant des emplois
dissemblables concernant des populations distinctes pouvant empêcher la mobilité de la
main d’œuvre.