Les petits protégés Chaque matin, lorsque Madeleine apparaissait à sa fenêtre, cinq à six boules de plumes hérissées commençaient

à s’agiter sur la branche basse d’un pommier voisin : des moineaux et un petit rouge-gorge. Depuis que le gel durcissait la terre, Madeleine les nourrissait; elle leur jetait des miettes de pain. Aussi guettaient-ils son réveil. Lorsqu’elle tardait à paraître, ils faisaient entendre des petits cris plaintifs. Le rouge-gorge venait se poser sur le rebord de la fenêtre et s’enhardissait à frapper la vitre à coups de bec. Les petits protégés Chaque matin, lorsque Madeleine apparaissait à sa fenêtre, cinq à six boules de plumes hérissées commençaient à s’agiter sur la branche basse d’un pommier voisin : des moineaux et un petit rouge-gorge. Depuis que le gel durcissait la terre, Madeleine les nourrissait; elle leur jetait des miettes de pain. Aussi guettaient-ils son réveil. Lorsqu’elle tardait à paraître, ils faisaient entendre des petits cris plaintifs. Le rouge-gorge venait se poser sur le rebord de la fenêtre et s’enhardissait à frapper la vitre à coups de bec. Les petits protégés Chaque matin, lorsque Madeleine apparaissait à sa fenêtre, cinq à six boules de plumes hérissées commençaient à s’agiter sur la branche basse d’un pommier voisin : des moineaux et un petit rouge-gorge. Depuis que le gel durcissait la terre, Madeleine les nourrissait; elle leur jetait des miettes de pain. Aussi guettaient-ils son réveil. Lorsqu’elle tardait à paraître, ils faisaient entendre des petits cris plaintifs. Le rouge-gorge venait se poser sur le rebord de la fenêtre et s’enhardissait à frapper la vitre à coups de bec. Les petits protégés Chaque matin, lorsque Madeleine apparaissait à sa fenêtre, cinq à six boules de plumes hérissées commençaient à s’agiter sur la branche basse d’un pommier voisin : des moineaux et un petit rouge-gorge. Depuis que le gel durcissait la terre, Madeleine les nourrissait; elle leur jetait des miettes de pain. Aussi guettaient-ils son réveil. Lorsqu’elle tardait à paraître, ils faisaient entendre des

petits cris plaintifs. Le rouge-gorge venait se poser sur le rebord de la fenêtre et s’enhardissait à frapper la vitre à coups de bec.

Les petits protégés Chaque matin, lorsque Madeleine apparaissait à sa fenêtre, cinq à six boules de plumes hérissées commençaient à s’agiter sur la branche basse d’un pommier voisin : des moineaux et un petit rouge-gorge. Depuis que le gel durcissait la terre, Madeleine les nourrissait; elle leur jetait des miettes de pain. Aussi guettaient-ils son réveil. Lorsqu’elle tardait à paraître, ils faisaient entendre des petits cris plaintifs. Le rouge-gorge venait se poser sur le rebord de la fenêtre et s’enhardissait à frapper la vitre à coups de bec. Les petits protégés Chaque matin, lorsque Madeleine apparaissait à sa fenêtre, cinq à six boules de plumes hérissées commençaient à s’agiter sur la branche basse d’un pommier voisin : des moineaux et un petit rouge-gorge. Depuis que le gel durcissait la terre, Madeleine les nourrissait; elle leur jetait des miettes de pain. Aussi guettaient-ils son réveil. Lorsqu’elle tardait à paraître, ils faisaient entendre des petits cris plaintifs. Le rouge-gorge venait se poser sur le rebord de la fenêtre et s’enhardissait à frapper la vitre à coups de bec. Les petits protégés Chaque matin, lorsque Madeleine apparaissait à sa fenêtre, cinq à six boules de plumes hérissées commençaient à s’agiter sur la branche basse d’un pommier voisin : des moineaux et un petit rouge-gorge. Depuis que le gel durcissait la terre, Madeleine les nourrissait; elle leur jetait des miettes de pain. Aussi guettaient-ils son réveil. Lorsqu’elle tardait à paraître, ils faisaient entendre des petits cris plaintifs. Le rouge-gorge venait se poser sur le rebord de la fenêtre et s’enhardissait à frapper la vitre à coups de bec. Les petits protégés Chaque matin, lorsque Madeleine apparaissait à sa fenêtre, cinq à six boules de plumes hérissées commençaient à s’agiter sur la branche basse d’un pommier voisin : des moineaux et un petit rouge-gorge. Depuis que le gel durcissait la terre, Madeleine les nourrissait; elle leur jetait des miettes de pain. Aussi guettaient-ils son réveil. Lorsqu’elle tardait à paraître, ils faisaient entendre des petits cris plaintifs. Le rouge-gorge venait se poser sur le rebord de la fenêtre et s’enhardissait à frapper la vitre à coups de bec. Les petits protégés Chaque matin, lorsque Madeleine apparaissait à sa fenêtre, cinq à six boules de plumes hérissées commençaient à s’agiter sur la branche basse d’un pommier voisin : des moineaux et un petit rouge-gorge. Depuis que le gel durcissait la terre, Madeleine les nourrissait; elle leur jetait des miettes de pain. Aussi guettaient-ils son réveil. Lorsqu’elle tardait à paraître, ils faisaient entendre des petits cris

plaintifs. Le rouge-gorge venait se poser sur le rebord de la fenêtre et s’enhardissait à frapper la vitre à coups de bec.