You are on page 1of 17

LA NORMALISATION COMPTABLE INTERNATIONALE

LA NORMALISATION COMPTABLE
INTERNATIONALE IAS / IFRS

1
LA NORMALISATION COMPTABLE INTERNATIONALE

9 L’IASB a été créé par le Conseil de l’IASC, qui a
vu le jour le 29 juin 1973 suite à un accord
entre les organismes professionnels comptables
d’Australie, du Canada, de France, d’Allemagne,
du Japon, du Mexique, des Pays-Bas, du
Royaume Uni et d’Irlande et des États-Unis
d’Amérique.

2
LA NORMALISATION COMPTABLE INTERNATIONALE

9 Les objectifs de l’IASB sont de
o Elaborer, dans l’intérêt général, un jeu
unique de normes comptables :
) de haute qualité,
) compréhensibles
) applicables dans le monde entier,

3
LA NORMALISATION COMPTABLE INTERNATIONALE

) imposant la fourniture d’informations
financières, de haute qualité,
transparentes et comparables, de manière
à aider les différents intervenants sur les
marchés de capitaux du monde, ainsi que
les autres utilisateurs de ces informations
dans leur prise de décisions économiques ;

4
LA NORMALISATION COMPTABLE INTERNATIONALE

o Promouvoir l’utilisation et l’application
rigoureuse de ces normes ; et
o Travailler activement avec des
normalisateurs nationaux pour tendre vers la
convergence des normes comptables
nationales et des Normes internationales
d’information financière pour des solutions
de haute qualité.

5
LA NORMALISATION COMPTABLE INTERNATIONALE

Î STRUCTURE DE L’IASB

6
LA NORMALISATION COMPTABLE INTERNATIONALE

Î LES ENJEUX DE LA NORMALISATION COMPTABLE
INTERNATIONALE
9 Les normes comptables internationales avant la
publication du Cadre pour la Préparation et la
Présentation des états financiers n’obéissaient pas
à des fondements conceptuels garantissant
toujours, la qualité de l’information.
(Normes IAS souvent peu opérationnelles et parfois
même véhiculant choix disparates.)

7
LA NORMALISATION COMPTABLE INTERNATIONALE

9 La multiplicité des modèles comptables usités par
des pays occidentaux n’a pas favorisé un
“langage” comptable cohérent et harmonieux.

8
LA NORMALISATION COMPTABLE INTERNATIONALE

9 Dans ses premières années (1973-1993),
l’IASC s’est essentiellement attaché à :
) faire progresser l’idée de l’harmonisation
internationale, et à

9
LA NORMALISATION COMPTABLE INTERNATIONALE

) créer un corps de doctrine suffisamment
souple pour être acceptable dans des pays
dont l’environnement socio-économique et
les traditions comptables sont très
différents.

10
LA NORMALISATION COMPTABLE INTERNATIONALE

9 En 1995, l’IASC entreprit, en liaison avec l’IOSCO
(International Organisation of Securities
Commissions), un vaste programme de révision de
ses normes pour que celles-ci soient admises sur
tous les marchés financiers de la planète.

11
LA NORMALISATION COMPTABLE INTERNATIONALE

Elaboration en 1999 d’un ensemble de normes
profondément révisées.

Admission par l’IOSCO, que des comptes
conformes aux IAS, permettaient la cotation sur
toutes les bourses de valeurs.
Décision des organes de régulation des marchés
de par le monde : le recours à un référentiel
comptable communément partagé et
inéluctablement uniforme.

12
LA NORMALISATION COMPTABLE INTERNATIONALE

L’adoption des IFRS dans leur version 2005 par les
sociétés se finançant à travers les bourses de
valeurs mobilières favorise une meilleure
intelligibilité, comparabilité, pertinence et fiabilité
des états financiers et des autres informations
publiées à usage externe.

13
LA NORMALISATION COMPTABLE INTERNATIONALE

9 A l’heure actuelle, une société appliquant les
IFRS peut se faire coter partout dans le monde,
sauf aux Etats-Unis, l’autorité américaine
(Securities and Exchange Commission) continuant
à exiger un rapprochement du résultat net et des
capitaux propres avec les montants
correspondants déterminés selon les US GAAP.

14
LA NORMALISATION COMPTABLE INTERNATIONALE

Signature avec l’organisme de normalisation des
Etats-Unis (FASB) d’un accord devant faciliter la
convergence des IFRS et des US GAAP afin de
parvenir à une reconnaissance totale des normes
comptables internationales.

15
LA NORMALISATION COMPTABLE INTERNATIONALE

9 Dorénavant, tous les organes de normalisation se
trouvent dans l’obligation de maîtriser le
référentiel comptable américain et les solutions
comptables internationales, tous deux considérés,
de nos jours, comme étant les sources
d’inspiration les mieux indiquées.

16
LA NORMALISATION COMPTABLE INTERNATIONALE

9 Ces référentiels prennent la forme d’un
benchmarking inévitable dans un domaine où il
n’est plus admis de recourir à des approches
locales face à des processus d’investissement et
de financement qui ne cessent de se mondialiser.

17