You are on page 1of 21

2015 – l’An I de l’agro-écologie

en ordre de marche pour la
généralisation

L’agro-écologie, c’est quoi ?
Désormais définie dans le code rural :
• Combiner performance économique et
environnementale, et aussi sociale
• Améliorer la compétitivité, en maintenant ou en
augmentant la rentabilité économique, et en
réduisant la consommation d’énergie, d’eau,
d’engrais, de produits phytopharmaceutiques et de
médicaments vétérinaires
• S’appuyer sur les mécanismes naturels, plutôt
que de lutter contre

Une démarche progressive et résolue

Un cap : la majorité des exploitations engagées
dans l’agro-écologie d’ici 2025

Un changement de logique

Déjà du chemin parcouru

Depuis le 18 décembre 2012, 1ère conférence
« Produisons autrement », beaucoup de
réalisations

Un premier rapport annuel : bilan 2014 +
perspectives 2015

Pourquoi 2015 = l’An I ?
18 décembre 2012 : lancement du projet
2013 : premières initiatives, premières briques
2014 : construction d’un projet global (16 chantiers,
plus de 80 actions)
2015 :

• La Loi d’avenir est
promulguée
• La PAC réformée
entre en application

Année 1 pour la
généralisation,
avec tous les outils
disponibles

… 2025 : la majorité des exploitations engagées

7 plans
• Plan Ecophyto
• Plan Eco-antibio
• Plan semences et agriculture durable
• Plan pour le développement durable de
l’apiculture, (8 février 2013)
• Plan Energie Méthanisation Autonomie Azote
(EMAA) (29 mars 2013)
• Programme Ambition bio 2017 (31 mai 2013)
• Plan protéines végétales (16 décembre 2014)

Enseignement agricole
Déjà fait
•Rentrée 2014 : rénovation
du BTS-ACSE « analyse,
conduite et stratégie de
l’entreprise agricole » + BTSDARC « développement et
agriculture des régions
chaudes »
•190 exploitations des lycées
agricoles publics :
démonstration,
expérimentation et
pédagogie

A venir
•Rentrée 2015 : rénovation
CAPA
•Rentrée 2016 : rénovation
Bac professionnel « conduite
et gestion exploitation » +
Brevet professionnel «
responsable entreprise
agricole »

Accompagner les agriculteurs
Déjà fait
•Réorientation de
l’utilisation du CASDAR
(instituts techniques,
chambres d’agricuture,
ONVAR, FAM)

A venir
•Outil de diagnostic de
l’engagement en agroécologie, au 2ème trimestre
2015

Dynamiques collectives, volontaires
dans les territoires
Déjà fait
•Appel à projets «
mobilisation collective » en
2013 : 469 projets, 15 000
agriculteurs mobilisés
⇒103 préfigurateurs de
GIEE (journée du 2 avril
2014)
•Initiatives en région

A venir
•Premiers GIEE au 1er
trimestre 2015 : lancement
des appels à projets dans
toutes les régions en ce
moment
•Soutien à l’animation
plusieurs sources possibles
(cf. document)

Soutien financier
Déjà fait
•Guide des aides
mobilisables FEADER /
agro-écologie
•Guide des aides pour les
GIEE
•Aide couplée protéines
végétales
•Augmentation des aides
pour l’agriculture biologique

A venir
•FEADER 2015 :
• MAEC « systèmes »
• Investissements : plan
de compétitivité et
d’adaptation des
exploitations agricoles
• Majoration de l’aide à
l’installation (DJA) pour
les projets agroécologiques

Enseignement supérieur,
Recherche et innovation
Déjà fait
Mobilisation de la Recherche
et Développement et de
l’inovation
•Implication des
établissements
d’enseignement supérieur
•Implication de l’INRA
•Implication de l’IRSTEA
(rapport sur les
agroéquipements)
•Implication du CIRAD

A venir
•Amplifier le lien entre
chercheurs et agriculteurs .
⇒« groupes opérationnels »
dans le cadre du partenariat
européen pour l’innovation
(PEI)

Suivi du projet agro-écologique
Déjà fait
•Réunions du CNOS projet
agro-écologique
•Rapport annuel 2014

A venir
•Tableau de bord du projet :
indicateurs de réalisations et
de résultats.
Fixera le point « zéro » pour
suivre la progression de la
dynamique.

Promotion à l’international
Déjà fait
•FAO, Rome, septembre
2014 sur initiative française :
Symposium « l’agro-écologie
pour la sécurité alimentaire et la
nutrition », 400 personnes, 61
pays

•Projets de coopération

A venir
•Programme de travail
pluriannuel de la FAO
• Echanges avec partenaires
européens, en vue future
PAC

Un nouveau plan Ecophyto
• Rapport de Dominique POTIER, remis 23
décembre, après 6 mois de mission
• Propositions du rapporteur, vues en CNOS
Ecophyto (ce matin)
• Enjeu majeur nouveau plan : amplification,
diffusion
• Le plan doit continuer, avec un engagement
financier renforcé et une simplification de sa
gouvernance

7 grands principes
1. Maintenir le cap d'une réduction quantitative en deux
temps : - 25% en 2020 et - 50% en 2025
2. Renforcer l'aspect qualitatif : une vigie des impacts à 360°
3. S’inscrire au cœur du projet agro-écologique
4. Replacer l'entreprise au centre du dispositif
5. Jouer collectif : coordination des actions, projets de
groupe, bénéfice collectif d'initiatives individuelles
6.

Territorialiser

7. Insuffler une culture positive

Quelques éléments clés
RENFORCER LES MOYENS FINANCIERS
•Augmentation de l'assiette de la redevance pour
pollution diffuse : 30M€ supplémentaires, s’ajoutant
aux 40M€ actuels
•Un appel à projets copiloté par le MAAF et le
MEDDE.

Quelques éléments clés
AGIR AUJOURD’HUI - FAIRE ÉVOLUER LES
PRATIQUES
•Fermes Dephy : objectif 3.000 fermes, chacune
entraînant 10 exploitations autour d’elle => un effet
d’entraînement sur 30.000 exploitations.
•Renforcer les agroéquipements de nouvelle
génération
•Inciter à diversifier les cultures et à développer
l’agriculture biologique

Quelques éléments clés
ÉVALUER ET MAITRISER LES RISQUES ET LES
IMPACTS
•Accélérer le retrait des substances dangereuses
pour la santé : la France vient de solliciter auprès
de la Commission européenne l’accélération du
réexamen de plusieurs substances préoccupantes

Quelques éléments clés
INSCRIRE LE PLAN DANS UNE LOGIQUE DE
TERRITOIRES ET DE FILIÈRES
•Elaborer un référentiel de la protection intégrée
décliné aux échelons national, régional et des filières
•Soutenir des projets collectifs de réduction des
usages de pesticides à l’échelle des territoires et au
sein des filières
•Construire avec les outre-mer une agro-écologie
tropicale
•Etudier un mécanisme de couverture des risques
liés à l’adoption de nouvelles techniques

Une expérimentation : certificats
d’économie de produits phytos (CEPP)
tions
c
a

n d ns 1 500
o
i
t
a
NODU
li s
5a
Réa endant
p

Distributeur A
Situation 2016 :
vente de
produits phytos
à hauteur de
100 000
NODU

Action 1 :
vente ou
conseil
équipements
de précision

Distributeur A
Cible 2020 :
diminuer de
20%

80 000
NODU
2 000
NODU

Action 5 :
promotion du
bio-contrôle

• Chaque action vaut
une diminution de
NODU
• La somme des
actions permet
d’atteindre la cible
de - 20 000 NODU