You are on page 1of 37

LE NOUVEAU SENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE

Author(s): Charles Lalo
Source: Revue Philosophique de la France et de l'Étranger, T. 66 (JUILLET A DÉCEMBRE 1908),
pp. 441-476
Published by: Presses Universitaires de France
Stable URL: http://www.jstor.org/stable/41078800 .
Accessed: 11/02/2015 19:22
Your use of the JSTOR archive indicates your acceptance of the Terms & Conditions of Use, available at .
http://www.jstor.org/page/info/about/policies/terms.jsp

.
JSTOR is a not-for-profit service that helps scholars, researchers, and students discover, use, and build upon a wide range of
content in a trusted digital archive. We use information technology and tools to increase productivity and facilitate new forms
of scholarship. For more information about JSTOR, please contact support@jstor.org.

.

Presses Universitaires de France is collaborating with JSTOR to digitize, preserve and extend access to Revue
Philosophique de la France et de l'Étranger.

http://www.jstor.org

This content downloaded from 200.45.170.30 on Wed, 11 Feb 2015 19:22:49 PM
All use subject to JSTOR Terms and Conditions

LE NOUVEAU
SENTIMENTALISME
ESTHÉTIQUE
« On a coutumede désigner le sentimentcomme l'organede la
beauté*. » Telle est la constatation dont s'enorgueillissentles
partisansde cetteesthétique qu'on peut appeler, sous ses formes
les plus diverses,le sentimentalisme.A la vérité,les senlimentalistes sont les seuls à accepter cette affirmationabsolue avec
toutes ses conséquences. Pour d'autres, la sensation el le plaisir
sensible,l'intelligence,avec la perceptionconfusede l'unité dans
la multiplicitéet toutes les modalités du jugement réfléchissant,
ou enfin l'activitésous la formesi riche du jeu, conserventun
rôle capital ou prépondérantdans la pensée esthétique.
On pourraitd'ailleurs estimer,pour ainsi dire a priori,que dans
une activitéaussi complexe,comme dans toute activité concrète,
les fonctionsde notre personnalitéinterviennent
toutes à la fois
et chacune à sa façon : on devrait donc contesterque la pensée
esthétique puisse correspondre à une fonction psychologique
unique, fût-ellemême aussi compliquée que Test la vie affective.
Mais c'est une attitude séduisante, et, pour ainsi dire, esthétique par elle-même,que de réserver au sentimentune sorte de
privilège,ou même de monopole dans l'art et la beauté. Tel est
l'attraitdu sentimentalismepour ceux qui estimentqu'un traité
sur le beau doit êtrelui-mêmeune œuvre belle, ou que, pour comprendre,pour expliquer scientifiquement,
ou, si le mot eflraye,
les
«
les
intuitions,
philosophiquement
pensées confuses » des
il
avoir
faut
soi-même
des
artistes,
pensées confuses.
Nous examineronsla forme contemporaine, assurément très
remarquable,qu'a revêtue depuis peu cette tendance, sous l'influencede l'école de psychologiequ'on peut appeler mystique.
i. Th. Ziegler, Das Gefühl, Stuttgart, 1893; cité par J. Volkelt,Systemder
Aesthetik,Munich, t. I, 1905, p. 156.

This content downloaded from 200.45.170.30 on Wed, 11 Feb 2015 19:22:49 PM
All use subject to JSTOR Terms and Conditions

REVUE PHILOSOPHIQUE

442

I. -

L' « EINFUEHLUNG» ESTHÉTIQUE.

Le sentimentalismeesthétique est de tous les temps, comme
toutes les idées suggestiveset confusesqui flattentles préjugés et
les conventionsdu senscommun.Mais l'esthétiqueallemande,après
la périodemétaphysiquedes successeurs de Kant, et parallèlement
à l'école expérimentaledes disciples de Fechner, présentede nos
jours une véritablerenaissance ou tout au moins une floraison
trèsbrillanted'un nouveau sentimentalisme.
Une notion capitale le caractérise: celle de YEinfühlung^cette
sorte de sympathie,de projection de notre moi dans les objets,
d'objectivationde notre vie affective,d'identificationdu sujet et
de l'objet par les sentiments;car on ne peut rendrece mot intraduisible que par des périphrases.Une foule d'œuvres de la plus
grande valeur ont été consacrées dans les dernièresannées à l'analyse de cette idée. Les plus importantessans contreditsont la
récente« Esthétique» de Lipps, et le Systèmede « VEsthétique» de
Volkelt,dont le premiervolume a seul encore paru. Ces travaux
considérablesne ferontd'ailleurs pas oublier les œuvres moins
magistrales mais fortestimables de Karl Groos, Konrad Lange,
JonasCohn, Paul Stern, Witasek, Dessoir et d'autres encore, qui
reprennentà leur façon cette même conception,absolumentprédominantedans resthétiqueallemande contemporaine.
L'idée n'est guère plus nouvelle que celle de sympathie,dont
elle dérive.Herder, Lotze, Frédéric Vischer, Siebeck ont employé
déjà divers équivalents.Mais c'est à Robert Vischer qu'est due
l'introduction dans le vocabulaire philosophique de ce mot,
empruntéà la langue des romantiquesallemands. Ce théoricien
désigna sous les noms intraduisiblesà' Einfühlung,Anfühlung,
degrésde la projectionde notre
Zufühlung,différents
Nachfühlung,
vie affectivedans les objets sympathiques,spécialementdans les
objets beaux; objectivation dont le résultat est, en définitive,
d'identifierl'objet à nous, et nous à l'objet. Quand nous ne projetons ainsi que nos sensations,comme dans le rêve, cet état de
conscience n'est pas esthétiquepar lui-même; mais quand l'état
d'ûmeobjectivéest plus profond,lorsque c'est en somme le sen-

This content downloaded from 200.45.170.30 on Wed, 11 Feb 2015 19:22:49 PM
All use subject to JSTOR Terms and Conditions

CH. il fautbien que nous éprouvionsà quelquedegrécet amourluimêmepournotrecompte. lorsque interpréter la viecommuneles gestesou la physionomie d'un autrehomme. est toutsimpleDès même en lors.nous nous identifions pour un moment consisteà vivreen nous les étatsde avec lui. Leipzig. d'un de nos semblables. etc. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . *. Vischer.Elle nousdonne appréciation de le sentiment son insuffisance commeconnaissance. objetsbeaux nous paraissentreprésenter Par en nous-mêmes. car clansla vie couranteune foule d'observations antérieureset d'habitudesviennentgêner notre de l'attitude on de l'accentd'un ami. telleestYEinfühlung Volkeltproposed'appeler« objectifs» les sentiments que les et que nous éprouvons. u. en parfois J. This content downloaded from 200. des expériences ou des vérificaà comme il nous cherchons dans arrive tions. éprouver « de l'objet ment la liaisondes sentiments objectifsavec l'intuition 2 esthétique ». notrepersonnalitétout entièreque nous : alorsnotrepenséedevientesthétique prêtonsà l'objetreprésenté. ce qui serait inexact. Volkeltquatrecaractèresdistinctifs.1896.que nous pouvons commeceluide l'admiration. prêtons.l. Elle est aussi plus complète .sans quoi nousy resterions insensibles. p.30 on Wed. sens qu'elle ne se développepas dans la durée.1899-1900. « batà l'unisson» de celuide RoméodanssonamourpourJuliette.1873.YEinfühlung temps. (F.p. Philos. Mais YEinfühlungesthétiqueproprement dite possède selon nonen ce Elle estimmédiate. 18 et s. I..Essai critiquesur Vesthétique » 2.p.Zeitschrift (liesedung): VoirZurPsychologiederästhetischen f. philosophischeKritik.. parun anthropomorphisme et à toutela nature. Cetteidentification esttoutautrechoseque les diverssentiments. Basch. et tantd'autres. Volkelt. Alean. 294et s.170.R.Volkeltpréférerait le motde « spirilualisalion Beseelung.Ueberdas optischeFormgefühl. Toute sympathie conscienceque nousdevinonschezd'autreshommes.45. lorsquenotrecœur exemple par contagion. LALO. des étatsaffectifs n'existepas liest évident qu'unetellecontagion maisaussidansla viecommune: seulement dansla vieesthétique.nullementtroubléepar des hésitations. pourle comprendre. - LE NOUVEAU SENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE 443 timentde notremoi.maisen ce qu'elleestuneinterprétation spontanée. 213. le geste toutesles foisque nousinterprétons.) VoirV.de Kant.ou que nous aux autresêtres symbolique. c.

je l'imitepeutou en me rappelantune tensionde mes muscles. et capable de contenir chacun des autres commedes élémentssubordonnés. Les jeux des animaux. Alean. ou « s'élance ».Quand je dis qu'une opération colonne se « dresse ». (F.Enfinla fusion.Giessen.qu'elle présente. Groos. et professé comme un principe. 55. et qui acquiert une valeur esthétique dès qu'elle est un jeu : apprentissage ou usage désintéresséd'un de nos instinctsvitaux. Vernon Lee.229 et s. mais des esquisses de mouvementsréels 8. 1902. 164. qui n'estque le commencementd'une imitationextérieure correspondantà un « instinctimitalif» bien connu. p.170. L 'Einfühlungne serait que le plus haut sommet de cette activité 2. Groos. éclectisme voulu. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions .30 on Wed. « résiste ». franc. 193 et s. dessen.K.Systemder Aesthelik. 218. 2. Les « suspensions imitatives de mouvements».220. Comparonsd'abord les états esthétiques avec les fonctionsde l'activité..I. p. Dirr et Van Gennep.s'accordent à fairerentrerdans ce conceptla plupartde ceux que les esthéticiens récents ont proposé d'y substituerpour l'éclairer : car il leur semble être le plus compréhensifde tous. Volkelt. Karl Groos a ramenéla pensée esthétiqueà une « imitationintérieure».A. êtreen affectuant mais surtout j'attribue à la pierre inerte une imitationde moimême : je me transporteen elle.) 3.444 REVUE PHILOSOPHIQUE mômetempsque celui de sa nécessité inévitable. mais elle remarquequ'ils des sentimentsà l'objet : cette autre n'impliquentpas l'attribution donc se doit surajouterà la première. tout en se déclarant disciple de Lipps. De nombreuses impulsionsmotricesl'accompagnent. trad.répugne à la dualité que notreconscience habituelleétablitentrele savoir et l'intuition'. 161. 1902. Der ästhetischeGenuss. l'autre avec un Lipps et Volkelt.auxquelles des « sentiments imitatifs» puissantssontliés. l'unificationde la formeet de la matière. K. This content downloaded from 200. l'un très systématiquement. avec mon expériencemusculaire i. Einleitungin die Aesthetik. confirme l'importancede ces mouvementscorporels.ne sont pas seulement des représentationsde mouvementspurementidéales. au pointde s'identifier peut-êtreavec elles. les « adaptations motrices » d'un spectateurqui suit de l'œil avec attentionun mouvementrythmiqueextérieur.45. Der ästhetischeGenius. 1892.

Beaucoup d'esthéticiensanglais et allemands ont insisté sur Pimportanceesthétiquedes impressionsorganiques.Tout sentimentest lié à une activité.45.une jouissance esthétique.un travailvital.plus que je ne la transporteen moi : c'est.30 on Wed.mais l'activitéde la pensée. 226. Nous connaissons. 3-16. On a encore cherché dans la sensationle principede la beauté.170.ils ne signifient rien représentatifs « nous en dehors « de leur ton affectif du timbre émopour »./.ce ne sont pas les sensations. I. par exemple. accompagnée cependantde la du à mouvement exécuter.Revuephilosophique.qui consiste à sentirnos forces en équilibre. p. LALO. I. p. VernonLee. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions .et liée à un effort représentation pour il à l'accomplir.. 2.» Une imitationsuppose un modèledonné. 121-126. H. Travauxrécentsde i'esthéliqueallemande. de l'imaginationou de l'insiinct. n'est que « la face intérieurede l'imitation.on trouveen jeu une force intérieure. qui s'exprimeà l'extérieur. Le motde Groos. 1902. L1Einfühlung. 3. Mais cetteinstrusionde l'activitécorporellerépugneau nouveau spiritualismeesthétique.dit Lipps. L' Einfühlung consiste à vivre l'action intérieure de la volonté.Elle est en particulierla face intérieurede cetteimitationinvolontaire. mais insuffisante. p. Brefce motd'activitén'estjuste que s'il est simplementsynonymede vie3. - LE NOUVEAU SENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE 445 et émotive. ce sont les états affectifsqu'elles soulèvent. peu près comme arrivelorsque nous suivons les exercices périlleux d'un acrobate »./. « l'activité passive » qui consisteà nous sentirvivre. This content downloaded from 200.Partoutoù il y a sentimentet par conséquent projectiondu sentiment. Toutefois il faut entendrepar là non seulementl'activitévolontaireou physique. p.c. Mais ce qui fait de YEinfühlungun faitesthétique. « L'imitation réelle est une action extérieurede la volonté. il n'y a de plaisir que dans l'agir.elle que je suppose m'imiter*. 84 et 3. L'expression d' « action intérieure» est de même exacte en partie.t. Mais ces états ne nous intéressentnullement.256-7. Dire que YEinfühlung consiste à 1.d'ailleurs ingénieux. I. p. Lipps.Volkelt. Lipps. pour ainsi dire. H./.ou l'activitédu repos.est donc impropre2. nos mouvementspar des sensations de tension des muscles ou de la peau.CH. tionnel » qu'ils engendrent. c.28. tandis que l'opération intérieure de YEinfiihlungn'en comportepas dans notre conscience.c. 128.

mais n'y est nullement idendansun autrehommeau lieu tique. /.45.mais. motrices. esthétiques des idées qu'on a le plus souventsongé. de déterminer à une ou mêmecœnesthésiques. etpresque Volkelt s'élèvelui aussi contre« l'incompréhensible pas. 2.visuelles. Toutesles sensations ' ellessont provoquerYEinfühlung peuvent en principesur le mômeplan à cet égard. On peut mettreau défi rieure. indirectes et les impressions formelles). n'està et accidentellement uni superficiellement c'est-à-dire 1.nécessaireau sentiment des sensationsorganiquesquelconques.Elle les accompagne.U Einfühlung engagenttoutenotrepersonnalité à un n'est ce une association : objetesthétique. c.Or. » dans des sensations surestimation l'esthétique d'organes fanatique contemporaine2. Et si je voisces mouvements et de les accomplirmoi-môme.l'impressiond'une vie intédu beau. p.enréalité. Lipps. 420-441. c. S'adressera-t-on aux élémentsintellectuels?Les jugements c'està l'association n'étant ordinairement qu'implicites.de ma forceou de ma resse.30 on Wed. II.446 REVUE PHILOSOPHIQUE dansces représentations. 208 et s. en fait. peut-onsignalerune certainesupériorité donnent seulesde véritablescombinaisurtouten ce qu'ellesnous sons d'ensembles complexes: formesou mélodies.. il n'y a de valeuresthétiqueque dans ces toutscomplexesqui n'estdonc intime. sort de ma contenu de ces sensations le corporelles plus propre conscience1. This content downloaded from 200.toutau plus de la vue et de l'ouïe. plus je les imiteintérieurement.h C h 223. fatigue pas représentation mes muscles. 131. capablesde ressembler conla ou Elles réellement l'accompagnent esthétique. I. Lipps. I.dit Lipps. /. divisaitles faitsesthéLe créateurde l'esthétique expérimentale et directes les (matérielles impressions tiques en deux classes : ou associées.elles n'yparticipent ditionnent.tandisque les ou non.par exemple.Dans une ascensionce qui m'intéde ma liberté.ce sontles sentiments n'est la ce de Pétatde ma peau ou d<? .mais autressensjuxtaposent leursdonnéesagréablement sansles synthétiser : ce qui exclutd'unesuccession véritablement de goûts ou d'odeurs.surtoutdepuisFechner. qu'associé qui pas à lui.Volkelt. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . c'estune conobjectiverles étatsaffectifs tradiction dans les termes. impression cela est évident.170.

p.170.danscetteopération de l'esprit2.Nous appelonsla fuméeun signedu feu. Volkeltvoitaussi dansce lien tropsuperficiel une simple« conditionpréalable» de l'esthétique.ne lui semblentmômepas assez intimespour exprimertout ce qu'il y a de personnelet de profonddans la conscienceesthétique.les associationsmômeles plus « nécessaireset nulleil en estde telles.45.L'associationqui nous faitjuger. pensée. 22-32. /.dansun tableau. maisnonexprimer l'invisible parle visible*.. . immédiatement une autrechose. II. HO et s. I.du sens de sa perspective estune ou de la grandeur réelledes personnages.selon le mot que Wundtcroitpouvoiremployer pourdésignerunedes formes de l'association. c. ditVolkelt. si toutefois significatives ment. 140. ilnefautpas voir de cettesensibilité toutintérieure.à savoirune manièred'êtrede la constitution intérieure de notrevie. FrédéricVischeret surtoutVolkeltontanalyséavecprofondeur une autrenotionoù prédominent intelen apparenceles éléments lectuels : le symbolisme. Stern. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . p. 73 et s. Ï. C'est même ou une affection représentative. Lipps.Leipzig. Einfühlung und Associationin der neueren Aesthetik.CH. L c. un non un un elle fait sentiment.Uneassociationdevenueinséparableentrel'intuition représentativeet le sentiment.Der Symbolbegriff %nder neuesten Aesthetik. 2. . This content downloaded from 200.« Nous appelons ditLipps. Volkelt. une « fusion» des deux.une chosedontla perception nousfaitéprouver symbole. signifier objetpar autre. Tobjectivation d'autremystère. p. On peut donc à celui d1Einfühlung 1. malgréles nuancesplus subtilesproposéespar les associationnistes récents.elle nous présenteces deux sortesd'états non pas séparésni mêmeseparables.la conscience de la réalitéde son objetn'estpas comprise dansl'idéede symbole. » Autrement dit. Lipps.. vécus l'un dans l'autreet l'un par l'autre: quelquechosecommeune représentationaffective. 1876. reste inesthétique par ellequi même. LALO.30 on Wed.n'ycontribuant ». 237 et s. 3. Et nous nommonsesthétique un symbolequand la réalitéou l'irréalitéde cet étatintérieur dans l'objetperçun'estnullement en question. c. /.les deuxdonnéess'étantidentifiées3. cetteindivisibilité la projectionou qui expliquel'extériorisation. Ce conceptse subordonne .Iena. 1898. - LE NOUVEAU SENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE 4U aucun titreun « moment» de la contemplation du beau ou du laid.Voir P.parce qu'elle nous en témoignela réalité.mais identifiés.

voir ib. Witasek. t. entrel'impression sensible et la significationintellectuelle. Die Einfühlungund das Symbol.reprenant des idées familièresà la doctrine formaliste du jeu. Leipzig. p.188. S.« Ce ne sont pas des sentimenlsréels. This content downloaded from 200.sentie par le sujet. et celui du sujet qui le contempledans une impressionvisuelle. 1. Pour qu'il y ait symbole. Psychol. Lipps. Volkelt. YEinfühlungimplique un élémentde compréhensionintellectuelle. M. /.u. CXXIX. moi. 2. zi4.Cela ne veut pas dire que leur idéal est de deveniraussi obscures et aussi désordonnées que possible. D'autre part. I. nous en avons une connaissancepar le souvenir d'une Einfühlung antérieure. c.45. les représentationsesthétiques étant toujours confuses. /. R. p.. p. c. Certains contemporains. Mais YEinfühlung et deux une de ces une identification fusion.mais des sentimenlsimaginatifs. mais seulementla représentationde ces sentimenls.il fautqu'il y ait disproportion. Toutefois. Phxjsiol.170. GXXV. Zeitschriftf.30 on Wed.d. 125.Celte sorte¿'Einfühlungà deux degrés met en présencedeux moi : celui que nous prêtonsà l'objet contemplé. inadéquation. plète suppose c'est cette formecomplètequi est seule esthétique2.» Pour Witasek. Pour Konrad peuventseules les différencier les sentiments esthétiquessontdes « sentimentsd'illusion» Lange. Sinnesorgane. 3.les sentimentsesthétiquessont avant tout des plaisirsou des peines : les représentationsintuitivesqui en sont l'occasion parmitous les autres. 178-180. 133.» « L'attitude esthétique consiste essentiellementdans l'état de conscience concret donné par le sentimentd'un contenu représentatif4. en vertu de cette indétermination.sont. I. Grundzügeder allgemeinenAeslneti/e.douées d'une certaine ressemblanceavec les sentiments. soutiennentque la contemplation esthétique nous offrenon des sentimentsréels et actuels.à côté de son contenuaffectif. et comqui peut s'opposer à lui par un jugement.1905.Ce concept est donc au fondlout autre que celui ¿'Einfühlung. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . qui nous permet de supposer un moi derrièreces attitudes. etc. mais qu'elles agissent par leur tout indiviséplus que par leurs élémentsclairs et distincts3. Wernaer. i»u». 4. t. l'adéquation de sos deux termes1. 199.Quand nous suivons du regard et mêmeinstinctivement du geste les mouvementsd'un acrobate.qui impliqueau contraire l'identification.448 REVUE PHILOSOPHIQUE même aller plus loin.

. Ib.CH. : 1903. Volkelt. 103 et s. 1901. puis une imitationqui apparaît commela réalisationd'un effort. plusieursdegrésdifférents d'un seul et mômeprocessus.» Que deviendraitalors la « suprématiedu sentiment dans l'esthétique». Volkelt le tranche d'une façon absolue. c'est-à-direde simples« représentationsde sentiments* ». .qui contientdonc en elle-mêmecette action intérieure: telle est l'imitationinvolontairedes mouvementsd'un acrobate.de jouir et de souf3 ». nécessaire pour résoudre bien des énigmes de la vie psychologique. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions .Berlin.qui est non la représentationd'une vie émotive. Bos 3.30 on Wed.« II y a. correspondrait qui nonseulementraccompagneen fait.Voirla conceptiontoute voisinede G.de nous souvenir. dit Lipps.représentéespar des images : c'est le souvenirdu sentimentlui-môme. 66 This content downloaded from 200. . 97. I.et il le résoutprudemmentparla distinctionde plusieurs types psychologiques. Ribot a étudié expérimentalementce problème par des enquêtes.d'éprouverdes états affectifs Si on le compare à celui des sentiments. à laquelle Volkeltsembletenirplus qu'à toute chose? Au reste eette suprématies'étend bien en dehors du domaine esthétique.Et de celle-cijaillit enfinla compréhensionintellectuelle des mouvementsperçus.l. M. p. LALO. Konrad Lange.Or la mémoired'un état affectif n'est pas seulementle souvenirde ses circonstancesou conditions. 1. 1. I.mais en est une partieintégrante et inséparable. 186. p..170.. 2. pour des raisons de principe: la « certitudede la possibilité» lui semble une fonctionirréductiblede la conscience.« Ces sentiments de seconde main menacent de n'êtreplus des sentimentsau vrai sens du mot8. 353-372) à chaque catégorieintellectuelle un sentimentparticulier.Elle est d'abord une imitation aveugle. II débute par l'imitationextérieure. intellectuels.mais cettevie môme. p.45. Das Wesen der Kunst. - LE NOUVEAUSENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE 449 ou des « illusions de sentiments».. à (contribution l'étudedes sentiments Revuephilosophique. 29 Vol. 200-203. frir. c. La représentationd'un sentiment en suppose la mémoire. Nous avons ainsi une « certitudede la possibilitéou du pouvoirde nous représenter.de vouloir.t.le rôledes faitsintellectuels dans la pensée esthétiqueest donc assez restreint. Rien de si opposé à la véritableEinfühlung. » II est importantde remarquer i. De cet état se détache ensuite la pure imitationintérieureou la pure Einfühlung.

1898. 2. p. Raumasthelikund r/eomeínsch-oplische Täuschungen. sympathie? avaitd'abordpréféréce terme: « ToutejouisLippslui-môme surla sanceesthétique. iövm-v/. à la sympathie mentesthétiques'apparentedirectement » est avanttoutune « Einfühlung Maiscetle« sympathie symle encore » reste Y : donc c'est phénomène Einfühlung qui pathique essentiel. commençons qu'ellepuisse qu'il pas par donc une existedans les corpset que nous percevonsun effort.Bref. Maisje dans mon« sentiment litédiminuée. 223 et s. 125-6. l'unitédemonmoiavec l'individu vientla première. exprimebienYEinfühlung » ou le sentiment du beau . le sentiment maisnon YEinfühlung négative. p.commele jugenégative d'un la mentnégatif est négation jugementpositif. tenude notreconsciencequi a pour nous une valeur. 7.Leipzig. pas quelque *.c'est elle n'est chose fühlung esthétique. /.45. n'explifondement un Y ne lui trouverait-on parmi pas quent Einfühlung.je sens ma personnadu moi». Í. Lipps. « h" moi. Lipps.30 on Wed. que nousrevivonsensuiteen nous-même. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions .ni la sensibilité.L'idéede sympathie positive. Nous joie de ceteffort. Kormikund Humor. : n'existerait il sans Einfühlung pas pour quoi opposer estla négationd'uneEinfühlung positive. par exemple.leur étranger dualiténe vientqu'ensuite. les autresétatsaffectifs. This content downloaded from 200.ni l'intelligence Si enfin.» « Le senti1. loin: inversement action cette vivre nousne commençons pas par la dans la ensuite intérieure. savoir ne la Nous fonder. c.c'est-à-dire Si unhommemejetteun regardde mépris. pour projeter « Nousla vivonsetla sentonsoriginairement dans cet objet. » est la donnée à la connaissance originaire qui parrapport ni l'activité. à la en la réduisant.. et toute valeurpositiveétanttoujoursau fondune formedu bien. intérieur le « libreaccompagnement du laid. l'objet perçupar vue. disait-il.donc YEinde dérivé.4nO REVUE PHILOSOPHIQUE bienloin que cetteactivitéintellectuelle procèdede YEinfiihlung.reposeen définitive uniquement un conà » entend là une il positive participation par sympathie. je souffre intéle ne ne seraispas touchépar ce méprissi je reproduisais si je ne le vivaisun instanten moi-même pour m'y rieurement. p.170.le sentimorale2.L1Einfühlung complète. Allonsplus au contraire commençons parle vivreen nous-même.

dontles anciensphilosophes ne faisymbolique saientguèrequ'un usagesecondairedans les applicationsde l'esthétiqueà la théoriede l'art.et par là inadéquatesl'une à l'autre. voir II. 2.t. 299 et s. Et c'està cettenotionqu'il fauttoujours reveniren définitive. /.ni dansla penséeclaire.. c. 290. Basch. En lui résidele caractèredifférentiel des sentiments esthétiques parmiles autressentiments Le consiste dans le lien sympathiques. tiveune négationde sa vie*.30 on Wed.doit être posé. V.pourraitbien doubler.en les accouplant.Les troisgrandsfacteursque Fechnercroyaitdevoir se réduisent à la sympathie distinguer symbolique.au principeet nonà la finde l'esthétique.avec l'étatd'âmede l'artiste: voilàle principede toutfait esthétique. 140.. ni même de l'harmonieque tous les êtres formentdans l'ensemble de l'univers. symbole d'uneimageetd'uneidée réuniesparunpointcommun. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . I. Basch a repriscetteidée en combinantingénieusement les « et de le nom de de Volkelt sous conceptions Lipps sympathie ».dont chacuna d'ailleursune valeurpartielleindéniable.CH. p.ni de notreproprepersonnalité. différentes par toutle reste.mais dansle « clair-obscurde la conscience». Le symbolisme.pourle nouveausentimentalisme les faitsesthétiques à la peuventse ramenerplus ou moinsdirectement de notre moi dans les ils ne sont que des forme« projection objets] 1. This content downloaded from 200.les difficultés que chacund'eux présentedéjàparlui-même on veut quand totale. touslesprincipes et tous Ainsi. p. commeTa bien vu FrédéricVischer. 49 et s.avec les formes et les couleurs. LALO.Nous sympathisons avec symboliquement les sons. 20 et s.Quand ce processuspsychologiquene résideni dansl'inconscient complet. 593 et s.ils n'ontd'actionesthétique que par elle2. Aesthetik.45.aveclespersonnages d'un drame. Mais ce dédoublement de YEinfühlung en deux concepts. l'érigerenexplication en substitut de YEinfühlung.touten l'unel'autre. il a une valeuresthétique: parcequ'alorsl'imageet l'idéese fondent jusqu'à ne pouvoirplusse distinguer ni entreelles.C'estainsique l'imaged'un lion symbo«'exprimant lise Tidée de générosité. Lipps. - LE NOUVEAU SENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE 451 du sentiment de la négationde mentdu laid est l'objectivation de l'hommequi vitet qui objecou il estle sentiment moi-même.170. » M.

Sans doute.d'où émanentchacun des actes de ma volontéet de mon activité. Nous avons déjà vu ce qu'il fautpenserde l'étude psycho-physiologique des sensations musculaires et autres. il est encore le sentimentdu plaisirqu'il y a à répandresans obstacles notre propre vitalitéau dehors de nous. Sichgeniessen ».452 REVUE PHILOSOPHIQUE diverses de cette fonction fondamentalede l'esprit. 2. « Le contenuproprede mon Einfühlungesthétique.45. Le sentimentde la beauté est.assuré ou indécis. 11est le sentimentdu plaisir que nous prenonsà la force. Quel est enfinle contenuultimede cetteopérationmystérieuse? Les états affectifs? Ce n'est pas assez dire. Le sentimentdu bien-être corporeln'est esthétiqueque commeune variétédu courant de la vie psychologique. Et je sais en même temps que je ne suis pourtant pas un acrobate et n'ai aucune raison pour me croire en ce momentlibre ou fier. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . Ou.170. 156 : « UngehemmtesSichausleben. Comme conditionde toutes ces opérations. I. Je les vis doublement: en lui. Il s'agit de la vie et de l'expansionvitale de la personnalitéou de l'individupsychique.Cette expansionlibre de la vie est l'accomplissement des buts de toute individualité: c'est une « jouissance de soi * » .de façongénérale. l. This content downloaded from 200.et non organique..30 on Wed. II. et que l'attitude de la fiertéou de rabattementproduitla fiertéou rabattement.» Ainsi quand je contempleles mouvements d'un acrobate. 132-5. en moi. c'est l'ensemblede mon état intérieur.ou la manière d'être de mon altitude interne. p. c'est une loi que l'expressioninstinctiveou même habituelled'une émotionest solidaire de celle-ci. c.à la plénitude.à l'harmonieinterneou à la libertédes possibilitésou des réalitésvitales. On comprend de '.je dois me sentirpossédé et dominépar la perceptionen question et l'activité intérieurequi en résulte*. 1-2. c'est une identification. Ib. le momentdécisif de YEinfühlungconsiste en ce que je vis des états intérieursanalogues aux siens.un sentimentde vie.or YEinfühlungn'est au fond pas autre chose que l'expression. Lipps.ou tout au moins ils la présupposent.Mais il y a plus encore. plus brièvement: il consistedans la personnalité que je vis dans l'objet perçu avec lequel j'identifie mes états affectifs.

49 et s. en effet. c'est sa profondeur: profondeurdans l'objet pensé. profondeur dans le sujet pensant. proportionsdes lignes. des expérimentateursqui croient devoir débuter par l'étude des élémentssimplesprésupposéspar les impressionscomplexes: formesrudimentaires. Peu importentson expressionexacte et ses propriétés mathématiques'. éléments simples des rythmes.l. que nous supposons dans les formesqui la réalisent. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions .CH. - LE NOUVEAUSENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE 453 mêmel'altitudedes partisansde YEinßhlung vis-à-visdes analystes et. 157-9. This content downloaded from 200. c.170. comme celui d'une saveur ou d'un son. Lipps. 66. ou mômesentimentsesthétiques élémentaires. LALO.La caractéristiquedu sentimentesthétique. par toutes ses tendances générales. ces données simplifiéessont forcémentsans valeur esthétique en dehors du tout indivisible dont elles fontpartiedans la conscience.analysés par Wundt. i. n'yvoit que des données « préesthétiques». et par exemple il détaille longuementles éléments simples des formes.la « section d'or » de Zeising et de Fechner (a : b = b : a -4-b) n'a d'autre valeur esthétiqueque d'exprimerune vie plus ou moins puissante. I. C'est en quoi il n'est nullementassimilable à un plaisir sensible quelconque. par artifice et du dehors.elle réside donc dans la vie ou dans les conditionsde la vie. ou élégante. Lipps garde pourtantquelque tendressepour la méthodeanalytique. Selon le nouveau sentimentalisme. n'est nullementun critériumdu beau.ou est faitepour l'homme. I. On voit que.des rectanglesoù des ellipses. toujours superficiel. c.45. Par exemple. Par exemplela valeuresthétiqued'une situation plaisante n'est nullementà la hauteurdu plaisir qu'elle peut nous causer 8.la doctrinede VEinfühlungprocède de l'école de psychologie contemporaine pour laquelle les ensembles sont donnés d'abord dans la conscience* l'analyse des élémentsne venant qu'ensuite. ou libre. p. isolés par Meumannet Schumann. 2.plus radical. En principe. Lipps.Volkelt.II. étudiées par Fechner.toute « valeur » pour nous vient de l'homme.30 on Wed.l. L'agrément. Nous avons une conscienceimmédiate de la valeur esthétique: l'intuitiond'une réalitéqui dépasse les sons ou les formes.

une vie affective nousidentifier norincapables: car ni l'hommene sauraitéprouver logiquement états des femme ni la sentiments des malement d'esprit féminins. I.30 on Wed. Wollen und Erkennen. nous à devinons. unemêmejouissance. De façongénérale. comme à l'ordinaire (l. de à nécessaire est l'impression qui moi et de du identification une l'état esthétiqueproduit égoïste. Groos. Lipps.l. un oubli de leur distinction. les femmesne sont et hommes les avec dit-il force. 159. . etle sentiment « des manièresd'êtredu sentiment de ma vie psydamentalpar excellence. Lipps. YEinfuhlung. 1902. ce C'est ni femmes. Fart.45. 517 et s. . This content downloaded from 200. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . K.Volkelt. une « personnitoutentière. c. I.1. Jeux des animaux.ce que la contemplation c'estnotrepersonnalité Ainsice qui esten jeu dansVEinfühlung.) 3. l. p.beaucoupd'esthéticiens il n'est Mais tinctsexuel. p. 1-6. Aesthetik. c.Or le fondement de beauté est YEinfuhlung.partoutla mêmeactivitéhumaine.VomFühlen.mcu que moins exclusives. Toute analogue de tout sentiment et d'uneexpansion d'unetelleviepersonnelle beautéestle symbole sont les étatsaffectifs de noirevie ». eie. un simpleplaisirsensible. fondû moi» . qu'une petitepartiede nos fonctions Dans la contemplation vitales: Lipps l'éliminedoncentièrement.c'est « le sentiment chique1».la jouissancedu beau.Elle estun « anthropomorphisme fication» esthétique3. p.p. depuis Darwinjusqu'à Nauontvoulu faireen faveurde l'insmann. de pour cas. C'est ce que.Leipzig. .170. I4y. 220.en effet. 2.454 REVUE PHILOSOPHIQUE Or le sens du mot beauténe peut êtresi fondamentalement tantôt diversqu'ildésignetantôtl'étatde touteune personnalité. Ce seraitla diminuerque de l'analyser I. c. ». Leurdifférenciation ou féminines masculines toutentière de la personnalité la projection ne feraitqu'amoindrir sexuelleest L'émotion beauté. esthétique. grâce pareils qu'en dontnous sommesphysioà elle. sentimentale exige pourtant2. p. hommes ni qui expliqued'ailleursqu'ils plus même la de en façon les œuvresoù les formes apprécient gros sexuelle sontenjeu.voikeitarrive a aes conclusions vui&iuc». 455. masculins. même Il est remarquable l'objet. à unepartiequelconquede notre Il estdoncinexactd'attribuer une prépondérance marquéesur les autresdans la personnalité consciencedu beau. J.« La beautéestpartoutdans son fond ultimeunemêmebeauté.

p.LE NOUVEAU SENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE 455 davantage.sensationparticulièrede nerfsspéciaux..l. plus obscur.répondVolkelt. Volkelt.monmoidans son unitéde conscienceenfermée pourainsi direen une matriceobscure.qui ne se laisse réduire à nulleautreformeplus simple. D'abordla volonté.Ce sontlà des formes de la consciencede soi caractérisées bienplutôtparla domination de l'intelligence et de la volonté.CH. Elle ne coïncidenulleoriginaire mentavec la fonctiondu plaisirou du déplaisir. Il n'a pas fallumoins de 1250 pages à Lipps. .je pourraisdireplus conforme à la nature: c'est le sentiment vitalimmédiat de mon moi.processus nique. à réaliser: donnéeimmédiate de la conscience.y reste-t-il quelquechose?» 11 y reste. L'anest en source de toutesnos interprétathropomorphisme effetla tionsesthétiques. et ses formes sontinfinies. dans son dernierouvrage.deux facultésou fonctions originaleset fondamentales. This content downloaded from 200..plus i.une facultéspécialeet irréductible.la tendanceà produire. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions .170.« Tous les mouvements des affectifs sont en définitive » « manièresd'êtredu sentiment personnel. » « Ce que j'entendspar fonction ce n'est pas la penséeou l'obsessionde moiaffective.l'ordonnance sonfinaliste de mescapacitéset de mesétats.Ce que je nommefonction affectiveestbien plus élémentaire. souvenir.et des sentiments sensibles de plaisirou de déplaisir*.celle des animaux. et la combinaimême. Mêmeles sentiments de la participation à soi.» « Jene croispas que ce sentiment de moi.» Les applicationsde cetteconceptionsontinnombrables.plaisiret déplaisir. c. 183-4. « Quandde la vie affective j'ôte toutce qui estsensationorgaindéterminée et libre.ne à la vie d'autruiou du renoncement sontque des variétésdu sentiment de soi.elleestla conscienceimmédiate de nousmêmes.Ensuite« la fonctionaffective et spécifique de la conscience».30 on Wed..représentation de la pensée. LALO. cette intuitionimmédiatede vivrema proprevitalité. .Volkelta tiréla vraieconséquencede cette« philosodit-il.I.pour étudier tourà tourà la lumièrede ce principela beautédu corpshumain.c'est phieparesseuse» : ce qui esten jeu dansYEinfühlung. commeune simplesommede quelquechose puissese comprendre commedes sensationsde nos organes.la visionde ce qui esten moi.45. qui est la premièreet la seule directe.

170. D. que Lipps a montrétoutela puissance de sa conception..mais comme quelque chose d'humain3. mais à un seul de ces éléments.c'est-à-direà ce qui leur est communà tous. ne sont qu'un rythmevibratoire. p. 4. toujourslibre. VEsthétiquemusicale scientifique.1908. deux formesde « l'unificationqualitatived'une multiplicité» . Alean. /6.traduisantlui-même l'effortou la spontanéitéd'une force. Lalo.Pour la « théorie rythmique de la musique ». Lipps. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . 256..à une partie extraitede cette diversité: monarchietantôtlibérale. c. p. une causalité. tantôtdespotique. qui selon la théorie propre à Lipps. un mouvement. avec sonaccentuationsubjectiveet objective. 141 et s..45. Ib. celle du monde inanimé.456 REVUE PHILOSOPHIQUE symboliqueet plus dérivée. 2. C'est ainsi que l'esthétiquede l'étenduen'est pas une géométrie. 53. 96.voir Ch.et où le régime communqu'ils subissentinflue plus ou moins à la fois sur la nature du chef et sur celle des sujets *.30 on Wed. p. . soutenue par Lipps contre Helmholtz et Stumpf. I.doit être comprisenon plus commequelque chose de mécanique. Mais toutes ces lois formellesde nos sensations restent abstraites : <i dans l'objet esthétique le sensible est toujours le symboled'un contenu spirituel.qui ne sont qu'en nous : c'est à la lettre qu'il fautdire du paysage et de la nature tout entièrequ'ils sont « des états d'âme » pour qui pense esthétiquement. 3. Le rythme.) This content downloaded from 200.les sons et les accords. il est animé ou spiritualise.C'est par là seulementqu'il devientun objet esthétiqueet acquiert une valeur2 ». et surtoutle « principede la subordinationmonarchique » : terme pittoresquepar lequel Lipps désigne la tendance naturellede l'esprità subordonnerdes élémentsdiversnon plus seulementà leur ensemble. toujours changeanteet comme vivante.Et mêmela ligne caractéristique du « stylemoderne».les couleurs et le symbolismedu langage : voilà autant de formesde YEinfühlung*. enfin des forcesnaturelles: partoutnous supposons une liberté. /. Ib.Il existe sans doute des « principesformelsgénéraux » de l'esthétique: la loi de l'unitéet celle de la diversitédans l'unité. parties III-V. Mais c'est surtoutdans sa constitution d'une esthétique positive des éléments des arts plastiques. I. I. (F. I.en l'appliquant l. mais une « mécanique esthétique» : les lignes ne sont belles qu'interprétéescomme le trajet d'un mouvement.

397. Car c'est en cela que l'esthétique est. malgré cet éclectisme systématique. Pour passer de la description au précepte. les faits et les préceptes.30 on Wed.qui en sont la base. Ill.Leipzig. ductibles1.il suffitselon lui de montrerque les faits constatés correspondentà autant de besoinsprofondsde la nature humaine. i.45.La 2° L'extension de notrereprésentationdouée d'affectivité. Mais il distinguedans la théorie du beau deux parties principales: Tune descriptive. On reconnaîtraaisément que chacune présuppose quelques-unes des caractéristiquesque nous avons reconnues à YEinfühlung. /. Psychologie. prises chacune d'un double pointde vue : d'abord psychologique.{Grundzüge derphysiologischen 5' éd../. 624ets. Mais il est facile de voir que. qui correspondentà quatre points de vue descriptifsou quatre faits psychologiques fondamentaux.c. Lipps.etc.170. une science normativeet non pas seulementspéculative. p. si Ton peut dire. Vorwort. YEinfühlungreste le fondde toutel'explication : elle est la conditionpréalable de toute valeur esthétique. LALO* - LE NOUVEAU SENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE 457 à l'analyse la plus détaillée qui ait encore été faite des diverses formessimples. Quant à Volkelt. This content downloaded from 200. 2.c.ensuiteobjectif.Le faitesthétique comme monde de l'apparence.. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . 3° L'affaiblissementdu sentimentde la réalité.et sans doute avec raison.Rappelonsque Wundta toujours considéréles « sentiments esthétiquessupérieurs• commeles.notammentdes courbes usitées dans les vases ou les ornementsd'architecture. 372. dont 540 sont qualitativementdifférents. 1°La plénitudedu sentimentde l'intuition.L'unité de la forme. et de la matière. il professeexplicitement.p.. Il établit quatre « normes » fondamentales: points de vue téléologiques ou grandes lois idéales.CH. p. Voici en effetces « quatre normesfondamentales».479. Volkelt. et qu'il est impossiblede la ramenertoutentièreà un seul et unique principe2..t.formesles plus complexesde tousles sentimentshumains:car ils présupposentet contiennenttousles autres. et doit être.).La combinaisonde quelques schemes fondamentauxlui fournit1650 types de toutes les formesposet par suite irrésibles. plénitudede la significationhumainedans le contenude la pensée. que la pensée esthétique est multiple en son essence. . II. et par conséquent ont pour elle une valeur.l'autre normative. 1905.

Or. This content downloaded from 200. L'objetesthétique Aucun de ces « besoins» de notrenaturene seraitun besoin et contagieuxde YEinesthétiques'il ne revêtaitl'aspectintuitif une desformes. de toute émotionavec ses manifestations voilà des faits physiologiqueset psychologiquesbien connus. c. Le nouveausentimentalisme malgrélesnuancesmulesthétique. l. p. ou mêmes'il n'enétaittoutsimplement fühlung.une fonctionde Vespritposée en principecommeirréductibleet rebelleà l'analyse. de essentiels la les science tous du beau. autantde normesesthétiquesfondamentales . valeursesthétiques estpartout.Enfinsa signification repose-t-elle philosophique phipsychologique. . préceptes façondans exclusifset Mêmechez l'adversairele plus décidé des systèmes unilatéraux.Ce que Lippsdécouvrait Dès lors. 4° L'accroissement commeunitéorganique.YEinfühlung tour Volkeltle retrouve à sa à tourdanschacundes objetsesthétiques. losophique: Telles sontles troisquestionsque nous examinerons tourà tour.restela plus hauteexpressiondu nouveau sentimentalisme esthétique. un faitesthéUn faitpsychologique réel n'est pas forcément la solidarité états des La ou la affectifs. I. sympathie contagion en nous ou en autrui. Il appelletrois dans ses partiesessentielles. 368 et s. « plaisirsesthétiques normatifs n'en sontque qui de besoins de la nature autant les effets. II. L'objectivation tivea-t-elleun rôlefondamental dans l'esthétique?--A-t-elleune elle pas une notionconvéritablevaleur explicative. dontla généraliténe sauraitêtreniée. humaine.170. quable homogénéité de la vie affecsortesde critiquesprincipales. a écrivain lui tiplesque chaque présenteune remarimprimées. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions .autantde *.30 on Wed.ou n'estsurdes fuse?.REVUE PHILOSOPHIQUE 458 de notreactivitéde penserdes rapports. principesacceptables? Valeuresthétique. Toutela questionest de est une réalitéesthétique savoirsi cetteréalitépsychologique par 1. Volkelt. - CilJTIQUE DU SENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE.45. autantde » fondamentaux. 344 et s. tique.

II.. p.les sentiments pas seulement. et puis cela dispensede parlerde l'œuvremême.t.faitede réflexions mentrecouvertes sensibilité débord'une par l'étalagedisparate inculte et dante. caractèrespécifiqueque Tonveutréserveraux formesélevéeset de YEinfühlung. 1. l. Rien n'està la foissi facile pourl'auteuret si attrayant pourles lecteurs: carc'estcommeune nouvelleœuvred'artajoutée à l'autre. spontanée. régulier. courbe. qui nous est analogueen espèce et en essence.etpourpartagerla monotone voluptéqu'il et à refermer ses valves. Lotze. polygone que d'unesimpledistribution de points.Il sembleque la sentimentalité allemandese complaiseparticulièrebienà la naïveté conviennent mentà cejeu. 304-5.commeune sorte symétrique d'organisationou de théâtre. Voici un échantillon entremillede ce genred'analyse. LALO. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions .soigneuseet d'abstractions d'art.« Nous de viede ce ne pénétrons ditLotze..ce qui est beaucoupplus malaisé.30 on Wed. commele vol joyeuxde l'oiseauou la gracieusesouplessede la gazelle. De telsdéveloppements à sa critique demander laborieuseque le publicgermanique paraît à outrance.45.170. traduit par Basch. propre précis à nousde les même les formes concevoir capables plusétrangères d'un telles les formes d'une mêmes. êtresou choses.nousne les tentaculesde réduisonspas seulement jusqu'à leur minimum notre espritpour participerau rêve de l'existenceétroitement limitéed'uncoquillage.CH. Mikrokosmos. This content downloaded from 200. c. maisavec gracieusement une mystérieuse forced'interprétation qui peutse passerde tout nous sommes ressouvenir de notre configuration.nous*nenous étenéprouveà entr'ouvrir dons et nous ne nous dilatonspas seulementavec les souples commeaniformesde l'arbredontles branchesdélicatessemblent méesde la joie de planeretde s'incliner .où il nous apparaîtcomme un bonheurcaractéristique de nous mouvoiravec des forcesinnommées*. » se perdre On voitdéjà la conception du sentimentalisme favorite manifestations avec prédilection les dont dansce vaguepanthéisme sont innombrables dans l'esthétique allemande. - LE NOUVEAU SENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE 489 ou si cettegénéralitémêmen'est pas un obstacleau elle-même. complètes trouveson compteà décrirelongueCertesla critiquelittéraire mentla communauté de sentiments qui nous unitaux objetsde notrecontemplation.

c'est le rustrequi souffreréellementà la vue du Laocoon. Or il est évidentqu'une telle opération est pratiquementimpossible au spectateurd'un drame où plusieurs personnages. qu'est-ce autre chose. au spectacle du Courrierde Lyon.au caractère borné de leur vie et de leur conscience. apprécie justesse en peu de quelques temps les œuvres les plus dissemblables.mais combienle caractèreesthétiquede sa pensée se mesure peu à l'intensitéavec laquelle il éprouve les mêmesémotionsque l'objet représenté! Ce critèrede la valeur esthétiquepeut donc dès à présentsembler fortincompletet assez mal choisi. Niera-t-once plaisir? Dira-t-onque la contemplationesthétique est un état difficileet rare.plus de force. et que ce spectateurou ce critique ne l'ont réellement éprouvé que par instants et incomplètement? Mais alors.170.j'ai toujours estiméque le sentimentque j'en prenais.ou qui rit franchementavec le Faune.Au contraire.plus maîtrede lui! Il admiresans doute avec plus de raison. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . pour êtretrèsintense. on»nie les faits. si ce n'est une série continue de transmutationset de metempsychoses1?» Voilà où il faut en venir pour aller jusqu'au bout de la doctrine. This content downloaded from 200. ayant admiré beaucoup de coquillages en amateur. qui éprouve une « imitationintérieure» assez intensepour esquisser un pas devant le Satyre dansant.ayant souvent réfléchi.n'étaitpas aussi esthétiqueque l'autre. p.Caractérisent-ellesvraimentla pensée esthétiquepar oppositionà toute autre? J'avoue que. plus de lucidité.460 REVUE PHILOSOPHIQUE Mais restonsaux formesles plus précisesde YEinfühlung.45. c. d'art au ou encore critique qui parcourt en guent ensemble. Les émotionsles moins 1. et tire de sa visite un plaisiresthétiquetrèspositif. de sexes et de tempéramentsdifférents.30 on Wed. il n'est pas coupable! » Combienle critiqueou l'amateurest plus froid. V. Basch. Celui-ci est pourtantune Einfühlung^et l'autre non. c'est le même qui.en naturalisteou en philosophe. 293. a Une visite dans un musée. /.de l'esdialopritle plus opposé. se sentant « hors de lui » (voilà bien YEinfühlungl)s'écrie dans la salle : « Non.je n'avais jamais songé à me confondre avec leur vie intérieure. pour ma part. Celui qui éprouvela plus forteobjectivationde ses états affectifs. tout un heures avec musée.

comme certains scolastiques. et qui souffre avec lui. Basch.mais l'hypothèsequi consiste à les fonder sur elle n'est pas heureuse. et c'est là précisément ce qui les fait autres i. c. LALO.comme les formesanimales du plaisiret de la peine. « Dans tout acte de connaissance.à une propriétéde « la Nature ».les plus facilementobjectivées ou projetées au dehors. tout en conservantintact notre Moi. p. Or. c'est l'existence d'une technique à laquelle s'applique cettepensée : Celui qui ne voitdans le Laocoon ou dans un SaiyilSébastiende la Renaissance qu'un homme souffrant. puisqu'on les retrouvepartout ailleurs.30 on Wed. sont peut-êtreles plus contagieuses. This content downloaded from 200./. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . Sans quoi l'on en resterait bientôtà tout ramener.saventque lorsqu'on étendune explication en dehorsde son objet propre. comme fait esthétique. par une méconnaissance étrange des nécessités de toute explication.comme on Ta souvent fait. tout en restant nous-mêmes. ce ne sont pas les sentimentsqu'elle évoque. celle de la critique ou de l'histoire. l'artiste ou l'amateur d'art auraient au contraire une tout autre émotion. que. qu'il le serait de prendre. assez contestable. ils s'en fontgloire. - LE NOUVEAUSENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE 461 esthétiques. 299.CH. aussi bien dans la simple sensation que dans le raisonnementle plus abstrait. mais. C'est une donnée psycho-physiologique qui accompagne assurémentles véritables faitsesthétiques. il faut toujours que.bien loin de la renforcer.comme celle de la biologie ou de la physique.il ne leur est pas spécifique.170. La plupartdes sentimentalistesle savent d'ailleurs. nous laissions pénétreren lui d'autres Moi *.nous devenions autres. Il est aussi peu conformeaux faits de prendrel'intensitéde la projectiondu moi ou des sentimentspour mesurede la valeur esthétique.Il éprouverait exactementle mêmegenre d'émotiondevantle spectacle réel d'un supplice. V.45. Ainsi le fait psychologique incontestablequ'on invoque est au contraire. mais point un artiste. » Tous ceux qui se sont familiarisésavec les méthodesscientifiques. est une âme sensible.l'intensitéd'un plaisir quelconque pour règle de la beauté. on montre son insuffisance. En effet. le caractère spécifique de la pensée esthélique. on révèle le besoin de chercherailleurs les caractères spécifiquesde l'objet à expliquer.

nommetousceux de ses amisauxquelsil peutressembler.c'est pour réserverle problèmede la beauténaturelle.et plus l'ingéniosité y découvre contradicde nouveauxéléments. une impresmalaiseà la vue d'untourde forceest-elleforcément sionde beautéou de laideur? Ainsi. d'autreshypothèses philosophiques.30 on Wed. Cette hypothèseest.L'exemple Lipps. la confusion toiresentreeux et augmentent la dans n'a le sentimentaliste bien tout pensée plus pesé. aucunenotiondistincte.et sans douteune excellente occasion : car elle ne détermine rien.plusces élémentsse montrent si bien de l'ensemble.et par suite n'exclutrien. C'est là son avantage.170. que.45.qui n'estpas niable.La caractéristique de l'artce n'estévidemment pas ce qui le confondavec la vie commune. c'estce qui l'en distingue.Est-cedoncpar sa valeurexplicative elle est la qu'elle a méritésa fortunerécente?Mais précisément des esthéticiens confusion même. Dira-t-on que touteEinfühlung dansdesnuances résidejustement valeurd'artchezle connaisseur Nous verronsce qu'on peuten penser. Si nousne parlonsici que de l'art. à ne considérerque la valeur esthétiquedes faits. comme toutesles autres. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions .462 KEVUB PHII.0S0P111UUH d'un que rhommevulgaire. plus vued'unacrobate. dontla notionestpeut-être plus conla la manifestation fuse. un principed'explicationdoit être plus qu'un stimulantde la This content downloaded from 200. /'Einfaitsà expliquer fühlungn'estpas unenotionadéquateaux véritables et que sa n'est pas esthétique. devantle portrait d'unpape.et parce que l'art est incontestablement favori de la de la haute penséeesthétique.Le principed'une telle esthétiquevaut ce que vaut l'esthéticien qui l'applique.maisaussi soninconvénient.la notionÏÏ Einfühlung les plus essensembledoncavoirle tortde cacherles problèmes tielsau lieu de les résoudre.une occasion poursuggérerdes analysesde faits. que nousméconnaissons? nous S'il s'agit de sa valeuresthétique.La richessede la sentimentalité hommequi devantla représentation d'un martyre pensepar sym» n'ajoutepas à sa penséeesthépathie: « Commeil doitsouffrir! ou de ses associatiquebeaucoupplusque la richessedesa mémoire tionsd'idéesn'en donneau « Philistin« qui.n'est-ilpas au contrairetrèsmélangéde sugde déséquilibreou de et notreimpression gestionsinesthétiques.Sans douteon en diraitautantde bien Mais et mêmescientifiques.

Or la conceptionde VEinfühlung est-elleclaire?Nous l'avons vue.qu'on ne peutplusavoiraucunenotioncohérente de l'esprit. en développanttous ses replis. distinguent dans le résultatil ne doitplusrienresterde propreà chacun que des deux êtres. Maisest-celà un de rêverie?Est-celà un moyen ou un motif principed'explication.30 on Wed.bienqu'ellesoit l'exaltation suprêmede leurindividualité.et qui est si bien réciproque.se contredire pièceà pièce.se détruireelle-même.c'est l'éternel« je ne sais quoi » chargé fautede mieuxd'expliquer tousles faits.on s'aperçoitqu'on n'a de cet élat plus..et qu'il suffitde détaillerces différence la conscienceesthétique nuancespourtrouverce qui différencie de toutautreétatd'âme. ce sontdes faitsréels.il n'ya d'ailleursque le « je ne sais quoi » qui This content downloaded from 200.170.comme lorsque les hommessont censés et les femmesdes impulsions féminins éprouverdes sentiments toutesmasculines. mais qui ne supposenulmodèle. à fait honneur ingéniosité l'esprit Leur pire défautc'estd'êtrecontradictoires entreelles. qui créeen nousunesensibilité nouvelledontnous serionsincapablessans elle. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . En touteschoses. Les sentimentalistes déclarentvolontiersqu'entrela penséeou les sentiments vulgaireset la penséeesthétique.ce Cetteimitation intérieure. cette exaltation et cetteprofondeur de la vieaffective qui exclutles plusexaltéeset les plus profondesdes impulsionssensibles. Nous avonsexaminéun certainnombre est fidèle. qui représente extériorisation de noiresensibilité.leurdescription des d'observation esthéticiens.son d'entreelles. LALO.CH.cetteidentitéenfindont les deux termesse et s'opposentà la fois. c'estencore la suggestion celled'uneidée claire. mais ne que celui qui le pense. - LE NOUVEAU SENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE 463 il doit être suggestion: aprèsavoirdonnéla premièreimpulsion encoreunguidedansla marche. Quandon on croiten avoirune idéefortclaire.il n'y a qu'une de degréset de nuances. qui se produitmêmelorsqu'elleest physiologiquementimpossible.maisde la sciencede l'art(quandnousdélivrera-t-on de cetteconfusion?) la plus souhaitable.Il resteà le vivresans le comprendre.45.comme celles de l'instinct sexuel. celte symbole. ou pourerreragréablement? pourse guidersûrement. abordel'étudede YEinfühlung A mesurequ'on avance dans cettetâche.Lorsqu'ilne s'agitpas de la jouissancede l'art.

Il ne fautdonc pas s'étonner qu'on n'ait trouvépour les maintenirdans un même faisceau que des facultésde ce lien fragile: l'unité. Ne proposons pas. sentimentsde réceptivité.170. nos modernes mystiquesle saventbien. pour expliquerun fragmentd'une chose. Mais il n'ajoute rien aux faits.sentimentsidéaux ou mêmepseudo-sentiments si tous les sentimentséprouvésn'étaientpas réels!). Nous croyonsdonc que les nuances par lesquelles on a essayé de préciserle sens esthétiquede YEinfühlungsont des corrections dangereusesapportéespour les besoins de la cause à la conception originairedu vieux sentimentalisme. et jugements de sentiments. représentationsde sentimentset sentimentsde représentations. cette chose même.en refusantencorede définirla place exacte que tient ce fragmentdans cet ensemble. de forme. rebelleà toutprogrèsde l'analyse. ignoré ou méprisédes siècles précédentset suivants? Dirait-onpar hasard que ce fait est accessoire dans l'histoire.de participation.46 i REVUE PHILOSOPHIQUE puisse expliquer tout. Sous Tinnéitéprétendueon retrouveraitune originehistorique.d'imagination.la plupartintraduisiblesen aucune langue. Toute une scolastique touffueest venue se greffersur ce nouveau spiritualisme. de (comme sensation. car toutes les Einfühlungesthétiquesont leur histoire.30 on Wed.Jamaisle mot Gefühln'avait eu autant de composés.Pourquoi ne sympathisons-nousplus avec les idéaux de notre jeunesse? Pourquoi les artistesgothiques ont-ilsréservéleurs plus ardentes sympathies. d'activité de l'imagination.45. à l'arc brisé.et que la vie concrètede l'art n'est pas tissuede pareillesadhésionsourépulsionscollectives? This content downloaded from 200. Tout d'abord elle a donné lieu à des distinctions et subdivisions étrangementartificiellesentre les divers sentiments.pendant plusieurs siècles. et en abusent. cet état hybrideest indéfinissable: contentons-nousde ces faits. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . de contenu.d'activité. Jamais une même idée n'avait présenté tant de subdivisions verbales : sentimentsde jugements. tantd'autres encore! de YEinfühlunga surtoutle défautde toutes Mais l'irréductibilité les autres notionsde ce genre : elle est le prétexted'une « philosophie paresseuse ». l'innéité et l'irréductibilité l'esprit.Ces faitssont connus. Cette nouvelle théoriedes facultésprésentenaturellementtous les défauts de l'ancienne.

nous lui conféronsune personnalité».ou mieux. pourquoi ne pas faireà la sensationou à l'association une juste place? La sensation. etc. c'est dire tout simplementqu'on les sent. Mais on veut à tout prix expliquer par des métaphoresune réalitédirectementobservable en elle-même. Quelle partie de nous-mêmes avons-nous l'occasion de projeterdans les troisnotes d'un accord parfait.nous pénétreraitencore plus intimementde ce sentimentd'harmonie. 30 Vol. p.parce qu'on a le parti pris qu'il faut en pareille matière aller au delà de l'observationscientifique.30 on Wed. Mais dans le détail. or elle n'a rien d'esthétique. qui.il n'y a que des sentimentsesthétiques grefféssur des sensations quelconques. L'association. LALO. VoirBasch.Le. alors qu'on est obligé de la rétablir. celle de la chaleur. Mais la sensation la moins esthétique.de l'esquisser soi-môme en fait. L'auditeur d'un accord. a le sentimentobscur mais très profondde l'harmoniedes lois des sons avec celles de son propreêtreet de tout l'univers'. Dans de tels cas.45.Pourquoi se refuserà cetteanalyse en principe. même étroitementfusionnéeet devenue insépa1. a déjà une signifleationesthétique. quand elle l'est.170. nous lui prêtonsen quelque sorte les sentimentsque la vue du sang ou d'un incendienous fait éprouver à nous-mêmes.par exemple.on admet que « nous nous identifionsjusqu'à un certaindegré avec la couleur. ou bien tout serait beau. en dehors de toute association.CH. nous vibrons avec elle.dit-oncontrel'école de Fechner. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . qu'on vibre avec un son. ce n'est pas la sensation y mais bien YEinfühlung à la qui se ramène à YEinfühlung sensation. on est amené à admettre.lesquelles ne nous représententrienqu'elles-mêmes?Dire qu'on s'identifieavec une couleur. 66 This content downloaded from 200. Pour faire rentrerces faits dans l'explication sentimentale. du bien-êtreou de la santé par exemple. Toute impressionphysiologique a des lois universelles : ce n'est pas cette universalitéqui pourraitla rendreesthétique.une impressiondirectedes couleurs ou des sons.n'a pas de valeur esthétiquepar elle-même: il n'y a pas de sensationsesthétiques. se passer d'elle. - LE NOUVEAU SENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE 465 L'indivisibilité prétendue abrite de son côté des opérations multipleset diverses. même le plus ignorantde l'acoustique. 300-303.

Qu'est-ceà dire. Voir VernonLee.30 on Wed. pourne muspas dépasserles faits.des résidusconfusde notreexpérience .45. cette est un effetavantd'êtreune cause. projeterpar se : les étals en ou grammatical sujetmétaphysique mythologique du moi projetésdeviennent à ce prixce Moi intuitif. on n'érigele sujet einfühlen.ce n'estpas fairede ceux-ciuneentitéune culaireou émotive.Nous objectivonsau dehorsune vie affective que nouscréonsd'aborden nous. dit-on encore contre l'école expérimentale. p. opéraration sinonque YEinfühlung estun nomprétentieux etmystérieux donné « » à ou la et cette est iiYhnagination suggestion. 1. dontla réalitépsychologique est très contestable. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . et quandellesse produisent c'estinterpréter ou moins consciemment cette illusion comme plus Dans cettecontaobjective: ce qui est le faitde touteperception. de la partieau tout.à l'élancementd'une colonne gothique. -Les analystes. à moinsque dansle motsich esthétique.Ils n'étaientpas donnésdès l'abord en nous. C'esttoutsimplement extrairede ces objetset se représenter.II. à un fait aussi du adéquate profondque l'objeclivation sentiment Maispourquoise refuser de nous-mêmes. l'associationdes idées. 1907. vont This content downloaded from 200. c.ettoutesles opérationsd'analyseou de synthèsequ'opèrecouramment notreesprit? . « se la vie affective ».170. avantque nousvoyionsces œuvresd'art. Prêterà des objetsnos étatsaffectifs.c'est-à-dire.466 REVUEPHILOSOPHIQUE n'est pas rabie. l. ou mêmeimiterà quelque degrésoi-mêmeles manifestations extérieuresqui nous présagentd'ordinairecertainsétats intérieurs chezdes êtresqui nousressemblent.ou aux accords mineursd'une marchefunèbre.que projection une illusionassez accessoire?Et en quoi ces opérationssont-ellessi avec l'habitude.attachés à l'idée de méthode expérimentaledans la psychologie et même dans l'esthétique. à cetteanalyse?Ce n'est ce des tout notre sont états trèsfragmentaires et très moi.surtout disproportionnées l'associationsystématique. cetteentité uneetindivisible à laquelleon tientl. pas spéciauxque nousprêtonsà la courbed'une cariatide. 620 et s.Il a fallu que nous imaginions d'abordces étatssous la suggestionde l'œuvre d'art. il n'y a rien de particulièrement gion des expressionsaffectives ni riende trèsmystérieux.pourpasserà l'acteet se au dehors: nousne faisionsaucuneffort ou nousn'étions projeter de tristes avant rencontrer ces pas impressions. et indivisible.pourles « projeteren elle » ensuite.

Volkelt.cette« similitude» des étatsreprésentatifs et affectifs se réduità un plus grand ou d'obscuritédans les représentations esthédegréde confusion tiques: ellessontmoinsclaires.45. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions .sontimprégnées elles sont aux états affectifs au de sentiment. comme chez les Leibniziens. - LE NOUVEAUSENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE 467 au Dans cetteprojectionconfusede toutenotrepersonnalité dehors. Volkelt. quand bien mômeils veulentse rattacher à lui.si Tony regardede plus près. Nous avonsexaminéla valeuresthétiqueet psychologiquede YEinfühlung.n'estpour le psychologue que le signed'une insuffisance de l'analyse. Nous ne voyonslà qu'une sortede cœnesthésiesupérieureà Cette laquelleon veutà tout prixcréerun privilègeexorbitant. Les étatsaffectifs. 1.qui distinguel'attitude esthétique1. ellesn'apparaissent sousuneforme furtivement. « C'est par là seulementqu'est possiblela dominationdu sentiment.170. c'est donc sa confusion. A ces deux pointsde vue cette notionnous paraît indéterminée et peu spécifique. pour le logicien. I.enparticulier aux étatsintellectuels. selonla logiquedu sentimentalisme. Aura-t-elleplus de valeurpar ses conséquencesphilosophiques.30 on Wed. apparentées point se confondrepresque avec eux.CH. p. l'existenced'un « sentiment » de la possibilité .» Mais. donc à l'opposédes tendancesdu sentimentalisme. Toutefoisla pensée esthétiquecomportede nombreusesidées Quel estdoncleurrapportexactavec le représentatives. pour On seraitdonc tentéde croireque le sentiment n'estici. This content downloaded from 200. enfinl'irréductibilité du sentiment du moi.qu'une insuffisance de Vexplication.moinslogiquesque des concepts. doivent êtreirréductibles à toutautre.l. 179. LALO.qu'un degré des représentations confuses. « ainsi dire mais non autant abstraite. commeVernonLee. c. Les représentations dit de esthétiques. obscurité. refugecommodepour une critiqued'art tropconscientede ses faiblesses. purement sentiment? car ellesfusionnent intimement avec lui.ce qui a séduitcertainsespritsce n'estpas sa totalité: car elle n'estévidemment jamais absolue.par les questions de doctrine auxquelleselleapporteune réponsepositive? Troisproblèmes surtoutprésentent ici un intérêtdogmatique: les rapportsdu sentimentà la représentation. pour abrégée». qu'accessoirement.

Bergson.Le systèmepose ici. qui faitle fonddu problèmede la libertépsychologique. par exemple. L'effortintellectuel.toutes ces possibilitésirréductiblessont des faitsde conscience tant qu'on ne les définitpas. lorsque nous sympathisonsavec la colère d'Hamlet.170.à tous les faitsque nous connaissons positivementdans notre conscience. Bergson assure fortlogiquement de la conscience de la libertétellequ'il la comprend: .qui en faitd'une façon très * conséquenteune « donnéeimmédiatede la conscience ». 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . Bergson. in. s'inscriventen faux contre cette nou1.Revue philosophique. et peu conséquent parmi tant de tendances mystiques. (H.elles se résolventen idées claires. contre le spiritualismede Hamilton. ce qui n'augmentesans doute pas de beaucoup nos connaissances. C'est un faitsymptomatique: rappelonsque cette « certitudede pouvoir». Il faudrait donc ajouter aussi aux propositionsde Volkelt ce que M.pourquoi en faire d'autre part une entité psychologique irréductible à tout effortde l'intelligence? La « certitudede la possibilité » d'exercer chacune de nos facultés. I. .présupposéeselonVolkeltdans YEinfühlung.n'ajoute guère qu'une antinomiede plus dans la doctrine.30 on Wed.n1estpas une donnée mieux définie. ou plus exactementelle reste volontairementindéfinissable. dès qu'on les définit. a été niée notammentpar Stuart Mill. Rapprocherencore la théorie ou selon la prétention de l'auteur.Essai sur les données immédiatesde la conscience. et même une infinitéd'X. et à conditionqu'on ne les définissepas. des intuitionssans commune mesure avec le reste de notre pensée.1902.au nom d'un empirismeimprégnéde convictionsmécanistes.qui est d'être des possibilités. II. en faits actuels. si le sentiment est si proche. car.mais un problèmeinsoluble de plus. non pas une solution.45. ajoute un X. des états intellectuels. p. Bergson.depuis Hume. Tous les empiristes.chap. « du sentimentpersonnel».468 REVUEPHILOSOPHIQUE Mais cette sorte d'intellectualismeinavoué.) This content downloaded from 200.t. par sa nature. Prenons Reste enfinl'irréductibilité pour accordé que. et dès lors elles n'existentplus dans leur nature propre. tout notre être y est engagé. 27. le fait de la • réduction de l'effortintellectuelà un jeu entre schémas et images ». et elle est reprise avec force de nos jours par le nouveau spiritualismemystiquede M.AinsiYEinfühlung.

pour le fond.. dit justement Volkelt.qui fontsa vie et son devenirmême.-LB NOUVEAUSENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE 469 velie « faculté» : ils déclarentn'avoirjamais conscience.si profond.s'il n'a pas nécessairementune histoireet des élémentsadventices.CH. chacun a conscience à sa manière. déclarés de parti pris incommunicables. Aussi estime-t-ilque ses considérationsesthétiques restent. ce qu'elle doit être : une connaissance normative. que le de toute d* et rationnelle rejet possibilité explication scientifique. par définition. une contemplationintérieure.45.30 on Wed.de ses propres états d'âme. indépendantesde ce grave postulat théorique. sont autantde voies interditesà l'analyse. si indivisibleet si incommunicable.que nous projetons dans les objets beaux.170. un non-sens. Ce n'est pas ici le lieu d'entrerdans le vif du débat.hypothèseparesseuse pour le philosophe.des malaises. est.La conception des sentimentalistes est tout opposée. chacun est le seul appréciateurcompétent.on peut penser que de ce sentimentdu moi.que d'étatsplus ou moins définis: des sensations.dans celte synthèseindivisible.Le philosophene peut qui voirdans /'Einfühlungqu'un premierpas vers le mysticisme. .à des « normes». Est-elledu moins suffisammentdéfinie?Faut-il sous-entendre. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . .elle ne peut être ce qu'elle veut.des désirs. L'esthétique de YEinfühlungmanque donc son but en principe. Chacun est seul juge. Conceptioninadéquate aux faits et tropgénéralepour l'esthéticien. Elle est une rêverie.des faitsde conscience aussi vagues que Ton voudra. Mais pour en resterici aux seules conséquences esthétiquesde la doctrine.Devant une opérationaussi personnelle et aussi rebelle à l'analyse. l'esthétique « normative» reste désarmée. Tame des spiritualistes? l'unité formelle des kantiens? l'intuitionincommunicabledes mystiques?Volkeltse garde bien de préciser. mais toujours des états particuliers. LALO.pensée confuse pour le psychologue.quand ils pensentà eux-mêmes. et d'examinersi le sentimentdu moi peut êtreinné et indivisible. Or une esthétiquequi n'aboutiraitpas à des préceptes.Mais peut-êtrela science moderne s'accommodera-t-elledifficilement de tant d'innéitésaccumulées. Il y est néanmoinsétroitementimpliqué.quelle est enfinla valeur positivede YEinfühlung* La doctrinede YEinfühlungest une hypothèsedestinéeà expli- This content downloaded from 200.

Volkelt. I.« Psychologie de bûcheron! » dit-ilencore (p.Peu importe icila scandaleuse1 rustique. qu'on l'altèredès qu'on la divise. l'éclairer l'examen processus par qui pensent ! . c. 1903). des vaso-moteurs. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . essentiellement 11 ces composéssynthétiques. degréd'ingéniosité partisans pu s'y ou de perspicacitéqui. et d'étudeméthodique.L'hypothèse Einfühlung au La tendancequi l'inspiredoit en effetaboutirlogiquement Si on la poussejusqu'au bout.Commetoute elle vaut dans la mesureoù elle suggère. Maisc'estun commencement scientifique Y de est loin de l'encourager.30 on Wed. . leur physiologiques encoretoutembryonnaire.elle rendraà l'esthémysticisme.maispour des raisonsde principe. et à la psychologietout entièrele mêmeserviceque rentique daientà la médecineles adversairesde Claude Bernardet de Pasteur. porteuneattention de ses sarcasmes. This content downloaded from 200. l.Sans doute. efficacement cettefonction? des choses Remplit-elle Il y auraitune graveillusionà voirdans la théoriede YEinune étudeanalytiquedes étatsaffectifs.sous prétexteque tout ce qui analysela vie. lorsqu'ils'agitd'unLippsou d'unVolkelt. p.qu'elle s'évanouitdès qu'on y réfléchie. Psychologie sur les états de et théories valeurdes affectifs. évidemment applicationà l'esthétique. positive. 165.qui sont Mais ce n'estpas une raisonpour des synthèses. Wiesbaden.vivantsou conscients.170.et où elle hypothèse. 3) contre Karl Lange {Sinnesgefühleund Kunstgennss. n. profonde. renoncerà étudieranalytiquement caractère leur seul à connaître en eux organique.ces leur insuffisance malheureuxpsychologues qui essaientd'étudierl'émotionesthéet tiqueà l'aidedes résultatsterreà terrede la sciencemoderne.qui s'opposaientà l'étude chimiquedes phénomènes vivantset à la culturedes microbesin vitro. all.que que croyonsfigéeet réalité d'une tellement intuitive et tellement inféconde.trad.Mais la logiquedu système peutêtreextrêmement à la véritable dans Tinclineà se refuser analyse. son unitéforcément dans abstraitel'infiniediversité représente réelles. grossière.11 que n'y a pas 1.non seulement AussiVolkeltpoursuit-il pour de fait.et à se maintenir l'on dit nous la contemplation vivante. Sans doute ses fühlung et chacun avec un ont livrer.470 KEVUKPHILOSOPHIQUE quer la plus grandepartiedes faitsesthétiques.45.touteanalyse altèreles composésorganiques. l'altère. 2G0. Kurella. remarquable.

Or YEinfühlung est un moyennon de les exprimer.30 on Wed. simplement. par nousattribuons les premiers aux objetsseuls. : noussavonsparles sciencesmodernes subjectifs qu'ilssonttous les deuxégalement des modifications de notre de partiesdistinctes systèmenerveux. à connaître prétentions de la conscience.Les psychologues distinguent et surtoutdepuisWundt.45. malgrél'apparencede la perception.nous paraissenten contenir tousles éléments.essayonsd'en déterminer nonseulementde toutescience.. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . Telle est la fatalitéqui pèse sur toutedoctrinequi se refuseà l'analyse. Examinonsles faitsde plusprès. Quandje me heurteà un meuble. - LE NOUVEAU SENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE 471 dans cettepensée. mais clansou par l'organecentralqui est la condition de touteconscience: le cerveau.inexprimable.dirigéesdans etrenduesconvergentes unsensspécial. ordinairement.que des hypocommecelles de toutesles lois scientifiques.à s'ensevelir dansune seulla vieintégrale..que différenciés. thèses. maisde les nier: on ne gagneguèreau change! Et pour vouloirrespecter davanla réalité on à tout se condamne la déclarer tage prétendue. semblevoué.Posons-le estinutilede s'absorberindéfiniment les commetel.je m'ensensaffecté. Nousn'essaierons pas ici d'esquisserunereconstruction positive n'est-ilpas nécessaire de toutela penséeesthétique. à l'analyse. mais cetteréservefaite.horsde sorted'éléatisme il n'ya rien.des étatsreprésentatifs. des états affectifs.Les opérations vulgairesde notreesprit.j'attribue la duretéau meuble: je me la représenle.« La conscienceest. This content downloaded from 200. LALO. avec ses tendancesmystiques.CH.etqui ne veut pas savoirqu'il n'j a desynthèses fécondesque cellesdontl analysepeut suivrela traceà rebours.Sans douteles formules de ces lois ne sont. par esthétique impératif croyonsd'originesurtoutcollective. et la douleurà moiPourtantlesdeux(Hatssontégalement même.des moyensplus ou moinsartificiels pour exprimerune réalitétropcomplexe.170.orientées parune tendance « » que nous une sorte d' caractéristique.tu ne sortiraspas de cette ses donnéesimmédiates » pensée.C'estpourquoil'écolede YEinfühlung.Or le mystique .préfèrerenoncerà leur emploi.etles spontanément secondsau sujetseul. ce caractère essentiel. .mais C'estla fonction conditions.malgréses de touteconnaissance. .sentiesnon dans la périphérie.Maispeut-être de rebelle plusqu'ailleursd'ysupposerà prioririende mystérieux.

pour le dire d'un mot.permanent. tandisque la perceptionextérieureest normalement une « hallucination vraie ». S'il n'est pas excessifde rapprocher les deux phénomènes.de même. c'est-à-dire irrésistible Néanmoins. comme une extériorisationde ces états dont la nature normale est de rester subjectifs.nous attribuonsaux objets perçus comme réels la couleur ou la dureté.tous les autresétats. Ces raisons pratiques. .plus ou moins spontané.le moi et le non-moiétant essentiellement relatifsTun à l'autre.170.influencéspar une tendance généraleet plus ou moinsclaire vers le « pragmatisme». on pourrait donc appeler cette illusion un « réalismede la perceptionintérieure». Or YEinfühlungserait pour ainsi dire. Les psychologuescontemporains. et nous « subjectivons ». 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . c'est avant tout la présence d'une des nécessités multiplesde notreactivité. qui n'existentpourtantque dans notreconscience.que. jectivisme. This content downloaded from 200. dans les deux cas il se produitune interprétation . si Ton peut dire. et n'existantpas Tun sans l'autre ou en nous. pour des raisons pratiques. illusion qui est le caractère spécial de ce mode de la perception. Ces raisons esthétiques.et par paradoxe. ce n'est pas l'un Tun avant l'autre : car ce qui est primitif des deux. nous attribuonsaux objets contemplés comme beaux les sentimentsqui n'existentqu'en nous : nous nous identifionsavec eux.elle ne devientréellementhallucinatoireque passagèrementet dans des cas extrêmes. Sans doute l'illusion est de beaucoup moins que pour les sensations : dans la complètepour les états affectifs sympathienous nous identifionstout en nous distinguant.dirions-nous.réel. c'est leur opposition.30 on Wed. dont le mécanismen'est pas sans analogie. seraient enclins à expliquer le réalismede la perceptionextérieurepar le caractèreutilitairede cette perception: nous objectivonsce qu'il est utile pour notre activité pratique de considérer comme résistant.pour des raisons esthétiques. propreà la vie affective De môme. tandis que pour les états il se produitle contrairedu réalisme : un véritablesubaffectifs. c'est avant toutla présenced'une technique.actuellementdu moins.car cette opération d'intériorisation active de l'espritque n'est sans doutepas moins une interprétation celle de l'extériorisation.45.472 REVUE PHILOSOPHIQUE II y a donc un réalisme de la perceptionextérieure.

et le sentimentqui y correspondest alors une des formesbanales de la « signification» ou de la « sympathie». est une tendance quelconque. mais analogue. ou vice versa. dirigées. Là où existecette technique. orientées.30 on Wed.pour n'en retenirsystématiquementqu'un fragment. C'est ainsi que Tare ogival a été jugé la formeexpressivepar excellence pendanttout l'âge gothique.l'impulsionqui nous amène à cette illusion c'est avant tout la pression exercée sur notre conscience par cet ensemble de conventionset d'habitudes collectives variant au cours de l'évolution. au sens étymologiquedu mot : sympathieinstinctivelorsqu'éprouvant une angoisse à entendreun cri de douleur. Or ce mobile. Lorsqu'il s'agit maintenantde la vie esthétique. LALO.170. Nous croyons réels les états de conscience destinés à rester normalementidéaux. physiologique et psychologique. Dans les deux cas. cette interprétationou ne se produit pas du tout.45.c'est-à-direnous lui attribuonsce que nous savons pouvoir ressentirà sa place. Nous entendonspar là les exigences de notre nature individuelle. non certes identique.dans la sculptureet l'architecture. toutesles foisqu'une vive impulsionnous y pousse.que la grisaille uniformedespierresou le puréclat du marbre. Malgréde nombreusestentatives.CH.c'est la présence d'un mobile puissant de suggestion. et que nous appelleronsla « technique ». ou n'a pas de valeur esthétique.que normalement nous apercevrionsparfaitement.la polychromie chère à l'antiquité'et au Moyenâge nous paraîtjusqu'ici moins suggestive.Nos musiciens This content downloaded from 200. lorsqu'il s'agit de la vie commune. les âges précédentset suivantsn'ont aucunement « sympathisé» avec lui.YEinfühlungpeut se produireavec un caractère esthétique. Là où notre conscience ne se sent pas « obligée » par elle. purementhabituellelorsqu'à la vue d'un hommecouché nous supposons qu'il dort. sa condition nécessaire. sinon suffisante. le mécanismede l'objectivationou de l'illusion est. - LE NOUVEAUSENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE 473 Dans les deux cas. nous croyons ressentircettedouleur même. disciplinées et devenues « obligatoires » en quelque sortepour notregoût en vertude l'autoritésupérieuredu milieusocial. plus artificielleenfinlorsqu'en sens inverse un effortd'attentionou Tordred'un hypnotiseurnous faitreléguer dans la subconscience touteune portionde notrechamp visuel ou auditif. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions .

pourla quantitéde ce terme. Prendra-t-on de la quantitéde mesure des émotions soulevées pour quantité vérité?On en diraitautant. commeunevoixintérieure les sonsde gothiqueset nousidéalisons l'orchestre.474 KEVUË PHILOSOPHIQUE comne sympathisent qu'avec des formesorchestrales pleinement ou les nos devanciers Orientaux troucontemporains pliquées.Si donc il y a quelque chose d'objectifqui fortement This content downloaded from 200. ou n'y entendrait que du bruit.et se déplaira à l'autre. donnez-leur Il de Rembraudt. beaucoupmoinschez les artistesparlantde leurartentreeux et poureux. et sans autre critiquela sérieusement côté d'elle. et. Un Chinoisn'yverraitque des tas de pierresbizarres.si l'onpeutemployer Le problèmeessentielde l'esthétiquene saurait donc cire YEinfühlungelle-même.Cetteaffirmation chez les profanesou chez les artistesqui parlentaux profanes.qui est un fait inesthétiqueet banal ou de perception: mais les conditions.30 on Wed.la contagiondes sentimentsreprésentés de la beauté. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . trèsvastedes interprétations qui toutes nos constituent perceptionsselon l'analyse du presque La véritécommela beautésoulèvedes émotionsà pragmatisme. est Pour le vulgaire. Il ne fautpas s'en étonner: elle rentredans le genre d'ordrepratiqueou utilitaire. Notre techniquecollectiveaccepte-t-elle ces formesou ces en eux.sans y projeterquoi que ce soit. quien rendent et d'autres inesthétiques.170. ou d'étondessentiments de curiosité sinonpeut-être inesthétiques nement.individ'interprétation certainesapplications duelleset surtoutcollectives.que veraientbarbares. beauté. à unrustreet à un connaisseur Faites entendresuccessivement à choisirentreune une polkaet une fuguede Bach.surtout cerveau.45. esthétiques.Mais sans doutetrèssouventle principalcritérium a aussipeu de valeurexplicative cetteconviction que celledu sens communqui attribuela couleuraux objetscoloréset nonà notre d'une piqûreà notreépidermeet non à notre œil. suivantles accords?Nous localisonsnos sentiments la légèretédes colonnes nousréalisons besoinsde cettetechnique. une et eau-forte sans chromolithographie style » « le sindes deux chacun a nul doute sympathisera plus que n'y cèrementdu mondeavec l'une des deuxœuvres. l'impression est plus ou moins générale.mutatis mutandis.

tantôt. deuxcas cettesolutionpeu élégantelaissede côté l'essentielde la noustendonsà objecquestion: à savoirdans quellesconditions tivernos états de conscience.et noncelteopérapenséeesthétique. YEinfühlung nonunecause.commeil arrivepourtoutesles œuvres sembleêtre de la plastiqueet des arts littéraires. elle quandil s'agitde l'interprétation esthétique.on croità quelque degréà cette ce sont les conditions objectivité).Or toutesles suggestionsproduisentdes effets commeles intoxications qui se ressemblent.et le phénomène essentieldans l'activitéesthétique. d'esprit techniques le musicien oublieles sonstropvraisd'unorchestre commelorsque et pourne plus les entendreque commeune musiqueintérieure inverse.de guerrelasse.ce n'est pas YEinfühlung^ dire ou veux de YEinfühlung ¡ je historiques techniques objectives.quandil s'agitdela perception. de nuancesdiverses?Mais la premièrede ces nuances. sontd'ordretechnique.par une interprétation elle les rendquasi-réels. Bref.parl'admiration des fonctionsde celte « pensée C'est pourquoila multiplicité » a des forgé esthétique interprétations multiplesde ces étals « » : tantôt de réels elle les rendsidéaux.CH. Paccompagneest un effet. présenced'unetechniquehistoriquement « est ou même sanctionnée acceptée par obligée ». d'ordreutilitaire. en effet.dès qu'on prononcele mot d'esthétique. capital. répugnons. dontle triomphe de pousserla visionjusqu'à l'hallucination. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions . intensepeut V Einfühlung agitsurnouscommetoutesuggestion agir sur lout étatde conscience.c'est cettecause. Dans les deuxcas.de symboliques spontanée.45. puisqu'elle ou l'insuccès.30 on Wed. qui sontle problème du nouveausentimenle système On peutrapprocher esthétique talismeet la solutionécossaise du problèmede la perception on croit. et inesthétique parelle-même d'unefoule émotion. phy- This content downloaded from 200.si Ton accepte celte positiondes termesdu problème.170. et Maisdansles devoirinvoquerune facultéspéciale irréductible.nonl'essencedes véritablesfaitsà étudier. l'opinion. à savoirla la techniquespécialeà l'art. pourla rendreesthétique.et dans quellesconditionsnous y Or ces conditions sont. LALO* - LE NOUVEAU SENTIMENTALISME ESTHÉTIQUE 475 dépassenotreindividudanslesjugementsde beauté(et. extérieure. : l'extériorisation d'une tionbanale.c'est la collectivement constituée.La chargera-t-on. esthétique ment.

commel'étudede touteformecollectivede la pensée.par exemple.produisentdes effetsvoisins. Ne sont-ellespas commedes intoxicationsmentales? La suggestiondes sentimentsn'exerce donc nullementun monoà double pole dans la conscience esthétique.476 REVUEPHILOSOPHIQUE siologiques. CharlesLalo. Tinfluencecollective de la technique nous semble au contraire capitale. This content downloaded from 200. 11 Feb 2015 19:22:49 PM All use subject to JSTOR Terms and Conditions .45. Or l'étude de cette influenceest en grande partie objective. Cette interprétation effetnous semble secondaire et nullementpropre à l'esthétique.170.alcoolisme ou saturnisme. C'est pourquoi la tendanceexclusivement du nouveausentimentalisme est subjectiviste à l opposéde la véritablescienceesthétique.30 on Wed.