Préparation de géographie

La Terre et ses lignes imaginaires – Comment se repérer sur une carte

Durée : 50 à 55 minutes. Objectifs :
Revoir différentes notions abordées dans les classes précédentes : → les lignes imaginaires : équateur, parallèle, méridien… → les grands éléments du globe : océans, continents. Comprendre les notions de latitude et longitude.

Compétences visées :
savoir chercher une définition dans un dictionnaire. savoir se repérer sur un planisphère en fonction des coordonnées géographiques.

Matériel :
globe terrestre. planisphère de grande taille. fiche « trace écrite ». planisphère individuel. ardoise. dictionnaire.

Déroulement :
introduction très générale : → comment s’appelle la carte que j’ai accrochée au tableau ? Un planisphère (attention, on dit « un » et pas « une » !). 1

→ que peut-on y voir ? Des terres, de l’eau, qu’il y a plus d’eau que de terre. (faire remarquer au passage que les terres émergées sont situées pour la plupart « dans le haut de la carte »). → expliquer qu’on ne parle pas de « haut » ou « bas » en géographie mais qu’on utilise les points cardinaux. Quels sont-ils ? Nord, Est, Sud, Ouest. → savez-vous combien on dénombre de continents et d’océans ? 6 continents et 5 océans. Connaissez-vous des noms ? S’ils donnent des noms, leur montrer sur le globe ou le planisphère où cela se situe. → envoyer un élève situer la France sur le planisphère du tableau. → je vois d’autres choses dessinées sur le planisphère. Qui peut me dire lesquelles ? Des lignes. Toutes les mêmes ? Non, horizontales et verticales. Ces lignes ont des noms particuliers. Qui peut me les donner ? Parallèles et méridiens. A quoi serventelles ? Elles quadrillent le globe afin de pouvoir se repérer quel que soit l’endroit où l’on se trouve. distribuer la fiche qui sera la trace écrite. recherche individuelle sur le texte à trous pendant quelques minutes. Chercher les définitions des mots fournis, dans le dictionnaire si besoin est. correction collective à l’aide du globe terrestre et du grand planisphère : demander à certains élèves de venir montrer (sur le globe ou le planisphère) les méridiens, les parallèles, l’équateur, les hémisphères Nord et Sud, les pôles Nord et Sud. compléter le schéma du globe terrestre en notant la correction au tableau après y avoir dessiné un cercle au compas. explication des coordonnées géographiques : → nous avons dit tout à l’heure que les lignes imaginaires avaient été créées pour permettre à un bateau, une personne ou quoi que ce soit d’autre de se repérer sur un planisphère quel que soit l’endroit où il se trouve. Nous allons voir comment les utiliser pour se repérer.

2

→ Observation de la numérotation des méridiens. Comment sont-ils numérotés ? De 0° à 180° à gauche et à droite d’un méridien particulier numéroté 0° (rmq : si certains remarquent deux méridiens particuliers, expliquer que le deuxième n’est là que pour montrer que la numérotation s’arrête à un certain endroit. Montrer sur le globe que si on part d’un endroit dans les deux sens, on se rejoint ). N’y a-t-il que ces méridiens là ? Non, comme ce sont des lignes imaginaires, il pourrait y en avoir tous les degrés voire plus mais ce serait illisible. Quel est le nom de ce méridien particulier ? Le méridien de Greenwich parce qu’il passe par l’Observatoire de Greenwich en Angleterre. Lorsqu’on connaît ce méridien de référence, que peut-on dire si on nous demande notre position par rapport à lui ? On dira le numéro du méridien sur lequel on se trouve et si on est à gauche ou à droite du méridien de Greenwich. Oui mais en géographie on ne parle pas de gauche et de droite. Donc, que dire à la place ? On dit qu’on est à l’est ou à l’ouest de ce méridien, sur le méridien numéroté tant. Deux exemples. Je montre un méridien. Que dois-je donner comme position ? Je suis à ___° Est ou Ouest selon ce que j’aurai montré. Faire placer Est et Ouest sur leur planisphère individuel. Qui sait comment s’appelle la position par rapport au méridien de Greenwich ? La longitude. Interroger plusieurs élèves à l’oral. Montrer un point sur le planisphère du tableau. Demander sa longitude. Pour le même élève, montrer un autre point sur le même méridien et redemander la longitude. Conclure que tous les points d’un même méridien sont à la même longitude. Inversement, demander à plusieurs élèves de venir montrer sur le planisphère du tableau le méridien de longitude 30° O par exemple… Sur leur planisphère individuel, faire tracer le repère expliquant ce que c’est que la longitude : ← longitude → → même méthode pour les parallèles. Observation de la numérotation des parallèles. Comment sont-ils numérotés ? De 0° à 90° en haut et en bas d’un parallèle particulier numéroté 0°. Quel est le nom de ce parallèle particulier ? L’équateur. il est à égale distance des deux pôles. Il partage la terre en deux hémisphères. 3

Rmq : les parallèles sont-ils tous de la même taille ? Non. s’ils découpent des rondelles, elles ne feront pas toutes la même taille. Par contre, les méridiens, eux, ont tous la même taille puisqu’ils vont tous d’un pôle à l’autre. Lorsqu’on connaît ce parallèle de référence, que peut-on dire si on nous demande notre position par rapport à lui ? On dira le numéro du parallèle sur lequel on se trouve et si on est au dessus ou en dessous de l’équateur. Oui mais en géographie on ne parle pas de dessus et de dessous. Donc, que dire à la place ? On dit qu’on est au nord ou au sud de ce parallèle, sur le parallèle numéroté tant. Deux exemples. Je montre un parallèle. Que dois-je donner comme position ? Je suis à ___° Nord ou Sud selon ce que j’aurai montré. Faire placer Nord et Sud sur leur planisphère individuel. Qui sait comment s’appelle la position par rapport à l’équateur ? La latitude. Interroger plusieurs élèves à l’oral. Montrer un point sur le planisphère du tableau. Demander sa latitude. Pour le même élève, montrer un autre point sur le même parallèle et redemander la latitude. Conclure que tous les points d’un même parallèle sont à la même latitude. Parmi les exemples, montrer le Tropique du Cancer et celui du Capricorne. Pourquoi ces deux-là ont-ils des noms et pas simplement des numéros ? Parce que ce sont des parallèles particuliers. Ils délimitent la zone climatique la plus chaude de la planète. Faire repasser (en rouge sur leur planisphère individuel) les Tropiques. Demander à plusieurs élèves de venir montrer sur le planisphère du tableau le parallèle de latitude 30° N par exemple… Sur leur planisphère individuel, faire tracer le repère expliquant ce que c’est que la latitude : ↑
l a t i t u d e ↓

→ synthèse orale : que sont donc les coordonnées géographiques ? Ce sont la longitude et la latitude d’un point. Donner deux exemples. Tout point du planisphère peut être caractérisé par sa latitude et sa longitude. Faire remarquer l’utilité, notamment pour indiquer sa position aux secours. 4

→ interroger quelques élèves oralement (venir montrer au tableau le point de telles coordonnées géographiques ou donner les coordonnées géographiques d’un point que je leur aurais montré sur le planisphère) exercices de réinvestissement de la notion abordée : → Vrai / Faux sur ardoise (écrire vrai d’un côté, faux de l’autre, lever le bon côté) : a] Le méridien de Greenwich passe par New-York (situer NY sur la carte si besoin est). F b] Les méridiens sont numérotés de 0 à 90° vers l’est et de 0 à 90° vers l’ouest. F c] Les parallèles sont numérotés de 0 à 90° vers le nord et de 0 à 90° vers le sud. V d] De la lune, le méridien de Greenwich est celui qu’on voit le mieux. F e] La longitude se mesure sur les méridiens. V → Jeu de repérage sur le planisphère individuel : a] Donne les coordonnées géographiques des points A, B et C présents sur ton planisphère. b] Un bateau a coulé au point D de coordonnées (40° E, 50° S), un yéti a été repéré au point E (120° E, 30° N) et des bébés phoques sont en danger au point F (10° O, 70° N). Retrouve-les sur ton planisphère. Ecrire les coordonnées des points au tableau. copier compte-rendu sur les lignes de la fiche : « La latitude donne la localisation d’un point par rapport à l’équateur, en degrés (Nord ou Sud). La longitude donne la localisation d’un point par rapport au méridien de Greenwich , en degrés (Est ou Ouest).

Bilan :
Ouverture sur une leçon « comprendre le planisphère ». Ouverture sur une leçon « climats ». Ouverture sur une leçon « fuseaux horaires ». 5