Episode 12 : La Préservation des ressources – Première partie Au nom d’Allah Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux Nous avons terminé

trois épisodes au sujet de “La Responsabilité” et nous commençons aujourd’hui celui de “La Préservation des ressources” qui s’étendra sur plusieurs épisodes. Pour savoir où nous en sommes de notre programme, je vous rappelle que nous voulons arriver à une “Renaissance des Musulmans”. Mais, serait-il possible d’y arriver au moyen d’un épisode qui dure une heure? Naturellement, non. Ce programme est fondé sur les téléspectateurs, les gens, la rue et l’opinion publique qui doivent tous réagir. Ils doivent tous changer à l’intérieur d’eux-mêmes et nous les aiderons à notre tour avec des projets présentés par le programme, pour les guider et les faire réussir. La renaissance se fait par étapes et nous sommes maintenant arrivés à celle de la rupture des chaînes qui handicapent toute la nation, aussi bien les jeunes que les hommes et les femmes. Nous en avons défait quatre: la passivité, le manque de perfectionnisme, le manque de sérieux et l’irresponsabilité. Or, je vois, par le nombre de personnes qui ont réagi dans les épisodes passés, que les chaînes sont à peu près toutes brisées. Nous en sommes à la moitié et avec notre épisode d’aujourd’hui “La Préservation des ressources”, nous aurons presque terminé la première étape. C’est là où nous sommes arrivés par rapport au plan du programme. Jusqu’à présent les résultats sont bons. Au dernier épisode, nous avons parlé des drogues et nous nous étions mis d’accord sur plusieurs choses: 1. Déposer des plaintes contre les trafiquants de drogues. 2. Les avocats ne devaient pas accepter des procès relatifs aux drogues. 3. Le projet des “Protecteurs de l'avenir”: Dans chaque école, université, faculté et centre de jeunesse, quatre ou cinq personnes ou même une seule, jusqu’à ce qu’on soit capable d’en avoir plus, devaient éveiller les consciences des jeunes au sujet des cinq stupéfiants. Notre part sera de les aider par tous les moyens et de les former pour ce projet. Nous avons également demandé aux médecins de nous présenter leurs qualifications et de nous donner bénévolement un peu de leur temps pour l’entraînement. Le rôle de ceux qui l’auront suivi sera de faire la guerre aux cinq stupéfiants dans chaque école, université ou club. Voici les résultats: 1. Jusqu’à présent, 4943 jeunes gens se sont joints à nous pour être formés au projet des “Protecteurs de l'avenir” et 570 médecins se sont présentés pour l’entraînement (ainsi chaque médecin se chargera de 9 postulants). Nous avons dessiné un diagramme des pays d’où se sont présentés les jeunes. Par ordre décroissant ce sont: l’Egypte, la Syrie, le Maroc, l’Arabie Saoudite, l’Algérie, la Palestine et le Liban. 2. Nous avons pensé que nous aurions trois ou quatre personnes de chaque faculté ou chaque école, mais ce qui est arrivé dépasse toutes les prévisions, parce que les gens sont devenus positifs. Nous avons été surpris par la candidature de toute une école ou toute une faculté, professeurs, doyens et étudiants compris, qui désirent s’associer à notre projet. Par exemple l’école mixte secondaire de “Cheikh Zâyed ”, les élèves de l’école de la banlieue de “Rachîd” en Jordanie, la Faculté de polytechnique de Minia (Haute-Egypte), le club de la municipalité de Al-Mahallah (Basse-Egypte). Au Canada également, des jeunes gens se sont mis d’accord pour que l’Union des étudiants musulmans se charge du projet. 3. Un grand nombre de jeunes qui se droguaient, ont dénoncé les trafiquants de drogues qui leur en fournissaient après avoir arrêté et s’être repenti. Beaucoup d’entre eux nous ont envoyé leurs histoires sur le site.

4. Le sujet ne concerne plus trois ou quatre personnes, le “Centre culturel de l’Ukraine”, nous a fait savoir qu’il se chargeait du projet des “ Protecteurs de l'avenir”. 5. Le “Centre égyptien pour la recherche et la lutte contre le tabagisme”, nous a informés de l’organisation d’un congrès régional pour la lutte contre les cinq stupéfiants. 6. L’hôpital de l’“Université du Roi ‘Adil ‘Azîz” à Jeddah nous a informés qu’il adoptait le projet des“ Protecteurs de l’avenir”. 7. Le “Ministère de la santé publique” du Qatar a annoncé, dans le journal de “Al-Watan” du 30 Avril, un concours sous ce slogan “Abstiens-toi et gagne”. La récompense sera un billet pour l’Europe ou la “‘Umra” (petit pèlerinage à la Mecque). 8. Tous les membres de la Faculté de médecine de l’Université de Banha (Basse-Egypte) ont décidé avec le doyen, de ne laisser aucun des cinq stupéfiants s’approcher de la faculté. La même chose pour la Faculté de pharmacie de l’Université de Tanta (Basse-Egypte).Une association bénévole à la Médine a réalisé un projet semblable. Egalement La Faculté de l’éducation section anglaise de l’Université de San‘â’. Tous ces projets sont une surprise pour nous. C’est un merveilleux début et je leur assure que je continuerai avec eux jusqu’aux vacances d’été où l’entraînement pratique, avec l’aide des médecins, aura lieu. Avant de conclure le sujet des cinq stupéfiants et commencer celui de “la Préservation des ressources”, je dis une dernière chose à propos du concours concernant la réalisation d’une affiche pour la lutte contre le tabagisme qui sera posée partout. Nous en avons reçu jusqu’à présent 580, dont quelques-unes sont très bonnes. Mais nous avons pensé prolonger le délai de deux semaines parce que la récompense est importante et le sujet aussi. Nous passons maintenant au sujet de la préservation des ressources: Le terme “ressource” est difficile et mérite quelques explications. L’idée du programme est de faire naître une renaissance et les savants disent que celle-ci est de deux genres: 1. Une renaissance cumulative où chaque génération en construit une part pour la remettre à la suivante. Il en est ainsi depuis 150 ans jusqu’à ce que la renaissance ait lieu comme résultat de l’accumulation du travail. 2. Une renaissance de masse qui rassemble très vite, en un temps très court, toutes les énergies, les hommes et les ressources pour être rapidement bâtie. Comme par exemple ce qui s’est passé en Chine, au Japon et en Malaisie. Nous voulons pour ce projet une renaissance de masse. Comme le Messager d'Allah (BP sur lui) a fait. En trente années, la Terre a complètement changé entre les mains du Messager et de ses compagnons. C’est ce que nous voulons réaliser avec notre programme. Accumuler toutes le ressources, les recenser et ensuite les assembler. Aucune renaissance n’a jamais pu avoir lieu sans cela. C’est ce qui est arrivé aux Pharaons, aux Perses, aux Romains et aux premiers Musulmans. Les ressources sont de deux sortes: 1. Des ressources humaines: les cerveaux. 2. Des ressources naturelles: l’eau, l’air, les minéraux, le pétrole, la terre agricole, la faune et la flore. Nous irons pas à pas parce que le sujet est important et nous voulons bien l’assimiler. Il nous faut absolument rassembler toutes les ressources pour que la renaissance ait lieu. Notre maître “‘Omar ibn alKhattab” comprenait bien ce sujet et concevait son importance du point de vue renaissance. Il savait que les ressources humaines sont plus importantes que les naturelles. Un jour où il se trouvait avec quelques-uns

des Compagnons il leur dit: “Que chacun de vous fasse un vœu.”… L’un d’entre eux répondit: “Je souhaite que cette maison se remplisse de richesses (ressources) que nous dépenserons pour le triomphe de l’Islam.” Notre maître “‘Omar” dit: “Non, ce n’est pas cela.” Un autre dit: “Je souhaite que cette maison s’emplisse de chevaux que nous utiliserons pour la cause d’Allah et le triomphe de l’Islam.” Le Prince des croyants répondit: “ Non, ce n’est pas cela.” Ils lui dirent: “Dis-nous toi, ô Prince des croyants.” Il dit: “Je souhaite que cette maison s’emplisse d’hommes comme “Abu ‘Ubaïda ibn al-Jarrâh”, “Ussama ibn Zaïd”, “Khaled ibn alWalîd” et “Bilâl”, avec les richesses et les chevaux dont ils se serviront pour le triomphe de l’Islam.” Cela est la plus grande preuve que le sujet était clair pour notre maître “‘Omar” et les Compagnons. Il y eut des théories pour mesurer la richesse des pays. Certaines l’évaluent en fonction de la moyenne du revenu national, d’autres en fonction de la moyenne du revenu individuel. Mais la plus récente dit que la richesse d’un pays dépend de l’étendu des ressources disponibles et de l’ampleur de leur exploitation. De là vient notre problème et notre incapacité à nous faire une renaissance, car nos ressources sont ou bien absolument inexploitées ou bien mal exploitées. La nation arabe possède 60% des ressources mondiales. Mais avec cela nous sommes les pays les plus pauvres. Pourquoi? Parce que nous sommes incapables de tirer parti de nos ressources. Par exemple les grandes surfaces agricoles laissées inexploitées comme au Soudan et les cerveaux migrateurs qui partent à la recherche de la réussite. Nous avons la plus importante des ressources, les jeunes. Mais elle est inexploitée. Nous avons encore des ressources mal exploitées comme l’eau, l’électricité et les moyens financiers qui sont dépensés pour envoyer les messages sur les téléphones mobiles afin de choisir la reine de beauté, le meilleur joueur ou la meilleure chanson. De l’argent dépensé et éparpillé sans nous en renre compte. De l’argent qui est gaspillé pour le superflu, les produits de beauté, la mode qui change chaque année et les habits que ne nous ne finissons pas de changer ainsi que les voitures. Des fortunes qui sont dilapidées. Si l’état des choses demeure ainsi, il ne faudra plus s’attendre à quoique ce soit. Il nous faut nous réveiller. Nous jetons nos ressources ou bien elles nous sont volées. Nous voulons nous mettre d’accord sur le moyen de les préserver et apprendre à le faire. Au début de la création, Allah a mis beaucoup de ressources sur terre et les a appelées “ grâces”. Ce sont: l’eau, l’air, les minéraux, le pétrole, la faune et la flore, etc. Toutes ont été mises dans un équilibre divin parfaitement précis et balancé. Allah (que Son nom soit béni et exalté) dit –ce qui peut être traduit comme : “Nous avons créé toute chose avec mesure” (TSC[i], Al-Qamar ‘La Lune’ : 49.)

“Qui a créé toute chose en lui donnant sa juste proportion” (TSC, Al-Fourqân ‘Le Discernement’ :
2.)

“Et toute chose a auprès de lui sa mesure” (TSC, Ar-Ra‘d ’Le Tonnerre’ : 8.) “Et quant à la terre, Nous l’avons étalée et y avons placé des montagnes (immobiles) et y avons fait pousser toute chose harmonieusement proportionnée.” (TSC, Al-Hijr : 19.) Ainsi toute chose est dans une juste mesure: l’être humain aspire l’oxygène et expire l’oxyde de carbone. La plante aspire ce dernier pour éviter la pollution et expire l’oxygène. Le soleil se lève et chauffe l’eau dont la vapeur forme les nuages qui à leur tour tombent en pluie et arrosent les plantes. Les animaux se nourrissent des plantes et leurs excréments sont utilisés comme engrais pour nourrir ces mêmes plantes. La disparition

de n’importe laquelle des créatures de l’univers, engendrera ainsi celle de toute une chaîne d’autres créatures qui en dépendaient. Si c’est l’oiseau, qui transporte le pollen des fleurs, qui vient à disparaître, les fleurs périront avec lui. Loué soit celui qui a créé l’Univers avec cet équilibre! Un équilibre qui dure tant que l’homme demeure juste et ne dépasse pas la mesure. S’il se comporte autrement et devient avide, l’Univers entier se perturbe et la terre dépérit. Il n’y avait jamais eu de problème de ressources jusqu’au 17ème siècle. Personne n’aurait pu imaginer que l’eau pouvait manquer, que l’air ou l’eau de mer pouvaient être pollués. Mais que s’est-il passé? Au 17ème siècle la machine à vapeur fut inventée. C’était une bonne chose et tout le monde s’en réjouit. Mais avec cette invention, un groupe de gens cupides apparut. Ils voulaient s’enrichir et faire fortune sans prendre rien d’autre en compte. C’était là le début du capitalisme qui se résume comme suit: L’augmentation de la production et l’incitation des gens à la consommation. Par conséquent, cette catégorie de capitalistes s’enrichit, sans tenir compte des principes humains, des pauvres ou des gens. Le fort demeure fort et le faible demeure faible. Or, face au capitalisme l’idée du communisme qui réclamait les droits des ouvriers naquit et les deux demeurèrent en conflit jusqu’à la chute du communisme. Quant au capitalisme, il est également sur le point de la déchéance. Mais comment Allah veut-Il les choses? Il veut la justice sur la Terre, l’équilibre entre le matériel et le spirituel. Voyons comment nous avons perdu nos ressources: Lorsque l’Homme est intervenu avec ses abus, sa cupidité et son injustice et que l’idée du capitalisme qui se basait sur le surplus de production naquit, il devait y avoir une augmentation de la consommation de l’autre côté. Nous sommes devenus ces consommateurs et ils nous ont appris à le devenir à force de publicité. En 1996, les Etats-Unis dépensèrent 84 milliards pour la publicité et les annonces et pour nous convaincre que nous devons acheter un certain produit à moins d’être rétrograde ou avare. Ils sont cupides, quant à nous, nous sommes complètement ineptes. Nous pensons être intelligents alors qu’ils se moquent de nous. Nous avons commencé l’ère de la consommation et les automobiles et les modes changeaient… Je vous raconte une annonce publicitaire comique: “Trois filles sont debout avec un garçon qui leur fait écouter la nouvelle sonnerie de son téléphone mobile. Un autre garçon vient et leur fait entendre une autre sonnerie plus récente. Les filles laissent le premier et partent avec le second représenté comme un vaillant pour avoir séduit les filles. C’est ainsi qu’ils se jouent tous de nous. Ils nous font un lavage de cerveau n’importe comment pour nous faire acheter n’importe quoi. Il y a trois sortes de sociétés: 123Une société non-industrialisée: la nôtre. Une société industrialisée. Une société post-industrialisée: qui s’est établie et possède un surplus de capacité de production. Pour qui est-ce qu’ils produiront? Tout simplement pour nous.

Il y a trois ou quatre ans, par exemple, la mode des bottes italiennes courtes s’était propagée en Egypte. C’était une chose utile dans son pays d’origine à cause de la pluie, de la neige et du verglas et nous n’en avions nullement besoin dans le notre. Mais tout le monde achetait ces bottes sans réfléchir. La viabilité des produits est devenue plus courte et la technologie propre à chacun de ces produits n’est mise en pratique que par étapes pour que nous soyons obligés de le changer à chaque fois.

C’est ainsi qu’ils pensent avec toute cupidité et sans aucune compassion. Bien plus, ils ont décidé de conclure des accords (Accord général sur le Commerce) pour que tous leurs produits puissent entrer dans les autres pays sans taxes douanières et pour amasser des fortunes. Celui qui ne signe pas l’accord est privé de beaucoup de privilèges. Tout cela épuise nos ressources et celles de la Terre, car toute cette production nécessite des ressources plus que ce que la Terre peut donner. Ô vous les jeunes, où est votre témérité je vous en prie passez le mot aux autres. Et ce qui est encore pire, c’est que, après tout cela, ils se sont tournés vers nos ressources pour les acheter au moindre prix ou tout simplement les voler. Ils prennent nos matières premières au bas prix et nous les rendent comme produits finis coûtant dix fois le prix original. Et, comme la cupidité n’a pas de limite, ils ont commencé à voler les ressources. Ils ont commencé les guerres, le colonialisme et l’occupation. Ils ont envahi les pays musulmans, l’Afrique et l’Asie et l’Inde. Lorsqu’ils ont occupé nos pays au 18ème et au 19ème siècle, ils n’apportaient aucune culture, ni aucun produit dont nous aurions pu profiter. Ils ne faisaient qu’usurper nos ressources. Durant son occupation de l’Inde, par exemple, l’Angleterre obligea ce pays à cultiver les récoltes nécessaires à la fabrication des produits utilisés en Angleterre. Spécialement celles pour l’industrie textile de Manchester. Lorsque les Indiens essayèrent le filage pour eux-mêmes, ils les en ont empêchés et même plus, ils coupaient les doigts des filles qui essayaient de le faire. Réagissez donc! Tout cela est de notre faute. Pourquoi est-ce que l’Europe a-t-elle occupé l’Afrique? Parce qu’il y avait des diamants, de l’or et des hommes qui étaient vendus comme esclaves. Les ressources de ce continent furent épuisées jusqu’à sa mort. Mais, le voleur n’est pas fautif, c’est celui qui vit dans un état de torpeur qui l’est. Nous dormons sur nos deux oreilles et les voleurs nous pillent. Sommes nous des pays en voie de développement ou en voie vers le sommeil ? De plus, les productions de ces pays capitalistes augmentaient et ils prirent peur que les prix ne baissent. Ils n’ont alors trouvé rien d’autre à faire qu’à s’en débarrasser et les jeter. Ils produisent par exemple, d’énormes quantités de blé, mais pour que son prix ne chute pas, ils le jettent à la mer, alors qu’il y a des peuples qui meurent de faim. Et les subventions qui leur sont envoyées sont pour entretenir leur assujettissement et non pas pour nourrir les affamés. Oh!Comme l’Islam est merveilleux. Regardez ces paroles d’Allah –ce qui peut être traduit comme : “…et

offrent la nourriture, malgré son amour, au pauvre, à l’orphelin et au prisonnier.* C’est pour le visage d’Allah que nous vous nourrissons: nous ne voulons de vous ni récompense ni gratitude.” (TSC, Al-Insân ‘L’Homme’ : 8,9.) Vois-tu la différence entre les deux doctrines?
Plus encore, il y a eu la course à l’armement, dans le but d’avoir plus de pouvoir et assouvir la cupidité avec plus de gains. Ces chiffres dévoilent la course à l’armement: 1. Un seul avion “Apache” vaut 12 millions de Dollars, le même prix que celui de 80000 pompes à eau à distribuer au tiers monde. 2. Le montant investi, chaque trois jours, au niveau mondial pour l’armement est de 7 milliards de Dollars. Un tel montant peut suffire pour éliminer, du monde entier, le Malaria qui tue annuellement un million d’enfants, ou encore, à financer les forêts équatoriales pour cinq ans. Bien plus, ils ont volé tous les savants du tiers monde. Nous dépensons pour leur formation et, à cause de

notre manque de vigilance, ils nous les prennent et en profitent.

Voyez ces chiffres du rapport des Nations Unies concernant les ressources humaines pour l’année 2003: 1. En 1996, 25% des 300.000 diplômés des universités arabes sont partis pour l’Amérique du Nord ou l’Europe. 2. Plus de 150.000 médecins arabes ont émigré entre les années 1998 et 2000. 3. Cela économise 1,8 milliards de dollars du budget des Etats-Unis pour l’enseignement. Et fait perdre 42 milliards de dollars aux pays en voie de développement. Tout cela a lieu à cause de notre manque de vigilance et pendant que nous ne faisons rien d’autre que rêver de la sonnerie du téléphone mobile. En conséquence, l’Occident est devenu une copie de “Quarûn” (Crésus): “En vérité, Quarûn était du

peuple de Moïse mais il était empli de violence envers eux. Nous lui avions donné des trésors dont les clefs pesaient lourd à toute une bande de gens forts. Son peuple lui dit: “Ne te réjouis point. Car Allah n’aime pas les arrogants.* Et recherche à travers ce qu’Allah t’a donné, la Demeure dernière. Et n’oublie pas ta part en cette vie. Et sois bienfaisant comme Allah a été bienfaisant envers toi. Et ne recherche pas la corruption sur terre. Car Allah n’aime point les corrupteurs”. (TSC, Al-Qassas ‘Le Récit’ 76,77.) Ces versets coïncident avec le capitalisme et sa façon
d’agir…Ils disent: “Sois bienfaisant comme Allah a été bienfaisant envers toi”. La conséquence de son comportement est révélée dans un des versets suivants: “Nous fîmes donc que la terre l’engloutît, lui et sa maison.” (TSC, Al-Qassas ‘Le Récit’ 81.) Le résultat de leurs actions fut: 1La désertification: à cause de la déforestation pour faire fortune et à cause des insecticides qui aident au développement rapide des plantes. La hausse de la température de la terre et la rétention de la chaleur ou effet de serre à cause des fumées et des déchets des usines. Les trous de l’Ozone à cause de l’augmentation de l’oxyde de carbone qui provient de la fumée des usines. Une grande pauvreté sur Terre puisque 20% de ses habitants jouissent de 90% de ses ressources et le reste vit en-dessous du seuil de pauvreté. 1/5 des habitants de la Terre ont un revenu quotidien de moins d’un Dollars et 70 millions de personnes dans le monde arabe vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Pouvez-vous imaginer cela?

2-

3-

4-

Nous ressemblons aux passagers d’un autobus dont le conducteur ne sait pas conduire ou bien ivre. Mais le plus comique est que les passagers sont très heureux et ne se soucient de rien, même si l’autobus devait tomber dans un fleuve. Les Occidentaux méritent la pitié parce qu’ils se sont égarés sur les traces de leurs prédécesseurs et ont embrassé leurs idées sans les étudier. Ils sont harassés, angoissés et commettent beaucoup de suicides. Leurs familles ne sont pas unies et ils se droguent. Je leur souhaite de retourner à la bonne doctrine, à la notion d’Allah qui dit que les ressources n’appartiennent à personne d’autre qu’Allah. Il dit (Loué soit-Il) –ce qui peut être traduit comme : “…et dépensez de ce dont Il vous a donné la lieutenance.” (TSC, AlHadîd ‘Le Fer’ : 7.) L’Islam vient ensuite avec l’idée de la justice, de la “Zakât” (aumône obligatoire), du partage des richesses.

Un jour, dans la rue, “‘Omar ibn al-Khattâb” rencontra un vieil homme juif qui mendiait. Lorsqu’il lui en demanda la cause, l’homme répondit: “Pour payer la “Djizzia” (capitation)”. “‘Omar” s’exclama: “Nous te la prenons quand tu es jeune et nous te la refusons quand tu es vieux ? Par Allah, cela ne sera jamais!” Il ordonna ensuite qu’on lui verse une pension régulière du trésor public, ainsi qu’à tous les vieillards juifs et chrétiens. Ensuite vint “‘Omar ibn ‘Abdil ‘Azîz” avec l’idée de la rationalisation et l’interdiction du gaspillage. Comme exemple, il appliqua cette théorie à lui-même en premier lieu et tout le monde le suivit. Il en résulta la plus grande prospérité qu’a connue la civilisation musulmane. L’argent de la “Zakât” (aumône obligatoire) venait à profusion. Ils en donnaient aux pauvres et aux nécessiteux et il en restait encore beaucoup. Il leur disait, “Donnez à l’armée musulmane.” Il en restait toujours et il leur disait: “Payez avec, les dettes des pauvres et des nécessiteux.” Ils exécutaient son ordre mais il en restait toujours. Il leur dit: “Payez avec, les dettes des Juifs et des Chrétiens.” Malgré tout cela, il en restait. Il leur dit alors: “Achetez avec, des graines et semez les sur les cimes des montagnes pour que les oiseaux se nourrissent des pays musulmans.” Voyez-vous la différence entre la cupidité et, le gaspillage, et la rationalisation et le partage des richesses? Qu’est-que c’est tout ce gaspillage, ô vous les Musulmans? Ne lisons-nous pas les versets qui en parlent : “….Et donne au proche parent ce qui lui est dû ainsi qu’au pauvre et au voyageur (en détresse). Et ne gaspille pas indûment, car les gaspilleurs sont les frères des diables” (TSC, Al-‘Isrâ’ ‘Le Voyage Nocturne’ : 26, 27.) “ Et mangez et buvez; et ne commettez pas d’excès; car Il (Allah) n’aime pas ceux qui commettent des excès.” (TSC, Al-A‘râf : 31.) “Et aussi Nous avons fait de vous une communauté de justes…” (TSC, Al-Baqara ‘La Vache’ 143.) Le Messager d'Allah (BP sur lui) vit un jour “Sa‘d ibn Abi Waqqâç” qui faisait ses ablutions au bord du fleuve et lui dit: “Sa‘d, ne gaspille pas l’eau.” “Sa‘d” lui répondit: “Ô Messager d’Allah, est-ce qu’il y a du gaspillage dans l’eau?” Le Messager d'Allah reprit: “Sa‘d, ne gaspille pas l’eau même si tu es au bord d’un fleuve fougeux.” C’est comme s’il nous voyait et nous le disait en ce siècle. Notre maître “‘Omar” vit un jour un homme qui achetait de la viande qui lui avait plu. Il le suivit et vit qu’il achetait d’autres marchandises qui lui plaisaient. Il lui demanda: “Est-ce que tu achètes tout ce qui te plait ? ” L’homme répondit: “Oui.” “‘Omar” sortit son bâton et lui donna un coup en disant: “Est-ce que c’est cela que le Messager d'Allah nous a enseigné ?” Nos ressources s’épuisent à cause de notre manque de vigilance, notre gaspillage et notre refus de reconnaître les droits des pauvres. Nous voulons réagir et recenser nos ressources que nous perdons. Je sais que c’est un sujet difficile et vaste. Nous commencerons cette fois-ci un projet qui ne préservera pas énormément nos richesses, mais qui sera un début pour apprendre. Juste un pas. Le projet a déjà commencé avec un jeune homme du Forum, un jeune ingénieur appelé “Ahmad Imâm”. Il a envoyé nous dire que les épisodes des “Bâtisseurs de la vie” avaient éveillé en lui l’espoir de pouvoir faire quelque chose de positif. Il a pensé faire un projet facile pour arriver à le réaliser. Il vit alors qu’il pouvait ramasser les habits usagés et les distribuer de nouveau aux pauvres en Haute-Egypte. Je l’ai appelé et je lui ai dit que l’idée était bonne, que j’y pensais moi-même et que j’étais prêt à l’encourager et à lui fournir l’aide nécessaire. Je pense aussi que ce sujet est très important du point de vue des ressources, parce que nous en déplaçons une d’un endroit où elle est tout à fait inutile vers un autre où elle sera très utile. Combien d’habits que nous ne portons pas emplissent nos armoires! Imaginez si nous pouvions ramasser tout ce dont nous n’avons pas besoin et l’envoyer à ceux qui sont en-dessous du seuil de

pauvreté. N’est-ce pas là un exercice pratique pour la préservation des ressources? Pourquoi ne pas étendre ce projet à tous les pays arabes? Peu après, “Ahmad” m’a contacté et m’a informé avoir trouvé effectivement un local pour entreposer les habits et avoir ramassé 200 sacs. Il m’a demandé la permission d’apposer l’emblème du programme sur les sacs. Naturellement, je lui ai répondu que cet emblème ne m’appartenait pas à moi seul mais à tout le monde. Voilà une idée qui vous est proposée pourquoi ne pas la réaliser tous ensembles comme “Ahmad” l’a fait avec son groupe? En vérité, comme l’idée nous plaisait, nous avons mis un appel sur le site et demandé à tous ceux qui se trouvent dans le monde arabe de nous informer s’ils ont des locaux où les habits peuvent être entreposés. Nous mettrons leurs adresses sur le site pour que les habits usagés leur soient envoyés. Nous avons reçu des adresses de tous les pays arabes et de tous les départements et municipalités. Informez-nous si vous n’en trouvez pas dans votre district et nous essayerons d’y remédier. Toutes les adresses se trouvent sur le site et que celui qui ne peut y accéder, peut nous contacter par téléphone. Le projet est réalisé et il ne reste qu’à ouvrir les armoires et à envoyer les habits. Les bénéfices de ce projet: 1. Apprendre à transformer une ressource inutile en ressource utile. 2. L’exploitation des ressources humaines dans des actions profitables. 3. Le mérite et la rétribution divine qu’on y gagne. Le Messager d'Allah (BP sur lui) a dit: “Les croyants “Avec leur amour, leur compassion et leur sollicitude les

uns pour les autres, les croyants sont comparables au corps vivant. Quand un de ses organes se plaint d'un mal, tout le corps répond par la fièvre et l'insomnie.” Et encore: “Celui qui amène de la joie à une famille musulmane, n’aura rien de moins que le Paradis pour récompense.” Il dit encore: “Aucun de vous n’est réellement croyant avant d’aimer pour son frère ce qu’il aimerait pour lui-même.”
Nous fêtons ces jours-ci l’anniversaire de la naissance du Messager d'Allah (BP sur lui) et rien ne lui ferait autant plaisir que nous suivions sa “Sunna” (tradition). Un jour où il faisait très froid, une femme des “Ançâr” (Partisans: habitants de Médine qui ont soutenu le Prophète après son émigration) vint lui apporter une cape en laine en cadeau. Il s’en réjouit et la porta pour la première fois en allant à la prière. Un homme le vit et lui dit: “Quelle belle cape…donne la moi, ô Messager d'Allah.” Le Messager (BP sur lui) la lui donna et les gens demandèrent à l’homme comment il pouvait faire une chose pareille. Il leur répondit: “J’ai voulu en faire mon linceul.” Lorsque les Emigrés vinrent à Médine, les “Ançâr” leur ouvrirent leurs maisons, partagèrent avec eux leurs biens et même les habits et la nourriture. Ils avaient demandé au Messager d'Allah (BP sur lui) d’avoir le Paradis en retour. Plus tard lorsque la vie matérielle des Emigrés était devenue plus aisée, le Messager dit aux “Ançâr” : “Vous vous êtes bien acquittés de vos engagements et vous aurez le Paradis.” Aujourd’hui, nous ne vous demandons pas autant, mais juste les habits dont vous n’avez pas besoin pour les distribuer aux pauvres. Suivez l’exemple du Messager d'Allah (BP sur lui) et donnez généreusement. Nous suggérons que le projet soit exécuté en trois étapes: 1La première: Ramasser les habits pendant les deux semaines à venir. Nous voulons ramasser des centaines de sacs. La deuxième: Trier. La troisième: Distribuer au moyen des expositions que nous organiserons ensemble et sur lesquelles nous nous mettrons d’accord.

23-

Heureusement que la première étape n’est pas difficile et n’est pas incompatible avec les examens. Tout le monde doit s'y joindre surtout les femmes et même les enfants. Toutes les adresses se trouvent sur le site et que celui qui a un local, nous contacte pour l’ajouter à notre liste. Réagissons tous ensemble. Qu’Allah rétribue “Ahmad Imâm” de la meilleure récompense pour son mérite et ses bonnes actions. J’espère vous retrouver la semaine prochaine avec les meilleurs résultats incha Allah. Allez en paix et la miséricorde d’Allah.

[i] TSC : Traduction des Sens du Coran. Cette traduction est celle du sens courant le plus connu jusqu'à présent de la sourate sus mentionnée. Lire la TSC ne remplace nullement sa lecture en arabe, la langue de révélation du saint Coran.