Episode 17 : Cérémonie de clôture de la première étape Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Seigneur de l'univers et que Ses

grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager. Nous voilà à la fin de la première étape de notre programme «Bâtisseurs de la vie». Il est vrai qu’il nous reste encore trois étapes, mais nous pouvons déjà dire «Louange à Allah» du fond de notre cœur. La première étape avait pour objectif de nous défaire des dix boulets que nous traînions et qui nous empêchaient de nous mobiliser pour l’objectif ultime du projet, à savoir la renaissance de l’Islam et des musulmans dans nos pays. Les dix boulets étaient entre autres : la négativité, le manque de sérieux, l’absence de responsabilité, la piètre gestion du temps, l’absence d’objectif dans la vie, la dilapidation des ressources et le manque de jugement sur les choses. Et en ce moment, nous pouvons dire «Louange à Allah» car ceux qui ont suivi notre émission ont pu se débarrasser des dix boulets cités ci-dessus. Les projets que nous avons entrepris au cours de notre émission ont réussi. En fait, nous savions que les gens allaient réagir aux idées de notre programme mais jamais à ce point. Nous n’avions jamais imaginé que les gens allaient avoir cette volonté de réussir et se mobiliser de la sorte pour réaliser de tels exploits. Vous rendez vous compte du volume des réalisations de notre programme après seulement trois mois? Ces exploits incroyables me poussent à croire, louange à Allah, que nous avons défait les boulets que nous traînions auparavant? Et c’est pour cela que l’épisode d’aujourd’hui sera réservé à la célébration des projets que nous avons réussi. De cette manière, nous voulons annoncer l’accomplissement de la première étape et la distinguer des autres à venir. L’être humain aime toujours savourer ses succès. Le chemin de l’amélioration est très long mais nous devons tout de même apprécier ce que nous avons réalisé comme défis jusqu’à maintenant. L’épisode se veut celui de la joie et tente de suivre le conseil de notre Prophète (BP sur lui), qui dit : « Celui

qui apporte de la joie dans le cœur des musulmans ne peut avoir que le paradis comme rétribution».
Je veux donc renouveler l’espoir et célébrer notre libération des dix boulets. Allah, le très haut, nous demandera le jour du jugement ce que nous avons fait pour l’islam. Et ce jour-là, les jeunes garçons et filles qui ont travaillé et fourni un effort durant les trois derniers mois montreront à Allah, le très haut, qu’ils ont accompli, en plus de la prière, le voile et le jeûne, d’autres choses dont beaucoup de gens ont bénéficié, qu’ils ont compris que l’Islam appelle à la recherche du sérieux et de la perfection au travail et sont devenus ainsi des architectes doués ou des avocats compétents. Quand les livres seront à découvert lors du jour du jugement, toi, qui as travaillé dans le projet «Bâtisseurs de la vie» pourras dire comme dans le verset :

«Quant à celui à qui on aura remis le Livre en sa main droite, il dira : «Tenez ! Lisez mon livre. J'étais sûr d'y trouver mon compte.» (TSC[i], Al-Hâqqa ‘Celle qui montre la vérité’ : 19-20).
L’Islam viendra en personne le jour du jugement et passera devant les gens en disant : «Ô! Allah, lui m’a appuyé et lui m’a laissé tomber.» Il passera devant toi et tu souriras en lui disant que tu étais dans le projet «Bâtisseurs de la vie», il lèvera ta main et témoignera alors devant tout le monde que tu l’as appuyé. La première partie de la cérémonie : Vous rappelez-vous de l’histoire initiale du programme? Il s’agissait d’un jeune triste et désespéré assis seul dans une chambre obscure avec le cou, les pieds et les mains menottés. Nous sommes entrés le voir dans cette chambre et lui avons demandé s’il comptait y rester alors qu’à l’extérieur, la vie est pleine de lumière. Quand il a voulu se relever, il a trouvé qu’il était menotté par la négativité et l’absence d’objectif dans la vie. Nous avons tenté par la première étape de défaire ses menottes et lors de l'étape suivante, nous lui avons apporté la volonté et l’ambition dont il avait besoin. À la fin de la première étape, il a pu sortir et trouver la

vie dehors pleine de lumière et de jeunes sortants comme lui de leurs chambres obscures en portant dans leur main droite le saint coran et dans leur main gauche, le symbole des «bâtisseurs de la vie» tout en mettant la main dans la main et formant ainsi une équipe de travail soudée (troisième étape). Regardons ensemble le film qui traduit en image cette idée clé du projet des «Bâtisseurs de la vie» (Document Vidéo). La deuxième partie de la cérémonie : Analysons ensemble la liste des réalisations de cette période limitée pour voir l’ampleur de la réussite de nos projets.

1 - Le projet de la positivité : l’activité estudiantine à l’échelle du monde arabe a été fort intéressante et a concerné : Plusieurs écoles de la Syrie; L’université du Bahreïn; Les filles des universités du Yémen; Un groupe de jeunes algériens qui a organisé une exposition intitulée «Bâtisseurs de la vie» et qui s’est promenée dans les différentes universités de l’Algérie. La majorité des universités de la Jordanie; Les étudiants de la faculté des sciences de l’Université Al Mansourah en Égypte; La faculté de commerce de l’Université d’Al Manoufia; Toutes les facultés de l’université d’Alexandrie; Toutes les facultés de l’université du Caire; En ce sens, le résultat du recensement concernant la positivité était : 55271 envois dont 60% très positifs, 30 % moyennement positifs et enfin 8 % faiblement positifs.

-

2 - Le projet pour le respect du corps de la femme : 10.000 messages envoyés aux chaînes satellites pour le respect du corps de la femme; Des associations caritatives pour femmes continuent toujours à appuyer ce projet (3 en Égypte + 3 au Moyen Orient); La création d’une association caritative pour femmes en France. Elle porte le nom d’association de la pudeur et son objectif est de lutter contre la nudité dans les vidéo-clips arabes; Une décision d’interdire la diffusion des vidéo-clips inappropriés dans l’ensemble des chaînes de télé égyptiennes a été publiée dans le journal Al-Ahram le 17 avril 2004; Le parlement égyptien discute la décision d’interdire la diffusion de ces vidéo-clips dans toute chaîne de télé qui émet de l’intérieur de l’Égypte; Le représentant des métiers de musique en Égypte a poursuivi en justice celles qui ont exploité leur corps pour la promotion des leurs vidéo-clips; Une maison de distribution de renommée en Égypte a décidé de ne plus exploiter le corps de la femme pour promouvoir ses produits.

-

-

-

-

-

3 - Le projet de lutte contre les cinq narcotiques : Le nombre de téléchargements du message audio adressé aux fumeurs est de l’ordre de 121 mille; Le document relatif au sondage concernant le narguilé a été imprimé 181 mille fois; Le document relatif au message adressé aux fumeurs a été imprimé 762 mille fois; Le document contenant le message adressé aux avocats honnêtes a été imprimé 20 mille fois; Le document relatif au message «Ma maison sans narcotiques» a été imprimé 50 mille fois.

-

-

Les effets de ce projet à l’échelle de la rue arabe : 1. Des articles dans le journal Al-Ahram; 2. D’autres dans le journal Raii Al Ordoni; 3. Le journal Al khalij Al-arabi (Moyen-Orient) a aussi publié des articles et appuyé notre projet; 4. Le ministère de l’approvisionnement de l’Égypte; 5. Le ministère de la santé au Qatar; 6. Le Mufti d’Égypte soutient la décision juridique concernant l’interdiction de l’alcool qui sera discutée dans le parlement égyptien;

7. Le conseil culturel de l’Ukraine.
Parmi les universités qui ont interdit de fumer à l’intérieur de l’enceinte universitaire : 1. La faculté de médecine Kasr El Aini en Égypte; 2. La faculté de pharmacie d’Alexandrie; 3. L’université Al Fatih en Libye;

4. La faculté des sciences de l’université Al Manoufia; 5. L’université d’Adjman; 6. La faculté des sciences d’administration du Koweït; 7. La faculté de pharmacie de l’université Halwan en Égypte; 8. L’université Oumar Al Mokhtar en Libye; 9. La faculté de droit de l’université Mohammedia au Maroc.
Autres projets positifs :

1. Des activités dans les clubs et dans les écoles pour lutter contre les cinq narcotiques; 2. 100 entreprises en Jordanie, en Syrie et en Égypte nous ont annoncé qu’elles ont interdit de fumer à l’intérieur de leurs bâtiments; 3. Des campagnes d’inspection dans la ville d’Al Mansourah; 4. La direction de la Mecque a annoncé le 17 avril 2004 qu’elle voulait une ville sans fumé;

5. Des milliers de messages nous ont été envoyés sur notre site par des gens qui ont cessé de fumer; 6. Quelques cafés en Égypte et en Jordanie ont cessé d’offrir le narguilé à leurs clients.

4. Le projet des «Protecteurs de l’avenir» : 12 mille jeunes ont participé avec nous et seront entraînés cet été grâce à 800 médecins spécialistes des différents pays. Parmi les écoles et les universités participantes : 1. École secondaire Cheikh Zaid; 2. École de la banlieue Rachid en Jordanie; 3. La faculté d’architecture d’une université allemande; 4. L’union des étudiants musulmans au Canada; 5. Le club de la préfecture Al Mahala en Égypte; 6. L’hôpital universitaire du Roi Abdel Aziz;

7. Le centre culturel ukrainien.
5. Le projet de la collecte des vêtements : A ce sujet, j’ai fait exprès de ne pas annoncer les résultats du projet auparavant pour vous faire la surprise aujourd’hui. Nous savons tous en quoi consistait ce projet et comment il s’est répandu à travers le monde. Il y a eu 26 pays qui y ont participé et 3200 personnes qui ont offert des endroits d’entreposage et de collecte de vêtements. Vraiment, vous êtes très généreux. Les gens et, en particulier, les femmes qui ont recueilli les vêtements ont juré que les vêtements leur étaient apportés neufs avec leurs étiquettes. Ceci veut dire que les gens sont partis acheter carrément des vêtements pour les offrir par la suite. Vous vous rappelez certainement des exemples que je vous donnais des compagnons du prophète. Je vous demandais tout le temps ce que vous aviez fait comparativement à eux. Aujourd’hui, je peux dire que vous pouvez les rencontrer le jour du jugement et leur raconter ce que vous avez fait vous aussi et ce en une durée limitée. Alors, la surprise d’aujourd’hui est que nous avons ramassé en deux semaines un million et demi de sacs de vêtements. Notre objectif était d’atteindre le million si vous vous rappelez bien. Je vous encourageais et vous disais que nous y arriverions et au fond de moi-même, j’estimais 700 mille sacs comme chiffre satisfaisant. Ce chiffre qui m’a été communiqué est sûrement inférieur à la réalité car il y a certainement des gens qui ont immédiatement donné les vêtements et d’autres qui n’ont pas pu nous rejoindre. Nous sommes vraiment fiers de ce succès et nous pouvons dire que les partisans du prophète Mohamed, paix et bénédiction sur lui, n’ont pas dit leur dernier mot et qu’il y a des jeunes hommes et femmes musulmans qui réussissent et contribuent à leurs sociétés. Vous vous rappelez du premier épisode quand j’ai dit que ce programme n’est pas seulement une émission mais un projet de renaissance d’une civilisation qui vise entre autres à changer le climat de déprime et de désespoir qui touche nos sociétés et le remplacer par un autre plein d’espoir et d’optimisme. Je ne rigolais pas en vous disant cela et voilà ce que vous avez bâti par vos propres mains. Vous souvenez-vous de mon ami qui ne croyait pas en l’idée du projet et qui me disait que notre société était morte ? Je lui disais que la société musulmane va renaître et il ne me croyait jamais. Il considérait qu’il était impossible de trouver des gens travailleurs et efficaces qui peuvent réussir. Je lui assurais le contraire en lui affirmant que certes je parlerais seulement une heure par semaine mais les gens travailleront 24 heures et ils se motiveront mutuellement jusqu’à réaliser le sursaut et la renaissance voulus. Nous voilà,

louange à Allah, nous avons réussi, la liste des exploits en témoigne. La vérité, en énumérant les exploits de notre programme, j’ai peur que nous devenions imbus de nousmême. Je vous conseille de vous rappeler le verset : «Dis : «[Ceci provient] de la grâce d'Allah et de

Sa miséricorde; Voilà de quoi ils devraient se réjouir. C'est bien mieux que tout ce qu'ils amassent.» (TSC, Yoûnous ‘Jonas’ : 58). Je vous conseille aussi de remercier énormément Allah, le très haut, pour tout ce qui est arrivé au cours de cette première étape. Rappelez-vous le verset suivant : «Et lorsque votre Seigneur proclama : Si vous êtes reconnaissants, très certainement J'augmenterai [Mes bienfaits] pour vous. Mais si vous êtes ingrats, Mon châtiment sera terrible.» (TSC, Ibrahim ‘Abraham’ : 7).
La prochaine étape est plus ambitieuse que celle-ci et j’ai un rêve plus grand, j’espère qu’il va se réaliser mais vous devez réagir davantage et remercier beaucoup Allah, le très haut, qui dit –ce qui peut être traduit comme : «Et tout ce que vous avez comme bienfait provient d'Allah. Puis quand le malheur vous touche, c'est Lui que vous implorez à haute voix.» (TSC, An-Nahl ‘Les abeilles’ : 53). Ce qui est arrivé n’est pas grâce à notre intelligence mais grâce à Allah qui nous a éveillé et fait renaître. Rappelez-vous en ce sens le verset suivant : «Est-ce que celui qui était mort et que Nous avons ramené à la vie et

à qui Nous avons assigné une lumière grâce à laquelle il marche parmi les gens, est pareil à celui qui est dans les ténèbres sans pouvoir en sortir ? Ainsi on a enjolivé aux mécréants ce qu'ils oeuvrent.» (TSC, Al-‘An’âm ‘Les bestiaux’ : 122).
La troisième partie de la cérémonie : Nous aimerions vous faire écouter une chanson et l’offrir à notre prophète, notre guide et notre exemple, paix et bénédiction sur lui. Dans l’émission «Nalqua Al-Ahiba (Rencontre avec les biens aimés)», nous avons tenté de vous rapprocher de sa personne et aujourd’hui, dans «Bâtisseurs de la vie», nous tentons de travailler et de produire. Nous vous offrons cette chanson en anglais parce que le projet «Bâtisseurs de la vie» ne s’adresse pas seulement au monde arabe, même celui qui la chante est anglais, il s’agit de notre frère Sami Youssef de Grande Bretagne et en écoutant cette chanson, j’aimerais que nous pensions à notre Prophète (BP sur lui), à sa rencontre le jour du jugement et au moment où il va nous appeler pour nous joindre à lui et à ses partisans, vous allez le voir pour la première fois, il vous offrira à boire du bassin sacré et après ça vous n’aurez plus jamais soif. Pour ceux qui veulent écouter la chanson de Sami Youssef, consultez le site Internet : www.amrkhaled.net.

Le mot de Sami Youssef après la chanson : Paix sur vous et sur notre Prophète (BP sur lui), c’est ma première visite au Liban et je suis ravi de faire partie de cet excellent et noble projet qui m’a beaucoup appris et qui démontre qu’en ayant un peu plus confiance en nous-même, nous pouvons grâce à l’aide d’Allah, le très haut, réaliser beaucoup de choses. Nous devons tous être fiers de notre identité et de notre islam. Nous devons courir vers le bien car en fin de compte, il s’agit d’un devoir et une promesse que nous avons faite devant Allah, le très haut. Nous devons exploiter nos talents pour le bien et la satisfaction d’Allah, le très haut. Nous avons tous un talent quelconque mais il faut le découvrir et le développer dans le temps. Notre prophète paix et bénédiction sur lui, a découvert les talents de ses compagnons et les a développés comme l’exemple de Khaled Ibn Al Walid, Ali Ibn Abi Taleb et Oumar Ibn Al Khattab et c’est ainsi pour les autres compagnons que notre Prophète (BP sur lui), a orientés selon leurs talents. La quatrième partie de la cérémonie : Remerciement de certaines personnes qui ont contribué à la première partie du programme «Bâtisseurs de la vie» durant les trois derniers mois.

Nous avons maintenant plusieurs modèles à suivre et ceux qui sont avec nous ne sont qu’une petite partie de l’ensemble des personnes qui ont fourni un effort dans notre projet et il y a ceux que je connais et ceux que je ne connais pas. Alors, commençons le remerciement des gens comme faisait notre prophète qui remerciait chaque compagnon qui a fait quelque chose et lui donnait un nom prestigieux. Par exemple, Abou Oubaida était nommé le loyal et Khaled Ibn Al Walid, l’épée de l’islam. Notre prophète nous a appris aussi à donner des cadeaux. Il disait alors : «Tiens ça O Abd Allah et rencontre moi avec le jour du jugement.» 1. Commençons avec les jeunes qui ont mis en place un club portant le nom de «Bâtisseurs de la vie» et qui organise plusieurs campagnes de lutte contre les cinq narcotiques et de collecte de vêtements. Ils sont quatre : Oussama, Mohamed, Arwa et Asmaa. Nous leur offrons un prix de reconnaissance et un cadeau de la part du projet «Bâtisseurs de la vie» qui consiste en une main qui porte une planète sur laquelle est écrit : «Bâtissons la vie». 2. Notre frère Walid qui a gagné le concours du slogan «Non au tabac». D’ailleurs, l’organisation mondiale de la santé va se baser entre autres sur ce design pour sa campagne. Nous vous demandons alors de le récupérer du site et de le distribuer à travers le monde arabe. 3. Un groupe de jeunes ont mis sur pied un club virtuel de traduction (Dar Al-Tarjama). Il s’agit de 170 jeunes hommes et femmes de 25 pays différents. Ils se sont rencontrés sur le site Internet et se sont organisés pour pouvoir traduire les textes des savants musulmans dans toutes les langues occidentales. Ils ont commencé par les travaux du Dr. Zaghloul Annajar et mes conférences. Nous avons avec nous notre frère Germano-égyptien qui est venu spécialement d’Allemagne. Ce dernier dit : «L’idée de ce projet est venue mettre en exergue le verset qui dit –ce qui peut être traduit comme : «O hommes! Nous vous

avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entreconnaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès d'Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand Connaisseur.». (TSC, Al-Houjourât ‘Les
appartements’ : 13). Ainsi, cette équipe de traducteurs tente de transférer les sciences de l’orient vers l’occident et vice-versa». 4. Le groupe Hadir est un groupe de jeunes libanais garçons et filles qui ont commencé à réaliser des projets et des chansons de leur propre argent pour les soumettre par la suite aux chaînes satellitaires. Ils ont réussi et nous avons avec nous Marwane Firaawn, le chef de la direction du groupe Hadir. C’est un groupe de jeunes qui se réunit après le travail et l’université pour réaliser des projets qui contribuent au rapprochement des gens de leur religion et ce grâce à un financement par le sponsoring. 5. De l’Algérie, nous avons Kidar Mohamed. Il s’agit d’un jeune homme, qui avec d’autres personnes dont une jeune fille qui se nomme Assia, ont formé sur le site Internet une équipe intitulée «Bâtisseurs de la vie». Ils ont organisé une exposition ambulante, présentée dans les différentes universités algériennes et qui a pour objectif de répandre et de soutenir les idées du projet «Bâtisseurs de la vie». Lors de son intervention, Kidar dit : «Nous nous sommes connus grâce au site Internet de M. Amr Khaled et nous comptons inchaa Allah continuer à accomplir d’autres réalisations.» 6. Le centre culturel ukrainien suit assidûment le programme «Bâtisseurs de la vie», discute le contenu des épisodes chaque vendredi après la prière du Vendredi et établit une liste de tâches à accomplir chaque semaine. Nous avons avec nous un représentant de ce centre, il s’agit de notre frère Tiran. Ce dernier dit : «je suis heureux d’être invité ici parmi vous et de voir que nous avons beaucoup interagi du début jusqu’à la collecte des vêtements.

7. De l’Égypte, nous avons Abdel Rahman avec son équipe de jeunes qui, après avoir écouté l’épisode concernant la positivité, ont décidé de ramasser de l’argent de leurs amis et de leurs propres poches pour acheter et offrir une unité de dialyse à l’université d’Alexandrie. Dans son intervention, Abdel Rahman dit : «grâce à 100 mille étudiants, étudiantes, médecins et employés de l’université d’Alexandrie, nous avons ramassé de l’argent pour lutter contre la maladie de l'insuffisance rénale. Nous avons mis en place cette unité en dépit des dires des gens qui considéraient que les jeunes sont sans espoir et comme un poids sur la société. De cette manière, nous démontrons que les choses ont changé.» 8. Du Canada, nous avons Jawad qui a ramassé à lui seul 10 mille sacs de vêtements. Dans son intervention, il a dit : «je veux dire que nous sommes tous dans les pays arabes chanceux dans notre malchance d’avoir des pauvres car ils sont plus accessibles. En revanche, au Canada, il est difficile de trouver des pauvres ou d’envoyer les vêtements à des pays comme le Soudan et j’aimerais vous dire qu’une fois, il m’est arrivé en faisant de la course le matin sur le bord de la plage, de rencontrer quelqu’un qui m’a demandé un dollar. J’ai saisi cette occasion, étonné de voir comment Allah, le très haut, m’a envoyé cette personne à cette heure-ci de la journée pour que je puisse entrer au paradis. Alors, saisissez ces occasions! 9. Une fillette de 11 ans a communiqué avec le préfet d’Alexandrie pour lui demander de réparer une rue. Elle s’appelle Aya. Elle dit : «le préfet m’a écouté et aidé en me prenant au sérieux et c’est comme ça qu’en rentrant à la maison, j’ai trouvé la rue réparée.» 10. Ayman Anwar qui a mis un titre réservé au programme et à l’histoire de Hassan ibn Al Haitam. Il dit : «J’ai participé à l’équipe de travail en mettant un titre d’introduction et de conclusion ainsi qu’un slogan pour le programme… Par la suite, nous avons fait de même et choisi comme thème « Ibn Al Haitam », qui a instauré le concept de l’expérimentation nécessaire à la réalisation de résultats empiriques et théoriques et qui a découvert les lentilles, pour les photos et la caméra. Ainsi, celui qui veut être un des bâtisseurs de la vie, doit suivre leur exemple.» 11. Une personne de la Syrie qui s’appelle Abdel Fatah Assaman et Allah, le très haut, sait combien de syriens ont interagi comme lui avec le programme sur tous les détails. Il dit : «Des programmes comme celui des «Bâtisseurs de la vie» peuvent vraiment mettre sur pied une génération de jeunes capables de bâtir la vie.» 12. Notre frère Hilal Fatal de l’association des bâtisseurs de la vie en Libye; 13. Notre frère Fahd Abdel Wahed de l’association du perfectionnisme du forum; 14. Notre frère Ahmed Imam, qui est à l’origine de l’idée de collecte de vêtements et qui va recevoir la rétribution d’Allah, le très haut, d’un million et demi de sacs ramassés. Ceci est juste une petite partie des personnes qui méritent d’être remerciés et honorés. Qu’Allah leur rétribue ces bonnes actions par le bien. La cinquième partie de la cérémonie : 1. L’Organisation Mondiale de la Santé a décidé d’honorer le projet «Bâtisseurs de la vie». Il s’agit d’une organisation mondiale qui s’intéresse à la santé des êtres humains et qui choisit chaque année un groupe de personnes, environ 20 du monde, pour les honorer et les remercier pour les actions efficaces qu’ils ont menées pour la santé à l’échelle du monde. Ils ont choisi cette année mon humble personne pour la zone Moyen-Orient.

2. J’étais gêné de recevoir le certificat de reconnaissance car il ne m’appartient pas. Il vous revient ainsi qu’à Allah, le très haut. 3. Nous déposerons ce certificat attribué à la campagne anti-tabac et anti-drogues sur le site Internet et je demande à ceux qui ont participé avec nous au projet de lutte contre les cinq narcotiques d’enlever mon nom du certificat et de mettre le leur, l’imprimer et l’accrocher au mur. J’aurais parlé 100 ans sans recevoir de trophée s’il n’y avait pas vos efforts. 4. Vous avez vu comment notre voix a atteint les Nations Unies puisque l’organisation mondiale de la santé a demandé le design fait par Walid pour s’en servir dans sa campagne. Ainsi, vous êtes devenus efficaces et vos réalisations ont mérité des trophées. Vous savez la photo souvenir que nous prenons ensemble à l’école et que nous regardons après 20 ans en disant : «Ô que c’était beau de vivre ces jours». C’est ça notre nouvelle idée. La nouvelle idée : Elle consiste en un livre de «Bâtisseurs de la vie» de la première étape. Ce livre est sans rédacteur, chacun de nous et des spectateurs devrait envoyer sa photo en précisant ce qu’il a fait pour le projet «Bâtisseurs de la vie». Ce livre sera publié sur le marché sous le nom de bâtisseurs de la vie. Je demande à celui qui a donné un seul sac, à celui qui nous a contacté par téléphone ou fax ou envoyé des messages ou seulement consulté le site Internet de nous envoyer sa photo, son nom et son histoire. Moi aussi, j’y participerai en compagnie de ma femme, mon garçon et ma famille. Le but de ce livre : 1. Un beau souvenir à la fin. Nous avons 15 jours pour cette activité, autrement dit, jusqu’au 25 juin pour l’envoi des informations par Internet. 2. Un livre que nous consultons dans les moments difficiles de la vie. 3. Un livre que nous porterons pour rencontrer Allah, le très haut, et lui dirons que nous étions parmi ces gens-là. 4. L’expression de la fraternité comme dit le Prophète (BP sur lui) : «chaque homme sera réuni avec

ceux qu’il aime.»
5. Le Prophète (BP sur lui), dit aussi : «Mon amour est acquis pour les glorieux en mon nom.» Ce livre a été alors réalisé pour glorifier la religion d’Allah, le très haut. 6. Le Prophète (BP sur lui), dit aussi : «Mon amour est acquis pour ceux qui s’aiment pour moi.» Dans ce livre, il y aura alors une photo d’une femme âgée de 50 ans et une autre d’une fillette de 12 ans, une de sa mère et d’autres de toi et de vous tous. La stratégie de distribution des vêtements : 1. Les pays arabes qui ont des besoins en terme de vêtements sont appelés à organiser des foires de distribution de vêtements. Pour ce faire, vous n’avez qu’à entrer sur le site Internet et vous trouverez un document expliquant comment mettre en place une foire et quelles sont ses caractéristiques. Il y a des techniciens qui ont mis sur pied cette stratégie, ils vous montreront comment trouver des personnes (préfets, associations caritatives de chaque pays) qui peuvent vous aider à organiser une foire.

2. L’Europe, les États-Unis et le Canada choisissent habituellement d’envoyer les vêtements collectés en
Irak ou en Palestine, là où il y a un besoin criant. Mais, il n’y a pas que ces pays, il y a un autre qui

est très nécessiteux, il s’agit du Soudan. Ainsi, nous avons décidé d’envoyer ces vêtements à Darvor au Nord et Joba au Sud du Soudan.

Nous nous sommes mis d’accord avec les autorités soudanaises pour que l’Europe, les États-Unis et le Canada envoient les vêtements en direction du Port Soudan à partir de cette semaine et afin de faciliter le chargement, l’envoi sera au nom du ministère des affaires humaines au Soudan. Ce qui est demandé par les autorités soudanaises était de séparer les vêtements usagés des vêtements neufs. Entrez sur le site Internet et vous allez trouver la société de transport qui est prête et vous trouverez tous les détails relatifs aux rendez-vous du chargement et à la façon de résoudre des problèmes que vous risquez de rencontrer avec l’Ambassade du Soudan du pays dans lequel vous résidez. De cette manière, en un mois, les vêtements issus des différents pays seront regroupés et dirigés vers Port Soudan. Nous serons présents sur place pour participer inchaa Allah à la distribution des vêtements et nous apporterons avec nous un film pour que vous voyiez l’opération. Nous remercions le gouvernement du Soudan pour sa collaboration ainsi que les gens qui vont transporter les vêtements. Un fait à noter : nous ne ferons de distinction ni entre musulman et chrétien ni entre nordiste et sudiste lors de la distribution des vêtements. Alors, suivez l’exemple de ceux qui se sont mobilisés et participez avec nous. Nous commencerons une nouvelle étape dès que nous finirons la distribution des vêtements au Soudan et la réception de vos photos et de vos noms. Merci beaucoup Wa Assalamou Alaikoum et Rahmatou Allah Wa Barakatouh.

[i] TSC : Traduction des Sens du Coran. Cette traduction est celle du sens courant le plus connu jusqu'à présent de la sourate sus mentionnée. Lire la TSC ne remplace nullement sa lecture en arabe, la langue de révélation du saint Coran.