Episode 36: Les petites industries – Deuxième partie

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Seigneur de l’Univers et que Ses grâces et Sa paix soient accordées à Son Messager.

Bienvenue au second épisode au sujet de la petite industrie.

Je ne m’attends pas à ce que tous les spectateurs participent à ce projet, certains verront qu’il n’est pas de leur domaine. Je leur dis que nous avons devant nous onze autres projets et chacun trouvera ses adhérents. Chaque groupe en choisira un suivant ses intérêts et ses capacités et nous travaillerons tous ensemble.

Nous ne voulons pas réaliser une renaissance purement matérialiste comme celle de l’Europe mais une sans pareille dans tous les domaines de l’industrie, de l’agriculture et de la technologie etc. Ceux qui s’en occupent doivent être liés à Allah (exalté soit-Il) désirant parvenir à Son agrément, gagner le Paradis, faire revivre des personnes consumées par le chômage et ôter de sur nos épaules une obligation religieuse solidaire.

L’épisode d’aujourd’hui fait suite à celui de la fois passée qui avait pour sujet les petites industries qui nécessitent juste quelques personnes pour être montées et comprennent la confection des vêtements (chemises, cravates, chaussettes…); les ustensiles de cuisine de tous genres (plats, fourchettes cuillères, casseroles…); les fournitures des écoles et des universités que nous importons telle que la colle.

Malheureusement nos jeunes ne rêvent à rien de plus ambitieux que de travailler dans une entreprise multinationale pour s’en vanter devant leurs camarades. Combien de personnes ces entreprises peuventelles absorber et où iront les autres? Ces derniers travailleront dans des domaines qui ne les motivent pas ou seront la proie du chômage masqué. Ils accepteront pour vivre des emplois où ils seront exploités par leurs supérieurs qui, ayant remarqué leur besoin, les humilieront et les asserviront. Pourquoi les parents n’encouragent-ils pas leurs enfants à entreprendre des petites industries simples?

Nous serons jugés le Jour de la résurrection pour les matières premières que nous exportons et qui nous reviennent sous forme de produits finis. Il y a dans l’islam un concept appelé “obligation religieuse solidaire” qui, si elle est accomplie par une seule personne, dispense toute la Umma. Si au contraire personne de nous ne s’en occupe, elle sera chargée au compte de chacun. Nous porterons ainsi le poids des soixante-dix millions de gommes utilisées par nos écoliers le Jour du Jugement et nous en serons honteux comme nous le sommes ici-bas. Lorsque nous dirons à Allah que nous L’avons adoré, Il nous répondra qu’Il ne nous a pas créés uniquement pour accomplir le culte mais pour améliorer l’état de la Umma qui est “La meilleure Umma apparue parmi les gens”. Mais cette meilleure Umma est aujourd’hui incapable de fabriquer même un petit élastique, un peu de colle, un ruban adhésif ou même quelques aiguilles à coudre.

Les jeunes parmi lesquels il y aura les initiateurs, les étudiants en ingénierie, en pharmacie, les femmes au foyer, les mères qui pousseront leurs enfants chômeurs à travailler dans la petite industrie, sont notre espoir. Il y a de projets simples qui ne nécessitent rien de plus qu’une machine à coudre pour faire des draps par

exemple…

90% des grandes entreprises internationales ont débuté dans une petite pièce. Pourtant, nous avons ce qui leur manque, la foi et la confiance en Allah : “Deux hommes d’entre ceux qui craignaient Allah et qui étaient

comblés par Lui de bienfaits dirent: «Entrez chez eux par la porte; puis quand vous y serez entrés, vous serez sans doute les dominants. Et c’est en Allah qu’il faut avoir confiance, si vous êtes croyants».” Nous
invoquons très souvent Allah pour qu’Il nous donne la victoire, mais il faut savoir que nous devons faire les pas nécessaires.

La petite industrie est le premier pas vers la renaissance et le petit capital à peu de risque est l’un de ses mérites. Elle ne nécessite pas une administration importante ou spécialisée puisqu’elle n’emploie que deux, trois ou tout au plus dix ou douze personnes. Elle n’a pas besoin d’un grand espace ni de gens expérimentés et elle peut être réalisée par une femme, un homme, vieux ou jeunes, un jeune homme ou une jeune fille.

J’ai choisi ce domaine dans notre projet des “Bâtisseurs de la vie” à cause de sa facilité d’exécution.

Je vous dis vous les jeunes que, ces petits projets et ces petites industries sont la voie vers la renaissance industrielle. Ce ne sont pas mes paroles mais celles des experts. Nous avons pris les rêves des jeunes dans le domaine de l’industrie et nous avons constitué un comité de spécialistes, des professeurs d’université et d’hommes d’affaires de toute la nation arabe. Ils se sont réunis pendant deux mois pour étudier le projet essentiel, réalisable par des jeunes tout de suite, dans le domaine de l’industrie.

Ils ont conclu qu’il fallait pousser très fortement les jeunes vers la petite industrie. Nous nous sommes réunis avec les responsables des gouvernements arabes dans le domaine de l’industrie et la conclusion fut la même.

(Diffusion d’une partie de la conférence sur l’industrie) Le ministre de l’industrie égyptien nous a confirmé que toute renaissance commence avec des petites industries, que les grandes sociétés internationales ont débuté ainsi et que les gouvernement ne peuvent rien faire d’autre que préparer le climat général.

Je vous rappelle de nouveau que celui qui monte un de ces projets nous débarrassera des péchés que nous avons sur les épaules à cause des obligations religieuses obligatoires que nous avons négligées. Au lieu d’être tous punis, nous serons tous rétribués. Et c’est pour cela que le Messager d’Allah (BP sur lui) distribuait des travaux à ses compagnons dans divers domaines. Il chargeait par exemple Zayd ibn Thâbit d’apprendre les langues et ‘Urwa ibn Mass‘ûd de la construction des blindés de l’époque etc.

L’association du développement des petites industries de Daqahlya en Égypte nous a envoyé un film sur la formation des jeunes à certaines industries et l’interview avec certains d’entre eux.

Le club des “Bâtisseurs de la vie” du Liban a monté un petit projet au début de la première étape de notre programme et il commence à donner ses fruits. Nous avons avec nous les responsables du projet, Mohammed Nour et Oum Salmân de Beirut. L’idée a commencé avec le désir de procurer à des orphelins et des handicapés du travail pour subvenir à leurs besoins. Un bienfaiteur a financé ce projet et je prie Allah (exalté soit-Il) de l’en rétribuer. D’autres bienfaiteurs ont également offert une formation aux orphelins qui avaient besoin d’avoir une certaine expérience. Ils ont fabriqué des bougies et du linge de maison, des produits qui ne nécessitent pas un grand capital.

Je demande aux jeunes de s’activer, d’innover et de ne pas se préoccuper des capitaux, Allah fera en sorte que nous les trouvions.

Comment réaliserons-nous le projet?

Pour le faire nous avons besoin :
 D’expertise.  De données statistiques au sujet des besoins du marché.  De capitaux.  De l’entraînement.

Nous procurerons ces besoins à travers le programme des “Bâtisseurs de la vie”.

Comment ferons-nous parvenir l’expérience aux jeunes?

Nous avons fondé sur le Forum du site amrkhaled.net un bureau de consultation. Deux catégories de personnes s’y rendent pour faire connaissance. D’une part les gens qui ont de l’expérience dans les quatre points que nous avons énumérés et dont les jeunes ont besoin, et d’autre part les jeunes, même des étudiants, qui ont besoin de conseils. Même les femmes entreprenantes et persévérantes qui ont une idée à réaliser peuvent demander conseil.

Des milliers de jeunes visitent le Forum pour discuter et demander des conseils à propos d’une multitude d’idées, exposer des problèmes personnels ou des questions en rapport avec la religion. Leurs aînés leur répondent et leur donnent des conseils et j’y accède moi-même chaque jour, pour leur répondre et les aider à résoudre des problèmes. Le Forum a réalisé de très bons résultats et nous voulons répéter l’expérience dans le domaine de l’industrie. Nous avons lancé un appel aux experts et nous avons reçu mille deux cents réponses d’experts dans divers domaines de vingt-huit pays. Il ne manque que les jeunes qui désirent s’informer.

Pour commencer, nous voulons que nos grands frères, nos pères, nos professeurs et les personnes ayant de l’expérience

scientifique et technique nous donnent un peu de leur temps comme conseillers et nous aident à procurer

cinq choses : • • • • • Des idées à propos des produits désirés sur le marché et faciles à fabriquer. Comment faire une étude de faisabilité. Comment fabriquer un certain produit et connaître ses matières premières. Comment et où commercialiser le produit. Des conseils administratifs et financiers pour faire réussir le projet.

Nous avons donc besoin d’experts en ces cinq domaines. Nous avons effectivement lancé sur le site amrkhaled.net une invitation à l’intention de ces conseillers et nous avons reçu mille deux cents réponses des experts de vingt-huit pays arabes et certains de nos experts émigrés à l’étranger.

Vous les jeunes, communiquez notre projet aux experts parmi vos connaissances. Ils trouveront sur le site une page au nom du Bureau de consultation et chacun choisira le domaine de son expertise parmi les cinq cités plus haut. Il y indiquera quel jour de la semaine et combien d’heures il pourra consacrer aux jeunes . . . et ainsi de suite.

Peut-être aurons nous la bonne surprise de voir un des experts monter un projet avec un des jeunes gens et, dans dix ans, les deux seront devenus riches.

Quel sera le mérite de ces conseillers?
 Ils se joindront à nous pour obtenir l’agrément d’Allah et Sa grande rétribution. Ils auront un

grand mérite parce que celui qui donne deux heures de son temps pour sauver un jeune homme du chômage contribue au sauvetage de l’humanité entière.  Nous voulons profiter de l’expérience des gens à la retraite, les professeurs d’université, les conseillers, les employés des grandes compagnies même si leur temps ne leur permet que de s’occuper d’un ou deux jeunes gens.  C’est une sorte de Zakât (aumône obligatoire) qu’ils payent pour la grâce qui leur a été donnée par Allah. C’est la Zakât prélevée sur leur expérience puisque le Prophète (BP sur lui) dit : “Une part de Zakât doit être prélevée de toute grâce.”  Ils compteront comme les meilleurs de cette Umma puisque le Prophète (BP sur lui) dit : “Les meilleurs d’entre vous sont ceux qui apprennent la science et l’apprennent aux autres.” (rapporté par Boukhâri)
 Leurs participations leurs seront comptées comme des bonnes actions après leur mort parce

que le Prophète (BP sur lui) a dit également : “Lorsque le fils d’Adam meurt son action

s’arrête à part une science utile laissée aux gens, une charité qui continue, ou un fils pieux qui fait des prières pour lui.” Il sera, avec la volonté d’Allah, au Paradis et ses bonnes actions
continueront à donner des fruits dans ce monde.  Pour ceux qui refuseront, je leur rappelle ce hadith : “Celui qui retient pour lui la science

apprise, Allah lui fera porter un mors de feu au Jour de la Résurrection. ”

Avant l’épisode, quelques hommes d’affaire m’ont dit que le projet est voué à l’échec parce que les jeunes sont superficiels et gâtés. Je refuse car j’ai vu sur le Forum ce qui donne de l’espoir en eux.

Vous rappelez-vous lorsque, dans l’épisode de l’introduction, nous avons dit que nous ne pourrons pas réussir sans l’aide des experts? C’est le moment où nous avons besoin d’eux. Où les trouverons-nous, vous devez en chercher parce que les jeunes bâtisseurs de la vie ont absolument besoin d’eux et nous ne pourrons pas réussir sans eux.

Vous les jeunes, prenez une copie de cet épisode et faites-le entendre aux experts et dites-leur que nous avons besoin d’eux. Vous trouverez sur le site les domaines d’industries où ces experts doivent s’enregistrer. Vous y verrez des statistiques des produits importés, d’autres dont nous avons besoin et nous comptons sur vous pour compléter les listes. Des liens de sites utiles dans divers domaines y ont été activés.

Quel est donc nôtre rôle à nous, les responsables du site <amrkhaled.net>? Nous rassemblons les gens et nous lions les générations, nous ne pouvons pas prendre chaque jeune homme par la main et lui apprendre un métier. Notre rôle est de présenter l’idée sur laquelle tous les experts sont d’accord, de relever le drapeau et d’établir un contact entre les gens. Le bureau de consultation est prêt sur le site dès aujourd’hui. Nous creusons la terre pour vous les jeunes et vous serez le fleuve qui coule. Si vous ne réagissez pas, il n’y aura plus d’espoir en cette Umma.

Vous aurez, un double rôle :
 Le premier : rechercher les experts qui n’ont pas eu le temps de voir cet épisode et le leur

présenter. Vous leur montrerez les pamphlets des Bâtisseurs de la vie et vous pouvez copier la version écrite de l’épisode à partir du site. Vous leur demanderez de s’inscrire au bureau de consultation. Vous pouvez leur apprendre à s’enregistrer s’ils ne savent pas comment faire. Ainsi le premier rôle sera de rechercher les partenaires expérimentés.  Le second : Demander conseil, monter des projets et vous faire des noms avec des produits qui envahiront le monde et porteront haut le nom de notre religion et de nos pays.

Mais l’Internet n’est pas le seul moyen. Pourquoi ne pas diffuser ce projet dans les mosquées où nous installerons des comités pour le développement des petits projets. Nous pouvons commencer par y mettre un tableau où ceux qui ont un métier ou une profession s’y enregistrent et les liens entre les générations commenceront à se former. Mais pourquoi sur l’Internet et dans les mosquées uniquement? Pourquoi ne pas installer un bureau dans tous les lieux de rencontres sociales. Il y aura au club un comité conseil, comme celui de la natation ou celui des femmes.

A travers ce bureau de consultation, celui sur l’Internet ou dans les mosquées, nous pourrons réunir un maximum d’informations sur les produits et les marchandises que les jeunes pourront produire, sur la façon de les fabriquer, le lieu de fabrication et son écoulement sur le marché.

La sourate du Coran qui traite de la renaissance engendrée par Solaïmâne (Salomon) s’appelle “sourate

An-Naml” (Les fourmis). Allah lui a choisi ce titre pour nous assurer qu’il n’y a pas de renaissance sans persistance et volonté. Prenez la fourmi comme modèle, cette faible créature qui a ces qualités.

Les hommes d’affaires auront un rôle très important. Ils nous enverront par mail, téléphone à la chaîne TV, fax ou boîte postale des idées nouvelles qui, d’après eux sont demandées sur le marché. N’importe quelle idée dont ils pensent que le pays a besoin. Ils nous feront savoir ce qui est demandé d’un pays à l’autre dans le monde arabe.

Les jeunes doivent savoir que l’occasion leur est offerte, que nous afficherons sur l’Internet tout ce qu’ils auront besoin d’importer. Également vous les “Bâtisseurs de la vie”, cherchez des hommes d’affaires partout dans le monde arabe pour qu’ils y ajoutent leurs idées. Ils pourront choisir des jeunes gens sérieux et leur dire ce dont ils ont besoin et ce qui est nécessaire pour sa fabrication. L’écoulement de leurs produits sera ainsi assuré. Les jeunes gens doivent s’armer de persévérance comme la fourmi et essayer de perfectionner leurs produits pour améliorer l’industrie locale et pouvoir satisfaire les hommes d’affaires.

Il reste une seule chose importante : l’entraînement.

L’entraînement est l’élément essentiel pour la réussite de n’importe quelle idée. Le monde s’entraîne continuellement mais pas nous, nous ne réalisons pas son importance. Pourtant le Prophète (BP sur lui) l’a utilisé.

Nous avons trois sessions d’entraînement :
 Une session sur le site <amrkhaled. net> qui aura pour sujet : comment monter des petits

projets.
 Une session en coopération avec la chaîne de télé “Smartsway” à partir du 18 Mars 2005,

qui aura pour sujet : Comment découvrir votre potentiel et vos dons.  Une session sur la chaîne TV “Iqra’ ” à partir du mois d’avril 2005, qui aura pour sujet : l’évaluation personnelle et les méthodes de persuasion.

C’est là notre projet, il est grand n’est-ce pas? Je vous avais dit que ce qui a été accompli à la première et à la seconde étape était peu de chose et qu’il faudra en faire le double ou le triple.

J’aimerais dire en résumé que, ce sont les idées qui amènent l’argent et non le contraire et ce sont les hommes qui font l’argent et non le contraire. L’argent est la dernière chose à laquelle il faut penser. Il faut commencer à agir et mettre sa confiance en Allah qui enverra l’argent.

Nous avons dans nos pays des organismes qui financent les projets des jeunes. Nous mettrons leurs noms sur le site amrkhaled.net et nous leur demandons d’y mettre leurs conditions d’octroi de tels prêts.

Allez sur le site aujourd’hui, vous y trouverez le bureau de consultation :
 Vous les conseillers, inscrivez-vous.  Vous les hommes d’affaires, faites-nous savoir ce dont vous avez besoin.  Vous les parents, associez-y vos enfants même ceux de l’école secondaire.  Vous les Bâtisseurs de la vie, dites au monde entier de voir le programme TV, installez des

bureaux de consultations dans les mosquées et les clubs.

Nous demandons à tout le monde d’imprimer et de diffuser un sondage très important au sujet de cette question. La question posée est : “Si vous trouvez le moyen d’obtenir un capital et une organisation officielle pour vous patronner, serez-vous encouragé à

monter un petit projet prochainement? Oui? Non?

Moi-même je suis plein d’espoir avec ce hadith qudussy : “Je suis ce que Mon serviteur pense que Je suis et il pense ce qu’il veut. ” Je pense que Allah ne nous abandonnera jamais et Il nous aidera à faire une renaissance. Je dis aux jeunes : “Adorez Allah comme il Lui sied, pour qu’Il vous aide et vous donne le succès. InvoquezLe et mêlez la religion à votre vie ici-bas, Allah vous fera triompher. • • • Vous les Bâtisseurs de la vie, vous avez beaucoup de travail à accomplir. Vous les experts, participez avec votre science et votre expérience, votre mérite sera grand. Vous les hommes d’affaires, nous avons besoin d’idées innovatrices. Dites-nous ce que vous importez et que nous pouvons fabriquer dans nos pays.

Réagissez, vous les jeunes et activez-vous. Nous attendons que vous nous annonciez vos débuts sérieux, les résultats de bon augure et nous plaçons notre confiance en Allah