Le Paradis dans nos foyers Episode 1 Au nom d’Allah le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Louange à Allah, Seigneur de l'Univers, et que la Bénédiction et le Salut soient accordés à notre maître, le Messager d’Allah.

En ce début de Ramadan, nous présentons les salutations à toute la Oumma, qu’Allah (SWT) accepte notre jeûne, qu’Il nous affranchisse du Feu, et puisse la Oumma toute entière sortir de ce mois, heureuse et unie. Qu’Allah vous bénisse et bénisse vos familles.

Mobilisons-nous pour ce mois afin d’accomplir le plus possible : prières nocturnes, lecture du Coran et bonnes œuvres.

Cette année, nous parlerons de nos foyers et de nos familles, en essayant de nous rapprocher d’Allah ensemble, en famille, afin de ramener l’amour dans nos maisons et que les membres de la famille cessent de vivre comme des îlots isolés les uns des autres, et se retrouvent. Ramadan est le moment propice pour rassembler la famille et c’est l’objectif de cette émission qui s’adresse à tous les membres de la famille, aux jeunes, aux parents, aux époux, aux frères et aux sœurs.

Nous reviendrons donc sur les principes essentiels, les règles de base sur lesquels repose la bonne entente de la famille. Nous ne rentrerons pas dans les détails des problèmes et des difficultés qui surgissent dans les foyers, mais nous rappèlerons des règles simples à observer pour ramener la bonne entente et approfondir les liens au sein des foyers. « Le Paradis dans nos foyers », c’est le titre de notre émission. Dans un monde dominé par les conflits et les rivalités, nous venons rappeler qu’Allah (SWT) nous a donné un grand bienfait, un lieu de repos, de sérénité et de bonheur sur Terre, en attendant la sérénité et le bonheur de l’Au-delà, le Paradis, dont Allah dit – ce qui peut être traduit par : « les jardins d’Eden, où ils entreront, ainsi que tous ceux de leurs

ascendants, conjoints et descendants, qui ont été de bons croyants. De chaque porte, les Anges entreront auprès d’eux »[1]
Ce bienfait, c’est nos maisons et nos foyers dont Allah (SWT) dit dans le Coran –ce qui peut être traduit par :

« Et Allah vous a fait de vos maisons une habitation (un lieu de repos) » [2]

Enfin, cette émission est en rapport direct avec la renaissance dont nous parlions dans les émissions précédentes. S’il est vrai que nous sommes en retard et en situation d’échec par rapport au monde dans de nombreux domaines, il nous reste un point fort qu’il nous faut garder et défendre : la famille. C’est cette valeur que nous pouvons offrir au monde, ce lien fort et chaleureux dans nos familles. Certes, nos familles aujourd’hui connaissent des problèmes et les liens familiaux ont tendance à se relâcher, comme un chapelet dont les grains tombent, et comme tout ce que notre Oumma a déjà perdu. Mais la famille est la dernière forteresse ; et c’est pour cela qu’il faut la défendre à tout prix. Il en va de l’avenir de la Oumma. Tout un chacun doit défendre sa famille et la préserver de l’échec, il en va de la survie de l’Islam ; la famille est le dernier rempart qui protége la Oumma. En effet, une famille unie, des parents qui s’aiment … voilà le meilleur présent qu’un père et une mère puissent offrir à leurs enfants ! Cela forge des personnalités solides et saines, des fils et des filles qui sauront élever les générations futures… C’est avec cette intention que nous vous proposons cette émission.

Il nous faut donc entamer ce Ramadan avec l’intention ferme et sincère de réformer nos familles. Engageons-nous donc à réussir cette entreprise. Car c’est dans la stabilité de la famille que réside l’avenir de cette Oumma. Allah (SWT) dit dans le Coran au sujet des croyants : « et qui disent: «Seigneur, donne-

nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux. » [3]

La première règle :

Serait-ce possible d'avoir l'intention de réconcilier et de réunifier la famille, rien que pour l'amour d'Allah, pour le mois de Ramadan? Ce programme vous guide vers les règles à mettre en application à cet égard, la première étant la bonne intention. Généralement, celle-ci est soit sacrifiée en faveur de la soit-disant liberté et la compagnie des amis, soit considérée comme condition que l'on pose et à laquelle on doit se plier. D'ailleurs, c'est justement ce qu'Al Imam Al Ghazali conseille de faire au début de toute tâche à assumer, à savoir : se fixer une condition et la considérer comme une promesse faite à Allah (SWT). À cet égard, Allah (SWT) dit : «Et parmi eux il en est qui avaient pris l’engagement envers Allah: «S’Il nous donne

de Sa grâce, nous payerons, certes, la Zakāt, et serons du nombre des gens de bien». «Mais, lorsqu’Il leur donna de Sa grâce, ils s’en montrèrent avares et tournèrent le dos en faisant volte-face.» [4]

Si vous vous décidez de faire cette promesse et de vous engager à remplir cette tâche, vous réussirez à guider les pieux, à influencer vos parents, voire à prendre part au redressement et à la prospérité de notre communauté, et ce en vertu du Verset où Allah (SWT) décrit les "Serviteurs du Tout Miséricordieux" en disant : « et qui disent: «Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux» [5]

Il existe donc une relation entre l'importance de la famille comme source de bonheur et la prospérité de la communauté. Elle réside dans ce sentiment de contentement, de satisfaction grâce auquel personne n'aurait besoin de mentir ou de trahir pour rechercher son bonheur ailleurs, c'est au sein de la famille que celui-ci existe.

Abordons maintenant les formes de mise en application de notre épisode qui serait à l'origine de la dissipation de tous vos problèmes familiaux. La première est une règle plutôt spirituelle que pratique, elle dépend surtout de la foi, c'est pourquoi elle convient au mois du Ramadan et au premier jour en particulier. Si vous voulez raviver l'amour dans vos foyers, mettez donc en application cette règle, à savoir: Adorez Allah ensemble C'est que le problème ne surgit que lorsque chaque membre de la famille adore Allah seul, à l'écart de

l'autre. Il arrive que le père ait honte de présider la prière ou de faire des invocations à haute voix à l'heure du Iftar et que sa famille le suive.

Imaginez-vous ce que sera l'effet d'une prière collective de deux époux sur leur relation conjugale? Ce que sera sur leur foyer l'effet de la récitation de quelques Versets du Saint Coran faite par une fille et son père ou celui d'une invocation faite deux minutes avant le Iftar par une mère et ses enfants ? Supposons que la fameuse scène de l'époux qui néglige son épouse et préfère parler plutôt à ses amis soit remplacée par une autre scène où ce même époux appelle son épouse et ses enfants à invoquer Allah (SWT)) avec lui, fût-ce pour seulement cinq minutes, tout en énumérant à chaque fois une des grâces dont Allah a doté ce couple depuis le jour du mariage. Imaginons une prière nocturne faite par deux époux et la sérénité qui en découlerait, mettant ainsi fin à toute dispute éventuelle due à une chemise mal repassée, à un bouton qui y manque ou à une nourriture trop salée. C'est que cette prière a ramené les anges dans le foyer et en a chassé les démons. Allah (SWT) dit dans le Saint Coran : « et que c’est Lui qui a fait rire et qui a fait pleurer» [6]

Seul Lui peut répandre la joie dans une maison où les membres de la famille l'adorent ensemble. J'ai conseillé à un ami qui, détestant tellement sa femme, voulait divorcer avec elle, d'essayer cette méthode, juste une fois par semaine pour un seul mois. D'ailleurs, c'est tout ce qui leur fallait pour qu'ils commencent à parler ensemble, à plaisanter des fois, à avoir le cœur ému et attendri par cette prière qui les a rassemblés à nouveau. La même formule magique n'a pas tardé à donner ses fruits et renouer les liens entre un fils et son père qui, jadis, n'arrivaient guère à s'entendre.

Pratiquement parlant, cette formule magique peut s'incarner dans cinq pratiques cultuelles déterminées, à accomplir chaque jour pendant ce Ramadan, à savoir :

1. 2. 3. 4. 5.

réciter du Coran ensemble, fût-ce un seul quart de chapitre; prier ensemble, fût-ce deux courtes unités de prière (rak`a); invoquer Allah (SWT) fût-ce pour cinq minutes; faire des supplications ensemble, fût-ce dans une langue familière; et participer ensemble à offrir un Iftar à une famille besogneuse.

Accomplissez ces cinq pratiques et, félicitations, vous allez jouir d'une vie chaleureuse au sein de votre famille. Lorsqu'une famille, du temps du Prophète (Bénédiction et Paix sur lui) suivit cette exemple, il leur dit : «Grâce à votre obéissance, Allah (SWT) a chassé Satan de votre foyer, ne l'y ramenez-pas à nouveau.» Il s'agit là donc d'un don que nous fait Allah (SWT) chaque Ramadan en enchaînant les démons. Il les chasse de vos foyers, ne les y ramenez pas à nouveau.

Comment?

Que chaque membre de la famille participe à ces cinq pratiques: Coran, prière, invocations, supplications, aumône. Que les enfants, au lieu de se contenter de regarder le père faire l'aumône séparément de la mère, y prennent part et partagent avec leurs parents la rétribution. Que l'un fasse la vaisselle, que l'autre achète les plats, que le troisième distribue les repas. Que l'on change, ce Ramadan, notre slogan qui était, les années précédentes: Personne, cette année, ne me devancera sur le sentier d'Allah Et je me suis hâté vers Toi, ô Seigneur, afin que Tu sois satisfait Je vais adorer Allah cette année d'une manière sans pareil

Que ce slogan devienne cette année: Ma famille, par elle j'adorerai Allah Ma famille, mon chemin vers l'agrément d'Allah Ma famille, avec elle j'entrerai au Paradis d'Allah Ma famille, pour l'essor de mon pays

C'est que l'aboutissement à ce modèle exemplaire de famille serait certes à l'origine de l'honneur que notre communauté connaîtra après ce Ramadan.

Vous allez trouver sur le site www.amrkhaled.net un tableau pour vous aider à faire le compte de vos achèvements quant à ces cinq devoirs chaque jour. C'est la famille qui est concernée par les cases à cocher et non plus l'individu.

Si jamais des membres de la famille s'abstiennent d'y participer, même après avoir écouté cet épisode, que vous entamiez cette tâche avec au moins une autre personne. En sollicitant Allah (Exalté soit-Il) en faveur des autres, en se fixant comme objectif non plus de se sauver de l'Enfer mais d'en sauver la famille, je vous assure que, vers la fin du mois, le reste les rejoindront.

Au sujet de l'Enfer, un époux avait l'habitude de rappeler à son épouse, à l'occasion de chaque malentendu entre eux, du Hadith du Prophète (bénédiction et paix sur lui) où il dit : «Quand l'homme appelle sa femme

à son lit et quand elle n'y répond pas et qu'il passe sa nuit plein de colère contre elle, les Anges ne cessent de la maudire jusqu'au matin.»

De même pour ses enfants, il leur rappelait que son désagrément à leur égard les précipiterait dans l'Enfer. Ce n'est que lorsqu'il lut un des Versets du Saint Coran qu'il changea d'attitude. C'est celui où Allah (Exalté soit-Il) dit : «Ô vous qui avez cru! Préservez vos personnes et vos familles, d’un Feu dont le

combustible sera les gens et les pierres, surveillé par des Anges rudes, durs, ne désobéissant jamais à Allah en ce qu’Il leur commande, et faisant strictement ce qu’on leur ordonne.» [7] Il
réalisa combien, lui même, désobéissait à Allah (SWT) en adoptant cette attitude. Il aurait pu, par contre, guider sa famille vers le Sentier d'Allah. S'étant décidé alors de se plier à ce Verset, il appela sa famille à faire la prière ensemble, et, depuis lors, ils jouirent tous d'une vie familiale beaucoup plus paisible et chaleureuse. Avez-vous donc l'intention de commencer, chacun avec sa famille, ou avec, au moins, un membre de sa

famille ?

1.

Que l'on commence une khatma, non plus individuelle, mais familiale cette année.

À cet égard, le Prophète (BP sur lui) dit que Satan fuit la maison où l'on récite la Sourate Al-Baqara. Imaginez le bénéfice quand c'est le Saint Coran en entier qui est récité et non seulement cette Sourate.

2.

Que l'on fasse la prière ensemble, se pliant ainsi au Hadith du Prophète (BP sur lui) :

«Une fois que l'un de vous a fait sa prière (prescrite) à la mosquée, qu'il réserve une partie de ses autres prières à sa maison car Dieu y place une bénédiction à cause de sa prière.»
À ce sujet, Allah (SWT) dit, ce qui peut être traduit comme : «Et commande à ta famille la Salāt, et

fais-la avec persévérance. Nous ne te demandons point de nourriture, c’est à Nous de te nourrir. La bonne fin est réservée à la piété.» [8]
Quiconque délaisse de faire la prière avec sa famille, prétextant que la recherche des moyens de subsistance l'en empêche, notre Seigneur réfute son argument en assurant qu'Il dote les foyers où l'on prie ensemble d'une subsistance abondante.

3. Que l'on invoque Allah (SWT) ensemble pour que notre foyer soit doué de vie, tel que le décrit le Prophète lorsqu'il dit dans son Hadith :

«L'image de la maison où l'on évoque Dieu et de celle où on ne L'évoque pas est comme l'image du vivant et du mort.», assimilant ainsi la cohérence familiale à la vie et la dislocation familiale à la mort.

Mettez-vous ensemble à faire des louanges à Allah, à L'exalter, à solliciter Son pardon, pour mériter la rétribution promise par Allah dans ce Hadith Qoudoussi :

«Je suis conforme à la bonne idée que se fait de Moi Mon esclave. Je suis avec lui quand il M'évoque. Quand il M'évoque en lui-même, Je l'évoque en Moi-Même. Quand il M'évoque parmi des gens importants, Je l'évoque parmi des gens meilleurs qu'eux.»

4. Que l'on fasse ensemble des supplications se vouant ainsi à Allah et ayant confiance qu'Il les exaucera.

5. Que l'on participe ensemble à offrir un Iftar à une famille nécessiteuse, fût-ce un Iftar modeste, chacun selon ses moyens, tel que l'indique le Prophète (BP sur lui) dans son Hadith.

Sollicitons donc Allah (SWT) que ce Ramadan soit à l'origine d'une grande prospérité, d'une renaissance, d'une réunification, d'une expulsion des démons, d'un honneur, d'une mise en application réelle, à l'issue de ce mois, du Verset où Allah (SWT) dit : «…et qui disent : «Seigneur, donne-nous, en nos épouses et nos descendants, la joie des yeux, et fais de nous un guide pour les pieux.»[9]

La règle de ce jour est donc: Nous allons adorer Allah ENSEMBLE

[1] Ar-Ra’d (Le tonnerre) : 23. [2] An-Nahl (Les abeilles) : 80

[3] Al-Fourqan (Le discernement) : 74.

[4] At-Tawba (Le Désaveu ou Le Repentir): 75-76.

[5] Al Fourqân (Le Discernement) : 74. [6] An-Najm (L'Etoile) : 43. [7] At-Tahrîm (L'Interdiction) : 6.

[8] Tâ-Hâ :132.

[9] Al-Fourqân (Le Discernement) : 74.