ROYAUME DU MAROC

UNIVERSITE MOHAMMED V
ECOLE MOHAMMADIA D’INGENIEURS

Département Génie Electrique
Section : Electrotechnique et Electronique de puissance

Rapport de projet Bureau d’étude

Bâtiment Intelligent

Réalisé par :
Khalidi Nabil
Ayouche Mehdi

Encadré Par :
Mr M.Maaroufi

Année Universitaire 2014-2015

Table des matières
Introduction : ......................................................................................................................... 3
Bâtiment intelligent : ............................................................................................................. 3
1. Définition :.................................................................................................................. 3
2. Architecture d’un bâtiment intelligent :...................................................................... 4
L’efficacité énergétique : ....................................................................................................... 6
1. Chauffage infrarouge : ................................................................................................ 7
a)

Définition : .......................................................................................................... 7

b)

Avantages du radiateur infrarouge ...................................................................... 8

2. L'isolation Thermique des Bâtiments ......................................................................... 9
3. La ventilation dans le bâtiment................................................................................. 10
a)

Système Double Flux ........................................................................................ 10

b)

Puits canadien .................................................................................................... 11

c)

Dalles actives..................................................................................................... 11

La domotique : ..................................................................................................................... 12
1. Définition .................................................................................................................. 12
2. Objectifs ................................................................................................................... 12
3. Champs d’actions ..................................................................................................... 13
a)

Confort Globale ................................................................................................. 13

b)

Sécurité domestique .......................................................................................... 13

c)

Economie d’énergie : ........................................................................................ 14

4. Les équipements ....................................................................................................... 15
a)

Les détecteurs et déclencheurs : ........................................................................ 15

b)

Les automatismes : ............................................................................................ 15

5. Les modes La communication .................................................................................. 16
a)

Câblage domotique :.......................................................................................... 16

b)

Domotique sans fil ............................................................................................ 19

3-Domotique par courant porteur (Domotique CPL) : ................................................ 19
6. Logiciels ................................................................................................................... 22
a)

DomoTab:.......................................................................................................... 22

b)

HomeSeer : ........................................................................................................ 23

c)

Active Home : ................................................................................................... 24

systèmes et technologies disponibles afin d’atteindre voire de dépasser les performances demandées par les propriétaires. dédié à la gestion de la maison. la température vous est idéale. en particulier celle des bâtiments qui bénéficient d’un fort apport solaire passif. même si ces ouvrages disposent des dernières avancées technologiques. chacun peut avoir ses réglages personnalisés. vous ne vivez pas forcément seul dans votre maison. Bâtiment intelligent : 1. rend la vie plus simple et agréable à ses occupants. Aujourd'hui l'intégration des nouvelles technologies dans l'habitat connaît un intérêt auprès des particuliers. usagers. Ce « cerveau ». Les fournisseurs en matériel électrique ont conscience du développement du marché et ne manquent pas d'informer les professionnels des nouvelles installations initiées par la nouvelle norme. Selon l’Office fédéral de l’énergie. l’éclairage et les équipements.Introduction : Notre Projet dans les sujets du Bureau d’étude est l’étude du Bâtiment intelligent. de la climatisation et de l’éclairage. les systèmes de régulation thermique actuels ne sont pas en mesure d’en tirer pleinement profit. Définition : Les bâtiments intelligents sont ceux qui intègrent les meilleurs concepts. l’eau chaude sanitaire. la lumière s’allume. En effet. Or. De plus. que le réfrigérateur est suffisamment rempli pour qu’il n’y ait pas besoin de faire les courses. Bien sûr. matériaux. les bâtiments utilisent environ la moitié de l’énergie primaire consommée pour le chauffage. leur gestion thermique. Vous l’avez aussi prévenue de l’heure de votre retour. afin qu’elle mette le chauffage en route suffisamment à l’avance. On peut aussi imaginer qu’avant de quitter votre travail. vous avez vérifié sur le site internet de votre maison. le climat intérieur. une gestion « intelligente » du chauffage. gestionnaires. votre musique préférée donne un agréable fond sonore. requiert de nouvelles approches. de confort. On peut imaginer une maison dans laquelle. dès que vous rentrez. aura des retombées sur la conservation de l’énergie sans pour autant nuire au confort de la maison. de sécurité ou encore de flexibilité à long terme. et collectivités en matière de coûts. Source: l’European Intelligent Building Group et Intelligent Building Institute Un bâtiment intelligent est celui qui permet un environnement productif et rentable en misant sur l’optimisation et l’interrelation des quatre niveaux fondamentaux suivants :  l’infrastructure  les systèmes  les fonctionnalités  la gestion .

Ceci n’est pas suffisant car avec le développement actuel on passe du bâtiment intelligent au réseau intelligent Smart Grid. On peut parler donc du quotient d’intelligent d’un bâtiment intelligent : Niveau supérieur du bâtiment intelligent qui établit des processus requis pour rendre des services de façon efficace et efficiente aux occupants Niveau du bâtiment qui est caractérisé par un ensemble de tâches accomplies à l’aide des systèmes Niveau d‘un bâtiment intelligent qui regroupe tous les éléments actifs à l’usage de ses occupants Niveau de base qui favorise l’interopérabilité des systèmes 2. En concordance avec le développement technologique on a de plus en plus moins d’équipement faisant plus de tâche complexes. . Architecture d’un bâtiment intelligent : En ce qui concerne l’architecture on a plusieurs configurations suivant l’évolution des technologies de calculs numérique et protocoles de communication. et donc le bâtiment intelligent sera le bâtiment communicant dorénavant.

aussi bien que la compacité des équipements électronique on arrive aujourd’hui à avoir une gestion complète et entièrement centralisée. La technologie de la domotique était dans son début et les techniques utilisées n’étaient pas matures pour donner une accessibilité à toutes les fonctionnalités qu’on peut avoir. Ceci offre aussi une aisance pour étendre la portée du système en ajoutant d’autres fonctionnalités et offre une meilleure sécurité avec la possibilité de la redondance à très faible coût par rapport aux technologies anciennes. Moins d’équipement de supervision rend la tâche de la domotique plus commode et donc la maintenance ne sera pas un obstacle. Avec l’avancement du point de vue technologie et vitesse de traitement de données.La structure ancienne consiste en l’utilisation de plusieurs terminaux afin d’avoir plusieurs fonction de contrôle et gestion. Le grand nombre d’équipement rend le câblage et toute autre tâche de maintenance ou développement ou bien l’ajout de nouveaux services. . Ceci à cause de la limitation de la technologie ancienne de traitement et stockage de données.

 une efficacité en ce qui concerne l’énergie consommée L’efficacité énergétique : L’efficacité énergétique dépend également des techniques de construction du bâtiment.  la sécurité : il assure une sécurité maximale de ses utilisateurs contre tous types de danger qui peuvent affronter ces derniers. De nombreuses solutions existent et sont complémentaires : Une meilleure isolation des bâtiments : elle constitue la méthode la plus efficace pour éviter le gaspillage thermique et permet de se passer de chauffage en dehors des périodes de grand froid (nombreux matériaux : laine de verre.  le confort. Le concept de bâtiment intelligent correspond à l’intégration de solutions de gestion énergétique dans l’habitat et les bâtiments d’entreprise. Le bâtiment intelligent est donc un bâtiment qui assure :  une flexibilité : afin qu’il donne naissance à un environnement évolutif et adaptatif assurant une continuité de bon fonctionnement avec toute modification du terrain ou du bâtiment lui-même.L’objectif principale du développement dans ce domaine est d’avoir le moindre nombre de terminaux ou serveurs qui gèrent un très grand nombre de services tout en étant connectées et communiquant entre eux et avec l’utilisateur. de l’isolation par exemple. chanvre ou paille) . . notamment pour parvenir à des bâtiments à énergie positive.

des systèmes de chauffage et de climatisation plus vertueux (poêle à bois. le développement et le renforcement des systèmes de ventilation afin d’éviter de perdre le bénéfice de l’isolation en ouvrant une fenêtre que ce soit en période de grand froid ou de forte chaleur (ventilation à double flux ou puits canadien) . chaudières performantes. géothermie) et d’autres systèmes permettant de mieux réguler la température (thermostat. Chauffage infrarouge : a) Définition : . 1. des équipements à consommation d’énergie plus sobre et des systèmes de gestion d’énergie.De nouvelles techniques de génération d’énergie : le bâtiment permet d’intégrer facilement les énergies de sources renouvelables. un choix plus réfléchi sur la localisation du bâtiment en termes de terrain d’implantation et d’orientation afin de tirer le meilleur parti de l’isolation. des ouvertures et des panneaux photovoltaïques .) . le développement de la domotique. pompe à chaleur. La toiture permet d’accueillir les panneaux photovoltaïques qui compensent voire dépassent les dépenses énergétiques des habitants ou les capteurs thermiques solaires qui chauffent l’eau pour le chauffage ou les sanitaires . etc.

le confort. +Les radiateurs à infrarouges longs sont la meilleure solution pour les pièces à plafond haut. +Les radiateurs halogènes sont le meilleur moyen pour chauffer une terrasse. +Certains types de radiateurs existent avec capteurs de mouvement et s'allument dès qu'une personne est présente. Le radiateur infrarouge est économique : . car ils ne chauffent pas l'air. les meubles et les personnes. La matière et les formes de ces appareils sont étudiées de façon à réduire au maximum la convection naturelle et favoriser le rayonnement thermique. +Il n'a besoin d'aucun entretien car il ne possède pas de conduite ou de brûleur. suspendu ou posé sur pied. l'économie et les bienfaits pour l'environnement et la santé. la praticabilité. Ce radiateur est très pratique : +Il se branche simplement sur le réseau électrique. Le rayonnement infrarouge est conique et se porte jusqu'à 5m. c'est à dire par un flux de chaleur composé d'au moins 50% de radiation. b) Avantages du radiateur infrarouge Ce radiateur possède de nombreux avantages en ce qui concerne l'efficacité. +Ne soufflant pas d'air.Les émetteurs de chauffage électrique à infrarouges longs sont conçus pour produire de la chaleur douce par rayonnement majoritaire. qui sinon va se stocker dans la hauteur sans maintenir la pièce chaude. Le radiateur infrarouge est très efficace : +La chaleur est quasi instantanée et homogène. mais les murs. c'est un appareil silencieux. +Il peut être fixé au mur. une véranda ou tout autre espace ouvert.

045 L'isolation thermique doit rester la priorité en construction neuve comme en rénovation. En effet.045 Polyuréthane 0.0.039 . contre 100 W/m² pour des radiateurs classiques. de la toiture.030 . Plus ce coefficient est petit meilleur est l'isolant.0. il est primordial d'observer les points suivants : +Utiliser des isolants performants. Type d'isolant Conductivité thermique λ (W/m. il est logique de bien isoler le bâtiment pour ne pas avoir à recommencer plus tard ou mieux encore d'utiliser des matériaux auto isolants. Le radiateur infrarouge préserve l'environnement : +Il ne brûle pas d'oxygène et n'émet pas de CO2. valeur fournie par le fabricant de l'isolant.+la lampe infrarouge du radiateur halogène a une longue durée de vie : environ 7000 heures . où λ = coefficient de conductivité thermique. +L'étanchéité à l'air est importante pour réduire au maximum les déperditions thermiques. lin. +Une ventilation adaptée +Une pose de qualité est très importante car elle permettra d'éviter les ponts thermiques. 2.K) x R (m².K) Laine minérale 0. sols et par sa mise en œuvre.K/W). En construction neuve. ou infrarouge long.0.025 . L'isolation Thermique des Bâtiments L'isolation permet de réduire les consommations énergétiques d'un bâtiment. ils doivent également offrir une résistance thermique adaptée.045 Laine naturelle (chanvre. L'isolation thermique d'un bâtiment sera performante si celle-ci couvre l'ensemble du bâtiment : isolation des murs. Le meilleur . +Ce radiateur n'engendre que très peu de perte d'énergie : l'électricité consommée est presque entièrement convertie en rayons infrarouges. les sources de courant d'air qui sont sources d’inconfort et de déperditions thermiques. Le calcul pratique de l'épaisseur minimale de l'isolant (en mètre) : e(m)= λ (W/m.035 . +les radiateurs fonctionnant avec de l'infrarouge C.035 Polystyrène 0.0. consomment en moyenne 60 W/m². L’isolation peut se réaliser soit : • dans la phase de construction du bâtiment en concevant un système d’isolation (matériaux et l’épaisseur de la couche ainsi que le type du revêtement) • Dans la phase de rénovation du bâtiment en définissant tout d’abord les fuites de chaleur à l’aide d’une caméra infrarouge et trouver des solutions pour limiter ces pertes thermiques. coton…) 0.

à condition que le bâtiment soit étanche à l’air. permet de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre du fait d'une très forte diminution de la consommation de chauffage jusqu'à – 80% par rapport à une maison non isolée thermiquement. On peut récupérer jusqu’à 90% des calories extraites.résultat (baisse des consommations de chauffage. sols).Sol : R = 4m²K/W L'isolation du toit. La ventilation dans le bâtiment Techniques Système double-flux Puits canadien Les Dalles Actives a) Système Double Flux Le principe de cette technique s’appuie sur un échangeur de chaleur entre l’air du bâtiment et l’air frais. 3.Mur : R = 4 m²K/W . . on réchauffe l’air frais avec la chaleur de l’air évacué. murs. car tout l’air neuf entrant doit passer par l’échangeur de chaleur. 3ordres de grandeur de résistance thermique sont à respecter en neuf ou en rénovation : . des parois.Toit : R = 6 m²K/W . diminution des phénomènes de condensation. et augmentation du confort) sera obtenu en traitant de façon équilibrée les parois (toit. comme du sol. sans mélanger les flux. appelé centrale double flux.

b) Puits canadien Le puits canadien. permet de réduire la température de 5 à 8°C en période de forte chaleur. Le gain est double . Dans les nouveaux bâtiments. c) Dalles actives Les dalles actives sont basées sur le même principe que le chauffage au sol. l’eau sanitaire est préchauffée en refroidissant les dalles du bâtiment. mais elles permettent aussi bien de refroidir que de chauffer les locaux. Aussi on diminue la consommation de chauffage en hiver. basé sur le simple constat que la température du sol à 2m de profondeur est à peu près constante à 17° en été et 4° en hiver. Il s’agit d’un système géothermique de surface.

Elle participe également à l’aide au maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées en facilitant leur quotidien. Définition Le besoin croissant de confort. Cet aspect permet donc à l’utilisateur de satisfaire ses besoins et rendre ses activités usuelles plus simples. elle est ouverte au grand public et vise essentiellement à mettre à la portée de l’utilisateur la possibilité de contrôler son domicile d’une manière simple. de l’information et des télécommunications permettant d’automatiser des bâtiments individuels ou collectifs. On parle alors de bâtiment intelligent ou de bâtiment communicant. La domotique. Dans le contexte actuel. Objectifs La domotique avait pour objectif de simplifier la commande et la gestion des équipements techniques d’une maison de façon durable. A présent. de la cuisine ou encore des lavabos. ou plus généralement. de sécurité et de convivialité dans la gestion des bâtiments a permis l’essor de la domotique. 2. On va donc mettre en évidence la domotique dans le contexte actuel en définissant ses objectifs et ses fonctionnalités. de confort. Le principe de la domotique consiste à faire communiquer ensemble et entre eux les équipements électriques d’un bâtiment. efficace et fiable. du latin « domus » signifiant maison. de coordonner et de programmer les fonctions du bâtiment afin de répondre aux attentes de l’utilisateur en termes de sécurité. est l’ensemble des technologies de l’électronique.puisqu’il faut moins d’énergie pour chauffer l’eau des douches. la domotique a vu le jour dans les années 80 pour aider les ingénieurs et les professionnels dans leur travail. assurer son . de gestion d’énergie et de communication. La domotique : 1. La domotique permet de superviser. et qu’une source de froid artificielle n’est plus nécessaire.

. cambriolage…) comme ceux provenant de l’intérieur (accidents domestiques).  Commander à distance les appareils de l’ensemble audio et vidéo On utilise Système de distribution du son fonctionnant par liaison câblée. Confort lumineux :  Commander l’ouverture et la fermeture de volets ou de stores équipés de moteurs électriques. l’objectif est devenu plus économique. vous n’avez qu’à imaginer le scénario de votre nouveau mode de vie et de commencer à le vivre. comme déjà décrit précédemment.  Programmer et régler l’éclairage On utilise : un Gestionnaire d’éclairage. interphonie) et des images (TV. automatisation et commande à distance ou autre. la domotique forme alors un système complet et compatible. Le but principal. lancer une alarme et pallier l’urgence. Vous restez bien sûr à tout moment maître de votre environnement à l’aide des dispositifs de commande manuels tout en laissant votre système s’occuper des tâches répétitives d’une manière automatique. autrement dit. 3.confort. a) Confort Globale Confort thermique :  Régler et programmer la température des pièces à  différents moments de la journée. est d’automatiser l’ensemble des appareils et dispositifs électriques d’un logement. vidéo) dans les différentes pièces. Prises électriques commandées ou télécommandées Confort Sonore et visuel :  Distribuer le son( Radio. Elle permet également de surveiller à distance les locaux ou l’habitation. Avec le manque des ressources énergétiques. la domotique permet de prévenir les risques provenant de l’extérieur (intrusion. En interconnectant ces équipements. la domotique permet également d’assurer la protection des personnes et des biens. On peut même être averti d’un incident (alarmes techniques) par SMS et/ou par e-mail. ventilation mécanique contrôlée. Champs d’actions La domotique peut s’installer dans une maison neuve comme dans une maison ancienne. ou déjà habitée. Au niveau de la sécurité. De ce fait. que ce soit sécurité et surveillance. on a tendance plutôt à faire de la gestion énergétique et la sauvegarde de l’environnement. gestion et économie d’énergie. on peut simuler une présence humaine. système câblé de transmission des images dans l’ensemble des pièces. b) Sécurité domestique En termes de sécurité. la domotique peut bien jouer le rôle. Nous allons étudier de près ces domaines tout en analysant les besoins et proposer des solutions. Eliminer les odeurs ou l’humidité et améliorer la qualité de l’air On utilise pour cela : un thermostat programmable. un gestionnaire d’énergie ou un système domotique relié au système de chauffage ou de climatisation. La domotique s’applique à pas mal de domaine.

système domotique permettant le relevé des compteurs et le suivi en temps réel de la consommation. protection contre les incendies. les équipements électriques inter-reliés pilotent au plus juste la consommation énergétique (chauffage. de programmateurs de gestionnaires d’énergie pour le chauffage et la climatisation. le mauvais fonctionnement des équipements ménagers ou des appareils de chauffage. Protection contre les intrusions. Installation de thermostats. détecteurs de fuites c) Economie d’énergie : La domotique permet de diminuer jusqu’à 10 % des factures d’énergie. Pour cela il faut : • Controller la consommation • Eviter les consommations inutiles • Eviter les fuites éventuelles • Maitriser les consommations et optimiser le fonctionnement des appareils de chauffage On utilise un : Des compteurs individuels. • Surveiller les enfants • Détecter les tentatives d’intrusions dans la maison • Etre informé d’un risque ou d’un début d’incendie • Contrôle des équipements technique afin de s’assurer de leur bon fonctionnement et détecter les anomalies qui seraient de nature à créer des sinistres: fuites d’eau ou de gaz. on pourra détecter automatiquement et de manière préventive des défaillances diverses dans le fonctionnement du logement et de ses équipements : les fuites d'eau ou de gaz. eau. détecteurs de fuites reliés à un système domotique. éclairage. Grâce aux automatismes et à des capteurs. etc. de fourniture d'eau chaude sanitaire… Pour assurer la sécurité il faut : • Vérifier l’identité des personnes qui sonnent à la porte et surveiller les abords immédiats des maisons ou des immeubles sur un écran ou un téléviseur.). Portier audio/vidéo. tout en gardant sous contrôle le confort des zones occupées.Les automatismes seront aussi largement employés pour détecter les pannes et défaillances. Ainsi. Détecteurs de présence. interphone. services de télésurveillance. utilisation de système domotique permettant un contrôle global du logement et des appareils . coupure de courant On peut utiliser : un Contrôle d’accès. ventilation. La maison intelligente utilise la programmation domotique via des scenarios qu’on détermine en fonction de nos besoins spécifiques. de climatisation. évitant les pertes thermiques inutiles et palliant les risques d’oubli ou de sécurité. Une maison intelligente optimise donc les diverses fonctions électriques et communicantes de l’habitat.

b) Les automatismes : La motorisation de certains équipements contribue au confort en automatisant des gestes quotidiens. Reliés à une centrale. •CELLULES PHOTOELECTRIQUES : Elles détectent la luminosité et déclenche un signal à un seuil prédéfini. • VOLETS : Quel que soit le type de fenêtre ou porte-fenêtre.Détecteur de coupure de courant : Il surveille l'alimentation électrique des appareils et déclenche une alerte. portes basculante. les détecteurs donnent une information à la centrale ou déclenchent directement une réaction. déclencheur ou détecteur. battantes. Il se porte autour du cou et permet de déclencher un appel à distance ou activer un ensemble d'appareils d'alerte. le mode de fermeture. • MEDAILLON D'APPEL D'URGENCE : Il convient à toute personne isolée qui peut avoir besoin d'aide 24 heures sur 24. de soleil ou de pluie. • DETECTEURS DE DOMMAGES DOMESTIQUES : . ces appareils peuvent être activés automatiquement par des détecteurs de vent. . roulant ou battant. La commande peut être effectuée par bouton inverseur. sectionnelles.Détecteur d'inondation ou fuite d'eau : Il assure la prévention des dégâts des eaux dans les salles de bains et les pièces contenant des appareils électro-ménagers.4. Les équipements On distingue deux types d’équipement en l’occurrence les detécteurs et declencheurs. . • DETECTEUR DE FUMEE ET DE GAZ: Il assure la protection incendie. • PORTES ET PORTAILS DE GARAGE : La motorisation de pratiquement tous les types d'ouverture est possible. La télécommande permet de les actionner depuis un véhicule. portail coulissant ou pivotant. •DETECTEUR DE PASSAGE OU PRESENCE: le passage d'un véhicule ou d'une personne devant une cellule peut déclencher un éclairage ou l'ouverture d'une porte. • CENTRALE METEO : Elle optimise efficacement l'efficacité de l'arrosage ainsi qu'elle peut commander les mouvements des stores et des volets. leurs commandes peuvent être actionnées à distance et des détecteurs ou alarmes peuvent aussi communiquer vers l'extérieur.Détecteur Hors Gel : Il prévient des risques de gel des pièces inhabitées.Détecteur de panne de congélateur : Il protège les aliments congelés par détection de température. Il est placé à proximité du congélateur et relié à une sonde au milieu des aliments. salon avec cheminée. et les automatismes. les volets peuvent être motorisés. Elles peuvent commander des éclairages ou des volets. BRISE-SOLEIL OU RIDEAUX : Outre les commandes manuelles ou télécommandes. a) Les détecteurs et déclencheurs : Installés en complément des commandes usuelles. chambre d'enfant. . télécommande. placé en plafond dans la cuisine ou dans un local à risque. Il peut déclencher directement une sirène et informer une centrale qui peut signaler l'anomalie par téléphone. . • STORES INTERIEURS OU EXTERIEURS.

Il est indispensable donc de prévoir une telle installation pendant la construction si l’on veut éviter de réaliser des saignées sur les murs et refaire toute l’installation électrique. produits de puissance). un niveau. s’appuyant sur un Bus de liaison (bus de terrain) commun aux périphériques KNX. d'un détecteur d'humidité et d'un programmateur. . alarmes…). . chauffage.un réseau d’alimentation reliant les actionneurs au courant fort. vu que les communications par câble ne sont pas sujettes aux perturbations. Cette technologie veille à ce que tous les composants communiquent entre eux avec le même langage afin qu’ils puissent échanger des informations. et ses applications concernent l’éclairage. • VERROUS ET GACHES: Les verrous à commande électrique permettent la condamnation des portes à distances. On peut distinguer principalement trois modes de transmission ou de communication qui sont existants pour permettre l’interaction entre ces éléments:  Câblage domotique  Domotique sans fil  Domotique CPL ou courant porteur a) Câblage domotique : La domotique filaire s’intègre généralement dans les nouvelles constructions car elle nécessite un câblage particulier. les analyser et les traiter. les solutions filaires sont principalement représentées par la technologie KNX. 5. la . L’échange d’informations est donc garanti quel que soit l'architecture de la maison et les matériaux utilisés. Voyons cela plus en détails. On peut dire que ce mode nous propose un moyen de communication qu’on peut qualifier de robuste. c’est le seul standard ouvert au monde pour la domotique. chauffage. il est reconnu depuis novembre 2006 ainsi que tous ses médias de communication par ISO/IEC (norme : 14543-3-x) pour la publication comme standard international. Pour parler un peu du protocole KNX. Ces derniers envoient ensuite des informations concernant leur état vers la ou les unités d’entrée.…..un réseau bus filaire reliant les capteurs (détecteurs. Un dispositif de sécurité détecte la présence d'objet ou de personnes sur l'aire de fonctionnement. • OUVRE-PORTES : Permettent l'ouverture de portes intérieures ou extérieures.) et utilisant un capteur. un moteur.. .• ARROSAGE : Equipé d'un détecteur de pluie.. En fonction d'un état (une température. une télécommande. Les modes La communication La domotique.) et un actionneur (une prise. la commande des stores. l'arrosage automatique assurera une économie d'eau pour une humidification optimale. c'est le fait de pouvoir interagir entre un contrôleur (un programmateur.). L’information circule dans les deux sens : une unité d’entrée envoie des informations aux récepteurs de sortie chargés de faire effectuer une tâche précise à des équipements de l’installation électrique (éclairage.. ouvrants. sondes) aux actionneurs (éclairage. L’installation de ce dispositif est composée de deux réseaux : . battantes ou coulissantes par commande ou détecteur. le contrôleur peut réagir automatiquement. ouvrants. interrupteurs. Le protocole KNX : Faisant appel à un support de communication par fils.

ventilation. audio et vidéo. La ligne représente l’installation minimale KNX. Le circuit de commande est constitué par une paire torsadée (TP : Twisted Pair) ou par une liaison radio (RF : Radio Frequency) ou infra-rouge (IR : InfraRed). la surveillance.  une longueur de câble totale n’excédant pas 1 000 mètres.  Architecture du réseau KNX La puissance est alimentée en 230v ou 400v / 50 Hz. On peut aller ainsi théoriquement jusqu’à environ 55 000 participants : . notamment : • longueur des câbles entre deux participants < 700 mètres. Chaque élément connecté au bus KNX est capable d'envoyer un message qui sera "entendu" par les autres éléments. on parle alors de zones et plusieurs zones peuvent à leur tour être rassemblées pour constituer des installations plus importantes.  un maximum de 64 participants. Les installations KNX peuvent être constituées de plusieurs lignes. la climatisation. Figure : Architecture du réseau KNX L’élément topologique de base d’une installation KNX est la ligne. les systèmes d’alarme et finalement les appareils électroménagers. Elle est composée de :  une alimentation spécifique. La transmission des données peut aussi se faire par courant porteur (PL : Power Line). • longueur des câbles entre deux alimentations > 200 mètres. le chauffage. mais traité uniquement par l'élément concerné. • longueur des câbles entre un participant et une alimentation < 350 mètres. Certaines précautions sont alors à respecter sur les distances. • longueur des câbles entre deux alimentations < 350 mètres. dite de ligne.

Figure : La paire torsadée TP1 -Pour le codage de bits.La paire non utilisée (jaune – blanc) sert de réserve. Le bus doit être alimenté avec une tension 29V continue et les données qui forment le « message » KNX sont transmises en mode série différentiel avec un débit de 9600 bits/s en utilisant un câble 2 paires (2 x 2 x 0.Figure : Schéma des participants dans une architecture KNX  Couche physique : Le media de communication le plus répandu de KNX est la paire torsadée type 1. qui sert d'alimentation aux participants. Figure : Le codage des bits dans le protocole KNX Il existe deux types d’adressages sous KNX : un adressage physique et un adressage logique. (ou adresse de groupe). .héritage de EIB.8 mm). TP1 qui répond aux caractéristiques suivantes : 9600 bits/s . Cette adresse physique est très liée à la topologie du réseau KNX et à la situation du participant dans la topologie. Les niveaux logiques transmis sur le bus sont superposés à une tension29 V continue. L’adresse physique permet d’identifier de manière univoque les participants sur une installation KNX.

permet de relier un capteur (ou une entrée) à un actionneur (ou une sortie). qui a pour inconvénient de ne pas traverser les murs. Avant les données. Les bits de données sont encodés sous la forme 0 = 01 et 1 = 10. Figure : Exemple d’un signal du protocole Chacon 3-Domotique par courant porteur (Domotique CPL) : Le concept de courant porteur est un ‘vieux’ procédé permettant de véhiculer des informations sur un réseau électrique. Le participant rejette tout télégramme qui ne lui est pas destiné. Figure : télégramme du protocole KNX b) Domotique sans fil La domotique sans fil utilise plusieurs supports technologiques : les ondes radio ou RF (sur des fréquences en MHz) et l’infrarouge ou IR. Un 0 est encodé par un front haut de 275us puis un front bas de 240us. HomeEasy. et un 1 est encodé par un front haut de 275us puis un front bas de 1300us. l’émetteur (une commande sans fil) peut ainsi piloter un récepteur (interrupteur. il y a un front haut de 275us puis un front bas de 2675us.L’adresse de groupe sert quant à elle à programmer les fonctionnalités de l’installation. Cette adresse. prise…). la transmission d’informations s’effectue sans fil. En utilisant les ondes radio. NEXA. Intertechno ou Düwi. Elle convient particulièrement aux travaux de rénovation légère étant donné qu’elle est souvent utilisée en complément d’une installation filaire traditionnelle. Ce . KlikAanKlikUit.L’avantage de la radiofréquence est qu’elle permet de faire évoluer une installation électrique sans grands travaux. On ne va s’intéresser qu’à a domotique Radio Domotique Radio : Avec la technologie radio. logique. La trame est composée de 32 bits (ON/OFF) ou 36 bits (DIM). Ce protocole utilise bien évidemment la fréquence 433MHz réglementée par l’Union internationale des télécommunications. Le principe des CPL consiste à superposer au courant électrique de 50 ou 60 Hz un signal à une fréquence plus élevée et de faible énergie. Un télégramme véhiculé via une adresse de groupe X par un capteur sera lu par un actionneur si ce dernier contient cette même adresse de groupe X correspondant à une de ses fonctionnalités. Le protocole HomeEasy Le protocole de transmission RF HomeEasy est utilisé par différents fabricants de systèmes domotiques tel que Chacon.

Pour ce faire. Les transmissions X10 sont synchronisées au début des signaux du courant électrique. Il est possible d’émettre des ordres à destination de tous les modules d’un groupe. La transmission à 120 kHz dure 1 milliseconde. Le signal à 120kHz est représenté en rouge sur le schéma.Le protocole X10 : Le protocole X10 permet sans aucun câblage supplémentaire de commander des éclairages et des appareils électriques. Chaque composant de l’installation reçoit un code d’identification composé d’une lettre (le code maison ou groupe) et d’un nombre (son identification dans le groupe). Des signaux de 2. un signal carré de référence à 50 Hz est émis par l'émetteur et le récepteur. Une rafale à 1 ms correspond à un bit à 1. Le principe est d'envoyer un signal basse tension en superposition du signal 220V-50Hz de l’installation existante.5V sont alors transmis à 120kHZ et ceci au plus proche du zéro. Si on veut éteindre toutes les lampes du groupe “B” par exemple.signal émis sur l'installation électrique peut être reçu et utilisé à distance à travers des modules compatibles. Des modules émetteurs envoient des ordres à des modules récepteurs auxquels sont connectés les appareils. allumera l’appareil électrique relié aux modules récepteurs codé “B1”. Par opposition. Exemple : un émetteur codé “B1”. a. Figure : Signal transmis dans le protocole X10 . l'absence de rafale correspond à un bit à 0.

De nombreux stocks existent encore. L'ensemble du message est transmis sur onze cycles du courant électrique (Code Début : 2 cycles.les cinq derniers cycles représentent soit un code de numéro (de 1 à 16) soit un code de fonction (On.Le code début est transmis sur les deux premiers cycles. Off. Il est toujours égal à 1110. Code Maison Code Numéro Figure : Quelques codes du protocole x10 (Code Maison et code Numéro) Enfin. Code Numéro : 5 cycles) : . afin de coïncider avec les croisements à zéro des trois phases dans les systèmes triphasés. Même s'il est encore utilisé.). protocole de Performance Economie Simplicité communication KNX La technologie la plus fiable et la plus robuste grâce à l'utilisation conjointe d'un bus câblé et d'un protocole à toute épreuve.Le code maison qui correspond à une des 16 positions du potentiomètre maison est transmis sur quatre cycles. Code Maison : 4 cycles. Ce protocole n'est pas le même dans tous les pays. Dans l'exemple. . . Ce protocole est maintenant en fin de vie. etc. donc on est dépendant de l’installeur Facile à installer et à configurer et fonctionne sans pile . les technologies par courant porteur sont une alternative pour ne pas avoir de signal radio ni de câblage à refaire. il est égale à : Code Maison= M4 M3 M2 M1 = 1 1 1 1 ce qui correspond à la lettre J. un des plus anciens protocoles est le X10. Dans l'exemple. Idéal pour la rénovation. L'utilisation du BUS nécessite d'ajouter des fils pour les commandes EnOcean La nature broadcastée des trames radio permet de réaliser de belles fonctions tout en préservant la simplicité Les modules sont chers Il est nécessaire d'utiliser le logiciel ETS dont la manipulation nécessite un peu de maitrise. le Code numéro = N5 N4 N3 N2 N1= 0 1 1 1 1 ce qui correspond à la fonction extension de code. les modules ne sont plus fabriqués.Ces rafales de 1ms sont envoyées trois fois.

modulable et open-source. chauffage. a) DomoTab: Le projet DomoTab a pour objectif la création de la partie matérielle d’une centrale domotique open source permettant une indépendance et une flexibilité inégalées.Il n’est pas cher Faible fiabilité (1 ordre sur 10 en moyenne n'est pas exécuté) il peut être facilement perturbable et pas de retour d'état X10 Facile à installer Comparaison des protocoles X10 (CPL) 6 5 4 3 2 1 0 KNX (filaire) Performant EnOcean (sans fil ) Economique Simple Figure : Diagramme Kiviat ou diagramme radar de la comparaison 6. . DomoTab laisse le choix à l’utilisateur de la suite logicielle ou de l’interface de contrôle qui lui convient le mieux. Plus besoin de jongler avec les . Logiciels Il s’agit ici d’une présentation sommaire des fonctionnalités de quelques logiciels. le DomoTab centralise la commande des divers éléments pilotables de votre maison (ouvertures.. éclairage. L’architecture modulaire de cette centrale et son ouverture permettent un accès à toutes les technologies tout en limitant son coût. vous pouvez prendre le contrôle de votre maison en toute simplicité.) sur un seul système homogène. sécurité. ils seront décrits d’une manière horizontale et sans trop entrer dans les détails. multimédia. Centraliser. Les logiciels présentés ci-après sont les plus populaires et ceux ayant une assez bonne visibilité sur le Web.. programmer et commander votre installation librement devient possible. Avec le DomoTab. Conçu pour vous faciliter la vie.

ou simple boîtier qui s’intègre au tableau électrique. et ainsi obtenir une solution parfaitement adaptée à votre installation domotique. le DomoTab suffit pour tout contrôler. sans dépendre d’un fournisseur. Il permet de commander l’installation domotique via le web. de nombreuses solutions existent en logiciel libre. d’où la référence à la dépêche) est une centrale de contrôle qui n’est liée à aucun produit ou protocole particulier. Pour la partie logicielle. qu’ils soient filaires ou non.télécommandes. b) HomeSeer : HomeSeer est un logiciel très complet et il existe en version « light » tant les fonctions sont nombreuses. contrairement aux solutions « low-cost » qui se développent. Le DomoTab (qui sera entre autres décliné en « tablette ». écran mural. . Vous pourrez donc continuer à utiliser celle que vous préférez. Mais cela ne s’arrête pas là. l’ouverture sans limite du DomoTab sur le monde extérieur vous permet de l’adapter à vos besoins et la multiplicité de ses interfaces en fera un élément central dans votre installation. Le DomoTab est une centrale de domotique open-source dont la modularité permet d’inter-connecter les divers protocoles existants. mais au contraire conçue pour permettre le lien entre tous les protocoles existants et futurs par l’intermédiaire de modules matériels simples. Décliné sous différentes formes (box. De plus. l’utilisateur pourra choisir ou créer les modules nécessaires à son installation. Autre particularité. ceux créés par la communauté et ceux que vous aurez créés. Vous aurez donc compris que le DomoTab est avant tout une solution matérielle. tablette. et utiliser les logiciels de son choix pour les piloter. le port infrarouge de votre PC ou votre téléphone. cette solution sera évolutive. Vous pourrez combiner les différents modules que nous développons. et vous pourrez la modifier et la compléter à tout moment.

. et permet de :  Créer des macros (suite programmée d'actions X10).  Apprendre vos habitudes et reproduire ces commandes.  Réaliser une simulation de présence. l'heure de coucher et de lever du soleil sont déterminés et votre logiciel peut donc décaler chaque jour les actions programmées.  Contrôler directement des modules compatibles X10 à partir de votre ordinateur.c) Active Home : Il possède un langage orienté objet très intuitif.  Possibilité de définir la position géographique de votre habitation à l'aide de votre logiciel: Chaque jour.  Définir des actions ou des macros qui se déclenchent à une date et une heure programmée.