Des sols qui facilitent l’infiltration des eaux pluviales et

ralentissent les écoulements
Système ECOMINERAL®
Aménagements de parkings et de
surfaces à forte perméabilité

Système ECOVEGETAL®MOUSSES
Aménagements de parkings
végétalisés à usage intensif

Aménagements de parkings
engazonnés à usage modéré

Guide PP - Version 2 - 06/2012

Système ECOVEGETAL® GREEN

Guide technique
Parkings et voies perméables
Stabilisation de sols, talus et berges

© copyright ECOVEGETAL 2010 : Ce document constitutif du savoir-faire ECOVEGETAL est diffusé auprès des prescripteurs, des maîtres d’ouvrages et des entreprises applicatrices à seule
fin d’assistance technique. Toute reproduction, même partielle, de cet ouvrage est interdite, sauf accord écrit obtenu auprès de notre direction. L’utilisation abusive du présent ouvrage expose ses auteurs à
des poursuites judiciaires.
ECOVEGETAL décline toute responsabilité quant aux erreurs ou omissions que pourrait contenir le guide technique.

Les Grandes Pièces - 28 410 Broué
Tél: 02 37 43 18 56 - Fax: 02 37 43 16 97
c o n t a c t @ e c o v e g e t a l . f r - w w w. e c o v e g e t a l . f r - w w w. d a l l e - e c o r a s t e r. f r

Pour des villes plus vertes

Sommaire
• Préserver la perméabilité des sols

- Réguler les eaux pluviales à la parcelle

P 4

• Limiter les rejets vers le réseau

- Sols à faible coefficient de ruissellement

P 6

• Techniques de régulation des eaux pluviales

- Systèmes d’infiltration proposés par ECOVEGETAL®

P 8

• Exemple d’aménagement d’un parking perméable - Gestion des eaux pluviales à la parcelle

P 10

• Utilisation de la capacité d’infiltration d’un sol

- Contrôle de sa perméabilité

P 12

• Réalisation de parkings et de voies perméables

- Dimensionnement - Gestion des eaux de surface

P 14

• Choix d’un système perméable ECOVEGETAL® - En fonction des rotations et de la durée de stationnement

P 16

- Prise en compte des besoins spécifiques du parking

P 18

• Un système perméable ECOVEGETAL®

- Adapté à chaque intensité d’usage d’un parking

P 20

• Système ECOMINERAL®

- Parkings perméables à usage intensif

P 22

- Parking, voie de circulation, aire de stockage, chemin d’accès

P 24

- Parkings végétalisés perméables à usage intensif

P 26

- Evolution de la végétation dans le temps

P 28

- Parkings engazonnés perméables à usage modéré

P 30

- Déroulement d’un chantier avec le module préengazonné

P 32

- Des fondations drainantes, portantes et fertiles

P 34

• Système ECORASTER® LIAISONS DOUCES

- Cheminements praticables et circulables

P 36

• Matériaux pour systèmes ECOVEGETAL®

- Substrats, matériaux fertiles de fondations, granulats

P 38

• Module ECORASTER® - Accessoires

- Choix conseillé selon les systèmes et les applications

P 40

- Usage professionnel - Certifié par le TÜV - Attache brevetée

P 42

- Dalles préassemblées - Pose et rendement optimisés

P 44

- Traitement des points singuliers à la mise en oeuvre

P 46

- Calepinage et découpes sur les parkings

P 48

• Marquage au sol des places de parkings

- ECOPAVES - Aménagement de passe-pieds

P 50

• ECORASTER SOFTGROUND®

- Marquage des voies pour engins de secours

P 52

• ECORASTER SOFGROUND PMR

- Parkings pour personnes à mobilité réduite (PMR)

P 54

• Applications ECORASTER®

- Accotement routier, accès carrossable, bassin d’orage

P 56

- Evénementiel, golf, tranchée drainante, équitation

P 58

- Protection contre l’érosion et les dégradations des sols

P 60

- Accessoires - Données techniques

P 62

- Consolidation des pentes de bassins et de talus

P 64

- Coupe et détail de stabilisation d’un bassin d’infiltration

P 66

- Couverture végétale - Exemple de réalisation

P 68

- Végétalisation en pleine terre, sur béton ou sur étanchéité

P 70

• Système ECOVEGETAL® MOUSSES

• Système ECOVEGETAL® GREEN

®

• Système ECORASTER® ANTI-EROSION

• GEORASTER® - Stabilisation de berges

2

L’eau une ressource précieuse
à préserver !
• L’urbanisation accroît l’inconfort des villes en supprimant des espaces naturels qui infiltrent
et évaporent l’eau.

Le phénomène « îlot de chaleur » qui découle de cette expansion urbaine est devenu un véritable
enjeu de santé publique.

Partout dans le monde, l’imperméabilisation ferme les sols des villes et aggrave les inondations.

La pollution, que le ruissellement de surface concentre, est une réelle préoccupation.

3

Comment bien gérer les eaux pluviales ?

Préserver la perméabilité des sols
Réguler les eaux pluviales à la parcelle

L’expansion urbaine, l’implantation d’activités industrielles, le développement d’infrastructures routières augmentent les
volumes d’eau de ruissellement par manque d’infiltration et rendent les eaux de pluie difficiles à contrôler. La maîtrise des
eaux pluviales est, de nos jours, un enjeu environnemental très important.

Imperméabilisation des sols en zone urbaine

1. Considérer l’eau avant tout comme une ressource

Les espaces naturels qui infiltrent et évaporent l’eau disparaissent à cause de l’urbanisation croissante. Après de fortes
pluies, l’eau de surface des villes ruisselle à grande vitesse vers
les réseaux de collecte qui s’engorgent rapidement. Les eaux
de ruissellement non infiltrées se déversent dans les cours
d’eau qui finissent par déborder et provoquer des inondations.

Autrefois, traiter les eaux pluviales consistait à les évacuer le plus loin possible et au plus vite, aujourd’hui l’eau est considérée comme une ressource qui doit être mise en scène dans nos villes afin de structurer les projets d’aménagement.

2. Limiter les rejets vers le réseau
Le système du tout tuyau a révélé ses limites. Avec le développement urbain, l’aménageur doit limiter son volume de rejet
des eaux pluviales avant le branchement au réseau d’assainissement public dans le but de retarder ou d’infiltrer les eaux
de ruissellement.

L’actualité nous montre régulièrement des images d’inondations et les dégâts considérables que ce phénomène
engendre. La montée subite des eaux est due à des
précipitations intenses qui provoquent des crues particulièrement violentes. La lutte contre les inondations passe,
aussi, par la gestion des eaux de ruissellement à la parcelle.

SURFACES IMPERMEABLES A FAIBLE EVAPORATION

TOITURE VEGETALISEE

Préserver les espaces naturels pour lutter
contre l’effet « îlot de chaleur »
L’effet « îlot de chaleur » est un microclimat urbain marqué par
des différences de températures entre les centres villes et les
zones périurbaines. La minéralité des villes et la densité du bâti
sont des éléments fondamentaux dans la formation des îlots
de chaleur. Les espaces naturels qui favorisent l’évaporation
de l’eau et l’évapotranspiration de la végétation se raréfient.
Pourtant, ces deux phénomènes constituent des moyens de
rafraîchissement de l’air dans la journée. Les empêcher par
l’imperméabilisation des sols accroît l’inconfort dans nos villes
et devient un véritable problème de santé publique.

Evaporation faible

Forte évaporation
PARKING PERMEABLE

Surfaces imperméables
Ruissellement de surface important

Surface perméables
Forte infiltration dans le sol

Surcharge du
réseau - risque
d’inondation
Abaissement du niveau de
la nappe phréatique

Régulation des
eaux pluviales

Réalimentation de la nappe phréatique

Imperméabilisation du territoire

3. Eviter l’imperméabilisation des sols

L’urbanisation et l’expansion des infrastructures provoquent une perte de ressources
naturelles et agricoles ainsi qu’une imperméabilisation des sols, généralement
irréversible. La maîtrise de ce phénomène
constitue un enjeu fort de l’aménagement
durable des territoires.

Plutôt que de générer une imperméabilisation qu’il faudra ensuite compenser par des ouvrages de stockage, souvent
coûteux, il est préférable, d’éviter d’imperméabiliser les sols et de privilégier la rétention des eaux de ruissellement au plus
près de la source.

En 2008, ces zones atteignaient 9,4% du
territoire métropolitain, soit 5,1 millions
d’hectares. Cet accroissement d’environ
60 000 ha/an depuis 1993 se fait aux dépens des terres agricoles et des milieux
semi-naturels propices à l’infiltration des
eaux.
De plus, ces modifications du sol par l’activité humaine menacent la biodiversité et
entraînent son dysfonctionnement.

4

SURFACES STOCKANTES ET PERMEABLES A FORTE EVAPORATION

4. Réduire le coefficient de ruissellement à la parcelle
Les exigences de la législation (loi sur l’eau et règles d’urbanisme) imposent de gérer l’eau à la parcelle. L’enjeu d’un
aménagement est de tenir compte du bassin versant de son lieu d’implantation. Aussi, les agences de bassins et de rivières définissent des débits de fuite pour l’ensemble des zones constructibles. Chaque projet devra définir le rejet maximal
d’écoulement d’eau pluviale dans le réseau collectif.

5. Mettre en place des techniques alternatives de gestion des eaux de pluie
Basées sur le stockage et l’infiltration des eaux pluviales au plus près de la source, ces techniques évitent le raccordement
systématique et direct au réseau d’assainissement. Elles permettent ensuite une restitution progressive dans le milieu naturel
et le réseau de collecte existant. Les précipitations gérées à la source contribuent à limiter la concentration des polluants
lors du ruissellement et à écrêter les débits en cas de forte pluie.

5

L’objet de ce décret est de créer un service public de gestion des eaux pluviales urbaines et d’instaurer une taxe facultative pour contribuer à son financement.70 Allée en gravier 0. le coefficient d’imperméabilisation est élevé. de l’imperméabilisation des surfaces et de la pente. Le tarif de la taxe est fixé par les communes ou les groupements compétents dans la limite de 1€ par mètre carré par an.25 .résidentiels. L’objectif prioritaire sera donc de réduire ce coefficient d’imperméabilisation en augmentant la capacité d’infiltration de la parcelle. il est possible de diminuer le volume d’eau à stocker.20 Pelouse sur sol sableux. il a été publié le décret n°2011-815 du 6 juillet 2011 qui prendra effet en 2012.85 à 0. dans la mesure du possible. • 10 à 15 l/s/ha pour un rejet vers le milieu naturel (direct ou via un réseau d’eau pluviale). Des abattements. Les bassins de rétention.0.40 Prairie naturelle 0. Chaussée asphaltée 0. Lors de nouveaux projets de construction.15 .60 à 0. Les règlements départementaux d’assainissement imposent des débits admissibles dans le réseau. c’est-à-dire le débit ruisselant en sortie de la surface considérée et la pluie brute. Dans bien des contextes .05 (*) Il est urgent que nos villes changent grâce à un développement urbain citoyen ! D’après notre programme de mesures 2012 en cours (valeurs susceptibles d’être modifiées en fonction des résultats de l’expérimentation) 6 Toitures végétalisée et parkings perméables 7 . en conséquence. Toitures avec étanchéité nue et parkings en enrobé m3 (*) Volumes d’eau à stocker m3 0. pour des surfaces supérieures à 600 m². d’éviter d’imperméabiliser les sols et de privilégier l’infiltration des eaux à la parcelle. Un revêtement perméable du type module alvéolaire ECORASTER®. il peut être imposé.80 Pavage à joint large. le coefficient d’imperméabilisation correspond au rapport entre les surfaces imperméables et la superficie totale de la parcelle. de surcroît. Par exemple. de type : Débit de fuite L’excédent d’eau pluviale. pavé béton alvéolaire 0.95 (cas d’une surface imperméable) signifie que 95 % de l’eau n’est pas infiltrée.05 .10 ECOMINERAL® ECOVEGETAL® ECOVEGETAL® MOUSSES GREEN • Limiter l’emprise au sol des bâtiments • Limiter la surface de voirie bitumée • Développer les espaces verts • Utiliser des revêtements drainants… Il est préférable.90 Sol en stabilisé 0. les moyens à mettre en oeuvre pour respecter le débit de fuite imposé seront importants. Définition du coefficient de ruissellement Ce coefficient entre dans le calcul du débit de fuite.45 Espace vert aménagé 0. tertiaires. voies pompiers ou pour des usages ponctuels de stationnement . de minimiser le ruissellement et donc l’imperméabilisation des sols par des actions. c’est le rapport entre la pluie nette. solutions les plus utilisées actuellement pour maîtriser les eaux de ruissellement. entre-autres. pour une pluie de retour 10 ans. Types de surface maîtrise des débits. sont prévus si des dispositifs limitant les rejets sont mis en oeuvre. Les ouvrages végétalisés (parkings végétalisés perméables et toitures végétales stockantes) présentent l’avantage de retenir les eaux de façon efficace et d’en restituer une partie avec une faible vitesse d’écoulement. s’adapte aux différentes situations. La mise en place de sols perméables. Il est possible d’affecter un coefficient de ruissellement à chaque type de surface.35 . un débit de : • 2 l/s/ha dans le cas d’un rejet dans un réseau unitaire. souvent complémentaires. Les 5 % restants s’évaporent. Valeurs du coefficient de ruissellement (C) Toiture.0. Un coefficient de ruissellement de 0.les parkings s’avèrent être des espaces disponibles pour l’infiltration des eaux de ruissellement. Respecter le débit de fuite initial imposé.20 (*) 0. les contraintes du tissu urbain et les potentialités du site détermineront les techniques les mieux adaptées.10 à 0. Définition du coefficient d’imperméabilisation A l’échelle de la parcelle.0. grandes surfaces.95 à 1 Sol béton 0. surface boisée 0. Plus le sol est imperméable plus le ruissellement va être important. surface imperméable. est soumis à des limitations de débit vers le réseau d’assainissement communautaire.Exemple de gestion des eaux pluviales à la parcelle Limiter les rejets vers le réseau Objectif : Eviter au maximum l’imperméabilisation des sols Sols à faible coefficient de ruissellement La loi sur l’eau invite les communes à prendre des mesures pour limiter l’imperméabilisation des sols et pour assurer la Suite à la loi sur l’eau.30 Parc 0. Bien entendu.0. n’ayant pu être infiltré ou rejeté au milieu naturel.75 à 0.05 à 0. les caractéristiques physiques du sol à aménager. Ce coefficient dépend.55 Sol nu 0. diminue de façon significative le ruissellement et les volumes d’eau à stocker. s’infiltrent ou sont stockés temporairement.10 (*) 0. jusqu’à 90%. nécessite la réalisation d’ouvrages de stockage. une importante emprise foncière pour disposer d’un espace suffisant. Sur une surface imperméable. sont souvent coûteux (de 800 à 1 000 €/m3 stocké) avec.

sortir de la parcelle et finir par rejoindre les réseaux d’assainissement ou le milieu naturel (fossés.. Ces techniques se développent en France depuis une vingtaine d’années. ECOMINERAL® ECOVEGETAL® MOUSSES ECOVEGETAL® GREEN La régulation des eaux pluviales En milieu urbain.. Les techniques de stockage • Les chaussées réservoir • Les bassins enterrés • Les toitures stockantes végétalisées • Les cuves et les citernes • Les limitateurs et régulateurs de débits • Les zones ou chaussées inondables. 8 Fondation fertile Granulats porteurs drainants (HYDROFERTIL® ou MTP 30/60) Granulats porteurs drainants Indications pour chaque système : Système ECOMINERAL® (voir pages 22 à 25) • Toute surface devant être maintenue perméable sans la contrainte « espaces verts » • Stationnement > 10 h/j.. les rigoles • Les noues • Les tranchées drainantes et infiltrantes 6 Géosynthétique Géotextile anticontaminant Géotextile anticontaminant Géotextile anticontaminant • Les mares et bassins à ciel ouvert 7 Fond de forme Fond de forme Fond de forme Fond de forme • Les puits d’infiltration • Les structures poreuses • Les dalles alvéolaires ECORASTER® • Les pavés béton à joints ouverts.Techniques de régulation des eaux pluviales Systèmes d’infiltration proposés par ECOVEGETAL® Les systèmes d’infiltration proposés par ecovegetal® Ces systèmes permettent la conception de parkings perméables sur module alvéolaire ECORASTER®. Substrat minéral ECOVEGETAL® MOUSSES Substrat organique ECOVEGETAL® GREEN 3 Support Module ECORASTER® Module ECORASTER® Module ECORASTER® 4 Couche de réglage Gravillons Substrat minéral ECOVEGETAL® MOUSSES FERTILIT® 5 Fondations Granulats porteurs drainants Les techniques d’infiltration • Les fossés. elle peut prendre différents chemins : • S’infiltrer dans le sol • Former des flaques et être piégée dans les dépressions du sol • Ruisseler sur le sol.. rotation des véhicules > 8/j • Voies de circulation des parkings végétalisés.).. rotation (max. de l‘irrigation en appoint et une fertilisation. 8 h/j) • Requiert un entretien régulier. Ces solutions sont en général visibles. 8/j) et temps d’occupation important (max. cours d’eau. rotation (max. Leur combinaison permet d’adapter les rejets pluviaux aux contraintes imposées par l’aval.. l’objectif des techniques de régulation des eaux pluviales n’est plus d’évacuer les eaux de pluies le plus loin possible des agglomérations. 9 .... et favorisent la prise de conscience de la présence de l’eau et des risques en cas de forte pluviométrie.. Dans certaines configurations d’usage.. Système ECOVEGETAL® GREEN (voir pages 30 à 35) • Espace vert de stationnement perméable • Usage modéré.. 4/j) et temps d’occupation limité (max. Systèmes ECOVEGETAL® pour parkings perméables 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4 5 5 5 6 7 6 7 6 7 Lorsque l’eau de pluie atteint le sol. et de les restituer à faible débit dans le réseau ou dans le sol. les uns pourront être végétalisés (par du gazon ou des végétaux de milieux arides) alors que pour d’autres.. 10 h/j) • Parking végétalisé adapté au stress hydrique. Sytème ECOVEGETAL® MOUSSES (voir pages 26 à 29) • Stationnement vert perméable adapté à des conditions sévères d’utilisation • Usage intensif. Parmi les différentes techniques de régulation on peut citer : 1 Végétaux - Végétaux de milieux arides Gazon 2 Matériau de remplissage du support Gravillons. silex. seul un remplissage minéral sera recommandé.. mais de gérer ces volumes d’eau au niveau de la zone ou du bassin versant grâce à des ouvrages de stockage et d’infiltration.

régulées ou traitées suivant les cas. Enfin le respect des consignes de mise en œuvre (hauteurs et compositions des couches de fondations). Le parking est utilisé pour les évènements sportifs du week-end. Cette utilisation permet aux surfaces engazonnées d’avoir un développement régulier (4 jours de repos/semaine en moyenne). © SIVOA Afin de répondre à l’amélioration de la qualité des eaux de rivières tout en conservant des zones de stationnement. Le choix de réaliser un parking infiltrant s’est fait en concertation entre le maître d’œuvre SIVOA et la commune de Marcoussis. Ce parking est également un point de covoiturage. Ce choix permet de répondre à plusieurs objectifs : • Offrir aux habitants un parking de proximité de qualité • Intégrer le parking au nouvel environnement • Infiltrer les eaux de pluies • Réduire les rejets eaux pluviales dans la rivière Le réseau d’eaux pluviales existant sous le parking (avaloirs et collecteurs) et se rejetant dans la Sallemouille a été déconnecté. ont été les clés de la réussite du projet. elles sont utilisées principalement par les riverains. a été réalisé en dalles gazon ECOVEGETAL® GREEN pour les places de parking et en dalles alvéolaires ECOMINERAL® pour la voie circulable. • Dans tous les cas. • Le stationnement occsionnel. le parking en enrobé de 1910 m² a été réaménagé pour laisser place à une nouvelle aire de stationnement conçue pour s’intégrer au projet global de réouverture de la Sallemouille. maître d’ouvrage de cette réalisation. (Extrait) • Les eaux pluviales collectées à l’échelle des parcelles privées ne sont pas admises directement dans le réseau d’assainissement. 10 Le SIVOA encourage la réalisation de ces techniques alternatives au travers d’aides financières incitatives et de mission de conseil de maîtrise d’œuvre. Les places sont accessibles directement depuis la rue. Il est important de noter que l’analyse hydrogéologique a permis de valider le projet d’infiltration. Cet aménagement s’inscrit dans le cadre du règlement d’assainissement qui s’impose sur les 34 communes adhérentes au SIVOA.Exemple d’aménagement d’un parking permeable Gestion des eaux pluviales à la parcelle Témoignage : Séverine RIGNAULT. La pente de cette surface est dirigée vers la noue. technicienne paysagiste au SIVOA (Syndicat mixte de la Vallée de l’Orge aval) Dans le cadre de la réouverture de la rivière Sallemouille. la recherche de solutions permettant l’absence de rejet d’eaux pluviales sera la règle générale (Notion de « zéro rejet »). 11 . Les eaux de ruissellement de la nouvelle aire de stationnement sont infiltrées à la parcelle grâce à la mise en place de matériaux perméables et à la réalisation d’une noue plantée. • Elles seront infiltrées. La pente de cette surface est dirigée vers la rue. Le SIVOA serait prêt à réaliser de nouveaux aménagements similaires d’autant qu’ils offrent une réponse aux besoins des habitants et aux contraintes du site. Le parking est donc décomposé en 2 parties : • Le stationnement au quotidien est réalisé en enrobé drainant. Puis une analyse de l’utilisation de ce parking a mis en évidence 2 types d’utilisations (stationnement au quotidien et stationnement occasionnel). ce type d’aménagement est amené à se développer dans les secteurs fortement urbanisés comme la vallée de l’Orge. le suivi (arrosage 1 fois par semaine) avant la mise en service du parking. et la mise en service différée après la réalisation.

Pour qu’un sol soit éligible à l’infiltration. Les sols gypseux interdisent toute infiltration en raison du risque de dissolution des sols et de la stabilité future de l’ouvrage. L’aménagement de zones perméables aux abords de station service. sa texture évolue en fonction de la teneur en eau et donc avec les conditions météorologiques. NB: La nature et le contexte de certains ouvrages nécessitent des études géotechniques spécifiques. il sera indispensable de réaliser des sondages géotechniques. Contrôle de sa perméabilité Quand peut-on faire de l’infiltration ? La capacité d’infiltration d’un sol détermine la clé de faisabilité d’un ouvrage perméable. un risque de compaction accru. Les concentrations en hydrocarbures totaux (HCT) sont comparées aux seuils des normes hollandaises. Même au bout de 15 années de fonctionnement. Dans ce cas. Elle peut passer d’un état solide à une texture plastique avec. Infiltration et niveau de la nappe phréatique Une hauteur de 2 m est recommandée entre la surface d’infiltration et la nappe phréatique. -4 -6 -6 -8 K > 10 m/s 10 > K > 10 m/s 10 > K > 10 m/s Sols sablo caillouteux Sols limono sableux Sols limono argileux L’étude Dechesne porte sur l’accumulation de polluants dans le sol de 2 bassins d’infiltration qui reçoivent des eaux de temps de pluie d’origine urbaine depuis respectivement 15 ans (site parking routier) et 30 ans (site industriel). en cas d’impossibilité avérée de rejet dans le réseau. La pollution est surtout présente en surface (< 1 m) et laisse penser que le sol joue un rôle significatif de rétention des hydrocarbures totaux. • Quand le sol à traiter présente des hétérogénéités de perméabilité. en conséquence. Lutter contre ce phénomène consiste à infiltrer les eaux de pluie le plus en amont possible pour favoriser la dispersion des flux. à diverses profondeurs permettent d’identifier les zones et les profondeurs atteintes par la pollution ainsi que leur évolution dans le temps. Elle est exprimée par le coefficient de perméabilité K (m/s). Pour des surfaces à traiter importantes ou des sols hétérogènes. avec les précautions d’usage. 13 . Les résultats des mesures réalisées en plusieurs points. • Quand le sol est sensible à l’eau et peu perméable. 2002). Se référer au GTR (Guide des terrassements routiers). de zones de stockages. (Etude Dechesne et al. des autorisations spécifiques pourront être demandées pour l’infiltration.Utilisation de la capacité d’infiltration d’un sol L’infiltration entraîne-t-elle une pollution des sols et de la nappe phréatique ? La pollution des milieux superficiels est liée à la concentration des flux par ruissellement sur les sols imperméabilisés. le sol agit comme un filtre efficace. La hauteur minimale acceptable est de 1 m. limiter la contamination en aval qui détériore la qualité des milieux récepteurs. sa capacité d’infiltration doit être vérifiée. Quelles sont les limites à l’infiltration ? Les zones où le rejet en nappe est réglementé. Profondeur (m) -4 Evaluation du piégeage de la pollution par les ouvrages d’infiltration Infiltration rapide Point 9 Point 10 Point 7 Point bas Point 8 Point 6 Point 2 Point 3 Point 1 Point 4 Arrivée d’eau Point 5 Evacuateur de crue : Couverture de gros cailloux 60 mètres Hydrocarbures totaux Concentration d’Intervention des Normes Hollandaises: 5000 mg/kg Infiltration lente Infiltration moyenne Coefficient de perméabilité en m/s et correspondance en cm/24h K K K K = = = = 10 -4 m/ s 10 -5 m/ s 1 0 -6 m/ s 10 -7 m/ s ≈ 9 0 0 c m /2 4 h ≈ 90 c m /2 4 h ≈ 9 c m /2 4 h ≈ 1 c m /2 4 h Drain de sécurité Concentrations (mg/kg MS) Cas où un drainage de sécurité est nécessaire vers un exutoire permanent • Lorsque K < 10-6 m/s pour éviter la stagnation d’eau de surface qui sature rapidement le fond de forme et déstabilise l’ensemble de l’aménagement en cas d’événements pluviaux exceptionnels. 12 Conclusions de l’étude : Toutes les concentrations deviennent acceptables à 60 cm de profondeur. dans des zones à risques comme sur les périmètres de protection des captages d’eau potable n’est pas recommandé. Cependant.

les conditions d’utilisation des sols et les modalités de compactage pour obtenir le seuil de densification requis. En fonction des conditions climatiques. Pour éviter la dégradation des parkings engazonnés. Le guide technique de la route indique le nombre de passes en fonction du type de véhicule utilisé. 4. La mesure de la teneur en eau et la densité sèche en place sont mesurées avec un « gamma densimètre » • Déformabilité de la plateforme Mesure du module de déformation EV2 : Seuil minimum requis pour une plateforme de niveau PF2 correspondant à une plateforme peu déformable. il faut prévoir un drainage par création de pentes vers l’exutoire.Réalisation de parkings et de voies perméables Dimensionnement . qui pourrait conduire à une compaction excessive du sol ce qui rendrait le fond de forme encore moins perméable. Pour gérer les eaux superficielles. les eaux pluviales de la voie de circulation doivent être collectées au niveau des avaloirs. Terrassement et dimensionnement des plateformes pour la circulation de véhicules Le référentiel de dimensionnement est le GTR (Guide des Terrassements Routiers) qui définit pour des remblais ordinaires les classes. par excès d’eau. la collecte des eaux superficielles se fait au niveau du fond de forme appelé arase. permet de capter une hauteur après réglage du point « zéro » considéré comme un plan horizontal virtuel de référence.Gestion des eaux de surface Les systèmes perméables ecovegetal® ne peuvent fonctionner durablement que si la plateforme et les horizons sous les modules ECORASTER® sont stables mécaniquement et si tout risque de saturation du fond de forme. Gestion des eaux de surface et des eaux de ruissellement des voies de circulation 1. La mire. il s’agit d’un tassement mécanique. induire une instabilité mécanique des horizons sous les modules ECORASTER® et saturer le fond de forme après de fortes pluies. • Compacité de la couche de forme : niveau de compacité q3 98. Au terme de trois impacts. les valeurs attendues pour une plateforme de niveau de résistance PF2 destinée à un usage parking sont EV2 ≥ 50 MPa et Indice portant 10 < CBR ≤ 20. Critères de performance requis pour la plateforme : Ces mesures sont destinées à éviter tout désordre par stagnation d’eau. La compacité de la couche de forme et la déformabilité de la plateforme sont contrôlées par une mesure de déflexion avec une dynaplaque (chargement dynamique). ne pourraient pas tout infiltrer. Traitement du fil d’eau 3. règle de 1 à 5 m graduée au cm près. la moyenne des déformations mesurées est transformée ensuite en module EV2. Cette mesure permet. Le compactage est réalisé couche par couche en 6 à 10 passes jusqu’à obtention de la portance de la plateforme à l’état final.5% de l’OPN (Optimum Protor Normal) : moyenne sur l’épaisseur de la couche de forme 96% de l’OPN en fond de couche La teneur en eau à la mise en œuvre doit être proche de la teneur en eau de l’OPN. La couche de forme étant drainante. Mise en place d’un avaloir au bon emplacement Contrôle des niveaux Les contrôles de niveaux peuvent être faits au laser tournant double pente fixé sur trépied. La plaque dynamique correspond à une masse tombante de 10 kg qui frappe une plaque de 30 cm de diamètre. 2. Collecte des eaux des voies de circulation En utilisant une bordure pour la jonction enrobé/gazon. Drainage de sécurité sur un fond de forme (arase) sensible à l’eau et peu perméable Il est possible de faire des parkings perméables sur un sol sensible à l’eau et peu perméable si un drainage de sécurité est réalisé vers un exutoire permanent. de ne pas inonder les gazons qui jouxtent les voies de circulation. ce type de sol peut. il est souhaitable de prévoir une vue de 2 cm pour traiter le fil d’eau. sous contrainte de charge. La portance peut être contrôlée à l’aide d’une dynaplaque normalisée qui simule une déflexion enregistrée sur un ordinateur. Opération de compactage La compacité et la densité d'un sol sont augmentées par vibration ou pilonnage pour éliminer les vides. Ces mesures contribuent à la durabilité globale de l’ouvrage. est écarté. 14 L’avaloir collectant les eaux pluviales de la voie de circulation doit être placé en dehors de la zone engazonnée. des changements par variations volumétriques peuvent aussi se produire soit à très court terme soit à beaucoup plus long terme. Le point « zéro » est défini par rapport au fond de purge. Ces eaux ne doivent pas aller inonder les parkings engazonnés qui en cas de forte pluviométrie. en cas de forte pluie. L'usage de l’appareil est facilité par l’association d'un récepteur à fixer sur une règle. au niveau de l’arase. Le laser permet de contrôler les niveaux de chaque couche après compactage ainsi que la pente. sans ornières derrière l’essieu 13 t (Valeur EV2 ≥ 50 MPa). 15 . la pérennité des caractéristiques de la plateforme requiert un drainage efficace à toutes les étapes de la construction et de la vie de l’ouvrage. Pour ces différentes raisons. Sans cette précaution.

. Le taux de couverture de la végétation rasante pourra varier de 20% à 80%. 4/jour .Parkings des zones de promenade..Centres commerciaux. Rotations (nb/j) ECOMINERAL® 10 8 ECOVEGETAL® MOUSSES ECOVEGETAL® MOUSSES Le parking végétalisé doit être libéré un certain nombre d’heures dans la journée et le week-end pour permettre aux végétaux de se développer. Rotations dans la journée Rotations > 8/jour .Centres commerciaux (en périphérie) . des cimetières .Parkings visiteurs.Choix d’un système perméable ECOVEGETAL® Aménagement d’un parking perméable en fonction des rotations et du temps d’occupation dans la journée 2. 4 ECOVEGETAL® GREEN 6 ECOVEGETAL® GREEN 2 0 2 4 6 8 16 10 Rotations max. dans ce cas.Résidentialisation des quartiers. Ce sont des facteurs limitants à considérer pour choisir le système de parking perméable ECOVEGETAL® le plus approprié : Rotations max.Campings . 8/jour .. La densité de la végétalisation et le temps d’installation seront. ECOMINERAL® 1.Allées pour voiturettes de golf. Le système ECOVEGETAL® MOUSSES est une solution intermédiaire qui met en place des végétaux moins exigeants. Durée quotidienne du stationnement Stationnement > 10 h/j Le nombre de rotations sur un parking au cours de la journée est un facteur à prendre en compte pour la mise en place d’un parking engazonné ECOVEGETAL® GREEN. arrêts minutes .Parkings de bureaux de poste..Aires de stockage. jardineries . chemins d’accès . zones d’activités .Centres commerciaux (à proximité des entrées de magasins) .Voies de circulation des parkings végétalisés. zones d’activité (à proximité des entrées) . de mairies ... Durée de stationnement (h/j) 17 Stationnement < 8 h/j En fonction des rotations et de la durée de stationnement . variables selon l’intensité d’usage. Stationnement < 10 h/j Deux paramètres importants définissent la fréquence d’occupation d’un parking végétalisé.Stades.Bureaux. salles de sport en périphérie .Bâtiments tertiaires.

Les végétaux de milieux arides qui le constituent sont plus aptes à résister au stress hydrique. (Un excès d’eau peut entraîner une dégradation de la fondation et du couvert végétal). Cependant. Eventuellement. 18 Développement racinaire 19 . il est primordial qu’il soit adapté à l’usage qui sera fait du parking. variable de 20% à 80% selon l’intensité d’usage du parking. . même si la croissance des végétaux est ralentie par le passage des véhicules. choisir de préférence le système ECOVEGETAL® MOUSSES lorsqu’un parking doit être végétalisé. est proposée avec la mise en place de végétaux de milieux arides moins fragiles et moins exigeants. au démarrage de la végétation. pour garder sa qualité il a besoin d’être nourri par une fertilisation adaptée. Un engrais à libération lente est recommandé. Irrigation 4 à 8 passages/an 3 heures/jour minimum 4 à 7 heures/jour Arrosage Quand les besoins en eau du gazon ne sont pas couverts par les précipitations et qu’un système d’arrosage ne peut être mis en place.En février ou mars.Choix d’un système perméable ECOVEGETAL® Prise en compte des besoins spécifiques du parking Les 3 systèmes perméables proposés ECOMINERAL®. l’engrais doit contenir de l’azote destiné à donner aux feuilles leur belle couleur. Fertilisation A la mise en oeuvre A la mise en oeuvre et selon l’aspect souhaité Fertilisation 1 passage au printemps 1 passage à l’automne Le gazon est vivant. dans ce cas. un semis complémentaire de gazon ou de végétaux de milieux arides pourra être effectué sur les parties les plus sollicitées. il convient de prévoir des tontes. ECOVEGETAL® MOUSSES. Il est évident qu’envisager à tout prix de faire un parking engazonné sur un espace de stationnement très fréquenté ou occupé en permanence conduirait à un résultat peu satisfaisant. un parking engazonné est contre-indiqué si l’on n’accepte pas que le gazon jaunisse en période estivale. Sur le système ECOMINERAL® un balayage et un surfaçage annuel sont suffisants. Un système d’irrigation est très contraignant et son bon fonctionnement doit faire l’objet d’un suivi scrupuleux. Ces deux éléments favorisent la croissance de la plante et le bon développement de ses racines. le gazon ne peut pas se développer. Le nombre de rotations sur un parking au cours de la journée est un facteur limitant important pour l’aménagement d’un parking engazonné. Pour que le résultat soit en accord avec les attentes. Entretien Entretien 1 passage/an Dès lors que l’on décide d’installer un gazon. l’aspect esthétique doit également être pris en compte.A l’automne. La densité de la végétalisation sera. ECORASTER® ECOMINERAL ECOVEGETAL® MOUSSES ® ECOVEGETAL® GREEN Les systèmes® ECORASTER perméables ECOVEGETAL® Entreprendre la réalisation de parkings perméables c’est avant tout chercher à préserver la perméabilité du sol et à utiliser ses capacités d’infiltration et d’évaporation. ECOVEGETAL® MOUSSES.Rotations dans la journée Ensoleillement Le parking engazonné ou végétalisé doit être libéré un certain nombre d’heures dans la journée et le week-end pour permettre au gazon et aux végétaux de se développer. Une solution intermédiaire. Fertilité des fondations Sans fertilité dans les fondations. Dans les régions méridionales et à faible pluviométrie. C’est la matière organique contenue dans les vides du concassé drainant qui va stimuler l’activité microbienne et permettre aux racines de se développer préférentiellement dans ces espaces. ECOVEGETAL® GREEN sont destinés à répondre aux usages les plus fréquents. l’engrais doit apporter surtout de l’acide phosphorique et de la potasse. Durée quotidienne du stationnement . Les apports en engrais s’effectuent à deux périodes de l’année : .

les places de parkings les plus éloignées des entrées de ces 2 bâtiments ont été aménagées avec ECOVEGETAL® GREEN. leur taux d’occupation est limité à une ou deux journées dans la semaine. Voie de circulation perméable en ECOMINERAL® 20 21 . En effet. lors des fortes affluences.Un système perméable ECOVEGETAL® Adapté à chaque intensité d’usage d’un parking Les parkings de grande taille se prêtent à des aménagements perméables réfléchis. adaptés à la fréquence d’utilisation. prendre en compte le confort des usagers ainsi que la réglementation imposée pour les personnes à mobilité réduite (PMR). Bureaux et commerces Type de systèmes perméables ECOVEGETAL® Voie de circulation en enrobé • S’adapter aux intensités d’usage Bureaux ou commerces ECOMINERAL® L’aménagement d’un parking et des voies de circulation peut se faire en fonction de l’éloignement du bâtiment. Tous ces aménagements doivent. Voie de circulation perméable en ECOMINERAL® • Préserver les surfaces en espaces verts ECOVEGETAL® MOUSSES Végétaliser les places de parking en périphérie permet d’augmenter la surface en espaces verts. bien entendu. Voie de circulation perméable en ECOMINERAL® • Préserver les surfaces d’infiltration au sol ECOVEGETAL® GREEN Les voies de circulation soumises à de fortes contraintes peuvent être traitées avec le système ECOMINERAL® et augmenter les surfaces d’infiltration du parking. En exemple.

Fondation : 20 cm compactés d’une grave drainante (0/31. constitué de modules alvéolaires ECORASTER® et d’un remplissage minéral de granulométrie adaptée.Système ECOMINERAL® Parkings perméables à usage intensif ECOMINERAL® est un système pour parkings perméables à usage intensif.5) Modules ECORASTER® E50 et S50 Modules les mieux adaptés pour le remplissage minéral • Parfaite stabilité de la surface assemblée • Résistance aux diverses sollicitations mécaniques que cet usage implique Sous fondation : 10 à 40 cm compactés de grave drainante (0/80) • Aucun soulèvement des modules lié aux vibrations provoquées par le passage des véhicules Géotextile anticontaminant • Résistance des parois à la cassure 22 Fond de forme 23 . Quartz. Silex… Module ECORASTER® avec remplissage gravillons Granulométrie 2/4 . Indications • Toute surface devant être maintenue perméable sans contraintes espaces verts • Voies de circulation des parkings végétalisés • Voies d’accès • Aires de stockage de matériaux ou d’engins • Parkings de bord de mer avec remplissage sable Avantages • Préserver la perméabilité du sol • Délimiter les places de parking par alternance des matériaux de remplissage • Différencier la voie de circulation et les places de parking par des gravillons de coloris différents • Conserver l’aspect gravillons sans les inconvénients de l’orniérage • Favoriser l’utilisation de matériaux locaux et réduire les coûts de transport • Surface perméable sans entretien Matériaux de remplissage Mignonette de Seine. Porphyre.4/6 (< 10 mm) Lit de pose: 3 cm compactés du matériau de remplissage Un choix de différents matériaux de remplissage permet de différencier clairement chaque emplacement de véhicule. Terre cuite. tout en donnant un aspect très esthétique au parking.

il se combine aisément avec les systèmes ECOVEGETAL® GREEN et ECOVEGETAL® MOUSSES pour préserver au mieux la perméabilité du sol des surfaces traitées.Système ECOMINERAL® Parking. voie de circulation. places de parking en ECOVEGETAL® GREEN Voies de circulation en ECOMINERAL® (Porphyre 2/4) Voies de circulation et places de parking traitées en ECOMINERAL® Parking de plage stabilisé avec les modules ECORASTER® remplissage réalisé avec le sable du site Parc à voitures des usines Audi aménagé en ECOMINERAL® Chemin d’accès stabilisé avec les modules ECORASTER® 24 25 . aire de stockage. Délimitation des places de parking en ECOMINERAL® par alternance du coloris des gravillons de remplissage Délimitation des places de parking en ECOMINERAL® par plots de marquage Très beau parking en ECOMINERAL® qui s’accorde harmonieusement avec les matériaux qui composent l’ensemble de l’aménagement Parking en ECOMINERAL® avec voies en enrobé et borduration béton Parking en ECOVEGETAL® MOUSSES et voie de circulation en ECOMINERAL® Voies de circulation en ECOMINERAL® . chemin d’accès ECOMINERAL® permet un large champ d’applications.

5) Sous fondation : 10 à 40 cm compactés de concassé (ex: 30/60 .Système ECOVEGETAL® MOUSSES Parkings végétalisés perméables à usage intensif ECOVEGETAL® MOUSSES est un système de végétalisation extensive qui permet également d’être à la fois en conformité « Espace vert » et en conformité « Surface non imperméabilisée ». Mise en œuvre sur une fondation routière classique qui doit être drainante. • Parfaite stabilité de la surface assemblée • Résistance aux diverses sollicitations mécaniques que cet usage implique • Aucun soulèvement des modules lié aux vibrations provoquées par le passage des véhicules • Résistance des parois à la cassure Substrat Matériau en terre cuite de couleur chaude qui s’intègre harmonieusement au domaine de la construction. Colonisation lente par les végétaux. Fertilité sur 8 cm Module ECORASTER® avec substrat minéral ECOVEGETAL® MOUSSES Lit de pose: 3 cm compactés de substrat ECOVEGETAL® MOUSSES Fondation drainante : 20 cm compactés d’une grave drainante (0/31. sans irrigation. Indications : • Possibilité de créer un espace vert de stationnement perméable adapté à des conditions sévères d’utilisation • Usage intensif d’un parking. rotations et temps d’occupation importants • Entretien très faible.40/80) Géotextile anticontaminant Fond de forme 26 27 . après installation des végétaux • Intégration paysagère d’aspect très naturel • Système de végétalisation adapté aux conditions de stress hydrique rencontrées en régions méridionales Modules ECORASTER® E50 et S50 : Modules les mieux adaptés pour le remplissage en substrat ECOVEGETAL® MOUSSES.

Le taux de couverture peut varier de ce fait de 20 à 80%. un bel aspect à la zone de stationnement. des zones de stationnement qui infiltrent les eaux pluviales. Dès sa mise en œuvre. par sa couleur chaude. comme le demandent les PLU. il donne. revêtements de sols). Thym serpolet Mousses Sédums Graminées alpines Trèfle blanc rampant Entretien Contrairement au parking engazonné qui nécessite tonte. Cette particularité ouvre un large champ d’application à ce revêtement de surface. le système ECOVEGETAL® MOUSSES devient un espace public paysager qui ne demande qu’un entretien réduit. Son aspect est hétérogène. c’est laisser la nature s’exprimer davantage. Les végétaux de milieux arides vont se développer et trouver leur équilibre sur une période de 2 ans. matériau généralement utilisé dans la construction (briques. Ce système. Les végétaux sélectionnés sont adaptés à un milieu aride tel que reconstitué dans le système ECOVEGETAL® MOUSSES. il favorise l’installation progressive d’une végétation extensive rasante résistant à des conditions sévères d’utilisation. Le substrat du système perméable ECOVEGETAL® MOUSSES est à base de terre cuite recyclée. tuiles. permet de concevoir.Système ECOVEGETAL® MOUSSES Evolution de la végétation dans le temps Le système perméable ECOVEGETAL® MOUSSES est en parfaite adéquation avec un développement durable des infrastructures et la profonde réorganisation des espaces verts à travers la gestion différenciée. il est fonction de l’usage qui sera fait du parking et de l’interaction des végétaux avec le milieu. Végétaux Des semences fournies avec le substrat ECOVEGETAL® MOUSSES sont mises en place à la volée en fin de chantier sur un substrat non compacté. le substrat est amendé spécifiquement. 28 29 . ECOVEGETAL® MOUSSES offre une surface d’un aspect très naturel par la composition de son substrat et des végétaux sélectionnés. sans intervention de tonte et sans fertilisation après installation des végétaux. Le couvert végétal change au rythme des saisons. fertilisation azotée et arrosage si les besoins ne sont pas couverts par les pluies. Végétation de milieux arides Mettre en place un parking végétalisé de type ECOVEGETAL® MOUSSES. A base de concassé de terres cuites recyclées.

est indispensable à l’installation durable du gazon. si l’un de ces points n’est pas respecté.40/80) Géotextile anticontaminant Fond de forme 30 31 . favorisant ainsi le bon développement des racines. Couche de réglage : 4 cm compactés de FERTILIT® Interface fertile : 20 cm compactés de fondation fertile (concassé 30/60 + 30 à 35 % HYDROFERTIL®) Fondation drainante : 10 à 40 cm compactés de concassé (ex: 30/60 . portante et fertile • Etre libéré durant un nombre d’heures suffisantes pour recevoir lumière et eau. Le système ECOVEGETAL® GREEN est déconseillé sur des parkings dont la déclivité est supérieure à 5 %. Elles ne doivent en aucun cas s’écouler sur le parking engazonné. fertilisation) Chaque facteur est limitant. La fondation fertile et portante possède des vides dans lesquels l’air et l’eau circulent. Conseils ECOVEGETAL® GREEN Fertilité sur 30 cm Un parking engazonné n’est pas adapté aux passages fréquents des véhicules ni à l’aménagement des voies de circulation fortement sollicitées par la giration des pneumatiques. Drainage des voiries L’eau de ruissellement devra être évacuée rapidement de façon classique par des caniveaux et des avaloirs judicieusement placés.Système ECOVEGETAL® GREEN Parkings engazonnés perméables à usage modéré Un parking engazonné pérenne doit : • Avoir un usage adapté à une surface engazonnée • Etre posé sur une fondation drainante. Voir pages 34 . Fertilité des fondations Un enracinement profond. ECOVEGETAL® GREEN ou module ECORASTER® Deux choix sont possibles : • Un rendu immédiat avec des modules préengazonnés (mise en service rapide du parking) • Un rendu différé avec un semis sur chantier (60 jours minimum de neutralisation du parking).35. Par exemple le soir et le weekend • Recevoir un entretien espace vert (tonte. s’orienter vers le système de parking perméable ECOVEGETAL® MOUSSES ou ECOMINERAL® .

la partie saillante du système d’attache (tenons) orientée dans le sens d’avancement des travaux. ces délais sont rarement respectés et conduisent à des gazons installés dans de mauvaises conditions qui n’arrivent jamais à maturité. inoccupation de l’emplacement. • Evite la problématique du remplissage des modules ECORASTER® et de l’approvisionnement des matériaux en milieu urbain. Un marquage avec des plots peut venir délimiter les différents emplacements.). • Le suivi d’un engazonnement sur chantier est très contraignant (semis. Les travaux prennent généralement fin avec un arrosage abondant de la surface engazonnée et l’évacuation des déchets de chantier. un semis fait en novembre ne commencera à lever qu’en mars-avril de l’année suivante. Surface totale du chantier : 1000 m² . 32 33 . • Evite toutes les contraintes d’arrosage et de suivi d’un gazon semé sur site. sur la totalité de la surface afin de bien plaquer le système racinaire sur la couche de réglage. Lorsque l’ensemble des modules précultivés est installé.Système ECOVEGETAL® GREEN Déroulement d’un chantier avec le module préengazonné Déroulement des travaux sur un parking végétalisé avec les dalles préengazonnées ECOVEGETAL® GREEN Avec un gazon précultivé et 2 jours de travail.Rendement de pose à la journée: 500 m²/jour à 6 personnes Démarrage des travaux de mise en oeuvre du système ECOVEGETAL® GREEN sur des fondations portantes. Contraintes d’un gazon semé sur site • Délai de mise en service très long. Le chantier débute à 8h30 avec la mise en place de la couche de réglage FERTILIT® parfaitement nivelée. Les découpes des modules préengazonnées ECOVEGETAL® GREEN sont faites en fond du parking. arrosage.. sans vibrer. Les découpes des dalles préengazonnées se font aisément à l’aide d’une disqueuse.. • Permet une mise en service rapide du parking avec un gazon précultivé. le parking est prêt pour une mise en service rapide. Avantages du module préengazonné ECOVEGETAL® GREEN Les bordures et les dispositifs de collecte des eaux pluviales des voies de circulation sont déjà en place. Pose des modules préengazonnés ECOVEGETAL ® GREEN. • Mise en place d’un parking végétalisé toute l’année (hors période de gel et de fortes chaleurs). soit au bout de 6 mois. La pose des modules engazonnés commence à une extrémité du parking à l’intersection avec la voie de circulation. là où les sollicitations dues à la circulation sont moindres.. • Neutralisation du parking au minimum 60 jours pour permettre la levée du gazon. drainantes et fertiles compactées dans les règles de l’art. Par exemple. • Rendu végétal immédiat. passage d’un cylindre.

ils ne compensent pas un manque d’épaisseur de celle-ci. Fondations fertiles pour favoriser le développement racinaire du gazon Dans la structure lacunaire du squelette granulaire. Agrégat porteur et drainant Pourcentage de vides disponibles : Remplir un seau de 10 l avec les agrégats drainants préalablement saturés en eau. Il détermine également la quantité maximale d’HYDROFERTIL® (voir page 38) à apporter à la fondation. 4. La quantité d’eau versée correspond au pourcentage de vide. le concassé drainant et anguleux forme l’armature rigide et incompressible qui va supporter les forces de compaction. qui assure la portance. Par leur résistance à l’écrasement. 1. % de vides Utilisation de 0 à 25 % Matériau impropre de 30 à 35 % Granulométrie adaptée La porosité de la fondation après compaction doit garantir une capacité en air suffisante pour que les racines se développent et une perméabilité adaptée pour éviter toute stagnation d’eau. l’air et l’eau circulent dans la fondation et favorisent le bon développement racinaire.Système ECOVEGETAL® GREEN Des fondations drainantes. Les vides interstitiels sont comblés par de l’HYDROFERTIL® riche en éléments fertilisants rétenteur d’eau. il correspond au volume d’HYDROFERTIL® à incorporer de façon homogène aux agrégats porteurs. Verser de l’eau dans les vides intersticiels des agrégats de sorte à remplir le seau. Tout défaut de portance de la fondation entraînerait une déformation de l’ensemble. Dans de telles conditions. Comment mesurer sur chantier le pourcentage de vide dans un agrégat porteur ? La mesure du pourcentage de vide permet de déterminer si l’agrégat porteur sélectionné convient à l’engazonnement du parking. 34 35 . de portance et d’épaisseur mais doivent offrir également un milieu fertile propice au développement racinaire du gazon. En effet. cependant des conditions sont nécessaires pour assurer la stabilité de l’ouvrage et le développement optimal du gazon. il est important que la proportion d’HYDROFERTIL® n’excède pas le pourcentage de vide de la fondation drainante pour ne pas altérer les propriétés mécaniques du squelette granulaire et augmenter sa sensibilité au gel. des qualités géotechniques particulières de compacité. les modules ECORASTER® transmettent les charges à la fondation. Si le pourcentage de vide est inférieur à 30%. une mauvaise proportion d’agrégats porteurs. Entre 30 et 35%. Ces agrégats vont servir à constituer le squelette de la fondation. Portance des fondations et report des charges de circulation au fond de forme Les fondations en agrégats drainants forment le squelette. portantes et fertiles Le système ECOVEGETAL® GREEN permet l’infiltration des eaux pluviales. Logé dans les vides. Les fondations nécessitent. un défaut de compactage. Un mélange terre/pierres trop riche dont le volume de matière organique excède les vides interstitiels ne convient pas. la matière organique va stimuler l’activité microbienne et les racines se développeront préférentiellement dans ces espaces. non seulement. 3. l’agrégat ne convient pas et doit être écarté. il ne sera pas compacté. La plateforme ainsi constituée doit être en adéquation avec l’usage du parking. Contrôle de la perméabilité du sol et drain de sécurité 2.

ils offrent une alternative intéressante aux asphaltes. La pérennité du revêtement de surface est également assurée par la structure du module ECORASTER®. L’utilisation des modules ECORASTER® limite l’évacuation et l’apport de matériaux lors des travaux de mise en œuvre. le revêtement des voies douces est renforcé par des modules ECORASTER® . débroussaillage et nettoyage) sont nécessaires au maintien de leur fonctionnalité. les modules ECORASTER® peuvent être utilisés pour l’aménagement de sites sensibles à proximité de points d’eau. Coupe de principe d’une liaison douce mixte renforcée par le module ECORASTER® : Modules ECOVEGETAL GREEN® précultivés Revêtement de surface stabilisé Modules ECORASTER de renforcement Géotextile Lit de pose: 4 cm compactés de FERTILIT® Terrain naturel compacté 36 Terrain naturel compacté 37 . enrobés moins naturels et qui se déforment sous l’effet de la chaleur.) nécessite la circulation d’engins lorsque des travaux d’entretien (faucardage. l’aspect naturel des lieux est préservé. Ils permettent une stabilisation du sol tout en rétablissant une couverture végétale qui conserve le caractère des lieux. Tandis que sur la voie de circulation. Le drainage et l’écoulement des eaux sont également facilités. Coupe de principe d’une liaison douce renforcée par le module ECORASTER® : Cheminement carrossable en conformité avec la DRIRE (Direction Régionale de l’Industrie de la Recherche et de l’Environnement) Les modules ECORASTER® permettent d’aménager des zones naturelles et d’en assurer l’accessibilité à l’entretien. Pour garantir une surface stable de largeur suffisante pour le passage des engins. Pour en augmenter la portance et permettre la circulation des engins d’entretien sans provoquer d’orniérage. Certifiés neutre pour l’environnement (DIN 38412). L’entretien de ces exutoires (rigoles.. un des bas côtés est végétalisé sur modules ECORASTER®. les modules ECORASTER® sont remplis de stabilisé.. De plus. fossés.® Système ECORASTER LIAISONS DOUCES Cheminements praticables et circulables Les circulations et les liaisons douces sont des espaces de détente et de promenade au cœur d’une vallée urbanisée qui dans bien des cas regorgent d’ouvrages étroitement liés à l’eau. L’intégration dans le paysage est réussie. Une conception judicieuse permet de créer des allées carrossables en conformité avec la DRIRE pour permettre aux véhicules d’entretien d’accéder aux ouvrages.

Matériaux drainants et porteurs pour fondation et sous fondation Couche de réglage FERTILIT® Concassé de terres cuites HYDROFERTIL® Mélanges terre/pierres MTP 30/60 Grave drainante 0/31. faire de la rétention d’eau et assurer une bonne capacité en air. Matériaux pour assurer la fertilité de la couche de réglage et des fondations • Géotextile anticontaminant • Fond de forme 3. Le volume d’HYDROFERTIL® n’excède pas le volume de vide (30 à 35%). Substrats et matériaux de remplissage des dalles ECORASTER® • Fertilit ® Substrat minéral ECOVEGETAL® MOUSSES Substrat organique SEMILIT® Substrat minéral à base de concassé recyclé de terres cuites 3/15.Matériaux pour systèmes ECOVEGETAL® Substrats. Enrichi en éléments fertilisants organiques à libération lente assurant la croissance des graminées sur une période de 18 mois. amendé spécifiquement. de plus. Les granulométries. d’origine volcanique poreuse qui possède une bonne capacité d’absorption d’eau. de compost de déchets verts et d’engrais organiques naturels à libération instantanée et différée sur 1 à 2 ans. composé de compost de déchets verts et de terres cuites recyclées. Substrat de remplissage pour dalles ECORASTER ® à engazonner sur chantier. La granularité de la GNT doit s’inscrire dans le fuseau de la norme NF P 98-129. Fines limitées aux pourcentages suivants : Matériau porteur non gélif à structure lacunaire ouverte.5 Granulats drainants 20/40 ou 40/80 Pouzzolane 30/60 Couche de réglage fertile. 38 • 20 . 1. Le matériau porteur a une granulométrie homogène et une capacité à supporter les contraintes de circulation. Elle est constituée d’un mélange de terres cuites concassées 0/15. • MTP 30/60 Matériaux de remplissage ECOMINERAL® • Granulats drainants Granulométrie < 10 mm • Mignonette de Seine • Quartz • Porphyre • Terres cuites… 2. drainante et rétentrice d’eau disponible pour la plante. de terres cuites broyées. de terre criblée. Ce substrat de fondation entre dans la composition de l’interface fertile du système ECOVEGETAL® GREEN et est mélangé à du concassé (30/60). elles doivent. Mélange de terres cuites concassées et broyées 0/25. Si le revêtement de surface est végétalisé. de compost de déchets verts. l’homogénéité et les proportions des constituants recommandés doivent être respectées.35% passant à 5 mm • 10% passant à 600 μ • 5% passant à 5 μ 39 . Mélange MTP constitué d’un concassé grossier dont les vides sont occupés par HYDROFERTIL ®. Adapté à la constitution du squelette assurant la performance mécanique de la sous fondation de la couche de forme. Elaboré pour permettre l’installation d’une végétation de milieux arides sur un parking à usage intensif. Matériau à granulométrie continue qui assure une bonne stabilité après compactage. poreuses. être fertiles. de tourbe et d’engrais organiques naturels. matériaux fertiles de fondations. Roche naturelle 30/60 à structure alvéolaire. granulats Les fondations des systèmes perméables ECOVEGETAL® doivent au minimum être portantes et perméables. de granulométrie 0/3.

. Plots de marquage saillants pour une meilleure visibilité adaptés à la gamme ECORASTER®.33 m² (12 dalles préassemblées en usine) ECORASTER® E50 – ERE50 Dimensions : 33 x 33 x 5 cm Hauteur : 50 mm Capacité de charge : 350 t/m² 3. Dimensions: 333 mm x 60 mm . En règle générale.BUS E50 E50 E50 VOIES POMPIERS E50 E50 E50 Rails pour faciliter le montage et le démontage des modules ECORASTER® S50 lors de manifestations événementielles. Le marquage peut être plus au moins dense. anthracite .. associé ou non à un marquage par peinture au sol.Consulter nos ingénieurs) 2.rouge . Les tapis souples SOFTGROUND® Tapis caoutchouc antidérapant SOFTGROUND® qui s’emboîte directement dans la dalle ECORASTER® E30. il faut prévoir 6 plots par ligne de marquage.Accessoires Choix conseillé selon les systèmes et les applications Les plots de marquage s’insèrent dans les alvéoles. ECORASTER® E30 – ER30 Dimensions : 33 x 33 x 3 cm Hauteur : 30 mm Capacité de charge : 250 t/m² 40 41 .vert Il existe aussi une garniture en gazon synthétique.bleu . Les rails TRICKRAST® ALLEE PIETONNE E40 E40/S50 E40 PARKING VL E50 / S50 / E40* E50 / S50* S50 / E50 / E40 / E30* PARKING PL . etc. vendues en module de 1. Les plots de marquage ® Module ECORASTER .1. ECORASTER® S50 – ERS50 Dimensions : 33 x 33 x 5 cm Hauteur : 50 mm Capacité de charge : 150 t/m² SOFTGROUND® peut être utilisé pour : ECORASTER® E40 – ERE40 Dimensions : 33 x 33 x 4 cm Hauteur : 40 mm Capacité de charge : 150 t/m² Différents coloris sont disponibles : • Décorer une terrasse • Délimiter un accès pompier • Aménager des places de parkings PMR • Installer des sols souples dans les boxes de chevaux.Hauteur: 50 mm Une gamme de 4 modèles de dalles ECORASTER ® pour des applications diverses. Dalles ECORASTER® ECOVEGETAL® MOUSSES ECOMINERAL® Types d’aménagements ECOVEGETAL® GREEN Plot PMC4 Plot PMC5 Meilleur choix de modules ECORASTER® (* . des ergots assurent une fixation durable.

Les attaches des modules ECORASTER® conçues sur le principe du tenon/mortaise s’emboitent par épaulement de la mortaise sur le tenon. à l’ammoniaque. charge de 150 à 350 t/m² selon le type de dalle. Certifications TÜV • DIN 1072: ponts et chaussées .20 t à l'essieu.Attache brevetée ECORASTER® est un module alvéolaire destiné aux aménagements perméables de voirie. Produits 100% recyclés et recyclables. ils sont de ce fait particulièrement bien adaptés à un usage en climat chaud.B125: aires de stationnement véhicules légers. la dalle ECORASTER® fait l’objet d’un développement produit continu afin de l’optimiser pour mieux répondre aux exigences du terrain. Fabriqué en polyéthylène basse densité (PEBD) issu du recyclage. l’assemblage des modules forme une armature continue très souple qui ouvre un large champ d’application aux modules ECORASTER® comme. 42 Pose des modules ECORASTER® sans joint de dilatation La structure des dalles ECORASTER® est très élaborée. La pose des modules ECORASTER® se fait ainsi sans joints de dilatation. résistant à des charges de 150 à 350 t/m² (selon modèle). Des contrevents par croisillons de blocage en périphérie de la dalle s’opposent à la déformation latérale. elle ne subit aucune variation dimensionnelle par dilatation sous l’effet de la chaleur. il a été certifié par le TÜV neutre pour l’environnement.Module ECORASTER Les dalles ECORASTER® ne subissent pas de déformation dimensionnelle sous l’effet des variations de température. L’ensemble doit rester parfaitement solidaire pour garantir un ouvrage durable. Matériau Polyéthylène basse densité (PEBD) 100% recyclé Résistance chimique Non dégradable. résistant aux acides. aux alcools et aux pluies acides Charge admissible (t/m²) Jusqu’à 350 t/m² pour le modèle ECORASTER E50 Plage d’indéformabilité . ® Usage professionnel . aux sels d’épandage. • DIN EN ISO 124 . Sa durée de vie est supérieure à 10 ans. la stabilisation de talus accidentés.fabrication contrôlée. résistant aux UV et au gel. • DIN 38412: neutre pour l'environnement . Un cran « anti-retour » sur chaque point de fixation assure une solidarité sans faille à l’ensemble de la surface et ce quelle que soit sa taille. Les modules ne se soulèvent pas sous l’effet de la dilatation. par exemple.50 °C > Température > + 90 °c Limite de rupture de l’attache (kN/m courant) > 5 kN/m courant Résistance à la compression (kN) DIN EN 124 > 50 kN Système d’attache très performant et 36 points de fixation par m² (Brevet n° 0576939) Les surfaces destinées à la circulation des véhicules avec des modules alvéolaires ne doivent pas se désolidariser sous l’effet des efforts tangentiels engendrés par le trafic. Depuis 1994.Certifié TÜV . de travaux publics et d’espaces verts. Avec 9 dalles de 33 cm x 33 cm par m² et 36 points de fixation par m². Ce sont les parois souples et incurvées de la dalle qui absorbent les effets de dilatation et évitent le soulèvement des dalles (flèches rouges). 43 .

Pose et rendement optimisés Dalles alvéolaires dont la robustesse et la performance du système d’attache font des modules ECORASTER® un matériau particulièrement bien adapté aux espaces publics soumis à des contraintes de circulation importantes. en particulier. D’une surface de 1. Comment poser les modules ECORASTER® ? Disposer les palettes ECORASTER® sur l’ensemble de la surface à stabiliser. il est possible de circuler sur les modules vides et d’assurer le remplissage des alvéoles avec une pelle mécanique sans risquer de tout désassembler. L’ensemble reste parfaitement en place sur le lit de pose qui ne subit aucune déformation. cette technique permet d’éviter un décalage des modules lors de l’assemblage. le module peut être «déclipsé» pour former des éléments plus petits et limiter ainsi les découpes. Cet avantage permet de réduire les coûts de main-d’oeuvre et de gagner un temps considérable lorsque l’on conçoit un ouvrage de grande taille comme ci-dessous (parking de 400 places). lorsque les surfaces à couvrir sont de grandes tailles. La forte cohésion des modules ECORASTER® reliés par 36 points de fixation au m² rend possible la circulation d’engins en cours de chantier La solidité et la souplesse des attaches tenons/mortaises des dalles ECORASTER® permettent de constituer une armature continue très solidaire qui ne se déstructure pas sous les contraintes liées à la circulation des véhicules. Pose en diagonale des modules Rendement de pose moyen : 800 m²/jour (hors découpe) 5 à 6 personnes sur chantier Le module ECORASTER® est un préassemblage en usine de 12 dalles. Commencer la pose dans un coin et orienter les parties saillantes des modules (les tenons) dans les 2 sens d’avancement des travaux. 44 45 . il est facile et rapide à mettre en oeuvre. La pose des modules se fait préférentiellement en diagonale.33 m². Dès lors. Inversement. Il sera ainsi très facile de poser les modules suivants sur le même principe et d’emboiter les mortaises sur les tenons par simple pression du pied.Module ECORASTER® Dalles préassemblées .

La découpe des excédents se font à la disqueuse. tous les tenons orientés dans le sens d’avancement des travaux. poser les modules ECORASTER® en les fixant les uns aux autres par le système d’attache tenon-mortaise. Les modules ECORASTER® peuvent être fixés en décalage de 33 cm les uns par rapport aux autres pour coller au mieux au tracé de l’allée. Les dalles non découpées servent à reconstituer un nouveau module. Le premier module est posé normalement sur la zone à traiter. Un remplissage des modules avec de la terre amendée suivi d’un ensemencement avec des végétaux adaptés.Module ECORASTER® Traitement des points singuliers à la mise en oeuvre Comment poser les modules ECORASTER® sur des zones non rectilignes ? Il est possible de donner une forme incurvée aux dalles ECORASTER®. pour certaines applications. Selon l’importance de la pente. Au besoin les dalles peuvent être fixées au sol à l’aide de fiches. à développement rapide. Comment concevoir une allée de parking curviligne ? Peut-on poser les modules ECORASTER® sur un terrain non plan ? Tracer au sol ou baliser l’emplacement de l’allée à aménager. les modules ECORASTER® sont posés sur des surfaces dont la planéité doit être contrôlée. Au point d’inflexion. Cependant. les modules peuvent être mis en place sur des surfaces présentant des irrégularités. En règle générale. peut ensuite être réalisé. comme la stabilisation des talus. les dalles ECORASTER® ne sont d’abord attachées entre-elles que par 1 ou 2 tenons de façon à amorcer la courbure. pour des zones carrossables notamment. Couper à la disqueuse toutes les parties du module qui dépassent le tracé au sol. il sera toutefois nécessaire de fixer les modules ECORASTER® au sol à l’aide de fiches. Sur des fondations adaptées à l’usage. 46 47 .

les zones donnant sur la voie de circulation sont très sollicitées contrairement au fond. prévoir un espace de 2 cm entre les modules ECORASTER® et la borduration. les découpes se font en fond de place de stationnement pour les modules engazonnés et le long de la bordure pour les modules en remplissage minéral. En effet. Conseil : en prévoyant une distance de 5.La découpe des modules ECORASTER® sur l’emplacement d’un parking doit toujours être faite en fond de place de stationnement. Les tenons toujours bien orientés dans le sens d’avancement des travaux. Lorsque les places de parking sont aménagées avec ECOVEGETAL® GREEN et la voie de circulation avec ECOMINERAL®. Comment faire une liaison enrobé/module ECORASTER® ? Liaison enrobé / ECORASTER® par sciage Liaison enrobé / ECORASTER® en coulage à chaud Le sciage de l’enrobé avant la pose des modules ECORASTER® permet d’obtenir une finition propre. Cette opération peut cependant s’avérer longue et donc coûteuse. Il convient d’éviter les découpes à cet emplacement. La liaison entre les 2 systèmes se fait par clipsage du système d’attache tenon/mortaise des dalles ECORASTER® . Calepinage et découpe sur parkings Exemple de calepinage des modules ECORASTER® lors de l’aménagement d’une place de parking avec un minimum de découpe 15 2 ENROBE ECOMINERAL 15 Découpes en fond de parking 15 ECOMINERAL Découpes en fond de parking Module ECORASTER Où faut-il faire les découpes sur un parking et en limite d’une voie de circulation? ® 233 Les modules ECORASTER® de 1 m x 1. 48 ECOMINERAL Découpes le long de la bordure Découpes en fond de parking ECOVEGETAL GREEN 49 .33 m s’assemblent facilement dans un sens comme dans l’autre et permettent de faire des places de parking avec un minimum de découpe. Lorsqu’une borduration matérialise 2 places de parking ou délimite la surface du parking. l’assemblage de 5 modules ECORASTER® exempte de faire des découpes.04 m entre les bordures qui délimitent la profondeur du parking. Couler un enrobé à 180°C contre la dalle ECORASTER® est possible avec certaines précautions.

Charge de rupture: 614 N/mm .9 N/mm² Fond de forme compacté ECOPAVÉS JG avec écarteurs pour joints gazon ou gravillons Jointoiement : FERTILIT + semis de gazon Lit de pose : 3 à 4 cm de FERTILIT nivellée Couche de base : 15 à 20 cm de grave drainante Fond de forme compacté .Couleurs: gris ou anthracite ECOPAVÉS JS à joints secs Appareillage : Il doit résister aux efforts horizontaux (freinages.Ecarteurs de 15 mm .Epaisseur: 80 mm .Contrainte traction par fendage : 5. virages etc…) induits par le trafic des véhicules. Pose à joints alignés Pose à joints décalés Mise en oeuvre : La validation des assises et du drainage.Surface de drainage de 15% .Conforme à la DIN EN 1338 .Charge de rupture: 666 N/mm . accélérations de véhicules.Contrainte traction par fendage : 4. Jointoiement : sable 0/5 mm à refus Lit de pose : 3 à 4 cm sable 0/5 mm nivellé Couche de base : 15 à 20 cm de grave drainante .Dimensions: 200 x 200 mm .Résistance aux agressions climatiques (Classe 3) . ainsi que la réalisation du blocage des rives (périphérie du parking) par scellement pour une stabilité optimale garantissent un ouvrage de qualité. Le compactage final est réalisé à la plaque vibrante.3 N/mm² 50 51 .Marquage au sol des places de parkings Aménagement de passe-pieds et de chemins piétons avec les pavés béton ECOPAVÉS Aménagement de passe-pieds et de chemins piétons Différents types de marquage au sol PAVÉS BÉTON .

ECORASTER SOFTGROUND® Marquage des voies pour engins de secours Aménagements des voies pompiers avec les modules ECORASTER® Les systèmes ECOVEGETAL® GREEN. Il permet de matérialiser la voie pompier soit par un marquage en ligne continue soit de façon ponctuelle. Portance du sol L’aménagement d’une voie pompier suppose de réaliser une plateforme dont les critères de performance (compacité. Couche de réglage : 4 cm compactés de FERTILIT® Fertilité sur 30 cm ® Fondation drainante : 20 cm compactés (concassé 30/60 + 30% HYDROFERTIL®) Sous fondation : 10 à 40 cm compactés de concassé (30/60) Géotextile anticontaminant Fond de forme 52 53 . les modules ECORASTER® n’ont pas pour rôle le renforcement du sol.20 m2 Les performances de la dalle ECORASTER® E50 vont bien au-delà de celles requises pour les voies engins et voies échelles d’après le règlement de sécurité contre l’incendie relatif aux ERP Force portante ECORASTER E50 ECOVEGETAL® GREEN Jusqu’à 3432 kN/m² avec un maximum de 200 kN/essieu Résistance au poinçonnement ECORASTER® E50 183 N/cm² Matérialisation d’une voie pompier avec ECORASTER SOFTGROUND® Le système ECOVEGETAL® GREEN permet de faire des voies pompiers qui peuvent se confondre avec un espace vert engazonné. ni d’en compenser les déformations . Les systèmes ECOVEGETAL® GREEN. ECOMINERAL® et ECOVEGETAL® MOUSSES permettent d’aménager les voies utilisées par les engins de secours qui s’intègrent dans différents types d’aménagement (logements collectifs. Par leur résistance à l’écrasement. ceux-ci étant distants de 3. précise entre-autres les dimensions ainsi que la résistance à la charge et au poinçonnement des voies engins. pour les voies utilisables par les engins de secours. • Force portante calculée pour un véhicule de 160 kN avec un maximum de 90 kN/essieu. Les voies deviennent de véritables espaces verts lorsqu’elles sont végétalisées. La portance des modules ECORASTER® dépend du sol support. Cependant malgré leur grande résistance à l’écrasement vertical. Il est donc important de rendre la voie parfaitement identifiable et de bien la délimiter par rapport au gazon pleine-terre. déformabilité et tolérance géométrique) sont adaptés à la circulation d’un engin de secours.60 mètres au minimum • Résistance au poinçonnement : 80 N/cm2 sur une surface (Arrêté du 10 octobre 2005) « minimale » de 0. ils transmettent les charges. ECOMINERAL® et ECOVEGETAL® MOUSSES préservent la perméabilité du sol des voies pompiers...) voire même dans les espaces verts de type jardin privatif. bureaux. Règlement de sécurité contre l’incendie Le règlement relatif aux ERP. ECORASTER SOFTGROUND® a été spécialement conçu à cet effet.

ECOVEGETAL® MOUSSES ou encore ECOMINERAL®. ECORASTER SOFTGROUND® PMR Ces dalles permettent de concevoir des places de parkings drainantes dont la surface est en conformité avec l’Art. Avantages du système ECORASTER SOFTGROUND® • Confère aux places de parkings PMR une surface non meuble. Le parking doit également être relié à un cheminement praticable par les handicapés.00 m incluant la surlargeur de 0.80 m pour permettre de sortir confortablement de la voiture vers le siège roulant.33 cm de côté • Au besoin déclipsage des ECORASTER® et découpe du SOFTGROUND® PMR au cutter Chaque place de stationnement adaptée est ainsi parfaitement repérée par marquage au sol. • La place entière doit être matérialisée. • Insérer sur la place de stationnement le module SOFTGROUND® marqué du pictogramme PMR. chaque module est constitué de 9 éléments de 33.00 m. ECOVEGETAL GREEN® ECORASTER SOFTGROUND® PMR Caractéristiques d’ECORASTER SOFTGROUND® • Bonne stabilité structurale • Livré en modules de 1 m² prêt à l’emploi. les accès domaine public entre les places PMR et les entrées des résidences ainsi que sur les places de stationnement réservées aux personnes à mobilité réduite ne sont pas en conformité avec l’Art 2-3. cela équivaut à assembler 10 éléments de 0. • Certifié neutre pour l’environnement. Avec ECORASTER SOFTGROUND®. d’un béton désactivé ou de pavés Réalisation d’une place de parking PMR avec ECORASTER SOFTGROUND® PMR • Confectionner une plateforme identique au système mis en place sur l’ensemble du parking. 2-3 des règles de constructions PMR. • Les dimensions des places adaptées doivent être de 3. Un module bleu matérialise la place de parking qui devient ainsi facilement repérable. Toutes les structures alvéolaires mises en œuvre sur les cheminements principaux. Soit ECOVEGETAL® GREEN.ECORASTER SOFGROUND® PMR Parkings pour personnes à mobilité réduite (PMR) Les emplacements réservés aux PMR doivent être signalés par marquage au sol et un panneau sur lequel figure le symbole international. le pictogramme PMR complète le marquage au sol.30 x 5.30 m et 15 éléments de 0. non réfléchissante et sans obstacle à la roue • Repérage facile de la place de stationnement par son marquage de couleur bleue visible et son pictogramme PMR compréhensible • Permet la continuité de l’aménagement par clipsage avec le système perméable ECOVEGETAL® mis en place sur l’ensemble du parking • Préserve l’infiltration sur tout l’aménagement • Un seul type de fondation sur l’ensemble du parking.33 m pour obtenir une longueur de 5. non glissante. évite d’imperméabiliser la place de parking par mise en œuvre d’un enrobé. • Caoutchouc et PEBD 100% recyclés 33 233 33 330 • Module de couleur bleu ou gris (pictogramme PMR sur un des modules) Voie de circulation 54 55 33 330 33 .33 m pour obtenir une largeur de 3. L’ensemble (bleu ou noir) est constitué de la dalle caoutchouc antidérapante SOFTGROUND® PMR qui s’emboîte directement dans la dalle ECORASTER® E30.

La structure alvéolaire de la dalle joue un rôle structurant important. totalement recouverte par les végétaux elle est peu apparente. accès carrossable. préservant la flore spontanée des bords de bassin. bassin d’orage Aménagement d’un accès carrossable en bordure de bassin Stabilisation paysagère carrossable. Accotements routiers Accès au bassin en ECORASTER ® Aire de stockage Stabilisation d’une aire de stockage de matériaux avec le système perméable ECOMINERAL® 56 57 . très naturelle.Applications ECORASTER ® Accotement routier.

qui tirent parti de la modularité des dalles ECORASTER® Aménagement d’une raquette de retournement pour voiturettes de golf avec les modules ECORASTER® Stabilisation de sols en équitation avec les modules ECORASTER® . Stabilisation de chemins de golf. Evénementiel. équitation Protection durable du gazon sur un site destiné à accueillir des événements en plein air Tranchées drainantes. très ornementales..Applications ECORASTER ® Les nombreuses qualités des dalles ECORASTER® permettent leur utilisation dans des applications les plus diverses. terrains de pétanque. golf. assises pour table de ping pong.. aires de jeux.Lutte efficace contre boue et flaques. tranchée drainante. 58 59 .

des mesures de prévention et de contrôle de l’érosion doivent être mises en place le plus rapidement possible pour éviter que les sédiments ne se fassent entraîner par les eaux de pluie et viennent perturber la qualité des milieux récepteurs (rivières. les géogrilles ECORASTER® sont adaptées à un usage sur des plans inclinés. Préambule Processus multifactoriel. • Réduire le marnage des cours d’eau Avantages des modules ECORASTER® Domaines d’application du système anti-érosion ECORASTER® en stabilisation de pentes et de talus • • • • • • • • Talus des terrils. Elles permettent une consolidation efficace des pentes et des talus dégradés par l’érosion et le ruissellement de surface et ouvrent un vaste champ d’applications pratiques. au gel et aux UV Forte résistance à l’érosion et au cisaillement Dilatation absorbée par la structure interne de la géogrille Disparaît rapidement sous la végétation Efficacité testée et éprouvée sur de nombreuses réalisations en Europe 61 . Des éléments complémentaires permettent de s’adapter à la configuration du talus (angles ouverts. ont subi une amélioration technique pour être mises en œuvre sur des pentes pouvant atteindre 50°. coulées de boue. Parmi ces procédés. Ces géogrilles d’une grande robustesse. etc…). l’érosion des pentes et des talus est souvent la résultante de phénomènes naturels conjugués à l’action de l’homme. La lutte contre l’érosion et le ruissellement de surface requiert des techniques spécifiques : enrochements. consolidation des pentes sans les imperméabiliser Grande capacité de charge Insensible aux intempéries. neutre pour l’environnement Structure drainante limitant le ruissellement. dans le domaine de la lutte contre l’érosion. déclin de la biodiversité. etc) pour former une résille alvéolée sur la surface à protéger qui permettra ensuite de faire un semis destiné à stabiliser les pentes. fabriquées en PEBD 100% recyclé (recyclage post consumer). simple et écologique fait appel aux géogrilles tridimensionnelles ECORASTER®. Cette technique de stabilisation joue un rôle prépondérant dans les domaines tels que les constructions routières. fiches d’ancrage. pollution des eaux superficielles. l’imperméabilisation du territoire et l’agriculture intensive favorisent en effet la formation de ravines. une solution innovante. simples et écologiques Les modules ECORASTER® E50 et S50 sont des géogrilles tridimensionnelles utilisées dans le domaine de la protection contre l’érosion de surface. issu du recyclage et intégralement recyclable. les travaux de terrassement. Les objectifs : • Eviter les coulées de boues et l’encombrement des fossés • Consolider le sol • Revégétaliser par une plantation stabilisatrice des sols mis à nu • Lutter contre l’imperméabilisation • Augmenter la capacité d’infiltration et de stockage à la surface du sol • Préserver le couvert végétal et les arbres • Diminuer la quantité de sédiments entraînés par les eaux de pluie Faciles à mettre en œuvre. à l’efficacité éprouvée. des carrières et de mines Talus de digues Talus de déblais Levées et berges aux abords des plans d’eau et des cours d’eau Talus des bassins d’infiltration des eaux pluviales Rampants des fossés Protection contre les dégâts provoqués par les rongeurs Protection des berges pâturées 60 • • • • • • • • • • • • Pose rapide et facile Assemblage des éléments par clipsage des attaches tenon/mortaise Obtention d’une résille souple s’adaptant au relief des talus Faibles coûts de manipulation et de mise en œuvre grâce à une grande maniabilité et un faible poids Matériau écologique. écologiques. économiques. innovantes. végétalisation ou encore stabilisation des pentes et talus. La déforestation. angles fermés.Système ECORASTER ANTI-EROSION ® Protection contre l’érosion et les dégradations des sols Géogrilles ECORASTER® : Solutions de protection contre l’érosion. les glissements de terrain ou encore l’apparition de niches d’arrachement lors des épisodes pluvieux importants. les aménagements paysagers et le génie hydraulique dont les travaux de terrassement perturbent le drainage naturel et accentuent la mise à nu du sol par les coupes excessives de végétation. Afin de prévenir les impacts négatifs. Ces dégradations du sol peuvent avoir des conséquences graves : pertes irrémédiables des terres arables.

) >5 >5 Introduction dans le sol Massette / marteau à deux mains. les fiches s’intègrent parfaitement à l’esthétique de l’aménagement fini. crée une armature continue et flexible consolidée par 36 points d’attache au m². le savoir-faire d’un professionnel pour garantir la préservation des milieux récepteurs en aval et la valeur écologique des sols.33 x 33. de T° de +20 à +80 °C) Capacité d’absorption d’eau Très faible : 0.5 % (en conditions.01 % Innocuité environnementale Sans danger. Ces réservations permettent un appui franc de la fiche sur la grille. Leurs têtes d’acier ne dépassent pas de la surface des géogrilles et disparaissent après remplissage et végétalisation de celles-ci. Idéalement fabriquées en acier Tor. elles sont crantées sur toute leur longueur pour une meilleure interaction entre le métal et le matériau du sol. Maintenue de cette façon la surface de géogrilles épouse parfaitement les reliefs du terrain. simple ou en forme de croix. empêchant ainsi une variation dimensionnelle des éléments et un soulèvement de la surface. soit > 1 mm Dimensions d’une dalle (cm x cm) Hauteur de dalle (cm) Nombre par dalles/m² (unités) Déformation à 40 kN Matériau Polyéthylène basse densité (PEBD) constitué de matériaux 100% recyclés « post consumer » Densité PEBD (constituant des géogrilles ECORASTER®) : 0. ce sont les parois incurvées souples à l’intérieur de celles-ci qui se déforment.12 m).870 à 0. L ≤ 1. La pose des géogrilles ECORASTER® se fait donc sans joint de dilatation.84 9 9 >2%.3 x 6. Elles empêchent les trajectoires linéaires des eaux d’écoulement ainsi que la destruction de la surface du sol par des dépressions de type rigole. 2. neutre pour les eaux souterraines.5 Taille des alvéoles (cm x cm) 6x6 6. cependant.Fiches d’ancrage FA-100 en acier Système ECORASTER ANTI-EROSION ® Accessoires . Caractéristiques techniques des fiches d’ancrage FA-100 Caractéristiques techniques des géogrilles ECORASTER® MODULE DE 1.33 5 5 Épaisseur de paroi (mm) env. verrouillé par un cran anti-retour. Pour la pose du système anti-érosion ECORASTER® sur des surfaces inclinées. résistant aux UV et aux intempéries (certifications TÜV) 62 Eléments d’angle ECORASTER® pour talus Eléments d’angle ouverts et fermés pour compenser les variations de pente des talus et assurer la continuité de la maille formée par les géogrilles ECORASTER®. 5 env. Marteau perforateur (avec embout spécial). En outre.06 0.55 6. dont l’alvéole centrale présente des arrêtes dotées d’encoches semi-circulaires.33 m² (12 DALLES PREASSEMBLEES EN USINE) Matériau Acier Tor BSt 500S Diamètre De 10 à 16 mm (sur demande) Longueur < 1 m (en fonction des exigences) Type Barrette soudée en haut au centre (L = 0. Les surfaces sécurisées avec les géogrilles ECORASTER® résistent aux forces exercées sur le talus et limitent la perte de terre végétale et d’éléments nutritifs.935 g/cm³ Résistance aux produits chimiques Le PE présente une résistance élevée aux acides et aux alcalis (tels que le sel de voirie. il est possible d’obtenir une transmission optimale des forces sur une longueur de liaison courte. normales.Données techniques Les géogrilles ECORASTER® présentent une structure répondant parfaitement aux contraintes d’une pose sur de fortes pentes. effilé vers le bas Protection contre la corrosion Galvanisation à chaud Type E50 Type S50 33. de type E50A ou S50A.00 63 . Leur assemblage par tenons et mortaises.76 A définir dans une étude en fonction des conditions limites spécifiques telle que l’inclinaison du talus Poids/m² (kg) 9. Principaux éléments composant le système anti-érosion ECORASTER® de protection : • • • • Module alvéolaire ECORASTER® E50 et S50 Module alvéolaire ECORASTER® E50A ou S50A avec encoche pour ancrage au niveau du sol Éléments d’angle ECORASTER® Fiches d’ancrage FA-100 : D = 10 à 16 mm. La géogrille possède en outre une structure interne absorbant les phénomènes de dilatation. aux alcools Stabilité dimentionnelle Dans la plage de température allant de -50 à +90 °C Déformation Env.33 33. 0. Pistolet de scellement Résistance à la compression (kN) selon la norme DIN EN 124 > 75 > 50 Espacement des clous Poids/unité (kg) 1. Les fiches d’ancrage FA-100 du système anti-érosion ECORASTER® viennent s’enchâsser dans des grilles spécifiques. l’ammoniac et les pluies « acides »). soit > 1 mm >2%. il est conseillé d’utiliser des fiches d’ancrage en acier.33 x 33.3 Capacité de charge (t/m²) 350 150 Résistance à la traction de l’attache par tenon/mortaise (kN/m lin. L’installation de ce système de protection nécessite. La chaleur n’entraîne aucune modification dimensionnelle des géogrilles . Grâce à ce principe.

Lorsque la surface à stabiliser n’est pas plane. avant le déclenchement de l’érosion • Fonction du suivi qualité les premières années (entretien) Travaux de terrassement En fonction des exigences du terrain. d’un système de drainage et d’évacuation des eaux de ruissellement Performances attendues Etude pédologique et écologique : • • Détermination des espèces végétales les plus adaptées Choix de la technique de semis à utiliser Travaux préalables • Bonne à très bonne quand la végétalisation a pris Pour une mise en œuvre optimale de la protection contre l’érosion. de l’importance de la pente et des contraintes du milieu. Sur les faibles pentes. En tête de talus. d’humus et de gravillons contenant des engrais de démarrage pour la végétalisation. un ancrage tous les 0. Sur des surfaces plus inclinées. Etude hydrologique : • • 3. Une fois les grilles alvéolaires ECORASTER® posées et ancrées. • Conditions du site : - La fixation de l’ensemble de la résille se fait au niveau de dalles spécifiques. l’espacement. on procède à leur remplissage avec de la terre végétale amendée ou bien un mélange de sable. suffisamment épaisse pour faire office de matrice meuble. insérés à intervalles réguliers suffiront à la fixation des géogrilles. les géogrilles ECORASTER® E50A et S50A. recouvre le fond de forme plan. d’une structure en acier.Système ECORASTER ANTI-EROSION ® Consolidation des pentes de bassins et de talus Un diagnostic du terrain avant travaux est établi avant toute prise de décision : 1. si besoin. pas contre un mouvement d’ensemble (photo ci-contre) . être sécurisé à l’aide d’une construction en bois.5 m est impératif. La longueur des tiges et la profondeur d’ancrage seront dimensionnées en fonction de la qualité du sol en place. une préparation du sol est nécessaire avant de débuter l’assemblage des géogrilles ECORASTER®. mises en place par percussion. Pour assurer une fixation durable. dotées d’une encoche où viennent se caler les fiches d’ancrage métalliques FA-100. Les têtes se logent dans l’encoche et n’affleurent pas en surface. Pour ce. il est recommandé de : • • • • Sous réserve d’une bonne maîtrise des écoulements superficiels. Les géogrilles seront remplies sur toute l’épaisseur. Préciser les causes des problèmes Localiser les axes d’écoulement Définir les aménagements à réaliser Déterminer les zones sensibles à purger Préconiser un principe de gestion Ancrage au sol Prise en compte des écoulements superficiels Mise en place. en sus de l’ancrage par fiches métalliques FA-100. le diamètre et la profondeur d’ancrage des fiches doivent être dimensionnés au cas par cas et adaptés aux conditions d’utilisation des géogrilles. le maillage de géogrilles alvéolaires peut. avec mise en place si besoin d’un système de drainage et d’évacuation des eaux de ruissellement Déblayer les roches friables et les matériaux inappropriés Défricher et décaper la couverture végétale Combler les creux et les sillons Niveler la surface • D’autant plus marquée que l’intervention a été précoce. humidité. il est recommandé d’ancrer le maillage des géogrilles à l’aide de fiches crantées en acier. Pour obtenir un effet d’appui au pied du talus. 64 65 Altitude : difficile au dessus de 2 000 m Exposition : ensoleillement. Cette opération peut aisément être réalisée à l’aide d’une pelle mécanique équipée d’un godet de curage. Etude géotechnique de stabilité du talus : • • • • • 2. des éléments d’angles ECORASTER® (jusqu’à 50°) peuvent être montés afin de minimiser les contraintes de cisaillement exercées sur les tenons des attaches. pour que l’aménagement avec le système anti-érosion ECORASTER® soit durable compte tenu des forces de cisaillement importantes auxquelles sont soumises les géogrilles. Limites du procédé • Délai : l’action de protection réelle n’est pas toujours immédiate (délais d‘installation de la végétation) • Pente : la prise de végétation est difficile au-delà de 40-50° Montage des géogrilles ECORASTER® • Présence d’un minimum de terre Le système anti-érosion ECORASTER® est posé par simple assemblage des modules entre eux grâce au raccord tenonmortaise. de simples fiches en acier ou des fers à béton. température Pluviométrie La végétation protège seulement contre l’érosion et les glissements superficiels. il convient qu’une couche de base. d’entraits en béton ou encore d’un mur de soutènement (barrière fixe en pied). de manière à obtenir une couche fertile de 5 cm.

66 67 .Système ECORASTER® ANTI-EROSION Coupe et détail de stabilisation d’un bassin d’infiltration L’élément d’angle ECORASTER® Indiqué pour réduire les contraintes de cisaillements lorsque la rupture de pente du talus est importante.

Certains végétaux seront sélectionnés pour leur aptitude à supporter une immersion ponctuelle. à drageonner pour leur développement futur.Etanchéité naturelle par adjonction de bentonite Couverture végétale . de sorte à former une trame solidaire. fixées entre-elles par le système d’attaches (36 unités/m²). les géogrilles ECORASTER® sont posées.) assurant un couvert végétal et un enracinement de surface. ils creusent des terriers qui peuvent déstabiliser l’ouvrage en endommageant la couche de lestage et compromettre ainsi l’efficacité de l’étanchéité du bassin. ensuite. Les végétaux sont de préférence à croissance rapide. risquerait de déstabiliser la couche de terre qui constitue le lestage de la bentonite et d’affecter son efficacité. lièvres). et de l’existence ou non de modalités d’entretien. elle peut également éviter les dégradations des berges lors de l’entretien des bassins (tonte. la période d’ensemencement doit être judicieusement choisie et prendre en compte le climat local et l’exposition des versants. milieux secs. aux pentes légères. fétuque. La règle est de travailler avec des essences indigènes (excellent indicateur) ou des végétaux agronomiquement proches. Semis de graines de végétaux fixateurs (trèfle. L’étanchéité de cet ouvrage de stockage des eaux pluviales. faucardage) ou celles dues aux nuisances occasionnées par la présence de mammifères envahissants (ragondins.Exemple de réalisation Consolidation des versants avant plantation Un ouvrage de stockage ou d’infiltration des eaux pluviales dont les pentes sont consolidées avec des géogrilles ECORASTER® se prête à une intégration dans le paysage par la plantation d’une flore indigène ou horticole.. adaptés aux conditions locales de croissance et de tenir également compte de leur aptitude à rejeter. continue et très flexible. herbacées diverses. en provenance des nombreuses résurgences présentent sur le site. lapins. Après préparation des versants à consolider et/ou recalibration de la déclivité si nécessaire. ce qui crée alors une barrière imperméable. • Elle protège les berges du bassin contre l’action néfaste des rongeurs : Les semences pourront être fixées sur le sol avec un liant spécial ou être protégées par une toile de jute JEG. deux conditions sont requises : Il faut tout d’abord que la bentonite soit en contact avec l’eau et qu’un lestage suffisant soit réalisé pour que la pression de l’eau ne soulève la natte.Couvre-sols : 68 Rôle de la géogrille ECORASTER® dans la stabilité de l’ouvrage : Le ragondin et le rat musqué sont des rongeurs adaptés aux milieux aquatiques. ray-grass. Plantation ou bouturage d’espèces ligneuses arbustives. Ensemencement/enherbement : • Elle protège la couche de terre contre l’érosion de surface : En effet l’écoulement horizontal. Le choix de la végétation dépendra de l’aspect final recherché par le maître d’oeuvre. de la qualité de la végétation. Embroussaillement . est assurée par un matelas de bentonite (argile naturelle de type smectite) installé dans le fond du bassin.Système ECORASTER ANTI-EROSION ® Bassin de rétention des eaux pluviales . Végétaux L’implantation de végétation doit être précédée d’une analyse des conditions de croissance qu’offrira le site. Mise en oeuvre spécifique Compte tenu de la fragilité des germes et des plantules. rustiques et à système racinaire développé. Les alvéoles des géogrilles ECORASTER® sont. Cette bentonite a pour effet de gonfler lorsqu’elle se trouve en présence d’eau.. ECOVEGETAL® propose différents mélanges de graines (milieux humides. . Cette charge est assurée par une épaisseur de terre (environ 30 cm compactés) déposée sur la membrane géocomposite et protégée par la géogrille ECORASTER® . rats musqués. La géogrille ECORASTER® maintient en place les semis et permet une meilleure prise de la végétation les premières années..). Pour obtenir un matelas de bentonite étanche. remplies de terre amendée et fertile avant ensemencement avec des végétaux appropriés. 69 ..

à l’architecture remarquable. Les larges alvéoles ont été remplies avec la terre du site sur une épaisseur de 10 cm. il y a lieu de déterminer quelles berges ou rives doivent être conservées dans leur état et lesquelles doivent être améliorées totalement ou partiellement suivant le contexte et les contraintes environnementales. sur béton ou sur étanchéité Dégradation des berges et des talus Dans l’aménagement paysager.Stabilisation de berges Végétalisation en pleine terre. Une toile de jute JEG maintient en place les plantations. lorsque la seule solution est de bétonner une berge ou d’étancher un talus. une protection fiable contre l’érosion est un point fondamental et récurrent dans le renforcement des berges et des talus. Un système d’arrosage automatique complète l’installation. Caractéristiques des géogrilles GEORASTER® • Forte résistance à la charge et au cisaillement • Assemblage simple des éléments • Praticable en phase chantier • Respectueux de l’environnement (recyclé et recyclable) • Alvéoles larges pour le développement racinaire des plantes arbustives • Superposables (pose en quinconce) pour un engazonnement sur 20 cm de substrat Au pied d’un édifice. Dans certaines situations. la végétation ne peut plus s’y établir sans une technique adaptée. Après quelques mois. 70 71 . une végétation s’est installée rendant aux rives leur aspect naturel. l’installation de géogrilles GEORASTER® a permis d’apporter une végétalisation. Dans tout projet. les géogrilles GEORASTER® ont permis de végétaliser un ouvrage étanché difficile à aménager compte tenu de la forte pente. Végétalisation de berges avec la géogrille GEORASTER® Sur les berges rendues infertiles par le béton.GEORASTER® .