You are on page 1of 67
OPERATION DELPHIS MAROC 2009 Rapport des Activités Par : M. NIBANI Houssine "Président AGIR "
OPERATION DELPHIS MAROC 2009 Rapport des Activités Par : M. NIBANI Houssine "Président AGIR "
OPERATION DELPHIS MAROC 2009 Rapport des Activités Par : M. NIBANI Houssine "Président AGIR "
OPERATION DELPHIS MAROC 2009 Rapport des Activités Par : M. NIBANI Houssine "Président AGIR "

OPERATION DELPHIS

MAROC 2009

OPERATION DELPHIS MAROC 2009 Rapport des Activités Par : M. NIBANI Houssine "Président AGIR " Et

Rapport des Activités

Par :

M. NIBANI Houssine "Président AGIR " Et Dr. SBAI Larbi "Conseiller au Département des Pêches Maritimes"

AGIR " Et Dr. SBAI Larbi "Conseiller au Département des Pêches Maritimes" Al Hoceima Décembre 2009
AGIR " Et Dr. SBAI Larbi "Conseiller au Département des Pêches Maritimes" Al Hoceima Décembre 2009

Al Hoceima

Décembre 2009

AGIR " Et Dr. SBAI Larbi "Conseiller au Département des Pêches Maritimes" Al Hoceima Décembre 2009
AGIR " Et Dr. SBAI Larbi "Conseiller au Département des Pêches Maritimes" Al Hoceima Décembre 2009

Table des matières

1. Contexte général – l’Association RIMMO et le Sanctuaire Pélagos

2. Comment se déroule l’Opération Delphis. Le protocole mis en place par RIMMO

3. Déroulement de l’opération Delphis Maroc à Al Hoceima

3.1. Journée d’information et de formation du 18 Juillet 2009

3.2. Journée de relevés en mer du 27 juillet 2009 – Modification du protocole

3.3. Démarche participative.

4. Couverture médiatique

5. Résultats

5.1. Mammifères observés (fiche)

5.1.1 Tableau des résultats

5.1.2 Analyse des résultats

5.2. Autres observations

5.3. Déchets observés

5.4. Résultat des analyses (salinité, plancton)

6. Conclusions

7. Recommandations

Annexes Annexe 1 - Le protocole Delphis Annexe 2 - L’Association RIMMO Annexe 3 - Kit de matériel scientifique Annexe 4 – Résultats des analyses (Salinité, Plancton) Annexe 5 - Liste des partenaires et des participants Annexe 6 – Résultats par bateau Annexe 7 - Cartes des sites de recensement et de prélèvements Annexe 8 – Sélection de photos Annexe 9 – Note sur la baie d'Al Hoceima Annexe 10 - Programme de l’Opération Delphis-Maroc

Rapport relatif à l’Opération Delphis Maroc 2009-----------------------------Al Hoceima 2009

1. Contexte général - L’Association RIMMO et le Sanctuaire Pélagos

Fondée en Juillet 1992, l’association RIMMO (Réserve Internationale Maritime en Méditerranée Occidentale) a soutenu la création du Sanctuaire pour les mammifères marins en Méditerranée occidentale, entré en vigueur en 2002 grâce à la signature par la France, Monaco et l’Italie de l’accord PELAGOS. Le sanctuaire couvre 88 000 km² d’espace maritime (l’équivalent de la surface de la Guyane) avec pour objet la préservation de tous les mammifères marins, de leur habitat et la sensibilisation du public.

L’Opération DELPHIS est née en 1996 à la demande de passionnés des cétacés. Ils avaient signé des pétitions et envoyé des fonds pour soutenir une association et voulaient s’impliquer intuitu personae dans une action de protection des cétacés et leur habitat.

Chaque année, les utilisateurs de la mer sont conviés en Juillet à une journée exceptionnelle d’observations des dauphins et des baleines. Ils effectuent des prélèvements de plancton et d’eau de mer pour des analyses scientifiques. Chaque bateau participant réalise le protocole scientifique sur un carré de mer individuel. L’ensemble des carrés mitoyens formant un vaste maillage maritime.

Pour assurer l'exactitude des observations, des équipes forment les participants à l'identification des différentes espèces de cétacés rencontrées et au maniement du filet à plancton.

Cette opération se déroule chaque année en France, en Italie et au large de la Principauté de Monaco. Depuis 1996, RIMMO a ainsi pu acquérir un savoir-faire important dans l’organisation de manifestation nautique de cette envergure.

Réunion du 28 mai 2009 au Département de la Pêche Maritime

En 2009, et suite à l'invitation de RIMMO, des passionnés de la protection de l'environnement marin et des cétacés ont répondu positivement pour contribuer à étendre l'initiative Delphis au Maroc, opération qui a simultanément conquis d’autres pays de la Méditerranée. Mr Larbi SBAÏ, Conseiller au Département de la Pêche Maritime, fut l'instigateur de l'opération Delphis au Maroc, et a initié une réunion tenue le 28 mai 2009 au siège de son Département à Rabat. Ont assisté à cette rencontre de lancement, M. Mike RIDDELL, président de RIMMO, M. Mohamed RHARBAOUI, directeur de la formation, M. Abdelkabir RAFIKY, chef de la division de la formation maritime initiale, M. Mourad LISSER, délégué de la pêche maritime à Al Hoceima, Pr. Mohamed MENIOUI, représentant le l'Institut Scientifique de Rabat, M. Mohamed NAJIH de l'INRH Nador et M. Houssine NIBANI, président de l'Association AGIR, basée à Al Hoceima.

Déroulement de la réunion de Delphis à Rabat :

M. Rharbaoui a souhaité la bienvenue aux participants, suite à quoi M. Riddell a fait une présentation du projet Delphis et de l'Association RIMMO (voir annexes 1 et 2).

Une discussion s’en est suivie autour des points suivants:

- L'opération Delphis étant organisée pour la première fois au Maroc

- Les difficultés et contraintes pour la réalisation de l'opération Delphis au port d'Al Hoceima

- La difficulté d'impliquer les associations locales et pêcheurs au sein du port d'Al Hoceima

- L'importance de la sensibilisation au sujet des mammifères marins au Maroc

- La nécessité d'élaborer un protocole spécial, adapté au Maroc.

Les décisions prises étaient :

Dr. SBAÏ a promis de veiller sur le bon déroulement de l'opération Delphis.

M. RHARBAOUI a mis à la disposition de l’opération l'Institut des Technologies des Pêches

Maritimes d’Al Hoceïma pour abriter la première journée de formation

M. RIDDELL a promis de fournir les guides de reconnaissance des cétacés ainsi que le kit du

matériel scientifique

M. NIBANI a promis de faire une campagne de sensibilisation et de participation auprès des

associations locales et pêcheurs du port d'Al Hoceima pour contribuer à l'opération Delphis, ainsi

que l'organisation d'une journée de formation auprès des associations locales et pêcheurs. Il s'est engagé à coordonner la deuxième journée de l'opération Delphis en mer prévue pour le 19 Juillet à Al Hoceima et au Parc National d'Al Hoceima.

Dr. MENIOUI s'était engagé à effectuer l'analyse du zooplancton au sein de l'Institut Scientifique

de Rabat

M. NAJIH a promis, quant à lui, d'effectuer l'analyse du phytoplancton au sein de l'INRH de

Nador.

2. Comment se déroule l’Opération Delphis. Le protocole mis en place par RIMMO

Un dimanche de Juillet de chaque année, les participants (utilisateurs de la mer professionnels et amateurs) mettent en œuvre le protocole scientifique « Opération Delphis 2009 » en mer. L’ensemble des équipes participantes à cette manifestation scientifique, bénéficie d’une formation dirigée par les organisateurs pour apprendre le protocole scientifique établi pour la réalisation des campagnes scientifiques d’observation et d’identification des cétacés.

L’aire marine concernée par cette étude, est divisée en un ensemble de rectangles, chacun de 4 milles nautiques de large et 12 milles nautiques de longueur. Chaque rectangle constitue le champ d’observation d’un bateau à bord duquel sont embarqués des observateurs.

L’attribution de ces rectangles est faite selon leurs distances par rapport au port d’attache des bateaux et de la distance qui sera parcourus par ces embarcations (les zones proches de la côte sont attribuées aux plus petites embarcations)

Pour une meilleure organisation de cette campagne d’observation, les bateaux partant du même port, sont groupés en flottilles et répartis sur des rectangles voisins. Le chef de flottille et/ou Chef de mission qui est désigné par les organisateurs, a pour mission :

- l’organisation de ses équipes et de leur sécurité ;

- la distribution des kits scientifiques (contenu du kit scientifique : voir annexe 3;

- la réception des échantillons à la fin de l’opération.

Une fiche comprenant un schéma de prospection et les itinéraires qui seront parcourus par chaque embarcation est remise au chef de mission de chaque bateau participant.

Afin de synchroniser le travail en mer pour l’observation des cétacés, il a été convenu qu’à midi exacte de la journée en mer, chaque bateau doit se trouver au point À, qui constitue le début de son parcours pour atteindre respectivement les points B,C,D, E et retour au point A de son carré à une

Rapport relatif à l’Opération Delphis Maroc 2009-----------------------------Al Hoceima 2009

vitesse de navigation constante, qui doit être entre comprise entre 5 et 10 nœuds, selon les caractéristiques techniques du bateau.

L’observation des cétacés est effectuée par des observateurs qui sont placés côté bâbord et tribord pour dénombrer les cétacés observés. Pour ce faire, et afin de procéder correctement à l’identification des espèces rencontrées lors de cette campagne, le kit fourni à chaque équipe contient un guide d’indentification des différentes espèces de cétacés.

Au niveau des points C et D, préalablement tracés dans le parcours de chaque embarcation, deux

prélèvements de planctons sont effectués par les participants. Selon le protocole d’échantillonnage,

et après l’arrêt du bateau au niveau de ces points, un prélèvement « vertical » du plancton est

effectué entre 50 mètres de profondeur et la surface.

Un second prélèvement est effectué horizontalement en surface, et ce à une vitesse qui ne dépasse 1 nœud. Après chaque prélèvement, les échantillons de planctons récupérés à partir des filets (Zooplancton et phytoplancton) sont conservés dans des bocaux appropriés.

Des prélèvements d’eau sont également effectués et mis dans des flacons marqués « Salinité » en vue d’une analyse ultérieure de la salinité et du pH.

Après l’achèvement des travaux d’observation des cétacés et la collecte des échantillons les bateaux ont rejoint leur port d’attache.

A la fin de cette campagne d’observation, l’ensemble des sacs contenant les fiches d’observation,

ainsi que les échantillons de plancton, est remis à l’organisateur qui sera chargé de soumettre ces échantillons aux laboratoires concernés pour traitements et analyses.

3. Déroulement de Delphis à Al Hoceima

Puisqu’il s’agit d’une première « Opération Delphis » qui se déroule au Maroc, et afin de réussir cette opération, il a été convenu lors de la réunion tenue au Siège du Département de la Pêche Maritime à Rabat, le 01 juin 2009, la réalisation de cette importante manifestation en deux journées :

la première journée : est dédiée totalement à une formation au profit des participants sur les différentes actions prévues dans le cadre de l’application le protocole scientifique « Delphis », établi par « RIMMO » et aussi à la sensibilisation de l’assistance et du grand public sur l’importance écologique des mammifères marins, notamment les cétacés et la préservation de leurs habitats.

La deuxième journée : lors de cette journée, des observations des cétacés en mer ont été effectuées, ainsi que la collecte des échantillons du plancton.

3.1 Journée d’information et de formation du 18 Juillet 2009

La première journée a été organisée par l’association « AGIR », le 18 Juillet 2009, au niveau du siège de l’Institut des Technologies des Pêches Maritimes à Al Hoceima.

Cette journée, patronnée par Mr le Wali d’Al Hoceima, a été ouverte par une allocution de M. Nibani, Président de l’Association AGIR, suivie de celle de M. Youssef Elghoulam, représentant de la Délégation des Pêches Maritimes d’Al Hoceima, puis une allocution faite par M. Omar KADA, Adjoint du Chef du centre de l’Institut National de Recherche Halieutique (INRH) à Nador.

Les travaux de cette journée sont entamés par la réalisation de quatre présentations :

Présentation de Monsieur NIBANI : Elle concerne un rappel sur le projet « Delphis », ses objectifs et aussi son protocole scientifique établie pour l’observation et l’identification des espèces de cétacés en mer ;

Présentation de Monsieur M. Madani (INRH de Nador) : Elle concerne une description détaillée sur le protocole scientifique à suivre pour les prélèvements de planctons et l’importance des organismes planctoniques (Zoo et phyto) dans les écosystèmes marins ;

Présentation de Monsieur Elghoulam : Cette présentation a été entièrement consacrée à l’exposition du réseau préétabli pour la réalisation de la campagne d’observation en mer. A cet égard, une carte de route marine a été préparée pour chaque bateau qui participera à cette campagne (travail conjoint entre la délégation des pêches maritimes et les membres de l'Association AGIR, et fut adaptée aux derniers changements de la journée du 03/08/2009 (voir carte 1).

Présentation de Monsieur Kada : Dans le cadre de la sensibilisation sur l’importance de préservation des cétacés et de la limitation de la pêche accidentelle de ces mammifères, une présentation exposant la problématique des interactions entre la pêche sardinière et le grand dauphin «Tursiops truncatus », au niveau des côtes méditerranéennes et les efforts élaborés par le Centre Régional de l’INRH à Nador pour palier à ce problème. En ce sens, le représentant de l’INRH a exposé un dispositif répulsif de dauphin « Save wave » et son mode de fonctionnement.

Cet appareil acoustique, permet d’alerter les individus du grand dauphin sur la présence du danger et qui s’agit d’éventuelle prise en piège dans les filets de pêches des sardiniers (Senne tournante), notamment lors des opérations de pêche. Cet appareil permet, en conséquence aussi de réduire les dégâts causés par les attaques de ces dauphins qui se font sur ces filets de pêche.

La présence des armateurs de pêche a donné lieu à un débat très fructueux sur l'importance de ce dispositif, en matière de protection des cétacés, mais aussi pour la limitation des dommages causés par cet animal marin au niveau des filets de pêche.

Après ces présentations, une séance d’organisation a été consacrée à l’identification des équipes et les noms des bateaux à bord desquels sera effectuée la journée d’observation en mer.

En ce sens, des exercices ont été réalisés, sur la méthode d’observation et l’identification des espèces de cétacés, l’organisation du protocole marin et du calcul de la chronologie des opérations pour chaque bateau.

Enfin, chaque participant a reçu un dossier individuel comprenant l'itinéraire à parcourir et le protocole scientifique. Pour la journée en mer, un programme provisoire a été établi, depuis le rassemblement au point de départ jusqu’au retour au port après la mission (voir annexe 8).

Rapport relatif à l’Opération Delphis Maroc 2009-----------------------------Al Hoceima 2009

On notera aussi la participation remerciée, des parents d'élèves et élèves du club de l'environnement du collège Omar Bnou Al Khattab à Al Hoceima.

3.2. Journée de relevés en mer du 3 août 2009 - Modifications du protocole

Situation géographique de la zone d'étude :

Zone oncernée par l’observation des cétacés
Zone oncernée par l’observation
des cétacés

A cause du mauvais temps la journée de sortie en mer, prévue initialement le 19 Juillet, a été repoussée au 27 juillet 2009. Les participants des instituts et universités impliqués n'ont pas pu assister à cette sortie, vu leur agenda, alors que le protocole scientifique dépendait largement de leur présence sur les bateaux. Pour y remédier, une deuxième formation des capitaines de et des participants a été faite le matin de la sortie en mer. Le protocole a été modifié en fonction de la taille des bateaux qui participaient à l’opération, les Mamparas (petits sardiniers) et les palangriers.

Cas des Mamparas :

Ce sont des petits bateaux sardiniers qui pêchent à l'intérieur de la baie d’Al Hoceima, ou aux alentours de la façade abrupte du Parc National d'Al Hoceima. Pour des raisons techniques (faible puissance du moteur) et de sécurité, ces unités de pêches ne parcourent pas de grandes distances.

Pour les raisons décrites ci-dessus, seuls deux Mamparas ont répondu à notre invitation pour participation à cette journée. Ainsi, les champs d’observation des ces embarcations, ont étaient réduits à des carrés de 2 mn de côté, soit 4 milles nautiques carrés.

Les deux bateaux Mamparas n'étant pas équipés par des appareils GPS, les membres et volontaires d’AGIR ont utilisé un appareil GPS portatif pour positionner les bateaux et les prélèvements.

Cas des Palangriers :

L’aire marine étudiée a été divisée en rectangles de 4 mn par 10 mn au large des côtes pour les bateaux de grande taille (B4, B5, B6, et B7 : voir carte 1). Les capitaines qui ne savaient pas utiliser ces appareils, ont été formés pendant la sortie en mer. La carte 1 générale, fournit le détail des zones surveillées, couvre la baie d'Al Hoceima et les alentours du Parc National. Au total il s’agit d’une surface d’environ 280 kilomètres carrés.

d’une surface d’environ 280 kilomètres carrés. Le point de départ de tous les bateaux étant le

Le point de départ de tous les bateaux étant le port de pêche d’Al Hoceima. Contraintes :

Du fait que les points de ramassage du plancton et de l’échantillon d’eau de mer sont variables en fonction des surfaces prospectée par chaque bateau, et afin d’assurer le bon déroulement de l'opération, il a été convenu de se mettre en liaison radio en permanence avec le bateau Hamid, son chef d’opération et/ou mission, via M. NIBANI, au canal radio 13.

Rapport relatif à l’Opération Delphis Maroc 2009-----------------------------Al Hoceima 2009

Ainsi, chaque bateau donnait sa position GPS aux points de prélèvement A, B, C, D et E pour assurer les opérations de pêche planctonique que ce soit de surface ou de profondeur. Les recensements et l'identification des dauphins se faisaient en concertation, en temps réel, avec le chef de mission et/ou d’opération.

Pour réussir également les opérations de pêche planctonique, le protocole scientifique a été légèrement modifié, notamment lors de la collecte des échantillons du plancton de surface, en raison des courants de surface, très forts ce jour là, ont rendu cette pêche difficile à réaliser.

3.3 Démarche participative :

Il faut noter que les pêcheurs artisanaux travaillent de nuit et qu’ils sont ressortis dans la journée pour les relevés en mer. En contrepartie, les financements alloués par les différents partenaires qui ont supportés l’organisation de ces deux journées ont permis de compenser les pêcheurs, en leur remboursant les frais engagés de carburant.

En effet, grâce au projet MOR/SGP/OP4/CORE/07/01, relatif aux ressources halieutiques et la biodiversité dans la mer d’Alboran et qui a été élaboré conjointement par AGIR et le SGP du PNUD au profit de l'Association des armateurs de pêche, les palangriers du port d'Al Hoceima étaient déjà sensibilisés au sujet des mammifères marins.

L'expérience des capitaines de bateaux palangriers fut un élément clé pour la réussite de cette

activité. Ils ont déjà eu auparavant une bonne connaissance sur les espèces des grandes

vu que leurs engins de pêche " les filets maillants dérivants", technique de pêche qui a malheureusement un impact très négatif sur les mammifères marins et autres espèces pélagiques comme les tortues marines.

pélagiques,

Ainsi, l'approche participative s'avère comme un facteur prépondérant dans la réussite de toute activité. L’expérience d’AGIR dans des projets de sensibilisation et de participation est une plus- value à l'opération Delphis dans la mesure où on cherche à renforcer les interfaces utiles entre les divers acteurs centraux et locaux.

La coopération et la coordination existent aussi dans le cadre d’autres projets, comme le Programme d’Aménagement Côtier pour le Maroc, dont certains membres ou consultants nationaux ont participé à l'opération Delphis (M. Larbi Sbaï, M. Mohamed Ménioui, M. Driss Nachite et M. Houssine Nibani).

Tous les efforts réalisés à ce jour au profit de la cogestion durable des ressources marines à travers la communauté des pêcheurs par les administrations et les associations AGIR et IPADE, comme catalyseurs, sont en train de se concrétiser grâce aux différents projets et initiatives qui sont développés en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime et les certains instituts scientifiques nationaux, comme l’INRH ou les organisation internationales, comme le bureau méditerranéen de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

4. Couverture médiatique

L’opération Delphis Maroc 2009 a fait l’objet d’une forte couverture médiatique compte tenu du fait que c’était la première initiative de ce genre au Maroc. En particulier, les points suivants sont à retenir :

La journée d’information et de formation a permis de sensibiliser les administrations, les associations, les coopératives de pêcheurs et les pêcheurs eux-mêmes, Trois banderoles ont été installées dans la ville et au port (voir photos en annexes). Elles ont permis d’informer et de sensibiliser le grand public. La préparation d’une exposition sur les mammifères marins, réalisée par les clubs de l’environnement de plusieurs écoles de la région (voir photos en Annexe 8) et la participation de certains élèves à la mission en mer "Club ami des Balbuzard Collège Omar Bnou Al Khattab". La réalisation d’un cours de formation sur les interactions hommes et mammifères marins pour les clubs de l’environnement qui est disponible sur Internet :

http://agir.cfsites.org/files/impactdechets.pdf Pendant le suivi en mer, AGIR a invité la chaîne de télévision 2M du Maroc a couvrir l’évènement à partir d’une embarcation Bateau 4 Hamid "aux frais du projet" ce qui a permis de préparer un documentaire de 7 à 8 minutes, présenté au télé journal, version arabe et française, passé à plusieurs reprises et sur 4 autres chaînes (voir Annexe Vidéo 1 télé-journal "à partir du minutage 12' 10"). On notera que pour ce reportage, réalisé le 29 juillet 2009, les relevés effectués lors de Delphis ont permis de retourner au point d’observation des dauphins blanc et bleu et d’en observer et d’en filmer quelques dizaines à proximité du bateau. Une deuxième couverture de la chaîne 2M pour sensibiliser la population sur l'importance de la relation entre la terre et la mer via le cycle de l'eau, et donc le bon aménagement des modes de stockage des réserves en eau vis à vis des petits barrages collinaires en amont plutôt que des grands barrages en aval garrottant le passages aux nutriments et oligo-éléments tant nécessaire au réseau trophique au sein de la baie d'Al Hoceima, importante zone nourricière à protéger. Ce film qui comporte des témoignages des pêcheurs qui ont déjà connu la chute drastique de la pêche aux anchois sitôt que le barrage sur la rivière Nekkor a été bâti. Dans les journaux nationaux, l’évènement a été relaté en particulier dans le Matin du Sahara, journal national L’Association AGIR a préparé sur son site une page web concernant le programme Delphis Maroc 2009 http://www.agir.cfsites.org/custom.php?pageid=30817

5. Résultats :

5.1. Mammifères Observés

5.1.1 Tableau des Résultats

Tableau 1: Résultats des observations des cétacés lors de l'opération Delphis 27/07/2009

 

Observateurs :

Effectif

Date et

Coordonnées

 

Mammifères observés

Embarcation et

Observations

Horaire

GPS

Total (nb

capitaine

27

/ 07/

d’individus)

2009

Dauphins Blanc et Bleu :

3-Kacem II –

200

13 : 40

35° 27 42 07

Estimé Plus

«

Stenella coeruleoalba »

Omar El Bastioui

N

de 200

 

3° 48 19 88

O

Dauphins communs :

1-Rif – Youssef

45

14 H :

35° 22 22 70

 

«

Delphinus delphis »

Elghoulam

30mn

N

45

 

3° 31' 37 41

O

Rapport relatif à l’Opération Delphis Maroc 2009-----------------------------Al Hoceima 2009

 

1-Bateau Rif – Youssef Elghoulam

7

13H :

35° 19' 23 76 N 3° 34' 07 71

O

 

20mn

Grand Dauphin :

 

5

14

H :

35° 17' 23 76

40mn

N

« Tursiops truncatus »

3° 31' 37 41

16

O

4- Bateau Hamid - Nibani Houssine Pablo Perez Nievas

2

15

H :

35° 22 19

15

mn

35N

 

3° 43 37 56

O

5- Bateau Sid Moumen Said Nicole Hurt Mohamed Jabrane Ahmed Ez-Zaher

2

14

H 15

35° 19 10 37

min

N

3° 39 01 95

O

5.1.2 Analyse des résultats :

Pas moins de deux cents soixante dauphins ont pu être observés sur une surface d’à peu près 280 Km² lors de cette journée d’observation. Ceci traduit l'efficacité du protocole scientifique mis en place par « RIMMO », notamment " la répartition des bateaux en carrés marins.

Il est important de souligner qu’à partir d'une analyse préliminaire, on peut déjà confirmer la présence de trois espèces de dauphins qui fréquentent la région d’Al Hoceima, notamment au niveau de la baie d'Al Hoceima et la partie maritime du Parc National d'Al-Hoceima.

En effet, un grand banc de Dauphins Blanc et Bleu « Stenella coeruleoalba » a été observé au large, au-delà de la latitude des 35° 27’ 457’’ N, quant aux Dauphins communs « Delphinus delphis , un banc de 45 individus a été observé en deçà des 35° 22’ 227’’ N (voir Tableau 2 ci- dessus et annexe carte 2), puis en petits groupes les Grand Dauphins « Tursiops truncatus » sont observés prés de la côte. Les différents types de dauphins semblent partager cet espace en bande latitudinale.

La présence au niveau de la baie d'Al Hoceima et le Parc National des trois espèces de dauphins :

Dauphin commun, Dauphin bleu et blanc et Grand Dauphin, indique que ces espèces côtoient ensemble, les mêmes zones côtières de la Méditerranée et indique aussi la diversité spécifique de ce groupe au niveau des côtes marocaines. Durant le parcours des différents bateaux, les participants ont constaté l’abondance des bancs de sardine, considérée comme proie très recherchée par ces espèces, ce qui explique leur présence quasi-permanente au niveau de cette zone.

5.2 Autres observations :

Tableau 2: Résultats des observations des autres espèces prés de la baie d'Al-Hoceima et aux alentours du PNAH lors de l'opération Delphis 27/07/2009

Espèces

Observateurs :

Effectif

Horaire

Coordonnées

observées

Embarcation et

Observations

GPS

capitaine

Goélands

4- Bateau Hamid

15

15

H : 15 mn

35° 22 19 35N 3° 43 37 56 O

d’Audouin

-

Nibani

 

Houssine

 

Pablo Perez

Nievas

Puffins

4- Bateau Hamid

50

16

h : 30 mn

35°22'40.88"N

Cendrés

-

Nibani

 

3°43'51.78"O

Houssine

Pablo Perez

Nievas

Tortue marine

3-Kacem II – Omar El Bastioui

1

13

h : 40 mn

35° 24 457 N 3° 48 598 O

Caretta caretta

 

4- Bateau Hamid

1

15

H : 03 mn

35° 25 26 N 3° 43 16 89 O

-

Nibani

 

Houssine

 

Pablo Perez

Nievas

Le tableau ci-dessus et l'image sur la carte n°3 en annexe 7, montrent une grande concentration d’avifaune représentée par des groupes de goélands d'Audouin et de Puffins cendrés qui chassent les bancs de sardine, ainsi que de grands bancs de Dauphins qui se nourrissent aussi de la même proie.

La zone de Tofino, située au large d’Al Hoceima, qui contient des récifs coralliens et qui est également une zone de concentration des ressources halieutiques, est connue par l’abondance des dauphins.

D'ailleurs les données recueillies lors d’une sortie en mer, réalisée avec la chaîne de télévision 2M, au niveau de cette même zone, nous a permis de filmer pour la première fois la présence des dauphins au niveau de ladite région et qui a été diffusée par cette chaîne de télévision Marocaine.

Se basant sur les éléments qui ont été identifiés antérieurement et confirmés par l'opération Delphis, AGIR est en train de mener une campagne de sensibilisation pour la préservation de la baie d'Al Hoceima comme zone de grande importance biologique, notamment comme zone de frai pour un nombre important de poisson, et aussi une zone l’alimentation du domaine marin par des éléments nutritives qui sont déversés par les Oueds de la région au niveau de cette partie de la côte d’Al Hoceima.

Cette campagne est traduite à travers les actions suivantes:

Une campagne contre la construction du Barrage AFASSI sur l’oued Rhiss qui est passée sur la 2 ème chaîne de télévision

Rapport relatif à l’Opération Delphis Maroc 2009-----------------------------Al Hoceima 2009

Une campagne contre la pêche en utilisant comme filets des moustiquaires qui ciblent les alevins dans la zone de Souani. Une campagne contre la pêche illégale par les chalutiers à l'intérieur de la Baie (annexe 7).

5.3 Déchets observés :

Tableau 3: Résultats des observations des déchets observés prés de la baie d'Al-Hoceima et aux alentours du PNAH lors de l'opération Delphis 27/07/2009

 

Observateurs :

Détail

Date et Horaire

Coordonnées

Items observés

Embarcation et

Observations

GPS

capitaine

-

Débris des

2-Ousama -

(amarre de plus de

12:45

B : 35° 20 24 04 N : 3° 53 16 89

Corde

Kaikai

100m)

Abdeloualed

Abdelnouamin

O

Alarouch

3

marins

-

Tâches de

2-Ousama -

Tache de pétrole d'un diamètre de 200 m

13 : 40

D : 35° 22 26

pétrole

Kaikai

N

Abdeloualed

3° 50 51 20

Abdelnouamin

 

O

Alarouch

3

marins

Durant la sortie, on a remarqué la présence de déchets, notamment près de la baie d'Al-Hoceima.

5.4 Résultat des analyses (salinité, plancton) :

Zooplancton et phytoplancton :

Selon les premières analyses des distributions du zooplancton et du phytoplancton, on constate l’existence d’une variation spatiale qui se traduit par une différence de densité entre les différents points échantillonnés. De même, et au niveau de chaque point, il existe une variation verticale de cette densité que ce soit pour le zooplancton ou le phytoplancton.

Pour ce qui est de densité du zooplancton, la valeur maximale enregistrée est observée au niveau de

la baie d’Al Hoceima,

Les phytoplanctons ont pris des valeurs plus importantes en termes de densité que ce soit en surface ou en profondeur. Les valeurs sont comprises entre 0 et 112. Cette valeur maximale est observée également au niveau de la baie d’Al Hoceima.

Tableau n° : Densités zooplanctonique et phytoplanctonique aux niveaux des différents points d’échantillonnage (nb d’individus)

S : surface, F : Fond

Bateaux

Bateau 2

 

Bateau 3

 

Points

A

C

D

A

C

D

Latitude

35º 14 34

35º 15 37

35º 14 41

35º 20 24

35º 22 26

35º 22 26 N

00

N

45

N

02

N

54

N

N

Longitude

3º 49 40 67

3º 49 15 43

3º 47 30 65

3º 53 03 15

3º53 16 89

3º 50 51 20

W

W

W

W

W

W

Niveaux

S

F

S

F

S

F

S

F S

 

F

S

F

Zooplancto

2

6

33

4

2

4

0

1 0

 

2

1

1

n

Phytoplanct

112

110

75

57

99

102

0

39

14

108

5

60

on

Bateaux

Bateau 4

 

Bateau 5

 

Points

A

C

D

A

C

D

Latitude

35º 19 16

35º 24 42

35º 24 42

35° 22 19

35° 27 19

35° 27 19 N

92

N

07

N

07

N

35

N

N

Longitude

3º 47 48 0

3º 48 19 88

3º 46 51 20

3° 42 37 95

3° 43 37

3° 41 22 94

w

w

w

w

56

w

w

Niveaux

S

F

S

F

S

F

S

F

S

F

S

F

Zooplancto

8

5

0

8

2

2

4

4

1

3

5

2

n

Phytoplanct

104

102

0

104

18

18

110

104

23

104

95

109

on

Bateaux

Bateau 6

 

Bateau 7

 

Points

A

C

D

A

C

D

Latitude

35° 19 19

35° 24 04

35° 24 04

35° 17 23

35° 22 55

35° 22 22

10

N

05

N

05

N

76

N

N

70 N

Longitude

3° 38 42 58

3° 39 01 95

3° 36 36 76

3° 33 0173

3° 34 07

3° 31 37 41

w

w

w

W

71

w

O

Niveaux

S

F

S

F

S

F

S

F

S

F

S

F

Zooplancto

0

2

0

4

3

8

0

10

9

6

6

5

n

Phytoplanct

1

37

0

24

13

69

4

93

38

100

54

100

on

Salinité :

Rapport relatif à l’Opération Delphis Maroc 2009-----------------------------Al Hoceima 2009

La salinité est un des paramètres les plus importants de l'eau de mer, et désigne la teneur en sels dissous.

L’analyse de salinité au niveau des différents points d’échantillonnage, ne montre pas de grande variation de ce paramètre sur l’ensemble de la zone étudiée. Les valeurs étaient comprises entre 36.5 et 36.7.

Le tableau ci-dessous illustre les taux de salinité mesuré au niveau des différents points tracés dans le protocole « Delphis 2009 ».

Zones /bateau

Points

Salinité (% 0 )

 

A

36.6

B2

C

36.6

D

36.6

B4

B

36.6

E

36.5

 

C

36.6

B5

D

36.6

E

36.6

 

A

36.6

B6

C

36.6

D

36.6

 

A

36.6

B7

C

36.7

D

36.6

6. Conclusions

L’expérimentation a été un réel succès en matière d’observation des cétacés, mais aussi de sensibilisation du grand public sur l’importance de préservation de ces mammifères marins.

En effet, cette importante expérience nous a permis de sensibiliser de nombreux secteurs de la société marocaine et de leur faire découvrir la présence des mammifères marins, notamment les dauphins dans les eaux de la Méditerranée au Maroc, et de valoriser la biodiversité de cette partie du bassin méditerranéen, riche en certaines espèces de dauphins (Dauphin commun, dauphin bleu et blanc et grand dauphin).

En dépit de certaines contraintes, à savoir que le port d’Al Hoceima, ne constitue pas un port de plaisance, mais il a une activité surtout de pêche et de trafic maritime, la réponse des pêcheurs artisanaux à cette opération « Delphis Maroc 2009 » a été spontanée et très positive.

En effet, grâce à leur participation remarquable, nous avons pu réaliser une campagne d’observation des cétacés sur une surface de l'ordre de 280 km².

Lors de cette opération « Delphis Maroc 2009 », les observations réalisées ont permis de confirmer la présence de trois espèces de dauphins qui vivent aux alentours du Parc National d'Al Hoceima.

Le PNAH vient d'être promu au rang ASPIM "Aire Marine Intégrée Spécialement Protégée à Intérêt Méditerranéen".

L'opération Delphis a permis non seulement d’informer le grand public des informations sur les richesses de la baie d'Al Hoceima, et celles du PNAH, mais aussi de le sensibiliser sur la fragilité de cet écosystème complexe considéré comme une zone importante pour la faune et la flore marines méritant d'être protégée davantage afin d’éviter d’éventuels dysfonctionnements irréversibles (Annexe 7).

7. Recommandations :

En raison de l’importance de la population observée des cétacés, en termes d’abondance et de la diversité spécifique de ce groupe de mammifère marin, et suite également au grand succès de la première expérience de l’opération Delphis, il est vivement recommandé de refaire cette expérience et de l’étendre à d’autres régions de la côte méditerranéenne marocaine.

Sous l’égide du Département de la Pêche Maritime, et en étroite collaboration avec l’Institut National de Recherche Halieutique (INRH), L'Association AGIR et de tous les partenaires, ces actions peuvent êtres menées et d’une manière synchrone, à partir des ports d’Al Hoceima, Nador et M’diq, afin de mieux cerner la population des cétacés ; A cet effet, il conviendrait d’impliquer plus de bateaux dont ceux de la pêche qui ont déjà participé à Delphis 2009.

Les observations faites lors des campagnes scientifiques en mer, menées par l’INRH, montrent que les espèces des dauphins sont quasi-présentes au niveau des côtes méditerranéennes marocaines. De même, et selon les observations faites par les pêcheurs, des bébés dauphins sont observés dans certaines régions de cette côte marocaine.

Ainsi, une étude scientifique de prospection sur ces espèces, permettra de mieux cerner les distributions géographiques de leurs populations et de déterminer également les caractéristiques de leurs habitats, notamment les zones de frai et les nurseries ;

En raison de la position stratégique des côtes méditerranéennes marocaines, situées juste à l’ouverture du bassin méditerranéen sur l’océan Atlantique et en raison des migrations qui s’effectuent par certaines espèces des dauphins de part et d’autre du Détroit de Gibraltar, la création d’un observatoire des dauphins, avec la contribution effective des différents ONGs, actives dans ce domaine, est vivement recommandée avant la prochaine opération.

Les recensements réalisés par le réseau des échouages des cétacés, mis en place par l’INRH, montrent que les individus des dauphins échoués sur les côtes méditerranéennes sont surtout des dauphins bleus et blancs « Stenella coeruleoalba ». Les diagnostics montrent que la majorité de ces individus ne porte aucune avarie externe ou traces de filets, ce qui induit l’éventualité des maladies qui peuvent attaquer cette espèce de cétacés.

Le renforcement de ce réseau, notamment en matière de réalisation d’autopsie et

d’étude

pathologique de ces mammifères, pourra contribuer largement à la préservation de ces populations

des dauphins (l’action doit être menée en collaboration avec ACCOBAMS) ;

Rapport relatif à l’Opération Delphis Maroc 2009-----------------------------Al Hoceima 2009

L’étude du phytoplancton et du zooplancton lors de ces opérations est une action importante pour déterminer la productivité (primaire et secondaire) dans les zones de présence des dauphins. Toutefois, ces éléments ne constituent que les premiers maillants de la chaine trophique des organismes marins.

Dans cette optique, une étude approfondie du régime alimentaire des cétacés peut éventuellement conduire à comprendre la présence des dauphins dans une zone ou une autre des côtes marocaines et aussi les itinéraires des migrations trophiques de ces espèces.

De même, il est vivement recommandé de tenir une réunion entre les experts des différentes institutions, pour la standardisation des méthodes d’analyse et de traitements des échantillons du phytoplanton et du zooplancton.

Annexes

Rapport relatif à l’Opération Delphis Maroc 2009-----------------------------Al Hoceima 2009

ANNEXE 1 - Le protocole Delphis

Opération DELPHIS 2009 PROGRAMME SCIENTIFIQUE pour les pays partenaires

« Il est essentiel que nous puissions bien identifier vos prélèvements/observations et nous assurer de votre bon positionnement sur votre carré »

nous assurer de votre bon positionnement sur votre carré » 1. EN FAISANT LE TOUR DE

1. EN FAISANT LE TOUR DE VOTRE AIRE : A, B, C, D & E

a. En utilisant les amers inscrit sur votre fiche d’inscription, dirigez vous vers le point A.

A partir du point A, et jusqu’au retour au point A, identification visuelle des dauphins et baleines en utilisant le dépliant d’identification fourni dans votre sac. Identification des Cétacés

b. Marquez votre nom et celui de votre bateau sur la fiche d’observations et notez

l’heure de l’observation.

c. Pendant le trajet, conservez une vitesse de 5 à 8 nœuds. En regardant de chaque côté

du bateau, vous couvrez visuellement la totalité de la surface de votre zone. Identifier

l’espèce et notez les animaux visibles du bateau en utilisant le dépliant d’identification fourni dans votre sac.

d. Notez soigneusement le nombre et l’espèce des animaux observés sur la fiche

d’observations jointe. IMPORTANT : remplir une ligne pour chaque groupe d’animaux observé, même s’ils sont de la même espèce. N’oubliez pas de préciser, l’heure et votre position à chaque observation. Pour confirmer leur identification, prenez des photos que vous devez nous adresser par e- mail à : contact@rimmo.org., en notant bien l’heure, les amers ou la position sur le parcours du lieu de la prise des photos. (La meilleure photo sera récompensée par un prix lors de la Conférence internationale sur les Cétacés en Méditerranée qui se tient à Nice en novembre 2009)

« L’identification et comptage des cétacés est le cœur même de l’Opération Delphis. En préparant votre sortie avec la nouvelle formation (disponible sur www.rimmo.org), en utilisant le nouveau dépliant d’identification et avec le sérieux que tous les participants ont

toujours apporté, nous savons pouvoir compter sur vos observations. »

2.

DU POINT A AU POINT C

e. A partir du point A, dirigez vous plein ouest sur une distance de 5 milles pour atteindre

le point B. f. Au point B, dirigez vous plein nord sur une distance de 2 milles pour atteindre le point C. Continuer vos observations des dauphins et baleines pendant le trajet, restez vigilants, ils peuvent apparaitre à n’importe quel moment !

3. AU POINT C

g. Au point C, effectuez les prélèvements de planctons et d’eau de mer, comme suit :

h. Pêche au plancton :

À l’intérieur de votre sac, vous trouverez :

- 9 flacons (6x 250ml & 3 x 30 ml)

- Un filet à plancton attaché à une ficelle de 50 mètres

ATTENTION : CES FLACONS CONTIENNENT QUELQUES GOUTTES DE FORMOL, UN PRODUIT DANGEREUX. EN CAS DE CONTACT AVEC LE FORMOL, RINCER ABONDEMENT AVEC DE L’EAU CLAIRE OU DE L’EAU DE MER.

Le filet à plancton est prêt à l’emploi : un gobelet-collecteur lesté a été inséré dans le filet à plancton. Bien vérifier que les nœuds des attaches sont bien serrés.

i. Attachez la ficelle au bateau, mettre le filet à l’eau; mettre en route plein est (au 90°) à une vitesse très réduite d’environ 1 nœud et remorquer le filet pendant dix minutes à une vingtaine de mètres à l’arrière du bateau. Remontez le filet à bord et vider le gobelet dans le flacon de 250 ml marqué « plancton surface » en retournant le filet comme une chaussette pour atteindre le gobelet. Renouvelez l’opération jusqu’au remplissage du flacon

« plancton surface point C ».

« Ce prélèvement du plancton de surface permet une analyse QUALITATIVE, donnant des

ratios entre les différentes espèces de plancton, qui permet de savoir l’évolution du cycle

de production dans chaque zone » j. Stoppez et à l’arrêt complet du bateau, laissez le filet descendre à 20m de profondeur. Remonter le de façon régulière et verser le contenu dans le flacon de 250 ml marqué

« plancton profondeur point C ». Renouvelez l’opération jusqu’au remplissage du flacon.

« Effectué avec une grande précision, ce prélèvement permet le calcule de la QUANTITÉ de

plancton. Ajoutés aux photos satellitaires de la coloration de l’eau, dont le « vert » indique la quantité de chlorophylle du phytoplancton, vos échantillons prélevés précisément sur

chaque point C, D et A, permettent une vision unique du plancton et donc de la capacité de nourrissage de votre zone. » ATTENTION : NE PAS FAIRE DÉBORDER LES FLACONS, LE FORMOL CONTENU DANS LES FLACONS SERAIENT ALORS DÉVERSÉS EN MER.

« Le plancton est à la base de la nourriture en mer et la raison de la présence de tant de dauphins et baleines. Pour faire simple, un petit schéma :

Rapport relatif à l’Opération Delphis Maroc 2009-----------------------------Al Hoceima 2009

Maroc 2009 -----------------------------Al Hoceima 2009 CO 2 + sels nutritifs dans l’eau de m e r
Maroc 2009 -----------------------------Al Hoceima 2009 CO 2 + sels nutritifs dans l’eau de m e r

CO 2

+

sels nutritifs

dans l’eau de mer phytoplancto

2 + sels nutritifs dans l’eau de m e r phytoplancto n Prélèvement d’eau de mer

n

Prélèvement d’eau de mer :

m e r phytoplancto n Prélèvement d’eau de mer : zooplancton petits poissons mammifères marins k.
m e r phytoplancto n Prélèvement d’eau de mer : zooplancton petits poissons mammifères marins k.

zooplancton

petits

poissons

mammifères marins

k. Remplissez complètement le flacon 30 ml marqué « salinité point C ». Le boucher bien

soigneusement en vérifiant qu’il est complètement rempli, qu’il n’y a pas de bulle d’air et que la fermeture est parfaitement étanche. « Ce prélèvement est très utile pour suivre le positionnement des fronts entre les eaux plus denses porteuses de sels nutritifs et les eaux de surface, qui sont souvent des lieux de rassemblement de vie. »

Gardez la direction plein est et parcourir 10 milles en direction du point D.

4. AU POINT D

Préparez de nouveaux flacons (plancton de surface point D, plancton profondeur point D et salinité point D) afin de répéter les mêmes prélèvements qu’au point C, mais en faisant route (1 nœud) plein sud (180°)

5. DU POINT D AU POINT A

l. Gardez la direction plein sud et parcourez 2 milles pour atteindre le point E.

m. Au point E, prenez plein ouest sur une distance de 5 milles pour atteindre le point A.

6. DÈS VOTRE RETOUR AU POINT A

n. Préparez de nouveaux flacons (plancton de surface point A, plancton profondeur point A

et salinité point A) afin de répéter les mêmes prélèvements qu’au point C.

o. Lorsque les opérations de prélèvements seront terminées, le filet ainsi que les flacons

fermés hermétiquement et secs, devront être replacés dans leur sac. Assurez-vous que votre sac est bien marqué avec le nom du navire, le nom du chef de bord et le numéro de

votre zone

7. DÈS VOTRE RETOUR AU PORT

p. Ramenez votre sac avec les flacons, le filet à plancton, et les fiches d’observations, au

même endroit où les sacs vous ont été distribués initialement. « Nous vous remercions de nous avoir participé avec tant de sérieux et bonne volonté. Les analyses issues de vos observations et vos prélèvements seront présentés et discutés par les scientifiques et spécialistes de la Méditerranée lors d’une conférence à Nice au mois de novembre. Nous aurons le plaisir de vous faire parvenir une copie des résultats chez vous. » Très amicalement, Mike RIDDELL et toute l’équipe de l’Opération DELPHIS 2009.

ANNEXE 2 - L’Association R.I.M.M.O. Réserve Internationale Maritime en Méditerranée Occidentale Fondée en juillet
ANNEXE 2 - L’Association R.I.M.M.O. Réserve Internationale Maritime en Méditerranée Occidentale Fondée en juillet
ANNEXE 2 - L’Association R.I.M.M.O. Réserve Internationale Maritime en Méditerranée Occidentale Fondée en juillet
ANNEXE 2 - L’Association R.I.M.M.O. Réserve Internationale Maritime en Méditerranée Occidentale Fondée en juillet

ANNEXE 2 - L’Association R.I.M.M.O. Réserve Internationale Maritime en Méditerranée Occidentale

Fondée en juillet 1992, l’association RIMMO a soutenu la création du Sanctuaire pour Mammifères marins en Méditerranée occidentale, entré en vigueur en 2002 grâce à la signature par la France, Monaco et l’Italie de l’accord PELAGOS. Pour l’instant le sanctuaire couvre 88 000 km² d’espace maritime (l’équivalent de la surface de la Guyane) avec pour objet la préservation de tous les mammifères marins, de leur habitat et la sensibilisation du public.

L’Opération DELPHIS L’Opération DELPHIS est née en 1996 à la demande de passionnés de cétacés. Ils avaient déjà signé des pétitions et envoyé un chèque pour soutenir une association. Mais ils voulaient plutôt s’impliquer personnellement dans une action de protection des cétacés et leur habitat. Les utilisateurs de la mer sont donc conviés chaque année à une journée exceptionnelle d’observations des dauphins et des baleines. Ils effectuent des prélèvements de plancton et d’eau de mer pour des analyses scientifiques. Chaque bateau participant réalise le protocole scientifique sur un carré de mer individuel. L’ensemble des carrés mitoyens formant un vaste maillage maritime. Nulle part ailleurs, aucun autre protocole d’observation de cétacés n’obtient autant de données sur les espèces, leur présence, le plancton et sur l’état biologique de l’eau de mer, sur une surface aussi importante au même moment. Pour assurer l'exactitude des observations, nos équipes se déplacent pour former les participants à l'identification des différentes espèces de cétacés rencontrées et au maniement du filet à plancton. Cette opération se déroule chaque année en France, Italie et au large de la Principauté de Monaco. Depuis 12 ans, RIMMO a ainsi pu acquérir un savoir-faire important dans l’organisation de manifestation nautique d’envergure.

La Conférence Internationale Tous les ans en novembre, depuis 1992, RIMMO organise la Conférence Internationale sur les Cétacés de Méditerranée à Nice. Cette manifestation permet de convier cétologues, écologistes, biologistes, décideurs politiques et les participants de l’Opération Delphis à une journée dédiée à la recherche sur les cétacés en Méditerranée. Les scientifiques méditerranéens communiquent leurs derniers résultats concernant les animaux marins et la biodiversité, échangent des données et définissent les orientations des futurs programmes de recherche. Le compte-rendu de l’opération Delphis est alors présenté, chacun repartant avec le rapport de l’opération et les actes de l’année précédente.

Un projet partagé La mer est certainement le meilleur symbole de l’histoire et de la culture méditerranéenne, berceau de nos civilisations. Et le dauphin, abondant partout, incarne idéalement les valeurs de solidarité. Aujourd’hui, soutenue par l’Union pour la Méditerranée, RIMMO œuvre pour que les pays riverains de la Méditerranée se rassemblent autour de cet évènement afin de célébrer et préserver ensemble cette richesse que nous partageons en héritage. Les cétacés ne connaissant pas de frontières, élargir l’opération à l’ensemble du bassin occidental en 2009, permet de compléter les informations capitalisées depuis 12 ans. Chaque année, cette manifestation à lieu à la fin de juillet pour profiter de la période des plus grands calmes. Cette année l’ensemble des pays l’organisent le 19 juillet. Dans le cas ou la météo empêcherait son bon déroulement, il est prévu un renvoi au dimanche 26 juillet ou si nécessaire une date proche.

La mise en place de la manifestation est d’une relative simplicité, et RIMMO se propose d’accompagner ses partenaires tout au long de la démarche. Cet accompagnement consiste à :

- la mise à disposition du protocole scientifique des participants

- la fourniture de l’équipement nécessaire (matériel scientifique, le protocole, fiches

d’observations, etc.)

- la formation des participants de la manifestation à l’application du protocole

- la formation sur la logistique (logiciel des inscriptions et retour de résultat d’observations)

- la formation de l’équipe de laboratoire sur l’identification des espèces planctoniques

- l’analyse des données relevées

- la présentation et la publication de résultats (co-signés avec tous les partenaires) lors de la Conférence Internationale sur les Cétacés de la Méditerranée. Nous vous souhaitons le même engouement de la part des participants que nous avons pu constater depuis 1996. 75% des équipages nous sont fidèles depuis le début. Quelques uns exigeant les mêmes carrés de mer d’année en année !

Rapport relatif à l’Opération Delphis Maroc 2009-----------------------------Al Hoceima 2009

ANNEXE 3 : Résultats des Analyses (plancton, salinité effectué par l'Institut National de Recherche Halieurtique "INRH" de Nador )

Bateaux

Bateau 2

 

Bateau 3

 

Nom

Mabrouka

 

MAMPARA Oussama 2_1506

 

Points

A

C

D

A

C

D

N° Carré

                       

Latitude

35º 14 34

35º 15

35º 14 41 02

35º 20 24 54

35º 22 26 N

35º 22 26 N

(D°Min,Centièmes)

00

N

37

45 N

N

N

Longitude

3º 49 40

3º 49 15

3º 47 30 65 O

3º 53 03 15 O

3º53 16 89

3º 50 51 20 O

67

O

43

O

O

Niveaux

S

F

S

F

S

F

S

F

S

F

S

F

Zooplancton

2

6

33

4

2

4

0

1

0

2

1

1

Copépodes

1

4

23

-

2

1

0

-

-

1

-

1

Divers zooplancton

-

-

6

-

-

-

0

-

-

-

-

-

Foraminifères

-

-

-

-

-

-

0

-

-

-

-

-

Larves Gastéropodes

+

-

-

-

-

-

0

-

-

-

-

-

Larves Bivalves

-

-

-

-

-

-

0

-

-

-

-

-

Œufs planctoniques

1

-

2

4

+

-

0

1

-

-

-

-

Radiolaires

-

1

-

-

-

-

0

-

-

1

-

-

Tintinnidés

0

1

2

0

0

3

0

0

0

0

1

0

Epiplocyloides sp

-

-

-

-

-

1

0

-

-

-

-

-

Eutintinnus sp

-

1

1

-

-

1

0

-

-

-

-

-

Rhabdonella sp

-

-

-

-

-

-

0

-

-

-

-

-

Steenstrupiella sp

-

-

-

-

-

-

0

-

-

-

-

-

Stenosemella sp

-

-

-

-

-

-

0

-

-

-

-

-

Tintinnopsis nanum

-

-

1

-

-

-

0

-

-

-

-

-

Tintinnopsis spp

-

-

-

-

-

1

0

-

-

-

1

-

Tintinnus sp

-

-

-

-

-

-

0

-

-

-

-

-

Xystonella sp

-

-

-

-

-

-

0

-

-

-

-

-

Phytoplancton

11

110

75

57

99

102

0

39

14

108

5

60

2

Diatomées

11

91

38

36

95

94

0

31

13

89

3

56

1

Bacteriastrum sp

-

-

-

-

-

-

0

-

-

-

-

-

Cerataulina pelagica

-

-

 

-

 

-

0

-

-

-

-

2

Chaetoceros spp

41

39

12

-

73

29

0

15

13

34

3

35

Diatomées penales

-

1

-

-

-

-

0

-

- 1

-

-

Diatomées centriques

-

2

-

8

-

3

0

-

- 6

-

-

Guinardia flaccida

-

-

-

-

-

4

0

-

- -

-

-

Guinardia striata

1

2

-

3

-

1

0

-

- 1

-

2

Hemiaulus haukii

20

11

21

12

3

21

0

5

- 10

-

5

Leptocylindrus minimus

-

5

-

-

2

8

0

4

- 14

-

1

Pleurosigma sp

-

2

1

1

-

-

0

2

- -

-

-

Pseudonitzschia spp

4

9

-

-

-

2

0

-

- 7

-

4

Rhizosolenia alata forma alata

41

17

-

9

11

23

0

5

- 13

-

5

Rhizosolenia alata forma indica

3

1

2

1

5

1

0

-

- 1

-

2

Rhizosolenia shrubsolei

-

1

2

2

-

-

0

-

- 2

-

-

Rhizosolenia styliformis

-

1

-

-

1

2

0

-

- -

-

-

Skeletonema costatum

-

-

-

-

-

-

0

-

- -

-

-

Striatella unipenctata

1

-

-

-

-

-

0

-

- -

-

-

Dinoflagellés

1

19

37

21

4

8

0

8

1 19

2

4

Ceratium

0

7

3

1

4

0

0

4

1 4

0

1

Ceartium fusus

-

-

-

-

-

-

0

1

- -

-

-

Ceratium candelabrum

-

2

-

-

-

-

0

-

- -

-

-

Ceratium extensum

-

-

-

-

-

-

0

-

- -

-

-

Ceratium furca

-

2

2

-

-

-

0

2

1 1

-

-

Ceratium karsteneii

-

-

-

-

-

-

0

-

- -

-

-

Ceratium masiliense

-

-

-

-

-

-

0

1

- -

-

1

Ceratium pentagonum

-

1

-

-

-

-

0

-

- 1

-

-

Ceratium sp

-

1

+

1

4

-

0

-

- -

-

-

Ceratium trichoceros

-

-

-

-

-

-

0

-

- 1

-

-

Ceratium tripos

-

1

1

-

-

-

0

-

- 1

-

-

Dinophysis caudata

-

2

32

9

-

1

0

3

- 5

1

-

Dinophysis sp

-

-

-

-

-

-

0

-

- -

-

-

Dionophysis rapa

-

-

-

-

-

1

0

-

- -

-

-

Divers Dinoflagellés

-

3

-

2

-

-

0

-

- -

-

-

Gonyodoma plyedricum

-

-

-

4

-

-

0

-

- -

+

1

Kyste Dinoflagellé

-

-

-

-

-

-

0

-

- -

-

-

Kyste Protoperidinium

-

-

-

-

-

-

0

-

- -

-

-

Noctulica scintillance

-

2

-

-

-

5

0

-

- 1

-

-

Ornithocercus

-

-

-

1

-

-

0

-

- -

-

-

magnificus

Prorocentrum micans

-

-

1

-

-

-

0

-

- 1

-

-

Prorocentrum sp

-

1

-

1

-

-

0

1

- 2

-

-

Prorocentrum triestinum

-

-

-

-

-

-

0

-

- -

-

-

Protoperidinium

-

1

-

1

-

-

0

-

- -

-

-

depressum

Protoperidinium

-

-

-

-

-

-

0

-

- -

-

-

diabolus

Protoperidinium

-

-

-

-

-

-

0

-

- -

-

-

divergens

Protoperidinium spp

1

1

-

-

-

-

0

-

- 6

1

2

Rapport relatif à l’Opération Delphis Maroc 2009-----------------------------Al Hoceima 2009

Pyrophacus sp

-

1

-

2

-

- 0

 

-

-

-

- -

 

Scrippsiella sp

-

1

1

-

 

- 1 0

 

-

-

-

- -

 

Zooplancton +

11

116

10

61

101

106

0

40

14

110

6

61

Phytoplancton

4

8

Bateaux

Bateau 4

 

Bateau 5

 

Nom

Kacem II

 

Hamid 2_ 30

 

Points

A

C

D

A

C

D

N° Carré

                       

Latitude

35º 19 16 92 N

35º 24

35º 24 42 07

35° 22 19 35

35° 27 19 N

35° 27 19 N

(D°Min,Centièmes)

42

07 N

N

N

Longitude

3º 47 48 0

3º 48 19

3º 46 51 20 O

3° 42 37 95 O

3° 43 37 56

3° 41 22 94 O

O

88

O

O

Niveaux

S

F

S

F

S

F

S

F

S

F

S

F

Zooplancton

8

5

0

8

2

2

4

4

1

3

5

2

Copépodes

2

1

0

2

1

1

-

1

-

2

-

-

Divers zooplancton

-

-

0

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Foraminifères

-

-

0

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Larves Gastéropodes

1

-

0

1

-

-

-

-

-

-

1

-

Larves Bivalves

-

-

0

-

-

-

-

-

-

-

1

-

Œufs planctoniques

3

-

0

3

1

1

3

2

-

-

1

-

Radiolaires

-

-

0

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Tintinnidés

2

4

0

2

0

0

1

1

1

1

2

2

Epiplocyloides sp

-

-

0

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Eutintinnus sp

-

2

0

-

-

-

-

-

1

-

1

-

Rhabdonella sp

2

-

0

2

-

-

1

1

-

-

1

-

Steenstrupiella sp

-

-

0

-

-

-

-

-

-

-

-

1

Stenosemella sp

-

1

0

-

-

-

-

-

-

1

-

-

Tintinnopsis nanum

-

-

0

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Tintinnopsis spp

-

-

0

-

-

-

-

-

-

-

-

-

Tintinnus sp

-

1

0

-

-

-

-

-

-

-

-