You are on page 1of 6

ÉQUIPE DE FOOTBALL « LES DRAGONS »

Méthode organisationnelle de la concentration et de
la collecte sélective d’information.
La préparation mentale « Chaque jeu amène sa peine »
Jacques Giard, entraîneur de football PNCE niveau 3 Football
16/06/2005

“A man can be as great as he wants to be. If you believe in yourself and have the courage, the
determination, the dedication, the competitive drive and if you are willing to sacrifice the little things in
life and pay the price for the things that are worthwhile, it can be done.”
Vince Lombardi

Les effets de la pensée sur la performance La façon dont un athlète pense et le «COMMENT il se parle» à un effet énorme sur sa performance. vous étiez en contrôle de la situation et vous aviez l’impression de deviner tout ce que l’adversaire allait tenter. Apprendre à mieux gérer vos pensées et sentiments. à raison de 95%. audacieux et confiant. mais énergique. 3. ne sont toujours les meilleurs joueurs lors des matchs. « Être dans la zone fais référence à lors que vous performez de façon automatique. sans inhibitions. Vous donnez les outils pour que vous développiez une routine mentale qui vous aidera à optimiser vos performances. je sous-entends que personne ne vous a enseigné l’approche mentale lors de la pratique d’un sport. Les athlètes qui ont appris gérer leurs pensés négatives. Dans ce document. C’est lorsque vous jouez sans aucun tracas. On m’a souvent mentionné lors de séminaire d’entraîneur. sans crainte et tellement confiant que tous semblent arriver de façon automatique.Dans ce document. ou tout allait comme vous le vouliez. Ces athlètes se retrouvent plus souvent dans ce qu’on appelle la « ZONE ». Prendre conscience que vos pensées souvent se transforment en sentiment et ses derniers dictes vos actions et comportements. Vous êtes . j’aborde 3 points : 1. que la réussite d’un athlète repose. Le talent et le jeu Il n’est pas surprenant de constater lors des camps d’entraînement que les joueurs ayant souvent le plus de talent. calme. Qu’est-ce que la zone ? Être dans la zone veut dire être dans un état dans lequel le corps et l’esprit travaillent en harmonie. Vous étiez alors dans la ZONE. mais aussi concentré et intuitif. . » Remémorez-vous votre meilleure performance sportive. sur sa préparation mentale. 2. offre de façon générale des performances égales à leurs talents et sont par le fait même beaucoup plus constant.

Cette émotion conduira l’athlète à poser des gestes comme regarder par terre. Établissement d’une routine Une « routine » (Habitude prise d’agir ou de penser toujours de la même manière. utilisent les superstitions qui ne sont en réalité. apprendre a contrôlé le processus de la pensée et de la concentration demande beaucoup de pratique et surtout demande une grande confiance en soi et le résultat vous apportera l’opportunité d’accomplir de grande performance athlétique. Les superstitions ne sont certes pas les meilleurs outils pour contrôler les pensées. Leurs concentrations ainsi que l’approche mentale se trouvent par le fait même fausser et détourner de l’approche initiale qui devrait être de jouer et d’exécuter le plan de match. . Souvent on voit des joueurs se soucier de la mauvaise température lors du match. Cependant. Prenez pour exemple. qui par la suite conduit la personne à réagir de façon assez prévisible. on peut arrivé a soulevé la barre. on ne peut contrôler la température lors d’un match.Le processus incontrôlable de la pensée De façon générale. L’utilisation de superstition est comparable a essayé de soulever une barre d’altère avec seulement un bras. le résultat ne sera jamais optimal. L’athlète devrait se concentrer seulement sur ce qu’il peut contrôler et faire abstraction des éléments incontrôlables et ainsi positionner son être en fonction de l’obtention d’une performance maximale.) est. Cette façon de penser ne fait qu’aggraver le problème et emporte le joueur dans une spirale incontrôlable qui finalement aura pour résultat un mauvais match. parler de façon négative à ses coéquipiers ou commenter de façon négative les évènements qui se produits sur la surface de jeu. Le contrôle de soi Une des premières étapes au contrôle de soi est de distinguer les éléments incontrôlables qui vous entourent. se qui en résulte souvent à une mauvaise exécution des responsabilités et techniques de base (résultat). mais. Un exemple facile. Certains athlètes eux. qu’une action du subconscient pour tenter de contrôler toutes les actions qui entourent l’athlète. il développe automatiquement un sentiment de frustration (émotion). sachant fort bien qu’ils n’y peuvent absolument rien. une façon adéquate pour un athlète de maintenir un bon contrôle sur le psychisme. un joueur qui pense de façon négative qu’il ne peut accomplir sa tâche. les pensées d’une personne dictent son état d’être. habituellement.

des éléments incontrôlables. le jeu demandé. parque l’élément vient de l’extérieur de votre pensée. faites abstraction du dernier jeu et continuez. a plusieurs phénomènes et actions extérieurs à vous. mouvement ou lecture). prenez connaissance du résultat de façon objective. Votre concentration devient maintenant concentrique externe. Cette étape demande beaucoup de pratique et de maîtrise de soi. Le plus gros problème lorsque l’on reste accroché sur des éléments du passé. par le fait même. Immédiatement à la fin du jeu. une routine. car votre esprit sera encore dans l’analyse des éléments du passé. car vous allez devoir vous concentrez sur plus d’un élément et interne parce que le tout se passe dans votre tête. analyser ce qui a mal été (déplacement. Votre concentration et vos pensées doivent être dirigées vers les éléments 1-importants et 2-pertinants pour vous. Vous devez également vous enquérir des informations pertinentes au prochain jeu. essai et distance. faire ce qu’on appelle une collecte sélective d’information. Vous êtes maintenant rendu au moment ou l’entraîneur vous communique le prochain jeu (sois par signaux ou personne interposé). car votre concentration est centrée sur un seul élément (le jeu).Pendant un match Idéalement. Concentrique. mais dirigé pour vous. a cette étape. L’approche mentale en 5 étapes 1. Le dernier jeu fait maintenant parti du passé et fait maintenant parti. cela se résume examiné le résultat du jeu qui vient de se terminer sans être influencé par vos sentiments. le tout se déroulant juste à la suite d’un jeu. Trie. le meilleur endroit pour pratiquer cette étape demeure vos entraînements. prioriser vos pensées. vient du fait que vous ne pourrez pas centraliser votre attention correctement pour accomplir l’étape à venir. Lors que vous faites une mauvaise action. le temps à jouer et la position sur le terrain. ici. Noter ce qui a bien été lors du jeu ET ce qui pourrait être amélioré (s’il y a des éléments à améliorer). la façon dont . Cette étape s’appelle Trie d’information interne. soit . Vous analyserez . lorsque vous êtes sur la surface de jeu. mais le plus difficile arrive pour vous. dans lesquels vous devez prendre vos informations. Je vous soumets. 2. vous êtes prêt à passé à la prochaine. Par la suite. Externe. Nous appelons cette étape Trie externe d’information. vous devriez limiter et surtout. 3. Une fois cette étape accomplie. Cette routine est constituée de cinq (5) étapes dans lesquelles je vais tenter de vous guider par des explications simples. On utilise ici le terme trie car vous êtes confronté. Vous devez oublier la dernière séquence de jeu.

votre unité l’exécutera et quelles sont vos responsabilités et votre tâche à accomplir dans ce jeu. .

Une fois le que vous prendrez votre position.4. X’ & O’s: Sharpening . vous vous concentrerez ici sur des éléments spécifiques (clés). vous aide à organiser votre approche à chaque jeu et ainsi vous aidez à jouer à votre plein potentiel. Par exemple. La cinquième et plus importante étape dans l’approche mentale est celle ou vous devez mettre votre concentration et votre cerveau en mode d’analyse automatique. M. Évaluer les blitzs potentiels ou éliminer certains receveurs de la liste de receveurs potentiels pour le jeu due a l’alignement défensif et la couverture de passe possible. Vous permettant ainsi d’être dans votre ZONE. vous permettant ainsi de à votre plein potentiel « un jeu à la fois. L’athlète se ferme (le cerveau se ferme « choke ») parce qu’ ’ il ne peut démêler ni se concentrer sur les informations pertinentes à l’exécution de sa tâche. Flow: The Psychology of Optimal Experience. C’est ici que nous différencions ce que les meilleurs peuvent faire sur une base régulière et qui retient les autres de jouer a leur plein potentiel. 5. ce dernier prend note de l’alignement défensif en relation à l’alignement des joueurs de ligne offensive et receveurs de passe. pour un quart arrière. je crois. et laissé votre talent. » Ce qui est à retenir. Références Csikszentmihalyi. Beyond Technical & Mental Mechanics. Voight. vous aidant à bloquer de votre subconscient tout pensé négative et les éléments incontrôlables. Ici la PENSÉE est remplacée par la réaction automatique sur ce que vous voyez et ce que la situation demande que vous fassiez. habiletés et toute votre préparation physique prendre contrôle. Lorsque notre cerveau accumule trop d’information pour sa capacité analytique (pensée incluse). M. nous avons une limite à notre capacité analytique de traitement d’information. du succès. La routine Cette routine (où procédure de pensée) vous apporteras. c’est que tout. votre concentration devient concentrique externe. (1990). New York: Harper Perennial. Je vous souhaite que la lecture de ce document. (2003).