N° 1687 ASSEMBLÉE NATIONALE

CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958
ONZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l'Assemblée nationale le 10 juin 1999.

RAPPORT Président
M. Jacques GUYARD,

Rapporteur
M. . Jean-Pierre BRARD ,

Députés Deuxième partie DEUXIÈME PARTIE : L'INFLUENCE DES SECTES : UN INDÉNIABLE POIDS ÉCONOMIQUE ET FINANCIER ---Landmark Education International

-

Landmark est une secte que certains considèrent comme une dissidence de la Scientologie, spécialisée dans la formation. Elle s'appuie sur des cours conçus par un Américain, Werner Erhard, qui, dans les années 1960, a conçu les premiers stages de développement personnel. Elle propose un parcours en plusieurs étapes, le stagiaire commençant par suivre un stage intitulé le Forum, puis un cours avancé et une session baptisée " expression de soi et leadership ". Mis au point par Erhrard, le Forum est vendu sous forme de licence aux initiés par l'intermédiaire de la société de droit étranger, Landmark education international (LEI). Le Forum est en effet une marque déposée aux Etats-Unis dont l'utilisation exclusive en France est attribuée à LEI. Cette société est immatriculée au SRC d'Ile-de-France. Sa déclaration est aujourd'hui

caduque. Elle reste gérée par M. Alain Roth et Mme Irène Johnson, le premier étant luimême immatriculé comme formateur. Les premiers stages ont lieu dans les salons d'hôtels parisiens, et peuvent se poursuivre aux Etats-Unis. Les méthodes employées révèlent des techniques psychologiques autoritaires et intensives, les pratiques utilisées étant plus proches de la confession publique que du stage de formation. Les sessions se poursuivent tard en soirée, moyennant des pauses rares et un seul repas. Les stagiaires sont sollicités pour travailler bénévolement à l'organisation des formations. L'inscription aux sessions ultérieures s'effectue à l'issue de chaque stage, selon une pratique commerciale bien connue des sectes et notamment de la Scientologie qui consiste à obtenir, au moyen de ristournes

habilement mises en avant, l'engagement des stagiaires sans leur laisser la possibilité de réfléchir. Un séminaire de trois jours coûte 2.300 francs. Il regroupe entre 80 et 250 personnes. Le gain net tiré d'une session peut donc représenter plus de 500.000 francs. Les frais de formation semblent peu importants : une seule personne intervient au cours du stage dont l'organisation matérielle est souvent assurée de manière bénévole. Pour autant, la société Landmark education international ne semble pas déclarer au SRC un chiffre d'affaires formation à la hauteur de ses tarifs : elle a par exemple déclaré 228.591 francs au titre de 1996. Landmark a eu pour principal client la société IBM-France au sein de laquelle elle a organisé, à partir de 1992, plusieurs sessions de formation qui ont

déclenché au sein du groupe une vaste polémique, et seraient à l'origine du suicide d'un des salariés. La secte aurait été introduite dans IBM-France par l'intermédiaire d'un club de réflexion intitulé le Forum des rives de Seine - Club Toast masters. Créé et financé par le comité d'entreprise de la société, ce club s'adresse à ses cadres en dehors des heures de travail. Il est animé par un ingénieur qui aurait fait du démarchage auprès des adhérents en faveur de Landmark. Les méthodes de la secte ont suscité une réaction de la direction d'IBM qui a dénoncé les dangers des techniques employées, et a mis en évidence les risques de prosélytisme. M. Roth s'est imposé au sein d'IBM de deux manières. Il est tout d'abord intervenu en 1991 lors d'un séminaire intitulé " Leader pour réussir ", animé en majeure partie en interne, mais pour lequel le groupe faisait

appel à des intervenants extérieurs. Parallèlement, de mi1991 au début de 1993, il a dispensé " le Forum " à seize salariés dans le cadre d'un programme intitulé " participation aux frais d'études " qui consistait à financer à 75 ou 100 % dans un plafond de 2000 francs les demandes de formation individuelle présentées par le personnel. Alertée par plusieurs stagiaires, la direction a décidé d'y mettre fin le 30 mars 1993. Cette décision a d'ailleurs provoqué des protestations véhémentes de plusieurs salariés. La direction reste convaincue que le Forum a continué à être dispensé au sein d'IBM après le 30 mars 1993 par le canal d'initiatives personnelles. Il semble que ce soit la branche " banque " du groupe qui ait été la plus touchée. Pour faire face à cette tentative

d'infiltration, la Direction générale d'IBM a décidé de centraliser les décisions en matière de formation professionnelle et d'internaliser les prestations réalisées dans ce domaine.
FAIT AU NOM DE LA COMMISSION D'ENQUÊTE (1) sur la SITUATION FINANCIERE, PATRIMONIALE et FISCALE des SECTES, ainsi que sur leurs ACTIVITES ECONOMIQUES et leurs RELATIONS avec les MILIEUX ECONOMIQUES et FINANCIERS

Master your semester with Scribd & The New York Times

Special offer for students: Only $4.99/month.

Master your semester with Scribd & The New York Times

Cancel anytime.