Contenu du cours

1) Introduction: Définitions, loi d’Ohm et applications

2) Les circuits électriques : lois de Kirchhoff
3) Les réseaux linéaires 4) Théorèmes de superposition, Thévenin, Norton et Millman 5) Régimes transitoires 6) Les circuits en courant alternatif 7) Réponse fréquentielle à une excitation 8) Théorie des filtres 9) Diodes et transistors 10) Retour et applications Beauvillain, Gié, Sarmant: Circuits électriques et électroniques vol. 1
C. Tao – Electrocinétique 2008

Organisation

marwww.in2p3.fr/~tao/PHY3/

TD0 pour aujourd’hui (d’un cours à l’autre) en principe. Ce sont des exercices pour vous, et une correction sera disponible sur marwww.in2p3.fr/~tao/PHY3/TD0_corr.pdf en semaine 3. Vous pouvez aussi les rendre à vos chargés de TD. Si vous avez des problèmes pour les faire, c’est important de me le faire savoir! Exercices TD1 pour 1er TD , TD2 pour 2ème TD, etc… Ils sont à préparer à l’avance, en priorité ceux marqués d’un P, et sont corrigés en TD. En principe avec l’introduction en cours de la semaine qui précède, vous devriez être capables de les faire. Vous aurez un bonus pour l’examen si vous rendez les exercices (corrects) au début du TD à votre chargé(e) de TD.

Les TP commencent la semaine S4 et sont obligatoires! TPR1, entrée G, 3ème étage
C. Tao – Electrocinétique 2008

Cours II Les circuits électriques et lois de Kirchhoff
1) Concept de circuit 2) Concept de dipôle cinétique 3) Les nœuds et les mailles 4) Loi de Kirchhoff pour les nœuds 5) Loi de Kirchhoff pour les mailles 6) Applications: diviseurs de tension et diviseurs de courant

C. Tao – Electrocinétique 2008

Un modèle mathématique
i(t) Le Reste du Circuit + R u(t)

Résistance mesurée en Ohms (Ω) • u(t) = i(t) R ou U=IR • P(t) = i2(t) R = u2(t)/R

Important: la modélisation mathématique des phénomènes physiques
C. Tao – Electrocinétique 2008

Circuit ouvert •R = ∞
i(t)=0 Le Reste du Circuit + u(t) -

C. Tao – Electrocinétique 2008

Court Circuit •R = 0
i(t) Le Reste du Circuit + u(t)=0 -

C. Tao – Electrocinétique 2008

Notion de dipôle électrocinétique
A i On appelle « dipôle électrocinétique » tout système électrique relié à l’extérieur par deux bornes. Dans le cadre de l’approximation des régimes quasi-permanents* (ARQP) , à un instant donné, le courant qui entre en A est égal à celui qui sort en B.

Dipôle

B

i

* Pour ARQP, cf cours I
C. Tao – Electrocinétique 2008

Orientation du courant et de la tension
A i Le courant est orienté Dipôle
Choix arbitraire mais une fois fait, pour un dipôle, s’y conformer! Il existe une Convention: - i >0 si le courant circule dans le sens de la flèche - i <0 si cas contraire

U= VA-VB
,=

UAB

B

i

La tension est aussi orientée
• Indépendante de l’orientation du courant • On peut choisir comme tension (ou ddp) aux bornes de A et B, soit (VB-VA), soit (VA-VB) où VA (VB) sont les tensions aux noeuds A(B) pris par rapport à un potentiel de référence arbitraire. • On signale l’orientation arbitraire choisie par une flèche
C. Tao – Electrocinétique 2008

Caractéristiques courant-tension d’un dipôle
Résistance : dipôle linéaire I

V
Source de tension

I

I

Source de courant Diode Zener

V
C. Tao – Electrocinétique 2008

V

Conventions récepteurs / générateurs
A i A i

U(t)

Dipôle

U(t)

Dipôle

i B Convention récepteur Attention:

i B Convention générateur

Le choix arbitraire des conventions n’indique pas nécessairement le fonctionnement réel du circuit: générateur ou récepteur

C. Tao – Electrocinétique 2008

Cas de 2 dipôles reliés
i(t) i(t)

convention générateur

Dipôle1

u(t)

Dipôle2

convention récepteur

i(t)

i(t)

Attention la convention générateur / récepteur peut être trompeuse! - Lorsque le produit u(t).i(t) est positif, le dipôle 1 est effectivement générateur et
le dipôle 2 est récepteur - Lorsque le produit u(t).i(t) est négatif, le dipôle 1 est effectivement récepteur et le dipôle 2 est générateur
C. Tao – Electrocinétique 2008

Dipôle linéaire
Un dipôle est dit linéaire si sa caractéristique courant-tension est une droite, ie, i(u) est affine Générateur de tension • force électromotrice (fem) e • résistance interne r U= e – r I i e r η r u Générateur de courant • courant électromoteur (cem) η • résistance interne r I= η – u/r

C. Tao – Electrocinétique 2008

Quelques définitions
Réseau Electrique: Systèmes de dipôles électrocinétiques reliés par des conducteurs filiformes de résistance négligeable Graphe: Schéma représentatif de la topologie du réseau Nœud: Point relié par des fils à plus de deux dipôles Branche: Ensemble de dipôles montés en série entre 2 nœuds Maille: Parcours fermé constitué de branches et ne passant qu’une fois par un nœud donné

C. Tao – Electrocinétique 2008

Un exemple de graphe
r

e

+ -

R1

R2

R3

Un graphe est une représentation d’un circuit électrique. La position de l’élément de circuit dans un graphe n’a pas de relation exacte avec sa position physique. Le graphe peut être réarrangé et avoir le même circuit tant que les connections entre les éléments restent les mêmes.

C. Tao – Electrocinétique 2008

Exemple: Trouver les Noeuds
Nœud: Points reliés par des fils à plus de deux dipôles

+ e -

La tension est la même en tous points d’un noeud

C. Tao – Electrocinétique 2008

Exemple: Trouver les Branches
Branche: Ensemble de dipôles montés en série entre 2 nœuds

+ e -

La tension est la même en tous points d’un noeud

C. Tao – Electrocinétique 2008

Exemple: Trouver les Mailles
Maille: Parcours fermé constitué de branches ne passant qu’une fois par un nœud donné

+ e -

La tension est la même en tous points d’un noeud

C. Tao – Electrocinétique 2008

Lois de Kirchhoff
• Lois des nœuds (LNK) • Lois des mailles (LMK)

C. Tao – Electrocinétique 2008

Gustav Kirchhoff
Physicien allemand (1824-1887) • En 1845, encore étudiant, il établit la notion de potentiel électrique et énonce les lois de réseaux qui portent son nom
• Il a ensuite développé le spectroscope avec le chimiste Bunsen. Chaque élément chauffé produit un spectre d’émission caractéristique ! découverte du césium en 1860 et du rubidium en 1861 • La mise au point du spectroscope à prisme, pour analyser la lumière de substances en combustion, permet également à Kirchhoff d'établir la loi du rayonnement : le rapport des pouvoirs d'émission et d'absorption d'un corps, indépendant des propriétés de ce corps, est fonction de la température et de la longueur d'onde. Le pouvoir d'émission est ainsi proportionnel à celui du "corps noir", défini par Kirchhoff comme le corps parfaitement absorbant. Cette loi, qui explique notamment la présence des raies sombres d'absorption (dites de Fraunhofer) dans le spectre de rayonnement solaire, marque le début d'une nouvelle ère en astrophysique et annonce l'avènement de la théorie des quanta de Planck.
C. Tao – Electrocinétique 2008

Loi des Noeuds de Kirchhoff (LNK)
La somme

algébrique des courants vers le noeud est nulle
n

∑ ε j i j (t ) = 0
j =1
Exemple

ε = +1 vers le nœud ε = -1 part du noeud

i1(t) i2(t) i3(t)
C. Tao – Electrocinétique 2008

i5(t) i4(t)

i1 - i2+ i3+ i4 - i5=0

LNK-Guirlande de Noël

Is + -

220V

Calculer Is

50 ampoules de 1W

C. Tao – Electrocinétique 2008

Calculer Is
• Calcul du courant dans chaque ampoule:

IB = 1W/220V = 4.5 mA
• Application LNK au noeud du haut:

IS - 50IB = 0
• Résoudre pour IS:

IS = 50 IB = 227mA

C. Tao – Electrocinétique 2008

Loi des mailles de Kirchhoff (LMK)
courants tensions

+ + u(t)1 -

u(t)2

-

+ u(t)3 -

La somme des tensions dans une maille est nulle:

∑u
j =1
C. Tao – Electrocinétique 2008

n

j

(t ) = 0

Remarques sur les mailles
• Une maille est un circuit fermé dans lequel aucun noeud n’apparaît plus d’une fois • Les mailles ne comportent pas nécessairement des éléments de circuit Par convention • Une tension qui passe du + au - est positive • Une tension qui passe du - au + est négative • Les flèches représentant des différences de tension.: Elles pointent de la tension plus basse vers la valeur plus haute - les flèches représentant des sens de courant: Elles pointent du + au – des générateurs
C. Tao – Electrocinétique 2008

Exemple LMK
A + V1 VAC

C -V1 + VAC = 0

V1 = VAC

C. Tao – Electrocinétique 2008

Exemple-LMK
Α Β

+ + V1 -

V2

-

+ V3 C

VCC= 0 = VCA + VAB + VBC

V1 = VAC,

V2 = VAB

V3 = VBC

-V1 + V2 + V3 = 0
C. Tao – Electrocinétique 2008

LMK-Guirlande de Noël

+ VB + -

VB

+

220V

+ VB -

50 ampoules

Calculer VB

C. Tao – Electrocinétique 2008

Calculer VB

• Application LMK pour la maille: 50VB - 220V = 0 • Résoudre pour VB :

VB = 220V/50 = 4.4V

C. Tao – Electrocinétique 2008

Circuits à une maille simple

C. Tao – Electrocinétique 2008

Exemple: Guirlande de Noël
I 220Ω 220Ω 220V + 220Ω
Total: 50 ampoules

Trouver I

C. Tao – Electrocinétique 2008

Trouver I

• Le même courant I passe dans la source et dans chaque ampoule Si n=1, on a U=RI, I = U/R= 1A • En termes de I, quelle est la tension aux bornes de chaque ampoule ? Uj+1 – Uj = RI • Pour obtenir I, appliquer LMK. 50 RI = U ! I= 220 / (50*220) = 20 mA Ce circuit a une source et plusieurs résistances. Le courant I = tension de la source /somme des résistances

C. Tao – Electrocinétique 2008

Exemple: Instrumentation
Senseur Amplificateur

us(t) ub(t)

+ + -

Rs

+

uO(t)
Trouver

RI

C. Tao – Electrocinétique 2008

u0(t)

Comment trouver uO (t) ?
1. 2. 3. 4. 5. Définir le courant i(t). Définir les tensions aux bornes des 2 résistances. Utiliser la loi d’ Ohm pour exprimer les tensions en termes de courant. Utiliser LMK pour avoir l’ équation pour i(t). Utiliser la loi d’ Ohm pour calculer uO(t).

C. Tao – Electrocinétique 2008

Comment trouver uO (t) ?
1. 2. 3. Définir le courant i(t). Définir les tensions aux bornes des 2 résistances. Utiliser la loi d’ Ohm pour exprimer les tensions en termes de courant.

VRS=i(t) Rs
+ -

us(t) ub(t)
C. Tao – Electrocinétique 2008

+ + -

i(t)

Rs
+

RI
-

VRI=i(t) RI

Comment trouver uO (t) ?
• 4- Appliquer LMK

i(t) RS + i(t) RI - us(t) - ub(t) = 0

Résoudre pour i(t):

u s (t ) +u b (t ) i (t ) = RS + RI

C. Tao – Electrocinétique 2008

Comment trouver uO(t) ?
• 5- Loi d’Ohm

RI u O (t ) = R I i (t ) = [u s (t ) +u b (t )] RS + RI

C. Tao – Electrocinétique 2008

Quelques Commentaires
• Le courant i(t) est: Somme des tensions sources/somme des résistances • Cette approche fonctionne pour tous les circuits à une maille avec des sources de tension et des résistances.

Cela a l’air long, décortiqué comme dans le cours, mais avec de l’habitude, on repère très vite! !

Faire vos exercices! Gammes de l’électricité

C. Tao – Electrocinétique 2008

Amplificateur de Résistance
• Si RI is petit par rapport à RS, que devient uO(t)? • Si RI is grand par rapport à RS, que devient uO(t)? • Quelle condition est préférable, et pourquoi?

C. Tao – Electrocinétique 2008

Diviseur de tension
Résultat très très utile: à prouver et à retenir!!!!

Cas de 2 résistances en série avec une tension u(t) aux bornes de l’ensemble
A

+

u(t) =
VAC -

R1
B

+ u1(t)=VAB + u2(t)=VBC C

R1 u1 (t ) = u (t ) R1 + R2

R2

R2 u 2 (t ) = u (t ) R1 + R2

C. Tao – Electrocinétique 2008

Exemple: Amplificateur Audio
Ampli Audio Speaker

RO uO(t)
+ -

+

uL(t)
-

RL

C. Tao – Electrocinétique 2008

Trouver uL(t)

Exemple: Ampli Audio

1) AN: uO(t) = 5V RO = 6Ω RL = 4Ω

RL u L (t ) = u O (t ) RO + R L
4Ω u L (t ) = 5V = 2V 4Ω + 6 Ω

2) AN : Soit RO = 4Ω et uO(t) = 5V Calculer la puissance dissipée par RL pour les valeurs suivantes de RL. 1Ω, 2Ω, 3Ω, 4Ω, 5Ω, 6Ω, 7Ω, 8Ω Laquelle donne la valeur la plus grande de dissipation?
C. Tao – Electrocinétique 2008

3 résistances en série
R1, R2, et R3 avec une tension v(t) aux bornes de la série.
Quelle est la tension v1(t) aux bornes de R1?

C. Tao – Electrocinétique 2008

Division de courant

C. Tao – Electrocinétique 2008

Exemple: 2 ampoules en Parallèle

Α

I

I1 R1
Β

I2 R2

+

V
-

Comment trouver I1 et I2?

C. Tao – Electrocinétique 2008

Relations évidentes
Α

I

I1 R1

I2 R2

+

V I1 = R1

V
-

V I2 = R2

Β

Application LNK au noeud A:

I1 + I2 = I

C. Tao – Electrocinétique 2008

Résoudre pour V

1 V V 1  I= + =V +  R R  R1 R2 2   1
R1 R2 V =I =I 1 1 R1 + R2 + R1 R2 1

C. Tao – Electrocinétique 2008

Résistance Equivalente
Les 2 résistances en parallèle peuvent être remplacées par une unique résistance de valeur

Req

R1 R2 Req = R1 + R2
Nota Bene:

Req est souvent écrit R1//R2

C. Tao – Electrocinétique 2008

Pour trouver I1

V R2 I1 = =I R1 R1 + R2
• C’est la formule du

diviseur de courant

• On divise le courant avec des résistances en parallèle Autre résultat très, très utile à retenir

C. Tao – Electrocinétique 2008

Exemple: 2 ampoules en Parallèle -AN

1.17A

I1 144Ω

I2 360Ω

+

V
-

AN:Trouver I1 et I2

360Ω I1 = 1.17 A = 0.836A 144Ω + 360Ω
C. Tao – Electrocinétique 2008

I 2 = 1.17 A

144Ω = 0.334A 144Ω + 360Ω

Exemple: 3 ampoules en Parallèle

I

I1 R1

I2 R2

I3 R3

+

V
-

Trouver I1, I2,et I3?

C. Tao – Electrocinétique 2008

Même méthode que 2 ampoules
LNK au noeud du haut

I1 + I2 + I3 = I
V I2 = R2
I3 = V R3

V I1 = R1

1 V V V 1 1  I= + + =V + +  R R R  R1 R2 R3 2 3   1
On calcule V

1 V =I 1 1 1 + + R1 R2 R3

C. Tao – Electrocinétique 2008

Exemple: 3 ampoules en Parallèle -AN

1.67A

I1 144Ω

I2 360Ω

I3 240Ω

+

V
-

Trouver I1

C. Tao – Electrocinétique 2008

Calculer d’abord Req!
1 Req = 1 1 1 + + R1 R2 R3

1 Req = = 72Ω 1 1 1 + + 144Ω 360Ω 240Ω

V = IReq = 1.67 A ⋅ 72Ω = 120V
V 120V I1 = = = 0.833A R1 144Ω

Req V =I I1 = R1 R1
C. Tao – Electrocinétique 2008

Plusieurs Sources

Is1

Is2

I1 R1

I2 R2

+

V
-

Comment trouver I1 ou I2?

C. Tao – Electrocinétique 2008

Application LNK au noeud du haut
I1 + I2 = Is1 - Is2

1 V V 1  I s1 − I s 2 = + =V +  R R  R1 R2 2   1
R1 R2 V = (I s1 − I s 2 ) R1 + R2
C. Tao – Electrocinétique 2008

Sources Multiples de Courant
On trouve
• une source de courant équivalente à la somme algébrique des sources • une résistance équivalente. • V = I equivalent x R équivalente. • les autres courants avec la loi d’Ohm

C. Tao – Electrocinétique 2008

Résistance équivalente
n résistances en série : Req= R1 + R2 + … + Rn R1 R2 R3 ………. Rn

n résistances en parallèle : 1/Req= 1/R1 + 1/R2 + … + 1/Rn R1 R2 Req= R1//R2 //…Rn n= 2 Req= R1 R2 /(R1 + R2)

… . . .
Rn

C. Tao – Electrocinétique 2008

Quelques exemples de circuit

C. Tao – Electrocinétique 2008

0.2Ω I 12V

0.2Ω

11.5V

Trouver I

C. Tao – Electrocinétique 2008

Exemple: Un Circuit Somme

500Ω + I1 500Ω V -

500Ω

1kΩ

500Ω

I2

V = 167I1 + 167I2
• La tension de sortie V est proportionnelle à la somme des courants d’entrée I1 et I2. • Ce circuit pourrait avoir des applications audio ou en instrumentation. •La sortie de ce circuit serait probablement connectée à un amplificateur.
C. Tao – Electrocinétique 2008

Quelques remarques
•Pas de résistances séries ou parallèles à combiner. •Pas un circuit maille simple ou un double noeud. Les techniques simples vues précédemment fournissent une approche intuitive pour analyser les circuits mais ne peuvent permettre une résolution simple de tous les circuits. Elles ne peuvent pas non plus être facilement automatisées par ordinateur •Il faut une technique plus complexe

Analyse (Méthode) des Noeuds et des Mailles
Méthodes systématiques qui s’appliquent à la plupart des circuits. Elles demandent de résoudre des systèmes d’équations linéaires qui sont écrites par inspection du circuit.
C. Tao – Electrocinétique 2008

Résumé du cours II: Les circuits électriques et lois de Kirchhoff
1) Concept de circuit

2) Concept de Dipôle cinétique 3) Les nœuds et les mailles 4) Loi de Kirchhoff pour les nœuds 5) Loi de Kirchhoff pour les mailles 6) Applications: Diviseur de tension, diviseur de courant

C. Tao – Electrocinétique 2008