Royaume du Maroc

Bulletin mensuel des finances locales
DECEMBRE 2009

BMFL au 31 DECEMBRE 2009

2

Analyse globale :

es opérations courantes des budgets des collectivités locales et de leurs groupements, au 31 décembre 2009, se sont soldées par une épargne courante de 7 milliards 506 millions de dirhams, soit un taux d’épargne de 31%, enregistrant ainsi une hausse de 1 milliard 549 millions de dirhams par rapport à l’épargne courante dégagée à fin décembre de l’année précédente. Cette situation s’explique par une augmentation de 16% des recettes courantes alors que les dépenses de fonctionnement n’ont augmenté que de 12% par rapport au même mois de l’année précédente. De même que le taux de réalisation des recettes et des dépenses courantes par rapport aux prévisions de l’année en cours est respectivement de 102% et de 83%. Le besoin de financement des budgets principaux en fin d’année, qui est de -3 milliards 347 millions de dirhams, a été largement comblé par les réalisations des recettes d’équipement à hauteur de 6 milliards 279 millions de dirhams compte non tenu des excédents des années antérieures qui s’élèvent à 16 milliards 287 millions de dirhams. Le produit de la dette y a contribué par 1 milliard 778 millions de dirhams soit 28% des recettes d’équipement. Quant aux dotations spéciales gagées sur la part des collectivités locales dans le produit de la TVA elles ont atteint le montant de 3 milliards 984 millions de dirhams, soit 63% des recettes d’investissement. Les ressources propres d’équipement hors excédents des années antérieures sont de l’ordre de 291 millions de dirhams constituant ainsi 5% des recettes d’équipement. Les recettes d’investissement des comptes spéciaux ont atteint 1 milliard 369 millions de dirhams. Les dépenses d’investissement des budgets principaux des collectivités locales et de leurs groupements d’un montant de 9 milliards 506 millions de dirhams ont concerné principalement les travaux neufs et les grosses réparations avec 4 milliards 31 millions de dirhams, soit 42% des dépenses d’équipement. Les projets intégrés ont atteint 21% des dépenses d’investissement, Les contributions aux programmes nationaux (PERG, PAGER et PNRR) 18%, et les acquisitions mobilières & immobilières ont atteint 14% des dépenses d’investissement. Le solde global des opérations budgétaires s’est établi au 31/12/2009 à 21 milliards 120 millions de dirhams enregistrant ainsi une hausse de 13% par rapport au même mois de l’année précédente.

L

BMFL au 31 DECEMBRE 2009

3

Dotation globale de la TVA par type de collectivité locale :

PART DES CL DANS LE PRODUIT DE LA TVA (DG)

4 milliards 520 millions de dirhams du montant total de la TVA débloqué à fin Décembre 2009 ont été versés aux communes urbaines. 3 milliards 677 millions de dirhams ont été alloués aux communes rurales.

Provinces & Communes urbaines 40,9% préfectures 25,9%

Communes rurales

2 milliards 858 millions de dirhams ont été accordés aux provinces et préfectures.

33,2%

Dépenses de fonctionnement par nature :

Les dépenses du personnel ont absorbé 55% des dépenses de fonctionnement et représentent 34% des dépenses totales des budgets principaux. Les dépenses de matériel et frais de fonctionnement représentent 18% des dépenses de fonctionnement. Le service de la dette absorbe 11% de ces dépenses.
Dotation spéciale de la TVA par type de collectivité locale :

DEPENSES DE FONCTIONNEMENT PAR NATURE
MATERIEl 18% DETTE 11% SUBVENTION 14%

ASSEMBLEE 2% PERSONNEl 55%

2 milliard 273 millions de dirhams du montant de la dotation spéciale TVA ont été versés aux provinces et préféctures. 1 milliard 223 millions de dirhams ont été accordés aux communes urbaines.

PART DES CL DANS LE PRODUIT DE LA TVA (DS) Communes urbaines 30,7% Régions 3,9%

Communes

332 millions de dirhams ont été communes rurales.

octroyés aux

rurales 8,3%

Provinces & préfectures 57,1%

155 millions de dirhams ont été alloués aux régions.
La dette des collectivités locales :
CHARGES DE LA DETTE PAR TYPE DE COLLECTIVITES LOCALES
Régions 4% Provinces & préfectures 3%

Les dépenses afférentes à la dette ont été exécutées à hauteur de 93% des prévisions de l’année et se sont chiffrées à un milliard 589 millions de dirhams dont 928 millions de dirhams en principal et 662 millions de dirhams en intérêts. La majeure partie des charges de la dette incombe aux communes urbaines avec un montant de 1 milliard 20 millions de dirhams, soit 64% du total des dépenses de la dette au 31 Décembre 2009.
BMFL au 31 DECEMBRE 2009

Communes urbaines 64% Communes rurales 29%

4

Dépenses d’investissement par type de CL:
Exécutées à hauteur de 49% des prévisions dont les crédits reportés, les dépenses d’investissement des collectivités locales au titre des budgets principaux se sont élevées à 9 milliards 506 millions de dirhams et exécutées par les communes urbaines, à hauteur de 4 milliards 128 millions de dirhams, les préfectures et provinces 2 milliards 310 millions de dirhams, les communes rurales 2 milliards 60 millions de dirhams et les régions un milliard 8 millions de dirhams.

DEPENESE D'INVESTISSEMENT PAR NATURE

ACQUISITIONS MOBILIERES 5% PROGRAMME NATIONAUX 18% SUBVENTIONS 5% TRAVAUX NEUFS ET GROSSES REPARATIONS 42%

Fonds disponibles des CL:
Le solde mensuel des disponibilités des collectivités locales, au 31 décembre 2009, se situe à 21 milliards 120 millions de dirhams, il varie entre 23 milliards 732 millions de dirhams comme maximum en septembre 2009 et 17 milliards 549 millions de dirhams comme minimum en janvier 2009.

ACQUISITIONS IMMOBILIERES 9%

PROJETS INTEGRES 21%

En millions DHS

EVOLUTION DES FONDS DISPONIBLES AU 31 DECEMBRE 2009

25 000

20 000

15 000

10 000

5 000

déc-08 janv-09 févr-09 mars-09 avr-09

mai-09

juin-09

juil-09

août-09 sept-09 oct-09

nov-09 déc-09

BMFL au 31 DECEMBRE 2009

5

BMFL au 31 DECEMBRE 2009

6

BMFL au 31 DECEMBRE 2009

7

BMFL au 31 DECEMBRE 2009

8

BMFL au 31 DECEMBRE 2009

9