You are on page 1of 17

Yū' mfèn pí yū' nkɑ̀ndàk mɑ̀ ghə̀ə̄ fè'éfě'è (nùfī

)

EXPRESSIONS IDIOMATIQUES
EN LANGUE FÈ'ÉFĚ'È (NUFI)

Shck. Rodrigue Tchamna
July, 2015
RESULAM : www.resulam.com

www.resulam.com

Yū' mfèn pí yū' nkɑ̀ndàk mɑ̀ ghə̀ə̄ fè'éfě'è (nùfī)
Expressions idiomatiques en langue fè'éfě'è (nùfī)

Ntìèŋwɑ̀'nì : Shck. Ca᷅mnà'.
July 2015.

i

www.resulam.com

« Póómɑ̄, ǹ shʉ̀ɑ́ pèn sī' ntóó nkɑ̄ɑ̄ bà, ntóó nhèè mā, ntóó mbè'è
mā, tɑ́' sī mfɑ̀' mā bɑ̄ ! »
Shck. Ca᷅mnà'.

Ntìèŋwɑ̀'nì : Shck. Ca᷅mnà'.
July 2015
ii

Du même auteur
Les livres du même auteur peuvent se retrouver à l'adresse ci-dessous :
http://www.amazon.com/Rodrigue-Tchamna/e/B00YSBYBY8

http://resulam.com/quizcam/

xii

Préface : Mbhì ghə̀ə̀

Préface : Mbhì ghə̀ə̀
Dans ma tendre enfance, j'étais le plus souvent frustré de ne pas pouvoir comprendre les
expressions qu'utilisaient mes aînés, mes parents et mes grands-parents, pourtant ils
s'exprimaient en cette langue-là même que je croyais pourtant bien parler. J'entendais
souvent des expressions telles que nā á mɑ̀nsɑ́' : mon corps vient; pó còhsì nsén ī
mbə̀pə̄' : on l'a bien massé, comme pour dire qu'on l'a bien tabassé; nshʉ̄ɑ̄ nā wèn :
l'extrémité du corps de quelqu'un; ngɑ̌ pén ō : merci, pour dire non; nshīī ngāp : nourrir
la poule, pour dire faire la cour; ncāt tōō : casser le tamtam, pour dire pleuvoir à verse;
ndə̄ə̄ nsá' wèn : préparer le couscous et le servir à quelqu'un, pour dire le rosser; yò mɑ̄
bɑ̄ lɑ̀zī yà : c'est ta mère qui avait accouché la mienne, pour dire je ne suis pas dupe,
etc.
Fort de ces frustrations auxquelles je faisais face, à cause de l'incompréhension de ces
genres de tournure de langages, j'ai donc décidé d'écrire ce livre d'expressions
idiomatiques en langue fè'éfě'è, le tout premier livre de cette nature. Il aidera les lecteurs
qui certainement comme moi ont de la peine à comprendre le sens métaphorique d'une
conversation. Cette première version contient environ 500 expressions idiomatiques
réparties en deux chapitres. Le premier chapitre regroupe dans un tableau la liste de
quelques expressions idiomatiques les plus rencontrées dans la langue fè'éfě'è, et un sous
ensemble de ce tableau est utilisé au chapitre deux pour formuler des conversations
proches de celles que vous rencontreriez dans la vie courante. Ces conversations sont

1

Préface : Mbhì ghə̀ə̀
suivies d'une évaluation de votre compréhension sous forme de quiz, questions à choix
multiples du genre suivant :
Sīēwèn : Mēmmɑ̄ ò Cīēncə̄ə,̄ cīcō'ò hǒ nkɑ́ɑ́ mbú á ń ndàh njwēn ndʉ̄' à. Ngɑ̌ ìmɑ̄nŋɑ̄' ó
ntām nkwèè līē'. Mon frère Tientcheu, s'il te plait, prête-moi de l'argent pour que j'achète ma
voiture. Je te transporterai avec cette voiture chaque jour.
Cīēncə̄ə̄ : Fà'á bɑ́ ! Yò mɑ̄ bɑ̄ lɑ̀zī yà ! C'est vrai, tu as raison, c'est ta mère qui avait accouché
la mienne.
Kɑ́ tɑ́ Cīēncə́ə́ mɑ̀ncāk làh ndēn ? Qu'est-ce que Tientcheu veux insinuer ?
1– Mɑ́ mɑ̄ ā Sīēwěn mɑ́ mɑ̄ ā ndāmɑ̀. Que la mère de Siewe est sa grand-mère.
2– Mɑ́ Sīēwěn mɑ́ mbɑ̄' ā. Que Siewe est son père.
3– Mɑ́ Sīēwèn kɑ̀' kú'sí làh fhʉ́ɑ́ ī. Que Siewe n'est pas en mesure de le tromper.
4– Sə̀ə̄ pɑ̀’ sī ndéndēē bɑ̄. Aucune réponse n'est juste.
Vous devez choisir la réponse juste parmi les quatre propositions. A la fin du livre, la
liste des questions et réponses justes est fournie dans un tableau. Attention, ce livre n'est
conseillé qu'aux personnes qui savent déjà lire et écrire l'alphabet camerounais, et qui
ont une notion élémentaire de l'une des variantes de l'unique langue bamiléké. L'auteur
a l'intention d'accompagner ce livre par une bande audio qui aidera l'apprenant à lire les
expressions et les conversations qui se trouvent au chapitre deux de ce livre.
Avant de terminer cette préface, je voudrais témoigner ma gratitude aux experts vivants
de la langue fè'éfě'è, ceux-là qui me servent de guide en cas d'ambiguïtés. Il s'agit de Mbɑ̄'
Cwè'lɑ̀'hwīē Jean Baptiste à Bafang, mbɑ̄' Sadembouo, mbɑ̄' Ěmòò Achilles et mbɑ̄'
2

Préface : Mbhì ghə̀ə̀
Ngǎ'ncə̄ə̄ Maurice à Yaoundé. Je remercie aussi particulièrement mbǎ'ntām à Ndə̌kām
pour la relecture du livre, et mēn à Hāāpìì pour sa patience.
Note sur les variantes dialectales de langue fè'éfě'è.
D'après Sadembouo et Chumbow, « les promoteurs de la mise par écrit du fè'éfě'è, qui
ont adopté une des variantes de la langue comme base de l'écriture, n'ont pas eu
d'énormes difficultés. Ce standard est la variante "fè'éfě'è-Sud", avec comme base, le
parler de Komako (arrondissement de Bakou). » (Sadembouo & Chumbow)
Cependant, le constat assez patent de nos jours est que cette prestigieuse langue est en
baisse de régime et parmi tant d'autres raisons, on peut citer l'orgueil qu'ont les natifs de
certains villages du Haut-Nkam, à ne pas vouloir déformer la langue que leur parent les
a transmise. Fort de cette enquête, ce livre de grammaire a pour vocation unificatrice.
Ceci dit, celui qui dira yɔ́ mɑ̀ lɔ̄ ne parle pas moins bien que celui qui dit yáá mɑ̀ lāhā,
ou encore yέέ mɑ̀ lɛ̄hɛ̄. Il en est de même pour ngɑ̌ kwě' kwèlè', ngɑ̌ kə̌ kòlə̀, ngɑ̌ kə̌'
kòlə̀'. Ncāt mǎ = nshāt mǎ, etc. Puisque la variante dialectale n'affecte pas la structure
de la langue, alors, nous nous focaliserons sur le message véhiculé et non sur la variante
dialectale utilisée. Ces légères variantes dialectales sont comparables à celles de l'anglais
britannique et l'anglais américain, comme le montre le tableau 1.
Si la prononciation de l'anglais australienne entre en jeu, nous constaterons que les
variations dialectales seront encore plus accentuées. Par exemple, les mots contenant le
son /ei/ en anglais britannique se prononcent /æi/ en anglais australien.
3

Variantes dialectales de langue fè'éfě'è
Exemple : today : aujourd'hui se prononce /təˈdeɪ/ en anglais britannique, mais se
prononce

/təˈdæi/

en

anglais

australien,

ce

qui

n'empêche

néanmoins

pas

l'intercompréhension.
Tableau 1. Variation de prononciation entre l'anglais britannique et l'anglais américain.
Prononciation

Prononciation

anglaise

américaine

schedule

shɛ̂jùùl /ʃedʒuːl/

skɛ̄jùùl /skedʒuːl/

bank

bâŋk /bæŋk/

bɛ̂ŋk /bæŋk/

La banque.

tank

tâŋk /tæŋk/

tɛ̂ŋk /tæŋk/

Un réservoir, une citerne.

docile

dósàìl /dəʊsaɪl/

dɑ̄sə̀l /dɑːsl/

Docile.

military

mīlītrì /mɪlətri/

mīlītə̄rì /mɪləteri/

Militaire.

Mots

Traduction en français
Programme, emploi du
temps.

En dehors de la prononciation, certains mots en anglais britannique s'écrivent
différemment en anglais américain.
Exemple : organiser s'écrit organise en anglais britannique, mais organize en anglais
américain, mais se prononcent de la meme facon /ɔː·ɡən·aɪz/. Il en est de même pour la
majorité des mots qui se terminent par –ise.
Comme pour les variations de prononciation entre l'anglais britannique, américain et
australien, il existe aussi des variantes dialectales de la langue bamiléké. Le tableau 2

4

Variantes dialectales de langue fè'éfě'è
présente quelques variantes de prononciation entre la langue Komako et la langue Bana,
qui heureusement ne change pas la structure grammaticale de la langue fè'éfě'è.
Tableau 2. Variation de prononciation entre deux variantes de la langue fè'éfě'è : le
Komako et le Bana.
Mots

Komako

Bana

Remarque
De même, tous les mots contenant le son /e'/ se

Aimer.

Kwè'

Kə̀'

prononcent /ə'/ en Bana. Ex. pè', pə̀' : bon; ndē', ndə̄' :
gluant.

La nuit.

Thʉ̄'

Sū'

Lequel ?

Yāā ?

Yɛ̄ɛ ̄ ?

De même, les mots tels que thʉ̄ : un régime se
prononcent sū en Bana.
De même, la plupart des mots contenant le son /a/ se
prononcent/ɛ/ en Bana.
De même, la plupart des mots contenant le son /am/

Le cœur. Mbǎ'ntām Mbǎ'ntāb

se prononcent/ab/ ou/ap/ en Bana. Ex. nkám, nkáb :
attaquer.

Roi.

Fʉ̀

Fə̀

Ces deux variantes dialectales ne sont pas les seules que l'on retrouve dans le Haut-nkam.
On y retrouve aussi des variantes telles que le Banja : Njə̄ə̄, le Banka : Nkɑ̀', le
Babouantou : Póántòò, le Fòtúnì', Etc. Heureusement, l'intercompréhension entre toutes
ses variantes est quasi-parfaite, telle l'anglais britannique, américain et australien, ou
encore le français de la France et le français Canadien.
5

Variantes dialectales de langue fè'éfě'è
En dehors de ce problème de prononciation, il y a aussi d'autres erreurs que nous
commettons dans le parler quotidien. Ces erreurs sont parfois invétérées si bien que
changer ces mauvaises habitudes nécessiteront beaucoup d'années. Pour ne citer que
quelques exemples parmi tant d'autres, après consultation avec les experts en langue
fè'éfě'è, mbɑ̄' Cə̀'lɑ̀'hwīē, mbɑ̄' Sadembouo et mbɑ̄' Ěmòò, il en ressort :
-

on dit plutôt làh et non nàh dans les expressions suivantes :

Làh nzhī'sī ghə̀ə̄lɑ́' pə̀' et non nàh nzhī'sī ghə̀əl̄ ɑ́' pə̀', pour dire que c'est bien d'apprendre
la langue maternelle. De même, pour traduire la phrase suivante « on utilise ça en
médecine pour soigner », on dira « pó ndáh yāā mfɑ́' kà' » et non « pó náh mfɑ́' kà' ».
Les prochaines éditions de ce livre prendront en considération ces remarques assez
pertinentes.
-

La négation du passé récent en langue fè'éfě'è se forme grâce au premier négatif kɑ̀'
et non kà. Cependant, plusieurs autres locuteurs utilisent plutôt kà comme en langue
ghomala. Ex. lē' kɑ̀' pé' = lə̄' kà pə́' = lūŋ kà pûŋ : la paresse n'est pas bien la paresse
est un défaut.

Le présent livre contribue à la littérature de la langue fè'éfě'è. Le lecteur désirant
consulter les autres œuvres en langue fè'éfě'è peuvent se référer aux travaux suivants :
(Chuengoue; Engwapi Tientcheu, Decembre 1985; Feuyou de Happy & Mangwa; Kadji et
al., Septembre 1987; Kamga & Kando; Leudjeu, Janvier 1987; Mangwa, Janvier 1987;
Nùfī; D. G. A. Nùfī, 1983; Sadembouo, 2003; Sadembouo & Chumbow; Tchambok, 1989,
1994; François-Marie Tchamda, 13 Oct. 1958; Francois-Marie Tchamda & Nupo;
Tcheulahie, Sadembouo, & Njenkam, 1984; Yameni & Sadembouo, 1986).
6

Quelques expressions idiomatiques en langue fè'éfě'è

Chapitre 1 : Quelques expressions idiomatiques en langue fè'éfě'è

Dans ce chapitre nous commencerons par définir ce que c'est qu'un idiome et une
expression idiomatique, puis nous fournirons la liste des expressions idiomatique les plus
courantes en langues fè'éfě'è.
Un idiome ou idiotisme se définit tout simplement comme une langue propre à une
nation ou à une communauté. C'est une manière naturelle de parler propre aux natifs
d'une langue. A la différence des proverbes, les idiomes sont de courtes expressions
imagées, formées par une combinaison de quelques mots n'ayant généralement pas la
valeur d'une phrase complète. En d'autres mots, un proverbe est la forme longue d'un
idiome. Pour être considéré comme idiome, l'expression doit avoir à la fois un sens
propre : nzhìyū' nkɑ̀ndàk et un sens figuré : Yū' mfèn, comme le montre le tableau 1
ci-dessous.

Tableau 3. Tableau. Quelques exemples d'expressions idiomatiques en langue fè'éfě'è.
Expression

Sens Propre

Sens figuré

Nzāk mbō mfèn mbʉ́ɑ́.

Lécher les mains des deux côtés.

Trahir quelqu'un.

Nzhîwèn ngén wūɑ̄.

Tuer quelqu'un et faire son deuil.

Un traitre.

Mfí tók wèn.
Fà'á bɑ́ !
Ncō' pǒ' ndòm lòh.
Mbʉ̄ɑ̄' mbó wèn.

Faire un pet dans les oreilles de
quelqu'un.

S'entretenir en aparté.

C'est vrai, c'est exact !

Je ne suis pas dupe.

Arracher des champignons sur

Etre chanceux,

une pierre.

veinard.

Casser les mains de quelqu'un.

Décourager quelqu'un.

7

Quelques expressions idiomatiques en langue fè'éfě'è
Les expressions idiomatiques constituent un véritable moyen pour appréhender et
découvrir la culture et la civilisation d'un peuple. Elles n'ont généralement pas
d'équivalent littéral dans d'autres langues. En effet, la traduction littérale dans d'autres
langues peut parfois sembler absurde. Ce sont des locutions figées, qui nécessitent de fois
une mémorisation préalable afin de comprendre le sens figuré véhiculé par celles-ci. La
liste de quelques idiomes parmi les plus usités dans la langue fè'éfě'è est présentée dans
le tableau 2. L'expression est donnée, suivie de son sens propre et de son sens figuré.
Certaines de ces expressions sont le plus souvent employées avec une connotation
figurative que propre. Ex. Yáá fà'á, yáá kwɑ̀' fà'á est le plus souvent utilisée pour
signifier que vous ne croyez pas du tout en ce que quelqu'un vous dit alors que dans son
sens propre, il signifie c'est vrai, c'est exacte.
Exemple
Nùyǎtnjàm : Ghə̀əs̄ īē, ò hɑ̌ mbɑ̀ɑ̀ bǒ mbú à mɑ̀ ngɑ̌ nsōk ō tɑ̀' mbè' cwè'. Ghə̀ə̄sīē, si tu
me donnes ta viande, je te raconterai une jolie histoire.
Ghə̀əs̄ īē : Yáá fà'á, yáá kwɑ̀' fà'á, ń dɑ̀ náh ndɑ́' ō ! C'est vrai, c'est exact, ce n'est pas de ta
faute.
On remarque ici que yáá fà'á, yáá kwɑ̀' fà'á est utilisée dans le sens figuré pour signifier
un refus et non une approbation comme le laisse entrevoir le sens propre de l'expression.
La série des questions à choix multiples du chapitre deux nous en dira un peu plus.

8

Exercices portant sur les expressions idiomatiques en langue fè'éfé'è

2.67. Nàh njɑ̄ɑ̄ khǔ nɑ́ mò'.
Ngə̀ək
̄ ām : Cwǎlák mɑ̀ hɑ̄ ?
Lə́əf́ ā' : Ǎ yɑ́ɑ́ khù í nɑ́ mò'.
Nǔkɑ́ Cwǎlāk njɑ̄ɑ̄ khù í nɑ́ mò' ?
1– Mbī'tū mɑ́ mǒ' pǎh khù í mɑ̀njā'.
2– Mbī'tū mɑ́ mǒ' pǎh khù í sàh nshʉ́ɑ́ mò'.
3– Ǎ yɑ́ɑ́ mǒ' khù í nɑ́ mò' ɑ́ nǎh lʉ̀ʉ̄ yāā.
4– Nàh njɑ̄ɑ̄ khǔ nɑ́ mǒ' mɑ́ nàh ngénɑ́.

2.68. Nàh nkām mbó tú wèn.
Còkòāpìì : Ngɑ̌ yéé Mòōnkám mɑ̄nzhì mɑ̀ ǎ kám mbó tú ì.
Nǔkɑ́ tɑ́ Mòōnkám nkām mbó tú ì ?
1– Mbī'tū mɑ́ nǎm mɑ̀ntʉ̄ɑ̄.
2– Mbī'tū mɑ́ tū í mɑ̀njā'.
3– Mbī'tū mɑ́ nǔ ghʉ̀ ī, shʉ̀ɑ́nǔ tóm mbú ì.
4– Ǹ kɑ̀' zhī zǎ, mbə́'tìè' mɑ̀ ǎ pʉ́ɑ́ !

2.69. Náh nŋwā' nā.
Cǎmngwê : Ngɑ̌ támsīē mbʉ̄ɑ̄' khù ā còh.
Ngǎ'ngòm : Ò nāh nŋwā' nā ò !
90

Exercices portant sur les expressions idiomatiques en langue fè'éfé'è

Kɑ́ tɑ́ nàh ncāp tə̌' pó wěn ndɑ́'sí ī ?
1– Mɑ́ nàh nsí' mbɑ̄ dìpʉ̀ɑ̀ bɑ̄.
2– Ǒ ncāp tə̌' pó wèn yāā mɑ̄ndɑ́'sí mɑ́ yʉ̄ɑ̄ bɑ́ nsɑ̄' ō.
3– Nàh ncāp tə̌' pó wěn ndɑ́'sí mɑ́ nàh njū' mbú ì.
4– Nkwèè pɑ̀' wǎ' mɑ́ ndéndēē.

2.84. Ncāt tōō.
Nùnū' : Mbàk kà lō zě'è tɑ́ mɑ̀ yāā lɑ̀cǎt tōō wāhà.
Kɑ́ tɑ́ ncāt tóó séè lè mɑ̄ndɑ́'sí ī ?
1– Mɑ́ pō lɑ̀lɑ̌h tóó nzɑ̄ mbàk cāt báá wū.
2– Mɑ́ mbàk lɑ̀lǒ wāhà mēn-wú yāā.
3– Mɑ́ mbàk lɑ̀lǒ wāhà tɑ̀ mbʉ́ɑ́ lɑ̀ bɑ̄.
4– Nkwèè pɑ̀' wǎ' mɑ́ ndéndēē.

2.85. Ncāt wèn.
Mbwéndə̀ə̀ : Cə̄əm
̄ ɑ̄āwěn mvə̄h nkō' nkòò lì. Ngǔ'nǔ cát lī zě'è.
Nàh ncāt wěn ndɑ́'sí mɑ́ kɑ́ ?
1– Mɑ́ nàh nshʉ́ɑ́ nzhǐ ì.
2– Mɑ́ nàh nsén lī.
3– Mɑ́ nà mvāk ī kwɑ̀' mbə̀pə̄'.

97

Exercices portant sur les expressions idiomatiques en langue fè'éfé'è

2– Mɑ́ nàh njēē ngʉ̄ɑ̄' ntìè' yì wěn nzī lɑ́.
3– Mɑ́ nàh ncōp těn mōō : nzī mʉ̀nzhwīē ngʉ́ nzī mbâ', ǒ, nzī mbâ' ngʉ́ nzī mʉ̀nzhwīē.
4– Nkwèè pɑ̀' wǎ' mɑ́ ndéndēē.

2.91. Ncwāh nshǐnɑ́h wèn.
Mbūānì : Ǹ dɑ̌'kòngé' mɑ́ ndhī nàh ngén cà'sì sī mbú á bɑ̄. Sìé yɑ́ɑ́ ngà'mbhǐ à lāh ndhī
fǐ ncwāh nshǐnɑ̄h mǎ.
Nǔkɑ́ ngà'mbhǐ Mbūānì lɑ̀lǎh ndhī fī tɑ̄ náh ncwāh nshǐnɑ́h Mbūānì ?
1– Mbī'tū mɑ́ mvèn ndhī kà pə́' nàh ncwāh nshǐnɑ́h wèn.
2– Mbī'tū mɑ́ mó' ndhī shù kɑ̀ sì yàt.
3– Nàh ncwāh nshǐnɑ́h wěn mɑ́ nàh mbūāsī nthʉ̄ ī.
4– Nkwèè pɑ̀' wǎ' mɑ́ ndéndēē.

2.92. Ncwé' nkǎm nɑ́ wèn.
Ngǎ'lʉ̄ɑ̄' : Lə́ən
́ kām, nǔkɑ́ ó nsēnthʉ̄ fà'á ā ? Nǔkɑ́ ó nzhī mɑ́ nǔ síé ndí' shʉ̀ɑ̀, ǒ lɑ̀ cwé'
nkǎm nɑ́ à ?
Nǔkɑ́ Lə́ən
́ kām kɑ̀' cwé' nkǎm nɑ́ Ngǎ'lʉ̄ɑ̄' ?
1– Mbī'tū mɑ́ á fhʉ̄ mɑ̄mbōh mɑ́ mbɑ́ Ngǎ'lʉ̄ɑ̄' zāb ī.
2– Mbī'tū mɑ́ á kə̌' Ngǎ'lʉ̄ɑ̄' tɑ̀'. Yāā kà pə́' nàh ncə́' nkǎm nɑ́ wèn.
3– Nàh ncwé' nkǎm nɑ́ wěn ndɑ́'sí mɑ́ nàh ndʉ́ʉ́sí nsōk ī nù.

100

Exercices portant sur les expressions idiomatiques en langue fè'éfé'è

4– Nàh nzākmbōmfènmbʉ́ɑ́ ndɑ́’sí mɑ́ nàh nzáknjǎm wèn.

2.219. Nzáknjǎm wèn.
Ndə̌nkām : Mbǎ’ntām à, ndū à, nkə̀’nì mā. Cīcō’ò, ǒ sì lɑ̄’ nzáknjǎm à sə̀əl̄ īē’.
Nǔkɑ́ mɑ̄vǒ Ndə̌nkám mɑ̀ndēn mɑ́ ndū í sī lɑ̄’ nzáknjǎm í sə̀əl̄ īē' ?
1– Mbī’tū mɑ́ ndū ì zǎk njǎm ì mɑ̀ ǎ nkūɑ̄.
2– Mbī’tū mɑ́ tɑ̀’ fák mbɑ̄ nkòó mɑ̄vǒ Ndə̌nkām à mɑ̄ndʉ́ʉ́.
3– Mbī’tū mɑ́ ntà’sǐ mbɑ̄ nkòó mɑ̄vǒ Ndə̌nkām.
4– Nàh nzáknjǎm wěn ndɑ́’sí mɑ́ nàh ntʉ̄ɑ̄ í thʉ̄ ndó’ nkō’.

2.220. Nzhī' lə̀ə̀ nthī njāk.
Nǎ’mbū’ : Tú Mòōmɑ̄nǐ mbɑ̄ mɑ̀ yáá zhīē’. Ǎ mbɑ̄ sì’ ntūmbhì wěn ndʉ̄ɑ̄ ŋwɑ̀’nì, tɑ́ mɑ̀
à sǐ’ nzhī’sī wū bɑ̄. Ǎ nzhī' lə̀ə̀ ndhí nthī njāk !
Nàh nzhī' lə̀ə̀ ndhí nthī nják ndɑ́’sí mɑ́ kɑ́ ?
1– Mɑ́ nàh nnēē njū’nù.
2– Mɑ́ nàh mbɑ̄ tɑ̀’ sɑ̄’sūā.
3– Mɑ́ nàh mbɑ́ tɑ̀’ nzhînù.
4– Nkwèè pɑ̀' wǎ' mɑ́ ndéndēē.

2.221. Nzhǐ mɑ́ nshʉ̀'.

157

Exercices portant sur les expressions idiomatiques en langue fè'éfé'è

Tableau 5. Correction des exercices portant sur les expressions idiomatiques en fè'éfě'è.
Q.
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44

R.
3
2
4
3
2
3
3
4
4
4
3
4
3
3
3
4
3
3
4
1
3
3
3
3
3
3
3
4
2
3
3
4
4
4
3
4
4
2
3
3
4
2
4
3

Q.
45
46
47
48
49
50
51
52
53
54
55
56
57
58
59
60
61
62
63
64
65
66
67
68
69
70
71
72
73
74
75
76
77
78
79
80
81
82
83
84
85
86
87
88

Q. = Question. R. = Réponse.
R.
Q.
R.
Q.
R.
Q.
4
3
2
89
133
177
3
3
1
90
134
178
3
3
1
91
135
179
3
3
2
92
136
180
2
2
4
93
137
181
2
3
3
94
138
182
4
4
1
95
139
183
3
3
4
96
140
184
3
2
1
97
141
185
3
2
4
98
142
186
3
4
2
99
143
187
3
3
3
100
144
188
4
1
4
101
145
189
4
2
4
102
146
190
3
2
3
103
147
191
3
2
4
104
148
192
3
4
1
105
149
193
3
4
1
106
150
194
4
1
3
107
151
195
3
2
2
108
152
196
4
3
3
109
153
197
4
2
3
110
154
198
4
1
1
111
155
199
3
2
4
112
156
200
3
1
4
113
157
201
2
3
2
114
158
202
4
4
3
115
159
203
3
2
1
116
160
204
4
3
2
117
161
205
1
3
4
118
162
206
3
4
3
119
163
207
4
2
4
120
164
208
1
3
4
121
165
209
1
3
2
122
166
210
2
3
4
123
167
211
3
4
1
124
168
212
4
4
2
125
169
213
1
2
3
126
170
214
4
4
3
127
171
215
3
4
3
128
172
216
4
4
3
129
173
217
3
3
3
130
174
218
2
2
4
131
175
219
3
4
4
132
176
220

176

R.
1
3
3
4
3
2
3
3
4
3
4
4
4
3
1
2
4
1
3
3
2
3
4
4
4
3
1
3
4
3
4
3
1
4
4
4
4
4
3
4
3
4
4
4

Q.
221
222
223
224
225
226
227
228
229
230
231
232
233
234
235
236
237
238
239
240
241
242
243
244
245
246
247
248
249
250
251
252
253
254
255
256
257
258
259
260

R.
4
1
1
2
3
3
4
2
1
2
1
3
4
2
3
4
4
4
4
2
3
3
4
3
3
2
3
4
1
4
4
1
1
4
4
4
3
3
3
1