Construire ou rénover = un investissement malin

Vous avez froncé les sourcils au début de l'année en contrôlant le décompte annuel de votre livret d'épargne ? Ou en voyant le rendement de vos actions en 2009 ? Le jeu n'en valait tout simplement pas la chandelle. Même si les prix de l'immobilier sont aussi sous pression, le choix de la construction ou de la rénovation reste l'investissement le plus intelligent. Il vous permet non seulement d'avancer d'un point de vue financier, mais également en matière d'écologie, de confort et d'esthétique, tout en bénéficiant d'un avantage économique indirect.
Si vous investissez dans votre propre habitation, vous développez petit à petit votre capital (immobilier). Une fois que le prêt hypothécaire est remboursé, votre capital personnel a augmenté de quelques dizaines de milliers d’euros. Une telle plus-value est difficilement réalisable pour le Belge moyen avec des livrets d’épargne, des placements ou d’autres aventures financières. De plus, votre capital ne croît pas seulement parce que la dette envers l’organisme financier est remboursée. La valeur intrinsèque de l’habitation augmente aussi au fil du temps grâce aux travaux de rénovation, aux investissements dans un parachèvement de meilleure qualité de certains éléments, à une nouvelle cuisine et salle de bains, l’installation d’une piscine… et ainsi de suite. L’avantage : une économie d’énergie En construisant ou en rénovant en tenant compte de mesures d’économie d’énergie – comme l’isolation extrême de l’habitation, le choix de techniques de chauffage économiques, d’un éclairage ou d’appareils ménagers économiques, vous faites un autre pas en avant sur le plan financier. L’investissement initial qu’impliquent ces techniques peut certes être supérieur à celui d’appareils classiques, mais les économies de consommation sont très rentables. Sans parler des prix de l’énergie qui ne feront que grimper. Certains rénovateurs vont très loin dans la recherche d’une plus-value écologique et pratiquent ce qu’on appelle « l’écovation ». Ce terme est utilisé pour la rénovation de logements existants avec une norme écologique élevée. Pour prendre ses responsabilités en matière d’écologie, inutile de se mettre à lire à la lueur d’une bougie et à cuisiner sur un feu de camp. Il s’agit simplement de choisir les bons matériaux et les applications qui sont plus écologiques. Vous seriez étonné des énormes possibilités qu’il existe, du remplacement de la chaudière à l’installation de robinets thermostatiques en passant par la pose d’un double vitrage. De plus, le gouvernement encourage de nombreuses mesures d’économie d’énergie. Pensez à la déduction fiscale offerte par le gouvernement fédéral et aux primes et subsides accordés par les autorités régionales, les provinces, les gestionnaires de réseau et même les communes. Bref, vous investissez dans des mesures de rénovation écologiques tout en en tirant un avantage économique. En rénovant une maison de plus de 5 ans, vous bénéficiez d’un taux de TVA réduit de 6%. Et ce taux est encore inférieur pour les logements de plus de 15 ans. Si vous construisez et introduisez une demande au plus tard le 31 mars (les travaux ne peuvent pas encore avoir commencé), vous bénéficiez également d’un taux de TVA réduit sur la première tranche de 50.000 euros. Les travaux qui entrent en ligne de compte doivent être facturés avant le 31 décembre 2010. L’avantage : une amélioration du confort En investissant dans un projet de construction ou de rénovation, vous faites un pas énorme en avant en ce qui concerne le confort. L’installation électrique dans les projets de nouvelle construction est pratiquement toujours conçue pour permettre très facilement une extension pour la domotique, qu’il est possible de réaliser avec un investissement de quelques centaines d’euros dans un câblage adapté de l’habitation. L’installation électrique peut être équipée pour cette option même en cas d’importants travaux de rénovation. Cette petite prévoyance vous offrira un éventail de possibilités à l’avenir en matière de confort : l’éclairage peut être programmé en scénarios, une protection solaire, des écrans et des volets peuvent être actionnés facilement avec une station météorologique ou une minuterie. Dans un projet de rénovation, une ancienne chaudière peut être remplacée par une variante plus économique qui propose une production d’eau chaude plus performante, les canalisations d’eau chaude existantes peuvent être isolées, l’installation de chauffage peut être associée à des panneaux solaires thermiques pour réduire la facture de production d’eau chaude… Voici quelques-uns des exemples d’amélioration sensible du confort sanitaire lors d’une telle intervention sur le logement. Celui qui construit peut optimaliser son confort sanitaire dès le début suivant le budget actuel et futur. Ainsi, il existe encore bien d’autres équipements techniques – comme un réseau domestique, un système d’aspiration centrale, une alarme, la vidéophonie ou la parlophonie – qui peuvent être installés complètement – ou du moins les installations de base – pendant ce type d’interventions et améliorer immédiatement ou à terme le confort du logement. De même, une rénovation est l’occasion idéale de résoudre les problèmes acoustiques. En général résoudre le problème des nuisances sonores des voisins, à l’intérieur ou à l’extérieur du logement, nécessite de sérieuses interventions de construction. Un problème correctement résolu améliore ainsi le confort du logement. Ces interventions qui ont une influence positive sur le confort, améliorent ainsi la valeur intrinsèque du logement. Par conséquent, vous êtes encore gagnant. L’avantage : l’adaptabilité Malgré les possibilités en matière de bien-être, les produits et modes de vie intelligents, nous n’échapperons pas au vieillissement. Si vous en tenez compte pendant la préparation d’un projet de construction ou de rénovation et prévoyez de pouvoir utiliser l’habitation de manière plus confortable lors de vos vieux jours, vous ferez également une bonne opération. Soit vous économisez d’importants investissements pour adapter le logement à des besoins variables, soit vous économisez le déménagement vers un logement adapté ou une résidence-services. N’oubliez pas que cette dernière étape peut être difficile sur le plan émotionnel. Et s’il faut vendre le logement, une habitation adaptable possède un atout majeur car il convient à un public plus large et acquiert alors une valeur marchande supérieure. Vous comptez encore ? L’avantage : l’esthétique Enfin, soyons honnêtes, l’oeil ne veut pas gâcher son plaisir non plus. En cas de rénovation, nous recherchons non seulement l’amélioration du confort, mais aussi l’amélioration esthétique de notre logement. Quelle que soit l’importance de l’intervention – d’un coup de peinture sur la façade extérieure sur une

couche de plâtre à un revêtement de façade totalement neuf… elle influencera positivement la valeur du logement. Bilan : une plus-value Que l’on retourne le problème dans tous les sens, acheter, construire ou rénover un logement coûte, parfois très cher. Bien souvent, on s’endette pour plusieurs années, mais dès la fin des travaux de construction ou de transformation, la valeur du logement augmente et ne cesse de le faire à chaque adaptation ou rénovation supplémentaire. Cette sécurité ne s’obtient pas avec un carnet d’épargne ou des actions. Il suffit de regarder l’évolution des prix de l’immobilier durant ces 10 dernières années. Aucune formule d’épargne ou de placement n’atteint des rendements similaires sur une même période. Les esprits critiques pourront dire que les prix de l’immobilier n’ont pas évolué l’année dernière sous la pression, mais ils ne pourront pas nier que les prix belges sont encore loin derrière ceux de nos voisins européens. La valeur de l’immobilier belge va inévitablement tendre vers les prix de nos pays voisins. En bref, investir dans l’immobilier reste un investissement intelligent.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful