Collège Laflèche

Département de Techniques de santé animale

Assistance clinique vétérinaire II
145-696
2-4-2

Plan de cours - ébauche
Hiver 2013

Dre Elisabeth Scott, M.V.
Bureau 063-3
elisabeth.scott@clafleche.qc.ca

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU COURS

Le cours Assistance clinique vétérinaire II, dernier d’une série de quatre cours cliniques, permet principalement d’acquérir les
connaissances et les habiletés de base afin d’assister le vétérinaire lors de chirurgie et de prise de clichés radiologiques sur des
chiens et des chats. Voici les deux compétences que l’étudiant aura développées au terme du cours et qui seront évaluées.
Fournir une assistance en radiologie

Fournir une assistance en chirurgie
L’étudiant aura à :
-

Préparer le matériel et l’animal à la
chirurgie.
Participer à l’intervention chirurgicale.
Prodiguer les soins post opératoires.
Nettoyer et stériliser le matériel et la salle
de chirurgie.
Compléter les dossiers et les registres.

L’étudiant aura à :
-

Préparer le matériel pour la prise de
clichés radiologiques.
Préparer et placer l’animal pour une
radiographie.
Développer les films radiologiques.
Appliquer les règles de santé et de
sécurité.
Nettoyer et ranger le matériel
radiologique.
Remplir les registres.

En plus de développer ces nouvelles compétences, l’élève pourra mieux intégrer les notions déjà vues dans les cours précédents.
Retourner à ses bases en assistance anesthésique, calculs de doses, injections, contentions, fluidothérapie et tenue de dossier et
les appliquer aux nouvelles situations cliniques du cours d’Assistance clinique vétérinaire II, permettront à l’élève de devenir
techniquement plus efficace.

Lors des premiers laboratoires, l’étudiant mettra en application les notions théoriques fondamentales en assistance chirurgicale et
en radiologie. Les laboratoires subséquents permettront l’intégration de ces notions en situation réelle lors de chirurgie et de
radiologie sur des chiens et des chats.

Le volet laboratoire est une occasion pour l’élève de développer des attitudes indispensables au technicien en santé animale : son
sens des responsabilités, son sens de l’organisation, son autonomie et sa capacité de travailler en équipe.

La réussite du cours Assistance clinique vétérinaire I (145-643) est essentielle à l’étudiant qui désire entreprendre le cours
d’Assistance clinique vétérinaire II. De plus, il est essentiel pour la sécurité des animaux et du personnel durant les laboratoires,
que l’élève puisse démontrer qu’il a conservé les compétences essentielles acquises antérieurement, notamment pour les calculs
de doses, l’utilisation de l’appareil d’anesthésie et la surveillance anesthésique. Par conséquent, la réussite de l’évaluation des
notions préalables à la semaine 5 est obligatoire pour la poursuite du cours.
2

Ce cours constitue une bonne préparation pour les stages et il est complémentaire du cours de Techniques en expérimentation
animale, pour l’aspect chirurgical.

3

ORGANISATION DU COURS
1. Fournir une assistance en chirurgie

(En classe : sur 6 semaines; en laboratoire : sur 9 semaines)

1.1 Préparer le matériel et l’animal à la chirurgie
Savoir
Savoir-faire
 Technique de préparation du site
 Préparer le matériel en vue
chirurgical : étapes, produits
des opérations d’anesthésie,
utilisés.
de monitorage, de
 Transfert du patient en salle de
fluidothérapie et de
chirurgie.
chirurgie.
 Préparer le patient en vue
d’une chirurgie : raser,
nettoyer et préparer le site
de manière aseptique.
 Positionner et attacher le
patient sur la table de
chirurgie.

1.2 Participer à l’intervention chirurgicale
Savoir
Savoir-faire
 Technique aseptique : brossage
 Se préparer pour participer à
chirurgical des mains, habillage
l’intervention chirurgicale
stérile, techniques pour mettre les
(appliquer la technique
gants chirurgicaux (mains cachées
aseptique).
et mains découvertes), drapé
 Ouvrir les paquets.
chirurgical, conduite en salle de
 Exécuter les directives du
chirurgie.
vétérinaire lors de
 Les instruments chirurgicaux :
l’intervention chirurgicale.
connaissance des instruments de
 Travailler en respectant

Savoir-être
 Respect des
consignes.
 Sens de
l’organisation
.
 Minutie.
 Sens des
responsabilité
s.

Activités
 Lectures préalables dans le cahier de
notes de cours.
 Photos, vidéo, exercices en classe.
 Photos sur l’intranet pour la révision.
 Observation d’une démonstration en
laboratoire et pratique des étapes sur
un mannequin.
 Au cours de situations réelles de
chirurgie élective chez des chiens et
des chats, l’élève va préparer le
matériel, préparer le patient, le
positionner et l’attacher sur la table de
chirurgie.
 L’élève va compléter son carnet aidemémoire au fur et à mesure des
laboratoires.
 Au cours de situations réelles
d’anesthésie et de chirurgie élective
chez des chiens et des chats, l’élève va
préparer le matériel, préparer le
patient, le positionner et l’attacher sur
la table de chirurgie.

Savoir-être
 Minutie.
 Respect des
consignes.
 Sens des
responsabilité
s.

Activités
 Lectures préalables dans le cahier de
notes de cours.
 Photos, vidéo en classe.
 Par des exercices en classe ou en
laboratoire, l’élève va appliquer les
notions dans des mises en situation
écrites et résoudre des problèmes.
 Photos sur l’intranet pour la révision.

4




chirurgie générale, comment les
passer au chirurgien.
Le matériel de suture : les
différents types et leurs
caractéristiques, les calibres, les
emballages, les aiguilles.
Les chirurgies courantes.
Manipulation des différents tissus.
Techniques d’hémostase.
Drainage et aspiration.

 Observation d’une démonstration en
laboratoire.
 Pratique et répétitions des différentes
techniques en laboratoire : brossage
chirurgical, habillage stérile,
« gantage », drapé chirurgical,
déballage et conduite pour préserver
l’asepsie.
 Exercice de repérage, d’identification et
de manipulation des instruments, en
laboratoire.
 Inventaire du matériel de suture du
laboratoire et exercice avec
l’enveloppe de fil.
 Cas cliniques en classe : répondre à des
questions à partir des notes de cours,
volumes spécialisés et sites internet.
 Au cours de situations réelles
d’anesthésie et de chirurgie élective
chez des chiens et des chats, l’élève va
appliquer la technique aseptique, ouvrir
les paquets, faire son brossage,
habillage stérile, enfilage des gants,
exécuter les directives du vétérinaire et
l’assister pendant les chirurgies.
 L’élève va faire sa préparation à
chaque chirurgie en complétant les
documents prélaboratoires
correspondant à son rôle.

l’asepsie.

1.3 Prodiguer des soins post-opératoires
Savoir
Savoir-faire
 Évaluation de l’état du patient et
 Apporter les soins
des plaies.
nécessaires lors du réveil.
 Conséquences d’une chirurgie sur  Évaluer l’état du patient et
l’animal : au réveil, au retour à la
de la plaie au réveil et le
maison, protection des plaies.
lendemain de la chirurgie.
 Signes d’infection.
 Donner les drogues ou les
 Pour les chirurgies les plus
traitements prescrits.

Savoir-être
 Vigilance.
 Sens de
l’observation.
 Sens des
responsabilité
s.

Activités
 Lectures préalables dans le cahier de
notes de cours.
 Cas cliniques en classe : répondre à des
questions à partir des notes de cours,
présentation PowerPoint, volumes
spécialisés et sites internet.
 Au cours de situations réelles

5

courantes : complications, soins.
 Conseiller le client lors du
 Éducation de la clientèle pour la
congé de l’animal.
période post-opératoire :
alimentation, repos, sorties.
1.4 Nettoyer et stériliser le matériel de la salle de chirurgie
Savoir
Savoir-faire
 Entretien régulier des salles.
 Nettoyer les salles et
 Nettoyage, entretien et
disposer des déchets.
 Nettoyer et vérifier le
vérification : des instruments
chirurgicaux, des champs
matériel (textiles et
opératoires et des jaquettes.
instruments).
 Préparation des paquets et
 Préparer les paquets pour la
stérilisation : pliage, disposition
stérilisation.
des instruments, emballage,
 Utiliser l’autoclave.
techniques de stérilisation.

1.5 Compléter les dossiers et les registres
Savoir
Savoir-faire
 Description des techniques
 Inscrire les observations et
chirurgicales.
les interventions.
 Compléter le registre de
chirurgie.

d’anesthésie et de chirurgie élective
chez des chiens et des chats, l’élève va
assister le réveil, évaluer le patient en
période postopératoire.
Savoir-être
 Respect des
consignes.
 Rigueur.
 Autodiscipline
.

Activités
 Lectures préalables dans le cahier de
notes de cours.
 Photos, vidéo, exercices en classe.
 Photos sur l’intranet pour la révision.
 Observation d’une démonstration en
laboratoire.
 Compléter une fiche résumée des
étapes d’entretien des instruments.
 Pratique et répétitions des différentes
techniques en laboratoire : pliage,
emballage des paquets, stérilisation à
l’autoclave.
 Au cours de situations réelles de
chirurgie élective chez des chiens et
des chats, l’élève va nettoyer les salles,
jeter les déchets, nettoyer et vérifier le
matériel et les instruments, préparer
les paquets pour la stérilisation, utiliser
l’autoclave.

Savoir-être
 Minutie.
 Respect des
consignes.

Activités
 Lectures préalables dans le cahier de
notes de cours.
 Remplir le document prélab (l’étudiant
décrit sommairement l’intervention
chirurgicale qu’il assistera au
laboratoire).
 Au cours de situations réelles
d’anesthésie et de chirurgies électives
chez des chiens et des chats, l’élève va
noter les observations et interventions
au dossier et sur le registre
6

d’anesthésie et de chirurgie.

7

2. Fournir une assistance en radiologie

(En classe : sur 6 semaines; en laboratoire : sur 9 semaines)

2.1 Préparer le matériel pour la prise de clichés radiologiques
Savoir
Savoir-faire
 Appareil à radiographie : tube à
 Anticiper les besoins en
radiographie, collimateurs, écrans
matériel et instruments pour
intensificateurs.
effectuer la prise de clichés
 Films (types et entreposage)
radiologiques. Préparer
l’appareil à radiographie.
cassettes.
 Choisir les facteurs.
 Estimation des facteurs : densité
 Identifier les films.
radiographique, contraste,
utilisation d’une charte.
 Vérifier les solutions
 Méthodes d’identification des
nécessaires au
films.
développement.
 Matériel de traitement et solutions
(technique de préparation et
entreposage).
2.2 Préparer et placer l’animal pour la radiographie
Savoir
Savoir-faire
 Admission de l’animal (consignes
 Préparer le patient à la
au client).
procédure.
 Préparation pour procédures
 Placer l’animal selon les
radiologiques spéciales :
consignes (projection,
radiographie de contraste,
structure anatomique).
contention et sédation, assistance  Assister le vétérinaire dans
anesthésique.
la prise de cliché, mesurer la
 Positionnement du patient :
structure à radiographier,
principes généraux, positions les
orienter la tête de l’appareil
plus fréquentes.
ou le cône à radiographie
 Radiographies dentaires :
dentaire, placer la cassette.
 Procéder à l’assistance
techniques intra-orale, parallèle,
de la bissectrice et extraorale.
anesthésique et au
 Radiographies de contraste :
monitorage du patient dans
le contexte des procédures
milieux de contraste, technique
radiographiques.
d’administration (repas et

Effectuer un repas baryté.
lavement barytés), contentions
appropriées, technique pour la
prise de clichés, conséquence
d’une sédation.

Savoir-être
 Respect des
consignes.
 Sens de
l’organisation
.

Activités
 Lectures individuelles (préparatoires
aux cours et laboratoires).
 Démonstration en laboratoire.
 En laboratoire, en équipe, à partir de
directives et sous supervision, l’élève
va préparer le matériel et l’appareil à
radiographie, choisir les facteurs et
identifier les films.

Savoir-être
 Respect des
consignes.
 Sens de
l‘organisation
.

Activités
 Lectures individuelles (préparatoires
aux cours et laboratoires).
 En classe, en sous-groupes, l’élève va
appliquer les notions dans des
exercices et des mises en situation.
 Résolution de problèmes théoriques en
sous-groupes.
 En laboratoire, en équipe, à partir de
directives et sous supervision, l’élève
va préparer le matériel et l’animal pour
une série de radiographies de
contraste, effectuer un repas baryté,
positionner l’animal, assister la prise de
clichés radiologiques.

8

2.3 Développer des films radiologiques
Savoir
Savoir-faire
 Chambre noire : matériel, utilité,
 Effectuer le traitement des
disposition.
films (développement,
 Techniques de développement.
rinçage, fixage et séchage).
 Évaluer la qualité technique
 Paramètres impliqués dans le
des clichés radiographiques
choix des facteurs d’exposition :
et apporter les correctifs au
appareil (kV, mAs et temps
besoin.
d’exposition), patient (structure et
épaisseur), cassette (film et
écran), chambre noire (solutions).
 Densité et contraste.
 Causes d’insuccès
radiographiques et correctifs.

2.4 Appliquer les règles de santé
Savoir
 Effet des radiations.
 Prévention : matériel de
radioprotection, comportement
sécuritaire, dosimètre, cadrage
des champs d’exposition.

et de sécurité
Savoir-faire
 Appliquer les normes de
radioprotection.
 Utiliser l’équipement de
protection.
 Utiliser le dosimètre.

2.5 Nettoyer et ranger le matériel radiologique
Savoir
Savoir-faire
 Entretien du matériel utilisé en
 Nettoyer et ranger le
radiologie : écrans, matériel de
matériel.
radioprotection, solutions de
développement et bassin,
entreposage des matières
dangereuses.
2.6 Compléter les dossiers et les registres
Savoir
Savoir-faire
 Description des manipulations
 Donner l’assistance
effectuées.
nécessaire au vétérinaire

Savoir-être
 Sens de
l’organisation
.
 Respect des
consignes.
 Minutie.

Activités
 Lectures individuelles (préparatoires
aux cours et laboratoires)
 Lecture d’un article.
 En classe, en sous-groupes, l’élève va
appliquer les notions dans des
exercices et mises en situation.
 Résolution de problèmes théoriques en
sous-groupes.
 En laboratoire, en équipe, à partir de
directives et sous supervision, l’élève
va développer les films et discuter de
leur qualité technique.
 Pratique par l’examen de films archivés
ayant différents défauts (en laboratoire
surtout).

Savoir-être
 Respect des
consignes.

Activités
 Exercice en classe.
 Démonstration en laboratoire.
 En laboratoire, en équipe, à partir de
directives et sous supervision, l’élève
va appliquer les normes de
radioprotection, utiliser l’équipement
de protection et le dosimètre.

Savoir-être
 Respect des
consignes.
 Minutie.

Activités
 En laboratoire, en équipe, à partir de
directives et sous supervision, l’élève
va nettoyer et ranger le matériel,
remplir le registre radiologique.

Savoir-être
 Minutie
 Respect des

Activités
 En laboratoire, sous supervision, l’élève
va remplir le registre radiologique.
9

 Registre de radiologie.

dans la tenue de dossier.
 Remplir le registre
radiologique.

consignes.
Sens de
l’organisation
.

10

MÉTHODES PÉDAGOGIQUES
En classe, les exposés sont appuyés d’éléments visuels : présentations multimédia, radiographies. Des exercices et mises en
situation cliniques seront utilisés régulièrement.
En laboratoire, des modèles, démonstrations, exercices et situations réelles de chirurgies électives et de prises de clichés
radiologiques seront utilisés. Le professeur est disponible durant les périodes de « répétitions » des élèves, pour leur donner des
précisions leur permettant de s’ajuster. Les situations réelles de chirurgie et radiographie lui permettent de faire partie d’une équipe
et lui donnent l’occasion de mieux intégrer les apprentissages. Des documents préparatoires et un horaire seront fournis aux
étudiants. Au besoin, des rencontres individuelles pour discuter avec le professeur de difficultés particulières seront possibles afin de
permettre à l’étudiant d’avoir un suivi et une aide personnalisée.
Les périodes de disponibilité du professeur sont affichées sur la porte du local 063 et l’élève est encouragé à venir le rencontrer au
besoin. Il est possible également de prendre rendez-vous si l’élève désire rencontrer le professeur en dehors de ces périodes
affichées.

PARTICIPATION ET ENGAGEMENT DE L’ÉLÈVE DANS LE COURS
La pondération du cours prévoit 2 heures de cours théoriques par semaine. La participation de l’étudiant aux cours théoriques
enrichit et augmente l’intérêt pour la matière. De façon régulière, une préparation au cours sera exigée et consistera, le plus souvent,
à lire un passage dans les notes de cours et à répondre aux questions rapides à la fin de chaque cahier.
Deux heures par semaine allouées au travail personnel est un gage de réussite. Cela inclut l’étude, la révision, les lectures
complémentaires, la préparation et le bilan des labos.
Les périodes de travaux pratiques (4 heures par semaine) en groupe restreint d’étudiants, se répartissent comme suit durant la
session :

Laboratoires préparatoires. Ils consistent en l’apprentissage des techniques de base. La présence et la participation de
l’étudiant sont primordiales et obligatoires, puisque ces laboratoires sont préparatoires et préalables à la seconde partie des
travaux pratiques. Les mêmes conditions que l’évaluation, quant aux absences, s’appliquent. Chaque étudiant est donc
responsable de l’atteinte des objectifs du laboratoire. En cours de route, des évaluations formatives permettront à l’étudiant de
vérifier sa compréhension et ses compétences.

Laboratoires de pratique. Ils consistent en des mises en situation réelles. Chaque semaine des animaux sont anesthésiés pour
subir une chirurgie élective. Les étudiants effectuent à tour de rôle les différentes tâches reliées à l’assistance anesthésique,
l’assistance chirurgicale et à l’assistance radiologique. Cette partie des travaux pratiques permet à l’étudiant d’acquérir une
certaine maîtrise des notions vues préalablement.
11

Compte tenu qu’il s’agit de situations réelles, avec de vrais patients, et qu’une petite équipe est responsable du déroulement de
l’intervention, un véritable engagement de la part de chacun des élèves est requis pour que tout se passe bien. Cela signifie :
revoir les notions et techniques vues antérieurement dans le programme, préparer des outils pour être plus efficace en laboratoire,
mettre à jour son carnet aide-mémoire, être en forme et reposé pour la chirurgie. À votre arrivée au laboratoire de chirurgie,
la remise au professeur du document prélab dûment complété, est une condition d’entrée.
Les activités privilégient le développement des attitudes (ou savoir-être) nécessaires aux TSA, plus particulièrement la capacité à
travailler en équipe, le sens des responsabilités, le sens de l’organisation, l’autonomie et le professionnalisme. Une grille plus
descriptive est fournie dans le Guide pour les laboratoires et l’étudiant doit y référer régulièrement pour s’autoévaluer et se fixer
des objectifs. Ainsi, l’étudiant se prépare aux stages et au marché du travail.

ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES
Évaluation formative
Tout au long de la session, des outils permettent à l’élève de mesurer la qualité de ses apprentissages et de progresser vers l’atteinte
des compétences finales :
-

Interactions en classe (questions par le professeur et les élèves).
Exercices, mini-tests en classe, avec autocorrection, correction par un pair ou en groupe.
Exercices de vérification à la fin des laboratoires préparatoires.
Supervision et aide individualisée en laboratoire. Suivi des étudiants à l’aide des prélabs et du journal de bord. De plus,
l’étudiant est responsable de demander, à son professeur ou à la technicienne, des vérifications de ses techniques pour
valider ses apprentissages, y compris lors des laboratoires de chirurgie.
Une grille des attitudes professionnelles est fournie pour aider l’élève à s’autoévaluer, à se fixer des objectifs et à s’améliorer.

Évaluation sommative

12

No

1

Nature
Évaluation périodique 1,
en 2 parties : examen par
postes, chronométré,
individuel, durée de 60
minutes
re

1 partie sur les notions
préalables. La réussite de
cette évaluation est
obligatoire à la poursuite du
cours.

2e partie sur les notions
nouvellement acquises
en assistance
chirurgicale.

%

Date
12
février

Tâches de l’élève

Critères

(Sem. 5)
Réussit
e ou
échec
(détails
à la p.
14)

10%

1re partie :
1re partie :
◦ Résoudre des problèmes de calculs de
▫ Lecture juste des étiquettes.
doses.
▫ Calcul sans erreur des doses de
◦ Lire et décrypter les informations sur les
médicaments et des fluides prescrits et
étiquettes des médicaments utilisés lors
mesure précise du volume à injecter.
d’une anesthésie.
▫ Identification juste des régions
◦ Reconnaître et identifier des structures
anatomiques.
anatomiques externes.
▫ Identification juste des parties de
◦ Identifier le matériel et les instruments
l’appareil d’anesthésie et des paramètres
utilisés en anesthésie, incluant le
mesurés.
monitorage et la fluidothérapie.
▫ Préparation correcte de l’appareil
◦ Analyser les paramètres physiologiques.
d’anesthésie.
◦ Identifier des données sur les registres ▫ Installation appropriée des appareils de
(dossier, rapport d’anesthésie).
monitorage.
▫ Monitorage judicieux de l’animal incluant
l’interprétation juste des paramètres
physiologiques (normal-anormal).
▫ Inscription précise ou lecture juste des
observations sur la feuille de monitorage
2e partie :
anesthésique.
◦ Identifier le matériel et les instruments
utilisés en chirurgie, pour l’entretien et
2e partie :
la stérilisation.
▫ Exactitude des réponses.
◦ Préparer le matériel nécessaire aux
▫ Suite logique des étapes.
interventions.
▫ Identification juste des instruments
◦ Lire et décrypter les informations des
chirurgicaux, du matériel utilisé en
étiquettes (enveloppes de matériel de
chirurgie, pour l’entretien et la
suture, produits d’entretien) et les
stérilisation.
directives d’un protocole.
▫ Préparation complète du matériel en vue
◦ Ordonner les étapes d’une technique
d’une intervention (intubation,
(pliage, emballage, entretien des
préparation du patient).
instruments, préparation du site
13

No

Nature

%

Date

Tâches de l’élève
chirurgical, stérilisation) ou d’une
session de chirurgie.

2

Évaluation périodique 2 :
examen écrit, individuel,
durée de 110 minutes

15%

9 avril

◦ Appliquer des notions.
◦ Expliquer des principes.
◦ Résoudre des situations problèmes.

(Sem.
12)

Critères

En assistance chirurgicale et radiologique.

▫ Explication juste des principes.
▫ Liens clairs entre les notions et la
situation décrite.

▫ Résolution correcte des situations
3

Évaluation du travail en
laboratoire : par le
professeur, à l’aide d’une
grille.

15%

À
partir
du
labo
#6

◦ Faire sa préparation aux chirurgies en



Remis
e du
journal
de
bord :
7 mai

utilisant les documents prélabs et les
remettre à son arrivée au laboratoire (5
fois).
Faire toutes les tâches d’assistant.
Faire les inscriptions au dossier
correctement.
Travailler à développer son sens de
l’organisation, son sens des
responsabilités, son professionnalisme,
son travail d’équipe et son autonomie.
Faire l’autoévaluation de ses attitudes.


◦ Accumuler les preuves de sa

progression et remettre son journal
de bord.






problèmes.
Démonstration de bonnes attitudes lors
des chirurgies (voir grille dans le Guide
pour les laboratoires).
Documents prélabs remis, complets.
Assistance efficace en chirurgie.
SOAP postopératoire fait selon les
consignes.
Inscriptions au dossier complètes et
selon les normes.
Autoévaluation complétée selon les
directives, exemples concrets relatés en
concordance avec le travail fait dans le
laboratoire, profondeur de l’analyse,
respect des échéances.

▫ Présences de preuves dans le journal
de bord : prélabs, commentaires du
professeur, vos grilles de
vérifications, les autoévaluations de
vos attitudes en laboratoire, carnet
aide-mémoire.

14

No

4

Nature
Évaluation terminale,
volet théorique

%
20%

Examen écrit, individuel,
synthèse

Date
Période
des
exame
ns
(mai)


Tâches de l’élève
Appliquer des notions dans le cadre de
mises en situation écrites
Résoudre des situations problèmes en
chirurgie et radiologie

Durée : environ 3 heures
Évaluation terminale,
volet pratique en
radiologie
En labo, individuelle, à
partir de mises en situation
et directives.
Par le professeur, assisté de
la technicienne, à l’aide
d’une grille.
À l’aide du matériel des
salles de radiologie et de
développement.
Durée : environ 30 minutes



À partir de mises en situation
en assistance chirurgicale et
assistance en radiologie.

5

20%

Fin de
sessio
n 14e
labo










Positionner un patient.
Prendre les mesures.
Placer les facteurs.
Appliquer les règles de sécurité.
Prendre un cliché.
Développer un film radiographique.
Nettoyer et ranger le matériel.
Évaluer la qualité technique des
radiographies.
Identifier les causes d’insuccès.
Remplir le registre.

Critères
Liens clairs entre les notions et la
situation décrite
Description juste des interventions et
réponses précises à des questions de
clients
Explication complète des principes
Bonne analyse du problème et
identification de pistes de solution.

▫ Mise en marche correcte de l’appareil
radiographique.

▫ Choix judicieux de la cassette.
▫ Identification précise des films.
▫ Choix approprié des facteurs








d’exposition.
Utilisation appropriée des vêtements, de
l’équipement de radioprotection et du
dosimètre.
Cadrage judicieux des champs
d’exposition.
Manipulation sécuritaire de l’animal au
cours de l’exposition.
Placement précis de l’animal.
Orientation appropriée de la tête de
l’appareil radiologique.
Préparation correcte des bassins à
développement.
Respect de la séquence et des temps de
développement, de rinçage et de fixage
des films.
Évaluation juste de la qualité des films et
pertinence des correctifs proposés.
Inscription complète dans le registre
radiologique.

15

No

6

Nature
Évaluation terminale,
volet pratique en
chirurgie
En labo, individuelle, à
partir de mises en situation
et directives.
Par le professeur, assisté de
la technicienne, à l’aide de
grilles.
À l’aide du matériel des
salles de la suite
chirurgicale.

%
20%

Date
Fin de
sessio
n 15e
labo








Durée : environ 30 minutes



Tâches de l’élève
S’habiller convenablement pour les
différentes manipulations en asepsie.
Assister le chirurgien : présenter les
instruments, couper les chefs de fils,
déballer un paquet, un bol, une
enveloppe.
Attacher l’animal sur la table.
Plier un drap chirurgical fenêtré et non
fenêtré, une serviette et une jaquette.
Emballer un paquet pour la stérilisation.
Identifier des instruments chirurgicaux.
Monter un paquet pour la stérilisation.
Faire le brossage chirurgical.
Enfiler la jaquette et les gants de
chirurgie (mains cachées et mains
visibles).
Préparer le site chirurgical.
Utiliser l’autoclave, le nettoyeur
ultrasonique.
Faire toutes les étapes de l’entretien des
instruments.











Critères
Brossage chirurgical rigoureux et
complet des mains et avant-bras.
Respect des techniques d’habillage
stérile.
Respect de la technique d’enfilage stérile
des gants chirurgicaux, à mains visibles
et à mains cachées (couvertes).
Respect de la technique aseptique de
préparation du site chirurgical (incluant
la préparation et la disposition du
matériel).
Reconnaissance du matériel à passer au
chirurgien.
Présentation judicieuse de l’équipement
(instruments) au chirurgien.
Couper adéquatement les chefs de fils de
suture.
Maintien de la stérilité au moment de
déballer un paquet stérile, de couper le
fil chirurgical, de verser la saline dans le
bol stérile.
Entretien adéquat des instruments
chirurgicaux.
Pliage et emballage corrects des draps,
des jaquettes et des serviettes.
Empaquetage correct des instruments.
Stérilisation correcte des paquets.
Utilisation correcte et sécuritaire des
appareils.

16

POLITIQUES DU COLLÈGE ET/OU PROGRAMME
Règles particulières au programme
Tel que stipulé dans votre guide de programme, p. G.1 :
1. L’étudiant doit respecter les règles de santé et sécurité au travail lors de ses laboratoires.
2. La présence aux laboratoires est obligatoire. Un étudiant qui ne participe pas à ses laboratoires peut constituer un danger pour la
santé et le bien-être des animaux de même que pour l’intégrité des appareils utilisés. Par conséquent, un étudiant qui s’absente
sans raison valable à ses laboratoires pourra se voir refuser l’accès aux évaluations pratiques du cours.
3. Le programme de Techniques de santé animale, préoccupé par le bien-être des animaux utilisés lors des laboratoires (voir
responsabilités du CPA), se réserve le droit d’exclure du cours et/ou programme tout étudiant qui, par son comportement ou ses
aptitudes, infligerait des souffrances inutiles aux animaux ou représenterait un danger pour la santé et/ou la sécurité du
personnel ou des autres étudiants.

Par conséquent, pour la poursuite et la réussite du cours, l’élève doit obtenir une note égale ou supérieure
à 60% à la 1re partie de l’examen périodique 1.
Si l’élève a un échec à cette partie d’évaluation (semaine 5), des modalités de reprise pourront être envisagées avec le
comité de département. L’élève devra remplir un formulaire de reprise et le remettre au professeur dans les 48 heures
après l’examen échoué. Le formulaire de reprise devra être bien complété et comprend : identification des problèmes
et/ou faiblesses par l’élève ainsi qu’un plan de préparation et d’étude pour l’examen de reprise. L’examen de reprise aura
lieu dans les 2 semaines suivant la date de l’examen échoué et un comité composé de 2 à 3 professeurs évaluera l’élève.
Ce formulaire est disponible sur prof-2. Un élève qui échoue l’examen de reprise sera exclu du cours.

Sécurité
1. Les gaz anesthésiques et les radiations ayant un potentiel tératogène, vous devez aviser le professeur si vous êtes ou croyez être
enceinte.
2. Habit de chirurgie (haut et pantalon) essentiel pour les laboratoires.
3. Les écrans/vêtements de protections et le port du dosimètre sont obligatoires lors de la prise de clichés en radiologie.
4. Espadrilles à semelles propres, antidérapantes et non marquantes (sandales, bottes et souliers à semelles élevées sont proscrits).
5. Sarrau propre pour les laboratoires.
6. Attacher les cheveux longs (PAS de cheveux dans le visage). Garder les ongles courts sans vernis.
7. Le port du masque et du casque est obligatoire dans la salle de chirurgie.
8. Les sacs et les manteaux sont interdits dans les laboratoires (chirurgie).

17

Absence (incluant les retards et départs prématurés)
La présence, la ponctualité et les tâches associées aux laboratoires sont considérées essentielles à l'acquisition des compétences, à
la sécurité de chacun au sein de l'équipe et de celle du patient également. Par conséquent, un étudiant peut se voir refuser la
participation à un laboratoire ou même à l’évaluation terminale pratique dans l’une ou l’autre des circonstances suivantes :
-

il s’est absenté d’un laboratoire sans motif grave et/ou sans pièce justificative;
il n’a pas fait le travail de préparation préalable à la chirurgie;
il ne s’engage pas dans le laboratoire, ne fait pas les exercices, ne suit pas les directives.

Veuillez vous référer à la « politique institutionnelle d’évaluation des apprentissages » du Collège, pour les règles en lien
avec :
- les absences aux examens (article 5.1.2);
- la présence au cours (article 4.5.2).
Les motifs considérés valables par le département pour justifier une absence sont une mortalité dans la famille proche, une maladie
ou un accident. La justification de l’absence doit être accompagnée d’une preuve (papier médical, notice nécrologique…)
L’étudiant qui désire reprendre un examen ou un laboratoire doit se procurer un formulaire de demande auprès de son professeur ou
de la coordonnatrice du programme. Il doit aviser son professeur (ou demander à quelqu’un de le faire en cas d’incapacité) dans les
48 heures de son absence. Les reprises des laboratoires de chirurgie et radiologie avec des animaux ne sont pas possibles.

Français
Une attention particulière sera portée à la qualité du français dans les examens jusqu’à concurrence de 10 % de la note (1% par faute
d'orthographe et de grammaire sera soustrait.) Une grammaire et un dictionnaire seront alors disponibles dans la classe lors des
évaluations. (Réf. PIÉA, article 4.5.1)
Le Centre des ressources linguistiques (CRL) est mis à la disposition des étudiants afin de les aider à maintenir et à améliorer la
qualité de leur langue française.

18

MÉDIAGRAPHIE
Livres
 BUSCH, Sara J. Small Animal Surgical Nursing, Skills and Concepts, Missouri, Elsevier Mosby, 2006.

CATCOTT, E.J. Animal Health Technology, California, American Veterinary Publications, 1977.

 DUBOIS, Sylvie. Calcul, dosage, médicaments, 2e édition, Montréal, Chenelière McGraw-Hill, 2001.
 FOSSUM, Theresa W. et al. Manual of Small Animal Surgery, Toronto, Mosby, 2000.
 HAN, Connie M. et Cheryl D. HURD. Practical Diagnostic Imaging for the Veterinary Technician, 2e édition, Toronto, Mosby, 2000.
 LAVIN, Lisa M. Radiography in Veterinary Technology, 4e édition, Montréal, Saunders Elsevier, 2007.
 MCCURNIN, D.M. Clinical Textbook for Veterinary Technicians, 4e éd., Montréal, W.B. Saunders, 1998 (chapitres 9, 16 et 17).

MCKELVEY, Diane et K. Wayne HOLLINGSHEAD. Small Animal Anesthesia: Canine and Feline Practice, Toronto, Mosby, 1994.

 Nursing Care in Veterinary Practice, Trenton, Veterinary Learning Systems, 1993.
 SONSTHAGEN, Teresa F. Veterinary Instruments and Equipment: A Pocket Guide, Missouri, Elsevier Mosby, 2006 (2e partie:
Surgical Instruments, p. 417-707).
 TRACY, Diane L. Small Animal Surgical Nursing, Toronto, Mosby, 1999.

Périodiques
 LAVIN, Lisa M. « The Imaging Chain : Links to High-Quality Radiography », Veterinary Technician, vol. 22, no 5 (mai 2001), p. 230241.
 MORRIS, Holly. « Getting to the Root of the Problem: Dental Radiography Basics », Veterinary Technician, vol. 23, no. 5 (mai 2002),
p. 270-276.

 Publications disponibles à la bibliothèque

19