You are on page 1of 7

CHIMIE DES SOLUTIONS-M.P.S.

I

2 RÉACTIONS ACIDO-BASIQUES
2.1 Définitions
◮ un acide de Bronsted est une espèce moléculaire ou ionique susceptible de
donner un proton H + ou de provoquer la liberation d’un proton du solvant .
A

H+
+ B
acide
particule e´chang´
ee
base

:

IM
EL

Remarque

LA

L

A et B forment un couple acide base qu’on note A/B
Exemple
HBr ⇄ H + +
Br−
HN O3 ⇄ H + +
N O3−
+
N H4 ⇄ H + +
N H3
C6 H5 OH ⇄ H + + C6 H5 O−
CO2 + H2 O ⇄ H + + HCO3−
Cu2+ + 2H2 O ⇄ 2H + + Cu(OH)2

H3 P O4 ⇄ H + + H2 P O4−
H2 P O4− ⇄ H + + HP O42−
HP O42− ⇄ H + + P O43−

L’acide phosphorique est un triacide (polyacide).
l’acide sulfurique H2 SO4 est diacide.

EB
EN

H2 SO4 ⇄ H + + HSO4−
HSO4− ⇄ H + + SO42−
◮ une base de Bronsted est une espèce moléculaire ou ionique susceptible de
capter un proton.
Exemple :
N H3 + H + ⇄ N H4+
CO32− + H + ⇄ HCO3−
HCO3− + H + ⇄ H2 CO3 (H2 O + CO2 ), pluie acide

CP
G

• H2 P O4− , HP O42− jouent le rôle d’un acide et d’une base : ampholytes
• CO32− est une dibase.
Conclusion :
Toute réaction chimique acido-basique résulte de l’échange de la particule H + entre l’acide d’un couple et la base d’un autre couple.
Exemple :
½
¾
CH3 COOH ⇆ H + + CH3 COO−
=⇒ CH3 COOH + N H3 ⇄ N H4+ + CH3 COO−
N H4+ ⇆ N H3 + H +

elfilalisaid@yahoo.fr

Page -7-

-SAID EL FILALI-

donc [H3 O+ ] = [OH − ] = 10−7 moℓ. Qu’on peut écrire : IM EL pH = − log[H3 O+ ] = − log h avec h = [H3 O+ ].fr Page -8- -SAID EL FILALI- .CHIMIE DES SOLUTIONS-M.P.ℓ−1 . On définit le pKA d’un couple A/B comme : pKA = − log KA =⇒ KA = 10−pKA elfilalisaid@yahoo. • H3 O+ représente H + solvaté en effet H3 O + ⇋ H + + H2 O EB EN • Le pH de l’eau pure à 25o C est égal à 7.2 Constante d’acidité KA Soit la réaction acide-base :HA + H2 O CP G K[H2 O] = ⇋ H 3 O + + A− [H3 O+ ][A− ] = KA [HA] les concentrations en moℓ.ℓ−1 et le solvant est l’eau.2 Constante d’acidité KA D’une façon générale l’équation d’une réaction chimique acidobasique s’écrit : A1 + B2 ⇄ B1 + A2 [H3 O+ ] C0 LA pH = − log L ◮ L’eau qui joue le rôle du solvant présente deux couples acide-base : ⊲ H3 O+ /H2 O : H3 O+ ⇋ H + + H2 O ⊲ H2 O/OH − : H2 O ⇋ H + + OH − On conclut que l’eau est un amphotère (ou ampholyte) ◮ pH d’une solution : On définit le pH d’un solution dilué par : avec C0 = 1molℓ−1 .S. KA constante d’acidité fonction uniquement de la température.ℓ−1 • Le produit ionique de l’eau Ke = [H3 O+ ][OH − ] = 10−14 ne dépend que de la température • pKe = − log Ke = pH + pOH(= 14à 25 o C) avec pOH = − log[OH − ] pH + pOH = pKe 2. Remarque : • [H3 O+ ] en moℓ.I 2.

pKA > 14).P. on ne peut pas déterminer leur pKA dans l’eau . elfilalisaid@yahoo.S.fr Page -9- -SAID EL FILALI- . on dit qu’ils sont nivelés par l’eau . pKA < 0) et les bases plus fortes que OH − ([A− ] Ã 0.2 Constante d’acidité KA Exemple : l’eau est un amphotère ◮ (H3 O+ /H2 O) : ½ H3 O + + H2 O A1 B2 KA (H3 O+ /H2 O) = ⇋ H3 O + + H 2 O ⇋ A2 B1 ¾ [H3 O+ ] = 1 =⇒ [H3 O+ ] L pKA (H3 O+ /H2 O) = 0 ◮ (H2 O/OH − ) : ⇋ H3 O+ + OH − ⇋ A2 B1 H2 O + H2 O A1 B2 KA (H2 O/OH − ) = [H3 O+ ][OH − ] = 10−14 =⇒ LA ½ IM EL pKA (H2 O/OH − ) = 14 CP G EB EN Remarque : • Pour les acides plus forts que H + ([HA] Ã 0. 14] peuvent être étudier dans l’eau . il faut utiliser un solvant autre que l’eau .CHIMIE DES SOLUTIONS-M.I 2. Seules les couples ayant un pKA ∈ [0.

9 sulfureux H2 SO3 HSO3− 1.3 fin du tableau elfilalisaid@yahoo.2 + Ion anilium C6 H5 N H3 C6 H5 N H2 4.25 − 2− Ion hydrogénooxalate HC2 O4 C2 O4 4.2 − Sullfhydrique H2 S HS 7 − 2− Ion hydrogénosulfure HS S 12.7 − − Borique HBO2 ou H3 BO3 HBO2 ou H2 BO3 9.2 Ion hydrogénophosphate HP O42− P O43− 12.2 − Butanoique C3 H7 CO2 H C3 H7 CO2 4.3 Phénol C6 H5 OH C6 H5 O 9.4 − 2− Ion hydrogénocarbonate HCO3 CO3 10.2 2− Trichloroétanoique CCl2 COOH CCl2 CO 1.4 Oxalique H2 C2 O4 HC2 O4− 1.5 Dichloroétanoique CHCl2 CO2 H CHCl2 CO2− 1.8 − Monochloroétanoique CH2 ClCO2 H CH2 ClCO2 2.I 2.2 Constante d’acidité KA CP G EB EN IM EL LA L Valeurs des pKA des couples acide-bases à 25o C NOM DE L’ACIDE Formule de l’acide Formule de la base pKA Ion hydronium H3 O + H2 O 0 Eau H2 O OH − 14 Nitrique HN O3 N O3− -1 − Sulfurique H2 SO4 HSO4 -3 Chlorhydrique HCl Cl− -3 − Perchlorique HClO ClO -7 + Ion ammonium N H4 N H3 9.T.fr Page -10- -SAID EL FILALI- .6 − Hypochloreux HClO ClO 7.2 − Cyanique HCNO CN O 3.3 − Ethanoique CH3 COOH CH3 COO 4.7 − E.A H4 Y H3 Y 2 H3 Y − H2 Y 2− 2.8 − Fluorhydrique HF F 3.7 H2 Y 2− HY 3− 6.8 − 2− Ion hydrogénosulfite HSO3 SO3 7.6 Iodique HIO3 IO3− 0.1 − 2− Ion dihydrogénophosphate H 2 P O4 HP O4 7.2 − Orthophosphorique H3 P O4 H2 P O4 2.S.2 Ion hydrogénosulfate HSO4− SO42− 2 − Hypobromeux HBrO Bro 8.P.2 3− 4− HY Y 10.CHIMIE DES SOLUTIONS-M.9 Ion pyridium C5 H5 N H + C5 H5 N 5.8 Carbonique H2 CO3 HCO3− 6.D.5 Hypoiodeux HIO IO− 10.6 Benzoique C6 H5 CO2 H C6 H5 CO2− 4.8 − Méthanoique HCO2 H HCO2 3.3 − Cyanhydrique HCN CN 9.9 Nitreux HN O2 N O2− 3.

fr 9.I 2.CHIMIE DES SOLUTIONS-M. pH La base conjugué A− prédomine : le couple :N H4+ /N H3 on a : pKA = 9.S.2 =⇒ pKB = 14 − 9.P.3 Domaine de prédominance • A− + H2 O ⇋ OH − + HA On définit la constante de basicité comme : KB = On a :KA KB = D’où [HA][OH − ] =⇒ pKB = − log KB [A− ] [H3 O+ ][A− ] [HA][OH − ] = Ke [HA] [A− ] L pKA + pKB = pKe = 14 a ` 25o C 0 • LA • Plus un acide est fort plus son pKA est petit.3 Domaine de prédominance Soit le couple HA/A− : [A− ] [H + ][A− ] =⇒ log KA = log[H + ] + log KA = [AH] [HA] ⋆ ⋆ ⋆ EB EN pH = pKA + log si [A− ] = [HA] =⇒ pH = pKA .8 [N H4+ ] ≫ [N H3 ] elfilalisaid@yahoo.2 • Page -11- pH [N H4+ ] ≪ [N H3 ] -SAID EL FILALI- . =⇒ pH < pKA .2 = 4. L’acide faible HA de plus en plus fort 14 • pKA IM EL L’acide faible HA de plus en plus faible 2.de même plus une base est forte plus son pKA est grand. si [A− ] > [HA] (la base prédomine ) si [A− ] < [HA] (l’acide prédomine ) Exemple CP G L’acide faible HA prédomine pKA • solution tampon [A− ] [HA] =⇒ pH > pKA .

15 HP O42− • 7. On retrouve la règle de gamma pH B2 pKA2 B1 A2 pKA1 A1 règle de γ CP G A1 et B2 ne peuvent pas coexister tous les deux par contre A2 et B1 peuvent coexister .fr Page -12- -SAID EL FILALI- .donc le sens (1) .2 2.S.1 acide base L réaction chimique pH LA Soient deux couples acide-bases A1 /B1 (pKA1 ) et A2 /B2 (pKA2 ) A1 ⇄ H + + B1 (pKA1 ) A2 ⇄ H + + B2 (pKA2 ) Donc : (1) IM EL A1 + B2 ⇋ B1 + A2 (2) Appliquons la relation Guldberg et Waage : K= K= [B1 ][A2 ] [B2 ][A1 ] KA1 = 10pKA2 −pKA1 = 10pKA (Base)−pKA (acide) KA2 EB EN Conséquences ⋆ Si pKA2 > pKA1 =⇒ K > 1 =⇒ la réaction est favorisé dans le sens (1).2. Remarque : Si on a une réaction entre plusieurs couples A/B alors la réaction favorisée est celle entre l’acide le plus fort(pKA le plus petit) et la base la plus forte (pKA le plus grand) Exemple 1 :(énoncé voir TD) elfilalisaid@yahoo.4 Aspet quantitatif d’une réaction chimique acide CHIMIE base DES A/B SOLUTIONS-M.I Application : (T-D) Le diagramme de prédominance de l’acide phosphorique.P.4 Aspet quantitatif d’une A/B P O43− • 12. ⋆ Si pKA2 < pKA1 =⇒ K < 1 =⇒ la réaction est favorisé dans le sens (2). H3 P O4 H2 P O4− • 2.

5 9. 5x 7 + 6 5 4 3 2 1 0 1 2 3 4 CP G 0 EB EN + 5 6 + + VB + 7 8 9 10 11 12 13 On tire que KA = 794.[N H4 O+ ] = Vo + VB Vo + VB h[N H3 O] =⇒ hVB = KA Ve − KA VB : c’est une droite de pente −KA et qui 2.N O2− et N H4+ c.KA = [N H4 O+ ] coupe l’axe de abscisses en VB = Ve 9 + 8 y = 9535. [N H3 O] = 1.CH3 COOH et C6 H5 N H2 .10−3 mol.S.ℓ−1 Vo Page -13- -SAID EL FILALI- .75 1.D’après la relation d’équivalence on conclut que CA = elfilalisaid@yahoo. 3 − 794.fr CB Ve =⇒ CA = 12.2.3 4.2 4.4 Aspet quantitatif d’une réaction chimique acide CHIMIE base DES A/B SOLUTIONS-M.10−12 et VB = 12 mℓ 3.I hVB × 1012 IM EL 10 LA L On considère les couples suivants : HA/A− HN O2 /N O2− C6 H5 N H3+ /C6 H5 N H2 N H4+ /N H3 CH3 COOH/CH3 COO− pKA 3.C6 H5 N H2 et N H4+ Exemple 2 :(Méthode de Gran énoncé voir TD) CB VB CB (Ve − VB ) . 5. 2. b.P.Écrire les équations bilans et en déduire les constantes d’équilibre K des réactions entre les espèces : a.Tracer le diagramme de prédominance des huit espèces chimiques.