You are on page 1of 86

SOMMAIRE
DIRECTIVE DE LA SIGNALISATION TEMPORAIRE
DES CHANTIERS ROUTIERS
DIRECTIVE SUR LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DES CHANTIERS
ROUTIERS............................................................................................................4
A. OBJET DE LA DIRECTIVE .......................................................................4
B. CHAMP D'APPLICATION .........................................................................4
C. PRINCIPES DE LA SIGNALISATION TEMPORAIRE ...........................5
C.1. Principe d’adaptation.................................................................................5
C.1.1 - LA NATURE DE LA VOIE .............................................................6
C.1.2 - L'IMPORTANCE DU CHANTIER..................................................6
C.1.3 LA VISIBILITE...................................................................................6
C.1.4 LA LOCALISATION..........................................................................6
C.1.5 LA VITTESSE DES VEHICULES ET L' IMPORTANCE DU
TRAFIC .........................................................................................................6
C.2 PRINCIPE DE COHERENCE ...................................................................7
C.3 PRINCIPE DE VALORISATION .............................................................7
C.4 PRINCIPE DE LISIBILITE ET DE CONCENTRATION........................7
D. MOYENS DE LA SIGNALISATION TEMPORAIRE ..............................8
D.1 CLASSIFICATION DES SIGNAUX ....................................................8
D.2 CARACTERISTIQUES DES SIGNAUX TEMPORAIRES ................8
D.3 SUPPORTS ............................................................................................8
D.4 MATERIELS MOBILES .......................................................................8
D.5 PROTECTION DU PERSONNEL ........................................................9
E) MISE EN PLACE DE LA SIGNALISATION TEMPORAIRE REGLES
D'IMPLANTATION .......................................................................................10
E.1 SIGNALISATION D'APPROCHE ......................................................10
E.2 SIGNALISATION DE POSITION ......................................................10
E.3 LA SIGNALISATION DE FIN DE CHANTIER ................................10
E.4 LA SIGNALISATION DE JALONNEMENT des itinéraires de
détournement ...............................................................................................10
E.5 DISTANCE ENTRE PANNEAUX......................................................11
E.6 SIGNALISATION NOCTURNE .........................................................11
F) POSE ET DEPOSE DES SIGNAUX .........................................................13
F.1 IMPLANTATION DES SIGNAUX .....................................................13
F.2 - POSE DES PANNEAUX ...................................................................13
F.3 DEPOSE DES PANNEAUX ................................................................13

G) LIMITEATION DE VITESSE...................................................................14
H) CIRCULATION ALTERNNEE ................................................................15
H.1 GENERALITES ...................................................................................15
H.2 CIRCULATION ALTERNEE PAR PIQUETS « STOP » ..................15
H.3 CIRCULATION ALTERNEE PAR FEUX TRICOLORES ...............15
I) DANGERS TEMPORAIRES ET CHANTIERS FIXES ............................17
I.1 CLASSIFICATION DES DANGERS TEMPORAIRES......................17
I.2 SIGNALISATION DES DANGERS TEMPORAIRES ET DES
CHANTIERS...............................................................................................17
J) CHANTIERS MOBILES ............................................................................18
J.1 LA SIGNALISATION D'APPROCHE.................................................18
J. 2 SIGNALISATION DE POSITION ......................................................19
K) DETOURNEMENT DE CIRCULATION ................................................20

DIRECTIVE SUR LA SIGNALISATION
TEMPORAIRE DES CHANTIERS ROUTIERS
A. OBJET DE LA DIRECTIVE

La présente directive a pour objet de fixer les modalités pratiques de réalisation
de la signalisation temporaire des chantiers routiers.
Elle fixe les types et les positions des signaux a employer en fonction de la
nature du chantier, de son emplacement ( sur chausses ou accotement ), du
niveau de service de la voie concernes (1,2,3 ou 4 voies de circulation) et du
mode d'exploitation de la route pendant les travaux ( circulation alternes,
détournée, etc... ).

B. CHAMP D'APPLICATION
La présente directive s'applique aux routes a chausses bidirectionnelle a
une, deux, trois ou quatre voies de circulation.
Elle concerne tous les chantiers routiers quelle que soit leur ampleur et
leur mode de réalisation :
Par les services gestionnaires de la route;
ü Par les entreprises travaillant, soit pour le compte des services
gestionnaires, soit pour le compte d'autres services, soit pour des
particuliers.
ü Par d'autres services publics ou concedés;
ü Par des particuliers eux-mêmes.

. PRINCIPES DE LA SIGNALISATION TEMPORAIRE La route peut comporter des anomalies présentant un danger pour l'usager (dégradation. ou ses abords immédiats. Pour cela la signalisation doit être efficace. c'est a dire visible claire et compréhensible et plus précisément : * Réglementaire quant au choix et a l'implantation des signaux. C. chantiers. * Adaptée au danger * Cohérente * Valorisée * Lisible La mise en place de la signalisation temporaire demande de la réflexion et du bon sens et s'appuie sur quelques principes fondamentaux. Principe d’adaptation La signalisation temporaire doit être adaptée aux circonstances qui l'imposent. tout en maintenant la fluidité du trafic. il est nécessaire : * d'informer l'usager du danger * de le guider à traverser la section * de le convaincre de modifier son comportement pour l'adapter a une situation qui lui est inhabituelle. ).C. Aussi pour sauvegarder la sécurité de l'usager et celle des personnes travaillant sur la chausses.1. pour ceci les points dont il faut tenir compte sont les suivants : . obstructions. etc ..

chute de neige etc…) C.1. avec léger empiétement ou avec fort empiétement sur la chausser). le plus souvent une seule chaussée à une ou deux voies C. virage etc …) ü Ou aux conditions atmosphériques (brouillard. a deux voies ou plus.1.C.1. a deux voies ou plus.5 LA VITTESSE DES VEHICULES ET L' IMPORTANCE DU TRAFIC .1. et de la gene apportes a la circulation suivant la largeur de la route (sur accotement.4 LA LOCALISATION ü Rase campagne avec sections rurales ü Agglomération avec zone suburbaine ü Eventualité de voies affluentes C.3 LA VISIBILITE ü Lieé aux caractéristiques de la route (perte de tracé.1 .LA NATURE DE LA VOIE * Route à moyen ou fort trafic qui peut être : ü Voie express ü à deux chaussées séparées. C.2 . * Route à faible trafic. ü à une seule chausses.L'IMPORTANCE DU CHANTIER L'importance du chantier.1.

il est impératif de veiller en particulier a ce que • Les prescriptions imposées soient véritablement justifiées • La signalisation suive dans le temps et dans l'espace.4 PRINCIPE DE LISIBILITE ET DE CONCENTRATION ♦ Pour être visibles et lisibles.3 PRINCIPE DE VALORISATION La signalisation doit informer l'usager de la situation exacte du chantier. de sa localisation. on peut doubler le signal sur l'autre côté de la chaussée . l'evolution du chantier • La signalisation temporaire soit retirée lorsque le chantier est termine.C. pour éviter les contradictions. Pour cela. il s'attend après avoir lu les panneaux. I1 faut donc que l'usager puisse croire en cette signalisation et par conséquent que la situation au droit du chantier soit effectivement celle a laquelle. et des conditions de circulation aux abords immédiats du chantier. C. C.2 PRINCIPE DE COHERENCE On peut être amené par la signalisation temporaire a donner des indications différentes de celles de la signalisation permanente. les panneaux doivent : • être de dimensions et de caractères réglementaires rester en nombre limité (ainsi on ne doit pas grouper plus de deux panneaux sur un mime support ou côte a côte) • être implantés judicieusement • être propres et en bon état ♦ Pour augmenter la lisibilité des panneaux. de son importance. il faut masquer provisoirement les panneaux de la signalisation permanente.

D. D.4 MATERIELS MOBILES Tous les véhicules travaillant sur la chaussée doivent être peints en ambre doré ou de couleur claire et de marquer leurs parties latérales ou saillantes de bandes alternées rouges et blanches verticales a l'avant biaises a 45° a l'arrière. .00 m de côté Rétroréfléctorisation : Tous les signaux utilisés en signalisation temporaire doivent être rétrofléchissants.Circulaire : 0. Dimensions : .1 CLASSIFICATION DES SIGNAUX Les signaux utilisés en signalisation temporaire comprennent deux catégories : • Les signaux permanents des types 300. D.2 CARACTERISTIQUES DES SIGNAUX TEMPORAIRES Couleur : Les panneaux utilisés en signalisation temporaire sont a fond jaune à l'exception des panneaux de prescription type 300. MOYENS DE LA SIGNALISATION TEMPORAIRE D.3 SUPPORTS Les panneaux doivent être solidement fixes sur un support (poteau ou de préférence. et 400 pouvant être utilisés en signalisation temporaire. chevalet qui permet un repliement facile de l'ensemble) et être stables.Triangulaire : 1.D. • Les signaux propres à la signalisation temporaire (voir annexe).90 m de diamètre .

D. gilet fluorescent le jour ou retrofléchissant la nuit. aussi bien par les usagers de la route que par les conducteurs d'engins travaillant sur le chantier.5 PROTECTION DU PERSONNEL Les agents travaillant sur le chantier doivent être constamment visibles. . L'usage d'un vêtement de travai1 de couleur claire (orange) est donc recommandé mais ceci n'exclut absolument pas le port de vêtement de signalisation tel que baudrier.Les véhicules progressant lentement doivent être dotés: • de feux spéciaux (tournant ou clignotants) émettant une lumière jaune • Panneaux 117 (travaux) datés de 3 feux clignotants synchronisés visibles de l'avant et l'arrière.

2 SIGNALISATION DE POSITION Placée aux abords immédiats du point ou de la zone à signaler et qui peut comprendre : • un réseau de raccordement • un balisage frontal • un balisage latéral • un signal de fin de chantier E. qui peut être subdivisée en : • PRESIGNALISATION : constituée par les panneaux rectangulaires d'indication ou de direction • SIGNALISATION AVANCEE : constituée par des panneaux triangulaires de danger • SIGNALISATION INTERCALAIRE : constituée par des panneaux circulaires de prescription.3 LA SIGNALISATION DE FIN DE CHANTIER Placeé en aval de la zone à signaler E.1 SIGNALISATION D'APPROCHE Située en amont de la zone dangereuse à signaler.4 LA SIGNALISATION DE JALONNEMENT des itinéraires de détournement .E) MISE EN PLACE DE LA SIGNALISATION TEMPORAIRE REGLES D'IMPLANTATION Les signaux utilisés en signalisation temporaire peuvent être regroupés en quatre catégories suivant leur situation par rapport au chantier ou au danger . E. E.

5 DISTANCE ENTRE PANNEAUX Pour être lisibles ces panneaux doivent être espacés (en rase campagne) d'au minimum : • 50 m sur route a faible trafic • 100 m sur route à fort trafic Ces distances peuvent être réduites en agglomérations. E.E. • 50m environ.50m environ. pour les obstacles frontaux. .6 SIGNALISATION NOCTURNE Dès la chute du jour. pour les obstacles longitudinaux. les limites d'obstacles seront signalées par des feux jaunes fixes espacés de : • 1.

² .

3 DEPOSE DES PANNEAUX Les panneaux doivent généralement être enlevés dans l'ordre inverse de la pose. la pose et la dépose de la signalisation temporaire doivent être réalisées suivant les indications données ci-après. ♦ des signaux indiquant l'origine d'une direction servant au barrage de la route (902. ♦ le premier panneau à dresser ou à découvrir doit être le signal avancé (du type DANGER) annonçant le danger. 903. F. F. 907. en dehors des détournements de circulation. éviter qu'il soit place juste après un virage ou un haut de cote. 335. ♦ veiller a ce que chaque panneau soit visible. 905. dans une zone d' ombre ou derrière des plantations ou équipements de la route.2 . etc.etc. 904.POSE DES PANNEAUX En règle générale.1 IMPLANTATION DES SIGNAUX En rase campagne. F. ♦ s'il n'est pas possible de les implanter tous en même temps les panneaux sont d'abord disposes a plat sur l'accotement.) lorsque le chantier empiète sur la chaussée. 907. tous les signaux doivent être placés sur l'accotement a l'exception : ♦ des signaux de position (902. .F) POSE ET DEPOSE DES SIGNAUX Pour assurer la sécurité."Route barrée" . afin d'assurer à tout moment la cohérence du dispositif en place.) ♦ des signaux portés par véhicules dans le cas des chantiers mobiles. dès que les panneaux cessent d'être utiles.

si aucune autre interdiction n'a été prescrite. • 60 km/h s'il y a réduction du nombre de voies.. par définition "impose aux usagers le respect d'une règle élémentaire de prudence consistant a prévoir la possibilité d'avoir à adapter leur vitesse aux éventuelles difficultés du passage". G) LIMITEATION DE VITESSE EN SIGNALISATION TEMPORAIRE LA LIMITATION DE VITESSE N'EST PAS TOUJOURS INDISPENSABLE.. il convient de les signaler (exemple panneau 110 . ne devra cependant pas être inférieure a : • 80 km/h si le chantier empiète légèrement sur la chaussée. SIGNALISATION La limitation de vitesse est opposée aux usagers par l'intermédiaire d'un panneau 323 complété éventuellement à sa partie inférieure par un panonceau portant le dessin de la catégorie de véhicule intéressé.) Si la signalisation permanente a été modifier durant les travaux.Si certains dangers subsistent après l'achèvement des travaux. si elle est nécessaire. ne pas omettre de la rétablir. Un panneau de limitation de vitesse n'est pas toujours indispensable puisque le panneau travaux 117. Cette limitation. sauf dans des cas tout à fait exceptionnels. Ce signal doit être complété par : • un signal de fin de limitation de vitesse 332. si une autre interdiction a été prescrite. • un signal de fin de toutes prescriptions 331. .

1 GENERALITES Dans le cas où une seule voie est laissée libre a la circulation. L’efficacité d'un tel système est liée à une bonne coordination des agents. on emploie des feux tricolores fonctionnant automatiquement (ou manuellement pendant les périodes d'activité du chantier) Dans le cas de feux a cycle fixe.3 CIRCULATION ALTERNEE PAR FEUX TRICOLORES Quand le système d'alternat précédent ne peut pas être utilisé. . l'autre la face "STOP". H. soit par l'intermédiaire d'un troisième agent muni d'un piquet "STOP" ou "FLECHE" H. soit visuellement. Cette circulation alternée peut être réglée de deux façons différentes : • par piquets "STOP" & "flèche vers le haut" • par feux tricolores. Ce dispositif nécessitant généralement deux agents vêtus de gilets rétroréfléchissants et placés respectivement a chaque extrémité du chantier.2 CIRCULATION ALTERNEE PAR PIQUETS « STOP » Une circulation alternée réglée manuellement par l'usage des piquets comportant une face "STOP" n°201 et l'autre face une flèche blanche vers le haut sur fond bleu.récepteur.Le signal 323 ne doit jamais être le premier panneau rencontré par l'usager. H) CIRCULATION ALTERNNEE H. soit par l'intermédiaire d'un appareil émetteur . et lorsque les règles de priorité du Code de la Route ne suffisent pas à assurer l'écoulement du trafic en toute sécurité il y a lieu de prévoir une circulation alternée. 122) ou de pésignalisation (909. "circulation alternée"). l'attente au rouge ne devrait pas être de trop grande durée (environ 2 minutes). il est donc nécessaire que ces agents puissent communiquer entre eux. il doit toujours se trouver derrière un signal avancé (117. l'un représentant la face flèche aux usagers.

.SIGNALI SATION Hors agglomération. les feux tricolores doivent être précédés d'un signal 118. complété éventuellement par un feu clignotant.

attente de marquage. la signalisation de position Peut être complétée par : • d'abord une signalisation avancée • puis éventuellement une signalisation intercalaire et de fin de prescription. de même que pour les petits chantiers sur accotement.2 SIGNALISATION DES DANGERS TEMPORAIRES ET DES CHANTIERS La signalisation des dangers temporaires et des chantiers fixes présente une majorité de points communs • pour les dangers de faible importance sur accotement. La distinction entre chantiers fixes et dangers temporaires réside dans la nature du signal avance utilise : • pour les chantiers fixes signal 117 • pour les dangers temporaires signal 122 ou signal "DANGER" approprie au danger. routes glissantes ou inondations. I.I) DANGERS TEMPORAIRES ET CHANTIERS FIXES I. obstacles fixes sur chaussée. dangers temporaires sur la chaussée tels que projection de gravillons.1 CLASSIFICATION DES DANGERS TEMPORAIRES Les dangers temporaires peuvent être classés en : • • • • obstacles fixes sur accotement. . En fonction de l'importance du danger ou du chantier et de leur occupation de la chaussée. la signalisation peut se recuire a une signalisation de position. désordres dans l'accotement ou dans la chaussée.

J) CHANTIERS MOBILES Un chantier mobile est caractérisé par une vitesse de déplacement pouvant varier de l'ordre d'une centaine de mètres à plusieurs kilomètres a l'heure. J. ♦ soit sur les engins de chantier. ou "chantier mobile" équipe éventuellement de trois feux clignotants synchronises • complétée pour les situations très dangereuse par une signalisation intercalaire (322 . La mobilise des chantiers entraîne les contraintes pour la signalisation. posée : ♦ soit sur l'accotement et deplacée par bonds succéssifs. • La signalisation de position posée : ♦ soit sur le sol et deplacée par bonds successifs. .323) La distance entre le panneau 117 et le chantier doit rester comprise entre 150 m et 500 m. "sablage". ♦ soit sur un véhicule d'accompagnement. Généralement la signalisation d'un chantier mobile se fait à deux niveaux : • La signalisation d'approche.1 LA SIGNALISATION D'APPROCHE • Posée sur accotement La signalisation d'approche posée sur accotement (dans les deux sens si nécessaire) se compose généralement : • d'un panneau 117 complété par un panonceau d'indication de la nature de l'obstacle temporaire ou du chantier portant la mention "marquage". "balayage".

des panneaux 108. . ou des bandes biaises à 45°. * En l'absence d'une signalisation de position portée par les engins. (tournants ou clignotants). • un panneau 117 doté de trois feux clignotants synchronisés.• Portée par un véhicule d'accompagnement La signalisation est généralement la même que celle posée sur accotement. • des feux clignotants synchronisés aux sommets des triangles. alternées rouge et blanc sur les parties saillantes ou latérales de l'engin. Le véhicule d'accompagnement doit toujours être visible de loin de manière a ne pas surprendre l'usager. 2 SIGNALISATION DE POSITION ♦ S'il existe une signalisation d'approche. La distance entre le véhicule et le chantier doit rester comprise entre 150 m et 500 m. la signalisation de position comprend un ou plusieurs des dispositifs suivants: • éventuellement des dispositifs (903. • un feu spécial adapté. 117 ou 122 complété éventuellement d' un panonceau portant la mention "chantier mobile". • de plus les engins doivent être dotés de feux spéciaux. J. • un signal de fin de chantier (envers de la barrière 902) posé soit sur le sol. soit sur l'engin de queue. 904 ou 905) • des barrières 902 posées sur le sol ou sur l'engin. comprend obligatoirement.

K) DETOURNEMENT DE CIRCULATION On appelle détournement de circulation tout système transférant tout ou partie du trafic sur une route (itinéraire de détournement) autre que la route normale (alors appelée axe Principal). Avant de mettre en service un détournement de circulation. • facultatif : dans ce cas c'est un itinéraire recommande. SIGNALISATION Que ce soit une déviation ou un itinéraire recommande. généralement jusqu'au retour sur l'axe principal afin que l'usager ne coure aucun risque de se perdre. il est indispensable de mettre en place le jalonnement de l'itinéraire de détournement. un détournement est pré signalé de la façon suivante : . pour l'usager auquel il s'adresse : • obligatoire : dans ce cas c'est une déviation. Un détournement de circulation peut-être.

.

MINISTERE DE L'EQUIPEMENT . • EJEMPLOS DE SENALIZACION DE OBRAS FIJAS (M.T.BIBLIOGRAPHIE • INSTRUCTION GENERALE SUR LA SIGNALISATION TEMPORAIRE • DIRECTIVE DE LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DES CHANTIERS ROUTIERS 1982 • SIGNALISATION TEMPORAIRE (MANUEL DU CHEF DE CHANTIER) DRCR .O.P.)ESPANA .FRANCA.

forte emprise sur chaussée. neutralisation d'une chaussée basculement de la circulation 2x2 voies. fort empiètement sur chaussée voie centrale neutralisée 2x2 voies. maintien de la circulation sur 2 voies de largeur recuite 3 voies. fort empiètement sur chaussée. léger empiètement sur chaussée 3 voies. fort empiètement sur chaussée en courbe circulation alternée par feux tricolores 3 voies. fort empiètement sur chaussée une voie latérale neutralisée 3 voies. neutralisation de 2 voies rapides page n°29 page n°30. 2x2 voies. 2 voies neutralisées. 3 voies. page n°31 EMPIÈTEMENT SUR CHAUSSÉE A HAUTEUR page n°32 page n°36 page n°37 page n°38 page n°39 page n°40 page n°41 page n°42 page n°43 page n°44 page n°45 page n°46 page n°47 page n°48 page n°49 page n°50 page n°51 . travaux sur accotement . fort empiètement sur chaussée circulation alternée par feux tricolores 2 voies. travaux extérieurs à la plateforme 3 voies. 2 voies neutralisées. fort empiètement sur chaussée circulation alternée par piquets 2 voies. 2x2 voies. leger empiètement sur chaussée 2 voies. circulation alternée par piquets 3 voies. forte emprise sur chaussée. travaux extérieurs à la plateforme 2x2 voies. travaux ponctuels sur accotement 2 voies. circulation alternée par feux tricolores . suppression d'une voie . travaux ponctuels sur accotement 3 voies. fort empiètement sur chaussée en courbe circulation alternée par piquets 2 voies. travaux extérieurs à la plateforme 2 voies.SOMMAIRE GUIDE PRATIQUE DE LA SIGNALISATION TEMPORAIRE CHANTIERS FIXES ROUTE IMPORTANTE DE TRAFIC > 2 000 V/J page n°27 page n°28 2 voies.

TRAVAUX TOPOGRAPHIQUES : sur accotement . TRAVAUX TOPOGRAPHIQUES : occupation une partie de la chaussée sans danger TRAVAUX TOPOGRAPHIQUES : chantier étendu avec bonne Visibilité TRAVAUX TOPOGRAPHIQUES : chantier ponctuel avec manque de visibilité locale page n°63 page n°58 page n°59 page n°60 page n°61 page n°64 page n°65 page n°66 page n°67 page n°68 page n°69 page n°70 page n°71 page n°72 page n°73 . DEVIATION LATERALE DE CIRCULATION DEVIATION DE LA CIRCULATION CHANTIERS MOBILES. travaux ponctuels sur accôtement avec chaussée ≥ 5 ml travaux ponctuels sur accôtement avec chaussée < 5 ml fort empiètement sur chaussée circulation alternée TRAVAUX SUR CHAUSSÉE.D’UN CARREFOUR page n°52 ROUTE A TRAFIC MOYEN 750 v/j ≤ T < 2 000 v/j page n°53 travaux extérieurs à la plateforme travaux sur accotement léger empiètement sur chaussée fort empiètement sur chaussée circulation alternée par piquets fort empiètement sur chaussée circulation alternée par feux tricolores fort empiètement sur chaussée en courbe circulation alternée par piquets fort empiètement sur chaussée en courbe circulation alternée par feux tricolores page n°54 page n°56 page n°57 ROUTE A FAIBLE TRAFIC T < 750 v/j page n°62 travaux extérieurs a la plateforme .

AUSCULTATION, MAINTENANCE, BALA YAGE :
sur accotement avec bonne visibilite
sur accotement avec mauvaise visibilite
occupation d'une partie de la chaussée, avec
conservation de 2 sens de circulation

page n°74
page n°75
page n°76

Emplois partiels
Premarquage du bord
Premarquage central
Marquage du bord
Marquage central

page n°78
page n°79
page n°80
page n°81
page n°82

ANNEXE

page n°83

PANNEAU D'INDICATION DU CHANTIER

page n°84

BIBLIOGRAPHIE

Page n°85

page n°77

Guide pratique de
la signalisation
temporaire des
chantiers
routiers

CHANTIERS
FIXES

.

Rentrant dans cette catégorie les chantiers qui ne subissent pas
de déplacement pendant une journée, ou du moins plusieurs
heures

Route importante
de trafic T >= 2000
v/j
(T0 & T1)

N.B. Pour les routes à 2x2 voies les panneaux de
renforcement à gauche seront posés sur le Terre plein central
si sa largeur est suffisante.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Route à trafic moyen 750 v/j <= 2000 v/j (T2) .

.

.

.

.

.

.

.

Route à faible trafic T <= 750 v/j (T3 & T4) .

.

.

.

.

.

.

.

.CHANTIERS MOBILES Rentrant dans cette catégorie les chantiers caractérisés par une vitesse moyenne de déplacement pouvant varier de l’ordre d’une centaine de mètre à plusieurs kilomètres à l’heure.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

ANNEXES .

.

.

.

.

.

.

BIBLIOGRAPHIE • INSTRUCTION GENERALE SUR LA SIGNALISATION TEMPORAIRE • DIRECTIVE DE LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DES CHANTIERS ROUTIERS 1992 • SIGNALISATION TEMPORAIRE (MANUEL DU CHEF DE CHANTIER) DRCR MINISTERE DE L'EQUIPEMENT .)ESPANA .FRANCE.O.T.P. • EJEMPLOS DE SENALIZACION DE OBRAS FIJAS ( M.