You are on page 1of 3

Corrigé de l’exercice d’application pour le calcul d’un débit de

projet d’un bassin versant naturel. 

Détermination du débit de projet du bassin versant naturel
- Par application de la méthode rationnelle
- pour T = 10 ans
-

Évaluation du coefficient de ruissellement C(10)

- C(10) : calculé en considérant une pente inférieure à 5% (presque plat) avec des
terrains limoneux. Pour la zone urbanisée, comme indiqué dans l’énoncé nous
avons repris la valeur de 0,55.
On obtient les coefficients élémentaires suivants :
- Zones boisées
(SB = 0,71 km²)
- Zones urbanisées (SU = 0,17 km²)
- Zones de pâturage (SP = 0,98 km²)
- Zones de culture (SC = 0,67 km²)
d’où

C (10 ) =

: 0,30
: 0,55
: 0,30
: 0,50

(0,71× 0,3) + (0,17 × 0,55) + (0,98 × 0,30) + (0,67 × 0,50)
2,53

= 0,3690 ≈ 0,37

- Calcul du temps de concentration tc(10)
- tc(10) : calculé en rappel que sur la partie amont (tronçon AB) les écoulements
sont peu ou pas marqués (écoulement en nappe) et sur la partie aval (tronçon BC)
les écoulements sont quasi permanents et plus marqués (écoulement concentré).
-Tronçon AB : (écoulement en nappe)
Altimétrie : point A = 227,00 NGF, point B = 197,00 NGF
Longueur LAB = 1210 m, pente pAB = 0,025 m/m
L
1210
= 5500 s
V AB = 1,4 × p AB 1 / 2 = 1,4 × 0,025 0,5 = 0,22m / s ⇒ t AB = AB =
VAB 0,22
-Tronçon BC : (écoulement concentré)
Altimétrie : point B = 197,00 NGF, point C = 178,00 NGF
Longueur LBC = 1355 m, pente pBC = 0,014 m/m
L BC 1355
=
= 765 s
V BC = 15 × p BC 1 / 2 = 15 × 0,014 0,5 = 1,77m / s ⇒ t BC =
V BC
1,77
Ce qui donne un temps de concentration

tc(10) = 5500 + 765 = 6265 s soit 104,41 mn ≈ 104 mn

Document réalisé par KERLOC’H Bruno

Assainissement routier corrigé étude de cas BVN

1

- Calcul de l’intensité critique i(10)
- i(10) : déterminée à partir de la relation de Montana en utilisant les
paramètres pluviométriques a et b de la région d’étude pour une période de
retour 10 ans en fonction du domaine de validité qui encadre le temps de
concentration tc(10) du bassin versant naturel soit :
d’où

i(10) = 685,02× tc(10)−0,819

i (10 ) = 685,02 × (104) −0,819 = 15,26 mm / h

- Débit de pointe décennal Q(10)

Q(10 ) =

C (10 ) × i(10 ) × ABVN
3,6

=

0,37 × 15,26 × 2,53
= 3,96 m 3 / s ≈ 4,0 m 3 / s
3,6

pour T = 100 ans
- Rappel des paramètres connus
avec : T = 10 ans
P(10) = 48 mm
C(10) = 0,37 tc (10) = 104 mn
avec : T = 100 ans

P(100) = 67 mm
- Calcul de la rétention initiale P0
Comme on a C(10) = 0,37 < 0,8 on a
 C (10) 
 × P(10) = 1 − 0,37  × 48 = 25,80 mm
P0 = 1 −
0,8 
0.8 


- Évaluation du coefficient de ruissellement C(100)

P 
 25,80 
C100 = 0,8 × 1 − 0  = 0,8 × 1 −
 = 0,4919 ≈ 0,49
 P(100) 
67 



- Calcul du temps de concentration tc(100)
−0, 23
 P(100) − P0 
 = 104 ×  67 − 25,80 
tc (100) = tc (10) × 
= 90,21 mn ≈ 90 mn
 48 − 25,80 
 P(10) − P(0) 




- Calcul de l’intensité critique i(100)
-i(100) : déterminée à partir de la relation de Montana en utilisant les
paramètres pluviométriques a et b de la région d’étude pour une période de
retour 100 ans en fonction du domaine de validité qui encadre le temps de
concentration tc(100) du bassin versant naturel soit :

i(100) = 1139,52× tc(100)−0,853 d’où

Document réalisé par KERLOC’H Bruno

i (100) = 1139,52 × (90) −0,853 = 24,5 mm / h

Assainissement routier corrigé étude de cas BVN

2

- Débit de pointe centennal Q(100)

C (100 ) × i(100 ) × ABVN

0,49 × 24,50 × 2,53
= 8,43 m 3 / s ≈ 8,5 m 3 / s
3,6
3,6
On observe que l’on obtient un rapport Q(100) / Q(10) = 8,5 / 4,0 = 2,12 . Cette valeur
traduit l’effet de seuil sur un petit bassin (hors écrêtement par des zones
inondables).
Q(100 ) =

=

Par application de la formule Crupédix
- Rappel des paramètres connus
Superficie du bassin versant naturel :
Pluie journalière décennale non centrée:
Coefficient régional :

S BV = 2,53km 2
P(10) = 48 mm
R=1

- Débit de pointe décennal Q(10)
2

2
 P(10 ) 
 × S BV 0,8 = 1 ×  48  × 2,53 0,8 = 0,756 ≈ 0,80 m 3 / s
Q (10) = R × 

 80 
 80 
- Débit de pointe centennal Q(100)
En utilisant le rapport Q(100) / Q(10) = 2,12 obtenu par l’utilisation de la méthode
rationnelle, on obtient :
Q' (100 ) = 2,12 × Q(10) = 2,12 × 0,8 = 1,696 ≈ 1,7 m 3 / s

1.

Par application de la formule de transition

- Résultats de calcul par la Méthode rationnelle : QR(10) = 4,0 m3/s QR(100) = 8,5 m3/s
- Résultats de calcul par la Méthode Crupédix : QC(10) = 0,8 m3/s QC(100) = 1,7 m3/s
- Superficie du bassin versant naturel :
SBV = 2,53 km²
Calcul des paramètres α et β
10 − S BV 10 − 2,53
α=
=
= 0,83 et
β = 1 − α = 1 − 0,83 = 0,17
9
9
- Débit de pointe décennal Q(10) :
Q(10) = α × Q R (10) + β × QC (10) = (0,83 × 4,0) + (0,17 × 0,8) = 3,45 ≈ 3,5 m 3 / s
-

- Débit de pointe centennal Q(100)
Q(100) = α × Q R (100) + β × QC (100) = (0,83 × 8,5) + (0,17 × 1,7 ) = 7,34 ≈ 7,4 m 3 / s

CONCLUSION :
Pour le dimensionnement de l’ouvrage hydraulique de rétablissement du
ruisseau de QUIEVELON sous le projet, nous retenons en conséquence le
3
débit de projet : Q (100 ) = 7,4 m / s .

Document réalisé par KERLOC’H Bruno

Assainissement routier corrigé étude de cas BVN

3