Il s'est absenté 3 fois la semaine dernière

Zafour avertit Ziti
Il part aujourd’hui en France

Proposé par

MORT
SUBITE

EN-NEMS

Courbis arrête
avec RMC

Invité de Canal football
club ce dimanche sur
Canal+, Rolland Courbis
a reconnu qu'il vivait une
"période difficile" à la
tête de Montpellier, 19e
au classement de la
Ligue 1 avec un point
après quatre journées de
championnat. Le coach
héraultais affiche une
certaine sérénité,
notamment face à
l'agacement exprimé par
Louis Nicollin, mais
refuse d'entrer dans une
quelconque polémique,
estimant logique
l'impatience de son
président. Courbis a
indiqué toutefois qu'il
allait faire encore plus
d'efforts à titre personnel
pour redresser la
situation. "Je peux
comprendre qu'avec ces
résultats, il faut que je
fasse encore plus ;
d'ailleurs je vais arrêter à
RMC pendant un certain
temps. Il y a certaines
critiques que je
comprends, ça me paraît
logique et indispensable
pour montrer l'exemple
dans l'investissement.
Est-ce que ça servira à
redonner de bons
résultats ? Je n'en sais
rien mais au moins quand
je partirai de Montpellier,
j'aurai fait le maximum",
a-t-il expliqué.

La Palestine
prépare
sa première
historique

Les Palestiniens se
préparent à une première
historique. Le 8
septembre prochain, ils
affronteront les Emirats
arabes unis dans le cadre
des qualifications au
Mondial 2018 et à la
Coupe d'Asie 2019. La
rencontre se déroulera
dans le stade Fayçal-alHusseini-d'al-Ram, près
de Jérusalem. "Nous
avons quasiment fini les
préparatifs pour
accueillir l'équipe
émiratie", affirme Abdel
Majid Hajjeh, secrétaire
général de la Fédération
palestinienne, avant
d'ajouter : "C'est un
match historique car
c'est la première fois que
nous accueillons un
match de qualification
pour la Coupe du monde."
La Palestine se trouve
dans le même groupe que
les Emirats, l'Arabie
saoudite, la Malaisie et
le Timor oriental.

Après avoir solennellement, voire
théâtralement prêté serment, qu'ils
allaient les uns appliquer et les autres
respecter scrupuleusement les règles de
ce jeu appelé football, nos arbitres et
joueurs sont, assurément, repartis pour
une nouvelle histoire de… je t'aime, moi
non plus, si l'on en juge par une entame
de championnat où les bourdes des uns
et les contestations des autres n'ont pas
baissé d'un iota.
On a même l'impression, quelquefois,
que la tendance est à la hausse puisque
nos chers footballeurs discutent toujours

systématiquement toute décision des
referees, alors que ces derniers regagnent
toujours leurs vestiaires sous haute
protection et sur des chapelets d'insultes,
voire une pluie de projectiles émanant
des tribunes. Alors, il faudrait peut-être
trouver autre chose que les prestations de
serment pour contraindre nos
footballeurs et nos arbitres à respecter les
règles. Comme, par exemple, faire signer
des engagements par écrit à leurs
éducateurs (entraîneurs et dirigeants)
pour comportement décent sur les
terrains.

BELLOUMI : «J'ai pris Mezouar
dans ma sélection de beach soccer»
Lakhdar Belloumi, l'expatron des Verts, a été
chargé de monter la
sélection algérienne de
beach soccer. C'est chose
faite, son équipe s'est
envolée hier en direction
de Pescara, en Italie, pour
prendre part aux premiers
Jeux méditerranéens de
plage. Il nous a révélé qu'il
a pris dans ses bagages un
certain Brahim-Arafat
Mezouar.
La sélection nationale de beach
soccer, que vous dirigez depuis
peu, s'apprête à disputer les
premiers Jeux méditerranéens
de plage à Pescara, en Italie ;
comment ça se présente ?

Nous sommes tombés dans un
groupe difficile. D'ailleurs, il ne
pouvait pas en être autrement
puisque nous avons eu très peu de
temps pour nous préparer. Comme
vous devez le savoir, cette sélection
a été montée dans l'urgence, il était
impératif de ne pas rater le train
pour prendre part à ces jeux de
Pescara. J'ai fait un seul stage de
trois jours, c'est évidemment
insuffisant. Mais aujourd'hui, la
sélection est quand même là, elle a
pris l'avion en direction de l'Italie.
C'est un pas de fait.

Vous débuterez quand ?

Notre premier match aura lieu le
2 septembre, ce sera contre le
Liban. Ensuite, nous enchaînerons
contre l'Italie, le pays organisateur.
Enfin, nous affronterons la Tunisie
au troisième match.

Hannachi fuit la pression
Yarichène : «C'est au CA de choisir
un nouveau président»

Des changements virtuels

A la LFP, on ne respecte
pas les directives
de Raouraoua
Dans une de ses dernières sorties
médiatique, le président de la FAF,
Mohamed Raouraoua, avait clairement
défini le rôle des élus dans la gestion
de la LFP. Pour le président de la
Fédération, les élus ne doivent pas
s'ingérer dans le travail des employés
permanents. Les élus sont là pour
orienter et veiller à ce que le travail
soit bien fait. C'est ce qui est à des
années-lumière de la réalité parce que
à la Ligue, c'est un élu, autoproclamé
vice-président, qui monopolise tout
chez lui et qui gère de façon despotique
les affaires de la LFP. Celui-ci désigne
de la manière la plus hasardeuse, qui il
veut et quand il le veut, les
commissaires au match, ce qui n'est
pas du tout dans ses attributions.

Un délégué,
une équipe,
deux matches

C'est un groupe difficile ?

Toutes les équipes sont difficiles à
affronter, c'est encore plus dur pour
nous qui abordons la compétition
dans les conditions que vous
connaissez. Mais bon, cela ne va pas
nous décourager. Nous évoluerons
sans le moindre complexe.

Peut-on avoir une idée sur les
joueurs qui composent votre
sélection ?

J'ai fait appel essentiellement à des
jeunes joueurs issus du championnat
amateurs et de la Ligue régionale.
Les joueurs sont pour la plupart
issus de l'Oranie. Il ne m'était pas
possible de prendre des éléments
professionnels puisque les
championnats des Ligues 1 et 2
Mobilis ont déjà démarré. J'ai pu
prendre un émigré dans ma
sélection, c'est un joueur qui évolue à
Sète, en France. J'ai eu un souci avec
un joueur local qui a refusé de partir
avec nous. A la dernière minute, j'ai
pu le remplacer par Brahim-Arafat
Mezouar, l'ancien joueur du MC
Oran et du CR Belouizdad.

Voilà une bonne nouvelle !

Oui, il a une expérience dans la
discipline, il a déjà pris part à la
Coupe d'Afrique qui s'est
déroulée au Maroc. Il a participé
à d'autres tournois encore, son
apport nous sera donc d'une
grande utilité. Il épaulera les
jeunes qui, eux, compenseront
par leurs conditions physiques.

Quelle sera votre objectif au
final ?

Je suis tenté de répondre que
l'objectif est déjà atteint puisqu'il
s'agissait avant tout de ne pas
déclarer forfait pour ces jeux.
L'essentiel est de participer tout
en faisant de notre mieux pour
honorer les couleurs du pays.
On ne peut pas exiger plus d'une
équipe qui a eu à peine un mois
pour être mise en place et essayer
de se préparer pour ces jeux. On
fera de notre mieux pour réussir
une participation honorable.
H. D.

De la suspension
d'Amani en question
Lors de sa séance du 24-08-2015, la
commission de discipline a rendu
son verdict dans l'affaire Amani, du
nom du président du RC Arba. Ce
dernier avait fait des déclarations
jugées attentatoires par les
honorables membres de la CD. Soit.
Le président du RCA ne voyant pas
son stade homologué avait fait des
déclarations pour le moins
"brûlantes". La CD, en vertu des
articles 4 alinéa 1, art. 5 alinéa 3,
art. 6, art. 9 alinéa 1, art. 37, art. 38
et art. 39 du code disciplinaire a
sanctionné d'un an ferme le
président Amani. Mais dans tout ce

qu'a dit Djamel Amani, il y a
beaucoup de vérité. Le président du
RCA a dénoncé le fait que le stade de
l'Arba ne soit pas homologué en
utilisant, certainement des propos
très durs. La réalité c'est quoi ? Le
stade Smaïl-Makhlouf devait être
homologué avant le premier match
de la saison, pourquoi donc la
commission d'homologation ne l'a
pas fait ? Les membres de cette
commission d'homologation sont-ils
au-dessus des lois ? Pourquoi eux ne
risquent rien quand ils ne font pas
leur travail convenablement ? C'est
ça le fond du problème.

Les désignations des délégués de
match se fait sans un quelconque suivi,
ni méthode adéquate de la gestion de
ce volet, du reste très important. Sinon,
comment expliquer qu'un délégué soit
désigné pour une même équipe deux
journées de suite ? Comme ce fut le cas
du président de la Ligue de wilaya de
M'sila qui a été désigné pour les
matches MOB-JSK et JSK -USMA.

Lemouchia,
Messadia et Belalem
suspendus un match

Les joueurs Khaled Lemouchia (MCO),
Ahmed Messadia (CSC) et Fares Belalem
(DRBT) écopent chacun d'une
suspension d'un match pour
contestation de décision. C'est ce qu'a
indiqué la commission de discipline
hier dans la soirée.

15 expulsions
en 3 journées

Des records vont tomber
Après seulement trois journées de
championnat, on peut comptabiliser
quinze joueurs interdits de match dont
6 pour des cartons rouge dans le
match et 9 pour contestation de
décision. C'est pratiquement un record.
Quinze expulsions, c'est beaucoup dans
un championnat où les gestionnaires
ne cessent de claironner et d'appeler à
longueur de semaine au respect de
l'éthique et au fair-play. Pour les
amateurs des chiffres, il est utile de
signaler que le NAHD détient la palme
avec trois joueurs expulsés en trois
matches Boussouf, Allali et Bendebka.

150 millions dans
les caisses de la Ligue

Le championnat en est à peine à sa
troisième journée et voilà que les
amendes de la LFP atteignent déjà 150
millions de centimes. Un joli pactole
pour la Ligue comptant les diverses
pénalités entre les avertissements
pour contestation de décision, les
suspensions et autres jets de
fumigènes.

www.competition.dz MARDI 1er

SEPTEMBRE 2015 20 DA France 2 € N° 4384 ISSN 1111

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

De nos envoyés spéciaux en Afrique du Sud

FEGHOULI et BENTALEB forfait contre le Lesotho

Gourmi et El-Orfi les remplacent
APPELÉ À PALLIER
DE MAHREZ

L’ABSENCE PROBABLE

BELAÏLI
IGNORE
LA FAF

«On m’a appelé,
je dormais»
Touché au dos

Mahrez ira
quand même en
Afrique du Sud

MCA

24

Mardi 1er septembre 2015

JSK

www.competition.dz

RAHAL :
«IL NOUS
MANQUE
UN 10»

Gourmi :

«Content de
rejoindre les
Verts»
USMB-MCA

à Tchaker

«Prouvez que
le problème
est Bologhine»

CRB-JSK au 20-Août

ab
Le Chabe
a eu c
qu'il voulait
USMH-NAHD
officiellement
au 5-Juillet

Meghni,

sa première
face au MOB

www.competition.dz

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

2

PAC

À LA UNE

Mardi 1er septembre 2015

23

De notre envoyé spécial à Johannesburg : Smaïl M. A.

La trêve pour rectifier le tir
Le report de la quatrième
journée du championnat
de Ligue 2 Mobilis sera
une opportunité à
l'entraîneur CEO de revoir
sa copie.
PAR ALI OUKILI

C'est ce matin que l'équipe
nationale foulera le sol sudafricain après pas moins de
11 heures de vol.
PAR SMAÏL M. A.
L'EN, qui a quitté l'aéroport
Charles-de-Gaulle hier soir vers 23h30,
a survolé l'Afrique dans sa longueur
pour arriver à destination, à savoir
l'aéroport Oliver-Reginald-Tambo de
Johannesburg, la capitale économique
de l'Afrique du Sud.
Dès son arrivée, l'EN sera accueillie
par Walid Sadi, le manager des Verts
dépêché il y a deux jours ici en Afrique
du Sud, c'est lui qui fera en sorte que
la sortie des joueurs et des autres
membres de la délégation se fasse dans
les meilleures conditions pour aller
ensuite rejoindre le bus qui
transportera l'EN vers Pretoria, soit
quelque 60 kilomètres à parcourir et
un maximum de 45 minutes de route.
Une fois à Pretoria, les Verts
rejoindront directement leurs quartiers
généraux, sis au luxueux hôtel
Sheraton Pretoria, c'est dans cet hôtel
déjà visité par les Verts en 2009, que
Gourcuff et ses capés seront hébergés
tout au long de ce séjour, et c'est là
qu'ils devront récupérer de la fatigue
du voyage, puisque Gourcuff avait
insisté sur la nécessité d'effectuer ce
mini-stage juste pour permettre à ses
joueurs de récupérer de la fatigue d'un
long et harassant voyage.
Décrassage l'aprem'
Aussitôt arrivés et juste après que les
joueurs auront accès à leurs chambres,
ces derniers prendront leur déjeuner
qu'ils trouveront déjà prêt, Farid le
cuisinier ayant été du voyage samedi

L'arrivée est prévue à 10h

LES VERTS
dès ce matin en

Afrique du Sud
passé avec Sadi et les agents de
sécurité. Ces derniers d'ailleurs seront
divisés entre l'hôtel et l'aéroport.
Après le déjeuner, les joueurs auront
droit à un petit repos, histoire de
récupérer mais surtout de digérer,
avant d'enfiler leurs souliers et d'aller
effectuer une légère séance de
décrassage, probablement dans
l'espace vert jouxtant leur luxueuse
résidence, une séance qui ne durera
pas plus d'une heure, puisque c'est
demain que commencera le début du
travail technique et la préparation

tactique attendue du match du
Lesotho.
Gourcuff, qui a encensé cette sélection
du Lesotho, laquelle peut être
dangereuse surtout sur son terrain,
fera en sorte de préparer son groupe à
affronter une équipe accrocheuse et
qui ne se laisse pas faire facilement sur
son sol, synthétiquement gazonné.
Cela risque d'être dur pour des joueurs
évoluant habituellement sur de belles
pelouses en Europe.
S. M. A.

Des agents pour assurer la sécurité des joueurs

Comme d'habitude, la FAF a tout préparé en prévision de ce déplacement en Afsud. Comme
révélé par nos soins il y a quelques jours, il y aura 7 agents de sécurité qui accompagneront
l'EN dans ce stage à l'autre bout du continent, ils ont même été les premiers à arriver sur les
lieux dimanche matin pour s'assurer que tout soit prêt dès l'arrivée de l'équipe mardi.
Connue pour ses problèmes sécuritaires fréquents, notamment les agressions à main armée,
l'Afrique du Sud reste un pays où il est préférable d'être vigilant malgré la nette amélioration
qu'a connue le pays ces dernières années, mais la FAF n'a rien laissé au hasard d'où ces
policiers qui veilleront à ce que le séjour dans le pays de feu Madiba se passe dans de
bonnes conditions, idem pour le court déplacement au Royaume du Lesotho.
S. M. A.

Mansouri y reviendra en tant que coach

BOUDEBOUZ, seul rescapé
de la visite de 2010
Ryad Boudebouz sera le seul
rescapé de l'avant-dernière
visite des Verts sur le
territoire sud-africain.

Il est en effet l'unique joueur
toujours en activité ayant pris part au
Mondial 2010 dans ce pays, il a même eu la
chance d'être à Pretoria pour le match face
aux USA, contrairement à ses équipiers,
dont certains ont visité l'Afrique du Sud
mais seulement la ville de Rustenburg et
Johannesburg, c'était en 2013 à l'occasion de
la CAN. Mansouri, l'un des adjoints et bras
droit de Gourcuff, a lui aussi été du voyage
à cette époque, mais pas en tant que joueur.
CAN, chicha et mise à l'écart
En 2013, Boudebouz revenait en Afrique
du Sud mais cette fois pour jouer la CAN
2013 dans le groupe du coach Vahid

Halilhodzic, il ne croyait sûrement pas que
cette visite allait être la dernière avant une
très longue mise à l'écart, puisqu'il sera
juste après écarté de la sélection par
Halilhodzic, et ce, après la fin de la
participation de l'EN, et l'élimination au
premier tour, Halilhodzic cherchait un
bouc émissaire et il a fini par mettre la
main sur Boudebouz qui aurait fumé de la
chicha durant tout le stage et même
pendant la compétition dans sa chambre,
entraînant quelques équipiers dans sa
chambre pour profiter de ce moment de
plaisir, une attitude qui est parvenu aux
oreilles du coach lequel a décidé de sévir.
C'est ainsi qu'il a décidé de priver Ryad
d'une seconde participation de suite à la
Coupe du monde, le joueur n'ayant plus
figuré dans ses plans ni de ceux de
Gourcuff jusqu'à cette année 2015 et le
stage de juin, soit 2 ans et demi après sa
mise à l'écart.
S. M. A.

3 titulaires absents

GOURCUFF
doit revoir ses plans
C'est aujourd'hui que débutera
officiellement le stage des Verts en Afrique du Sud,
l'EN arrivera vers 11h, heure locale, à l'aéroport de
Johannesburg. Juste après, elle ralliera par bus son
QG qui n'est autre que l'hôtel Sheraton qui l'a
accueillie il y a 6 ans avant le déplacement en
Zambie. Après un déjeuner et un peu de repos,
l'EN effectuera sa première séance d'entraînement
en Afrique du Sud, celle-ci ne sera pas intense,
puisqu'elle permettra aux joueurs de se
débarrasser des séquelles du voyage, eux, qui ont
survolé 2 continents et une dizaine de pays pour
arriver 11 heures plus tard à destination.
Le plan en marche demain
Ce n'est donc qu'à partir de demain que les
choses sérieuses vont commencer, quand Gourcuff
mettra officiellement en marche son plan de
préparation du match de dimanche prochain à
Maseru, il a tracé le programme d'entraînement
qui ne sera pas chargé, il n'y aura donc pas de
biquotidien, seulement une seule séance
quotidienne l'après-midi, chaque jour, jusqu'à
vendredi prochain, le jour du départ au Lesotho.
Quand l'équipe s'entraînera le matin, toutes les
séances, 3 en tout, seront l'occasion de travailler la
cohésion, c'est le but premier de ce stage, étant
donné les données et les antécédents, mais aussi de
trouver trois remplaçants à Bentaleb, Feghouli et
Mahrez ayant déclaré forfait pour diverses raisons.

CEO organisera un mini-stage
à Hydra pour établir un plan de travail durant toute la semaine de repos.
Il programmera des séances de travail consacré au volet physique, technico- tactique des tirs devant les buts.
Tout le monde a constaté le manque
de réussite des jeunes Pacistes une
fois dans la surface de réparation. "Le
manque de concentration reste un

épineux problème pour nos attaquants. Le staff technique devait
trouver une solution pour que les
choses s'améliorent à l'avenir", estime
un proche du club. Les Jaune et Bleu
créent de nombreuses occasions qu'ils
ratent lamentablement. Certains estiment que jeunes confondent vitesse et
précipitation. La balle est dans le
camp du staff technique pour régler
ce problème afin que les Méziani et
compagnie soient plus adroits et efficaces devant les buts.
Reprise avant-hier
Après avoir consommé la journée de
repos accordée par l'entraîneur juste
après le match contre la JSM Bejaia,
les camarades de Smaïl Chaoui ont
repris avant-hier le chemin des
entraînement au stade Ahmed-Falek
en présence des dirigeants. Avant de

AMAR T.

Quatre points seulement
en trois matches. Un début de
saison jusque-là pas du tout satisfaisant, entraînant les contre-performances. Dans l'entourage du
club, on déplore ce manque de
résultats que certains laissent
imputent au problème d'instabilité au niveau de la direction.
L'équipe n'arrête pas d'étonner
avec aussi un mental fragilisé
venu rappeler aux Eulmis que
des choses négatives minent le
groupe des joueurs depuis l'entame du championnat pour annihiler toute motivation de jouer. Ce
qui a contribué avec d'autres
paramètres à obtenir une équipe
sans âme, se limitant à sauver la
face au lieu de se projeter dans
les objectifs du club. Plusieurs

Les amateurs de
la balle ronde se
demandent pourquoi les espoirs
reçoivent leurs
adversaires à
Hydra, alors que
leurs aînés
jouent à
Bologhine. Ils
devaient jouer
comme les
autres équipes
en ouverture des
séniors et non
pas le contraire.
Les spectateurs
auront ainsi l'occasion de découvrir ces talentueux jeunes qui
occupent actuellement la tête du
tableau.

se remettre au travail, CEO s'est réuni
avec l'ensemble de ses joueurs pour
revenir un peu sur la précédente rencontre. Il leur a demandé de tourner
la page et de continuer à bosser en
prévision de la suite du championnat.
Deux matches amicaux
Profitant de la trêve, l'entraîneur a
programmé deux matches amicaux
contre deux vieilles connaissances. Le
premier face au NARB Reghaia
devait se dérouler hier à partir de 16h
à Hydra et le second jeudi prochain
devant la JS Jijel à 10h. Deux rencontres contre des adversaires qui se
préparent en vue de la reprise de leur
championnat de DNA. Le coach CEO
fera tourner tout son effectif pendant
ces joutes pour procéder à des correctifs.
A. O.

MCEE
De notre correspondant

Les U21
reçoivent
à Hydra

Benguit en stage avec les U23

Une équipe sans conviction ?
facteurs donc ont contribué à fragiliser le football eulmi qui, très
vite, a perdu sa force de frappe.
Les joueurs se montrent peu
combatifs sur le terrain et loin
surtout de chercher la réussite du
résultat. Cela s'est vérifié lors de
leurs deux derniers matches
quand ils se sont fait battre par le
CABBA et ont fait preuve de
maladresse face à l'ASK. En donnant ses impressions sur le jeu de
son équipe, Saâdi dira que ses
joueurs se trouvent dans un
mauvais état d'esprit et manquent de conviction dans leur
jeu. Incontestablement, le fait que
l'équipe joue sans âme donne
une impression de relâchement
qui ne rassure pas le staff technique qui attend de ses joueurs

un meilleur état d'esprit possible
pour la suite du parcours.

situation au vu des conflits opposant les uns aux autres.

Tout est à revoir La sonnette d'alarme est tirée pour
mettre un peu d'ordre dans cette
équipe qui frôle la débâcle. La
réalité du terrain et celle des
résultats sont venues pour rappeler au coach Sâadi qu'il y a des
choses qu'il n'admet pas, entre
autres ce manque de réaction
chez les joueurs qui n'arrivent
pas à produire un jeu de conquérants sur le terrain. Il serait injuste de reprocher aux joueurs de
n'avoir pas trop mis du leur pour
réussir, mais on peut légitimement chercher des explications
au niveau des dirigeants qui sont
également responsables de cette

Retrouver un bon état
d'esprit
Saâdi, le nouvel entraîneur du
MCEE, est là pour faire régner
l'ordre dans son équipe, mais
aussi pour accomplir sa mission
comme il l'a fait entendre. Il a
besoin d'être aidé par tout le
monde avec une prise de
conscience plus large. "Les
joueurs peuvent faire mieux s'ils
se sentent encouragés. Je reste
persuadé que cette équipe vaut
bien mieux de ce qu'elle joue
actuellement", dira le néo-coach
qui veut faire retrouver un bon
état d'esprit à son groupe.
A. T.

Au moins 3 changements
En effet, un petit coup d'œil sur la liste annoncée
mercredi passé par Christian Gourcuff était
suffisant pour comprendre que le Français avait
déjà son onze en tête. Il faut dire que Gourcuff
nous a appris à le connaître au fil des rencontres,
c'est quelqu'un qui change rarement ses principes,
encore moins ses plans. Reconduire une nouvelle
fois le célèbre et adoré 4-4-2 avec Doukha, Zeffane,
Ghoulam, Medjani, Mandi, Bentaleb, Taïder,
Feghouli, Mahrez, Brahimi et enfin Slimani était
une fatalité. Cependant, 3 forfaits ont été
enregistrés à la dernière minute. Feghouli, Bentaleb
et Mahrez n'ont pas pris l'avion à destination de
l'Afrique du Sud obligeant le sélectionneur à revoir
ses plans. On ne sait pas pour le moment qui va
remplacer qui, mais ce qu'on sait par contre, c'est
qu'il y aura des changements dans le onze, c'est
sûr. Des surprises ne sont pas à écarter non plus.
S. M. A.

Le meneur de jeu Benguit est en stage depuis
avant-hier avec la sélection des U23 au centre de
Sidi-Moussa pour se préparer en prévision des prochaines joutes. Ce jeune pétri de grandes qualités
physiques et techniques est prédit à un bel avenir.
Avec son sérieux dans le travail, cet élément sera
la révélation de cette Ligue 2 du championnat
Mobilis.

Attal blessé

Le défenseur latéral Attal ayant contracté une
blessure à la cheville devant la JSM Béjaia est
soumis aux soins intensifs. On estime du côté du
Paradou que cet indispensable élément sera rétabli
avant la reprise contre le CAB, prévue le 10 de ce
mois à Batna. Cette rencontre qui entre dans le
cadre de la quatrième journée s'annonce déjà difficile, mais pas impossible pour les Algérois.

DIVISION NATIONALE AMATEUR

ESM

Moumen part,
Benchouia
ne viendra pas
De notre correspondant

H. MUSTAPHA

ANEP 342 746 du 01/9/2015

Compétition / PUB

QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»

Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi

Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam

L'entraîneur Moumen Mahfoud qui, jusque-là,
assurait la préparation de l'équipe en sa qualité d'entraîneur en chef, vient de rendre son tablier.
L'administration est dans l'obligation de trouver un
successeur le plus tôt possible du moment que
douze jours seulement nous séparent du début de la
compétition. La valse des entraîneurs a donc débuté,
et c'est l'entraîneur de l'ESM qui vient d'ouvrir le bal
avant même le début du championnat. Pour cela, les
dirigeants ont prit contact avec le technicien chélifien
Benchouia qui, dans un premier temps, a donné son
accord de principe avant de se raviser. A l'heure
actuelle, c'est le DTS Benguella Bendhiba (dit Biba)
qui assure les entraînements en attendant la désignation d'un nouvel entraîneur. Dans ce contexte, on
vient d'apprendre que plusieurs techniciens sont sur
le calepin des dirigeants. On parle d'un technicien
qui a déjà fait ses preuves dans un club voisin et qui
sera sans doute le nouvel entraîneur des Verts, mais
son nom n'a pas été dévoilé, il sera annoncé dans peu
de temps. Dans un autre contexte, les Espérantistes
ont fait match nul face à la JS Emir-Abdelkader au
stade Benslimane avec un but partout. Ils ont affronté dans l'après-midi d'hier le HB El Bordj, toujours
dans le cadre de la préparation de l'équipe pour le
prochain exercice.
H. M.

Rédaction
87, Bd Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (021) 74 76 95
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3

Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Publicité
Fax : (021) 63 53 31
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

Mardi 1er septembre 2015

DÉTENTE

Jean
Jaurès

À LA UNE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

Concours mondial de nage en eau boueuse au Pays de Galles
Une centaine de personnes, certaines déguisées
en poisson rouge ou en requin, ont concouru
dimanche au Pays de Galles pour le titre de
champion du monde de "bog snorkelling". Cela
consiste à nager dans un fossé d'eau boueuse.
Pour cette 30e édition, les participants, équipés
de palmes, masque et tuba, devaient effectuer le
plus rapidement possible un aller-retour dans un
fossé de 55 mètres de long situé à proximité de la
ville de Llanwrtyd Wells, la plus petite du Pays de
Galles. En tête de la course

N° 2583

LA BLAGUE

cette année, le Britannique Haydn Pitchforth qui a
effectué en une minute et 26 secondes ses deux
longueurs dans cet étroit marais boueux, sous les
encouragements de 300 spectateurs. Interrogée
sur ce qui pouvait motiver les participants à se
jeter dans une eau glacée et boueuse, Jen Walsby,
l'une des organisatrices a répondu: "je ne sais
pas, je l'ai fait moi-même et c'est froid et marron,
on ne voit pas grand chose. C'est juste pour la
folie qui va avec et le défi".

LES FLÉCHÉS

validation

serpents de
verre

pourchasser

Un gars raconte :
- J'ai un oncle à Marseille qui a essayé de
construire un nouveau genre de voiture. Il a pris la caisse d'une Porsche 911, le moteur d'un spider BMW, la
transmission d'une Mercedes 600 et les pneus d'une
Ferrari.
- Vraiment ? Et qu'est-ce qu'il a obtenu ?
- Cinq ans ferme !

cours noir

1

strontium

rassemblement

E
O
E
E
L
O
B
I
R
E
P
I
D
I
G

R
R
M
G
A
N
O
I
D
E
O
O
O
E
R

U
I
O
E
L
A
R
U
E
N
U
V
O
E
L

H
G
T
T
L
U
M
P
R
C
N
L
R
U
E

C
I
I
A
O
S
L
U
I
E
I
T
T
N
N

O
N
O
S
U
U
O
R
R
E
E
E
N
O
R

R
A
N
R
U
T
R
C
R
M
A
E
E
R
I

7

8

9

Beaucoup d'évènements se sont
succédé suite à l'annonce de la blessure
de Mahrez. En effet, le sélectionneur
s'est retrouvé dans une position
inconfortable et a donc de suite décidé
de rappeler le joueur de l'USMA,
Youcef Belaïli, pour qu'il rejoigne les
rangs des Verts et qu'il puisse aussi
partir en stage avec le reste du groupe.
Le joueur n'a pas daigné répondre et a
plutôt ignoré les coups de fil des
responsables de la FAF qui ont été les
premiers à l'appeler. Déçu de ne pas
avoir été retenu dans la liste des 23
joueurs dévoilée par Gourcuff la
semaine passée, le joueur a donc décidé
de pas répondre aux appels de la
fédération. Sachant qu'il a 4 jours de
repos accordés par le staff technique
des Rouge et Noir, le joueur a donc pris
la direction d'Oran pour aller se
ressourcer chez lui et prendre un peu
de repos. Le secrétaire de l'USMA l'a
appelé dimanche dans la soirée, mais

néodyme
points
opposés

4

abre des
Antilles

tatait

7 6
4

9
3
2
6
1
5
4
8
7

B
L
E
R
P
B
N
N
O
L
I
L
I
P
V

grand disque
sacré

tableau de
maître

instrument de
musique

drogue

futur officier

palladium

6
philosophie
chinoise

3
4
1

bouffons

4
5
8
7
2
3
6
1
9

D
A
A
E
E
I
I
S
I
T
L
U
M
A
M

U
P
N
R
V
R
U
R
N
O
E
T
O
I
U

2
1
9
3
7
6
5
4
8
E
T
B
E
E
D
E
A
Y
B
L
H
N
L
T

3
4
7
5
8
1
9
2
6

dorures
localisée

Esquimaux

à l’intérieur
de

coule en
Sibérie

5
8
6
4
9
2
1
7
3
E
I
L
H
I
E
C
I
L
I
M
E
O
L
N

roi en boîte

roi de
Corinthe

personne
sotte

7
6
1
9
4
8
2
3
5

couvert de
chapelure

1

5

chef d’oeuvre

nationale

cardinal

marque le
dédain

embarcation
légère
paresseux de
nature

cours suisse

9

R
U
T
R
E
P
O
N
D
A
N
T
U
G
C

B
E
R
E
P
M
O
R
T
E
D
I
A
E
D

plein de
dévotion

N° 2583

Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
ANTIENNE
AUTONOMIE
BROCHURE
BUCHER
COTE
CENTUMVIR
DETROMPER
DOUCIR
EMOTION
EPAR
FIBRE
FISSIBLE
GANOIDE
GEOLIER
LUMP
LUTEAL

LUTH
METRER
MILICE
NEURALE
NIVELER
ORIGINAL
ORPAILLAGE
PENTE
PERIBOLE
RENVOI
REPONDANT
SUBIR
SUDISTE
SUREAU
TOURNOI
TOURNIOLE

Il n'a pas de visa pour
l'Afrique du Sud
Par ailleurs, la donne était compliquée
pour le joueur qui était déjà à Oran.
Même s'il s'était déplacé à Alger, il ne
pouvait aspirer à prendre le départ car
il n'avait pas de visa d'entrée en terre
sud-africaine. Ça aurait donc
compliqué davantage la situation.
Maintenant, le joueur est toujours chez
lui à Oran et attend la reprise des

Bonjour Youcef, c'est Compétition, Où êtesvous ?

8

Je suis chez moi à Oran. J'ai 4 jours de repos
accordés par le staff technique, donc j'en profite
pour me reposer.

songeurs

Mais on croyait que vous étiez à Alger pour
partir avec Gourmi et El-Orfi…

sigle pour
reporters

LES MELÉS

en vain. Hier, il a trouvé un SMS de la
part du secrétaire usmiste, mais il ne
savait quoi faire et n'a donc rien fait
pour faire avancer les choses dans le
bon sens.

Joint par nos soins durant l'après-midi d'hier,
le joueur en question affirme être injoignable
durant la nuit et se montre prêt à rallier le groupe
si on le lui demande.

versus

3
F
E
C
S
E
L
B
I
S
S
I
F
T
A
E

Les Verts
se sont
entraînés
à Roissy

H
A
A
S
D
L
T

Pourquoi ? Personne ne m'a demandé de rentrer
sur Alger.

E
X
P
E
R
I
E
N
C
E

E

E
C
A
R
T

A
L
T
E
R
C
A
T
I
O
N

I
M
I
T
A

H
R
D
R
A
C
U
L
A

E
O
R

T
I
E
R
C
E

E
I
R
E
L
B

P
I
S
O
I
L

G
R
E
U

T
A
C
N
O
U
V
E
A
U
T
E
S

M
U
N
I
R
E
N
T
U
N
T
E
L
T

D
C
A
M
E
N
S
A
S
L
E

F
E
E
M
A
S
S
E
R
H
F
E
R

LES FLÉCHÉS
1

2

3

4

LES MELÉS

A B E L
5

6

7

8

entraînements pour rentrer et continuer
le travail avec l'USMA, son club
employeur.
Il a évité une autre déception
En décidant de ne pas répondre aux
appels de la FAF, Belaïli s'est évité une
nouvelle déception. Si Gourcuff l'a
appelé, c'est pour pallier au forfait de
Mahrez. "On l'a appelé au cas ou… "
nous dira un membre de la FAF.
Imaginons donc Belaïli rentré sur Alger,
fait un dossier de visa, allé au consulat
déposer, pour qu'à la fin on lui dit, c'est
bon, Mahrez est apte ?! C'est ce qui allait
se passer, puisque Ryad Mahrez ira en
Afrique du Sud.
I. Z.

«La FAF m'a appelé, je dormais»

possessif

bonne
fortune

pleure

Bentaleb
et Feghouli
forfait contre
le Lesotho

les appels de la FAF
PAR ISLAM Z.

peina

gardienne de
la paix

pas encore
pro

Blessés

Avec le probable forfait
de Ryad Mahrez, le
sélectionneur national a
décidé de rappeler la star
de l'USMA, Youcef Belaïli.

2

langue

SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT

1
9
3
2
5
7
8
6
4

6

noeud sur
la Tille

père d’Andromaque

2583

3
4 2
7
9
3
6 9 1
8
9
8 4
7
5
8
7
5
1
6
4
3
9
2

5

catastrophiques

coule en
France

2

6
2
4
8
3
9
7
5
1

4

7

1
6
9

REGLE DU JEU
Une grille est composée
de plusieurs carrés.
Chaque carré contient
tous les chiffres de 1 à
9. Chaque ligne comme
chaque colonne contient
aussi tous les chiffres de
1 à 9. Certains chiffres
vous sont donnés, à
vous de trouver les
autres. Pour cela,
procédez par déduction
et élimination.

3

bugles à
fleurs jaunes

atome

SuDoKu

2

tandem

déséquilibrées

Rappelé pour remplacer Mahrez

BELAÏLI IGNORE

Remplissez cette grille, puis reportez les
lettres dans les cases numérotées correspondantes.
Vous découvrirez les nom et prénom du personnage.

JOUR

5

3

De notre envoyé spécial à Johannesburg : Smaïl M. A.

DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

Citation

Quand les
hommes ne
peuvent changer les choses,
ils changent les
mots.

INSOLITE

22

DU

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

SOLUTIONS

www.competition.dz

9 10 11

A G U I L A R

JULIO
CESAR

La FAF vous a appelé hier soir. Le secrétaire
de l'USMA aussi, non ?

Effectivement, j'ai trouvé plusieurs appels ce

matin (hier ndlr) en me réveillant, y compris celui
du secrétaire de l'USMA. Ce dernier m'a même
laissé un texto dans lequel il me dit : "L'EN fait
appel à toi pour combler le forfait de quelqu'un…"
Je ne connais pas les autres numéros…Personne
ne m'a rappelé le lendemain pour m'expliquer ce
qui se passe, alors je me suis dit qu'ils ont sûrement
pris quelqu'un d'autre à ma place, ou qu'on a changé d'avis…En plus, je n'ai pas de visa pour
l'Afrique du Sud, donc…

Pourquoi n'êtes-vous pas rentré sur Alger
pour essayer de comprendre ou au moins
rappeler les gens qui vous ont appelé ?

Je suis à Oran, je me repose, j'ai 4 jours de repos,
si j'étais sur Alger, je me serai peut-être déplacé ou
fait ce que vous me dites, là je crois que c'est un
peu trop tard. Il faut un dossier pour le visa pour
l'Afrique du Sud, le déposer au consulat,

Buteur face à l'Académica

Slimani en grande forme
Le buteur du Sporting a une fois de plus
brillé au cours de la rencontre face à l'Académica.
Auteur d'une très belle prestation, l'international
algérien a offert la victoire à son équipe en marquant un but et en obtenant un penalty. Cette
nouvelle prestation de haut de gamme prouve
que l'ancien buteur du Chabab est en très grande
forme actuellement. Renforcé par la confiance
que lui accorde Jorge Jesus, il est au sommet et ne
cesse de prendre encore plus d'ampleur au sein
d'un secteur offensif dont il est devenu indispensable. Un début en canon pour le joueur avant la
rencontre à venir face au Lesotho durant laquelle
il sera particulièrement important pour les Verts

puisqu'il aura pour mission de faire trembler les
filets du stade de Maseru et que le coach national
compte beaucoup sur lui pour assurer la victoire.
Un duo d'enfer avec Carillo
Pour la presse portugaise, le nouveau duo formé
par le coach Jesus est en train de faire des merveilles. Carillo et Slimani sont en train de former
un duo d'enfer en ce début de saison et font parler la poudre. Comme ce fut le cas lors des derniers matchs, les deux hommes ont affiché une
grande complicité. De bon augure pour la suite
de la saison.
I. Z.

Comme on le
faisait savoir,
les Fennecs
se sont
retrouvés à
Paris pour le
regroupement
avant de
prendre la
direction de
Pretoria. Hier
après-midi,
les joueurs
ont eu droit à
une séance
d'entraînemen
t du côté de
Roissy. C'était
la première et
seule séance
de travail en
terre
française. Le
coach
national en a
profité pour
programmer
des ateliers
où il était
question
d'axer sur la
conservation
du ballon.
I. Z.

attendre…Pour ce qui est de rappeler ceux qui
m'ont appelé, je vous ai dit que je ne connais pas
ces numéros, pourquoi les rappeler ?

On dirait que vous n'êtes pas enthousiaste à
l'idée de faire ce voyage…

Je n'ai rien dit de tel. Tout ce que j'ai dit, c'est
qu'on m'a appelé tard dans la nuit. Moi je dormais.
Le lendemain, on ne m'a pas rappelé.

Mais si la FAF vous rappelle et fait tout ce
qu'il faut pour que vous soyez du voyage, que
feriez vous ?

Je ne crois pas qu'ils vont le faire, mais si jamais
ils le font, je rejoindrai le groupe le plus normalement du monde.

Etes-vous sûr ?

Oui, pourquoi ne le ferai-je pas !

M. A.

A la veille de l'entame du
stage, deux cadres de la sélection
nationale ont annoncé leur forfait
de manière officielle. Le stage de
préparation en Afrique du Sud n'a
pas débuté de la meilleure
manière pour le sélectionneur
national, Christian Gourcuff. En
effet, deux cadres des Verts ont
annoncé officiellement leur
incapacité à prendre part au
prochain stage de l'équipe
nationale en Afrique du Sud et, par
conséquent, le match à venir face
au Lesotho, entrant dans le cadre
de la seconde journée des
éliminatoires de la CAN 2017. Il
s'agit du milieu de terrain de
Tottenham, Nabil Bentaleb, et du
joueur de Valence, Sofiane
Feghouli. Les deux joueurs
souffrent de blessures et sont
donc dans l'incapacité de tenir leur
place pour le stage et la prochaine
rencontre. Un vrai coup dur pour
l'EN qui perd d'un seul coup deux
de ses meilleurs joueurs, car tout
le monde connaît le poids de
Bentaleb et Feghouli au sein de
cette équipe. Il est important de
signaler que les deux joueurs n'ont
pas fait le déplacement à Paris
pour que le staff médical puisse
constater leur blessure comme
cela se faisait au temps de Vahid
Halilhodzic. Ils se sont contentés
d'appeler le coach pour expliquer
leur état. Un membre du staff
médical nous a appris que Sofiane
Feghouli souffre d'une lombalgie
aiguë.

Gourmi et El-Orfi
à la rescousse

Après avoir appris que les deux
joueurs avaient officiellement
déclaré forfait pour cette
rencontre, le sélectionneur
national a décidé de puiser dans le
réservoir local en faisant appel au
Mouloudéen Khaled Gourmi et
l'Usmiste Hocine El-Orfi pour
combler ces absences. D'ailleurs,
les deux joueurs ont été joints
dans la soirée de dimanche pour
qu'ils rejoignent le groupe et
prennent le départ pour Paris, lieu
de regroupement avant le départ
en Afrique du Sud. Les deux
joueurs ont leur visa et ont donc
pris le départ pour la France
comme souhaité par le coach
national qui a donc réussi à
remplacer les deux absents
rapidement. Ayant rejoint le groupe
hier matin, les deux derniers
joueurs à avoir rejoint l'équipe,
Khaled Gourmi et Hocine El-Orfi, se
sont entraînés le plus
normalement du monde avec leurs
équipiers hier après-midi.

Souffrant du dos

Mahrez incertain

Contrairement à ses deux camarades, l'ailier de Leicester, Ryad Mahrez, lui
aussi blessé au dos, a fait le déplacement à Paris pour s'expliquer et passer une
visite médicale. Le joueur formé au Havre, sorti sur blessure samedi en
championnat, a tenu à rallier la capitale française pour que le staff médical puisse
l'examiner exactement comme le veut le règlement intérieur de la sélection. Après
avoir passé la visite médicale, il est resté à attendre les résultats pour être
définitivement fixé sur sa blessure et s'il peut ou pas prendre part au stage.
Examens rassurants, mais…
C'est en début de soirée que le staff médical de l'EN a pris la décision
d'autoriser Mahrez à prendre part à ce stage. Souffrant du dos, les examens ont
été rassurants. Mahrez ira en Afrique du Sud où il va subir d'autres examens sur
place avec des soins. Sa participation au match face au Lesotho en dépendra.
I. Z.

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

www.competition.dz

À LA UNE

4

ESS

De notre envoyé spécial à Johannesburg : Smaïl M. A.

Entraînement au mythique

LOFTUS
VERSFELD
STADIUM
Alors qu'au début
il était prévu que
l'EN s'entraîne
sur la pelouse du
Caledonian
Stadium,
finalement un
changement de
dernière minute a
eu lieu hier.

L'arrivée du manager de
l'EN, à savoir Walid Sadi
dimanche à Pretoria, a changé la
donne, puisque le responsable
chargé par la FAF et le staff
technique d'explorer les lieux et
préparer le séjour de l'EN avant
son arrivée ce matin, a fait une
visite d'inspection à l'hôtel où
tout a été préparé comme prévu
pour accueillir la délégation
algérienne.
Une cuisine a même été mise à
la disposition du cuisinier de
l'équipe, avant que l'ancien
dirigeant de l'ESS n'aille jeter un

œil sur le terrain du Caledonian
Stadium, et là, grand fut
l'étonnement des émissaires de
la FAF qui ont trouvé le terrain
en très mauvais état, il fat dire
qu'en mai lorsque Gourcuff a
choisi de programmer les
entraînements sur cette pelouse,
l'herbe était parfait, mais il a
fallu que les pluies hivernales
s'y abattent pour qu'il devienne
impraticable, Sadi a aussitôt pris
le soins d'en informer
l'entraîneur national qui lui a
demandé de lui chercher un
autre stade, et finalement et

Auteur d'une prestation honorable et d'un but somptueux, l'attaquant Mohamed Benyettou assure que la victoire face au CS
Constantine a fait du bien aux joueurs. Selon lui, ce succès permettra au groupe de profiter de cette trêve avec un bon moral.
C'est du moins l'un des sujets abordés à l'issue de cet entretien livré après la rencontre face au CSC.
De notre correspondant

A. KACEM

Cette fois-ci, l'Entente est parvenue
enfin à gagner ; quelles sont vos
premières impressions ?

contre toute attente, le choix
s'est porté sur le Loftus Versfeld
Stadium, qui n'est autre que le
grand terrain de la capitale
ayant accueilli les matches de la
Coupe des confédérations en
2009, mais aussi celui de la
Coupe du monde en 2010 entre
les Verts et les USA.
Située non loin de l'hôtel
Sheraton qui héberge la
sélection, cette enceinte avec sa
capacité d'accueil de plus de 50
000 spectateurs accueille aussi
en plus du foot des matches de
rugby, mais c'est le stade fétiche

Des températures entre 9 et 28 degrés à Pretoria comme à Maseru

Une fraîcheur qui dissipe

les craintes liées à l'altitude
Nichée entre des
massifs rocheux, dans le
nord-est du pays,
Tshwane/Pretoria se
situe dans la zone de
transition entre la
savane tropicale
(Bushveld) et le plateau
Hiveld, une région
connue également par
un climat sec en hiver
avec des températures
moyennes de 20°C le
jour et de 5°C la nuit,
alors que la saison de
l'été est caractérisée
par des épisodes
orageux et des
températures moyennes
oscillant entre 25°C et
30°C le jour.

Ce qui faut savoir, c'est
qu'actuellement à Pretoria, le
mercure ne dépasse pas les 8-9
degrés la nuit, pour cause le pays
est encore en hiver, cette période
dans la région de l'extrême sud
d'Afrique est équivalente au début
mars dans notre pays où il fait
encore parfois très froidù surtout
la nuit, alors que les températures
atteignent le matin les 30°, donnant
déjà un avant-goût du printemps.
Beaucoup moins
d'humidité qu'à Alger
L'humidité du côté de Pretoria ne
dépasse pas les 55%, en plus il ne
fait pas du tout chaud, loin du taux
actuel d'humidité à Alger qui frôle
presque chaque jour les 90%,
rendant la vie délicate à ceux qui
font des efforts physiques.
Des pluies annoncées
pour jeudi et vendredi
Les Verts bénéficieront durant le
début de leur stage en Afrique du
Sud de températures assez
supportables puisque le mercure
affichera quelques 28° lors des
séances d'entraînement
programmées l'après-midi à l'heure
du match. Ceci dit, et dès jeudi, le
ciel de Pretoria se couvrira de

30e hier à Johannesburg

Il a fait sensiblement chaud hier à Johannesburg, le thermomètre
affichait quelque 30e à la mi-journée, ceci dit cela n'est pas
forcément le cas de Pretoria distante de quelque 65 kilomètres
de la capitale économique, où le mercure chute beaucoup la nuit
pour atteindre 7-8 degrés.

BENYETTOU
:
«Cette trêve tombe à pic»

nuages qui donneront quelques
pluies, notamment jeudi matin et la
journée de vendredi, surtout la
matinée qui verra les Verts
s'exercer en prévision de leur
départ, l'après-midi, vers Maseru.
Il s'agit là de prévisions météo
assez fiables, en attendant bien sûr
de les vivre.
Parfait pour jouer
en altitude
Ainsi donc et comme le Lesotho
n'est qu'une enclave située à
l'intérieur du territoire sudafricain, et qu'on y retrouve le
même climat identique ou presque
à Pretoria avec un peu plus
d'Altitude, d'où le choix de
Gourcuff de préparer la sortie ici
même, l'EN sera dans les même
conditions à peu près, et le froid
qui caractérise les soirées est une
bonne chose, certes durant la
journée le mercure monte pour
atteindre parfois un pic de 28 à 30°
mais l'air est encore tout aussi
frais, cela met l'EN dans de bonnes
conditions pour se préparer,
d'autant que tout le monde sait que
l'altitude, chaleur et football ne
font pas bon ménage, à cause du
manque d'oxygène qui empêche
l'athlète à être au top de sa forme,
cela nous amène à penser que l'EN
n'en souffrira pas, d'autant qu'en
2013 déjà à Rustenburg, l'EN avait
bien travaillé en plein été, et
parfois dans une chaleur élevée,
autrement dit, l'altitude n'est qu'un
faux problème, le match se jouera
sur une pelouse, et celui qui
commettra le moins de fautes
sortira gagnant.
S. M. A.

du club de Mamelodi
Sundowns, et c'est dans ce stade
que l'EN effectuera ses
entraînements jusqu'au jour du
départ à Maseru.
Reste à savoir si le coach ne
réclamera pas des séances sur
une pelouse synthétique étant
donné que le stade de Maseru
est couvert lui d'un tapis
artificiel, à l'image de celui de
Blantyre où l'EN avait disposé
du Malawi en octobre dernier.
S. M. A.

 beIN Sports couvrira

Au Sheraton
comme en
2009

Les bons souvenirs de 2009 ont
poussé l'EN a
reproduire à la
lettre leur séjour
de l'époque pour
cette fois dans la
même ville. En
plus des entraînements qui auront
lieu au petit
Caledonian
Stadium que
Gourcuff a choisi
pour abriter les
entraînements de
son équipe, l'hôtel
sera aussi le
même, à savoir le
Sheraton Pretoria
situé dans un
quartier chic,
Arcadia en l'occurrence, et qui offre
le confort nécessaire et des services qui aideront
les joueurs à évacuer la fatigue
accumulée après
une harassante
journée de championnat, suivie
d'un voyage d'une
demi-journée.

les préparatifs
des Verts

Le bouquet satellitaire qatari beIN
Sports a décidé de couvrir les activités
de l'EN lors de ce stage en Afsud et au
Lesotho avant de retransmettre la
rencontre dimanche prochain.
Détenteur des droits de retransmission
des rencontres des compétitions de la CAF
dont les éliminatoires de la CAN, le
bouquet crypté dépêchera même un
journaliste algérien sur les lieux pour être
plus proche de l'EN, à savoir Nassim
Rebika, qui a déjà couvert la CAN 2013 sur
place.
Super Sport assurera
la réalisation et la diffusion
Comme c'est souvent le cas pour les
matches se déroulant sur la partie sud-ouest
du continent noir, et face à la difficulté de
déplacer le gros matériel très loin pour un
simple match comptant pour des
éliminatoires, beIN Sports comptera sur les
moyens de leurs homologues et géants sudafricains Super Sport pour assurer la
réalisation de la rencontre, c'est eux aussi
qui partageront le signal de la rencontre à
partir du territoire du Lesotho le jour J.
S. M. A.

«

Je m'entends
bien avec
Kourbia

Hamdoulillah, ce match contre le CSC
était très important pour nous. C'était un
match piège. On avait affaire à une équipe qui a bien démarré le championnat
après deux victoires à domicile et à l'extérieur et qui voulait continuer sur sa
lancée. Nous, les joueurs, sentons une
pression peser sur nous, on devait assurer la victoire coûte que coûte.

ce a failli nous avoir. Nous appréhendions ce facteur parce que, auparavant,
nous nous sommes heurtés à cette malchance dans la concrétisation des occasions que nous nous sommes créées.
Heureusement que nous avons réussi à
marquer ce but avant la pause, puis on a
assuré le deuxième quelques minutes
après. Ce but a tué le match.

Votre but de toute beauté a été
longuement applaudi, quels sont vos
sentiments ?

Dieu merci, on avait déjà marqué le
but d'égalisation grâce à Kourbia qui
nous a libérés à cause surtout de la pression. Son but est important, il a été marqué à quelques instants de la fin de la
première mi-temps. Ça nous a permis de
jouer avec moins de tension. Quant au
but que j'ai inscrit, je le mérite, parce que
je bosse dur aux entraînements. Dans les
matches, je travaille aussi dur, je bouge,
je crée le danger devant les buts
adverses. Donc dans ce match, j'ai fait de
mon mieux pour aider mon équipe à
l'emporter. Je pense que ce but récompense mes efforts. Je remercie mes
coéquipiers qui m'ont beaucoup aidé.

C'est pourquoi la manière n'était pas
en première période…

Oui, comme je viens de le dire, seule la
victoire était importante à nos yeux. Il
fallait gagner quelle que soit la manière.
L'équipe adverse nous a mis en difficulté en première mi-temps. Les
Constantinois ont réussi à ouvrir le score
et même la possibilité d'ajouter un
second but, mais avec la fatigue suite
aux efforts, ça été difficile pour nous.
Mais, hamdoulillah, nous avons réussi à
prendre le dessus ; nous sommes parvenus à le faire dans ce match qui n'était
pas facile, faut-il le préciser. Il y a aussi
autre chose à ajouter.

Ils sont tous contents pour vous…

C'est normal, on forme un groupe
soudé, on travaille dans un esprit de fraternité. Nous sommes tous concernés
par l'intérêt de notre formation. Je les
remercie pour cette marque. Je salue
aussi les membres des autres staffs, ils
sont tous à la disposition de l'équipe.

A propos de quoi ?

Il ne faut pas oublier la malchance qui
nous a joué un mauvais tour. Plusieurs
tentatives ont été détournées par nos
propres soins. Plusieurs essais prenant le
chemin des filets ont été déviés involontairement. C'est dire que le facteur chan-

Mardi 1er septembre 2015

21
le public après ce but, aviez-vous un
message à transmettre ?

J'étais content pour les supporters. Ils
veulent voir leur équipe marquer et
gagner. Ils veulent du spectacle sur le
terrain. Je me suis dirigé pour leur offrir
ce but. C'est vrai que certains ne m'ont
pas épargné, mais leurs critiques sont
légitimes même si, parfois, ils en font
trop. Mais la plupart d'entre eux n'ont
pas cessé de m'encourager ainsi que les
autres joueurs. Donc, je voulais les saluer
pour les remercier.

Sinon, que pensez-vous de votre
association avec Kourbia ?

Ça n'a pas été difficile avec Kourbia.
On a joué en duo. On a fait beaucoup
d'efforts pour essayer de tromper les
défenseurs et leur gardien. Chacun de
nous deux a fait l'essentiel. Les défenseurs du CSC avaient du mal à assurer la
couverture tant avec Kourbia on a joué
en mouvements. On a réussi à créer
quelques espaces. Avec les autres aussi,
vous savez, on forme un bloc. Chacun
travaille pour l'autre.

Donc, voilà une victoire qui fera du
bien au groupe en prévision de la
suite du championnat…

Bien sûr, maintenant nous allons
essayer de rester dans la continuité du
travail que nous effectuons au cours des
entraînements. Après la série négative,
on a renoué avec la victoire, on tâchera
de faire l'impossible pour rester sur cette
lancée et donner plus d'éclat aux résultats. Nous allons essayer de faire de
notre mieux pour éviter de gaspiller le
moindre point chez nous et aussi tenter
de ramener quelques points de l'extérieur. En tout cas, nous avons la suite du
championnat à préparer après la trêve.

Cette trêve tombe à pic, n'est-ce
pas ?

Absolument, on voulait boucler cette
période précédant la trêve par une victoire. Nous sommes parvenus à le faire.
Nous passerons ainsi cette période avec
un bon moral. Cette trêve nous permettra de souffler avant de reprendre le travail pour la suite de la compétition. On
aura l'occasion de corriger nos défauts et
d'apporter les correctifs qui s'imposent.
A. K.

Vous êtes resté longtemps à saluer

LIGUE 2 MOBILIS
USMBA

Quatre jours
de repos
pour le
groupe

Après avoir ramené
ce précieux nul de
Skikda et vu les gros
efforts fournis par
les joueurs durant
cette rencontre, le
staff technique de
l'USMBA, sous la
houlette du coach en
chef El Moez, a
accordé à ses
joueurs quatre jours
et demi de repos,
soit du samedi au
mercredi matin,
pour reprendre finalement le chemin
des entraînements
dans l'après-midi, et
ce, en prévision du
prochain match qui
se jouera le vendredi
11 septembre à
domicile contre le
CRB Aïn Fakroun
pour le compte de la
4e journée du championnat de Ligue 2
Mobilis.

Le coach El Moez revient sur le
match nul ramené par son équipe
de Skikda. Il pense que son
équipe est en train de réaliser de
bonnes choses. Pour lui, le
championnat est encore long, car
on en est encore qu'à la troisième
journée ; il reste vingt-sept
marches à grimper pour arriver
au sommet.
De notre correspondant

MALEK BOUZID

Heureux pour ce point du nul de
Skikda et qu'on peut qualifier
d'inespéré ?

Le match nul obtenu à Skikda et
dans le temps additionnel est logique
et mérité. Le temps additionnel fait
partie du jeu. Après avoir été menés au
score par deux buts à un, les joueurs de
la JSMS ont usé de tous les moyens
pour conserver leur acquis. Certains
ont tout fait pour perdre du temps. On
n'a pas voulu faire accélérer les choses
et essayer d'être sérieux sur le terrain.
On ne s'est pas précipité et on a joué
calmement avec le dédoublement de
passes. On s'est préparés pour les
centres dont l'un a été parfait. Laâbani
était au bon droit pour mettre de la tête

El Moez : «L'accession
est notre objectif»
le cuir au fond des filets. C'était juste
un replacement des joueurs ; je l'ai
poussé à aller vers l'avant et enfin
c'était lui qui a ramené l'équipe à égalité.

Satisfait quand même de ce nul
précieux qui a fait plaisir à tous les
Bel-Abbésiens, notamment aux
fans qui se sont déplacés à Skikda.
Donc un grand hommage à Laâbani
qui vous a évité une défaite…

C'est un travail de groupe et d'équipe, on était ensemble pendant deux
jours à Skikda, on a vécu de grands
moments et on a fini ce mini-stage
dans la joie avec ce point arraché à
Skikda. Il est très important, car il est
obtenu à l'extérieur ; ce n'est pas évident et de surcroît contre une équipe
de la JSM Skikda qui est très bien organisée et qui va faire très mal cette
année en prenant beaucoup de points
chez elle.

Que pensez-vous du niveau de la
rencontre ?

Il n'y avait pas grand-chose car le jeu
était fermé. Le but est venu très tôt et

puis Skikda a joué la défensive en
jouant avec un bloc bas. C'est normal,
la majorité des équipes réagissent de
cette façon quand elles ouvrent le
score, elles reculent en arrière. C'était
beaucoup plus un jeu fermé avec peu
d'occasions, mais à chaque fois qu'il y
avait un but, les choses se développaient puis le jeu se referme après.

L'accession reste votre objectif
principal ?

On est qu'à la 3e marche, il en reste
encore vingt-sept à grimper. Le championnat est donc très long, on prend
match après match. On a notre ligne
directrice pour réaliser notre objectif
principal qui est l'accession. Si tous les
ingrédients sont réunis, on parviendra
inchallah à cet objectif. Nous avons des
atouts, mais sans être au-dessus de nos
adversaires. Nous respectons tous nos
adversaires, mais on se prépare de
façon à récolter le maximum de points
possibles. Si nous arrivons à accéder,
tant mieux sinon on dira que le football est ainsi fait.
M. B.

La prime du
match nul de
Skikda cette
semaine
La prime du match nul (2-2) arraché à
Skikda face à la JSMS vient d'être revue à
la hausse par les dirigeants de l'USMBA.
Les joueurs pourraient toucher plus de
cinq millions, probablement sept millions
et demi, en raison de quelques particularités qui ont marqué cette rencontre face
aux Skikdis. Il faut dire que les joueurs de
l'USMBA ont tenu bon jusqu'à arracher
l'égalisation dans le temps additionnel.

Match amical
ce week-end
En prévision du prochain match de
championnat face au CRB Aïn Fakroun, à
domicile, le staff technique compte programmer une joute amicale contre une
équipe de Ligue 1 Mobilis, probablement
le RCR ou l'ASMO à Sidi Bel-Abbès. Ce
qui permettra au groupe de garder le
rythme de la compétition et donner l'occasion de s'exprimer aux joueurs qui
n'ont pas joué le match de vendredi dernier face à la JSM Skikda.

20

www.competition.dz

Mardi 1er septembre 2015

PUBLICITÉ

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

À LA UNE

5

De notre envoyé spécial à Johannesburg : Smaïl M. A.

Nos compatriotes en Afsud attendent les Verts avec impatience

L'Afsud, cet autre pays
qui fait rêver les Algériens
Le constat avait déjà été
fait en 2009, puis en 2010,
et encore une fois en 2013,
et à chaque fois, le nombre
d'Algériens a doublé, voire
triplé. Il n'est donc un
secret pour personne, que
nos compatriotes aiment
bien ce pays, autrefois
jumeau, grâce notamment
à des relations qui ont
toujours été au beau fixe,
les liens consolidés grâce à
une complicité entre les
deux Etats.

des Algériens vivant ici sont
originaires de la grande Kabylie,
plus précisément de deux dairas
du sud de la wilaya de TiziOuzou, à savoir Boghni et Draâ El
Mizan, c'est de ces deux endroits
que les gens affluent vers ce pays,
où ils ont trouvé leur compte, ils
ont pris le risque d'aller si loin,
même très loin de la famille et les
amis pour faire leur vie, l'astuce
qu'ils ont trouvée pour éviter le
dépaysement c'est de faciliter, une
fois bien installés, l'arrivée des
cousins et des voisins, et c'est cela
qui a fait des deux régions de Tizi
les plus représentées dans ces
régions sud-africaines.

Feu Madiba, lui, a permis aux
Algériens d'être considérés comme des citoyens
sud-africains à part entière. Ils sont donc de plus
en plus nombreux à affluer vers ce pays, tous les
moyens sont bons pour y accéder, surtout
depuis que les procédures sont devenues
inaccessibles avec une caution exigée au niveau
de l'ambassade de ce pays à Alger pour accéder
sur le solde leur pays, décidément, ça change
chaque année et certains habitués du trajet
Alger-Johannesburg auxquels on a pu parler,
lors de notre passage à l'ambassade pour
l'obtention du visa, nous ont confirmé que c'est
de plus en plus fermé, car nos compatriotes y
vont souvent pour ne plus revenir, et cela on a
pu le vérifier à nos dépens, puisque la dizaine
de journalistes algériens ayant demandé ce visa
de cette même ambassade ont eu le malheur de
constater le complexité du dossier et le nombre
de garanties réclamés avant le dépôt du dossier.

2013 où le nombre avait explosé, grâce
notamment à des fugues à la fin du Mondial de
2010. Face à la difficulté d'avoir accès à ce pays
depuis quelque temps, les Algériens ont trouvé
une astuce originale, l'accès en tant que
clandestins, via le territoire du Mozambique,
pays ami avec l'Algérie lequel est accessible
sans visa. Ce pays, situé au sud-est du
continent noir, a de grandes frontières avec
l'Afrique du Sud. Et c'est partir de là que
plusieurs Algériens ont choisi de faire irruption
à l'intérieur du territoire sud-africain. Cela nous
renseigne donc sur les conditions de vie dans ce
pays, qui poussent de plus en plus d'Algériens
à y venir, de toutes parts. L'Europe n'est donc
pas le seul eldorado qui fait rêver, les
connaisseurs ont trouvé autre chose, au point
où certains ont même laissé la vie parisienne
pour venir s'installer à Johannesburg, à Pretoria
ou encore à Rustenburg.

Le Mozambique, l'inévitable
tremplin
Pour revenir aux Algériens vivant en Afrique
du Sud, on avait fait le surprenant constat en

Draâ El Mizan, Boghni encore
et toujours
Nos précédentes visites avec l'EN à ce pays
nous ont permis de constater que la plupart

Les Verts comme chez
eux à Pretoria
Même si la plupart n'accordent
pas d'importance au football, c'est
avec une grande joie que les
Algériens de Pretoria, Johannesburg et ses
environs ont accueilli l'info de l'organisation
du stage au Sheraton de la capitale, il s'agit
d'un des symboles de leur pays, et attendent
son arrivée avec impatience pour lui
exprimer encore une fois leur soutien
indéfectible.
Ainsi, les entraînements de l'EN au
Caledonian Stadium n'auront sûrement pas
lieu dans le silence, il y aura forcément les
cris et les chants que les Verts apprécient
tant. Certes, l'EN est accompagnée comme
toujours par ses deux fidèles supporters,
aâmmi Abdelkader, dit Kouider, de Frenda
et Ramdane Tazeka "le Canadien" qui ont
pris la peine d'effectuer ce long
déplacement, mais ici à Pretoria il y aura
aussi un renfort de choix, des fans qui ont le
mal du pays et qui se feront un plaisir de
suivre le stage de l'EN et peut-être même le
match de Maseru de dimanche prochain
pour les personnes vivant en Afsud en
situation régulière.
S. M. A.

Il est de Sousse
et travaille pour
Qatar Airways

Un Tunisien fou
de Bounedjah
Les exploits et les buts de
l'attaquant de l'ES Sahel,
Baghdad Bounedjah, n'ont
laissé personne indifférent,
même Gourcuff qui est connu
pour être un coach très
exigeant et qui avait écarté
dans un passé très proche le
joueur, n'est pas resté
insensible à la montée en
puissance de l'enfant d'Oran.
Hier, lors de notre passage de
l'aéroport Hamad de Doha,
nous y avons rencontré un
steward de la compagnie
Qatar Airways, ce fan de foot
n'est en fait qu'un Tunisien
de Sousse supporter acharné
de l'équipe de la Perle. En
apprenant la nationalité de
ses interlocuteurs et surtout
leur fonction, il n'a pas cessé
d'encenser l'ex-centre-avant
du RCGO. Il a remercié Dieu
de leur avoir donné un tel
cadeau. Il a même tenu à
envoyer aux joueurs ses
salutations et ses
remerciements à travers ses
interlocuteurs. Cela nous
donne un petit aperçu sur
tout ce que cet attaquant est
en train de rendre comme
services au club tunisien. Il
est plus que certain que ce
fan expatrié préférerait
plutôt suivre les buts de
l'ancien harrachi de loin à
travers la télé tunisienne que
de le voir passer sous son
nez à l'aéroport Hamad,
lorsque son transfert à AlSadd sera effectif.
S. M. A.

L'ambassade Aâmmi Abdelkader, le vétéran des fous des Verts déjà à Pretoria
d'Afrique du Sud
à Alger n'a accordé
qu'un seul visa pour
un supporter

«One, two, three, viva l'Algérie,
Frenda mon amour»

L'ambassade d'Afrique du Sud à Alger
a refusé catégoriquement aux fans
des Verts l'ayant sollicité pour un
visa d'entrée dans leur pays, de le
leur accorder. Cette décision a mis en
colère les férus des Fennecs qui se
sont rués depuis près de 20 jours à
Hydra avec leurs dossiers, mais ils
ont été tous rejetés, sauf celui
d'aâmmi Abdelkader qui présente les
garanties nécessaires, selon
l'ambassadeur qui s'est même lié
d'amitié avec ce retraité de l'ANP. Du
coup l'EN n'aura à ses côtés que
aâmmi Abdelkader ainsi que Ramdane
qui arrivera ce matin avec l'EN en
provenance de Montréal via Paris, et
qui, grâce à son passeport canadien,
n'aura aucun obstacle devant lui. Il
est utile de préciser que même la
dizaine de journalistes ayant
accompagné l'EN dans ce périple
africain ont trouvé toutes les
difficultés à avoir le visa. Il a fallu
l'intervention du ministère des
Affaires étrangères pour résoudre le
problème.
S. M. A.

Fidèle aux habitudes, le plus âgé des fans des Verts, à savoir aâmmi
Abdelkader Abdeldjabar, dit Kouider, a encore une fois décidé
d'accompagner les Verts dans leur périple africain. Il est même arrivé avant
l'équipe puisqu'il a choisi un autre itinéraire et un autre plan de vol qui lui a
permis d'arriver en premier sur le sol sud-africain, à savoir hier vers midi.
Ce chauvin de plus de 70 ans ne
cesse de faire parler de lui, et c'est encore
une fois en Afrique du Sud qu'il a choisi
de poser sa valise qu'il déplace à chaque
fois que l'EN joue à l'extérieur. Cette fois,
il a été le seul fan autorisé par
l'ambassadeur d'Afsud à accompagner
l'EN dans son nouveau périple, il a même
récupéré son visa avant les journalistes.
"Vous avez vu, je l'ai eu avant vous, et la
cerise sur le gâteau, c'est que monsieur
l'ambassadeur de ce pays est devenu un
ami, il m'a offert des cadeaux, et je l'en
remercie au passage", nous lancera-t-il
hier à l'aéroport d'Alger au moment où il
s'apprêtait à embarquer vers Dubaï puis
vers Johannesburg.
«Ça sera un 2-0 ou 3-0,
pour nous bien sûr»
Originaire de Frenda dans la wilaya de

Tiaret, celui qu'on surnomme dans sa
région "Kouider" est plus qu'optimiste
pour la suite des événements en
sélection, pour lui peu importe qui joue
l'essentiel, c'est que l'équipe gagne.
Cette fois d'ailleurs, il mise sur une
victoire des Verts sur le sol du Lesotho.
"Je pense que les Fennecs vont
s'imposer 3-0. Allez, je ne vais pas
forcer, je dirai 2-0. Pour nous, l'EN ne
peut que gagner, c'est nous les
meilleurs", nous lancera cet ancien
militaire au sein de l'ANP, connu par
son slogan qui exprime son amour
pour son pays et sa ville natale : "One,
two, three, viva l'Algérie, Frenda mon
amour"
Aâmmi Abdelkader sera à la tête des
fans qui viendront accueillir l'EN à
l'aéroport de Johannesburg ce matin.
S. M. A.

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

6

www.competition.dz

LIGUE 1 MOBILIS

RCR

Yarichène :

Si Hannachi maintient sa décision de se retirer

L'AG des actionnaires élira

un nouveau président
Annonçant son départ à certains
membres du conseil
d'administration dans la soirée de
samedi dernier, le président
Hannachi compte convoquer l'AG
des actionnaires la semaine
prochaine en vue de désigner un
nouveau président de la
SSPA/JSK.
PAR SOFIANE BOULAOUCHE
Evidemment, pour l'heure, il n'y a rien
d'officiel concernant le retrait du président
Hannachi. Il a juste confié à certains de ses
dirigeants à l'issue de la rencontre face à
l'USMA qu'il est fatigué et qu'il était temps
pour lui de céder sa place à Yarichène. Les
dirigeants présents à la réunion de samedi
dernier ont tenté de le raisonner en lui disant
que la JSK a toujours besoin de lui, mais le
président Hannachi est décidé à passer le
flambeau tout en promettant à Yarichène
qu'il restera membre du conseil d'administration et qu'il l'aidera dans sa nouvelle mission.
Si le président Hannachi ne revient pas à de
meilleurs sentiments, il provoquera une
assemblée des actionnaires déjà pour officia-

Une trêve
qui arrange
Bijotat

Se trouvant en France depuis le début de la
semaine, Dominique Bijotat devrait
reprendre du service à partir de mercredi.
Ce n'est qu'à partir de là qu'il pourra se
mettre pleinement dans la préparation de
l'équipe en sa qualité de nouvel entraîneur
en chef de l'équipe fanion de la JSK. Ainsi,
après avoir fait une connaissance grandeur
nature de son nouveau groupe lors du
match contre l'USMA, le technicien français
aura assez de temps pour mettre en
pratique les enseignements qu'il en a tiré.
Pour préparer le CRB, Bijotat aura plus de
sept jours pendant lesquels il devra surtout
améliorer l'efficacité de ses attaquants.
D'après ce qu'il a déclaré en conférence de
presse d'après-match, il commencera
d'abord par remettre les joueurs en
confiance puisqu'"ils sont usés
psychologiquement", d'après lui. Après le
travail psychologique, il passera à l'aspect
physique avant de finir avec le travail sur
l'efficacité offensive. De cette manière,
beaucoup de choses risquent de changer
dans la manière de jouer de cette équipe
pendant cette trêve. Après avoir été briefé
pendant le match contre l'USMA, Bijotat
devrait pouvoir métamorphoser cette JSK
avant d'affronter le très en forme CRB.
S. B.

liser et ensuite pour élire un nouveau président de la SSPA/JSK. Il veut confier les commandes du club à Yarichène, mais il ne peut
pas le faire sans le consentement de la majorité des actionnaires. C'est pour cela que dans
l'entourage du club, on parle de la programmation d'une assemblée des actionnaires du
club pour la semaine prochaine. Le président
Hannachi devra se rendre en France demain

Hannachi
en France
dès
aujourd'hui
Après une
semaine
éprouvante, le
président de la
JSK veut
apparemment
faire un break
de quelques
jours. En effet,
Moh-Cherif
Hannachi sera
en France dès
aujourd'hui
pour y passer
trois jours.

et il ne devra regagner le pays qu'en début de
semaine prochaine. Pour le moment on ne
sait pas encore s'il y a des actionnaires qui
sont intéressés à l'idée de succéder à
Hannachi, mais il semble que Yarichène est
disposé à prendre les rênes du club pour peu
que les actionnaires lui accordent leur
confiance.
S. B.

«C'est à Hannachi
et au CA de choisir un
nouveau président»
Actionnaire dans la
SSPA/JSK, Yazid
Yarichène n'a pas
souhaité s'exprimer
sur sa probable
désignation comme
nouveau président
de la SSPA/JSK. Le
président Hannachi
lui a annoncé pourtant
dans la soirée de samedi
dernier en présence de plusieurs dirigeants
son intention de lui céder la présidence de la
JSK tout en lui promettant de l'aider, mais
l'ex-président de la section football que nous
avons sollicité sur le sujet, semblait gêné :
"C'est au président Hannachi et aux membres
du conseil d'administration de choisir un
nouveau président, si Hannachi décide bien
sûr de se retirer", a-t-il indiqué.
«Je suis toujours là pour aider
la JSK»
Contraint de quitter son poste de président
de la section football la saison dernière,
Yarichène a accepté de revenir cette saison
afin d'apporter son aide pour le club de son
cœur. "Comme je vous l'ai déjà dit la dernière
fois, la JSK coule dans mon sang. Je suis
toujours là pour aider la JSK. Je le ferai sans
aucun calcul et cela quel que soit le poste que
j'occuperai. Le plus important pour moi est
que la JSK retrouve son lustre d'antan et que
tout le monde tire dans le même sens",
ajoutera Yarichène.
S. B.

Fallait-il s'attendre

à une meilleure prestation ?
Un aussi mauvais début de
saison de la JSK était
prévisible surtout lorsqu'on
fait un récapitulatif sur tous
les événements ayant
précédé le départ du
championnat.
Première journée de championnat, la JSK reçoit le CSC à Tizi Ouzou et
s'incline (0-1). Comment se fait-il qu'un
club comme la JSK débute la saison d'une
telle manière ? La réponse est évidente. Ce
club était d'abord confronté à de nombreux problèmes avant même d'affronter
son premier adversaire en championnat.
En effet, cette rencontre a été précédée par
la surprenante démission de Doudene qui
fut derrière le recrutement de la plupart
des joueurs actuels. Ces derniers, n'ayant
que lui comme garant au club, ont été très
perturbés de le voir partir. C'est ce qui
explique leur très mauvais rendement lors
de leur première rencontre face au CSC,
même si le coach Karouf a fait de son
mieux pour les remobiliser. En vain,
puisque la défaite face aux Constantinois

Le Comité de sauvegarde de la JSK a tenu en ce jour
(30/08/2015) une réunion en présence de tous ses membres.
Le comité a encore une fois pris acte du début de saison catastrophique de l'équipe première qui, après trois journées de
championnat sans la moindre victoire et pire encore sans le
moindre but inscrit, végète (déjà) dans le bas-fond du classement. Cet état de fait ne fait malheureusement que confirmer
les appréhensions du comité d'une saison cauchemardesque.
Le Comité de sauvegarde de la JSK et conformément à son
plan d'action tiendra une réunion le mercredi 2 septembre

«Rester sur
notre lancée»
Vous avez réalisé un
précieux succès à
l’extérieur face au RCA,
n’est-ce pas ?

Oui, c’est exact. C’est
un succès important du
moment qu’il s’agit de
notre première victoire
du championnat. On
voulait vraiment remporter ce match. Je suis
maintenant
soulagé
d’avoir pu atteindre cet
objectif. On s’est bien
battus durant les 90
minutes de la partie. A
présent, je dirai qu’il faut
enchaîner par d’autres
bons résultats.

Vu la physionomie des
premières 15 minutes,
pensiez-vous
réellement pouvoir
gagner ce match ?

Il est vrai que nous avons subi le jeu à un
moment donné, mais on s’y attendait. Lorsqu’on
évolue à l’extérieur, ce n’est pas une surprise que
l’adversaire presse un peu dans l’espoir de trouver la faille. Nous avons donc laissé le RCA jouer
tout en nous basant sur les contres. Il fallait être
patient. Chose qui a fini par payer à la 30e minute, puisque Bourdim a trouvé la faille. Je suis réellement heureux de ce résultat et je dirai qu’il est
vraiment mérité car nous n’avons pas été mauvais
dans ce match.

Vous avez retrouvé votre place de titulaire
dans ce match. Etes-vous satisfait de votre
rendement ?

J’ai essayé d’apporter le plus qu’on attendait de
moi. Le plus important est d’être efficace au service de l’équipe. Je suis heureux que mon retour ait
coïncidé avec la victoire de l’équipe. Je continuerai
à donner le meilleur de moi-même pour le groupe.

Le fait d’avoir signé votre première victoire
est-il rassurant en prévision des prochaines
journées ?

C’est une motivation de plus, sans plus. Je dirai
que nous ne sommes qu’au tout début de la saison
et il est difficile de parler encore des objectifs. Il
faut enchaîner match par match sans trop se soucier du reste.

19

SEFRAOUI
:
«Fier de nos joueurs»

C’est une victoire ô
combien importante que
les Lions de la Mina sont
allés chercher, samedi
dernier face au RCA (1-0).

De notre correspondant

«Personne ne s’attendait qu’on
fasse six changements»
L’adjoint de Belatoui a aussi parlé du risque
pris par le staff en faisant plusieurs changements dans le onze rentrant par rapport aux
deux premiers matches. « Personne ne s’attendait à six changements dans l’équipetype par rapport aux deux premiers matches
du championnat, ce qui a surpris plus d’un ;
même les joueurs ne s’attendaient pas à une
telle décision du staff. Mais cela fut payant,
car nous avons récolté les trois points de la
victoire.»

B. BOUGUELMOUNA

Tenus en échec lors des deux premières journées de la compétition par le
DRBT et le MCA, les Vert et Blanc, déjà sous
pression, étaient dans l’obligation de décrocher les trois points de cette rencontre sous
peine de voir le doute s’installer chez les
joueurs. Il faut dire que la tâche des hommes
de Belatoui n’a guère été facile contre une
équipe du RCA qui a posé pas mal de problèmes aux gars de la Mina.
Le RCA nous a causé
beaucoup de problèmes
Le deuxième homme de la barre technique
du RCR, Nassim Sefraoui, nous a parlé, lors
d’un contact au téléphone, de la dernière victoire de son équipe et du rendement de cette
dernière ainsi que de la prochaine rencontre
qui opposera son équipe à celle de l’ESS
dans un match comptant pour la quatrième
journée du championnat. Sefraoui estime
que son équipe a réussi un bon coup après
avoir arraché la première victoire de la saison devant une équipe qui n’a pas démérité.
L’adjoint de Belatoui estime que cette victoire permettra aux joueurs de préparer les prochains rendez-vous dans la sérénité et le
calme après une semaine très agitée suite à
leur défaite contre le MCA. «Nous avons
réussi une bonne opération en décrochant
une très belle victoire en déplacement,
devant une équipe très coriace qui nous a
vraiment posé beaucoup des problèmes.
Mais je pense que l’essentiel dans tout cela,
c’est cette victoire qui va nous permettre surtout de travailler et de préparer les autres
rencontres avec un moral au beau fixe.»
«Les joueurs ont bien
compris notre message»
Le Rapid a montré un tout autre visage très
séduisant par rapport aux deux premiers
matches de championnat où l’équipe n’a pas
été vraiment à la hauteur. «Je ne vous cache
pas que durant les deux derniers matches du

championnat qu’on a joués, l’équipe n’a pas
bien fonctionné, et les problèmes qui ont
suivi le match du Mouloudia, suite à la
démission des dirigeants, nous ont affecté.
Mais on a parlé aux joueurs et on leur a
demandé de laisser de côté leurs conflits
financiers pour défendre leur nom et le statut de l’équipe. Un message bien reçu par les
joueurs qui ont lutté comme des guerriers
sur le terrain.»
«Nos deux derniers matches
n’étaient pas une référence»
«On a essayé surtout de préparer l’ensemble
des joueurs pour le deuxième match à l’extérieur. On a mis donc des bases de jeu un peu
spéciales qui correspondent à la manière de
jouer à l’extérieur. C’est-à-dire ne pas
prendre de risques inutiles devant et essayer
surtout de bien défendre. Ce qu’on a fait face
au RCA. Après le dernier match du
Mouloudia, beaucoup a été dit sur cette
équipe, mais aujourd’hui, on a prouvé à tout
le monde que les deux derniers matches du
championnat ne sont pas une référence.»

«Éviter surtout de se
mettre en difficulté»
Pour l’enfant de la capitale, il faudra bien
gérer les prochaines rencontres de la saison
que jouera son équipe, notamment la rencontre contre le champion d’Afrique, l’ESS.
«Je pense que ce résultat doit être confirmé
face à l’Entente de Sétif. C’est une étape très
importante que nous devons bien gérer afin
de rester sur notre lancée et ne pas revenir à
la case de départ. Nous ne devons pas
revivre les difficultés du début du championnat. Si on veut être à la hauteur, on ne
doit pas rater nos trois prochains matches
aussi.»
«Il nous reste encore
des lacunes à corriger»
Malgré cette éclatante victoire face au RCA,
Nassim Sefraoui estime qu’il reste encore
des lacunes à combler lors des prochains
jours afin d’être plus performants. «Certes,
comme je l’ai déjà dit, je suis satisfait de la
prestation de mes joueurs, qui ont fait tout
pour gagner ce match. Mais tout cela ne veut
pas dire qu’on est à 100% de nos moyens. J’ai
constaté quand même quelques carences
que nous devons corriger dès cette semaine
afin d’être plus performants et aborder la
prochaine rencontre avec nos meilleurs
atouts. En tout cas, je peux vous dire que
l’équipe est en progression constante et je
pense qu’on atteindra la vitesse de croisière
très bientôt.»
B. B.

Vous allez affronter l’ESS, qui a réalisé une
bonne opération le week-end dernier face au
CSC. Un commentaire ?

l'a obligé à quitter son poste d'entraîneur
en chef. Ceci est un nouveau coup pour
une équipe remaniée à 80%. Lamine
Kabir, entraîneur par intérim, a tenté lui
aussi de limiter les dégâts en allant ramener un précieux point de Béjaïa contre le
MOB.
Bijotat arrive, la JSK rechute
Ce n'est, peut-être, qu'une simple coïncidence, mais c'est le cas. Le nouvel entraîneur en chef, Dominique Bijotat, devait au
moins débuter par une victoire. Mais il a à
peine pris les commandes de l'équipe que

celle-ci rechute à nouveau dans son stade
devant des milliers de supporters.
Pourtant, cette même équipe devait au
moins confirmer le très bon match qu'elle
a fait contre le MOB où il y avait même
une place pour une victoire. Mais l'USMA
est venue, manifestement, accentuer un
malaise qui couve depuis longtemps dans
ce club. C'est un malaise qu'on n'arrive
toujours pas identifier parce que la JSK est
à son 2e coach en à peine 3 journées de
championnat et même trois avec Kabir
puisque chacun d'eux à eu à coacher
l'équipe pendant un match.
S. B.

Le Comité de sauvegarde de la JSK
COMMUNIQUE

BITAM :

Mardi 1er septembre 2015

2015 à partir de 11h à la salle Chahid Azem lors de laquelle, le
comité procédera à l'installation des comités de sauvegarde
de daïras. L'ensemble de la presse nationale est invité à cette
réunion. Ces comités qui seront installés dans chaque daïra
auront pour mission de relayer les actions du Comité de sauvegarde à travers toute la Kabylie et de fédérer toutes les
forces vives de la région autour de cette noble cause qu'est la
sauvetage de la JSK en exigeant le départ immédiat et inconditionnel de l'indu-président Hannachi et de tout le staff dirigeant ainsi que le président du CSA. Les supporters de la JSK
doivent être conscients que la clé du changement est entre
leurs mains. Leur responsabilité en tant que propriétaires
uniques du club est, elle aussi, engagée.

L'heure est venue où chacun, les supporters en premier
lieu, doit prendre ses responsabilités devant cette mise à mort
programmée d'un symbole identitaire, d'un héritage séculaire
et du patrimoine de toute une région. Le temps du statu quo
est révolu.
Le Comité de sauvegarde de la JSK, une fois les comités de
daïra installés, se réunira avec eux en assemblée générale
pour décider dans la transparence et la démocratie, deux
valeurs très chères à la Kabylie, pour décider de l'ultime
action à mener en vue de mettre fin à déchéance de la JS
Kabylie. Vive la JSK. Le combat continue.
Le Comité de sauvegarde de la JSK

Tout d’abord, on a deux semaines de trêve dont
on doit profiter pour corriger nos lacunes et huiler
le mécanisme de notre équipe. Quant à notre prochain adversaire, je dirai que ce sera un match
comme les autres. Certes, on jouera contre le
champion d’Afrique, mais nous sommes déterminés à réaliser un bon match et à continuer sur
notre lancée.
B. B.

Reprise avec un moral
au beau fixe

Après la belle victoire samedi dernier lors du
match contre le RCA dans son stade MakhloufSmail pour la 3e journée de la Ligue 1 Mobilis, les
Lions de la Mina ont repris hier le chemin des
entraînements à 17h sur la pelouse du stade
Zougari-Tahar. Cette séance, qui s’est déroulée
dans une ambiance bonne enfant après la victoire
acquise contre un concurrent coriace, qui était
obligé de garder les gains de la rencontre sur ses
bases, a été consacrée à la récupération suite aux
grands efforts fournis par Zaidi et ses camarades.

Du biquotidien demain

Pour bien préparer le prochain match contre l’ESS
pour la 4e journée de Ligue 1 Mobilis, le staff
technique a programmé deux séances d’entraînement aujourd’hui. La première à la salle de musculation le matin, et la deuxième dans l’après-midi
au stade Zougari.
B. B.

Compétition / PUB

ANEP 342 741 du 01/9/2015

18

www.competition.dz

Mardi 1er septembre 2015

PUBLICITÉ

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

JSK

Dernier
avertissement
pour Ziti

7

Azlef
assurera
l'intérim
jusqu'à la
prochaine
réunion
du CA

Boudant l'équipe pendant deux jours en signe de
mécontentement contre la non-régularisation de sa
situation financière, Mohamed Khoutir Ziti a été remis à
sa place par ses dirigeants.
PAR NOUREDDINE BOUMALI
Il avait raté 3 séances
d'entraînement après le match
face au MOB avant de réintégrer le groupe à 72 heures du
rendez-vous face à l'USMA
sur demande de ses dirigeants. Il n'a écopé d'aucune
sanction, mais il a été averti
par la direction. Les dirigeants
lui ont accordé des circonstances atténuantes vu que
celui-ci a toujours fait preuve

de sérieux depuis qu'il est
revenu à la JSK. Il s'était entendu avec ses responsables pour
toucher son argent juste après
le retour de l'équipe de
Tunisie, mais comme il n'a
rien vu venir, il les a saisis à
plusieurs reprises avant de
décider de boycotter quelques
séances d'entraînement. Cela a
surpris les collaborateurs du
président Hannachi qui ne
s'attendaient nullement à ce
que Ziti rate trois séances d'en-

traînement à quelques jours
seulement du choc face à
l'USMA. D'après une source
digne de foi, la direction doit
encore plusieurs salaires à
l'ancien pensionnaire de l'ESS.
Il n'aurait pas encore touché le
salaire de l'an dernier, ce qui a
fini par lui faire perdre sa
patience. Il n'aurait repris avec
ses équipiers qu'après avoir
reçu des garanties quant à la
régularisation de sa situation
financière.
N. B.

Suite aux absences répétitives de certains joueurs

Zafour menace de sévir

Nommé manager général en
remplacement de Karim Doudane
qui a démissionné de son poste au
retour de l'équipe de Gammarth,
Brahim
Zafour veut désormais s'impliquer dans la gestion de l'équipe. Si
lors des premiers jours de sa prise
de fonction, il se contentait de motiver et d'observer le comportement
des joueurs, mais comme il a
constaté l'absence répétitive, de
surcroît de certains cadres, il mena-

ce de sévir. En sa qualité d'intermédiaire entre les joueurs et la direction, il exige le sérieux de la part de
tout le monde. Il sait parfaitement
que ce n'est pas avec des absences
répétitives que la JSK va retrouver
son lustre d'antan. Mécontent de
l'altitude de deux joueurs avant le
match face à l'USMA, le néo-manager des Canaris avait songé à les
sanctionner, mais il aurait fini par
passer l'éponge. Il faut reconnaître
que des titulaires indiscutables

avaient séché plusieurs séances
d'entraînements avant le match
face aux Rouge et Noir comme s'ils
n'étaient pas concernés par le
match. Le président Hannachi et le
nouveau membre du conseil d'administration Malik Azlef lui ont
accordé carte blanche, et pour
remettre de l'ordre dans l'équipe,
Zafour est déterminé à sévir. Les
joueurs sont désormais avertis et
celui qui ne respectera pas le règlement intérieur sera exposé à de

lourdes sanctions. Avec ce départ
catastrophique en championnat, la
direction ne doit tolérer aucune
absence ou retard aux entraînements. L'équipe occupe l'avant-dernière place avec un seul point uniquement et il est temps que les dirigeants mettent un terme aux mauvaises habitudes, car ce n'est pas
avec des joueurs exerçant du chantage que la JSK retrouvera son
lustre d'antan.
N. B.

Rahal : «Il nous manque un vrai n°10»
Dans cet entretien,
Faouzi Rahal parle de sa
non-titularisation face à
l'USMA, sa prestation
que Bijotat a trouvé
décevante et, enfin,
donne son avis sur le
manque d'efficacité
offensive dont souffre
son équipe.
Entretien réalisé par
SOFIANE BOULAOUCHE
2e défaite à domicile en trois
matchs joués et cette fois-ci
contre l'USMA. Un début de
saison très difficile pour
vous…

Nous sommes abattus. Nous
sommes très déçus de cette défaite
à domicile puisque nous voulions
gagner contre l'USMA et rattraper
notre première défaite à domicile
contre le CSC. Nous sommes énormément déçus de ce qui nous est
arrivé. J'espère que nos supporters
ne vont pas nous en vouloir.

Compétition / PUB

ANEP 342 748 du 01/9/2015

Pour cela, vous devrez vite
renouer avec les bons résultats,
sinon vous risquez d'avoir des
problèmes avec eux…

J'espère qu'ils seront compréhensifs avec nous. Nous nous sommes
quand même donnés à fond contre
l'USMA, mais c'est dommage pour
nous, ça n'a pas marché. On a manqué de chance pour mettre ce but
qu'il fallait.

Qu'est-ce qui n'a pas marché ?

On n'a pas osé. On les a laissé
jouer à leur guise. On devait les
presser dans leur surface pour les
étouffer, mais on ne l'a pas fait.

Êtes-vous déçu de ne pas avoir
débuté un tel match ?

Oui, je l'étais un peu puisque
c'est une grande affiche. Mais ce
n'est pour autant que je vais aller
demander des explications au staff
technique ou faire la gueule. Je respecte leur choix puisque avant tout,
ce sont les responsables de cette
équipe. Nous, joueurs, sommes
tenus de respecter leurs décisions
afin qu'il n'y ait pas d'anarchie dans
le groupe.

Bijotat a déclaré après le match
que votre incorporation en début
de la seconde mi-temps n'a pas
apporté le plus escompté. Qu'en
pensez-vous ?

Oui, c'est la vérité, il n'a pas eu
tort. Mais il doit y avoir une raison
pour cela. Pour moi, le jeu de notre
équipe contre l'USMA ne pouvait
en aucun cas permettre à nos attaquants, y compris moi-même, de se

procurer des occasions de but. En
seconde mi-temps, j'ai eu très peu
de ballons que je ne pouvais rien
faire. Tout notre jeu s'est basé sur la
défensive, ce qui a forcé les attaquants à redescendre très bas pour
chercher le ballon. Face à une équipe comme l'USMA, nous n'avions
pas pratiqué le jeu qu'il fallait pour
marquer des buts. Je pense que ça
aurait beaucoup mieux marché
avec un bon meneur de jeu. A vrai
dire, il nous manque un vrai n°10.

Pensez-vous pouvoir redresser
la barre lors des prochaines
journées ?

débuté sa saison…

Pensez-vous que ça pourrait
être le cas dès le prochain
match contre le CRB ?

Oui, je le sais. Ils sont très en
forme actuellement. J'avoue que
lorsque je vois les résultats de ce
début de saison, je me dis que le
tirage au sort n'a pas été en notre
faveur. C'est juste un constat que je
fais puisque cela est valable pour
tout le monde. Néanmoins, un tel
début de saison n'est pas facile.
Jouer le premier match contre une
équipe comme le CSC puis le MOB,
l'USMA et le CRB prochainement,
c'est du lourd.

C'est une équipe qui a très bien

Ça nous permettra de revoir pas
mal de choses et surtout nous adapter
au rythme de travail de Dominique
Bijotat. J'espère que nous serons
meilleurs avant même que cette trêve
S. B.
ne se termine.

Oui, bien sûr, nous avons quand
même une bonne équipe, sauf qu'il
nous reste quelques détails à régler.
Sinon, dans l'ensemble, nous avons
de quoi revenir fort en championnat et même de quoi aspirer à un
bon classement à l'avenir.

Contre le CRB, ça sera encore difficile, mais ça ne nous fait pas peur.
La JSK est un grand club qui possède, à mon avis, une bonne équipe.
Nous devons juste bien nous préparer pour cette rencontre et avoir
la volonté qu'il faut pour gagner à
l'extérieur contre le CRB.

La trêve vous arrange
certainement pour bien vous
redresser, n'est-ce pas ?

Comme nous l'avons
rapporté dans notre
dernière édition, le
président Hannachi a
décidé de prendre du
recul afin de se reposer
un peu.
En son absence, c'est son bras
droit Malik Azlef qui assurera l'intérim et cela jusqu'à la prochaine
réunion du conseil d'administration
prévue probablement pour la semaine prochaine. Ne rechignant pas sur
l'effort pour venir en aide au club,
Azlef a fait de son mieux pour que la
JSK réussisse son intersaison. C'est
grâce à son apport que la direction a
fait le recrutement et qu'elle a assuré
deux stages à l'étranger. C'est pour
cela que le président Hannachi l'a
chargé d'assurer l'intérim en son
absence. La tâche qui l'attend n'est
pas du tout une sinécure surtout que
les joueurs n'ont pas été payés et que
certains membres du conseil d'administration ne font rien pour aider le
club. L'un d'eux s'est retrouvé
membre du CA avec 20 millions de
centimes seulement et au lieu de
mettre la main à la poche, il tente de
faire croire aux gens que c'est lui qui
fait tout à la JSK cette saison.
Hannachi fuit la pression
Soumis à une terrible pression
depuis la saison dernière, le président Hannachi veut s'éloigner un peu
des affaires du club en attendant que
la situation s'améliore. Il a été affecté
par la dernière défaite concédée face
à l'USMA, la deuxième à domicile en
ce début du championnat. Pour
oublier un peu ses soucis, il devra se
rendre aujourd'hui en France pour se
reposer un peu. Il ne devra regagner
la ville de Tizi Ouzou que la semaine
prochaine. Il devait animer une
conférence de presse aujourd'hui ou
demain pour parler de la situation du
club, mais il l'a finalement annulée
après le deuxième échec à domicile
face à l'USMA. Il a fait part à ses collaborateurs de son intention de quitter la présidence de la SSPA/JSK
dans la soirée de samedi dernier et il
ne semble pas près de revenir sur sa
décision. Les membres du conseil
d'administration ont tenté de lui faire
changer d'avis en lui promettant de
l'aider, mais le président Hannachi
maintient toujours sa décision de partir. C'est pour cela qu'il a confié l'intérim à Azlef jusqu'à la prochaine
réunion du conseil d'administration.
N. B.

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

8

www.competition.dz

LIGUE MOBILIS

MCO

USMB-MCA à Tchaker

Prouver que le problème
est Bologhine
Alors que tout le monde parle de Bologhine comme
principal problème du Mouloudia, le vrai test se fera
ainsi face à Blida au stade Mustapha-Tchaker.

PAR MAHDI KABI
Les Vert et Rouge sont unanimes
à dire que le stade Omar-Hamadi de
Bologhine est le principal problème de
leur inefficacité depuis ce début de saison. Hachoud et ses coéquipiers ont
besoin d'un terrain plus grand avec plus
d'espace afin de développer leur jeu. Il
ne faut pas oublier que lors de la préparation du Mouloudia, qui s'est déroulée
à Rybnik en Pologne, l'équipe a eu l'occasion de mettre en place des automatismes dans de grands espaces.
D'ailleurs, le jeu développé par les Vert
et Rouge là-bas est bien différent du
visage montré lors de ce début de saison. Il faut dire que tout le monde pensait que le premier match de la saison
allait se jouer au stade 5-Juillet-1962 et
sur une pelouse en gazon naturel,
cependant avec les problèmes que tout
le monde connaît, les poulains d'Artur
Jorge ont dû débuter la saison à
Bologhine. En tout cas, pour les joueurs,
afin de retrouver un bon niveau et montrer le même visage que celui montré en
Pologne, il faut changer de stade. Pour
Hachoud, n'importe quel stade plus
grand et plus spacieux que Bologhine
ferait l'affaire. D'ailleurs, il nous a déclaré suite au dernier match nul face à la
JSS : "Il faut que l'on change de stade,
c'est urgent maintenant. On n'arrive pas
à bien développer notre jeu ici.» Il a
ensuite ajouté : «Même le stade de
Kouba ferait l'affaire, il nous faut de plus
grands espaces et à Bologhine ça ne
nous arrange pas." Ainsi, tout le monde

Le président du
conseil
d'administration
mouloudéen,
Abdelkrim Raïssi a
été traduit hier
devant la
commission de
discipline de la
ligue. Il devra
s'acquitter d'une
amende de 50.000
dinars. Il avait été
sanctionné lors du
match face au CRB
et avait été interdit
d'entrée au stade
avec son équipe
jusqu'à nouvel
ordre.

Alors que l'équipe joue bien

Que deux petits
points récoltés,
C'EST INQUIÉTANT

attend avec impatience le prochain
match face à l'USMB. Cette rencontre
déterminera si le problème vient vraiment du stade ou non. Blida recevra le
Mouloudia dans son stade, c'est-à-dire
Mustapha-Tchaker et, comme tout le
monde le sait, le terrain est grand et en
gazon naturel. Le vrai test se fera ainsi
lors de cette rencontre, qui se déroulera
à huis clos. Les Vert et Rouge veulent y

faire une bonne rencontre et y inscrire
plusieurs buts et ainsi prouver que le
problème vient bel et bien du stade
Omar-Hamadi de Bologhine. Il faut
savoir aussi que le stade 5-Juillet-1962 a
été officiellement homologué et le premier match qui s'y jouera sera celui de
l'USMH face au NAHD. Donc, les
Mouloudéens recevront sûrement pour
leur match de la cinquième journée face

à l'ASMO au stade 5-Juillet-1962. En tout
cas, ce sera l'occasion pour Hachoud et
ses co-équipiers de se racheter devant
leurs supporters. Comme tout le monde
le sait, les Chnaoua ne sont pas satisfaits
du rendement de leur équipe de cœur,
raison pour laquelle les joueurs veulent
renouer avec la victoire et redonner de
la joie à leurs supporters.
M. K.

La défense rassure
Le compartiment
défensif rassure depuis
le début de saison. Le
Mouloudia n'a encaissé
qu'un seul but en trois
journées de Ligue 1
Mobilis.

Blanc et n'ont pas flanché une seule
seconde. A gauche, Toufik Zeghdane,
qui souffre de blessure, a dû être remplacé par Sofiane Benbraham. Ce dernier, qui a l'habitude d'évoluer au milieu
de terrain, est arrière gauche de formation et n'a eu aucun mal à s'adapter. Il a
réussi de bonnes performances et a
donné un plus à l'attaque des Vert et
Rouge, sauf que celle-ci n'a pas réussi à
se montrer efficace. A droite,
Abderrahmane Hachoud, comme à son
habitude, a été l'un des points forts de
l'équipe. Le capitaine mouloudéen s'est
montré efficace en ce début de saison,
comme face à Relizane pour le compte
de la deuxième journée de la Ligue 1

Mobilis. Le sniper mouloudéen a inscrit
le second but de son équipe sur le terrain du RCR et assuré les trois points
lors de cette rencontre. Hachoud a aussi
été très bon sur le côté droit de la défense en se montrant efficace et coupant les
espaces à ses adversaires.
Un but encaissé après un
relâchement de toute l'équipe
Le seul but encaissé par les Vert et
Rouge depuis le début de la saison l'a
été face à l'ancienne équipe de
Merzougui. D'ailleurs, la faute a été celle
de Faouzi Chaouchi qui a fait une mauvaise sortie, ce qui a permis à un attaquant adverse de prendre la balle de la

tête et marquer le but. Cependant, il n'y
a pas que le gardien numéro un du
Mouloudia qui a fait une faute lors de
cette action, toute l'équipe s'est relâché.
Il faut savoir que l'on jouait les dernières
minutes de la rencontre et que les
Mouloudéens avaient déjà deux longueurs d'avance. Même le but a été inscrit alors que la défense de l'équipe souffrait de quelques absences, comme celle
de Demou qui s'était blessé face au CRB
et avait été remplacé par Bachiri. Ce dernier n'avait pas pu finir la rencontre et a
cédé sa place à Ngoula avant l'inscription du but du RCR. En tout cas, le staff
technique des Vert et Rouge, à sa tête
Artur Jorge, a été très satisfait de son
compartiment défensif qui a montré un
bon niveau lors de ces trois journées de
la Ligue 1 Mobilis. Les défenseurs ont
été bons dans leur poste, mais ils ont
aussi donné un plus à l'attaque du club.
Maintenant, le technicien portugais
pense déjà aux défenseurs qu'il alignera
lors du prochain match face à l'USMB
afin de continuer sur cette efficacité et
éviter d'encaisser des buts et ainsi remporter un maximum de points. Artur
Jorge et Valdo tentent ainsi de positiver
les choses, car jusqu'à aujourd'hui les
choses ne sont pas encore graves. Sur les
neuf points mis en jeu lors de ces trois
premiers matchs, les Vert et Rouge en
ont remporté cinq. Il faudra maintenant
miser sur l'attaque et tenter de marquer
des buts.
M. K.

Les Vert et Rouge,
qui ont profité de
deux jours de repos
après le match
disputé samedi
passé face à la JSS,
auront un match
amical durant cette
trêve. L'adversaire
n'a pas encore été
connu, mais ce sera
probablement face
au RCK. En effet, on
parle du club de
Kouba comme
sparring-partner
afin que l'équipe se
tienne prête pour le
prochain match de
la Ligue 1 Mobilis
face à l'USMB. Pour
le moment, rien n'a
encore été confirmé
officiellement, mais
tout le monde parle
du RCK. L'annonce
se confirmera
sûrement dans les
jours qui suivent. En
tout cas, les Vert et
Rouge pensent que
ce sera une bonne
préparation avant
de reprendre les
choses sérieuses.
Rappelons que le
gardien de but du
RCK, Bouzidi, a aussi
évolué au sein du
MCA il y a eux ans
et que ce sera un
match spécial pour
lui.

Reprise
aujourd'hui

Hachoud et ses coéquipiers doivent
reprendre le travail
dès aujourd'hui. Les
Vert et Rouge ont eu
droit à deux jours de
repos après le semiéchec concédé
samedi passé face à
la JSS, dans un
match qui s'est
soldé sur le score
de zéro partout. Une
séance
d'entraînement est
prévue cette aprèsmidi au stade
annexe du 5-Juillet1962. Rappelons que
les dirigeants du
club ont une réunion
avec les
responsables de la
commune de Draria,
demain, afin de tout
finaliser et enfin
officialiser la
convention qui
permettra au club
d'avoir le grand
stade de Draria pour
s'entraîner.
M. K.

Ce vendredi, Cavalli
s'envolera pour la
France pour passer
quelques jours en
famille et il ne sera
pas seul dans l'avion.
En effet, son adjoint
Armand Sène sera lui
aussi du voyage. Les
deux entraîneurs rentreront à Oran lundi
prochain, a-t-on
appris.

PAR M. STITOU
Le MCO connaît un début de saison
semblable à celui de la saison passée
même si, à l'époque, le club comptabilisait à la troisième journée un succès arraché aux dépens du RCA, alors que lors de
la première journée, l'équipe a contraint
l'ESS au partage des points à Sétif même,
les Mouloudéens ne pouvaient rêver d'un
meilleur départ en championnat. Hélas,
une défaite à Constantine puis un nul à
domicile ce samedi contre le MOB ont fait
qu'au bout de la troisième journée, le
MCO ne compte que deux petits points
dans son escarcelle. La prochaine journée,
le club se rendra à Alger pour affronter
l'USMA et qu'à la cinquième journée, les
Oranais recevront le CRB. La programmation ne semble pas être en faveur du
MCO, d'où les appréhensions des supporters. Ces derniers, sortis du stade
Ahmed-Zabana satisfaits par la belle production de l'équipe contre le MOB, risquent de déchanter si jamais leurs favoris
ne réussissent pas à remonter la pente
dans le classement en engrangeant des
points avant qu'il ne soit trop tard.
Agir avant que le doute
ne s'installe
Connaissant les rouages du club, une

toute petite série de mauvais résultats est
souvent dramatisée à outrance. Certes,
pour l'heure, l'ambiance est toujours
sereine, mais si l'équipe ne sort pas de la
zone rouge immédiatement, cette
ambiance risque de se transformer en
crise. Une situation à laquelle les actuels
locataires du club ne sont pas habitués.
Pour s'épargner un tel scénario, le salut
passe d'abord par une performance positive de l'équipe quand elle se rendra chez
l'USMA le 15 septembre, car les supporters ne vont pas se contenter de voir leurs
favoris produire du spectacle. Ils veulent
aussi les voir remonter au classement en
évitant que le fossé se creuse davantage
avec les équipes du haut du classement.
Pour ce faire, il faut d'abord vivement
recommander à l'entraîneur de régler les
soucis défensifs de son équipe en trouvant les solutions pour que ce compartiment retrouve sa solidité. Du pain sur la
planche pour Jean-Michel Cavalli, qui
doit se rendre à l'évidence du danger qui
guette son équipe si jamais elle continue à
perdre des points. Cette dernière doit
réagir avant qu'il ne soit trop tard, car au
MCO c'est connu, dès que les résultats ne
suivent pas, le doute s'installe ; par conséquent, psychologiquement l'équipe
devient plus fragile.
M. S.

17

 Il s'est blessé au genou

Armand
accompagnera
le coach

Moussi
préfère rester
à l'hôtel

Match
amical
contre le
RCK ?

Malgré une attaque fébrile

Même si l'attaque n'a pas été au
meilleur de sa forme depuis le début de
la saison, il faut dire que la défense n'a
pas déçu. En trois matchs, les co-équipiers de Hachoud n'ont encaissé qu'un
seul but à l'extérieur face à Relizaine lors
de la deuxième journée de la Ligue 1
Mobilis. Et pourtant, le début de cette
saison a été complétement différent de
celui de l'année passée, surtout en ce
qui concerne les joueurs alignés. Le premier responsable de la barre technique
des Vert et Rouge a préféré débuter la
compétition en alignant les deux nouvelles recrues dans l'axe, Demou et
Bouhenna. Ces deux derniers ont prouvé leur solidité défensive malgré le fait
de leur première apparition sous les
couleurs de leur nouveau club. Lors du
premier match face au CRB, Demou et
Bouhenna se sont montrés très efficaces
face aux assauts répétés des Rouge et

Une amende
de 5 millions
pour Raïssi

Mardi 1er septembre 2015

Le nouveau baroudeur
du MCO a demandé à
son employeur de le
laisser à l'hôtel.
Moussi refuse d'être
logé dans un appartement comme c'est le
cas pour l'ensemble
des joueurs. Toutefois,
il s'est engagé à payer
la moitié de la facture
de l'hôtel avec son
employeur, indiquera
un dirigeant du club.

Lemouchia
régularisé

Hier, l'ancien international devait recevoir
un chèque d'un montant représentant trois
mensualités. Ayant été
le dernier joueur à
signer au club, Khaled
Lemouchia n'a pas été
payé en même temps
que ses coéquipiers.

Bourzama :
«Je suis abattu»

Décidément, le sort s'acharne
sur le défenseur mouloudéen.
Après avoir réintégré l'équipe-type,
ce samedi, il s'est blessé au genou.
Les résultats médicaux n'ayant pas
été rassurants, le passage sur la
table d'opération paraît même inéluctable.

Vous avez été blessé au genou,
est-ce une blessure sérieuse ?

C'était sur une balle disputée avec
N'Doye (MOB) qui a jeté tout son
corps sur moi, alors que j'ai mis le
ballon en corner, le choc était terrible. Certes, mon genou n'a pas
lâché sur le coup, mais après le choc,
au moindre mouvement, je ressentais des douleurs atroces.

Ce dimanche, vous aviez effectué
une IRM, qu'a-t-elle révélé ?

Malheureusement, les résultats
ne sont pas réjouissants. D'après le
premier diagnostic, je souffre d'une
rupture des ligaments ; sauf contreavis médical, je dois passer sur la
table d'opération. J'attends de voir
un spécialiste pour confirmer le premier diagnostic, si jamais ce médecin me prescrirait juste un repos, ce
dont je doute fort.

Moralement, c'est dur à
supporter, non ?

Je suis abattu, après avoir raté
une partie de la préparation (il a raté
les quatre premiers jours du stage
de Barcelone, en raison de la célébration de son mariage) après avoir
sérieusement bossé pour revenir

dans l'équipe type. Cette blessure
est venue contrarier toutes mes prévisions. Etant croyant, je ne vais pas
éternellement pleurer sur mon sort,
je dois m'armer de courage et de
patience afin de surmonter cette
dure épreuve.

La période de convalescence
risque d'être plus longue ?

Environ un mois et demi.
Heureusement que les ligaments
croisés ne sont pas touchés, car cela
m'aurait éloigné des terrains pendant plus longtemps.

Mentalement, il faudrait
s'accrocher pour revenir
rapidement…

Je ne peux faire autrement. Au
cas où je passerais sur le billard, je
sais que la phase de rééducation
sera pénible, je dois la supporter si je
veux revenir le plus tôt possible à la
compétition. D'après notre staff
médical, ce n'est pas l'acte chirurgical qui est le plus important, mais
bien la phase de rééducation qui est,
je dois le rappeler, une vraie souffrance. Toutefois, je dois faire des
sacrifices pour que la période de
convalescence soit moins longue.

Samedi, vous avez joué à gauche
malgré tout, vous aviez tiré votre
épingle du jeu ?

Je suis un joueur qui s'adapte à
toutes les situations. Certes, je suis
un latéral droit mais pour l'équipe,
je dois me sacrifier.
M. S.

Alieu ira finalement en
saoudite
 Arabie
Le joueur gambien manquera sûrement le match Gambie-Cameroun, prévu le 5

Les employés
seront payés
cette semaine

Après avoir régularisé
les joueurs, la direction du club va payer
les employés, indiquera la même source.

septembre, puisqu'il se trouve toujours à Oran. Lui qui avait vainement tenté
de convaincre la direction du club de le prêter à une équipe de la L1 serbe, ce
dimanche Alieu Darbo a reçu une offre d'un club d'Arabie saoudite qui souhaiterait engager Alieu Darbo pour un contrat de plus d'une année. La direction du
MCO, qui est plutôt favorable à une résiliation de contrat, va négocier avec le
joueur pour le résilier à l'amiable. A noter qu'en Arabie saoudite, le délai des
signatures n'expire que le 7 septembre prochain. Que ce soit pour le joueur ou
la direction du MCO, on est pressé de régler ce dossier. Finalement Alieu Darbo
va quitter le MCO sans jouer la moindre minute de jeu.

ASMO
L'attaquant Mohamed
Bentiba, à l'instar du buteur
Djemaouni, peine à trouver le
chemin des filets. Selon lui, le
groupe est conscient de
l'importance d'apporter les
correctifs et d'asseoir le jeu
offensif de son équipe.
Comment expliquer cette défaite
subie face à l'USMH ?

Franchement, je n'arrive toujours pas
à expliquer cette défaite à laquelle personne ne s'attendait du tout. Parce qu'il
faut dire que nous étions bien partis
pour l'emporter ou finir ce match avec
un nul qui aurait été plus logique. Vu la
physionomie de ce match, notre équipe
méritait mieux. Sincèrement, nous n'aurions jamais dû perdre ce rendez-vous.
Je dois ajouter une précision.

Allez-y…

Il faut préciser que même les
Harrachis ne s'attendaient pas à cette
victoire. Ils l'ont bien affirmé à la fin de
la rencontre. Ils avaient du mal à croire
tellement ils voyaient une autre issue en
raison de notre prestation. Parce que

Bentiba : «La trêve pour
corriger notre efficacité»
nous avions pris un certain ascendant
sur ce match que nous avons dominé
dans l'ensemble.

Hélas, l'issue était en faveur de
l'équipe adverse…

Oui, et c'est bien dommage pour
nous. Laisser filer un match pareil, c'est
rageant en fin de compte. C'est vraiment dommage de perdre un match de
cette manière, alors que nous étions
bien concentrés jusqu'à cette action qui
a permis à l'adversaire de marquer ce
but en fin de match. Que faire ! Ce sont
des leçons pour nous.

L'entraîneur déplore le manque
d'efficacité de la ligne d'attaque,
qu'en dites-vous ?

C'est vrai, on a raté beaucoup d'occasions faciles. Je ne peux expliquer la raison. Je crois que la précipitation est derrière ces ratages. On est pressés de marquer et pourtant on joue bien. Comme
vous le savez, on est arrivé à nous pro-

curer des tas d'occasions de marquer.
C'est un point positif quand même. Il
faut le prendre du bon côté car il ne faut
pas oublier que nous ne sommes qu'au
début de la compétition. Cela dit, nous
allons tout faire pour apporter les
retouches qu'il faut pour améliorer ce
défaut de l'heure.

Ce sera à l'occasion de cette trêve
au programme, n'est-ce pas ?

Exactement, ce sera à l'occasion de
cette trêve du championnat. A mon
avis, je pense que ce repos tombe à pic
pour nous. Comme ça, nous aurons un
peu de temps pour revoir certains
points et apporter les correctifs qui s'imposent après trois journées disputées
jusque-là. Tout le groupe est conscient
de cette nécessité. On en aura besoin
surtout que la saison s'annonce difficile
comme on l'a constaté à travers les premiers matches. Toutes les équipes sont
prêtes pour ne pas vivre le scénario de
la fin de la saison passée.

D'où la nécessité de récolter le
maximum de points…

Tout à fait ! Il est important pour nous
de faire le maximum pour réaliser les
meilleurs résultats possibles. Ceci nous
donnera l'occasion de récolter le maximum de points afin de nous mettre à
l'abri et de jouer en toute tranquillité et
sans pression les matches à venir.

Sur un plan personnel, vous n'avez
toujours pas encore marqué, qu'estce qui se passe ?

C'est vrai que je n'ai pas encore marqué, mais je fais des efforts afin de faire
mon devoir sur le terrain. Comme vous
voyez, on se crée de nombreuses occasions. Cependant, je crois que cette inefficacité de notre ligne d'attaque ne va
pas s'éterniser. Nous allons tout mettre
en œuvre pour améliorer notre jeu
offensif et asseoir notre domination
pour la traduire au tableau d'affichage.
L. M. A.

Les
dernières
prospections
en cours

La direction de l'AAJ
de l'ASM Oran a programmé une série
de cinq séances de
prospection pendant
la semaine en cours.
Selon Rais Omar,
président de l'école,
trois séances sont
programmées sur le
terrain du stade du
complexe HadefiMiloud entre
dimanche et jeudi
prochain. Ces
séances se déroulent sous la houlette
des entraîneurs
Fadel, Tlemçani,
Kechamli,
Belkhetouat et le
coordinateur
Kessairi. On y
reviendra.

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

16

www.competition.dz

MCA

CSC

Une défaite et
des enseignements
De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

Après avoir battu la JSK et le
MCO, les deux premiers matches
du championnat de Ligue 1
Mobilis, le CSC a subi son premier
revers face à l'ESS, samedi passé à
Sétif. Un revers plein d'enseignements pour le coach des Vert et
Noir Velud, qui, très déçu, a
annoncé qu'il va revoir sa copie au
prochain match que son club
devra jouer contre le MOB, le 12
septembre prochain.
Pas au top
physiquement
Samedi passé à Sétif, les Vert et
Noir ont montré qu'ils n'étaient
point au top physiquement. La
preuve, s'ils ont bien dominé l'ESS
à la première mi-temps, ils n'ont
pu maintenir le rythme jusqu'au
bout de la seconde période de la
rencontre. Si lors du premier half,
les coéquipiers de Koné ont pu
prendre l'ascendant sur leurs
adversaires, ils ont été très
amorphes à la deuxième mitemps, car ils n'étaient point prêts
à jouer plus de 45 minutes. Ce qui
nous pousse à avancer que les
Vert et Noir ont, samedi à Sétif,
payé cash leur grande débauche
d'énergie dépensée le week-end

Meghni
titulaire
contre le
MOB ?

précédent face au MCO. Ce jourlà, les Vert et Noir ont sué pour
arriver à battre les Hamraoua qui
ne sont avérés vaincus qu'au coup
de sifflet final de l'arbitre de la
rencontre.
Défense à revoir
Contre l'ESS, le CSC a encaissé
deux buts sur des erreurs
défensives. Deux erreurs qui ont
permis aux attaquants de l'ESS,
Kouriba et Benyetou, de marquer
deux buts et permettre à leur club
de glaner trois points après avoir
été menés au score par les Vert et
Noir. Ces deux bévues de la
défense ont poussé le coach
clubiste, Velud, à déclarer, à la fin
de la rencontre, qu'il n'arrive pas à
digérer l'échec de son équipe face
à l'Entente en encaissant un
second but sur une grosse erreur
commise par ses arrières. Ces
derniers, selon lui, ont laissé sans
surveillance Benyetou qui a su
bien exploiter un retrait venant du
côté droit et marquer le but qui a
permis à l'ESS de l'emporter. Reste
à savoir si l'entraîneur Velud, qui
a annoncé à chaud qu'il va revoir
la composante de son échiquier au
prochain match contre le MOB à
Béjaïa, qui seront les arrières qu'il
mettra au frigo. Wait and see.
R. G.

RCA

DAOUD
:
«On saura

rectifier le tir»
Le milieu de terrain de l'Arba
affirme que son équipe n'est pas
en danger et aura son mot à dire
tôt ou tard.
De notre correspondant S.

NACER

Comment allez-vous ?

Dieu merci, je vais bien et je me sens en
superforme. Je travaille d'arrache-pied pour
être toujours au top et gagner ma place de titulaire, car il existe une concurrence très rude au
sein de l'effectif.

Avec le recul, que diriez-vous de la défaite
face à Relizane ?

C'est une défaite comme toutes les autres.
Amère et difficile à digérer car d'aucuns ne s'attendaient à un tel scénario. Incha Allah, on
saura rectifier le tir et revenir sur la scène, on
aura notre mot à dire.

Le championnat observera une mini-trêve,
qu'en pensez-vous ?

Certes, c'est une trêve tombée à pic qui nous
permettra de rectifier le tir, revoir notre copie et
faire tout ce qu'on peut pour sortir la tête de
l'eau. Après trois journées de championnat, ce
sera difficile, mais pas impossible.

Pensez-vous que l'Arba retrouvera sa force
dans ce championnat ?

Oui bien sûr, on va travailler sans lésiner sur
les efforts pour atteindre le niveau et la forme
requis. Et avec l'aide de tous, on saura relever
le défi.
N. S.

Après trois matches
joués, le club Ezzerga est
lanterne rouge avec zéro
victoire et zéro point.
Malgré ces résultats, le
président Amani renouvelle sa confiance au
même coach, car selon
lui, Dziri ne peut rien
faire face à un effectif
réduit et avec des
joueurs qui manquent
d'expérience.

Keïta est rentré
chez lui

Le défenseur centrafricain Keïta, après avoir
tout conclu avec le président, est reparti chez lui
pour participer au match
que devra disputer son
pays l'Afrique centrale
avec l'EN. Il reviendra
pour préparer avec ses
coéquipiers le prochain
match contre la Saoura.

Nouikes en
colère

Le latéral gauche Nouikes
du club Ezzerga est en
colère. Ce dernier, qui n'a
pas joué face à Relizane,
a expliqué sa non-titularisation par un choix tactique. Mais il espère être
titularisé à Bechar face à
la JSS.

9

Il a été rappelé chez les Verts dimanche à 23h30

Gourcuff fait
appel à Gourmi
Comme Mahrez a déclaré forfait, le sélectionneur national,
Christian Gourcuff, qui avait mis dans sa liste élargi le
sociétaire mouloudéen, Khaled Gourmi, il a décidé de le rappeler. Les
responsables de la FAF ont contacté dans la soirée de dimanche Hadj
Ahmed qui a appelé à son tour le joueur pour qu'il rejoigne l'équipe
nationale.

Boulemdaïs malchanceux
L'attaquant et buteur attitré du CSC, Hamza Boulemdaïs, n'a pas réussi à
marquer le moindre but durant les trois premiers matches de championnat que son équipe a joués contre respectivement la JSK, le MCO et l'ESS.
Pis encore, lors du match CSC-MCO, chargé d'exécuter un penalty,
Boulemdaïs a vu son tir détourné par le gardien du Mouloudia. Comme le
meilleur chasseur de buts de son équipe tarde à retrouver ses marques,
Velud a décidé de titulariser à sa place l'Ivoirien Koné et à ne l'incorporer
que comme suppléant en seconde période contre l'ESS, samedi passé. Et
vu que Koné a réussi à bien remplir son rôle d'attaquant de pointe face à
l'Entente, tout en marquant un beau but, on pense que Boulemdaïs risque
de chauffer encore longtemps le banc s'il ne retrouve pas toutes ses sensations le plus tôt possible.

Contre l'ESS, le week-end dernier, le
coach clubiste Velud a aligné au
milieu Boucherit, Guerabis,
Djellilahine et Bezzaz. Or, à voir de
près la composante de la ligne
médiane du CSC qui a contré celle de
l'ESS, samedi passé, on remarque
qu'aucun de ces quatre éléments n'a
les capacités de remplir le rôle de
meneur de jeu. Les deux premiers
cités sont des demi-défensifs et les
deux derniers des demi-excentrés qui
ne peuvent point remplir le rôle de
meneur de jeu. Cela va-t-il pousser
Velud à titulariser, au prochain
match, son milieu offensif Meghni, le
seul vrai catalyseur de jeu qu'il a
sous la main, après lui avoir permis
de faire son baptême du feu, samedi
passé, comme suppléant contre
l'Entente ? Attendons pour voir.

JSS
Amani
renouvelle sa
confiance à son
coach Dziri

Mardi 1er septembre 2015

Première
convocation
de Membé

C'est la première fois que le
coach a convoqué le Camerounais
Christ Membé avec les dix-huit. Ce
jeune attend sa chance depuis son
arrivée à la JSS pour faire partie du
onze rentrant et prouver à son
entraîneur qu'il peut compter sur
lui. "Il a des qualités qu'il devait
encore travailler pour espérer
gagner sa place de titulaire, mais
au vu de l'excellente forme affichée
par ses concurrents directs, Zaidi,
Djallit ou Belkheir fer de lance de la
ligne offensive des Vert et Jaune, le
staff technique ne peut pas le faire
rentrer à la place de l'un d'eux",
estime un membre de la direction.

Zerrouati
motive les
jeunes

Le membre influent Mohamed
Zerrouati a assisté à l'entraînement
des jeunes catégories, les U19 et
U20, qui devaient préparer leur
premier match de la saison contre
l'ASM Oran. Les deux matches
auront lieu le 2 octobre au stade du
20-Août-1955. Les jeunes Bécharis
se sont bien préparés pour aborder
en force la reprise. M. Zerrouati les
a encouragés, leur demandant de
continuer à consentir des efforts
pour réaliser de bons résultats. Il
leur a promis que tous les moyens
nécessaires seront mis à leur disposition.

Mini-stage à Béchar

En amical contre
le MCS à Mecheria
Pour indisponibilité
de vol sur Béchar,
les Sudistes
regagneront juste
après la rencontre
contre le MCA
l'hôtel Soltane.
De notre correspondant

ALI OUKILI

Les Sudistes étaient
obligés de prolonger d'une
journée leur séjour ; le
lendemain dimanche, ils ont
rejoint l'aéroport HouariBoumediene où ils ont
embarqué sur le vol de 22 h à
destination Bechar. Après un
jour de repos, les joueurs vont
reprendre aujourd'hui les
entraînements. Ils seront en
mini-stage durant lequel ils
vont jouer un premier match
amical contre le MCS Saïda à
Mechria. Certains se
demandent pourquoi Mecheria
et pas Bechar ou Saïda. C'est
tout simplement parce que les
parties choisissent cette ville
distante de 250 km de Saïda et
de 250 km de Bechar, soit la
moitié du chemin pour les deux
formations. Il reste cependant à

confirmer la date de la
rencontre entre le Mouloudia
de Saida et la JS Saoura.
Cinq joueurs
Amri, Zé-André, Tiouili,
Merbah et Terbah, non retenus
sur la liste des 18, ne se sont
pas rendus à Alger pour jouer
le MC Alger. Ils sont restés à
Bechar pour suivre le
programme de travail de
l'entraîneur en chef Bernard
Simondi. Ils s'entraîneront sous
la direction du DTS Larbi
Belaid auquel a été confiée la
mission de les remettre
rapidement sur pied.
Simondi en France
L'entraîneur en chef Bernard
Simondi a profité des quatre
jours de repos, accordés par
l'administration, pour se rendre
en France. Il aura l'occasion de
se retrouver l'ambiance
familiale et ses amis avant de
revenir à Bechar. Il devait, selon
un proche de la formation
sudiste, arriver aujourd'hui. Il
doit préparer avec les membres
de son staff la prochaine sortie
de la JS Saoura à Béchar devant
le RC Arba. Un match que les
Vert et Jaune ne devaient pas
rater pour confirmer leur bonne
santé.
A. O.

PAR AMINA ZERROUKI
En effet, dans la soirée de dimanche
dernier, Gourmi était chez lui en famille.
Il reçoit un coup de fil de son directeur
général, Rafik Hadj Ahmed qui lui
demande de se préparer pour rejoindre
les Fennecs, car il va partir avec eux pour
affronter le Lesotho. Khaled Gourmi était
aux anges, car il était comme tous les
joueurs non retenus déçus de ne pas figurer dans la liste des convoqués de
Gourcuff pour ce match officiel. C'est
ainsi que Gourmi a rejoint les Vert et il est

parti avec eux en Afrique du Sud via Paris.
Le joueur ne savait vraiment pas après la
déception du match contre la JSS qu'on allait
faire appel à lui pour rejoindre les Verts.
Cela ne peut que lui apporter plus de
conviction et de détermination afin d'aborder la suite du parcours avec plus de force.
Car, Gourmi sait aujourd'hui que Gourcuff
aurait pu choisir Belaïli, mais il a décidé de
faire autrement, et c'est Gourmi qui a été
préféré. Chose qui fera vraiment plaisir aux
Mouloudéens, car désormais le Doyen
compte deux joueurs dans la liste des 23. Il
y a Abderrahmane Hachoud et Khaled

Gourmi qui a été convoqué à la
dernière minute pour partir
avec l'EN à la place de Mahrez.
En clair, Gourmi est très
content
et
les
Mouloudéens sont
heureux eux aussi
pour lui, tout en
espérant que les
d
e
u
x
Mouloudéens
auront la chance de
jouer
contre
le
Lesotho.
A. Z.

«Trop content de
rejoindre les Verts»
L'attaquant du MCA,
Khaled Gourmi, avant
de rejoindre les Verts
nous a accordé cet
entretien pour montrer
qu'il est aux anges, et
rassure les
Mouloudéens que le
retour du MCA se fera
en force.
On imagine que vous étiez content
quand vous avez reçu le coup de fil
pour rejoindre les Verts, n'est-ce
pas ?

Et comment ! C'est vraiment un grand
honneur pour moi de défendre les couleurs du pays. Ce qui est sûr, c'est que je
vais tout faire pour être à la hauteur et
convaincre pourquoi pas le sélectionneur

à me faire appel pour participer à la réussite de l'EN. J'y vais avec cette hargne et
j'ai vraiment la niaque pour tout faire afin
de réussir.

Cela ne peut que faire du bien à votre
moral qui n'était pas au top après le
semi-échec concédé face à la JSS,
non ?

joueurs n'auraient pas
pu se contenter de
défendre seulement.

Vous aurez l'occasion de
prouver cela lors de la prochaine
journée, puisque vous allez jouer à
Tchaker, n'est-ce pas ?

On a été vraiment déçus par l'issue
qu'avait connue la partie contre la JSS.
Seulement, et en toute sincérité, on n'a
pas eu vraiment de chance dans ce match.
On a tenté pourtant de se surpasser mais
au final, on a été contraints au partage des
points. On aurait réussi le match si on
avait joué au 5-Juillet.

Exact. On va montrer encore une fois à
tout le monde que dans un grand stade,
on est capables de réaliser un très bon
match. Ce qui est sûr, on promet à notre
public de tout faire pour que la suite soit
belle. Certes, on a concédé un faux pas,
mais on va tout faire pour remédier à
cela. Et ce sera certainement contre les
Blidéens à Tchaker.

Est-ce que pour vous le souci est
vraiment Bologhine ?

Plusieurs craignent le scénario de l'an
dernier…

Oui, je suis sûr que le problème est
Bologhine. Si on revient sur le déplacement à Relizane, je pense qu'on a montré
de belles choses lors de cette rencontre.
On a confirmé que dans un grand stade,
on pouvait bien s'exprimer. Si on avait
joué au 5-Juillet, je pense que la JSS n'aurait pas pu prendre le point, car ses

Le staff technique est rentré hier
au Portugal

Dans la matinée d'hier, le staff technique du
Mouloudia d'Alger est rentré à Lisbonne. D'une part
pour que les Matos et Aguas parviennent à récupérer leurs diplômes comme l'a demandé la DTN, et
aussi pour refaire les visas qui expirent le 2 septembre. Hier le staff technique a reçu les invitations
préparées par la direction du MCA afin qu'ils puissent régler les visas très vite et venir à Alger mardi
comme il était convenu.

Valdo devrait rentrer aujourd'hui

Pour ce qui est de Valdo, il devrait rentrer aujourd'hui à Alger afin de préparer tout ce qu'il faut pour
entamer par la suite la préparation afin d'assurer un
bon retour quand le championnat reprendra.

Certes, c'est bien de penser à la saison
dernière où on n'avait joué les derniers
rôles, mais il ne faut pas mélanger les
choses. On est à la 3e journée. On se retrouve à deux longueurs seulement du leader et
donc, on a tout pour relancer la machine.
Celle-ci doit retrouver sa vitesse maximale
après cette trêve.
A. Z.

Kacem Mehdi : «Quand la chance
se présentera, je la saisirai»

Le milieu de terrain du Mouloudia d'Alger,
Kacem Mehdi, est décidé que cette trêve va lui permettre de tout faire afin de répondre prêt pour la
suite du parcours. Il a envie d'atteindre le top de
son niveau afin de convaincre le staff technique
pour lui faire appel souvent. Contacté par nos
soins, afin d'avoir ses impressions, Kacem Mehdi
dira : «J'attends ma chance et je compte bien la saisir quand celle-ci se présentera. Ce qui est sûr, c'est
qu'on va tout faire pour rebondir lors de la prochaine journée. Certes, on a concédé un semi échec,
mais il ne faut pas s'alarmer. Car on est juste à deux
longueurs du leader, donc il n'y a pas le feu. Ce qui
est certain, c'est que cette trêve va nous permettre
de bien recharger les batteries pour relancer la
machine.»

Hadj Ahmed : «On
n'a jamais pensé
à Dar El-Beïda»
Le directeur général
du Mouloudia d'Alger,
Rafik
Hadj
Ahmed,
dément toute idée quant à
la domiciliation à Dar ElBeïda. Il assure que le MCA
va gérer match par match
et les dirigeants attendent
maintenant l'accord pour
recevoir les Asémistes au 5Juillet.
Une information a fait le
tour dans la journée d'hier
annonçant que le Doyen
compte demander la domiciliation des matches qui
devraient se jouer à
Bologhine à Dar El-Beïda.
En contactant le directeur
général du MCA, Rafik
Hadj Ahmed afin de confirmer les faits, il nous dira :
«J'ai été moi-même étonné
d'entendre parler de la
domiciliation du MCA à
Dar El-Beïda, car ce n'est
pas vrai. On n'a jamais
pensé à recevoir à Dar El
Beïda.» Donc, le MCA veut
certes changer sa domiciliation, mais pas pour n'im-

porte quel stade, mais juste
pour le 5-Juillet.
"On attend l'accord
pour jouer l'ASMO au
5-Juillet"
D'ailleurs, on à demandé
à Hadj Ahmed après que la
direction eut envoyé la
demande de domiciliation
du match de l'ASMO au 5Juillet, s'il a reçu de réponse, il nous dira : "On attend
l'accord pour jouer l'ASMO
au 5-Juillet. Normalement
cela ne devrait pas causer
de problème, surtout que
lors de la 5e journée, il n'y a
pas de grosses affiches à
Alger ni de derbies. Donc,
on pourra jouer ce match
au 5-Juillet. On espère en
tous les cas avoir ce droit,
car l'équipe a vraiment
envie de jouer ce match
dans le stade olympique."
Ce qui est sûr, c'est que les
Mouloudéens veulent vraiment quitter le stade OmarHamadi, et espère qu'ils
iront au 5-Juillet.
A. Z.

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

10

www.competition.dz

USMH

CRB

L'équipe a repris hier le chemin des entraînements

La préparation du derby
contre le NAHD a débuté
L'USM El-Harrach réalise un début de saison des plus intéressants. Après un nul sur un "terrain neutre", le stade
de Lavigerie n'étant pas encore homologué, face à la JS Saoura (1-1), les Jaune et Noir sont allés frapper un
grand coup à l'occasion de leur déplacement, dans le cadre de la deuxième journée, à Blida, infligeant une
défaite à l'USMB sur le petit score de 1 but à 0.
PAR MOHAMED FAYÇAL
Appelés à confirmer leur bonne
santé, les Jaune et Noir disputaient, la
journée écoulée, l'une des plus difficiles rencontres en ce début de saison.
D'autant plus que l'adversaire avait
pour nom l'ASM Oran. Ce dernier est
réputé pour sa solidité et la maîtrise
de son sujet quand il évolue hors de
ses bases. Un constat que les capés de
Boualem Charef ont failli confirmer à
leurs dépens n'étaient l'expérience et
l'opportunisme de Younès Sofiane.
L'ancien joueur de l'Entente de Sétif a
su profiter d'une (petite) erreur de
marquage des défenseurs asémistes
pour offrir, d'une tête bien placée, une
victoire inespérée au club de Maison
Carrée. Une victoire qui a laissé un
impact très positif sur les joueurs et le
staff technique. D'ailleurs, l'entraîneur
Boualem Charef s'est félicité de cette
victoire, qu'il a reconnue "laborieuse".
Il est allé jusqu'à annoncer qu'"un nul
m'aurait satisfait compte tenu du bon
match fourni par les Oranais". Après
avoir donné deux jours de repos bien
mérité à ses joueurs, profitant ainsi de
la première trêve de la saison, le staff

technique a invité hier les joueurs à
reprendre le travail. Une séance d'entraînement a eu lieu hier vers 18h sur
la pelouse synthétique du stade du
1er-Novembre de Lavigerie. Cette
reprise sonne le début de la préparation en prévision de la prochaine sortie dans le cadre du championnat professionnel de Ligue 1 où les Harrachis
devront disputer leur premier derby
de la saison contre les Sang et Or. Un
match que Charef ne veut absolument
pas rater sachant que l'équipe est sur
une belle série d'invincibilité. Le coup
semble jouable pour les coéquipiers
du chevronné Gharbi, mieux armés
psychologiquement que leurs adversaires nahdistes. Ces derniers sont
grandement affectés après la défaite
concédée contre le CRB sur le score
lourd de 3 buts à 0.
USMH-NAHD officiellement
au 5-Juillet à 18h
Par ailleurs, la Ligue de football
professionnel (LFP) a rendu public
hier le programme de la quatrième
journée du championnat de Ligue 1.
L'instance de Mahfoud Kerbadj
confirme la programmation du derby
entre l'USM El-Harrach et le NA

La hantise des
trêves revient

Hussein Dey au stade olympique du
5-Juillet. Avancé au jeudi 10 septembre, le coup d'envoi de la rencontre sera donné à 18h. El-Harrach

aura ainsi l'opportunité d'inaugurer le
5-Juillet qui a fait l'objet de travaux de
réhabilitation.
M. F.

Louh : «Jouer au 5-Juillet nous arrange»
«Je dois travailler pour convaincre le coach»

Même s'il n'a pas été utilisé régulièrement par le staff technique, Si Mohamed Louh, la nouvelle recrue,
ne désespère pas de s'imposer dans le onze de départ de Boualem Charef. Le joueur affirme qu'il va faire
le maximum et travailler inlassablement pour décrocher sa place.
Il revient également sur l'ambiance au sein du club et le prochain
rendez-vous contre le NAHD. Il dit
être satisfait de la programmation du
derby au stade du 5-Juillet, soulignant
que cette enceinte convient à l'USMH
qui développe un football technique.

Après quelques semaines passées
au sein de cette équipe de l'USMH,
comment évaluez-vous l'ambiance
dans le groupe ?

Je crois que l'ambiance est parfaite.
Nous nous côtoyons comme des
membres de la même famille. Les
anciens et les nouveaux se côtoient
bien. L'on ne sent aucune différence
entre les anciens de l'USMH et les
joueurs nouvellement recrutés. Je n'ai
d'ailleurs trouvé aucune difficulté à
m'y acclimater. Actuellement, je me
sens comme un ancien de l'équipe.

Mais il semble que vous trouvez
des difficultés à vous imposez
dans l'équipe type. Un
commentaire…

Cela ne m'inquiète pas outre mesure. Je viens de débarquer à l'USMH, je
suis plein d'ambitions. Je songe à
gagner la confiance du staff technique
avec lequel nous travaillons bien.
Pour m'imposer à l'USMH, je sais que
je dois travailler sans relâche pour
espérer convaincre le staff technique.
Je suis convaincu qu'avec de la patien-

ce, le travail sérieux et surtout la persévérance, je saurai décrocher une
place dans l'équipe type.

N'êtes-vous pas déçu par l'attitude
du coach à votre égard ?

Je suis encore jeune, et je n'ai aucune raison de me montrer impatient de
devenir titulaire. Et puis, je suis tenu
d'accepter les décisions du staff technique. Je n'ai pas le droit de m'immiscer ou de commenter les décisions du
staff technique. Je suis convaincu que
le staff technique fait confiance aux
jeunes. Je suis vraiment tranquille sur
ce plan-là.

Comment jugez-vous le début de
saison de l'USMH ?

Les résultats parlent d'eux-mêmes.
Avec deux victoires et un nul en trois
matches, je pense que le bilan est positif. Cela prouve que nous travaillons
bien à l'USMH. J'espère que l'équipe
continuera sur cette dynamique de
bons résultats. Pour ce faire, il faudra
garder les pieds sur terre, car le chemin est encore long.

Le championnat vient d'enregistrer
sa première trêve. Cela ne risquet-il pas de vous freiner dans votre
élan ?

Je crois que la trêve dans cette
période risque de ne pas nous arranger. Les joueurs ont besoin en cette
période d'enchaîner les matches pour

retrouver leur rythme optimal. Il ne
faut pas, en tout cas, en faire une histoire. Nous devons savoir la gérer
pour être présents lors de la reprise de
la compétition officielle.

L'USMH s'apprête à disputer un
derby le 10 septembre au stade du
5-Juillet, qu'en pensez-vous ?

Ce sera sans l'ombre d'un doute un
match difficile entre deux clubs algérois. Mais ce n'est pas le moment de
s'étaler. C'est encore loin. Seulement,
je suis heureux du fait de la programmation de la rencontre au stade 5Juillet. Vous n'êtes pas sans savoir que
l'USMH est une équipe très technique. Elle se retrouve mieux dans les
grands terrains. Je pense que le stade
5-Juillet et sa belle pelouse devront
faire notre affaire. Il sera question
aussi de permettre la présence d'un
grand nombre de supporters. Que le
match se déroule dans le fair-play !
M. F.

Les supporters, le staff
technique et les joueurs de
l'USM El-Harrach
appréhendent la trêve. Celleci n'est pas venue au moment
opportun, sachant que les
coéquipiers du milieu de
terrain Hamza Aït-Ouamer
sont sur leur lancée après un
nul et deux victoires de rang
en autant de matches. Ce
coup d'arrêt risque de freiner
les Jaune et Noir dans leur
élan. C'est pourquoi le staff
technique prévoit un travail
psychologique et technique
spécial pour espérer que les
joueurs ne perdent pas leur
concentration. L'on se rappelle
la saison passée que l'USMH a
beaucoup souffert de la
fréquence des trêves. Chose
qui s'est répercutée
négativement sur les
résultats de l'équipe. Après
chaque trêve, l'équipe
reprenait la compétition par
une défaite. Le coach Boualem
Charef veut éviter ce
scénario.

Deux matches
amicaux
aujourd'hui
à El-Harrach
et Boufarik

Deux matches amicaux sont
programmés cet après-midi
dans le programme des
joueurs de l'USM El-Harrach.
Les deux rencontres auront
lieux à 18h dans des stades
distincts. La première
rencontre verra une partie de
l'effectif affronter Beni Douala
au stade du 1er-Novembre de
Mohammadia. Le deuxième
match opposera le reste de
l'effectif harrachi au Widad de
Boufarik sur le terrain de ce
dernier.

Coumbassa se
plaint du tartan

Le milieu offensif de l'USM ElHarrach, Coumbassa, n'a pas
été à la hauteur des
aspirations lors de la
réception de l'ASM Oran. Les
supporters s'en sont étonnés
d'autant plus que le joueur
avait réalisé une belle
prestation à Blida. Le joueur
guinéen a affirmé avoir été
perturbé par la pelouse
synthétique. Il n'avait pas
l'habitude de jouer sur le ce
genre de pelouse artificielle.

Charef veut des entraînements sur du gazon naturel

En prévision du derby contre le NAHD qui se jouera au stade 5-Juillet, l'entraîneur Boualem Charef exige des séances
d'entraînement sur du gazon naturel afin de permettre à ses joueurs de s'y acclimater. Il est prévu, selon des sources
crédibles, la programmation de quelques entraînements sur le terrain annexe du 5-Juillet.

U21 : USMH-NAHD à El-Harrach

Au moment où le derby des seniors entre le NAHD et l'USMH est prévu au stade 5-Juillet, celui des moins de 21 ans
aura lieu dans l'enceinte du 1er-Novembre de Mohammadia. Le duel des moins de 21 ans débutera à 15h.

CRB-JSK au stade 20-Août

Les Belouizdadis soulagés
La LFP a publié sur son site internet le programme de la 4e journée du championnat national L1
Mobilis. Pour l'occasion, le CRB recevra finalement la JSK au stade du 20-Août. Une décision
qui soulage les Belouizdadis qui peuvent désormais se consacrer à la préparation de ce match.
PAR HILLAL AÏT BENALI
Une polémique s'est déclenchée
récemment sur la domiciliation de la
rencontre de la 4e journée du championnat national entre le CRB et la JSK.
Du côté de la Ligue de football professionnel, on a émis le vœu de l'organiser
au stade du 5-Juillet. Mais du côté de la
direction du Chabab, on a très vite
exigé que le match retour ait lieu au
complexe olympique afin que celui de
l'aller se joue sur les mêmes lieux. Pour
mettre fin à cette polémique, l'instance
de Mahfoud Kerbadj a procédé donc à
la publication du programme de la
prochaine journée. Donc, le CRB recevra la JSK au stade du 20-Août le jeudi
12 septembre prochain à 18h. Ainsi, les
Rouge et Blanc disputeront la rencontre face aux Kabyles dans leur
stade fétiche devant leurs supporters
qui seront de retour après avoir été privés du match contre le RCA.
Dirigeants, staff technique, joueurs et
fans du Chabab sont contents et surtout soulagés que leur équipe dispute
ce match important contre la formation
du Djurdjura au 20-Août. Ils sont tous
persuadés que Bougueroua et compagnie sont en mesure de battre les Jaune
et Vert dans un terrain qui ne leur
réussit pas souvent.
La direction du CRB ne veut
guère se retrouver dorénavant devant
ce genre de polémique. Le président
Réda Malek et ses collaborateurs estiment que leur club ne trouvera pas

Mardi 1er Septembre 2015

15

Reprise hier
à Bouchaoui

Après trois jours de
repos, les Rouge et Blanc
du Chabab ont renoué
hier dans la matinée avec
les entraînements à la
forêt de Bouchaoui. La
séance qui a débuté à 9h
a été axée sur quelques
exercices physiques.
C'est le coach Alain
Michel et ses adjoints
qui l'ont dirigée en
l'absence de quelques
joueurs.

Grande
ambiance à
l'entraînement

Le moins qu'on puisse
dire sur l'ambiance qui a
régné hier lors de la
séance d'entraînement à
Bouchaoui est que celleci était bon enfant. En
effet, les camarades du
défenseur Hakim Khodi,
qui ont réussi jeudi
passé à battre le NAHD
sur le score de 3 buts à
0, se sont entraînés dans
les meilleures conditions
possibles en promettant
de travailler encore dur
pour préparer
parfaitement la suite du
parcours.

Une 2e séance
au 20-Août

d'inconvénient à disputer les matches
derbys au stade 5-Juillet ou à Tchaker
de Blida puisque les matchs retours
auront lieu de fait sur les mêmes lieux.
Mais lorsqu'il s'agit des autres rencontres de la compétition nationale, ces
mêmes responsables jugent que le CRB

a le droit de recevoir sur son terrain. A
défaut, le boss des Rouge et Blanc
accepte de disputer les matchs appelés
par la ligues des affiches au stade 5Juillet, mais à condition que la deuxième manche ait lieu toujours au complexe olympique. En tout cas, à l'heure

actuelle, une chose est sûre, la rencontre face à la JSK aura lieu au 5Juillet et une fois cette rencontre terminée, les Algérois attendront la décision
de la ligue sur le lieu du déroulement
de ses autres matchs importants.
H. A. B.

Maroc : «7 points en 3 matchs,
on ne peut pas espérer mieux»
Noureddine Maroc revient sur l'entame de saison de son équipe.
L'entraîneur adjoint du Chabab déclare que son club ne peut pas
espérer un début meilleur que celui réalisé par les camarades du
gardien Malik Asselah, lesquels sont parvenus à arracher sept
points sur les neuf possibles.
Tout d'abord, dites-nous comment
s'est déroulée la séance de la
reprise ?

On a accordé aux joueurs trois jours
de repos pour souffler un peu. La reprise s'est passée dans de bonnes conditions. Les joueurs se sont présentés au
travail avec un moral au beau fixe, et ce,
en raison de notre dernière victoire en
derby. En somme, je peux vous dire que
tout s'est déroulé parfaitement pour ce
premier jour d'entraînement.

Sur quoi allez-vous axer votre travail
durant cet arrêt que connaît le
championnat national ?

On a tracé un programme à suivre.
Les joueurs vont effectuer aujourd'hui
(ndlr : hier) du biquotidien. Mercredi,
une seule séance et jeudi, on reviendra
au rythme du biquotidien. On a programmé aussi deux matchs amicaux
afin de permettre notamment aux éléments qui n'ont pas disputé les trois
premiers matchs de championnat d'être
compétitifs. En somme, on touchera à
tous les aspects de la préparation
durant cet arrêt du championnat national.

Ne craignez-vous pas que l'arrêt du
championnat freine vos joueurs ?

C'est vrai, sur le plan de la compéti-

tion, on aurait aimé continuer à jouer
après notre bonne lancée. Les joueurs
sont au top sur le plan mental et ils sont
en mesure d'enchaîner du coup d'autres
succès. Mais il faut dire qu'ils ont besoin
aussi de souffler un peu. Il ne faut pas
oublier que, depuis le 5 juillet, ils travaillent d'arrache-pied. Donc, cet arrêt
de la compétition leur permettra de
souffler un peu en attendant la reprise
du championnat. En tout cas, on n'a pas
d'autre choix que de suivre la programmation et se préparer toujours en fonction de celle-ci.

Que pouvez-vous nous dire sur vôtre
entame de saison ?

Je pense qu'on ne peut pas espérer un
meilleur début de saison que celui
qu'on a réalisé. On a arraché sept points

en trois matchs, sachant qu'on a joué
deux derbys pour l'occasion. Mais il
faut dire que cela est le résultat du travail qu'on a effectué notamment au
Maroc. On s'est fixé comme objectif de
ramener le maximum de points lors des
6 ou 7 premiers matchs et de ne pas
refaire ainsi les erreurs des saisons précédentes où le club n'a pas bien démarré sa saison.

Pour conclure, dites-nous comment
se présente déjà le match de la JSK
pour vous ?

Ce sera certainement difficile contre
une bonne équipe de la JSK. Mais, je
pense qu'il est encore tôt d'y parler. On
va axer notre moral sur la préparation
de ce match ainsi que ceux contre le
MCO et le CSC.
H. A. B.

4 joueurs ont raté la reprise

Quatre joueurs du CRB ont raté la séance de la reprise qui s'est déroulée hier à la
forêt de Bouchaoui. Il s'agit d'Asselah, Nemdil, Bencherifa et Draoui. Ils derniers
ont été retenus par des obligations avec l'équipe nationale A pour le premier, l'EN
militaire pour Nemdil et Bencherifa et enfin avec l'EN olympique pour Draoui.

Yahia-Cherif en tenue de ville

Yahia Cherif ne s'est pas entraîné hier également avec ses camarades. Grippé, l'exjoueur de la JSMB s'est présenté à la forêt de Bouchaoui en tenue de ville, se
contentant de suivre l'évolution des ses coéquipiers à l'entraînement.

Les Rouge et Blanc du
Chabab ne se sont pas
contentés hier de la
séance d'entraînement de
la matinée puisque le
staff technique leur a
donné rendez-vous dans
l'après-midi au stade 20Août. Alain Michel et ses
adjoints ont programmé
pour l'occasion quelques
exercices physiques et
technico-tactiques.

En amical :
CRB-OMR
aujourd'hui
au 20-Août

Les Belouizdadis
disputeront aujourd'hui
un match amical contre
l'équipe de l'OMR. La
rencontre se jouera
l'après-midi au stade 20Août. Le staff technique
du Chabab saisira
l'occasion pour accorder
du temps de jeu aux
joueurs qui n'ont pas
disputé les trois récents
matchs de championnat
contre le MCA, le RCA et
le NAHD. Le technicien
français essayera aussi
pour l'occasion de
corriger certaines
lacunes dans son équipe,
notamment au niveau de
la défense. En somme, ce
sera un bon test pour les
équipiers de Yahia-Cherif,
lesquels tenteront de le
remporter afin de rester
toujours sur la
dynamique de victoires,
et ce, bien qu'il s'agisse
d'une rencontre amicale.

Un autre match
amical ce jeudi

Les protégés de
l'entraîneur Alain Michel
ne se contenteront pas
durant cet arrêt du
championnat national
d'un seul match amical.
Ils seront appelés jeudi
prochain à disputer un
autre. Mais à l'heure
actuelle, les
responsables des Rouge
et Blanc n'ont pas trouvé
un sparring-partner ; il
sera désigné au plus tard
demain.

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

14

Beaucoup
d'absents à la
reprise

Ils n'étaient pas nombreux
les joueurs nahdistes à la
reprise des entraînements
hier. En effet, on déplore pas
moins de sept joueurs
absents à cette séance de
reprise. Cela dénote de la
meilleure des manières le
sérieux qu'impose le coach
dans son groupe.

Match amical cet
après-midi contre
le SCAD

Le Nasr de Hussein Dey
affrontera aujourd'hui en fin
de journée le SC Ain Defla. Un
match amical de préparation
pour remettre le groupe en
jambes avant d'attaquer la
préparation du prochain
match de championnat qui
mettra aux prises le NAHD
avec l'USM El Harrach.

Mbingui devrait
être là pour
l'USMH ?

Parti chez lui au Gabon pour
rejoindre la sélection nationale de son pays, Mbingui ne
pourrait pas être prêt pour le
prochain match du NAHD. Le
match de la sélection gabonaise contre le Soudan est
prévu pour le vendredi 4 septembre. Mbingui ne devrait
pas trop s'attarder chez lui
et faire vite de revenir s'il
veut jouer l'USMH. Ce match
entre le NAHD et l'USMH est
prévu le 10 septembre.

www.competition.dz

MOB

NAHD

Les raisons d'une
déroute annoncée
PAR MUSTAPHA OUAÏL
Après cette déroute, le président Ould Zmirli tire les premiers
enseignements d'un été pas trop réussi en tous points de vue. Trop de
fautes de gestion ont été commises
par les dirigeants actuels. Il y a tout
d'abord cette décision de libérer certains joueurs, qui méritaient largement de rester au club, et de faire
venir d'autres qui n'ont pas le niveau
de la L1, cela a pu se constater au bout
de trois journées seulement. Il y a
ensuite le choix du coach ; on a parlé
d'Ifticène, on a négocié avec Bira puis
engagé Iaïche. Cette démarche à
tâtons illustre de la manière la plus
parfaite les errements de l'équipe dirigeante. Libérer des joueurs juste pour
les libérer et en ramener d'autres

USMB
Selon une source digne
de foi, le premier
responsable du club phare
de la ville des Roses,
Abdelhamid Foufa, a
exigé de son entraîneur
d'étaler son savoir-faire
pour battre le MCA, sinon
il sera limogé.

Un groupe à maintenir
L'équipe de la saison dernière renfermait en son sein de bons joueurs qui
formait un bon groupe qui ne demandait qu'à être consolidé. Certains
diront qu'avec ce groupe, le NAHD a
frôlé la relégation et n'a sauvé sa place
qu'à la toute dernière journée du
championnat. Ceci est vrai, mais
l'USMA, le MCA, la JSK et beaucoup
d'autres équipes aussi ont sauvé leur
place en L1 à la toute dernière journée
du championnat. Du groupe de la saison dernière, il fallait en garder le
maximum, ramener juste un, voire

deux autres joueurs. Ce qui n'a pas été
fait. Les signes de la faillite de cette
démarche des dirigeants du NAHD
sont très clairs. Après seulement trois
journées, le NAHD montre des signes
d'essoufflement. Une réaction est
attendue d'abord de la part de la
direction du club qui se doit de faire
le ménage en son sein même. Des
électrons, se disant libres, agissent à
contre-courant de ce que devrait être
la ligne de conduite du club. Et c'est là
le plus grand danger qui menace le
club. Si les frères Ould Zmirli n'extraient pas dans les plus brefs délais cette
cellule cancéreuse qui ronge le club
de l'intérieur, la suite du parcours du
NAHD sera similaire à celui de la saison dernière avec le sauvetage in
extremis en moins.
M. O.

RÉUNION FOUFA-BENCHADLI :

battre le MCA, sinon…

AMINE DJAAFAR

engrangé un nul en déplacement
face à l'ASMO et qui a concédé
deux défaites respectivement face à
l'USMH au stade Tchaker à huis
clos et au DRBT en déplacement.
Benchadli doit faire l'impossible
pour offrir la victoire à son équipe
et lui permettre de se ressaisir.

La position qu'occupe la formation de la ville des Roses actuellement dans le classement général
du championnat a poussé Foufa à
mettre les points sur les "i" à son
entraîneur. Benchadli n'a pas d'excuse surtout sur le plan moyens et
conditions de travail où tout a été
mis sa disposition. L'entraîneur n'a
pas encore trouvé l'équipe-type
après trois journées du championnat. Il n'aura pas beaucoup de
choix lors de la prochaine journée
du championnat où il doit battre le
MCA. Sinon, il sera obligé de plier
bagage.

Les cadres L'entraîneur
Benchadli doit mettre ses conflits
avec certains joueurs de côté, dans
l'intérêt du club, surtout vis-à-vis
du latéral gauche Belhaoua qu'il a
écarté de la liste des 18 joueurs face
au DRBT ; il a opté pour Tsamda,
malgré la fébrilité de ce joueur sur
le plan défensif. La preuve, sa présence parmi le onze a coûté cher à
son équipe face à l'USMH et face
au DRBT. Benchadli doit songer
correctement
à
incorporer
Belhaoua sur le côté gauche et
reconvertir Benamara en latéral
droit pour cimenter sa défense.

Les deux promus L'équipe
blidéenne demeure le seul promu
de la Ligue 1 Mobilis qui n'a pas pu
engranger de victoire après trois
journées du championnat. Le RCR,
qui s'est incliné à domicile lors de
la deuxième journée du championnat face au MCA, a réussi à revenir
avec le gain total de l'Arba face au
RCA. Le DRBT a pu battre le RCR
et l'USMB à domicile. L'USMB
demeure le seul promu qui a

Le duo Noubli-Sylla
L'entraîneur blidéen a essayé le
duo Mesfar-Sylla dans l'attaque et
ça n'a pas marché lors des deux
derniers matchs respectivement
face à l'USMH et au DRBT. Ainsi,
l'entraîneur doit songer correctement au duo Noubli-Sylla, qui
pourrait faire mal lors du prochain
match face au MCA, surtout que
Noubli pourra aider le Guinéen à
débloquer son compteur buts.

De notre correspondant

juste pour en ramener, quand ce n'est
pas pour s'en mettre plein les poches
pour certaines sangsues ayant un certain pouvoir décisionnel. Voilà où se
situe le mal du Nasria aujourd'hui.

Mesfar sur le banc
L'attaquant Mesfar est loin de sa
forme optimale ; il a besoin de travailler d'arrache-pied pour mettre
son compteur buts en marche. Cet
attaquant a raté une occasion en or
lors du dernier match qui aurait pu
permettre à son équipe de conclure
le match par une victoire. Mesfar
n'est pas l'attaquant sur lequel l'en-

traîneur pourrait compter lors des
matchs cruciaux. Il faut dire que ce
joueur a besoin de temps pour
retrouver le chemin des filets. Ainsi
donc, Benchadli doit se rendre
compte que Noubli est le meilleur
sur la liste des attaquants actuellement.
A. Dj.

Les supporters en colère
contre le coach
La défaite de l'USMB face au DRBT n'a pas été digérée par les supporters
blidéens qui ont arrêté le bus à la sortie de la ville de Tadjenanet et ce,
pour faire le point avec l'entraîneur. Les fans de ce prestigieux club ont
demandé a Benchadli de justifier les deux défaites et aussi la mise à
l'écart des cadres de cette équipe, entre autres Belhaoua et Noubli. La
réaction des supporters a surpris l'entraîneur blidéen, surtout celle des
ultras qui lui ont fait savoir que le match du MCA sonne pour lui comme
un ultimatum pour remettre les pendules à l'heure. Dans le cas échéant,
il doit rendre son tablier.
A. Dj.

La situation du Nasria est telle
que d'aucuns parmi les nombreux
supporters du club souhaitent une
réaction du président Ould Zmirli.
Selon des sources proches du club,
le président Ould Zmirli devrait,
dans les toutes prochaines heures,
prendre certaines mesures. Nos
sources affirment que le président
compte réunir tous les actionnaires
dans une réunion d'urgence afin
de décider quel cap donner à la
gestion du club. Parmi ces
mesures, il est attendu des changements dans la structure chargée de
la gestion de l'équipe pro.

Iaïche :
1 match pour
redresser la
barre ou…
Sur la sellette depuis la défaite
d'Oran contre l'ASMO, le coach
husseindéen avait une belle carte à
jouer, alors que son équipe allait
affronter le CRB. Cette carte brûlée
aujourd'hui en subissant la pire
défaite contre le frère-ennemi
depuis vingt-deux ans,
Abdelkader Iaïche est désormais
sur un siège éjectable. Selon une
source proche de la direction du
club, il ne reste plus qu'une dernière chance au coach du NAHD. Il
lui est demandé de gagner le prochain match, faute de quoi il serait
limogé. Manque de pot, le prochain match, c'est contre une équipe qui carbure fort en ce début de
saison, l'USM El Harrach.
M. O.

Noubli : «L'intérêt du
club passe avant tout»

L'attaquant Noubli nous a fait savoir
que lui et ses coéquipiers doivent
impérativement battre le MCA pour
éviter le doute qui commence à s'installer au sein de cette formation. "Je
ne peux pas dire qui a fait quoi et ce,
dans l'intérêt du club qui passe avant
tout. Je tiens à préciser que je suis un
joueur professionnel et je respecte les
choix de l'entraîneur", nous a-t-il
déclaré. Avant d'ajouter : "Battre le
MCA est impératif pour chasser le
doute qui commence à s'installer et
surtout pour permettre à notre équipe
de quitter la position de lanterne
rouge."

Reprise aujourd'hui au
stade Tchaker

La formation de la ville des Roses
reprendra les entraînements cet
après-midi à l'annexe du stade Tchaker.
La séance de la reprise sera consacrée
au volet physique avant de passer à
l'autocritique du dernier match.
Benchadli doit augmenter la charge de
travail à partir de la séance de demain
avec un biquotidien, et ce, pour permettre aux joueurs d'atteindre leur
forme optimale.

En amical samedi :
USMB-RCK

La formation blidéenne affrontera le
RCK en amical samedi au stade
Tchaker. Le match permettra à l'entraîneur Benchadli de mettre les remplaçants dans le bain et aussi de mettre
certains joueurs, et ce, avant le match
du MCA.

11

Le MOB veut tirer
profit de la trêve

On attend une
réaction du
président

Le Nasr Hussein Dey va
mal, très mal même.
L'équipe a du mal à se
mettre en route. Après un
premier match réussi
contre l'USMA, le Nasria
est retombé dans ses
travers concédant deux
défaites de suite, dont une,
humiliante, de trois buts à
zéro face au grand rival, le
Chabab de Belouizdad.

Après deux jours de repos à l'issue de la dernière rencontre de la 3e journée face au MCO, les
joueurs du MOB se remettront au travail aujourd'hui en fin de journée au stade de l'Unité
maghrébine à 18h.
De notre correspondant

BOUALEM AÏZEL

Le coach Alain Geiger devrait certainement revenir en compagnie de
son groupe sur tout ce qui s'est passé
lors du dernier match, à savoir les
points positifs et négatifs, et puis expliquer à ses joueurs le programme établi
pour meubler cette trêve internationale de quinze jours. Le staff technique
compte bien gérer cet arrêt de la compétition afin de permettre à ses poulains une meilleure préparation en prévision du reste du parcours qui s'annonce d'ores et déjà difficile pour les
Béjaouis qui occupent actuellement la
sixième place avec cinq points au
compteur et qui veulent faire mieux
lors des prochaines journées. Même si
c'est une trêve qui pourrait freiner les
joueurs dans leur élan et casser leur
rythme, d'un autre côté, elle sera certainement bénéfique pour le club de
Yemma Gouraya, à condition, bien
sûr, que le technicien suisse du MOB et
ses collaborateurs en profitent. Car ces
derniers, qui auront tout le temps
devant eux, pourront revoir tous leurs
plans. Cela dit, il reste encore plus de
dix jours au staff technique pour qu'il
puisse préparer son groupe pour les
matchs restants, et notamment le choc
du 12 septembre prochain face au
CSC.
On pense déjà au CSC
La bande d'Alain Geiger aura donc
comme principal objectif d'entamer la
préparation durant cette période en
prévision du prochain rendez-vous de
la 4e journée prévu le samedi 12 septembre contre l'équipe du CS
Constantine à domicile. A plus de dix
jours de cette empoignade face aux
coéquipiers de Bezzaz qui se déroulera
sur la pelouse du stade de l'Unité

Mardi 1er septembre 2015


Geiger
veut un
match
amical

Le staff technique du
MOB veut utiliser cette
période de trêve de la
meilleure façon possible, et cela en vue
d'aborder les prochaines échéances avec
un groupe dans des
conditions idéales.
Ainsi, Alain Geiger a
demandé aux dirigeants de lui chercher
un sparring-partner ces
jours-ci. Le but étant de
garder tous ses joueurs
compétitifs et d'aller
travailler plusieurs
aspects tactiques dans
sa composante et préparer de la meilleure
des façons la prochaine
rencontre de championnat face au CSC.


Trois
Mobistes
chez les
militaires
La reprise des entraî-

maghrébine avec la présence du public
mobiste pour la première fois cette saison. Les Vert et Noir du MOB vont se
préparer en conséquence afin de relever le défi, celui de poursuivre leur
chemin et réaliser d'autres résultats
positifs. De son côté, Alain Geiger
devra mettre en garde ses joueurs
contre tout excès de zèle, tout en exigeant d'eux une totale concentration et
leur rappeler que la rencontre face à
cette équipe sera très difficile, plus que
les précédentes, et que l'équipe devra
se montrer très solide si elle veut offrir
une victoire aux Crabes. Pour le
moment, Sidibé et ses camarades doivent se concentrer sur le travail du
moment qu'il reste encore un peu de

temps avant la rencontre. Il faut toutefois dire que les éléments avec qui on a
discuté dernièrement ne parlent déjà
que de ce rendez-vous et de la victoire
qui leur permettra de garder le moral,
et aller continuer à grappiller des
points dans le but d'avoir des objectifs
hauts lors de cet exercice.
Parfaire l'équipe type
Les Vert et Noir ont joué trois rencontres de championnat pour l'instant,
avec deux nuls et une victoire à la clé.
Un bilan qui est assez positif au niveau
comptable, mais il faut dire que beaucoup de lacunes ont été constatées, et
l'équipe doit obligatoirement s'améliorer lors des prochaines journées pour

espérer continuer la série des résultats
positifs, surtout que de grosses cylindrées affichent dans les toutes prochaines semaines. Il faut dire que le
coach Alain Geiger a aligné trois formations de départ différentes lors des
trois premières journées, cela prouve
qu'il est encore à la recherche de son
onze idéal. Cet arrêt de la compétition
devrait donc lui profiter pour pouvoir
dégager une équipe type capable de
rivaliser avec les meilleurs, surtout que
le staff technique a maintenant une
idée fixée sur chaque joueur de son
effectif, étant donné qu'il a eu l'opportunité de voir presque tout le monde à
l'œuvre en compétition officielle
depuis le début de la saison.
B. A.

nements qui est prévu
aujourd'hui en fin de
journée sera marquée
par l'absence de trois
éléments qui sont Yaya,
Maâmar Youcef et
Hamzaoui, soit les
joueurs qui sont concernés par le service militaire. Ils seront donc en
regroupement avec
l'équipe nationale coachée par Younès
Ifticène, sachant que
Hamzaoui, lui, se
contentera de soins, lui
qui ne s'est pas encore
remis de son opération
chirurgicale.
B. A.

La défense inquiète

Bien que les filets de
Rahmani n'aient pas été
secoués avant la
rencontre de samedi
dernier face au MCO, il
faut dire que la défense
du MOB ne respire pas la
sérénité en ce début de
saison.
Après avoir déjà frôlé la défaite face à la
JSK en laissant de grands espaces et commettant des erreurs qui ont été mal exploitées par
Diawara and Co, face au MCO, les joueurs de
Cavalli se sont montrés eux beaucoup plus
tranchants en allant marquer pas moins de
trois buts et ratant plusieurs autres occasion
nettes de scorer. Heureusement pour les
Crabes que leur équipe a fait parler son efficacité sur les balles arrêtées pour accrocher le

point du match nul. Ainsi, on ne peut plus se
le cacher, Geiger et son staff doivent obligatoirement se pencher sur ce compartiment qui
doit retrouver sa solidité, car on ne peut pas
avoir des objectifs hauts dans notre championnat quand on n'arrive pas à verrouiller
derrière.
Le MOB n'a pas encaissé trois
buts dans un match depuis plus
d'un an
Si les Vert et Noir du MOB ont pu réaliser
un superbe parcours la saison dernière, que ce
soit en coupe ou en championnat, c'est bien
parce que la défense a su verrouiller et s'imposer comme le maillon fort de l'équipe. Les
Béjaouis étaient connus pour être solides derrière, c'est après qu'ils pensaient à créer le
danger devant. Il semble bien que ça ne soit
plus le cas cette saison. Il faut dire que le club
de Yemma Gouraya n'avait plus encaissé trois
buts dans une seule rencontre depuis plus
d'un an. A cette époque, c'est Amrani qui était
sur le banc, et les Vert et Noir s'étaient inclinés
sur le score de 3-2 face à l'ESS au stade du 8Mai-45. Ainsi, les supporters espèrent que ce
genre de contre-performances ne se répétera

plus, car cela coûte cher à l'équipe. Si on avait
bien agi en défense samedi dernier, nul doute
que les trois points de la victoire aurait été
comptabilisés pour les camarades de Mebarki
à la fin de cette journée.
Geiger cherche encore sa composante
Ce qui est certainement une des raisons pour
laquelle la défense du MOB ne respire pas trop
la sérénité pour le moment, c'est sûrement le
fait que le staff technique ne s'est pas encore
fixé sur sa composante derrière ; il est encore en
train de faire des essais pour voir quelle formule est la meilleure. Pour preuve, face au MCO,
c'est le jeune axial, Mouhli, qui avait été utilisé
à droite à la place d'Aguid, qui ne semble donc
pas avoir convaincu Geiger, qui cherche encore
la solution, sachant que Mouhli n'avait pas
démérité, mais ça se voyait clairement qu'il
n'était pas à son poste. Toutefois, les buts du
MCO sont plutôt venus de ballons venus de la
gauche et de l'axe, ce qui prouve que ce n'est
pas un souci individuel, mais plutôt d'organisation défensive. La trêve de quinze jours
qu'observera le championnat devrait profiter
au staff pour travailler ce compartiment et,

définitivement, fixer ses choix en prévision des
prochaines rencontres, en espérant que cela
porte ses fruits assez vite sur le terrain.
Vivement le retour de Mebarakou
Pour beaucoup d'observateurs, le fait que la
défense du MOB ne rassure pas beaucoup en ce
début de saison, malgré la présence d'éléments
talentueux et chevronnée, est surtout expliquée
par le fait que le leadeur naturel de ce compartiment et celui qui a été élu meilleur joueur de
la saison par les supporters lors du dernier
exercice n'est pas disponible en ce moment. On
parle bien sûr de l'international Zidane
Mebarakou, qui avait subi une opération chirurgicale en début d'été. Il doit faire l'impasse sur ce
début de compétition. Ainsi, la défense des Vert et
Noir ne retrouvera totalement son verrou qu'au
retour de ce joueur à la compétition, ce qui ne
devrait pas se faire avant plus d'un mois au minimum. Ce qui est sûr, tout le monde attend son
retour sur le terrain avec impatience, y compris le
staff technique, qui sait qu'il est privé de son
meilleur élément défensif qui gérait ses coéquipiers la saison dernière en début de championnat,
en plus d'être amputé de Hamzaoui en
attaque.
B. A.

www.competition.dz

mardi 1er Septembre 2015

USMA

12

AUTOMOBILE

DERFALOU

Marché des voitures neuves

FORTE BAISSE
DES VENTES

attend son heure
Les supporters usmistes
attendent avec impatience
de voir le vrai visage du
nouvel attaquant
Oussama Derfalou.
PAR ANIS S.
Recruté le mois de juillet dernier, l'arrivée d'Oussama Derfalou a réjoui tous les
inconditionnels usmistes, mais jusqu'à maintenant, il n'a pas eu un temps de jeu suffisant,
se contentant de rares apparitions lors des
derniers cinq matchs. Le moins que l'on puisse dire est que les supporters de l'USMA s'interrogent sur les véritables raisons qui ont
poussé l'entraîneur Miloud Hamdi à ne pas

miser sur l'ex-buteur du RC Arba, car il est
pétri de qualités et a été recruté pour débloquer la situation dans le compartiment offensif de l'équipe, surtout quand on sait que le
président Rebouh Haddad a fait des négociations marathoniennes avec son homologue
arbéen Djamel Amani et a été contraint de lui
céder trois joueurs, en l'occurrence Meziane,
Tayeb et Marzouki, pour s'offrir ses services.
Malgré qu'il n'a pas eu un temps de jeu conséquent, Derfalou demeure une valeur sûre au
sein de l'équipe et un seul but lui permettra
de se libérer.
Il ne s'impatiente pas Bien que le
coach Hamdi ne l'ait pas beaucoup utilisé lors
des rencontres précédentes, il semble que
cette situation n'inquiète guère Derfalou. Il ne
veut pas contester les choix de son entraîneur
et préfère prôner le silence en continuant à
travailler sérieusement, en attendant d'avoir

plus de temps de jeu lors des prochains matchs et montrer ainsi
de quoi il est capable.

A l'instar du mois
de juin dernier, le
marché des
véhicules neufs a
encore reculé au
mois de juillet. Les
ventes de
véhicules
touristiques et
utilitaires légers
se sont élevées à
15100 unités
(contre 28188
unités en juillet
2014), ce qui
représente une
baisse de 46,43%.

Il y a de fortes
chances qu'il soit titulaire face à El-Merreikh
Oussama Derfalou a de très
fortes chances d'enregistrer sa
première titularisation à l'occasion du match face à El-Merreikh
du Soudan. Cette confrontation étant
sans enjeu, l'entraîneur en chef Miloud
Hamdi envisage de ménager Youcef Belaïli,
ce qui ouvre les portes au Boussâadi, surtout
quand on sait que l'autre attaquant,
Mohamed-Amine Aoudia, pourrait rater ce
match puisqu'il est blessé. Une occasion que
Derfalou doit saisir pour ouvrir son compteur
buts.
A. S.

«Je ne suis pas inquiet,
un seul but me libérera»
«Je suis encore jeune et je vais
beaucoup apprendre cette saison»

Revenons sur votre dernier exploit
réalisé à Tizi Ouzou face à la JSK, quel
commentaire en faites-vous ?

On s'est déplacés à Tizi Ouzou avec la
ferme intention de s'imposer. On a accompli
notre mission en revenant avec les précieux
trois points. Je crois que notre victoire est
amplement méritée dans la mesure où on a
dominé la rencontre du bout en bout.

Vous avez confirmé votre bonne santé
et affiché vos ambitions de jouer les
premiers rôles cette saison, qu'en
pensez-vous ?

Comme vous le savez, l'USMA renferme
un riche effectif qui compte deux à trois
joueurs à chaque poste et la direction a mis
tous les moyens nécessaires à notre disposition. Ainsi, je crois que c'est légitime d'ambi-

tionner de jouer les premiers rôles dans
toutes les compétitions cette saison.
Seulement, on doit savoir gérer notre parcours et ne pas précipiter les évènements. Il
faut aller doucement, mais sûrement pour
réaliser les meilleurs résultats possibles.

Le championnat observe un arrêt forcé de
deux semaine, croyez-vous que cette trêve
tombe au bon moment pour vous ?

Oui, bien sûr. On a enchaîné plusieurs
matchs et cette trêve demeure une bouffée
d'oxygène pour nous. On doit en profiter
pour reprendre notre souffle avant de
renouer avec la compétition officielle.

Parlons de vous. Vous n'avez pas été
beaucoup utilisé depuis votre arrivée à
l'USMA, cette situation commence-t-

elle à vous inquiéter ?

Non, je ne suis pas du tout inquiet. Le parcours est encore long et c'est sûr que j'aurai
un temps suffisant de jeu jusqu'à la fin de la
saison en cours. Aussi, je dois respecter les
choix de l'entraîneur et ne pas les contester.
Je suis encore jeune, je n'ai que 22 ans, et
avec les Aoudia, Seguer et autre Nadji je
vais beaucoup apprendre.

Les supporters attendent beaucoup de
vous pour inscrire le maximum de
buts…

Je suis conscient de la responsabilité qui
m'attend et je ferai mon possible pour marquer le maximum de buts. Je connais bien
mes qualités et je suis sûr que je vais apporter le plus escompté pour le compartiment
offensif de l'équipe cette saison.
A. S.

Hamdi : «Cette trêve ne vas pas
freiner l'équipe dans son élan»
Comme tout le monde le sait,
toutes les équipes du
championnat sont contraintes au
repos forcé pendant deux
semaines.

durant la trêve", dira-t-il, avant d'ajouter :
"Maintenant, on doit mettre le championnat aux
oubliettes et se concentrer sur le dernier match de
la phase des poules de la Ligue des champions
africaine qui nous opposera à El-Merreikh du
Soudan le 11 septembre prochain.»

Ce qui a suscité de l'inquiétude dans l'entourage car cela risque de freiner la formation usmiste
dans sa bonne ascension. Mais, selon le premier
responsable de la barre technique du club, Miloud
Hamdi, cette trêve tombe au bon moment pour
son équipe et elle ne pourra en aucun cas influer
sur le rendement de l'équipe. "Je crois que cette
trêve tombe au bon moment et demeure une bouffée d'oxygène pour les joueurs quand on sait que
ces derniers ont enchaîné plusieurs matchs dernièrement. Je ne crois pas que l'arrêt du championnat
va freiner l'équipe dans son élan. On doit continuer à travailler le plus normalement du monde et
essayer d'apporter les réglages qui s'imposent

Pas de match amical au menu
Selon les informations qui nous sont parvenues, le staff technique de l'USMA n'envisage pas
de programmer un match amical durant la trêve.
Si une telle décision a été prise, c'est pour la
simple raison que l'équipe, qui reprendra du service jeudi, s'envolera le 8 septembre pour le
Soudan afin d'affronter la formation locale d'ElMerreikh et le coach Hamdi ne veut pas épuiser ses
hommes. L'absence des internationaux, en l'occurrence Benayada, Khoualed, El-Orfi, Andria,
Abdellaoui, Benkhemassa, Ferhat et Derfalou,
aurait certainement poussé le staff technique à
annuler la programmation d'un galop d'entraîneA. S.
ment.

Bras de fer Kako-USMA

Le Camerounais engage un avocat
Libéré par l'USMA, l'attaquant camerounais
Rostand Kako vient d'engager un avocat pour
défendre son dossier dans l'affaire l'opposant
au club algérois. C'est ce que nous a révélé une
source proche du dossier. Il semble que l'expensionnaire de Coton Sport veut aller le plus
loin possible dans cette affaire afin d'avoir gain
de cause. Il convient de rappeler que Rostand
Kako avait lâché une bombe dans ces mêmes
colonnes en révélant que la direction de l'USMA
aurait falsifié sa lettre de libération. Ce qui l'a
poussé à saisir la chambre de résolution des
litiges, la FIFA ainsi que la Fédération
camerounaise de football pour faire valoir ses
droits. Au moment où nous mettons sous
presse, la direction de l'USMA s'est contentée de
la réaction de son porte-parole Hadj Adlane qui
avait indiqué que les dirigeants du club sont en
train de rassembler tous les documents
nécessaires qui attestent que Kako a bel et bien
signé la résiliation de son contrat. Affaire à
suivre…

El-Orfi retenu en équipe
nationale

Le milieu de terrain Hocine El-Orfi a été retenu
par le sélectionneur national Christian Gourcuff
pour prendre part à la prochaine rencontre
international qui opposera notre équipe
nationale à son homologue du Lesotho. Le joueur
usmiste a été convoqué pour pallier l'absence
de Nabil Bentaleb, qui a déclaré forfait après
avoir contracté une blessure. Une convocation
qui a beaucoup réjoui El-Orfi, qui rejoint ses
deux coéquipiers Hocine Benayada et
Nacerredine Khoualed.
A. S.

Ce nouveau recul historique des
ventes de véhicules neufs n'est pas dû à une
quelconque baisse de la demande, mais se
trouve être le fruit du manque de disponibilité chez les concessionnaires qui n'ont pu en
importer depuis la fin mars 2015. Le blocage
"administratif " des importations imposé
depuis par les pouvoirs publics se poursuit
encore, même si quelques opérations engagées entre le 23 mars et le 15 avril ont été
débloquées.
Sur le cumul des sept premiers mois de
l'année en cours, la baisse des ventes globales s'est accentuée en passant à -26,9 %. En
effet, 156.544 livraisons ont été réalisées
entre le 1er janvier et le 31 juillet 2015, contre
208.465 livraisons durant la même période
2014.
Renault reste le leader du marché avec
29.477 unités, mais enregistre un recul de
3,35% de ses ventes cumulées (-29,13% sur
le mois de juillet) par rapport au premier
semestre 2014.

FORMULE

1

L'autre constructeur français, Peugeot,
reprend du poil de la bête et rebondit à la 2e
place avec un volume de 23.698 livraisons
sur les sept premiers de l'année, mais reste
sur une progression de 2,25% (2,16% à fin
juin 2015). Peugeot a réalisé un excellent
mois de juillet avec 3.481 ventes (contre
3.387 ventes en juillet 2014), un résultat en
hausse de 2,77% sur un marché en baisse de
46,43%.

La marque roumaine du groupe Renault
rétrograde à la 3e place du podium des
ventes globales avec 22 964 ventes (contre
les 21.888 ventes des sept premiers mois de
2014), mais conserve une croissance positive
de 8,56%.
Dacia, qui a réalisé 1.699 livraisons en
juillet dernier (contre 3.526 livraisons en
juillet 2014), subit le coup de l'indisponibilité de stocks.

Top Ten (ventes de voitures neuves depuis le début de l'année)
Modèle
1- Dacia Logan
2- Hyundai Accent
3- Renault Symbol
4- Peugeot 208
5- Kia Picanto
6- Renault Clio IV
7- Dacia Sandero
8- Renault Clio Campus
9- Hyundai i10
10- Volkswagen Polo

Jan-Juil 2015
14 300
10 270
9 948
8 032
5 902
5 296
5 041
4 454
3 950
3 666

Jan-Juil 2014
12 911
13 709
7 907
6 327
8 577
5 661
4 206
5 160
4 776
10 005

Croissance
10,8%
-25,1%
25,8%
26,9%
-31,2%
-6,4%
19,9%
-13,7%
-17,3%
-63,4%

www.competition.dz

Mardi 1er septembre 2015

13

HUMEUR

Le parkingueur !
Vous pouvez chercher dans le
Larousse, le Robert ou tout autre
qamous, vous ne trouverez trace de ce
mot. L'individu est portant devenu une
figure de notre société. Sociologues,
économistes, anthropologues, de
nombreux chercheurs pourraient
mener de nombreuses études sur le
sujet. Pour le moment, seuls les
humoristes s'y sont intéressés.
Au fait, vous savez combien gagne un
parkingueur ? Non ? Moi, non plus ! Il
paraît que… Je ne sais pas si cela
relève du fantasme, mais la rumeur
publique parle de plusieurs milliers de
dinars par jour.
On parle de guerre de territoires entre
parkingueurs pour occuper les
meilleurs trottoirs. Les bouts de rue
les plus rentables s'arracheraient à
coups de poing, de gourdin, de doukdouk… Légende urbaine ou réalité ? Il
y aurait un marché du " trottoir ". Là,
on passe à un autre stade
économique. Des transactions
financières pour une activité de
service, c'est la modernité
économique dans toute sa splendeur.
Vite, nos chercheurs en économie
doivent répondre à ces interrogations
du marché à coups de tableau Excel,
de courbes et de formules de
mathématique financière. Nos
anthropologues pourraient nous dire
si la tenue vestimentaire actuelle des
parkinguers ne devrait pas céder la
place au costume-cravate des golden
boys.
A cette allure, le laptop va bientôt
remplacer le gourdin. Comment, vous
avez vu un parkingueur avec une
tablette tactile ? Je vous l'avais bien
dit ; l'activité est en train de se
moderniser. Au fait, il regardait quoi
sur sa tablette ? Les cours de la
bourse des trottoirs ? Le plan
d'aménagement urbain de la commune
? Un sketch de " Ba7lito " déguisé en
parkingueur ?
Une dernière interrogation,
philosophique cette fois : les
parcmètres, qui ont fait leur
apparition dans certains quartiers
depuis de nombreux mois et qui sont
toujours hors service, peuvent-ils être
assimilés à des robots ?

Polémique sur les pneus Pirelli
La semaine dernière, au Grand Prix de Belgique, l'éclatement d'un pneu de Sébastien Vettel en pleine course a provoqué une
polémique dans le paddock.

C'était le deuxième incident avec les
pneumatiques lors de ce Grand Prix. Déjà,
lors des essais libres, un autre pilote a vécu
la même situation. Nico Rosberg a vu son
pneu exploser sans raison apparente. Pirelli
a trop vite voulu effacer l'accident en
déclarant que c'est un élément extérieur qui
a endommagé la gomme et provoqué
l'explosion du pneumatique. Très remonté
contre le manufacturier, Vettel a déclaré
après la course : "J'exige une explication de
leur part. Il ne s'agissait pas d'une crevaison.
La même chose était déjà arrivée à Rosberg il
y a deux jours (…) Si le pneu avait explosé
200 mètres plus tôt, quand j'étais dans le
Raidillon, je ne serais pas devant vous en
train de répondre à vos questions… Ce
genre de chose continue à arriver et ce n'est

pas acceptable. Ils nous donnent à chaque
fois la même réponse : des débris, une
coupure dans le pneu, une sortie large du
pilote - foutaise ! Si Nico dit qu'il n'était pas
sorti de la piste, c'est qu'il n'était pas sorti de
la piste. Je ne vois pas pourquoi il nous
aurait menti. Et ce qui m'est arrivé
aujourd'hui n'est pas la conséquence d'une
sortie de piste, c'est venu de nulle part."
Pirelli n'a toujours pas donné les raisons de
l'éclatement du pneu de la Ferrari, mais
laisse entendre que la voiture aurait effectué
un trop grand nombre de tours. La FIA est
sur la même longueur d'onde que le
manufacturier et indique réfléchir à imposer
un nombre de tours maximal par relais dès
le prochain Grand Prix.

www.competition.dz

mardi 1er Septembre 2015

USMA

12

AUTOMOBILE

DERFALOU

Marché des voitures neuves

FORTE BAISSE
DES VENTES

attend son heure
Les supporters usmistes
attendent avec impatience
de voir le vrai visage du
nouvel attaquant
Oussama Derfalou.
PAR ANIS S.
Recruté le mois de juillet dernier, l'arrivée d'Oussama Derfalou a réjoui tous les
inconditionnels usmistes, mais jusqu'à maintenant, il n'a pas eu un temps de jeu suffisant,
se contentant de rares apparitions lors des
derniers cinq matchs. Le moins que l'on puisse dire est que les supporters de l'USMA s'interrogent sur les véritables raisons qui ont
poussé l'entraîneur Miloud Hamdi à ne pas

miser sur l'ex-buteur du RC Arba, car il est
pétri de qualités et a été recruté pour débloquer la situation dans le compartiment offensif de l'équipe, surtout quand on sait que le
président Rebouh Haddad a fait des négociations marathoniennes avec son homologue
arbéen Djamel Amani et a été contraint de lui
céder trois joueurs, en l'occurrence Meziane,
Tayeb et Marzouki, pour s'offrir ses services.
Malgré qu'il n'a pas eu un temps de jeu conséquent, Derfalou demeure une valeur sûre au
sein de l'équipe et un seul but lui permettra
de se libérer.
Il ne s'impatiente pas Bien que le
coach Hamdi ne l'ait pas beaucoup utilisé lors
des rencontres précédentes, il semble que
cette situation n'inquiète guère Derfalou. Il ne
veut pas contester les choix de son entraîneur
et préfère prôner le silence en continuant à
travailler sérieusement, en attendant d'avoir

plus de temps de jeu lors des prochains matchs et montrer ainsi
de quoi il est capable.

A l'instar du mois
de juin dernier, le
marché des
véhicules neufs a
encore reculé au
mois de juillet. Les
ventes de
véhicules
touristiques et
utilitaires légers
se sont élevées à
15100 unités
(contre 28188
unités en juillet
2014), ce qui
représente une
baisse de 46,43%.

Il y a de fortes
chances qu'il soit titulaire face à El-Merreikh
Oussama Derfalou a de très
fortes chances d'enregistrer sa
première titularisation à l'occasion du match face à El-Merreikh
du Soudan. Cette confrontation étant
sans enjeu, l'entraîneur en chef Miloud
Hamdi envisage de ménager Youcef Belaïli,
ce qui ouvre les portes au Boussâadi, surtout
quand on sait que l'autre attaquant,
Mohamed-Amine Aoudia, pourrait rater ce
match puisqu'il est blessé. Une occasion que
Derfalou doit saisir pour ouvrir son compteur
buts.
A. S.

«Je ne suis pas inquiet,
un seul but me libérera»
«Je suis encore jeune et je vais
beaucoup apprendre cette saison»

Revenons sur votre dernier exploit
réalisé à Tizi Ouzou face à la JSK, quel
commentaire en faites-vous ?

On s'est déplacés à Tizi Ouzou avec la
ferme intention de s'imposer. On a accompli
notre mission en revenant avec les précieux
trois points. Je crois que notre victoire est
amplement méritée dans la mesure où on a
dominé la rencontre du bout en bout.

Vous avez confirmé votre bonne santé
et affiché vos ambitions de jouer les
premiers rôles cette saison, qu'en
pensez-vous ?

Comme vous le savez, l'USMA renferme
un riche effectif qui compte deux à trois
joueurs à chaque poste et la direction a mis
tous les moyens nécessaires à notre disposition. Ainsi, je crois que c'est légitime d'ambi-

tionner de jouer les premiers rôles dans
toutes les compétitions cette saison.
Seulement, on doit savoir gérer notre parcours et ne pas précipiter les évènements. Il
faut aller doucement, mais sûrement pour
réaliser les meilleurs résultats possibles.

Le championnat observe un arrêt forcé de
deux semaine, croyez-vous que cette trêve
tombe au bon moment pour vous ?

Oui, bien sûr. On a enchaîné plusieurs
matchs et cette trêve demeure une bouffée
d'oxygène pour nous. On doit en profiter
pour reprendre notre souffle avant de
renouer avec la compétition officielle.

Parlons de vous. Vous n'avez pas été
beaucoup utilisé depuis votre arrivée à
l'USMA, cette situation commence-t-

elle à vous inquiéter ?

Non, je ne suis pas du tout inquiet. Le parcours est encore long et c'est sûr que j'aurai
un temps suffisant de jeu jusqu'à la fin de la
saison en cours. Aussi, je dois respecter les
choix de l'entraîneur et ne pas les contester.
Je suis encore jeune, je n'ai que 22 ans, et
avec les Aoudia, Seguer et autre Nadji je
vais beaucoup apprendre.

Les supporters attendent beaucoup de
vous pour inscrire le maximum de
buts…

Je suis conscient de la responsabilité qui
m'attend et je ferai mon possible pour marquer le maximum de buts. Je connais bien
mes qualités et je suis sûr que je vais apporter le plus escompté pour le compartiment
offensif de l'équipe cette saison.
A. S.

Hamdi : «Cette trêve ne vas pas
freiner l'équipe dans son élan»
Comme tout le monde le sait,
toutes les équipes du
championnat sont contraintes au
repos forcé pendant deux
semaines.

durant la trêve", dira-t-il, avant d'ajouter :
"Maintenant, on doit mettre le championnat aux
oubliettes et se concentrer sur le dernier match de
la phase des poules de la Ligue des champions
africaine qui nous opposera à El-Merreikh du
Soudan le 11 septembre prochain.»

Ce qui a suscité de l'inquiétude dans l'entourage car cela risque de freiner la formation usmiste
dans sa bonne ascension. Mais, selon le premier
responsable de la barre technique du club, Miloud
Hamdi, cette trêve tombe au bon moment pour
son équipe et elle ne pourra en aucun cas influer
sur le rendement de l'équipe. "Je crois que cette
trêve tombe au bon moment et demeure une bouffée d'oxygène pour les joueurs quand on sait que
ces derniers ont enchaîné plusieurs matchs dernièrement. Je ne crois pas que l'arrêt du championnat
va freiner l'équipe dans son élan. On doit continuer à travailler le plus normalement du monde et
essayer d'apporter les réglages qui s'imposent

Pas de match amical au menu
Selon les informations qui nous sont parvenues, le staff technique de l'USMA n'envisage pas
de programmer un match amical durant la trêve.
Si une telle décision a été prise, c'est pour la
simple raison que l'équipe, qui reprendra du service jeudi, s'envolera le 8 septembre pour le
Soudan afin d'affronter la formation locale d'ElMerreikh et le coach Hamdi ne veut pas épuiser ses
hommes. L'absence des internationaux, en l'occurrence Benayada, Khoualed, El-Orfi, Andria,
Abdellaoui, Benkhemassa, Ferhat et Derfalou,
aurait certainement poussé le staff technique à
annuler la programmation d'un galop d'entraîneA. S.
ment.

Bras de fer Kako-USMA

Le Camerounais engage un avocat
Libéré par l'USMA, l'attaquant camerounais
Rostand Kako vient d'engager un avocat pour
défendre son dossier dans l'affaire l'opposant
au club algérois. C'est ce que nous a révélé une
source proche du dossier. Il semble que l'expensionnaire de Coton Sport veut aller le plus
loin possible dans cette affaire afin d'avoir gain
de cause. Il convient de rappeler que Rostand
Kako avait lâché une bombe dans ces mêmes
colonnes en révélant que la direction de l'USMA
aurait falsifié sa lettre de libération. Ce qui l'a
poussé à saisir la chambre de résolution des
litiges, la FIFA ainsi que la Fédération
camerounaise de football pour faire valoir ses
droits. Au moment où nous mettons sous
presse, la direction de l'USMA s'est contentée de
la réaction de son porte-parole Hadj Adlane qui
avait indiqué que les dirigeants du club sont en
train de rassembler tous les documents
nécessaires qui attestent que Kako a bel et bien
signé la résiliation de son contrat. Affaire à
suivre…

El-Orfi retenu en équipe
nationale

Le milieu de terrain Hocine El-Orfi a été retenu
par le sélectionneur national Christian Gourcuff
pour prendre part à la prochaine rencontre
international qui opposera notre équipe
nationale à son homologue du Lesotho. Le joueur
usmiste a été convoqué pour pallier l'absence
de Nabil Bentaleb, qui a déclaré forfait après
avoir contracté une blessure. Une convocation
qui a beaucoup réjoui El-Orfi, qui rejoint ses
deux coéquipiers Hocine Benayada et
Nacerredine Khoualed.
A. S.

Ce nouveau recul historique des
ventes de véhicules neufs n'est pas dû à une
quelconque baisse de la demande, mais se
trouve être le fruit du manque de disponibilité chez les concessionnaires qui n'ont pu en
importer depuis la fin mars 2015. Le blocage
"administratif " des importations imposé
depuis par les pouvoirs publics se poursuit
encore, même si quelques opérations engagées entre le 23 mars et le 15 avril ont été
débloquées.
Sur le cumul des sept premiers mois de
l'année en cours, la baisse des ventes globales s'est accentuée en passant à -26,9 %. En
effet, 156.544 livraisons ont été réalisées
entre le 1er janvier et le 31 juillet 2015, contre
208.465 livraisons durant la même période
2014.
Renault reste le leader du marché avec
29.477 unités, mais enregistre un recul de
3,35% de ses ventes cumulées (-29,13% sur
le mois de juillet) par rapport au premier
semestre 2014.

FORMULE

1

L'autre constructeur français, Peugeot,
reprend du poil de la bête et rebondit à la 2e
place avec un volume de 23.698 livraisons
sur les sept premiers de l'année, mais reste
sur une progression de 2,25% (2,16% à fin
juin 2015). Peugeot a réalisé un excellent
mois de juillet avec 3.481 ventes (contre
3.387 ventes en juillet 2014), un résultat en
hausse de 2,77% sur un marché en baisse de
46,43%.

La marque roumaine du groupe Renault
rétrograde à la 3e place du podium des
ventes globales avec 22 964 ventes (contre
les 21.888 ventes des sept premiers mois de
2014), mais conserve une croissance positive
de 8,56%.
Dacia, qui a réalisé 1.699 livraisons en
juillet dernier (contre 3.526 livraisons en
juillet 2014), subit le coup de l'indisponibilité de stocks.

Top Ten (ventes de voitures neuves depuis le début de l'année)
Modèle
1- Dacia Logan
2- Hyundai Accent
3- Renault Symbol
4- Peugeot 208
5- Kia Picanto
6- Renault Clio IV
7- Dacia Sandero
8- Renault Clio Campus
9- Hyundai i10
10- Volkswagen Polo

Jan-Juil 2015
14 300
10 270
9 948
8 032
5 902
5 296
5 041
4 454
3 950
3 666

Jan-Juil 2014
12 911
13 709
7 907
6 327
8 577
5 661
4 206
5 160
4 776
10 005

Croissance
10,8%
-25,1%
25,8%
26,9%
-31,2%
-6,4%
19,9%
-13,7%
-17,3%
-63,4%

www.competition.dz

Mardi 1er septembre 2015

13

HUMEUR

Le parkingueur !
Vous pouvez chercher dans le
Larousse, le Robert ou tout autre
qamous, vous ne trouverez trace de ce
mot. L'individu est portant devenu une
figure de notre société. Sociologues,
économistes, anthropologues, de
nombreux chercheurs pourraient
mener de nombreuses études sur le
sujet. Pour le moment, seuls les
humoristes s'y sont intéressés.
Au fait, vous savez combien gagne un
parkingueur ? Non ? Moi, non plus ! Il
paraît que… Je ne sais pas si cela
relève du fantasme, mais la rumeur
publique parle de plusieurs milliers de
dinars par jour.
On parle de guerre de territoires entre
parkingueurs pour occuper les
meilleurs trottoirs. Les bouts de rue
les plus rentables s'arracheraient à
coups de poing, de gourdin, de doukdouk… Légende urbaine ou réalité ? Il
y aurait un marché du " trottoir ". Là,
on passe à un autre stade
économique. Des transactions
financières pour une activité de
service, c'est la modernité
économique dans toute sa splendeur.
Vite, nos chercheurs en économie
doivent répondre à ces interrogations
du marché à coups de tableau Excel,
de courbes et de formules de
mathématique financière. Nos
anthropologues pourraient nous dire
si la tenue vestimentaire actuelle des
parkinguers ne devrait pas céder la
place au costume-cravate des golden
boys.
A cette allure, le laptop va bientôt
remplacer le gourdin. Comment, vous
avez vu un parkingueur avec une
tablette tactile ? Je vous l'avais bien
dit ; l'activité est en train de se
moderniser. Au fait, il regardait quoi
sur sa tablette ? Les cours de la
bourse des trottoirs ? Le plan
d'aménagement urbain de la commune
? Un sketch de " Ba7lito " déguisé en
parkingueur ?
Une dernière interrogation,
philosophique cette fois : les
parcmètres, qui ont fait leur
apparition dans certains quartiers
depuis de nombreux mois et qui sont
toujours hors service, peuvent-ils être
assimilés à des robots ?

Polémique sur les pneus Pirelli
La semaine dernière, au Grand Prix de Belgique, l'éclatement d'un pneu de Sébastien Vettel en pleine course a provoqué une
polémique dans le paddock.

C'était le deuxième incident avec les
pneumatiques lors de ce Grand Prix. Déjà,
lors des essais libres, un autre pilote a vécu
la même situation. Nico Rosberg a vu son
pneu exploser sans raison apparente. Pirelli
a trop vite voulu effacer l'accident en
déclarant que c'est un élément extérieur qui
a endommagé la gomme et provoqué
l'explosion du pneumatique. Très remonté
contre le manufacturier, Vettel a déclaré
après la course : "J'exige une explication de
leur part. Il ne s'agissait pas d'une crevaison.
La même chose était déjà arrivée à Rosberg il
y a deux jours (…) Si le pneu avait explosé
200 mètres plus tôt, quand j'étais dans le
Raidillon, je ne serais pas devant vous en
train de répondre à vos questions… Ce
genre de chose continue à arriver et ce n'est

pas acceptable. Ils nous donnent à chaque
fois la même réponse : des débris, une
coupure dans le pneu, une sortie large du
pilote - foutaise ! Si Nico dit qu'il n'était pas
sorti de la piste, c'est qu'il n'était pas sorti de
la piste. Je ne vois pas pourquoi il nous
aurait menti. Et ce qui m'est arrivé
aujourd'hui n'est pas la conséquence d'une
sortie de piste, c'est venu de nulle part."
Pirelli n'a toujours pas donné les raisons de
l'éclatement du pneu de la Ferrari, mais
laisse entendre que la voiture aurait effectué
un trop grand nombre de tours. La FIA est
sur la même longueur d'onde que le
manufacturier et indique réfléchir à imposer
un nombre de tours maximal par relais dès
le prochain Grand Prix.

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

14

Beaucoup
d'absents à la
reprise

Ils n'étaient pas nombreux
les joueurs nahdistes à la
reprise des entraînements
hier. En effet, on déplore pas
moins de sept joueurs
absents à cette séance de
reprise. Cela dénote de la
meilleure des manières le
sérieux qu'impose le coach
dans son groupe.

Match amical cet
après-midi contre
le SCAD

Le Nasr de Hussein Dey
affrontera aujourd'hui en fin
de journée le SC Ain Defla. Un
match amical de préparation
pour remettre le groupe en
jambes avant d'attaquer la
préparation du prochain
match de championnat qui
mettra aux prises le NAHD
avec l'USM El Harrach.

Mbingui devrait
être là pour
l'USMH ?

Parti chez lui au Gabon pour
rejoindre la sélection nationale de son pays, Mbingui ne
pourrait pas être prêt pour le
prochain match du NAHD. Le
match de la sélection gabonaise contre le Soudan est
prévu pour le vendredi 4 septembre. Mbingui ne devrait
pas trop s'attarder chez lui
et faire vite de revenir s'il
veut jouer l'USMH. Ce match
entre le NAHD et l'USMH est
prévu le 10 septembre.

www.competition.dz

MOB

NAHD

Les raisons d'une
déroute annoncée
PAR MUSTAPHA OUAÏL
Après cette déroute, le président Ould Zmirli tire les premiers
enseignements d'un été pas trop réussi en tous points de vue. Trop de
fautes de gestion ont été commises
par les dirigeants actuels. Il y a tout
d'abord cette décision de libérer certains joueurs, qui méritaient largement de rester au club, et de faire
venir d'autres qui n'ont pas le niveau
de la L1, cela a pu se constater au bout
de trois journées seulement. Il y a
ensuite le choix du coach ; on a parlé
d'Ifticène, on a négocié avec Bira puis
engagé Iaïche. Cette démarche à
tâtons illustre de la manière la plus
parfaite les errements de l'équipe dirigeante. Libérer des joueurs juste pour
les libérer et en ramener d'autres

USMB
Selon une source digne
de foi, le premier
responsable du club phare
de la ville des Roses,
Abdelhamid Foufa, a
exigé de son entraîneur
d'étaler son savoir-faire
pour battre le MCA, sinon
il sera limogé.

Un groupe à maintenir
L'équipe de la saison dernière renfermait en son sein de bons joueurs qui
formait un bon groupe qui ne demandait qu'à être consolidé. Certains
diront qu'avec ce groupe, le NAHD a
frôlé la relégation et n'a sauvé sa place
qu'à la toute dernière journée du
championnat. Ceci est vrai, mais
l'USMA, le MCA, la JSK et beaucoup
d'autres équipes aussi ont sauvé leur
place en L1 à la toute dernière journée
du championnat. Du groupe de la saison dernière, il fallait en garder le
maximum, ramener juste un, voire

deux autres joueurs. Ce qui n'a pas été
fait. Les signes de la faillite de cette
démarche des dirigeants du NAHD
sont très clairs. Après seulement trois
journées, le NAHD montre des signes
d'essoufflement. Une réaction est
attendue d'abord de la part de la
direction du club qui se doit de faire
le ménage en son sein même. Des
électrons, se disant libres, agissent à
contre-courant de ce que devrait être
la ligne de conduite du club. Et c'est là
le plus grand danger qui menace le
club. Si les frères Ould Zmirli n'extraient pas dans les plus brefs délais cette
cellule cancéreuse qui ronge le club
de l'intérieur, la suite du parcours du
NAHD sera similaire à celui de la saison dernière avec le sauvetage in
extremis en moins.
M. O.

RÉUNION FOUFA-BENCHADLI :

battre le MCA, sinon…

AMINE DJAAFAR

engrangé un nul en déplacement
face à l'ASMO et qui a concédé
deux défaites respectivement face à
l'USMH au stade Tchaker à huis
clos et au DRBT en déplacement.
Benchadli doit faire l'impossible
pour offrir la victoire à son équipe
et lui permettre de se ressaisir.

La position qu'occupe la formation de la ville des Roses actuellement dans le classement général
du championnat a poussé Foufa à
mettre les points sur les "i" à son
entraîneur. Benchadli n'a pas d'excuse surtout sur le plan moyens et
conditions de travail où tout a été
mis sa disposition. L'entraîneur n'a
pas encore trouvé l'équipe-type
après trois journées du championnat. Il n'aura pas beaucoup de
choix lors de la prochaine journée
du championnat où il doit battre le
MCA. Sinon, il sera obligé de plier
bagage.

Les cadres L'entraîneur
Benchadli doit mettre ses conflits
avec certains joueurs de côté, dans
l'intérêt du club, surtout vis-à-vis
du latéral gauche Belhaoua qu'il a
écarté de la liste des 18 joueurs face
au DRBT ; il a opté pour Tsamda,
malgré la fébrilité de ce joueur sur
le plan défensif. La preuve, sa présence parmi le onze a coûté cher à
son équipe face à l'USMH et face
au DRBT. Benchadli doit songer
correctement
à
incorporer
Belhaoua sur le côté gauche et
reconvertir Benamara en latéral
droit pour cimenter sa défense.

Les deux promus L'équipe
blidéenne demeure le seul promu
de la Ligue 1 Mobilis qui n'a pas pu
engranger de victoire après trois
journées du championnat. Le RCR,
qui s'est incliné à domicile lors de
la deuxième journée du championnat face au MCA, a réussi à revenir
avec le gain total de l'Arba face au
RCA. Le DRBT a pu battre le RCR
et l'USMB à domicile. L'USMB
demeure le seul promu qui a

Le duo Noubli-Sylla
L'entraîneur blidéen a essayé le
duo Mesfar-Sylla dans l'attaque et
ça n'a pas marché lors des deux
derniers matchs respectivement
face à l'USMH et au DRBT. Ainsi,
l'entraîneur doit songer correctement au duo Noubli-Sylla, qui
pourrait faire mal lors du prochain
match face au MCA, surtout que
Noubli pourra aider le Guinéen à
débloquer son compteur buts.

De notre correspondant

juste pour en ramener, quand ce n'est
pas pour s'en mettre plein les poches
pour certaines sangsues ayant un certain pouvoir décisionnel. Voilà où se
situe le mal du Nasria aujourd'hui.

Mesfar sur le banc
L'attaquant Mesfar est loin de sa
forme optimale ; il a besoin de travailler d'arrache-pied pour mettre
son compteur buts en marche. Cet
attaquant a raté une occasion en or
lors du dernier match qui aurait pu
permettre à son équipe de conclure
le match par une victoire. Mesfar
n'est pas l'attaquant sur lequel l'en-

traîneur pourrait compter lors des
matchs cruciaux. Il faut dire que ce
joueur a besoin de temps pour
retrouver le chemin des filets. Ainsi
donc, Benchadli doit se rendre
compte que Noubli est le meilleur
sur la liste des attaquants actuellement.
A. Dj.

Les supporters en colère
contre le coach
La défaite de l'USMB face au DRBT n'a pas été digérée par les supporters
blidéens qui ont arrêté le bus à la sortie de la ville de Tadjenanet et ce,
pour faire le point avec l'entraîneur. Les fans de ce prestigieux club ont
demandé a Benchadli de justifier les deux défaites et aussi la mise à
l'écart des cadres de cette équipe, entre autres Belhaoua et Noubli. La
réaction des supporters a surpris l'entraîneur blidéen, surtout celle des
ultras qui lui ont fait savoir que le match du MCA sonne pour lui comme
un ultimatum pour remettre les pendules à l'heure. Dans le cas échéant,
il doit rendre son tablier.
A. Dj.

La situation du Nasria est telle
que d'aucuns parmi les nombreux
supporters du club souhaitent une
réaction du président Ould Zmirli.
Selon des sources proches du club,
le président Ould Zmirli devrait,
dans les toutes prochaines heures,
prendre certaines mesures. Nos
sources affirment que le président
compte réunir tous les actionnaires
dans une réunion d'urgence afin
de décider quel cap donner à la
gestion du club. Parmi ces
mesures, il est attendu des changements dans la structure chargée de
la gestion de l'équipe pro.

Iaïche :
1 match pour
redresser la
barre ou…
Sur la sellette depuis la défaite
d'Oran contre l'ASMO, le coach
husseindéen avait une belle carte à
jouer, alors que son équipe allait
affronter le CRB. Cette carte brûlée
aujourd'hui en subissant la pire
défaite contre le frère-ennemi
depuis vingt-deux ans,
Abdelkader Iaïche est désormais
sur un siège éjectable. Selon une
source proche de la direction du
club, il ne reste plus qu'une dernière chance au coach du NAHD. Il
lui est demandé de gagner le prochain match, faute de quoi il serait
limogé. Manque de pot, le prochain match, c'est contre une équipe qui carbure fort en ce début de
saison, l'USM El Harrach.
M. O.

Noubli : «L'intérêt du
club passe avant tout»

L'attaquant Noubli nous a fait savoir
que lui et ses coéquipiers doivent
impérativement battre le MCA pour
éviter le doute qui commence à s'installer au sein de cette formation. "Je
ne peux pas dire qui a fait quoi et ce,
dans l'intérêt du club qui passe avant
tout. Je tiens à préciser que je suis un
joueur professionnel et je respecte les
choix de l'entraîneur", nous a-t-il
déclaré. Avant d'ajouter : "Battre le
MCA est impératif pour chasser le
doute qui commence à s'installer et
surtout pour permettre à notre équipe
de quitter la position de lanterne
rouge."

Reprise aujourd'hui au
stade Tchaker

La formation de la ville des Roses
reprendra les entraînements cet
après-midi à l'annexe du stade Tchaker.
La séance de la reprise sera consacrée
au volet physique avant de passer à
l'autocritique du dernier match.
Benchadli doit augmenter la charge de
travail à partir de la séance de demain
avec un biquotidien, et ce, pour permettre aux joueurs d'atteindre leur
forme optimale.

En amical samedi :
USMB-RCK

La formation blidéenne affrontera le
RCK en amical samedi au stade
Tchaker. Le match permettra à l'entraîneur Benchadli de mettre les remplaçants dans le bain et aussi de mettre
certains joueurs, et ce, avant le match
du MCA.

11

Le MOB veut tirer
profit de la trêve

On attend une
réaction du
président

Le Nasr Hussein Dey va
mal, très mal même.
L'équipe a du mal à se
mettre en route. Après un
premier match réussi
contre l'USMA, le Nasria
est retombé dans ses
travers concédant deux
défaites de suite, dont une,
humiliante, de trois buts à
zéro face au grand rival, le
Chabab de Belouizdad.

Après deux jours de repos à l'issue de la dernière rencontre de la 3e journée face au MCO, les
joueurs du MOB se remettront au travail aujourd'hui en fin de journée au stade de l'Unité
maghrébine à 18h.
De notre correspondant

BOUALEM AÏZEL

Le coach Alain Geiger devrait certainement revenir en compagnie de
son groupe sur tout ce qui s'est passé
lors du dernier match, à savoir les
points positifs et négatifs, et puis expliquer à ses joueurs le programme établi
pour meubler cette trêve internationale de quinze jours. Le staff technique
compte bien gérer cet arrêt de la compétition afin de permettre à ses poulains une meilleure préparation en prévision du reste du parcours qui s'annonce d'ores et déjà difficile pour les
Béjaouis qui occupent actuellement la
sixième place avec cinq points au
compteur et qui veulent faire mieux
lors des prochaines journées. Même si
c'est une trêve qui pourrait freiner les
joueurs dans leur élan et casser leur
rythme, d'un autre côté, elle sera certainement bénéfique pour le club de
Yemma Gouraya, à condition, bien
sûr, que le technicien suisse du MOB et
ses collaborateurs en profitent. Car ces
derniers, qui auront tout le temps
devant eux, pourront revoir tous leurs
plans. Cela dit, il reste encore plus de
dix jours au staff technique pour qu'il
puisse préparer son groupe pour les
matchs restants, et notamment le choc
du 12 septembre prochain face au
CSC.
On pense déjà au CSC
La bande d'Alain Geiger aura donc
comme principal objectif d'entamer la
préparation durant cette période en
prévision du prochain rendez-vous de
la 4e journée prévu le samedi 12 septembre contre l'équipe du CS
Constantine à domicile. A plus de dix
jours de cette empoignade face aux
coéquipiers de Bezzaz qui se déroulera
sur la pelouse du stade de l'Unité

Mardi 1er septembre 2015


Geiger
veut un
match
amical

Le staff technique du
MOB veut utiliser cette
période de trêve de la
meilleure façon possible, et cela en vue
d'aborder les prochaines échéances avec
un groupe dans des
conditions idéales.
Ainsi, Alain Geiger a
demandé aux dirigeants de lui chercher
un sparring-partner ces
jours-ci. Le but étant de
garder tous ses joueurs
compétitifs et d'aller
travailler plusieurs
aspects tactiques dans
sa composante et préparer de la meilleure
des façons la prochaine
rencontre de championnat face au CSC.


Trois
Mobistes
chez les
militaires
La reprise des entraî-

maghrébine avec la présence du public
mobiste pour la première fois cette saison. Les Vert et Noir du MOB vont se
préparer en conséquence afin de relever le défi, celui de poursuivre leur
chemin et réaliser d'autres résultats
positifs. De son côté, Alain Geiger
devra mettre en garde ses joueurs
contre tout excès de zèle, tout en exigeant d'eux une totale concentration et
leur rappeler que la rencontre face à
cette équipe sera très difficile, plus que
les précédentes, et que l'équipe devra
se montrer très solide si elle veut offrir
une victoire aux Crabes. Pour le
moment, Sidibé et ses camarades doivent se concentrer sur le travail du
moment qu'il reste encore un peu de

temps avant la rencontre. Il faut toutefois dire que les éléments avec qui on a
discuté dernièrement ne parlent déjà
que de ce rendez-vous et de la victoire
qui leur permettra de garder le moral,
et aller continuer à grappiller des
points dans le but d'avoir des objectifs
hauts lors de cet exercice.
Parfaire l'équipe type
Les Vert et Noir ont joué trois rencontres de championnat pour l'instant,
avec deux nuls et une victoire à la clé.
Un bilan qui est assez positif au niveau
comptable, mais il faut dire que beaucoup de lacunes ont été constatées, et
l'équipe doit obligatoirement s'améliorer lors des prochaines journées pour

espérer continuer la série des résultats
positifs, surtout que de grosses cylindrées affichent dans les toutes prochaines semaines. Il faut dire que le
coach Alain Geiger a aligné trois formations de départ différentes lors des
trois premières journées, cela prouve
qu'il est encore à la recherche de son
onze idéal. Cet arrêt de la compétition
devrait donc lui profiter pour pouvoir
dégager une équipe type capable de
rivaliser avec les meilleurs, surtout que
le staff technique a maintenant une
idée fixée sur chaque joueur de son
effectif, étant donné qu'il a eu l'opportunité de voir presque tout le monde à
l'œuvre en compétition officielle
depuis le début de la saison.
B. A.

nements qui est prévu
aujourd'hui en fin de
journée sera marquée
par l'absence de trois
éléments qui sont Yaya,
Maâmar Youcef et
Hamzaoui, soit les
joueurs qui sont concernés par le service militaire. Ils seront donc en
regroupement avec
l'équipe nationale coachée par Younès
Ifticène, sachant que
Hamzaoui, lui, se
contentera de soins, lui
qui ne s'est pas encore
remis de son opération
chirurgicale.
B. A.

La défense inquiète

Bien que les filets de
Rahmani n'aient pas été
secoués avant la
rencontre de samedi
dernier face au MCO, il
faut dire que la défense
du MOB ne respire pas la
sérénité en ce début de
saison.
Après avoir déjà frôlé la défaite face à la
JSK en laissant de grands espaces et commettant des erreurs qui ont été mal exploitées par
Diawara and Co, face au MCO, les joueurs de
Cavalli se sont montrés eux beaucoup plus
tranchants en allant marquer pas moins de
trois buts et ratant plusieurs autres occasion
nettes de scorer. Heureusement pour les
Crabes que leur équipe a fait parler son efficacité sur les balles arrêtées pour accrocher le

point du match nul. Ainsi, on ne peut plus se
le cacher, Geiger et son staff doivent obligatoirement se pencher sur ce compartiment qui
doit retrouver sa solidité, car on ne peut pas
avoir des objectifs hauts dans notre championnat quand on n'arrive pas à verrouiller
derrière.
Le MOB n'a pas encaissé trois
buts dans un match depuis plus
d'un an
Si les Vert et Noir du MOB ont pu réaliser
un superbe parcours la saison dernière, que ce
soit en coupe ou en championnat, c'est bien
parce que la défense a su verrouiller et s'imposer comme le maillon fort de l'équipe. Les
Béjaouis étaient connus pour être solides derrière, c'est après qu'ils pensaient à créer le
danger devant. Il semble bien que ça ne soit
plus le cas cette saison. Il faut dire que le club
de Yemma Gouraya n'avait plus encaissé trois
buts dans une seule rencontre depuis plus
d'un an. A cette époque, c'est Amrani qui était
sur le banc, et les Vert et Noir s'étaient inclinés
sur le score de 3-2 face à l'ESS au stade du 8Mai-45. Ainsi, les supporters espèrent que ce
genre de contre-performances ne se répétera

plus, car cela coûte cher à l'équipe. Si on avait
bien agi en défense samedi dernier, nul doute
que les trois points de la victoire aurait été
comptabilisés pour les camarades de Mebarki
à la fin de cette journée.
Geiger cherche encore sa composante
Ce qui est certainement une des raisons pour
laquelle la défense du MOB ne respire pas trop
la sérénité pour le moment, c'est sûrement le
fait que le staff technique ne s'est pas encore
fixé sur sa composante derrière ; il est encore en
train de faire des essais pour voir quelle formule est la meilleure. Pour preuve, face au MCO,
c'est le jeune axial, Mouhli, qui avait été utilisé
à droite à la place d'Aguid, qui ne semble donc
pas avoir convaincu Geiger, qui cherche encore
la solution, sachant que Mouhli n'avait pas
démérité, mais ça se voyait clairement qu'il
n'était pas à son poste. Toutefois, les buts du
MCO sont plutôt venus de ballons venus de la
gauche et de l'axe, ce qui prouve que ce n'est
pas un souci individuel, mais plutôt d'organisation défensive. La trêve de quinze jours
qu'observera le championnat devrait profiter
au staff pour travailler ce compartiment et,

définitivement, fixer ses choix en prévision des
prochaines rencontres, en espérant que cela
porte ses fruits assez vite sur le terrain.
Vivement le retour de Mebarakou
Pour beaucoup d'observateurs, le fait que la
défense du MOB ne rassure pas beaucoup en ce
début de saison, malgré la présence d'éléments
talentueux et chevronnée, est surtout expliquée
par le fait que le leadeur naturel de ce compartiment et celui qui a été élu meilleur joueur de
la saison par les supporters lors du dernier
exercice n'est pas disponible en ce moment. On
parle bien sûr de l'international Zidane
Mebarakou, qui avait subi une opération chirurgicale en début d'été. Il doit faire l'impasse sur ce
début de compétition. Ainsi, la défense des Vert et
Noir ne retrouvera totalement son verrou qu'au
retour de ce joueur à la compétition, ce qui ne
devrait pas se faire avant plus d'un mois au minimum. Ce qui est sûr, tout le monde attend son
retour sur le terrain avec impatience, y compris le
staff technique, qui sait qu'il est privé de son
meilleur élément défensif qui gérait ses coéquipiers la saison dernière en début de championnat,
en plus d'être amputé de Hamzaoui en
attaque.
B. A.

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

10

www.competition.dz

USMH

CRB

L'équipe a repris hier le chemin des entraînements

La préparation du derby
contre le NAHD a débuté
L'USM El-Harrach réalise un début de saison des plus intéressants. Après un nul sur un "terrain neutre", le stade
de Lavigerie n'étant pas encore homologué, face à la JS Saoura (1-1), les Jaune et Noir sont allés frapper un
grand coup à l'occasion de leur déplacement, dans le cadre de la deuxième journée, à Blida, infligeant une
défaite à l'USMB sur le petit score de 1 but à 0.
PAR MOHAMED FAYÇAL
Appelés à confirmer leur bonne
santé, les Jaune et Noir disputaient, la
journée écoulée, l'une des plus difficiles rencontres en ce début de saison.
D'autant plus que l'adversaire avait
pour nom l'ASM Oran. Ce dernier est
réputé pour sa solidité et la maîtrise
de son sujet quand il évolue hors de
ses bases. Un constat que les capés de
Boualem Charef ont failli confirmer à
leurs dépens n'étaient l'expérience et
l'opportunisme de Younès Sofiane.
L'ancien joueur de l'Entente de Sétif a
su profiter d'une (petite) erreur de
marquage des défenseurs asémistes
pour offrir, d'une tête bien placée, une
victoire inespérée au club de Maison
Carrée. Une victoire qui a laissé un
impact très positif sur les joueurs et le
staff technique. D'ailleurs, l'entraîneur
Boualem Charef s'est félicité de cette
victoire, qu'il a reconnue "laborieuse".
Il est allé jusqu'à annoncer qu'"un nul
m'aurait satisfait compte tenu du bon
match fourni par les Oranais". Après
avoir donné deux jours de repos bien
mérité à ses joueurs, profitant ainsi de
la première trêve de la saison, le staff

technique a invité hier les joueurs à
reprendre le travail. Une séance d'entraînement a eu lieu hier vers 18h sur
la pelouse synthétique du stade du
1er-Novembre de Lavigerie. Cette
reprise sonne le début de la préparation en prévision de la prochaine sortie dans le cadre du championnat professionnel de Ligue 1 où les Harrachis
devront disputer leur premier derby
de la saison contre les Sang et Or. Un
match que Charef ne veut absolument
pas rater sachant que l'équipe est sur
une belle série d'invincibilité. Le coup
semble jouable pour les coéquipiers
du chevronné Gharbi, mieux armés
psychologiquement que leurs adversaires nahdistes. Ces derniers sont
grandement affectés après la défaite
concédée contre le CRB sur le score
lourd de 3 buts à 0.
USMH-NAHD officiellement
au 5-Juillet à 18h
Par ailleurs, la Ligue de football
professionnel (LFP) a rendu public
hier le programme de la quatrième
journée du championnat de Ligue 1.
L'instance de Mahfoud Kerbadj
confirme la programmation du derby
entre l'USM El-Harrach et le NA

La hantise des
trêves revient

Hussein Dey au stade olympique du
5-Juillet. Avancé au jeudi 10 septembre, le coup d'envoi de la rencontre sera donné à 18h. El-Harrach

aura ainsi l'opportunité d'inaugurer le
5-Juillet qui a fait l'objet de travaux de
réhabilitation.
M. F.

Louh : «Jouer au 5-Juillet nous arrange»
«Je dois travailler pour convaincre le coach»

Même s'il n'a pas été utilisé régulièrement par le staff technique, Si Mohamed Louh, la nouvelle recrue,
ne désespère pas de s'imposer dans le onze de départ de Boualem Charef. Le joueur affirme qu'il va faire
le maximum et travailler inlassablement pour décrocher sa place.
Il revient également sur l'ambiance au sein du club et le prochain
rendez-vous contre le NAHD. Il dit
être satisfait de la programmation du
derby au stade du 5-Juillet, soulignant
que cette enceinte convient à l'USMH
qui développe un football technique.

Après quelques semaines passées
au sein de cette équipe de l'USMH,
comment évaluez-vous l'ambiance
dans le groupe ?

Je crois que l'ambiance est parfaite.
Nous nous côtoyons comme des
membres de la même famille. Les
anciens et les nouveaux se côtoient
bien. L'on ne sent aucune différence
entre les anciens de l'USMH et les
joueurs nouvellement recrutés. Je n'ai
d'ailleurs trouvé aucune difficulté à
m'y acclimater. Actuellement, je me
sens comme un ancien de l'équipe.

Mais il semble que vous trouvez
des difficultés à vous imposez
dans l'équipe type. Un
commentaire…

Cela ne m'inquiète pas outre mesure. Je viens de débarquer à l'USMH, je
suis plein d'ambitions. Je songe à
gagner la confiance du staff technique
avec lequel nous travaillons bien.
Pour m'imposer à l'USMH, je sais que
je dois travailler sans relâche pour
espérer convaincre le staff technique.
Je suis convaincu qu'avec de la patien-

ce, le travail sérieux et surtout la persévérance, je saurai décrocher une
place dans l'équipe type.

N'êtes-vous pas déçu par l'attitude
du coach à votre égard ?

Je suis encore jeune, et je n'ai aucune raison de me montrer impatient de
devenir titulaire. Et puis, je suis tenu
d'accepter les décisions du staff technique. Je n'ai pas le droit de m'immiscer ou de commenter les décisions du
staff technique. Je suis convaincu que
le staff technique fait confiance aux
jeunes. Je suis vraiment tranquille sur
ce plan-là.

Comment jugez-vous le début de
saison de l'USMH ?

Les résultats parlent d'eux-mêmes.
Avec deux victoires et un nul en trois
matches, je pense que le bilan est positif. Cela prouve que nous travaillons
bien à l'USMH. J'espère que l'équipe
continuera sur cette dynamique de
bons résultats. Pour ce faire, il faudra
garder les pieds sur terre, car le chemin est encore long.

Le championnat vient d'enregistrer
sa première trêve. Cela ne risquet-il pas de vous freiner dans votre
élan ?

Je crois que la trêve dans cette
période risque de ne pas nous arranger. Les joueurs ont besoin en cette
période d'enchaîner les matches pour

retrouver leur rythme optimal. Il ne
faut pas, en tout cas, en faire une histoire. Nous devons savoir la gérer
pour être présents lors de la reprise de
la compétition officielle.

L'USMH s'apprête à disputer un
derby le 10 septembre au stade du
5-Juillet, qu'en pensez-vous ?

Ce sera sans l'ombre d'un doute un
match difficile entre deux clubs algérois. Mais ce n'est pas le moment de
s'étaler. C'est encore loin. Seulement,
je suis heureux du fait de la programmation de la rencontre au stade 5Juillet. Vous n'êtes pas sans savoir que
l'USMH est une équipe très technique. Elle se retrouve mieux dans les
grands terrains. Je pense que le stade
5-Juillet et sa belle pelouse devront
faire notre affaire. Il sera question
aussi de permettre la présence d'un
grand nombre de supporters. Que le
match se déroule dans le fair-play !
M. F.

Les supporters, le staff
technique et les joueurs de
l'USM El-Harrach
appréhendent la trêve. Celleci n'est pas venue au moment
opportun, sachant que les
coéquipiers du milieu de
terrain Hamza Aït-Ouamer
sont sur leur lancée après un
nul et deux victoires de rang
en autant de matches. Ce
coup d'arrêt risque de freiner
les Jaune et Noir dans leur
élan. C'est pourquoi le staff
technique prévoit un travail
psychologique et technique
spécial pour espérer que les
joueurs ne perdent pas leur
concentration. L'on se rappelle
la saison passée que l'USMH a
beaucoup souffert de la
fréquence des trêves. Chose
qui s'est répercutée
négativement sur les
résultats de l'équipe. Après
chaque trêve, l'équipe
reprenait la compétition par
une défaite. Le coach Boualem
Charef veut éviter ce
scénario.

Deux matches
amicaux
aujourd'hui
à El-Harrach
et Boufarik

Deux matches amicaux sont
programmés cet après-midi
dans le programme des
joueurs de l'USM El-Harrach.
Les deux rencontres auront
lieux à 18h dans des stades
distincts. La première
rencontre verra une partie de
l'effectif affronter Beni Douala
au stade du 1er-Novembre de
Mohammadia. Le deuxième
match opposera le reste de
l'effectif harrachi au Widad de
Boufarik sur le terrain de ce
dernier.

Coumbassa se
plaint du tartan

Le milieu offensif de l'USM ElHarrach, Coumbassa, n'a pas
été à la hauteur des
aspirations lors de la
réception de l'ASM Oran. Les
supporters s'en sont étonnés
d'autant plus que le joueur
avait réalisé une belle
prestation à Blida. Le joueur
guinéen a affirmé avoir été
perturbé par la pelouse
synthétique. Il n'avait pas
l'habitude de jouer sur le ce
genre de pelouse artificielle.

Charef veut des entraînements sur du gazon naturel

En prévision du derby contre le NAHD qui se jouera au stade 5-Juillet, l'entraîneur Boualem Charef exige des séances
d'entraînement sur du gazon naturel afin de permettre à ses joueurs de s'y acclimater. Il est prévu, selon des sources
crédibles, la programmation de quelques entraînements sur le terrain annexe du 5-Juillet.

U21 : USMH-NAHD à El-Harrach

Au moment où le derby des seniors entre le NAHD et l'USMH est prévu au stade 5-Juillet, celui des moins de 21 ans
aura lieu dans l'enceinte du 1er-Novembre de Mohammadia. Le duel des moins de 21 ans débutera à 15h.

CRB-JSK au stade 20-Août

Les Belouizdadis soulagés
La LFP a publié sur son site internet le programme de la 4e journée du championnat national L1
Mobilis. Pour l'occasion, le CRB recevra finalement la JSK au stade du 20-Août. Une décision
qui soulage les Belouizdadis qui peuvent désormais se consacrer à la préparation de ce match.
PAR HILLAL AÏT BENALI
Une polémique s'est déclenchée
récemment sur la domiciliation de la
rencontre de la 4e journée du championnat national entre le CRB et la JSK.
Du côté de la Ligue de football professionnel, on a émis le vœu de l'organiser
au stade du 5-Juillet. Mais du côté de la
direction du Chabab, on a très vite
exigé que le match retour ait lieu au
complexe olympique afin que celui de
l'aller se joue sur les mêmes lieux. Pour
mettre fin à cette polémique, l'instance
de Mahfoud Kerbadj a procédé donc à
la publication du programme de la
prochaine journée. Donc, le CRB recevra la JSK au stade du 20-Août le jeudi
12 septembre prochain à 18h. Ainsi, les
Rouge et Blanc disputeront la rencontre face aux Kabyles dans leur
stade fétiche devant leurs supporters
qui seront de retour après avoir été privés du match contre le RCA.
Dirigeants, staff technique, joueurs et
fans du Chabab sont contents et surtout soulagés que leur équipe dispute
ce match important contre la formation
du Djurdjura au 20-Août. Ils sont tous
persuadés que Bougueroua et compagnie sont en mesure de battre les Jaune
et Vert dans un terrain qui ne leur
réussit pas souvent.
La direction du CRB ne veut
guère se retrouver dorénavant devant
ce genre de polémique. Le président
Réda Malek et ses collaborateurs estiment que leur club ne trouvera pas

Mardi 1er Septembre 2015

15

Reprise hier
à Bouchaoui

Après trois jours de
repos, les Rouge et Blanc
du Chabab ont renoué
hier dans la matinée avec
les entraînements à la
forêt de Bouchaoui. La
séance qui a débuté à 9h
a été axée sur quelques
exercices physiques.
C'est le coach Alain
Michel et ses adjoints
qui l'ont dirigée en
l'absence de quelques
joueurs.

Grande
ambiance à
l'entraînement

Le moins qu'on puisse
dire sur l'ambiance qui a
régné hier lors de la
séance d'entraînement à
Bouchaoui est que celleci était bon enfant. En
effet, les camarades du
défenseur Hakim Khodi,
qui ont réussi jeudi
passé à battre le NAHD
sur le score de 3 buts à
0, se sont entraînés dans
les meilleures conditions
possibles en promettant
de travailler encore dur
pour préparer
parfaitement la suite du
parcours.

Une 2e séance
au 20-Août

d'inconvénient à disputer les matches
derbys au stade 5-Juillet ou à Tchaker
de Blida puisque les matchs retours
auront lieu de fait sur les mêmes lieux.
Mais lorsqu'il s'agit des autres rencontres de la compétition nationale, ces
mêmes responsables jugent que le CRB

a le droit de recevoir sur son terrain. A
défaut, le boss des Rouge et Blanc
accepte de disputer les matchs appelés
par la ligues des affiches au stade 5Juillet, mais à condition que la deuxième manche ait lieu toujours au complexe olympique. En tout cas, à l'heure

actuelle, une chose est sûre, la rencontre face à la JSK aura lieu au 5Juillet et une fois cette rencontre terminée, les Algérois attendront la décision
de la ligue sur le lieu du déroulement
de ses autres matchs importants.
H. A. B.

Maroc : «7 points en 3 matchs,
on ne peut pas espérer mieux»
Noureddine Maroc revient sur l'entame de saison de son équipe.
L'entraîneur adjoint du Chabab déclare que son club ne peut pas
espérer un début meilleur que celui réalisé par les camarades du
gardien Malik Asselah, lesquels sont parvenus à arracher sept
points sur les neuf possibles.
Tout d'abord, dites-nous comment
s'est déroulée la séance de la
reprise ?

On a accordé aux joueurs trois jours
de repos pour souffler un peu. La reprise s'est passée dans de bonnes conditions. Les joueurs se sont présentés au
travail avec un moral au beau fixe, et ce,
en raison de notre dernière victoire en
derby. En somme, je peux vous dire que
tout s'est déroulé parfaitement pour ce
premier jour d'entraînement.

Sur quoi allez-vous axer votre travail
durant cet arrêt que connaît le
championnat national ?

On a tracé un programme à suivre.
Les joueurs vont effectuer aujourd'hui
(ndlr : hier) du biquotidien. Mercredi,
une seule séance et jeudi, on reviendra
au rythme du biquotidien. On a programmé aussi deux matchs amicaux
afin de permettre notamment aux éléments qui n'ont pas disputé les trois
premiers matchs de championnat d'être
compétitifs. En somme, on touchera à
tous les aspects de la préparation
durant cet arrêt du championnat national.

Ne craignez-vous pas que l'arrêt du
championnat freine vos joueurs ?

C'est vrai, sur le plan de la compéti-

tion, on aurait aimé continuer à jouer
après notre bonne lancée. Les joueurs
sont au top sur le plan mental et ils sont
en mesure d'enchaîner du coup d'autres
succès. Mais il faut dire qu'ils ont besoin
aussi de souffler un peu. Il ne faut pas
oublier que, depuis le 5 juillet, ils travaillent d'arrache-pied. Donc, cet arrêt
de la compétition leur permettra de
souffler un peu en attendant la reprise
du championnat. En tout cas, on n'a pas
d'autre choix que de suivre la programmation et se préparer toujours en fonction de celle-ci.

Que pouvez-vous nous dire sur vôtre
entame de saison ?

Je pense qu'on ne peut pas espérer un
meilleur début de saison que celui
qu'on a réalisé. On a arraché sept points

en trois matchs, sachant qu'on a joué
deux derbys pour l'occasion. Mais il
faut dire que cela est le résultat du travail qu'on a effectué notamment au
Maroc. On s'est fixé comme objectif de
ramener le maximum de points lors des
6 ou 7 premiers matchs et de ne pas
refaire ainsi les erreurs des saisons précédentes où le club n'a pas bien démarré sa saison.

Pour conclure, dites-nous comment
se présente déjà le match de la JSK
pour vous ?

Ce sera certainement difficile contre
une bonne équipe de la JSK. Mais, je
pense qu'il est encore tôt d'y parler. On
va axer notre moral sur la préparation
de ce match ainsi que ceux contre le
MCO et le CSC.
H. A. B.

4 joueurs ont raté la reprise

Quatre joueurs du CRB ont raté la séance de la reprise qui s'est déroulée hier à la
forêt de Bouchaoui. Il s'agit d'Asselah, Nemdil, Bencherifa et Draoui. Ils derniers
ont été retenus par des obligations avec l'équipe nationale A pour le premier, l'EN
militaire pour Nemdil et Bencherifa et enfin avec l'EN olympique pour Draoui.

Yahia-Cherif en tenue de ville

Yahia Cherif ne s'est pas entraîné hier également avec ses camarades. Grippé, l'exjoueur de la JSMB s'est présenté à la forêt de Bouchaoui en tenue de ville, se
contentant de suivre l'évolution des ses coéquipiers à l'entraînement.

Les Rouge et Blanc du
Chabab ne se sont pas
contentés hier de la
séance d'entraînement de
la matinée puisque le
staff technique leur a
donné rendez-vous dans
l'après-midi au stade 20Août. Alain Michel et ses
adjoints ont programmé
pour l'occasion quelques
exercices physiques et
technico-tactiques.

En amical :
CRB-OMR
aujourd'hui
au 20-Août

Les Belouizdadis
disputeront aujourd'hui
un match amical contre
l'équipe de l'OMR. La
rencontre se jouera
l'après-midi au stade 20Août. Le staff technique
du Chabab saisira
l'occasion pour accorder
du temps de jeu aux
joueurs qui n'ont pas
disputé les trois récents
matchs de championnat
contre le MCA, le RCA et
le NAHD. Le technicien
français essayera aussi
pour l'occasion de
corriger certaines
lacunes dans son équipe,
notamment au niveau de
la défense. En somme, ce
sera un bon test pour les
équipiers de Yahia-Cherif,
lesquels tenteront de le
remporter afin de rester
toujours sur la
dynamique de victoires,
et ce, bien qu'il s'agisse
d'une rencontre amicale.

Un autre match
amical ce jeudi

Les protégés de
l'entraîneur Alain Michel
ne se contenteront pas
durant cet arrêt du
championnat national
d'un seul match amical.
Ils seront appelés jeudi
prochain à disputer un
autre. Mais à l'heure
actuelle, les
responsables des Rouge
et Blanc n'ont pas trouvé
un sparring-partner ; il
sera désigné au plus tard
demain.

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

16

www.competition.dz

MCA

CSC

Une défaite et
des enseignements
De notre correspondant

RABAH GATTOUCHE

Après avoir battu la JSK et le
MCO, les deux premiers matches
du championnat de Ligue 1
Mobilis, le CSC a subi son premier
revers face à l'ESS, samedi passé à
Sétif. Un revers plein d'enseignements pour le coach des Vert et
Noir Velud, qui, très déçu, a
annoncé qu'il va revoir sa copie au
prochain match que son club
devra jouer contre le MOB, le 12
septembre prochain.
Pas au top
physiquement
Samedi passé à Sétif, les Vert et
Noir ont montré qu'ils n'étaient
point au top physiquement. La
preuve, s'ils ont bien dominé l'ESS
à la première mi-temps, ils n'ont
pu maintenir le rythme jusqu'au
bout de la seconde période de la
rencontre. Si lors du premier half,
les coéquipiers de Koné ont pu
prendre l'ascendant sur leurs
adversaires, ils ont été très
amorphes à la deuxième mitemps, car ils n'étaient point prêts
à jouer plus de 45 minutes. Ce qui
nous pousse à avancer que les
Vert et Noir ont, samedi à Sétif,
payé cash leur grande débauche
d'énergie dépensée le week-end

Meghni
titulaire
contre le
MOB ?

précédent face au MCO. Ce jourlà, les Vert et Noir ont sué pour
arriver à battre les Hamraoua qui
ne sont avérés vaincus qu'au coup
de sifflet final de l'arbitre de la
rencontre.
Défense à revoir
Contre l'ESS, le CSC a encaissé
deux buts sur des erreurs
défensives. Deux erreurs qui ont
permis aux attaquants de l'ESS,
Kouriba et Benyetou, de marquer
deux buts et permettre à leur club
de glaner trois points après avoir
été menés au score par les Vert et
Noir. Ces deux bévues de la
défense ont poussé le coach
clubiste, Velud, à déclarer, à la fin
de la rencontre, qu'il n'arrive pas à
digérer l'échec de son équipe face
à l'Entente en encaissant un
second but sur une grosse erreur
commise par ses arrières. Ces
derniers, selon lui, ont laissé sans
surveillance Benyetou qui a su
bien exploiter un retrait venant du
côté droit et marquer le but qui a
permis à l'ESS de l'emporter. Reste
à savoir si l'entraîneur Velud, qui
a annoncé à chaud qu'il va revoir
la composante de son échiquier au
prochain match contre le MOB à
Béjaïa, qui seront les arrières qu'il
mettra au frigo. Wait and see.
R. G.

RCA

DAOUD
:
«On saura

rectifier le tir»
Le milieu de terrain de l'Arba
affirme que son équipe n'est pas
en danger et aura son mot à dire
tôt ou tard.
De notre correspondant S.

NACER

Comment allez-vous ?

Dieu merci, je vais bien et je me sens en
superforme. Je travaille d'arrache-pied pour
être toujours au top et gagner ma place de titulaire, car il existe une concurrence très rude au
sein de l'effectif.

Avec le recul, que diriez-vous de la défaite
face à Relizane ?

C'est une défaite comme toutes les autres.
Amère et difficile à digérer car d'aucuns ne s'attendaient à un tel scénario. Incha Allah, on
saura rectifier le tir et revenir sur la scène, on
aura notre mot à dire.

Le championnat observera une mini-trêve,
qu'en pensez-vous ?

Certes, c'est une trêve tombée à pic qui nous
permettra de rectifier le tir, revoir notre copie et
faire tout ce qu'on peut pour sortir la tête de
l'eau. Après trois journées de championnat, ce
sera difficile, mais pas impossible.

Pensez-vous que l'Arba retrouvera sa force
dans ce championnat ?

Oui bien sûr, on va travailler sans lésiner sur
les efforts pour atteindre le niveau et la forme
requis. Et avec l'aide de tous, on saura relever
le défi.
N. S.

Après trois matches
joués, le club Ezzerga est
lanterne rouge avec zéro
victoire et zéro point.
Malgré ces résultats, le
président Amani renouvelle sa confiance au
même coach, car selon
lui, Dziri ne peut rien
faire face à un effectif
réduit et avec des
joueurs qui manquent
d'expérience.

Keïta est rentré
chez lui

Le défenseur centrafricain Keïta, après avoir
tout conclu avec le président, est reparti chez lui
pour participer au match
que devra disputer son
pays l'Afrique centrale
avec l'EN. Il reviendra
pour préparer avec ses
coéquipiers le prochain
match contre la Saoura.

Nouikes en
colère

Le latéral gauche Nouikes
du club Ezzerga est en
colère. Ce dernier, qui n'a
pas joué face à Relizane,
a expliqué sa non-titularisation par un choix tactique. Mais il espère être
titularisé à Bechar face à
la JSS.

9

Il a été rappelé chez les Verts dimanche à 23h30

Gourcuff fait
appel à Gourmi
Comme Mahrez a déclaré forfait, le sélectionneur national,
Christian Gourcuff, qui avait mis dans sa liste élargi le
sociétaire mouloudéen, Khaled Gourmi, il a décidé de le rappeler. Les
responsables de la FAF ont contacté dans la soirée de dimanche Hadj
Ahmed qui a appelé à son tour le joueur pour qu'il rejoigne l'équipe
nationale.

Boulemdaïs malchanceux
L'attaquant et buteur attitré du CSC, Hamza Boulemdaïs, n'a pas réussi à
marquer le moindre but durant les trois premiers matches de championnat que son équipe a joués contre respectivement la JSK, le MCO et l'ESS.
Pis encore, lors du match CSC-MCO, chargé d'exécuter un penalty,
Boulemdaïs a vu son tir détourné par le gardien du Mouloudia. Comme le
meilleur chasseur de buts de son équipe tarde à retrouver ses marques,
Velud a décidé de titulariser à sa place l'Ivoirien Koné et à ne l'incorporer
que comme suppléant en seconde période contre l'ESS, samedi passé. Et
vu que Koné a réussi à bien remplir son rôle d'attaquant de pointe face à
l'Entente, tout en marquant un beau but, on pense que Boulemdaïs risque
de chauffer encore longtemps le banc s'il ne retrouve pas toutes ses sensations le plus tôt possible.

Contre l'ESS, le week-end dernier, le
coach clubiste Velud a aligné au
milieu Boucherit, Guerabis,
Djellilahine et Bezzaz. Or, à voir de
près la composante de la ligne
médiane du CSC qui a contré celle de
l'ESS, samedi passé, on remarque
qu'aucun de ces quatre éléments n'a
les capacités de remplir le rôle de
meneur de jeu. Les deux premiers
cités sont des demi-défensifs et les
deux derniers des demi-excentrés qui
ne peuvent point remplir le rôle de
meneur de jeu. Cela va-t-il pousser
Velud à titulariser, au prochain
match, son milieu offensif Meghni, le
seul vrai catalyseur de jeu qu'il a
sous la main, après lui avoir permis
de faire son baptême du feu, samedi
passé, comme suppléant contre
l'Entente ? Attendons pour voir.

JSS
Amani
renouvelle sa
confiance à son
coach Dziri

Mardi 1er septembre 2015

Première
convocation
de Membé

C'est la première fois que le
coach a convoqué le Camerounais
Christ Membé avec les dix-huit. Ce
jeune attend sa chance depuis son
arrivée à la JSS pour faire partie du
onze rentrant et prouver à son
entraîneur qu'il peut compter sur
lui. "Il a des qualités qu'il devait
encore travailler pour espérer
gagner sa place de titulaire, mais
au vu de l'excellente forme affichée
par ses concurrents directs, Zaidi,
Djallit ou Belkheir fer de lance de la
ligne offensive des Vert et Jaune, le
staff technique ne peut pas le faire
rentrer à la place de l'un d'eux",
estime un membre de la direction.

Zerrouati
motive les
jeunes

Le membre influent Mohamed
Zerrouati a assisté à l'entraînement
des jeunes catégories, les U19 et
U20, qui devaient préparer leur
premier match de la saison contre
l'ASM Oran. Les deux matches
auront lieu le 2 octobre au stade du
20-Août-1955. Les jeunes Bécharis
se sont bien préparés pour aborder
en force la reprise. M. Zerrouati les
a encouragés, leur demandant de
continuer à consentir des efforts
pour réaliser de bons résultats. Il
leur a promis que tous les moyens
nécessaires seront mis à leur disposition.

Mini-stage à Béchar

En amical contre
le MCS à Mecheria
Pour indisponibilité
de vol sur Béchar,
les Sudistes
regagneront juste
après la rencontre
contre le MCA
l'hôtel Soltane.
De notre correspondant

ALI OUKILI

Les Sudistes étaient
obligés de prolonger d'une
journée leur séjour ; le
lendemain dimanche, ils ont
rejoint l'aéroport HouariBoumediene où ils ont
embarqué sur le vol de 22 h à
destination Bechar. Après un
jour de repos, les joueurs vont
reprendre aujourd'hui les
entraînements. Ils seront en
mini-stage durant lequel ils
vont jouer un premier match
amical contre le MCS Saïda à
Mechria. Certains se
demandent pourquoi Mecheria
et pas Bechar ou Saïda. C'est
tout simplement parce que les
parties choisissent cette ville
distante de 250 km de Saïda et
de 250 km de Bechar, soit la
moitié du chemin pour les deux
formations. Il reste cependant à

confirmer la date de la
rencontre entre le Mouloudia
de Saida et la JS Saoura.
Cinq joueurs
Amri, Zé-André, Tiouili,
Merbah et Terbah, non retenus
sur la liste des 18, ne se sont
pas rendus à Alger pour jouer
le MC Alger. Ils sont restés à
Bechar pour suivre le
programme de travail de
l'entraîneur en chef Bernard
Simondi. Ils s'entraîneront sous
la direction du DTS Larbi
Belaid auquel a été confiée la
mission de les remettre
rapidement sur pied.
Simondi en France
L'entraîneur en chef Bernard
Simondi a profité des quatre
jours de repos, accordés par
l'administration, pour se rendre
en France. Il aura l'occasion de
se retrouver l'ambiance
familiale et ses amis avant de
revenir à Bechar. Il devait, selon
un proche de la formation
sudiste, arriver aujourd'hui. Il
doit préparer avec les membres
de son staff la prochaine sortie
de la JS Saoura à Béchar devant
le RC Arba. Un match que les
Vert et Jaune ne devaient pas
rater pour confirmer leur bonne
santé.
A. O.

PAR AMINA ZERROUKI
En effet, dans la soirée de dimanche
dernier, Gourmi était chez lui en famille.
Il reçoit un coup de fil de son directeur
général, Rafik Hadj Ahmed qui lui
demande de se préparer pour rejoindre
les Fennecs, car il va partir avec eux pour
affronter le Lesotho. Khaled Gourmi était
aux anges, car il était comme tous les
joueurs non retenus déçus de ne pas figurer dans la liste des convoqués de
Gourcuff pour ce match officiel. C'est
ainsi que Gourmi a rejoint les Vert et il est

parti avec eux en Afrique du Sud via Paris.
Le joueur ne savait vraiment pas après la
déception du match contre la JSS qu'on allait
faire appel à lui pour rejoindre les Verts.
Cela ne peut que lui apporter plus de
conviction et de détermination afin d'aborder la suite du parcours avec plus de force.
Car, Gourmi sait aujourd'hui que Gourcuff
aurait pu choisir Belaïli, mais il a décidé de
faire autrement, et c'est Gourmi qui a été
préféré. Chose qui fera vraiment plaisir aux
Mouloudéens, car désormais le Doyen
compte deux joueurs dans la liste des 23. Il
y a Abderrahmane Hachoud et Khaled

Gourmi qui a été convoqué à la
dernière minute pour partir
avec l'EN à la place de Mahrez.
En clair, Gourmi est très
content
et
les
Mouloudéens sont
heureux eux aussi
pour lui, tout en
espérant que les
d
e
u
x
Mouloudéens
auront la chance de
jouer
contre
le
Lesotho.
A. Z.

«Trop content de
rejoindre les Verts»
L'attaquant du MCA,
Khaled Gourmi, avant
de rejoindre les Verts
nous a accordé cet
entretien pour montrer
qu'il est aux anges, et
rassure les
Mouloudéens que le
retour du MCA se fera
en force.
On imagine que vous étiez content
quand vous avez reçu le coup de fil
pour rejoindre les Verts, n'est-ce
pas ?

Et comment ! C'est vraiment un grand
honneur pour moi de défendre les couleurs du pays. Ce qui est sûr, c'est que je
vais tout faire pour être à la hauteur et
convaincre pourquoi pas le sélectionneur

à me faire appel pour participer à la réussite de l'EN. J'y vais avec cette hargne et
j'ai vraiment la niaque pour tout faire afin
de réussir.

Cela ne peut que faire du bien à votre
moral qui n'était pas au top après le
semi-échec concédé face à la JSS,
non ?

joueurs n'auraient pas
pu se contenter de
défendre seulement.

Vous aurez l'occasion de
prouver cela lors de la prochaine
journée, puisque vous allez jouer à
Tchaker, n'est-ce pas ?

On a été vraiment déçus par l'issue
qu'avait connue la partie contre la JSS.
Seulement, et en toute sincérité, on n'a
pas eu vraiment de chance dans ce match.
On a tenté pourtant de se surpasser mais
au final, on a été contraints au partage des
points. On aurait réussi le match si on
avait joué au 5-Juillet.

Exact. On va montrer encore une fois à
tout le monde que dans un grand stade,
on est capables de réaliser un très bon
match. Ce qui est sûr, on promet à notre
public de tout faire pour que la suite soit
belle. Certes, on a concédé un faux pas,
mais on va tout faire pour remédier à
cela. Et ce sera certainement contre les
Blidéens à Tchaker.

Est-ce que pour vous le souci est
vraiment Bologhine ?

Plusieurs craignent le scénario de l'an
dernier…

Oui, je suis sûr que le problème est
Bologhine. Si on revient sur le déplacement à Relizane, je pense qu'on a montré
de belles choses lors de cette rencontre.
On a confirmé que dans un grand stade,
on pouvait bien s'exprimer. Si on avait
joué au 5-Juillet, je pense que la JSS n'aurait pas pu prendre le point, car ses

Le staff technique est rentré hier
au Portugal

Dans la matinée d'hier, le staff technique du
Mouloudia d'Alger est rentré à Lisbonne. D'une part
pour que les Matos et Aguas parviennent à récupérer leurs diplômes comme l'a demandé la DTN, et
aussi pour refaire les visas qui expirent le 2 septembre. Hier le staff technique a reçu les invitations
préparées par la direction du MCA afin qu'ils puissent régler les visas très vite et venir à Alger mardi
comme il était convenu.

Valdo devrait rentrer aujourd'hui

Pour ce qui est de Valdo, il devrait rentrer aujourd'hui à Alger afin de préparer tout ce qu'il faut pour
entamer par la suite la préparation afin d'assurer un
bon retour quand le championnat reprendra.

Certes, c'est bien de penser à la saison
dernière où on n'avait joué les derniers
rôles, mais il ne faut pas mélanger les
choses. On est à la 3e journée. On se retrouve à deux longueurs seulement du leader et
donc, on a tout pour relancer la machine.
Celle-ci doit retrouver sa vitesse maximale
après cette trêve.
A. Z.

Kacem Mehdi : «Quand la chance
se présentera, je la saisirai»

Le milieu de terrain du Mouloudia d'Alger,
Kacem Mehdi, est décidé que cette trêve va lui permettre de tout faire afin de répondre prêt pour la
suite du parcours. Il a envie d'atteindre le top de
son niveau afin de convaincre le staff technique
pour lui faire appel souvent. Contacté par nos
soins, afin d'avoir ses impressions, Kacem Mehdi
dira : «J'attends ma chance et je compte bien la saisir quand celle-ci se présentera. Ce qui est sûr, c'est
qu'on va tout faire pour rebondir lors de la prochaine journée. Certes, on a concédé un semi échec,
mais il ne faut pas s'alarmer. Car on est juste à deux
longueurs du leader, donc il n'y a pas le feu. Ce qui
est certain, c'est que cette trêve va nous permettre
de bien recharger les batteries pour relancer la
machine.»

Hadj Ahmed : «On
n'a jamais pensé
à Dar El-Beïda»
Le directeur général
du Mouloudia d'Alger,
Rafik
Hadj
Ahmed,
dément toute idée quant à
la domiciliation à Dar ElBeïda. Il assure que le MCA
va gérer match par match
et les dirigeants attendent
maintenant l'accord pour
recevoir les Asémistes au 5Juillet.
Une information a fait le
tour dans la journée d'hier
annonçant que le Doyen
compte demander la domiciliation des matches qui
devraient se jouer à
Bologhine à Dar El-Beïda.
En contactant le directeur
général du MCA, Rafik
Hadj Ahmed afin de confirmer les faits, il nous dira :
«J'ai été moi-même étonné
d'entendre parler de la
domiciliation du MCA à
Dar El-Beïda, car ce n'est
pas vrai. On n'a jamais
pensé à recevoir à Dar El
Beïda.» Donc, le MCA veut
certes changer sa domiciliation, mais pas pour n'im-

porte quel stade, mais juste
pour le 5-Juillet.
"On attend l'accord
pour jouer l'ASMO au
5-Juillet"
D'ailleurs, on à demandé
à Hadj Ahmed après que la
direction eut envoyé la
demande de domiciliation
du match de l'ASMO au 5Juillet, s'il a reçu de réponse, il nous dira : "On attend
l'accord pour jouer l'ASMO
au 5-Juillet. Normalement
cela ne devrait pas causer
de problème, surtout que
lors de la 5e journée, il n'y a
pas de grosses affiches à
Alger ni de derbies. Donc,
on pourra jouer ce match
au 5-Juillet. On espère en
tous les cas avoir ce droit,
car l'équipe a vraiment
envie de jouer ce match
dans le stade olympique."
Ce qui est sûr, c'est que les
Mouloudéens veulent vraiment quitter le stade OmarHamadi, et espère qu'ils
iront au 5-Juillet.
A. Z.

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

8

www.competition.dz

LIGUE MOBILIS

MCO

USMB-MCA à Tchaker

Prouver que le problème
est Bologhine
Alors que tout le monde parle de Bologhine comme
principal problème du Mouloudia, le vrai test se fera
ainsi face à Blida au stade Mustapha-Tchaker.

PAR MAHDI KABI
Les Vert et Rouge sont unanimes
à dire que le stade Omar-Hamadi de
Bologhine est le principal problème de
leur inefficacité depuis ce début de saison. Hachoud et ses coéquipiers ont
besoin d'un terrain plus grand avec plus
d'espace afin de développer leur jeu. Il
ne faut pas oublier que lors de la préparation du Mouloudia, qui s'est déroulée
à Rybnik en Pologne, l'équipe a eu l'occasion de mettre en place des automatismes dans de grands espaces.
D'ailleurs, le jeu développé par les Vert
et Rouge là-bas est bien différent du
visage montré lors de ce début de saison. Il faut dire que tout le monde pensait que le premier match de la saison
allait se jouer au stade 5-Juillet-1962 et
sur une pelouse en gazon naturel,
cependant avec les problèmes que tout
le monde connaît, les poulains d'Artur
Jorge ont dû débuter la saison à
Bologhine. En tout cas, pour les joueurs,
afin de retrouver un bon niveau et montrer le même visage que celui montré en
Pologne, il faut changer de stade. Pour
Hachoud, n'importe quel stade plus
grand et plus spacieux que Bologhine
ferait l'affaire. D'ailleurs, il nous a déclaré suite au dernier match nul face à la
JSS : "Il faut que l'on change de stade,
c'est urgent maintenant. On n'arrive pas
à bien développer notre jeu ici.» Il a
ensuite ajouté : «Même le stade de
Kouba ferait l'affaire, il nous faut de plus
grands espaces et à Bologhine ça ne
nous arrange pas." Ainsi, tout le monde

Le président du
conseil
d'administration
mouloudéen,
Abdelkrim Raïssi a
été traduit hier
devant la
commission de
discipline de la
ligue. Il devra
s'acquitter d'une
amende de 50.000
dinars. Il avait été
sanctionné lors du
match face au CRB
et avait été interdit
d'entrée au stade
avec son équipe
jusqu'à nouvel
ordre.

Alors que l'équipe joue bien

Que deux petits
points récoltés,
C'EST INQUIÉTANT

attend avec impatience le prochain
match face à l'USMB. Cette rencontre
déterminera si le problème vient vraiment du stade ou non. Blida recevra le
Mouloudia dans son stade, c'est-à-dire
Mustapha-Tchaker et, comme tout le
monde le sait, le terrain est grand et en
gazon naturel. Le vrai test se fera ainsi
lors de cette rencontre, qui se déroulera
à huis clos. Les Vert et Rouge veulent y

faire une bonne rencontre et y inscrire
plusieurs buts et ainsi prouver que le
problème vient bel et bien du stade
Omar-Hamadi de Bologhine. Il faut
savoir aussi que le stade 5-Juillet-1962 a
été officiellement homologué et le premier match qui s'y jouera sera celui de
l'USMH face au NAHD. Donc, les
Mouloudéens recevront sûrement pour
leur match de la cinquième journée face

à l'ASMO au stade 5-Juillet-1962. En tout
cas, ce sera l'occasion pour Hachoud et
ses co-équipiers de se racheter devant
leurs supporters. Comme tout le monde
le sait, les Chnaoua ne sont pas satisfaits
du rendement de leur équipe de cœur,
raison pour laquelle les joueurs veulent
renouer avec la victoire et redonner de
la joie à leurs supporters.
M. K.

La défense rassure
Le compartiment
défensif rassure depuis
le début de saison. Le
Mouloudia n'a encaissé
qu'un seul but en trois
journées de Ligue 1
Mobilis.

Blanc et n'ont pas flanché une seule
seconde. A gauche, Toufik Zeghdane,
qui souffre de blessure, a dû être remplacé par Sofiane Benbraham. Ce dernier, qui a l'habitude d'évoluer au milieu
de terrain, est arrière gauche de formation et n'a eu aucun mal à s'adapter. Il a
réussi de bonnes performances et a
donné un plus à l'attaque des Vert et
Rouge, sauf que celle-ci n'a pas réussi à
se montrer efficace. A droite,
Abderrahmane Hachoud, comme à son
habitude, a été l'un des points forts de
l'équipe. Le capitaine mouloudéen s'est
montré efficace en ce début de saison,
comme face à Relizane pour le compte
de la deuxième journée de la Ligue 1

Mobilis. Le sniper mouloudéen a inscrit
le second but de son équipe sur le terrain du RCR et assuré les trois points
lors de cette rencontre. Hachoud a aussi
été très bon sur le côté droit de la défense en se montrant efficace et coupant les
espaces à ses adversaires.
Un but encaissé après un
relâchement de toute l'équipe
Le seul but encaissé par les Vert et
Rouge depuis le début de la saison l'a
été face à l'ancienne équipe de
Merzougui. D'ailleurs, la faute a été celle
de Faouzi Chaouchi qui a fait une mauvaise sortie, ce qui a permis à un attaquant adverse de prendre la balle de la

tête et marquer le but. Cependant, il n'y
a pas que le gardien numéro un du
Mouloudia qui a fait une faute lors de
cette action, toute l'équipe s'est relâché.
Il faut savoir que l'on jouait les dernières
minutes de la rencontre et que les
Mouloudéens avaient déjà deux longueurs d'avance. Même le but a été inscrit alors que la défense de l'équipe souffrait de quelques absences, comme celle
de Demou qui s'était blessé face au CRB
et avait été remplacé par Bachiri. Ce dernier n'avait pas pu finir la rencontre et a
cédé sa place à Ngoula avant l'inscription du but du RCR. En tout cas, le staff
technique des Vert et Rouge, à sa tête
Artur Jorge, a été très satisfait de son
compartiment défensif qui a montré un
bon niveau lors de ces trois journées de
la Ligue 1 Mobilis. Les défenseurs ont
été bons dans leur poste, mais ils ont
aussi donné un plus à l'attaque du club.
Maintenant, le technicien portugais
pense déjà aux défenseurs qu'il alignera
lors du prochain match face à l'USMB
afin de continuer sur cette efficacité et
éviter d'encaisser des buts et ainsi remporter un maximum de points. Artur
Jorge et Valdo tentent ainsi de positiver
les choses, car jusqu'à aujourd'hui les
choses ne sont pas encore graves. Sur les
neuf points mis en jeu lors de ces trois
premiers matchs, les Vert et Rouge en
ont remporté cinq. Il faudra maintenant
miser sur l'attaque et tenter de marquer
des buts.
M. K.

Les Vert et Rouge,
qui ont profité de
deux jours de repos
après le match
disputé samedi
passé face à la JSS,
auront un match
amical durant cette
trêve. L'adversaire
n'a pas encore été
connu, mais ce sera
probablement face
au RCK. En effet, on
parle du club de
Kouba comme
sparring-partner
afin que l'équipe se
tienne prête pour le
prochain match de
la Ligue 1 Mobilis
face à l'USMB. Pour
le moment, rien n'a
encore été confirmé
officiellement, mais
tout le monde parle
du RCK. L'annonce
se confirmera
sûrement dans les
jours qui suivent. En
tout cas, les Vert et
Rouge pensent que
ce sera une bonne
préparation avant
de reprendre les
choses sérieuses.
Rappelons que le
gardien de but du
RCK, Bouzidi, a aussi
évolué au sein du
MCA il y a eux ans
et que ce sera un
match spécial pour
lui.

Reprise
aujourd'hui

Hachoud et ses coéquipiers doivent
reprendre le travail
dès aujourd'hui. Les
Vert et Rouge ont eu
droit à deux jours de
repos après le semiéchec concédé
samedi passé face à
la JSS, dans un
match qui s'est
soldé sur le score
de zéro partout. Une
séance
d'entraînement est
prévue cette aprèsmidi au stade
annexe du 5-Juillet1962. Rappelons que
les dirigeants du
club ont une réunion
avec les
responsables de la
commune de Draria,
demain, afin de tout
finaliser et enfin
officialiser la
convention qui
permettra au club
d'avoir le grand
stade de Draria pour
s'entraîner.
M. K.

Ce vendredi, Cavalli
s'envolera pour la
France pour passer
quelques jours en
famille et il ne sera
pas seul dans l'avion.
En effet, son adjoint
Armand Sène sera lui
aussi du voyage. Les
deux entraîneurs rentreront à Oran lundi
prochain, a-t-on
appris.

PAR M. STITOU
Le MCO connaît un début de saison
semblable à celui de la saison passée
même si, à l'époque, le club comptabilisait à la troisième journée un succès arraché aux dépens du RCA, alors que lors de
la première journée, l'équipe a contraint
l'ESS au partage des points à Sétif même,
les Mouloudéens ne pouvaient rêver d'un
meilleur départ en championnat. Hélas,
une défaite à Constantine puis un nul à
domicile ce samedi contre le MOB ont fait
qu'au bout de la troisième journée, le
MCO ne compte que deux petits points
dans son escarcelle. La prochaine journée,
le club se rendra à Alger pour affronter
l'USMA et qu'à la cinquième journée, les
Oranais recevront le CRB. La programmation ne semble pas être en faveur du
MCO, d'où les appréhensions des supporters. Ces derniers, sortis du stade
Ahmed-Zabana satisfaits par la belle production de l'équipe contre le MOB, risquent de déchanter si jamais leurs favoris
ne réussissent pas à remonter la pente
dans le classement en engrangeant des
points avant qu'il ne soit trop tard.
Agir avant que le doute
ne s'installe
Connaissant les rouages du club, une

toute petite série de mauvais résultats est
souvent dramatisée à outrance. Certes,
pour l'heure, l'ambiance est toujours
sereine, mais si l'équipe ne sort pas de la
zone rouge immédiatement, cette
ambiance risque de se transformer en
crise. Une situation à laquelle les actuels
locataires du club ne sont pas habitués.
Pour s'épargner un tel scénario, le salut
passe d'abord par une performance positive de l'équipe quand elle se rendra chez
l'USMA le 15 septembre, car les supporters ne vont pas se contenter de voir leurs
favoris produire du spectacle. Ils veulent
aussi les voir remonter au classement en
évitant que le fossé se creuse davantage
avec les équipes du haut du classement.
Pour ce faire, il faut d'abord vivement
recommander à l'entraîneur de régler les
soucis défensifs de son équipe en trouvant les solutions pour que ce compartiment retrouve sa solidité. Du pain sur la
planche pour Jean-Michel Cavalli, qui
doit se rendre à l'évidence du danger qui
guette son équipe si jamais elle continue à
perdre des points. Cette dernière doit
réagir avant qu'il ne soit trop tard, car au
MCO c'est connu, dès que les résultats ne
suivent pas, le doute s'installe ; par conséquent, psychologiquement l'équipe
devient plus fragile.
M. S.

17

 Il s'est blessé au genou

Armand
accompagnera
le coach

Moussi
préfère rester
à l'hôtel

Match
amical
contre le
RCK ?

Malgré une attaque fébrile

Même si l'attaque n'a pas été au
meilleur de sa forme depuis le début de
la saison, il faut dire que la défense n'a
pas déçu. En trois matchs, les co-équipiers de Hachoud n'ont encaissé qu'un
seul but à l'extérieur face à Relizaine lors
de la deuxième journée de la Ligue 1
Mobilis. Et pourtant, le début de cette
saison a été complétement différent de
celui de l'année passée, surtout en ce
qui concerne les joueurs alignés. Le premier responsable de la barre technique
des Vert et Rouge a préféré débuter la
compétition en alignant les deux nouvelles recrues dans l'axe, Demou et
Bouhenna. Ces deux derniers ont prouvé leur solidité défensive malgré le fait
de leur première apparition sous les
couleurs de leur nouveau club. Lors du
premier match face au CRB, Demou et
Bouhenna se sont montrés très efficaces
face aux assauts répétés des Rouge et

Une amende
de 5 millions
pour Raïssi

Mardi 1er septembre 2015

Le nouveau baroudeur
du MCO a demandé à
son employeur de le
laisser à l'hôtel.
Moussi refuse d'être
logé dans un appartement comme c'est le
cas pour l'ensemble
des joueurs. Toutefois,
il s'est engagé à payer
la moitié de la facture
de l'hôtel avec son
employeur, indiquera
un dirigeant du club.

Lemouchia
régularisé

Hier, l'ancien international devait recevoir
un chèque d'un montant représentant trois
mensualités. Ayant été
le dernier joueur à
signer au club, Khaled
Lemouchia n'a pas été
payé en même temps
que ses coéquipiers.

Bourzama :
«Je suis abattu»

Décidément, le sort s'acharne
sur le défenseur mouloudéen.
Après avoir réintégré l'équipe-type,
ce samedi, il s'est blessé au genou.
Les résultats médicaux n'ayant pas
été rassurants, le passage sur la
table d'opération paraît même inéluctable.

Vous avez été blessé au genou,
est-ce une blessure sérieuse ?

C'était sur une balle disputée avec
N'Doye (MOB) qui a jeté tout son
corps sur moi, alors que j'ai mis le
ballon en corner, le choc était terrible. Certes, mon genou n'a pas
lâché sur le coup, mais après le choc,
au moindre mouvement, je ressentais des douleurs atroces.

Ce dimanche, vous aviez effectué
une IRM, qu'a-t-elle révélé ?

Malheureusement, les résultats
ne sont pas réjouissants. D'après le
premier diagnostic, je souffre d'une
rupture des ligaments ; sauf contreavis médical, je dois passer sur la
table d'opération. J'attends de voir
un spécialiste pour confirmer le premier diagnostic, si jamais ce médecin me prescrirait juste un repos, ce
dont je doute fort.

Moralement, c'est dur à
supporter, non ?

Je suis abattu, après avoir raté
une partie de la préparation (il a raté
les quatre premiers jours du stage
de Barcelone, en raison de la célébration de son mariage) après avoir
sérieusement bossé pour revenir

dans l'équipe type. Cette blessure
est venue contrarier toutes mes prévisions. Etant croyant, je ne vais pas
éternellement pleurer sur mon sort,
je dois m'armer de courage et de
patience afin de surmonter cette
dure épreuve.

La période de convalescence
risque d'être plus longue ?

Environ un mois et demi.
Heureusement que les ligaments
croisés ne sont pas touchés, car cela
m'aurait éloigné des terrains pendant plus longtemps.

Mentalement, il faudrait
s'accrocher pour revenir
rapidement…

Je ne peux faire autrement. Au
cas où je passerais sur le billard, je
sais que la phase de rééducation
sera pénible, je dois la supporter si je
veux revenir le plus tôt possible à la
compétition. D'après notre staff
médical, ce n'est pas l'acte chirurgical qui est le plus important, mais
bien la phase de rééducation qui est,
je dois le rappeler, une vraie souffrance. Toutefois, je dois faire des
sacrifices pour que la période de
convalescence soit moins longue.

Samedi, vous avez joué à gauche
malgré tout, vous aviez tiré votre
épingle du jeu ?

Je suis un joueur qui s'adapte à
toutes les situations. Certes, je suis
un latéral droit mais pour l'équipe,
je dois me sacrifier.
M. S.

Alieu ira finalement en
saoudite
 Arabie
Le joueur gambien manquera sûrement le match Gambie-Cameroun, prévu le 5

Les employés
seront payés
cette semaine

Après avoir régularisé
les joueurs, la direction du club va payer
les employés, indiquera la même source.

septembre, puisqu'il se trouve toujours à Oran. Lui qui avait vainement tenté
de convaincre la direction du club de le prêter à une équipe de la L1 serbe, ce
dimanche Alieu Darbo a reçu une offre d'un club d'Arabie saoudite qui souhaiterait engager Alieu Darbo pour un contrat de plus d'une année. La direction du
MCO, qui est plutôt favorable à une résiliation de contrat, va négocier avec le
joueur pour le résilier à l'amiable. A noter qu'en Arabie saoudite, le délai des
signatures n'expire que le 7 septembre prochain. Que ce soit pour le joueur ou
la direction du MCO, on est pressé de régler ce dossier. Finalement Alieu Darbo
va quitter le MCO sans jouer la moindre minute de jeu.

ASMO
L'attaquant Mohamed
Bentiba, à l'instar du buteur
Djemaouni, peine à trouver le
chemin des filets. Selon lui, le
groupe est conscient de
l'importance d'apporter les
correctifs et d'asseoir le jeu
offensif de son équipe.
Comment expliquer cette défaite
subie face à l'USMH ?

Franchement, je n'arrive toujours pas
à expliquer cette défaite à laquelle personne ne s'attendait du tout. Parce qu'il
faut dire que nous étions bien partis
pour l'emporter ou finir ce match avec
un nul qui aurait été plus logique. Vu la
physionomie de ce match, notre équipe
méritait mieux. Sincèrement, nous n'aurions jamais dû perdre ce rendez-vous.
Je dois ajouter une précision.

Allez-y…

Il faut préciser que même les
Harrachis ne s'attendaient pas à cette
victoire. Ils l'ont bien affirmé à la fin de
la rencontre. Ils avaient du mal à croire
tellement ils voyaient une autre issue en
raison de notre prestation. Parce que

Bentiba : «La trêve pour
corriger notre efficacité»
nous avions pris un certain ascendant
sur ce match que nous avons dominé
dans l'ensemble.

Hélas, l'issue était en faveur de
l'équipe adverse…

Oui, et c'est bien dommage pour
nous. Laisser filer un match pareil, c'est
rageant en fin de compte. C'est vraiment dommage de perdre un match de
cette manière, alors que nous étions
bien concentrés jusqu'à cette action qui
a permis à l'adversaire de marquer ce
but en fin de match. Que faire ! Ce sont
des leçons pour nous.

L'entraîneur déplore le manque
d'efficacité de la ligne d'attaque,
qu'en dites-vous ?

C'est vrai, on a raté beaucoup d'occasions faciles. Je ne peux expliquer la raison. Je crois que la précipitation est derrière ces ratages. On est pressés de marquer et pourtant on joue bien. Comme
vous le savez, on est arrivé à nous pro-

curer des tas d'occasions de marquer.
C'est un point positif quand même. Il
faut le prendre du bon côté car il ne faut
pas oublier que nous ne sommes qu'au
début de la compétition. Cela dit, nous
allons tout faire pour apporter les
retouches qu'il faut pour améliorer ce
défaut de l'heure.

Ce sera à l'occasion de cette trêve
au programme, n'est-ce pas ?

Exactement, ce sera à l'occasion de
cette trêve du championnat. A mon
avis, je pense que ce repos tombe à pic
pour nous. Comme ça, nous aurons un
peu de temps pour revoir certains
points et apporter les correctifs qui s'imposent après trois journées disputées
jusque-là. Tout le groupe est conscient
de cette nécessité. On en aura besoin
surtout que la saison s'annonce difficile
comme on l'a constaté à travers les premiers matches. Toutes les équipes sont
prêtes pour ne pas vivre le scénario de
la fin de la saison passée.

D'où la nécessité de récolter le
maximum de points…

Tout à fait ! Il est important pour nous
de faire le maximum pour réaliser les
meilleurs résultats possibles. Ceci nous
donnera l'occasion de récolter le maximum de points afin de nous mettre à
l'abri et de jouer en toute tranquillité et
sans pression les matches à venir.

Sur un plan personnel, vous n'avez
toujours pas encore marqué, qu'estce qui se passe ?

C'est vrai que je n'ai pas encore marqué, mais je fais des efforts afin de faire
mon devoir sur le terrain. Comme vous
voyez, on se crée de nombreuses occasions. Cependant, je crois que cette inefficacité de notre ligne d'attaque ne va
pas s'éterniser. Nous allons tout mettre
en œuvre pour améliorer notre jeu
offensif et asseoir notre domination
pour la traduire au tableau d'affichage.
L. M. A.

Les
dernières
prospections
en cours

La direction de l'AAJ
de l'ASM Oran a programmé une série
de cinq séances de
prospection pendant
la semaine en cours.
Selon Rais Omar,
président de l'école,
trois séances sont
programmées sur le
terrain du stade du
complexe HadefiMiloud entre
dimanche et jeudi
prochain. Ces
séances se déroulent sous la houlette
des entraîneurs
Fadel, Tlemçani,
Kechamli,
Belkhetouat et le
coordinateur
Kessairi. On y
reviendra.

18

www.competition.dz

Mardi 1er septembre 2015

PUBLICITÉ

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

JSK

Dernier
avertissement
pour Ziti

7

Azlef
assurera
l'intérim
jusqu'à la
prochaine
réunion
du CA

Boudant l'équipe pendant deux jours en signe de
mécontentement contre la non-régularisation de sa
situation financière, Mohamed Khoutir Ziti a été remis à
sa place par ses dirigeants.
PAR NOUREDDINE BOUMALI
Il avait raté 3 séances
d'entraînement après le match
face au MOB avant de réintégrer le groupe à 72 heures du
rendez-vous face à l'USMA
sur demande de ses dirigeants. Il n'a écopé d'aucune
sanction, mais il a été averti
par la direction. Les dirigeants
lui ont accordé des circonstances atténuantes vu que
celui-ci a toujours fait preuve

de sérieux depuis qu'il est
revenu à la JSK. Il s'était entendu avec ses responsables pour
toucher son argent juste après
le retour de l'équipe de
Tunisie, mais comme il n'a
rien vu venir, il les a saisis à
plusieurs reprises avant de
décider de boycotter quelques
séances d'entraînement. Cela a
surpris les collaborateurs du
président Hannachi qui ne
s'attendaient nullement à ce
que Ziti rate trois séances d'en-

traînement à quelques jours
seulement du choc face à
l'USMA. D'après une source
digne de foi, la direction doit
encore plusieurs salaires à
l'ancien pensionnaire de l'ESS.
Il n'aurait pas encore touché le
salaire de l'an dernier, ce qui a
fini par lui faire perdre sa
patience. Il n'aurait repris avec
ses équipiers qu'après avoir
reçu des garanties quant à la
régularisation de sa situation
financière.
N. B.

Suite aux absences répétitives de certains joueurs

Zafour menace de sévir

Nommé manager général en
remplacement de Karim Doudane
qui a démissionné de son poste au
retour de l'équipe de Gammarth,
Brahim
Zafour veut désormais s'impliquer dans la gestion de l'équipe. Si
lors des premiers jours de sa prise
de fonction, il se contentait de motiver et d'observer le comportement
des joueurs, mais comme il a
constaté l'absence répétitive, de
surcroît de certains cadres, il mena-

ce de sévir. En sa qualité d'intermédiaire entre les joueurs et la direction, il exige le sérieux de la part de
tout le monde. Il sait parfaitement
que ce n'est pas avec des absences
répétitives que la JSK va retrouver
son lustre d'antan. Mécontent de
l'altitude de deux joueurs avant le
match face à l'USMA, le néo-manager des Canaris avait songé à les
sanctionner, mais il aurait fini par
passer l'éponge. Il faut reconnaître
que des titulaires indiscutables

avaient séché plusieurs séances
d'entraînements avant le match
face aux Rouge et Noir comme s'ils
n'étaient pas concernés par le
match. Le président Hannachi et le
nouveau membre du conseil d'administration Malik Azlef lui ont
accordé carte blanche, et pour
remettre de l'ordre dans l'équipe,
Zafour est déterminé à sévir. Les
joueurs sont désormais avertis et
celui qui ne respectera pas le règlement intérieur sera exposé à de

lourdes sanctions. Avec ce départ
catastrophique en championnat, la
direction ne doit tolérer aucune
absence ou retard aux entraînements. L'équipe occupe l'avant-dernière place avec un seul point uniquement et il est temps que les dirigeants mettent un terme aux mauvaises habitudes, car ce n'est pas
avec des joueurs exerçant du chantage que la JSK retrouvera son
lustre d'antan.
N. B.

Rahal : «Il nous manque un vrai n°10»
Dans cet entretien,
Faouzi Rahal parle de sa
non-titularisation face à
l'USMA, sa prestation
que Bijotat a trouvé
décevante et, enfin,
donne son avis sur le
manque d'efficacité
offensive dont souffre
son équipe.
Entretien réalisé par
SOFIANE BOULAOUCHE
2e défaite à domicile en trois
matchs joués et cette fois-ci
contre l'USMA. Un début de
saison très difficile pour
vous…

Nous sommes abattus. Nous
sommes très déçus de cette défaite
à domicile puisque nous voulions
gagner contre l'USMA et rattraper
notre première défaite à domicile
contre le CSC. Nous sommes énormément déçus de ce qui nous est
arrivé. J'espère que nos supporters
ne vont pas nous en vouloir.

Compétition / PUB

ANEP 342 748 du 01/9/2015

Pour cela, vous devrez vite
renouer avec les bons résultats,
sinon vous risquez d'avoir des
problèmes avec eux…

J'espère qu'ils seront compréhensifs avec nous. Nous nous sommes
quand même donnés à fond contre
l'USMA, mais c'est dommage pour
nous, ça n'a pas marché. On a manqué de chance pour mettre ce but
qu'il fallait.

Qu'est-ce qui n'a pas marché ?

On n'a pas osé. On les a laissé
jouer à leur guise. On devait les
presser dans leur surface pour les
étouffer, mais on ne l'a pas fait.

Êtes-vous déçu de ne pas avoir
débuté un tel match ?

Oui, je l'étais un peu puisque
c'est une grande affiche. Mais ce
n'est pour autant que je vais aller
demander des explications au staff
technique ou faire la gueule. Je respecte leur choix puisque avant tout,
ce sont les responsables de cette
équipe. Nous, joueurs, sommes
tenus de respecter leurs décisions
afin qu'il n'y ait pas d'anarchie dans
le groupe.

Bijotat a déclaré après le match
que votre incorporation en début
de la seconde mi-temps n'a pas
apporté le plus escompté. Qu'en
pensez-vous ?

Oui, c'est la vérité, il n'a pas eu
tort. Mais il doit y avoir une raison
pour cela. Pour moi, le jeu de notre
équipe contre l'USMA ne pouvait
en aucun cas permettre à nos attaquants, y compris moi-même, de se

procurer des occasions de but. En
seconde mi-temps, j'ai eu très peu
de ballons que je ne pouvais rien
faire. Tout notre jeu s'est basé sur la
défensive, ce qui a forcé les attaquants à redescendre très bas pour
chercher le ballon. Face à une équipe comme l'USMA, nous n'avions
pas pratiqué le jeu qu'il fallait pour
marquer des buts. Je pense que ça
aurait beaucoup mieux marché
avec un bon meneur de jeu. A vrai
dire, il nous manque un vrai n°10.

Pensez-vous pouvoir redresser
la barre lors des prochaines
journées ?

débuté sa saison…

Pensez-vous que ça pourrait
être le cas dès le prochain
match contre le CRB ?

Oui, je le sais. Ils sont très en
forme actuellement. J'avoue que
lorsque je vois les résultats de ce
début de saison, je me dis que le
tirage au sort n'a pas été en notre
faveur. C'est juste un constat que je
fais puisque cela est valable pour
tout le monde. Néanmoins, un tel
début de saison n'est pas facile.
Jouer le premier match contre une
équipe comme le CSC puis le MOB,
l'USMA et le CRB prochainement,
c'est du lourd.

C'est une équipe qui a très bien

Ça nous permettra de revoir pas
mal de choses et surtout nous adapter
au rythme de travail de Dominique
Bijotat. J'espère que nous serons
meilleurs avant même que cette trêve
S. B.
ne se termine.

Oui, bien sûr, nous avons quand
même une bonne équipe, sauf qu'il
nous reste quelques détails à régler.
Sinon, dans l'ensemble, nous avons
de quoi revenir fort en championnat et même de quoi aspirer à un
bon classement à l'avenir.

Contre le CRB, ça sera encore difficile, mais ça ne nous fait pas peur.
La JSK est un grand club qui possède, à mon avis, une bonne équipe.
Nous devons juste bien nous préparer pour cette rencontre et avoir
la volonté qu'il faut pour gagner à
l'extérieur contre le CRB.

La trêve vous arrange
certainement pour bien vous
redresser, n'est-ce pas ?

Comme nous l'avons
rapporté dans notre
dernière édition, le
président Hannachi a
décidé de prendre du
recul afin de se reposer
un peu.
En son absence, c'est son bras
droit Malik Azlef qui assurera l'intérim et cela jusqu'à la prochaine
réunion du conseil d'administration
prévue probablement pour la semaine prochaine. Ne rechignant pas sur
l'effort pour venir en aide au club,
Azlef a fait de son mieux pour que la
JSK réussisse son intersaison. C'est
grâce à son apport que la direction a
fait le recrutement et qu'elle a assuré
deux stages à l'étranger. C'est pour
cela que le président Hannachi l'a
chargé d'assurer l'intérim en son
absence. La tâche qui l'attend n'est
pas du tout une sinécure surtout que
les joueurs n'ont pas été payés et que
certains membres du conseil d'administration ne font rien pour aider le
club. L'un d'eux s'est retrouvé
membre du CA avec 20 millions de
centimes seulement et au lieu de
mettre la main à la poche, il tente de
faire croire aux gens que c'est lui qui
fait tout à la JSK cette saison.
Hannachi fuit la pression
Soumis à une terrible pression
depuis la saison dernière, le président Hannachi veut s'éloigner un peu
des affaires du club en attendant que
la situation s'améliore. Il a été affecté
par la dernière défaite concédée face
à l'USMA, la deuxième à domicile en
ce début du championnat. Pour
oublier un peu ses soucis, il devra se
rendre aujourd'hui en France pour se
reposer un peu. Il ne devra regagner
la ville de Tizi Ouzou que la semaine
prochaine. Il devait animer une
conférence de presse aujourd'hui ou
demain pour parler de la situation du
club, mais il l'a finalement annulée
après le deuxième échec à domicile
face à l'USMA. Il a fait part à ses collaborateurs de son intention de quitter la présidence de la SSPA/JSK
dans la soirée de samedi dernier et il
ne semble pas près de revenir sur sa
décision. Les membres du conseil
d'administration ont tenté de lui faire
changer d'avis en lui promettant de
l'aider, mais le président Hannachi
maintient toujours sa décision de partir. C'est pour cela qu'il a confié l'intérim à Azlef jusqu'à la prochaine
réunion du conseil d'administration.
N. B.

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

6

www.competition.dz

LIGUE 1 MOBILIS

RCR

Yarichène :

Si Hannachi maintient sa décision de se retirer

L'AG des actionnaires élira

un nouveau président
Annonçant son départ à certains
membres du conseil
d'administration dans la soirée de
samedi dernier, le président
Hannachi compte convoquer l'AG
des actionnaires la semaine
prochaine en vue de désigner un
nouveau président de la
SSPA/JSK.
PAR SOFIANE BOULAOUCHE
Evidemment, pour l'heure, il n'y a rien
d'officiel concernant le retrait du président
Hannachi. Il a juste confié à certains de ses
dirigeants à l'issue de la rencontre face à
l'USMA qu'il est fatigué et qu'il était temps
pour lui de céder sa place à Yarichène. Les
dirigeants présents à la réunion de samedi
dernier ont tenté de le raisonner en lui disant
que la JSK a toujours besoin de lui, mais le
président Hannachi est décidé à passer le
flambeau tout en promettant à Yarichène
qu'il restera membre du conseil d'administration et qu'il l'aidera dans sa nouvelle mission.
Si le président Hannachi ne revient pas à de
meilleurs sentiments, il provoquera une
assemblée des actionnaires déjà pour officia-

Une trêve
qui arrange
Bijotat

Se trouvant en France depuis le début de la
semaine, Dominique Bijotat devrait
reprendre du service à partir de mercredi.
Ce n'est qu'à partir de là qu'il pourra se
mettre pleinement dans la préparation de
l'équipe en sa qualité de nouvel entraîneur
en chef de l'équipe fanion de la JSK. Ainsi,
après avoir fait une connaissance grandeur
nature de son nouveau groupe lors du
match contre l'USMA, le technicien français
aura assez de temps pour mettre en
pratique les enseignements qu'il en a tiré.
Pour préparer le CRB, Bijotat aura plus de
sept jours pendant lesquels il devra surtout
améliorer l'efficacité de ses attaquants.
D'après ce qu'il a déclaré en conférence de
presse d'après-match, il commencera
d'abord par remettre les joueurs en
confiance puisqu'"ils sont usés
psychologiquement", d'après lui. Après le
travail psychologique, il passera à l'aspect
physique avant de finir avec le travail sur
l'efficacité offensive. De cette manière,
beaucoup de choses risquent de changer
dans la manière de jouer de cette équipe
pendant cette trêve. Après avoir été briefé
pendant le match contre l'USMA, Bijotat
devrait pouvoir métamorphoser cette JSK
avant d'affronter le très en forme CRB.
S. B.

liser et ensuite pour élire un nouveau président de la SSPA/JSK. Il veut confier les commandes du club à Yarichène, mais il ne peut
pas le faire sans le consentement de la majorité des actionnaires. C'est pour cela que dans
l'entourage du club, on parle de la programmation d'une assemblée des actionnaires du
club pour la semaine prochaine. Le président
Hannachi devra se rendre en France demain

Hannachi
en France
dès
aujourd'hui
Après une
semaine
éprouvante, le
président de la
JSK veut
apparemment
faire un break
de quelques
jours. En effet,
Moh-Cherif
Hannachi sera
en France dès
aujourd'hui
pour y passer
trois jours.

et il ne devra regagner le pays qu'en début de
semaine prochaine. Pour le moment on ne
sait pas encore s'il y a des actionnaires qui
sont intéressés à l'idée de succéder à
Hannachi, mais il semble que Yarichène est
disposé à prendre les rênes du club pour peu
que les actionnaires lui accordent leur
confiance.
S. B.

«C'est à Hannachi
et au CA de choisir un
nouveau président»
Actionnaire dans la
SSPA/JSK, Yazid
Yarichène n'a pas
souhaité s'exprimer
sur sa probable
désignation comme
nouveau président
de la SSPA/JSK. Le
président Hannachi
lui a annoncé pourtant
dans la soirée de samedi
dernier en présence de plusieurs dirigeants
son intention de lui céder la présidence de la
JSK tout en lui promettant de l'aider, mais
l'ex-président de la section football que nous
avons sollicité sur le sujet, semblait gêné :
"C'est au président Hannachi et aux membres
du conseil d'administration de choisir un
nouveau président, si Hannachi décide bien
sûr de se retirer", a-t-il indiqué.
«Je suis toujours là pour aider
la JSK»
Contraint de quitter son poste de président
de la section football la saison dernière,
Yarichène a accepté de revenir cette saison
afin d'apporter son aide pour le club de son
cœur. "Comme je vous l'ai déjà dit la dernière
fois, la JSK coule dans mon sang. Je suis
toujours là pour aider la JSK. Je le ferai sans
aucun calcul et cela quel que soit le poste que
j'occuperai. Le plus important pour moi est
que la JSK retrouve son lustre d'antan et que
tout le monde tire dans le même sens",
ajoutera Yarichène.
S. B.

Fallait-il s'attendre

à une meilleure prestation ?
Un aussi mauvais début de
saison de la JSK était
prévisible surtout lorsqu'on
fait un récapitulatif sur tous
les événements ayant
précédé le départ du
championnat.
Première journée de championnat, la JSK reçoit le CSC à Tizi Ouzou et
s'incline (0-1). Comment se fait-il qu'un
club comme la JSK débute la saison d'une
telle manière ? La réponse est évidente. Ce
club était d'abord confronté à de nombreux problèmes avant même d'affronter
son premier adversaire en championnat.
En effet, cette rencontre a été précédée par
la surprenante démission de Doudene qui
fut derrière le recrutement de la plupart
des joueurs actuels. Ces derniers, n'ayant
que lui comme garant au club, ont été très
perturbés de le voir partir. C'est ce qui
explique leur très mauvais rendement lors
de leur première rencontre face au CSC,
même si le coach Karouf a fait de son
mieux pour les remobiliser. En vain,
puisque la défaite face aux Constantinois

Le Comité de sauvegarde de la JSK a tenu en ce jour
(30/08/2015) une réunion en présence de tous ses membres.
Le comité a encore une fois pris acte du début de saison catastrophique de l'équipe première qui, après trois journées de
championnat sans la moindre victoire et pire encore sans le
moindre but inscrit, végète (déjà) dans le bas-fond du classement. Cet état de fait ne fait malheureusement que confirmer
les appréhensions du comité d'une saison cauchemardesque.
Le Comité de sauvegarde de la JSK et conformément à son
plan d'action tiendra une réunion le mercredi 2 septembre

«Rester sur
notre lancée»
Vous avez réalisé un
précieux succès à
l’extérieur face au RCA,
n’est-ce pas ?

Oui, c’est exact. C’est
un succès important du
moment qu’il s’agit de
notre première victoire
du championnat. On
voulait vraiment remporter ce match. Je suis
maintenant
soulagé
d’avoir pu atteindre cet
objectif. On s’est bien
battus durant les 90
minutes de la partie. A
présent, je dirai qu’il faut
enchaîner par d’autres
bons résultats.

Vu la physionomie des
premières 15 minutes,
pensiez-vous
réellement pouvoir
gagner ce match ?

Il est vrai que nous avons subi le jeu à un
moment donné, mais on s’y attendait. Lorsqu’on
évolue à l’extérieur, ce n’est pas une surprise que
l’adversaire presse un peu dans l’espoir de trouver la faille. Nous avons donc laissé le RCA jouer
tout en nous basant sur les contres. Il fallait être
patient. Chose qui a fini par payer à la 30e minute, puisque Bourdim a trouvé la faille. Je suis réellement heureux de ce résultat et je dirai qu’il est
vraiment mérité car nous n’avons pas été mauvais
dans ce match.

Vous avez retrouvé votre place de titulaire
dans ce match. Etes-vous satisfait de votre
rendement ?

J’ai essayé d’apporter le plus qu’on attendait de
moi. Le plus important est d’être efficace au service de l’équipe. Je suis heureux que mon retour ait
coïncidé avec la victoire de l’équipe. Je continuerai
à donner le meilleur de moi-même pour le groupe.

Le fait d’avoir signé votre première victoire
est-il rassurant en prévision des prochaines
journées ?

C’est une motivation de plus, sans plus. Je dirai
que nous ne sommes qu’au tout début de la saison
et il est difficile de parler encore des objectifs. Il
faut enchaîner match par match sans trop se soucier du reste.

19

SEFRAOUI
:
«Fier de nos joueurs»

C’est une victoire ô
combien importante que
les Lions de la Mina sont
allés chercher, samedi
dernier face au RCA (1-0).

De notre correspondant

«Personne ne s’attendait qu’on
fasse six changements»
L’adjoint de Belatoui a aussi parlé du risque
pris par le staff en faisant plusieurs changements dans le onze rentrant par rapport aux
deux premiers matches. « Personne ne s’attendait à six changements dans l’équipetype par rapport aux deux premiers matches
du championnat, ce qui a surpris plus d’un ;
même les joueurs ne s’attendaient pas à une
telle décision du staff. Mais cela fut payant,
car nous avons récolté les trois points de la
victoire.»

B. BOUGUELMOUNA

Tenus en échec lors des deux premières journées de la compétition par le
DRBT et le MCA, les Vert et Blanc, déjà sous
pression, étaient dans l’obligation de décrocher les trois points de cette rencontre sous
peine de voir le doute s’installer chez les
joueurs. Il faut dire que la tâche des hommes
de Belatoui n’a guère été facile contre une
équipe du RCA qui a posé pas mal de problèmes aux gars de la Mina.
Le RCA nous a causé
beaucoup de problèmes
Le deuxième homme de la barre technique
du RCR, Nassim Sefraoui, nous a parlé, lors
d’un contact au téléphone, de la dernière victoire de son équipe et du rendement de cette
dernière ainsi que de la prochaine rencontre
qui opposera son équipe à celle de l’ESS
dans un match comptant pour la quatrième
journée du championnat. Sefraoui estime
que son équipe a réussi un bon coup après
avoir arraché la première victoire de la saison devant une équipe qui n’a pas démérité.
L’adjoint de Belatoui estime que cette victoire permettra aux joueurs de préparer les prochains rendez-vous dans la sérénité et le
calme après une semaine très agitée suite à
leur défaite contre le MCA. «Nous avons
réussi une bonne opération en décrochant
une très belle victoire en déplacement,
devant une équipe très coriace qui nous a
vraiment posé beaucoup des problèmes.
Mais je pense que l’essentiel dans tout cela,
c’est cette victoire qui va nous permettre surtout de travailler et de préparer les autres
rencontres avec un moral au beau fixe.»
«Les joueurs ont bien
compris notre message»
Le Rapid a montré un tout autre visage très
séduisant par rapport aux deux premiers
matches de championnat où l’équipe n’a pas
été vraiment à la hauteur. «Je ne vous cache
pas que durant les deux derniers matches du

championnat qu’on a joués, l’équipe n’a pas
bien fonctionné, et les problèmes qui ont
suivi le match du Mouloudia, suite à la
démission des dirigeants, nous ont affecté.
Mais on a parlé aux joueurs et on leur a
demandé de laisser de côté leurs conflits
financiers pour défendre leur nom et le statut de l’équipe. Un message bien reçu par les
joueurs qui ont lutté comme des guerriers
sur le terrain.»
«Nos deux derniers matches
n’étaient pas une référence»
«On a essayé surtout de préparer l’ensemble
des joueurs pour le deuxième match à l’extérieur. On a mis donc des bases de jeu un peu
spéciales qui correspondent à la manière de
jouer à l’extérieur. C’est-à-dire ne pas
prendre de risques inutiles devant et essayer
surtout de bien défendre. Ce qu’on a fait face
au RCA. Après le dernier match du
Mouloudia, beaucoup a été dit sur cette
équipe, mais aujourd’hui, on a prouvé à tout
le monde que les deux derniers matches du
championnat ne sont pas une référence.»

«Éviter surtout de se
mettre en difficulté»
Pour l’enfant de la capitale, il faudra bien
gérer les prochaines rencontres de la saison
que jouera son équipe, notamment la rencontre contre le champion d’Afrique, l’ESS.
«Je pense que ce résultat doit être confirmé
face à l’Entente de Sétif. C’est une étape très
importante que nous devons bien gérer afin
de rester sur notre lancée et ne pas revenir à
la case de départ. Nous ne devons pas
revivre les difficultés du début du championnat. Si on veut être à la hauteur, on ne
doit pas rater nos trois prochains matches
aussi.»
«Il nous reste encore
des lacunes à corriger»
Malgré cette éclatante victoire face au RCA,
Nassim Sefraoui estime qu’il reste encore
des lacunes à combler lors des prochains
jours afin d’être plus performants. «Certes,
comme je l’ai déjà dit, je suis satisfait de la
prestation de mes joueurs, qui ont fait tout
pour gagner ce match. Mais tout cela ne veut
pas dire qu’on est à 100% de nos moyens. J’ai
constaté quand même quelques carences
que nous devons corriger dès cette semaine
afin d’être plus performants et aborder la
prochaine rencontre avec nos meilleurs
atouts. En tout cas, je peux vous dire que
l’équipe est en progression constante et je
pense qu’on atteindra la vitesse de croisière
très bientôt.»
B. B.

Vous allez affronter l’ESS, qui a réalisé une
bonne opération le week-end dernier face au
CSC. Un commentaire ?

l'a obligé à quitter son poste d'entraîneur
en chef. Ceci est un nouveau coup pour
une équipe remaniée à 80%. Lamine
Kabir, entraîneur par intérim, a tenté lui
aussi de limiter les dégâts en allant ramener un précieux point de Béjaïa contre le
MOB.
Bijotat arrive, la JSK rechute
Ce n'est, peut-être, qu'une simple coïncidence, mais c'est le cas. Le nouvel entraîneur en chef, Dominique Bijotat, devait au
moins débuter par une victoire. Mais il a à
peine pris les commandes de l'équipe que

celle-ci rechute à nouveau dans son stade
devant des milliers de supporters.
Pourtant, cette même équipe devait au
moins confirmer le très bon match qu'elle
a fait contre le MOB où il y avait même
une place pour une victoire. Mais l'USMA
est venue, manifestement, accentuer un
malaise qui couve depuis longtemps dans
ce club. C'est un malaise qu'on n'arrive
toujours pas identifier parce que la JSK est
à son 2e coach en à peine 3 journées de
championnat et même trois avec Kabir
puisque chacun d'eux à eu à coacher
l'équipe pendant un match.
S. B.

Le Comité de sauvegarde de la JSK
COMMUNIQUE

BITAM :

Mardi 1er septembre 2015

2015 à partir de 11h à la salle Chahid Azem lors de laquelle, le
comité procédera à l'installation des comités de sauvegarde
de daïras. L'ensemble de la presse nationale est invité à cette
réunion. Ces comités qui seront installés dans chaque daïra
auront pour mission de relayer les actions du Comité de sauvegarde à travers toute la Kabylie et de fédérer toutes les
forces vives de la région autour de cette noble cause qu'est la
sauvetage de la JSK en exigeant le départ immédiat et inconditionnel de l'indu-président Hannachi et de tout le staff dirigeant ainsi que le président du CSA. Les supporters de la JSK
doivent être conscients que la clé du changement est entre
leurs mains. Leur responsabilité en tant que propriétaires
uniques du club est, elle aussi, engagée.

L'heure est venue où chacun, les supporters en premier
lieu, doit prendre ses responsabilités devant cette mise à mort
programmée d'un symbole identitaire, d'un héritage séculaire
et du patrimoine de toute une région. Le temps du statu quo
est révolu.
Le Comité de sauvegarde de la JSK, une fois les comités de
daïra installés, se réunira avec eux en assemblée générale
pour décider dans la transparence et la démocratie, deux
valeurs très chères à la Kabylie, pour décider de l'ultime
action à mener en vue de mettre fin à déchéance de la JS
Kabylie. Vive la JSK. Le combat continue.
Le Comité de sauvegarde de la JSK

Tout d’abord, on a deux semaines de trêve dont
on doit profiter pour corriger nos lacunes et huiler
le mécanisme de notre équipe. Quant à notre prochain adversaire, je dirai que ce sera un match
comme les autres. Certes, on jouera contre le
champion d’Afrique, mais nous sommes déterminés à réaliser un bon match et à continuer sur
notre lancée.
B. B.

Reprise avec un moral
au beau fixe

Après la belle victoire samedi dernier lors du
match contre le RCA dans son stade MakhloufSmail pour la 3e journée de la Ligue 1 Mobilis, les
Lions de la Mina ont repris hier le chemin des
entraînements à 17h sur la pelouse du stade
Zougari-Tahar. Cette séance, qui s’est déroulée
dans une ambiance bonne enfant après la victoire
acquise contre un concurrent coriace, qui était
obligé de garder les gains de la rencontre sur ses
bases, a été consacrée à la récupération suite aux
grands efforts fournis par Zaidi et ses camarades.

Du biquotidien demain

Pour bien préparer le prochain match contre l’ESS
pour la 4e journée de Ligue 1 Mobilis, le staff
technique a programmé deux séances d’entraînement aujourd’hui. La première à la salle de musculation le matin, et la deuxième dans l’après-midi
au stade Zougari.
B. B.

Compétition / PUB

ANEP 342 741 du 01/9/2015

20

www.competition.dz

Mardi 1er septembre 2015

PUBLICITÉ

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

À LA UNE

5

De notre envoyé spécial à Johannesburg : Smaïl M. A.

Nos compatriotes en Afsud attendent les Verts avec impatience

L'Afsud, cet autre pays
qui fait rêver les Algériens
Le constat avait déjà été
fait en 2009, puis en 2010,
et encore une fois en 2013,
et à chaque fois, le nombre
d'Algériens a doublé, voire
triplé. Il n'est donc un
secret pour personne, que
nos compatriotes aiment
bien ce pays, autrefois
jumeau, grâce notamment
à des relations qui ont
toujours été au beau fixe,
les liens consolidés grâce à
une complicité entre les
deux Etats.

des Algériens vivant ici sont
originaires de la grande Kabylie,
plus précisément de deux dairas
du sud de la wilaya de TiziOuzou, à savoir Boghni et Draâ El
Mizan, c'est de ces deux endroits
que les gens affluent vers ce pays,
où ils ont trouvé leur compte, ils
ont pris le risque d'aller si loin,
même très loin de la famille et les
amis pour faire leur vie, l'astuce
qu'ils ont trouvée pour éviter le
dépaysement c'est de faciliter, une
fois bien installés, l'arrivée des
cousins et des voisins, et c'est cela
qui a fait des deux régions de Tizi
les plus représentées dans ces
régions sud-africaines.

Feu Madiba, lui, a permis aux
Algériens d'être considérés comme des citoyens
sud-africains à part entière. Ils sont donc de plus
en plus nombreux à affluer vers ce pays, tous les
moyens sont bons pour y accéder, surtout
depuis que les procédures sont devenues
inaccessibles avec une caution exigée au niveau
de l'ambassade de ce pays à Alger pour accéder
sur le solde leur pays, décidément, ça change
chaque année et certains habitués du trajet
Alger-Johannesburg auxquels on a pu parler,
lors de notre passage à l'ambassade pour
l'obtention du visa, nous ont confirmé que c'est
de plus en plus fermé, car nos compatriotes y
vont souvent pour ne plus revenir, et cela on a
pu le vérifier à nos dépens, puisque la dizaine
de journalistes algériens ayant demandé ce visa
de cette même ambassade ont eu le malheur de
constater le complexité du dossier et le nombre
de garanties réclamés avant le dépôt du dossier.

2013 où le nombre avait explosé, grâce
notamment à des fugues à la fin du Mondial de
2010. Face à la difficulté d'avoir accès à ce pays
depuis quelque temps, les Algériens ont trouvé
une astuce originale, l'accès en tant que
clandestins, via le territoire du Mozambique,
pays ami avec l'Algérie lequel est accessible
sans visa. Ce pays, situé au sud-est du
continent noir, a de grandes frontières avec
l'Afrique du Sud. Et c'est partir de là que
plusieurs Algériens ont choisi de faire irruption
à l'intérieur du territoire sud-africain. Cela nous
renseigne donc sur les conditions de vie dans ce
pays, qui poussent de plus en plus d'Algériens
à y venir, de toutes parts. L'Europe n'est donc
pas le seul eldorado qui fait rêver, les
connaisseurs ont trouvé autre chose, au point
où certains ont même laissé la vie parisienne
pour venir s'installer à Johannesburg, à Pretoria
ou encore à Rustenburg.

Le Mozambique, l'inévitable
tremplin
Pour revenir aux Algériens vivant en Afrique
du Sud, on avait fait le surprenant constat en

Draâ El Mizan, Boghni encore
et toujours
Nos précédentes visites avec l'EN à ce pays
nous ont permis de constater que la plupart

Les Verts comme chez
eux à Pretoria
Même si la plupart n'accordent
pas d'importance au football, c'est
avec une grande joie que les
Algériens de Pretoria, Johannesburg et ses
environs ont accueilli l'info de l'organisation
du stage au Sheraton de la capitale, il s'agit
d'un des symboles de leur pays, et attendent
son arrivée avec impatience pour lui
exprimer encore une fois leur soutien
indéfectible.
Ainsi, les entraînements de l'EN au
Caledonian Stadium n'auront sûrement pas
lieu dans le silence, il y aura forcément les
cris et les chants que les Verts apprécient
tant. Certes, l'EN est accompagnée comme
toujours par ses deux fidèles supporters,
aâmmi Abdelkader, dit Kouider, de Frenda
et Ramdane Tazeka "le Canadien" qui ont
pris la peine d'effectuer ce long
déplacement, mais ici à Pretoria il y aura
aussi un renfort de choix, des fans qui ont le
mal du pays et qui se feront un plaisir de
suivre le stage de l'EN et peut-être même le
match de Maseru de dimanche prochain
pour les personnes vivant en Afsud en
situation régulière.
S. M. A.

Il est de Sousse
et travaille pour
Qatar Airways

Un Tunisien fou
de Bounedjah
Les exploits et les buts de
l'attaquant de l'ES Sahel,
Baghdad Bounedjah, n'ont
laissé personne indifférent,
même Gourcuff qui est connu
pour être un coach très
exigeant et qui avait écarté
dans un passé très proche le
joueur, n'est pas resté
insensible à la montée en
puissance de l'enfant d'Oran.
Hier, lors de notre passage de
l'aéroport Hamad de Doha,
nous y avons rencontré un
steward de la compagnie
Qatar Airways, ce fan de foot
n'est en fait qu'un Tunisien
de Sousse supporter acharné
de l'équipe de la Perle. En
apprenant la nationalité de
ses interlocuteurs et surtout
leur fonction, il n'a pas cessé
d'encenser l'ex-centre-avant
du RCGO. Il a remercié Dieu
de leur avoir donné un tel
cadeau. Il a même tenu à
envoyer aux joueurs ses
salutations et ses
remerciements à travers ses
interlocuteurs. Cela nous
donne un petit aperçu sur
tout ce que cet attaquant est
en train de rendre comme
services au club tunisien. Il
est plus que certain que ce
fan expatrié préférerait
plutôt suivre les buts de
l'ancien harrachi de loin à
travers la télé tunisienne que
de le voir passer sous son
nez à l'aéroport Hamad,
lorsque son transfert à AlSadd sera effectif.
S. M. A.

L'ambassade Aâmmi Abdelkader, le vétéran des fous des Verts déjà à Pretoria
d'Afrique du Sud
à Alger n'a accordé
qu'un seul visa pour
un supporter

«One, two, three, viva l'Algérie,
Frenda mon amour»

L'ambassade d'Afrique du Sud à Alger
a refusé catégoriquement aux fans
des Verts l'ayant sollicité pour un
visa d'entrée dans leur pays, de le
leur accorder. Cette décision a mis en
colère les férus des Fennecs qui se
sont rués depuis près de 20 jours à
Hydra avec leurs dossiers, mais ils
ont été tous rejetés, sauf celui
d'aâmmi Abdelkader qui présente les
garanties nécessaires, selon
l'ambassadeur qui s'est même lié
d'amitié avec ce retraité de l'ANP. Du
coup l'EN n'aura à ses côtés que
aâmmi Abdelkader ainsi que Ramdane
qui arrivera ce matin avec l'EN en
provenance de Montréal via Paris, et
qui, grâce à son passeport canadien,
n'aura aucun obstacle devant lui. Il
est utile de préciser que même la
dizaine de journalistes ayant
accompagné l'EN dans ce périple
africain ont trouvé toutes les
difficultés à avoir le visa. Il a fallu
l'intervention du ministère des
Affaires étrangères pour résoudre le
problème.
S. M. A.

Fidèle aux habitudes, le plus âgé des fans des Verts, à savoir aâmmi
Abdelkader Abdeldjabar, dit Kouider, a encore une fois décidé
d'accompagner les Verts dans leur périple africain. Il est même arrivé avant
l'équipe puisqu'il a choisi un autre itinéraire et un autre plan de vol qui lui a
permis d'arriver en premier sur le sol sud-africain, à savoir hier vers midi.
Ce chauvin de plus de 70 ans ne
cesse de faire parler de lui, et c'est encore
une fois en Afrique du Sud qu'il a choisi
de poser sa valise qu'il déplace à chaque
fois que l'EN joue à l'extérieur. Cette fois,
il a été le seul fan autorisé par
l'ambassadeur d'Afsud à accompagner
l'EN dans son nouveau périple, il a même
récupéré son visa avant les journalistes.
"Vous avez vu, je l'ai eu avant vous, et la
cerise sur le gâteau, c'est que monsieur
l'ambassadeur de ce pays est devenu un
ami, il m'a offert des cadeaux, et je l'en
remercie au passage", nous lancera-t-il
hier à l'aéroport d'Alger au moment où il
s'apprêtait à embarquer vers Dubaï puis
vers Johannesburg.
«Ça sera un 2-0 ou 3-0,
pour nous bien sûr»
Originaire de Frenda dans la wilaya de

Tiaret, celui qu'on surnomme dans sa
région "Kouider" est plus qu'optimiste
pour la suite des événements en
sélection, pour lui peu importe qui joue
l'essentiel, c'est que l'équipe gagne.
Cette fois d'ailleurs, il mise sur une
victoire des Verts sur le sol du Lesotho.
"Je pense que les Fennecs vont
s'imposer 3-0. Allez, je ne vais pas
forcer, je dirai 2-0. Pour nous, l'EN ne
peut que gagner, c'est nous les
meilleurs", nous lancera cet ancien
militaire au sein de l'ANP, connu par
son slogan qui exprime son amour
pour son pays et sa ville natale : "One,
two, three, viva l'Algérie, Frenda mon
amour"
Aâmmi Abdelkader sera à la tête des
fans qui viendront accueillir l'EN à
l'aéroport de Johannesburg ce matin.
S. M. A.

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

www.competition.dz

À LA UNE

4

ESS

De notre envoyé spécial à Johannesburg : Smaïl M. A.

Entraînement au mythique

LOFTUS
VERSFELD
STADIUM
Alors qu'au début
il était prévu que
l'EN s'entraîne
sur la pelouse du
Caledonian
Stadium,
finalement un
changement de
dernière minute a
eu lieu hier.

L'arrivée du manager de
l'EN, à savoir Walid Sadi
dimanche à Pretoria, a changé la
donne, puisque le responsable
chargé par la FAF et le staff
technique d'explorer les lieux et
préparer le séjour de l'EN avant
son arrivée ce matin, a fait une
visite d'inspection à l'hôtel où
tout a été préparé comme prévu
pour accueillir la délégation
algérienne.
Une cuisine a même été mise à
la disposition du cuisinier de
l'équipe, avant que l'ancien
dirigeant de l'ESS n'aille jeter un

œil sur le terrain du Caledonian
Stadium, et là, grand fut
l'étonnement des émissaires de
la FAF qui ont trouvé le terrain
en très mauvais état, il fat dire
qu'en mai lorsque Gourcuff a
choisi de programmer les
entraînements sur cette pelouse,
l'herbe était parfait, mais il a
fallu que les pluies hivernales
s'y abattent pour qu'il devienne
impraticable, Sadi a aussitôt pris
le soins d'en informer
l'entraîneur national qui lui a
demandé de lui chercher un
autre stade, et finalement et

Auteur d'une prestation honorable et d'un but somptueux, l'attaquant Mohamed Benyettou assure que la victoire face au CS
Constantine a fait du bien aux joueurs. Selon lui, ce succès permettra au groupe de profiter de cette trêve avec un bon moral.
C'est du moins l'un des sujets abordés à l'issue de cet entretien livré après la rencontre face au CSC.
De notre correspondant

A. KACEM

Cette fois-ci, l'Entente est parvenue
enfin à gagner ; quelles sont vos
premières impressions ?

contre toute attente, le choix
s'est porté sur le Loftus Versfeld
Stadium, qui n'est autre que le
grand terrain de la capitale
ayant accueilli les matches de la
Coupe des confédérations en
2009, mais aussi celui de la
Coupe du monde en 2010 entre
les Verts et les USA.
Située non loin de l'hôtel
Sheraton qui héberge la
sélection, cette enceinte avec sa
capacité d'accueil de plus de 50
000 spectateurs accueille aussi
en plus du foot des matches de
rugby, mais c'est le stade fétiche

Des températures entre 9 et 28 degrés à Pretoria comme à Maseru

Une fraîcheur qui dissipe

les craintes liées à l'altitude
Nichée entre des
massifs rocheux, dans le
nord-est du pays,
Tshwane/Pretoria se
situe dans la zone de
transition entre la
savane tropicale
(Bushveld) et le plateau
Hiveld, une région
connue également par
un climat sec en hiver
avec des températures
moyennes de 20°C le
jour et de 5°C la nuit,
alors que la saison de
l'été est caractérisée
par des épisodes
orageux et des
températures moyennes
oscillant entre 25°C et
30°C le jour.

Ce qui faut savoir, c'est
qu'actuellement à Pretoria, le
mercure ne dépasse pas les 8-9
degrés la nuit, pour cause le pays
est encore en hiver, cette période
dans la région de l'extrême sud
d'Afrique est équivalente au début
mars dans notre pays où il fait
encore parfois très froidù surtout
la nuit, alors que les températures
atteignent le matin les 30°, donnant
déjà un avant-goût du printemps.
Beaucoup moins
d'humidité qu'à Alger
L'humidité du côté de Pretoria ne
dépasse pas les 55%, en plus il ne
fait pas du tout chaud, loin du taux
actuel d'humidité à Alger qui frôle
presque chaque jour les 90%,
rendant la vie délicate à ceux qui
font des efforts physiques.
Des pluies annoncées
pour jeudi et vendredi
Les Verts bénéficieront durant le
début de leur stage en Afrique du
Sud de températures assez
supportables puisque le mercure
affichera quelques 28° lors des
séances d'entraînement
programmées l'après-midi à l'heure
du match. Ceci dit, et dès jeudi, le
ciel de Pretoria se couvrira de

30e hier à Johannesburg

Il a fait sensiblement chaud hier à Johannesburg, le thermomètre
affichait quelque 30e à la mi-journée, ceci dit cela n'est pas
forcément le cas de Pretoria distante de quelque 65 kilomètres
de la capitale économique, où le mercure chute beaucoup la nuit
pour atteindre 7-8 degrés.

BENYETTOU
:
«Cette trêve tombe à pic»

nuages qui donneront quelques
pluies, notamment jeudi matin et la
journée de vendredi, surtout la
matinée qui verra les Verts
s'exercer en prévision de leur
départ, l'après-midi, vers Maseru.
Il s'agit là de prévisions météo
assez fiables, en attendant bien sûr
de les vivre.
Parfait pour jouer
en altitude
Ainsi donc et comme le Lesotho
n'est qu'une enclave située à
l'intérieur du territoire sudafricain, et qu'on y retrouve le
même climat identique ou presque
à Pretoria avec un peu plus
d'Altitude, d'où le choix de
Gourcuff de préparer la sortie ici
même, l'EN sera dans les même
conditions à peu près, et le froid
qui caractérise les soirées est une
bonne chose, certes durant la
journée le mercure monte pour
atteindre parfois un pic de 28 à 30°
mais l'air est encore tout aussi
frais, cela met l'EN dans de bonnes
conditions pour se préparer,
d'autant que tout le monde sait que
l'altitude, chaleur et football ne
font pas bon ménage, à cause du
manque d'oxygène qui empêche
l'athlète à être au top de sa forme,
cela nous amène à penser que l'EN
n'en souffrira pas, d'autant qu'en
2013 déjà à Rustenburg, l'EN avait
bien travaillé en plein été, et
parfois dans une chaleur élevée,
autrement dit, l'altitude n'est qu'un
faux problème, le match se jouera
sur une pelouse, et celui qui
commettra le moins de fautes
sortira gagnant.
S. M. A.

du club de Mamelodi
Sundowns, et c'est dans ce stade
que l'EN effectuera ses
entraînements jusqu'au jour du
départ à Maseru.
Reste à savoir si le coach ne
réclamera pas des séances sur
une pelouse synthétique étant
donné que le stade de Maseru
est couvert lui d'un tapis
artificiel, à l'image de celui de
Blantyre où l'EN avait disposé
du Malawi en octobre dernier.
S. M. A.

 beIN Sports couvrira

Au Sheraton
comme en
2009

Les bons souvenirs de 2009 ont
poussé l'EN a
reproduire à la
lettre leur séjour
de l'époque pour
cette fois dans la
même ville. En
plus des entraînements qui auront
lieu au petit
Caledonian
Stadium que
Gourcuff a choisi
pour abriter les
entraînements de
son équipe, l'hôtel
sera aussi le
même, à savoir le
Sheraton Pretoria
situé dans un
quartier chic,
Arcadia en l'occurrence, et qui offre
le confort nécessaire et des services qui aideront
les joueurs à évacuer la fatigue
accumulée après
une harassante
journée de championnat, suivie
d'un voyage d'une
demi-journée.

les préparatifs
des Verts

Le bouquet satellitaire qatari beIN
Sports a décidé de couvrir les activités
de l'EN lors de ce stage en Afsud et au
Lesotho avant de retransmettre la
rencontre dimanche prochain.
Détenteur des droits de retransmission
des rencontres des compétitions de la CAF
dont les éliminatoires de la CAN, le
bouquet crypté dépêchera même un
journaliste algérien sur les lieux pour être
plus proche de l'EN, à savoir Nassim
Rebika, qui a déjà couvert la CAN 2013 sur
place.
Super Sport assurera
la réalisation et la diffusion
Comme c'est souvent le cas pour les
matches se déroulant sur la partie sud-ouest
du continent noir, et face à la difficulté de
déplacer le gros matériel très loin pour un
simple match comptant pour des
éliminatoires, beIN Sports comptera sur les
moyens de leurs homologues et géants sudafricains Super Sport pour assurer la
réalisation de la rencontre, c'est eux aussi
qui partageront le signal de la rencontre à
partir du territoire du Lesotho le jour J.
S. M. A.

«

Je m'entends
bien avec
Kourbia

Hamdoulillah, ce match contre le CSC
était très important pour nous. C'était un
match piège. On avait affaire à une équipe qui a bien démarré le championnat
après deux victoires à domicile et à l'extérieur et qui voulait continuer sur sa
lancée. Nous, les joueurs, sentons une
pression peser sur nous, on devait assurer la victoire coûte que coûte.

ce a failli nous avoir. Nous appréhendions ce facteur parce que, auparavant,
nous nous sommes heurtés à cette malchance dans la concrétisation des occasions que nous nous sommes créées.
Heureusement que nous avons réussi à
marquer ce but avant la pause, puis on a
assuré le deuxième quelques minutes
après. Ce but a tué le match.

Votre but de toute beauté a été
longuement applaudi, quels sont vos
sentiments ?

Dieu merci, on avait déjà marqué le
but d'égalisation grâce à Kourbia qui
nous a libérés à cause surtout de la pression. Son but est important, il a été marqué à quelques instants de la fin de la
première mi-temps. Ça nous a permis de
jouer avec moins de tension. Quant au
but que j'ai inscrit, je le mérite, parce que
je bosse dur aux entraînements. Dans les
matches, je travaille aussi dur, je bouge,
je crée le danger devant les buts
adverses. Donc dans ce match, j'ai fait de
mon mieux pour aider mon équipe à
l'emporter. Je pense que ce but récompense mes efforts. Je remercie mes
coéquipiers qui m'ont beaucoup aidé.

C'est pourquoi la manière n'était pas
en première période…

Oui, comme je viens de le dire, seule la
victoire était importante à nos yeux. Il
fallait gagner quelle que soit la manière.
L'équipe adverse nous a mis en difficulté en première mi-temps. Les
Constantinois ont réussi à ouvrir le score
et même la possibilité d'ajouter un
second but, mais avec la fatigue suite
aux efforts, ça été difficile pour nous.
Mais, hamdoulillah, nous avons réussi à
prendre le dessus ; nous sommes parvenus à le faire dans ce match qui n'était
pas facile, faut-il le préciser. Il y a aussi
autre chose à ajouter.

Ils sont tous contents pour vous…

C'est normal, on forme un groupe
soudé, on travaille dans un esprit de fraternité. Nous sommes tous concernés
par l'intérêt de notre formation. Je les
remercie pour cette marque. Je salue
aussi les membres des autres staffs, ils
sont tous à la disposition de l'équipe.

A propos de quoi ?

Il ne faut pas oublier la malchance qui
nous a joué un mauvais tour. Plusieurs
tentatives ont été détournées par nos
propres soins. Plusieurs essais prenant le
chemin des filets ont été déviés involontairement. C'est dire que le facteur chan-

Mardi 1er septembre 2015

21
le public après ce but, aviez-vous un
message à transmettre ?

J'étais content pour les supporters. Ils
veulent voir leur équipe marquer et
gagner. Ils veulent du spectacle sur le
terrain. Je me suis dirigé pour leur offrir
ce but. C'est vrai que certains ne m'ont
pas épargné, mais leurs critiques sont
légitimes même si, parfois, ils en font
trop. Mais la plupart d'entre eux n'ont
pas cessé de m'encourager ainsi que les
autres joueurs. Donc, je voulais les saluer
pour les remercier.

Sinon, que pensez-vous de votre
association avec Kourbia ?

Ça n'a pas été difficile avec Kourbia.
On a joué en duo. On a fait beaucoup
d'efforts pour essayer de tromper les
défenseurs et leur gardien. Chacun de
nous deux a fait l'essentiel. Les défenseurs du CSC avaient du mal à assurer la
couverture tant avec Kourbia on a joué
en mouvements. On a réussi à créer
quelques espaces. Avec les autres aussi,
vous savez, on forme un bloc. Chacun
travaille pour l'autre.

Donc, voilà une victoire qui fera du
bien au groupe en prévision de la
suite du championnat…

Bien sûr, maintenant nous allons
essayer de rester dans la continuité du
travail que nous effectuons au cours des
entraînements. Après la série négative,
on a renoué avec la victoire, on tâchera
de faire l'impossible pour rester sur cette
lancée et donner plus d'éclat aux résultats. Nous allons essayer de faire de
notre mieux pour éviter de gaspiller le
moindre point chez nous et aussi tenter
de ramener quelques points de l'extérieur. En tout cas, nous avons la suite du
championnat à préparer après la trêve.

Cette trêve tombe à pic, n'est-ce
pas ?

Absolument, on voulait boucler cette
période précédant la trêve par une victoire. Nous sommes parvenus à le faire.
Nous passerons ainsi cette période avec
un bon moral. Cette trêve nous permettra de souffler avant de reprendre le travail pour la suite de la compétition. On
aura l'occasion de corriger nos défauts et
d'apporter les correctifs qui s'imposent.
A. K.

Vous êtes resté longtemps à saluer

LIGUE 2 MOBILIS
USMBA

Quatre jours
de repos
pour le
groupe

Après avoir ramené
ce précieux nul de
Skikda et vu les gros
efforts fournis par
les joueurs durant
cette rencontre, le
staff technique de
l'USMBA, sous la
houlette du coach en
chef El Moez, a
accordé à ses
joueurs quatre jours
et demi de repos,
soit du samedi au
mercredi matin,
pour reprendre finalement le chemin
des entraînements
dans l'après-midi, et
ce, en prévision du
prochain match qui
se jouera le vendredi
11 septembre à
domicile contre le
CRB Aïn Fakroun
pour le compte de la
4e journée du championnat de Ligue 2
Mobilis.

Le coach El Moez revient sur le
match nul ramené par son équipe
de Skikda. Il pense que son
équipe est en train de réaliser de
bonnes choses. Pour lui, le
championnat est encore long, car
on en est encore qu'à la troisième
journée ; il reste vingt-sept
marches à grimper pour arriver
au sommet.
De notre correspondant

MALEK BOUZID

Heureux pour ce point du nul de
Skikda et qu'on peut qualifier
d'inespéré ?

Le match nul obtenu à Skikda et
dans le temps additionnel est logique
et mérité. Le temps additionnel fait
partie du jeu. Après avoir été menés au
score par deux buts à un, les joueurs de
la JSMS ont usé de tous les moyens
pour conserver leur acquis. Certains
ont tout fait pour perdre du temps. On
n'a pas voulu faire accélérer les choses
et essayer d'être sérieux sur le terrain.
On ne s'est pas précipité et on a joué
calmement avec le dédoublement de
passes. On s'est préparés pour les
centres dont l'un a été parfait. Laâbani
était au bon droit pour mettre de la tête

El Moez : «L'accession
est notre objectif»
le cuir au fond des filets. C'était juste
un replacement des joueurs ; je l'ai
poussé à aller vers l'avant et enfin
c'était lui qui a ramené l'équipe à égalité.

Satisfait quand même de ce nul
précieux qui a fait plaisir à tous les
Bel-Abbésiens, notamment aux
fans qui se sont déplacés à Skikda.
Donc un grand hommage à Laâbani
qui vous a évité une défaite…

C'est un travail de groupe et d'équipe, on était ensemble pendant deux
jours à Skikda, on a vécu de grands
moments et on a fini ce mini-stage
dans la joie avec ce point arraché à
Skikda. Il est très important, car il est
obtenu à l'extérieur ; ce n'est pas évident et de surcroît contre une équipe
de la JSM Skikda qui est très bien organisée et qui va faire très mal cette
année en prenant beaucoup de points
chez elle.

Que pensez-vous du niveau de la
rencontre ?

Il n'y avait pas grand-chose car le jeu
était fermé. Le but est venu très tôt et

puis Skikda a joué la défensive en
jouant avec un bloc bas. C'est normal,
la majorité des équipes réagissent de
cette façon quand elles ouvrent le
score, elles reculent en arrière. C'était
beaucoup plus un jeu fermé avec peu
d'occasions, mais à chaque fois qu'il y
avait un but, les choses se développaient puis le jeu se referme après.

L'accession reste votre objectif
principal ?

On est qu'à la 3e marche, il en reste
encore vingt-sept à grimper. Le championnat est donc très long, on prend
match après match. On a notre ligne
directrice pour réaliser notre objectif
principal qui est l'accession. Si tous les
ingrédients sont réunis, on parviendra
inchallah à cet objectif. Nous avons des
atouts, mais sans être au-dessus de nos
adversaires. Nous respectons tous nos
adversaires, mais on se prépare de
façon à récolter le maximum de points
possibles. Si nous arrivons à accéder,
tant mieux sinon on dira que le football est ainsi fait.
M. B.

La prime du
match nul de
Skikda cette
semaine
La prime du match nul (2-2) arraché à
Skikda face à la JSMS vient d'être revue à
la hausse par les dirigeants de l'USMBA.
Les joueurs pourraient toucher plus de
cinq millions, probablement sept millions
et demi, en raison de quelques particularités qui ont marqué cette rencontre face
aux Skikdis. Il faut dire que les joueurs de
l'USMBA ont tenu bon jusqu'à arracher
l'égalisation dans le temps additionnel.

Match amical
ce week-end
En prévision du prochain match de
championnat face au CRB Aïn Fakroun, à
domicile, le staff technique compte programmer une joute amicale contre une
équipe de Ligue 1 Mobilis, probablement
le RCR ou l'ASMO à Sidi Bel-Abbès. Ce
qui permettra au groupe de garder le
rythme de la compétition et donner l'occasion de s'exprimer aux joueurs qui
n'ont pas joué le match de vendredi dernier face à la JSM Skikda.

Mardi 1er septembre 2015

DÉTENTE

Jean
Jaurès

À LA UNE

JEUX PROPOSÉS PAR SAÏD BENSIHECINE

Concours mondial de nage en eau boueuse au Pays de Galles
Une centaine de personnes, certaines déguisées
en poisson rouge ou en requin, ont concouru
dimanche au Pays de Galles pour le titre de
champion du monde de "bog snorkelling". Cela
consiste à nager dans un fossé d'eau boueuse.
Pour cette 30e édition, les participants, équipés
de palmes, masque et tuba, devaient effectuer le
plus rapidement possible un aller-retour dans un
fossé de 55 mètres de long situé à proximité de la
ville de Llanwrtyd Wells, la plus petite du Pays de
Galles. En tête de la course

N° 2583

LA BLAGUE

cette année, le Britannique Haydn Pitchforth qui a
effectué en une minute et 26 secondes ses deux
longueurs dans cet étroit marais boueux, sous les
encouragements de 300 spectateurs. Interrogée
sur ce qui pouvait motiver les participants à se
jeter dans une eau glacée et boueuse, Jen Walsby,
l'une des organisatrices a répondu: "je ne sais
pas, je l'ai fait moi-même et c'est froid et marron,
on ne voit pas grand chose. C'est juste pour la
folie qui va avec et le défi".

LES FLÉCHÉS

validation

serpents de
verre

pourchasser

Un gars raconte :
- J'ai un oncle à Marseille qui a essayé de
construire un nouveau genre de voiture. Il a pris la caisse d'une Porsche 911, le moteur d'un spider BMW, la
transmission d'une Mercedes 600 et les pneus d'une
Ferrari.
- Vraiment ? Et qu'est-ce qu'il a obtenu ?
- Cinq ans ferme !

cours noir

1

strontium

rassemblement

E
O
E
E
L
O
B
I
R
E
P
I
D
I
G

R
R
M
G
A
N
O
I
D
E
O
O
O
E
R

U
I
O
E
L
A
R
U
E
N
U
V
O
E
L

H
G
T
T
L
U
M
P
R
C
N
L
R
U
E

C
I
I
A
O
S
L
U
I
E
I
T
T
N
N

O
N
O
S
U
U
O
R
R
E
E
E
N
O
R

R
A
N
R
U
T
R
C
R
M
A
E
E
R
I

7

8

9

Beaucoup d'évènements se sont
succédé suite à l'annonce de la blessure
de Mahrez. En effet, le sélectionneur
s'est retrouvé dans une position
inconfortable et a donc de suite décidé
de rappeler le joueur de l'USMA,
Youcef Belaïli, pour qu'il rejoigne les
rangs des Verts et qu'il puisse aussi
partir en stage avec le reste du groupe.
Le joueur n'a pas daigné répondre et a
plutôt ignoré les coups de fil des
responsables de la FAF qui ont été les
premiers à l'appeler. Déçu de ne pas
avoir été retenu dans la liste des 23
joueurs dévoilée par Gourcuff la
semaine passée, le joueur a donc décidé
de pas répondre aux appels de la
fédération. Sachant qu'il a 4 jours de
repos accordés par le staff technique
des Rouge et Noir, le joueur a donc pris
la direction d'Oran pour aller se
ressourcer chez lui et prendre un peu
de repos. Le secrétaire de l'USMA l'a
appelé dimanche dans la soirée, mais

néodyme
points
opposés

4

abre des
Antilles

tatait

7 6
4

9
3
2
6
1
5
4
8
7

B
L
E
R
P
B
N
N
O
L
I
L
I
P
V

grand disque
sacré

tableau de
maître

instrument de
musique

drogue

futur officier

palladium

6
philosophie
chinoise

3
4
1

bouffons

4
5
8
7
2
3
6
1
9

D
A
A
E
E
I
I
S
I
T
L
U
M
A
M

U
P
N
R
V
R
U
R
N
O
E
T
O
I
U

2
1
9
3
7
6
5
4
8
E
T
B
E
E
D
E
A
Y
B
L
H
N
L
T

3
4
7
5
8
1
9
2
6

dorures
localisée

Esquimaux

à l’intérieur
de

coule en
Sibérie

5
8
6
4
9
2
1
7
3
E
I
L
H
I
E
C
I
L
I
M
E
O
L
N

roi en boîte

roi de
Corinthe

personne
sotte

7
6
1
9
4
8
2
3
5

couvert de
chapelure

1

5

chef d’oeuvre

nationale

cardinal

marque le
dédain

embarcation
légère
paresseux de
nature

cours suisse

9

R
U
T
R
E
P
O
N
D
A
N
T
U
G
C

B
E
R
E
P
M
O
R
T
E
D
I
A
E
D

plein de
dévotion

N° 2583

Biffez les mots de la liste ci-dessous. Les lettres
restantes vous serviront à composer les nom et
prénom du sportif caché.
ANTIENNE
AUTONOMIE
BROCHURE
BUCHER
COTE
CENTUMVIR
DETROMPER
DOUCIR
EMOTION
EPAR
FIBRE
FISSIBLE
GANOIDE
GEOLIER
LUMP
LUTEAL

LUTH
METRER
MILICE
NEURALE
NIVELER
ORIGINAL
ORPAILLAGE
PENTE
PERIBOLE
RENVOI
REPONDANT
SUBIR
SUDISTE
SUREAU
TOURNOI
TOURNIOLE

Il n'a pas de visa pour
l'Afrique du Sud
Par ailleurs, la donne était compliquée
pour le joueur qui était déjà à Oran.
Même s'il s'était déplacé à Alger, il ne
pouvait aspirer à prendre le départ car
il n'avait pas de visa d'entrée en terre
sud-africaine. Ça aurait donc
compliqué davantage la situation.
Maintenant, le joueur est toujours chez
lui à Oran et attend la reprise des

Bonjour Youcef, c'est Compétition, Où êtesvous ?

8

Je suis chez moi à Oran. J'ai 4 jours de repos
accordés par le staff technique, donc j'en profite
pour me reposer.

songeurs

Mais on croyait que vous étiez à Alger pour
partir avec Gourmi et El-Orfi…

sigle pour
reporters

LES MELÉS

en vain. Hier, il a trouvé un SMS de la
part du secrétaire usmiste, mais il ne
savait quoi faire et n'a donc rien fait
pour faire avancer les choses dans le
bon sens.

Joint par nos soins durant l'après-midi d'hier,
le joueur en question affirme être injoignable
durant la nuit et se montre prêt à rallier le groupe
si on le lui demande.

versus

3
F
E
C
S
E
L
B
I
S
S
I
F
T
A
E

Les Verts
se sont
entraînés
à Roissy

H
A
A
S
D
L
T

Pourquoi ? Personne ne m'a demandé de rentrer
sur Alger.

E
X
P
E
R
I
E
N
C
E

E

E
C
A
R
T

A
L
T
E
R
C
A
T
I
O
N

I
M
I
T
A

H
R
D
R
A
C
U
L
A

E
O
R

T
I
E
R
C
E

E
I
R
E
L
B

P
I
S
O
I
L

G
R
E
U

T
A
C
N
O
U
V
E
A
U
T
E
S

M
U
N
I
R
E
N
T
U
N
T
E
L
T

D
C
A
M
E
N
S
A
S
L
E

F
E
E
M
A
S
S
E
R
H
F
E
R

LES FLÉCHÉS
1

2

3

4

LES MELÉS

A B E L
5

6

7

8

entraînements pour rentrer et continuer
le travail avec l'USMA, son club
employeur.
Il a évité une autre déception
En décidant de ne pas répondre aux
appels de la FAF, Belaïli s'est évité une
nouvelle déception. Si Gourcuff l'a
appelé, c'est pour pallier au forfait de
Mahrez. "On l'a appelé au cas ou… "
nous dira un membre de la FAF.
Imaginons donc Belaïli rentré sur Alger,
fait un dossier de visa, allé au consulat
déposer, pour qu'à la fin on lui dit, c'est
bon, Mahrez est apte ?! C'est ce qui allait
se passer, puisque Ryad Mahrez ira en
Afrique du Sud.
I. Z.

«La FAF m'a appelé, je dormais»

possessif

bonne
fortune

pleure

Bentaleb
et Feghouli
forfait contre
le Lesotho

les appels de la FAF
PAR ISLAM Z.

peina

gardienne de
la paix

pas encore
pro

Blessés

Avec le probable forfait
de Ryad Mahrez, le
sélectionneur national a
décidé de rappeler la star
de l'USMA, Youcef Belaïli.

2

langue

SOLUTION
DU NUMERO PRECEDENT

1
9
3
2
5
7
8
6
4

6

noeud sur
la Tille

père d’Andromaque

2583

3
4 2
7
9
3
6 9 1
8
9
8 4
7
5
8
7
5
1
6
4
3
9
2

5

catastrophiques

coule en
France

2

6
2
4
8
3
9
7
5
1

4

7

1
6
9

REGLE DU JEU
Une grille est composée
de plusieurs carrés.
Chaque carré contient
tous les chiffres de 1 à
9. Chaque ligne comme
chaque colonne contient
aussi tous les chiffres de
1 à 9. Certains chiffres
vous sont donnés, à
vous de trouver les
autres. Pour cela,
procédez par déduction
et élimination.

3

bugles à
fleurs jaunes

atome

SuDoKu

2

tandem

déséquilibrées

Rappelé pour remplacer Mahrez

BELAÏLI IGNORE

Remplissez cette grille, puis reportez les
lettres dans les cases numérotées correspondantes.
Vous découvrirez les nom et prénom du personnage.

JOUR

5

3

De notre envoyé spécial à Johannesburg : Smaïl M. A.

DU NUMÉRO PRÉCÉDENT

Citation

Quand les
hommes ne
peuvent changer les choses,
ils changent les
mots.

INSOLITE

22

DU

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

SOLUTIONS

www.competition.dz

9 10 11

A G U I L A R

JULIO
CESAR

La FAF vous a appelé hier soir. Le secrétaire
de l'USMA aussi, non ?

Effectivement, j'ai trouvé plusieurs appels ce

matin (hier ndlr) en me réveillant, y compris celui
du secrétaire de l'USMA. Ce dernier m'a même
laissé un texto dans lequel il me dit : "L'EN fait
appel à toi pour combler le forfait de quelqu'un…"
Je ne connais pas les autres numéros…Personne
ne m'a rappelé le lendemain pour m'expliquer ce
qui se passe, alors je me suis dit qu'ils ont sûrement
pris quelqu'un d'autre à ma place, ou qu'on a changé d'avis…En plus, je n'ai pas de visa pour
l'Afrique du Sud, donc…

Pourquoi n'êtes-vous pas rentré sur Alger
pour essayer de comprendre ou au moins
rappeler les gens qui vous ont appelé ?

Je suis à Oran, je me repose, j'ai 4 jours de repos,
si j'étais sur Alger, je me serai peut-être déplacé ou
fait ce que vous me dites, là je crois que c'est un
peu trop tard. Il faut un dossier pour le visa pour
l'Afrique du Sud, le déposer au consulat,

Buteur face à l'Académica

Slimani en grande forme
Le buteur du Sporting a une fois de plus
brillé au cours de la rencontre face à l'Académica.
Auteur d'une très belle prestation, l'international
algérien a offert la victoire à son équipe en marquant un but et en obtenant un penalty. Cette
nouvelle prestation de haut de gamme prouve
que l'ancien buteur du Chabab est en très grande
forme actuellement. Renforcé par la confiance
que lui accorde Jorge Jesus, il est au sommet et ne
cesse de prendre encore plus d'ampleur au sein
d'un secteur offensif dont il est devenu indispensable. Un début en canon pour le joueur avant la
rencontre à venir face au Lesotho durant laquelle
il sera particulièrement important pour les Verts

puisqu'il aura pour mission de faire trembler les
filets du stade de Maseru et que le coach national
compte beaucoup sur lui pour assurer la victoire.
Un duo d'enfer avec Carillo
Pour la presse portugaise, le nouveau duo formé
par le coach Jesus est en train de faire des merveilles. Carillo et Slimani sont en train de former
un duo d'enfer en ce début de saison et font parler la poudre. Comme ce fut le cas lors des derniers matchs, les deux hommes ont affiché une
grande complicité. De bon augure pour la suite
de la saison.
I. Z.

Comme on le
faisait savoir,
les Fennecs
se sont
retrouvés à
Paris pour le
regroupement
avant de
prendre la
direction de
Pretoria. Hier
après-midi,
les joueurs
ont eu droit à
une séance
d'entraînemen
t du côté de
Roissy. C'était
la première et
seule séance
de travail en
terre
française. Le
coach
national en a
profité pour
programmer
des ateliers
où il était
question
d'axer sur la
conservation
du ballon.
I. Z.

attendre…Pour ce qui est de rappeler ceux qui
m'ont appelé, je vous ai dit que je ne connais pas
ces numéros, pourquoi les rappeler ?

On dirait que vous n'êtes pas enthousiaste à
l'idée de faire ce voyage…

Je n'ai rien dit de tel. Tout ce que j'ai dit, c'est
qu'on m'a appelé tard dans la nuit. Moi je dormais.
Le lendemain, on ne m'a pas rappelé.

Mais si la FAF vous rappelle et fait tout ce
qu'il faut pour que vous soyez du voyage, que
feriez vous ?

Je ne crois pas qu'ils vont le faire, mais si jamais
ils le font, je rejoindrai le groupe le plus normalement du monde.

Etes-vous sûr ?

Oui, pourquoi ne le ferai-je pas !

M. A.

A la veille de l'entame du
stage, deux cadres de la sélection
nationale ont annoncé leur forfait
de manière officielle. Le stage de
préparation en Afrique du Sud n'a
pas débuté de la meilleure
manière pour le sélectionneur
national, Christian Gourcuff. En
effet, deux cadres des Verts ont
annoncé officiellement leur
incapacité à prendre part au
prochain stage de l'équipe
nationale en Afrique du Sud et, par
conséquent, le match à venir face
au Lesotho, entrant dans le cadre
de la seconde journée des
éliminatoires de la CAN 2017. Il
s'agit du milieu de terrain de
Tottenham, Nabil Bentaleb, et du
joueur de Valence, Sofiane
Feghouli. Les deux joueurs
souffrent de blessures et sont
donc dans l'incapacité de tenir leur
place pour le stage et la prochaine
rencontre. Un vrai coup dur pour
l'EN qui perd d'un seul coup deux
de ses meilleurs joueurs, car tout
le monde connaît le poids de
Bentaleb et Feghouli au sein de
cette équipe. Il est important de
signaler que les deux joueurs n'ont
pas fait le déplacement à Paris
pour que le staff médical puisse
constater leur blessure comme
cela se faisait au temps de Vahid
Halilhodzic. Ils se sont contentés
d'appeler le coach pour expliquer
leur état. Un membre du staff
médical nous a appris que Sofiane
Feghouli souffre d'une lombalgie
aiguë.

Gourmi et El-Orfi
à la rescousse

Après avoir appris que les deux
joueurs avaient officiellement
déclaré forfait pour cette
rencontre, le sélectionneur
national a décidé de puiser dans le
réservoir local en faisant appel au
Mouloudéen Khaled Gourmi et
l'Usmiste Hocine El-Orfi pour
combler ces absences. D'ailleurs,
les deux joueurs ont été joints
dans la soirée de dimanche pour
qu'ils rejoignent le groupe et
prennent le départ pour Paris, lieu
de regroupement avant le départ
en Afrique du Sud. Les deux
joueurs ont leur visa et ont donc
pris le départ pour la France
comme souhaité par le coach
national qui a donc réussi à
remplacer les deux absents
rapidement. Ayant rejoint le groupe
hier matin, les deux derniers
joueurs à avoir rejoint l'équipe,
Khaled Gourmi et Hocine El-Orfi, se
sont entraînés le plus
normalement du monde avec leurs
équipiers hier après-midi.

Souffrant du dos

Mahrez incertain

Contrairement à ses deux camarades, l'ailier de Leicester, Ryad Mahrez, lui
aussi blessé au dos, a fait le déplacement à Paris pour s'expliquer et passer une
visite médicale. Le joueur formé au Havre, sorti sur blessure samedi en
championnat, a tenu à rallier la capitale française pour que le staff médical puisse
l'examiner exactement comme le veut le règlement intérieur de la sélection. Après
avoir passé la visite médicale, il est resté à attendre les résultats pour être
définitivement fixé sur sa blessure et s'il peut ou pas prendre part au stage.
Examens rassurants, mais…
C'est en début de soirée que le staff médical de l'EN a pris la décision
d'autoriser Mahrez à prendre part à ce stage. Souffrant du dos, les examens ont
été rassurants. Mahrez ira en Afrique du Sud où il va subir d'autres examens sur
place avec des soins. Sa participation au match face au Lesotho en dépendra.
I. Z.

www.competition.dz

www.competition.dz Mardi 1er septembre 2015

2

PAC

À LA UNE

Mardi 1er septembre 2015

23

De notre envoyé spécial à Johannesburg : Smaïl M. A.

La trêve pour rectifier le tir
Le report de la quatrième
journée du championnat
de Ligue 2 Mobilis sera
une opportunité à
l'entraîneur CEO de revoir
sa copie.
PAR ALI OUKILI

C'est ce matin que l'équipe
nationale foulera le sol sudafricain après pas moins de
11 heures de vol.
PAR SMAÏL M. A.
L'EN, qui a quitté l'aéroport
Charles-de-Gaulle hier soir vers 23h30,
a survolé l'Afrique dans sa longueur
pour arriver à destination, à savoir
l'aéroport Oliver-Reginald-Tambo de
Johannesburg, la capitale économique
de l'Afrique du Sud.
Dès son arrivée, l'EN sera accueillie
par Walid Sadi, le manager des Verts
dépêché il y a deux jours ici en Afrique
du Sud, c'est lui qui fera en sorte que
la sortie des joueurs et des autres
membres de la délégation se fasse dans
les meilleures conditions pour aller
ensuite rejoindre le bus qui
transportera l'EN vers Pretoria, soit
quelque 60 kilomètres à parcourir et
un maximum de 45 minutes de route.
Une fois à Pretoria, les Verts
rejoindront directement leurs quartiers
généraux, sis au luxueux hôtel
Sheraton Pretoria, c'est dans cet hôtel
déjà visité par les Verts en 2009, que
Gourcuff et ses capés seront hébergés
tout au long de ce séjour, et c'est là
qu'ils devront récupérer de la fatigue
du voyage, puisque Gourcuff avait
insisté sur la nécessité d'effectuer ce
mini-stage juste pour permettre à ses
joueurs de récupérer de la fatigue d'un
long et harassant voyage.
Décrassage l'aprem'
Aussitôt arrivés et juste après que les
joueurs auront accès à leurs chambres,
ces derniers prendront leur déjeuner
qu'ils trouveront déjà prêt, Farid le
cuisinier ayant été du voyage samedi

L'arrivée est prévue à 10h

LES VERTS
dès ce matin en

Afrique du Sud
passé avec Sadi et les agents de
sécurité. Ces derniers d'ailleurs seront
divisés entre l'hôtel et l'aéroport.
Après le déjeuner, les joueurs auront
droit à un petit repos, histoire de
récupérer mais surtout de digérer,
avant d'enfiler leurs souliers et d'aller
effectuer une légère séance de
décrassage, probablement dans
l'espace vert jouxtant leur luxueuse
résidence, une séance qui ne durera
pas plus d'une heure, puisque c'est
demain que commencera le début du
travail technique et la préparation

tactique attendue du match du
Lesotho.
Gourcuff, qui a encensé cette sélection
du Lesotho, laquelle peut être
dangereuse surtout sur son terrain,
fera en sorte de préparer son groupe à
affronter une équipe accrocheuse et
qui ne se laisse pas faire facilement sur
son sol, synthétiquement gazonné.
Cela risque d'être dur pour des joueurs
évoluant habituellement sur de belles
pelouses en Europe.
S. M. A.

Des agents pour assurer la sécurité des joueurs

Comme d'habitude, la FAF a tout préparé en prévision de ce déplacement en Afsud. Comme
révélé par nos soins il y a quelques jours, il y aura 7 agents de sécurité qui accompagneront
l'EN dans ce stage à l'autre bout du continent, ils ont même été les premiers à arriver sur les
lieux dimanche matin pour s'assurer que tout soit prêt dès l'arrivée de l'équipe mardi.
Connue pour ses problèmes sécuritaires fréquents, notamment les agressions à main armée,
l'Afrique du Sud reste un pays où il est préférable d'être vigilant malgré la nette amélioration
qu'a connue le pays ces dernières années, mais la FAF n'a rien laissé au hasard d'où ces
policiers qui veilleront à ce que le séjour dans le pays de feu Madiba se passe dans de
bonnes conditions, idem pour le court déplacement au Royaume du Lesotho.
S. M. A.

Mansouri y reviendra en tant que coach

BOUDEBOUZ, seul rescapé
de la visite de 2010
Ryad Boudebouz sera le seul
rescapé de l'avant-dernière
visite des Verts sur le
territoire sud-africain.

Il est en effet l'unique joueur
toujours en activité ayant pris part au
Mondial 2010 dans ce pays, il a même eu la
chance d'être à Pretoria pour le match face
aux USA, contrairement à ses équipiers,
dont certains ont visité l'Afrique du Sud
mais seulement la ville de Rustenburg et
Johannesburg, c'était en 2013 à l'occasion de
la CAN. Mansouri, l'un des adjoints et bras
droit de Gourcuff, a lui aussi été du voyage
à cette époque, mais pas en tant que joueur.
CAN, chicha et mise à l'écart
En 2013, Boudebouz revenait en Afrique
du Sud mais cette fois pour jouer la CAN
2013 dans le groupe du coach Vahid

Halilhodzic, il ne croyait sûrement pas que
cette visite allait être la dernière avant une
très longue mise à l'écart, puisqu'il sera
juste après écarté de la sélection par
Halilhodzic, et ce, après la fin de la
participation de l'EN, et l'élimination au
premier tour, Halilhodzic cherchait un
bouc émissaire et il a fini par mettre la
main sur Boudebouz qui aurait fumé de la
chicha durant tout le stage et même
pendant la compétition dans sa chambre,
entraînant quelques équipiers dans sa
chambre pour profiter de ce moment de
plaisir, une attitude qui est parvenu aux
oreilles du coach lequel a décidé de sévir.
C'est ainsi qu'il a décidé de priver Ryad
d'une seconde participation de suite à la
Coupe du monde, le joueur n'ayant plus
figuré dans ses plans ni de ceux de
Gourcuff jusqu'à cette année 2015 et le
stage de juin, soit 2 ans et demi après sa
mise à l'écart.
S. M. A.

3 titulaires absents

GOURCUFF
doit revoir ses plans
C'est aujourd'hui que débutera
officiellement le stage des Verts en Afrique du Sud,
l'EN arrivera vers 11h, heure locale, à l'aéroport de
Johannesburg. Juste après, elle ralliera par bus son
QG qui n'est autre que l'hôtel Sheraton qui l'a
accueillie il y a 6 ans avant le déplacement en
Zambie. Après un déjeuner et un peu de repos,
l'EN effectuera sa première séance d'entraînement
en Afrique du Sud, celle-ci ne sera pas intense,
puisqu'elle permettra aux joueurs de se
débarrasser des séquelles du voyage, eux, qui ont
survolé 2 continents et une dizaine de pays pour
arriver 11 heures plus tard à destination.
Le plan en marche demain
Ce n'est donc qu'à partir de demain que les
choses sérieuses vont commencer, quand Gourcuff
mettra officiellement en marche son plan de
préparation du match de dimanche prochain à
Maseru, il a tracé le programme d'entraînement
qui ne sera pas chargé, il n'y aura donc pas de
biquotidien, seulement une seule séance
quotidienne l'après-midi, chaque jour, jusqu'à
vendredi prochain, le jour du départ au Lesotho.
Quand l'équipe s'entraînera le matin, toutes les
séances, 3 en tout, seront l'occasion de travailler la
cohésion, c'est le but premier de ce stage, étant
donné les données et les antécédents, mais aussi de
trouver trois remplaçants à Bentaleb, Feghouli et
Mahrez ayant déclaré forfait pour diverses raisons.

CEO organisera un mini-stage
à Hydra pour établir un plan de travail durant toute la semaine de repos.
Il programmera des séances de travail consacré au volet physique, technico- tactique des tirs devant les buts.
Tout le monde a constaté le manque
de réussite des jeunes Pacistes une
fois dans la surface de réparation. "Le
manque de concentration reste un

épineux problème pour nos attaquants. Le staff technique devait
trouver une solution pour que les
choses s'améliorent à l'avenir", estime
un proche du club. Les Jaune et Bleu
créent de nombreuses occasions qu'ils
ratent lamentablement. Certains estiment que jeunes confondent vitesse et
précipitation. La balle est dans le
camp du staff technique pour régler
ce problème afin que les Méziani et
compagnie soient plus adroits et efficaces devant les buts.
Reprise avant-hier
Après avoir consommé la journée de
repos accordée par l'entraîneur juste
après le match contre la JSM Bejaia,
les camarades de Smaïl Chaoui ont
repris avant-hier le chemin des
entraînement au stade Ahmed-Falek
en présence des dirigeants. Avant de

AMAR T.

Quatre points seulement
en trois matches. Un début de
saison jusque-là pas du tout satisfaisant, entraînant les contre-performances. Dans l'entourage du
club, on déplore ce manque de
résultats que certains laissent
imputent au problème d'instabilité au niveau de la direction.
L'équipe n'arrête pas d'étonner
avec aussi un mental fragilisé
venu rappeler aux Eulmis que
des choses négatives minent le
groupe des joueurs depuis l'entame du championnat pour annihiler toute motivation de jouer. Ce
qui a contribué avec d'autres
paramètres à obtenir une équipe
sans âme, se limitant à sauver la
face au lieu de se projeter dans
les objectifs du club. Plusieurs

Les amateurs de
la balle ronde se
demandent pourquoi les espoirs
reçoivent leurs
adversaires à
Hydra, alors que
leurs aînés
jouent à
Bologhine. Ils
devaient jouer
comme les
autres équipes
en ouverture des
séniors et non
pas le contraire.
Les spectateurs
auront ainsi l'occasion de découvrir ces talentueux jeunes qui
occupent actuellement la tête du
tableau.

se remettre au travail, CEO s'est réuni
avec l'ensemble de ses joueurs pour
revenir un peu sur la précédente rencontre. Il leur a demandé de tourner
la page et de continuer à bosser en
prévision de la suite du championnat.
Deux matches amicaux
Profitant de la trêve, l'entraîneur a
programmé deux matches amicaux
contre deux vieilles connaissances. Le
premier face au NARB Reghaia
devait se dérouler hier à partir de 16h
à Hydra et le second jeudi prochain
devant la JS Jijel à 10h. Deux rencontres contre des adversaires qui se
préparent en vue de la reprise de leur
championnat de DNA. Le coach CEO
fera tourner tout son effectif pendant
ces joutes pour procéder à des correctifs.
A. O.

MCEE
De notre correspondant

Les U21
reçoivent
à Hydra

Benguit en stage avec les U23

Une équipe sans conviction ?
facteurs donc ont contribué à fragiliser le football eulmi qui, très
vite, a perdu sa force de frappe.
Les joueurs se montrent peu
combatifs sur le terrain et loin
surtout de chercher la réussite du
résultat. Cela s'est vérifié lors de
leurs deux derniers matches
quand ils se sont fait battre par le
CABBA et ont fait preuve de
maladresse face à l'ASK. En donnant ses impressions sur le jeu de
son équipe, Saâdi dira que ses
joueurs se trouvent dans un
mauvais état d'esprit et manquent de conviction dans leur
jeu. Incontestablement, le fait que
l'équipe joue sans âme donne
une impression de relâchement
qui ne rassure pas le staff technique qui attend de ses joueurs

un meilleur état d'esprit possible
pour la suite du parcours.

situation au vu des conflits opposant les uns aux autres.

Tout est à revoir La sonnette d'alarme est tirée pour
mettre un peu d'ordre dans cette
équipe qui frôle la débâcle. La
réalité du terrain et celle des
résultats sont venues pour rappeler au coach Sâadi qu'il y a des
choses qu'il n'admet pas, entre
autres ce manque de réaction
chez les joueurs qui n'arrivent
pas à produire un jeu de conquérants sur le terrain. Il serait injuste de reprocher aux joueurs de
n'avoir pas trop mis du leur pour
réussir, mais on peut légitimement chercher des explications
au niveau des dirigeants qui sont
également responsables de cette

Retrouver un bon état
d'esprit
Saâdi, le nouvel entraîneur du
MCEE, est là pour faire régner
l'ordre dans son équipe, mais
aussi pour accomplir sa mission
comme il l'a fait entendre. Il a
besoin d'être aidé par tout le
monde avec une prise de
conscience plus large. "Les
joueurs peuvent faire mieux s'ils
se sentent encouragés. Je reste
persuadé que cette équipe vaut
bien mieux de ce qu'elle joue
actuellement", dira le néo-coach
qui veut faire retrouver un bon
état d'esprit à son groupe.
A. T.

Au moins 3 changements
En effet, un petit coup d'œil sur la liste annoncée
mercredi passé par Christian Gourcuff était
suffisant pour comprendre que le Français avait
déjà son onze en tête. Il faut dire que Gourcuff
nous a appris à le connaître au fil des rencontres,
c'est quelqu'un qui change rarement ses principes,
encore moins ses plans. Reconduire une nouvelle
fois le célèbre et adoré 4-4-2 avec Doukha, Zeffane,
Ghoulam, Medjani, Mandi, Bentaleb, Taïder,
Feghouli, Mahrez, Brahimi et enfin Slimani était
une fatalité. Cependant, 3 forfaits ont été
enregistrés à la dernière minute. Feghouli, Bentaleb
et Mahrez n'ont pas pris l'avion à destination de
l'Afrique du Sud obligeant le sélectionneur à revoir
ses plans. On ne sait pas pour le moment qui va
remplacer qui, mais ce qu'on sait par contre, c'est
qu'il y aura des changements dans le onze, c'est
sûr. Des surprises ne sont pas à écarter non plus.
S. M. A.

Le meneur de jeu Benguit est en stage depuis
avant-hier avec la sélection des U23 au centre de
Sidi-Moussa pour se préparer en prévision des prochaines joutes. Ce jeune pétri de grandes qualités
physiques et techniques est prédit à un bel avenir.
Avec son sérieux dans le travail, cet élément sera
la révélation de cette Ligue 2 du championnat
Mobilis.

Attal blessé

Le défenseur latéral Attal ayant contracté une
blessure à la cheville devant la JSM Béjaia est
soumis aux soins intensifs. On estime du côté du
Paradou que cet indispensable élément sera rétabli
avant la reprise contre le CAB, prévue le 10 de ce
mois à Batna. Cette rencontre qui entre dans le
cadre de la quatrième journée s'annonce déjà difficile, mais pas impossible pour les Algérois.

DIVISION NATIONALE AMATEUR

ESM

Moumen part,
Benchouia
ne viendra pas
De notre correspondant

H. MUSTAPHA

ANEP 342 746 du 01/9/2015

Compétition / PUB

QUOTIDIEN
SPORTIF ÉDITÉ
PAR LA SARL
«TOP SPORT»

Directeur de la publication
Djamel Guessoum
Directeur de la rédaction
Rafik Abib
Rédacteurs en chef
Amirouche Boudjedou
Asma Halimi Taïbi

Rédacteur en chef adjoint : Kamel Hassani
Chef de rubrique : Nouredine Boumali
Rédaction
Abderrahmane Mimoun,
Maâmar Zerrouki, Amina Zerrouki,
Mohamed Amokrane Smaïl, Abdellah
Haddad, Hillal Aït Benali, Anis Sadoun,
Rachid Hamadi, Islam Zemam

L'entraîneur Moumen Mahfoud qui, jusque-là,
assurait la préparation de l'équipe en sa qualité d'entraîneur en chef, vient de rendre son tablier.
L'administration est dans l'obligation de trouver un
successeur le plus tôt possible du moment que
douze jours seulement nous séparent du début de la
compétition. La valse des entraîneurs a donc débuté,
et c'est l'entraîneur de l'ESM qui vient d'ouvrir le bal
avant même le début du championnat. Pour cela, les
dirigeants ont prit contact avec le technicien chélifien
Benchouia qui, dans un premier temps, a donné son
accord de principe avant de se raviser. A l'heure
actuelle, c'est le DTS Benguella Bendhiba (dit Biba)
qui assure les entraînements en attendant la désignation d'un nouvel entraîneur. Dans ce contexte, on
vient d'apprendre que plusieurs techniciens sont sur
le calepin des dirigeants. On parle d'un technicien
qui a déjà fait ses preuves dans un club voisin et qui
sera sans doute le nouvel entraîneur des Verts, mais
son nom n'a pas été dévoilé, il sera annoncé dans peu
de temps. Dans un autre contexte, les Espérantistes
ont fait match nul face à la JS Emir-Abdelkader au
stade Benslimane avec un but partout. Ils ont affronté dans l'après-midi d'hier le HB El Bordj, toujours
dans le cadre de la préparation de l'équipe pour le
prochain exercice.
H. M.

Rédaction
87, Bd Mohamed V
Tél. : (0770) 92 92 83
Fax : (021) 74 76 95
Site Internet
www.competition.dz
contact@competition.dz
Compte bancaire
CPA agence Didouche,
n° 101-400-24762-3

Impression
SIA
Diffusion
Compétition Tél : (0770) 92 92 82
Publicité
Fax : (021) 63 53 31
Adressez votre courrier
à Compétition BP 331 - RP Alger

Il s'est absenté 3 fois la semaine dernière

Zafour avertit Ziti
Il part aujourd’hui en France

Proposé par

MORT
SUBITE

EN-NEMS

Courbis arrête
avec RMC

Invité de Canal football
club ce dimanche sur
Canal+, Rolland Courbis
a reconnu qu'il vivait une
"période difficile" à la
tête de Montpellier, 19e
au classement de la
Ligue 1 avec un point
après quatre journées de
championnat. Le coach
héraultais affiche une
certaine sérénité,
notamment face à
l'agacement exprimé par
Louis Nicollin, mais
refuse d'entrer dans une
quelconque polémique,
estimant logique
l'impatience de son
président. Courbis a
indiqué toutefois qu'il
allait faire encore plus
d'efforts à titre personnel
pour redresser la
situation. "Je peux
comprendre qu'avec ces
résultats, il faut que je
fasse encore plus ;
d'ailleurs je vais arrêter à
RMC pendant un certain
temps. Il y a certaines
critiques que je
comprends, ça me paraît
logique et indispensable
pour montrer l'exemple
dans l'investissement.
Est-ce que ça servira à
redonner de bons
résultats ? Je n'en sais
rien mais au moins quand
je partirai de Montpellier,
j'aurai fait le maximum",
a-t-il expliqué.

La Palestine
prépare
sa première
historique

Les Palestiniens se
préparent à une première
historique. Le 8
septembre prochain, ils
affronteront les Emirats
arabes unis dans le cadre
des qualifications au
Mondial 2018 et à la
Coupe d'Asie 2019. La
rencontre se déroulera
dans le stade Fayçal-alHusseini-d'al-Ram, près
de Jérusalem. "Nous
avons quasiment fini les
préparatifs pour
accueillir l'équipe
émiratie", affirme Abdel
Majid Hajjeh, secrétaire
général de la Fédération
palestinienne, avant
d'ajouter : "C'est un
match historique car
c'est la première fois que
nous accueillons un
match de qualification
pour la Coupe du monde."
La Palestine se trouve
dans le même groupe que
les Emirats, l'Arabie
saoudite, la Malaisie et
le Timor oriental.

Après avoir solennellement, voire
théâtralement prêté serment, qu'ils
allaient les uns appliquer et les autres
respecter scrupuleusement les règles de
ce jeu appelé football, nos arbitres et
joueurs sont, assurément, repartis pour
une nouvelle histoire de… je t'aime, moi
non plus, si l'on en juge par une entame
de championnat où les bourdes des uns
et les contestations des autres n'ont pas
baissé d'un iota.
On a même l'impression, quelquefois,
que la tendance est à la hausse puisque
nos chers footballeurs discutent toujours

systématiquement toute décision des
referees, alors que ces derniers regagnent
toujours leurs vestiaires sous haute
protection et sur des chapelets d'insultes,
voire une pluie de projectiles émanant
des tribunes. Alors, il faudrait peut-être
trouver autre chose que les prestations de
serment pour contraindre nos
footballeurs et nos arbitres à respecter les
règles. Comme, par exemple, faire signer
des engagements par écrit à leurs
éducateurs (entraîneurs et dirigeants)
pour comportement décent sur les
terrains.

BELLOUMI : «J'ai pris Mezouar
dans ma sélection de beach soccer»
Lakhdar Belloumi, l'expatron des Verts, a été
chargé de monter la
sélection algérienne de
beach soccer. C'est chose
faite, son équipe s'est
envolée hier en direction
de Pescara, en Italie, pour
prendre part aux premiers
Jeux méditerranéens de
plage. Il nous a révélé qu'il
a pris dans ses bagages un
certain Brahim-Arafat
Mezouar.
La sélection nationale de beach
soccer, que vous dirigez depuis
peu, s'apprête à disputer les
premiers Jeux méditerranéens
de plage à Pescara, en Italie ;
comment ça se présente ?

Nous sommes tombés dans un
groupe difficile. D'ailleurs, il ne
pouvait pas en être autrement
puisque nous avons eu très peu de
temps pour nous préparer. Comme
vous devez le savoir, cette sélection
a été montée dans l'urgence, il était
impératif de ne pas rater le train
pour prendre part à ces jeux de
Pescara. J'ai fait un seul stage de
trois jours, c'est évidemment
insuffisant. Mais aujourd'hui, la
sélection est quand même là, elle a
pris l'avion en direction de l'Italie.
C'est un pas de fait.

Vous débuterez quand ?

Notre premier match aura lieu le
2 septembre, ce sera contre le
Liban. Ensuite, nous enchaînerons
contre l'Italie, le pays organisateur.
Enfin, nous affronterons la Tunisie
au troisième match.

Hannachi fuit la pression
Yarichène : «C'est au CA de choisir
un nouveau président»

Des changements virtuels

A la LFP, on ne respecte
pas les directives
de Raouraoua
Dans une de ses dernières sorties
médiatique, le président de la FAF,
Mohamed Raouraoua, avait clairement
défini le rôle des élus dans la gestion
de la LFP. Pour le président de la
Fédération, les élus ne doivent pas
s'ingérer dans le travail des employés
permanents. Les élus sont là pour
orienter et veiller à ce que le travail
soit bien fait. C'est ce qui est à des
années-lumière de la réalité parce que
à la Ligue, c'est un élu, autoproclamé
vice-président, qui monopolise tout
chez lui et qui gère de façon despotique
les affaires de la LFP. Celui-ci désigne
de la manière la plus hasardeuse, qui il
veut et quand il le veut, les
commissaires au match, ce qui n'est
pas du tout dans ses attributions.

Un délégué,
une équipe,
deux matches

C'est un groupe difficile ?

Toutes les équipes sont difficiles à
affronter, c'est encore plus dur pour
nous qui abordons la compétition
dans les conditions que vous
connaissez. Mais bon, cela ne va pas
nous décourager. Nous évoluerons
sans le moindre complexe.

Peut-on avoir une idée sur les
joueurs qui composent votre
sélection ?

J'ai fait appel essentiellement à des
jeunes joueurs issus du championnat
amateurs et de la Ligue régionale.
Les joueurs sont pour la plupart
issus de l'Oranie. Il ne m'était pas
possible de prendre des éléments
professionnels puisque les
championnats des Ligues 1 et 2
Mobilis ont déjà démarré. J'ai pu
prendre un émigré dans ma
sélection, c'est un joueur qui évolue à
Sète, en France. J'ai eu un souci avec
un joueur local qui a refusé de partir
avec nous. A la dernière minute, j'ai
pu le remplacer par Brahim-Arafat
Mezouar, l'ancien joueur du MC
Oran et du CR Belouizdad.

Voilà une bonne nouvelle !

Oui, il a une expérience dans la
discipline, il a déjà pris part à la
Coupe d'Afrique qui s'est
déroulée au Maroc. Il a participé
à d'autres tournois encore, son
apport nous sera donc d'une
grande utilité. Il épaulera les
jeunes qui, eux, compenseront
par leurs conditions physiques.

Quelle sera votre objectif au
final ?

Je suis tenté de répondre que
l'objectif est déjà atteint puisqu'il
s'agissait avant tout de ne pas
déclarer forfait pour ces jeux.
L'essentiel est de participer tout
en faisant de notre mieux pour
honorer les couleurs du pays.
On ne peut pas exiger plus d'une
équipe qui a eu à peine un mois
pour être mise en place et essayer
de se préparer pour ces jeux. On
fera de notre mieux pour réussir
une participation honorable.
H. D.

De la suspension
d'Amani en question
Lors de sa séance du 24-08-2015, la
commission de discipline a rendu
son verdict dans l'affaire Amani, du
nom du président du RC Arba. Ce
dernier avait fait des déclarations
jugées attentatoires par les
honorables membres de la CD. Soit.
Le président du RCA ne voyant pas
son stade homologué avait fait des
déclarations pour le moins
"brûlantes". La CD, en vertu des
articles 4 alinéa 1, art. 5 alinéa 3,
art. 6, art. 9 alinéa 1, art. 37, art. 38
et art. 39 du code disciplinaire a
sanctionné d'un an ferme le
président Amani. Mais dans tout ce

qu'a dit Djamel Amani, il y a
beaucoup de vérité. Le président du
RCA a dénoncé le fait que le stade de
l'Arba ne soit pas homologué en
utilisant, certainement des propos
très durs. La réalité c'est quoi ? Le
stade Smaïl-Makhlouf devait être
homologué avant le premier match
de la saison, pourquoi donc la
commission d'homologation ne l'a
pas fait ? Les membres de cette
commission d'homologation sont-ils
au-dessus des lois ? Pourquoi eux ne
risquent rien quand ils ne font pas
leur travail convenablement ? C'est
ça le fond du problème.

Les désignations des délégués de
match se fait sans un quelconque suivi,
ni méthode adéquate de la gestion de
ce volet, du reste très important. Sinon,
comment expliquer qu'un délégué soit
désigné pour une même équipe deux
journées de suite ? Comme ce fut le cas
du président de la Ligue de wilaya de
M'sila qui a été désigné pour les
matches MOB-JSK et JSK -USMA.

Lemouchia,
Messadia et Belalem
suspendus un match

Les joueurs Khaled Lemouchia (MCO),
Ahmed Messadia (CSC) et Fares Belalem
(DRBT) écopent chacun d'une
suspension d'un match pour
contestation de décision. C'est ce qu'a
indiqué la commission de discipline
hier dans la soirée.

15 expulsions
en 3 journées

Des records vont tomber
Après seulement trois journées de
championnat, on peut comptabiliser
quinze joueurs interdits de match dont
6 pour des cartons rouge dans le
match et 9 pour contestation de
décision. C'est pratiquement un record.
Quinze expulsions, c'est beaucoup dans
un championnat où les gestionnaires
ne cessent de claironner et d'appeler à
longueur de semaine au respect de
l'éthique et au fair-play. Pour les
amateurs des chiffres, il est utile de
signaler que le NAHD détient la palme
avec trois joueurs expulsés en trois
matches Boussouf, Allali et Bendebka.

150 millions dans
les caisses de la Ligue

Le championnat en est à peine à sa
troisième journée et voilà que les
amendes de la LFP atteignent déjà 150
millions de centimes. Un joli pactole
pour la Ligue comptant les diverses
pénalités entre les avertissements
pour contestation de décision, les
suspensions et autres jets de
fumigènes.

www.competition.dz MARDI 1er

SEPTEMBRE 2015 20 DA France 2 € N° 4384 ISSN 1111

QUOTIDIEN NATIONAL 100% FOOT

De nos envoyés spéciaux en Afrique du Sud

FEGHOULI et BENTALEB forfait contre le Lesotho

Gourmi et El-Orfi les remplacent
APPELÉ À PALLIER
DE MAHREZ

L’ABSENCE PROBABLE

BELAÏLI
IGNORE
LA FAF

«On m’a appelé,
je dormais»
Touché au dos

Mahrez ira
quand même en
Afrique du Sud

MCA

24

Mardi 1er septembre 2015

JSK

www.competition.dz

RAHAL :
«IL NOUS
MANQUE
UN 10»

Gourmi :

«Content de
rejoindre les
Verts»
USMB-MCA

à Tchaker

«Prouvez que
le problème
est Bologhine»

CRB-JSK au 20-Août

ab
Le Chabe
a eu c
qu'il voulait
USMH-NAHD
officiellement
au 5-Juillet

Meghni,

sa première
face au MOB