Le Dispositif de l'Apocalypse

Nos comportements humains sont pris au piège par la tyrannie de nos émotions. Sous l'émotion, nous prenons difficilement des décisions car notre jugement est inhibé. Et d'ailleurs je vais vous avouer quelque chose: c'est fait exprès... Ce dispositif est appelé "dispositif de l'apocalypse". Cette idée est tirée d'un ouvrage de Steven Pinker, How the Mind Works. Notons que cet auteur s'intéresse particulièrement à la psychologie évolutionniste (concept d'évolution lente sur le plan biologique et neurologique, donc comportementale, depuis l'apparition de l'Homme). Moi, je réagit à ce que tu me fais: Pour m'expliquer, voici une petite histoire d'illustration: Lors de la guerre froide, l'URSS a une petite idée derrière la tête: "et si on envoyait une ogive nucléaire sur les Etats-Unis? Ensuite on dira au président, tout de suite après l'avoir envoyée, qu'un mécanisme de lancement s'est déréglé et que nous n'avons pas pu empêcher cette catastrophe". Nous sommes désolés, nous avons pas fait exprès! De l'autre côté, pour le président des Etats-Unis l'heure est grave. Il doit prendre une décision: riposter et alors la guerre nucléaire est inévitable ("ils ont dit que c'était une erreurs, mais est-ce vrai mon Dieu?"), ou alors ne pas riposter mais l'URSS aura gagné ("ils m'ont frappé alors que je ne peut pas vraiment riposter, l'ont-ils fait exprès?"). Bref c'est une situation impossible. La solution? La prévention tout simplement. L'URSS savait que le président du camps adverse aurai une décision difficile à prendre, et que donc il hésiterai! C'est une situation rêvée pour eux. Maintenant imaginons ce cas de figure: Les Etats-Unis mettent au point un dispositif entièrement automatisé, le dispositif de l'apocalypse. Si une arme nucléaire touche le territoire des Etas-Unis, alors le dispositif riposte immédiatement et automatiquement par l'envoi de dix armes nucléaires vers l'URSS. Et ils prennent bien sûr le soin d'informer l'URSS de l'existence de ce mécanisme (point très important!). Sachant cela, l'idée de départ de l'URSS d'envoyer une ogive, soit disant par erreur, serait suicidaire, puisque la riposte sera inévitable et qu'il n'y aura aucune réflexion ni décision prise par le gouvernement américain. Il y a un dispositif de l'apocalypse, à l'interieur de vous: Le siège de nos émotions est un dispositif de l'apocalypse. Car si on nous agresse, il faut riposter, sans avoir à réfléchir. Et ça, il faut que l'autre le sache! C'est pour cela que quand nous sommes en colère (entre autres) on peut difficilement se contrôler, et qu'en plus les signes extérieurs sont nombreux (rougeur faciales,

contraction musculaires, voix qui s'élève...), car il faut que l'autre sache que le dispositif va s'enclencher sérieusement! Pour d'autres émotions, comme le sentiment amoureux par exemple, il s'agit aussi d'un dispositif de l'apocalypse, même si je vous l'accorde, le nom s'y prête guère. Quand on tombe amoureux, cela doit être le plus automatique possible, le moins réfléchi possible, car de cette manière nous sommes liés pour des raisons non rationnelles et donc non changeantes. Et il faut que l'autre le sache! C'est certainement d'ailleurs l'origine du besoin d'avoir des "preuves" d'amour, car si on obtient ces preuves de l'autre, alors cela veut dire que le dispositif émotionnel est encore en route, et qu'il n'y a alors pas de risque pour que l'autre parte. Mais là encore, il faut que ces preuves soient spontanées pas vrai? Car si elles sont demandées par l'autre, ces preuves n'ont alors aucune signification... Mais quand on ne peut pas contrôler, on ne peut qu'obéir: Nos réactions émotionnelles sont donc des dispositifs qui nous transforment en automates, qui dictent nos actions comme du papier à musique, et tout ceci de manière intentionnelle en quelque sorte. Car la possibilité de réfléchir serait mauvaise pour nous si l'autre était au courant. Mais c'est sur ce point qu'il faut réfléchir: si l'on agit de manière automatique, l'autre peut prévoir ce que l'on va faire. Et dans certains cas c'est tant mieux, dans d'autres, c'est très mauvais (techniques de vente par éveil des émotions du client etc.). Donc le mieux serait ceci: faire croire que l'on est dirigé par les émotions et que l'on agira de manière automatique, mais à l'intérieur garder le plus possible de réflexion pour pouvoir garder un contrôle, adapté aux circonstances de l'environnement. Bref c'est quasi-impossible quoi! Mais en essayant de temps en temps...