Chapitre 3 : Production de la chaleur.

Caractéristiques d’un combustible :
Définition d’un combustible : = 1 matière qui, en présence d’O2 et d’énergie, va donner une réaction chimique dégageant une énergie importante : la réaction oxydation. La plupart des combustibles sont d’origine organique → renferme une quantité importante de C.

Combustibles fossiles : charbon, gaz naturel, pétrole → formés il y a des millions d’années.
→ Responsables de l’échauffement de notre planète (dégagent du CO2 accumulé dans les sols pendant une longue période)

Biocombustibles : bois, éthanol issu du maïs, exploitation d’algues pour obtenir un
« biopétrole » → Ne participent pas directement à l’effet de serre car C dégagé correspond à l’accumulation du C dans la plante sur une courte période. Rq : la combustion = combustible + comburant (composé d’O) Pouvoir calorifique : = quantité de chaleur dégagée par la combustion complète d’1 kg (si solide ou liquide) ou 1m3 (gaz) d’un combustible donné. -1 -3 Celui-ci se mesure en J.kg ou J.m Le pouvoir calorifique supérieur (P.C.S) : tient compte également de la chaleur dégagée par la condensation de la vapeur d’eau produite. Le pouvoir calorifique inférieur (P.C.I) : ne tient en compte que la chaleur dégagée par la combustion de combustible

C2 H5 O

+

3 O2

2 CO2

+

3 H2O

P.C.I

P.C.S

Pouvoir comburivore : Correspond au volume d’air sec nécessaire à la combustion complète d’1 kg ou 1 m3 de combustible.

Les chaudières : production de vapeur.
Introduction : Dispositif permettant de chauffer de l’eau pour produire de la vapeur (si l’eau chauffée à sa Teb à la pression considérée). La chaudière remplit 3 fonctions : Chauffage de l’eau Production de vapeur Surchauffe de la vapeur (éventuelle) N.B. : 1 vapeur peut-être saturante, sèche (à sa Teb) ou surchauffée (au-delà de sa Teb). Vapeur sèche est à sa Teb mais n’a plus de gouttes de liquide. Taux de vapeur :

Ainsi W = 100% pour 1 vapeur sèche. Les chaudières à combustible :

Chaudière à tubes de fumée
Dans ce type de chaudière, 1 brûleur va libérer par combustion d’un combustible tel que le gaz naturel par ex, des gaz de combustion qui vont passer dans des tubes immergés dans de l’eau.  Cette eau va chauffer → production de vapeurs. N.B. : Chaudières produisant de la vapeur sous des pressions faibles à moyennes et débits peu importants

Chaudière à tubes d’eau
Cette fois-ci, c’est l’eau qui va circuler dans des tubes. Les gaz produits par la combustion vont chauffer l’eau qui passe dans les tubes → La circulation de l’eau d’une réserve située au bas de la chaudière vers le réservoir supérieur par lequel sortira la vapeur. N.B. : Ici chaudière à serpentin. Ce type de chaudière permet de produire de la vapeur sous haute pression à débit élevé.

Installations annexes : 2 soupapes de sécurité (on double celle-ci par précaution) 1 manomètre 2 niveaux d’eau (dont 1 niveau bas avec alarme) 1 purgeur (pour éliminer le trop-plein de vapeur et maintenir la pression) 1 surchauffeur éventuel (si on désire de la vapeur surchauffée) 1 système de traitement de l’eau (au moins un adoucisseur pour éliminer les ions responsables du tartre : Ca2+ et Mg2+)

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful