Supplément au numéro 4 361 du 28 avril au 4 mai 2006 - 49ème année

5, Bd Abdallah Ben Yacine Casablanca 20.300 - Dépôt légal : 7 / 97 - ISSN 0505 4885

Directeur de la Publication : Mouna Yaqoubi

Le palmarès des OPCVM
Une initiative de La Vie éco, en association avec Europerformance et FinAccess Un dossier réalisé par Ouadie Drissi El Bouzaïdi

§ Edito
Et de deux ! L’édition 2006 des Asset Management Trophy a tenu toutes ses promesses et l’émulation entre gestionnaires de fonds était très perceptible cette année. Et dire qu’il y a un an, certains s’étaient montrés très sceptiques quant à la neutralité des initiateurs du palmarès, d’autres manifestaient leur appréhension quant à la méthodologie utilisée et puis, il faut l’avouer, tous étaient anxieux par rapport au résultat final. L’enjeu commercial, nous en sommes tous conscients, est bien là : un gestionnaire d’OPCVM dont la plupart des fonds se concentrent en bas de liste risque fort de voir ses clients migrer vers un autre, «plus performant ». Même si, je tiens à le rappeler, les performances passées ne garantissent pas des prouesses futures. Elles ne préjugent en rien ce que sera l'avenir. Je crois sincèrement que les temps ont changé. La profession, qui a fêté cette année son 10e anniversaire et son 100e milliard de dirhams d’actifs sous gestion, vole plus haut et interprète les Asset management trophy de La Vie éco à leur juste valeur. Loin d’être un simple classement des fonds ouverts au public, le palmarès initié par La Vie éco, en partenariat avec Europerformance et FinAccess, a, pour objectif premier, de contribuer au développement de la culture financière chez les épargnants marocains qui sont déjà plus exigeants en matière d’information. Accorder un certain nombre d'étoiles aux produits en fonction de leurs performances passées et de leur régularité, c’est offrir des indications précieuses pour les souscripteurs particuliers en mal de références. Maintenant, c’est à vous, souscripteurs, de développer votre propre notation qualitative qui doit être fondée sur le sérieux et la solidité de la société qui gère votre OPCVM et sur les qualités de gestion du professionnel s'occupant de vos fonds.

OUADIE DRISSI EL BOUZAÏDI

§ Sommaire
§ Le palmarès
La méthodologie utilisée P. 4 Ils étaient là... And the winners are... P. 5 Le palmarès global P. 6 Les lauréats des AMT P. 7 à 12 Actions Diversifiés Obligataires Moyen et Long Terme Monétaires Obligataires Court Terme Comment acheter un OPCVM P. 17 Célébration d’un métier Pour mieux comprendre les OPCVM P. 16

§ La soirée de remise des AMT

§ Vulgarisation

Remerciements

Un lexique pour s’y retrouver P. 18

3 La Vie éco – Vendredi 28 avril 2006

§ La méthodologie utilisée
a méthodologie utilisée pour la deuxième édition des AMT (Asset Management Trophy de La Vie éco) est identique à celle qui fut adoptée lors des AMT 2005. Ce qui fait suite, d’ailleurs, à la demande de l’Asfim (Association des sociétés de gestion et fonds d’investissement marocains). Le palmarès qui en découle classe en effet les OPCVM (Organismes de placement collectif en valeurs mobilières) selon un indicateur qui combine à la fois les notions de performance et de régularité. En effet, un palmarès exclusivement fondé sur la performance n’a plus de sens aujourd’hui puisque les investisseurs cherchent également à quantifier la régularité de la gestion de l’OPCVM et le risque qu’ils prennent en y investissant. Laquelle régularité peut se mesurer à l’aide de la volatilité. Le but des AMT de La Vie éco est de récompenser les OPCVM qui offrent la meilleure rentabilité pour le plus faible niveau de risque. La méthodologie retenue pour le calcul de cet indicateur s’appuie sur trois grands thèmes : T Les périodes de calcul ; T Les catégories sélectionnées pour classer les OPCVM retenus ; T Les méthodes de calcul.

L

... et qui gèrent un actif net significatif. Un filtre a été fait sur les fonds ayant un actif non significatif. Les fonds participant au palmarès sont ceux dont l’actif net fait partie au minimum des 95% de l'actif net total de la catégorie à laquelle ils appartiennent et ce, à la date du 31 décembre 2005. T Fonds «Actions» : Nous avons fusionné les deux catégories «fonds investis à 85 % en actions» et «fonds investis à 60 % en actions» adoptées par l’Asfim, pour la simple raison que notre système de notation, intégrant la notion de volatilité, et donc de risque, rend inutile cette différenciation. T Fonds «Monétaires» : Un seul AMT sera décerné à cette catégorie. Les calculs ont été faits sur 1 an, en cohérence avec l’horizon de placement maximum recommandé pour cette classe d’actifs. T Fonds «Obligations» : Ils ont été jugés sur la base de la performance et de la volatilité quoique, d’un point de vue académique, la mesure de référence des fonds obligataires est la sensibilité. Ne disposant pas d'une source unique de calcul des sensibilités nous garantissant une méthode de calcul commune sur une période commune et avec une référence commune, il nous est apparu plus judicieux d'utiliser la volatilité comme mesure de risque de cette classe d'actifs. La volatilité est la mesure universelle du risque. Elle donne une appréciation de la dispersion des rendements du fonds et nous garantit la comparabilité objective des résultats. Pour les Fonds Obligations Court Terme, les périodes qui ont été prises en compte sont 1 an et 3 ans. Le palmarès sur 5 ans n’a pas été élaboré. T Douze trophées au total In fine, douze trophées ont été décernés selon la répartition suivante : AMT de La Vie éco T Actions T Diversifiés T Obligations MLT T Obligations CT T Monétaires 1 an 3 ans 5 ans

Les trophées et les certificats ont été conçus par Karim Alaoui, artiste marocain. Il s’agit d’un équivalent annuel, calculé suivant une méthode actuarielle, une année théorique comportant 365 jours. Elle est exprimée en pourcentage. T La volatilité Il s’agit d’une volatilité calculée sur des rendements hebdomadaires. L’INDICATEUR AMT Le classement a été élaboré sur la base d’un indicateur (baptisé l’indicateur Asset Management Trophy) qui combine la performance et le risque.
Indicateur AMT = performance annualisée volatilité annualisée

1. LES PERIODES DE CALCUL Les calculs ont été effectués sur les périodes suivantes : T 1 an : du 07 janvier au 30 décembre 2005 T 3 ans : du 03 janvier 2003 au 30 décembre 2005 T 5 ans : du 05 janvier 2001 au 30 décembre 2005 2. LES CATEGORIES CONCERNEES Cinq catégories concourent à la deuxième édition des AMT, à savoir : T Les fonds «Actions» ; T Les fonds «Diversifiés» ; T Les fonds «Obligations Court Terme» ; T Les fonds «Obligations Moyen et Long Termes» ; T Les fonds «Monétaires». Des fonds ouverts au grand public... Le palmarès prend en compte uniquement les fonds ouverts au grand public. Les fonds dédiés ont ainsi été écartés. ... qui n’ont pas changé de catégorie... Les fonds ayant changé de catégorie durant les périodes de calcul n’ont pas été retenus pour le classement.

• • • • •

• • • •

• • •

3. LA METHODE DE CALCUL T La performance Il s’agit d’une performance coupons nets réinvestis, exprimée en pourcentage. T La performance annualisée
4 La Vie éco – Vendredi 28 avril 2006

AVERTISSEMENT Les résultats calculés sur la période de référence ne donnent aucune information sur la performance future des OPCVM. Il s’agit, tout au plus, d’un raisonnement valable sur la période étudiée.

§ And the winners are...
Les douze prix qui étaient en jeu lors de cette 2e édition des AMT (Asset Management Trophy de La Vie éco) ont finalement été remportés par huit OPCVM (Organismes de placement collectif en valeurs mobilières), gérés par six sociétés de gestion. On constate donc une légère concentration par rapport à l’année dernière, où les douze palmes ont été décernées à neuf fonds, de sept sociétés de gestion (six si l’on tient compte de la fusion entre Attijari Management et Wafa Gestion). Comme l’année dernière, CFG Gestion se distingue en s’adjugeant l’essentiel des prix. Cinq au total, soit un de plus qu’en 2005. Cette performance a été possible grâce à ses fonds «CFG Emergence», lauréat des trois AMT de la catégorie «OPCVM Actions» ; «CFG Liquidité», qui s’adjuge l’AMT «OPCVM Obligations Court Terme» sur 3 ans et «CFG Sécurité», qui remporte le seul AMT prévu pour la catégorie «OPCVM Monétaires». Elle est talonnée par CD2G et Gestar, qui gagnent chacune deux AMT. La filiale du groupe Caisse de dépôt et de gestion doit cela à son fonds «CDG Izdihar», qui remporte les AMT 1 an et 3 ans dans la catégorie «OPCVM Diversifiés». Quant à la filiale du groupe Société générale marocaine de banque, elle réalise cet exploit grâce à «Sicav Oblig Plus» dans la catégorie «OPCVM Obligations Moyen et Long Termes» sur 3 et 5 ans. Les trois autres fonds distingués sont «Attijari Rendement», géré par Wafa Gestion et

Les 12 lauréats des AMT 2006
Terme Fonds gagnant Gestionnaire Performance Volatilité

OPCVM ACTIONS
1 an 3 ans 5 ans CFG EMERGENCE CFG EMERGENCE CFG EMERGENCE CFG Gestion CFG Gestion CFG Gestion 30,26 30,81 16,89 8,64 10,14 9,53

OPCVM DIVERSIFIES
1 an 3 ans 5 ans CDG IZDIHAR CDG IZDIHAR ATTIJARI RENDEMENT CD2G CD2G Wafa Gestion 10,12 10,40 8,00 3,16 3,71 4,44

OPCVM OBLIGATIONS MOYEN ET LONG TERMES
1 an 3 ans 5 ans BMCI EPARGNE OBLIGATIONS SICAV OBLIG PLUS SICAV OBLIG PLUS BMCI Gestion Gestar Gestar 4,31 6,40 7,20 0,35 1,15 1,10

OPCVM OBLIGATIONS COURT TERME
1 an 3 ans FCP CAPITAL DYNAMIQUE CFG LIQUIDITE BMCE Capital Gestion CFG Gestion 2,42 2,80 0,13 0,31

OPCVM MONETAIRES
1 an CFG SECURITE CFG Gestion 2,32 0,06

qui a obtenu l’AMT de la catégorie «OPCVM Diversifiés» sur 5 ans ; «BMCI Epargne Obligations» de BMCI gestion, qui se voit décerner l’AMT «OPCVM Obligations Moyen et Long Termes» sur 1 an et ; «FCP Capital Dynamique» de BMCE Capital Gestion, qui remporte l’AMT consacré à la catégorie «Obliga-

tions Court Terme» sur 1 an. Les 12 trophées ont été remis aux organismes gagnants lors d’une soirée organisée le 18 avril à l’hôtel Royal Mansour de Casablanca. Soirée qui a connu la participation de nombreux représentants prestigieux du monde de la finance et des affaires.

Nos partenaires Europerformance et FinAccess commentent la méthodologie utilisée
L’Asset Management Trophy de La Vie éco a pour but de récompenser les OPCVM sur un critère de rentabilité ajusté du risque, en tenant compte des différentes catégories de fonds, et ce sur des périodes de 1, 3, et 5 ans. Le critère quantitatif retenu est proche du ratio de Sharpe, puisqu’il s’agit du rendement divisé par la volatilité, combinant donc les notions de rentabilité et de risque. Dans une optique de comparabilité des résultats, 5 catégories ont été retenues, intégrant les notions de classes d’actifs et de maturité des actifs sous-jacents. Au total, 12 trophées sont décernés.
Les évolutions futures

les notions de risque extrême et de conservation du capital.
A propos d’Europerformance

Les évolutions possibles du prix sont nombreuses. L’objectif d’un prix étant de récompenser la valeur ajoutée d’un gérant, il serait possible de noter les fonds sur le critère de l’alpha, ratio mesurant la performance ajustée des

risques de marché. Une telle évolution permettrait d’apprécier uniquement la valeur ajoutée, nette de tout effet de marché. La mesure de l’alpha est au cœur du système de notation paneuropéen Style Rating, réalisé par Europerformance et l’Edhec. Ce rating note actuellement plus de 5 000 OPCVM. Dans une transition plus mesurée, il serait également possible de modifier le ratio utilisé actuellement dans l’Asset Management Trophy, pour aller vers un ratio de type Value-at-Risk, très orienté vers
5 La Vie éco – Vendredi 28 avril 2006

Europerformance, agence de notation des fonds européens, est filiale du groupe Fininfo, leader français de l’information financière. Spécialisé dans la collecte de données, leur suivi et leur diffusion, EuroPerformance a développé des outils à forte valeur ajoutée portant sur l’analyse de la performance et des risques, au travers d’un large référentiel de fonds européens tels que «le logiciel EuroPerformance» ou «Style Analytics». Europerformance édite de nombreux palmarès et classements en France et en Europe.

OPCVM ACTIONS
CFG Emergence (CFG Gestion)
Performance sur 1 an

LA GESTION
CFG Emergence, seul fonds marocain spécialisé dans les petites capitalisations boursières, a été lancé dans un contexte très défavorable, en pleine crise boursière. Il est intéressant de relever que le fonds a réussi à surperformer le marché à la fois sur des périodes différentes, mais aussi dans des contextes de marchés différents (haussiers et baissiers). La performance réalisée par le fonds repose sur un processus d'investissement rigoureux, en privilégiant des titres au cas par cas ("stock picking"). Notre sélection de valeurs est réalisée grâce à une connaissance approfondie des sociétés, qui se décline par une appréciation du management, des fondamentaux, ainsi que de ses perspectives. Cette analyse fondamentale est enrichie d'un suivi permanent du marché, qui nous permet de profiter des opportunités qui pourraient apparaître. Le succès de CFG Emergence vient valider une gestion qui s'inscrit résolument dans le long terme.

LES PERSPECTIVES
Dans un contexte de marché très favorable en ce début d'année, CFG Emergence a enregistré une performance honorable. Le fonds est néanmoins défavorisé par sa sousexposition aux plus grandes valeurs du marché, qui ont été très recherchées au cours de la période. En effet, le marché est tiré en ce début d'année par les poids lourds de la cote (Maroc Telecom, Atttijariwafa bank, ONA, ...). Nous pensons que la seconde partie de l'année devrait être plus favorable au fonds, en cas de rattrapage des petites valeurs par rapport aux blue chips, dans un contexte de marché encore probablement porteur. L'enrichissement de la cote d'ici à la fin de l'année nous donnera aussi l'occasion d'élargir notre champ d'investissement. Enfin, nous misons sur le réveil d'un certain nombre de paris qui n'ont pas encore payé jusqu'à présent. Pour conclure CFG Emergence reste un placement spécialisé, à considérer avant tout comme un outil de diversification dans l’exposition au marché actions.

+ 30,26 %
Volatilité sur 1 an

8,64

CFG Emergence (CFG Gestion)
Performance sur 3 ans

+ 30,81 % Volatilité sur 3 ans 10,14

CFG Emergence (CFG Gestion)
Performance sur 5 ans

LE GERANT
- Sébastien Henin, Gérant actions Diplômé en sciences économiques (DEUG), Sébastien Henin intègre CFG Group en 1997 comme trader obligataire à CFG Gestion, avant de rejoindre CFG Marchés comme trader actions sur compte propre. Il retrouve la Gestion en 2002.

+ 16,89 % Volatilité sur 5 ans 9,53

- Youssef Berdai, Analyste actions. Ingénieur ENSTA 2005, Youssef Berdai complète son cursus par un DEA de Finance Quantitative de l’Université Paris 1, et rejoint CFG Gestion en tant qu’analyste fin 2005.

SUR LE PODIUM

N°2 CFG Performance
(CFG Gestion) Performance sur un an

1
an

SUR LE PODIUM

N°2 FCP Maroc Actions
(Marogest) Performance sur trois ans

3
ans

SUR LE PODIUM

N°2 Profil Dynamique
(Wafa Gestion) Performance sur cinq ans

5
ans

+ 28,83 %
Volatilité sur un an

+ 28,04 %
Volatilité sur trois ans

+ 9,56 %
Volatilité sur cinq ans

10,44

12,85

10,33

N°3 Inmaa Croissance
(CD2G) Performance sur un an

N°3 Profil Dynamique
(Wafa Gestion) Performance sur trois ans

N°3 Attijari Actions
(Wafa Gestion) Performance sur trois ans

+ 27,30 %
Volatilité sur un an

+ 21,22 %
Volatilité sur trois ans

+ 11,16 %
Volatilité sur trois ans

9,99

9,83

12,17

7 La Vie éco – Vendredi 28 avril 2006

OPCVM DIVERSIFIES
CDG Izdihar (CD2G)
Performance sur 1 an

LA GESTION
CDG Izdihar est géré selon un processus de gestion « diversifié prudent ». Ce style de gestion tend à privilégier la classe obligataire tout en cherchant une rémunération supplémentaire sur le marché actions. Pour CDG Izdihar, l’allocation stratégique joue un rôle fondamental dans l’optimisation de la performance. Cette allocation a été caractérisée en 2005 par le souci de privilégier les actifs présentant un potentiel de rendement intéressant tout en ayant un risque limité. Concernant le portefeuille actions, l’investissement s’est principalement porté sur des secteurs présentant des ratios de valorisation intéressants et de bonnes perspectives de croissance. Le portefeuille a en outre participé aux différentes introductions en bourse intervenues en 2005. Par ailleurs, le bon comportement du marché boursier durant 2005 a contribué à booster la performance du fonds. La poche actions a ainsi progressé de 26,21%. Le portefeuille obligataire a privilégié l’investissement dans la partie long terme de la courbe des taux suite à de fortes convictions quant à son potentiel baissier. Ceci a été effectué à travers l’utilisation du levier financier (achats financés par des REPO) et aussi par le biais de l’allègement de certaines maturités. Par ailleurs, un pari limité sur certains titres privés alliant liquidité et bonne qualité de signature a permis d’offrir un surplus de rémunération par rapport aux bons du Trésor. Cette stratégie a permis au portefeuille obligataire d’évoluer de 5,61% en 2005.

+ 10,12 %
Volatilité sur 1 an

3,16

CDG Izdihar (CD2G)
Performance sur 3 ans

+ 10,40 % Volatilité sur 3 ans 3,71

LES PERSPECTIVES
Avec la publication de résultats annuels des sociétés cotées, globalement conformes aux prévisions, le marché actions

LE GERANT
- Hicham Reghay, responsable front office depuis avril 2005. Il est diplômé de l’ENSAE Paris et a débuté sa carrière en France en 2000 avant d’intégrer la CDG en 2003. - Imane Mahboub, responsable de la gestion actions depuis janvier 2005. Elle est titulaire d’une licence appliquée en commerce international et de deux certificats d’études supérieures de l’université Hassan II ainsi que du diplôme d’analyste financier SFAF. Elle a une expérience de 9 ans sur le marché financier. - Karim El Hnot, responsable de la gestion taux depuis janvier 2005. Il est titulaire d’un MBA de la Texas Tech University et du diplôme d’analyste financier SFAF. Il a entamé sa carrière dans la gestion collective en 1999. - Younes Razine, gérant taux depuis septembre 2004. Il est diplômé du cycle normal de Polyfinance et titulaire du diplôme d’analyste financier SFAF. Il a une expérience de 4 ans sur le marché financier.

continue d’évoluer à des niveaux importants et «décorrélés» par rapport aux fondamentaux. A court terme, le marché boursier serait régi principalement par l’offre et la demande de titres. Le marché obligataire a connu SUR LE PODIUM un fort mouvement d’aplatissement de la courbe des taux N°2 Attijari depuis début 2006. Rendement an Au vu de (Wafa Gestion) l’abondance des liquidités sur le marché et d’une Loi Performance sur un an + 11,61 % de Finances 2006 relativement Volatilité sur un an favorable pour le 4,01 Trésor en terme de besoins de financement, ce mouvement pourrait N°3 Attijari Sicav continuer durant le des Sicav restant de l’année (Wafa Gestion) mais à un rythme plus mesuré. Performance sur un an La stratégie du fonds + 10,53 % continuera d’adopter une allocation Volatilité sur un an stratégique 3,67 permettant une optimisation de la performance. S’agissant de la SUR LE PODIUM partie obligataire, elle s’appuiera N°2 Attijari principalement sur Rendement an deux axes : tirer (Wafa Gestion) profit du différentiel de rendement entre les différents Performance sur trois ans segments de la + 11,68 % courbe des taux, et Volatilité sur trois ans effectuer des investissements 4,29 sélectifs sur des titres privés ayant des fondamentaux N°3 BMCI Epargne financiers solides. Croissance Au niveau de la (BMCI Gestion) partie action, la stratégie se basera Performance sur trois ans sur une sélection de titres alliant liquidité, + 16,69 % volatilité modérée et Volatilité sur trois ans rentabilité.

1

3

6,76

8 La Vie éco – Vendredi 28 avril 2006

OPCVM DIVERSIFIES
Attijari Rendement (Wafa Gestion)
Performance sur 5 ans

LA GESTION
L’allocation stratégique est à la base du succès de ce fonds. En effet, le poids important du compartiment obligataire a permis au fonds de se stabiliser à moyen terme. Le compartiment actions a, par contre, représenté un levier de performance important pour ce fonds. En outre, le positionnement adéquat sur la courbe des taux et le choix réfléchi des valeurs ont contribué à l’amélioration de la performance du fonds et à réduire sa volatilité.

LES PERSPECTIVES
Le fonds devra profiter des bonnes performances présagées sur les marchés « obligataire » et « action ». L’allocation optimale attribuée à ce fonds devra réduire sa volatilité. Par ailleurs, une réallocation entre les deux poches du fonds pourra s’effectuer dans des moments opportuns en cas de changement des conditions du marché. Aussi, le fonds devra-t-il profiter des suivis et des analyses approfondies des marchés effectués par des équipes spécialisées à Wafa Gestion. SUR LE PODIUM

+ 8,00 %
Volatilité sur 5 ans

4,44

N°2 CDG Izdihar
LE GERANT
- Mohamed Aboumejd, mathématicien de formation, responsable de la Gestion Obligataire. Licence en Sciences mathématiques à l’Université Mohammed V de Rabat en 1998 - Master en Management financier de l’université Mercure à Bruxelles - Diplôme de la SFAF en 2005. Avant d’intégrer Wafa Gestion, M. Aboumejd a exercé pendant deux ans la fonction de Consultant en Actuariat-Vie dans un cabinet spécialisé en Risk-Management. - Sonia Doss Bennani, Gérant Actions et Diversifiés. Reims Management School (2000) puis DESS en Gestion d’actif de l’Université Paris Dauphine (2003). A intégré Wafa Gestion en mai 2005, après une première expérience sur le marché financier marocain de près de deux ans. Auparavant, elle avait officié à Paris comme gérant analyste junior actions européennes à CDC Ixis Asset Management et en tant que consultante en management dans le pôle banque chez CSC Peat Marwick.
(CD2G) Performance sur cinq ans

5
ans

+ 6,91 %
Volatilité sur cinq ans

4,32

N°3 CFG Croissance
(CFG Gestion) Performance sur cinq ans

+ 9,60 %
Volatilité sur cinq ans

6,26

OPCVM MONETAIRES
CFG Sécurité (CFG Gestion)
Performance sur 1 an

LA GESTION
La sécurité étant prioritaire dans la gestion de tout fonds monétaire, CFG Sécurité a été primé pour la régularité de sa performance grâce à un suivi quotidien et précis des conditions du marché. En effet, la répartition de l’actif du fonds entre obligations et placements monétaires a été continuellement mise à jour de manière à anticiper et tirer profit des opportunités de marché au jour le jour. Par ailleurs, sa faible sensibilité imposée par sa classification parmi les OPCVM monétaires mais surtout par son caractère très sécuritaire en comparaison avec les autres fonds de cette catégorie lui a permis de maintenir sa volatilité à des niveaux très bas malgré toutes les perturbations que le marché monétaire a traversées en 2005. C’est grâce à cette gestion à la fois dynamique et prudente que CFG Sécurite n’a enregistré aucune baisse depuis sa création et continue ainsi de répondre à l’exigence la plus forte de tout trésorier qui est la garantie du capital.

LES PERSPECTIVES
Le marché évolue depuis le début de l’année 2006 dans un contexte monétaire détendu avec des taux monétaires bas et beaucoup moins volatiles qu’en 2005. Dans ces conditions, la partie investie en placements au jour le jour a été réduite en raison de sa rémunération moins intéressante mais la faible sensibilité du fonds continue de le protéger contre toute correction haussière sur les taux obligataires court terme. Ainsi CFG Sécurite restera fidèle à son profil en délivrant une performance régulière mais aussi SUR LE PODIUM très satisfaisante dans sa valeur absolue.

+ 2,32 % Volatilité sur 1 an 0,06

N°2 Attijari Trésorerie
(Wafa Gestion)

1
an

Performance sur un an

+ 2,26 %
Volatilité sur un an

LE GERANT
- Youssef Chalach, Gérant Obligataire. Titulaire d’un diplôme d’ingénieur en mathématiques appliquées de l’Institut national polytechnique de Grenoble, il rejoint CFG Gestion en 2004 après un projet de fin d’études chez BNP Paribas Asset Management. - Nadia Kada, Trader Monétaire. Diplômée de l'ENCG Settat en Gestion financière et comptable. Elle rejoint CFG Gestion en 2004.

0,08

N°3 BMCI Trésorerie
(BMCI Gestion) Performance sur un an

+ 2,24 %
Volatilité sur un an

0,08

9 La Vie éco – Vendredi 28 avril 2006

OPCVM OBLIGATIONS MOYEN ET LONG TERMES
BMCI Epargne Obligations (BMCI Gestion)
Performance sur 1 an

LA GESTION
La gestion de ce fonds est fondée sur une gestion dynamique de la duration, sur la base d'études de l'évolution macro-économique et sur une analyse rigoureuse du marché des taux .

SUR LE PODIUM

+ 4,31 % Volatilité sur 1 an 0,35

N°2 CFG Rendement
(CFG Gestion) Performance sur un an

1
an

LES PERSPECTIVES
La Sicav BMCI Epargne Obligation a réalisé une performance depuis le début de l'année au 14 avril 2006 de 4,10% grâce à une bonne anticiparion de l'évolution des taux sur le premier trimestre 2006 et un suivi rigoureux du marché.

+ 3,86 %
Volatilité sur un an

0,37

LE GERANT
- Meryem Kabbaj : Directeur général de BMCI Gestion. A mis en place l'activité de gestion d'actifs à la BMCI. Diplôme de Paris IX Dauphine. - Asmaa Sentissi : Responsable de la Gestion. A rejoint l'équipe en septembre 1998 après l'obtention d'un diplôme d'ingénieur de l'Ecole Mohammadia d'ingénieurs. - Mohammed Lamrini : Gérant Obligataire. A rejoint l'équipe en janvier 2003 après l'obtention d'un diplôme d'ingénieur de l'Ecole Mohammadia d'ingénieurs. - Khalil Hamdoun : Gérant Monétaire & Action. A rejoint BMCI Gestion en septembre 2000 en tant que responssable administratif et a rejoint l'équipe de gestion depuis janvier 2004. - Nezha Alaoui : Gérant Action. A rejoint BMCI Gestion en juillet 2005. Après une expérience de trois ans sur le marché des capitaux.

N°3 FCP Capital Institutions
(BMCE Capital Gestion) Performance sur un an

+ 4,13 %
Volatilité sur un an

0,40

10 La Vie éco – Vendredi 28 avril 2006

OPCVM OBLIGATIONS MOYEN ET LONG TERMES
Sicav Oblig Plus (Gestar)
Performance sur 3 ans

ans demande sur les titres souverains de long terme, pouvant entraîner de ce fait une baisse supplémentaire sur cette partie de la courbe. Pour sa part, l’évolution des maturités courtes et moyennes devrait largement être tributaire des prévisions monétaires d’ici la fin de cette année. Selon ce scénario de prolongement SUR LE PODIUM du déséquilibre du couple N°2 FCP Maroc offre/demande du ans marché obligataire, Obligations le reste de l’année (Marogest) 2006 devrait connaître une Performance sur trois ans consolidation de + 7,74 % l’aplatissement de Volatilité sur trois ans la courbe des taux (par pivotement 1,44 autour du segment intermédiaire en faveur d’une N°3 FCP Capital détente des taux Imtiyaz Sécurité LT). Ceci (BMCE Capital Gestion) constituerait une grande opportunité Performance sur trois ans de placement dans les fonds + 5,06 % obligataires. Volatilité sur trois ans Nous n’avons pas de préférence pour 1,00 une valeur déterminée, le choix se fait selon SUR LE PODIUM le contexte d’évolution des taux en adéquation N°2 FCP Capital Imtiyaz Sécurité ans avec la stratégie arrêtée. (BMCE Capital Gestion)

3

LA GESTION
Le succès de ce fonds s’explique par trois éléments : - Les bonnes performances de ce fonds ainsi que sa régularité. - Gestion de l’actif : SICAV Oblig Plus est gérée de manière dynamique en vue de profiter de la volatilité du marché obligataire. Afin d’atteindre cet objectif, des stratégies de duration, de positionnement sur la courbe et d’anticipations de déformations de cette dernière ont été mises en place. - Gestion du passif : Le passif est géré de manière à orienter les clients selon leurs horizons de placement. L’objectif est que ces derniers correspondent à la duration du fonds (moyen et long terme) et ce afin d’offrir aux souscripteurs des performances intéressantes sur l’horizon choisi. Cette stabilité du passif permet au gérant de définir leur politique d’investissement dans des conditions favorables.

+ 6,40 %
Volatilité sur 3 ans

1,15

3

Sicav Oblig Plus (Gestar)
Performance sur 5 ans

+ 7,20 % Volatilité sur 5 ans 1,10

LES PERSPECTIVES

Le contexte obligataire marocain a été caractérisé par la confirmation d’une tendance baissière des rendements LT. Ce mouvement baissier a été engendré par une forte demande sur les titres long terme et, dans une moindre mesure, les titres à moyen terme. Signalons par ailleurs que cette situation a prévalu beaucoup plus sur le marché secondaire que sur le marché primaire. En effet, l’aisance du Trésor a fortement contribué à cette tendance. Dans cet état du marché, un potentiel de baisse supplémentaire reste une hypothèse parfaitement soutenable d’ici la fin de l’année 2006. En effet, le contexte du Marché Obligataire durant l’exercice 2006 apparaît comme étant LE GERANT favorable à une forte - Adnane Bakhchachi. Lauréat du Cycle normal de l’Institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises (ISCAE), option Finances et Comptabilité, promotion 1997. Master spécialisé en contrôle de gestion à l’ISCAE en 2005. Adnane a intégré Gestar en avril 1998 en tant que gérant obligataire et monétaire. En novembre 2004, il devient membre du Directoire de Gestar, responsable de la gestion obligataire et monétaire.

5

Performance sur cinq ans

+ 6,18 %
Volatilité sur cinq ans

1,05

N°3 Attijari Obligations
(Wafa Gestion) Performance sur cinq ans

+ 5,91 %
Volatilité sur cinq ans

1,11

Taillé pour aller à l’essentiel.
w w w. l a v i e e c o . c o m
11 La Vie éco – Vendredi 28 avril 2006

OPCVM OBLIGATIONS COURT TERME
FCP Capital Dynamique (BMCE Capital Gestion)
Performance sur 1 an

LA GESTION
Capital Dynamique est un OPCVM obligataire court terme, dont l’objectif est de concilier performance et régularité sur des durées de placements courtes, tout en respectant en permanence une fourchette de sensibilité de 0,5 à 1,1. Partant de cette contrainte, la gestion du portefeuille se base sur un processus d’optimisation de couple performance / volatilité, par le biais d’une révision dynamique de la stratégie d’allocation cash / titres obligataires court et moyen termes. A cela s’ajoute une gestion active du positionnement sur la partie court et moyen termes de la courbe qui dépend à la fois de la volatilité potentielle et de la performance espérée.

LES PERSPECTIVES
L’année 2006 a démarré dans un contexte de forte instabilité des anticipations du marché quant à la volatilité potentielle des taux monétaires. Néanmoins, le premier trimestre de l’année a connu un retour à l’accalmie sur le marché monétaire, atténuant sensiblement l’impact de la composante volatilité sur les prix des titres. Ainsi, le contexte global de ce début d’année s’avère nettement plus favorable par rapport à l’année 2005, la faible volatilité des taux monétaires permettant un ancrage des anticipations du marché à un coût de refinancement mieux maîtrisé. SUR LE PODIUM Les grands axes de la gestion active seront N°2 Attijari conservés pour Monétaire Plus an l’année 2006, en (Wafa Gestion) recherchant la performance tout en Performance sur un an veillant à contenir la volatilité globale du + 2,57 % portefeuille.
Volatilité sur un an

+ 2,42 % Volatilité sur 1 an 0,13

1

LE GERANT
- Abdenbi Benyahya DESS en gestion patrimoniale et financière Montpellier en 1999 après un diplôme de l’Ecole supérieure de commerce et des affaires en 1997. Gérant monétaire à BMCE Capital Gestion depuis juin 2004. Il a eu la responsabilité du middle office actif entre mars 2003 et juin 2004 après une expérience de près de 3 ans chez Capital Gestion.

0,15

N°3 CFG Liquidité
(CFG Gestion) Performance sur un an

+ 2,34 %
Volatilité sur un an

0,14

OPCVM OBLIGATIONS COURT TERME
CFG Liquidité (CFG Gestion)
Performance sur 3 ans

LA GESTION
CFG Liquidité a été primé pour la 2e année consécutive pour son couple rendement-risque optimisé. La politique d’investissement sur ce fonds permet une prise de risque supplémentaire par rapport aux OPCVM monétaires, mais qui reste limitée par la fourchette de sensibilité imposée aux fonds obligataires court terme. Dans ce cadre, CFG Liquidité a investi en 2005 dans des produits innovants lui offrant des rendements intéressants tout en présentant une certaine décorrélation par rapport aux taux court terme. CFG Liquidité a ainsi réalisé une performance appréciable avec une volatilité maîtrisée malgré les mouvements qui ont impacté la partie courte de la courbe de taux.

+ 2,80 % Volatilité sur 3 ans 0,31

LES PERSPECTIVES
Dans un contexte monétaire stable et devant l’aisance du

LE GERANT
- Youssef Chalach , Gérant Obligataire. Titulaire d’un diplôme d’ingénieur en mathématiques appliquées de l’Institut National Polytechnique de Grenoble, il rejoint CFG Gestion en 2004 après un projet de fin d’études chez BNP Paribas Asset Management.

Trésor, le marché SUR LE PODIUM obligataire présente encore de bonnes N°2 FCP Cap perspectives pour l’année 2006. Le Institutions ans court terme en (Wafa Gestion) particulier bénéficie d’un intérêt Performance sur trois ans grandissant des + 3,00 % investisseurs favorisés par l’amélioration de Volatilité sur trois ans sa liquidité sur le 0,40 marché secondaire et par la volonté du Trésor de raccourcir N°3 FCP CDM la duration de son Liquidités endettement. Dans ce contexte, la (Wafa Gestion) stratégie de CFG Liquidité pour l’année Performance sur trois ans 2006 consistera à : + 2,81 % - profiter de ces opportunités de Volatilité sur trois ans marché, 0,39 - se positionner sur les produits dits «structurés» de plus en plus proposés par le marché aujourd’hui. Ceux-ci permettent à la fois des perspectives de rendement supérieures au marché tout en offrant une réduction du risque global du portefeuille. Nous sommes confiants sur le parcours de CFG Liquidité pour 2006, celui-ci devrait s’inscrire dans la continuité des deux dernières années qui lui ont valu ses trophées.

3

12 La Vie éco – Vendredi 28 avril 2006

§ La remise des trophées
La soirée de remise des AMT 2006 s’est déroulée dans la joie et la bonne humeur. Ce mardi 18 avril, les équipes gagnantes ont, les unes après les autres, défilé sur le podium de La Vie éco pour recevoir leurs trophées des mains de personnalités directement impliquées dans le développement des marchés financiers marocains. Des équipes au nombre de six, ayant pour noms BMCI Gestion, BMCE Capital Gestion, CD2G, CFG Gestion, Gestar et Wafa Gestion. Des équipes dont certaines ont été appelées deux voire cinq fois. Mais avant de passer à la remise des trophées, les initiateurs et les partenaires du palmarès des OPCVM et des AMT qui en découlent ont rappelé les objectifs qui ont guidé leur démarche : contribuer au développement de la culture financière chez les épargnants marocains et récompenser les meilleurs gestionnaires de fonds. Ceux qui parviennent à réaliser la meilleure performance, pour le plus faible risque. Les douze trophées prévus par La Vie éco n’étaient naturellement pas suffisants pour récompenser tous les «meilleurs». Ce qui a poussé Hassan Boulaknadal, président de l’Asfim, à en décerner trois autres. A juste titre, d’ailleurs, puisqu’il a nommé le CDVM, les investisseurs et l’association qu’il dirige et ce pour le rôle central que ces trois organismes jouent pour contribuer au développement d’un marché qui pèse aujourd’hui 100 milliards de dirhams et qui n’est pas près d’atteindre ses limites.

13 La Vie éco – Vendredi 28 avril 2006

§ Ils étaient là...
La soirée de remise des AMT (Asset Management Trophy de La Vie éco) est en passe de devenir un rendez-vous incontournable dans l’agenda du monde de la finance et, ne soyons pas modestes outre mesure, du monde des affaires aussi. Preuve en est, le nombre et surtout la qualité des personnalités qui nous ont fait l’honneur d’être parmi nous ce soir du 18 avril. Autorités tout court et autorités des marchés de capitaux, banquiers et banquiers d’affaires, dirigeants de groupes financiers, industriels et commerciaux, promoteurs de l’investissement, médias... Nombreux ont été ceux qui ont favorablement répondu à notre appel et qui, ce faisant, nous encouragent à aller de l’avant. Ils encouragent également le métier de la gestion collective qui a été à l’honneur lors de la soirée du mardi 18 avril. Un métier qui gère aujourd’hui plus de 100 milliards de dirhams. Grâce à des femmes et à des hommes dont le nombre dépasse à peine la centaine, le marché avance chaque jour un peu plus. Le tout, sous l’œil vigilant d’un Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) qui veille au grain, et sous l’impulsion des investisseurs qui font confiance aux équipes des différentes sociétés de gestion et croient dans le potentiel du marché.

3

1

2

4

5

6

7

9

10

8 ? De gauche à droite ? 1. Jelloul Ayed, vice-président DG de BMCE Capital et Nasreddine El Efrit, président fondateur du groupe Caractères. 2. Mouad Jamai, gouverneur à la wilaya de Casablanca, El Hadi Chaibainou, DG du Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM), Brahim Benjelloun Touimi, administrateur DG de BMCE Bank et Omar Drissi Kaitouni, membre du Directoire de la Bourse de Casablanca . 3. Fadel Agoumi, rédacteur en chef de La Vie éco, Hamid Ben Elafdil, directeur du Centre régional d’investissement de Casablanca et Amyn Alami, président du Conseil de surveillance de CFG Group. 4. Said Ahmiddouch, DG de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) et Hassan Boubrik, DG de CDG Capital. 5. Dounia Taarji, DG du CDVM (Conseil déontologique des valeurs mobilières). 6. Amine Benabdesslem, président du Directoire de la Bourse de Casablanca. 7. Mohamed Chaîbi, PDG des Ciments du Maroc et Mouna Yaqoubi (directeur de la publication de La Vie éco). 8. L’équipe de la CIMR menée par Khalid Cheddadi, PDG. 9. Khalid Belyazid, DG de l’Economiste. 10. Ouadie Drissi El Bouzaidi, journaliste, responsable de la rubrique ‘Votre Argent’ à La Vie éco et Dominique Drouet, président du Directoire de Holcim Maroc. 11. Aomar Ydar, DGA de BCP Bank et Abdelkrim Raghni, directeur général du CIH. 12. Aicha Amor, directeur de la communication de la SGMB.

11

12

14 La Vie éco – Vendredi 28 avril 2006

§ Grâce à leurs efforts...
La Vie éco souhaite, à travers ces quelques mots, remercier l’ensemble des personnes qui ont contribué au succès de la 2e édition des AMT. Nos invités qui nous ont fait l’honneur d’égayer notre soirée et d’apporter un témoignage encourageant pour les éditions à venir. Les responsables de la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraite (CIMR) qui n’ont pas hésité à soutenir financièrement cette initiative, confirmant par là leur logique de performance et de vision à long terme. L’Asfim, Association des sociétés de gestion et fonds d’investissement marocains, qui, à travers l’ensemble de ses membres, son président, Hassan Boulaknadal, et son délégué général, Amine Zine, ont démontré leur implication et sens du partage. Nos amis Julien Laugel, directeur des études chez Europerformance et Khalid Ayouch, DG de Finaccess, pour la partie méthodologique qui garantit la crédibilité des résultats. Sans oublier, bien évidemment, Ilham Mourid et Othman Chaoui de Finaccess. La partie logistique a été admirablement négociée par Najat Heres. Mme Evénementiel a été assistée par Youssef Lotfi Senhadji, directeur commercial de La Vie éco. Patrick Mariscaux, l’animateur de la soirée et Karim Alaoui, concepteur et réalisateur des trophées et des certificats méritent également un hommage appuyé. Que toutes les personnes qui nous ont aidés d’une manière ou d’une autre soient également remerciées à travers ces lignes.

15 La Vie éco – Vendredi 28 avril 2006

§ Pour mieux comprendre les OPCVM
I Définition I
Un Organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) est un organisme financier qui collecte l’épargne des agents économiques en émettant des actions ou des parts. L’épargne ainsi collectée est utilisée pour constituer un portefeuille de valeurs mobilières. L’OPCVM canalise ainsi cette épargne vers le financement des entreprises, participant par ce biais au développement de l’économie nationale. L’OPCVM veille à assurer une gestion optimisée des fonds investis, selon une stratégie clairement définie au moment de son agrément. Ainsi, sa politique d’investissement et l’orientation de ses placements sont-elles fixées préalablement au démarrage de la commercialisation de ses titres. Les OPCVM existent sous deux formes juridiques distinctes : T La Société d’investissement à capital variable (SICAV) est une société anonyme : tout investisseur qui souscrit des actions devient actionnaire et possède le droit d’exprimer son avis sur la gestion lors des assemblées générales. T Le Fonds commun de placement (FCP) est, quant à lui, une copropriété de valeurs mobilières qui n’a pas de personnalité morale. Sa gestion est assurée par un établissement de gestion de FCP agissant au nom des porteurs. d’investissement et droits d’attribution ou de souscription, cotés en Bourse. Ils suivent à la hausse comme à la baisse le marché des actions. L’espérance de rendement est plus élevée mais elle est également associée à un risque plus important. T Les OPCVM Diversifiés sont ceux qui n’appartiennent à aucune classe d’ OPCVM. Ils ont un portefeuille qui est investi à la fois dans des actions et des obligations à la discrétion du gestionnaire. Le risque et la rentabilité du portefeuille dépendent en grande partie des arbitrages effectués par le gérant. T De récupérer l’argent investi à tout moment. En effet, les gérants d’OPCVM sont tenus de procéder aux rachats des actions ou parts à la demande des porteurs, ce qui n’est pas toujours le cas des autres produits financiers. Par ailleurs, les souscriptions ou rachats dans certains OPCVM sont effectués date de valeur J. T D’investir avec un montant modéré (un peu plus de 100 DH) dans une fraction d’un actif qui peut atteindre des milliards et qui présente une répartition de risques satisfaisante. De plus, les opérations réalisées par un OPCVM bénéficient de moindres coûts en matière de courtage et de droits de garde. T De bénéficier d’une fiscalité avantageuse... Investir dans un OPCVM présente une fiscalité attrayante et avantageuse par comparaison avec les produits financiers classiques.

I Gestion I
Le FCP est obligatoirement géré par un établissement de gestion assurant exclusivement l’activité de gestion du FCP. En revanche, une SICAV peut assurer elle-même la gestion de son portefeuille. En pratique, les SICAV et les FCP délèguent leur gestion à des sociétés gestionnaires spécialement constituées à cet effet. SICAV et FCP doivent avoir un dépositaire unique qui assure la conservation de leur portefeuille et contrôle la régularité des décisions de gestion.

I Contrôle I
Les OPCVM sont contrôlés par : T leur établissement dépositaire qui doit notamment s’assurer de la régularité des actes de gestion et du respect des règles prudentielles ; T leur commissaire aux comptes qui contrôle la régularité comptable des opérations effectuées par l’OPCVM et procède à la certification des états semestriels et annuels ; T le CDVM qui s’assure du respect par l’OPCVM ou par son établissement de gestion des dispositions légales et réglementaires en vigueur. Les fiches de vulgarisation qui suivent ont été élaborés sur la base d’une documentation fournie par l’Asfim.

I Agrément I
Les OPCVM sont agréés par le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM). Pour cela ils doivent posséder les moyens financiers, techniques, humains et organisationnels qui leur permettent d’exercer leur fonction dans les conditions de sécurité et de transparence nécessaires et ce dans l’intérêt des porteurs de parts et des actionnaires.

I Classification I
Il existe actuellement sur le plan réglementaire 4 catégories d’OPCVM mis à la disposition du grand public, des sociétés privées et des investisseurs institutionnels. T Les OPCVM Monétaires, qui sont en permanence investis en titres de créances ou en titres d’OPCVM «monétaires» et en liquidités, destinés essentiellement aux institutionnels, offrent une rémunération de leur trésorerie au jour le jour, supérieure à celle du marché monétaire. T Les OPCVM Obligataires, qui sont en permanence investis à hauteur de 90% au moins de leurs actifs, hors titres d’OPCVM «obligations» et liquidités, en titres de créances. Ils évoluent en fonction des taux d’intérêt. Certes, le risque est très faible, mais l’espérance de rendement est inférieure à celle des OPCVM Actions et Diversifiés. T Les OPCVM Actions qui sont en permanence investis à hauteur de 60% au moins de leurs actifs, hors titres d’OPCVM «actions» et liquidités, en actions, certificats

I Avantages I
Les OPCVM permettent : T De faire bénéficier tout épargnant du savoir-faire de leurs gérants qui disposent de l’expérience nécessaire pour en apprécier la portée et ont les connaissances techniques sur des produits financiers de plus en plus sophistiqués. T D’atténuer le risque de placement en valeurs mobilières, par leur diversification. Celle-ci s’obtient en répartissant le placement sur un nombre suffisant de valeurs, sinon le portefeuille serait trop sensible aux variations d’une seule valeur. Cependant, la diversification va de pair avec la taille du portefeuille.

16 La Vie éco – Vendredi 28 avril 2006

§ Comment acheter un OPCVM
§
COMMENT COMPARER LA PERFORMANCE DE DEUX OPCVM ?

4-

les rapports annuel et semestriel (comprenant des documents comptables certifiés).
LE PRIX D’ACHAT ET DE VENTE

Pour que la comparaison soit significative il faut s’assurer au préalable que : T La nature des OPCVM est comparable (on ne peut pas comparer un OPCVM actions et un OPCVM obligataire), T Leur taille respective est également comparable ; T La période d’observation doit être strictement identique ; T Les 2 OPCVM sont ouverts au public. Les OPCVM dédiés ne sont pas commercialisés.

§

taxe de la valeur liquidative. Une part de cette commission peut être acquise à l’OPCVM. Cette part est incompressible. Le reliquat de cette commission est négociable auprès du réseau placeur.

Commission de rachat
prix d’achat . (ou montant de souscription) (valeur liquidative x nombre de parts ou d’actions) % commission de souscription

II

= +

Elle doit être inférieure ou égale à 1,5% hors taxe de la valeur liquidative. Une part de cette commission peut être acquise à l’OPCVM. Cette part est incompressible. Le reliquat de cette commission est négociable auprès du réseau placeur.

Les droits d’entrée et de sortie
prix de vente . (ou montant de rachat) (valeur liquidative x nombre de parts ou d’actions)

II

= -

§

LIEU DE COMMERCIALISATION

% commission de rachat.

Les titres des OPCVM (actions de SICAV et parts de FCP) sont commercialisées par : S Le réseau bancaire S Les sociétés de gestion S Les sociétés de Bourse Préalablement à une opération de souscription, l’investisseur en OPCVM peut demander au membre du réseau de commercialisation un certain nombre d’informations : Les prix d’achat et de vente correspondent à la prochaine valeur liquidative majorée à l’achat ou minorée à la vente d’une commission : Les actions ou parts d’OPCVM peuvent être souscrites, à tout moment, auprès des réseaux de commercialisation. Les souscriptions sont effectuées à un prix appelé valeur liquidative et calculé périodiquement. La périodicité de calcul de la valeur liquidative peut être soit quotidienne, soit hebdomadaire.

L’épargnant qui souscrit ou qui vend ses parts d’OPCVM réalise son opération sur la base de la valeur liquidative calculée hebdomadairement ou, le cas échéant, quotidiennement. Cette valeur liquidative est majorée d’une commission de souscription appelée droit d’entrée ou minorée d’une commission de rachat appelée droit de sortie. Ces droits ont pour but de faire payer au nouvel actionnaire ou à l’actionnaire sortant les frais qu’entraîne son arrivée ou sa sortie, et qu’il serait injuste de faire supporter aux anciens actionnaires seuls.

Les frais de gestion

II

Les frais de gestion représentent le pourcentage prélevé sur l’encours de l’OPCVM, destiné à couvrir les frais de fonctionnement, et à rémunérer la société de gestion. Ces frais sont provisionnés à chaque calcul de la valeur liquidative.

§

LES INFORMATIONS DISPONIBLES

La valeur liquidative

II

Avant tout achat d’un OPCVM, le client est tenu de s’informer sur les différentes caractéristiques du produit (droits d’entrée, droits de sortie, horizon de placement, classification - monétaires, obligataires, actions - etc). Toutes ces informations sont disponibles dans : 123la note d’informations et la fiche signalétique, les statuts ou le règlement de gestion, l’inventaire trimestriel des actifs détenus par l’OPCVM,

La valeur liquidative d’une action ou part d’OPCVM correspond au montant obtenu en divisant son actif net par le nombre d’actions ou parts dudit OPCVM. C’est le prix auquel sont acquises ou cédées les parts d’OPCVM. La valeur liquidative peut être calculée quotidiennement ou hebdomadairement.

Comment le client est-il informé l’exécution de son ordre ?

de

L’actif net

II

Ensemble des actions, obligations et liquidités qui constituent le patrimoine d’un OPCVM, moins les dettes.

Commission de souscription

II

Après chaque souscription ou rachat ordonné par le client, ce dernier reçoit un avis d’opéré récapitulant les détails de son opération (sens de l’opération, nombre de parts, valeur liquidative, montant brut, montant net, droit d’entrée ou de sortie, date de valeur).

Elle doit être inférieure ou égale à 3% hors

17 La Vie éco – Vendredi 28 avril 2006

§ Un lexique pour s’y retrouver
A Actif net d'un OPCVM
Représente le montant de son actif comptable diminué des dettes dudit OPCVM. Actifs d'un OPCVM Représentent l'ensemble des liquidités et valeurs mobilières figurant à l'actif de son bilan. Ils doivent être constitués : T de valeurs mobilières cotées à la Bourse des valeurs, T de valeurs mobilières faisant l'objet de transactions sur tout autre marché réglementé, en fonctionnement régulier et ouvert au public, T d'actions ou de parts d'OPCVM, T de parts d'organismes de placement en capital risque (OPCR) régis par la législation relative aux organismes de placement en capital risque, T de parts de fonds communs de placement en titrisation (FCPT) régis par la loi n° 10-98 relative à la titrisation de créances hypothécaires, T de titres de créances négociables, T de titres émis ou garantis par l'Etat, T de liquidités, T et d'autres valeurs dans des limites fixées par le ministre chargé des Finances. Action Fraction du capital d'une société Administrateurs des SICAV Ils sont nommés par l'assemblée générale ordinaire. La durée de leur mandat ne peut excéder six ans. Ils sont rééligibles, sauf disposition contraire des statuts. Agrément d'un OPCVM C'est l'autorisation que doit demander tout OPCVM avant d'être constitué. Cet agrément est délivré par les autorités de tutelle du pays où l'OPCVM a son siège social. Ces autorités, chargées de la surveillance et du contrôle de l'activité des OPCVM, ont toute latitude pour donner et retirer leur agrément aux OPCVM. Au Maroc, les OPCVM sont agréés par le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM). Pour cela ils doivent posséder les moyens financiers, techniques, humains et organisationnels qui leur permettent d'exercer leur fonction dans les conditions de sécurité et de transparence nécessaires et ce, dans l'intérêt des porteurs de parts et des actionnaires. Appel public à l'épargne Sont réputées faire appel public à l'épargne : • les personnes morales dont les titres sont inscrits à la Bourse des valeurs, à dater de cette inscription ; • les personnes morales qui, pour le placement des titres qu'elles émettent, ont recours soit à des sociétés de Bourse, à des banques ou à d'autres établissements financiers, soit au démarchage ou à des procédés de publicité quelconques ; • les personnes morales qui comptent plus de 100 actionnaires. les OPCVM qui n'appartiennent ni à la catégorie des «OPCVM actions», ni à la catégorie des «OPCVM obligations», ni à la catégorie des «OPCVM monétaires». Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) C'est l'établissement public au Maroc qui a la charge de s'assurer de la protection de l'épargne investie en valeurs mobilières et de proposer à cette fin les mesures nécessaires. Le CDVM est doté de la personnalité morale et de l'autonomie financière mais reste soumis à la tutelle de l'Etat. A ce titre, le Conseil déontologique des valeurs mobilières contrôle que l'information devant être fournie par les personnes morales faisant appel public à l'épargne, aux porteurs de valeurs mobilières et au public est établie et diffusée conformément aux lois et règlements en vigueur et s'assure de l'égalité de traitement des porteurs de valeurs mobilières. Il veille au bon fonctionnement des marchés de valeurs mobilières et en particulier s'assure de l'équité, de la transparence et de l'intégrité de ces marchés. Il assiste le gouvernement dans l'exercice de ses attributions en matière de réglementation de ces marchés.
Le CDVM a été institué par le dahir portant loi n° 1- 93- 212 du 4 rabii II 1414 (21 septembre 1993) relatif au Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières et aux informations exigées des personnes morales faisant appel public à l'épargne tel que modifié ou complété.

Il s'agit des personnes habilitées à la représenter en vertu de ses statuts ou d'un mandat spécial, ou qui déterminent effectivement l' orientation de son activité. Dividende Revenu perçu par le détenteur d'une action. Il correspond à la partie des bénéfices distribuée aux actionnaires. Duration C'est la durée moyenne des flux actualisés. Elle permet d'apprécier la répercussion d'une variation des taux sur le prix d'un titre ou d'un portefeuille. Plus la duration est longue, plus l'impact d'une variation des taux sera important sur le prix d'un titre. Dans un portefeuille obligataire, la duration sera utilisée comme un indicateur du risque.

B Bourse des valeurs

C Capital des SICAV

C'est un marché réglementé sur lequel sont publiquement négociées les valeurs mobilières. Il comprend un marché central sur lequel sont confrontés l'ensemble des ordres de vente ou d'achat pour une valeur mobilière inscrite à la cote de la Bourse des valeurs et un marché de blocs sur lequel peuvent être négociées par entente directe les opérations sur des valeurs mobilières inscrites à la cote de la Bourse des valeurs et qui portent sur des quantités supérieures ou égales à la taille minimum de bloc calculée périodiquement par la société gestionnaire, en fonction de la liquidité du marché de la valeur et des quantités échangées sur ladite valeur.

E Etablissement dépositaire

Il s'agit d'une personne morale qui assure la garde des actifs des OPCVM et dont le siège social se trouve au Maroc. La fonction d'établissement dépositaire peut être exercée par les banques agréées, la Caisse de dépôt et de gestion et les établissements ayant pour objet le dépôt, le crédit, la garantie, la gestion de fonds ou les opérations d'assurance et de réassurance. Etablissement de gestion Il s'agit d'une personne morale qui a pour objet exclusif la gestion d'OPCVM, dont le capital social ne peut être inférieur à un million de dirhams (1 000 000 DH) et dont le siège social se trouve au Maroc. De plus, l'établissement de gestion doit présenter des garanties suffisantes, notamment en ce qui concerne son organisation, ses moyens techniques et financiers et l'expérience de ses dirigeants.

Il est égal à tout moment à la valeur de leur actif net, déduction faite des sommes distribuables Catégorie d'OPCVM Elle permet de renseigner sur la classification des OPCVM qui se fait en fonction de leur stratégie d'investissement, de la composition et de la nature de leurs actifs. Les catégories sont au nombre de quatre : § OPCVM actions : ils sont en permanence investis à hauteur de 60% au moins de leurs actifs, hors titres d’«OPCVM actions» et liquidités, en actions, certificats d'investissement et droits d'attribution ou de souscription inscrits à la cote de la Bourse des valeurs. § OPCVM obligations : ils sont en permanence investis à hauteur de 90% au moins de leurs actifs, hors titres d’«OPCVM obligations» et liquidités, en titres de créances. § OPCVM monétaires : ce sont ceux dont la totalité de l'actif, hors titres d’«OPCVM monétaires» et liquidités, est en permanence investi en titres de créances. De plus, au moins 50% de l'actif susvisé est en permanence investi en titres de créances de durée initiale ou résiduelle inférieure à un an. § OPCVM diversifiés : ce sont

Contrôle Les OPCVM sont contrôlés par : • leur établissement dépositaire qui doit notamment s'assurer de la régularité des actes de gestion et du respect des règles prudentielles ; • leur commissaire aux comptes qui contrôle la régularité comptable des opérations effectuées par l'OPCVM et procède à la certification des états semestriels et annuels ; • le CDVM qui s'assure du respect par l'OPCVM ou par son établissement de gestion des dispositions légales et réglementaires en vigueur.

F Fiche signalétique

C'est un résumé de la note d'information qui contient les principales caractéristiques et fonctionnalités du fonds. Fondateurs du FCP Il s'agit conjointement d'un établissement de gestion et d'un établissement dépositaire. Fondateurs de la SICAV Il s'agit des premiers actionnaires. Fonds commun de placement Le «FCP» est une copropriété de valeurs mobilières et de liquidités dont les parts sont émises et rachetées à tout moment à la demande de tout souscripteur ou porteur de parts, à un prix déterminé. Le «FCP» n'a pas la personnalité morale. Frais de gestion Les frais de gestion représentent le pourcentage prélevé sur l'encours de l'OPCVM, destiné à couvrir les frais de

D Dépositaire central

Il s'agit d'une société anonyme seule compétente pour réaliser tous actes de conservation adaptés à la nature et à la forme des titres qui lui sont confiés, et qui administre les comptes courants de valeurs mobilières ouverts au nom de ses affiliés. Dirigeants d'une personne morale

... / ...

18 La Vie éco – Vendredi 28 avril 2006

§ Un lexique pour s’y retrouver (suite)
H Horizon de placement L Liquidités M Maturité
fonctionnement, et à rémunérer la société de gestion. Ces frais sont provisionnés à chaque calcul de la valeur liquidative. nature générés par les différents titres du portefeuille, qui sont réinvestis dans le fonds. Il a vocation à ne produire que des plus-values. OPCVM de distribution Un OPCVM de distribution redistribue sous forme de coupons les revenus acquis par le fonds, annuellement ou trimestriellement. sation des revenus afférents à l'exercice clos. Souscriptions C'est l'opération par laquelle l'épargnant peut acheter autant de parts d'OPCVM qu'il le souhaite, quand il le désire et toujours sur la base de la prochaine valeur liquidative calculée. Le montant souscrit = nombre d'actions x prochaine valeur liquidative + droits d'entrée.

V Valeur liquidative d'une action ou

de trésorerie (entreprises) et les bons de société de financement (BSF). Contrairement aux obligations, les TCN ne sont pas cotés.

C'est la durée conseillée par le gérant sur laquelle le placement n'est pas soumis aux fluctuations à court terme des marchés.

P Performance

part d'un OPCVM C'est le montant obtenu en divisant l'actif net de l'OPCVM par le nombre d actions ou de parts dudit OPCVM Valeurs mobilières Sont considérés comme valeurs mobilières : T les actions et autres titres ou droits donnant ou pouvant donner accès, directement ou indirectement, au capital et aux droits de vote, transmissibles par inscription en compte ou tradition ; T les titres de créances représentant un droit de créances général sur le patrimoine de la personne morale qui les émet, transmissibles par inscription en compte ou tradition, à l'exclusion des effets de commerce et des bons de caisse. Sont assimilés à des valeurs mobilières : T les titres de créances négociables prévus par la loi n° 35-94 promulguée par le dahir n° 1-95-3 du 24 chaabane 1415 (26 janvier 1995) ; T tout droit, négociable ou susceptible de l'être, rattaché aux valeurs mobilières ; T les parts de fonds communs de placement prévus par le dahir portant loi n° 1-93-213 du 4 rabii II 1414 (21 septembre 1993) relatif aux organismes de placement collectif en valeurs mobilières ; T les parts de fonds de placements collectifs en titrisation (FPCT) régis par la loi 10-98 relative à la titrisation de créances hypothécaires ; T les actions et parts d'organismes de placement en capital risque régis par la législation relative aux organismes de placements en capital risque.

Il s'agit des fonds déposés à vue ou pour une durée n'excédant pas deux ans.

C'est la durée de vie d'un actif financier, le temps qui sépare le moment présent de l'extinction des droits attachés à l'actif financier. La maturité d'une action est en théorie infinie ; celle d'une obligation correspond à la date de remboursement du capital, c'est-à-dire à l'échéance de l'obligation. Membres des organes d'administration, de gestion et de direction T Pour une société anonyme : il s'agit des administrateurs, des directeurs généraux ou des membres du directoire; T Pour une société à responsabilité limitée ou une société en commandite par actions : il s'agit du ou des gérant(s).

R Rachat

C'est le gain ou la perte réalisés sur une période donnée. Calculée en pourcentage, la performance tient compte de deux éléments : la plus-value, c'est-à-dire la progression de la valeur liquidative entre la date de souscription des parts et la date de cession (moins-value dans le cas d'une contre-performance).

T Teneurs de comptes

Ce terme désigne les intermédiaires financiers habilités et les personnes morales émettrices de l'une des valeurs suivantes : T Valeurs mobilières inscrites à la cote de la Bourse des valeurs, T Titres émis par le Trésor par voie d'appel à la concurrence, T Actions des sociétés d'investissement à capital variable, T Parts de fonds communs de placement, T Parts de fonds de placement collectifs en titrisation, T Parts ou actions d'organismes de placement en capital risque, T Titres de créances négociables, T Toute valeur émise dans le cadre d'un appel public à l'épargne. Titres concernés par l'appel public à l'épargne • les titres de capital qui comprennent les actions, les actions à dividende prioritaire sans droit de vote et les certificats d'investissement ; • les titres de créances qui comprennent les obligations simples et les obligations convertibles en actions. Titres de créances Il s'agit des titres à l'exclusion des effets de commerce et des bons de caisse : T représentant un droit de créances général sur le patrimoine de la personne morale qui les émet, transmissibles par inscription en compte ou tradition. Ils sont cotés à la Bourse des valeurs, T représentant un droit de créances général sur le patrimoine de la personne morale qui les émet et qui font l'objet de transactions sur tout autre marché réglementé, en fonctionnement régulier et ouvert au public, T émis par l'Etat ou garantis par lui.

C'est l'opération par laquelle l'épargnant reprend possession de la totalité ou d'une partie de son placement initial et ce, sur la base de la prochaine valeur liquidative calculée. Le prix de rachat = nombre d'actions x prochaine valeur liquidative - droits de sortie. Résultat net d'un OPCVM Il est égal au montant des intérêts, arrérages, primes et lots, dividendes, jetons de présence et tous autres produits relatifs aux titres constituant son portefeuille, majoré du produit des fonds momentanément disponibles et diminué du montant des frais de gestion et de la charge des emprunts.

N Note d'information

O Obligations

Toute personne morale qui envisage de procéder à une opération d'appel public à l'épargne doit établir un document d'information destiné au public et dénommé «note d'information». Ladite note est soumise au visa du CDVM. La note d'information contient des renseignements sur l'organisation de l'émetteur, ses dirigeants, l'évolution de son activité, sa situation financière et ses facteurs de risque, ainsi que sur les caractéristiques et l'objet de l'opération envisagée.

S Sensibilité

Mesure de variation de valeur d'une obligation consécutive à une variation des taux d'intérêt. Une sensibilité de 2 signifie : à une hausse des taux d'un point correspond une baisse de la valeur de l'obligation de deux points et inversement. Société d' Investissement à Capital Variable Le «SICAV» est une société anonyme qui a pour objet exclusif la gestion d'un portefeuille de valeurs mobilières et de liquidités, dont les actions sont émises et rachetées à tout moment à la demande de tout souscripteur ou actionnaire, à un prix déterminé. Société de gestion Un OPCVM délègue en général sa gestion à une société de gestion qui agit en son nom pour toute opération de gestion courante. Sommes distribuables Elles sont égales au résultat net augmenté du report à nouveau et majoré ou diminué du solde du compte de régulari-

Titres représentatifs d'une créance sur l'émetteur. La détention donne les droits suivants : - droits au versement des intérêts, - droits au remboursement des sommes prêtées.

OPCVM «Organismes de placement collectif en valeurs mobilières» : ce terme désigne aussi bien les Fonds Communs de Placement «FCP» que les Sociétés d'Investissement à Capital Variable «SICAV». OPCVM de Capitalisation Un OPCVM de capitalisation ne reverse pas aux porteurs les revenus de toute

Titres de créances négociables (TCN) Titres représentatifs d'une créance sur un émetteur. Selon la qualité de ce dernier, on distingue les certificats de dépôts négociables (banques) et les billets

Volatilité Terme exprimant pour le rendement réel d'une valeur (action, obligation, OCPVM), l'amplitude relative des variations du cours d'un titre autour de sa valeur moyenne. La volatilité qui s'apprécie sur une période de 52 semaines est donc un indicateur de risque. Plus elle est élevée, plus, statistiquement, le risque est grand. A titre d'exemple, un titre dont la volatilité est forte verra son cours évoluer dans une fourchette relativement large, induisant ainsi de plus forts gains ou, a contrario, de plus fortes pertes.

19 La Vie éco – Vendredi 28 avril 2006