You are on page 1of 3

Texte 1

:

La machine à vapeur a d’abord servi à actionner les roues à aubes des bateaux.
Elle a aussi servi à faire fonctionner les roues d’une voiture (le fardier de Cugnot)
mais les voitures à vapeur n’ont pas eu beaucoup de succès. Elle a même servi à
faire avancer des trains sur des rails. Ceux-ci ont connu un très grand succès.

Texte 2 :

Années Nombre de machines à vapeur
1820 130
1840 2591
1850 5322
1860 14936
1870 27958
1880 41800
1890 55900
1900 74600
1910 82200

Texte 3 :

LA MACHINE A VAPEUR

Denis Papin était un inventeur. Il vivait près de Blois. En 1687, il remarqua le
premier la force élastique de la vapeur d'eau, grâce à sa marmite.

En 1781,James Watt perfectionna la machine à vapeur. C'était un ingénieur
écossais qui inventait des machines à vapeur pour les trains, les bateaux ...
Cela l'a amené à fabriquer des machines de plus en plus puissantes. Ainsi, on
a pu inventer plein de machines.
Texte 4

Partout à la campagne, le progrès est introduit. On produit plus car il faut nourrir une
plus grande population. Les paysans vendent de plus en plus à l’extérieur et gagnent
ainsi d’avantage d’argent.

Dans les plus grosses fermes, des machines nouvelles, la moissonneuse et la
batteuse, apparaissent. On abandonne le fléau et la faucille, ce qui veut dire qu’on a
besoin de moins de personnel.

Texte 5 :

Population
Population totale Population rurale*
Années urbaine* en
en millions en millions
millions
1851 36 27 9
1886 38 24 14
1911 40 22 18
*Population rurale : Personnes vivant à la campagne.

*Population urbaine : Personnes vivant en ville.

Texte 6 :

Au cours du XIXème siècle, les ouvriers ont subi plusieurs transformations de leur
travail.
Des usines ont été construites pour améliorer la production employant de plus en
plus de monde. Cette évolution touche surtout le textile et la métallurgie et cela est
connu sous le nom de "Révolution Industrielle".

La Révolution se caractérise aussi par de nouvelles techniques de travail (création
des usines). Cela fourni beaucoup de travail, et pas forcément pour les gens
expérimentés, car il faut beaucoup de monde pour diriger les machines. L’industrie
cotonnière et la sidérurgie prennent rapidement le dessus de cette évolution, et le
charbon est très demandé car il est utilisé par les deux industries.
Le chemin de fer facilite les trajets des marchandises.
Texte 7 :

Le cadre de vie de l'ouvrier, c'est l'usine. Il y passe 10 à 15 heures par jour. Et si, à
cette durée du travail, on ajoute le temps nécessaire au sommeil, aux trajets, aux
repas, on remarque que les vingt-quatre heures sont presque entièrement occupées.
Le dimanche, les ouvriers sont obligés de venir à l'usine pour entretenir le
matériel qu'ils utilisent et dont ils sont responsables. Ils peuvent y consacrer
plusieurs heures non payées. Les ouvriers n'ont pas huit jours de repos dans
l'année : il n'y a ni congés, ni jours fériés et le repos du dimanche n'est pas toujours
respecté.
L'ouvrier gagne 2 à 3 francs par jour. Ce salaire est souvent inférieur au minimum
vital. Les femmes sont obligées de travailler, comme le reste de la famille. Les
familles vivent difficilement. Les enfants, eux aussi travaillent, parfois gratuitement
ou pour quelques sous.

Texte 8 :

Révolution des transports : le chemin de fer

En diligence en Par malle-poste en Par le chemin de
De Paris à :
1814 1834 fer en 1892
Lille 34 h 22 h 3 h 45
Strasbourg 70 h 47 h 8 h 49
Marseille 112 h 80 h 14 h 07
Brest 87 h 61 h 13 h 21

Texte 9 :
Grâce aux usines, on produit plus alors le coût des produits diminue, et ils se répandent dans toute l’Europe. Les
transports ferroviaires (par chemin de fer) facilitent ces mouvements de marchandises car les réseaux s’étendent à
toute l’Europe et aux pays colonisés.
Le train changea les habitudes et les conditions de vie des gens :
On pouvait partir plus loin et plus vite pour moins cher et visiter des pays étrangers.
Tout le monde parle de ce nouveau moyen de transport, beaucoup de gens quittent leur famille et leur pays pour
participer à la construction des rails : c’est la fièvre du rail.

Le transport ferroviaire permettait de transporter plus de marchandises dans un délai
plus court et des marchandises plus lourdes qui ne pouvaient pas passer par la voie
terrestre avant.