You are on page 1of 96

Introduction

Chapitre 1 Comprendre les caractéristiques des composants


1.1 Le processeur (CPU) ...................................... P.06
1.2 Qu’est ce qui se trouve sur la carte mère ? ... P.12
1.3 Carte graphique ............................................... P.24
1.4 Mémoire ........................................................... P.32
1.5 Périphériques de stockage ............................. P.35
1.6 Que prendre en compte concernant le boitier, le bloc
d’alimentation et la ventilation.................................. P.41
1.7 Écrans .............................................................. P.48
1.8 Clavier et Souris............................................... P.49
Chapitre 2 Avant de commencer
Outils pour l’installation.................................... P.50

Chapitre 3 Installation manuelle


3.1 Installer le bloc d’alimentation dans le boitier. P.52
3.2 Installer les composants sur la carte mère .... P.54
3.3 Installer la carte mère ...................................... P.58
3.4 Installation des Périphériques de Stockage... P.61
3.5 Installer des périphériques .............................. P.66
3.6 Connecter les périphériques ........................... P.67

Chapitre 4 Démarrage et Paramètres du BIOS


4.1 Écran de démarrage ....................................... P.70
4.2 Paramètres du BIOS ....................................... P.72
4.3 Windows® 7...................................................... P.74
4.4 Installer des lecteurs avec facilité ................... P.75

Chapitre 5 Fonctionnalités Uniques GIGABYTE


5.1 La puissance de l’accélération intégrée « 333 » . P.77
5.2 Design VRM 24 Phases d’Alimentation ......... P.79
5.3 Smart TPM ....................................................... P.81
5.4 AutoGreen........................................................ P.81
5.5 Smart Dual LAN............................................... P.82
5.6 Ports Combo eSATA/USB .............................. P.82
Publié par GIGABYTE TECHNOLOGY 5.7 GIGABYTE Smart 6™ .................................... P.83
CO., LTD.
Adresse No.6, Bau Chiang Road, 5.8 DES 2 ............................................................... P.86
Hsin-Tien, Taipei 231, Taiwan 5.9 Ultra Durable™ 3 ............................................. P.86
Téléphone (02) 8912-4000
Site Web www.gigabyte.com.tw
5.10 PCB 2oz ........................................................... P.87
Date de publication Novembre 2009 5.11 Mise à jour du BIOS ........................................ P.88
5.12 EasyTune™ 6 .................................................. P.90
Notification spéciale 5.13 Xpress Recovery2 ........................................... P.92
y Toutes les marques déposées mentionnées dans
ce livre sont la propriété de leurs propriétaires
respectifs. Chapitre 6 Introduction aux dernières technologies
y GIGABYTE est propriétaire du copyright du
contenu dans ce livre. Toutes copies ou 6.1 Intel XMP.......................................................... P.94
reproductions sous n'importe quelle forme que ce
soit sont interdites. 6.2 Intel Matrix Storage.......................................... P.95
2
Introduction
Félicitations, en choisissant « Construisez votre PC en 30 minutes », vous faites le premier pas vers le montage de votre
ordinateur. À première vue, l’assemblage de son propre PC peut sembler compliqué et légèrement décourageant, mais pas
d’inquiétude, GIGABYTE est là pour vous guider. Si vous trouvez que les termes techniques sont confus ou si vous pensez
avoir des lacunes dans vos connaissances informatiques, alors ce guide est ce que vous attendiez. Il ne vous apprend pas
uniquement comment assembler votre propre ordinateur, mais également les dernières technologies et termes techniques afin
que le choix des composants nécessaires soit plus simple pour vous.
Premièrement, le plus important, il est beaucoup plus simple d’assembler son propre PC que vous ne le pensez et cela
ne nécessite pas de beaucoup de connaissances techniques. Ce guide se compose d’étapes simples à suivre pour assembler
son PC, et si vous les suivez correctement, vous devriez être capable d’assembler un système complet en 30 minutes, pas
plus. De nos jours les composants PC sont abordables financièrement, un système de base ne sera pas très coûteux et en
même temps vous aurez du plaisir à apprendre quelque chose de nouveau. Avec les composants GIGABYTE, vous avez aussi
les meilleurs produits du marché, aussi bien en termes de qualité, et de performance que de fiabilité.
En tant que constructeur leader en carte mère, GIGABYTE s’engage à offrir une solution IT complète en proposant une
large gamme de composants pour PC, incluant les cartes graphiques, les lecteurs optiques, des périphériques de réseau et
communication, des blocs d’alimentation, des boitiers, des ventilateurs et d’autres périphériques. Afin d’atteindre son objectif,
la publication annuelle « Construisez votre PC en 30 minutes » de GIGABYTE fournit les dernières informations dont vous
avez besoin. Avec ces instructions claires et directes, ce guide vous aidera à monter et faire fonctionner votre PC en un temps
record. Êtes-vous prêt à commencer ?
Les cartes mères, les cartes accélératrices graphiques et les périphériques GIGABYTE donnent aux consommateurs, non
seulement un large choix de produits, mais ont aussi la réputation d’avoir une qualité et des performances hors du commun.

S Un assortiement de composants informatiques GIGABYTE.

3
Qu’est-ce qu’un ordinateur ?

Les ordinateurs sont présents depuis longtemps, bien plus longtemps que vous ne le pensez, bien qu’a leurs débuts,
ceux-ci n'étaient que des calculateurs mécaniques avancés, bien différents des machines électroniques avancées utilisées de
nos jours. Les premiers ordinateurs étaient énormes et remplissaient une salle entière, sinon plus. Une calculatrice de poche
moderne possède plus de capacité de calcul que beaucoup d’ordinateurs de cette époque.
Ce que nous désignons comme étant un PC ou un Ordinateur Personnel est apparu dans les années 1970, mais une autre
décennie a été nécessaire avant que le PC, tel que nous le connaissons aujourd’hui, prenne cette forme. IBM est à l'origine de ce
que nous appelons aujourd’hui un PC, bien que l’objectif d’IBM à l’époque était de développer un Ordinateur de Bureau.
Un ordinateur est composé de deux parties essentielles, le matériel et le logiciel. Le matériel est le « boitier » en
lui-même ou plus précisément, les composants à l’intérieur de celui-ci Le logiciel est la partie qui permet de « communiquer »
avec le matériel, bien que le logiciel ait également évolué à travers les années et soit devenu largement plus simple à utiliser.
Les deux parties sont liées, si vous possédez un matériel lent ou inadapté, votre logiciel sera lent.
Le logiciel principal dont tout ordinateur à besoin est le Système d’Exploitation, connu en tant qu’OS (Operating System).
Sans celui-ci, il n’est pas possible d’utiliser l’ordinateur, étant donné qu’il est la plateforme de base sur laquelle sont exécutées
les applications. Il est possible de choisir parmi plusieurs Systèmes d’Exploitation, bien que le plus courant soit celui de
Microsoft, Windows, décliné en plusieurs versions, dont la plus utilisée de nos jours, Windows XP, ainsi que Windows Vista et
plus récemment Windows 7. Linux est un autre Système d’Exploitation qui lentement gagne en popularité et est généralement
gratuit. Il existe trop de versions différentes de Linux pour pouvoir les lister ici, mais les « distributions » les plus populaires
sont Ubuntu, Fedora et SuSe.
Lorsque vous avez installé un Système d’Exploitation comme Windows, vous devez installer les pilotes, car sans eux le
Système d’Exploitation ne sera pas capable de détecter les périphériques que vous avez installés. Certains pilotes sont
intégrés au Système d’Exploitation, bien que dans certains cas il soit nécessaire de les installer pendant l’installation du
Système d’Exploitation. Même si l'opération à été simplifiée, elle reste une partie délicate lors de l’assemblage d’un PC.
Cependant, en général, vous ne devriez pas avoir à le faire pour chaque périphériques.
Lorsque les pilotes sont installés, vous êtes prêt à ajouter les
applications à votre système d’exploitation. De même, la plupart des
systèmes d’exploitation fournissent un choix d’applications
préinstallées, bien que celles-ci n’offrent que des fonctionnalités de
base sous Windows. Les applications courantes comprennent des
suites bureautiques, des navigateurs internet, des logiciels d’édition
et de manipulation audio, vidéo et images, des jeux et bien plus
encore.
Cependant, ce guide se concentre sur la partie matérielle, car
pour couvrir tous les aspects de la partie logicielle, il faudrait
doubler le nombre de pages. Cependant, les chapitres qui suivent
expliqueront comment installer les pilotes et certaines applications
spécifiques à GIGABYTE sur votre ordinateur lorsque celui-ci est
assemblé.
Beaucoup de personnes sont confuses sur les différentes
parties d’un ordinateur, étant donné que celles-ci se trouvent à
l’intérieur du boitier. Si vous possédez déjà un ordinateur, il peut
être difficile de déterminer son contenu sans avoir à l’ouvrir, bien
qu’il existe quelques logiciels utilitaires avancés capables de S Un grand nombre de périphériques externes peuvent être
détecter les composants de l’ordinateur et d’en faire un rapport. connectés à un ordinateur, bienque certains soient
optionnels.

4
Les composants principaux à l’intérieur du boitier sont le CPU ou Processeur, la carte mère hébergeant le BIOS (le
Système basique d’Entrée/Sortie) et les slots d’extensions, la RAM (Mémoire Vive), la carte graphique, le lecteur de disque dur,
le lecteur optique et le bloc d’alimentation. Ce sont les composants clefs, mais il est aussi nécessaire d’ajouter des ventilateurs
et solutions de refroidissement afin que l’ensemble fonctionne sans surchauffer.
Il existe plusieurs manières d’ajouter des périphériques à votre PC, et la plus simple est d’utiliser les ports USB.
Cependant, les ports USB sont le plus souvent utilisés pour les périphériques tels que la souris, le clavier, les imprimantes, les
caméras web et les autres périphériques d’entrée de base. Les lecteurs de stockage externes tels que les Clés USB et les
lecteurs de disques durs externes peuvent aussi être connectés via les ports USB.
Les composants à installer et à connecter à la carte mère sont variés, mais cela ne doit pas vous décourager pour
l’assemblage de votre propre PC, car ce n’est pas aussi difficile que cela en à l’air.
Cependant, l’ajout de certains périphériques nécessite l’ouverture du boiter afin de pouvoir accéder aux slots d’extension.
Actuellement il existe deux principaux types de slots d’extension, PCI Express et PCI. Il y a aussi des slots pour l’ajout de
modules de mémoire. Cependant, nous vous expliquerons tout cela plus en détails dans les chapitres suivants ainsi que la
manière d’ajouter et de retirer les cartes d’extensions. Par exemple, les cartes d’extensions internes les plus communes sont
les cartes graphiques, les cartes réseaux (filaires et sans-fil), les tuners-TV et les cartes son.
Pourquoi vouloir assembler son propre PC ?
L’assemblage de votre propre PC n’est pas seulement un jeu, mais c’est une expérience enrichissante qui vous permet
de comprendre le fonctionnement d’un ordinateur et de comprendre pourquoi il ne fonctionne pas toujours de la manière dont
vous souhaiteriez. Cela vous donne aussi le moyen de contrôler la composition de votre PC, étant donné que lorsque vous
achetez un système prêt à l’emploi, vous n’avez aucun contrôle sur les composants qui sont utilisés.
Cela ne vous donne pas seulement la possibilité de personnaliser les composants internes, mais aussi le boitier et grâce
à la grande variété de boitier sur le marché, il est possible de créer votre propre style. La personnalisation du PC est un peu
similaire à la personnalisation de la voiture, pour seule différence qu’il n’y a ni la graisse ni les soucis accompagnant la voiture.
Il y a plusieurs personnes qui personnalisent leurs boitiers et assemblent afin de créer un système type vraiment hors du
commun, bien que cela nécessite beaucoup de temps et d’efforts, ainsi qu’un atelier entièrement équipé.
Mais ne vous inquiétez
pas, nous allons garder les
choses simples et claires dans
ce guide, car vous devez
premièrement apprendre les
bases principales avant de
pouvoir passer à des projets
plus avancés. Toutefois, nous
vous suggérons de regarder sur
le web pour de l’inspiration,
étant donné qu’il existe des
projets vraiment
impressionnants. Votre
imagination est la seule limite
lorsqu’il s’agit de l’assemblage
d’un PC et c’est la partie qui
rend amusant le fait de le faire
soi-même. S La carte mère est l’interface entre les différents composants internes d’un ordinateur. Nous
vous en parlerons plus loin dans ce guide et nous vous aiderons pour les choix de vos achats.

5
Chapitre 1 Comprendre les
caractéristiques des
composants
1.1 Le processeur (CPU)

Le processeur, plus communément nommé CPU, est le composant clé d’un ordinateur personnel et traite les analyses
logiques et les calculs de données, d’une manière similaire au cerveau humain. Le CPU est en général le premier élément à
prendre en compte lors de l’achat d’un nouveau PC, du fait que les autres composants découlent du choix du CPU, étant
donné que certains CPU ne fonctionnent qu’avec certaines cartes mères, cartes graphiques, mémoire, etc.
Une fois que vous avez sélectionné votre processeur, vous pouvez commencer à chercher le reste des composants, tels
que la carte mère, la/les carte(s) graphique(s) et la mémoire afin d’obtenir la meilleure performance possible pour votre
système. Il est important de choisir la bonne combinaison de composants pour un système bien équilibré, et aucun élément
n’est moins important qu’un autre. Cependant, il est possible pour un système ayant un CPU, en général, de le faire évoluer
plus tard, du moment que vous avez investit dans une bonne carte mère, car les autres composants sont plus facile à faire
évoluer que le CPU et la carte mère étant donné que ces deux-derniers sont les composants les plus liés dans un PC.
Grâce à des performances et une stabilité élevées, les processeurs d’Intel ® sont les plus largement adoptés dans le
monde et sont le premier choix pour beaucoup d’utilisateurs. Aujourd’hui, Intel propose trois branches principales pour le
marché des consommateurs de PC, le Core™ 2, le Core™ i7 et le Core™ i5. La famille Core 2 a été introduite en 2006 et est
disponible en configuration double noyau (Core 2™ Duo) et en quadruple noyau (Core 2™ Quad). Les processeurs Core 2
d’Intel possèdent une variété de fréquence d’horloge, de taille de tampon et de vitesse de bus. Nous en reparlerons un peu
plus tard dans ce chapitre.
Les Core i7 et Core i5 sont basés sur l’architecture Nehalem et sont très différents des processeurs Core 2. Il existe deux
types de supports utilisés pour la plateforme Core i7 - LGA-1366 et LGA-1156 - mais nous vous expliquerons les détails plus
tard sur la différence entre les deux. Le Core i5 n’utilise qu’un seul support LGA-1156 pour l’instant, bien que le changement
de support et prévu dans le futur.
Le chapitre suivant expliquera d’une manière relativement simple la différence entre les différentes plateformes de
processeurs d’Intel. En connaissant les fonctionnalités dont vous avez besoin, vous ferez un meilleur choix lors de la sélection
du processeur, et par là même, construirez l’ordinateur correspondant à vos besoins.

6
Regardons de plus prêt les différents processeurs
La famille Core 2 des processeurs d’Intel utilisent ce qu’on appelle un bus interne (FSB). C’est l’interface entre le
processeur, le contrôleur de mémoire ou MCH (communément appelé le North Bridge) de la carte mère. Le FSB peut être
considéré comme une autoroute pour le transfert des données. Un FSB rapide permettra de transférer plus rapidement une
quantité importante de données par rapport à un FSB plus lent.
Cependant, la famille de processeurs Core i7 et Core i5 a remplacé le FSB par un bus QPI (Quick Path Interconnect).
QPI est une interface point-à-point qui permet d’atteindre des vitesses largement plus élevées par rapport au FSB, étant donné
que le QPI fonctionne à une fréquence beaucoup plus élevée et possède plus de « lignes » pour le transfert des données. Le
QPI est également bidirectionnel, ce qui signifie qu’il permet de transférer et de recevoir les données simultanément, ce qui
améliore significativement ses performances. Plutôt que d’utiliser une notation en MHz, Intel choisi de noter son bus QPI en
termes de Giga Transferts par seconde, ou GT/s et le chipset X58 peut atteindre jusqu’à 6.4GT/s.
Seul le chipset X58 d’Intel® utilise actuellement l’interface QPI entre le chipset et le CPU, les processeurs Core i7/i5
LGA-1156 possèdent un bus QPI interne entre le noyau du CPU et le contrôleur de mémoire intégré. Les processeurs Core i7
LGA-1366 possédant également un contrôleur de mémoire interne, le bus QPI lie le CPU et le chipset X58. La raison de tout
cela est que les processeurs Core i7 LGA-1366 ne possèdent pas de contrôleur PCI Express intégré et qu’ils ont besoin d’une
interface à bande passante élevée et rapide pour communiquer avec le chipset X58. Comme le chipset X58 supporte 40 lignes
PCI Express, il n’y avait pas d’autres choix que d’utiliser QPI comme interface avec le chipset, car toute autre aurait été trop
lente.
En général, plus la vitesse du FSB ou QPI est élevée, plus le CPU sera performant, quoique pour les derniers
processeurs LGA-1156 Core i7/i5 il n’y a pas de chiffres auquel se rallier. D’un autre côté, si vous possédez un système plus
ancien Core 2 et souhaitez faire évoluer le processeur, il est important de vérifier que le chipset de votre carte mère supporte
la vitesse de bus du nouveau CPU, autrement ce-dernier ne fonctionnera pas à sa vitesse optimale.

Mémoire Tampon
La mémoire tampon est une partie clef du CPU, c’est une petite quantité de mémoire très rapide qui stocke les
informations du système de mémoire (RAM) avant que le CPU traite les données. Les données sont alors à nouveau
stockées dans la mémoire tampon et selon ce qui doit être effectué ensuite, certaines parties des données sont à
nouveau traitées par le CPU ou replacées dans la RAM si l’espace nécessaire est trop grand et qu’elles ne seront pas
utilisées pendant une durée spécifiée.
Il existe différents types de mémoire tampon dont le Niveau 1 (L1) est le type le plus petit, mais aussi le plus rapide
et le plus proche du CPU. La plupart des processeurs possèdent un tampon L2 et certain possèdent même un tampon
L3. L2 et L3 ont tendance à être plus grands, mais aussi plus lents que le tampon L1. Selon le CPU que vous
possédez, vous aurez une taille de mémoire tampon différente. Typiquement un processeur possède 64-256ko de
tampon L1 par noyau et 1-12Mo pour L2, et L3 ayant un maximum de 8Mo. Certains processeurs ont également un
tampon L2 exclusif alloué par noyau dans un CPU multi-noyau, le tampon L3 étant un tampon commun accessible par
tous les noyaux.
Plus de mémoire tampon signifie en général de meilleures performances, mais implique aussi un coût plus élevé.
La mémoire tampon prend également beaucoup de place dans le coeur du CPU. Pour un processeur ayant une
grande mémoire tampon, celle-ci peut prendre plus de place sur le coeur que la partie de traitement du CPU. Les
processeurs modernes sont fait sur-mesure et optimisés pour bien travailler avec la quantité de mémoire tampon dont
ils disposent, mais certaines applications peuvent rendre l’utilisation de la mémoire tampon très intensive,
assurez-vous alors d’avoir la taille de mémoire tampon adaptée aux applications que vous souhaitez utiliser.

7
Technologie de Core™ i7
Au moment de l’écriture de ce document, le processeur d’Intel®, le Core
i7 est la plateforme Haut de Gamme d’Intel de l’année précédente, ainsi
que l'évolution la plus radicale dans le design des processeurs d’Intel. Non
seulement il a modifié la manière dont Intel faisait les choses, mais avec la
génération future des processeurs Core i7/i5, les choses vont même
changer de manière encore plus radicale. Commençons d’abord par
détailler certains facteurs clef des processeurs Core i7.
● Le Core i7 possède quatre Cores, mais comme il utilise l’HyperThreading,
il permet de traiter jusqu’à huit éléments simultanément.
● C’est la première plateforme grand public d’Intel à utiliser la mémoire
DDR3 triple-canal combinée à un contrôleur mémoire intégré.
● La technologie Intel Turbo Boost permet aux processeurs de s’auto
overclocker si besoin, en toute sécurité. Cependant, les Cores du CPU
peuvent être désactivés si l’application ne supporte pas le multi-threading
S xxx
et ainsi la vitesse d’horloge du CPU peut être augmentée encore plus.
● C’est le premier CPU grand public d’Intel à utilisé QPI à la place du FSB
et le bus QPI peut atteindre 6.4GT/s, si vous utilisez un CPU Core i7
Extreme Edition sur le chipset X58.
● C’est aussi le premier CPU à proposer le SSE 4.2 dont nous parlerons un
S Schéma d’un chipset X58 et d’un
peu plus un peu plus loin dans ce chapitre.
processeur Core i7 avec l’interface
● Le Core i7 possède 256Ko de tampon L2 par noyau CPU (un total de QPI.
QPI.
2Mo), mais il possède aussi un tampon partagé L3 de 8Mo.
Avec l’introduction des processeurs LGA-1156 Core i7/i5, certains changements ont été effectués. Bien que ces
processeurs soient basés sur la même architecture que le Core i7 LGA-1366, la différence majeure est l’utilisation d’un
contrôleur PCI Express intégré. Cela va grandement simplifier les choses lors de la conception de la carte mère, vu
que le chipset P55 livré est plus ou moins une version avancée d’un ICH (Contrôleur d’E/S. connu sous le nom de
SouthBridge).
Les processeurs LGA-1156 Core i7/i5 ont été conçus pour être plus accessible financièrement que les processeurs
LGA-1366, étant donné qu’ils ne supportent que la mémoire DDR3 double-canal. Cela permet d’avoir des cartes mères
plus abordables, étant donné que le design est beaucoup moins complexe. Une économie pour le consommateur en
résulte, puisque deux modules DDR3 sont moins chers que trois. Pour compenser la bande-passante mémoire moins
élevée, le LGA-1156 supporte en natif les mémoires DDR3 à 1.333 MHz, alors que le LGA-1366 acceptent les
mémoires à partir de 1.066MHz.
L’espace dans le CPU étant limité, les processeurs LGA-1156 n’offrent que 16 lignes PCI Express, à la Norme PCI
Express 2.0. Cela signifie que si vous utilisez deux cartes graphiques en SLI™ ou CrossFire™, vous n’obtiendrez pas
les mêmes performances que vous auriez pû obtenir avec une carte mère X58. Cependant, dans la plupart des cas
cela n’aura pas l’effet inverse sur les performances et vu que c’est une plateforme grand-marché, certaines limitations
sont à prévoir.
Comme les processeurs LGA-1156 Core i7 proposent toujours quatre Cores MultiThread permettant le traitement
simultané de huit éléments, il reste toujours une capacité de traitement importante. L’HyperThreading manque aux
S xxx
processeurs Core i5, mais vous bénéficiez toujours des quatre cores d’origine pour un coût moins élevé. Les deux
modèles implémentent les technologies Turbo Boost, SSE 4.2 et possèdent 8Mo de mémoire tampon.

8
9
Introduction d’SSE4
Intel a ajouté une version mise à jour de son Extension de Flux SIMD (SSE), appelée SSE4.2, à ses processeurs
Core i7/i5. SSE ajoute la création de blocs afin d’offrir une capacité étendue, d’améliorer les performances et d’avoir
une efficacité énergétique plus élevée pour la plupart des applications.
Intel a également ajouté des accélérateurs ciblés pour les applications qui permettent d’accélérer la performance et
aide a l’amélioration de l’efficacité énergétique. SSE4 cible spécifiquement les graphismes, l’encodage et le traitement
vidéo, les graphismes 3D et les jeux. SSE4 possède 54 nouvelles instructions, 47 nouvelles grâce à SSE4.1, et
finalement sept de plus avec SSE4.2. Il existe déjà des applications sur le marché qui tirent partie de ces nouvelles
instructions dont certaines permettent de doubler les performances grâce à SSE4. La plus importante amélioration est
constatée dans différentes applications d’encodage vidéo et les plus grands noms de l’industrie travaillent sur
l’implémentation de la totalité de SSE4, si cela n’est pas déjà fait.
Intel a aussi ajouté de nouvelles fonctions qui devraient accélérer certains aspects des jeux vidéos et des
applications multimédia génériques, bien que celles-ci ne soient pas totalement supportés, mais de plus en plus
d’applications sont susceptibles de tirer partie de ces fonctions dans le futur. Il est important de rappeler que SSE4 est
une nouvelle technologie et il y a toujours un délai avant de voir apparaître des applications intégrant la totalité des
dernières fonctions SSE.
Un autre supplément de SSE4, qui espérons-le sera rapidement utilisé par les développeurs de logiciels, est une
fonction permettant d’effectuer une recherche de virus et une consultation de base de données plus rapide. Cela peut
améliorer la performance globale de plusieurs opérations. D’autres fonctions telles que la reconnaissance d’écriture et
la vérification du CRC pour plusieurs types de données devraient connaître une amélioration, ce qui pourrait être utile
pour les tâches de sauvegardes vers un périphérique de stockage attaché au réseau.
SSE4.1 et SSE4.2 ne donnent pas l’impression d’avoir apporté beaucoup de grands changements par rapport à
SSE4, mais toutes les petites améliorations ajoutent un plus. SSE4 est une technologie qui continuera de s’étendre et
offrira des avantages sur le traitement des tâches intensives grâce à ces capacités spécifiques de traitement sur un
flux de 128-bits. SSE4 est capable de traiter les données beaucoup plus rapidement que les instructions normales de
nature non-spécifiques transportées en-dehors par le CPU.

La fin du FSB comme nous le connaissons


Avec l’introduction du QPI ou Quick Path Interconnect, Intel arrête l’utilisation du traditionnel bus FSB du CPU. QPI
est un système d’interconnexion point-à-point et il fonctionne très différemment de FSB. Sur un système traditionnel, la
vitesse de fonctionnement du bus FSB est limitée à une vitesse relativement basse et le CPU utilise un multiplicateur
afin d’atteindre sa vitesse d’horloge qui est plusieurs fois plus rapide que celle du bus FSB.
Avec le bus QPI il n’y a pas cette limite puisque le bus QPI fonctionne à une vitesse d’horloge par défaut liée au
CPU. Les processeurs LGA-1156 Core i7 et Core i5 utilisent le bus QPI interne entre le noyau du CPU et le contrôleur
mémoire, puisque cette interface est idéale pour le déplacement rapide de grande quantité de données.
QPI n’est pas vraiment nécessaire dans l’interface avec les lecteurs externes ou même le PCH (Plateforme centrale
de contrôle) et aussi car Intel a décidé de miser sur son Interface de Média Directe (DMI) pour la connexion entre le
CPU et PCH. QPI est un composant clef pour tous les nouveaux processeurs de type Core et devrait s’étendre
largement pour les futures demandes de bande passante.

10
Le CPU et le support
Depuis des années, nous avons vu apparaître plusieurs processeurs différents et supports conçus par Intel, mais
actuellement seulement trois sont des plateformes clef et nous les avons mentionnées plus haut dans ce chapitre.
Nous allons tenter de les décrire chacune plus en détail ici. La plus populaire des plateformes en ce moment est le
Core 2, qui utilise le support connu sous le nom LGA-775. LGA signifie Land Grid Array qui fait référence à
« l’emballage » du CPU. Il y a aussi le LGA-1366 qui est utilisé pour le Core i7 et les stations de travail Xeon d’Intel,
les processeurs Serveur, et puis il y a la plateforme LGA-1156 qui est utilisée par les nouveaux processeurs Core i7 et
Core i5.
Dans la passé, les CPU d’Intel possédaient des broches comme sur l’image ci-dessous, mais si le CPU tombe, les
broches se tordent et peuvent même casser. C’est un problème qu’Intel a contourné au passage à la plateforme Core
2 en déplaçant les broches du CPU vers le support du CPU. Aujourd’hui tous les CPU d’Intel possèdent des petits
connecteurs en or sur le dessous qui sont reliés à des attaches à ressort à l’intérieur du support rendant impossible
d’endommager les connecteurs sur le CPU. Cependant, il y a toujours des parties sous le CPU qui peuvent
potentionnellement être endommagés si vous ne prenez pas soin du CPU.
La nouvelle plateforme LGA-1156 d’Intel est intéressante dans le sens où c’est le premier CPU asymétrique d’Intel
utilisant un design LGA. Il est cependant toujours important d’être prudent lorsque vous insérez le CPU dans le
support, car au lieu de tordre les broches du CPU, vous pouvez maintenant endommager les broches sur le support.
Assurez-vous toujours d’insérer le CPU dans le bon sens sur le support et vérifiez que le CPU soit bien adapté avant
de fermer les loquets de verrouillage.

W Un processeur LGA-1156
et le support. Notez
l’orientation du CPU
lorsqu’il est inséré dans le
support, les deux petites
encoches doivent s’adapter
dans les slots sur les bords
du support.

11
1.2 Qu’est ce qui se trouve sur la carte mère ?
Il peut souvent être difficile de s’imaginer ce que sont tous les composants Ports 1394 (Connecteurs 8 et 4 broches)
et connecteurs situés sur votre carte mère et ces deux pages vous expliqueront
la plupart des fonctions que vous pouvez attendre d’une carte mère. Dans cet Ports USB 2.0
exemple nous utiliserons la carte mère GIGABYTE GA-P55A-UD6 qui est la
meilleure dans la gamme des cartes basées sur le chipset P55 d’Intel®. Dû au
changement de l’architecture du chipset P55, la GA-P55A-UD6 ne possède
qu’un seul chipset, étant donné que le contrôleur PCI Express de la carte
d’extension graphique et le contrôleur de mémoire DDR3 ont été déplacés dans Port PS/2 pour le clavier ou la souris
le CPU lui-même. Nous couvrirons la différence entre les différents chipsets plus
Sortie Optique et Coaxiale S/PDIF
tard dans ce chapitre et vous indiquerons ce qu’il y a de nouveau avec le chipset
Ports combo eSATA/USB alimentés
P55 en plus de ce que nous avons déjà mentionné plus tôt.
La GA-P55A-UD6 possède deux slots PCI Express x16 2.0 et un slot PCI
Express X16, bien qu’à cause du design du chipset et du nouveau CPU,
seulement le slot supérieur x16 fonctionnera à pleine vitesse et uniquement lors
de l’utilisation d’une seule carte graphique. Si vous activez la technologie SLI
d’NVIDIA ou CrossFire d’ATI, alors le premier slot partagera la bande passante
avec le second et ils fonctionneront tous deux à x8 (aussi connu sous x8
électriquement). Le troisième slot x16 ne possède que quatre lignes PCI
Express de bande passante, comme un slot x4. La GA-P55A-UD6 possède PCI Express x1
aussi 6 ports Serial ATA 3Go/s et 2 ports Serial ATA 6Go/s. Vous trouverez
aussi une paire de ports Ethernet Gigabit, deux ports combo eSATA/USB PCI Express x16
alimentés et uniquement sur cette carte, six slots mémoire, bien qu’à nouveau, il
y a une légère limitation ici, étant donné que les slots bleus ne peuvent accueillir Connecteur COM
que des modules de mémoire à simple face si les six slots sont utilisés. PCI Express x8
La GA-P55A-UD6 est bien sûr pourvue d’une multitude de fonctions Slot PCI
spécifiques à GIGABYTE telle qu’Ultra Durable™ 3 qui est la troisième
génération de la technologie de carte mère Ultra Durable™. Les fonctions PCI Express x4
principales d’Ultra Durable™ 3 sont les PCB en cuivre 2oz (~56gr), les bobines à Connecteur pour lecteur
cœur en ferrite, les condensateurs solides Japonais et les MOSFET à RDS (on). de disquette
L’Ultra Durable™3 est repris en détail plus loin dans ce guide, pour plus de IEEE-1394
détails, nous vous recommandons donc de lire le chapitre concerné. D’autres
fonctions présentes sur la GA-P55A-UD6 sont les nouvelles applications SMART
6 de GIGABYTE, SMART DualBIOS™, SMART QuickBoot, SMART QuickBoost,
SMART Recorder, SMART TimeLock and SMART Recovery. Et finalement,
d’autres fonctions utiles que vous trouverez sur cette carte sont SMART Dual DualBIOS
LAN avec une protection contre le dysfonctionnement, SMART TPM qui protège
vos données des regards indiscrets et un VOYANT de débogage qui vous Ports USB 2.0
permet de facilement trouver ce qui ne va pas avec votre système.
Toutefois, cela ne s’arrête pas ici, étant donné que GIGABYTE offre Connecteur IDE
certains outils pratiques pour ceux qui souhaitent modifier leur système ou
Bouton Effacement CMOS
économiser de l’énergie. EasyTune 6 est l’utilitaire GIGABYTE le plus facile à
utiliser pour overclocker, alors que DES 2 Advanced vous aidera à économiser
de l’énergie et de l’argent en changeant les phases d’alimentation afin de réduire
la consommation électrique du système lorsque celui-ci n’est pas chargé. Final-
VOYANT Débogage
ement, lorsque vous achetez une carte mère GIGABYTE, vous ne vous
retrouvez pas seulement avec une carte mère, mais avec beaucoup plus, et
c’est ce qui fait que les cartes mères GIGABYTE sortent du lot. Bouton de réinitialisation

12
Ports Ethernet (Dual LAN)

Prise Audio 8-canaux,


Entrée de ligne, Microphone

Ports USB 3.0


Ports USB 2.0

Design Phase
d’Alimentation 24

Support CPU LGA 1156

Chipset Intel P55

Tête Ventilateur CPU

Slot Mémoire DDR3


VOYANT d’indication d’Alimentation
Connecteur d’Alimentation 24
broches ATX
Bouton d’Alimentation

Ports SATA 3Go/s


Ports SATA 6Go/s

13
Le Chipset
Le chipset fait partie intégrante de la carte mère et sans lui,
celle-ci ne fonctionnerait tout simplement pas. Les chipsets
sont en général composés de deux parties, bien que leur
dénomination soit proche, ils sont connus pour être le
« NorthBridge » et le « SouthBridge ». Le « northbridge »
s’occupe de la communication avec la mémoire du système et
la carte graphique. Il a aussi un effet direct sur le FSB du
processeur, étant donné que certains chipsets ne supportent
pas toutes les vitesses de bus. Il détermine également quel
type de mémoire sera supporté par la carte mère et aussi le
type de carte graphique qui fonctionnera avec la carte mère.
Le « southbridge » est relié au « northbridge » via une interface
à grande vitesse et sa tâche principale est de s’occuper des S Le chipset X58 est composé deux parties, le
périphériques tels que les contrôleurs Serial SATA (SATA) « northbridge » X58 et le « southbridge » ICH10.
(intégrés ou externes), l’Ethernet, l’audio, l’USB 2.0 et en
général, aussi les slots PCI Express x1 et PCI.
Cependant, tout cela a changé récemment avec l’introduction du dernier chipset d’Intel, le P55, car c’est une
solution dans une seule puce. Avec Intel en tant que constructeur leader mondial des CPU et Chipsets pour PC, ceci
est un grand pas vers une nouvelle direction dans la création des chipsets. Nous détaillerons plus tard ce nouveau
chipset dans ce chapitre et expliquerons ce qui le différencie des anciens chipsets d’Intel.
Nous verrons aussi dans ce chapitre les chipsets traditionnels d’Intel et passerons en revue leurs différentes
fonctions et les processeurs supportés. Il est important de se rappeler que vous devez choisir le bon chipset pour votre
CPU, étant donné que les chipsets spécifiques ne fonctionneront qu’avec les processeurs pour lesquels ils ont été
conçus.
Mais ne nous emballons pas pour le moment, étant donné que la plupart des cartes mères possèdent encore deux
chipsets. Commençons par jeter un coup d'oeil plus approfondi sur le « northbridge », qui héberge le contrôleur de
mémoire, le contrôleur PCI Express, et dans les cas où le chipset intègre la carte graphique, vous trouverez aussi le
Processeur Graphique Intégré ou IGP ici. Le « northbridge » est appelé MCH ou Contrôleur Central de Mémoire bien
que les versions avec IGP soit appelée GMCH (où le G
signifie Graphique). Mettons de coté la sémantique le
"northbridge" est un composant clef depuis très longtemps,
bien que pour la plateforme Core i7 et le chipset X58, Intel
à modifier le fonctionnement des chipsets en déplaçant le
contrôleur de mémoire dans le CPU. Vous pouvez en
savoir plus sur les caractéristiques dans le chapitre CPU
plus loin dans de guide et ce que cela signifie pour les
CPU modernes d’Intel. Toutefois, Intel à introduit une
nouvelle interconnexion rapide entre le CPU et le chipset
connue sous le nom de QPI, ou Chemin d’Interconnexion
Rapide, pour cette plateforme, et comme il est également
destiné aux stations de travail multi-CPU ainsi qu'aux
serveurs haut-de-gamme, ces-derniers profitent S Schéma du chipset X58 d’Intel
énormément du bénéfice de ce bus beaucoup plus rapide.

14
Cependant, nous n’entrerons pas dans les détails ici, étant donné que nous étudierons ce chipset X58 dans le
chapitre suivant.
De l’autre côté, le « southbridge » ou ICH (Contrôleur Central d’E/S) est relié au « northbridge » via une interface
maison à grande vitesse, et, bien que dans certains cas, pour les chipsets d’Intel, ce bus est appelé DMI (Interface
Média Directe). Le « southbridge » intègre plusieurs fonctions, mais les plus importantes sont le contrôleur PCI
Express et PCI, les contrôleurs SATA et IDE (en RAID dans certains cas) et les interfaces USB, audio et réseau. Le
chipset P55 est à peu de choses près une version avancée du « southbridge » avec une interface DMI qui le relie
directement au CPU, mais nous couvrirons tout cela plus tard dans ce chapitre.

Intel X58 - Chipset haut-de-gamme Performant


Le chipset X58 a été conçu dans un seul but, celui d’offrir les meilleures performances possible. Et bien que,
comme nous l’avons mentionné plus haut, les plateformes basées sur l’X58 sont destinés aux serveurs et stations de
travail multi-CPU haut-de-gamme, Intel a décidé de créer une solution haut-de-gamme grand public basée sur la
même plateforme. Cela permet au Core i7 et à la plateforme X58 d’offrir des fonctions jamais vues auparavant dans
les solutions haut-de-gamme grand public.
La conception du chipset X58 d’Intel est tout à fait différente de ce qu’Intel a pu faire précédemment, étant donné
que le contrôleur de mémoire ne fait plus partie intégrante du chipset. Tel quel, le chipset est appelé IOH ou Hub d’E/S
dans le langage d’Intel. Le chipset X58 possède un contrôleur PCI Express haut-de-gamme avec pas moins de 36
lignes PCI Express. Le chipset X58 est alors une plateforme haut-de-gamme idéale pour les jeux sur PC utilisant des
cartes graphiques multiples, étant donné qu’il offre une bande passante plus élevée que toute autre solution
concurrente. Il peut être configuré pour faire fonctionner une paire de slots PCI Express 2.0 16X, ou quatre slots PCI
Express 2.0 8X.
Le chipset X58 fonctionne avec la série des processeurs Core i7 9xx, bien qu’il soit ciblé pour les CPU
haut-de-gamme Extreme Edition étant donné qu’Intel basculera vers le chipset P55 grand public et la série de
plateformes Core i7 8xx dans le futur. Le chipset X58 restera la solution principale d’Intel pour encore un moment.

Intel P55 - l’évolution de la nouvelle Génération de Chipset

Avec l’introduction plus tôt cette année du chipset P55, Intel à changé sa manière de concevoir ses CPU et
chipsets en passant d’une architecture triple à une architecture double. Il existe plusieurs avantages à ce nouveau
design, et surtout sur le long terme, devrait conduire vers des cartes mères plus abordables, étant donné qu’il y a une
baisse des composants coûteux à intégrer. Un autre avantage est que le chipset produit moins de chaleur, ce qui
signifie qu’il n’est pas nécessaire d’installer une solution de refroidissement excentrique comme nous le voyons pour
certains chipsets. Étant donné qu’il est plus facile de refroidir le CPU, il est logique de déplacer le contrôleur PCI
Express et le contrôleur mémoire dans le CPU pour obtenir un système fonctionnant à une température idéale.
Cependant, en intégrant le contrôleur mémoire et le contrôleur PCI Express dans le CPU, le choix de ce dernier est
devenu plus important que dans le passé, et selon le CPU que vous achetez, il est possible que votre carte mère
fonctionne de façon légèrement différente en plus des différences de fonctionnalités.

15
Le chipset P55 en lui-même est un « southbridge » avancé possédant une interface DMI le reliant directement au
CPU. En termes de fonctionnalités, le chipset P55 possède huit lignes PCI Express 2.0 pouvant aussi bien être utilisés
par les slots d’extensions que par des suppléments tiers tels que des contrôleurs RAID ou Ethernet. Il possède
également six ports SATA avec RAID, jusqu’à 14 ports USB 2.0 et l’audio haute définition. En tant que tel il offre un
bon mélange de fonctionnalités pour la demande des consommateurs n’ayant pas la nécessité de la puissance de la
plateforme X58. Le chipset P55 est compatible avec la série 8xx des processeurs Core i7 et la série 7xx des
processeurs Core i5, utilisant le support LGA-1156.
Dans le futur, nous verrons apparaître deux solutions supplémentaires de puces Intel qui intègrent la carte
graphique dans le processeur. L’avantage de faire cela est que le CPU est plus facile à refroidir que le chipset, ce qui
aura comme résultat des solutions graphiques intégrées plus rapide et avancées.

W Du côté gauche une


solution traditionnelle à
trois puces, et à droite la
nouvelle solution d’Intel à
deux puces.

Ci-dessous le détail des fonctionnalités du chipset P55 qui vous donne une bonne vue d’ensemble de ce qu’il
propose.

16
Autres Plateformes
Les chipsets X58 et P55 ne sont pas les seules solutions d’Intel et si vous penchez plus vers un processeur Celeron,
Pentium ou Core 2, alors il existe beaucoup de chipsets parmi lesquels choisir selon vos besoins et votre budget.
La solution haut-de-gamme est le chipset X48 d’Intel qui possède une paire de slots PCI Express 2.0 x16, le
modèle inférieur suivant et le chipset P45 qui est plus abordable et offre une paire de slots PCI Express 2.0 x8 suivant
votre carte mère. Si vous recherchez pour une carte graphique intégrée, alors la série de chipset G4x offre la plus
grande gamme de sorties graphiques telle que l’HDMI et le DVI qui sont adaptés aussi bien pour une plateforme
système PC Home Cinéma que pour des solutions entreprises SOHO.
Selon la carte mère, ces chipsets supportent soit la mémoire DDR3 ou DDR2 et si vous investissez sur une carte
mère possédant l’un de ces chipsets, optez pour la mémoire DDR3, étant donné que la DDR2 tend à disparaître au
cours de l’année prochaine ou plus. Alors que le prix de la DDR3 est proche de celui de la DDR2, ce n’est pas un
énorme surcoût, mais si vous ne prévoyez pas d’évoluer le système, alors vous pouvez vous fier au coût, étant donné
que la DDR3 n’offre pas d’énormes bénéfices couplée avec ces chipsets, comparée à la DDR2.

Solutions à Cartes Graphiques Intégrées


Actuellement, Intel ne propose la carte graphique
intégrée que pour les chipsets de la série 4 pour les
processeurs Celeron, Pentium et Core 2, et le choix se
limite à peu de chipsets différents, dont les derniers
modèles sont le G45, le G43 et le G41. Le principal
avantage de choisir un chipset à carte graphique
intégrée c’est le bas coût de l’ensemble du système.
Toutefois, pour une personne qui n’est pas intéressée
par le jeu, c’est une solution adaptée, étant donné que
la carte graphique intégrée nécessite moins d’énergie
qu’une carte graphique dédiée. Cela signifie un schéma
de consommation électrique basse qui finalement
aboutit à recevoir une facture d’électricité moins
importante. Les futurs processeurs d’Intel intègreront la
S Le chipset Intel G41
carte graphique et cela permettra d’avoir une solution
graphique plus rapide, étant donné le côté négatif de
l’intégration au chipset et la difficulté d’avoir un
refroidissement suffisant afin d’y intégrer une solution
graphique haut-de-gamme.
Les chipsets de la série G4x offre d’autres
avantages, tel que la technologie Clear Video qui
décharge le CPU du décodage vidéo. Les trois chipsets
G4x possèdent également une sortie HDMI qui les
place bien pour une solution Home Cinéma PC.

17
Il supporte également les sorties DisplayPort
DVI et D-Sub, ce qui offre une large flexibilité dans
les combinaisons de connexions possibles. Les
trois modèles supportent DirectX 10 et OpenGL 2.0
et permettent de jouer à basse résolution, mais le
plus important et que la carte graphique intégrée
d’Intel fonctionne avec une large gamme
d’applications d’entreprise gourmande en
graphisme. Le chipset G45 possède une carte
graphique légèrement plus rapide et avancée qui
accelère ainsi la vidéo haute définition 1080p. Les
chipsets G41 et G43 offrent des fonctionnalités
similaires mais n’offrent pas l’accélération des
vidéos 1080p.

S Schéma du chipset G41 d’Intel

* Le chipset G31 ne supporte pas le processeur Core 2 Quad à 1333MHz FSB.


** Le 945GC ne supporte que les processeurs Core 2 Duo 65nm.

18
19
Slots d’Extensions
Toutes les cartes mères possèdent un ou plusieurs slots d’extensions et les cartes mères de taille ATX en
possèdent au plus sept. Au fil des années il y a eu plusieurs types différents de slots d’extension, mais aujourd’hui
seulement deux types perdurent, PCI et PCI Express. Le slot PCI existe environ depuis 1992 et se porte toujours très
bien. Il est rapidement devenu un slot d’extension standard grâce à son design facile d’utilisation, le « Plug and Play ».
La plupart des cartes mères actuelles utilisent un slots PCI 32-bits 2.3, quoique la révision ne devrait pas être un
problème à moins que vous essayez d’utiliser un ancien périphérique PCI avec un nouveau PC. En général, les cartes
PCI sont des cartes audio, des Tuners-TV, des contrôleurs RAID, des cartes réseau et à peu près tout ce qui peut
entrer dans le PC.
PCI Express est toujours est considéré comme nouveau standard bien qu’il soit déjà présent depuis au moins cinq
années. PCI Express fonctionne différemment de la génération précédente des slots d’extension, étant donné qu’il
existe différents slots selon la quantité de lignes PCI Express attribuées à un slot. En tant que tel, un slot PCI Express
est dénommé suivant la quantité de lignes PCI Express qu’il possède, par exemple x1, x4, x8 ou x16, le x est prononcé
‘fois’ (comme une fois). Dans un PC de bureau standard vous rencontrerez les quatre types. PCI Express existe en
deux révisions, 1.0/1.1 et 2.0. PCI Express 2.0 double la bande passante par ligne par rapport à l’ancien standard
1.0/1.1. Une seule ligne PCI Express 1.0/1.1 peut transférer jusqu’à 250Mo/s tandis qu’une seule ligne PCI Express
2.0 double jusqu’à 500Mo/s. Les périphériques PCI Express 1.0/1.1 fonctionneront sur un slot PCI Express 2.0 et
inversement, bien que dans ce dernier cas, ils ne fonctionneront pas à leur potentiel maximum.
Les slots PCI Express fournissent plus de puissance que les slots PCI et un slot PCI Express x16 peut délivrer
75W. Cependant, certaines cartes mères sont capables de délivrer 300W, bien que nous vous suggérons de vérifier la
documentation de la carte mère afin de voir si cette fonctionnalité est implantée ou non. Beaucoup de cartes
graphiques PCI Express nécessitent le branchement d’un connecteur d’alimentation auxiliaire pour fonctionner. Il est
donc important de vérifier que votre bloc d’alimentation propose le bon type de connecteurs. Les cartes graphiques
bas-de-gamme fonctionneront très bien sans connecteur d’alimentation supplémentaire.

S Pour un slot PCI Express x16, sachez que tous les slots de longueur totale ne sont pas forcément brochés complètement, étant
donné qu’ils n’offrent que 4 ou 8 lignes plutôt que les 16 au total.

W Une paire de slots PCI Express x4 et un slot PCI Express x1, dont le dernier est le plus commun.

W Un slot PCI.

20
Utilitaire de Gestion à Distance - Technologie Intel® AMT et vPro
Les réseaux d’entreprise devenant de plus en plus complexes, les services IT doivent se développer afin de
maintenir un réseau suffisamment efficace. Afin d’aider efficacement l’augmentation des ressources, améliorer la
gestion et réduire les temps morts, Intel a développé la technologie Intel® Active Management (AMT). AMT combine le
matériel et le firmware afin de permettre un accès à distance des ressources réseau en utilisant les capacités réseau
Out Of Band (OOB), peu importe le système d’exploitation et la source d’alimentation de la plateforme. Aussi
longtemps que les connexions réseau fonctionnent correctement et qu’une source d’alimentation de secours est
disponible, l’accès à distance au PC est possible et géré grâce à l’AMT. Ceci est possible même si le PC est éteint ou
le système d’exploitation inopérant.
La dernière technologie Intel® vPro a renforcé la fonctionnalité d’AMT et supporte les caractéristiques des dernières
plateformes, y compris les processeurs Intel® Core 2 Duo, Core 2 Quad, Core i7 et Core i5. Grâce à une efficacité
améliorée et une performance optimisée pour les applications incluant le démarrage à distance, les diagnostiques
avancés et la réparation, la technologie Intel® vPro offre l’outil nécessaire afin de s’assurer que le réseau d’entreprise
fonctionne sans problème. Pour des informations plus détaillées, vous pouvez vous rendre sur le site web officiel
d’Intel® vPro, http://www.intel.com/technology/vpro/

Fonctionnalités de la technologie Intel® vPro


• Mode distant - Vous avez la possibilité d’inventorier les ordinateurs de votre réseau et de les dépanner, ainsi
que de restaurer les ressources du système afin de réduire les visites sur site des professionnels MIS.
• Sécurité active - Un mécanisme de sécurité active assisté par le matériel qui permet de bloquer
efficacement les attaques vicieuses et protéger les données importantes.
• Basse consommation électrique et haute performance - Les processeurs Intel Core offrent plusieurs
avantages, y compris une excellente performance de calcul et une fonction d’économie d’énergie améliorée,
pour un environnement informatique calme et efficace.
• Support intensif de l’industrie - Des compagnies bien connues dans le monde entier développent
constamment des applications qui utilisent et étendent les fonctionnalités de la technologie Intel® vPro.

vPro ciblant principalement les grandes entreprises, Intel a également développé une technologie pour les
administrateurs d’entreprises SOHO en charge de 25 PC ou moins. Intel IT Director utilise les avantages de la
technologie Intel vPro, mais l’outil en lui-même a été conçu pour une utilisation facile grâce à son tableau de bord
personnalisé. Il cible les zones clefs pour les plus petites entreprises, telles que la sécurité IT, la protection des
données et la santé du réseau. Vous trouverez plus de détails à propos d’Intel IT Director en visitant le site web
http://software.intel.com/en-us/articles/it-director/
Grâce à la technologie vPro, l’administrateur IT peut facilement accéder à tous les ordinateurs du réseau de la
société depuis un seul terminal, même si le système sur le réseau est éteint ou non fonctionnel.

W Le personnel de gestion peut utiliser la technologie vPro afin pour effectuer les vérifications
en visualisant les informations sur tous les ordinateurs du système de la compagnie. Les
opérations peuvent toujours être effectuées même si les ordinateurs sont éteints.

21
W En temps normal, les agents présents sur les systèmes continuent à envoyer des
messages à l’administrateur afin d’indiquer si le système est sécurisé et normal. Si l’envoi
des messages est stoppé ou si les messages sont corrompus, cela signifie que le
système est dans un état non sécurisé et une maintenance adéquate doit être effectuée
immédiatement.

W La technologie Intel® AMT permet de réduire le temps à la réparation et augmente


l’efficacité de la gestion du personnel IT.

Les technologies d’amélioration des performances d’Intel


Technologie Intel Matrix Storage
La technologie Intel® Matrix Storage propose un utilitaire simple d’utilisation qui active la fonction RAID. Dans le
passé cela nécessitait une configuration BIOS complexe, mais grâce à Intel Matrix Storage, il est possible de
configurer votre système RAID depuis Windows.
Un système RAID 0/5/10 est composé de deux disques durs ou plus afin de créer une solution de stockage
performante pour les utilisateurs nécessitant un stockage hautement performant. Cependant, si la sécurité des
données est plus importante, alors un système RAID 1/5/10 devrait être mis en place afin d’éviter la perte des
données, étant donné qu’un second disque dur conserve une copie identique des données contenues sur le premier
disque. Matrix Storage supporte également les périphériques SATA externes (eSATA) et un disque dur externe peut
être utilisé comme périphérique de sauvegarde.

Technologie Intel Clear Video


La technologie Intel® Clear Video (CVT) utilise une grande variété de technologies d’amélioration vidéo afin de
créer une image plus nette tout en éliminant les problèmes d’aliasing et de raccord. En plus, CVT utilise l’accélération
matérielle afin d’obtenir une lecture fluide des vidéos hautes définitions et le support du mode PIP. CVT supporte
également l’Interface Multimédia Haute Définition (HDMI), simplifiant ainsi la connexion entre l’ordinateur et l’écran en
utilisant un simple câble transportant à la fois les signaux audio et vidéo haute définition.
La technologie Intel Clear Video est utilisée Technologie Intel® CVT
dans une large gamme de solutions qui vont de
l’ordinateur portable à l’ordinateur de bureau en
passant par les systèmes tout-en-un. Elle offre
une excellente performance en lecture vidéo
sans besoin d’intervention de l’utilisateur et une
large gamme de logiciels compatibles sur le
Lecture plus fluide Images plus claires et Contrôle plus précis
marché ; toutes les applications standards de des clips vidéo délicates des couleurs
lecture vidéo offrent l’accélération vidéo.

22
23
1.3 Carte graphique

A propos de la carte graphique


Un des composants clés dans un ordinateur, au delà du processeur et de
la carte mère, est la carte graphique. Sans elle vous ne pourriez pas obtenir
d’affichage à l’écran. Il existe un grand nombre de cartes graphiques sur le
marché et il peut être difficile de choisir celle qui vous conviendra le mieux. À
moins que vous ne jouiez à des jeux vidéos ou regardiez des films en HD sur
votre ordinateur, une carte graphique de base ou même à graphique
Port HDMI
intégrée répondra très probablement à vos exigences. Cependant, pour ceux
qui prévoient d’utiliser leur ordinateur pour des applications plus avancées, il
sera primordial de faire le bon choix. Il existe deux fournisseurs principaux
sur le marché des cartes graphiques, NVIDIA et ATI. Les deux compagnies
fabriquent des GPU ou des unités de traitement graphiques qui sont alors
D-Sous Connecteur
combinées avec d’autres composants sur une carte/PCB pour créer une
carte graphique.
Au court des deux dernières années, les GPU ont évolué vers une utilisation
graphique unique, pour devenir partie intégrante de la plate-forme de calcul
afin de réaliser un éventail de tâches. NVIDIA a été le plus en avant des
deux, en poussant de nouvelles caractéristiques et un terme appelé le
GPGPU (GPU à usage universel) a été mis en avant pour expliciter la Connecteur DVI
possibilité que le GPU peut se rendre disponible pour bien plus que du
traitement graphique. De nos jours le GPU peut réduire le temps de travail
nécessaire à la conversion vidéo, ce qui signifie que si vous avez la carte
graphique nécessaire et voulez charger une vidéo dans votre dispositif vidéo
Interface PCI Express x16
portatif, le temps utilisé pour convertir la vidéo à la bonne taille et format
pourrait être réduit par un facteur de 10 ou plus. Nous étudierons ceci un peu
plus en détail plus tard dans ce chapitre, aussi bien que la technologie
PhysX de NVIDIA permettant des effets physiques réalistes dans les jeux.
Radiateur
La carte graphique que vous pouvez voir sur
cette page est la GIGABYTE GV-N250OC-1GI
qui est basée sur le GPU NVIDIA GeForce GTS
250. Cette carte faisant partie des séries NVIDIA
GeForce 200. Elle embarque 1GB de mémoire
GDDR3. Elle comporte également la technologie
HD PureVideo® de NVIDIA qui permet au GPU
de manipuler le décodage HD. Elle supporte
naturellement PhysX et CUDA, technologies propriétaires de NVIDIA. La
carte propose un large éventail d’options de connectivité et, peut être reliée à
la plupart des types d’affichage communs. Juste comme avec la plupart des
cartes graphiques modernes, le GV-N250OC-1GI utilise une interface de x16
PCI Express 2.0 pour se relier à la carte mère. Ventilateur

24
Connecteur d’énergie
Connecteur SLI Mémoire graphiques GPU électrique

Au sujet de DirectX®
DirectX® contrôle la couche matériel de Windows®, y compris DirectDraw (image 2D
haute-vitesse), DirectSound (sortie audio), Direct3D (3D haute-vitesse), et ainsi de suite.
DirectX® donne aux développeurs un meilleur contrôle des divers composants système
et facilite le développement des jeux. Avec chaque nouvelle version de DirectX®, de
nouvelles caractéristiques sont rendues disponibles ; la toute dernière version incluant le
support du Shader Model 4, participant au réalisme visuel. Dans le passé cette tâche
dépendait de la capacité de traitement du processeur. Actuellement il existe deux
versions de DirectX®, 10 et 10.1. Certaines cartes graphiques supportent DirectX® 10 et
non 10.1, mais seulement une poignée de jeux supporte DirectX® 10.1 ainsi ce ne sera
pas quelque chose qui doit vous préoccuper outre mesure lors de l’achat d’une carte
graphique.

25
VGA ultra durable
GIGABYTE est célèbre pour ses produits cartes mères Ultra
Durable™ proposant qualité et longévité des composants, les
cartes graphiques GIGABYTE proposent dès maintenant cette
innovation.
Les caractéristiques principales d’Ultra Durable™ VGA sont :
l’emploi de PCB 2oz, de condensateurs solides Japonais, de
MOSFETs à faible RDS ( on ), et bobines en ferrite. GIGABYTE
n’utilise également que des mémoires de haute qualité des
fabriquants Samsung et Hynix.
En pratique, cela signifie que toutes les cartes graphiques de
GIGABYTE Ultra Durable™ fonctionnent au moins avec une
température de refroidissement de 5-10% inférieure face à la
concurrence, avec des vitesses de calcul 10-30% supérieures, et
ce en consommant 10-30% d’énergie en moins.
Un des meilleurs exemples de la nouvelle série d’Ultra Durable™ VGA de cartes graphiques de GIGABYTE
est la carte GV-N250OC-1GI, décrite/affichée ci-dessous, offrant toutes les caractéristiques d’Ultra Durable™
VGA avec l’addition d’un refroidisseur Zalman VF1050 à faible sonorité et à rendement élevé.
Le système de refroidissement à base de quatre caloducs permet une dissipation plus rapide de la chaleur,
ayant comme conséquence directe un meilleur refroidissement globale.
Le GV-N250OC-1GI supporte bien sur la technologie de NVIDIA SLI™, qui permet à l’utilisateur de combiner
plusieurs cartes graphiques pour créer les plus puissantes des plates-formes. L’architecture unifiée de Shader
fournit l’appui total pour DirectX 10 et de Shader model 4.0 pour offrir la meilleure expérience graphiques dans
les derniers jeux.
GV-N250OC-1GI supporte également la technologie
PureVideo® HD de NVIDIA, permettant le décodage HD
par le processeur graphique. Ce qui libère le CPU pour
d’autres tâches informatiques tout en réduisant également
la consommation électrique.
En outre, cette carte supporte le Dual-Link DVI pour
tout type d’affichage en haute résolution, le support de la
norme HDMI et HDCP pour la lecteur sans faille d’un
contenu vidéo protégé, tel que qu’un film Blue-ray.

26
Ultra Durable™ VGA – Utilitaire UDV
Pour vous aider à obtenir le meilleur de votre carte graphique, GIGABYTE a créé l’utilitaire UDV. Cet
utilitaire est basé sur le Gamer HUD de la génération précédente de cartes graphiques GIGABYTE. Il donne à
l’utilisateur le contrôle d’un éventail de caractéristiques sur la carte et permet également un surcadencement
rapide et facile.
L’utilitaire UDV propose un éventail de préréglages pour aider les utilisateurs inexpérimentés à tirer profit
des caractéristiques de la carte graphique. Il y a trois configurations de défaut, jeux, normes et économies.
Les configurations surcadencent votre carte sur demande dans des limites sécurisées. Les configurations
standards laissent la carte à ses configurations de défaut avec une option de sauvegarde d’économie
d’énergie lorsque vous effectuez des tâches « de base ».

S L’utilitaire UDV permet une très simple mise au point S Pour ceux qui recherchent encore plus de
de votre carte graphique grâce à son interface caractéristiques avancés, l’utilitaire UDV offre un
éventail de configurations d’overclocking manuel.

Caractéristiques avancés de l’utilitaire UDV


Pour un utilisateur plus expérimenté, sont proposés deux profils qui permettent à l’utilisateur de sauvegarder
ses propres configurations. L’utilitaire UDV propose un overclocking indépendant du GPU, Shaders et de la
mémoire, aussi bien que le contrôle manuel des tensions. Deux modes sont alors proposés : mode Vert et
mode OC. Comme le nom le suggère, le mode Vert permet d’économiser la puissance tandis que le mode OC
n’est utilisé qu’en cas d’overclocking de la carte. L’utilitaire UDV surveille également la température, les phases
de tension et de puissance de la carte. Il donne également à l’utilisateur le contrôle de la vitesse du ventilateur
sur la carte graphique. La vitesse peut être activée en mode auto ou activée manuellement dans des limites
contrôlées et garde la rotation du ventilateur à une vitesse constante.

UDV GHOST OSD


Un dispositif appelé GHOST UDV offre un choix de menus dans les jeux ou les applications donnant à
l’utilisateur un contrôle additionnel de la carte graphique. L’OSD peut être réglé pour apparaître à l’intérieur de
l’utilitaire UDV. GHOST UDV permet à l’utilisateur de saisir des prises de vues d’écran de jeux et propose des
options de réglages de luminosité, de contraste et de gamma.

27
Technologie de Refroidissement Silent-Cell™
La technologie de refroidissement passive
GIGABYTE est en développement depuis plusieurs
années et est passée par plusieurs étapes pour enfin
aboutir à Silent-Cell™. Cette technologie de
refroidissement passive unique est différente de toutes
celles utilisées sur le marché actuellement. Si vous
recherchez une carte graphique de haute-performance,
à refroidissement passif, les cartes graphiques
Silent-Cell™ de GIGABYTE devraient être dans vos
premiers choix.
Les technologies de refroidissement passives traditionnelles reposent simplement sur des radiateurs et tubes de chaleur
basiques. L’équipe de Recherche et Développement GIGABYTE a cependant développé un système innovant qui combine
les meilleures propriétés des radiateurs et tubes de chaleur, en ajoutant une méthode de refroidissement propriétaire. La
technologie de refroidissement Silent-Cell™ intègre la technologie de refroidissement multi-Cœur de GIGABYTE qui offre
une interface améliorée entre les radiateurs et les tubes de chaleur pour une meilleure dissipation thermique.
Par-dessus cela, GIGABYTE a développé de nouveaux ailerons de refroidissement plus fins que ceux se trouvant
sur la plupart des radiateurs. Près de la base du plateau de cuivre de refroidissement attaché au processeur GPU, ces
ailerons sont connectés à des « nœuds » très fins (aussi fin que qu’une feuille d’aluminium) qui rejettent rapidement la
chaleur du processeur GPU. Les nœuds libèrent ensuite la chaleur vers le radiateur plus large conçu d’ailerons plus
fins. Un refroidisseur passif doit être capable de dissiper la chaleur dans l’air environnant aussi rapidement que
possible.

Couches d’ailerons Surface Copper Base


ultrafins à surface Area
extrêmement large.
Silent-
Nœuds en Aluminium
Cell
Tubes de chaleur
hautement Silent-Cell Thermal
performants

Les nouveaux ailerons plus fins effectuent cela mieux que les autres solutions de refroidissement similaires. La prise
d’air externe sur les cartes graphiques Silent-Cell™ est une autre caractéristique que vous ne trouverez que chez
GIGABYTE. Là où la plupart des constructeurs essaient de forcer d’évacuer l’air chaud par un petit orifice à l’arrière du
système, les cartes graphiques Silent-Cell™ de GIGABYTE attirent un air frais dans le boîtier à l’aide de la convection
naturelle. Ceci est une autre raison pour laquelle les cartes graphiques Silent-Cell™ fonctionnent jusqu’à 18°C de
moins que les cartes de références utilisant un refroidissement standard.

Génération thermique précédente Thermique Silent-Cell

28
Interface d’extension
Les cartes graphiques modernes utilisent une interface PCI Express 2.0 x16, qui est compatible en avant et en
arrière, donc même les nouvelles cartes graphiques fonctionneront sur un slot PCI Express 1.0/1.1 x16. Cela rend la
mise à jour de votre système plus aisé, aucunement besoin de se soucier si la carte graphique fonctionnera ou non sur
votre carte mère.
Les PC plus anciens utilisent une interface AGP (illustration sur l’image ci-dessous) et il est important de noter que
les cartes graphiques ayant ce type d’interface ne sont pas compatibles avec les cartes mères actuelles.
W La carte graphique du dessus
présente une carte à interface PCI
Express x16, alors que celle du haut
utilise l’ancienne interface AGP. En
termes d’apparence, les « pattes en
or » de l’AGP sont considérablement
différentes de celles de la carte PCI
Express.

Interfaces d’affichage
D-Sub Port d’Affichage

S Le connecteur D-Sub reste l’interface d’affichage la S Le Port d’Affichage est le nouveau type d’interface
plus communément utilisée. C’est une interface numérique pour l’affichage qui possède un connecteur
analogique dont la qualité d’image ne rivalise similaire à celui de l’HDMI. Il est compatible avec les
aucunement avec les interfaces numériques, mais affichages à très hautes résolutions. Tel quel, ceci est un
est toujours utilisée dans beaucoup d’applications. standard futur, mais doit encore se généraliser sur les
écrans et les cartes graphiques. Le Port d’Affichage est
prévu pour remplacer le DVI dans le futur.
DVI HDMI

S DVI avait pour objectif de remplacer D-Sub en tant que S HDMI est une interface vidéo pour le consommateur,
nouvelle interface numérique pour les écrans lorsque mais il est possible de la trouver sur une carte
les écrans LCD sont devenus populaires. DVI est graphique. Elle est utilisée afin de connecter votre PC à
aujourd’hui l’interface standard et vous la trouverez sur une HDTV ou un projecteur, mais certains écrans
toutes les cartes graphiques modernes. La plupart des informatiques possèdent cette interface. Cette interface
écrans LCD possèdent également un connecteur DVI. numérique peut également transmettre les signaux
DVI offre une meilleure qualité d’image que D-Sub. audio en plus des signaux vidéo.

29
NVIDIA CUDA
CUDO (Compute Unified Device Architecture) est la version
NVIDIA du GPGPU (Processeur GPU à but commun) et est
présent sur tous les processeurs GPU NVIDIA depuis la série
GeForce 8. CUDA offre une large variété de fonctionnalités
selon le logiciel utilisé et supporte aussi OpenCL (Open
Computing Language) et DirectX, qui est une fonction intégrée
à Windows® 7. Mais ne nous laissons pas distraire, vu que
CUDA offre beaucoup par elle-même.
La partie la plus utile de CUDA pour la plupart des
utilisateurs est que la plupart des nouvelles applications de
codage/décodage et d’édition vidéo sur le marché utilisent les
avantages de la technologie CUDA d’NVIDIA. Selon le nombre
de Shaders, ou de processeurs comme NVIDIA les appelle
maintenant, votre GPU devient un outil vraiment puissant si
vous travaillez avec beaucoup de contenu vidéo. Disons par
exemple que vous avez besoin d’encoder une vidéo à visualiser
sur votre téléphone mobile. Si c’est une longue vidéo, le temps
nécessaire au processeur seul peut atteindre une heure ou
plus. Cependant, grâce à une application d’encodage telle que
Badaboom, le temps nécessaire peut être réduit à des minutes.
La raison derrière cela est que les shaders du GPU de votre carte graphique sont vraiment très efficaces dans
l’exécution des tâches de calcul informatique. Il est important de noter que la vitesse d’exécution de l’application par le
GPU dépend du nombre de shaders que possède le GPU, tout comme le CPU, un GPU haut-de-gamme sera plus
performant qu’un GPU d’entrée-de-gamme.
Grâce à une application édition vidéo approprié, CUDA peut aussi réduire le temps nécessaire au rendu de vos
vidéos personnelles, cela est encore plus frappant si vous travaillez avec des vidéos HD. Cependant, CUDA n’est pas
limité à l’édition de vidéo, et NVIDIA offre une large variété de serveur haut-de-gamme pour des tâches informatiques
avancées.
Plus proche de l’utilisation domestique est la technologie PhysX de NVIDIA, qui est aussi une partie de CUDA. Cela
permet d’offrir des effets très réels dans les jeux, tels que l’eau, le gaz/la fumée, le feu, les explosions, les crashs, etc.
Cela est effectué sans perte de performance 3D, quoique vous pourriez utilisez une seconde carte graphique pour le
rendement PhysX, pendant que votre carte graphique principale s’occupe de la partie 3D.
Il existe une large industrie compatible avec CUDA grâce aux sociétés telles que Microsoft (Windows7), Adobe
(Premiere Pro 4, Photoshop 4 Pro), Cyberlink (Power Director 7 Ultra, Power DVD 9, MediaShow Espresso), Pegasys
Inc (TMPEGEnc), LoiLo Inc (Super LoiLoScope), Elemental Technologies (Badaboom) et Nero (Move it) qui produisent
des applications tirant avantages de CUDA et nous attendons de voir bien plus dès la sortie de Windows®7 intégrant le
support de DirectX est prenant avantage de la technologie GPGPU,
DirectX et OpenCL sont le futur de CUDA, au moins dans le sens des choses actuelles, et ces nouveaux standards
sont enclins à être largement accepté par les sociétés éditrice de logiciels. Actuellement nous ne voyons que la partie
émergée de l’iceberg et le calcul accéléré du GPU est promu à une croissance exponentielle dans les années à venir
vu que les sociétés d’édition de logiciels comprennent les bénéfices en ajoutant son support dans leurs applications.

30
31
1.4 Mémoire

Les Bases de la Mémoire à Accès Aléatoire (RAM)


La mémoire système, communément connue sous RAM (Mémoire à Accès Aléatoire), est utilisée pour le stockage
temporaire des données lues sur le disque dur afin que le processeur puisse y accéder plus rapidement. Les mémoires
plus rapides améliorent la performance globale du système, mais la taille de la mémoire est aussi importante car si
vous n’avez pas assez de RAM, le système utilisera le disque comme « fichier d’échange » afin de stocker
temporairement les données de la mémoire. Cela conduit à réduire considérablement la performance du système.
Deux points clés ont un impact important sur la performance de la mémoire, la bande passante et la vitesse
d’horloge. Les deux ont une relation directement proportionnelle ; une horloge rapide et une large bande passante
équival à un transfert de données plus important, ce qui à pour conséquence une meilleure performance. Cependant, il
est aussi important de prendre en compte la fréquence de la mémoire, plus la fréquence est élevée, plus le temps de
latence sera élevé. Le temps de latence est mesuré en nanosecondes et c’est le temps à partir du moment où la
commande est lancée par le contrôleur de mémoire jusqu'au moment où les données sont disponibles à l'accès depuis
la mémoire. Plus le temps de latence est bas, plus le temps d’attente de mise à disposition des données est réduit. Il
n’est en rien utile que la vitesse d’horloge de la mémoire augmente, car le temps de latence augmentera également.
Cependant, certains modules de mémoire de haute gamme offre une vitesse d’horloge élevée tout en conservant un
temps de latence réduit.
La mémoire à beaucoup évoluée au fil des années et les types plus généralement utilisés de nos jours sont la
DDR2 et la DDR3 SDRAM (Mémoire à Accès Aléatoire Dynamique Synchrone).
La DDR2 à récemment commencé à être surpassée par la DDR3 dont l'objectif est de devenir la technologie de
mémoire principale sur les 12 prochains mois. Avec la série de puces Intel® X58 and P55, la DDR3 est la seule option,
et à cause de cela, elle est d’entrée de jeu vouée à devenir le standard dans tous les nouveaux systèmes. La DDR3
possèdent une vitesse d’horloge beaucoup plus élevée que la DDR2 ce qui a pour conséquence une bande passante
plus élevée. Mise à part la meilleure performance obtenue, il est aussi important de noter que la DDR3 fonctionne avec
une tension de 1.5V, ce qui signifie que cette mémoire chauffe moins et consomme moins de courant par rapport aux
modules de mémoires DDR2.
Actuellement, la vitesse de mémoire DDR3 la plus élevée supportée officiellement est 1.333MHz dans le cas d’une
carte mère basée sur l’Intel P55. bien qu’il soit possible d’utiliser des modules de mémoire plus rapide si vous
overclockez votre système. Les cartes mères P55 de GIGABYTE supportent les mémoires jusqu’à 2.600MHz selon de
modèle de la carte mère et le processeur.
Le type de mémoire, la vitesse d’horloge et la taille
supportés par la carte mère dépendent soit de la puce
ou du contrôleur mémoire intégré dans le processeur.
Afin d’augmenter la bande passante mémoire, Intel® à
développé, il y a quelques année, l’architecture
mémoire à double canal. Comme le suggère le nom,
le double-canal signifie que la mémoire fonctionne sur
deux canaux ou en pair et cela implique l'installation
une paire de modules pour bénéficier de cette
fonction. En mode double-canal, la bande passante
mémoire est double de 64-bit à 128 bit et fournit une
bande passante double par rapport au mode canal
unique. La puce X58 supporte également la mémoire
triple-canal, mais c'est la seule plateforme d'Intel à le
proposer. S Deux modules DIMM DDR3 à haute performance à
propagation de chaleur.

32
Bande passante mémoire
Le module mémoire ou DIMM (module mémoire double ligne) doivent avoir une capacité et de vitesse d’horloge
identiques afin de fonctionner correctement en mode double-canal ; il est possible d'acheter un pack de deux modules
pré-assortis. Le contrôleur mémoire peut alors adresser la mémoire sur 128 bits au lieu de 64 ce qui double la quantité
de données pouvant être transférées pendant chaque cycle.
Par exemple, l’utilisation d’une DIMM DDR3 1.3333 MHz offre une bande passante totale de 21.2 Go/s (10.6 Go/s
deux fois). Les puces X58 d’Intel supportent les mémoires DDR3 triple-canal et fonctionnent comme dans l’exemple
précédent, la bande passante avec trois modules DIMM DDR3 1.333 MHz offre une bande passante de 31.8 Go/s. Il
est important de comprendre que toutes les applications ne prennent pas avantage de la bande passante élevée et la
plupart des applications du commerce ne voient pas un grand avantage des modules de mémoire à bande passante
très élevée.
Donc, comment et calculé la bande passante DDR ? En condensé, la bande passante DDR est le résultat de la
multiplication entre la vitesse d’horloge, la largeur et taille du bus. Tous les modules mémoire utilisent une largeur de
bus de 64 bits (8 octets). Par exemple la bande passante d’une mémoire DDR2 400 est 3.2 Go/s (100 x 4 x 8 octets)
qui est aussi connue sous le nom PC2-3200. La DDR3 1066 est connue sous PC3-8500 et possède une bande
passante de 8.5Go/s (133 x 8 x 8) et il est possible de calculer les autres type de mémoire de la même manière.

Compatibilité mémoire
Lorsqu’il n’y a qu’un seul module de mémoire installé sur la carte mère, il n’y a en général pas de problème de
compatibilité. Cependant, lorsque deux ou plus de modules mémoire sont installé, il est conseillé d’utiliser une vitesse
d'horloge identique étant donné que le module le plus lent réduira la vitesse globale du système.
Cependant, les modules de la paire n’ont pas nécessairement l’obligation d’être de même taille du moment qu'ils
soient de vitesse identique. Par exemple, si la carte mère possède quatre slots de mémoire dont deux en 1Go DDR3
1.333 MHz et deux en 512 Mo DDR3 1.066 MHz en mode double-canal, le système utilisera 1.066MHz pour le
fonctionnement de la mémoire (le dénominateur commun le plus petit). La mémoire totale de 3Go (1Go x 2 et 512 Mo x
2) sera accessible sur 128 bits en mode double-canal, mais les modules d’1Go fonctionneront à vitesse réduite.

Comment identifier votre module de mémoire


Les modules de mémoire DDR2 et DDR3 ne sont pas compatibles est sont basés sur des architectures,
caractéristiques, tension, et slots différents. Cependant, ils possèdent la même quantité de connecteurs, il est donc
difficile de les reconnaître à vue d’œil. Si vous observez de plus près, vous remarquerez une encoche sur les modules
qui évite l’installation du mauvais type de mémoire dans le système. Si vous placez le module DDR3 sur le module
DDR2, vous remarquerez que l'encoche de la DDR3 est plus à gauche par rapport au module DDR2 comme indiqué
sur l'image ci-dessous. Cependant,
la meilleure façon de vérifier le type
de module que vous possédez et de
lire l’étiquette apposée par le
constructeur.

33
34
1.5 Périphériques de stockage

Le périphérique de stockage sauvegarde toutes les données numériques après le traitement par le processeur. Il est
utilisé pour un stockage à long terme de vos fichiers et programmes. Il existe plusieurs types de périphérique de stockage
différents, mais le plus commun est le disque dur. Les lecteurs de disque dur utilisent des plateaux magnétiques sur lesquels
les données sont stockées et leur coût est abordable, possèdent beaucoup d’espace et sont assez rapides.
Les lecteurs optiques sont généralement utilisés pour sauvegarder et transporter une grande quantité de données. Les
formats de disques optiques communs sont les Disques Compacts (CD), les Disques Versatiles Numériques (DVD) et le
Blu-ray ; les graveurs CD et DVD sont généralement installés dans les ordinateurs de bureau, bien que le Blu-ray ait gagné en
popularité ces derniers temps, mais à cause du prix élevé des lecteurs et des disques, il doit encore devenir un standard.
Le lecteur de disquette a été largement remplacé par les clefs USB dont le prix est très abordable et facilement transportables
avec soi. La clef USB est un périphérique omniprésent et semble nous accompagner dans le futur, bien que de nouveaux
périphériques plus rapides et de plus grande capacité font leur apparition grâce à l’introduction de l’interface USB 3.0.
Les cartes mémoire flash telles que les cartes SD ou les clefs mémoire sont des périphériques de stockage mémoire
flash très populaires, que vous trouvez aussi dans vote appareil photo, caméra ou téléphone mobile. Un lecteur de carte
mémoire est une option supplémentaire très utile de nos jours afin de pouvoir lire tous ces types de cartes.
Le lecteur de disque dur reste le périphérique de stockage le plus fiable à long terme et sa capacité augmente rapidement au
fil des ans. Aujourd’hui il est possible de trouver des lecteurs de 2 To (Téra octet) dans les ordinateurs haut-de-gamme. Étant donné
le bas prix des disques durs, le meilleur moyen de sauvegarder vos données et d’acheter un second disque dur et de le placer dans
un rack externe (ou acheter un disque externe). Une autre possibilité est d’activer la fonction RAID 1 de votre système pour avoir
une copie identique du disque principal sur votre second disque. Cependant, jusqu’à présent il a été plutôt difficile de configurer un
RAID (Redondance de disques bon marché), mais comme vous le découvrirez plus loin dans ce guide, GIGABYTE a trouvé une
manière d’éliminer les complications de création d’un système RAID.
Les disques solides ou SSD commencent également à gagner en popularité et reposent sur la mémoire flash plutôt que
sur des disques rotatifs pour le stockage des données. Leur coût reste bien supérieur comparé au disque dur, mais la dernière
génération de disque dur SSD à l’avantage d’être très performante par rapport au disque dur traditionnel. Leur besoin en
électricité est aussi réduit ce qui est une excellente solution pour les ordinateurs portables du fait que ces disques sont
généralement de plus petite taille que les disques durs.

S Un disque dur 3.5’’ traditionnel S Le graveur DVD est rapidement devenu le S Les clefs USB sont parmi les périphériques
périphérique optique de stockage de stockage externe les plus populaires.
standard.

35
Lecteurs optique
Le graveur DVD est devenu le lecteur optique standard dans chaque ordinateur de bureau et a remplacé tous les
graveurs CD et les lecteurs Combo. Vous aurez du mal à trouver un PC sans graveur DVD de nos jours. Avec un
disque vierge de capacité 4.7Go et 8.5Go (pour les disques double couche), le DVD vierge n’offre pas une capacité de
stockage énorme lorsque vous savez qu’un très petit disque dur dans un ordinateur de bureau est capable de stocker
160Go.
Cela ne fait pas du DVD le choix idéal pour la sauvegarde d’une grande quantité de données mais est utile pour le
stockage des vidéos ou photos familiales, spécialement si vous désirez les partager avec vos amis ou vos proches. Le
DVD est toujours plus abordable qu’une clef USB lorsqu’il s’agit de distribuer aux proches et ont l’avantage d’être
compatibles avec la plupart des lecteurs DVD du marché.
La dernière génération de graveurs DVD possède une interface SATA et depuis qu’Intel à abandonner le support
de l’IDE dans sa puce, certaines cartes mères nécessitent un lecteur optique SATA. Les graveurs DVD continueront à
être les lecteurs optiques standards dans un PC pendant un temps, même si le prix des lecteurs Blu-Ray tend à être
plus raisonnable. Cependant, le plus abordable des lecteurs Blu-Ray n’est en général pas capable de graver un disque
au format Blu-ray, ce sont des lecteurs combo gravant des disques DVD.
Les graveurs Blu-ray sont toujours très chers et la capacité de stockage d’un disque Blu-ray est de 25 ou 50 Go, ce
qui le rend extrêmement plus cher, trop cher pour être un média viable pour le consommateur.
Le lecteur optique n’est pas près de disparaître, du fait que le disque vierge et toujours le plus abordable et le plus
pratique pour distribuer un média numérique. Cependant, il connaitra sans doute un renouveau dans un futur proche,
dans un différent format que l’actuel. Certaines sociétés travaillent sur une solution de stockage holographique qui
annonce un niveau de capacité atteignant le Téraoctet dans le futur. Si et quand cela arrivera, le périphérique de
stockage optique gagnera en popularité une fois de plus en tant que périphérique de sauvegarde.

36
Lecteurs de Disque Dur
La taille d’un disque dur et d’autres périphériques de stockage est mesurée en Octet, quoiqu’un Octet soit si petit,
les termes les plus souvent utilisés sont Ko (Kilooctet), Mo (Mégaoctet), Go (Giga Octet), To (Téraoctet). Un Ko
représente 1024 Octets, bien que la plupart des constructeurs l’arrondissent à 1000 Octets. Ce qui explique que la
capacité de la plupart des disques de stockage ne correspond pas à ce qui est écrit sur la boite. Une partie de la
capacité de stockage est également perdue dans le système de fichier lorsque le périphérique est formaté.
Les disques durs possèdent différentes capacités, avec différentes vitesses de rotation et ont aussi une taille de
mémoire cache différente selon le modèle et le constructeur.

Un autre facteur inclus le nombre de plateau combiné à la densité de donnée par plateau (plus la densité est
élevée, plus la capacité de stockage des données du plateau augmente). Un disque dur à densité élevée utilise moins
de plateau pour fournir une capacité de stockage importante. Une technologie appelée Enregistrement Magnétique
Perpendiculaire (PMR) permet un grand saut dans la densité de données par plateau.
La taille de la mémoire cache de la plupart des disques durs dans un ordinateur de bureau est de 8, 16 ou 32 Mo et
selon l’usage, les bénéfices d’une petite ou grande taille de cache se fait plus ou moins ressentir.

La vitesse de rotation des plateaux est aussi


devenue un impact majeur dans la performance, à
5400rpm en tant que vitesse traditionnelle pour les
disques dans les ordinateurs de bureau, les disques de
7200rpm dominent toutefois largement le marché.
Pour ceux à la recherche d’un disque dur pour un
système de haute performance, le disque Seagate
Barracuda 7200 de la série 12 offre la meilleure
combinaison entre taille et performance. La série 12 du
Barracuda 7200 est basée sur la quatrième génération
de la technologie PMR et la Hauteur de Vol Adaptative fournit une performance de lecture/écriture constante et vous
n’aurez pas de ralentissement aléatoire durant les opérations de lecture/écriture. D’autres caractéristiques telles que
la mémoire cache jusqu’à 32Mo et 500Go par plateau sont disponibles sur les plus gros modèles. Pour un modèle à
7200rpm, la série 12 du Barracuda 7200 est aussi très efficace en puissance. Comparé à la précédente génération de
disques, la série 12 du Barracuda 7200 et de 39 pourcent plus efficace en puissance. En plus de tout cela, plus de 70
pourcent des matériaux utilisés pour fabriquer la série 12 du Barracuda 7200 proviennent du recyclage ce qui fait de
ce disque le plus respectueux de l’environnement parmi les disques du marché.

37
Interfaces des lecteurs
Il existe deux types d’interface généralement utilisés, IDE (aussi connu sous
Parallèle ATA) et SATA (aussi connu sous Série ATA). IDE est sur sa fin mais il
reste cependant fréquemment présent sur les lecteurs DVD. SATA est disponible
en trois types différents, SATA, SATA 3Go/s et SATA 6Go/s, bien que la dernière
version soit à peine entrée sur le marché. Chaque génération double sa vitesse, et
donc SATA d’origine est à 1.5Go/s. Une fonction importante est apparue avec
SATA 3Go/s connue sous NCQ ou Native Command Queuing. Cela améliore la
manière dont les données sont accédées sur le disque et peut améliorer la
performance du transfert de données depuis le disque dur.

S Le disque dur du haut possède la nouvelle interface SATA alors que celui du bas est de type IDE. Notez également la différence au
niveau des connecteurs d’alimentation. Les câbles SATA prennent également moins de place que les câbles IDE.

L’autre avantage d’SATA sur IDE est le type de câble et de connecteur utilisé. IDE utilisant une interface parallèle,
un câble large ayant une multitude de connecteurs est nécessaire. SATA utilisant une interface série, le câble peut
ainsi être plus fin et le connecteur de plus petite taille permet de connecter et déconnecter le disque plus facilement.
GIGABYTE fournit avec toutes ses cartes mères un nouveau type de câble possèdant un petit crochet de sécurité
permettant un branchement sécurisé du lecteur et de la carte mère.

SSD
Le SSD ou Disque Solide est encore une nouvelle technologie qui gagne en popularité par sa performance sur les
disques mécaniques. L’absence de parties mouvantes, le SSD est une solution idéale pour les ordinateurs portables,
mais cette technologie SSD devient également populaire pour les ordinateurs de bureau.
Pour la plupart des consommateurs, les disques SSD sont hors de
prix, mais deviennent de plus en plus abordables. L’utilisation d’un disque
SSD pour l’installation du système d’exploitation améliore grandement la
performance globale du système. La raison est le faible ralentissement
des disques SSD comparés aux disques durs.
SSD améliore aussi la vitesse de lecture/écriture par rapport aux
disques durs, spécialement si vous travaillez avec beaucoup de petits
fichiers. Peut importe sous quel angle vous les regardez, les SSD sont les
S Un disque SSD d’Intel de taille 2.5’’ avec
une interface SATA.
périphériques de stockage futurs pour les données, mais pour l’instant
restent très chers et sont de basses capacités, bien que très rapides.

38
Blu-ray
Comme expliqué dans la section DVD, la capacité d’un disque DVD est
limité à 4.7Go et 8.5Go pour respectivement des disques simple-couche et
double-couche. Le problème est qu’avec tous les types de nouveaux média
numériques, le DVD n’atteint plus les capacités de stockage requises pour
les vidéos et l’audio haute définition. C’est là que le Blu-ray entre en jeu, qui,
comme mentionné plus haut, peut contenir de 25 à 50Go de données sur un
seul disque Blu-ray. Vue par le consommateur, le format de stockage vidéo
HD Blu-ray a eu un succès massif, mais ne donne pas l’impression de
devenir une solution de stockage PC avant un certain temps. Un lecteur
combo Blu-ray bon marché, est encore plus cher qu’un lecteur DVD et le
seul avantage et qu’il puisse graver un DVD en plus de pouvoir lire les
disques Blu-ray. Ceci dit, si vous souhaitez mettre en place un Home Cinéma su PC, la lecture de Blu-ray est
essentielle sur le point de vue de la haute qualité de résolution et aussi parce que dans un futur pas si éloigné, Blu-ray
sera le standard et remplacera le DVD.

Disques Flash
Flash drivesaux disques durs nécessitant des parties mobiles, les disques flash ne possèdent pas de parties
Contrairement
mobiles. Ceci signifie qu’il n’y a aucun risque d’endommager le disque ou les données si le disque chute. Les clefs
USB sont également plus petites, les rendant très commodes et facilement transportables contrairement aux disques
durs. Les modèles de clefs USB actuels sont compatibles USB 2.0 qui offre une vitesse de transfert plus élevée, la
connexion à chaud et en général ne nécessite aucune installation de pilotes. De plus, la plupart des cartes mères
modernes supportent le démarrage depuis une clef USB ce qui rend plus facile les tâches comme la mise à jour du
BIOS.

Microsoft® Windows Vista et Windows 7 supportent la fonction Ready Boost. Ready Boost permet à la clef USB de
jouer un rôle de mini-cache de donnée à grande vitesse entre la mémoire système et le disque dur afin d’améliorer la
performance de l’ordinateur. Cependant, cela fonctionne mieux sur des systèmes possédant 1Go ou moins de
mémoire. Avec le bas prix des mémoires, cela n’est jamais devenu très populaire, malgré que avec certaines clef USB
rapides et peu coûteuses du marché cela peut encore offrir un coup de pouce pour les systèmes avec une grande
quantité de mémoire RAM.

39
40
1.6 Que prendre en compte concernant le boitier, le bloc d’alimentation et la ventilation

Le boitier
Le choix du boitier n’est pas nécessairement facile, et le
processus de sélection comporte besoins personnels et
préférences. L’esthétique du boitier est bien sur importante,
mais de temps en temps il faudra l’abandonner pour obtenir
les fonctions souhaitées. La première des choses à prendre
en compte est l’espace nécessaire pour les composants que
vous souhaitez installer, et le moyen de ventilation
correspondant. Le matériau utilisé pour le boitier peut aussi
être un facteur important ; l’aluminium est plus cher que le
métal, mais plus léger et en général plus esthétique. Il est
aussi possible de choisir un boitier à structure en métal et
finitions en aluminium, ce qui est un bon compromis entre
durabilité, esthétique et coût. Ensuite, il faut prendre en
compte l’espace utilisé par le boitier dans votre espace de
travail, étant donné que certains boitiers sont trop larges pour
tenir sous le bureau et cela est une raison suffisante pour
rechercher un produit différent.
L’un des problèmes pour les acheteurs de cartes
graphiques haut-de-gamme est le manque d'espace à
l'intérieur du boitier une fois que le connecteur d'alimentation S Le boitier GIGABYTE SUMO 4112
est connecté à la carte, ce qui empêche l'installation correcte
pour certaines de ces cartes. Ce qui signifie la nécessité d’un
boitier extra-profond ; une fois de plus, vérifiez que l’espace
intérieur soit suffisant avant d’acheter le boitier. La ventilation est un autre facteur important, et avec les nombreuses
solutions de ventilation différentes sur le marché de nos jours, il est difficile d’obtenir le bon. Plus de ventilateurs n’est
pas toujours la bonne solution, étant donné que cela dépend de leurs positions dans le boitier.

S Les ports supérieurs sont faciles d’accès, mais vérifiez qu’ils S Le SUMO 4112 possède une baie de connexion intégrée 2.5
conviennent à vos besoins. pouces. Il y a également un compartiment pour un disque de
stockage à poignée à l’intérieur de la porte.

41
Le SUMO 4112 illustré ici est le dernier boitier GIGABYTE
haut de gamme, et possède une plage de fonctions très utiles.
Pour commencer, à l’arrière se trouve une paire de
ventilateurs 120mm pour une ventilation silencieuse. Sous les
ventilateurs, vous trouverez deux passages pour un kit de
refroidissement optionnel. Sur le haut, le SUMO 4112 possède
également deux prises audio, des ports USB 2.0, un port
Firewire et un port eSATA. Les ports avant et supérieurs sont
toujours utiles, assurez-vous simplement qu’ils soient
accessibles.
Une autre fonctionnalité utile est le compartiment pour le
stockage de disques dans la porte avant, qui possède une
mousse douce pour éviter d’endommager les disques. Cela
peut être utile pour le stockage du disque de restauration du
système et ainsi toujours savoir où il se trouve.
Une autre fonction que beaucoup de constructeurs de
boitier font payer, est le panneau latéral interchangeable. Le
SUMO 4112 est livré avec un panneau en métal à ventilation
et un panneau avec une fenêtre transparente pour ceux qui
souhaite montrer les composants installés dans le boitier.
Les autres fonctions comprennent l’installation des disques
sans l’aide d’outils grâce au système de fixation spécial du
disque de la façade avant et la baie interne 3.5’’ utilise des
rails facilement adaptables.
S À l’arrière du SUMO 4112 vous trouverez deux Le SUMO 4110 est aussi livré avec un système de gestion
ventilateurs de 120mm et un passage de pour les
des câbles ce qui rend aisé une installation ordonnée.
tubes de refroidissement à eau.

S Les ventilateurs sont le moyen le plus commun d’extraire la S Le SUMO 4112 est livré avec deux panneaux latéraux
chaleur du boitier. Cependant, le refroidissement liquide est interchangeables, l’un transparent jouant le rôle d’une fenêtre
une autre solution mais plus chère. et l’autre possède une grille de ventilation augmentant le flux
d'air.

42
D’autres fonctions utiles incluent les fixations rapides pour toutes les baies 5.25 pouces et les rails de disques qui
rendent l’installation des disques durs rapide et facile. Le SUMO 4112 prévoit aussi une option pour la couleur du
VOYANT lumineux à l’avant qui peut être rouge ou bleu. Finalement, la dernière des choses utile est le système de
gestion des câbles, quelque chose de toujours pratique si vous souhaitez avoir un système bien ordonné. Il est
toujours mieux de dépenser un peu plus pour le boitier étant donné qu'il est réutilisable pour plusieurs mises à jour, et
aussi, c’est l’un des composants acheté des plus durables.

S Le SUMO 4112 propose une installation sans outils des S La baie frontale 3.5 pouces offre également le même système
lecteurs 5.25 pouces ce qui rend l’installation des lecteurs 5.25 d'installation sans outils que les lecteurs 5.25 pouces.
pouces rapide et facile.

La fonction unique offerte par le SUMO 4112 est la


station d’accueil pour les disques dur 2.5 pouces. Cela
est pratique pour ceux qui souhaitent emporter avec eux
une grande quantité de données facilement et
rapidement. Lorsqu’inséré dans la station, le lecteur 2.5
pouces est connecté via l’interface SATA pour avoir une
vitesse de transfert des données des plus rapides lors
de la copie de données depuis le disque dur interne.
Lorsque vous emportez le boitier avec vous lors de
déplacement, vous pouvez connecter le disque à un
autre ordinateur ou à un ordinateur portable via
l’interface USB 2.0.

W Le boitier 2.5 pouces très pratique permet un accès rapide et


facilite le transport d’une grande quantité de données.

43
Le bloc d’alimentation
Le bloc d’alimentation est probablement le composant le plus important de votre système. Si vous considérez le fait
qu’une qualité d’alimentation médiocre peut causer des dommages irréparables à votre système et ses composants,
alors vous comprendrez pourquoi la qualité du bloc d’alimentation est importante. Les blocs d’alimentation modernes
sont très loin du petit boitier gris utilisé il y a plusieurs années de là.

En partie dû aux changements des caractéristiques ATX


d’Intel, et en partie dû à l’augmentation de la demande
d’une alimentation efficace, les blocs d’alimentations sont
en développement soutenu depuis ces dernières années.
Tout constructeur respectable est occupé à ajouter de
nouvelles fonctionnalités et améliorer leur design afin d’être
conforme aux derniers standards. Le développement des
cartes graphiques gourmandes en électricité a aussi
entraîné quelques problèmes, étant donné que le la
demande sur le rail 12V augmente de façon exponentielle.
Pour faire simple, les blocs d’alimentation traditionnels
possèdent trois rails d’alimentation, 3.3, 5 et 12 V.
Cependant, cela a complètement changé ces dernières
années étant donné qu’Intel a ajouté une nouvelle
caractéristique qui veut que le rail 12V ne puisse pas fournir
S Les blocs d’alimentation GIGABYTE ODIN proposent plus de 18A (20A en crête). Cela a conduit à l’introduction
une large gamme de fonctions avancées. des alimentation à plusieurs rails en commençant par les
doubles-rails, mais avec la demande croissante en
demande d’électricité par les cartes graphiques et
processeurs, les rails à trois, quatre, six et même huit voies
ont fait leur apparition.
Depuis, Intel® à renoncer au rail à 18A et maintenant
plusieurs sociétés conçoivent à nouveau des blocs à rail
unique. Il n’y a aucun avantage pour un rail unique par
rapport à un multi-rail, et c’est plutôt l’inverse. Un bloc
d’alimentation multi-rail est généralement plus efficace et
délivre plus de puissance au total.
L’une des choses qui vaut le coup d’y prêter attention
lors de l’achat du bloc d’alimentation et l’étiquetage. Vérifiez
que le rail 12V fournisse le plus de puissance sur les trois
S Vérifiez les labels de sécurité présents sur le bloc. rails, vu que les rails 3.3 et 5V ne nécessitent pas
réellement d’une grande force dans les systèmes
modernes. Beaucoup de constructeurs de blocs
d’alimentation « boostent » leur capacité en augmentant
les rails 3.3 et 5V, mais ne paient pas d’attention au rail 12V, ce qui finalement signifie que votre système n’ait
probablement pas assez de puissance pour tous vos composants.
Il est également important de rappeler que les directives pour les cartes graphiques NVIDIA et ATI sont souvent
gonflées vue la grande variété de bloc d’alimentation médiocres présents sur le marché. Du moment que vous
possédez un bloc d’alimentation de qualité, vous n’avez pas besoins d’attendre les chiffres vers lesquels se situent les
systèmes haut-de-gamme de nos jours. 500-600W est plus que suffisant même pour SLI™ ou CrossFire™, du moment
que vous n’utilisez pas plus de deux cartes GPU simples.

44
Cependant, si vous utilisez trois ou plus de cartes graphiques et un processeur haut-de-gamme à quatre cœurs,
plusieurs disques durs, etc. vous devriez alors penser à acquérir un bloc d’alimentation plus puissant.
A part les rails d’alimentation il peut aussi être bien de
regarder sur le boitier ou sur l’étiquette apposée sur le
bloc d’alimentation si celui-ci est conforme aux normes
CE et FCC, ce qui signifie qu’il a passé tous les tests
nécessaires de sécurité. La certification 80 Plus est
également une bonne chose, vu qu’elle indique que vous
avez acheté un bloc d’alimentation économique qui
permet d’économiser des coûts en énergie sur l’année par
rapport à un bloc d’alimentation moins économique. Il
existe plusieurs certifications 80 Plus et même la plus
basique garantie une économie de la consommation
d’énergie.
La gamme de bloc d’alimentation ODIN GT de
GIGABYTE est la plus avancée sur le marché
d’aujourd’hui et possède une fonction clef qui la place à
part, l’utilitaire P-Tuner. Cela permet à l’utilisateur
d’interagir avec le bloc d’alimentation d’une façon tout à
fait nouvelle. P-Tuner ne mesure pas uniquement la S Le logiciel P-Tuner permet de surveiller le bloc
consommation électrique, les piques de consommation, d’alimentation depuis Windows. Il est également possible
l’ampérage, la tension, la vitesse des ventilateurs, la de régler la vitesse des ventilateurs et les alarmes de
température, mais donne à l’utilisateur l’opportunité de températures via cette application facile d’utilisation.
contrôler plusieurs fonctions du bloc d’alimentation.
Des options permettant de régler des profils de vitesse des ventilateurs et trois préréglages dont un en mode
personnalisable sont disponibles. Il est également possible de booster la tension des rails 12.5 et 3.3V, bien que
cela soit plutôt réservé aux utilisateurs expérimentés. Vous pouvez également régler plusieurs alarmes dans le
cas ou une anormalité survenait sur le bloc d’alimentation ou si la température devenait trop élevée.
Étant donné que l’ODIN GT est un bloc d’alimentation modulaire, sa gestion des câbles est excellente, car il n’est
utile que de connecter ceux dont vous avez besoin. Tous les câbles sont tressés et les connecteurs sont faciles à
retirer. Et en bonus, tous les câbles sont livrés en pack dans un sac de rangement en Velcro, de cette façon vous
saurez toujours où sont stockés les câbles supplémentaires.

S Le grand ventilateur, à nuisance S Les modules de codes couleurs S L’ODIN GT est livré avec tous les câbles
réduite, de 140mm utilisé dans le bloc rendent l’installation très facile. placés dans un sac de rangement très
d’alimentation ODIN GT. pratique.

45
GIGABYTE n’a rien laissé au hasard pour la gamme des blocs d’alimentation ODIN GT, ils intègrent des
condensateurs Japonais, un ventilateur de 140mm, quatre rails 12V et les modèles 800/1200W supportent Quad SLI™
ou CrossFire™. Souvenez-vous, qu’il est important d’avoir une bonne alimentation, tout comme la qualité du boitier,
étant donné que ce sont en général les dernières parties à être mises à jour. Il est aussi important d’avoir une bonne
alimentation si vous attachez de l’attention aux autres composants du système, vu qu’une mauvaise alimentation peut
causer de sérieux dommages à l’ensemble du système.

La ventilation du Processeur (CPU)


Le ventilateur du CPU est des fois aussi l’un des composants dominant du système, mais en général moins que le
boitier et l’alimentation. Bien que le ventilateur livré avec le processeur remplisse bien sa fonction de refroidissement
du processeur, il n’offrira pas la performance requise pour un système haut-de-gamme.
La chaleur est un facteur important lorsqu’il s’agit de la durée de vie d’un composant. Le CPU peut fonctionner à
très haute température, mais il est plus efficace refroidit. Le refroidissement à Tubes de chaleur comme celui de
GIGABYTE G-Power II est l’un des moyens les plus faciles et à prix raisonnable pour réduire la température du CPU.
G-Power II propose trois tubes de chaleur 6mm qui évacuent la chaleur de la base de cuivre couverte de nickel.
Les tubes de chaleur sont performants pour déplacer rapidement la chaleur du CPU vers les ailerons de ventilation. A
leur tour, les ailerons dissipent la chaleur aux alentours à l’aide du ventilateur 9mm PWM. L’avantage d’utiliser un
ventilateur PWM est que la carte mère est capable de régler automatiquement la vitesse du ventilateur sur la base du
niveau de chaleur de fonctionnement du CPU.
Le design en courbe du G-Power II permet aussi de refroidir le circuit de régulation d’alimentation de la carte mère,
ce qui est un plus, étant donné que la zone PWN peut être très chaude à certains moments. Le G-Power II est livré
avec une large variété d’adaptateurs qui lui permette de fonctionner aussi bien sur les cartes mères Intel LGA-775,
LGA-1152 et LGA-1366, que sur les cartes mères AMD AM2/AM3.

S L’enveloppe autour du G-Power II dirige l’air S Les trois tubes de chaleur et le design courbé
afin d’améliorer la performance de inhabituel permettent une dissipation rapide de
refroidissement globale. la chaleur.

46
47
1.7 Écrans
Les écrans LCD sont maintenant le type d’écran commun sur le marché et sont en croissance et de moins en moins
chers au fil des années. Choisir un écran de nos jours peut être déroutant, du fait qu’il faille tenir compte de plusieurs aspects
tel que le type d’affichage, le rapport luminosité, le rapport de contraste, les temps de réponse, les connexions disponibles et
plus encore.
Trouver le type d’affichage peut être difficile car généralement les constructeurs n’indiquent pas le type utilisé dans leurs
écrans. Le plus commun est Twisted Nematic (TN) qui se trouve généralement dans les écrans abordables du marché. Les
autres types d’affichage sont IPS ou MVA, tous deux possèdent une reproduction des couleurs améliorée, mais le temps de
réponse est en général moins rapide qu’un TN.
Une luminosité élevée (cd/m2) est en général une bonne chose, mais un rapport de contraste élevé n’est pas toujours
une mesure précise du fait que beaucoup de constructeurs utilisent ce qui est connu comme « rapport de contraste
dynamique ».
La taille de l’écran et la résolution sont aussi importantes, mais le point clé ici est d’évaluer différentes tailles d’affichage
avec différentes résolutions afin de trouver celles qui sont les plus confortables à l’utilisation. Un écran de résolution plus haute
nécessitera également une carte graphique plus puissante, spécialement si vous avez l’intention de jouer à des jeux vidéos en
résolution plein-écran.
Le rapport d’image est aussi une chose importante à prendre en compte et dans le passé la plupart des écrans
possédaient un aspect 4:3. C’est un rapport d’image carré, depuis ces dernières années, les écrans de type 16:10 ont
largement pris la part du marché. Plus récemment les écrans 16:9 ont fait leur apparition sur le marché, mais il est important
de noter que la plupart des modèles 16:9 ont une résolution plus basse, comparés aux modèles 16:10.
Lorsqu’il est question de l’interface entre le PC et l’écran, les connecteurs DVI (Digital Visual Interface) et D-Sub sont
présents sur la plupart des écrans et cartes graphiques. Cependant, certains écrans possèdent également un port HDMI ou un
port d’Affichage au lieu de, ou en plus du port DVI.

Panneau d’affichage

Boutons de menu

Contrôle OSD Témoin Bouton


d’alimentation d’alimentation

Port USB (pour le Hub USB intégré)


Prise d’entrée Audio pour Ouvertures
les haut-parleurs intégrés de
Connecteur D-Sub ventilation
Connecteur HDMI

Support/Pied
Connecteur d’alimentation VESA

48
1.8 Clavier et Souris

Claviers
Le choix du clavier adéquat peut être délicat, surtout qu’il en existe plusieurs différents sur le marché. Il existe des
claviers avec fils et sans fils, à interface PS/2 et USB et n’oublions pas les différents standards sans fils disponibles
auprès des différents constructeurs. Comme si cela n’était pas suffisant, il y a aussi une multitude de types différents
de mécanisme de touche ; à membrane, mécanique ou à ciseau.
Selon la fréquence d’utilisation de l’ordinateur, vous devez
choisir un clavier approprié. Les utilisateurs occasionnels
n’ont probablement pas besoin d’un clavier exorbitant, tandis
qu’un joueur ou une personne tapotant très souvent sur leur
ordinateur préfèreront un clavier un peu plus avancé. Les
claviers sans fils ont l’avantage de pouvoir être déplacé
aisément mais ont l’inconvénient de devoir remplacer les piles
au bout de quelques mois. Les claviers avec fils tendent à S Le GK-K6800 possède une large variété de
fonctionnalités supplémentaires qui vous permettent
être les préférés des joueurs car ils prétendent que le temps
de travailler plus efficacement, tel que les boutons
de latence est moindre avec un clavier filaire. de contrôle du navigateur, et offre un accès facile au
GIGABYTE possède une large variété de claviers adaptés contrôle du lecteur multimédia et du volume. Le
aux besoins de la plupart des utilisateurs, depuis le plus GK-K6800 est un clavier à membrane. Toutes les
touches sont gravées au laser ce qui signifie que le
simple et accessible des modèles, au clavier de jeu et
texte ne s’effacera pas de la touche, ce qui peut
multimédia comme le GK-K6800, illustré à droite. arriver sur les claviers moins chers.

Souris
La souris optique a changé beaucoup de choses depuis qu’elle a remplacé la souris a boule il y quelques années de
là. Typiquement, il existe deux type de souris optiques de nos jours, celles à LED et celles au laser. Cependant,
GIGABYTE a développé un troisième type, qui utilise une technologie à Double Lentille afin d’augmenter le dpi. Le dpi
(Dots Per Inch - Points par Pouce) est la mesure de la sensibilité de la souris lors de la réponse à un mouvement.
Les souris à Double Lentille de GIGABYTE, telle que la GM-M6800,
vous permettent de basculer entre 800 et 1600 dpi à la volée, ce qui la
rend idéale pour le travail et les loisirs. Un dpi bas signifie
généralement un mouvement plus lent mais plus précis de la souris,
tandis qu’un dpi élevé signifie un mouvement plus rapide mais pas
forcément si précis.
Les souris laser offrent même une précision plus élevée et la souris
pour joueur GM-M8000 de GIGABYTE peut être ajustée jusqu’à 4000
dpi et a été conçue spécialement pour les joueurs. Elle utilise un
capteur Avago 6090, qui est réglable par pas de 100 dpi, en débutant à
400 dpi. Elle possède également le moteur GHOST™ de GIGABYTE, S La GM-M6800 est une bonne souris
cinq boutons programmables, un design ergonomique et un adaptée pour le travail et le jeu
occasionnel du fait qu’elle offre deux
interrupteur intégré pour trois profils de jeux différents. Étant donné que
modes dpi différents.
cela est une souris pour les jeux, elle est accompagnée d’un pack
poids permettant d’ajouter 38g au poids de la souris.

49
Chapitre 2 Avant de commencer
Avant de commencer l’assemblage des composants de votre nouvel ordinateur, il y a quelques points à vérifier
pour plus de commodité. Même si la documentation fournie avec la carte mère ou le boitier est très utile, il reste
cependant certains détails à prendre en compte afin d’éviter les problèmes durant l’assemblage. Faisons le point sur
les outils nécessaires pour une installation efficace et fluide.

Outils pour l’installation

1. Tournevis et kit de vis


Un tournevis régulier à tête Philips est nécessaire. Il est plus
facile d'utiliser un tournevis avec un long manche car cela
facilite l’atteinte des endroits difficile d’accès. Un tournevis
magnétique est également utile pour saisir les vis
minuscules qui pourraient tomber dans les espaces étroits
autour du casier.

2. Pinces à nez pointu


Les pinces à nez pointu peuvent être utiles si vous ne
possédez pas de tournevis aimanté, spécialement si vous
laissez tomber une vis dans un endroit difficilement
accessible. Elles sont également utiles pour la fixation des
écrous supportant la carte mère, en général à fixer sur le
plateau à l’intérieur du boitier.

3. Bracelet antistatique
Certains composants de l’ordinateur sont vulnérables à
l’électricité statique et peuvent être endommagé s’ils y sont
exposés. Un bracelet antistatique est un moyen sûr et facile
de s’assurer de ne pas endommager vos composants.
Vérifiez juste de l’avoir rattaché à la terre avant de
commencer.

4. Lampe portative
Une lampe de poche peut être utile lorsque le système est
monté et nécessite un changement de dernière minute ou
un ajustement, du fait qu'il soit difficile de voir clairement
l'intérieur du boitier lorsque tous les composants sont en
place.

50
Câbles et Fils

1. Câbles
Les câbles sont fournis avec votre carte mère et ils sont
utilisés pour connecter disques durs et périphériques. La
plupart des cartes mères sont fournies avec au moins un
câble parallèle ATA (PATA ou IDE) et un câble série ATA
(SATA). Voir la section 3.4 pour plus d'information sur les
câbles.

2. Câbles d’Alimentation
La plupart des cartes mères sont accompagnées
d’adaptateur d’alimentation SATA, même si les nouveaux
blocs d’alimentation sont suffisamment fournis en
connecteurs pour la plupart des utilisateurs. Si votre bloc
d’alimentation ne possède pas assez de connecteurs, utilisez
alors un diviseur en Y pour connecter plus de périphériques.
(Veuillez prêter attention à la puissance en Watt du bloc
d’alimentation pour éviter l’instabilité du système si trop de
périphériques sont connectés).

Outils de Maintenance et Auxiliaires

1. Cavaliers
Certains périphériques, tels que les disques durs IDE et les
lecteurs optiques utilisent des cavaliers pour la configuration
du Maître et de l’Esclave lors de l’utilisation d’un câble
unique. La plupart de lecteurs possèdent le nombre adéquat
de cavaliers, quoi que, si vous avez besoin de cavaliers
supplémentaires, nous vous recommandons de contacter un
revendeur informatique en espérant qu’il possède en stock le
type de cavalier nécessaire.

2. CD de Pilote et Documentation
En plus de l’installation matérielle, vous devez installer un
système d’exploitation et les pilotes afin d’avoir un ordinateur
entièrement fonctionnel. Les pilotes sont fournis avec la carte
mère, les cartes d’extension, etc. sur un CD ou DVD, bien
que nous vous recommandons d’aller sur le site web du
constructeur pour obtenir la dernière version du pilote,
spécialement pour les pilotes des cartes graphiques.

51
Chapitre 3 Installation manuelle
3.1 Installer le bloc d’alimentation dans le boitier
Le montage d’un ordinateur peut sembler compliquer la première fois, mais en réalité c’est plus simple que vous ne le
pensez. Il est important de tout préparer avant de commencer et il est aussi bien d’avoir un espace de travail confortable.
Soyez prudent lorsque vous assemblez les composants et n’oubliez pas de vérifier d’avoir le bon outil à portée de main pour
éviter d’avoir des problèmes. Certains composants peuvent être mis en place avant de les placer dans le boîtier, tel que le
processeur, le radiateur du CPU, les barrettes de mémoire, mais commençons par le début en installant le bloc d’alimentation.

52
Retirer le panneau latéral Ouvrir le panneau latéral

Après avoir sorti le boitier de son emballage retirez le panneau de Ce boitier GIGABYTE possède aussi un verrou qui doit être ouvert
gauche. Certains boitiers disposent d’écrous manuels ou de avant de pouvoir retirer le panneau latéral. Comme indiqué par la
système de retrait rapide permettant un retrait plus facile, d’autres flèche, poussez le verrou et tirez vers l’extérieur pour détacher le
utilisent des vis standards Philips nécessitant un tournevis. panneau. La manière de retirer le panneau latéral varie selon les
boitiers mais en général il est assez facile de le retirer.

Localiser l’emplacement du bloc d’alimentation Installer le bloc d’alimentation

Selon le type de boitier que vous possédez, le bloc d’alimentation se Insérez le bloc d’alimentation à sa place, assurez-vous qu’aucun fil
place en haut ou en bas du boitier. Pour cela, vous devez localiser ne soit coincé et qu’il s’adapte correctement. Selon le boitier que
l’espace dans le boitier où le bloc d’alimentation doit être installé. Il vous possédez, il est possible de devoir fixer un montant au bloc
est important de noter le sens d’installation du bloc d’alimentation en avant de pouvoir l’insérer.
consultant le manuel fournit. Vérifiez la position des trous de vis pour
vous assurez qu’il s’adapte correctement.

Fixer le bloc d’alimentation

Maintenez le bloc d’alimentation à l’aide d’une main si besoin puis


vissez les quatre vis fournies. Une fois vissé, assurez vous du bon
alignement (il est possible de le déplacer légèrement pour l’adapter
parfaitement) puis serrez les vis. Vérifiez d’utiliser les vis correctes.

53
3.2 Installer les composants sur la carte mère
Une chose qui n’est pas forcément évidente à première vue, est que certains radiateurs pour processeur utilisent un
plateau arrière. Le plateau arrière doit être fixé au dos de la carte mère avant de la placer dans le boitier, sinon il vous sera
impossible d’installer le radiateur. Nous vous suggérons de d’abord placer le CPU, le radiateur du CPU et la mémoire sur la
carte mère avant d’installer cette dernière dans le boitier afin de faciliter l’assemblage.

Retirer la protection du support pour CPU

Selon le CPU que vous installez, commencez par retirer la protection en plastique du processeur et dans le cas de certaine carte mère, telle
que le modèle basé sur la P55 de l’exemple, vous devez d’abord ouvrir le support. Libérez puis soulevez le petit levier situé à proximité du
support du processeur. Soulevez le plateau en métal pour avoir accès au support du processeur. Sur certains types de support pour
processeur, le plateau en métal se soulève lorsque vous actionnez le levier vers le haut. Pendant cette étape, inspectez visuellement le
support du processeur et assurez-vous qu’il n’y ait aucun dommage physique, du fait que cela peut entrainer des problèmes par la suite.

Installer le processeur

Retirez la protection plastique au dos du processeur. Éviter de toucher les points de contacts au dos du processeur. Tenez fermement le
processeur par ses bords et alignez les encoches de ce-dernier avec les marques situées sur le support du processeur. C’est pour éviter
d’inverser la position du processeur sur le support ; une flèche indique également le sens dans lequel le processeur doit être placé. Placez le
processeur avec précaution dans le support dans un mouvement droit et descendant. Vérifiez deux fois que le processeur soit proprement
aligné sur le support.

54
Fixer le processeur sur le support

Si le processeur n’est pas correctement positionné sur le support, le mécanisme de fermeture ne fonctionnera pas correctement. Si cela se
produit, ouvrez le mécanisme de fermeture et vérifiez par deux fois que le processeur soit correctement installé. Vérifiez également qu’il n’y ait
aucune broche endommagée à l’intérieur du support. Fermez le mécanisme de fermeture selon les instructions du manuel de la carte mère et
fixez le verrou.

Appliquer la pâte thermique

Certains radiateurs possèdent une pâte thermique pré-appliquée ou un tampon thermique ; si vous êtes dans l’un de ces cas, vous pouvez
ignorer cette étape. Cependant, si le radiateur ne possède pas de pâte pré-appliquée, vous devez l’appliquer vous-même. N’appliquez qu’une
petite quantité de pâte thermique sur le haut du processeur. Une fois que le radiateur est fixé, la pâte thermique s’étendra uniformément suite
à la pression avec le processeur. N’en mettez pas plus, cela ne fera qu’être qu’un désastre et n’améliorera pas le refroidissement.

Remarque
Il existe une large variété de pâte thermique disponible sur le marché
et nous vous recommandons de ne pas vous précipiter sur les moins
chères (comme la pâte silicone blanche) du fait que les propriétés
conductrices ne sont pas assez bonnes pour les processeurs
modernes. La fonction de la pâte thermique et de créer un joint entre le
processeur et le radiateur et améliorer le transfert thermique entre les
deux. Une bonne pâte thermique réduit de plusieurs degrés la
température du processeur comparée à un produit de moins bonne
qualité. Notez que la pâte thermique peut être toxique si ingérée, donc
assurez-vous de laver vos mains si de la pâte se trouve sur vos doigts.

55
Installer la plateforme du radiateur

Certains radiateurs doivent être assemblés avant d’être placé sur le Suivez les instructions accompagnant le radiateur du CPU afin de
processeur, du fait qu’ils peuvent être utilisés sur plusieurs savoir comment procéder.
plateformes.

Installer le radiateur

En général vous avez une paire de crochets ou un type de mécanisme à vis qui fixe le radiateur à la carte mère. Le G-Power II est fournit avec
une sélection de crochets. Ceux-là doivent d’abord être fixés à la base du radiateur avant son installation.

Fixer le radiateur

Assurez-vous de correctement aligner le radiateur du CPU ; certains radiateurs ne peuvent être placés que dans une seule direction. Sur
certaines cartes mères le radiateur ne peut se placer que dans une seule direction à cause de la forme du support du processeur. Pour fixer le
radiateur vous devez fixer les broches en plastiques dans les trous situés sur la carte mère. Les autres radiateurs doivent être vissés ou
sécurisés grâce à un verrou sur les crochets de montage.

56
Installer la mémoire

Ouvrez les crochets aux deux extrémités du slot mémoire, alignez le détrompeur du module mémoire avec l’encoche dans le slot de la carte
mère. Les slots de mémoire de la carte mère sont numérotés, mais notez que vous n’insérez pas les modules aux places 1 et 2 par exemple ;
au lieu de cela vous devez les insérer dans les slots 1 et 4, pour fonctionner en mode double canal.

Installer les modules de mémoire

Chaque type de mémoire possède son propre système de détrompage ; il est donc impossible d’insérer par erreur le mauvais type de
mémoire. Cela vous évite aussi d’installer le module dans le mauvais sens. Insérez légèrement les modules de mémoire dans le slot en
vérifiant qu’ils s’y adaptent, puis pressez fermement les extrémités afin que les crochets sécurisent le module. Si ce n’est pas le cas, le module
est du mauvais type ou il est inséré dans le mauvais sens, Répétez le tout avec les modules supplémentaires jusqu’à ce que vous ayez
installé le nombre de modules souhaité.

Si l’installation des modules est correcte, alors cela devrait ressembler à l’image de gauche, si non, vous avez installé le mauvais type de
module ou celui-ci est mal positionné. Pour retirer le module de mémoire, utilisez vos deux pouces et pressez vers l’extérieur les deux
crochets afin de libérer le module de son slot.

57
3.3 Installer la carte mère

Préparations avant la mise en place de la carte mère

Commencez par placer le boitier sur le côté sur une surface plate. Consultez le manuel du boitier pour savoir ce qui est nécessaire à la
fixation de la carte mère. En général, des supports en laiton sont utilisés et vissés sur le plateau de fixation de la carte mère à l’intérieur du
boitier. Les trous sont généralement étiquetés, bien que la façon la plus facile de le faire et de regarder sur la carte mère et de fixer les écrous
en laiton en accord, étant donné que cela varie d’une carte mère à l’autre.

Fixer les supports en laiton

Fixez les écrous en laiton à l’aide de vos mains, ou d’une pince à bec long ou d’une petite clé.

Installer le cache d’E/S

Retirez le cache d’E/S préinstallé et remplacez-le par celui fournit avec la carte mère. Soyez prudent lors du changement du cache d’E/S du
boitier car celui-ci est souvent très juste et les bords peuvent être assez tranchants.

58
Installer et fixer la carte mère

Il est maintenant temps d’installer la carte mère. En général, il est


plus facile d’insérer la carte mère en l’inclinant, du fait que cela rend
plus facile d’adapter les ports d’E/S sur le cache. Vérifiez qu’aucune
partie de masse du cache des ports d’E/S ne se trouve par erreur à
l’intérieur d’un des ports. Fixez la carte mère à l’aide des vis ou
montants adéquats. Il est généralement plus facile de commencer
par la vis du milieu ce qui permet d’avoir un petit jeu pour la fixation
des vis restantes. Ne serrez pas les vis avant d’avoir placer la
totalité d’entre elles.

Brancher le bloc d’alimentation à la carte mère

Branchez le câble d’alimentation 24-broches ATX et le câble d’alimentation 12V 4 ou 8 broches (selon la carte mère) du bloc sur la carte
mère. Les connecteurs d’alimentation ne peuvent être insérés que d’une seule manière et possèdent un crochet les fixant à la carte mère.

59
Fixer les connecteurs au boitier

Il existe une variété de connecteur pour boitier qui doivent être fixés Les connecteurs USB et Firewire sont détrompés afin de ne pas se
selon le type de boitier ; ci-dessus vous pouvez voir une collection tromper de fiche sur la carte mère ou d’inverser le branchement.
des types de connecteurs les plus répandus.

Connecter les connecteurs du panneau frontal

Il est relativement facile de connecter les câbles provenant de la


façade avant du boitier sur les cartes mères modernes car la plupart
d’entre elles utilise un code couleur pour le bouton d’alimentation, le
bouton de réinitialisation et le TÉMOIN du disque dur. Respectez la
polarité des connecteurs ; la flèche indique le pôle positif. Consultez le
mode d’emploi de la carte mère pour plus d’informations.

Connecter les ports USB et Firewire

Connectez les câbles USB et Firewire provenant de la façade avant du boitier ou des montants supplémentaires. Les cartes mères
GIGABYTE utilisent des connecteurs de couleur afin de vous aider à trouver ce que vous cherchez. Les montants fournis possèdent le
codage couleur pour faciliter le couplage des connecteurs, cependant les connecteurs du boitier ne sont pas colorés.

60
3.4 Installation des Périphériques de Stockage

Les disques durs et les lecteurs optiques suivent la même procédure d’installation et utilisent des câbles
identiques. Il est nécessaire de brancher deux câbles, l’un pour les données, l’autre pour l’alimentation. Il est aussi
nécessaire d’avoir un jeu de vis ou des rails pour le disque dur, tandis que le lecteur optique n’en a pas besoin. Les vis
sont généralement fournies avec le boitier mais peuvent être différentes de celles fournies avec le lecteur. Consultez
les instructions fournies avec le lecteur et le boitier avant de démarrer l’installation.

Il existe deux types communs de câble pour les disques durs et les lecteurs optiques, IDE (aussi connu en tant
que PATA) et Serial ATA (aussi connu en tant que SATA). Les disques durs SATA sont plus ou moins le standard de
nos jours, mais il est toujours possible d’installer un disque dur IDE. La dernière génération de carte mère à puce
Intel® ne supporte plus l’IDE, aussi beaucoup de constructeur comme GIGABYTE fournissent un contrôleur IDE
supplémentaire afin de supporter les anciens disques durs ou lecteur optiques, vu que les lecteurs optiques SATA ne
sont pas aussi répandus que les disques durs.

Un câble PATA peut être partagé par deux périphériques après avoir correctement positionner les cavaliers de
chaque disque sur l’une des deux positions : « Maître » ou « Esclave ». L’une des lecteurs doit être le maitre et l’autre
l’esclave. Sinon il existe un troisième réglage appelé CS ou Cable Select. C’est en général l’option la plus facile, mais
dans ce cas les deux lecteurs doivent être positionnés sur CS. Les détails sur le réglage des cavaliers sont en général
indiqués sur le haut ou le côté du disque dur et du lecteur optique. Consultez les informations sur le périphérique
avant de configurer les cavaliers.

Assurez-vous de toujours insérer les câbles dans le bon sens afin de ne pas endommager les connecteurs situés
sur les lecteurs. Soyez extrêmement prudent avec les disques IDE, du fait que les broches peuvent être aisément
pliées ou même poussées dans le lecteur si vous insérez le câble dans le mauvais sens.

S L’interface type pour un disque dur SATA et un lecteur optique IDE. Notez la différence
de taille des connecteurs.

61
Accéder à la baie de lecteur

Certains boitiers nécessite le retrait de la façade avant de pouvoir installer les lecteurs 5.25’’, ce qui n’est plus le cas pour la plupart des
nouveaux boitiers. Consultez le mode d’emploi accompagnant le boitier pour la procédure d'installation des lecteurs.

Retirer le cache de la baie

La plupart des boitiers possèdent des caches métalliques devant les


baies 5.25” (et certains aussi devant les baies 3.5”) et doivent être
retirés avant de pouvoir installer un lecteur dans l’emplacement.
Utilisez une pince à bec long ou un tournevis afin de plier le cache
métallique jusqu’à ce qu’il se détache. Soyez prudent lors de la
manipulation car les caches peuvent être coupants.
Vous devez aussi retirer le cache métallique ou plastique de la façade
avant de pouvoir insérer un lecteur.

62
Installer le lecteur optique

Insérez le lecteur 5.25’’ dans la baie du boitier


afin que l’avant du lecteur soit au même
niveau que la façade du boitier. Un lecteur de
disquette ou de carte mémoire est installé de
la même manière dans un emplacement 3.5’’
libre accessible par la façade avant. Pour
certains boitiers vous devez fixez des rails aux
lecteurs avant de pouvoir les insérer dans le
boitier.

Fixer le lecteur optique

Selon le type de boitier, vous devez maintenant fermer le mécanisme de fixation du lecteur ou visser la quantité nécessaire de vis. Si votre
boitier utilise des rails pour le montage des disques avant, vous pouvez ignorer cette étape.

Connecter le câble IDE

Il y a généralement trois connecteurs sur un câble IDE. Deux d’entre eux sont assez proches et éloignés du troisième ; ces deux sont ceux à
connecter aux lecteurs. Le connecteur le plus éloigné doit être connecté sur la carte mère.

63
Connecter l’alimentation

Les lecteurs optiques utilisent


généralement les connecteurs de type
Molex qui possédant 4 broches. Ces
connecteurs ne se branchent que dans un
seul sens dans le lecteur. Si votre lecteur
optique utilise l’interface SATA vous devez
utiliser un connecteur d’alimentation SATA
à la place.

eSATA

La plupart des boitiers modernes sont pourvus d’un connecteur eSATA. Certaines cartes mères fournissent également des connecteurs
eSATA. Cela implique généralement la connexion à un port SATA sur la carte mère. Veuillez noter que vous devez activer l’option AHCI dans
le BIOS de votre carte mère afin de permettre échange à chaud des disques (échanger à chaud permet de connecter et déconnecter un
lecteur lorsque le PC est sous tension). Cela implique également l’installation d’un lecteur correct.

Pour installer un montant eSATA, branchez le câble du montant sur Le montant eSATA de GIGABYTE nécessite une alimentation, du fait
une paire de port SATA de la carte mère. que ce type de montant permet une alimentation externe des lecteurs
grâce à un adaptateur d’alimentation spécial fournit avec la carte
mère.

Installez le montant dans l’un des emplacements libres et fixez-le. Sachez que la présence d’une paire de ports eSATA et d’un
connecteur d’alimentation vous permet de connecter facilement un
disque dur au système.

64
Installer le disque dur

Fixez les rails sur les deux côtés du disque dur. Insérez le disque dans la baie, poussez-le et assurez-vous que les rails soient bien fixés sur
les deux côtés. Si votre boitier utilise des vis, vous devez en utiliser deux sur chaque côté du lecteur de disque une fois inséré. Certains
boitiers nécessitent l’utilisation de vis spéciales à fixer avant l’insertion du disque dur. Consultez le mode d’emploi du boitier pour plus
d’informations.

Connecter les câbles d’alimentation et de donnée

Connectez le câble SATA au disque dur. Le nouveau type de verrouillage présent sur les cartes mères GIGABYTE évite une déconnexion
accidentelle. Localisez le connecteur SATA primaire de la carte mère (généralement étiqueté SATA 0) et branchez-y l’autre extrémité du
câble SATA. Connectez le câble d’alimentation SATA au disque dur. La procédure est identiques au câbles IDE mais vous devez utiliser un
connecteur de type Molex au lieu d’un connecteur d’alimentation SATA.

65
3.5 Installer des périphériques

Retirer les fermetures

Le boitier couché sur le côté, dévissez la vis ou retirez le verrou (comme pour le boitier GIGABYTE utilisé ici) qui retient la fermeture, puis
retirez-la. Cela vous permettra d’avoir un nouvel emplacement pour la mise en place d’une carte d’extension. Assurez-vous que l’ouverture
corresponde à l’emplacement dans lequel vous allez insérer la carte d’extension. Certains boitiers ne possèdent pas de fermetures
amovibles, il est donc nécessaire d’utiliser une pince à bec long ou un tournevis afin de retirer le couvercle métallique de l’emplacement.

Installer des cartes d’extension

Retirez la carte d’extension de son emballage et insérez-la dans le bon emplacement. Vérifiez qu’elle soit correctement insérée et si le slot
PCI Express de la carte mère possède un crochet, vérifiez que celui-ci soit en place. Revissez la vis ou fermez le verrou afin de fixez la carte.
Certaine carte nécessitent une alimentation externe pour fonctionner correctement, vérifiez d’avoir connecté le bon câble d’alimentation.

SLI™ et Crossfire

Si vous assemblez un système haut-de-gamme il est possible que vous utilisiez deux cartes graphiques connectées en mode SLI ou
Crossfire. Il est important de connecter les deux cartes grâce à un connecteur pont. Cela peut être un PCB rigide ou un nouveau type utilisé
par GIGABYTE qui est un PCB flexible plus facile à installer.

66
3.6 Connecter les périphériques
Connecter vos Haut-parleurs

Les haut-parleurs sont branchés dans la prise audio à l’arrière de la


carte mère ou sur la carte son. Les prises 3.5mm à l’arrière de la carte
mère sont colorées pour faciliter la recherche. La prise verte
correspond à la sortie audio ou utilisée pour les écouteurs si vous
n’avez pas de haut-parleurs. La prise rose est dédiée au microphone
et la bleue pour l’entrée audio. Les autres prises sont utilisées dans le
cas de haut-parleurs à multicanaux.

Connecter l’écran

Commencez par brancher le connecteur


d’alimentation à l’écran et vérifiez qu’il soit
allumé.

67
Interfaces d’affichage

Selon le type d’écran, vous avez le choix entre différentes Si votre carte graphique ne possède pas le bon connecteur vous
manières de connecter l’écran à la carte graphique. Les plus devez utiliser un adaptateur. La plupart des cartes graphiques
communs des connecteurs sont D-Sub et DVI, bien que HDMI et fournissent au moins un adaptateur DVI vers D-Sub pour l’utilisation
Port d’Affichage puissent être utilisés. Branchez le câble approprié avec des écrans n’ayant qu’un connecteur analogique.
à votre configuration à l’écran et à la carte graphique.

De même, certaines cartes graphiques possèdent des adaptateurs


DVI vers HDMI ou HDMI vers DVI.

68
Clavier et Souris

Votre clavier et souris utilisent soit un connecteur PS/2 ou USB. USB à pris le dessus de PS/2 en tant que connecteur de choix pour la
plupart des utilisateurs, mais il n’y a aucun désavantage à utiliser PS/2 plutôt que USB. La plupart des claviers et souris de jeu utilisent l’USB.
Branchez la prise au connecteur correspondant sur la carte mère.

Câbles supplémentaires et Alimentation

Branchez les câbles supplémentaires tels que le câble réseau, le câble TV (pour le tuner TV ou cartes Wi-Fi), les périphériques USB, etc.
Enfin, branchez le câble d’alimentation et si le bloc possède un interrupteur, actionnez-le.

Démarrer les tests après le montage

Mettez le système sous tension, et s’il démarre vous êtes prêt à


passer à l’étape suivante, qui inclue la configuration du BIOS,
l’installation du système d’exploitation, des pilotes et des logiciels.

69
Chapitre 4 Démarrage et
Paramètres du BIOS
4.1 Écran de démarrage

Si vous avez correctement installé tous les composants, vous entendrez un bip sonore lors de la mise sous tension du
système, ce qui indique que tout fonctionne correctement. Si vous entendez plusieurs bips, alors quelque chose n’est pas
correctement installé ou ne fonctionne pas normalement. Si vous n’entendez pas de bip, soit la carte mère ne possède pas de
haut-parleur intégré, soit le haut-parleur du boitier n’est pas correctement connecté.
Ceci est l’écran BIOS POST et contient les informations détaillées sur les différents composants de votre système, tels
que le CPU, la mémoire et les lecteurs.
Comme vous le constatez sur la capture d’écran ci-dessous, les informations sont assez sommaire, et cela n’est pas supposé
en être autrement, cela vous permet juste de savoir que tout fonctionne correctement. Les informations plus détaillées se trouvent
dans les paramètres du BIOS. Ci-dessous une explication de ce que signifie les différentes parties que vous voyez à l’écran.

70
L’écran du BIOS contient beaucoup d’informations, qui, la première fois pour les nouveaux utilisateurs ressemblent plus à
du charabia. Cependant, il contient beaucoup d’informations utiles qui correspondent au matériel que vous avez installé.

1. Version du CPU et du BIOS


Le premier détail à vérifier est le processeur. Si votre carte mère possède un BIOS plutôt ancien, il est possible que le
processeur ne soit pas automatiquement configuré correctement et vous devrez vous rendre dans les paramétrages du BIOS
pour le réglez manuellement. La seconde chose, est la version du BIOS, et dans l’exemple ci-dessus, la carte mère possède
un BIOS de version D15. Le nom du BIOS diffère de carte mère en carte mère, même pour un constructeur identique et il peut
même varier légèrement de version en version.

2. Information sur la mémoire


Il y a aussi des détails à propos de la mémoire et vous remarquerez rapidement si la mémoire n’est pas installée
correctement en consultant les détails. Le BIOS affichera la quantité de mémoire installée et normalement aussi le mode de
fonctionnement, tel que « Double canal ».

3. Information sur les Périphériques de Stockage


Tous vos lecteurs seront listés ici et le BIOS détectera automatiquement les lecteurs modernes, bien que si vous
possédez un matériel exotique plus ancien cela ne pourrait pas fonctionner et vous devrez le paramétrer manuellement dans le
BIOS. Il affichera également l’interface utilisée par le lecteur, et à moins que vous ayez réglez le contrôleur SATA sur AHCI ou
mode RAID, les lecteurs seront listés en tant qu’IDE. Ceci est normal est ne posera pas de problème avec le système. Veuillez
notez que si vous utilisez AHCI ou RAID, les informations du disque dur ne seront pas affichés sur l’écran du BIOS POST et
cela est pareil pour les périphériques connectés sur les contrôleurs intégrés ou additionnels.

4. Accès aux Fonctions


GIGABYTE propose également quelques fonctions pratiques dans ses BIOS, tels que Q-Flash qui permet de mettre à
jour facilement le BIOS et Xpress Recovery2 qui est un utilitaire de restauration du système. Bien que ce-dernier nécessite
l’installation d’un logiciel supplémentaire sur le disque dur une fois que le système d’exploitation a été installé et fonctionne
correctement.

Définition du BIOS
Le mot BIOS est l’abréviation de Système Basique d’Entrée
Sortie et c’est le plus basique des systèmes d’exploitation d’un
ordinateur. Sans lui, vous devriez programmer les paramètres
de tout le matériel dans l’EEPROM où est stocké le BIOS pour
chaque système, ce qui non seulement nécessite beaucoup de
temps, mais est aussi peu réaliste. Ce qui est bien avec le
BIOS c’est ca flexibilité et sa capacité à détecter
automatiquement la plupart des composants, ce qui est un
gain de temps et tracas pour l’utilisateur. Dans le futur le BIOS
sera remplacé par quelque chose nommé EFI ou Interface
d’Extension micro-Logiciel, mais nous n’allons pas entrer dans
les détails ici.

71
4.2 Paramètres du BIOS

Le BIOS
Le BIOS fait partie intégrale de la carte mère et bien que vous n’ayez à le configurer
qu’une seule fois (sauf en cas de changement de composants clef du système), il est
important de le configurer correctement. Pour entrer dans le BIOS des cartes mères
GIGABYTE, vous devez appuyer sur la touche Suppr dès qu’une image apparaît à
l’écran.

Fonctions Standards
Les fonctions standards CMOS rassemblent les réglages basiques tels que la date,
l’heure et la configuration des lecteurs. En général il n’est pas nécessaire de
reconfigurer les paramètres de vos lecteurs, du moment qu’ils soient correctement
détectés automatiquement.

Paramètres avancés du BIOS


Le menu des fonctions avancées du BIOS vous permet de régler la priorité de
démarrage des disques parmi un choix de plusieurs lecteurs. Ceci est important si
vous possédez plusieurs disques durs dans votre système et souhaitez utiliser
spécifiquement l’un d’entre eux pour le démarrage. Il est aussi possible de choisir
parmi d’autres types de périphériques de démarrage tels que le lecteur optique, la clef
USB, etc. lorsque vous êtes sur le point d’installer le système d’exploitation. Nous
vous recommandons également d’activer la fonction S.M.A.R.T. étant donné que c’est
un système qui permet de détecter les problèmes avec vos disques durs avant que
ceux-ci ne deviennent plus sérieux.

Paramètres des Périphériques Intégrés


Le menu des Périphérique Intégrés vous permet d’activer et désactiver les
périphériques intégrés tels que les ports USB, Firewire, les contrôleurs RAID ou Audio
intégrés, etc. Dans certains cas, par exemple, si vous installez une carte son, vous
pouvez désactiver la carte son intégrée ici.

72
État de Santé du PC
Le menu de l’État de Santé CPU du PC vous permet de surveiller les tensions et
températures de la carte mère et du CPU. Il est possible de configurer des alarmes de
surchauffe et de problèmes de ventilateurs ici. L’option de contrôle SmartFAN permet
à la carte mère de contrôler automatiquement le réglage de la vitesse des ventilateurs
selon l’utilisation du CPU et résultera en un système fonctionnant en général de
manière plus silencieuse.

M.I.T.
La fonction Réglage Intelligent de la Carte Mère ou M.I.T. est exclusive à GIGABYTE
et comme son nom l’indique, elle permet de « régler » plusieurs paramètres du
système tels que le rapport d’horloge du CPU et la Fréquence d’Hôte du CPU (en
MHz). Il est important de savoir ce que vous faites avant de commencer à s’aventurer
ici, étant donné que cela peut endommager certains composants sur la carte mère si
vous modifiez les tensions. Cependant, pour certains composants tels que le système
de mémoire, vous pouvez augmenter la tension de mémoire pour être conforme avec
les taux du constructeur qui ne sont pas toujours identiques aux valeurs suggérées.

Enregistrer et Quitter
Après avoir configuré le BIOS vous devez sélectionner Enregistrer et Quitter afin de
sauvegarder vos réglages. Une boite de dialogue contenant les mots ENREGISTRER
dans CMOS et QUITTER (O/N) s’affichera et vous devez appuyer sur O pour
enregistrer vos réglages. Vous pouvez également appuyer sur la touche F10 à tout
moment pour enregistrer vos modifications effectuées au BIOS. Si vous ne souhaitez
pas enregistrer vos réglages, appuyez soit sur la touche Echap ou sélectionnez Quitter
sans sauvegarder.

Profils du BIOS

Une autre fonction intéressante pour les utilisateurs avancés que vous trouverez dans une partie du BIOS sur les cartes mères de
GIGABYTE est la sauvegarde du BIOS dans des profils. Vous pouvez stocker jusqu’à huit profils différents, chacun ayant ses réglages
spécifiques. Cela permet de basculer facilement et rapidement entre différents réglages du BIOS lorsque vous souhaitez sur-cadencer
votre système. Pour enregistrer un profil, vous devez choisir un profil vide, puis appuyer sur F11. Pour charger un profil, sélectionnez un
profil sauvegardé, puis appuyez sur F12 pour le charger. Les profils sont conservés lors de la mise à jour de la version du BIOS, ce qui est
un moyen rapide de restaurer les réglages du BIOS.

73
4.3 Windows® 7

Après avoir régler tous les paramètres du BIOS, vous êtes


prêt à installer le système d’exploitation. Il y a plusieurs choix qui
dépendent de vos besoins, mais la dernière version de Microsoft,
Windows® 7, et le choix idéal afin de bénéficier de tous les
avantages des dernières technologies dont nous avons parlé plus
haut dans ce livre. Il ne supporte pas seulement les derniers
processeurs et chipset d’Intel, mais aussi la dernière version de
Direct®X et DirectCompute, l’encodage vidéo à la volée, PhysX et
bien sûr SLI™ et CrossFire™ pour les systèmes multi-GPU. Nous
allons passer en revue certaines autres nouvelles fonctions de
Windows 7, dans le cas où vous ne seriez pas très familier avec
les nouveautés.

Fonctions de Windows 7
1. Thèmes
L’une des fonctions les plus remarquables de Windows 7 est un nouveau thème incluant un diaporama du bureau. Il est très discret et
permet d’avoir toujours un nouveau fond d’écran sur le bureau. Une sélection de thèmes est livrée avec Windows 7 et tous les fonds
d’écran supportent une résolution atteignant 1920 x 1200 pixels.
2. Gadgets
Les Gadgets ont été maintenus depuis la version Windows® Vista, mais avec Windows 7, il est possible de les placer où bon vous semble
sur le bureau et ne sont pas bloqués dans la barre latérale de Windows Vista.
3. La barre des Tâches
La barre des tâches de Windows 7 a aussi été mise à jour et les applications y étant « réduites » peuvent aussi y être chargées. Il est
possible d’accéder à plusieurs instances de la même application ici, et un aperçu du contenu de chaque fenêtre est disponible afin de
décider laquelle ouvrir.
4. Aperçu miniature
En parlant des aperçus miniatures, toutes les applications peuvent être fermées depuis les aperçus en cliquant sur le petit X rouge situé
dans le coin de l’aperçu miniature. Cela permet une gestion de flux plus rapide et facile.
5. Jump List
En cliquant-droit sur une application réduite dans la barre des tâches, il est possible d’avoir un accès au menu connu pour être la « Jump
list». La « Jump List » vous permet d’avoir accès aux fichiers ou sites web récemment utilisés, parmi d’autres choses.
6. Aero Peek
Une autre fonction pratique est Aero Peek, qui permet d’avoir une vue d’ensemble de votre bureau en déplaçant le curseur dans le coin
inférieur droit. Toutes les applications courantes deviennent transparentes, et si vous cliquez à nouveau dans le même coin, elles sont
réduites.
7. Aero Shake
Une autre astuce intéressante de Windows 7 et Aero Shake. Sélectionnez une fenêtre et secouez la, cela aura pour effet de minimiser
toutes les autres fenêtres en ne gardant que la fenêtre secouée à l’écran.
8. Aero Snap
Aero Snap permet d’agrandir automatiquement en plein écran les fenêtres glissées sur le haut de l’écran, ce qui est un moyen facile et
rapide d’agrandir les fenêtres.

74
9. Raccourcis Clavier Pratiques
Il y a quelques raccourcis clavier pratiques qui rendent Windows 7 plus facile à utiliser : Win + Win/Gauche + Droite déplace la fenêtre
courante vers la gauche ou la droite de l’écran. Cliquez 1a nouveau le curseur et la fenêtre se déplace au centre de l’écran.
10. Win + Espace est un raccourci pour Aero Peek
Win + P est idéal pour ceux qui possèdent plusieurs écrans, étant donné que ce menu rapide permet d’activer plusieurs modes
multi-écrans, comme si vous souhaitiez utiliser un projecteur avec votre ordinateur portable.

4.4 Installer des lecteurs avec facilité


Les cartes mères modernes sont livrées avec d’innombrables fonctions intégrées tels que Ethernet, RAID, FireWire,
eSATA, Audio HD, et dans certains cas, même l’Audio intégré. Chacune et toutes ces fonctions nécessitent l’installation de
pilotes supplémentaires afin de fonctionner correctement. L’installation des pilotes peut prendre beaucoup de temps, mais
avec Xpress Install de GIGABYTE, il est possible d’installer automatiquement tous les pilotes de votre carte mère en un seul
clic.
Les pilotes contenus sur le disque des pilotes fournit avec la carte mère sont souvent obsolètes, en raison des mises à
jour régulières effectuées. De temps en temps il est nécessaire de mettre à jour les pilotes à cause d’un problème de
compatibilité avec un autre matériel, ou dans le cas de la carte graphique, afin d’augmenter les performances ou obtenir de
nouvelles fonctions. Afin de rendre la mise à jour des pilotes le plus simple possible, GIGABYTE propose un Centre de
Téléchargement sur Internet vous donnant accès aux dernières versions des pilotes pour vote matériel.

Installation des pilotes en un seul clic

S Ensuite, vous verrez une liste de pilotes. Vous pouvez choisir


l’installation individuelle des pilotes ou utiliser Xpress Install afin
d’installer les pilotes listés. Un clic sur le bouton Xpress Install
S Après avoir insérer le disque contenant les pilotes fournit démarrera automatiquement l’installation. Il est possible qu’il
avec la carte mère, et le démarrage automatique, l’écran vous soit demandé de redémarrer le système entre certaines
ci-dessus s’affiche. La fonction Xpress Install détectera étapes, mais l’installation des pilotes devrait continuer une fois
automatiquement votre carte mère et installera les pilotes le système redémarré si des pilotes supplémentaires doivent
nécessaires. encore être installés.

Utiliser le Centre de Téléchargement


Si vous utilisez Windows Vista, cliquez-droit sur l’icône d’Internet Exploreur et sélectionnez « Démarrer en tant
qu’administrateur » afin de démarrer Internet Exploreur dans le mode Administrateur. La procédure de mise à jour peut
alors être effectuée normalement.

75
Installation des pilotes Installation des pilotes

Il est possible d’accéder au centre de téléchargement via le CD Cliquez sur le bouton « Check out Download Center». Cliquez
des pilotes en cliquant sur le bouton centre de téléchargement, sur le bouton « Go », cliquez sur « OK » dans la boite de
ou en visitant le site web de GIGABYTE dialogue, sélectionnez installer cette application si vous utilisez
(www.gigabyte.com.tw). Sélectionnez le menu Support et Internet Exploreur et finalement cliquez sur « Install ».
Téléchargement, cartes mères et centre de téléchargement.
Les instructions sont fournies sur le site web.

Installation des pilotes Installation des pilotes

Appuyez sur le bouton « Go » une nouvelle fois et une boite de Votre système va maintenant être inspecté et il est possible
dialogue apparaît vous expliquant que le centre de que vous deviez approuver l’installation d’un contrôle ActiveX.
téléchargement fonctionne maintenant aussi avec les Une fois cela effectué, une liste de pilotes s’affichera. Si vous
anciennes cartes mères, cliquez sur « ok ». Une autre boite de souhaitez les installer tous, cliquez sur « Click To Install All
dialogue va apparaître vous informant qu’un autre composant Drivers ». Il est aussi possible de les installer un par un.
doit être installé, cliquez à nouveau sur « ok ».

76
Chapitre 5 Fonctionnalités Uniques
GIGABYTE
5.1 La puissance de l’accélération intégrée « 333 »

GIGABYTE a toujours été un constructeur de carte mère à la


pointe de l’innovation, et avec la dernière génération des cartes
mères basées sur l’Intel P55, GIGABYTE est allé d’un pas en avant
en ajoutant trois nouvelles fonctionnalités avancées appelées
collectivement Accélération Intégrée « 333 ».

Mais qu’est-ce donc l’accélération intégrée « 333 » ? C’est un


ensemble de trois nouvelles technologies, USB 3.0, 3x USB Boost Power
et le SATA 3.0 (SATA 6 Gbps). Ci-dessous un aperçu de ce que ces
nouvelles technologies proposent.

USB 3.0
L’USB 3.0 (aussi connu sous le nom d'USB
SuperSpeed) est la troisième génération de l’interface
USB qui actuellement est la connexion standard pour
la plupart des périphériques externes. Cependant,
l’USB 3.0 est très différent de ces prédécesseurs car
il utilise une interface optique au lieu de signaux
électriques, et cela signifie des changements au
niveau du connecteur. La bonne nouvelle est que
l’USB 3.0 reste compatible avec l’USB 2.0 et 1.0/1.1
étant donné que le connecteur conserve les signaux
électriques.
Le principal avantage de l’USB 3.0 est qu’il est dix
fois plus performant que l’USB 2.0 avec un taux de
transfert de 5Gbps par rapport aux 480Mbps de l'USB
2.0. L’USB 3.0 est aussi plus économique en termes
d’alimentations et le temps de détection du
périphérique par l’OS a largement
diminué. Pour une comparaison de vitesse, il faut 33 secondes afin de copier un fichier d’1Go via l’USB 2.0, mais avec
l’USB 3.0 le temps est réduit à quelques 3.3 secondes. Le contrôleur USB 3.0 de NEC Electronics, sera disponible sur
la série de produit GIGABYTE P55A pour débuter, mais au fil du temps l’USB 3.0 sera supporté sur de plus en plus de
produits.

77
SATA 3.0 6Gbps
Bien que le nom officiel soit SATA 6Gbps, ceci
est la troisième génération de l’interface SATA.
Les cartes mères GIGABYTE supportant le SATA
6Gbps possèdent le contrôleur Marvell® 88SE9128
qui offre quatre ports SATA 6Gbps et le support du
RAID 0. Le SATA 6Gbps est sur le point de
devenir le composant clef des systèmes
comprenant des lecteurs SSD, étant donné que le
SATA 3Gbps a tendance à être trop lent pour les
disques SSD. Dans le mode RAID 0, le SATA
6Gbps offre même des vitesses plus élevées et
c’est la solution idéale pour la configuration rapide
RAID étant donné qu’il est possible d’atteindre des
vitesses allant jusqu’à 1Gbps selon les lecteurs
utilisés.

3x USB Power Boost


Une fonctionnalité unique GIGABYTE est
l’alimentation des périphériques USB triplée. Cela
peut sembler étrange au premier abord, mais un port
USB 2.0 standard ne peut délivrer que 500mA
(milliAmpère), ce qui n’est pas énorme et certains
périphériques nécessitent l’utilisation d’un câble en Y
afin d’être alimenter par un second port USB.
GIGABYTE a résolu le problème en triplant la
puissance délivrée de chaque port USB, afin que
tous les ports USB délivrent 1500mA, ce qui signifie
que les câbles en Y ne seront plus nécessaires. Les
ports d'alimentation eSATA sur les cartes mères
GIGABYTE seront également capables de fournir
1500mA et les ports USB 3.0 seront capables
d’atteindre 2700mA plutôt que les 900mA standards
pour les ports USB 3.0. Tous les ports USB des cartes mères supportant l’augmentation de puissance sont équipés
d’un fusible automatique qui sautera en cas de surcharge.
La puissance supplémentaire signifie, par exemple, qu’il est possible de connecter un graveur ultra-plat USB
externe au système et de graver des disques sans aucun problème, chose qu’il n’est pas possible d’effectuer avec
d’autres cartes mères. Il est aussi important de noter que bien que les périphériques gourmands en puissance peuvent
en avoir plus, les périphériques se rechargeant via l’USB ne se rechargeront pas plus rapidement, malgré la puissance
supplémentaire disponible.

78
5.2 Design VRM 24 Phases d’Alimentation

Avec l’introduction de la GA-P55A-UD6, GIGABYTE a atteint un


autre niveau dans la conception des cartes mères étant donné qu’il est
le premier constructeur à proposer des cartes mères dotées d’une
alimentation VRM à 24 phases. Comparée aux régulateurs
d’alimentation traditionnels, la nouvelle solution à 24 phases fournit
une meilleure stabilité de distribution de l’alimentation, une
température réduite du VRM (Module de Régulation de la Tension),
une efficacité plus élevée et une meilleure durabilité.
Vous devez penser, mais quelle différence cela fait-il, étant
donné que la carte mère moyenne fonctionnera tout aussi bien bien,
ou du moins le devrait. Pour l’utilisateur lambda, la plupart des cartes
mères actuelles possèdent une alimentation suffisante, mais pour
ceux qui overclock leur système ou installent un système de
refroidissement liquide, il y a quelques avantages à tirer de
l’alimentation VRM 24 phases, mais nous aborderons ce sujet un peu
plus tard.

Puissance Optimale et Chaleur Réduite


La phase d’alimentation supplémentaire permet une réponse transitoire plus fluide du VRM, et bien que ce terme
technique ne signifie peut être pas grand-chose pour vous, nous vous expliquons sa signification dans les termes du
monde réel. Une carte mère ayant une réponse transitoire lente peut poser deux problèmes. Le premier est que
l’alimentation délivrée au CPU est instable (les ondulations), ce qui peut causer une instabilité du système. Cependant,
c’est un problème mineur comparé à ce qui peut ce passer si la tension devient trop élevée, ce qui est un autre effet
secondaire possible d’une alimentation de type VRM.
Avec le type d’alimentation VRM 24 phases de GIGABYTE, vous n’aurez jamais ces problèmes étant donné que le
temps de réponse est très rapide et de ce fait, délivre une alimentation sans ondulations au CPU. La tension est proche de
la perfection sur ce type de design et GIGABYTE dépasse les spécifications d’Intel au niveau de l’alimentation.
Il est faux de garder à l’esprit que le fait d’avoir seulement un nombre élevé de phases d’alimentation n’est pas
synonyme d’une bonne conception VRM, étant donné que c’est un ensemble de composants qui font une grande
solution. C’est pourquoi GIGABYTE à mis en place l’Ultra Durable™ 3, étant donné que c’est un ensemble de
composants pour la régulation de l’alimentation du circuit sur la carte mère.

S La réponse transitoire d’une alimentation à 24 S Les 24 bobines à Cœur en Ferrite, les MOFSET à
phases est plus rapide comparée à un design RDS Réduit (on) et les condensateurs japonais
traditionnel comme mis en évidence par le solides sur une carte mère P55
graphique ci-dessus.

79
La stabilité et l’alimentation sans ondulation est uniquement l’un des nombreux avantages d’une alimentation VRM
24 phases, l’autre avantage clef et un fonctionnement refroidit de la carte mère. Cela peut sembler bizarre à première
vue, mais laissez-nous vous expliquer comment cela fonctionne.
Avec moins de composants régulant l’alimentation au CPU (et à tous les autres composants de la carte mère),
ceux-ci sont chargé plus lourdement. Pour faire simple, ces composants ont plus de travail pour accomplir la même
tâche qu’une carte mère possédant plus de composants VRM tels que ceux présents sur l’alimentation GIGABYTE à 24
phases. Tel quel, ils chauffent de plus en plus, et comme vous le voyez sur l’image ci-dessous, l’usage d’eau pour le
refroidissement réduit l’efficacité du refroidissement autour de la zone PWM, ce qui augmente la température de
composants régulant l’alimentation.
Toutefois, en changeant pour le nouveau design 24 phases de GIGABYTE, vous pouvez clairement voir la forte
baisse de température, même avec le refroidissement liquide, en consultant l’image ci-dessous. Étant donné que la
charge est répartie sur plusieurs composants, aucun d’eux n’a besoin de travailler aussi durement qu’avec un design
traditionnel, ce qui conduit à obtenir une carte mère fonctionnant avec une température généralement plus basse.
L’utilisation d’un ventilateur pour CPU aide à réduire la chaleur à des niveaux que des produits concurrents n’ont pas la
possibilité d’atteindre.

Sur la gauche se trouve la GA-P55A-UD6 avec un refroidissement liquide apposé sur le CPU, et sur la droite, un
ventilateur standard. Le ventilateur aide à refroidir la zone VRM et réduit par la même occasion la température des
composants.

W Un simple graphique comparant la température d’un régulateur


d’alimentation 24 phases de GIGABYTE avec celle d’un système
traditionnel. Lors d’une charge élevée, la solution 24 phases de
GIGABYTE a une augmentation réduite de la température comparée au
système ayant moins de phases d’alimentation.

Pour récapituler, le circuit de régulation de l’alimentation 24 phases de GIGABYTE, délivre non seulement une
alimentation plus stable au CPU, mais signifie également que la carte mère chauffe moins comparé à un système
traditionnel, même dans les circonstances extrêmes. Cela fait de la carte mère GIGABYTE GA-P55A-UD6 le choix
idéal pour les utilisateurs souhaitant la performance et l'Overclocking.

80
5.3 Smart TPM

TPM (Trusted Platform Module ou Plateforme Module de Confiance) est une


technologie qui gagne de plus en plus en intérêt sur les cartes mères, étant donné
que GIGABYTE à intégré la fonction TPM sur certaines de ses cartes depuis
maintenant plus d’un an. La TPM est une petite puce sur la carte mère qui fournit
un cryptage matériel sur 2048-bits, ce qui est un niveau de sécurité extrêmement élevé. Smart TPM de GIGABYTE est
différent des implantations TPM traditionnelles, car il permet de se coupler avec un téléphone mobile via Bluetooth.
Vous devez vous demander ce qu’une puce de cryptage, le Bluetooth et un téléphone mobile ont en commun. Et bien,
c’est plutôt simple pour être honnête. GIGABYTE a développé un système qui permet de stocker la clé de cryptage sur un
téléphone portable et à ce-dernier de se connecter au PC via le Bluetooth afin de pouvoir accéder à la puce TPM. Le résultat
final de cette fonctionnalité de sécurité automatique pour votre PC est le verrouillage dès que vous prenez le téléphone avec
vous lorsque vous quittez votre ordinateur.
Le grand avantage ici et que personne ne peut avoir accès à vos données personnelles tant que vous en êtes éloignez.
C’est assez facile de configurer un dossier PSD (Lecteur Sécurisé Personnel) sur votre système qui devient invisible dès que
la connexion entre le téléphone mobile et le module TPM est interrompue. C’est une manière sécurisée de stocker vos fichiers
sensibles sur votre ordinateur, car il n’y a que vous qui saurez où ils sont et qui en avez l’accès.
La clef de cryptage peut également être stockée sur un disque USB, bien que pour le faire fonctionner vous devez
connecter le lecteur USB à votre PC. Il est plus facile d’oublier de débrancher le lecteur USB de votre système que d’oublier
d’emporter votre téléphone mobile, mais c’est une bonne solution de secours dans le cas où vous perdriez votre téléphone
mobile. Veuillez noter qu’un adaptateur Bluetooth additionnel est nécessaire à Smart TPM pour fonctionner avec votre
téléphone portable.

5.4 AutoGreen

AutoGreen possède une fonction commune avec Smart TPM, elles utilisent
toutes deux le Bluetooth. Ce que vous permet de faire AutoGreen est de connecter
votre téléphone mobile à votre ordinateur via Bluetooth et lorsque vous vous
éloignez de l’ordinateur et emportez votre téléphone, le PC basculera dans l’un
des deux modes d’alimentation personnalisés. Dans l’application AutoGreen vous
avez le choix entre basculer le système en veille RAM ou de passer en mode hibernation. L’hibernation dans la RAM
sauvegarde tout le système dans la
RAM et suspend le système, alors
que le mode veille, arrête tout les
systèmes non critiques mais ne
bascule pas le système en mode
hibernation.
La plupart des adaptateurs
Bluetooth sur le marché
fonctionneront avec AutoGreen.
Veuillez noter qu’AutoGreen ne protège d’aucune façon vos données, c’est simplement une manière aisée d’économiser de
l’énergie en basculant l’ordinateur dans un état moins gourmand en électricité lorsque vous en êtes éloigné.

81
5.5 Smart Dual LAN

Smart Dual LAN de GIGABYTE apporte deux avantages,


couplage et dépannage. Les deux fonctions sont indépendantes l’une
de l’autre et apportent des avantages différents à l’utilisateur. Le
dépannage automatique est une fonction pratique lorsque l’un des deux
contrôleurs réseau intégrés tombe en panne et ce, quelque en soit la
raison. En temps normal, l’utilisateur doit débrancher le câble réseau et
le brancher au second port réseau.

S Dans une configuration traditionnelle, l’utilisateur doit S Avec Smart Dual LAN, la carte mère détecte automatiquement
manuellement basculer de port Ethernet si l’un des contrôleurs une panne du contrôleur Ethernet et bascule automatiquement
réseau venait à tomber en panne. sur le second contrôleur.

Cependant, avec le dépannage automatique de Smart Dual LAN, le système détectera que l’une des deux interfaces est
en panne et basculera automatiquement sur la seconde.
Smart Dual LAN a aussi l’avantage de pouvoir regrouper les deux connexions, ce qui signifie que si votre commutateur
réseau est assez rapide, vous pouvez y connecter les deux contrôleurs réseau et obtenir une augmentation de jusqu’à 68% de
la performance par rapport à l’utilisation d’une connexion Gigabit Ethernet simple.

5.6 Ports Combo eSATA/USB

Une autre nouvelle fonctionnalité sur la gamme des cartes mères P55
de GIGABYTE est la présence des ports combo eSATA/USB. Ils permettent
aux deux types de périphériques eSATA et USB d’être connecter sur le
même port à l’arrière de la carte mère. La GA-P55A-UD6 possède deux ports
combo en plus du nombre normal de ports USB 2.0.
L’avantage de ces ports qui n’est pas évident au premier abord, est que
si vous possédez le bon type de lecteur externe, tel qu’un lecteur eSATA
SSD ou même un disque dur externe 2.5’’ eSATA, vous pouvez alors
l’alimenter directement depuis le port combo. Cela signifie donc qu’il n’est plus nécessaire de transporter avec vous le câble
d’alimentation supplémentaire pour votre lecteur eSATA portable. Cependant, il est important de noter que l’alimentation
fournie par les connecteurs combo est identique à celle des ports USB 2.0 standards, donc les périphériques gourmands en
électricité ne fonctionneront pas sans alimentation externe.

82
5.7 GIGABYTE Smart 6™

Smart 6TM est le nom de l’ensemble des six utilitaires


regroupés dans une interface simple à utiliser. Les utilitaires sont
« Smart QuickBoot », « Smart QuickBoost », « Smart Recovery »,
« Smart DualBIOS™ », « Smart Recorder » et « Smart
TimeLock ».

Smart QuickBoot
Commençons par jeter un œil sur Smart QuickBoot. Smart QuickBoot ne propose que
deux paramètres, BIOS QuickBoot et OS QuickBoot, et peuvent être combinés. BIOS
QuickBoot détectera si votre système a pu démarrer sans problème trois fois
consécutivement et contournera l’écran de démarrage et réduira le temps de démarrage du
système.
OS QuickBoot tire avantage des deux fonctions d’économie d’énergie du système
existantes, appelées S3 et S4, aussi connues sous les appellations suspension et
hibernation. En combinant les avantages de ces deux technologies, le système ne démarre
pas seulement plus rapidement, mais dans le mode veille, le système se réveille
rapidement, et les données sont toujours protégées grâce au mode hibernation qui stocke
toutes vos données sur le disque dur alors qu’en veille, elles sont conservées dans la
mémoire du système.
L’avantage général ici est le temps de démarrage plus rapide qui ne gaspille pas
l’énergie nécessaire à quitter le système tout le temps. Elle permet aussi d’économiser de
l’énergie et de l’argent sur le long terme, au moins dans les cas où vous restez éloigné du
PC plus longtemps que prévu.

Smart QuickBoost
Smart QuickBoost est une autre fonctionnalité pratique, au moins pour ceux qui sont
intéressés d’obtenir un peu de performance supplémentaire de leur système mais ont trop
peur d'overclocker le processeur. L’utilitaire Smart QuickBoost possède trois paramètres
faciles : Rapide, Turbo et Double Turbo. Avec ces trois
niveaux d'overclocking, vous n’avez qu’à choisir celui qui
vous convient et l’utilitaire se chargera du reste.
La meilleure partie est que les réglages sont testés afin
de garantir la stabilité du système. Tous les composants du
système seront overclockés de manière équitable afin de ne
pas avoir à s’inquiéter qu’un composant soit poussé trop
loin. Un redémarrage est nécessaire après la phase de test
effectuée par l’utilitaire, mais c’est le petit prix à payer pour
le gain de 30% de performance du CPU.

83
Smart Recovery
La plupart des personnes sont terribles lorsqu’il s'agit de la sauvegarde de leurs
données, car c’est l’une des choses que les utilisateurs d’ordinateurs oublient de faire.
Nous avons conscience de ceci à un moment ou à un autre, mais nous ne le
découvrons que lorsqu’il est déjà trop tard. GIGABYTE vient au secours avec son
utilitaire Smart Recover qui surveille automatiquement les changements dans vos
fichiers et prend une image des fichiers modifiés dans les dossiers présélectionnés.
Ce n’est pas une solution de sauvegarde
complète, voyez-la plutôt comme une
version avancée de la restauration système
de Windows, du fait qu’il est possible de
restaurer les fichiers perdus. Il est possible
de sélectionner la quantité de donnée
(jusqu’à 50%) de votre disque dur dont vous
souhaitez capturer une image et jusqu’à 60
captures peuvent être stockées en une fois.
C’est une manière aisée de s’assurer d’avoir
S L’application Smart Recovery possède une sauvegarde pour les documents
une interface simple à utiliser. importants, juste dans le cas où quelque
chose irait mal.

Smart DualBIOS™
Bien que GIGABYTE soit célèbre pour ses solutions DualBIOS™ qui ont permis de
sauver plusieurs utilisateurs du désastre lorsque la mise à jour du BIOS ne se passe
pas bien, Smart DualBIOS™ est quelque chose de bien différent.
Smart DualBIOSTM permet de stocker certains bits de données dans le BIOS,
même si votre disque dur est en panne et que vous devez réinstaller le système, les
données seront toujours présentes. Il est possible de stocker deux choses, bien
qu’elles soient limitées à 12 entrées.
La première sont les mots de passe. Nous savons bien comme il est difficile de se rappeler des mots de passe
générés automatiquement pour le VPN de la société, la banque en ligne et toutes les autres choses importantes qui ne
nous permettent pas de choisir nos propres mots de passe. L’utilitaire Smart DualBIOS™ est bien sûr protégé par mot
de passe (vous devrez donc toujours vous rappeler d’un mot de passe) et avec un espace pour 12 mots de passes et
une petite description, la plupart des
personnes ont peu de chance de se retrouver
à cours d’espace.
L’autre partie de Smart DualBIOS™
permet de stocker des dates et une
description et la possibilité d’ajouter un rappel.
Les rappels sont réglables suivant trois
intervalles, une semaine, trois jours ou un jour.
Ceci est une grande fonctionnalité pour ceux
parmi nous ayant une mauvaise mémoire
lorsqu’il s’agit des anniversaires ou d’autres
dates importantes.

84
Smart Recorder
Smart Recorder est une autre fonctionnalité pratique, spécialement pour ceux qui se
préoccupent des personnes qui utilisent leur ordinateur. Smart Recorder stocke dans le
BIOS les dates de mise sous tension et d’extinction du système afin de conserver une trace
de l’allumage et de l’arrêt de l’ordinateur. Cela devient facile de détecter si quelqu’un a
utilisé votre ordinateur lorsque vous en étiez éloigné.
Cependant, Smart Recorder fait
mieux, il vous indique également si
quelqu’un à copié des fichiers sur
un disque externe. Il détecte tous
les lecteurs amovibles, peut importe
l’interface de connexion utilisée afin
d’accéder au système. La seule
limite est que Smart Recorder ne
vous indiquera que les dossiers
depuis lesquels les fichiers ont été
copiés, plutôt que le nom exact des
fichier. De plus, cette information
est stockée dans le BIOS et il n’y a
aucune façon de contourner Smart
Recorder.

Smart TimeLock
Smart TimeLock est une fonctionnalité de contrôle parental qui vous permet non
seulement de régler le nombre d’heures par jour pendant lesquelles les enfants peuvent
utiliser l’ordinateur, mais aussi d’étendre la période d’utilisation pour les jours fériés et le
weekend afin de leurs accorder plus de temps pendant ces périodes. Il y a également une
option pour le verrouillage horaire qui permet de désactiver l’utilisation de l’ordinateur
pendant certaines heures de la journée.
Il y aura trois avertissements
avant que l’ordinateur de s’éteigne
dans les deux cas, et comme les
autres fonctions Smart, les
paramètres de Smart TimeLock
sont stockées dans le BIOS, et du
moment que vous protégez le BIOS
avec un mot de passe, il n’est pas
possible d’obtenir du temps
supplémentaire car Smart
TimeLock ne tient pas compte des
changements de l’heure du
système.

85
5.8 DES 2

Lorsque GIGABYTE a lancé la première fonction DES ou


Économiseur d’Énergie Dynamique, c’était la seule fonction qui
permettait d’allumer et d’éteindre l’alimentation dynamiquement à la
volée. Beaucoup d’autre constructeurs de cartes mères ont depuis
implanté des fonctions similaires, bien que la seconde génération
DES de GIGABYTE, judicieusement appelée DES2 amène cette
fonctionnalité au niveau supérieur.
Cette fois-ci l’interface a été améliorée afin de rendre DES2
encore plus facile à utiliser que son prédécesseur, et pour la plupart
des utilisateurs il n’y a rien d’autre à faire que d’appuyer sur un seul
bouton, le bouton d’alimentation. Cependant, afin de donner un
contrôle supplémentaire à l’utilisateur, il existe trois modes
automatiques et un menu de réglages avancés. Les niveaux
d’économie d’énergie sont simplement numérotés 1, 2 et 3 et le S L’application DES 2 utilise une représentation graphique à
premier niveau offre le moins d’économie d’énergie étant donné barre afin d’indiquer combien de phases d’alimentation sont
qu’il ne réduit que l’alimentation du CPU et du ventilateur de activées. L’interface utilisateur est également facile à utiliser
et offre différents niveaux d’économie d’énergie juste en
refroidissement. Le niveau 2 y rajoute la carte graphique et le
appuyant sur un bouton.
disque dur, et finalement, le niveau 3 y rajoute le chipset et la
mémoire.
L’option avancée vous permet de régler manuellement le
BCLK et vous sonne l’option de limiter le CPU et de réduire
certaines tensions du CPU pour plus d’économie d’énergie. Veuillez
noter que réduire le BCLK réduira également la vitesse de la
mémoire car les deux sont liés. Il y a aussi des options permettant
de réduire l’alimentation des chipsets, d’éteindre les disques durs
inutilisés après une certaine durée, de réduire l’alimentation et la
vitesse d’horloge de la mémoire, et même de réduire la vitesse
d’horloge du GPU de votre carte graphique.
S Les réglages avancés permettent à l’utilisateur de
Au final, c’est la solution d’économie d’énergie pour cartes
personnaliser différents paramètres d’économie d’énergie.
mères la plus intelligente et avancée actuellement disponible sur le
marché, et elle a été conçue pour être facile à utiliser, et pour mettre à disposition des fonctions d’économie d’énergie des plus
compréhensives possible.

5.9 Ultra Durable™ 3

Ultra Durable™ est une philosophie conceptuelle de GIGABYTE et


la dernière génération, Ultra DurableTM3, amène les choses au niveau
supérieur en intégrant des couches de cuivre 2oz dans le PCB de la
carte mère. Mais commençons pas regarder de plus près certains
composants qui font l’Ultra Durable™ 3.

86
Toutes les séries de cartes mères GIGABYTE UD3 utilisent des
condensateurs solides Japonais prévus pour 50000 heures, ce qui
représente près de six ans. Ayez à l’esprit que c’est pour un usage
continu et que la plupart des personnes n’utilisent leur ordinateur de
bureau que quelques heures par jour.
Après, nous avons le MOFSET à RDS Réduit(on) qui est très
petit, et qui par conséquent, chauffe moins. L’avantage d’utiliser ce
type de MOFSET aux MOSFET traditionnels traditionnels et qu’il
gaspille moins d’énergie lorsqu’il change d’état et cela génère moins
de chaleur.
Les bobines à cœur en ferrite sont une autre partie clef de
l’UD3, et comme beaucoup d’autres composants Ultra Durable™ 3,
sont plus efficaces énergétiquement que leurs concurrents
traditionnels. De plus, les bobines à cœur en ferrite possèdent des EMI bien plus basses qui peuvent causer des interférences
avec les autres composants de la carte mère et les bobines à cœur en Ferrite ne sont pas sujettes à la rouille comme les
bobines à cœur en Fer.

5.10 PCB 2oz

Le dernier ajout à la philosophie conceptuelle Ultra


Durable™ de GIGABYTE est la PCB en cuivre 2oz,
quelque chose que nous avons mentionné à la page
précédente. Si vous étudiez l’électronique, peu importe le
niveau, vous devez savoir que l’électricité prend la route
la plus facile. Dans ce cas, nous parlons des couches de
cuivre 2oz, étant donné qu’elles sont les couches
d’alimentation et de terre. En doublant l’épaisseur de ces
couches, l’électricité a moins d’impédance. Cela à pour
conséquence un signal électrique plus stable, quelque
chose de très important pour les « overclockeurs ».
Un effet secondaire de l’épaisseur des couches de
cuivre est l’amélioration de la dissipation thermique
autour des composants clés sur la carte mère. Cela ne
semble pas très important à première vue, mais lorsque
nous considérons le fait que la température dans la zone
du CPU peut être de 50 degrés Celsius inférieure aux S Doubler la quantité de cuivre réduit l’impédance du PCB par 2.
produits concurrents lorsque le CPU est refroidit par
liquide, alors nous parlons d’un avantage significatif.
Les autres avantages comprennent l’efficacité électrique améliorée, la réduction des EMI et une meilleure protection ESD,
toutes les fonctionnalités que personne ne refusera lorsqu’elles font gratuitement parties intégrantes de l’ingénierie que
GIGABYTE met dans ses cartes mères.

87
5.11 Mise à jour du BIOS

La mise à jour du BIOS est une chose que beaucoup de personnes ne font pas de peur de rendre inutilisable la carte
mère, mais des fois il peut être bénéfique de le faire lorsque vous avez des problèmes avec votre système. Il est aussi
important d’effectuer la mise à jour du BIOS de la carte mère lorsque vous faites évoluez les composants, du fait que le BIOS
ne contienne pas forcément les bonnes spécifications afin que les nouveaux composants fonctionnent correctement. Dans le
passé, la mise à jour du BIOS était une opération compliquée car il fallait le faire à partir du DOS. Cependant, aujourd’hui cela
est beaucoup plus facile et GIGABYTE propose plusieurs manières de mettre à jour le BIOS, y compris l’utilitaire Q-Flash
intégré au BIOS lui-même et l’utilitaire @BIOS fonctionnant sous Windows. Nous allons ici, passer en revue les deux utilitaires.

Mettre à jour le BIOS avec Q-Flash

S Commencez par rechercher et télécharger la dernière version du S Durant la mise à jour du BIOS, n’éteignez pas ou ne
BIOS pour votre carte mère sur le site web de GIGABYTE. redémarrez pas l’ordinateur car cela interromperait la mise à
Vérifiez que ce soit la bonne version étant donné qu’il existe jour et pourrait endommager le BIOS. Le double BIOS de
plusieurs modèles similaires. Extraire les fichiers sur une GIGABYTE vous protègera dans le cas d’une coupure
disquette ou sur une clef USB en vue de l’utilisation dans l’étape électrique inattendue et vous permettra de redémarrez le
suivante. Redémarrez le système. système après la perte de courant.

S Après le redémarrage du système et l’apparition de l’écran du S Après que le BIOS ait été mis à jour, le message Copie du
BIOS, appuyez sur la touche F8 pour entrer dans l’utilitaire BIOS Terminée - Passe s’affichera à l’écran. Vous pouvez
Q-Flash. Sélectionnez « Update from Drive » une fois que maintenant redémarrez l’ordinateur en toute sécurité. Après
l’application Q-Flash est chargée. Sélectionnez ensuite le le redémarrage du système vous pouvez vérifier que les
fichier .bin et appuyez sur la touche Entrée afin de démarrer le paramètres du BIOS soient corrects car il est possible qu’ils
processus de mise à jour du BIOS. Cela fonctionne également aient été réinitialisés lors de la mise à jour du BIOS.
avec une clé USB. Consultez le chapitre 4.2 pour savoir comment configurer le
BIOS.

88
Mettre à jour le BIOS avec @BIOS
L’utilitaire @BIOS de GIGABYTE varie de l’utilitaire Q-Flash du fait que ce soit un utilitaire Windows et qu’il fasse le
plus gros du travail pour vous. @BIOS est fournit sur le disque des pilotes livré avec la carte mère. Du fait que @BIOS
utilise l’Internet afin de vérifier la disponibilité d’une nouvelle version du BIOS, vous devez être connecté à l’Internet
pour que @BIOS puisse fonctionner.

S Commencez par cliquez sur « Update BIOS from GIGABYTE


Server » depuis le Serveur GIGABYTE.

S Il est possible que le pare-feu de Windows s’affiche, et si S Ensuite vous devez choisir la version du BIOS appropriée, en
tel est le cas, veuillez autoriser @BIOS à accéder à général la dernière et puis cliquez sur ok. Un message
l’Internet. d’avertissement s’affichera et vous devez cliquer sur ok à
nouveau pour démarrer la mise à jour du BIOS.

S @BIOS vous proposera une liste de serveurs et vous devez S Une fois la mise à jour terminée, un autre message vous
sélectionner l’un des serveurs le plus proche de votre demandera de redémarrer le système. La nouvelle version
emplacement afin de bénéficier de la meilleure vitesse de du BIOS ne sera prise en compte qu’après le redémarrage
téléchargement. Cependant, les fichiers BIOS étant de petite du système. À nouveau, vous devriez entrer dans le BIOS et
taille, le choix d’un serveur d’une autre région ne devrait pas vérifier que tous les paramètres soient corrects une fois que
poser de problèmes particuliers. le système a redémarré.

89
5.12 EasyTune™ 6

GIGABYTE propose une gamme d’utilitaires pour débutants et experts parmi lesquels un des plus populaires est
Easytune™ 6 qui est la dernière version de l’utilitaire d’Overclocking de GIGABYTE. Il propose six onglets dans la partie
supérieure qui correspondent aux différentes fonctions de l’application. Les onglets sont CPU, Memory, Tuner, Graphics,
Smart et HW Monitor.

L’onglet CPU L’onglet Memory


L’onglet CPU affiche les informations concernant le L’onglet mémoire affiche les informations à propos des modules de
processeur de votre système et indique les détails concernant mémoire installés dans le système et aussi les informations telles que les
le type de CPU, le numéro de modèle, la tension, la vitesse données SPD. L’onglet Tuner sera expliqué un peu plus tard à la page
d’horloge du CPU, la vitesse du bus interne, le multiplicateur suivante, et comme son nom l’indique, il permet de régler ou
et un grand nombre d’informations sur l’hôte. Le modèle de la d’overclocker plusieurs fonctions du système.
carte mère et la version du BIOS sont également affichés
sous l’onglet CPU.

L’onglet Graphics L’onglet Smart


L’onglet graphisme vous permet d’overclocker le GPU et la L’onglet Smart vous donne accès à la fonction d’overclocking dynamique
mémoire de votre carte graphique GIGABYTE et fonctionne C.I.A.2 et ici c’est simplement une manière de choisir quel mode vous
aussi bien pour les chipsets ATI et NVIDIA. souhaitez exécuter. Il est possible de régler et configurer ici SmartFan
qui peut être réglé sur Désactivé, Auto ou Avancé.

90
L’onglet Tuner
Puisque l’onglet Tuner propose beaucoup de fonctions avancées, et deux modes, facile et avancé, nous allons passer en revue ces fonctions plus
en détails ici. Le mode facile est plutôt limité par rapport au menu avancé, mais évite des dommages accidentels sur les composants du système du
fait qu’il ne permet pas de régler les tensions.

Dans le mode facile il est possible de modifier les valeurs de la vitesse du bus, le multiplicateur CPU (selon le modèle du CPU), la vitesse de la
mémoire ainsi que le multiplicateur, et aussi la vitesse des bus PCI Express et PCI.

Le mode avancé active l’onglet Tension qui vous donne la possibilité de régler l’alimentation du CPU, de la mémoire et des extensions PCI Express.
Il est important d’être prudent lors du réglage des tensions, puisque une tension trop élevée peut endommager votre matériel. Cependant, certains
modules de mémoire de haute performance nécessitent une tension élevée pour être capable de fonctionner à la vitesse donnée, mais cette
information devrait être fournie par le constructeur du module de mémoire.

Pour activer les valeurs modifiées vous avez la possibilité d’appuyer sur le bouton bleu « Go ». Vous avez aussi la possibilité d’utiliser l’option
« Save » afin d’enregistrer les paramètres dans un fichier qu’il est possible de charger par le biais du bouton « Load ». Cela peut être utile si vous
souhaitez enregistrer différents profils, comme lorsque vous jouer ou lorsque vous effectuez des tâches moins gourmandes en ressources système.

Il existe aussi un bouton nommé « Default » qui permet de réinitialiser tous les paramètres à leurs valeurs par défaut. Les même boutons sont
utilisés pour les onglets Graphics et HW Monitor et effectuent les mêmes tâches lors de la modification des paramètres par rapport aux fonctions
disponibles.

L’onglet HW Monitor
L’option avancée vous donne un contrôle manuel sur le ventilateur et vous pouvez définir des
plages de températures pour lesquelles le ventilateur ralentit ou accélère. Pour finir, l’onglet HW
Monitor propose une large gamme d’informations à propos des différents systèmes de Tensions et
donne la vitesse des ventilateurs en temps réel. Il est aussi possible de régler ici les alarmes de
température. L’overclocking ne doit pas être difficile et EasyTune™ 6 le prouve.

91
5.13 Xpress Recovery2
Xpress Recovery2 vous permet d’effectuer une sauvegarde complète du système une fois que le système d’exploitation,
les pilotes et les logiciels dont vous avez besoin sont installés. Si pour une quelconque raison votre système devait
dysfonctionner, il sera possible de restaurer une sauvegarde au lieu de devoir passer son temps à la réinstallation longue et
fastidieuse du système d’exploitation, de tous les pilotes et toutes les applications. Vous devez d’abord créer une partition sur
votre disque dur assez grande pour contenir toutes les données que vous souhaitez sauvegarder avant d’installer Xpress
Recovery2. Veuillez consulter le manuel de la carte mère afin de savoir comment faire cela. Alternativement, vous pouvez
sauvegarder vos données sur un second disque dur, connecté soit sur le contrôleur IDE ou sur l’un des quatre premiers
connecteurs SATA de votre carte mère.
Xpress Recovery2 fonctionne avec tous les systèmes d’exploitation Windows et effectue une image de tous les fichiers
se trouvant sur le disque dur au moment de la sauvegarde. Veuillez noter que la durée de la sauvegarde va dépendre de la
quantité de données se trouvant sur le disque dur à l’instant ; plus il y a de données, plus la durée de sauvegarde sera
longue. La restauration des données dans le cas d’un dysfonctionnement du disque dur ou du système sera plus rapide que
la sauvegarde.
Vérifier aussi d’avoir sauvegardé vos fichiers personnels créés après l’image de sauvegarde de Xpress Recovery2,
étant donné que les nouveaux fichiers ne sont pas ajoutés automatiquement à l’image de la sauvegarde.

Entrez dans la configuration du BIOS et rendez-vous sur « Advanced BIOS Features ». Activez le démarrage à partir du CD-ROM.
Enregistrez les paramètres et quittez le BIOS. Insérez le disque des pilotes fourni dans le lecteur optique. Lorsque le message « Press any
key to startup XpressRecovery2 » s’affiche, appuyez sur n’importe quelle touche pour démarrer Xpress Recovery2. Après avoir installé
Xpress Recovery2 il est possible d’y accéder en appuyant sur F9 lors de l’affichage du BIOS POST à l’écran.

92
Xpress Recovery2 tentera de trouver automatiquement le Pour supprimer une sauvegarde inutile, sélectionnez
système d’exploitation sur le disque dur primaire pour le « Delete », appuyez sur « Enter » et sélectionnez « Yes » (Ce
sauvegarder. bouton n’apparaît pas s’il n’y a pas de fichier de sauvegarde).

Afin de restaurer le système, sélectionnez « Restore » dans le menu


principal. Un message d’avertissement s’affiche indiquant que les données
actuelles présentes sur le disque dur seront écrasées par les données de la
sauvegarde. Appuyez sur « Yes » pour continuer (Ce bouton n’apparaît pas
s’il n’y a pas de fichier de sauvegarde).

Important

Consultez le manuel de la carte mère avant d’utiliser Xpress Recovery2


pour la première fois du fait qu’il contient des informations importantes sur
la façon de configurer certaines choses telles que les partitions, etc. Il y est
également expliqué la configuration nécessaire avant de pouvoir utiliser
Xpress Recovery2.

93
Chapitre 6 Introduction aux
dernières technologies
6.1 Intel XMP

Intel® XMP ou profil extrême de mémoire (Extreme Memory Profile) est une technologie qui a été développée
pour les chipsets d’Intel X38/X48, la dernière génération X58 et les cartes mères basées P55 supportent également
XMP. XMP est une extension de ce qui est connu en tant que SPD ou Serial Presence Detect ce qui est une norme
standard de détection automatique de réglages spécifiques d’un module de mémoire. SPD a quelques limitations ; le
plus spécifiquement il adhère à la norme JEDEC qui signifie que seule des vitesses de mémoire certifiées par JEDEC
peuvent être programmées dans la puce SPD sur le module de mémoire.

Le SPD contient des informations sur les synchronisations de la fréquence et de mémoire d’horloge. XMP ajoute
plus de profils SPD qui permet de multiples réglages selon le type de mémoire utilisé. Tous les modules XMP ont un
profil « sécurisé » qui signifie que les modules fonctionneront sur toutes les cartes mères DDR3, même s’il n’y a aucun
support pour XMP. Le vrai avantage de XMP est que vous n’avez pas besoin de configurer manuellement les réglages
de mémoire pour obtenir le meilleurs de vos modules, c’est un dispositif ‘‘connectez et oubliez’. Dans le passé, la
mémoire à performance élevé exigeait beaucoup d’intervention de l’utilisateur pour mettre au point des réglages
optima, mais avec XMP toute conjecture a été supprimée.

La synchronisation de mémoire se compose de plusieurs variables avec le plus connu étant le CAS latence ou
CL. D’autres réglages qui doivent être tenus en compte sont le tRCD (RAS au CAS à retard), le tRP (RAS pré-chargé)
et le tRAS (durée de cycle). Habituellement tous les réglages de CL, tRCD et tRP ont la même synchronisation, bien
que ceci puisse dépendre des modules de mémoire utilisés; plus le nombre est bas, plus la latence est inférieure, ou
les latences inférieures sont préférées aux plus hautes. Cependant, en raison de la nature des modules DDR3, la
latence a augmenté comparé à DDR2 ; bien que DDR3 comporte des fréquences d’horloge beaucoup plus élevées
que DDR2, une latence plus élevée ne signifie pas une plus mauvaise exécution. Une synchronisation typique pour un
module de mémoire de 1,600MHz DDR3 est 9-9-9-27, mais par exemple les modules certifié HyperX XMP de
Kingston sont synchronisés à 1,625MHz avec une synchronisation de 7-7-7-20.

Avec la mémoire de XMP, la tension est également automatiquement détectée, et elle enlève une certaine
confusion quant à quelle tension les modules de mémoire devraient fonctionner. Tous les grands fabricants de
mémoire surcadencées tels que Kingston, Corsaire, Crucial, OCZ et ainsi de suite ont des modules XMP prêts et
disponibles, ainsi pour une expérience de surcadencement libre de toute dispute, investissez dans des modules de
mémoire XMP prêts.

94
6.2 Intel Matrix Storage

La technologie de stockage d’Intel® Matrix n’est pas un nouveau dispositif d’Intel, car elle existe depuis l’ICH6R,
mais la technologie a évolué au cours des années et l’itération actuelle comporte un éventail de nouvelles
caractéristiques, utiles.

L’ICH10R offre un éventail d’options de RAID comprenant RAID 0, 1, 5 et 10. Mais il n’arrête pas là, car Intel a
inclus des caractéristiques telles que Matrix RAID, qui vous permet d’exécuter un RAID 5 sur deux disques durs au
lieu de trois, qui est normalement la quantité minimum de lecteurs requise. Il est également facile d’ajouter un disque
dur ultérieurement avec la technologie d’Intel Matrix Storage et de créer un RAID avec les données du disque dur
précédemment installées.

Normalement vous devriez commencer par deux unités de disque dur vides quand vous créez un RAID, mais ce
n’est plus le cas pour l’installation d’un RAID 0 ou 1. Une autre caractéristique utile est la capacité d’installer des
configurations multiples de RAID à travers les mêmes lecteurs. Par exemple, vous pouvez installer un RAID 0 et un
RAID 5 à travers les mêmes quatre lecteurs avec le RAID 0 pour la performance et le RAID 5 pour la sécurité. Ceci
épargne les coûts, tout en vous apportant le meilleur des deux mondes.

La technologie d’Intel Rapid Recover, vous permet de restaurer rapidement et facilement vos données à partir
d’un disque RAID 1 si le disque dur primaire échoue.

Tous les chipsets d’Intel actuels supportent AHCI ce qui signifie un meilleur support des lecteurs d’eSATA, car ils
peuvent maintenant être attachés et enlevés sans avoir besoin de mettre le système hors tension, faisant de eSATA
une vraie interface de lecteur externe grande vitesse plug and play (connecter et jouer). La technologie de Stokage
d’Intel Matrix permet un éventail de caractéristiques de stockage, que vous recherchiez aussi bien les options de
performance, de protection des données ou bien des options de stockage externe.

Afin de tirer profit de la Technologie d’Intel Matrix Storage, vous devez utiliser les ports SATA qui sont reliés au
chipset d’Intel.

95
Comment obtenir de l’aide
Tous les produits GIGABYTE comportent un numéro de série. Nous avons besoin de ce numéro de série pour
pouvoir vous aider, particulièrement s’il y a un besoin de remplacement de produit pour quelque raison. Jeter un coup
d’œil aux images ci-dessous et vous verrez ce à quoi il devrait ressembler. Une fois que vous avez localisé votre
numéro de série produit, vous pouvez trouver le détail de contact de votre représentant GIGABYTE le plus proche à
www.gigabyte.com.tw si vous ne savez pas comment nous contacter.

Vous pouvez également soumettre des questions via la zone de service technique de GIGABYTE qui peut être
trouvée dans la section Support et Téléchargements sur le site Web de GIGABYTE. Ceci vous met en contact avec
nos ingénieurs et ils feront leur possible pour vous aider à résoudre votre problème.

Service technique global de GIGABYTE : http://ggts.gigabyte.com.tw


Service technique de GIGABYTE par zone : http://www.gigabyte.com.tw/support/serviceCenter.aspx

96