You are on page 1of 74

Chirurgie du membre

supérieur et kinésithérapie

Philippe TERRADE - Institut de la main - Paris 75016

I.

RÔLE DU KINÉSITHÉRAPEUTE

II.

LES TECHNIQUES UTILISÉES

III. EXEMPLES DE TRAITEMENTS
IV. QUE PRESCRIRE ?
V.

LES ORTHÈSES

VI. ATELIERS PRATIQUES

ET APRES!

CHIRURGIEN
REPARE la STRUCTURE

KINESITHERAPEUTE

RECOUVRE la FONCTION

Rôle du
kinésithérapeute
INTERACTIONS
: Techniques / Relations
I.

TECHNIQUES




Douleur / Troubles trophiques
Mobilité
Force / Proprioceptivité / Stabilité
Fonction

PATIENT

● Mettre le patient au centre / pathologie

Plaintes et Attentes / Informations
Contexte psychosocial

CORPS - PAROLE - ESPRIT

TRAVAIL D’EQUIPE
● Relation Chirurgien / Kinésithérapeute / Patient

II-Techniques

EQUILIBRER /
STABILISER

Equilibrer
Ré harmoniser, Normaliser, Recentrer…

Stabiliser
Renforcer, Contrôler, Recouvrer la fonctio

EQUILIBRER / STABILISER
● Repères anatomiques des différentes structures
● Tests et manœuvres
● Connaissance
de la physiologie

de la pathologie
des techniques
des traitements
chirurgicaux(CRO)

Repères anatomiques des
différentes structures
● Dissections
● Participations aux interventions

Connaissance Physiologie Pathologie 

Traitements chirurgicaux
● Examen clinique
● Kapandji

Troubles trophiques et
Douleur
DOULEUR : Rééducation
difficile
Inhibition motrice
OEDEME :
mobilité

Gène à la récupération de la

Compression / Froid / Mobilisation

Physiothérapie

Mobilité / Stabilité / Force
● Equilibrer: Récupération de la mobilité
● Bilans /tests
● Etirements, Manipulations: Recentrage

● Stabiliser:
● Exercices
● Auto

rééducation: Appropriation du geste

Bilans

Mobilisations

Manipulations

Recentrer

Stabiliser

Electro-myostimulation

Auto rééducation

Appropriation du Geste

III. Exemples


Rééducation des lésions des tendons fléchisseurs

Techniques de rééducation
● Kleinert
● Kleinert modifié
● Duran
● Duran modifié
● Techniques hybrides

Protocole Duran modifié
● 1ère à 4ème semaine : Port de l’orthèse

Mobilisation passive analytique
Mobilisation active
● 4ème à 6ème semaine :

Ablation de l’orthèse
Récupération mobilité active

● Après la 6ème semaine : Travail actif

Priorités
● Respects des temps de cicatrisation.
● Prévention des adhérences.
● Récupération des mobilités actives.

Rupture de coiffe opérée

Principes de rééducation

Accompagner au mieux la cicatrisation tendineuse.

● Contexte chirurgical
● Patient
● Rééducation

Rééducation
● Processus cicatriciel du tendon

complexe articulo-neuromusculaire et vasculaire
● Unité fonctionnelle supérieure

● Travail manuel
● Physiothérapie
● Mécanothérapie

Récupération de la mobilité
● Complexe articulaire de l’épaule
● Unité fonctionnelle supérieure
● Restrictions capsulo-ligamentaires
● Dysharmonie tensions musculaires

TAKE HOME MESSAGE
● ET APRES ??

● CARREFOUR TECHNIQUES / RELATIONS

Coopération
Auto rééducation

● EQUILIBRER / STABILISER
INFORMER++

Kinésithérapeute 

=

« Cuisinier » + Entraîneur

IV. QUE PRESCRIRE

LES ORTHESES DANS LA
CHIRURGIE DE LA MAIN ET DU
MEMBRE SUPERIEUR


D.I.U. chirurgie de la main et du
membre supérieur

C.H.U. St Antoine
● Ph. TERRADE kinésithérapeute - orthésiste

Institut de la Main- 75016 Paris.

LES ORTHESES

● « Dispositifs appliqués de façon externe, utilisés pour

modifier les caractéristiques de structure et de fonction
des systèmes neuromusculaires et squelettiques »

● Splint, Brace, Orthosis

CLASSIFICATION

● ORTHESES STATIQUES

Assure le maintien passif d’une position fixe d’une ou
+ieurs articulations ou segments de membre
● ORTHESES DYNAMIQUES

Génère une force constante ou variable par un
élément moteur : lame, ressort, élastique

● ORTHESES DE SERIE

Fabriquées de manière industrielle

● ORTHESES PERSONNALISEES

Confectionnées pour un patient donné
- Sur mesure : adaptées directement sur le patient
- Sur moulage: à partir d’un moulage positif sur nature
ou
d’une empreinte

NOMENCLATURE

● Orthèses du Mb Sup : Dispositifs médicaux externes dont

la prise en charge nécessite une inscription au LPPR
( Liste des produits et prestations remboursables )

● La nomenclature individualise en fonction des

modalités de fabrication :

- le petit appareillage, adapté directement (titre II, §1)
- le grand appareillage fabriqué à partir d’un moulage
(titre II, §7)

LES ACTEURS
● Les prescripteurs

: tout médecin

● Les fabricants :

-Orthopédistes, orthésistes, podo-orthésistes
- Médecins, Equipe paramédicale (actes codés à la CCAM)
- Pharmaciens d’officine (D.U. d’Orthopédie)
- Orthoprothésistes
(Grand Appareillage /entente préalable)

CONDITION DE REMBOURSEMENT DE
RENOUVELLEMENT ET DE GARANTIE

● Petit appareillage : Taux de 65% période de garantie : 6

mois

● Grand appareillage : Taux de 100% période de garantie : 3

ans

REGLEMENTATION ET OBLIGATIONS
● Local agrémenté
● Ordonnance
● Fiche conseil
● Informer le patient oralement et par écrit des

conditions d’utilisation du dispositif
● Surveillance de l’orthèse

EN SAVOIR PLUS
● LPPR , TITRE II :
● - Chapitre 1 , section G : Orthèses
● - Chapitre 7 , section 1 : orthoprothèses
● - Chapitre 7 , section 4 : réparations et rechange de

pièces

● ACTES CCAM :
● - Chapitre 13.5.2. : Confection d’une orthèse du

membre sup.

LES MATERIAUX
● A l’appréciation et sous la responsabilité de l’orthésiste

(qualité, traçabilité)

ORTHESE : 4 PARTIES
● Orthèse de base
● Accessoires kinématiques : support des tractions ou

compressions (potences, poulies, charnières )

ORTHESE : 4 PARTIES
● Accessoires kinétiques : éléments moteurs

(élastiques, lames, cordes à piano)

● Attaches (velcro)
● Rembourrages (mousses, néoprène, silicone)

REALISATION
● Préparation: Anticiper
● Peau: allergies, sensibilité, vascularisation
● Points d’appui
● Pansement

ORTHESES STATIQUES
● Maintien des articulations en bonne

position

● Prévention des déformations
● Rhumatologie Neurologie

Traumatologie

ORTHESES DYNAMIQUES
● Améliorer les amplitudes articulaires (expansion

cutanée)

● Permettre une mobilisation protégée (cicatrisation

tendineuse)

● Palier un déficit moteur (paralysie)

,

QUELLE FORCE DE TRACTION ?
● Tavaux de BRAND P.W.. 

« Mechanical factors in joint stiffness and tissue
growth . Journal of Hand Therapie, 1995, 8, 91-6 »

CAS PARTICULIERS

● Entorse grave de la MP du 5ème doigt
● Adaptation aux contraintes et à

l’équipement
● Protection évolutive pendant le

traitement puis lors de la reprise

QUALITE D’UNE ORTHESE
● Indolore, confortable, amovible
● Légère, esthétique
● Compatible avec une activité quotidienne

CONCLUSION
● Outil incontournable dans l’arsenal des

techniques de rééducation

● Efficacité

- Qualité de fabrication
- Surveillance