You are on page 1of 24

LOGEMENTS Livraison avant fin 2015 à Bordj-El-Bahri et en 2016 à Draria

LSP

Un millier de logements de type LSP doivent être livrés avant fin décembre 2015 à Bordj El-Bahri (est d'Alger) et au moins 1.000 autres au cours du
premier semestre 2016 à Draria (ouest d'Alger), a annoncé, hier, le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, M. Tebboune. Le ministre a fait cette
annonce lors d'une réunion qu'il a tenue avec le wali d'Alger, A. Zoukh, les cadres de son département ministériel et les représentants de la société
privée de réalisation et de promotion immobilière Batigec, qui est chargée de réaliser ces logements pour la wilaya d'Alger essentiellement.

DK NEWS
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
e

Mercredi 28 octobre 2015 - 14 Muharram 1436 - N° 1118 - 3 année - Prix : Algérie : 10 DA. France : 1€

P. 3

MÉTÉO
24° : ALGER
32° : TAMANRASSET
p. 2

www.dknews-dz.com

ALGÉRIE-ONU-SAHARA OCCIDENTAL

ALGÉRIE-TUNISIE

ALGÉRIE-FRANCE

M. Lamamra reçoit
l'Envoyé personnel
du SG de l'ONU pour
le Sahara occidental

Relever

200 entreprises

à la rencontre
les défis
sécuritaires et algéro-française
économiques du bâtiment à Alger

P. 24

P. 5

P. 4

M. BOUMEDIENE DERKAOUI, P-DG DE SAIDAL, INVITÉ HIER DU FORUM DE DK NEWS

L’exportation, l’autre défi
Le médicament est un produit
stratégique dont la permanente
disponibilité est un défi que le
gouvernement s'est engagé à
relever. Le produit est si stratégique que le secteur de la santé
n'a pas subi les effets générés par
la baisse drastique des ressources financières extérieures.
Aucun projet engagé ou à engager n'a été gelé. L'autre défi
engagé est de faire baisser la facture des importations. Bien
entendu, il s'agit d'augmenter la
production. L'Etat dispose des
moyens de sa politique en la
matière, à l'image de Saidal qui
est un des instruments étatiques
chargé de contribuer à la réalisation de cet objectif. Pour comprendre ce qu'est l'activité de ce
groupe pharmaceutique et comment celui-ci contribue à la
satisfaction de la demande du
marché national, le forum de DK
NEWS a invité hier M. Boumediene Derkaoui. Le P-DG du
groupe Saidal représente cette
race de managers algériens qui
ont su combiner des études
scientifiques pour construire
des visions globales de prospective.
P.p 6-7

Le partenariat, une orientation stratégique

PEUGEOT ALGÉRIE

FINANCES

«presque finalisé»,
selon M. Bouchouareb

P. 4

rencontre les membres
du Conseil national
de la fiscalité P. 8

INTERNET

CHIRURGIE
BARIATRIQUE
LE DIABÈTE
DISPARAÎT
DÈS LA SORTIE
DE L'HÔPITAL
Pages 12-13

GHOUL L’A ANNONCÉ HIER

M. Benkhalfa

Le projet
SANTÉ

Ph : M.Naït Kaci

Said Abjaoui

F

Remise en état du
câble sous-marin,
le trafic de la
bande passante
«entièrement»

rétabli

P. 10

130 agréments délivrés
pour la création de projets
hôteliers et d'agences
touristiques et de voyages

TBALL

P. 3

MDN
CONTREBANDE

10E JOURNÉE
(MATCHS AVANCÉS)

Le DRBT s'offre
l'ES Sétif (1-0),
l'USMB et le MOB
dos à dos

P. 21

Plus de
170.000 litres
de carburants
dissimulés dans
3 entrepôts saisis
par les éléments
de l'ANP
P. 3

DK NEWS

N
IN
LI
C
CL

Météo

2

D’ EIL
Max

Min

Alger
23°
Oran
25°
Annaba
24°
Béjaïa
Tamanrasset 29°

13°

23°

FÊTE DU 1ER NOVEMBRE

DGSN

La journée de dimanche Lancement
chômée et payée
d’une campagne
de don de sang

13°
16°
14°
16°

Mercredi 28 octobre 2015

Horaires des prières
Fajr

05:34

Dohr

12:30

Asr

15:42

Maghreb 18:13
Isha

19:28

CE MATIN AU SIÈGE DU MINISTÈRE

Réunion des directeurs
de l’Education nationale
La ministre de l’Education nationale, Mme Nouria Benghebrit,
présidera demain jeudi 29 octobre
2015 à 9h au siège du ministère,
une réunion avec les directeurs de
l’éducation des 48 wilayas.

DEMAIN, AU COMPLEXE OLYMPIQUE
MOHAMED-BOUDIAF

Université annuelle de TAJ
La journée du dimanche 1er novembre, fête de la Révolution,
sera chômée et payée pour l'ensemble des personnels des institutions et administrations publiques, y compris les personnels payés à l'heure ou à la journée, a annoncé la direction générale de la Fonction publique et de la réforme administrative.
Toutefois, les personnels exerçant en travail posté sont tenus
d'assurer la continuité du service, a précisé la même source dans
un communiqué.

En collaboration
avec l’Agence nationale
du sang et la fédération
algérienne des donneurs de sang, la direction générale de la Sûreté nationale, organise
à partir d’aujourd’hui et

jusqu’au 30 octobre,
une compagne de don
de sang. Le lancement
de cette 4e opération
aura lieu au siège de la
Direction de l’administration générale à Hydra - Alger.

DEMAIN À L’ENP
AGO de l’Association
des diplômés
et élèves

AHD 54

Conférence de Ali
Fawzi Rebaïne
Le président
du parti Ahd 54,
M. Ali Fawzi Rebaïne, animera
une conférence
de presse ce
matin à partir
de 10h au siège
national
du
parti.

4DEMAIN À OULED FAYET 3

Commémoration de la
nationalisation de la RTA
A l’occasion de la célébration de la journée de la nationalisation de la Radio et Télévision Algérienne (RTA), l’Olympic sportif des étudiants universitaires, en collaboration avec la Direction des œuvres universitaires d’Alger Ouest, organise mercredi
28 octobre à partir de 14h, à la résidence universitaire Ouled Fayet
3, une cérémonie pour commémorer l’évènement.

L’Association des
diplômés et élèves de
l’Ecole nationale polytechnique (ENP), tiendra son assemblée générale
ordinaire
(AGO), demain jeudi
29 octobre 2015 de
midi à 14h, à l’amphithéâtre de l’ENP.

CE MATIN À L’INR DE BLIDA 4CE MATIN, AU SIÈGE DE L’UGCAA
Rencontre scientifique Conférence sur
à l’occasion de la
le commerce de détail
journée mondiale
L’Union générale des commerdes AVC
çants et artisans algériens (UGCAA),
organise ce matin à partir de 10h30
en son siège sis à Belouizdad (18, rue
Mohamed Bouldoum), une conférence qui portera sur le marché de
détail et le manque de pièces de
monnaie.

4AUJOURD’HUI À TIZI-OUZOU

Colloque sur l’œuvre
de Kateb Yacine
Un colloque sur l’œuvre du romancier, dramaturge et poète Kateb
Yacine sera organisé aujourd’hui et
demain à la maison de la culture
Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou,
a-t-on appris, lundi, auprès de la direction de la Culture. Ce rendezvous culturel, placé sous le thème
«Kateb Yacine, écrivain aux multiples facettes», sera marqué par des
conférence-débats qui seront animées par des universitaires, et une
exposition sur la vie et l’£œuvre de l’auteur de Nedjma et un
spectacle théâtral, montage de quelques-uns de ses textes, pour
la clôture, selon le programmé arrêté à cet effet.

Le président du parti TAJ, le
Dr Amar Ghoul, présidera demain jeudi 29 octobre à partir
de 13h30, au Complexe olympique Mohamed-Boudiaf, l’ouverture de l’université annuelle de TAJ.

4PERTURBATIONS ENREGISTRÉES

SUR LE RÉSEAU ÉLECTRIQUE
Les explications de la SDA
Dans le cadre de la célébration de la journée
mondiale des accidents vasculaires cérébraux
(AVC) le Centre hospitalo-universitaire (CHU)de
Blida et la Société algérienne de neurologie et neurophysiologie clinique (SANNC) organisent une
rencontre scientifique ce matin à partir de 8h30 à
l’institut national du rein de Blida, sous le thème
multiplions les unités cardio-vasculaires en Algérie. Plus de 500 praticiens du pays sont attendus à
cette journée de sensibilisation qui concerne une
pathologie qui enregistre plus de 50.000 nouveaux cas par an en Algérie.

La société de distribution de l’Electricité et du gaz d’Alger (SDA), informe
ses clients, que les perturbations enregistrées sur ses réseaux électriques
desservant les régions Baba Hassen
et Draria, ces derniers jours, sont dues
à la conjonction d’évènements, d’une
part, des atteintes tiers sur les câbles électriques moyenne
tension, au niveau di chantier LSP 200 logements et d’autres
part, des disfonctionnements techniques apparus sur des
équipements neufs de certains postes électriques. Toutes les
dispositions ont été mises en œuvre pour régler les problèmes
suscités et la situation devrait s’améliorer.

ACTUALITÉ

Mercredi 28 octobre 2015

LOGEMENTS LSP:

Livraison avant fin 2015
à Bordj-El-Bahri et en 2016 à Draria
Un millier de logements de type LSP doivent être livrés avant fin décembre 2015 à Bordj ElBahri (Est d'Alger) et au moins 1.000 autres au cours du premier semestre 2016 à Draria
(Ouest d'Alger), a annoncé, hier, le ministre de l'Habitat et de l'urbanisme, Abdelmadjid
Tebboune.
Le ministre a fait cette
annonce lors d'une réunion
qu'il a tenue avec le wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, les
cadres de son département
ministériel et les représentants de la société privée de
réalisation et de promotion
immobilière Batigec, qui est
chargée de réaliser ces logements pour la wilaya d'Alger
essentiellement.
Lors de cette rencontre,
M. Tebboune a donné des
instructions fermes pour
l'achèvement dans les "meilleurs délais" des logements
de type LSP (logements socio-participatifs), et ce, notamment pour la wilaya d'Alger où la plus grande demande est enregistrée pour
ce type d'habitat.
A cet effet, le ministère
et Batigec ont convenu de
livrer les 1.000 logements
LSP de Bordj-El-Bahri avant
fin 2015, sachant que le taux
d'avancement des travaux
est estimé à 90% actuellement.
Selon le ministre, le problème qui s'est posé pour
les logements de ce site est lié
à ses travaux d'aménagement.
C'est dans ce sens que
lors de cette réunion, il a été
convenu d'entamer les tra-

vaux de voirie et réseaux divers (VRD) dans un délai
maximum de 15 jours.
A une proposition de Batigec de livrer graduellement
certains de ces logements
avant l'achèvement de ces
travaux, le ministre a été catégorique: "Ce n'est pas possible que des citoyens habitent des foyers sans VRD".
Pour le site de Draria,
dont les travaux de construction ont débuté depuis plusieurs années et suspendus
à maintes reprises, M. Tebboune a ordonné à Batigec de
livrer au moins 1.000 unités
d'ici la mi-2016 sur les 2.684
inscrites, rejetant un planning de cette entreprise qui
proposait de livrer les logements en cinq tranches dont
la première composée de 517

unités en août 2016 et la dernière de 489 unités à fin décembre 2017.
«Cela fait des années où il
n'y a pas un mois qui passe
sans que des citoyens protestent (pour le retard de livraison des logements de
Draria) et c'est légitime.
L'Etat a pris des engagements qu'il doit honorer», a
insisté le ministre en s'adressant aux dirigeants de Batigec. En fait, plusieurs projets
LSP inscrits au niveau national, dont certains ont été
confiés à cette entreprise,
connaissent un grand retard
dans les travaux de réalisation.
Le groupe privé Condor,
qui a acquis les actions de Batigec, avance comme motifs
des "contraintes techniques"

qui compromettent l'achèvement de ces chantiers hérités et dont les incidences financières sont "lourdes".
Mais pour le ministre, les
citoyens ont énormément
attendu et la situation devient "insupportable", exhortant cette entreprise à déployer davantage d'efforts
pour livrer ces logements
dans les meilleurs délais.
"Vous êtes une grande entreprise et vous avez les
moyens et les capacités pour
réaliser ces logements", a
soutenu M. Tebboune.
Intervenant à son tour, le
wali d'Alger a indiqué que sur
42.000 logements de type
LSP inscrits depuis une quinzaine d'années dans la capitale, seulement 12.000 ont
été livrés: "Les citoyens viennent tous les jours protester".
Concernant les autres wilayas, le ministre a souhaité
le lancement, au plus tard à
la fin de l'année 2015, de tous
les projets LSP, en rassurant
les demandeurs de l'intérêt
qu'accordent les pouvoirs
publics à ce type de logements. "L'Etat va respecter
ses engagements et nous
n'allons nous reposer qu'une
fois tout le monde aura son
logement", a assuré le ministre.

GHOUL L’A ANNONCÉ HIER

130 agréments délivrés pour la création
de projets hôteliers et d'agences
touristiques et de voyages
Cent trente (130) agréments ont été
délivrés hier à Alger à des investisseurs
pour la création de projets hôteliers et
d'agences touristiques et de voyages à
travers le territoire national sous la supervision du ministre de l'Aménagement du territoire, du Tourisme et de
l'Artisanat Amar Ghoul.
Dans une allocution prononcée lors
de la cérémonie de remise des agréments organisée à l'issue de sa visite
d'inspection des projets de réalisation
d'un complexe touristique à Sidi Fredj,
d'un hôtel quatre étoiles à Ouled Fayet
(Cheraga) et d'un groupe hôtelier à
Bab Ezzouar, M. Ghoul a affirmé que "ces
agréments ont été attribués aux investisseurs dans un court délai en application des instructions du président de la
République". Il a ajouté que les investisseurs ont bénéficié depuis septembre
dernier de mesures de facilitation pour

obtenir rapidement leurs agréments et
réaliser leurs projets. Il a indiqué que
le comité chargé de l'évaluation des
projets touristiques se doit d'étudier et
de répondre à la demande de l'investisseur en une semaine, précisant que la
réponse est communiquée par Internet.
M. Ghoul a rappelé qu'un seul document est désormais exigé dans le dossier administratif, appelant les investis-

seurs à "se conformer à la loi et au cahier des charges et à respecter les délais
de réalisation des projets ainsi que les
normes internationales".
Il a en outre rappelé que "l'Etat
compte accompagner financièrement
ces projets dans le cadre de la promotion de l'investissement".
Il a par ailleurs souligné la nécessité
de réaliser dans chaque espace touristique un point de vente du produit artisanal algérien pour booster l'économie
nationale. Le ministre a annoncé que les
projets inspectés et qui seront livrés en
2016 et 2017 pour l'hôtel quatre étoiles
de Ouled Fayet, permettront la création
de 2500 postes d'emploi dans la wilaya
d'Alger. Il a jouté que son département
compte signer plusieurs accords avec les
différents secteurs ministériels pour un
meilleur encadrement du tourisme
pour les étrangers.

SELON LE BIT

L'expérience de la protection sociale en
Algérie «unique» dans le monde arabe et en
Afrique
Le Bureau international
du travail (BIT) a estimé,
lundi à Alger, que l'expérience algérienne en matière de la protection sociale
et du dialogue social était
«unique» dans le monde
arabe et en Afrique.
«L'expérience algérienne
en matière de la protection
sociale et du dialogue social
est unique comparativement

à l'ensemble des pays arabes
et africains», a indiqué le directeur du bureau du BIT à
Alger, Mohamed Ali Deyahi,
lors des travaux d'une conférence régionale sur la coopération sud-sud dans le domaine de la sécurité sociale
M. Deyahi a ajouté que l'Algérie enregistre des résultats
«tangibles» sur le plan social,
soulignant que «la protec-

tion sociale est un des fondamentaux sur lequel on
construit une société juste et
équilibrée». «C'est un outil
essentiel pour atténuer la
pauvreté et les inégalités et
stimuler la croissance inclusive en améliorant la santé
et les capacités des personnes
vulnérables afin qu'elles
contribuent de manière effective à l'augmentation de la

productivité et au développement de l'économie nationale», a-t-il ajouté.
D'autre part, il a également salué l»'engagement»
de l'Algérie en faveur d'une
économie de solidarité et de
création d'emplois comme
condition essentielle d'un
développement global et durable».

DK NEWS 3

A. Saâdani :
«L'initiative du FLN
ouverte à tous et
chaque partie peut
user de son libre
arbitre»

L'initiative du parti du Front de libération nationale
(FLN) de former un Front national de soutien au
programme du président de la République «est ouverte
à tous et chaque partie peut user de son libre arbitre»,
a souligné hier à Alger le secrétaire général du parti,
Amar Saadani.
«L'initiative du FLN est une initiative nationale qui
a été présentée aux partis politiques, dont ceux de l'opposition, et aux associations nationales qui seront destinataires de correspondances dans les prochaines semaines», a déclaré M. Saâdani à la presse en marge
d'une conférence à l'Assemblée populaire nationale
(APN) sur la révolution du 1er Novembre 1954.
A une question sur un éventuel rejet de ladite initiative par le Secrétaire général par intérim du parti du
Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed
Ouyahia, M. Saâdani a indiqué que «l'initiative est ouverte à tous et le RND fait partie de dizaines de formations politiques et peut user de son libre arbitre».
Il a mis l'accent sur la nécessité d'impliquer les organisations de la société civile dans cette initiative, eu
égard à leur rôle dans «l'édification de l'Etat civile».
Concernant la présidentielle de 2019, M. Saâdani a
indiqué que sa formation «présentera son candidat et
l'urne tranchera».
Par ailleurs, M. Saâdani a estimé que la reconnaissance par la France des crimes commis contre les Algériens durant l'ère coloniale «constitue, avant tout,
une reconnaissance morale», ajoutant que «si la
France veut maintenir l'éthique dans sa République,
elle se doit de reconnaître ses crimes commis contre
les Algériens».
«Qu'ils soient historiens ou responsables, les Français doivent reconnaître les crimes commis par leur
pays durant la colonisation francaise de l'Algérie», at-il martelé.
A propos de certains pieds noirs qui veulent retourner en Algérie, le SG du FLN a indiqué que cette décision relève du gouvernement algérien.

LUTTE CONTRE LA CONTREBANDE:

Plus de 170.000 litres
de carburants
dissimulés dans 3
entrepôts saisis par
les éléments de l'ANP
(MDN)
Plus de 170.000 litres de carburants dissimulés dans
trois entrepôts ont été découverts dimanche, dans le
sud du pays, par les éléments de l'Armée Nationale Populaire (ANP), a précisé mardi un communiqué du ministère de la Défense nationale.
«Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée et suite à l'opération de recherche et de fouille
engagée par un détachement de l'Armée Nationale Populaire relevant du secteur opérationnel de Tamanrasset (6e Région militaire), le 25 octobre 2015 et qui
a permis la découverte de trois entrepôts dissimulant
170.780 litres de carburants», a indiqué le communiqué du MDN.
En outre, huit (08) contrebandiers ont été appréhendés ainsi que six (06) camions, quatre (04) véhicules tout-terrain et des téléphones portables ont été
saisis.
APS

4 DK NEWS

COOPÉRATION

A L G É R I E
M. Bedoui reçoit
le maire de Lyon

-

Mercredi 28 octobre 2015

F R A N C E

PEUGEOT ALGÉRIE

Le projet «presque finalisé»,
selon M. Bouchouareb
Le projet de construction d'automobile de marque Peugeot en Algérie est «presque
finalisé» et un pacte d'actionnaires sera prochainement signé, a indiqué.

Le ministre de l'Intérieur et des
Collectivités locales, Noureddine Bedoui a
reçu hier à Alger, Gérard Collomb, sénateur
et maire de Lyon (France), qui effectue une
visite en Algérie, indique un communiqué
du ministère.
La rencontre a porté, selon la même
source, sur «l'évaluation des relations de
coopération décentralisée, le jumelage
entre les villes de Sétif et de Lyon ainsi que
sur l'accord d'amitié avec la wilaya d'Alger et
l'importance de relancer ce partenariat
dans les domaines des collectivités locales».
M. Collomb qui s'est rendu lors de cette
visite à Sétif et Alger (26 et 27 octobre), se
rendra aujourd’hui à Oran.

200 entreprises
participent
à la rencontre
algéro-française
du bâtiment à Alger
Près de 200 entreprises algériennes et
françaises prennent part à la deuxième rencontre algéro-française du bâtiment et du
second œuvre, et qui se tient depuis hier à
Alger, dans l’objectif de créer de nouvelles
joint-ventures et de renforcer les partenariats.
Ainsi, 150 entreprises algériennes
publiques et privées et 41 entreprises françaises activant notamment dans la
construction métallique, les matériaux de
construction, la construction durable et
l’efficacité énergétique, la rénovation du
vieux bâti, l’architecture et l’engineering du
bâtiment ont participé à cette rencontre,
organisée par la Chambre de commerce et
d’industrie algéro-française (CCIAF).
Parmi ces entreprises figurent le groupe
Cosider, le groupe Batimetal, l’Entreprise
nationale de la promotion immobilière
(ENPI), l’Agence nationale de l’amélioration et du développement du logement
(AADL) et l’Agence nationale des barrages
et transferts (ANBT).
Organisée sous le patronage du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la
Ville, cette rencontre «vise en premier lieu à
créer des partenariats industriels» qui peuvent contribuer à la réalisation du programme national du logement, souligne le
directeur adjoint de la CCIAF, Halim
Ammar Khodja.
Ce rendez-vous professionnel tend également à renforcer les partenariats commerciaux entre les entreprises algériennes
et françaises qui manifestent un intérêt particulier pour le marché algérien, ajoute ce
responsable.
Trois projets de partenariat dans les
domaines de l’isolation thermique et acoustique, l’engineering et la transformation
des matériaux de construction devraient
être conclus lors de cette rencontre d’affaires entre des entreprises privées françaises et algériennes, a indiqué M. Khodja
sans donner plus de précisions sur ces projets. Des ateliers thématiques et techniques
et des rencontres d’affaires B to B « sont prévus lors de ces deux journées professionnelles.

«Il est presque finalisé. Il reste un
ou deux petits points à régler», a
répondu le ministre à une question de
l'APS, à l'issue de sa rencontre avec le
Medef-International.
«Je peux vous assurer que lors de la
réunion du Comité intergouvernemental de haut niveau, coprésidée par
les Premiers ministres des deux pays,
nous serons en situation de signature
du pacte d'actionnaires», a-t-il ajouté.
En septembre dernier, M. Bouchouareb avait indiqué que les négociations, qui avançaient bien entre les
partenaires algérien et français,
devraient aboutir dans un «futur
proche», affirmant qu'une partie de la
production de la future usine sera
destinée à l'exportation.
Une source proche de ce ministère
avait précisé que le problème du fon-

cier a été réglé pour l'installation de
l'usine dans la région d'Oran et que
même une assiette de 25 hectares a été

dégagée pour la sous-traitrance.

Bouchouareb: l'ANDI sera transformée
en «pôle de soutien» de l'investisseur
Par ailleurs, M. Bouchouareb, a affirmé, hier à Paris, que
l’Agence nationale de développement de l’investissement
(ANDI) sera transformée en «pôle de soutien» de l’investisseur,
précisant que les décisions sont décentralisées au niveau des
structures territoriales de cette agence.
«L’Agence nationale de développement de l’investissement
(ANDI) sera, pour sa part, transformée en pôle de soutien, de
conseil, d’orientation et d’accompagnement de l’investisseur», a-t-il indiqué lors de son intervention devant les membres du Medef-International, ajoutant que «les décisions sont,
par ailleurs, décentralisées au niveau des structures territoriales de l’Agence». Dans le cadre de la coopération, le ministre a souligné que les chantiers entamés par l'Algérie visent à
«donner une réelle impulsion aux PME» en leur ouvrant de
«réelles perspectives» dans le cadre de projets de sous-trai-

tance, notamment à travers la co-localisation. «Nous sollicitons le savoir-faire et la technologie de vos PME, et la sous-traitance est une voie formidable pour le développement industriel», a-t-il dit, poursuivant que cette vision «sera présente
dans tous les projets réalisés par des entreprises étrangères en
Algérie» et devra «s’imposer avec vigueur à tous les intervenants dans les grands projets publics, ainsi que les importateurs de biens d’équipement et de consommation». Dans ce
contexte, il a affirmé que les entreprises nées de la co-localisation «pourraient faire valoir ensuite leurs compétences sur des
marchés autres que l’Algérie, particulièrement l’Afrique où
nous pouvons aller ensemble avec de «sérieux arguments»,
annonçant que l'Algérie mettra en oeuvre «tous les moyens»
pour «relancer l’investissement et donc pour une croissance
durable et soutenue».

Mettre en place un cadre juridique
pour encadrer le partenariat entre
l'Institut pasteur d'Algérie et de Lyon
L'Algérie et la France ont convenu
de la nécessité de mettre en place un
cadre juridique institutionnel pour
encadrer les différentes actions de partenariat, notamment entre l'Institut
Pasteur d'Algérie et celui de Lyon, indiquait hier un communiqué du ministère de la Santé. Cette volonté a été
exprimée lors d'un entretien entre le
ministre de la Santé, de la Population et
de
la
Réforme
hospitalière,
Abdelmalek Boudiaf et une délégation
de la métropole de Lyon conduite par
Gerrard Collomb, sénateur et maire de
Lyon et président de la nouvelle métropole de Lyon. Les discussions élargies
aux deux délégations «ont permis aux
deux parties de «convenir de la nécessité de mettre en place un cadre juridique institutionnel pour encadrer les
différentes actions de partenariat identifiées en matière de services médicaux
spécialisés, de formation médicale et

paramédicale et de partenariat entre
l'Institut Pasteur d'Algérie et l'Institut
Pasteur de Lyon», a précisé la même
source. Lors de cette rencontre,
M. Boudiaf a mis en exergue la refondation en cours du système national de
santé par le biais de l'avant-projet de
nouvelle loi sanitaire, «qui a vocation,
non seulement d'adapter le système
national de santé aux nouvelles réalités
socioéconomiques et épidémiologiques mais aussi de le réarticuler sur
des bases pertinentes réhabilitant la
pyramide des soins par la valorisation
de la prise en charge de proximité».
Une proximité, explique la même
source, qui s'applique aussi aux soins
spécialisés dans la mesure où «toutes
les wilayas du pays offrent aux patients
atteints de cancer l'opportunité de suivre leur traitement chimique sans
avoir à se déplacer comme avant, alors
que la mise en service, déjà faite ou en

voie de l'être, de nombreux centres de
traitement du cancer dans toutes les
régions du pays a permis d'améliorer
l'offre de radiothérapie sur la base d’un
accès régional».
M. Boudiaf a souligné aussi l'importance de l'axe que représente la production pharmaceutique locale «qui
est un axe majeur du développement
économique non basé sur la rente
pétrolière et un élément de sécurisation de la couverture des besoins nationaux en produits pharmaceutiques».
Pour sa part, Gérard Collomb a
brossé un tableau du potentiel qu'offre
la métropole de Lyon «dans les sciences
du vivant grâce à ses établissements
médicaux spécialisés, à son pôle industriel pharmaceutique et de biotechnologie ainsi que ses centres spécialisés
de dimension internationale dans différents domaines comme le cancer et
les pathologies infectieuses».

La coopération entre Lyon et les grandes
villes d'Algérie peut encore «s'améliorer»
La coopération entre Lyon et les grandes villes d'Algérie
peut encore «s'améliorer», a affirmé hier à Alger, le maire de
Lyon, Gérard Collomb, rappelant l'existence de «grands partenariats» entre les deux parties.
« Nous avons discuté des relations qui pouvaient exister
entre une métropole comme celle de Lyon et les grandes ville
d'Algérie.
Je pense qu'on peut encore améliorer cette coopération»,
a déclaré M. Collomb à l'issue de l'audience que lui a accordée le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération
internationale, Ramtane Lamamra.

Accompagné d'une délégation composée d'universitaires
et de chefs d'entreprise, le maire de Lyon a relevé avoir
abordé avec M. Lamamra les «problématiques» du grand
bassin méditerranéen, les relations avec le Mali, ainsi que la
situation en Libye.
Les deux parties ont également évoqué la préparation de
la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques «COP 21», prévue à Paris en décembre prochain, a
poursuivi M. Collomb, soulignant l'«extrême importance»
que cette rencontre revêt pour les deux pays.
APS

DK NEWS

COOPÉRATION

Mercredi 28 octobre 2015

5

20E SESSION DE LA GRANDE COMMISSION MIXTE ALGÉRO-TUNISIENNE

Relations bilatérales consolidées
La tenue lundi à Alger de la 20e session de la Grande commission mixte algéro-tunisienne illustre la volonté des deux pays d'aller de l'avant dans la consolidation de leurs
relations bilatérales et la diversification des domaines de coopération.
Ainsi, plusieurs accords de coopération et de mémorandums d'entente ont
sanctionné les travaux de cette 20ème
session, coprésidée par le Premier
ministre, Abdelmalek Sellal, et le chef
du gouvernement tunisien, Habib
Essid.
Les documents signés portent sur un
accord de coopération en matière de
propriété industrielle signé entre
l'Institut algérien de la propriété industrielle et l'Institut tunisien de la propriété industrielle et un mémorandum
d'entente entre l'Office national de
métrologie légale (ONML) et le laboratoire central tunisien d'analyses et d'essais. Il s'agit, en outre, d'un autre
mémorandum d'entente signé dans le
domaine de l'aménagement et de
l'équipement des bâtiments industriels
entre l'Agence algérienne d'intermédiation et de régulation foncière et
l'Agence foncière industrielle tunisienne, outre un accord de transport
aérien qui actualise l'accord signé en
septembre 1963 entre l'Algérie et la
Tunisie.
Les deux parties ont signé, par la
même occasion, un programme exécutif de coopération dans le domaine de la
santé pour les années 2016-2017, un programme exécutif de coopération dans le
domaine de la formation professionnelle pour les années 2016-2017 et un
programme de coopération dans le
domaine de l'environnement durable
pour les années 2016-2017.
Les deux pays ont signé, également,
un accord de coopération et de partenariat en matière de recherche dans le
domaine de l'éducation entre l'Institut
national de l'éducation et le Centre
tunisien d'innovation pédagogique et
d'éducation, ainsi qu'un accord de
jumelage entre l'Agence algérienne de
développement du tourisme et l'Agence
foncière touristique (AFI) tunisienne.
La 20e session de la grande commission mixte algéro-tunisienne a été l'occasion de signer un accord de jumelage
entre le centre des études juridiques à
Alger et son homologue tunisien. A
cette occasion, M. Sellal a relevé que la

HABIB ESSID RÉPOND
AUX ENNEMIS
DE L'ALGÉRIE
ET DE LA TUNISIE

Des relations
profondes et solides

basées sur
la politique
du bon voisinage
Kamel Cherif

20e session de la grande commission
mixte algéro-tunisienne reflétait la
«volonté ferme des présidents des deux
pays et leur souci de renforcer les liens
de fraternité et de solidarité entre les
deux peuples algérien et tunisien et de
hisser les relations de coopération aux
plus hauts niveaux de complémentarité
et de partenariat».
Relever les défis sécuritaires
et économiques
«La conjoncture sensible dans
laquelle se tient cette session incite les
deux parties à davantage de concertation et de coordination pour trouver les
solutions innovées qui leur permettent
de relever les défis sécuritaires et économiques qui se posent à eux», a-t-il
notamment fait valoir.
La première évaluation de la commission de suivi de l'action bilatérale
lors de sa dernière réunion à Tunis
avait «conforté notre conviction que
notre coopération se développe en permanence à la faveur des nouveaux
acquis dans les domaines de l'énergie,
de l'industrie, du transport et des technologies, des communications, de la
coopération financière et du haut
niveau de la coordination sécuritaire»,
a-t-il noté. De telles réalisations incitent
les deux parties à promouvoir d'autres

secteurs tels l'échange commercial et
agricole et le développement des zones
frontalières
auxquelles
l'Algérie
accorde un intérêt particulier eu égard
à leur dimension historique et leur lutte
commune, a souligné M. Sellal.Pour sa
part, Habib Essid a affirmé que sa visite
en Algérie était une occasion pour renforcer la coopération bilatérale dans les
différents domaines, notamment politique et économique. Il a tenu à «saluer
les réalisations accomplies par l'Algérie
dans différents domaines aux niveaux
politique, économique et social, sous la
direction du président Abdelaziz
Bouteflika». «Des réalisations qui ont
contribué à consacrer la sécurité, la stabilité et la prospérité au profit du peuple algérien, tout en consolidant la position de l'Algérie et son rôle pionnier
dans le soutien aux fondements de la
sécurité et de la stabilité dans la région»,
a souligné M. Essid.
Le Chef du gouvernement tunisien
s'est également félicité du soutien du
président, du gouvernement et du peuple algériens à la Tunisie «en cette étape
historique importante sur la voie du
renforcement de son processus démocratique, de la consécration de la sécurité et de la stabilité nationales et du
recouvrement de la bonne santé économique».

LE CHEF DU GOUVERNEMENT TUNISIEN HABIB ESSID :

«Convergence de vues entre l'Algérie et la
Tunisie sur le règlement de la crise libyenne»
Le Chef du gouvernement tunisien Habib Essid a affirmé
lundi à Alger la convergence de vues entre son pays et
l'Algérie concernant la nécessité de parvenir d'urgence à
«un règlement politique» à la crise libyenne.
Dans une déclaration à la presse, à l'issue de l'audience
que lui a accordée le Président de la République Abdelaziz
Bouteflika, M. Essid a souligné «la convergence de vues
entre les deux pays concernant la nécessité de parvenir d'urgence à un règlement politique de la crise en Libye».
Le Chef du gouvernement tunisien a réaffirmé à cette
occasion «le soutien» des deux pays aux efforts de l'ONU en
ce qui concerne la situation en Libye tout en souhaitant
«l'aboutissement de ces efforts».
Il a en outre souligné la nécessité de «se préparer à l'étape

qui suivra l'accord», relevant que les deux parties ont
convenu de «jouer un rôle fondamental dans l'actuelle et la
prochaine étape». M. Essid a souligné la détermination des
deux pays à lancer «très prochainement» des initiatives en
vue d'«accélérer le règlement politique de la crise libyenne».
Par ailleurs, le Chef du gouvernement tunisien a indiqué
que la rencontre a permis d'évoquer avec le Président
Bouteflika «les questions politiques de l'heure au plan bilatéral, maghrébin et international».
La rencontre a été également «l'occasion d'informer le
Président Bouteflika des résultats des travaux de la grande
commission mixte algéro-tunisienne, d'une part, et de lui
transmettre les salutations du Président tunisien Beji Caid
Essebsi, d'autre part».

A travers ses déclarations à la presse, le Chef
du gouvernement tunisien, Habib Essid, a apporté
un nombre de démentis formels et cinglants à tout
ce qui a été colporté au sujet des relations entre
l'Algérie et la Tunisie. Des relations séculaires, bâties sur le principe de la politique du bon voisinage avec l'objectif de renforcer le partenariat d'exception entre les deux pays.
En ce sens, le Chef du gouvernement tunisien
qui a effectué une visite de travail de deux jours
en Algérie où il a coprésidé avec le Premier ministre Abdelmalek Sellal la 20e session de la
Grande commission mixte de coopération algérotunisienne, n'a pas manqué de s'attaquer aux ennemis de l'Algérie et de la Tunisie.
Il a affirmé à ce sujet que ceux qui répandent
des informations erronées ont pour objectif de
nuire aux relations qu'entretiennent les deux pays.
Il a ainsi assuré qu'il n'y a jamais eu de crise entre les deux pays et leurs relations ont toujours
été au top.
Le Chef du gouvernement tunisien a également assuré qu'il n'y aura pas de base américaine
sur le territoire tunisien, alors que des informations avaient fait état de la mise en place de cette
base aux frontières de la Tunisie avec l'Algérie.
Le Chef du gouvernement tunisien a eu aussi
à s'exprimer sur les fausses déclarations accordées au ministre tunisien de la Défense, lequel aurait déclaré que l'Algérie exporte le terrorisme vers
la Tunisie. Le chef de l'Exécutif tunisien s'est
étonné de ces déclarations qu'il a qualifiées
d'imaginaires. Il s'est montré sidéré par la célérité de la diffusion à un très large niveau de ces
déclarations, fabriquées de toutes pièces, pour reprendre ses propos.
Mieux encore, Habib Essid n'a pas manqué de
rendre hommage à l'Algérie qui a été de tout
temps aux côtés de la Tunisie, notamment dans
les moments difficiles. A ce propos, il a indiqué
que la Tunisie ne cessera jamais de remercier l'Algérie qui l'a aidé à repousser la menace terroriste
de son territoire.
Il a ainsi relevé que son pays a réussi à déjouer
des attentats terroristes grâce aux renseignements
fournis par l'Algérie aux forces sécuritaires tunisiennes.
Les propos et les déclarations de Habib Essid
viennent confirmer que les forces du mal continuent encore d'œuvrer à déstabiliser l'Algérie en
tentant de porter atteinte à sa crédibilité.
Au moment où la communauté internationale
salue les efforts de l'Algérie à exporter et instaurer la paix de par le monde, les forces du mal attribuent au ministre tunisien de la Défense de
fausses déclarations. Cela nous renseigne des visées de ces forces pour déstabiliser la région et saper les efforts de l'Algérie d'instaurer la paix et la
sécurité.

SELON M. MESSAHEL :

Etablissement d'une feuille de route pour exécuter les accords
de coopération signés à Alger
Une feuille de route a été établie entre
l'Algérie et la Tunisie pour le suivi et l'exécution des accords signés lundi à Alger à
l'occasion de la tenue de la 20e session de
la Grande commission mixte algéro-tunisienne, a indiqué le ministre des Affaires
maghrébines, de l'Union africaine et de la
Ligue des Etats arabes, Abdelkader
Messahel.
Cette feuille de route, établie par le
Premier ministre Abdelmalek Sellal et le
Chef du gouvernement tunisien, Habib
Essid, a permis d'arrêter le programme à

exécuter d'ici la tenue de la prochaine session de la Grande commission mixte, prévue à Tunis l'année prochaine, a indiqué
M. Messahel dans une déclaration à la
presse. Le programme à exécuter dans le
cadre de cette feuille de route a identifié
quelque 42 secteurs, a expliqué le ministre, soulignant que des réunions périodiques sont prévues à cet effet au niveau
des experts pour l'exécution sur le terrain
des accords signés.
Selon M. Messahel, ce groupe de travail
a été chargé aussi de lever un certain nom-

bre de contraintes en ce qui concerne les
échanges commerciaux, alors que dans le
domaine de l'enseignement supérieur,
l'Algérie et la Tunisie ont convenu d'un
échange de bourses en faveur des étudiants des universités des deux pays.
Le ministre a qualifié en outre la coopération algéro-tunisienne d'«exemple»
en matière d'échanges et de complémentarité sur le plan économique.
Par ailleurs, il a fait observer que la 20e
session de la Grande commission mixte
est intervenue dans un contexte «impor-

tant» pour les deux pays du fait des «difficultés» que connaît la région. «Cette
conjoncture nous impose de nous concerter sur ce qui se passe dans notre environnement immédiat», a-t-il précisé.
Dans le même sillage, le ministre s'est
«félicité» de la «convergence de vues»
entre l'Algérie et la Tunisie en ce qui
concerne la lutte antiterroriste, la situation en Libye, au Sahel et en Méditerranée,
qualifiant ces questions relatives à la stabilité de la région «d'importantes».
APS

6 DK NEWS

FORUM

Mercredi 28 octobre 2015

M. BOUMEDIENE DERKAOUI, P-DG DE SAIDAL, INVITÉ HIER DU FORUM DE DK NEWS

L’exportation, l’autre défi
POUR DES
ENTREPRISES
PUBLIQUES
PERFORMANTES

Le médicament est un produit stratégique dont la permanente disponibilité
est un défi que le gouvernement s'est engagé à relever. Le produit est si
stratégique que le secteur de la santé n'a pas subi les effets générés par la
baisse drastique des ressources financières extérieures. Aucun projet engagé
ou à engager n'a été gelé. L'autre défi engagé est de faire baisser la facture des
importations. Bien entendu, il s'agit d'augmenter la production. L'Etat dispose
des moyens de sa politique en la matière, à l'image de Saidal qui est un des
instruments étatiques chargé de contribuer à la réalisation de cet objectif.

«Dépénaliser
l’acte de gestion»
Le P-DG du groupe pharmaceutique public Saidal, a plaidé pour la dépénalisation
de l’acte de gestion pour améliorer la performance des entreprises publiques. «Si
nous voulons avoir des entreprises publiques performantes, il faut libérer les gestionnaires et lever l’épée de Damoclès qui
pèse sur eux», a indiqué M. Derkaoui, qui
fait partie de la commission exécutive du
Forum des chefs d’entreprise (FCE).
Rachid Rachedi

Un nouveau
centre de
recherche et de
développement
à Sidi Abdallah

Ph. : M. Naït Kaci

Le groupe pharmaceutique Saidal procédera dans les prochains jours, au lancement des travaux pour la réalisation d’un
nouveau centre de recherche et de développement au niveau de la nouvelle ville de Sidi
Abdallah (Zéralda). «Ce nouveau pôle
constituera une passerelle entre l’université et l’entreprise», a indiqué M. Zerkaoui. Rappelons que dans le cadre de la
formation continue, des partenariats existent déjà entre l’entreprise et les universités de Bab Ezzouar, Blida, Batna et Oran. Le
groupe envisage également de passer des
accords avec des partenaires étrangers.
R. R.

NOUVELLE USINE
DE SANOFI

Elle réduira
la facture
d’importation
et augmentera
la production
nationale
La nouvelle usine de Sanofi implantée dans la ville de Sidi Abdellah, permettra au groupe pharmaceutique français,
une fois la pleine capacité de production
atteinte, de fabriquer localement 80% des
volumes distribués par Sanofi en Algérie. L’entrée en service de cette nouvelle
unité est une bonne chose pour le pays
car elle permettra de réduire la facture
d’importation et d’augmenter la capacité
de production nationale, a indiqué
M. Zerkaoui.
R.R.

Said Abjaoui
Pour comprendre ce
qu'est l'activité de ce groupe
pharmaceutique et comment celui-ci contribue à la
satisfaction de la demande
du marché national, le forum de DK NEWS a invité
hier M. Boumediene Derkaoui. Le P-DG du groupe
Saidal représente cette race
de managers algériens qui
ont su combiner des études
scientifiques pour construire des visions globales de
prospective. Il a confiance,
dit-il, en les ressources humaines qui font fonctionner l'entreprise, des cadres
de plus en plus jeunes, bardés de diplômes, engagés,
compétents, nationalistes,
car nombre d'entre eux peuvent doubler leurs salaires
en offrant leurs services à des

entreprises étrangères
concurrentes. Ils préfèrent
remplir leurs missions,
celles de gagner les enjeux
de concurrence, de la satisfaction du marché national
et de parvenir à exporter.
Saidal a connu une expansion après sa création
durant les années 70, s'est retrouvée morcelée durant la
décennie 80 suite à la séparation des fonctions, a subi
de plein fouet la crise financière de 1986, et les effets de
la tragédie nationale.
C'est en 2009 que le
groupe Saidal a bénéficié
d'un plan de développement
par son inscription dans la
nouvelle politique de développement, définie par les
pouvoirs publics pour les
EPE. Auparavant, l'entreprise n'a pu être privatisée
dans un contexte où les IDE
n’étaient pas au RDV. Fallaitil recourir à la dépense pu-

blique au titre du financement de l'investissement ?
Compte tenu que la base industrielle existe et que l'argent existe également, l'Etat
a décidé d'utiliser la dépense
publique pour développer
les entreprises et les placer
dans une trajectoire de survie, puis de croissance.
L'Etat a donc décidé d'accorder un prêt remboursable à Saidal, soit un crédit de
16,7 milliards de dinars qui
peut lui permettre de décoller et de connaître une expansion. Ce programme
d'expansion comprend la
réalisation de sept nouvelles
usines de médicaments génériques, la mise à niveau de
trois usines existantes et qui
fonctionnent, la réalisation
de deux usines de biotechnologie, la réalisation de trois
projets en joint-venture, la
réalisation de deux structures d'études dont un cen-

tre Recherche et développement.
Saidal compte ainsi accéder à une envergure régionale sur les marchés extérieurs.
Saidal est membre du
FCE. Elle est cotée en Bourse
à hauteur de 20% de son capital au moment où il n'y
avait que l'ERIAD et l'Aurassi.
Chaque année, Saidal réalise un bénéfice de 1, 2 milliard de dinars à 2 milliards
de dinars pour un chiffre
d'affaires compris de 11 milliards de dinars.
Le groupe Saidal qui a
engagé son plan de développement industriel en
2010, lequel est soutenu par
un programme de transformations structurelles et organisationnelles, a l'ambition d'accéder au statut d'acteur de référence dans l'industrie pharmaceutique.

Mercredi 28 octobre 2015

FORUM

Le partenariat,
une orientation stratégique
Les résultats de l’entreprise publique de production et de
commercialisation de médicaments s’enorgueillit de « verser
au propriétaire, l’Etat, représenté par le CPR (Conseil des
participations de l’Etat), chaque année, depuis au moins 4 ans,
entre 1, 2 et 2 milliards de DA de dividendes. »

O. Larbi
La survie
Saidal a survécu, mais les retards accumulés en 30 ans ont
failli l’emporter sans l’intervention du président de la République qui a pris la décision en
2009 de lui octroyer les moyens
qui permettent un développement pour soi sans attendre l’hypothétique arrivée d’IDE : « C’est
à partir de cette date que Saidal
a repris sa marche en avant. En se
concentrant sur son métier, sur
les besoins de la société en médicaments, en se projetant dans le
futur en tant que fournisseur régional de médicaments. Notre
usine d’insuline de Constantine
produira à terme 50 millions de
cartouches, soit le double des besoins internes. »
Le poids de l’investissement
M. Derkaoui est convaincu
que le partenariat est une orientation « stratégique, permanente».
Mais, c’est le propriétaire de Saidal qui prend la décision finale au
vu des offres exprimées dans les
règles. Ce n’est pas le collectif de
l’entreprise qui décide en dernier
ressort. Le choix de NovoNordisk s’est imposé, car c’est l’un

des 3 leaders mondiaux des médicaments pour le diabète, (elle
existe depuis 1917) ». Il est en outre présent sur le territoire national avec, à Oued Aîssi, une usine
de fabrication. Il a offert pour
l’équivalent de 4 millions de dollars d’ingénierie de process, s’engage en matière de formation
des futurs employés de l’usine
nouvelle qui fabriquera 50 millions de cartouches d’insuline à
Constantine, tandis que l’ancienne produira des flacons. ».
Le partenariat avec des
groupes koweitiens aura pour
effet la production d’anticancéreux. Le partenariat serait donc le
moyen de « partager le poids de
l’investissement et celui des bénéfices, l’essentiel pour Saidal
étant de couvrir la demande interne, contribuer à la réalisation
des plans et programmes du gouvernement en la matière. »
Recherche et Développement
Saidal va ouvrir un centre de
Recherche et Développement à
Sidi Abdallah. Il y a des conventions signées avec les universités,
« les pharmaciens et les biologistes formés sont d’un excellent niveau », les CHU. C’est la
seule façon de se projeter dans
l’édification d’une industrie phar-

maceutique performante qui diminuerait les dépenses d’importations de médicaments.
Le moral et le matériel
Depuis 5 ans, la promotion
des jeunes aux postes de direction, la confiance placée en eux
ont apporté du dynamisme pour
l’œuvre de modernisation des
méthodes de travail et des capacités de production. Le climat
social de l’entreprise est meilleur, la culture d’entreprise s’enracine, malgré des salaires moitié moins élevés que chez la
concurrence.
M. Derkaoui affirme que les directeurs de l’entreprise ont en
moyenne 35 à 40 ans ! Cette tendance se confirmera pour les 500
ou 600 recrues qui seront versées
dans les unités nouvelles à Cherchell, Constantine, Dar El Beida,
El Harrach, etc. Les départs à la
retraite libéreront des postes qui
seront ouverts et accordés en
toute transparence, « sans piston».
Le P-DG de Saidal n’a eu de
cesse de rappeler que la mission
est de repartir de l’avant, avec
orientations claires, des atouts
consolidés afin de bondir de 5% à
20% de satisfaction de la demande
en médicaments et en même
temps exporter.

ELLE PRODUIRA

50 MILLIONS DE CARTOUCHES PAR AN
L’usine d’insuline de Constantine
sera opérationnelle fin 2017
Fruit d’un partenariat avec l’entreprise
pharmaceutique danoise Novo Nordisk, la
nouvelle usine d’insuline du groupe Saidal
basée à Constantine,

sera opérationnelle vers
la fin 2017, a indiqué le
P-DG du groupe.
L’usine qui a une capacité de production de
50 millions de cartouches par an, couvrira

les besoins nationaux
en insuline, estimés à 24
millions d’unités, tandis
que le reste de la production sera destiné à
l’exportation. Concernant l’ancienne usine

d’insuline située à
quelques encablures de
la nouvelle, elle fait actuellement l’objet d’une
mise à niveau de ses installations.
R. R.

DK NEWS

7

8

DK NEWS

ÉCONOMIE

SELON LE DIRECTEUR DU CDER,
LE PR YASSAÂ NOUREDDINE :

L'Algérie possède
les compétences à
maitriser l'intégration
des énergies
renouvelables dans
le réseau électrique
L’Algérie possède les compétences et les
ressources humaines aptes à maitriser le
processus d’intégration des énergies renouvelables dans le réseau électrique et sa distribution, a estimé, hier à Tipasa, le directeur du Centre de développement des énergies renouvelables (CDER), le Pr Yassaâ
Noureddine.
"Les chercheurs algériens ont une maîtrise de haut niveau des technologies de production d’électricité à partir de sources
renouvelables", a assuré le Pr Yassaâ à l’APS,
en marge du deuxième workshop sur le
Projet Européen REELCOOP, tenu à Bou
Ismaïl, soulignant "les importantes perspectives ambitionnées, par l’Algérie, en se mettant au diapason des mutations de l’époque,
orientées progressivement vers les énergies
alternatives". Il s’agit, a expliqué le Pr
Yassaâ, d’œuvrer à la "réalisation de
constructions intelligentes où les émanations de gaz toxiques sont inexistantes, et
dotées de façades et toitures qui réduiront la
consommation d’électricité à zéro %, grâce à
des panneaux électromagnétiques", a-t-il
ajouté.
Il a signalé que les équipes de chercheurs
du CDER travaillent actuellement, sur plusieurs plans, en s’ impliquant, notamment,
dans le projet de la ville nouvelle de Sidi
Abdellah, au niveau de laquelle le ministère
de tutelle compte implanter des immeubles
intelligents, dotés d’équipements "fonctionnant à l’aide d’énergies renouvelables", une
technologie qui produit l’énergie, avec une
faible consommation énergétique, et où la
production énergétique est "décentralisée".
Ces mêmes équipes activent, dans le
cadre du projet Reelcoop, sur des projets
expérimentaux, à l’instar de la salle des
conférences de l’Unité de développement
des équipements solaires (UDES) de Bou
Ismail, abritant ce workshop, et équipée en
panneaux électromagnétiques.
D’autres projets sont liés à la valorisation
énergétique des déchets pour la production
de gaz, a ajouté le même responsable, signalant aussi la collaboration d’entreprises
nationales spécialisées dans ce même
workshop, dans le cadre du programme
européen "FP7", dont notamment Sonelgaz
et d’autres organismes habilités à s’impliquer "avec force", en vue du développement
de sources d’énergies propres.

Mercredi 28 octobre 2015

ALGÉRIE-UE

L’UE mobilise 25 millions d'euros pour
appuyer l’économie et la participation
citoyenne en Algérie
L'Union européenne a
adopté deux nouveaux
programmes
pour
appuyer l’économie et la
participation citoyenne
en Algérie, d'un montant total de 25 millions
d'euros, et financés au
titre de l’Instrument
européen de voisinage
(IEV), a annoncé hier la
Commission
européenne.
Le
premier
programme, doté de 17 millions d'euros, porte sur un
appui à la diversification
industrielle et économique. «Ce programme
vise à appuyer les efforts
de l’Algérie en matière de
diversification
industrielle et économique,
ainsi qu'à l’amélioration
du climat des affaires», a
affirmé l'institution européenne, estimant que ce
soutien «contribuera au
développement économique durable» du pays,
avec la création des conditions nécessaires pour un
accroissement du secteur
privé industriel.

«Cela passera entre
autres par l’amélioration
de l’environnement global
du monde de l’entreprise
pour stimuler la création
de nouvelles entreprises et
répondre aux attentes des
opérateurs
économiques», a-t-elle ajouté.
Le second programme
porte sur le renforcement
de la démocratie participative et du développement local , doté de 8 millions d'euros. Ce projet
vise à «améliorer la participation citoyenne dans la

planification et la mise en
£uvre des politiques communales de service public
et de développement économique», a expliqué la
Commision européenne.
Cela
permettra
«d'aboutir à une gouvernance
communale
concertée, transparente et
attentive aux besoins et
aux attentes des citoyens,
et notamment des jeunes
et des femmes», a-t-elle
encore ajouté. Le programme prévoit notamment la mise en place

d’outils et d’approches
favorisant la concertation
et la participation de la
société civile dans la planification et la gestion du
développement territorial
de la commune.
Ces deux programmes
s'alignent sur les trois secteurs prioritaires de la
coopération entre l'UE et
l'Algérie pour la période
2014-2017, à savoir la
réforme de la justice et le
renforcement de la participation citoyenne, le
marché du travail et l’emploi et l’appui à la gestion
et à la diversification économique. Les conventions
portant la mise en place de
ces deux programmes
pour appuyer l’économie
et
la
participation
citoyenne en Algérie ont
été signées en septembre
dernier à Alger, à l'occasion de la visite en Algérie
de la Haute représentante
de l’Union européenne
pour les Affaires étrangères et la politique de
sécurité,
Federica
Mogherini.

Rencontre entre le ministre
des Finances et les membres du
Conseil national de la fiscalité
Le ministre des Finances,
Abderrahmane Benkhalfa, a tenu,
lundi dernier, une réunion avec les
membres du Conseil national de la
fiscalité, au cours de laquelle ils ont
procédé à un échange de vues sur
les questions fiscales et les problématiques d'actualité. Lors de cette
rencontre, M. Benkhalfa a insisté
sur l'apport attendu du Conseil «en
termes de propositions et de préconisations visant à faire évoluer la
politique fiscale et à améliorer les
performances du système fiscal au

service de l'économie», a indiqué
mardi un communiqué de ce ministère. Tout en rappelant l'importance
de ce Conseil comme cadre
d'échange sur les questions fiscales,
le ministre a particulièrement mis
en exergue l'importance du dialogue entre les différents partenaires impliqués «pour conforter
l'équité fiscale, améliorer l'usage de
l'outil fiscal en vue d'optimiser la
ressource budgétaire, et moderniser le recouvrement fiscal», ajoute
le communiqué. Le Conseil national

de la fiscalité est un organe consultatif composé de représentants de
différents acteurs concernés par les
questions fiscales (cadres de l'administration fiscale, chercheurs universitaires, représentants d'organisations patronales...).
Les missions assignées à ce
Conseil, créé par la loi de finances
1999, est d'émettre des avis sur la
politique fiscale et de proposer des
mesures fiscales permettant d'accompagner et de soutenir le développement économique.

IMPORTATIONS DES CÉRÉALES

Baisse de la facture mais hausse des
quantités sur les 9 premiers mois
Les importations algériennes des
céréales (blés, maïs, orge) ont enregistré
une légère baisse de la facture mais avec
une hausse des quantités importées
durant les 9 premiers mois de 2015, a
appris hier l'APS auprès des Douanes.
La baisse en valeur des importations
des céréales s'explique essentiellement
par un recul des prix sur le marché mondial, généré par les bonnes récoltes dans
les grands pays producteurs ainsi que
par les bonnes perspectives céréalières.
Ainsi, les importations des céréales (blés,
maïs, orge) ont baissé à 2,56 milliards de
dollars (mds usd) durant les 9 premiers
mois 2015, contre près de 2,73 mds usd
sur la même période de 2014 (-6,05%),
précise le Centre national de l'information et des statistiques des douanes
(Cnis).
Quant aux quantités importées, elles
ont été estimées à 9,92 millions de tonnes

contre 9,22 millions de tonnes, en hausse
de 7,6%. La valeur des importations des
blés (tendre et dur) a reculé en passant à
1,78 md usd contre 1,83 md usd (-2,71%),
mais les quantités ont augmenté pour
atteindre 6,17 millions de tonnes contre
5,63 millions de tonnes (+9,6%)
Par catégorie de blés, la facture des
importations de blé tendre s'est établie à
1,22 md usd contre 1,23 md usd (-1,16%)
pour une quantité de 4,95 millions de
tonnes contre 4,09 millions de tonnes à
la même période de 2014 (+21%).
De janvier à septembre dernier, la facture du blé tendre a représenté 47,6% de
la totalité des importations des céréales.
Pour les importations de blé dur, la facture a atteint 567,71 millions usd contre
603,07 millions usd (-5,86%), mais la
quantité a baissé pour atteindre 1,22 million de tonnes contre 1,54 million de
tonnes (-20,78%).

Les importations de blé dur ont représenté plus de 22% de la facture globale
des céréales importées durant les 9 premiers mois de 2015.
Pour le maïs (semence et autres), les
importations se sont chiffrées à 635,58
millions usd contre 764,8 millions usd (17%), pour une quantité de 3,14 millions
de tonnes contre 3,09 millions de tonnes.
Concernant l'orge, l'Algérie a importé
pour 139,08 millions usd contre 125,34
millions usd (+11%), avec une quantité de
611.922 tonnes contre 486.371 tonnes
(+25,81%). En 2014, la facture des importations des céréales s'était établie à 3,54
milliards de dollars, en hausse de 12%
par rapport à 2013. Les prix internationaux des céréales sont soumis à une
pression à la baisse depuis le début de
l’année 2015, à la faveur de stocks abondants et de perspectives de récoltes globalement bonnes et d'une moindre

demande chinoise, selon l'Organisation
des Nations unies pour l'alimentation et
l'agriculture (FAO), rappelle-t-on. Les
perspectives de récoltes mondiales établies par cette organisation onusienne se
chiffrent à 2,54 milliards de tonnes, soit
13,8 millions de tonnes supplémentaires
par rapport à 2014 qui avait été également une année d'abondance. Les cours
mondiaux des céréales ont connu,
durant le seul mois d'août dernier, une
baisse de 7% par rapport à juillet 2015,
atteignant ainsi leur plus bas niveau
depuis mars 2009.
APS

DK NEWS

RÉGIONS

Mercredi 28 octobre 2015

MOSTAGANEM

PROMOTION DE L’ARTISANAT À OUARGLA

Le général-major Nouba
Menad inspecte et
inaugure des structures
de la Gendarmerie
nationale dans
l’ouest du pays

Sessions de formation pour préserver
les petits métiers en voie de disparition

Le commandant de la Gendarmerie nationale, le
général-major Nouba Menad a inauguré et inspecté,
lundi, des projets de structures relevant du secteur dans
plusieurs wilayas de l’Ouest. Dans la wilaya de
Mostaganem, le commandant de la Gendarmerie nationale s’est enquis du rythme de réalisation du projet du
nouveau siège du groupement territorial où des explications lui ont été fournies sur cette opération. Ce projet
s’étend sur une superficie globale de 44.719 mètres carrés en face de la nouvelle gare routière au niveau de hai
«Oued El Hadaik» de la ville de Mostaganem. La réception de cette infrastructure, dont les travaux ont été lancés en fin mai 2014, est prévue en 2017, selon la fiche
technique du projet. A Oran, le général-major Menad a
inspecté le projet de réalisation du siège du 2ème commandement régional de la Gendarmerie nationale,
avant de visiter, dans la localité de Sidi El Bachir, le projet de réalisation de l’Etablissement régional de soutien
relevant de la Gendarmerie nationale. Dans la wilaya de
Sidi Bel-Abbès, le commandant de la Gendarmerie
nationale s’est enquis des dispositifs et mesures sécuritaires prises sur le terrain en matière de maintien de
l’ordre public, de lutte contre la criminalité et de
déploiement des unités de la gendarmerie nationale
dans la région. Il a, en outre, inauguré et mis en service
un nouvelle section de sécurité et d'intervention (SSI) à
Sidi Khaled, qui contribuera à soutenir les unités territoriales, notamment dans la lutte contre toute forme de
criminalité.

TIARET
Procédures judiciaires
touchant les constructions
illicites aux alentours des
zones d’activités
Le wali de Tiaret a insisté lundi sur des procédures
judiciaires concernant les constructions illicites réalisées aux alentours des zones d’activités de la wilaya. Lors
d’une rencontre avec les investisseurs locaux, M.
Abdeslem Bentouati a instruit les responsables des
directions concernées d’effectuer une étude approfondie en vue de prendre les mesures nécessaires, soit la
démolition ou la régularisation de la situation des
contrevenants. Les investisseurs ont attiré l’attention,
lors de cette rencontre, sur l’extension urbanistique au
détriment des zones d’activités à travers la wilaya ce qui
a engendré un manque du foncier industriel et la disparition de certaines zones de la carte industrielle, ont-ils
dit. Par ailleurs, le wali a affirmé que des mesures seront
prises à l'encontre des investisseurs ayant concrétisé,
illégalement, des projets à l’intérieur des zones industrielles ou dans le tissu urbain.
Des mesures seront également prises à l’encontre de
promoteurs ayant bénéficié d'assiettes au sein des zones
d’activités et industrielles et accusent un retard dans la
concrétisation de leurs projets. Les raisons du retard
seront étudiées, a-t-il ajouté. M. Bentouati a insisté également sur l’encouragement des investisseurs qui ont
réussi dans leurs projets en leur permettant d’élargir
leurs investissements.
Cette rencontre, à laquelle ont pris part des directeurs de l'exécutif, des chefs de dairas et des présidents
d’APC, a permis aux investisseurs de soulever leurs
préoccupations et les entraves rencontrées dans la
concrétisation de leurs projets.

9

Plusieurs artisans dans la wilaya d’Ouargla suivent actuellement des sessions de
formation dans des activités artisanales en voie de disparition, a-t-on appris mardi
des responsables de la chambre locale de l’artisanat et des métiers (CAM).
Plusieurs sessions de formation
sont ainsi organisées pour promouvoir
le savoir-faire de ces artisans et contribuer à la préservation de quelques
petits-métiers en voie de disparition, a
indiqué le directeur de la CAM,
Mabrouk Agrine.
Trente (30) femmes participent à
une session de formation dans la fabrication de produits traditionnels dérivés du palmier, au niveau du centre
culturel de la cité Amiche dans la daïra
de Mégarine, et 26 autres bénéficient
d’une session en broderie traditionnelle au niveau de la circonscription
administrative de Touggourt.
Une autre session de formation sera
lancée au début du mois de novembre
prochain avec la participation de 15
artisans dans l’art du sablage et du traitement de la rose de sables, un article
de l’artisanat local menacé d’extinction, d’où la nécessité d’encourager les
jeunes à sa sauvegarde et à l’animation
de sa commercialisation, au niveau
local et national, surtout que la matière
première est disponible dans la région.
Selon le directeur de la CAM
d’Ouargla, les programmes élaborés
par les pouvoirs publics pour le développement du secteur du tourisme et
de l’artisanat, accordent une grande
importance à l’art du sablage et de la
rose des sables, sachant que huit (8)
artisans dans l’art du sablage ont bénéficié cette année d’un soutien financier. Sur un autre registre, huit (8) spécialités de l’artisanat les plus répan-

dues dans la région ont été ouvertes au
niveau des centres de la formation professionnelle pour la formation de la
femme au foyer, sachant que 58 stagiaires ont été formées dans le
domaine de la tapisserie à Ouargla.
De plus, des femmes de la circonscription administrative de Touggourt
suivent une formation dans la broderie
traditionnelle, avec la contribution de
la coopérative «Assalet Oued-Righ»
(authenticité d’Oued Righ), a ajouté la
même source.
Quelque 67 artisans, des deux sexes,
ont, par ailleurs, bénéficié cette année
d’un soutien financier dont le montant
varie entre 100.000 et 700.000 DA pour
l’acquisition d’équipements tandis
que 176 dossiers sont en phase d’étude,
sans compter les aides accordées aux
artisans dans le cadre des dispositifs de
l’emploi. Jusqu’à septembre dernier,

9.646 artisans ont été qualifiés dans
différents segments de l’artisanat.
Selon le même responsable, la
Chambre donne aussi l’opportunité
aux artisans de promotion leurs produit à travers la participation aux différents salons régionaux et nationaux.
Elle va, en outre, éditer une publication intitulée «Info Wardjilane» à
paraître «très prochainement» et
dédiée à l’activité artisanale dans la
wilaya d’Ouargla, en sus de l’édition
d’un guide de la chambre en trois
langue (arabe- français- Anglais) afin
de faire connaitre les divers produits
artisanaux locaux, a-t-il encore fait
savoir.
La Chambre de l’artisanat et des
métiers d’Ouargla recense 8.860 artisans dans différents domaines d’activité, ayant permis la création de plus de
26.000 emplois.

ORAN

Intégration de bénéficiaires de boxes dans les
marchés de proximité dans le tissu commercial légal
Des bénéficiaires de
boxes dans les marchés
couverts de proximité de
fruits et légumes dont ceux
activant dans l'informel
seront intégrés prochainement dans le tissu du commerce légal, a-t-on appris
mardi du directeur régional du commerce d’Oran.
La liste des bénéficiaires
de ces équipements commerciaux achevés est en
phase d’élaboration par les
communes, a indiqué à
l'APS M. Abderrahmane
Benhazil, ajoutant que 20
marchés couverts de proximité de fruits et légumes
réceptionnés ont été mis à
la disposition des communes pour leur attribution s’ils ne sont pas déjà
opérationnels.
Ces marchés de proximité, réalisés à raison de 40
boxes chacun, ont été édi-

fiés notamment au niveau
de haï El Othmania (Oran),
haï Ennour et Belgaïd (Bir
El Djir) et dans les communes de Boutlélis, Mers
El Hadjaj, Aïn El Turck, Aïn
Beïda (Es-Sénia), Gdyel,
Hassi Ben Okba, Tafraoui,
Oued Tlélat, Sidi Chahmi,
El Braya, Boufatis, Aïn El
Bia et Hassi Mefsoukh,
selon le même responsable, qui a rappelé qu’une
enveloppe financière de
770 millions DA a été
allouée pour ce programme réalisé en partenariat avec le ministère de
l’Intérieur
et
des
Collectivités locales.
Deux autres marchés
couverts de proximité à
Misserghine et Bousfer inscrits au titre de ce programme dit «Batimétal»
tirent à leur fin et un (1) à El
Ançor dans la daïra d'Aïn El

Turck est en voie de lancement, a encore indiqué la
même source.
L’objectif de ces équipements réalisés dans le
cadre de la densification
des commerces de proximité, outre l’organisation
des activités de commerce
de détails, est l’absorption
du commerce informel, a
déclaré ce responsable,
assurant que plus de 960
emplois directs seront
générés par ces marchés
couverts de proximité de
fruits et légumes.
Le bilan des réalisations
fait état de neuf (9) marchés réceptionnés en 2013,
de sept (7) en 2014 et trois
(3) autres en 2015, tous non
encore en exercice, a-t-on
fait savoir . Au sujet du programme portant sur la réalisation de 7 marchés de
proximité au niveau de la

wilaya d’Oran, le directeur
régional du commerce a
déclaré que deux seulement à Oued Tlélat et Aïn El
Bia sont opérationnels.
Le taux d’avancement
des projets de réalisation
des marchés en cours au
titre de ce programme est
estimé à 45 pour cent, a-t-il
dit. Par ailleurs et à propos
de la grande distribution,
élément clef dans la régulation de l’approvisionnement et la stabilité des prix,
il a annoncé la réalisation
de deux projets d’investissement au courant de l’année 2016.
Il s’agit des centres commerciaux «Ardis» et «Eden»
disposant respectivement
de plus de 6.000 et 15000
mètres carrés de surface
avec galerie marchande,
parking et un restaurant
chacun.

NAÂMA

2.000 oiseaux aquatiques dénombrés dans les plans
d’eau de la wilaya
Près de 2.000 oiseaux aquatiques,
entre résidents et migrateurs, ont été
dénombrés par le secteur des forêts au
niveau des nombreux plans d’eau que
recèle la wilaya de Naâma, a-t-on appris
hier de responsables locaux du secteur.
Une vingtaine d’espèces de cette avifaune, à l’instar du canard colvert, du
flamant rose et de la poule d’eau, ont été
recensées, a indiqué le responsable de
l’équipe d’observation des oiseaux dans
ces espaces naturelles (relevant de la
conservation des forets), Abdelkader

Allali. Cette opération, entamée en
février dernier et qui a visé le recensement des espèces rares et en voie de disparition dans les zones humides classées
dans le cadre de la convention internationale de Ramsar, à l’exemple du bassin
de Deyra (commune de Ain-Benkhelil)
Ain-Ouerka (Asla), les palmeraies des
communes de Tiout et Moghrar, ainsi
que les plans d’eaux d’Oglet El-Naâdja
(Mekmène Benamar), Dayet El-Souid
(Naâma) et Msekhsekha (El-Kasdir),qui
s’étendent sur une surface totale esti-

mée à 12.000 hectares, et renfermant
une des spécificités naturelles diverses
telles que les steppes, les zones marécageuses et les plans d’eaux, a-t-on
signalé. Ces zones humides regorgent de
ressources naturelles variées et sont des
espaces de transit pour les oiseaux
migrateurs, ce qui a nécessité la réalisation de quelques opérations, à l’instar de
tours d’observation des oiseaux, l’aménagement de pistes forestières ainsi que
la création de ceintures vertes autour de
ces zones humides, dans le but de pré-

server et de valoriser leur biodiversité.
Dans le cadre de la célébration de la
journée nationale de l’arbre, la conservation des forêts de Naâma a organisé
une journée de sensibilisation au profit
des élèves, pour leur faire découvrir les
zones humides que recèle la wilaya et
leur permettre de voir et connaitre les
nombreuses espèces d’oiseux et également la manière de gérer cette espace de
biodiversité .
APS

10 DK NEWS
BORDJ BOU ARRÉRIDJ :

Une caravane d'aide
aux réfugiés
sahraouis de Tindouf
A l'appel du Croissant- Rouge algérien (CRA), une caravane humanitaire de solidarité avec les réfugiés
sahraouis a démarré lundi 26 octobre de Bordj Bou Arreridj pour rejoindre les camps de Tindouf.
Plus de 200 tonnes d'aides humanitaires, constituées
de produits alimentaires de base, ont été acheminés par
le Croissant-Rouge algérien (C-RA) au camp des réfugiés sahraouis de Tindouf.
Cette aide, acheminée à travers un convoi de 14 camions de gros tonnage (150 tonnes de denrées alimentaires, 211 tentes, 1 400 couvertures, 250 lits de camps,
28 colis de vêtements pour enfants), constitue un premier lot d'aides de solidarité destinées aux réfugiés sahraouis, après les intempéries qui ont frappé dernièrement la région et ayant occasionné d'importants dégâts
aux habitations et aux biens. «Les Bordjiens ont tenu
à apporter leur aide aux réfugiés sahraouis», dira le directeur de la DAS de Bordj Bou Arréridj, M. Hammouda
Rabah.
M.B.

Repêchage du corps
d'un jeune homme
dans une rivière
Un drame a secoué toute la région d'El Euch, une
trentaine de kilomètres au sud de Bordj Bou Arréridj.
Un jeune homme d'une trentaine d'années a été retrouvé
mort dans une rivière au lieu dit Labaadia.
Les services de la protection civile, sont intervenus
et ont repêché le corps de la victime sans vie.
La nouvelle a fait le tour de la région en un temps relativement court. La dépouille de la victime, non identifiée, a été transférée vers l'hôpital Bouzidi Lakhdar de
Bordj Bou Arreridj pour autopsie et une enquête a été
ouverte par la gendarmerie nationale.
M.B.

M'SILA :

Mandat de dépôt
pour le présumé
assassin de son
voisin à Bousaâda
Les services de la sureté de daïra de police de Boussaâda, une soixantaine de kilomètres au sud de M'Sila,
ont arrêté en ce début de semaine, un jeune homme répondant aux initiales de R.W., âgé de 29 ans, accusé
d'avoir assassiné son voisin.
Les faits remontent 19 octobre passé, lorsqu'en
plein centre ville, le défunt, N.Dj. 39 ans avait été selon
les témoins, attaqué verbalement par le prévenu à
cause d'un banal différent, de voisinage.
Les deux hommes en viennent aux mains, leur rixe
tourna au drame, lorsque le jeune sortit une arme
blanche et asséna avec, plusieurs coups mortels à sa victime.
Le prévenu a été placé en garde à vue par la PJ pour
enquête préliminaire avant d'être présenté au procureur, pour l'inculper, après instruction, de meurtre.
M.B.

Les habitants d'El
Macheraâ protestent
et bloquent la RN106
Hier matin, plusieurs citoyens du village d'El Macharaâ, commune de Medjana, une vigntaine de kilomètres de Bordj Bou Arréridj ont bloqué la RN106, reliant
Bordj Bou Arréridj à Béjaïa, pour exprimer leurs doléances. Des barricades composées de branches d'arbre, de pierres et d'autres objets hétéroclites, ont été
dressées, causant une perturbation de la circulation automobile, pendant plusieurs d'une heure.
Les protestataires réclament leur raccordement au
réseau de gaz naturel.
Selon un responsable locale, le dialogue a été amorcé
avec les protestataires, et le problème soulevé sera pris
en considération par la commune qui va agir en coordination avec les autorités concernées.
M.B.

SOCIÉTÉ

Mercredi 28 octobre 2015

INTERNET

remise en état du câble sous-marin,
le trafic de la bande passante

«entièrement» rétabli
Le trafic Internet a été «entièrement» rétabli et la situation est
retournée à la normale après la
remise en état, hier, du câble
sous-marin reliant Annaba et
Marseille, a indiqué Algérie
Télécom dans un communiqué.
«Algérie Télécom annonce le rétablissement et le retour à la normale du trafic et des services internet aujourd'hui (mardi) à 4h30,
suite au raccordement du câble
sous-marin par les équipes tech-

niques engagées dans cette opération», a relevé la même source. Les
travaux de remise en état du câble
sous-marin SMWE4 reliant Annaba
et Marseille, «sont toujours en
cours» avec sa remise à l'eau prévue

TISSEMSILT

PROTECTION CIVILE

18 263 appels de secours
en une semaine
Durant la période du 18 au 24 octobre 2015, Les unités d’intervention
de la Protection civile ont enregistré 18
263 appels de secours dans les différentes secteurs d’interventions pour
répondre aux appels de détresses émis
par les citoyens, suite à des accidents
de la circulation, accidents domestique, évacuation sanitaire extinction
d’incendies, dispositif de sécurité…
etc. Concernant le secours à personnes,
10 921 interventions ont été effectuées
avec la prise en charge de 1 177 blessés
traites par nos secours médicalisés,
9367 évacuations sanitaires.
1 917 Interventions effectuées suite
à 1015 accidents de la circulation ayant
causé le décès de 53 personnes et 1 242

autres blessées, traitées et évacuées
vers les structures hospitalières. Le bilan le plus lourd a été enregistré au niveau de la wilaya de Ghardaïa avec 08
personnes décédées et 50 autres blessées pris en charge par nos secours
puis évacuées vers les structures hospitalières suite à 18 accidents de la
route.
En outre, nos secours ont effectuées 868 interventions pour procéder
à l'extinction de 566 incendies urbains,
industriels et incendies divers.
Par ailleurs 4557 interventions ont
été effectuées durant la même période pour la couverture de 3996 opérations divers et l’assistance aux personnes en danger.

Intensifier les mesures préventives
des crimes contre mineurs
Le commandement de
la Gendarmerie nationale
oeuvre à intensifier les dispositifs et mesures préventifs des crimes contre
mineurs, a indiqué lundi
à Mostaganem le chef de
service communication
de ce corps de sécurité.
Les mesures concernent l’élargissement de la
création d’unités de la
Gendarmerie nationale
spécialisées dans la protection des mineurs au niveau des groupements territoriaux et l'activation du
rôle des unités territoriales
dans différentes communes en matière de sensibilisation et de prévention des crimes qui tou-

ce mardi au large de Sidi Salem, précise la même source. Algérie Télécom s'engage, à cette occasion, à
compenser sa clientèle pour la période des perturbations qu'a
connues son réseau internet.

chent les mineurs, a souligné le colonel Abdelhamid Keroud, en marge de
la visite du commandant
de Gendarmerie nationale, le général major
Nouba Menad dans l’Ouest
du pays. Il est également
question de l'intensification de patrouilles à proximité des établissements
scolaires et l’organisation
d'actions de sensibilisation en collaboration avec
différents services et instances dont l’éducation et
les associations activant
dans ce domaine, a-t-il
ajouté. Des unités de la
Gendarmerie nationale
mènent cette activité préventive à proximité de dif-

férents centres qui rassemblent des mineurs, à
l’instar des centres de loisirs, de sports et autres,
a-t-on indiqué.
Dans ce contexte, les
services de la Gendarmerie nationale dans l’Ouest
du pays ont fait état de
l’ouverture de 652 enquêtes sociales sur des mineurs âgés de moins de 18
ans dont certains ont été
réinsérés dans les milieux
familial et scolaire, nonobstant des cas de fugue
et de violence.
Ces unités ont effectué
plus de 13.000 actions de
prévention et de sensibilisation dans le cadre de
campagnes et autres.

RELIZANE:
12 élèves atteints de problèmes
respiratoires suite à l'inhalation
de pesticides
Douze (12) élèves d’un CEM à Oued Rhiou (Relizane) ont eu des problèmes respiratoires suite à l'inhalation lundi de pesticides utilisés contre les parasites des
cultures, a-t-on appris auprès de la Direction de la protection civile de la wilaya.
Les élèves ont eu des difficultés respiratoires lors d'une opération d’aspersion
de pesticides dans des orangeraies limitrophes au CEM «Lakehal Boumaaza», à
hai Chaniou dans la ville de Oued Rhiou, a indiqué le responsable de la communication à la direction de la protection civile de la wilaya, le sergent Abbès Khamallah. Les agents de la protection civile ont prodigué les premiers soins aux élèves,
âgés entre 11 et 15 ans, ayant eu un malaise, avant leur transfert à l’établissement
public hospitalier Ahmed Francis de Oued Rhiou qu'ils ont quitté après avoir reçu
les soins nécessaires, a-t-il ajouté.Les services sécuritaires compétentes ont ouvert une enquête pour déterminer les causes de cet incident.

6 chirurgiens
spécialistes
du CHU de
Sidi Bel-Abbès
Abed Meghit
Six chirurgiens spécialistes du
Centre hospitalier universitaire
(CHU) de la wilaya de Sidi Bel-Abbès
se trouvent à Tissemsilt, dans le cadre du jumelage avec l'équipe médicale de l'EPH de Tissemsilt, pour effectuer plus de 90 opérations chirurgicales, a-t-on appris du directeur de
l'établissement public hospitalier
(EPH) de Tissemsilt. Ce staff médical composé de spécialistes en chirurgie infantile effectuera plus de 50
opérations chirurgicales ciblant des
enfants âgés de moins de 16 ans issus de familles nécessiteuses et de différentes communes de la wilaya,
leur épargnant les déplacements
vers des structures sanitaires éloignées, a indiqué Abdelkader Kacili.
Ces interventions programmées
pour une semaine prennent en
charge des cas d'hernies, de déformations congénitales, d'ablation
d'amygdales et de séparation de
membres inférieurs, entre autres.
Les staffs médicaux et paramédicaux
de l'EPH de Tissemsilt bénéficient,
au titre de cette convention, de sessions de formation périodiques en
spécialités nécessaires à leur établissement. Cet établissement accueillera prochainement d'autres interventions chirurgicales en ORL, en
vertu de la convention de jumelage.
Cette initiative s'inscrit dans le cadre
des conventions de jumelage signées entre des établissements hospitaliers du Nord du pays et leurs homologues du Sud et des Hauts Plateaux sous l'égide du ministère de tutelle.

Deux cambrioleurs
arrêtés
Les éléments de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Tissemsilt ont arrêté deux individus impliqués dans le cambriolage de maisons et de fonds de commerce. Les
deux lascars ont subtilisé des bijoux pour un montant de 121 millions
de centimes, en plus d'une somme
en liquides évaluée à 200 millions de
centimes. Les deux malfrats ont été
présentés devant le procureur de la
République, près le tribunal de Tissemsilt, ont été placée sous mandat
de dépôt.
A. M.

TÉLÉCOMMUNICATIONS EN FRANCE

Ouverture d’un nouveau spectre
Prévue depuis longtemps,
l’ouverture d’un nouveau
spectre de fréquences des
bandes de 700 mégahertz
(Mhz) deviendra bientôt une
réalité au grand bonheur des
opérateurs de télécoms
français tous présents, prêts
pour la course, en vue de
renforcer leurs capacités
pour accompagner
l’explosion du trafic des
données mobiles.

Cherbal E-M
Réservé jusque-là à la transmission des programmes de la télévision
numérique terrestre, ce spectre fait
saliver tous les opérateurs en raison
de ses capacités techniques de haute
qualité et de plus grande étendue.
Ces fréquences 700 MHz, explique le site du quotidien français
lemonde.fr, «surnommées ‘fréquences en or’, présentent le double
avantage de permettre au réseau
mobile de mieux pénétrer dans les
immeubles – ces ondes traversent le
béton – et d’être très utiles dans les
zones peu denses, car elles assurent une bonne couverture grâce à
un nombre limité d’antennes». Pour
déployer un réseau de communication mobile, l’opérateur a, en effet,
besoin d’un spectre constitué de
fréquences radioélectriques pour
la transmission des communications. Les fréquences étant une ressource naturelle relevant du domaine public, il revient donc aux
pouvoirs publics d’en régir la distribution, en les répartissant en lots
soumis aux enchères.

DK NEWS

SOCIÉTÉ

Mercredi 28 octobre 2015

Après avoir mis en vente les fréquences 800 MHz, la France compte
lancer le 16 novembre prochain une
nouvelle enchère pour les 700 MHz
à laquelle comptent prendre part
tous les opérateurs. L’ARCEP, Autorité de régulation des télécoms, après
avoir examiné les candidatures des
opérateurs français (Orange,
Bouygues Telecom, SFR et Free) a fait
savoir « que les quatre candidatures
sont recevables et qualifiées, et que,
en conséquence, les quatre sociétés
sont autorisées à participer aux enchères pour l'attribution de fréquences sur la bande 700 MHz»,
peut-on relever dans son communiqué. Le spectre est réparti en six
lots qui seront soumis aux enchères,
avec, néanmoins, cette précision
rapportée par le site latribune.fr :
«Chaque opérateur ne pourra pas acquérir plus de deux lots à l'exception
de Free, qui pourra en acheter trois,
afin de compenser sa faible présence sur les bandes de fréquences
proches, celles de 800 et 900 MHz,
l'objectif étant d'éviter qu'un opérateur puisse contrôler plus du tiers des
trois bandes 700, 800 et 900 MHz. »
L’attribution de ces fréquences est
soumise à certaines conditions sou-

ligne lemonde.fr, ajoutant que les
unes «sont classiques, comme les
obligations de couverture nationale,
départementale ou des zones rurales. Mais pour cet appel d’offres,
l’Arcep a innové en ajoutant une
obligation spécifique de couverture
des trains du quotidien : c’est-àdire les TER, le Transilien et les
RER. »
Prévue pour accompagner le déploiement de la 4G, et plus tard de la
5G, l’ouverture du spectre des 700
MHz est considérée par l’ARCEP
come une opération d’une « importance stratégique pour le déploiement de réseaux mobiles à très haut
débit étendus et performants à court
et moyen terme, ainsi que pour accompagner, à plus long terme, les futures innovations ». D’après lemonde.fr, le prix de départ de cette
vente « est fixé à 416 millions d’euros par lot, et il augmentera de 5 millions d’euros à chaque nouveau tour
d’enchères. ». L’Etat français en escompte une cagnotte de près de 2,5
milliards d’euros qui doit lui «permettre de financer la rallonge accordée début juin à la Défense lors de la
révision de la loi de programmation militaire », note latribune.fr.

11

RUSSIE:

Lancement le 21
décembre du
prochain vaisseau
cargo Progress
Le prochain vaisseau cargo Progress, devant ravitailler la Station spatiale internationale (ISS), sera
lancé le 21 décembre, avec un retard d'un mois, du
cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, a annoncé mardi un haut responsable de l'industrie
spatiale russe.
«Le départ sera retardé d'un mois», a déclaré
le haut responsable, Victor Solntsev, à l'agence de
presse TASS, précisant que le vaisseau de ravitaillement
Progress-MS est une version modernisée des
vaisseaux jusque-là utilisés. Selon M. Solntsev, ce
retard est dû à la nécessité de terminer certaines
modifications consécutives à la perte d'un vaisseau
Progress en avril.
Le vaisseau cargo avait perdu contact avec la
Terre avant de se consumer dans l'atmosphère.
Ce revers, attribué par les Russes à une panne de
la fusée Soyouz, avait aussi obligé un groupe
d'astronautes à passer un mois de plus dans l'espace.

Plus de 700 000
migrants et réfugiés
arrivés en Europe via
la Méditerranée
en 2015 (ONU)

SÉISME EN ASIE DU SUD:

Le bilan s'élève à près de 300 morts
au Pakistan et en Afghanistan
Un violent séisme de
magnitude 7,5 a ébranlé
lundi l'Asie du Sud, faisant
près de 300 morts au Pakistan et en Afghanistan, dont
12 écolières afghanes tuées
dans une bousculade en
fuyant leur école, selon de
nouveaux bilans publiés
dans la soirée.
Des milliers d'autres personnes ont été blessées par
la secousse, particulièrement longue, qui a poussé la
population à se précipiter
dans les rues en Inde, en Afghanistan, au Pakistan et
au Tadjikistan.
Selon l'Institut américain de géologie (USGS),
l'hypocentre (point de départ de la rupture sismique
sur la faille) se situait à Jurm,
dans les montagnes reculées
du Badakhshan, à l'extrême

nord-est de l'Afghanistan, à
une profondeur de 213,5
km. Dans ce pays, un bilan
officiel publié dans la journée faisait état de 63 morts,
dont trente dans le Kunar
(est) où quelque 1.500 maisons ont été détruites, dix au
Nangarhar (est), neuf dans
le Badakhshan, deux dans la
province de Baghlan et les
douze écolières dans le Takhar (nord-est). Un chiffre
susceptible d'augmenter,
ont averti les autorités.
Les premiers bilans
étaient plus importants au
Pakistan voisin, avec au
moins 214 morts et 1.800
blessés, principalement
dans le nord-ouest, selon les
services de secours.
Il y a dix ans au Pakistan,
le 8 octobre 2005, un séisme
de magnitude 7,6 dont l'épi-

centre se situait à quelques
centaines de kilomètres de
celui de lundi avait fait plus
de 75.000 morts. Mais l'hypocentre était alors moins
profond, rendant les secousses plus destructrices.
L'armée pakistanaise a
été mobilisée. Tous les hôpitaux militaires étaient placés en état d'alerte, des hélicoptères et des équipements spécialisés requis
pour les secours.
Le bilan pourrait là aussi
s'alourdir, a prévenu le chef
du gouvernement provincial
de Khyber Pakhtunkhwa
(nord-ouest), une des provinces les plus touchées du
pays. «Toute la province est
en alerte, et les hôpitaux
sont en état d'urgence, mais
il est trop tôt pour fournir un
bilan» a indiqué Pervez

Khattak, soulignant que sa
province est «reculée et
montagneuse».
La secousse, qui a détruit des centaines d'habitations, a duré au moins une
minute, et au moins une
réplique a été ressentie peu
après, d'une magnitude de
4,8 selon USGS.
Les secours sont entravés
par le manque de communications, les infrastructures déjà fragiles de la région ayant été mises à rude
épreuve.
«Nous espérons que le
nombre de victimes ne sera
pas aussi important (qu'en
2005, NDLR) car l'hypocentre était très profond», a expliqué un responsable de
l'Autorité pakistanaise de
gestion des catastrophes naturelles.

Plus de 700.000 migrants et réfugiés sont arrivés en Europe via la Méditerranée en 2015, et 3.210
sont morts ou portés disparus, a annoncé mardi
le Haut-commissariat de l'ONU pour les réfugiés
(HCR).
«Sur les 705.200 migrants et réfugiés, qui ont
traversé la Méditerranée en 2015, 562.355 personnes
ont rejoint la Grèce et 140.000 l'Italie», a indiqué
le HCR, notant qu'«un peu plus de la majorité de
ceux qui arrivent sont des Syriens». «En Grèce, les
Syriens représentent 64% des arrivées», précise
le Haut-commissariat.
Dans une note envoyée aux médias, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM),
a indiqué, pour sa part, que «le nombre des arrivées continue d'être élevé» en Grèce «malgré la détérioration des conditions météorologiques ce
week-end».
S'alarmant qu'en raison du mauvais temps, «il
est de plus en plus difficile de suivre les bateaux
des migrants en mer», l'OIM a précisé que plus de
10.000 personnes sont arrivées en Grèce samedi
et dimanche.
Depuis le début du mois d'octobre, ils sont plus
de 160.000 à être arrivés en Grèce depuis la Turquie, dont 99.000 ont débarqué à Lesbos, 22.000
à Chios, 21.500 à Samos et environ 7.500 à Léros,
selon l'Organisation.

Un guerrier de l'époque mycénienne et son trésor déterrés
dans le Péloponnèse
Des archéologues américainsont trouvé
la tombe jusque-là inviolée d'un guerrier
de l'époque mycénienne, mort il y a plus de
3 500 ans, contenant un important trésor,
dans le sud-ouest du Péloponnèse, a annoncé lundi le ministère grec de la Culture.
Dans un cercueil de bois, le guerrier,
vraisemblablement une personnalité de
son temps, a été trouvé sur le site du Palais

de Nestor, un des rois de la Guerre de
Troie, précise-t-on. Il avait été inhumé avec
des bijoux en or, dont une chaîne ornée de
perles et des bagues à cacheter, une épée
en bronze à la poignée ivoire et or, des vases
en argent et des peignes en ivoire.
Cette fortune préhistorique, décorée à
la mode minoenne avec des figures de divinités et motifs floraux et animaux -tau-

reaux, lions et aigles- «est la plus importante à avoir été découverte depuis 65
ans» en Grèce continentale, a relevé le
ministère.
Les archéologues ont recensé plus de 1
400 pièces, «dont la qualité atteste de l'influence minoenne» venue de l'île de Crète
sur la civilisation mycénienne, qui se développa du Péloponnèse à toute la Méditer-

ranée orientale durant le IIème millénaire avant l'ère chrétienne, précise le
communiqué. Longue de 2,4m et large
de 1,5m, la tombe a été mise au jour durant
des fouilles entamées en mai près de Pylos,
sur le site du Palais de Nestor construit entre 1300 et 1200 avant J.-C. et dont les
ruines avaient été découvertes en 1939.
APS

SANTÉ

12 DK NEWS

DK NEWS

Mercredi 28 octobre 2015

CHIRURGIE BARIATRIQUE :
LE DIABÈTE DISPARAÎT
DÈS LA SORTIE DE L'HÔPITAL
Les chercheurs de l'Inserm ont découvert
qu'après une opération de chirurgie bariatrique,
le diabète disparaît bien avant
et indépendamment de la perte de poids.

cancer chez l'homme, pour rédiger une synthèse d'études scientifiques consacrée aux viandes. De
nombreuses études avaient en
effet déjà montré que le cancer de
l'intestin (gros intestin, rectum,

Des niveaux d'anxiété moindres
Les 51 patients suivis lors de cette étude sont
âgés de 3 à 17 ans, et souffrent d'un cancer
diagnostiqué récemment. Les chercheurs leur

Sans aucune difficulté, vous répondez à
vos textos tout en prenant votre déjeuner et
en écoutant votre collègue vous raconter son
week-end ? Bravo, vous êtes un expert en
fonctionnement multitâche. Mais comment
votre cerveau parvient-il à trier ces informations et à exécuter plusieurs commandes en
même temps ? Des chercheurs de l'Institut de
Neuroscience de l'université de New York
(Etats-Unis) ont étudié de près les capacités
de notre cerveau à faire plusieurs choses à la
fois. Leur résultats, publiés dans la revue Nature, montrent que deux parties de notre cerveau, le cortex préfontral et le thalamus,
sélectionnent précisément le ou les sens
(ouïe, vision, odorat, goût ou toucher) à prioriser à un moment donné.

Comment ça se passe ?

intestin grêle...) pourrait être provoqué par une consommation excessive de viande rouge.
Selon l'OMS, le terme "viande
roug" se réfère à la viande de
boeuf, porc, agneau, chèvre, y
compris celle contenue dans les
aliments transformés et dans la
plupart des steaks hachés. Cela ne
comprend pas la volaille, le gibier
sauvage, ou les abats (toutefois,
l'impact de la consommation
d'abats et de gibier sauvage sur le
risque de cancer est inconnue).
Le terme "viandes transformées" se réfère à la viande conservée par la fumée ou la salaison, ou
l'ajout de conservateurs chimiques. Cela comprend, par
exemple, le jambon, le bacon, le

salami, les saucisses...
Dans ses recommandations
contre le cancer, l'OMS conseille
d'éviter de manger plus de 500
grammes de viande rouge par semaine (500 grammes de poids
cuit, ce qui équivaut à environ 700750 grammes de poids brut) et
d'éviter les viandes transformées,
autant que possible.
De fortes présomptions pèsent
sur le rôle du fer héminique (présent dans le sang que contient la
viande) dans le développement de
cancers, ainsi que, dans le cas des
charcuteries, celui des nitrates et
nitrites utilisés pendant leur fabrication.

LA THÉRAPIE CANINE BÉNÉFIQUE POUR
LES ENFANTS MALADES D'UN CANCER
Des contacts quotidiens avec un chien
procureraient aux enfants atteints de cancer un
rythme cardiaque plus stable et une anxiété
moindre. Les parents de ces enfants verraient
aussi leur niveau de stress diminuer.
Et si les chiens aidaient les enfants à combattre
le cancer ? C'est ce que suggèrent les premiers
résultats d'une étude menée par des chercheurs
de l'American Humane Association et présentée
au congrès de l'Association américaine de
pédiatrie tenu à Washington (Etats-Unis). Ceux-ci
montrent que le contact quotidien avec un chien
diminuerait le niveau d'anxiété des enfants
atteints de cancer, mais aussi celui de leur
famille.

Des neurologues ont montré que deux parties du cerveau, le cortex préfrontal et le thalamus,
agissaient comme un véritable poste de tri et de contrôle des informations, régissant les différentes tâches à effectuer.

Cette technique de relaxation permet de lutter contre les manifestations du stress : insomnie,
hypersensibilité, hypervigilance...
Les patients peuvent l'utiliser
comme une « boîte à outils » favorisant la détente.

chercheurs de l'Inserm ont noté qu'avant
même cette perte de poids et dès leur sortie
de l'hôpital, leur diabète de type 2 était nettement amélioré.
Pour les chercheurs de l'Institut national
de la santé et de la recherche médicale, la
chirurgie n'a pas qu'un simple effet sur la
prise alimentaire mais modifie également le
métabolisme de l'intestin. "Après la chirurgie, l'intestin nouvellement remodelé du patient, comme celui du rat, se met à
consommer des quantités très importantes
de glucose", explique Maude Le Gall, chargée de recherche Inserm. "Il détourne le glucose alimentaire et sanguin pour sa propre
consommation. Ce phénomène, qui se met
en place au bout d'à peine quelques jours,
pourrait contribuer à l'amélioration rapide
de la glycémie et la disparition du diabète."

més était, quant à elle, classée
"cancérogène pour l'homme"
(groupe 1) au même titre que le
tabac ou l'alcool. Les experts européens venus de 10 pays différents
se sont basés sur 800 études sur le

Viol, agression, maltraitance... Ces
événements violents peuvent laisser
une trace durable : c'est le stress
post-traumatique. En complément
d'une psychothérapie, certaines
techniques alternatives peuvent
aider à s'en sortir.

La sophrologie
diminue l'anxiété

LA VIANDE ROUGE PROBABLEMENT CANCÉROGÈNE
Le Centre international de recherche sur le cancer vient de classer la viande rouge comme
"probablement cancérogène pour
l'homme". Pour les experts,
chaque portion de 50 grammes de
viande transformée consommée
quotidiennement accroît le risque
de cancer colorectal de 18 %. Dans
un document publié dans la revue
médicale The Lancet Oncology, le
Centre international de recherche
sur le cancer (CIRC) qui dépend de
l'Organisation mondiale de la
santé (OMS), a annoncé que la
consommation de viande rouge
avait été classée comme "probablement cancérogène pour l'homme"
(Groupe 2A) et que la consommation de produits carnés transfor-

LE SECRET DU FONCTIONNEMENT
MULTITÂCHE DE NOTRE CERVEAU
ENFIN DÉVOILÉ

Sortir d'un
stress posttraumatique

ont attribué soit le traitement standard prescrit à
la suite de leur diagnostic, soit, en plus de ce
traitement, un contact quotidien de 15 minutes
avec un chien de thérapie. Cette pratique
correspond à la méthode de "thérapie assistée
par l'animal", qui consiste à inclure de manière
intentionnelle les animaux dans le traitement
d'une maladie. Pendant quatre mois, les
chercheurs ont relevé les comportements
psychosociaux, le pouls et la pression sanguine
avant et après chaque session de thérapie
animale. En parallèle, les chercheurs ont
également mesuré l'anxiété de chaque chien
après les sessions.
Les premiers résultats sont prometteurs puisque
les enfants bénéficiant de la thérapie assistée
par l'animal montrent des rythmes cardiaques
plus stables et des niveaux d'anxiété plus faibles
que les enfants n'ayant pas eu de contact avec un
chien. Les parents de ces enfants présentent

aussi un stress moindre.
Cette étude s'achèvera en 2016 et permettra
d'avoir une idée plus précise de l'impact d'un
chien dans l'acceptation d'un cancer. Si un effet
positif est démontré, l'accès aux chiens de
thérapie pourrait être renforcé dans les
hôpitaux, améliorant la qualité de vie des
enfants atteints de cancer. En effet, "bien que le
taux de survie a fortement augmenté au cours
des 40 dernières années chez les enfants
atteints de cancer, la qualité de vie des patients
et de leur famille reste un problème" soulignent
les auteurs de l'étude.
Le recours aux animaux pour améliorer la qualité
de vie est une piste intéressante dans le
traitement de plusieurs maladies : par exemple,
avoir un animal de compagnie aiderait les
enfants autistes à se sociabiliser et permettrait
également de diminuer le stress chez les
personnes trop anxieuses.

Au cours de la séance, différents
exercices sont proposés. Respiration ventrale, représentations mentales, travail sur les tensions
musculaires... L'objectif, c'est que la
personne puisse les refaire seule. «
Les patients qui ont subi un gros
traumatisme ont tendance à rester
ancrés dans les événements passés,
ajoute Béatrice Bruyère, sophrologue. Ces exercices de relaxation,
qui travaillent surtout sur les sensations physiques, leur permettent de
prendre conscience du moment
présent. Ce qui les aide à surmonter
leur traumatisme. »

Cortex préfrontal et thalamus
priorisent l'activité de nos
sens
Pour comprendre le fonctionnement des
circuits de sélection sensorielle, les scientifiques ont observé les comportements de souris et enregistré l'activité de leurs cerveaux. Ils
les ont soumis à des stimulations à la fois sonores et visuelles avec, à la clef de l'un de ces
deux signaux, une récompense alimentaire.
La souris va donc faire abstraction du signal
qui ne lui offre pas de nourriture. Les mesures de leurs activités cérébrales ont révélé
que deux zones étaient particulièrement
concernées : le cortex préfrontal, situé en
avant du crâne, et une zone du thalamus, partie profonde du cerveau, le noyau réticulé
thalamique (NRT), connu pour contrôler les
différents sens. Ainsi, quand la souris fait abstraction du son pour se concentrer sur la vision, les neurones du noyau réticulé qui
contrôlent l'ouïe sont plus actifs, ce qui réduit
l'attention portée à ce sens, et inversement.
Cette partie du cerveau pourrait donc donner
la priorité à nos sens les plus pertinents dans
une situation donnée : "Nos résultats soutiennent un modèle selon lequel le cerveau focalise son attention sur une activité particulière
en utilisant les neurones du noyau réticulé

La zoothérapie
développe la confiance
en soi
Difficile de se confier à autrui
lorsqu'on a vécu un événement
traumatisant. « Un animal ne pose
pas de questions et ne juge pas, souligne Emmanuel Doumalin, éducateur spécialisé. Pendant une séance
de zoothérapie, la personne se sent
en sécurité : le lien qui se tisse entre
elle et l'animal est rassurant. Le
chat, le chien, le cheval font office
de "passerelles" avec le monde. On
projette ses émotions sur l'animal :
c'est une porte d'entrée vers la thérapie. » À travers la caresse, c'est
aussi le plaisir de l'approche physique qui va renaître.

Comment ça se passe ?
Lorsqu'on s'occupe d'un animal, les
rôles s'inversent : ce n'est plus le patient qui a besoin d'aide. Cela le revalorise et lui redonne confiance en
lui. Peu à peu, il se rend compte
qu'il n'y a pas de gêne à avoir besoin
d'autrui.

L'hypnose recrée un
sentiment de sécurité
Le traumatisme entraîne un phénomène de « dissociation ». D'un côté,
il reste très présent, à travers des
cauchemars, une prise de poids...
De l'autre, la personne ressent une
démotivation face au quotidien.
L'hypnose fonctionne un peu de la
même façon : la personne est dissociée de son environnement et «
connectée » à son inconscient.

thalamique comme une table de commande
pour contrôler la masse d'informations reçues par le cerveau, limitant et filtrant les informations sensorielles auxquelles nous ne
voulons pas prêter attention" a expliqué le
principal auteur de cette étude, le neuroscientifique Michael Halassa dans un communiqué du Langone Medical Center (université
de New York).

Filtrer les informations,
une "fonction vitale"
Filter la quantité des informations que
nous recevons est en effet essentiel. Il s'agit
même d'une "fonction vitale" selon Michael
Halassa. "Nous avons besoin de pouvoir nous
focaliser sur une chose et de supprimer les
autres distractions pour réussir les fonctions
de tous les jours comme conduire, parler au

téléphone ou encore se socialiser". Le cortex
préfrontal et le noyau réticulé thalamique
joueraient donc tous les deux un rôle essentiel dans la gestion des tâches que nos cerveaux effectuent : "le cortex préfrontal stocke
l'information et la communique au noyau réticulé thalamique pour contrôler combien
d'informations sensorielles sont supprimées
ou non, et comment le cerveau gère au final
son activité multitâche" détaille encore Michael Halassa.
Selon l'expert en neurologie, cette étude
ouvre la voie à d'autres découvertes sur le
fonctionnement du cerveau et notamment
lorsque les circuits cérébraux ici mis en évidence sont détériorés, dans le cas de troubles
du déficit de l'attention et hyperactivité
(TDAH), de l'autisme ou encore des troubles
bipolaires.

LES FEMMES PAS PLUS POLYVALENTES
QUE LES HOMMES !

In topsanté.fr

Même si 3 Français sur 4 se jugent en
bonne santé, 30% d'entre eux sont en surpoids et 16% obèses. Or le surpoids, même
léger, a d'innombrables conséquences sur la
santé. Il est à l'origine de maladies cardiovasculaires, de troubles musculo-articulaires et du développement d'un diabète de
type 2, et peut mener à un décès prématuré.
En cas d'excès de poids important, il ne
reste parfois qu'une solution : la chirurgie
bariatrique pour réduire l'appétit du patient. Les interventions les plus couramment proposées sont la gastrectomie en
manchon et le bypass gastrique. Dans le premier cas, l'estomac est remodelé pour ne
former plus qu'un tube. Dans le cas du bypass, l'estomac est carrément court-circuité
pour modifier le circuit alimentaire. Dans
les semaines qui suivent l'opération, les patients maigrissent rapidement. Mais les

13

Il ne nous écoute jamais
quand il fait la vaisselle. Il a d’ailleurs une excuse toute prête
quand on lui reproche : "les
hommes ne peuvent pas faire
plusieurs choses en même
temps". Vraiment ? Faux, répondent des chercheurs suédois.
L’idée selon laquelle les femmes
seraient multitâches à la différence des hommes n’est rien
qu’un mythe. "Au contraire, les
résultats de notre étude montrent que les hommes sont même
plus polyvalents que les femmes",
assure même Timo Maentylae,
professeur de psychologie à la
Stockholm University.
Comment les scientifiques
ont-ils réussi à remettre en cause
cette croyance ? Un test a été
mené sur (seulement) 160 personnes âgées de 20 à 43 ans. Les
participants ont dû surveiller les

relevés de trois chronomètres
tournant à des temps et rythmes
différents. Parallèlement, ils ont
dû surveiller les défilements de
différents noms suédois et appuyer sur un bouton quand ces
noms étaient répétés.
Au final, les hommes s’en sont

sortis mieux que les femmes
quand celles-ci étaient en phase
d’ovulation, "et avaient un niveau
d’œstrogène élevé". Les hommes
et les femmes étaient en revanche à égalité quand les
femmes étaient en période de
menstruation. Peut-être de-

vrions-nous plus nous reposer
sur les hommes puisqu’ils se débrouillent mieux que nous ?
En tout cas on peut espérer
que cette étude encourage davantage la gente masculine au partage des tâches. Les détracteurs
(partisans du moindre effort !)
n’auront pas de mal à trouver des
arguments pour contredire ces
résultats. D’abord cette petite
étude n’avance aucune explication à ces résultats. En plus, les
études sur le sujet se suivent et ne
se ressemblent pas ! En 2010 par
exemple, une expérience scientifique menée sur 50 femmes et 50
hommes, a prouvé que les
femmes pouvaient exécuter plusieurs tâches en 8 minutes. Et
que comme par hasard, les
hommes eux étaient nuls… Qui
croire alors ?

SANTÉ

12 DK NEWS

DK NEWS

Mercredi 28 octobre 2015

CHIRURGIE BARIATRIQUE :
LE DIABÈTE DISPARAÎT
DÈS LA SORTIE DE L'HÔPITAL
Les chercheurs de l'Inserm ont découvert
qu'après une opération de chirurgie bariatrique,
le diabète disparaît bien avant
et indépendamment de la perte de poids.

cancer chez l'homme, pour rédiger une synthèse d'études scientifiques consacrée aux viandes. De
nombreuses études avaient en
effet déjà montré que le cancer de
l'intestin (gros intestin, rectum,

Des niveaux d'anxiété moindres
Les 51 patients suivis lors de cette étude sont
âgés de 3 à 17 ans, et souffrent d'un cancer
diagnostiqué récemment. Les chercheurs leur

Sans aucune difficulté, vous répondez à
vos textos tout en prenant votre déjeuner et
en écoutant votre collègue vous raconter son
week-end ? Bravo, vous êtes un expert en
fonctionnement multitâche. Mais comment
votre cerveau parvient-il à trier ces informations et à exécuter plusieurs commandes en
même temps ? Des chercheurs de l'Institut de
Neuroscience de l'université de New York
(Etats-Unis) ont étudié de près les capacités
de notre cerveau à faire plusieurs choses à la
fois. Leur résultats, publiés dans la revue Nature, montrent que deux parties de notre cerveau, le cortex préfontral et le thalamus,
sélectionnent précisément le ou les sens
(ouïe, vision, odorat, goût ou toucher) à prioriser à un moment donné.

Comment ça se passe ?

intestin grêle...) pourrait être provoqué par une consommation excessive de viande rouge.
Selon l'OMS, le terme "viande
roug" se réfère à la viande de
boeuf, porc, agneau, chèvre, y
compris celle contenue dans les
aliments transformés et dans la
plupart des steaks hachés. Cela ne
comprend pas la volaille, le gibier
sauvage, ou les abats (toutefois,
l'impact de la consommation
d'abats et de gibier sauvage sur le
risque de cancer est inconnue).
Le terme "viandes transformées" se réfère à la viande conservée par la fumée ou la salaison, ou
l'ajout de conservateurs chimiques. Cela comprend, par
exemple, le jambon, le bacon, le

salami, les saucisses...
Dans ses recommandations
contre le cancer, l'OMS conseille
d'éviter de manger plus de 500
grammes de viande rouge par semaine (500 grammes de poids
cuit, ce qui équivaut à environ 700750 grammes de poids brut) et
d'éviter les viandes transformées,
autant que possible.
De fortes présomptions pèsent
sur le rôle du fer héminique (présent dans le sang que contient la
viande) dans le développement de
cancers, ainsi que, dans le cas des
charcuteries, celui des nitrates et
nitrites utilisés pendant leur fabrication.

LA THÉRAPIE CANINE BÉNÉFIQUE POUR
LES ENFANTS MALADES D'UN CANCER
Des contacts quotidiens avec un chien
procureraient aux enfants atteints de cancer un
rythme cardiaque plus stable et une anxiété
moindre. Les parents de ces enfants verraient
aussi leur niveau de stress diminuer.
Et si les chiens aidaient les enfants à combattre
le cancer ? C'est ce que suggèrent les premiers
résultats d'une étude menée par des chercheurs
de l'American Humane Association et présentée
au congrès de l'Association américaine de
pédiatrie tenu à Washington (Etats-Unis). Ceux-ci
montrent que le contact quotidien avec un chien
diminuerait le niveau d'anxiété des enfants
atteints de cancer, mais aussi celui de leur
famille.

Des neurologues ont montré que deux parties du cerveau, le cortex préfrontal et le thalamus,
agissaient comme un véritable poste de tri et de contrôle des informations, régissant les différentes tâches à effectuer.

Cette technique de relaxation permet de lutter contre les manifestations du stress : insomnie,
hypersensibilité, hypervigilance...
Les patients peuvent l'utiliser
comme une « boîte à outils » favorisant la détente.

chercheurs de l'Inserm ont noté qu'avant
même cette perte de poids et dès leur sortie
de l'hôpital, leur diabète de type 2 était nettement amélioré.
Pour les chercheurs de l'Institut national
de la santé et de la recherche médicale, la
chirurgie n'a pas qu'un simple effet sur la
prise alimentaire mais modifie également le
métabolisme de l'intestin. "Après la chirurgie, l'intestin nouvellement remodelé du patient, comme celui du rat, se met à
consommer des quantités très importantes
de glucose", explique Maude Le Gall, chargée de recherche Inserm. "Il détourne le glucose alimentaire et sanguin pour sa propre
consommation. Ce phénomène, qui se met
en place au bout d'à peine quelques jours,
pourrait contribuer à l'amélioration rapide
de la glycémie et la disparition du diabète."

més était, quant à elle, classée
"cancérogène pour l'homme"
(groupe 1) au même titre que le
tabac ou l'alcool. Les experts européens venus de 10 pays différents
se sont basés sur 800 études sur le

Viol, agression, maltraitance... Ces
événements violents peuvent laisser
une trace durable : c'est le stress
post-traumatique. En complément
d'une psychothérapie, certaines
techniques alternatives peuvent
aider à s'en sortir.

La sophrologie
diminue l'anxiété

LA VIANDE ROUGE PROBABLEMENT CANCÉROGÈNE
Le Centre international de recherche sur le cancer vient de classer la viande rouge comme
"probablement cancérogène pour
l'homme". Pour les experts,
chaque portion de 50 grammes de
viande transformée consommée
quotidiennement accroît le risque
de cancer colorectal de 18 %. Dans
un document publié dans la revue
médicale The Lancet Oncology, le
Centre international de recherche
sur le cancer (CIRC) qui dépend de
l'Organisation mondiale de la
santé (OMS), a annoncé que la
consommation de viande rouge
avait été classée comme "probablement cancérogène pour l'homme"
(Groupe 2A) et que la consommation de produits carnés transfor-

LE SECRET DU FONCTIONNEMENT
MULTITÂCHE DE NOTRE CERVEAU
ENFIN DÉVOILÉ

Sortir d'un
stress posttraumatique

ont attribué soit le traitement standard prescrit à
la suite de leur diagnostic, soit, en plus de ce
traitement, un contact quotidien de 15 minutes
avec un chien de thérapie. Cette pratique
correspond à la méthode de "thérapie assistée
par l'animal", qui consiste à inclure de manière
intentionnelle les animaux dans le traitement
d'une maladie. Pendant quatre mois, les
chercheurs ont relevé les comportements
psychosociaux, le pouls et la pression sanguine
avant et après chaque session de thérapie
animale. En parallèle, les chercheurs ont
également mesuré l'anxiété de chaque chien
après les sessions.
Les premiers résultats sont prometteurs puisque
les enfants bénéficiant de la thérapie assistée
par l'animal montrent des rythmes cardiaques
plus stables et des niveaux d'anxiété plus faibles
que les enfants n'ayant pas eu de contact avec un
chien. Les parents de ces enfants présentent

aussi un stress moindre.
Cette étude s'achèvera en 2016 et permettra
d'avoir une idée plus précise de l'impact d'un
chien dans l'acceptation d'un cancer. Si un effet
positif est démontré, l'accès aux chiens de
thérapie pourrait être renforcé dans les
hôpitaux, améliorant la qualité de vie des
enfants atteints de cancer. En effet, "bien que le
taux de survie a fortement augmenté au cours
des 40 dernières années chez les enfants
atteints de cancer, la qualité de vie des patients
et de leur famille reste un problème" soulignent
les auteurs de l'étude.
Le recours aux animaux pour améliorer la qualité
de vie est une piste intéressante dans le
traitement de plusieurs maladies : par exemple,
avoir un animal de compagnie aiderait les
enfants autistes à se sociabiliser et permettrait
également de diminuer le stress chez les
personnes trop anxieuses.

Au cours de la séance, différents
exercices sont proposés. Respiration ventrale, représentations mentales, travail sur les tensions
musculaires... L'objectif, c'est que la
personne puisse les refaire seule. «
Les patients qui ont subi un gros
traumatisme ont tendance à rester
ancrés dans les événements passés,
ajoute Béatrice Bruyère, sophrologue. Ces exercices de relaxation,
qui travaillent surtout sur les sensations physiques, leur permettent de
prendre conscience du moment
présent. Ce qui les aide à surmonter
leur traumatisme. »

Cortex préfrontal et thalamus
priorisent l'activité de nos
sens
Pour comprendre le fonctionnement des
circuits de sélection sensorielle, les scientifiques ont observé les comportements de souris et enregistré l'activité de leurs cerveaux. Ils
les ont soumis à des stimulations à la fois sonores et visuelles avec, à la clef de l'un de ces
deux signaux, une récompense alimentaire.
La souris va donc faire abstraction du signal
qui ne lui offre pas de nourriture. Les mesures de leurs activités cérébrales ont révélé
que deux zones étaient particulièrement
concernées : le cortex préfrontal, situé en
avant du crâne, et une zone du thalamus, partie profonde du cerveau, le noyau réticulé
thalamique (NRT), connu pour contrôler les
différents sens. Ainsi, quand la souris fait abstraction du son pour se concentrer sur la vision, les neurones du noyau réticulé qui
contrôlent l'ouïe sont plus actifs, ce qui réduit
l'attention portée à ce sens, et inversement.
Cette partie du cerveau pourrait donc donner
la priorité à nos sens les plus pertinents dans
une situation donnée : "Nos résultats soutiennent un modèle selon lequel le cerveau focalise son attention sur une activité particulière
en utilisant les neurones du noyau réticulé

La zoothérapie
développe la confiance
en soi
Difficile de se confier à autrui
lorsqu'on a vécu un événement
traumatisant. « Un animal ne pose
pas de questions et ne juge pas, souligne Emmanuel Doumalin, éducateur spécialisé. Pendant une séance
de zoothérapie, la personne se sent
en sécurité : le lien qui se tisse entre
elle et l'animal est rassurant. Le
chat, le chien, le cheval font office
de "passerelles" avec le monde. On
projette ses émotions sur l'animal :
c'est une porte d'entrée vers la thérapie. » À travers la caresse, c'est
aussi le plaisir de l'approche physique qui va renaître.

Comment ça se passe ?
Lorsqu'on s'occupe d'un animal, les
rôles s'inversent : ce n'est plus le patient qui a besoin d'aide. Cela le revalorise et lui redonne confiance en
lui. Peu à peu, il se rend compte
qu'il n'y a pas de gêne à avoir besoin
d'autrui.

L'hypnose recrée un
sentiment de sécurité
Le traumatisme entraîne un phénomène de « dissociation ». D'un côté,
il reste très présent, à travers des
cauchemars, une prise de poids...
De l'autre, la personne ressent une
démotivation face au quotidien.
L'hypnose fonctionne un peu de la
même façon : la personne est dissociée de son environnement et «
connectée » à son inconscient.

thalamique comme une table de commande
pour contrôler la masse d'informations reçues par le cerveau, limitant et filtrant les informations sensorielles auxquelles nous ne
voulons pas prêter attention" a expliqué le
principal auteur de cette étude, le neuroscientifique Michael Halassa dans un communiqué du Langone Medical Center (université
de New York).

Filtrer les informations,
une "fonction vitale"
Filter la quantité des informations que
nous recevons est en effet essentiel. Il s'agit
même d'une "fonction vitale" selon Michael
Halassa. "Nous avons besoin de pouvoir nous
focaliser sur une chose et de supprimer les
autres distractions pour réussir les fonctions
de tous les jours comme conduire, parler au

téléphone ou encore se socialiser". Le cortex
préfrontal et le noyau réticulé thalamique
joueraient donc tous les deux un rôle essentiel dans la gestion des tâches que nos cerveaux effectuent : "le cortex préfrontal stocke
l'information et la communique au noyau réticulé thalamique pour contrôler combien
d'informations sensorielles sont supprimées
ou non, et comment le cerveau gère au final
son activité multitâche" détaille encore Michael Halassa.
Selon l'expert en neurologie, cette étude
ouvre la voie à d'autres découvertes sur le
fonctionnement du cerveau et notamment
lorsque les circuits cérébraux ici mis en évidence sont détériorés, dans le cas de troubles
du déficit de l'attention et hyperactivité
(TDAH), de l'autisme ou encore des troubles
bipolaires.

LES FEMMES PAS PLUS POLYVALENTES
QUE LES HOMMES !

In topsanté.fr

Même si 3 Français sur 4 se jugent en
bonne santé, 30% d'entre eux sont en surpoids et 16% obèses. Or le surpoids, même
léger, a d'innombrables conséquences sur la
santé. Il est à l'origine de maladies cardiovasculaires, de troubles musculo-articulaires et du développement d'un diabète de
type 2, et peut mener à un décès prématuré.
En cas d'excès de poids important, il ne
reste parfois qu'une solution : la chirurgie
bariatrique pour réduire l'appétit du patient. Les interventions les plus couramment proposées sont la gastrectomie en
manchon et le bypass gastrique. Dans le premier cas, l'estomac est remodelé pour ne
former plus qu'un tube. Dans le cas du bypass, l'estomac est carrément court-circuité
pour modifier le circuit alimentaire. Dans
les semaines qui suivent l'opération, les patients maigrissent rapidement. Mais les

13

Il ne nous écoute jamais
quand il fait la vaisselle. Il a d’ailleurs une excuse toute prête
quand on lui reproche : "les
hommes ne peuvent pas faire
plusieurs choses en même
temps". Vraiment ? Faux, répondent des chercheurs suédois.
L’idée selon laquelle les femmes
seraient multitâches à la différence des hommes n’est rien
qu’un mythe. "Au contraire, les
résultats de notre étude montrent que les hommes sont même
plus polyvalents que les femmes",
assure même Timo Maentylae,
professeur de psychologie à la
Stockholm University.
Comment les scientifiques
ont-ils réussi à remettre en cause
cette croyance ? Un test a été
mené sur (seulement) 160 personnes âgées de 20 à 43 ans. Les
participants ont dû surveiller les

relevés de trois chronomètres
tournant à des temps et rythmes
différents. Parallèlement, ils ont
dû surveiller les défilements de
différents noms suédois et appuyer sur un bouton quand ces
noms étaient répétés.
Au final, les hommes s’en sont

sortis mieux que les femmes
quand celles-ci étaient en phase
d’ovulation, "et avaient un niveau
d’œstrogène élevé". Les hommes
et les femmes étaient en revanche à égalité quand les
femmes étaient en période de
menstruation. Peut-être de-

vrions-nous plus nous reposer
sur les hommes puisqu’ils se débrouillent mieux que nous ?
En tout cas on peut espérer
que cette étude encourage davantage la gente masculine au partage des tâches. Les détracteurs
(partisans du moindre effort !)
n’auront pas de mal à trouver des
arguments pour contredire ces
résultats. D’abord cette petite
étude n’avance aucune explication à ces résultats. En plus, les
études sur le sujet se suivent et ne
se ressemblent pas ! En 2010 par
exemple, une expérience scientifique menée sur 50 femmes et 50
hommes, a prouvé que les
femmes pouvaient exécuter plusieurs tâches en 8 minutes. Et
que comme par hasard, les
hommes eux étaient nuls… Qui
croire alors ?

AFRIQUE

14 DK NEWS

Mercredi 28 octobre 2015

LIBYE

ALGÉRIE - TUNISIE

Un membre du CGN
annonce le début
de concertations
avec le parlement
rival en vue d'un
dialogue interlibyen

La lutte contre le terrorisme exige la mise en
place d'une approche participative inclusive

Des membres du Congrès général national
(CGN, parlement sortant) en Libye sont actuellement en concertations avec des membres du
parlement (basé à Tobrouk) en vue d'une réunion directe entre représentants des deux parties pour entamer des séances de dialogue
inter-libyen, sans assistance internationale, a
déclaré hier un membre du CGN.
Cet ancien député du CGN, Abdelkader
Heouili, a ajouté dans des déclarations à la
presse que les premières rencontres de dialogue
entre membres des deux parties «ont été tenues
en Tunisie».
Il a révélé que «la tendance générale» au sein
du CGN (basé à Tripoli) «soutient le dialogue
inter-libyen mais refuse les résultats du dernier
dialogue parrainé par la Mission d'appui des Nations unies en Libye (UNSMIL/MANUL)».
L'émissaire des Nations-Unies pour la Libye,
Bernardino Leon, a mené des négociations depuis plusieurs mois avec des représentants des
deux autorités et d'autres parties libyennes et il
était parvenu à leur arracher début octobre un
accord sur un gouvernement d'union nationale
pour sortir le pays du chaos.
Cet accord, qui désigne un Premier ministre
(Fayez el-Sarraj) et 17 ministres, devrait toutefois
être entériné par les deux Parlements pour pouvoir entrer en vigueur.
Les autorités non reconnues par la communauté internationale, (le Parlement basé à Tripoli) avaient rejeté cette proposition quelques
jours plus tard.
Leurs rivaux du Parlement libyen reconnu
par la communauté internationale à Tobrouk
(Est) l'ont rejeté également.

PRÉSIDENTIELLE
EN CÔTE D'IVOIRE

La Commission
électorale appelle
au «civisme»
La Commission électorale indépendante
(CEI) appelle les Ivoiriens et les candidats à
l'élection présidentielle de dimanche «à l'esprit
de civisme et de discipline» dans l'attente de la
proclamation des résultats provisoires.
La Commission électorale indépendante
(CEI) explique le retard dans la proclamation
des résultats par l'absence de ses commissaires
centraux, en mission de supervision sur l'ensemble du territoire national.
«La plupart de ses commissaires sont en mission de supervision depuis jeudi et seront rentrés mardi (hier, ndlr) », indique la CEI dans un
communiqué. «Aussitôt, la commission centrale
va se réunir pour valider, consolider et proclamer les résultats provisoires», annonce le communiqué. La CEI assure qu'elle «continue de
travailler pour mener à bien le processus électoral» et qu'elle «compte sur le civisme et la discipline des Ivoiriens, particulièrement des
candidats». La CEI dispose de cinq jours après la
clôture du scrutin pour proclamer les résultats
provisoires. Le président sortant Alassane Ouattara est assuré de remporter le scrutin qui l'a opposé à six autres prétendants.
En attendant les résultats provisoires, la CEI
a rendu publics à la télévision nationale
quelques résultats partiels en provenance de 108
départements qui donnent le président sortant
Alassane Ouattara largement en tête du scrutin.
Le taux de participation avoisine 60%, selon
la CEI. Au total 6,3 millions d'électeurs ont été
appelés aux urnes dans 19 841 bureaux de vote
sur l'ensemble du territoire national et à l'étranger.

Le président de la Commission algéro-africaine de paix et de réconciliation et
spécialiste des questions sécuritaires et stratégiques, Ahmed Mizab a affirmé lundi
à Tunis que la lutte contre le terrorisme nécessitait la mise en place d'une «approche
participative inclusive».

Cette approche exige «l'implication d'experts sécuritaires dans l'élaboration de politiques sécuritaires au
profit des gouvernements et des
Etats», a précisé M. Mizab lors d'une
conférence de presse, animée
conjointement avec la présidente du
Centre international des études stratégiques sécuritaires et militaires, la
tunisienne Badra Gaaloul.
Cette approche exige «la sensibilisation de la société civile» à la gravité
des phénomènes de l'extrémisme et
du terrorisme sur la stabilité et la sécurité de la société, outre «l'élaboration d'une stratégieclaire qui soit à
même d'éradiquer les tensions sociales, la pauvreté et la marginalisa-

tion en Algérie et en Tunisie.
Après avoir souligné que les tensions sociales menaient à la recrudescence des phénomènes d'extrémisme
et de terrorisme et sapaient les efforts
des institutions sécuritaires et militaires, M. Mizab a insisté sur l'impératif d’«établir» une société civile qui
soutienne les institutions sécuritaires
dans la lutte contre le terrorisme. Il a
rappelé que les expériences passées
de l'Algérie avaient prouvé que la société civile avait «un grand rôle» à
jouer dans la lutte contre les phénomènes de terrorisme et d'extrémisme, qui constituent une véritable
menace pour la sécurité et la stabilité
de la société». La Tunisie doit savoir

que le terrorisme «n'est pas un
groupe d'individus à combattre par la
voie militaire mais plutôt un cancer
sournois qui se propage et se ramifie
sans qu'on le sente, voilà pourquoi il
faut faire preuve de davantage de vigilance pour y faire face, a-t-il estimé.
Par ailleurs, Mme Gaaloul a appelé
à «renforcer» la coordination entre les
services de renseignement, à la relance de la coopération sécuritaire et
militaire entre les deux pays et à des
interventions «communes» pour lutter contre le phénomène du terrorisme. L'Algérie a une «grande
expérience en matière de lutte contre
le terrorisme», a-t-elle dit.

EGYPTE

Les Egyptiens votent pour le second
tour des législatives
Les électeurs égyptiens votaient hier pour le second
tour de la première phase des législatives qui se dérouleront sur un mois et demi dans les 14 des 27 provinces du
pays.
Avec seulement quatre candidats élus dès le premier
tour du scrutin uninominal, les électeurs sont de nouveau
appelés à voter les 27 et 28 octobre pour départager les autres candidats admis au second tour.
Seuls 26,5% des inscrits avaient voté lors du premier
tour les 18 et 19 octobre derniers.
L'autre moitié des provinces votera également en deux
tours à partir des 22 et 23 novembre et le scrutin s'achèvera
avec un second tour les 1er et 2 décembre.
Ces législatives contrastent avec celles de 2011, les premières libres et démocratiques, qui avaient suscité,
quelques mois seulement après la révolte populaire qui
destitua Hosni Moubarak du pouvoir, un véritable enthousiasme avec une participation de 62% au premier tour.
Le Parlement élu en 2011 était dominé par la confrérie
des Frères musulmans, principale force d'opposition du-

rant l'ancien régime de Hosni Moubarak.
Il avait été dissous quelques mois après sur ordre de la
Cour suprême.

CONGO

L'opposition conteste les résultats
du référendum constitutionnel
L'opposition congolaise a contesté
les résultats officiels du référendum
de dimanche proclamant l'adoption
du projet de nouvelle constitution qui
a été qualifié de «tricherie», selon un
dirigeant de l'opposition qui avait appelé à boycotter ce vote.
«Lorsqu'on a vu ce qu'on a vu le
jour du vote, annoncer un taux de
participation de plus de 72%, c'est extrêmement scandaleux», a déclaré à
l'AFP Clément Miérassa, l'un des
chefs du Front républicain pour le

respect de l'ordre constitutionnel et
l'alternance démocratique (Frocad),
une des deux principales plateformes
de l'opposition au référendum.
Les autorités de Brazzaville ont annoncé hier matin que le oui au référendum l'avait emporté à 92,26% des
voix et que la participation s'était élevée à 72,44% dimanche.
«Le projet de texte de nouvelle
constitution a été adopté et entrera en
vigueur dès sa promulgation par le
président de la République», a an-

noncé le ministre de l'Intérieur, Raymond Mboulou. Le projet de constitution soumis au référendum de
dimanche fait sauter les deux verrous
interdisant au président Denis Sassou
Nguesso de briguer un troisième
mandat présidentiel en 2016 : la limite
d'âge et celle du nombre des mandats.
Revenu au pouvoir par les armes
en 1997, M. Sassou Nguesso, qui avait
dirigé le Congo de 1979 à 1992, cumule plus de 31 ans à la tête du pays.
APS

MONDE

Mercredi 28 octobre 2015

LÉGISLATIVES EN POLOGNE

Le parti Droit et Justice (PiS) remporte
les législatives
Le parti polonais Droit et Justice (PiS, opposition) a remporté les législatives
de dimanche en récoltant 37,58% des suffrages, a annoncé lundi la
commission électorale.
La commission a indiqué qu'elle
ne préciserait que mardi le nombre
de sièges obtenus par le parti de Jaroslaw Kaczynski, mais d'après des
projections faites dès dimanche par
un institut de sondages, ce résultat
lui garantit la majorité absolue des
sièges au parlement.
Les libéraux centristes de la Plateforme civique de la Première ministre sortante Ewa Kopacz
obtiennent 24,09% des voix et le
mouvement du rockeur Pawel
Kukiz, troisième, 8,81%, a indiqué
la commission, tandis que la
gauche est totalement absente du
Parlement.
Ainsi, le PiS devrait devenir le
premier parti politique à pouvoir
former un gouvernement et gouverner seul depuis la chute du régime communiste en Pologne en
1989. Il pourra compter sur de
bonnes relations avec le président
Andrzej Duda, élu en mai avec son
soutien. Les libéraux centristes de
la Plateforme civique de la Première ministre sortante Ewa Kopacz obtiennent 24,09% des voix et
se retrouvent dans l'opposition
après huit années au pouvoir.
Ils sont suivis par deux nouveaux
venus, le mouvement anti-système
du rockeur Pawel Kukiz, avec 8,81%
et le parti Nowoczesna (Moderne)
du néo-libéral Ryszard Petru, avec

7,60%. Le parti paysan PSL, allié des
libéraux au sein du gouvernement
sortant, franchit avec difficulté,
avec à peine 5,13% des voix, le seuil
d'éligibilité de 5%.
La gauche sera totalement absente du nouveau Parlement, en
raison de la concurrence que se
sont livrée ses deux formations.
La coalition Gauche unifiée, qui
obtient 7,55% des voix, n'atteint pas
le seuil d'éligibilité (de 8% pour les
coalitions), essentiellement en raison du succès inattendu du jeune
parti Razem, qui totalise 3,62%.

Dès l'annonce complète des résultats par la commission électorale nationale, attendue mardi en
début de soirée, le président de la
République doit fixer la date de la
première session du nouveau Parlement qui devrait se tenir au plus
tard le 24 novembre, pour ne pas
dépasser le délai de 30 jours à
compter de la date du scrutin.
Lors de cette session, le Premier
ministre sortant présente sa démission et le président désigne la personne chargée de former le
nouveau gouvernement.

USA

L'Indonésie veut rejoindre l'accord
de libre-échange transpacifique
Le président indonésien Joko Widodo a affirmé lundi à la MaisonBlanche que son pays
voulait rejoindre le
«Trans Pacific Partnership» (TPP).
Conclu début octobre
à l'issue de plusieurs années d'intenses négociations, le TPP, qui
rassemble à ce jour 12
pays du Pacifique à l'exception notable de la
Chine, était l'une des
priorités du président
américain
Barack
Obama.
«L'Indonésie a l'intention de rejoindre le TPP»,
a déclaré le président indonésien lors d'une rencontre
avec
son
homologue américain
dans le Bureau ovale.
«L'Indonésie est une
économie ouverte et,

avec 250 millions d'habitants, nous sommes la
plus grosse économie
d'Asie du Sud-est», a-t-il
souligné à l'occasion de
sa première visite aux
Etats-Unis depuis son arrivée au pouvoir en octobre 2014. Les pays
signataires sont l'Australie, Brunei, le Canada, le
Chili, le Japon, la Malai-

sie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou,
Singapour, les Etats-Unis
et le Vietnam.
Le changement climatique a par ailleurs occupé une place centrale
dans le face-à-face entre
les deux dirigeants.
«Nous avons discuté
de l'importance pour des
grands pays comme les

nôtres de présenter des
objectifs aussi ambitieux
que possible», a souligné
M. Obama à un peu plus
d'un mois de la Conférence de Paris sur le climat (COP 21) qui vise à
conclure un accord mondial pour enrayer le réchauffement de planète.
Le président indonésien a décidé d'écourter
sa visite aux Etats-Unis
en raison des incendies
qui ravagent son pays et
ont entraîné des infections respiratoires chez
des dizaines de milliers
de personnes et d'importantes perturbations du
trafic aérien dans la région.
Il devait quitter Washington hier dans la soirée, renonçant à un
déplacement sur la côte
Ouest.

Obama se rendra en Turquie, aux
Philippines et en Malaisie en novembre
Le président américain Barack
Obama se rendra en Turquie en novembre pour prendre part au Sommet du G20 avant de visiter les
Philippines et la Malaisie où il assistera à des sommets régionaux, a annoncé lundi la Maison-Blanche.
Au G20, Barack Obama compte
«encourager les initiatives internationales visant à soutenir une croissance économique mondiale
solide, durable et équilibrée», selon
le porte-parole de la MaisonBlanche, Josh Earnest, cité dans un
communiqué. Le président voya-

gera entre le 14 et le 22 novembre, at-il précisé.
Les dirigeants du G20 se retrouveront les 15 et 16 novembre à Antalya, en Turquie.
Barack Obama se rendra ensuite
à Manille, aux Philippines, pour le
sommet de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (Apec,
du 16 au 18 novembre), puis à Kuala
Lumpur en Malaisie pour le sommet de l'Association des Nations
d'Asie du Sud-Est (Asean, du 19 au
21 novembre).
«Les voyages du président aux

Philippines et en Malaisie mettent
en évidence le soutien des EtatsUnis envers les institutions régionales en Asie», ajoute Josh Earnest.
Ces institutions renforcent «la
sécurité et la prospérité tout en faisant avancer la stratégie américaine
de rééquilibrage vers la région
Asie-Pacifique», ajoute-t-il.
Le président emploiera ce
voyage pour «souligner l'importance de parvenir à un accord ambitieux et durable sur le
changement climatique» lors de la
Conférence de Paris (COP21).

DK NEWS

15

CONFLIT AU YÉMEN

L'UE appelle
toutes les parties
à s'engager «sans
conditions» dans les
négociations de paix
L’Union européenne (UE) a appelé les belligérants
du conflit au Yémen à s’engager «sans conditions
préalables» dans les négociations de paix.
«La mise en œuvre de mesures de confiance
concrètes sera essentielle pour faciliter un retour à la
voie politique», a souligné la porte-parole de la chef de
la diplomatie européenne, Federica Mogherini.
Pour Mme Mogherini, «ces mesures sont la seule
façon de parvenir à un cessez-le feu durable, de répondre à la situation humanitaire dramatique actuelle (...)
ainsi que de lutter contre la menace de groupes terroristes d’une manière durable».
Vendredi, l'envoyé spécial des Nations unies au
Yémen, Ismaïl Ould Cheikh Ahmed, a annoncé qu’il
allait commencer les préparatifs pour la tenue de négociations entre les factions qui s’opposent dans le
conflit yéménite. «L’UE soutient pleinement les efforts
du Secrétaire général des Nations unies et de l’émissaire spécial pour le Yémen pour parvenir à une reprise des négociations politiques inclusives», a assuré
la porte-parole. Selon l'ONU, 2.577 civils ont été tués et
5.078 autres blessés depuis le début en mars de la campagne menée contre les rebelles houthis par la coalition menée par l'Arabie Saoudite.

ARABIE SAOUDITE

2 personnes tuées
dans un attentat
dans une mosquée
Deux personnes ont trouvé la mort et plusieurs autres blessées lundi dans un attentat à la bombe perpétré dans une mosquée à Najran, dans le sud de l'Arabie
saoudite, a annoncé le ministère de l'intérieur.
Elle s'est produite juste après la prière du coucher
de soleil dans la mosquée Al-Mashad, dans un quartier
de la banlieue de Najran, a indiqué le ministère de l'Intérieur saoudien dans un communiqué.
«Alors que les fidèles quittaient la mosquée, une
personne portant une ceinture d'explosifs est entrée
dans le lieu de culte et s'est fait exploser», a dit le communiqué décrivant l'attaque comme un «crime terroriste». Un fidèle a été tué sur le champ et un autre à
succombé plus tard à ses blessures.
Les blessés ont été transférés dans un hôpital, a
ajouté le ministère sans préciser leur nombre.

TURQUIE

L'aviation turque
a bombardé par
2 fois les positions
kurdes de Syrie
L'aviation turque a bombardé par deux fois les positions des combattants kurdes de Syrie, selon les déclarations du Premier ministre turc Ahmet Davutoglu.
«Nous avions prévenu que le PYD (Parti de l'union
démocratique, Kurdes de Syrie) ne devait pas franchir
(une limite) au-delà de l'ouest de l'Euphrate et nous
avons frappé à deux reprises», a indiqué M. Davutoglu
lundi soir à la chaîne de télévision turque A Haber.
Lundi, les forces kurdes syriennes avaient accusé
l'armée turque d'avoir visé leurs positions, une information qui n'avait pas été immédiatement confirmée
par la Turquie qui s'inquiète depuis des mois de la
progression dans le nord de la Syrie des forces kurdes
syriennes. Le week-end dernier, le président turc
Recep Tayyip Erdogan a clairement mis en garde le
PYD et ses miliciens des Unités de protection du peuple (YPG) contre toute volonté d'étendre leur contrôle
dans le nord de la Syrie, le long de la frontière turque.
«Tout ce qu'ils souhaitent, c'est s'emparer entièrement du nord de la Syrie (...) c'est une menace pour
nous et il n'est pas possible pour la Turquie d'accepter
cette menace», a déclaré le chef de l'Etat lors d'un discours public. Soutenues par les Etats-Unis, les milices
kurdes syriennes constituent le fer de lance des forces
terrestres engagées contre les terroristes du groupe
«Daech» en Syrie.
APS

16 DK NEWS

CULTURE

20E SILA:

GUELMA

Les exposants toujours aussi nombreux,
les professionnels du livre à l'honneur
Le Salon international du livre d'Alger (Sila), qui s'est imposé au fil des années comme un
rendez-vous littéraire de première importance, accueillera pour sa 20e édition (29 octobre - 7
novembre) près d'un millier d'exposants d'une cinquantaine de pays, avec en marge de
l'exposition des débats centrés sur les professionnels du livre, dans un contexte de
contraintes économiques et de restrictions budgétaires.
Le salon, qui correspond à la rentrée
littéraire en Algérie, se déroulera au
palais des expositions des Pins maritimes
(Safex) et ouvrira ses portes au public demain alors que l'inauguration officielle
aura lieu aujourd’hui.
Les programmes de conférences des
précédents éditions n'ayant pas réussi à
attirer le grand public, les organisateurs ont préféré se tourner cette fois vers
les professionnels du livre avec notamment un cycle de rencontres sur l'édition
de la littérature d'expression Tamazight, la critique littéraire ou encore la relation entre le secteur du livre et l'école.
Invité d'honneur de cette édition la
France proposera au public, en plus
d'un grand nombre d'éditeurs habitués
du Sila, l' «Espace France» qu'animera par
l'Institut culturel français d'Alger en
soutien à la littérature française et francophone à travers des rencontres thématiques, des séances de dédicaces, des expositions, des cours de langue et des
concours d'écriture.
Le programme comprend en outre
des journées réservées aux professionnels de l'édition algériens et français, organisées conjointement par le Centre national du livre (Cnl) et le Bureau international de l'édition française (Bief).
L'attribution du premier Prix du roman «Assia-Djebar» institué par l'Enag
(Entreprise nationale des arts graphiques) et l'Anep (Agence nationale
de l'édition et de la publicité), après la disparition, en février dernier de la romancière et académicienne algérienne,
doit marquer aussi ce rendez-vous.
L'histoire de l'Algérie ne sera pas en
reste avec des rencontres-débats prévues
le 1er novembre, date-symbole du déclenchement de la lutte armée de Libération
nationale. Les conférences doivent être
animées par une vingtaine d'historiens
et journalistes algériens, français et allemands.
Autre nouveauté, le 20e Sila doit abriter pour la première fois de son histoire
les 7es rencontres euro-maghrébines
des écrivains organisées par la délégation
de l'Union européenne en Algérie. Le ro-

man policier est le thème retenu cette année. Du côté des exposants, qui restent
pour le public la principale attraction du
salon, le commissaire du Sila, Hamidou
Messaoudi, a annoncé la participation de
620 éditeurs étrangers et de 290 exposants nationaux. Près d'un million et
demi d'entrées ont été enregistrées lors
de l'édition précédente, selon M. Messaoudi. de 1,45 million de visiteurs lors
du 19e Sila.
Rationalisation des dépenses
et rentabilité
Depuis l'édition 2012, le Sila est doté
d'une administration permanente chargé
des préparatifs du salon dans l'intervalle
entre deux éditions, tandis que les professionnels du livre et de nombreux initiés ont évoqué la nécessité d'appliquer
au salon les impératifs économiques
de l'autonomie financière et de la rentabilité. En mettant en place des «mécanismes de collaboration» entre l'administration du Sila et la Safex, le salon devrait arriver à générer des fonds «considérables» provenant des bénéfices tirés
des ventes directes des livres et la location d'espaces d'exposition.
Certains connaisseurs n'ont pas manqué, quant à eux, de suggérer l'implication d'opérateurs économiques dans
toute initiative de soutien au salon du livre en tant qu'exposition spécifique participant grandement à l'épanouisse-

ment culturel et intellectuel de larges
franges de la population.
Malgré une restriction budgétaire
estimée à 50 % par rapport à l'édition précédente et totalisant 91 millions de DA
seulement, sur décision du ministère de
la Culture dans le cadre des mesures nationales de rationalisation des dépenses
publiques, le salon devrait se dérouler
dans des conditions d'organisation correctes, estiment par ailleurs les organisateurs.
En attendant, pensent les initiés, la
mise en place de mécanismes de financement, voire d'autofinancement, reste
difficile en l'absence d'un service habilité à «gérer» et à «communiquer» sur le
volet commercial de l'événement.
C'est ainsi que le volume des ventes effectuées pendant chaque édition et les bénéfices engendrées par la location des
stands auprès de la Safex, restent inconnus, souligne-t-on.
Le budget étant en majorité réservé
à l'organisation des rencontres et conférences et au travail de communication,
les fonds générés par les ventes et les locations devraient assurer au salon une
certaine «autonomie», insistent des observateurs.
Ouvert au public du 29 octobre au 7
novembre de 10h00 à 19h30, le 20e Salon
international du livre d'Alger doit être
inauguré officiellement aujourd’hui
par le Premier ministre.

TISSEMSILT

La chanson patriotique au rendez-vous
à l'Ouarsenis
Abed Meghit
La direction de la culture de la wilaya de Tissemsilt organise du 30 et 31 octobre 2015, des journées de
la chanson patriotique. 09
délégations de wilaya parmi
lesquelles: Djelfa, Chlef, Ain
Témouchent Mostaganem,
El Bayadh, Relizane, Tlemcen, Tiaret et Mascara ainsi
que la ville organisatrice «
Tissemsilt » prendront part
à cette manifestation.
Cette manifestation dédiée cette année à « la création d'une nouvelle culture
dans la chanson patriotique
» se tiendra à la maison de la
culture « Mouloud Kacem
Naït-Belkacem » de Tissemsilt, avec la participation
record de 10 troupes dans
l'art, précise le directeur de
la culture, M. Mohamed Dahel. La cérémonie d'ouverture de cette édition qui

Mercredi 28 octobre 2015

s'inscrit dans le cadre du
programme des festivités
du 61e anniversaire du déclenchement de la guerre
de Libération du 1 novembre 1954, devra rendre hommage à plusieurs artistes
moudjahidine de Tissemsilt et d'autres wilayas du
pays. À cet effet, un point de
presse a été organisé ce
lundi dernier au siège de la
direction de la culture de
la wilaya de Tissemsilt par le
directeur de la culture.
« Ces journées sont une
célébration du 61e anniversaire du déclenchement de
la guerre de Libération ».
Le directeur de la culture de
la wilaya de Tissemsilt, Mohamed Dahel, a animé une
conférence de presse où il
est revenu sur la préparation
et le lancement de ces journées et à partir du 30 octobre
2015, qui voit cette année la
participation de 9 wilayas
ainsi que la wilaya organisa-

trice. Aussi, nos invités vont
découvrir une wilaya accueillante, des gens chaleureux et une culture racée »,
faisant un constat immédiat sur cette activité culturelle. Le programme de
cette manifestation de deux
jours comporte une conférence sur l'histoire du pays
avec la participation de
moudjahidine de la région.
Elle sera axée principalement sur les sacrifices
consentis par la population
locale durant la guerre de
Libération nationale. Des
ateliers sur le folklore, encadrés par des experts et des
enregistrements audiovisuels avec les anciens interprètes de cet art, dans le
cadre de la préservation de
ce patrimoine immatériel,
seront également organisés
à cette occasion. Des universitaires animeront des communications traitant des
différentes réalisations de

l'Algérie durant les 60 dernières années. La qasida
est donc au menu comme
pour revisiter un patrimoine
culturel et saisir la portée de
la force de l'expression grâce
justement à la poésie populaire.
Par ailleurs, à l’occasion
de la célébration du 61e anniversaire du déclenchement de la guerre de Libération, plusieurs activités artistiques et culturelles sont
au programme à Tissemsilt. Du recueillement sur les
tombes des Carrés des martyrs, collation et autres
conférences - débats sur la
guerre de Libération nationale, plusieurs autres galas
artistiques sont au programme. En plus de ces
journées de la chanson patriotique ont été prévus ainsi
des visites au niveau des
sites historiques, archéologiques et touristiques de la
wilaya de Tissemsilt.

La caravane
cinématographique
observe une halte à
Bouhachana
La caravane cinématographique consacrée à la projection de films sur la Révolution algérienne a observé, lundi, une halte dans la commune de Bouhechana
(à 35 km de Guelma) permettant au public de découvrir
le film «Zabana» de Saïd Ould-Khelifa. De nombreux habitants de cette petite localité, parmi lesquels beaucoup
de jeunes gens et d’écoliers, ont suivi avec attention, sur
un écran géant dressé sur une place en face du siège de
la commune, cette œuvre dédiée au premier martyr
guillotiné par la France coloniale.
Initiée par le Centre national du cinéma et de l’audiovisuel, avec le concours de la direction de wilaya de
la culture, la caravane sillonnera 15 communes de la wilaya de Guelma entre le 25 octobre et le 8 novembre, dans
le cadre de la célébration du 61e anniversaire du déclenchement de la Révolution, a rappelé le directeur de la
culture, Samir Thaâlibi.
Ce responsable a précisé que les communes de
Bordj Sabbat, Hammam N’baïls, Oued Cheham, Ain
Mekhlouf, Tamlouka, Guelma, Ain Sandel, Medjaz
S’fa, Oued Feagha, Medjaz Amar, Bouhemdane, DjebaaKhemissi, Beni Mezline et Bouati Mahmoud sont
concernées par la tournée de la caravane. Neuf films seront projetés à cette occasion, parmi lesquels «Colonel
Lotfi», «Krim Belkacem» et «L’Opium et le bâton»,
d’Ahmed Rachedi, «Indigènes» et «Hors-la-loi» de Rachid Bouchareb et «Patrouille à l’Est» de Amar Laskri.

DANS UN NOUVEL
ALBUM PRÉVU EN 2016

Idir en duo avec
Aznavour et Cabrel
Le chanteur algérien d'expression kabyle Idir a annoncé lundi à Alger la sortie prévue pour 2016 d'un nouvel album de douze titres dont des duos avec des grands
noms de la chanson française.
Invité en compagnie de Lounis Ait Menguellet, un autre chantre de la chanson kabyle, au 2e salon de la créativité organisé par l'Office nationale des droits d'auteur
et droits voisins (Onda), Idir a expliqué lors d'une
conférence de presse tenue à cette occasion, que sa présence était motivée par le souci de «soutenir» l'Onda dans
son action en faveur de l'expression artistique, appelée
à aller vers «plus de changement», selon lui.
Idir qui a sorti en 2013 «Adhrar innu» (Ma montagne),
un CD comprenant onze titres, s'associera dans son prochain opus à Charles Aznavour qui chantera en duo et
«en kabyle» avec lui sur la musique de «La Bohême», un
des plus grands succès du chanteur français qui fêtera
bientôt ses 92 ans.
Dans un autre duo, Idir, Hamid Cheriet, de son vrai
nom sera accompagné de Francis Cabrel, autre grand
interprète, auteur et compositeur de la chanson française, qui devrait porter un autre texte en kabyle dans
le nouvel album dont le titre n'a pas été dévoilé. Plusieurs
autres chanteurs berbérophones seront également
présents aux côtés d’Idir à travers une dizaine de chansons de l'album. L'interprète de la fameuse chanson
«Avava Inouva», traduite en 20 langues étrangères, a salué la nouvelle scène algérienne qui, selon lui, compte
«de plus en plus de jeunes talents» dans la chanson, estimant qu'il avait la chance d'appartenir à une «génération porteuse», à une «époque où il fallait s'affirmer»
dans son identité culturelle. A une question de savoir les
raisons de sa longue absence de la scène en Algérie, son
dernier gala ayant été donné en 1979 à Alger, Idir a répondu qu'il était avant tout un «artiste porteur d'une identité et de valeurs». «M'inviter uniquement pour les
belles mélodies que je compose sans tenir compte de la
culture dont je suis issu relèverait de l'inacceptable», at-il dit dans une allusion à peine voilée à ses positions
connues en faveur de l'officialisation de tamazight.
Le chanteur a tenu à souligner que malgré cette absence, il a toujours représenté l'Algérie «dignement» partout où il s'est produit dans le monde. Tamazight est reconnue langue nationale depuis 2002.
APS

Mercredi 28 octobre 2015

PUBLICITÉ

DK NEWS

17

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

DK NEWS

Anep : 350 705 du 28/10/2015

RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE ET POPULAIRE

DK NEWS

Anep : 350 729 du 28/10/2015

18 DK NEWS

TÉLÉ
P R O G R A M M E

06:30 : TFou
08:30 : Météo
08:35 : Téléshopping
09:00 : TFou
11:05 : Météo
11:10 Série TV : Nos chers voisins
11:55 : Petits plats en équilibre
12:00 : Les douze coups de midi
12:50 : L'affiche du jour
13:00 : Journal
13:35 : Petits plats en équilibre
13:45 : Météo
13:55 : Joséphine, ange gardien
15:40 : Pep's
17:00 : Quatre mariages pour une lune de
miel
18:00 : Bienvenue à l'hôtel
19:00 : Money Drop
19:55 : Météo
20:00 : Journal
20:30 : Tirage du Loto
20:35 : Météo
20:40 : Nos chers voisins
20:45 : C'est Canteloup
20:55 : Esprits criminels
21:45 : Esprits criminels
22:40 : Esprits criminels
23:25 : Arrow

06:25 : Point route
06:30 : Journal
06:31 : Télématin
06:57 : Météo 2
07:00 : Journal
07:10 : Télématin (suite)
08:00 : Journal
08:10 : Télématin (suite)
09:30 : Dans quelle éta-gère
09:31 : Des jours et des vies
09:55 : Amour, gloire et beauté
10:25 : Amour, gloire et beauté
10:45 : Météo outremer
10:50 : Motus
11:25 : Les Z'amours
11:55 : Tout le monde veut prendre sa
place
12:55 : Météo 2
13:00 : Journal
13:50 : Météo 2
13:51 : Consomag
14:00 : Toute une histoire
15:20 : Dix pour cent
16:10 : Dix pour cent
17:15 : Dans la peau d'un chef
18:10 : Joker
18:50 : N'oubliez pas les paroles
19:20 : N'oubliez pas les paroles
19:50 : Météo 2
20:00 : Journal
20:40 : Parents mode d'emploi
20:45 : Parents mode d'emploi
20:46 : Alcaline l'instant
20:50 : Météo 2
20:55 : Dix pour cent
21:45 : Dix pour cent
22:40 : Dans les yeux d'Olivier

06:00 : EuroNews
06:30 : Mini-Loup
06:37 : Mini-Loup
06:44 : Mini-Loup
06:53 : Martin Matin
07:05 : Martin Matin
07:22 : Nos voisins les Marsupilamis
07:50 : Ludo vacances
07:51 : Les lapins crétins : invasion
07:58 : Les lapins crétins : invasion
08:04 : Les lapins crétins : invasion
08:16 : Les lapins crétins : invasion
08:23 : Les lapins crétins : invasion
08:29 : Les lapins crétins : invasion
08:41 : Scooby-Doo, Mystères Associés
09:02 : Scooby-Doo, Mystères Associés
09:29 : Scooby-Doo, Mystères Associés

09:56 : Titeuf
10:04 : Les défis d'Alfridge
10:06 : Les défis d'Alfridge
10:15 : 30 millions d'amis
10:45 : Consomag
10:50 : Midi en France
11:55 : Météo
12:00 : 12/13 : Journal régional
12:25 : 12/13 : Journal national
12:55 : Météo à la carte
13:50 : Un cas pour deux
14:55 : Questions au gouvernement
16:05 : Un livre, un jour
16:15 : Des chiffres et des lettres
16:55 : Harry
17:30 : Slam
18:10 : Questions pour un champion
19:00 : 19/20 : Journal régional
19:18 : 19/20 : Edition locale
19:30 : 19/20 : Journal national
19:58 : Météo
20:00 : Tout le sport
20:15 : Météo régionale
20:20 : Plus belle la vie
20:50 Sport : A chaque région son match
22:55 Sport : Tous les buts
23:25 : Météo
23:28 : Parlons passion, en quelques
mots
23:30 : Grand Soir 3
06:55 : Le grand journal
08:05 : Les Simpson
08:25 Cinéma : Le grimoire d'Arkandias
09:55 : Oggy et les cafards
10:10 Cinéma : Nos étoiles contraires
12:15 : Mon oncle Charlie
12:39 : Ma pire angoisse
12:45 : La nouvelle édition
14:05 Cinéma : Le Hobbit : la bataille des
cinq armées
16:25 : Jamel Comedy Club
16:50 Cinéma : Alexander et sa journée
épouvantablement terrible & affreuse
18:10 : Mon oncle Charlie
18:35 : Album de la semaine
18:42 : Ma pire angoisse
18:50 : Le grand journal
20:10 : Le petit journal
20:50 : Zapping
20:55 Cinéma : Hercule
22:30 Cinéma : The Gambler

06:00 : M6 Music
06:15 : Météo
06:20 : Baskup
06:30 : Les blagues de Toto
06:55 : Kid & toi
07:00 : Jake et les pirates du pays imaginaire
07:25 : Jake et les pirates du pays imaginaire
08:00 : Princesse Sofia
08:20 : Alvinnn !!! et les Chipmunks
08:30 : Alvinnn !!! et les Chipmunks
08:40 : Les p'tits cuistots
08:45 : Les p'tits cuistots
08:55 : Météo
09:00 : M6 boutique
10:00 : Desperate Housewives
10:50 : Desperate Housewives
11:45 : Desperate Housewives
12:40 : Météo
12:45 : Le 12.45
13:15 : Scènes de ménages
13:40 : Météo
13:45 : Le fantôme du grenier
15:45 : Dame de fer et coeur de velours
17:20 : Les reines du shopping
18:30 : Objectif Top chef
19:40 : Météo
19:45 : Le 19.45
20:10 : Scènes de ménages
20:55 : Le meilleur pâtissier
23:15 : Le meilleur pâtissier, à vos fourneaux !

Mercredi 28 octobre 2015

D U

J O U R
La sélection

20h55
Esprits criminels
Résumé
Sophie Troy, l'épouse de
Benjamin Troy, membre du
Congrès, a disparu. Il s'agit
très certainement d'un enlèvement. L'équipe du BAU est rapidement sollicitée parce que
l'élu compte de nombreux ennemis. Les agents conseillent
à toute la famille Troy d'accepter une protection policière constante tant que Sophie
n'aura pas été retrouvée. Sont concernés Dinah, la maman de Troy, et Paul, son
frère, qui vient de quitter le centre hospitalier où il avait été admis pour une
cure de désintoxication...

20h55
Dix pour cent
Résumé
Julie Gayet et JoeyStarr jouent ensemble dans un film en costumes.
Alors que leurs personnages, une marquise et son domestique, sont supposés vivre aux yeux de tous une passion
torride, sur le tournage, c'est tout le
contraire : ils se détestent et ça se voit.
Leur jeu, teinté d'antipathie, nuit à la
crédibilité du scénario. Gabriel et Andréa, leurs agents respectifs, sont appelés à la rescousse pour sauver le tournage, menacé de fiasco. Gabriel, en vrac,
pas cadré ni glamour, vit à travers ses acteurs. Andréa, impulsive et entière, peut
se montrer hystérique en situation de crise...

20h50
A chaque région son match
Résumé
Cinq rencontres sont à suivre en
direct et en simultané sur les antennes régionales de France 3 :
Caen - Nice sur France 3 sat, Basse
Normandie, Haute Normandie,
Côte d'Azur, Provence Alpes, ParisIle-de-France, Centre Val de Loire,
Alsace, Franche-Comté, Auvergne
et Corse ; Lille - Troyes sur France
3 Nord Pas-de-Calais, Picardie,
Champagne-Ardenne et Lorraine
; Toulouse - Auxerre sur France 3 Midi-Pyrénées, Bourgogne, Poitou-Charente,
Limousin et Aquitaine ; Bourg-en-Bresse - Nantes sur France 3 Rhône-Alpes,
Alpes et Pays de Loire ; Lorient - Montpellier sur France 3 ; Bretagne et Languedoc-Roussillon.

20h30
Hercule
Résumé
Mi-homme mi-dieu, Hercule est
chargé de mettre un terme à la guerre
civile qui ensanglante le royaume de
Thrace et d'installer le roi légitime sur
le trône.

20h55
Le meilleur pâtissier
Résumé
Pour l'épreuve du classique revisité,
Cyril Lignac propose aux neuf pâtissiers amateurs encore en lice de réaliser
une charlotte, à leur façon, tout en respectant les fondamentaux de la recette
: le biscuit cuillère, une mousse bavaroise
onctueuse et aérienne parfumée à la
fraise, à la poire ou au chocolat. Place ensuite au défi de Mercotte, qui ressuscite
un dessert créé au XIXe siècle pour combler les têtes couronnées : le «riz impératrice», cousin du riz au lait. Petits-beurre, pains d'épice, sablés et autres gâteaux associés à l'enfance serviront de base aux candidats pour l'épreuve créative, qui doit prendre cette semaine la forme d'un décor spectaculaire en 3D.

DK NEWS 19

DÉTENTE

Mercredi 28 octobre 2015

Mots fléchés n°1108

Citations

“Trop de colle
ne colle plus,
trop de sucre
n’adoucit
plus.”
* Proverbe
chinois

C’est arrivé un 28 octobre
1918 : la Tchécoslovaquie devient indépendante de l'Autriche.
1922 : Benito Mussolini entame sa marche
sur Rome.
1929 : lundi noir à la Bourse de New York.
1937 : le gouvernement républicain espagnol
est transféré à Barcelone.
1938 : l'incendie des Nouvelles Galeries à
Marseille fait 73 morts.
1940 : le dictateur grec Ioánnis Metaxás
refuse à Mussolini et à l'axe le droit de faire
circuler des troupes sur le territoire grec,
l'Italie entre en guerre contre la Grèce.
Célébrations :
- Journée internationale de la langue et de la
culture créoles.
- Fête du cinéma d'animation, journée mondiale instaurée par l'AFCA en souvenir de la
première
projection
publique
des
Pantomimes Lumineuses d'Émile Reynaud.
- Grèce : Fête nationale ou Jour du Non, en
souvenir du «non» (en grec « Oxi ») de la
Grèce à Mussolini en 1940.
- Japon : Jour de prévention des séismes dans
plusieurs préfectures, en souvenir du tremblement de terre de Nobi de 1891.
- République tchèque: Fête nationale, commémore l'indépendance vis-à-vis de
l'Autriche-Hongrie en 1918.

Les problèmes de sudoku samouraï se composent de cinq grilles de
sudoku entrelacées. Les règles standard du sudoku s'appliquent à
chacune de ces cinq grilles. Placez les chiffres de 1 à 9 dans les cases
vides de chaque grille. Chaque ligne, chaque colonne, et chaque
région 3 x 3 doit contenir une fois les chiffres de 1 à 9.
Chaque sudoku samouraï a une solution unique et peut être résolu
par la logique pure.

Mots
Motscroisés
croisésn°1108
n°776
Horizontalement:
4
1.Constitué de cinq sons
2.Enlevée la cime - Prêtre
et apologiste espagnol
3.Pillage d'une ville Ensemble des règles et
des habitudes fixées par
la tradition
4.Tremblements de la
voix - Lanthane
5.Italie - Argent - Grade
6.Chargea de lest Soutient les fils
7.Article espagnol -

Expectative
8.Navire à voiles Récipient
Consentement donné
9.Tirera le lait des
mamelles de la vache Dans la rose des vents
10.Dégradation - Du
verbe avoir
11.Il. Prytanée - Oiseau
(pl.)
12.Prénom féminin Paroi naturelle - Or

1.Qui dégage une odeur infecte
2.Démantibuler - Curie
3.Ch. 1. du dép. des AlpesMaritimes - Sommet calcaire dominant Toulon
4.Thalium - Houx d'Amérique du Sud - Mille-pattes
5.Excès d'air dans l'estomac
6.Commune de l'Ardèche Chirurgien français (18301898)

7.Audace, effronterie - Qui
éprouve ou manifeste de
l'émotion
8.Pronom personnel - Métal précieux - Infinitif
9.Colère - Marcher au ralenti
10.Port d'Algérie - Roula
autour d'elle-même
11. Coutumes - Énerve - Europium
12. Triple voyelle - Voie publique - Monceau

4 Verticalement :

7 erreurs

Samouraï-Sudoku n°1108

SPORTS

20 DK NEWS

Mercredi 28 octobre 2015

MONDIAUX-2015 D’ATHLÉTISME HANDISPORT (4È JOURNÉE)

Bahlaz et Baka en argent

5E JOURNÉE

L'or pour Saifi
Nassima

Les athlètes
Lahouari Bahlaz
(club) et Abdelatif
Baka (1500m) ont
offert à l’Algérie,
chacun, une
médaille d’argent,
lundi soir au stade
du Nadi Qatar à
Doha, lors de la 5e
journée des
Championnats du
monde d’athlétisme
handisport qui se
poursuivent
jusqu’au 31 octobre.

L’athlète algérienne Nassima Saifi a conservé
son titre mondial du lancer du disque, classe F57,
en remportant la médaille d’or du concours, hier
à Doha lors de la 5e journée des Championnats
du monde d’athlétisme handisport qu'accueille
la capitale du Qatar depuis plus d’une semaine.
Saifi a réussi le jet victorieux à 34.31m, lors de
son 3e essai, dans un concours qui a réuni douze
(12) concurrentes. La seconde place est revenue
à son éternelle rivale, la Bulgare Stela Eneva
(32.25m au premier essai), alors que la 3e place
du podium est revenue à l’Irlandaise Orla Barry
(29.82m).
C’est la seconde médaille de Saifi, après l’argent remporté au lancer de poids (10.76m et un
nouveau record d’Afrique). Quand à l’autre Algérienne du concours, Safia Djalal, elle a échoué
au pied du podium avec un jet à 27.89m, réussi
pourtant dès son premier essai.
«Dieu merci, je ne retourne pas au pays sans
distinction. J’avais la peur au ventre de ne pas
réussir mon entrée, car j’étais la championne en
titre. Mon 3e essai m’a permis d’espérer l’or, qui
a été confirmé après le dernier essai de la Bulgare,
alors qu’il me restait encore trois derniers sur lesquels d’ailleurs, j’ai préféré faire l’impasse,
après avoir assuré mon titre», a déclaré Saifi, en
pleurs, à la fin du concours. Pour son entraîneur,
Hocine Saadoune, la médaille de son athlète est
amplement méritée au vu du travail qu’elle a effectué tout au long de la saison.
«Saifi, tout comme tous les membres de la délégation, croisait les doigts avant le concours du
disque où on avait des chances de médailles avec
Nassima et Djalal. Cette performance est une récompense pour l’athlète au vu de ses efforts et
pour la fédération pour son soutien et les moyens
mis à la disposition de l’ensemble des athlètes
pour préparer ce Mondial-2015", a souligné Saadoune.
La médaille d’or de Saifi est la seconde,
après celle de Samir Nouioua au 1500m (T46), ce
qui propulse l’Algérie à la 13e position au tableau
des médailles (2 or et 5 argent), en attendant d’autres épreuves où les athlètes algériens sont encore engagés, et peut-être, dès ce soir, avec la participation de Mohamed Berrahal aux séries du
100m (T51).

Au lancer du club, classe
F32, Lahouari Bahlaz a terminé le concours en seconde position, avec un
jet à 34.46 m, réussi au 6e
et dernier essai, et qui
constitue un nouveau record africain.
La première position est
revenue au Russe Vladislav
Frolov (35.94m et un nouveau record du monde),
alors que le Polonais Maciej Sochal a pris la médaille de bronze avec un jet
à 32.50m.
«Je me contente d’une
médaille d’argent, mais
elle est aussi mondiale. Je
suis certain d’une chose,
c’est d’avoir tout tenté pour
l’or, mais, je crois que mon
adversaire direct, le Russe,
ne peut en aucun cas être
classé avec les F32, à voir
seulement sa façon de jeter
le Club. L’avenir confirmera ou infirmera ce que
je dis, je suis conscient», a

tenu à expliquer Bahlaz,
auteur déjà d’une médaille
d’argent au poids.
Deux autres Algériens
étaient en course pour une
médaille au concours du
club, Karim Betina qui
s’est classé en 5e position
avec (26.18m) et Mounir
Bakiri, 9e sur 13 concurrents, avec un jet à 22.43m.
La seconde médaille
d’argent lors de la 5e journée a été l’oeuvre d’Abdelatif Baka, qui a couru la finale du 1500 m (T13), en
3 :55.74 (sa meilleure performance de la saison).
L’Algérien était précédé du
Marocain Abdellilah
(3 :54.34) mais a devancé
l’autre Marocain El Ami
Chentouf (3:56 .49).
Pour sa part, Sid Ali
Bouzourine a pris la 4e position en finale du 800m
(T36), parcourant la distance en 2 :15.59 (nouveau
record d’Afrique). Le podium a été partagé par le

Britannique Paul Blake (2 :06.89), et les Russes Artem
Arefyev (2 :07.13) et Andrey
Zhirnov (2 :09.91).
«Bouzourine est encore
jeune, il a pris part à sa
première compétition internationale et il était important qu’il soit présent
ici. Son objectif n’était pas
de rivaliser avec les meilleurs athlètes au monde
actuellement. C’est chose
faite, ces championnats
sont un repère pour lui en
vue de belles performances
à l’avenir», a déclaré l’entraîneur des courses de
demi-fond et fond, Tahar
Salhi.
En demi-finale de la
course du 100m, classe T12,
Lynda Hamri n’a pu se
qualifier pour la finale. Engagée dans la 3e et dernière
série, Hamri s’est classée
troisième en 13.29, derrière
la Chinoise Guohua Zhou,
2e en 12.10 et Elena Chebanu (Azerbaïdjan), 1re en

11.91.
L’épreuve permettait la
qualification du premier
de chaque série, plus le
meilleur temps des trois
séries. Après cinq journées
de compétition, l’Algérie
pointe à la 20e position au
classement des médailles
avec un total de 6 médailles
(1 or et 5 argent).
La première place revient à la Chine avec un total de 41 médailles dont 22
or et 12 argent, suivie de la
Russie (10 or, 8 argent et 16
bronze) et les USA (7 or, 7
argent et 5 bronze).
Programme des Algériens pour la 6e journée,
prévue mardi :
Nassima Saifi et Safia
Djalal (F57), disque (Finale)
Mohamed Berrahal
(100m, T51) 100m (1/2-finale), 17h38 (H/locale) Et à
21h55 la Finale (en cas de
qualification).

CAN-2016 DE HANDBALL

Mokrani disposé à poursuivre avec les Verts, selon Bouchekriou
à l'issue de la Coupe du monde de 2015 organisée au Qatar, et qui a vu les Verts rater
complètement leur participation en terminant à la 24e et dernière place du classement.
Mokrani a refusé une prolongation de
contrat de deux ans au sein de l'équipe
française de Dunkerque, pour privilégier un
retour en région parisienne où il a signé l'été
passé au profit de l'US Créteil. La sélection
algérienne prépare la CAN-2016, prévue du
21 au 30 janvier prochain au Caire. Le vainqueur de ce rendez-vous sera directement

S

o

l

u

qualifié aux Jeux Olympiques 2016 à Rio de
Janeiro (Brésil), alors que le vice-champion disputera le Tournoi de qualification
olympique (TQO).
Les trois premiers sont également qualifiés pour le championnat du monde 2017
en France. Bouchekriou, de retour en sélection nationale après avoir dirigé l'équipe du
Bahreïn, a fait appel à 22 joueurs locaux en
vue du tournoi de Tunisie du 5 au 7 novembre qui regroupera aussi le pays organisateur, la Suisse et l'Iran.

t

i

o

Mots Croisés N°1107

Sudoku N°1107
CINTEGABELLE
OTARIEnOSIER
MAGISTERnERG
PIECETTESnNO
LPnONEREUSES
AUnTARISSEnT
InBECnVnPRIE
SPATHnIMITER
AILSnVENCEnO
NEEnTIRnInCL
CUZCOnERODEn
EXERCESnNASE

n
Solution Mots Fléchés N°1107

L'entraîneur de la sélection algérienne de
handball, Salah Bouchekriou, a assuré que
le pivot Mohamed Mokrani est toujours
disposé à défendre les couleurs nationales
alors qu'on lui avait prêté l'intention de
prendre sa retraite internationale. «J'ai discuté dernièrement avec Mokrani et il m'a assuré qu'il était toujours disposé à jouer
pour la sélection algérienne», a déclaré
Bouchekriou au micro de Dzair TV. La
presse algérienne avait annoncé le départ en
retraite internationale de Mokrani (34 ans)

FRAGMENTAIRE
OnRAIDISSEUR
ULCEREnAOUTE
DInTENIRnAIn
ROUETnDIPOLE
ONCnTAONSnEN
ISCHEMIEnCRU
EnLISONnCRnM
MIENnLECHERE
EXnDOLnIEPER
NEGOCIATRICE
TROUnRUEnRUS

SPORTS

Mercredi 28 octobre 2015

LIGUE 1 MOBILIS

DK NEWS 21
JEUX MÉDITERRANÉENS 2021

CS CONSTANTINE

Le bilan

L'aspect financier

de la candidature
d'Oran approuvé

retarde la conclusion
d'un accord avec Sendjak
L'aspect financier retarde la
conclusion d'un accord entre la
direction du CS Constantine et
l'entraîneur Nacer Sendjak après
que les deux parties se sont entendues sur les autres détails du
contrat qui devrait lier l'ancien
sélectionneur national au club de
Ligue 1 algérienne de football.
«J'ai tout conclu avec Sendjak, il
nous reste seulement à nous entendre sur le volet financier dans les
prochains jours», a déclaré le président du CSA, Mohamed Haddad au
micro d'El Djazairia TV.
Le CSC a mis fin aux fonctions de
l'entraîneur français, Hubert Velud
la semaine passée suite à la lourde
défaite concédée par l'équipe sur le

terrain de la JS Saoura (4-1), pour le
compte de la 8e journée du championnat. La direction de la formation phare de «Cirta» souhaitait
engager Djamel Menad en remplacement de Velud, mais l'ancien
buteur de la sélection algérienne a
décliné l'offre pour des «raisons personnelles».
Sendjak, qui a dirigé la sélection
algérienne lors de la Coupe
d'Afrique de 1998 au Burkina Faso, a
eu deux passages dans le championnat algérien sous les couleurs de la
JS Kabylie. En France, où il est né en
1960, Sendjak avait souvent travaillé
au sein du club amateur de Noisy-leSec.
Le CSC reste sur un nul à domicile
contre l'USM Blida (1-1), samedi der-

nier en match comptant pour la 9e
journée. C'est l'entraîneur adjoint,
Mounir Zeghdoud qui avait dirigé
l'équipe au cours de cette partie.
Zeghdoud devrait encore cocher les
«Sanafirs» sur le terrain de l'ASM
Oran, vendredi prochain dans le
cadre de la 10e journée du championnat, a affirmé Haddad. Les
Constantinois partagent la dixième
place du classement de Ligue 1 en
compagnie de l'USM Blida avec 11
points pour chaque équipe.

JS SAOURA

4 matchs de suspension pour Touhami Sebie
Quatre (4) matchs ferme de suspension ont été infligés au joueur de la JS Saoura, Touhami Sebie, pour son
mauvais comportement le 24 octobre dernier à l'occasion de la 9e journée de Ligue 1 Mobilis de football (2-2)
en déplacement chez le MC Oran, a-t-on appris hier
auprès de la Ligue du football professionnel (LFP).
«Suite à l'examen des pièces versées au dossier et aux
rapports des officiels de la rencontre, Touhami Sebie
écope de 4 matchs de suspension ferme et d’une
amende de 50.000 DA pour contestation de décision,
avec faits aggravants, à savoir la bousculade de l'arbitre

directeur à la 47e minute de jeu» a encore détaillé la
LFP. La commission de discipline de la LFP a précisé
s'être basée sur l'article n.42 du nouvel amendement
pour prendre cette décision, en sus des articles n.62, 37
et 39.
A la faveur du nul ramené d'Oran, la JSS se positionne
à la 8e place du classement général, avec 12 points, au
moment où le MCO reste premier club reléguable (14e),
avec seulement huit unités.

AFFAIRE RCA - USMA

2 matchs à huis clos pour Larbaâ
Deux matchs à huis
clos, dont un assorti d'une
suspension de terrain, ont
été infligés au RC Arbaâ
suite aux incidents ayant
émaillé le match en retard
du 20 octobre contre
l'USM Alger (1-2) pour la
mise à jour de la 7e journée de Ligue 1 Mobilis, a
indiqué hier la Ligue de
football professionnel (LFP) sur son
site officiel.
Réunie en première session le 20
octobre, la Commission de discipline de la LFP avait dès lors prononcé «par mesure conservatoire,
une suspension du stade IsmaïlMakhlouf de Larbaâ, assorti de huis
clos» en attendant de prendre une

décision finale. «Compte tenu des
incidents ayant émaillé le match en
retard RCA - USMA du 20 octobre à
Larbaâ pour la mise à jour de la 7e
journée de Ligue 1 Mobilis, des
pièces versées au dossier et aux rapports des officiels de la rencontre, il
a été décidé d'infliger 2 matchs à
huis clos au RCA, dont un match

assorti de suspension de
terrain,
ainsi
qu'une
amende de 100.000 DA», a
indiqué la LFP. Parmi les
griefs retenus contre le
RCA, la commission de discipline a cité dans son communiqué, le «jet de projectiles» avec «faits aggravants», en l'occurrence les
incidents qui ont éclaté
juste après la fin de la rencontre,
perdue (2-1) à domicile par le RCA.
L'USM Alger est leader de la Ligue 1
Mobilis, avec 22 points et six longueurs d'avance sur son premier
poursuivant, au moment où le RCA
reste lanterne rouge, sans avoir remporté le moindre match après 8 journées de championnat.

10E JOURNÉE (MATCHS AVANCÉS)

Le DRBT s'offre l'ES Sétif (1-0),
l'USMB et le MOB dos à dos
Le DRB Tadjenanet s'est imposé mardi à domicile face
à l'ES Sétif (1-0) en match avancé de la 10e journée du
championnat de Ligue 1 Mobilis de football, alors que
l'USM Blida et le MO Béjaia se sont séparés sur un score
de parité (0-0).
Le DRBT, le nouveau promu qui est en train de forcer
l'admiration, a inscrit l'unique but de la partie par
Daouadji Bouras Abdellah (6'). Sans le soutien de leur
public, huis clos oblige, les joueurs de l'entraîneur
Lyamine Bougherara ont su préserver leur maigre avantage jusqu'au sifflet final. Grâce à cette précieuse victoire, le DRBT consolide sa deuxième place au classement (19 pts) et revient du coup à trois longueurs du leader, l'USM Alger, dont le match en déplacement face à la
JS Saoura a été reporté au 24 novembre, en raison de l'en-

gagement des Usmistes en finale de la Ligue des champions d'Afrique face aux Congolais de TP Mazembe. Dans
l'autre match avancé, le MO Béjaia a réussi une belle opération en allant tenir en échec les Blidéens (0-0), un
point décroché après la victoire acquise à la maison face
à l'ASM Oran (2-0).
Pour la formation blidéenne, il s'agit du cinquième
match nul depuis le début de la saison. Ces deux rencontres ont été avancées pour permettre à l'ESS et au MOB de
disputer la Super Coupe d'Algérie, dimanche 1er novembre au stade Chahid-Hamlaoui de Constantine (16h00).
Mardi 27 octobre 2015:
USM Blida- MO Béjaia
0-0
DRB Tadjenanet- ES Sétif 1-0

Le bilan final de la promotion de la candidature
de la ville d'Oran à l'organisation des Jeux Méditerranéens de 2021, estimé à 29 millions de dinars, «a
été approuvé par les membres du Comité exécutif
du Comité olympique et sportif algérien (COA)» at-on appris hier auprès de cette instance.
Le président du COA, Mustapha Berraf, a exposé
ce bilan dernièrement, en révélant que le produit
total des dons parvenus au COA était de l'ordre de
76.798.245,00 de dinars, au moment où les dépenses nécessaires à la promotion de la candidature d'Oran ont été de 29 millions de dinars.
«Nous avons dépensé 12.176.778,00 DA en frais de
déplacement, 1.820.470,00 DA en frais d'hébergement et de restauration, 10.064.433,00 DA en frais
d'organisation des cérémonies, des rencontres et
des articles protocolaires, ainsi que 4.938.319,00 DA
en frais de communication» a encore détaillé Berraf devant les membres du Comité exécutif du COA.
L'Algérie a déposé la candidature d'Oran à l'organisation de cette XIXe édition des Jeux Méditerranéens le 31 juillet 2014, au siège du Comité international des Jeux Méditerranéens (CIJM) à Athènes
(Grèce), et elle a profité des derniers Jeux Méditerranéens de plage ( JMP-2015) à Pescara (Italie)
pour appuyer un peu plus son dossier, juste avant
le verdict, rendu en sa faveur le 27 août dernier dans
cette même ville.
«Le COA a fait appel exclusivement à l'expertise
de petites entreprises algériennes, spécialisées dans
la communication et les nouvelles technologies de
l'information pour l'installation et la gestion d'un
stand à Pescara, ciblant à mettre en valeur les atouts
de l'Algérie, particulièrement ceux de la ville
d'Oran» a encore tenu à préciser Berraf.
L'ensemble des membres du Comité Olympique et Sportif ont tenu à remercier les autorités
algériennes, et à leur tête Son Excellence Monsieur
Abdelaziz Bouteflika, Président de la République,
pour «le soutien total et les orientations permanentes prodiguées qui ont permis la réussite de ce
challenge, dans l'intérêt du Sport et de la Jeunesse
algérienne.», souligne la même source.
Les Jeux Méditerranéens sont organisés tous les
quatre ans depuis 1951 et c'est la 2e fois que l'Algérie va les abriter, après ceux de 1975. L'autre candidat à l'organisation des JM de 2021, la Tunisie, avait
abrité quant elle les éditions de 1967 et 2001, à Tunis.

COUPE D'ALGÉRIE (3E TOUR
RÉGIONAL «OUEST»):

Programme des
rencontres
Programme des rencontres du 3ème tour régional «Ouest» de la Coupe d'Algérie «seniors» de football, Ligue d'Oran, prévues mardi prochain.
Arzew : WA Mostaganem - JS Emir Abdelkader
12h00
// : CRB Hennaya - RCB Oued Rhiou
15h00
Témouchent: US Remchi - MB Sidi Chahmi
12h00 // : CRB Sfisef - SCM Oran
15h00
Sidi Chahmi: CR Bendaoud - IRB El Kerma 12h00
// : NASR Sénia - ES Araba
15h00
Toula (Oran): OM Arzew - ASSidi Lahcen
15h00
Bouakeul (Oran): ZSA Témouchent - USM Bel- Abbès 15h00
Benahmed (Oran): WA Tlemcen - IRB Oued Kheir
15h00
El Amria : ASB Maghnia - CRM Bouguirat 15h00
Es-Sénia : CRB Ben Badis - ES Mostaganem 15h00
El Kerma : NRB Bethioua - CR Témouchent 15h00
Oued Tlélat: IRB Maghnia - KRB Hillil
15h00
Mostaganem: USM Oran - MCB Hadjadj
15h00
APS

SPORTS

22 DK NEWS

LIGUE DES CHAMPIONS (FINALE ALLER) :

L'USM Alger en stage avant
d'affronter le TP Mazembe
L'USM Alger a entamé hier un stage bloqué à Aïn Benian en vue de son
match face au TP Mazembe (RD Congo) samedi prochain (20h30) dans le
cadre de la finale aller de la Ligue des champions d'Afrique de football.
Les Usmistes abordent ce regroupement
sous de bons auspices
après que l'infirmerie
du club a été vidée suite
au rétablissement de
tous les joueurs blessés,
et ils étaient nombreux
ces derniers temps, a-ton appris auprès du club
de Mobilis-Ligue 1 algérienne de football.
Ainsi, Khoualed, Benayada, Nadji, Mazari,
Abdellaoui et Darfalou,
ont tous repris l'entraînement, lundi, lors de la
première séance de la
semaine.
De quoi réconforter
l'entraîneur Miloud
Hamdi, lui qui n'a pas
caché ses inquiétudes
suite à l'enchaînement
des blessures au sein de
son effectif.

L'USMA, qui jouera
pour la circonstance sa
première finale continentale, sera néanmoins
privée des services du
latéral droit, Rabie Meftah et de l'attaquant malgache Andréa, tous les
deux suspendus.
Le premier nommé
ratera également le
match retour prévu le 8
novembre prochain à
Lubumbashi.
Malgré ces deux défections de taille, l'optimisme est de mise dans
le camp algérois, comme
le traduisent les propos
du porte-parole de
l'USMA, Hadj Adlène.
«Nous préparons
comme il se doit le rendez-vous. Certes, l'adversaire est favori pour
s'adjuger le titre par rap-

port à sa riche expérience dans ce genre de
rencontre, mais notre
équipe n'a nullement
peur des Congolais et
jouera ses chances à
fond», assure l'ancien
buteur de l'USMA et de la
JS Kabylie.
Le meilleur scénario
souhaitent les Usmistes

samedi sera évidemment de remporter une
victoire rassurante avant
la deuxième manche qui
s'annonce difficile.
«Même avec un score
rassurant, ce ne sera nullement facile à Lubumbashi», prévient encore
Hadj Adlène.

L'entraîneur Carteron serein avant
d'Affronter l'USM Alger
L'entraîneur du TP
Mazembe, le français
Patrice Carteron ne
s'avoue pas inquiet à
quelques jours de la finale de la Ligue des
champions d'Afrique
contre l'USM Alger, malgré les deux nuls successifs concédés par son
équipe dans la semaine
en championnat de la
RD Congo.
«Il fallait essayer de
bien négocier les deux
matches du championnat national dans la semaine d'abord face à
Sanga Balende ensuite
devant Bazano, ça n'a

pas été facile. La raison
: on sait que les têtes
étaient déjà à cette finale
aller à Alger.» a déclaré
Carteron au site officiel
du club.
«Je ne vais pas vous
dire n'importe quoi, on
a eu beau et essayer de
bien préparer ces deux
matchs, on a senti dans
l'investissement que
c’était difficile.
Parce qu’on a cœur
de jouer ce moment
merveilleux qui est dans
ce match à Alger ce 31
octobre», a t-il poursuivi. Les Corbeaux
avaient été tenus en

échec par Sanga Balende (1-1) et Bazano (00), lors des rencontres
disputés jeudi et dimanche pour le compte
des sixième et septième
journée du championnat local. L'USM Alger
accueillera les Corbeaux
samedi 31 octobre à
20h30 au stade OmarHamadi en finale aller
de la Ligue des champions. La manche retour aura lieu le 8 novembre à Lubumbashi.
En prévision de la
première manche, le TP
Mazembe a entamé dimanche un stage blo-

qué à Marrakech.
D'autre part, quatre
joueurs du TP Mazembe
ont été convoqués en
sélection nationale de
la RD Congo en prévision de la double
confrontation contre le
Burundi le jeudi 12 novembre à Bujumbura et
le dimanche 15 novembre à Kinshasa pour le
compte du second tour
des éliminatoires de la
Coupe du monde -Russie 2018. Les quatre
joueurs convoqués sont:
Joël Kimwaki, Merveille
Bope, Jean Kasusula et
Joe Issama Mpeko.

Halliche reprend l'entraînement après
cinq mois d'arrêt
Le défenseur international algérien du Qatar SC (division 1
qatarie) Rafik Halliche, a repris
l'entraînement après cinq mois
d'arrêt en raison d'une méchante
blessure au genou, rapportait
hier le quotidien local Al-Arab.
Halliche avait été touché aux ligaments croisés du genou en mai
dernier lors du match de son
équipe face à Chaihania (victoire

4-1), en quarts de finale de la
Coupe du Qatar, Cette blessure
avait poussé le joueur de 28 ans à
passer sur le billard avant d'entamer une opération de rééducation. L'ancien joueur du NA Hussein Dey (Ligue 1 algérienne)
avait été contraint de faire l'impasse sur les deux premiers
matchs de l'équipe nationale aux
qualifications de la Coupe

d'Afrique des nations CAN-2017,
face aux Seychelles (4-0) et Lesotho (3-1).
Il devrait effectuer son retour
chez les Verts lors du troisième
match en déplacement face à
l'Ethiopie en mars prochain Halliche avait rejoint Qatar SC l'été
dernier après l'expiration de son
contrat avec le club portugais
d'Academica Coimbra.

CHAMPIONNAT DE TURQUIE (9E J) :

M'bolhi (Antalyaspor) encaisse cinq
buts pour sa deuxième titularisation
Antalyaspor, avec l'Algérien
Rais M'bolhi dans les bois pour sa
deuxième titularisation en championnat de première division
turque de football, a lourdement
chuté face au leader Besiktas (51), lundi soir en clôture de la 9e
journée.
M'bolhi, qui a rejoint Antalyasor en septembre dernier, a été
aligné pour la deuxième fois de
rang dans le onze de départ de son
nouveau club, mais il n'a pas eu
la même réussite que lors de sa
première sortie la semaine passée
lorsqu'il avait gardé sa cage vide

face à Sivaspor (2-0). Le portier algérien de 30 ans, écarté des rangs
de la sélection algérienne depuis
la Coupe d'Afrique des nations2015 déroulée en début de cette
année en Guinée équatoriale, a
été rappelé dans la liste élargie des
32 joueurs algériens concernés
par la double confrontation
contre la Tanzanie (14 et novembre) dans le cadre du dernier
tour préliminaire des qualifications pour le Mondial-2018 en
Russie.
Après sa mésaventure avec
son ex-club américain de Phila-

delphia où il était sorti des plans
de son entraîneur dès avril dernier d'où son départ vers la Turquie, M'bolhi a gagné jusque là
trois matchs (2 en championnat
et 1 en Coupe de la Turquie), ce
qui lui permet de prétendre à
retrouver sa place de n°1 dans
l'effectif de la sélection algérienne.
Après son cuisant échec à domicile face à Besiktas, Antalyaspor recule à la 8e place avec 14
points, distancé de 8 unités par
son ''bourreau'' du jour et leader
du championnat.

Mercredi 28 octobre 2015

CHAMPIONNAT DE LIGUE 2
FRANÇAISE :

Mehdi Jeannin (Clermont)
exclu face à Lens
Le néo-gardien de but international algérien, Mehdi Jeannin, a écopé
d'un carton rouge pour son retour dans le onze de départ de son équipe
Clermont Foot à l'occasion de la réception de Lens (2-2), lundi soir en
clôture de la 12e journée du championnat de Ligue deux française de
football. Jeannin a été exclu à la 59e minute du match qui a vu son compatriote Farid Boulaya inscrire l'une des deux réalisations de Clermont.
Le portier algérien de 25 ans a été appelé pour la première fois en
sélection nationale lors du précédent stage à Alger.
Mais il n'a disputé aucune des deux rencontres amicales jouées par
les Verts pour la circonstance contre la Guinée (défaite 2-1) et le Sénégal (victoire 1-0). Jeannin est retenu de nouveau dans la liste préliminaire des 32 joueurs algériens concernés par la double confrontation
contre la Tanzanie (14 et 17 novembre) dans le cadre du dernier tour
préliminaire des qualifications pour la Coupe du monde-2018 en Russie.

Mesbah reprend
l'entraînement collectif
avec Sampdoria
L'international algérien Djamel Mesbah, a réintégré l'entraînement
collectif de son équipe Sampdoria, après une absence de plusieurs jours
à cause d'une blessure, annonce le club de Série A italienne de football. Mesbah a du faire l'impasse sur les trois derniers matchs de sa formation, dont le dernier en date, dimanche dernier lors de la victoire
de Sampdoria contre l'Hellas Vérone (4-1), dans le cadre la 9e journée
du championnat.
Le joueur de 31 ans figure dans la liste préliminaire des 32 joueurs
de la sélection algérienne en vue de la double confrontation contre la
Tanzanie (14 et 17 novembre) dans le cadre du dernier tour préliminaire des qualifications pour la Coupe du monde de 2018 en Russie.
Mesbah, qui a perdu sa place de titulaire chez les Verts au profit de
Faouzi Ghoulam (Naples, Italie), n'avait plus été appelé en sélection
depuis mars dernier à l'occasion du stage de Doha.

LIGUE 1 TUNISIENNE

ES Sahel : Bounedjah purge
sa suspension, de retour
face au CA Bizertin
dimanche
L'attaquant international algérien de l'ES Sahel Baghdad Bounedjah a purgé une suspension de quatre matchs avec son club, et sera de
retour pour la réception du CA Bizertin dimanche prochain, dans le
cadre de la 6e journée du championnat tunisien de football, rapportait hier la presse locale.
Blessé avec la sélection algérienne, Bounedjah avait été autorisé par
la formation de Sousse à prolonger son séjour en Algérie où il devait
observer un repos d'une dizaine de jours.
Touché à une jambe au cours du dernier stage effectué par les Verts
et ponctué par deux matches amicaux contre la Guinée (défaite 1-2) et
le Sénégal (victoire 1-0) au Stade du 5-Juillet, Bounedjah rejoindra la
Tunisie aujourd’hui, selon la même source.
«L'international algérien Baghdad Bounedjah qui avait contracté
une blessure avec la sélection algérienne a été autorisé à prolonger son
séjour en Algérie. Il sera de retour à Sousse mercredi pour réintégrer
le groupe» a expliqué le club tunisien sur son site internet.
Au terme de la 5e journée, l'ESS pointe à la 11e place au classement
du championnat avec 4 points.

FC PORTO :

Deux semaines
d'indisponibilité pour
Brahimi
Le milieu international algérien du FC Porto (division 1 portugais
de football) Yacine Brahimi, blessé à la cuisse, devra s'éloigner des terrains pendant deux semaines, rapportait hier la presse locale.
Du coup, Brahimi (25 ans) sera forfait pour le match en déplacement
face à l'Uniao Madeira samedi en championnat, ainsi qu'à l'autre rendez-vous sur le terrain de Maccabi Tel Aviv mercredi 4 novembre prochain, dans le cadre de la 4e journée de la Ligue des champions.
Le joueur algérien a été contraint de quitter ses coéquipiers à la 58e
minute du match à domicile de son équipe le FC Porto par le Sporting
Braga (0-0), dimanche soir dans le cadre de la 8e journée du championnat. Brahimi devrait être remis pour la double confrontation de
l'équipe nationale face à la Tanzanie (14 et 17 novembre) dans le cadre
du dernier tour préliminaire des qualifications pour la Coupe du monde
de 2018 en Russie. Après son nul, le FC Porto perd la première place
du classement du championnat qu'il partageait avec Sporting Lisbonne,
où évolue l'Algérien Islam Slimani, et dont l'équipe a remporté le derby
lisboète sur le terrain de Benfica (3-0).
APS

Mercredi 28 octobre 2015

FOOTBALL MONDIAL

Le Borussia Dortmund a prolongé le
contrat de son défenseur central grec,
Sokratis Papastathopoulos, d’une année
supplémentaire (échéance originelle : juin
2018). Après 58 matchs de Bundesliga
depuis l’été 2013 (2 buts, 2 passes décisives), Sokratis continuera l’aventure
borussen. Il a également participé à 20
matchs de Coupe d’Europe avec le BVB (1
buts) ainsi qu’à 10 matchs de Coupe
d’Allemagne. «Nous sommes très heureux
d’avoir réussi à signer un engagement sur
le long-terme avec un autre de nos
joueurs-clés», s’est félicité le directeur
sportif du club, Michael Zorc.

que
Guardiola
reste
A l'issue de la victoire du
Bayern Munich contre
Cologne (4-0, 10e journée de
Bundesliga), Philipp Lahm a
accepté d'évoquer l'avenir de
Josep Guardiola. Alors que le
coach espagnol serait courtisé par plusieurs formations (Chelsea...), le
défenseur allemand a
pris position sur le dossier. «Le point de vue de
l'équipe est clair. Nous
aimons travailler avec lui,
c'est un entraîneur exceptionnel. Ce n'est pas entre
nos mains, mais je peux
juste dire que l'équipe aimerait qu'il reste.» Pour rappel,
le bail de l'ex-coach du FC
Barcelone expire en juin 2016
à l'Allianz Arena.

Rooney
Van Gaal
ne veut plus
en parler
Agacé par les critiques
envers Wayne Rooney
ces dernières semaines,
Louis van Gaal ne
souhaite plus s'exprimer
sur le cas du capitaine
de Manchester United.

BUFFON

VEUT JOUER
JUSQU’À 40 ANS
Récemment devenu le joueur à avoir disputé le
plus de minutes sous le maillot de la
Juve, Gianluigi Buffon n’entend
pas s’arrêter là.
Malgré ses 37 ans, l’international
italien entend poursuivre sa carrière
jusqu’en 2018, c'est-à-dire jusqu’à ses
40 ans. «Jouer jusqu'en 2018 est l'un de
mes objectifs. Quand vous prenez de l'âge,
vous réalisez que la chose la plus stimulante
est le challenge. C'est pourquoi j'apprécie le fait de disputer chaque
rencontre», a confié l’ancien
Parmesan au micro de
Rai Tre TV.

23

Lahm
aimerait

SOKRATIS PROLONGE
JUSQU’EN 2019 !

Wayne Rooney n'a pas été à
la fête contre Manchester City
(0-0). Auteur d'un nouveau
match médiocre, le capitaine
des Red Devils a reçu le soutien de son coach, qui n'a
pas souhaité alimenter le
débat après la rencontre.
«Il faut chaque semaine
que je parle de Rooney,
pourquoi donc ? Vous
avez votre opinion,
écrivez-la. Je ne donne
plus aucune réponse
sur Wayne Rooney, je n'en peux
plus», a déclaré le technicien néerlandais en conférence de presse. Depuis le début de saison, le trentenaire
a inscrit deux buts en neuf matches
de Premier League.

DK NEWS

à
Man U pourrait passer
ann
l'offensive pour Griezm

en Liga espagnole.
désormais une valeur sûre
Antoine Griezmann est
s.
sur le marché des transfert
fer
d'en
cote
une
a
çais
les Rojiblancos parvienJusqu'à quand est-ce que
dront à le conserver ?

Nasri
de retour à
l'entraînement
Samir Nasri a effectué son
retour sur les terrains
d'entraînement de
Manchester City ce
lundi.Bonne nouvelle pour
Samir Nasri et Manchester
City. Déjà privé de Sergio
Agüero et David Silva
notamment, Manuel
Pellegrini va pouvoir
compter sur le retour du
Français. L'ancienne
pépite de l'OM a repris la
course ce lundi. Il a
annoncé la nouvelle sur
son compte Instagram et va
devoir faire face à une rude
concurrence dans les
prochaines semaines.

L'ailier fran-

DK NEWS
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION

Edité par la SARL
DK NEWS
Directeur général
Abdelmadjid CHERBAL

FÊTES NATIONALES

Le Président Bouteflika félicite
le Gouverneur Général de Saint
Vincent et les Grenadines ...
Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message
de félicitations au Gouverneur Général
de Saint Vincent et les Grenadines,
Frederick Nathaniel Ballantyne, à l'occasion de la célébration de la fête nationale de son pays. «Au moment où votre
pays célèbre sa fête nationale, il me plaît
de vous adresser, au nom du peuple et
du gouvernement algériens ainsi qu'en
mon nom personnel, nos chaleureuses

félicitations et mes voeux de santé et de
bonheur pour vous-même, de paix et de
prospérité pour le peuple de Saint Vincent et les Grenadines», a écrit le président Bouteflika dans son message. «Je
voudrais, en cette occasion particulière, vous renouveler ma disponibilité
à oeuvrer, avec vous, au renforcement
des relations entre nos deux pays amis
dans tous les domaines», a ajouté le Chef
de l'Etat.

...et son homologue turkmène
Le président de la République,
Abdelaziz Bouteflika, a adressé un
message de félicitations au président
du Turkménistan, Gurbanguly Berdimuhamedov, à l'occasion de la célébration de la fête nationale de son pays
dans lequel il a lui a réaffirmé son attachement à oeuvrer pour la consolidation des relations de coopération entre les deux pays. «La célébration de la
fête nationale de votre pays m'offre
l'agréable occasion de vous présenter,
au nom du peuple et du gouvernement

algériens et en mon nom personnel,
nos chaleureuses félicitations ainsi
que mes voeux de bonheur, de prospérité, de progrès et de bien-être à
vous-même ainsi qu'au peuple turkmène, a écrit le président Bouteflika
dans son message.
«Je voudrais saisir cette heureuse
circonstance pour vous réaffirmer
mon attachement à oeuvrer avec vous,
pour la consolidation des relations
d'amitié et de coopération qui lient nos
deux pays», a ajouté le Chef de l'Etat.

M. Messahel représentera l'Algérie
au 3e sommet du Forum de
partenariat Inde-Afrique
Le ministre des Affaires maghrébines, de l'Union africaine et de la Ligue
des Etats arabes, Abdelkader Messahel,
représentera l'Algérie aux travaux du 3e
sommet du Forum de partenariat IndeAfrique, qui aura lieu à New Delhi les 29
et 30 octobre, a indiqué hier un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Ce sommet se tiendra sous le
thème «Un partenariat en marche :
vers un agenda de développement dynamique et transformatif», et examinera
les thématiques liées aux principaux dé-

fis auxquels fait face le continent africain,
en particulier ceux liés à l'alimentation,
la santé et la sécurité environnementale,
précise la même source. Le ministre
«fera part de l'expérience algérienne en
la matière et plaidera pour la promotion
d'initiatives de coopération dans les
domaines prioritaires», relève le communiqué. Ce Forum a été précédé par
un segment «Commerce» auquel a pris
part le ministre du Commerce, Bakhti
Belaïb, et une importante délégation algérienne d'hommes d'affaires.

ALGÉRIE-ONU :

Le renforcement de la coopération
en matière de formation au centre
d'un entretien El Ghazi-Seth
Le renforcement de la coopération bilatérale en matière de formation des
jeunes diplômés a été au centre d'un entretien lundi à Alger entre le ministre du
Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale Mohamed El Ghazi et le Directeur général de l'Institut de l'ONU pour la formation et la recherche (UNITAR), Nikhil Seth,
a indiqué lundi un communiqué du ministère. Lors de l'entretien, les deux parties ont examiné «les moyens de réactiver l'accord de coopération signé par les
deux parties en 2012 en matière de formation et d'accompagnement des jeunes diplômés dans la création de leurs entreprises», a précise la même source. Il

s'agit du programme «Ibtikari», un programme de formation et d'accompagnement à l'entrepreneuriat des jeunes diplômés. Dans le même contexte, les deux parties «se sont félicitées» des premiers résultats enregistrés.»La mise en oeuvre de
l'accord, ajoute la même source, a contribué à la promotion de l'esprit d'entrepreneuriat chez les jeunes diplômés porteurs
de projets et à leur accompagnement
dans la création de leurs entreprises
dans différentes activités, notamment
l'agriculture et les TIC». Les deux parties
ont en outre convenu de la nécessité
d'une évaluation par les experts de la mise
en oeuvre dudit programme.

ALGÉRIE - DJIBOUTI

Remise de diplômes à des
parlementaires djiboutiens ayant
suivi une formation en Algérie
Des parlementaires djiboutiens ont reçu leurs diplômes, lundi à Alger, après avoir
bénéficié d'une formation à l'Assemblée populaire nationale (APN). Lors de la cérémonie de remise des diplômes, le président de l'APN, Mohamed-Larbi Ould Khelifa
a déclaré que l'Algérie reste ouverte à tous les Africains, exprimant la disponibilité du
Parlement algérien à «élargir» et à «approfondir» ses relations avec Djibouti dans les
différents domaines. Il a été question également de créer un comité d'amitié parlementaire entre les deux pays en vue de renforcer les relations bilatérales.

Le rapport américain sur les rites
religieux en Algérie émet de simples
observations et ne constitue
pas une critique
Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs Mohamed Aissa a affirmé lundi
que le rapport américain sur la pratique des rites religieux en Algérie «émet de simples observations et ne constitue pas une critique». Le rapport américain sur la pratique des rites religieux en Algérie «émet de simples observations et ne constitue
pas une critique», a déclaré M. Aissa en marge du lancement de la campagne nationale de promotion du Fonds de la Zakat à Dar El Imam (El Mohammadia, Alger), affirmant qu'il «n'y a pas de restriction à la pratique des rites religieux en Algérie pour les non-musulmans». Il a en outre affirmé qu'il répondra au rapport
du secrétariat d'Etat américain par «un écrit qu'il soumettra au ministère des Affaires étrangères».

Directeur de la rédaction

Abdelmadjid TAREB

RÉDACTION ADMINISTRATION
«3, Rue du Djurdjura - Ben Aknoun - Alger TÉL. : 021.94.66.62/6» - FAX : 021.94.66.82
EMAIL : contact@dknews-dz.com - SITE : http://www.dknews-dz.com

PUBLICITE : S'adresser à 3, Rue du Djurdjura - Ben Aknoun - Alger TÉL. : 021 94 66 62 (6») /
FAX : 021.94.66.82 / E-MAIL : contact@dknews-dz.com - IMPRESSION : S.I.A.
Pour votre publicité, prière de s’adresser à l’Entreprise nationale de communication d’édition et de publicité – ANEP spa 1, Avenue Pasteur – Alger – TÉL : 021.71.16.64 / 021.7».71.28 – FAX : 021.7».95.59 / 021.7».99.19

Mercredi 28 octobre 2015 -

- N° 1118 - Troisième année

ALGÉRIE - ONU - SAHARA OCCIDENTAL

M. Lamamra reçoit l'Envoyé personnel
du secrétaire général de l'ONU pour le
Sahara occidental
Le ministre d'Etat, ministre
des Affaires étrangères et de la
Coopération internationale,
Ramtane Lamamra, a reçu
hier à Alger l'Envoyé personnel du secrétaire général des
Nations Unies pour le Sahara
occidental, Christopher Ross.
M. Ross était en visite dans les
camps de réfugiés sahraouis,
dont les habitations ont été sérieusement endommagées par
les dernières intempéries.

L'accord officialisant l'implantation à Alger
du siège de la Conférence des juridictions
constitutionnelles africaines signé
L'accord officialisant
l'implantation à Alger du
siège de la Conférence
des juridictions constitutionnelles africaines
(CJCA) a été signé hier à
Alger.
La cérémonie de signature s'est déroulée en
présence du président du
Conseil constitutionnel,
Mourad Medelci, du ministre d'Etat, ministre des
Affaires étrangères et de
la Coopération internationale, Ramtane Lamamra
et de la présidente de la
CJCA, Marie Madeleine
Mboransuo.
«La CJCA est un cadre
propice aux juridictions
constitutionnelles africaines né de la décision
des chefs d'Etats et de

Gouvernements
de
l'Union africaine (UA) et
que l'Algérie a pris à brasle-corps et a accepté, dans
la foulée, d'abriter le siège
de cette conférence, il y a
quatre ans», a déclaré
Mme Mboransuo, par ailleurs, la présidente de la

Cour constitutionnelle
de la République du Gabon, à l'occasion de cette
cérémonie qui s'est déroulée au siège du ministère des Affaires étrangères.
«L'Algérie a tout de
suite mis à notre disposi-

tion des locaux appropriés et du personnel de
qualité. Mais depuis le
temps, il fallait formaliser
l'intention et que tout soit
dans la régularité, ce qui
vient de se faire ce matin»,
a-t-elle ajouté.
Elle a expliqué, à ce
propos, que la signature
de cet accord «va permettre à l'organisation de
fonctionner en toute légalité sur le sol algérien et à
ses animateurs africains
d'y venir régulièrement et
d'être protégés dans
l'exercice de leur fonction».
La CJCA est composée de 43 pays africains
membres de l'UA en sus
d'un membre observateur qu'est le Brésil.

ALGÉRIE-GABON

M. Medelci reçoit la présidente
de la Cour constitutionnelle du Gabon
Le président du Conseil constitutionnel, Mourad Medelci, s'est
entretenu hier à Alger avec la présidente de la Cour constitutionnelle de la République du Gabon,
et actuelle présidente de la Conférence des juridictions constitutionnelles africaines (CJCA), Marie
Madeleine Mboransuo.
L'entretien a porté essentiellement sur «le fonctionnement de la
CJCA dont le siège permanent se
trouve à Alger et la coopération bilatérale entre les deux conseils
constitutionnels», a déclaré à la
presse Mme Mboransuo, à l'issue
de l'audience. Dans ce sens, les
deux parties ont annoncé la signature prochaine d'un accord
de coopération entre les conseils
constitutionnels des deux pays

dans le but de consolider leurs
relations bilatérales.
«Jusqu'à présent nos rencontres se tenaient dans le cadre de la
CJCA, et cet accord qui sera signé
dans les prochaines semaines, est
à même de consolider notre coopération», a expliqué la présidente
de la Cour constitutionnelle gabonaise. De son côté, M. Medelci,
qui avait fait à Mme Mboransuo un
exposé sur les compétences de
son institution, notamment en
matière de défense des droits fondamentaux des citoyens et la
conformité des lois avec la Constitution, a indiqué que cette visite à
permis à son hôte de s'«enquérir
des conditions générales de travail
au niveau du siège de la CJCA à Alger». Il a noté également que cette

rencontre vise à «renforcer la coopération entre les deux institutions».
Par ailleurs, le président du
Conseil constitutionnel a réitéré à
l'occasion de cette rencontre le
soutien de l'Algérie à la CJCA, insistant sur la nécessité de réactiver
les mécanismes de son fonctionnement afin de développer la coopération africaine dans ce domaine»,
a précisé un communiqué de cette
institution. Pour sa part, Mboransuo a exprimé sa «reconnaissance»
à l'Algérie pour son rôle dans la
création et le soutien de cette organisation africaine, soulignant
la volonté de la CJCA de «redoubler» d'efforts afin de promouvoir son action africaine commune, a conclu le communiqué.

SELON M. MOHAMED AÏSSA

Le gel du crédit bonifié sera prolongé
pour cinq autres années
Le ministre des Affaires religieuses et des
Wakfs, Mohamed Aissa a
indiqué lundi à Alger
que le gel du crédit bonifié sera prolongé pour
cinq autre années, estimant que cette mesure
est à même d'impulser
le Fonds de la Zakat.
Lors d'une conférence de presse animée
à Dar El Imam (El Mohammadia) à l'occasion
du lancement de la 14e

campagne nationale
pour la promotion du
Fonds de la Zakat, le ministre a précisé que cette
mesure en vigueur depuis 2014 sera maintenue jusqu'au recouvrement des crédits octroyés aux jeunes pour
financer leurs microprojets.
M. Aissa a insisté
dans ce contexte sur la
nécessité de «coordonner les efforts afin d'ap-

puyer le Fonds de la Zakat et préserver un des
piliers de l'Islam que le
colonialisme a longtemps tenté d'effacer».
«87,5 % des fonds de la
Zakat sont régulièrement octroyés aux plus
démunis», a ajouté Mohamed Aissa, soulignant
que le gel du crédit bonifié est susceptible
«d'encourager les jeunes
concernés à rembourser les crédits alloués

par le Fonds de la Zakat». Il a ajouté dans ce
sens que l'opération de
collecte de la zakat
«s'améliore d'année en
année», appelant les entreprises publiques et
privées et les hommes
d'affaires à «appuyer»
le Fonds de la Zakat
dans le cadre d'un «plan
national pour mettre un
terme à la pauvreté en
Algérie».
APS