LA FOI CORRECTE ET CE QUI L’OPPOSE Recueil du Cheick Abdul Aziz ben Abdullah Ben Baz Au nom de Dieu le Très

Miséricordieux, le Tout Miséricordieux.
Louange à Dieu seul, bénédiction et salut au prophète Mohammed, à sa famille, et à ses compagnons. Puisque la foi correcte est le principe fondamental et la base même de la religion musulmane, et de l’Islam. J’ai décidé que cela soit le sujet de la conférence. C’est évidemment par des preuves juridiques tirées du saint Coran, et de la tradition du prophète Mohammed, que les œuvres de l’homme deviennent correctes et agréent par Allah, seulement si elles découlent d’une fois correcte, sinon ses œuvres deviennent futiles. Dieu le très Haut à dit : « Et quiconque mécroit en la foi, alors vaine devient son action, et il sera, dans l’au-delà, du nombre des perdants » (sourate.5-verset5) Allah le très Haut a aussi dit : « Et très certainement, il t’a été révélé, ainsi qu’à ceux d’avant toi : « Si tu donnes des associés, très certainement ton œuvre s’échouera ; et tu seras très certainement du nombre des perdants » (sourate 39-verset 65). Le saint Coran et la tradition du Messager de Dieu (à lui bénédiction et salut) ont indiqués que la foi correcte se résume, à la foi en Dieu, en ses anges, en ses livres révélés, en ses prophètes, au Jour dernier, en la prédestination touchant le bien et le mal. Ces six articles cités ci-dessus consistent le soubassement de la foi correcte, dont Dieu à fait mention dans le saint Coran, et envoyé son prophète (à lui bénédiction et salut) auprès de l’humanité. De ce soubassement se ramifient tous les autres points religieux auquel il faut croire, tels la croyance aux choses invisibles, et tout ce dont Allah et son prophète (à lui bénédiction et salut) ont renseigné. Les preuves des six articles fondamentaux de la foi correcte sont nombreuses dans le saint Coran, et dans la tradition du prophète (à lui bénédiction et salut). Dieu le très haut a dit : « Ce n’est pas charité que de tourner vos visages vers l’orient et l’occident. Mais c’est charité, oui, que de croire en Allah et au Jour dernier, aux anges, au livre et aux prophètes » (sourate 2 - verset 176). Allah le très Haut a aussi dit : « le messager a cru en ce qu’on a fait descendre vers lui de la part de son Seigneur. Tout comme les croyants : tous ont cru en Dieu, en Ses Anges, en Ses livres, et en Ses Messagers : Nous ne faisons de différence entre aucun de ses Messagers » (sourate 2 verset 285.) Allah le très Haut a dit : « Ô les croyants ! Croyez en Allah, et en son messager, au livre qu’il a fait descendre sur Son Messager, et au livre qu’auparavant il a fait descendre. Quiconque mécroit en Allah et ses anges et ses livres et ses Messagers et au jour dernier, s’égare loin dans l’égarement. » (sourate-4- verset 136) Allah le très Haut a aussi dit : « Ne sais-tu pas que Allah sait ce qu’il y a dans le ciel

et la terre. Oui, cela se trouve dans un livre. Et cela est facile pour Allah, vraiment. » (sourate 22- verset 70) Quant aux hadiths authentiques prouvant les six articles fondamentaux de la foi correcte, il y en a beaucoup parmi eux, nous citerons le célèbre Hadith authentique, rapporté par Muslim dans son (sahih) du Hadith d’Omar Ibn el Khattab Emir des croyants (que Dieu soit satisfait de lui) raconte que l’ange Gabriel (à lui le salut) a questionné le prophète (à lui bénédiction et salut) au sujet de la foi, le prophète lui répondit : «La foi c'est croire en Allah, Ses Anges, Ses Livres, Ses Prophètes, au Jour Dernier. Tu dois croire aussi à la prédestination touchant le bien et le mal ». Des six articles de base mentionnés ci-dessus découlent tous ce dont le musulman doit croire de Dieu, telle que la vie future, et d’autres choses invisibles à l’homme.

LA CROYANCE EN ALLAH2 LA CROYANCE EN LES ANGES 5 LA CROYANCE AUX LIVRES 5 6 6

LA CROYANCE EN LES MESSAGERS LA CROYANCE EN LE JOUR DERNIER LA CROYANCE EN LE DESTIN 7 La croyance en Allah

Il fait parti de la foi en Allah, la conviction qu’il est le Dieu véritable, qui n’a point d ‘associé dans sa divinité, et qu’il est le seul qui mérite l’adoration, étant le créateur, le bienfaiteur, et le pourvoyeur des créatures, il connaît leurs secrets et ce qu’ils manifestent en public, il est capable de récompenser ses fidèles serviteurs, et de châtier les infidèles, et c’est dans le but de son adoration qu’il a crées les djinns et les hommes. Il (le très Haut) a dit : « Je n’ai crée les djinns et les hommes que pour qu’ils m’adorent ; Je ne veux pas de portion de leur part, et je ne veux pas qu’ils me nourrissent. Oui, Allah, c’est lui le Grand Pourvoyeur, le détenteur de force, l’Inébranlable ». (sourate 51 - versets 56-57-58) Allah le très Haut a dit : « Ô Gens ! Adorez votre seigneur, qui vous a crées, vous et ce qui vous ont précédés, peut-être serez-vous pieux.. ? Celui qui vous a fait la terre comme un lit et le ciel comme un édifice ; et qui du ciel a fait descendre de l’eau ; puis par elle, il a fait descendre des fruits, votre portion, ne donnez donc pas de rivaux à Dieu, alors que

vous savez » (sourate 2- versets 21, 22). Dieu a envoyé les prophètes, et fait descendre les Livres divins, pour manifester Son unicité, et avertir contre les fausses divinités. Dieu le très-Haut a dit : « Et très certainement Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, pou ceci : Adorez Allah, et écartez-vous du Rebelle.» (sourate 16- verset 36). Dieu le Très-Haut a dit : « Et Nous n’avons envoyé avant toi aucun messager, que Nous ne lui ayons révélé : Non ! Point de Dieu que Moi. Adorez-Moi donc. » (sourate 21-verset 25). Dieu le Très Haut a aussi dit : « Livre dont les versets ont été renforcés, puis détaillés, de la part d’un Sage, d’un Informé. Pour ceci : N’adorez que Allah. Certes je suis pour vous, de Sa part, un Avertisseur et un Annonciateur ». (sourate 11- versets 1,2) La réalité de l’adoration consiste à réserver à Dieu seul toutes les œuvres et pratiques de dévotion tels que l’invocation, la crainte, l’espérance, la prière, le jeûne, l’immolation, le vœu, la supplication, la préhension et l’humilité etc.…La plupart des versets du Coran insistent sur la réalité de l’adoration de Dieu. Dieu le Très Haut a dit : « Adore Allah, donc, lui purifiant la religion. N’est ce pas à Allah qu’est la religion pure ? » (sourate 39 - verset 2,3). Allah le Très Haut a aussi dit : « Et voilà que ton Seigneur a décrété : N’adorez que Lui » (sourate 17 - verset 23). Dieu le Très Haut a dit : « Invoquez Dieu, donc, en lui purifiant la religion, quelque répulsion qu’en aient les mécréants. » (sourate 40- verset 14). Dans les « sahîhaïn » (Al-Boukhâri, et Muslim) selon Moâth (que Dieu soit satisfait de lui) rapporte que le Prophète (à lui bénédiction et salut) a dit : « le droit de Allah sur les adorateurs est de l’adorer, sans lui donner aucun associé » : Il fait partie de la foi en Dieu, la croyance en tous ce que Dieu a prescrit et obligé sur les serviteurs, tels que les cinq piliers de L’islam, qui sont : le témoignage qu’il n’a d’autre divinité que Dieu, et que Mohammed est l’envoyé de Dieu, accomplir la prière rituelle, verser la zakat, accomplir le jeûne de Ramadan, et accomplir le Pèlerinage à la Maison de Dieu, si les conditions de voyage le rendent possible. Le plus important de ces cinq piliers est le témoignage qu’il n’a d’autre divinité que Dieu, et que Mohammed est l’envoyé de Dieu. Ce témoignage exige la purification du culte à Dieu seul, et le refus à tout autre en dehors de Dieu, c’est ça qui est le sens de : « Il n’a d’autre divinité que Dieu. » Tout adoré en dehors de Dieu est futile, que ce soit un homme saint, un ange ou un Djinn etc.… Le vrai méritant de l’adoration est Dieu Unique. Dieu le Très-Haut a dit : « C’est que Allah est, Lui, la vérité, oui, et que tout ce que vous invoquez en dehors de Lui, c’est le faux. » (sourate 31- verset- 30) Imagine, combien de musulmans sont tombés victimes de l’ignorance des principes de la foi, et partagent le culte entre Dieu et de fausses divinités. Il fait parti de la foi en Dieu, la croyance que Dieu est le Créateur de l’univers et le Dirigeant de leurs affaires, avec Son savoir, et Sa capacité, Il gouverne l’univers comme il veut. Il est Le maître d’ici-bas, et de l’au-delà, Il est le Seigneur du monde. Il n’y a de Créateur sauf Lui, Il a envoyé les Prophètes, et descendu les livres divins pour donner une bonne conduite aux hommes, et les appeler à leur salut, et à leur prospérité, tôt ou tard. Il est glorieux, et n’a point d’associé. Dieu le Très-Haut a dit : « Allah est le Créateur de toute chose. » (sourate 39-verset.62). Allah le très Haut a aussi dit : « Oui, votre seigneur, c’est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis Il s’est établi sur le trône. Il fait que la nuit, excitée à poursuivre le jour, le couvre. Et le soleil, et la lune, et les étoiles, mis à la corvée par Son commandement. N’est-ce pas à Lui qu’appartiennent la création et le

commandement ? Béni soit Allah, Seigneur des mondes. » (sourate 7.verset 54). Il fait aussi parti de la foi en Dieu la croyance aux meilleurs noms de Dieu, et en Ses attributs divins mentionnés dans le Saint Coran ou renseigné par son prophète, sans aucune altération, ni aucune ressemblance entre Dieu et Ses créatures, mais ses attributs divins doivent être laissés comme ils sont, et croire en leurs sens comme c’est déterminé dans le Saint Coran, sans chercher à connaître la manière, ni forger aucun semblable à propos des attributs divins. Dieu le Très Haut a dit : « Rien ne Lui ressemble et c’est Lui l’Audient, Le Clairvoyant » (sourate 42-verset 11) Allah le Très Haut a aussi dit : « Ne forgez donc pas à Allah des semblables. Allah sait, tandis que vous ne savez pas. » (sourate 16-verset 74). C’est ça la foi des Sunnites, au sujet des attributs divins, c’est aussi la foi des compagnons du prophète (à lui bénédiction et salut) et leurs poursuivants dans le chemin du bien, c’est s’elle que l’imam Abou al Hassan Al-Achâari a rapporté dans son livre nommé (Al Makâlât â ashâb al hadîth wa Ahl essunna). Al awzâ’i (que Dieu répand sur lui la miséricorde) a dit : az Zouhri et MaKhôle ont été questionné au sujet des Attributs Divins, ils ont dit : faites les passer comme ils sont venus. Al Walîd ibn Muslim (que Dieu répande sur lui la miséricorde) a dit : Malik et Al Awzâ’i et Al laîss Ibn Saâd et Sofeyâne Assaouri (que Dieu répand sur eux la miséricorde) ont été questionné sur les Attributs de Dieu. Ils ont dit tous : faites les passer comme ils sont venus, sans chercher à connaître le pourquoi, et le comment de ces Attributs Divins. Al Awzâ’i (que Dieu répands sur lui la miséricorde) a dit : Nous disions sans aucune opposition que les descendants (Tâbioûnes) que Dieu le Glorieux est établi sur Son Trône et nous croyons en ce qu’est rapporté dans les livres « Sunna » concernant les Attributs Divins. Lorsque Rabi â ibn abî Abdoul Rahmane maître de Malik a été questionné (que la miséricorde de Dieu soit sur eux) sur l’établissement de Dieu sur le Trône, il a dit « le sens de l’établissement n’est pas inconnu, mais la manière échappe aux esprits, le Message vient de Dieu, la transmission est en charge du Prophète, et nous devons y croire» quand l’Imâm Malik a été questionné sur ce sujet, il a dit : « L’établissement est connu, la manière est inconnue, la croyance en lui est obligatoire, et l’interrogation sur la manière est une innovation », puis il a dit à l’interrogateur : « tu n’es qu’un innovateur » et il a ordonné qu’on le fasse sortir. L’imâm abou abdoul Rahmane Abdullah ibn Al Mobarak (que la miséricorde de Dieu sur lui) a dit « Nous connaissons que notre Seigneur le Glorieux est sur les Cieux, établi sur son Trône Très-Haut au-dessus de ses créatures ». Les dires des imâms sur le sujet des attributs divins sont très nombreux, il est impossible de tout mentionner dans cette conférence, et celui qui veut en savoir davantage n’a qu’à s’en référer aux livres des doctes Sunnites, tels que le livre de Sounna d’Abdullah ibn El Imâm Ahmad et le livre « Al Tawhîd » du célèbre Imâm Mohammed ibn Khozaïma et le livre de « la sounna » d’Abî Al Kassim, Al Tabâri ; et le livre de la « sunna » d’Abi Bakr ibn Abî Âssim, et enfin la réponse du cheikh de l’Islam Ibn Taïmiya aux habitants de Hamat. En vérité c’est une réponse très importante et intéressante du cheikh qui a mis en relief la foi des Sunnites, et mentionné plusieurs preuves puisées du code de l’Islam, et la futilité de ce que les sunnites ont dit, et la futilité de ce que leurs adversaires ont dit à propos des Attributs

Divins. C’est ainsi qu’il a mis au clair la foi des sunnites, par des preuves traditionnelles et rationnelles et repoussé la futilité de leurs opposants. Certes quiconque s’oppose à la foi des sunnites au sujet des Attributs Divins, se verra tomber dans une contradiction avec les preuves traditionnelles, et rationnelles. Quant aux « sunnites et le Djamâ’ât » à propos des Attributs Divins, ils ont confirmé ce que Dieu Lui-même a confirmé en son être dans le Coran ou ce que le Prophète de Dieu, a confirmé dans sa tradition. Ils n’ont forgé aucun semblable à Dieu, ni exclu les Attributs de Dieu, par conséquent ils ont réussi à éviter toute contradiction, et c’est ça le chemin de Dieu, quiconque l’empreinte sera toujours favorisé par Dieu, et prévaudra à jamais sur ses opposants. Dieu le Très-Haut dit : « Bien au contraire, Nous lançons contre le faux la vérité qui la subjugue, et le voilà qui disparaît » (sourate 21 verset 18). Allah le Très-Haut a aussi dit : « Ils ne t’apporteront aucune parabole, que Nous ne te fassions venir la vérité et l’interprétation la meilleure » (sourate 25-verset 33). A sujet du verset suivant : « Oui, votre Seigneur, c’est Dieu, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis Il S ‘établit sur le Trône » (sourate10 Verset 3). Al Hafiz ibn Kassir a dit : Les hommes ont beaucoup de dires à propos de ces versets, qui ne peuvent être discutés ici, mais quant à nous au sujet de ces versets, nous poursuivons la voie des bons Prédécesseurs comme : « Malik, Al Awzâ’i, Al Saouri, Al Laïss ibn Saâd, Al Chaff’i, Ahmad, et Ishak ibn Râhâwé » et bien d’autres Imâms parmi les Imâms des musulmans anciens ou contemporains. Tous ont préféré dire au sujet de ces Attributs Divins : faites les passer comme ils sont venus, sans modification, sans ressemblance, et sans exclusion. Mais il parviendra à l’esprit du ressembleur, d’exclure ces Attributs de Dieu, parce qu’Il ne ressemble à rien parmi Ses créatures. « Rien ne lui est semblable, et c’est lui qui l’Audient, l’Omniscient » mais la chose est comme les Imâms ont dit, parmi eux (Na’im ibn Hammad AlKhozâ’i) maître d’Al Boukhairi qui a dit : quiconque fait ressembler Allah à Ses créatures est mécréant. Ce n’est pas faire ressembler Dieu à Ses créatures, le fait de confirmer en lui les attributs que Lui-même a confirmés en Son Être ou a travers Son prophète. Quiconque confirme à Dieu Ses Attributs Divins mentionnés dans le Saint Coran, et exclu de Lui tous les défectifs, marche dans la voie correcte.

La croyance en les anges
Quant à la foi aux Anges, elle consiste en leur croyance en général et en particulier. Le Musulman doit croire que Dieu a des anges qui ont été créés pour lui obéir. Il les a qualifiés de serviteurs honorés, qui ne Lui anticipent pas une parole, et qui font ce que Dieu leur ordonne de faire. Dieu le Très Haut a dit : « Il sait, Lui, ce qui est devant eux et ce qui est derrière eux. Et ils n’intercèdent qu’en faveur de qui Lui plaît, tandis qu’ils sont pénétrés de sa crainte » ( sourate 21-verset 28). Les anges sont de plusieurs types : Les uns sont chargés de porter le Trône, d’autres de garder le Paradis ou l’Enfer, d’autres d’observer les œuvres des hommes. Nous croyons particulièrement aux Anges que Dieu et Son Prophète, ont nommément cité, comme l’Ange Gabriel, l’Ange Michael, Malik le gardien du feu, et l’ange Isrâfil chargé de souffler dans la corne. Les Hadiths authentifiés ont mentionné les anges. Il est confirmé dans le « Sahîh » que Aïcha (que Dieu soit satisfait d’elle ) a dit : que le prophète (à lui bénédiction et salut) a dit « les Anges sont créés de la lumière, les djinns sont créés du feu pur, et Adam est créé de ce qu’on est qualifié » extrait par Muslim de son sahih.

La croyance aux livres
La foi aux livres révélés consiste à croire généralement que Allah le Sublime a fait descendre des livres sur le Prophète pour manifester son droit, et appeler les hommes vers Lui. Dieu le Très-Haut a dit « Très certainement, Nous avons envoyé Nos messagers accompagnés de preuves, et fait descendre avec eux le livre et la balance, afin que les gens établissent la justice » (sourate 57- verset 25). Allah le Très-Haut a dit « Les gens formaient une seule communauté. Puis Dieu suscita des prophètes comme annonciateurs et avertisseurs et Il fit descendre avec eux le livre, avec vérité, pour qu’il fût juge, parmi les gens, de ce en quoi ils divergent ». (sourate 2 - verset 213) Et nous croyons particulièrement aux livres que Allah a nommément cités, tels que la Bible, l’Evangile, le Psautier de David, et le Coran qui est le meilleur de tous et est qui est le dernier des livres révélés, il surveille, et certifie les autres livres révélés. Tous les peuples du monde doivent suivre les règlements du Coran et le prendre comme arbitre, avec ce qui est correcte de la tradition du prophète Mohammed (à lui bénédiction et le salut), dans tous les domaines de la vie, parce que Dieu a envoyé son Prophète Mohammed (à lui bénédiction et le salut) aux djinns, et à tous les peuples du monde sans exception. Dieu a fait descendre sur lui son Livre pour qu’il juge entre les hommes, Dieu a fait du Coran un remède pour les maux du cœur, et un exposé qui manifeste toutes les choses, et comme guide, et miséricorde pour les croyants. Dieu le Très a dit : « Et voici un livre béni, que nous avons fait descendre ; suivez-le donc, et comportez-vous en piété. Peut-être vous serait-il fait miséricorde » (sourate 6-verset 155) Dieu le Très Haut a dit : « Et nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un exposé, manifeste de toute chose, et comme guidée et miséricorde et bonne annonce pour les soumis » (sourate 16-verset 89). Allah le Très-Haut a également dit « Dis : O hommes ! Vers vous tous je suis le messager de Allah, à qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de Dieu que Lui. Il donne la vie, et Il donne la mort. Croyez donc en Allah, et en son messager, le prophète illettré, qui croit en Allah, et en ses paroles. Et suivez-le, peut-être saurezvous vous guider ». (sourate 7-verset 158)

La croyance en les messagers
Comme les Livres révélés, la foi aux messagers est également générale et particulière, nous croyons que Dieu le très Haut a envoyé à ses serviteurs des prophètes, parmi ses prophètes, il y a des annonciateurs, et des avertisseurs, et des propagateurs de la vérité. Quiconque répond, à leur appelle est sauvé, et sera au bien nombre des bienheureux. Et quiconque s’oppose à le regrettera, et sera au nombre des malheureux. Le dernier et le meilleur prophète de Dieu est Mohammed (a lui bénédiction et salue) Dieu le Très Haut a dit : « et certainement nous avons suscité dans chaque communauté un messager, pour annoncer ceci : Adorez-Allah, et écartez-vous du rebelle ! » (sourate16-verset 36). Dieu le Très Haut a dit : « En tant que messagers, annonciateurs, et avertisseurs, afin qu’après les messagers il n’y eût plus pour les gens d’argument contre Allah ». (sourate 4-verset 165)

Il dit aussi : «Mohamed n'a jamais été le père de l'un de vos hommes, mais le messager d'Allah et le dernier des prophètes ». (sourate 33-verset 40) Et nous croyons particulièrement aux prophètes, que Dieu ou son prophète Mohammed ont nommément cité, tels que : Noé, Houd, Sâlih, et Abraham, et bien d’autres prophètes (à eux bénédiction et salue).

La croyance en le jour dernier
Quant à la foi au jour du jugement dernier, elle consiste la croyance à tous les renseignements que Dieu et Son Prophète ont dit au sujet des faits après la mort, tels que : les épreuves du tombeau, ses tourments, et ses plaisirs, et tous ce qui se déroulera pendant le jour du jugement dernier, comme les terreurs, les calamités, le « Sirâte » pont de passage sur l’enfer, la Balance, les Récompenses, le déploiement des feuilles des œuvres, il en aura des hommes qui tiendront leurs livres par la main droite, d’autres tiendront leurs livres par la main gauche ou de derrière leur dos. Il fait parti de la foi au Jour du jugement dernier la croyance à l’abreuvoir jaillissant du prophète Mohammed (à lui bénédiction et salue) et la croyance au Paradis, en enfer, et à la vision de Dieu par les croyants, et Sa parole à eux. Il est obligatoire à croire à tout ceci comme c’est venu dans le Saint Coran ou dans la tradition du prophète (à lui bénédiction et salut)

La croyance en le destin
Quant à la foi à la prédestination, elle consiste en la croyance en quatre principes : Premièrement de croire que Dieu le Très Haut connaît ce qui fut et ce qui sera, Il connaît les conditions des créatures, leur portion, leurs termes de vie, leurs œuvres, et toutes leurs affaires. Rien n’est caché à Allah. Allah le très Haut à dit : « Certes Allah est Omniscient » (sourate 58-verset 7). Dieu le Très Haut a dit : « Afin que vous sachiez que vraiment Allah est capable de tout, et que vraiment Allah cerne de science toute chose » (sourate 65-verset12) Deuxièmement : la croyance que Allah a écrit toutes choses qu’Il a prédestiné. Allah le Très-Haut a dit « Certes, nous savons ce que la terre rognera d’eux et Nous avons un Livre où tout est conservé ». (sourate 50-verset4). Dieu e Très Haut a dit : « Et nous avons dénombré toute chose dans un livre préservateur ». (sourate 36-verset12). Dieu le Très Haut a dit : « Ne sait-tu pas que Allah sait ce qu’il y a dans le ciel et sur la terre ? Oui, cela se trouve dans un livre. C’est facile à Allah, vraiment ». (sourate 22 verset 70) Troisièmement : La croyance en l’accomplissement de la volonté de Dieu, il arrive ce que Dieu veut, et il n’arrive pas ce qu’Il ne veut pas. Dieu Le sublime a dit « Allah fait ce qu’Il veut vraiment ». (sourate 22-verset 18). Dieu le Très Haut a dit : « Rien quand il ne veut une chose, son commandement consiste a dire : « Soi » ; et c’est ». (sourate 36-verset 82.). Allah le Très Haut a dit aussi : « vous ne pouvez pas vouloir, que si Allah veut, (Lui) le seigneur des mondes » (sourate 81-verset 29). Quatrièmement : la croyance que Dieu est le seul Créateur, et le seul Maître de toutes choses qui existent. Dieu le Très a dit : « Allah est le créateur de toute chose, et c’est

Lui qui est chargé de toute chose ». (sourate 39-verset 62) Allah le Très-Haut a dit : « O, les gens ! Rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous : y a-t-il en dehors d’Allah, un créateur qui du ciel et de la terre vous attribue votre subsistance ? Point de Dieu, que Lui ! Comme vous voilà détourner. » (sourate 35-verset 3). La foi en la prédestination, selon les gens de la sunna et Al Djama’ât englobe ces quatre choses ci-dessus mentionnées, contrairement aux innovateurs qui nient certains passages.

Il fait partie de la foi en Allah la croyance que la foi est parole, et action, elle s’accroît par l’obéissance à Allah, et elle diminue par Sa désobéissance. Il n’est pas permis de rendre quelqu'un mécréant parmi les musulmans pour avoir commis une action de désobéissance, en dehors du polythéisme, et la mécréance tel que l’adultère, le vol, le prêt a intérêt, la consommation des boissons enivrantes, la désobéissance envers les parents, etc. Allah le Très-Haut a dit : « Non, Dieu ne pardonne pas qu’on lui donne quelque associé. En deçà il pardonne à qui Il veut ». (sourate 4-versets 48) Il est confirmé par les Hadiths authentifiés du Prophète (à lui bénédiction et salut) que Dieu fera sortir du feu quiconque a dans son cœur le poids d’un grain de moutarde de croyance. Aussi, il fait partie de la foi en Dieu l’amitié en Allah, l’inimité en Allah, l’alliance en Dieu, et l’hostilité en Dieu. Le croyant aime les croyants, et s’allie à eux, il déteste les mécréants, et les combattre comme des ennemis. Les meilleurs croyants de cette communauté sont les compagnons du prophète (à lui bénédiction et salut). Les gens de la Sunna et de la Djamâ’at, les aiment et croient qu’ils sont les meilleurs hommes après les prophètes, selon la parole du prophète (à lui bénédiction et salut) que (le meilleur des siècles est le mien, ensuite celui qui suit) Hadith consenti. Aussi les gens de la sunna et Djamâ’at croient que le meilleur des compagnons du Prophète est Abou Bakr, ensuite Omar al Farouk, ensuite Ali (que Dieu soit satisfait d’eux tous). Au sujet de ce qui s’est passé entre les compagnons du Prophète comme querelles, les gens de la sunna et Djamâ’ât s’abstiennent de prononcer un jugement, ils considèrent tous comme des « moudjahidin » des hommes qui font des efforts, et s’appliquent à agir avec droiture. S’ils atteignent ce but, ils ont deux récompenses, et s’ils manquent le but, ils ont une seule récompense. Ils aiment la famille du Prophète (à lui bénédiction et salut) et ils sont satisfaits de toutes les épouses du Prophète (les mères des croyants). Ils évitent le chemin des sectes qui détestent et insultent les compagnons du Prophète (à lui bénédiction et le salut) d’un côté, et exagèrent sur la famille du Prophète de l’autre côté ; en les élevant au-dessus de leur position accordée par Dieu. Aussi évitent-ils le chemin des sectes qui nuisent à la famille du Prophète, en parole, et en action. Tout ce que nous venons de mentionner dans cet abrégé fait partie de la foi correcte, avec laquelle Dieu a envoyé Son Prophète Mohammed (a lui bénédiction et salut). C’est la foi de la sunna et Al Djamât’ât. Ceux dont le Prophète a dit : « une partie de ma communauté demeura toujours triomphant aux pratiques de la vérité, sans prendre compte des souffrances causées par leurs opposants, jusqu’à ce que Dieu départage entre les hommes ». Le Prophète (à lui bénédiction et salut) a dit : « les juifs se sont divisé en soixante et onze sectes, les chrétiens se sont divisé en soixante douze sectes, et cette communauté se divisera en soixante treize sectes, et tous iront au feu, excepté une seule secte », les compagnons du prophète ont dit : quelle sera cette secte, O ! Envoyé de Dieu ? Il a dit : « celle qui pratique ce que moi, et mes fidèles

compagnons ont pratiqué ». C’est la foi correcte, dont tout le monde doit s’attacher et doit se méfier de ses opposants. Ceux qui se sont éloignés de la foi correcte, et sont allés à son encontre, sont de plusieurs catégories. Parmi eux il y a des adorateurs d’idoles, de féticheurs, d’Anges, de Saints, de djinns, d’arbres et de pierres, etc. Ils n’ont pas répondu à l’appel des envoyés, mais ils les ont opposés avec opiniâtreté, comme les Qoraïchs, et les autres arabes païens avec le prophète Mohammed (à lui bénédiction et salut) Ils imploraient leurs idoles, de satisfaire leurs besoins, de guérir leurs malades, et de les secourir de leurs ennemis. Ils immolaient des animaux pour leurs idoles, leur vouaient leurs vœux, quand le Prophète (à lui bénédiction et salut) a désapprouvé leurs œuvres, et leur a ordonné de purifier le culte à Dieu seul, ils se sont étonnés très fort, et ont manifesté un vif désapprouve ment à ce sujet, en disant : « Réduira-t-il les dieux à un seul Dieu ? Voilà bien là une chose étonnante. Vraiment ! » (sourate 38 verset 5). Mais le Prophète continua à les appeler vers Dieu, en les avertissant contre le polythéisme, et leur expliquer la réalité de l’Islam, et petit à petit Dieu les a guidés vers l’Islam, et ils ont embrassé l’Islam, en grand nombre, et l’Islam a prévalu sur les autres religions. Cela grâce à l’appel, et la lutte continuelle du Prophète, et ses compagnons et ceux qui les ont suivis dans la bonne voie. Mais après un certain temps il a eu un changement de situation, l’ignorance est revenue dominer la plupart des hommes, et ils sont retournés à la religion « djahelite » (ignorance) ils ont exagérés sur les prophètes, les saints, ils les ont invoqués, et implorés leur secours, ils sont ignorés le sens de « la ilaha illal lah » (il n’y a point de divinité sauf Dieu) contrairement aux Arabes païens de la Mecque, qui savaient bien le sens de ce mot. Jusqu’à présent on voit ce répondre ce polythéisme (l’invocation des saints et des prophètes) entre les hommes, et cela, par effet de l’ignorance. L’ambiguïté des récents polythéismes est comparable à celle de leurs prédécesseurs, ils ont dit : « voilà nos intercesseurs près de Allah » et « si nous les adorons, c’est seulement pour qu’ils nous rapprochent à proximité de Allah ». Mais Dieu a rendu futile cette ambiguïté, et manifesté que quiconque adore autre que Allah, certainement il a associé à Allah, et il est mécréant. Allah le Très-Haut a dit : « Et ils adorent en dehors de Allah ce qui ne leur profite, ni leur nuit ! Et ils disent : « Voilà nos intercesseurs auprès de Allah ! » » (sourate 10 verset 18), Allah leur a répondus en ces termes : « Dis : « informerez-vous Allah de ce qu’Il ne sait pas qu’il y a dans les cieux et la terre ? Pureté à lui ! Il est plus élevé que ce qu’ils associent ! » (sourate 10 verset 18). Dieu le Très Haut a manifesté dans ce verset que l’adoration de n’importe quel être que se soit, Prophète ou Saints, excepté lui, est un polythéisme. Dieu le Très Haut à dit : « Tandis que ceux qui prennent des patrons en dehors de lui : Si nous les adorons c’est seulement pour qu’ils nous rapprochent à proximité de Dieu » (sourate 39 verset 3). Dieu leur a répondu en disant : « En vérité, Dieu jugera parmi eux, ce sur en quoi ils divergent. Non, Dieu ne guide pas celui qui est grand menteur, grand ingrat ». (sourate 39 verset 3). Dieu a manifesté que leurs adorations en dehors de lui par l’invocation, la crainte, et l’espérance d’autre que lui est une infidélité. Et Il les a démentis, en leur montrant que leurs adorés ne peuvent les rapprocher de Lui. Parmi les fois mécréantes allant à l’encontre de la fois correcte, et opposant ce que les prophètes ont emmené, la croyance que soutiennent les athées marxistes, et léninistes, de ce temps moderne, même s’ils l’ont embellie, en la nommant : socialisme ou communisme, elle n’a rien de commun avec la foi correcte, que les prophètes ont amené de Dieu parce que les principes de ces athées consistent à croire qu’il n’y a point de Dieu, et la vie n’est que matérielle, le refus à la croyance en la vie future, au

paradis, à l’enfer, et enfin le rejet de toute sorte de religion. Celui qui observe bien leurs livres, et étudie bien leurs principes saura clairement que leur croyance contredit toutes les religions célestes, et dégrade à jamais leurs adeptes. Aussi il fait parti des fausses fois, s’opposant à la vérité, la croyance que soutiennent certains « Bâtiniya » ( une Secte religieuse) et certains « Moutassawifs » (mystiques) qu’il y a des hommes appelés « Aouliyâ » ( Amis de Dieu) qui participent avec Dieu, pour gouverner, et diriger les affaires de l’univers. Ils les appellent : « Aktâb » ( pôles) « Aoutâd » (Piquets) et « Aghouâsses » ( secouristes) et bien d’autres futilités, qu’ils ont inventé à leurs idoles. En vérité cela est la plus impure et la plus laide des formes d’association à la souveraineté de Dieu ; cette forme d’association est plus mauvaise que celle des arabes païens de l’époque djahélite, parce que les Arabes paiëns n’ont pas associé à la souveraineté de Dieu, mais leur association à Dieu se bornait seulement au domaine de l’adoration. Et cela était au moment de l’aisance. Quant au moment des calamités, et des terreurs, ils purifient l’adoration à Dieu seul. Allah le Très-Haut à dit : « lorsqu’ils montent en bateau, ils invoquent Allah, purifiant pour Lui leur religion. Puis lorsqu’Il les sauve vers la terre ferme, voilà qu’ils se mettent à donner des associés ». (sourate 29 verset 65). Mais quant à la souveraineté, ils la reconnaissaient à Allah seul. Allah le très Haut a dit : « Dis : qui vous attribue la nourriture du ciel et de la terre ? Ou qui est maître de l’ouïe et des regards, et qui le vivant du mort et fait sortir le mort du vivant, et qui administre? Ils vont dire « Allah » Dis alors : N’allez-vous donc pas vous comporter en piété ? ». (sourate 10 verset 31). Mais quant aux associateurs récents, ils ont ajouté à celle des anciens deux sortes d’associations : premièrement l’association à la souveraineté de Dieu, deuxièmement l’association au moment de l’aisance, et au moment des terreurs et calamités. Cette vérité se manifeste à quiconque se mêle à eux, et observe bien ce qu’ils font auprès des tombeaux de Houssaîne et de Badâwy , en Egypte, et ce qu’ils font auprès du tombeau de Aîdross à Aden, et auprès du tombeau d ‘Alhâdi» au Yémen, et ce qu’il font auprès du tombeau de Cheick Abdoul Kâder Aldjailâni en Iraq, etc.…et rare sont ceux qui désapprouvé leur action, et manifestes la réalité de l’unicité de Dieu, que les prophètes ont emmené. Nous prions Dieu qu’Il les ramène à la droiture, et qu’Il multiplie parmi eux des propagateurs vers la vérité, et que Dieu favorise les dirigeants, et les savants des musulmans, à combattre et condamner cette forme de chirk, et ses moyens, certes Dieu est proche et il entend. Parmi les fois contredisant la foi correcte au sujet des attributs Divins, la croyance que soutiennent les innovateurs « Djhoaïmi et Motazila » (sectes religieuses) et ceux qui les limitent en excluant de Dieu Ses Attributs parfaits et les qualifiant de néant, de solide et d’impossibles, Dieu est au-dessus de ce qu’ils disent. Aussi, font parti de ces innovateurs ceux qui excluent certains Attributs Divins et confirment certains, tels que les « achâ’arits » (sorte de sectes musulmanes) quant aux gens de la Sunna et Djamâ’at, ils ont confirmé en Dieu les attributs que Dieu Lui-même a confirmé en Son être ou les attributs que le prophète Mohammed (à lui bénédiction et salut) a confirmé en Dieu. Ils ont purifié Dieu de toute sorte de ressemblance avec Ses créatures, ils n’ont rien altéré, ni modifié, ni exclu parmi les Attributs Divins, par conséquent ils ont évité toute contradiction, dans laquelle beaucoup sont tombés. Et c’est ce qui est le chemin du salut, et le bonheur dans ce monde, et dans l’autre monde, c’est ce droit chemin qu’ont suivi les prédécesseurs et les imâms de cette communauté, ce chemin est l’attachement au livre d’Allah et la tradition du Prophète, et rejeté tout ce qui va à son encontre.

L’obligation d’adorer Allah l’unique et l’exposition des moyens de victoire sur les ennemis d’Allah
Le plus important, et le plus grand devoir de l’adulte, c’est adorer son Seigneur, le Maître des cieux et de la terre, et le Maître du Trône, qui a dit dans Son livre sublime : « Oui votre Seigneur, c’est Dieu, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis Il s’est établi sur le Trône. Il fait que la nuit, excitée à poursuivre le jour, le couvre. Et le soleil, et la lune, et les étoiles, mis à la corvée par Son commandement. N’est ce pas à Lui qu’appartient la création et le commandement ? Béni soit Dieu, Seigneur des mondes ! » (sourate 7- verset 54). Allah nous renseigne aussi dans Son livre qu’Il a crée les djinns et les hommes pour L’adorer. Il a dit : « Je n’ai crée les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent ». (sourate.51-verset 56) L’adoration que Dieu a ordonné les djinns et les hommes de pratiquer c’est l’unicité de Allah. Le « Tawhîd » dans toutes les actions de dévotion, t-elles que la prière, le jeune, la dîme « Zakat » le pèlerinage, l’inclination, la prosternation, les tours rituels autour de la maison Dieu, l’immolation, les vœux, la crainte, l’espérance, l’imploration de secours, la recherche de préservation, l’obéissance aux ordres de Dieu, et l’éloignement de tous les interdits mentionnés dans le Saint Coran ou dans la tradition du prophète de Dieu, (a lui bénédiction et le salut). Dieu a ordonné aux djinns et au genre humain de Lui vouer ce culte, pour lequel ils ont été créés. Et Il a envoyé des prophètes, et fait descendre des livres pour prêcher, manifester, et purifier ce culte pour Lui seul. Dieu le Très Haut a dit : « Gens ! Adorez votre Seigneur, qui vous a créés, vous et ceux qui vous ont précédés peut-être serez vous pieux ? ». (sourate 2 verset 21). Allah le Très-Haut a dit : « Et voilà que ton Seigneur a décrété : « N’ayez que de la bonté envers les pères et mères » (sourate 17 verset 23). Le sens de « kada » dans ce verset est ordonner, recommander, Allah le Très Haut a dit « Il ne leur a été commandé cependant, que d’adorer Allah, en purifiant pour lui la religion en sincère, et d’établir l’office et d’acquitter l’impôt. Et voilà là religion, de droiture » (sourate 98 verset 5). Les versets dans ce sens sont nombreux dans le coran. Dieu le Très-Haut a dit « ce que le messager vous apporte, prenez-le et ce qu’il vous interdit, abstenezvous en et craignez Dieu, oui Dieu est dur en punition » (sourate 59 verset 7) Dieu le Très Haut a dit « O, les croyants ! Obéissez à Dieu, et obéissez au messager et à ceux d’entre vous qui détienne le commandement. Puis si vous vous disputez en quoi que ce soit renvoyer-le devant Dieu et le messager, si vous croyez en Dieu et au jour dernier, C’est la meilleure chose, et le plus beau refuge » (sourate 4 verset 59) Dieu le Très Haut a dit : « Quiconque obéit au messager obéit alors certainement à Dieu » (sourate 4 verset80) Dieu le Très Haut a dit : « Et très certainement nous avons suscité dans chaque communauté un Messager pour ceci : Adorez Dieu, et écartez le Rebelle » (sourate 16 verset 36) Allah l’Exalté a dit « Et nous n’avons envoyé avant toi aucun messager, que Nous ne lui avons révélé : Non ! Point de Dieu que Moi, Adorez-Moi donc ». (sourate 21 verset 25). Le Très Haut a dit : « Alif Lâm Râ, voici le livre dont les versets ont été renforcés, puis détailles de la part d’un Sage, d’un Informé. Pour ceci : « n’adorez que Dieu, Oui, je suis pour vous, de sa part, un avertisseur et un annonciateur ». (sourate 11 verset-1-2)

Le sens de tous ces versets coraniques indique l’obligation de purifier l’adoration à Dieu seul, c’est cela qui est le principe fondamental de la religion de Dieu, et la base de l’islam, aussi le sens de ces versets manifeste que l’adoration de Dieu est la cause suprême de la création des Djinns et les hommes, et de l’envoie des prophètes, et de la descente des livres Saints, il est donc obligatoire pour tout adulte de s’intéresser et s’adonner à ce sujet, et éviter l’abîme, dont plusieurs qui se disent musulmans sont tombés, à cause de l’ignorance qui les ont conduits à exagérer sur les prophètes, et les Saints, construire des dômes et des mosquées sur leurs tombeaux, invoquer et implorer leurs secours, se confier à eux, les invoquer de favoriser leurs besoins, de soulager leurs malheurs, de guérir leurs malades et les secourir sur leurs ennemis etc. Il est rapporté authentiquement du prophète (à lui bénédiction et le salut) que : « Est correct tout ce qui est conformé au livre d’Allah le Très-Haut ». Dans les sahînaine (Boukhari et Muslim) Moâaz (que Dieu soit satisfait de lui), a raconté que le prophète (à lui, bénédiction et le salut) lui a dit : « connais-tu le droit, de Dieu sur les serviteurs, et le droit des serviteurs sur Dieu ? » Moâaz (que Dieu soit satisfait de lui) a dit « Allah et son envoyé le connaissent » le prophète (à lui bénédiction et salut) a dit « le droit de Allah sur les serviteurs consiste à l’adorer sans Lui associer quelque chose, et le droit des serviteurs sur Allah est de ne pas châtié celui qui ne Lui associe rien » Dans le sahih Al Boukharie qu’ibn Massoûd, a raconté que le prophète (à lui bénédiction et salut) a dit : « quiconque meurt, en donnant à Dieu un égal ira au feu ». Muslim (que Dieu soit satisfait de lui) a raconté que le prophète (a lui bénédiction et le salut) a dit : « quiconque rencontre Allah, et ne Lui associe rien va au paradis, et quiconque rencontre Allah en Lui associe quelques choses va en enfer », les Hadîths sur ce sujet sont nombreux ; C’est a dire que l’unicité de Dieu, est le noyau de la religion, Dieu a envoyé Mohammed (à lui bénédiction et le salut) pour la manifester, et condamner le polythéisme, le prophète a accompli le message de Dieu, il a enduré beaucoup de souffrances pour la cause de Dieu, mais il a gardé patience, lui, et ses fidèles compagnons (que Dieu soit satisfait d’eux tous) à poursuivre l’appel vers Dieu, et pour finir Allah a aboli l’idolâtrie de la péninsule arabique, les hommes ont embrassé l’islam par groupe, toutes les idoles ont été démolies, tout au tour de la maison de Dieu, et à l’intérieur de la «kâ’ba » (lâta), ozzâ et Manatâ (nom d’idoles) ont été toutes brisées. Toutes les idoles que les tribus arabes conservaient ont subi le même sort. Et la parole de Dieu est élevée, l’Islam est apparu au grand jour dans la péninsule arabique. Après ce triomphe, les musulmans se sont dirigés vers l’extérieur de la péninsule Arabique avec le message de Dieu, et par efforts continuels, Dieu a guidé beaucoup de peuples, et fit reprendre la vérité, la justice dans la plupart des contrées habitées. Et les compagnons du prophète ont été pour ce fait, le flambeau de la vérité, de la justice, et de la bonté. Et leurs successeurs ont suivi leur bon exemple de répandre la religion de Dieu parmi les peuples du monde, en luttant dans le sentier de Dieu avec leurs biens, et leurs êtres, et ils ne craignaient le blâme d’aucun blâmeur. Dieu les a aidés, et secourus, ils ont dompté leurs ennemis, et Dieu a accompli sa promesse envers eux. Dieu le Très Haut a dit : « Ô, les croyants !si vous secourez Allah, il vous secouera, et réaffirmera vos pas » (sourate.47-verset-7) Dieu le Très-Haut a dit : « Allah secoure ceux qui le secourent ; certes oui, Allah est fort, puissant : à ceux qui, si Nous leur donnons la puissance sur terre, établiront l’office, et acquitterons l’impôt, et ordonneront le convenable et interdiront le blâmable. Cependant, la finale des affaires est à Allah ».(sourate 22-verset 40, 41). Ensuite les hommes ont changé de conduite, et se sont divisés en sectes opposantes, et ils sont devenus accommodants à propos de la guerre sainte, et ont préféré le

délassement, la quiétude et la poursuite de leur passion, et ils ont pratiqué des actions blâmables, excepté ceux que Dieu a préservés. Dieu a changé leur situation, et les a fait dominer par leurs ennemis, pour qu’ils expient leur désobéissance, Dieu n’oppresse pas les serviteurs. Dieu le Très Haut a dit « en vérité, Allah ne change rien, en un peuple, tant qu’ils n’ont rien changé en eux même » (sourate 13-verset 11). C’est un devoir à tous les musulmans, à tous les gouvernements, et à tous les peuples, de retourner à Dieu le Très Haut, et de Lui vouer un culte pur, se repentir de leurs mauvaises actions passées, se hâter d’accomplir leur devoir envers Dieu, s’éloigner des interdits de Dieu, se recommander mutuellement, et s’entrer-aider à accomplir ces buts.

Les meilleurs moyens d’achever ces buts sont d’établir et pratiquer la législation islamique (chari’â) parmi les hommes et dans tous les domaines de la vie, et d’anéantir tous les règlements prescrits par les hommes, qui s’opposent à la loi divine, et obliger tous les peuples à prendre la législation Islamique comme règlement dans tous les domaines, et que les doctes de l’Islam s’adonnent à enseigner la religion Islamique aux hommes, dans le but d’éveiller le conscient Islamique en eux. Aussi c’est un devoir aux doctes Islamique d’inviter les hommes, à se recommander la pratique de la vérité, et la patience à l’accomplir, et commander le convenable, et interdire le blâmable, et encourager les gouvernements à atteindre ce but. Aussi c’est un devoir de combattre les principes subversifs, comme le socialisme, le communisme et le fanatisme tribal, et bien, d’autres principes et rites, opposant la législation Islamique (chari’â) en accomplissant ces devoirs, Dieu effacera les corruptions, et ramènera les égarés à la droiture, et les musulmans reviendront à leur gloire passée, et Dieu les aidera à dompter leurs ennemis, et les raffermira sur la terre. Dieu le Très Haut a dit : « A charge pour nous de secourir les croyants ». (sourate 30-verset 47). Dieu le Très Haut a dit : « Allah a promis que très certainement Il les ferait lieutenants sur la terre, comme Il a fait avec ceux d’avant eux, et que très certainement Il raffermirait pour eux la religion qui L’agrée, et que certainement Il changerait en sécurité leur crainte. Ils m’adoreront, et ne m’associeront rien. Et quiconque mécroit après cela, alors, les voilà les pervers. » (sourate 24-verset 55). Dieu le Très-Haut a dit : « Oui, Nos messagers, et aussi ceux qui croient, Nous les secouerons certes dans la vie présente tous comme au jour ou les témoins se dresseront, au jour ou leurs excuses ne seront plus utiles aux prévaricateurs, tandis qu’il y’aura pour eux la malédiction et pour eux la pire demeure » (sourate 40-verset 51, 52). Dieu, le Très Haut et le garant, a reformé les dirigeants de la masse musulmane, leur a accordé le savoir religieux, a unifié leur division, les a ramenés tous à la piété et à la voie droite, a renforcé la vérité et a banni le mal par leurs efforts, les a favorisés tous à l’aide de la bienfaisance des oeuvres pies, la recommandation de la vérité, et la patience à l’accomplir. Certes Dieu est l’assistant et le capable à cela. Bénédiction et salut à Son serviteur et à Son messager, la meilleure créature, prophète Mohammed ibn Abdellah, à sa famille, à ses compagnons, et à celui qui suit sa voie. Que la paix, la miséricorde, et la bénédiction de Dieu soient sur vous.

Sign up to vote on this title
UsefulNot useful