You are on page 1of 2

LE CAPITAL RISQUE

1

Les différentes modalités de financement

ANALYSE DE DOCUMENTS

2 Les différentes modalités de financement . à la différence d’une société cotée.5 milliards de $ en 2007) sont de l’ordre de 3 fois plus élevés qu’en Europe (12 milliards de $ en 2007) et le montant moyen investi par société est 4 fois moindre en Europe (2 790 milliers de $ en 2007) qu’aux États-Unis (7 800 milliers de $ en 2007). même s’il progresse en Europe. Type de financement Il s’agit donc d’un financement par émission de titres mais ceux-ci ne sont pas vendus sur le marché financier. 3. de leur jeunesse et des risques liés à leur activité. appelés les business angels. il reste pour l’instant plus faible qu’aux États-Unis. ces organismes sont généralement des filiales de banques mais il existe également des fonds initiés par l’État ou créés par des grands groupes industriels comme France Télécom. elle peut ainsi garder secrètes des informations nécessaires à la rentabilisation de son innovation. En effet. Ils s’adressent particulièrement aux entreprises des secteurs des biotechnologies ou des technologies de l’information et de la communication. Le capital-risqueur investit ses ressources dans les secteurs de haute technologie. Les montants globaux investis aux États-Unis (30. mais les quelques-unes qui s’en sortent sont susceptibles de rapporter beaucoup d’argent à ceux qui ont misé sur elles. généralement issus du monde des affaires. 4. Intérêt pour les entreprises Le capital-risque fournit des sources de financement à des entreprises innovantes. Présentation du capital risque L’entreprise peut faire appel à des acteurs financiers dits du « private equity » : ils apportent des capitaux propres à des entreprises dont les actions ne sont pas cotées sur des marchés financiers. Ce n’est pas pour rien qu’on dénomme cette activité ainsi : le risque financier est énorme. Les fonds propres fournis par le capital-risqueur constituent une garantie et l’entreprise pourra ensuite plus facilement s’endetter auprès d’une banque. soit des sociétés de capital-risque. 2. Les organismes de capital-risque sont soit des fonds (fonds communs de placement à risque et fonds communs de placement dans l’innovation notamment). ils sont vendus uniquement au capital-risqueur. ces entreprises ont des difficultés. tant aux États-Unis qu’en Europe. à trouver des prêts bancaires car leur avenir est très incertain et. Par ailleurs.1. l’entreprise financée par le capital-risque n’a pas d’obligation d’informations . très gourmands en financement dès le départ du fait en particulier de leurs gros besoins en recherche et développement. Remarque : la forte progression du capital-risque en 2000. est liée à la constitution de la bulle Internet. En effet la plupart de ces entreprises font faillite. Le capital-risque peut aussi être mis en œuvre par des particuliers. En France. d’autre part. Développement Le capital-risque s’est développé aux États-Unis dans la Silicon Valley dans les années 1970 . d’une part. à se financer par fonds propres du fait à la fois de leur petite taille.