You are on page 1of 11
IvIr 1° Année 18 Février 2005 Epreuve de thermodynamique Le formulaire et la calculatrice sont autorisés elect Rendement dm moter Diesel se Le cycle d'un moteur Diesel est constitu des transformations suivanes: Compression alidutique révesible det de Aa ‘Combustion isobire, par injection de earburant, de BC. ‘Ditenteadiahatiqu révesibie de C &D. Refroidissement inochore de DA. 1) Représenterschématquement ce cycle moteur sur un diagramme de Clapeyron en portant le volume V en abscsse et a pression p enordonnée, 2) 08 trouve--on su ce diagranmne Ia Figuration du avail four’ par le moteur ? Expliquer pourquoi. 3) Le rendement de ce moteur est classiquement defini par Pexpeesson : 9 = (W/Que)- Que désigne présisément W et Quc? Expliqur la présence du signe moins (), 4) Determines Pexpression de men fonction des quaniés de chaleur Qac et Qoa m es transformations BC et DA respeciverent. sen ju au cours '5) Déterminer "expression de n 2n fonction du rapport y= Cy/C, des capaciésthermiques de I's et des {empératues Ta, Ta, Te et Td air qui existent aux points A,B, C et D du diagramme. 6) On designe par a= Vi/Vu et = ValVe deux des rappors volumeéviques, les indices des volumes V se férant ax poins A, Bot C ds dingramme, Monter que le rendement» peut se metre sous la forme suivante Esersie Condon termine Un transistor est monté dans un boiter métallique paallélépipédique de dimensions a, by ¢ (3 mm, Tem, 1.5 em respectivement) Lépaisseur de la feuille métalligue est ¢= 0.3 mm, sa conducivté thermique = 100 Wan IC! LL 1) Donner les expressions des rsstances theemiques des diffventes faces du botier. (Rat Rie Re) 2) Donner Fexpression de la sistance thermique du botier (en négligeat les coins). 3) Le coefficient déchange du bottier avec Tait & la température Ty= 20°C est h= 14 Wan Donner expression dela rsistance supeicille du biter Ry, 4) Caleueretcomparer les deux rsistances R, et Ry, Conclre 5) Exprimer Ja température du transistor T (supposée homogéne), lorsquil dissipe une puissance P= 10 W, en régime stationnai 16) Sur Mune des faces du bottier est sccolé un radateur considéré comme une plague métallique de ae we. “f pav mecavoo Ve Va Lasomme des deus surfaces et la surface du cycle afeetée du signe (). Le travail W regu est effectivement népatifpuique le moteur fournt de I'énergie & Mextrieu. 3). Composanes du rendement, we "Oe Fair ii 20) :n est done >0, 4) Rendement fonction des quanttés de chalews, WsQuniQnctQen*Qau "0 Or Qu =0et Qev: West e travail rep ii <) pa ar et Qgc la quar Qon=nC,Ta~To) Qe eT) {.Rendement fonction des apporsvolunésiques, Vina ViVe=B VolVa=(VoV@)(VaVa)= a8 a) PAVa?=paVa!—paVaVa""=pyVoVal! —nRT.VA! = ART, VG ob Ty/Ts = (WAV Dype= Pn poVe=aRTe Pol TeTa=VoVn" aif oVel=PeVe" ——poYo.Va"'=pcVeNe™ —nRT.VyM = aRTe-Ver™ TolTo=VaVey"! =p" @)Vo=Va PAVA=MRT, ——paNg=aRTy doll TYT»= palo a= 1+ Uy (T4(1 = ToT) (Ta(TetTe =) en posant ToT4 = (ToT). (Te!Ta(To/TA), ‘on peut exprimer le rendement en fonction dea, Bet oT (UA Ble. — alBY =D) 1) Pendant un inevalle de temps aa empath calovinéte et de ea viride 08 0 dO. La quant Ene reue ext dQ M-C,-0+d0—6)=M-C,-d Pendant ce méme laps de temps, eserpentin reget une énergie dQ=4q:6t-C-(0~8). ensemble cant supposé aiabatique dQ + dQ gedt-C-(O-8)e M-C,-d9. 0-6,+(0,-8)-6 2) 100g avec un débit de 1 gis corespond & une durée de 1008. Micux encore = 100 8=804(15-80).0 7 = 12°C (211856) 3) M-C,-(0,-4,)+m-C-(0,-4, 00-115 100-04:80 soo gnso9)) 400-1 100-04 00-1 (52-80) 4 (28 $0 nf 28) =3.37 oa: 100 (5 7) +0(3) bs * 1 03:10 Le 7 Tow eee RW FoF as “100 3-10-10 Le 1 03.107 " Je, 02 Ka 7 be 00 iocis-10* "9? © 1 e_ 1 93-10" : At 0310 9.0667 KW 2 ae 100° 3.1510 0.00667 KW 50 1 1 1 ; a= - . a1587 Kar 9 RTS Hebe ache)” 100-2 G-1043-15s 1015) 107 8 4) Latsistance themnique du botier es en serie avec la résistance supercell, Rie << Rs, [La résistance thermique de botier es toalementnégligeble 5)aT=oR T=T,40R=20410-158) Impossible, le tansistor gile avant 607°C 1 1 1 a 6 KW 9) Rate FS oe” GAB be) 14 (@100-140=10-15) 10 i 1 5 nr - KP Rowe Fab ducts) Te @IIOeES-ISeIOTSIO eK 7) Les deux rsistances sont en paralléles Rest négligeable, Toute la chaleur passe par le radiata Regist = Reine 9 T=T 4 ® Rago, *20°410-2,56=45,6°C Référence: Epreuve de thermodynamique du 18 févri Exereice n°3 Calorimétrie (serpentin) 2005. Justification deta mise en équation. Lephénomene st fits emps peat un ptt interale de temps dt ‘Quantite de chaleur 4Q regue par Ia masse M d'eau du ealoriméte (et de ses aecesoires) qui passe de a tn Mend (Quantité de chaleur 80" reeue parle serpentin (et parle liquide qu'il coment) 8Q'=dme(0-0)) 6, la température du liquide & ta sortie du serpentn gga & celle du ealorimeétre, augmente éguliérement de fagon asymptotique de Oy (8 instant 1-0) 48; (inn) Physiquement, ees le liquide de capacité thermique massique e parcourant le serpentin, qu ‘communique de Ménergie sous forme de chaleur au calorimétre. Mais, clasiquement, on value les quanttés de chaleur regues de sorte que, comme le systéme est considéré iabetque dans soa ensemble, on puss Gri : 8Q + 8Q! = 0, nb. L'eriture des quanités de chaleur élémentaires regues ext facile ear la diffrence des températures qui figure dans leur expression est toujours : température finale moins ‘température initial {a difficuté majeure de cet exercice est de justifer 'ériture de Mexpression de 6. Entre Jes temps et ttt entee dans Te serpentin Une masse dm = qt de liquide a a temperature 8, ot ion fessor une masse analogve dm de liquide & la température © qui ext celle du caloiméte. Mais, cette simple constatation ne permet pas a elle seule de rendre compte de "ésritureci-dessus de 8Q”. En effet, ce n'est pas la seule petite masse dm de liquide qui entre ‘ou qui sort du serpeatin qui tansfert de a chaleur au caloriméte. Tou Ie liquide contenu dans fe serpentin dnt a températrebaisseréguligrement de 8; & @contibue au phénoméne. Et il faut en tenir compte [L'un des moyens pou y parent est le suivant Pendant interval de tengs dil ente une masse dm de liquide qui va oceuper dans le serpontn une petite longuew df. Considérons alors le serpent comme un ensemble de petits ‘wongons de longueur dl mis bout & bout. A chaque exirémité de ces petits trongons, es tempécatures diminuentrépaiérement & partir de ©; & Ventrée jusqu'é @ & la sortie: par exemple, },95,85 .. et. 03,043.04 e8 Fig.) valuons les quanttés de chaleur lémentares resus pa ces différents rongons, "Nous gardons en meémoire que le pénoméne est dynamique : Vente dans le seepentin, la Petite masse de liquide dm petd de énergie tout au long du trajet det sa température passe ‘de 042103, Par conséquent le chaleur regue par cette masse dm au cours de son traet pendant Vintervalle de temps dt es: 8Qy" = dme.(0s—0) Pour le trongon suivant, expression sea analogue 597 i de suite, le terme péntral tant ime(0s 03) 64" dime (Oys1— 8a) ‘Au voisinage dela sorte da sepentin, on évalue de meme Qs" = dme(@s—05) 80. 5Q, me(04~02) im.c(0~03) Bn fi chaleur global regue par In ttité dt Tiquide qui parcourt fou le serpent ate nt la somme de toutes ces quanttés de chaleurs 8Q," , on obtient Ia quantité de pendant le temps E BQ4’ =F d.e(Byy1 =O) = a ys ~ 00) Gute 0 01) On constate en effet qu, das la some, toutes le valeurs de intermdiniresdispaaissent et quill ne reste plus que 8 et ‘Bien entendu, on peut aussi considérer que le phénoméne étudié est continu et que Ia somme diseréte peut avantageusement se transformer en une inégrale finie. Une petite diffiulté (geritureinervient néanmoins, ear ily a deux éléments dtfeentels dt td? Par exemple a= fp°o= fidneya. x ke kedt Figure 1, CALORIMETRE:: Variation de la température de 'eau du calorimetr et de ss accessoires. A parti de Vinstant t, pendant Vintervalle de temps dt, la température 0 du caloiméte varie de 0 4 0, Figure 2, SERPENTIN = Chague petit rongon du serpentin de longueur dl content la mée petite masse dm de liquide. Aux extrmités de ces trongons, la température diminve éguligrement depuis 0; a entrée (en bas & gauche) jusqu’a 6 Ta sortie (en haut & droite). Comme a température ® aygmente avec le temps, les températures en chague point da iquide ne sont pas fixes; elles augmentent également avec le temps, sauf & entre of elle vat toujours