Officiel !

Chaouchi
Coffi Codjia
vend sa maison

qualifié face à la Slovénie
VENDREDI 2 AVRIL 2010 QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1161 PRIX 20 DA

Saâdane a fait son choix

en... Egypte !

Ce sera Boudebbouz, Guedioura,

Chakouri, Bellaïd et Kadir

Brahimi, Feghouli et Fabre en suspens

Bougherra rejouera

le14avril
aura lieu en Suisse»

Raouraoua : «Le stage

2

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

Coup d’œil Équipe nationale

Raouraoua s’est entretenu avec Boudebbouz

La FIFA l’a signifié hier à la FAF

Chaouchi
purgera toute sa suspension le 17 avril face à la Libye
Suspendu pour trois matchs par la Confédération africaine de football (CAF) suite à son expulsion face à l’Egypte en demi-finale de la CAN et au rapport de l’arbitre de la rencontre, Fawzi Chaouchi pourra purger toute sa suspension avant le Mondial de l’Afrique du Sud, a-t-on appris hier d’une source sûre auprès de la Fédération algérienne de football. En effet, la FAF a été destinataire hier d’une correspondance officielle de la FIFA dans laquelle l’instance internationale de football indique clairement que le gardien des Verts peut purger les matchs qui lui restent durant les éliminatoires de la CHAN 2011, et qui se déroulent en ce moment. Retenu par Abdelhak Benchikha dans la liste des joueurs sélectionnés pour la double confrontation contre la Libye, Chaouchi aura donc purger son deuxième match de suspension lors de la première rencontre disputée à Koléa le 14 mars dernier et purgera le troisième et dernier match au retour, prévu le 17 avril à Tripoli. A rappeler que le portier de l’Entente de Sétif a purgé son premier match pendant la CAN, lors du match de classement face au Nigeria. Ainsi, à partir du 17 du mois en cours, Fawzi Chaouchi sera clean et le sélectionneur national pourra compter sur lui dès le premier match de la Coupe du monde face à la Slovénie. Il est à souligner aussi que sans l’expérience de Mohamed Raouraoua qui a eu l’idée et la présence d’esprit d’intégrer le gardien des Verts parmi l’effectif des A’, pour ensuite saisir la FIFA au sujet de sa suspension, Chaouchi aurait traîné les deux matchs qui lui restaient à purger jusqu’au Mondial, et qui sait, si tel aurait été le cas, le sélectionneur national aurait bien pu prendre la décision de se passer de ses services. C’est donc officiel, la FIFA a signifié hier à la FAF que les deux matchs face à la Libye vont être pris en considération et comptabilisés pour que Chaouchi puisse éponger toute sa suspension.

R

yad Boudebbouz est l’une des priorités du staff technique national. L’intérêt que porte le sélectionneur algérien à ce talentueux joueur ne date pas d’aujourd’hui. Il faut dire que le talent individuel de l’enfant de Colmar a forcé l’admiration de Rabah Saâdane qui a, à maintes reprises, rappelé l’estime qu’il porte pour cet élément à travers ses différentes déclarations à la presse. Plusieurs fois international avec l’Equipe de France des U19 ans, Boudebbouz, qui réalise une ascension fulgurante dans le championnat de France cette saison avec le FC Sochaux Montbéliard, était pressenti pour être de la dernière campagne africaine avec les Verts au mois de janvier dernier. A présent, on vient d’apprendre de source sûre que son renfort en l’équipe nationale est quasi assuré. Les responsables algériens, qui ont eu vent du choix de Boudebbouz pour l’Algérie, semblent maintenant rassurés à propos de la réponse de Ryad. Selon une source digne de foi, son arrivée en sélection est éminente. Il ne reste que quelques détails d’ordre organisationnel et administratif à régler les jours à venir jours pour finaliser son dossier. Ainsi, la convocation de Ryad Boudebbouz pour le prochain stage de l’équipe d’Algérie, qui précédera la rencontre amicale face à l’Irlande le 29 mai prochain à Dublin, se précise de plus en plus. En effet, après s’être entendu avec l’entraîneur algérien sur la nécessité de sélectionner le joueur de Sochaux et l’apport que peut ramener cet élément aux qualités avérées dans l’immédiat et à l’avenir pour la sélection algérienne, nous apprenons que le président de la Fédération algérienne de football s’est entretenu avec Boudebbouz avanthier mercredi en milieu de l’après-midi. Après avoir échangé les

salutations avec son interlocuteur, Raouraoua, en fin diplomate, a, dans un premier temps, voulu s’arrêter sur la position du joueur à propos de sa potentielle sélection en équipe nationale algérienne. Séduit par la réponse formulée par l’intéressé, le premier responsable de la FAF a trouvé les mots justes pour mettre à l’aise le joueur des Doubs. Il lui a, par la suite, expliqué que le staff technique national comptait beaucoup sur ses services en prévision des prochaines échéances avec une participation à la prochaine Coupe du monde 2010 prévue du 11 juin au 11 juillet en Afrique du Sud. Notre source rajoute que les deux hommes se sont quittés sur la promesse de se rappeler pour entériner la venue de l’attaquant sochalien en Algérie.

nal, Rabah Saâdane.

Saâdane est convaincu de ses qualités
Comme indiqué déjà sur ces colonnes, Ryad Boudebbouz est l’unique renfort qui semble sur le point de s’officialiser. La liste de Rabah Saâdane compte cinq à six éléments nouveaux qui viendront compléter l’effectif de l’EN en prévision de la rencontre amicale internationale du 29 mai contre l’Eire. Son retour au premier plan avec son club, ses buts marqués et ses passes décisives réalisées lors des dernières journées en championnat de France de Ligue 1, ainsi que son énorme envie, affichée sur ses colonnes, d’endosser le maillot algérien, ont convaincu le coach Saâdane à vite donner son accord au sujet de sa convocation et de l’importance de tirer profit du talent de ce jeune joueur à l’avenir prometteur, lors des prochains rendez- vous qui attendent les Verts. C’est ainsi d’ailleurs qu’il ne s’est pas vu contraint de le superviser lors de sa dernière tournée en France où Saâdane s’est contenté de suivre une seule rencontre, celle qui a opposé Istres à Clermont-Foot vendredi dernier.

Il a renouvelé son choix pour l’Algérie
Au terme de sa conversation avec le président de la FAF, le sociétaire du FC Sochaux, Ryad Boudebbouz, a réitéré son attachement à la sélection algérienne. Il s’est de nouveau montré disposé à répondre dans l’immédiat à la convocation de l’entraîneur natio-

Il est pressenti pour jouer le Mondial
Après un début très difficile à Sochaux, Ryad Boudebbouz, qui a su se montrer patient, fait l’actualité en France en ce moment avec son club. Elu meilleur joueur du mois de mars par les supporteurs sochaliens, Boudebbouz est en train d’étaler toute sa classe et tout son savoir-faire sur les terrains français. Chose qui a suscité l’intérêt des responsables du football national. Son apport pour l’Algérie est fortement souhaité pour le bien de l’Equipe nationale. On parle même de sa sélection pour le Mondial sud-africain. Moumen A.

Selon The Evening Times

Bougherra jouera le 14 avril contre Dundee United
près s’être soigné durant trois semaines à Doha d’une petite déchirure musculaire sous la supervision de Dr Hakim Chalabi, Madjid Bougherra devait rentrer hier à Glasgow pour reprendre les entrainements avec son club, les Glasgow Rangers. Selon le journal écossais The Evening Times, le défenseur algérien a même repris la course à pied et serait près à réintégrer bientôt le groupe professionnel de son club pour les entraînements collectifs.

A

écossais avec une large avance de 10 points sur leur poursuivant, le Celtic Glasgow, et un match en moins. Les Rangers veulent arriver au play-off avec une avance sécurisante qui les prémuniraient d’une mauvaise surprise et c’est pourquoi le retour rapide du leader de la défense est ardemment souhaité.

B. M.

Asselah :
«Intégrer l’EN serait extraordinaire»
Comme on l’avait mentionné dans notre dernière livraison, le portier du NAHD, Malik Asselah, figurerait dans la liste des 35 joueurs qui seront appelés pour le prochain stage de l’équipe nationale du mois de mai prochain. Joint par nos soins hier après-midi, Asselah nous a fait part de son enthousiasme à l’idée d’intégrer la sélection et se dit prêt à relever le défi et convaincre le sélectionneur. «A vrai dire, pour le moment on ne m’a encore rien signifié et personne ne m’a informé que je figurait dans la liste des 35 pour le prochain stage. Je ne vous cache pas que je serais très honoré si le sélectionneur décidait de me convoquer, même si c’est que pour un seul stage. Je ferai en sorte de ne pas le décevoir. Cela dit, entretemps je vais me concentrer sur l’équipe A’ et ce match face à la Libye qui aura lieu le 17 avril. On essayera de tout faire pour ramener la qualif ’ de là-bas.» S. F.

La lourde défaite de Saint Johnstone met à nu les lacunes défensives
Le site écossais avance même une date pour la reprise des entraînements : le 10 avril, puisque Dr Chalabi a assuré le staff médical des Rangers qu’il serait totalement rétabli dans une dizaine de jours. Si tel serait le cas, Bougherra serait prêt pour le match de championnat du 14 avril contre Dundee United à Dundee, le dernier avant le play-off. L’apport de «Bougy» est d’autant plus attendu que son club a subi la semaine passée un revers inattendu à Saint Johnston (4-1), ce qui démontre la fragilité de sa défense en dépit du fait que les Rangers occupent la tête du classement du championnat

Le Mondial avant, le transfert après
Comme cela avait été le cas la saison passée à pareille époque, l’avenir de Madjid Bougherra fait l’objet de spéculations en GrandeBretagne. Souffrant de difficultés financière, les Rangers sont tentés de vendre le joueur, qui peut rapporter un bon pactole financier au vu du niveau qu’il a atteint, mais veulent dans le même temps le garder compte tenu de son poids au sein de l’équipe. L’intéressé a une nouvelle fois éludé le sujet, disant se préoccuper «en priorité des ambitions du club pour cette saison, à savoir la quête du titre national», selon le journal écossais. Il espère contribuer au gain du titre de champion après avoir remporté la Coupe de la Ligue «afin d’aller en Coupe du monde l’esprit tranquille», a-t-il ajouté. F. A-S.

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

3

Coup d’œil Équipe nationale

Saâdane a fait son choix

Ce sera Bellaïd, Boudebbouz, Chakouri, Guedioura et Kadir

Le rapport de Belhadji bloque Fabre

ls l'ont séduit et par la même ils ont gagné le droit de défendre crânement leurs chances à l'occasion du prochain stage de l'équipe nationale, programmé le mois prochain soit en Autriche ou en Suisse. «Ils», ce sont cinq joueurs «immigrés» évoluant en Europe et dont Saâdane a pu vérifier leur prometteur potentiel. De quoi convaincre le sélectionneur de faire appel à leurs services en vue de la rencontre amicale que disputeront Karim Ziani et consorts en Irlande le 29 mai prochain. Pressenti depuis un bon moment, le talentueux milieu de terrain sochalien, Ryad Boudebbouz, a obtenu le feu vert, hier. Contacté par le président de la Fédération puis Rabah Saâdane, le natif de Colmar (Alsace) a bien évidemment donné son accord. «Une fierté» pour cet ancien stratège des U19 français, demi-finaliste du dernier Euro. Conscient de son formidable bagage technique, le Cheikh

I

s'est enfin décidé à le contacter et à le faire entrer dans la danse... C'était moins une à en juger par la détermination des émissaires de la Fédération française de football, notamment de l'équipe Espoirs, de pouvoir convaincre le joueur à opter pour les Bleuets.

La FFF fait tout pour bloquer Boudebbouz
«Boudebbouz a dit oui à l'Algérie ? Ce n'est pas une bonne nouvelle pour nous, mais nous n'avons pas dit notre dernier mot. Ryad, nous l'avons formé chez nous, en France. S'il réfléchit un petit peu, il se rendra très vite compte qu'il a plus à gagner (financièrement) en optant pour l'équipe de France. L'Algérie surfe sur l'optimisme de sa qualification. Mais, croyez-vous vraiment que les Ziani, Meghni, Yebda sont prêts à céder leur place au premier venu, même s'il s'agit d'un très bon élément comme Boudebbouz ? Je suis toujours convaincu que nous le récupérons tout comme nous avons su nous montrer convaincants pour Brahimi, Tafer, Belfodil et bien d'autres joueurs africains», nous a confié un proche du président de la Fédération française, Michel Escalettes. Très remonté, ce responsable fédéral n'a pas été très tendre avec Mohamed Raouraoua. «Le président de la fédé algérienne se croit tout permis depuis qu'il est parvenu à faire passer cette loi sur les joueurs binationaux, l'année dernière. Mais, nous préparons également une riposte...» s'est contenté de prévenir notre interlocuteur, également très proche de Michel Platini.

Yanis Tafer aurait subi des pressions via son agent, Karim Djaziri, à en croire une source très proche du DTN, Gérard Houiller. Contacté, Karim Djaziri a vivement contesté «ces rumeurs infondées». «Je n'ai jamais subi de pressions ni du côté français ni de la part des Algériens. Actuellement, Yanis Tafer se concentre sur sa carrière de joueur professionnel. Il n'a jamais été contacté par la Fédération algérienne. Le plus important, c'est qu'il poursuive son ascension à l'Olympique Lyonnais tout en se préparant pour le prochain championnat d'Europe des Espoirs. Quand il aura trente ou quarante matches de Ligue 1 dans les jambes, la possibilité d'opter pour l'Algérie ou la France se présentera certainement à nouveau», prévient l'agent du joueur, très influent dans le milieu du football français.

Kadir, la surprise de Saâdane
Loin de toutes ces folles tractations, le Boulonnais Habib Bellaïd, 20 ans, et le Valenciennois, Foued Kadir, 20 ans, seront eux aussi de la partie autrichienne ou suisse. Des doutes subsistaient toujours concernant le Valenciennois, mais un appel téléphonique de Saâdane prévu hier en soirée devait les dissiper et faire de Kadir une bonne solution de rechange pour les Verts. Ces deux éléments formés à «la française» sont soucieux de défendre les couleurs nationales sans concession, Bellaïd et Kadir pourraient s'avérer comme deux excellentes recrues en raison notamment de leur bonne forme du moment. Précieux dans leurs formations respectives, le défenseur boulonnais et le milieu offensif valenciennois vont devoir se faire violence en vue de glaner une place parmi les 23 mondialistes. Même combat pour le très athlétique milieu de terrain de Wolverhampton, Adlène Guedioura, et le défenseur de Charleroi, Mohamed Chakouri. Fort de son indéniable puissance physique, l'ancien Cristolien (Créteil), Guedioura, 24 ans, a tapé dans l'œil du sélectionneur qui n'a pas tari d'éloges à son sujet. Mais, une nouvelle fois, c'est le compartiment du milieu qui sera bien fourni, trop même peut-être. «Actuellement, Yazid Mansouri est loin d'afficher une forme éblouissante. Mais, il reste incontournable dans cette sélection même s’il ne joue plus en club. Avec Guedioura et Lacen, Yazid va forcément élever davantage son niveau de jeu. Il n'aura pas le choix s'il souhaite conserver sa place de titulaire et son capitanat en Afrique du Sud», avance un proche de Saâdane. Farouk Doukhi

Pressions françaises sur Yanis Tafer
Loin de se laisser distancer sur les trois autres dossiers «épineux» qui touchent des joueurs franco-algériens (Tafer, Brahimi et Feghouli), les responsables français ont décidé de passer la vitesse supérieure. Selon des sources proches de la Ligue nationale de football (LNF), quatre émissaires auraient déjà amorcé une approche stratégique auprès des proches et des agents des joueurs cités. Priorité des priorités, l'attaquant lyonnais,

Fortement pressenti pour rejoindre les Fennecs lors du prochain stage, le portier clermontois, Michaël Fabre, pourrait malheureusement se retrouver sur le carreau. La faute à un lobby au sein même du staff technique. Selon plusieurs sources crédibles, l'entraîneur des gardiens, Hassan Belhadji, aurait adressé un rapport «défavorable» au sélectionneur national, Rabah Saâdane. Très surprenant dans la mesure où deux autres observateurs avisés de la Fédération algérienne s'étaient au préalable réjouis de la forme éblouissante et de la rigueur affichées par Michaël Fabre. Alors, s'opère-t-il actuellement une opération pour écarter le gardien francoalgérien qui n'a jamais cessé de clamer haut et fort son «algérianité» et son envie de porter le maillot national ? Loin de se douter qu'on ne veuille pas de lui chez les Verts, Michaël Fabre se veut toujours aussi enthousiaste. «Je l'ai déjà dit, pour l'Algérie j'irai au feu.» Considéré comme l'un des meilleurs gardiens de Ligue 2 française, l'ancien champion du monde des U17, avec Meghni et Yebda, suscite actuellement l'intérêt de plusieurs formations de Ligue 1. Rien d'étonnant donc de le voir prétendre «logiquement» à une convocation pour le prochain stage. «C'est un très bon gardien de but. Il peut nous apporter cette sérénité qui nous fait défaut actuellement dans les cages. Avec Chaouchi, ils peuvent sans hésiter prétendre à une place de titulaire. Il faut l'appeler et surtout convaincre Saâdane de le solliciter personnellement. Sinon nous risquons de nous en mordre les doigts», assure un membre du staff technique en total désaccord avec le rapport de Hassan Belhadji. Convaincant lors de sa dernière sortie face à Istres (victoire 3-1), sous les yeux de Mohamed Raouraoua, Rabah Saâdane et Walid Sadi, Michaël Fabre attend toujours un signe.... Farouk Doukhi

Trois autres jou s’agit de érentes raisons. Il ël stand-by pour diff ine Brahimi et Micha Sofiane Feghouli, Yac encore x premiers n’ont pas Fabre. Si les deu haitent sélection qu’ils sou tranché quant à la Fabre a été victime endre les couleurs, déf le de Hassen Beldu rapport défavorab gardiens, dédes hadji, l’entraîneur r le pêché en premier pou superviser.

Feghouli, Brahimi et stand-by Fabre eneurs sont toujours en

«Qu'on veuille ou non de moi en équipe nationale, je porte l'Algérie dans mon cœur !»
«C'est frustrant de ne pas avoir ce contact direct avec un membre de la Fédération algérienne. Les médias m'annoncent sans cesse comme un futur Fennec, mais il n'y a toujours rien de concret. Je ne vous le cache pas, cela commence à peser un peu de rester dans l'attente et le flou. Même si j'essaie d'en faire abstraction le plus souvent possible, ce n'est pas évident de l'occulter indéfiniment. Qu'on me veuille ou non, je porte l'Algérie et l'EN dans mon cœur.»

4

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

Coup d’œil Équipe nationale

Le match amical prévu entre la sélection nationale algérienne et son homologue émiratie, le 4 juin prochain, aura probablement lieu en Autriche. C'est ce qu'on a appris d'une source bien informée. Le choix des responsables de la FAF est tombé sur l'Autriche pour deux raisons. La première, c'est que l'EN devrait effectuer son second stage en Autriche en altitude. La seconde, c'est que la sélection nationale émiratie sera elle également en stage en Autriche. Alors qu'il était prévu que ce match ait lieu à Florence ou à Rome. Le match a été, en effet, délocalisé, après un changement de lieu du stage. Seulement, rien n'a encore filtré à propos de la ville qui va l’abriter.

Algérie-EAU probablement en Autriche

Le 1 stage aura lieu en Suisse

er

Slim Chamsi
(membre de la fédération émiratie) : «Le match aura lieu en Autriche»

L

e premier stage de préparation de l'Equipe nationale, en perspective de la Coupe du monde, aura lieu en Suisse. C'est ce qu'a indiqué la Fédération algérienne de football à l’APS par la voix de son président Mohamed Raouraoua. C'est un site situé en altitude qui abritera donc le premier stage de préparation de l'EN. Ce stage commencera, probablement, le 20 mai prochain jusqu'au match amical face à l'Eire à Dublin. Ce choix a été fait en concertation entre Raouraoua et Rabah Saâdane. Ce dernier a pris, en effet, la décision d'annuler le stage de Coverciano à Florence, suite à une étude scientifique et médicale faite par le staff technique de l'EN par rapport aux villes sud-africaines qui abrite-

ront les matchs de l'EN en Coupe du monde. Le match de la Slovénie à Polokwane et celui face aux USA à Pretoria auront lieu à plus de 1000 mètres d'altitude. Le premier match aura lieu à 1310m, alors que le second à 1214m. Ayant déjà emmené les Verts en altitude lors du Mondial 1986, Saâdane a préféré se préparer en altitude pour faire face au déficit d'oxygénation. Toutefois et pour éviter la présence de supporters, la fédération n’a pas voulu donner le nom du site en question.

la disposition de l'Equipe nationale. Plusieurs sites ont été visités par les responsables de l'EN, sans faire l’unanimité, à cause, justement, des conditions d'hébergement. Ainsi, ce centre que la FAF a choisi offre les meilleures installations et d'excellentes conditions d'hébergement.

Arabe Unis.

Raouraoua : «Nous avons choisi la Suisse»
Pour sa part, le président de la Fédération algérienne de football a confirmé cette information, en déclarant à l'APS : «Nous avons visité plusieurs sites de préparation en altitude en Suisse, en Autriche et en France. Certains sites possèdent de bonnes installations sportives, mais les conditions d'hébergement ne répondent pas aux normes, tandis que d'autres offrent de bonnes conditions d'hébergement, mais les installations sportives sont loin de répondre à nos besoins. Notre choix s'est, finalement, porté sur un site en Suisse qui offre les meilleures conditions de préparation.»

Le second stage devrait avoir lieu en Autriche
Par ailleurs le second stage, de courte durée, qu’effectuera la sélection nationale après le match de l'Eire, devrait avoir lieu en Autriche, toujours en altitude. C'est ce qu'on a appris d'une source autorisée. Ce stage commencera au début du mois de juin, après la cérémonie prévue à Paris et qui sera organisée par l'équipementier des Verts Puma. Il sera ponctué par un match amical face aux Emirats

Les installations sportives et les conditions d'hébergement ont pesé
Le choix de ce centre sportif a été fait par rapport aux installations dont il dispose et qui seront mises à

Hamza R.

Nous avons essayé de joindre le président de la Fédération émiratie de football, Mohamed Khelfane R'mihi, en vain. Il était injoignable sur son portable. Pour cela, nous avons pris attache avec un membre de la fédération, en l'occurrence Slim Chamsi. Ce dernier nous a confirmé que le match entre l'Algérie et les EAU aura lieu en Autriche. «Le match entre l'Algérie et les Emirats aura lieu en Autriche. On espère que ce sera une fête entre pays arabes et frères. Ça nous arrange beaucoup, car nous serons en stage en Autriche dans le même endroit, après un court stage en France.»

Hamza R.

Ziaya a inscrit son 26e but cette saison toutes compétitions confondues
Abdelmalek Ziaya continue à faire parler de lui ces derniers temps. En effet, l’enfant de Guelma a encore une fois secoué les filets dans le championnat saoudien. L’ex-Ententiste a inscrit son 26e but cette saison toutes compétitions confondues, avec l’ESS et Ahly Djedda. Tous ces chiffres plaident pour lui qui veut retrouver, encore une fois, l’Equipe nationale.

Transfert de Cherchar à Epinal

Boula : «Je dénonce le pillage des jeunes talents algériens !»
du contrat car toute résiliation devait se faire par accord mutuel, mais je ne l’ai pas fait, parce que je ne veux pas bloquer et briser un jeune joueur algérien promu à un bel avenir».

Farid Ghazi, ex-international

«Il a le potentiel pour évoluer en Europe»
En tant qu’un ancien attaquant, pourriezvous expliquer la stérilité des attaquants de l’EN ? Je crois que le manque de cohésion est la seule explication. Cela est dû à l’absence de regroupements. Nous avons besoin d’un grand travail afin de parfaire la cohésion entre les joueurs. Vous êtes sans doute au courant des blessures des joueurs de l’EN ; un commentaire ? Effectivement, je suis au courant. C’est vraiment décevant de voir nos attaquants sur le banc des remplaçants. Les joueurs de l’EN sont en train de traverser une période délicate. Mais j’espère de tout mon cœur que tout l’effectif sera dans un meilleur état avant le début de la Coupe du monde. Parlons du schéma tactique de l’entraîneur Saâdane, approuvez-vous son 4-5-1 ? C’est vrai que cette tactique est beaucoup défensive, ce qui fait que les attaquants se sentent isolés devant. Je pense que c’est pour cette raison que nous ne marquons pas beaucoup de buts. Je crois que la meilleure tactique pour développer un meilleur jeu c’est le 4-4-2 qui permet aux joueurs de pouvoir s’exprimer. Vous avez été l’un des meilleurs attaquants en Algérie, à votre avis, quel est l’attaquant qui mérite d’être en sélection ? Je crois que les attaquants qui ont participé à la Coupe d’Afrique méritent largement leur place, à l’instar de Ghezzal, Saïfi, Djebbour et Matmour. Par ailleurs, même Ziaya mérite largement sa place. Et pourquoi n’avez-vous pas cité Bouazza ? Bouazza est un bon joueur, mais à mon avis il ne mérite pas sa place en EN. Avez-vous une idée sur Mesbah et Benyamina ? Je ne peux rien vous dire sur ces deux joueurs, car je ne les ai jamais vus jouer. Parlons un peu de Ziaya qui a inscrit cette saison 26 buts toutes compétitions confondues ; un commentaire ? Abdelmalek est un joueur talentueux, j’aurais bien aimé le voir porter le maillot d’une équipe européenne au lieu du Ahly Djedda. Mais bon, c’est son choix. J’ai confiance en lui et je sais qu’il pourra mieux faire à l’ avenir. Mais le sélectionneur national Rabah Saâdane n’a pas compté sur lui lors de la dernière CAN… Je respecte les choix de l’entraîneur. Peut-être que Ziaya n’a pas assez d’expérience, surtout qu’il est jeune. D’ailleurs, il a tout le temps devant lui pour arracher une place en EN. D’après-vous, Saâdane a eu raison de ne pas le convoquer... Même si Rabah Saâdane le convoque pour la Coupe du monde, ce sera pour une place de remplaçant. L’essentiel, c’est d’être convoqué. N. S.

«Nancy a contourné la réglementation pour ne pas payer l’ASO»
Or, quelle n’a été sa surprise en apprenant que Cherchar a signé un contrat avec un agent français, Vincent Gé, et que ce dernier l’a placé à Epinal, un club amateur. Pour Boula, «la signature de Cherchar à Epinal s’est faite suite à la complicité de Rachid Maatar, responsable du centre de formation de l’AS Nancy», accuse-t-il. Le but ? «Contourner la réglementation de sorte à ce que le club formateur du joueur, l’ASO Chlef, ne touche pas la prime de formation qui lui revient de droit, comme l’exige la FIFA». «Vincent Gé n’a pas respecté le club formateur de Cherchar. Ce qui lui importait, c’est de conclure le transfert, rien de plus. Moi, je dénonce cette situation où des clubs français se f… des clubs algériens. Ils piquent des joueurs de pays africains sans payer leurs clubs formateurs. Ils sont connus pour ça. Moi, en tant qu’Algérien, cela me fait très mal», a-t-il insisté.

Comme nous l’annoncions dans une précédente édition, le jeune joueur Cherchar, qui avait fait partie de la sélection nationale U17 qui avait été vice-championne d’Afrique en 2009 et qui a participé à la Coupe du monde au Nigeria la même année, évolue dans le club amateur d’Epinal où il a été placé par le centre de formation de l’AS Nancy pour que ce dernier ne paie rien au club du joueur en Algérie. Or, si l’on se fie à Boulanouar Hocini dit Boula, agent de joueurs algérien établi en France, Cherchar est tombé dans un piège en acceptant ce transfert, car son club formateur, l’ASO Chlef, s’en trouve pénalisé.

«J’aurais pu placer Cherchar à Marseille»
Pour notre interlocuteur, «les autorités algériennes doivent réagir face à ce pillage». «Vous pouvez demander à tous les joueurs qui ont des agents algériens : ils sont bien suivis et leurs intérêts sont préservés. Or, quand ce sont les clubs français qui s’occupent directement de ramener de jeunes joueurs algériens, ils n’ont pas le souci de préserver les intérêts de son club formateur. Pour Cherchar, j’étais en discussions avec Marseille, Rennes et Nancy pour le placer, mais Nancy a préféré me contourner pour ne pas avoir à payer l’ASO. C’est désolant et scandaleux !» F. A-S.

«J’aurais pu bloquer Cherchar, mais je n’ai pas voulu le briser»
«Cherchar avait signé un contrat le liant à moi en date du 25 mars 2009, en présence de son père puisqu’il était encore mineur. D’ailleurs, j’ai toujours en ma possession la photocopie de la pièce d’identité de son père que j’ai incluse dans le dossier que j’ai fait enregistrer. Or, j’ai reçu, il y a quelque temps, une lettre de son père m’annonçant la résiliation unilatérale du contrat. J’aurais pu dénoncer une violation

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

5

Coup d’œil Équipe nationale

Coffi Codjia met en vente

sa villa en… Egypte !
ne bien curieuse annonce immobilière fait le tour sur la toile du net en ce moment, une annonce à laquelle s’intéressent particulièrement les Algériens. L’annonce en question concerne la mise en vente d’une villa en Egypte, plus exactement à Port-Saïd (une annonce que vous trouverez sur le lien suivant : http://realestate.classifieds1000.com/listing/Luxury_Villa_Katameya _Heights_Port_Said_Egypt_F or_Rent). Les plus curieux diront pourquoi un tel intérêt, quand on connaît les susceptibilités algéro-égyptiennes nées un certain 14 novembre 2009. Il n’est un secret pour personne que depuis cette date, les divers produits venus des terres des Pharaons sont boycottés en Algérie, alors pourquoi les Algériens lorgnent un produit égyptien qui, de surcroît, coûte la «modique» somme de 4,5 millions de dollars ? La réponse, vous la trouverez en bas de l’annonce, plus exactement du côté du nom du propriétaire de la villa qui n’est autre que… Coffi Codjia, un nom devenu tristement célèbre depuis une autre fameuse date de l’étroite histoire de foot entre les jadis deux pays frères, celle de la demi-finale de la Coupe d’Afrique des nations entre l’Egypte et l’Algérie. Depuis ce jour-là, l’arbitre béninois est honni par les Algériens. Voilà donc que ces derniers tiennent enfin la preuve que ce referee a été bel et bien

9990 DA au moins pour suivre le Mondial sur Al Jazeera Sport
a société SOS Mobile, distributeur officiel des cartes du bouquet Al Jazeera en Algérie, a révélé hier, au cours d’une conférence de presse, son programme de vente de cartes à l’occasion de la Coupe du monde de football dont Al Jazeera Sport détient les droits de retransmission dans les pays arabes. Ainsi, il a été révélé que les cartes actuelles ne seront pas valables pour suivre les matchs du Mondial. Pour espérer suivre les rencontres de la plus prestigieuse compétition de football au monde, il faudra aux Algériens acheter deux cartes spéciales qui seront mises en vente à compter de lundi prochain. La première est une carte d’une durée de 6 mois et qui coûtera 12 990 DA. Elle comportera les huit fenêtres des programmes

U

L

corrompu par les Egyptiens, la villa que lui a été offerte pour avoir qualifié la sélection égyptienne à la finale de la CAN sur un tapis de velours avec, à la clé, trois expulsions dans les rangs de l’Algérie. Finalement, il faut bien reconnaître que ce n’est là qu’une éventuelle preuve, car le Coffi Codjia en question n’est pas le Coffi Codjia que nous connaissons. Apparemment, il ne s’agit là que d’un homonyme, c’est le concerné luimême qui nous l’a confirmé au téléphone lorsque nous l’avons appelé en nous faisant passer pour un particulier marocain, car nous appréhenderions sa réaction si nous lui faisions savoir que nous l’appelions d’Algérie. «Non, je ne suis pas l’arbitre, nous avons seulement le même nom. Vous savez, ici au Bénin, ce nom est répandu. D’ailleurs, ces jours-

ci, je reçois beaucoup d’appels de la part d’Algériens qui m’insultent croyant que je suis l’arbitre», nous dira notre interlocuteur. A signaler que nous avons rappelé le monsieur, mais cette fois-ci en déclinant notre véritable identité et notre fonction. Ce Coffi Codjia nous dira qu’il ne pouvait pas nous parler, car il n’avait pas la preuve que nous étions journalistes, nous lui avons alors transmis le site de notre journal pour qu’il confirme. Il nous a alors demandé de le rappeler dans un quart d’heure. Mais apparemment, cela n’a pas dissipé son appréhension, car nos appels sont restés vains par la suite, ce qui semble curieux. Affaire à suivre… A. H.

classiques d’Al Jazeera Sport (de +1 à +8) en plus de cinq fenêtres pour les matchs et les programmes spécifiques au Mondial : +9, +10, JST World Cup, JST HD et JST 3D. La deuxième, carte, d’une durée d’une année, coûtera 16990 DA et a les mêmes fonctionnalités. Une troisième option est offerte : garder les cartes actuelles en rechargeant les codes spécifiques pour la Coupe du monde au tarif de 9990 DA. L’opération de vente, qui commencera donc lundi, se fera dans un premier temps à travers 92 points de vente répartis sur 26 wilayas. L’objectif sera de couvrir les 48 wilayas à travers 250 points de vente, avant le coup d’envoi de la Coupe du monde. Les animateurs de la conférence de presse ont souligné, enfin, que la participation de l’Algérie à la Coupe du monde fera l’objet d’une couverte spéciale, vu que notre pays sera le seul représentant arabe dans cette compétition. S. D.

Kostner continue de marginaliser Ziani
Le cauchemar continue pour Karim Ziani avec son club Wolfsburg. L’international algérien, qui ne fait plus partie des plans du coach allemand, Lorenz Kostner, s’est de nouveau retrouvé écarté du groupe qui a fait le déplacement à Fulham, hier soir, en Europa League. Ziani, qui a affiché son désir de changer d’air, si sa situation sportive ne venait pas à s’améliorer d’ici la fin de la saison, semble donc tout proche d’un départ l’été prochain, surtout que son coach continue de l’ignorer pour des raisons, il faut le dire, pas encore élucidées. M. A.

Bouazza «Oui, je serai normalement
Après s’être complètement remis de sa blessure aux adducteurs, Hameur Bouazza, l’international algérien de Balckpool, est pressenti pour reprendre la compétition ce vendredi contre Scunthorpe United. L’intéressé confirme sa probable entrée en cours de match, ce soir. Toujours en course pour les play-off en Championship, Bouazza vise à terminer la saison en beauté pour d’abord décrocher l’objectif du club et gagner une place parmi le groupe que l’entraîneur national, Rabah Saâdane, retiendra pour le prochain Mondial. A quatre points de Leicester City, Blackpool, qui est logé à la septième place, compte tout donner pour atteindre cet objectif qui reste jouable à quelques journées de la fin.
Tout d’abord, on a appris que vous êtes à présent complètement guéri, une confirmation ? C’est vrai. Dieu merci, je vais nettement mieux. Ma blessure fait partie du passé. Je ne ressens plus aucune douleur pour le moment.

dans les 18 ce soir»
Je me sens prêt et normalement, je devrai faire mon entrée en cours du jeu. Ce duel s’annonce comment pour vous ? C’est un match qu’on doit gagner pour améliorer notre position au classement. Vous êtes septièmes au classement, votre équipe est toujours concernée par les play-off, est-ce votre objectif cette année ? Oui, on est en train de revenir en force en championnat. On doit continuer sur cette lancée. Notre objectif en cette fin de saison est de décrocher cette sixième place qui nous permettra de disputer les play-off. On compte quatre points de retard par rapport à cette position, mais on vise à récolter le maximum de points pour y arriver. On donnera tout ce qu’on a jusqu’au bout. Une bonne fin de saison vous permettra aussi de revenir en force en sélection, c’est aussi votre motivation ? Je l’espère bien. Je ne vous cache pas que je veux terminer la saison en beauté pour décrocher une sixième place avec mon club et aussi convaincre le coach Saâdane pour une éventuelle sélection en Coupe du monde. Oui, ça reste mon objectif. Beaucoup de joueurs algériens issus de l’émigration sont annoncés pour renforcer la sélection nationale en prévision du Mondial, quel est votre avis là-dessus ? Ecoutez, je n’ai rien à dire franchement à ce propos. Il y a des dirigeants en place et un entraîneur qui maîtrisent bien leur travail et sont les seuls à décider de ce sujet. On a appris que des clubs de Premier League et d’autres de Ligue 1 seraient sur vos traces, une confirmation ? Pour tout vous dire, à présent, je suis concentré sur mon retour à la compétition. Je veux absolument réussir mon come-back et aider mon équipe à terminer la saison comme il se doit, afin d’atteindre notre objectif. Entretien réalisé par Moumen A.

Avez-vous intégré le groupe à l’entraînement ? Oui, je m’entraîne depuis trois jours avec le groupe (NDLR : entretien réalisé hier soir). Je me sens déjà d’attaque pour la prochaine rencontre de championnat qu’on livrera demain vendredi (aujourd’hui) en déplacement. Seriez-vous du groupe qui se rendra à Scunthorpe ? Si tout va bien ce vendredi, je serai avec le groupe des 18.

6

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

Coup d’œil Équipe nationale Il était mercredi de passage à Oran

Amri Chadli, une star à Miramar
T
rès touché a été le joueur du Mayence 05 de l’hospitalité des Oranais mercredi passé en passant des moments agréables, notamment en compagnie de l’ancien international Omar Belatoui. Venu en de, Algérie rendre visite à son père mala le joueur a dû faire un saut à Oran ort d’Es Sénia avant de rejoindre l’aérop Il pour s’envoler à Frankfurt via Alger. en a profité pour visiter le quartier des d’El anciennes stars de la formation Hamri. Le fief de Chérif El Ouazzani, que Foussi. Il a Belatoui, Zerrouki ainsi atterri à la maison Samsung, située en la face au lycée Lotfi, avant de passer à cafétéria des frères Belatoui sise en plein quartier de Miramar (Mirau chaux). Après cette petite virée, le ir joueur est rentré chez lui avec l’espo grand comme ça d’y retourner dès que fan l’occasion se présente, lui qui est un de certains joueurs de la région, à f El Ouazzani et Bell’image de Chéri loumi. un passage à son siège. C’est en présence de quelques membres de sa fale mille d’Oran et de Maghnia que joueur s’y est présenté en fin d’aprèsmodeste réception en midi. Après une Alprésence des employés de Samsung gérie, Amri Chad li a eu droit à t de quelques cadeaux de la maison avan prendre des photos souvenir avec le personnel de l’établissement dont la e du plupart étaient informés de la venu les sociétaire de Mayence, surtout que de écrans de ladite maison ne cessaient nces et diffuser les différentes séque images du joueur que ce soit avec Mayence ou en sélection.

Belatoui l’invite chez lui
Après avoir passé une heure au siège de la maison Samsung, dont le gérant le Chawki est une vieille connaissance, joueur a fait un saut à la célèbre cafétéria Fair-Play du quartier Miramar dont les les propriétaires ne sont autres que frères Belatoui. Amri Chadli a été des émer veillé par la collection maillots affichés sur les différents murs r compléde l’établissement. Ainsi, pou ter cette belle collection, Chadli a offert son maillot de Mayence. Les Belatoui ont en profité pour prendre des photo avec le joueur.

Samsung l’accueille
L’international algérien, Amri Chadli qui était au chevet de son père alité du côté de Maghnia, a fait, mercredi passé, un «saut obligatoire» à Oran. C’est la maison Samsung, parte naire des Verts, qui l’avait invité à faire

A. L.

«Je déciderai de mon avenir avant le Mondial»
Le contrat de Amri Chadli avec son club employeur, Mayence 05, expirera en fin de saison. Ayant réalisé une belle saison avec son équipe, le numéro 22 qui est l’un des rares Algériens qui se sont imposés en championnat d’Allemagne, veut continuer à jouer en Bundesligua.
Tout d’abord, on voudrait connaître les raisons de votre visite éclair en Algérie ? Mon père était malade, il fallait que je vienne le voir. C’est la raison qui m’a poussé à venir en Algérie pour quelques jours seulement. La dernière fois que vous êtes venu, c’était lors du match Algérie-Serbie que vous n’avez pas joué… Je pense avoir tout dit sur les raisons de mon absence durant ce match. J’avais attrapé une forte grippe qui m’a empêché de jouer. Le staff médical en avait décidé ainsi. Bon, ce n’est pas grave car j’aurai, inch’Allah, d’autres occasions pour rejouer en sélection. personnellement vous auriez aimé prendre part à cette rencontre, n’est-ce pas ? Qui est ce joueur qui n’aimerait pas jouer en sélection ? Mais des impondérables de taille m’ont empêché d’y jouer. Ce match a été révélateur pour cette Equipe nationale, puisque Saâdane avait décidé d’écarter quelques éléments pour rendement insuffisant. Comment avezvous appris la nouvelle ? Il est difficile pour un joueur d’apprendre sa mise à l’écart. Il y a aussi le Mondial qui arrive à grands pas. C’est difficile pour ces joueurs d’apprendre cette nouvelle, mais le coach a ses raisons et le dernier mot lui revient. Il faut accepter les choix de l’entraîneur et essayer de bosser pour y revenir. C’est la seule façon de gagner sa place en sélection. Pour d’autres éléments, notamment du championnat d’Allemagne, ce n’est pas du tout la joie puisqu’ils ne jouent plus dans leur équipe. Vous qui êtes plus proche, savez-vous pourquoi ? Non pas du tout, je n’ai aucune idée des raisons qui font que mes coéquipiers en Equipe nationale ne jouent plus dans leur équipe en championnat d’Allemagne. Car on ne s’appelle que rarement et on évite d’aborder le sujet. J’espère seulement qu’ils reprennent le plus tôt possible avec leur club car la sélection a besoin de tous ses joueurs avant le Mondial. Contrairement à eux, vous jouez souvent… Pourvu que ça dure. Je me sens vraiment en forme que ce soit sur le plan moral ou physique. Sinon je suis vraiment navré pour mes coéquipiers. J’estime qu’ils sont d’excellents éléments capables de tenir leur place. Mais comme je vous l’ai déjà dit, j’ignore les raisons de leur non-titularisation avec leurs clubs respectifs. Sincèrement, je souhaite qu’ils arrivent à se surpasser et au plus vite. En fin de saison, vous serez en terme de contrat avec votre équipe Mayence. Qu’avez-vous décidé ? Pour l’instant, je n’ai encore rien décidé car j’ai envie de terminer fort la saison avec mon équipe, et après on verra. Il y a mon manager qui s’occupe de ça et pour le moment je ne veux pas trop m’étaler sur ce sujet, car je veux me concentrer uniquement sur la suite du parcours avec mon équipe. Allez-vous rester à Mayence ou êtesvous intéressé par un autre challenge ? Je ne sais pas encore. Comme je vous l’ai déjà dit, je ne suis pas encore prêt à étudier les offres. C’est mon agent qui s’occupe de mes contacts. Personnellement, je souhaite rester en Allemagne. Ce championnat m’intéresse beaucoup. Pensez-vous que la Coupe du monde pourrait faire monter votre cote ?

Je n’attendrai pas après la Coupe du monde pour trancher mon avenir. Je le ferai bien avant car si je reste après le Mondial je prendrai un gros risque. Il est clair que je pourrai taper dans l’œil de quelques équipes européennes si je réalise un bon Mondial. Je pense aussi à l’effet contraire, si, par malheur, je contracte une blessure. Je préfère donc signer avant d’aller au Mondial pour m’y concentrer au maximum. Saâdane dressera une liste de 35 joueurs, il serait très dur d’être parmi les 22, n’est-

ce pas ? Chaque joueur sélectionnable a comme objectif primordial de jouer le Mondial. Personnellement, je fais partie de ce lot de joueurs. Donc, il est difficile de réduire cette liste à 22 éléments. Pour moi, il faut que je termine fort la saison avec mon club pour espérer être retenu pour cette Coupe du monde qui demeure le rêve de chacun d’entre nous. En parlant de cette Coupe du monde, quel sera l’objectif de l’Algérie ? On est parmi les 32 meilleures sélections du monde. Cette Coupe du monde sera l’occasion pour nous de prouver qu’on a une bonne équipe et qu’on mérite la qualification. Pour ce qui est de l’objectif, je ne pense pas qu’il y ait un but précis. On veut réaliser un bon parcours. Certes, il existe des favoris, mais il n’y aura pas d’équipes faibles. Entretien réalisé par Amine L.

Il a parlé à Chérif El Ouazzani et Belloumi…
A son arrivée à Oran, Amri Chadli voulait à tout prix voir ses idoles, à leur tête Chérif El Ouazzani qui n’était, malheureusement, pas à Oran. Mais cela ne l’a pas empêché de prendre son téléphone pour demander des nouvelles de Si Tahar qui a été agréablement surpris par l’appel de Amri qui, quelques minutes plus tard, a appelé Lakhdar Belloumi pour un brin de causette.

… ainsi qu’à Benhamou
Le responsable de la firme Samsung voulait avoir un ancien de la sélection, Benhamou, aux côtés de Amri Chadli au cours de cette réception, mais le joueur était en plein travail à la salle omnisports de l’hôtel Sheraton. Cela n’a pas empêché les deux joueurs de se parler au téléphone, se demandant mutuellement les nouvelles.

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

7

Coup d’œil Ligue des champions

ESS–U.Douala, aujourd’hui à 19h

Confirmer la victoire du match aller
près avoir réussi une brillante victoire (0-2) lors du match aller au Cameroun, la bande à Zekri jouera, cet après-midi, au stade du 8-Mai, à partir de 19h, la seconde manche face à la formation de Douala sans la moindre pression. Même si l’enjeu reste de taille, à savoir une qualification au prochain tour de la Ligue des champions africaine, les Sétifiens joueront sans pression aucune.

La méfiance des Camerounais
Après une arrivée reportée de 24h, la délégation camerounaise a refusé la proposition du secrétaire Djeroudi qui était allé à son accueil à l’aéroport HouariBoumediène. En fait, ce dernier leur a proposé de voyager pas bus ou de patienter jusqu’à l’horaire du prochain vol à 20h pour rallier la ville de Aïn Fouara. Mais les Camerounais se sont montrés méfiants pour on ne sait quelle raison.

A

Gagner avec l’art et la manière
C’est avec un moral au beau fixe, après la récente victoire arrachée à l’extérieur en championnat face au CRB lundi dernier, que les Sétifiens aborderont ce match retour face aux Camerounais de Douala, tout en espérant tirer profit du soutien de leurs supporters. Les Ententistes seront appelés non seulement à assurer la qualification au prochain tour, mais gagner avec l’art et la manière.

Ils ont rallié Sétif par route
Le secrétaire de l’Entente, Djeroudi, qui a proposé aux Camerounais deux possibilités pour joindre Sétif, soit continuer la route par bus pour arriver vers 17h soit attendre le vol vers la ville voisine de Constantine jusqu’à 20h, a reçu plusieurs critiques de la part des visiteurs qui voulaient prendre l’avion à tout prix, avant de privilégier la première proposition et s’entraîner au stade du 8-Mai dès leur arrivée à Sétif.

Zekri songe à aligner sa deuxième équipe
Conscient que les joueurs titulaires ont besoin de souffler un peu, après l’enchaînement des rencontres depuis un certain temps, le coach Zekri compte laisser ses cadres sur le banc de touche, à l’instar des Chaouchi, Yekhlef, Laïfaoui et Metref. Il faut rappeler qu’un programme marathonien attend la formation sétifienne en championnat ainsi que le quart de finale de la Coupe d’Algérie face à l’USMBA.

Zekri. Ces derniers auront l’opportunité de jouer cette fois, à l’instar des Ferradji, Benchadi et Kacem qui seront probablement titulaires aujourd’hui face à Douala.

per à la Ligue des champions africaine.

Prendre une revanche qui date de… 30 ans
Même si une courte défaite (1-0) des Sétifiens aujourd’hui leur suffira pour obtenir leur qualification au prochain tour, après la confortable victoire ramenée au match aller (2-0), les coéquipiers de Diss ne vont nullement prendre ce match à la légère, puisque les Noir et Blanc sont déterminés à infliger une raclée aux Camerounais qui les avaient éliminés en… 1981. Samir B.

Hemani suspendu, Bouderbal non qualifié
En plus de sa déchirure musculaire qui le privera de la compétition pour trois semaines au minimum, l’attaquant Nabil Hemani, qui a reçu un second carton jaune au Cameroun, était de toute façon suspendu pour cette partie. Par ailleurs, le milieu de terrain Rafik Bouderbal devra patienter jusqu’au prochain tour pour espérer partici-

Ferradji, Benchadi et Kacem d’entrée
Il faut reconnaître que l’effectif sétifien est tellement riche que plusieurs joueurs ont du mal à gagner une place de titulaire dans l’échiquier de

Le commissaire du match était avec eux
Présent avec eux dans le vol d’hier jeudi, le commissaire du match, le Mauritanien Ould Boukhriss, a préféré lui aussi continuer la route avec les Camerounais par bus, afin de s’assurer que les hôtes de l’Algérie n’ont pas eu le moindre souci pour arriver sans encombres à Sétif, surtout qu’ils ont exigé une forte escorte à leur sortie de l’aéroport.

Nicolas : «Nous ne sommes pas encore éliminés»
Si le président de Douala a refusé de nous livrer le moindre commentaire sur les raisons du retard maccusé par la délégation camerounaise pour rejoindre l’Algérie et les chances de son équipe de passer l’obstacle sétifien, l’entraîneur Nicolas s’est montré un peu moins avare que son président, en nous confiant que son équipe fera tout pour surprendre les Sétifiens dans leur propre jardin, même si la direction de l’Entente n’a pas assuré le déplacement par avion à Sétif et pourrait handicaper davantage ses poulains sur le plan physique.

Benchadi : «Nous devons oublier notre victoire chez eux»
Tout d’abord, comment se passent les choses pour vous actuellement ? Dieu merci, nous avons su rectifier le tir en championnat après notre match nul à domicile face au MCEE, en revenant avec un probant succès d’Alger face au CRB. Cela va nous permettre de rivaliser toujours pour le titre de champion. Mais le récent succès face au CRB a fait énormément de bruit. Qu’en pensez-vous ? Même si pour nous le sujet est d’ores et déjà clos, je tiens juste à préciser que nous avons gagné avec l’art et la manière face au CRB. Ce n’est pas notre faute si nous étions déterminés à glaner les trois points de la victoire qui ne fait pas les affaires de quelques formations. L’Entente a toujours prouvé par le passé qu’elle était capable de réaliser de grands coups à domicile comme à l’extérieur. Donc, votre victoire est largement méritée… Absolument, car l’ESS est le meilleur club algérien depuis trois ou quatre années. Nous avons remporté plusieurs succès à l’extérieur depuis le début de saison. Ceux qui prétendent que l’arbitre nous a aidés, je les invite à revoir le match pour constater qu’il nous a privés d’un penalty. Je dirai une seule chose, on ne fait cas de tous racontars, car on est concentrés sur nos prochaines échéances, à commencer par la Ligue des champions. Justement, comment voyezvous ce match retour ? Nous avons réalisé une très bonne performance lors du match aller en revenant avec une large victoire, mais cela ne va pas nous priver pour autant de nous donner à fond à domicile et enregistrer une nouvelle victoire devant nos supporters. Vous avez à présent une meilleure idée du niveau de votre adversaire, n’est-ce pas ? Notre adversaire n’est pas de seconde zone, il suffit juste de voir le niveau du football camerounais pour comprendre ce que je veux dire. Mais je ne sais pas si leur arrivée tardive va les handicaper durant la partie, nous devons nous concentrer uniquement sur notre sujet pour obtenir un succès lors de ce match retour. Pour finir, pensezvous que le groupe est capable de se hisser jusqu’à la phase des poules ? Je pense que nous sommes tout près d’atteindre notre objectif, et vu notre riche expérience sur la scène africaine, nous avons les moyens de partir loin dans cette compétition, surtout après notre finale l’an dernier en Coupe de la CAF. J’ai le pressentiment qu’on décrochera au moins un titre cette saison. Entretien réalisé par Samir B.

Francis retenu en sélection nationale
A la surprise générale, le milieu de terrain de l’ESS, le Camerounais Francis, a reçu une convocation mercredi dernier, pour participer à un stage bloqué avec l’EN du Cameroun du 12 jusqu’au 16 avril. Francis, qui a reçu les félicitations de ses coéquipiers et du staff technique, espère profiter de ce mini stage, pour prouver à l’ancien coach du PSG et actuel sélectionneur des Lions indomptables qu’il avait le talent pour participer au prochain Mondial. Samir B.

8

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

Coup difficile Ligue des champions
JSK–Club Africain, aujourd’hui à 16h
s Le staff technique a préféré, à l’issue de l’ultime séance d’entraînement d’hier, retenir 19 joueurs pour ce match retour face au Club Africain. En l’absence de Hamiti, blessé à la cuisse, et Cherif El Ouzani, suspendu pour cumul de cartons, c’est Saïdi et Ziti qui ont été rappelés dans la liste des joueurs concernés par ce match.

19 joueurs retenus

s

A 90’Qualif’
uinze jours après avoir tenu en échec (1-1) la formation tunisoise sans son jardin d’El Menzah, les gars de la Kabylie auront à faire mieux cet aprèsmidi, à l’occasion de cette manche retour qu’ils aborderont dans la peau d’un favori. Au lendemain de leur retour à Tizi, les Kabyles avaient renoué avec la compétition nationale en allant chercher un autre résultat positif à Tlemcen, avant d’entrer dans le vif du sujet, à savoir la préparation du match d’aujourd’hui et qui aura duré

de la

les Canaris effectuaient leur dernière séance d’entraînement. Le journaliste s’est rapproché du président Hannachi ainsi que du capitaine Meftah pour les habituelles déclarations d’avant-match. s Comme à l’aller, l’ancien entraîneur de la JSK et de la sélection nationale, Mahieddine Khalef, ne voudrait certainement pas vivre le match à travers le petit écran. Une source proche du club nous a fait savoir que l’ex-driver des Canaris sera cet après-midi présent au stade de Tizi Ouzou.

Khalef sera là

s

concernés par ce match s s Nonface au Club Africain, Cherif El Ouazzani, Hamiti et le défenseur Berchiche ont été autorisés hier à faire l’impasse sur l’ultime séance d’entraînement. Ils reprendront le travail avec le groupe à la reprise des entraînements, en prévision du déplacement à El Eulma cette semaine.

Cherif El Ouazzani, Hamiti, Berchiche autorisés à quitter le regroupement

Q

une semaine. Une semaine qui a permis à Geiger et ses collaborateurs Karouf et Amrouche de revoir certaines lacunes et insuffisances ayant été constatées lors du match aller qui avait vu la JSK passer de peu à côté d’une victoire. Concernant l’état d’esprit dans lequel se trouve l’effectif, c’est la sérénité totale qui règne ces derniers jours. Il est donc attendu que La JSK se présente cet aprèsmidi avec un effectif apte à jouer avec toutes les capacités physique et technique exigées dans pareille situation. L’entraîneur Geiger avait

même laissé entendre lors de son dernier point de presse que ses poulains ont fait montre de beaucoup de sérieux cette semaine pour parvenir à maintenir leur forme en cette dernière ligne droite de la saison. Par ailleurs, la défection de l’avantcentre Hamiti pour blessure et de Cherif El Ouazzani suspendu pour cumul de cartons n’aurait, toujours selon le premier responsable technique, pas de répercussions sur ses plans. Geiger a profité de la séance d’hier pour trancher de manière officielle sur son éventuel onze rentrant, et c’est comme

nous l’annoncions depuis plusieurs jours, c’est le milieu de terrain YahiaCherif qui sera appelé à jouer en attaque sur le flanc gauche aux côtés de Aoudia, au moment où Douicher s’occupera de la récupération au milieu. En défense, on enregistrera le retour de Rabie Meftah qui donnera plus d’assurance à Geiger qui mise beaucoup sur ses montées en attaque. En somme, les Kabyles devront faire preuve de plus de maturité pour espérer passer le cap tunisien et envisager la phase des poules. Lyès Aouiche

s Les Tunisiens du Club Africain excellent dans le jeu aérien, les balles arrêtées et la rapidité dans l’exécution. Tels sont les points forts que Geiger et son staff auraient sans doute noté lors de la première manche. Hier et pendant plusieurs minutes, l’entraîneur de la JSK a travaillé beaucoup cet aspect tout en mettant en garde ses joueurs contre tout relâchement au cours de la rencontre. Geiger a demandé aux joueurs de se montrer présents sur toutes les actions jusqu’au coup de sifflet final de la partie.

Geiger tient compte des points forts des Tunisois

s Il n’ y aura pas que Khalef à Tizi cet après-midi pour suivre le match retour de la JSK face au Club Africain. D’autres anciens joueurs du Jumbo-Jet sont aussi annoncés. Une occasion pour eux de découvrir cette nouvelle génération qui tente tant bien que mal de suivre leurs traces…

D’anciens joueurs aussi

s

s

s centaines supporters JSK se s de Les toujours dedelamilliers rappelleront des belles années où le club phare de la Kabylie écrasait tout sur son passage tel un rouleau compresseur. Une époque qui aura marqué en lettres d’or le riche palmarès du club le plus titré du pays. A cette époque, entre les deux mi-temps des rencontres, on faisait écouter des chansons de plusieurs artistes de la région qui ont dédié plusieurs de leurs albums à la JSK. Matoub, Aït Menguelet, Kheloui Lounès, pour ne citer que ceux-là, et la liste est encore longue, nous avaient permis de vivre des moments que les supporters n’ont certainement pas oubliés !

Les chansons de Matoub, Kheloui et Aït Menguelet retentiront au 1er-Novembre

Présente depuis 48 heures à s sTizi, l’équipe de l’ENTV, quia retransmettra en direct le match, profité hier pour faire un crochet du côté du stade de Tizi Ouzou où

Une équipe de l’ENTV présente hier

Hadjaoui « Il faut savoir être
C’est une délicate mission qui repose sur les épaules du portier kabyle qui aura cet aprèsmidi à garder sa cage vierge pour éviter que les Tunisois prennent leur revanche sur les Kabyles. Ses partenaires savent ce qu’il faut faire, comme nous le dit Hadjaoui dans l’entretien qui suit. Comment se présente pour vous ce match retour face au Club Africain ? Franchement, on a voulu mettre de côté ce match, rien que pour prép a r e r notre dernier match de championnat qui nous a conduits à Tlemcen vendredi dernier. Et ce n’est qu’après en avoir fini avec le WAT que toute notre attention a été braquée sur ce match que nous avons préparé dans d’excellentes conditions. Nous avons bien travaillé cette semaine et j’ai pu constater que les joueurs sont tous prêts pour le match. Deux absents sont signalés, Hamiti et Cherif El Ouazzani, pensez-vous que cela influera sur le rendement du groupe ? Pas du tout, notre effectif est riche avec plusieurs joueurs qui sont là à attendre l’occasion de prouver tout leur talent. Je vous rassure que même si Hamiti et Cherif El Ouazzani sont absents, il y a des joueurs valables qui sauront les remplacer, à l’image de Douicher, pour ne citer que lui, qui a acquis à la JSK une longue expérience qui sera d’un apport non négligeable pour cette jeune formation qui veut vraiment aller de l’avant. Un résultat de parité au match aller avec un but inscrit chez eux vous place automatiquement en position de favoris, n’est-ce pas ? Détrompez-vous, on n’a pas travaillé en tenant compte du résultat de l’aller, le match retour se jouera en 90 minutes et les deux équipes partent à chances égales. D’ailleurs, même si nous étions revenus avec une victoire, on aurait raisonné de la même façon. Marquer un but d’entrée serait l’idéal pour vos supporters qui viendront en masse vous pousser… Il ne faut pas s’impatienter, c’est tout. On doit gérer ce match avec beaucoup de calme et de concentration. Il faut être efficaces à la première occasion qui se présente et si elle est ratée, il ne faut surtout pas s’énerver. Là, j’insiste sur le rôle des supporters qui doivent rester à nos côtés durant tout le temps que va durer ce match et on leur promet qu’on saura leur donner la récompense qu’ils méritent en leur offrant la qualification. Ce sera difficile devant une équipe qui viendra jouer son va-tout ? Le Club Africain est une équipe réputée à l’échelle africaine, tout comme la JSK. Ce sera une vraie fête maghrébine. Nous avons l’avantage de jouer ce match retour à domicile, il ne faut pas rater l’occasion de donner du plaisir et de la joie à nos supporters qui ont été exemplaires depuis le début de la saison. Entretien réalisé par Lyès Aouiche

patients et à nous la qualification !»

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

9

Coup fort Ligue des champions

La direction de l’OPOW promet une organisation parfaite
D
epuis le match aller contre le Club Africain, les Kabyles n’ont disputé qu’un seul match de mise à jour du championnat en déplacement face au WAT. A l’issue de cette rencontre, le staff technique, même si le résultat enregistré à Tlemcen a été positif, avait clamé fort que les joueurs avaient beaucoup plus le moral vers cette manche retour face aux Tunisiens qui décidera qui de la JSK ou du Club Africain passera au dernier match qualificatif aux poules de la Ligue des champions. Côté supporters, c’était la grande affluence qui a été enregistrée durant toute la semaine, ce qui nous pousse à croire qu’ils seront très nombreux à venir garnir les travées du 1er-Novembre cet aprèsmidi, dans l’optique de donner de la voix aux Canaris qui attendent beaucoup d’eux. Les échos parvenus de plusieurs coins de la Kabylie profonde font état d’un déplacement massif à Tizi. De Kherata à Béjaïa, en passant par la vallée d’El Kseur jusqu’à la capitale du Djurdjura, les milliers de supporters kabyles comptent rallier Tizi très tôt ce matin. Les guichets pourraient être pris d’assaut avant même l’horaire prévu pour l’ouverture. Hier, un représentant de l’OPOW nous a affirmé que toutes les dispositions sont prises pour assurer une parfaire organisation du match à l’intérieur du stade comme en dehors. Lyès Aouiche

Iddir (pdt du CA)
«C’est toujours un plaisir de venir en Algérie»
sa sortie de l’aéroport, nous avons sollicité le président du Club Africain, Kamel Iddir, pour connaître ses impressions quant à l’accueil qui leur a été réservé. «Je suis comblé. Personnellement, je tiens à remercier le président de la JSK, Hannachi, pour cet accueil. C’est toujours un grand plaisir de retrouver l’Algérie, notre seconde patrie.» «Une grande fraternité existe entre les deux clubs » Le premier responsable du club tunisien nous a parlé aussi des relations qui existent entre les deux clubs. Il nous dira à ce sujet : «Les confrontations entre le Club Africain est la JSK ont toujours un cachet particulier. Il existe une grande fraternité entre les deux clubs. Nous avons toujours gardé d’excellents rapports avec nos homologues de la JSK. C’est la raison pour laquelle on est à l’aise lorsqu’on joue à Tizi.» «C’est un match difficile» Revenant sur le match d’aujourd’hui, Iddir estime que son équipe devra faire preuve de beaucoup de sang-froid pour espérer arracher la qualification. Il regrette, dit-il, l’arbitrage du match après les deux expulsions. «Le match de l’aller s’était déroulé dans un contexte bien particulier. Je trouve que l’arbitre nous a pénalisés et a faussé la partie. Malgré cela, mes joueurs ont réussi à revenir dans la partie, ce qui nous donne plus d’assurance pour le match de demain (entretien réalisé hier, ndlr). Je pense que les joueurs doivent faire preuve de sang-froid et de courage pour se qualifier au 3e tour de cette compétition. La tâche sera extrêmement difficile pour les

Ils sont arrivés hier en milieu de matinée

Accueil chaleureux

A

pour les Tunisiens

deux équipes, et ça se jouera sur un détail.» «Je regrette toujours le départ de Benchikha» Interrogé sur la présence de Abdelkader Benchikha, Iddir nous dira : «C’est toujours un plaisir de le retrouver. Abdelkader est un entraîneur qui a réussi chez nous. Et je ne vous cache pas que je regrette jusqu’à aujourd’hui son départ de la barre technique. Il m’a fait savoir qu’il allait partir à 4 jours du début de saison et ça m’a complètement déboussolé. C’est dommage, d’autant plus qu’il a sa famille en Tunisie. Mais bon, il a choisi de servir son pays, c’est son choix et on le respecte.» Il devait rencontrer Hannachi dans la soirée A Tizi, le premier responsable du Club Africain, Kamel Iddir, devait rencontrer le président de la JSK dans la soirée. Un dîner était au programme entre les deux hommes, soit juste après la réunion habituelle avec les officiels. A. A.

C’

est hier matin, plus précisément à 10h30, que l’avion spécial de Tunis Air s’est posé sur le tarmac de l’aéroport international Houari-Boumediène. A bord, les joueurs, dirigeants et supporters du Club Africain. Les responsables tunisiens ont choisi de se déplacer en Algérie la veille de la rencontre. C’est dire que leur équipe n’a eu droit qu’à une seule séance au stade principal du 1er-Novembre. A leur arrivée, les Tunisiens ont eux droit à un accueil chaleureux de la part des dirigeants kabyles, notamment le vice-président Mustapha Ouaked. Ce qui a réjouit les joueurs, staff ainsi que le président du club Kamel Iddir qui a tenu, dans la déclaration qu’il nous a accordé, à remercier le président Hannachi en

affirmant qu’il y a toujours eu une grande fraternité entre les deux clubs. Benchikha les attendait à la PAF 30 minutes avant l’arrivée de la délégation tunisienne, le sélectionneur national des A’ et ex-entraîneur du Club Africain, Abdelkader Benchikha, se trouvait au niveau de la PAF. pour accueillir ses ex-joueurs et dirigeants. Il s’est d’ailleurs longuement entretenu avec le président du club qui a eu beaucoup du plaisir à le retrouver. Dhaouadi est resté chez lui Les Tunisiens se sont déplacés avec une délégation de 30 personnes. Elle comporte 19 joueurs, 7 membres du staff ainsi que les dirigeants. Toutefois, plusieurs absences sont enregistrées au sein de la formation clubiste.

En plus d’Alexis et Souissi suspendus, l’attaquant Dhaouadi n’a pas été du voyage. Comme nous l’avions annoncé précédemment, le joueur, qui était incertain, a été ménagé à la dernière minute par son staff, afin de ne pas compliquer davantage sa blessure. Une vingtaine de supporters ont accompagné l’équipe Afin de venir soutenir leur équipe lors de cette rencontre, une poignée de supporters du Club Africain ont effectué le déplacement avec la délégation dans le même vol spécial Tunis-Alger. A leur descente d’avion, les supporters ont pris place dans le bus spécial qui les a transportés directement jusqu’à Tizi Ouzou. Abdelatif A.

Aouadhi : «On est là pour arracher la qualif’»
Comment avez-vous trouvé l’accueil à Alger ? L’accueil nous a comblés. Personnellement, j’en suis ravi. Les dirigeants de la JSK nous ont mis dans les meilleures conditions. Cela prouve que c’est un grand club, très expérimenté dans cette compétition. Comment se présente pour vous cette rencontre ? Je dirais avant toute chose que ce match retour va être différent de celui de l’aller. Pour la simple raison qu’on a une meilleure idée de notre adversaire. Nous avons bien étudié les faiblesses de cette équipe. Je pense que c’est réciproque pour les responsables de la JSK. Chose qui rend ce match quelque peu particulier. Ce qui est certain, c’est que ce sera extrêmement difficile pour les deux formations. Le fait d’avoir un retard d’un but n’est-il pas un handicap ? Je ne vais pas aller jusqu’à dire un handicap, mais plutôt une pression supplémentaire, rien de plus. Nous allons aborder ce match avec l’intension d’inscrire au moins un but au cours de la première période, tout en restant prudents derrière. Nous sommes tous conscients que nous devons sortir le grand jeu pour surpasser cette équipe de la JSK. Savez-vous que la JSK n’a pas perdu chez elle depuis un bon bout de temps ? Non, mais je sais toutefois que notre adversaire est très expérimenté en Ligue des champions. Je ne doute pas des capacités de cette équipe, comme la nôtre d’ailleurs. Vous allez assister demain à un match entre deux grandes formations du Maghreb, et le spectacle est assuré. Qu’en est-il de votre participation ? Il est vrai que je souffrais de quelques douleurs au niveau de la cuisse lors du précédent match de coupe au cours duquel je ne suis pas allé jusqu’à son terme. Mais depuis, j’ai retrouvé ma forme. Si tout ce passe bien, je devrais jouer sans souci. J’attends toutefois l’avis du staff technique. Entretien réalisé par Abdelatif Azibi

Kouki : «Ça se jouera sur un détail»

L’entraîneur adjoint du Club Africain, Nabil Kouki, estime que ses joueurs auront fort à faire aujourd’hui et que cette rencontre se jouera à détail près, comme ce fut le cas lors du match aller. «On s’attend à un match difficile. Ce sera extrêmement serré, notamment en première période. Mais je tiens à dire que nous allons développer un jeu offensif afin de combler notre retard d’un but, car un 0-0 est synonyme d’élimination. J’estime que ça se jouera sur un détail», dit-il. Concernant les joueurs blessés, Kouki dira : «Dhaouadi n’a pas été du voyage. A vu de sa blessure, il est risqué de le faire jouer. Pour le reste, je pense qu’ils seront tous opérationnels.» A. A.

10

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

Coup dur MCA
Il souffre du ligament interne du genou droit

Babouche
«L’essentiel est de ne pas rater la fin du championnat»
Blessé au genou lors de la rencontre face à l’USMH, Réda Babouche devra observer trois semaines de repos forcé, avant de reprendre la compétition. L’enfant de Skikda se dit soulagé de ne pas manquer la fin de saison.
Alors Réda, comment est votre état de santé ? Je souffre d’une blessure aux ligaments internes du genou droit que j’ai contractée lors du derby face à l’USMH, suite à un choc avec un joueur harrachi. Je dois, malheureusement, observer trois semaines de repos, avant de pouvoir reprendre le chemin de la compétition. C’est un coup dur pour vous et pour votre équipe qui devra se passer de vos services à un moment crucial… Cette année au Mouloudia, la force de l’équipe, c’est le groupe, non pas ses individualités. La preuve, nous étions Zemma et moi absents durant la CAN et cela n’a pas empêché l’équipe de réaliser de très belles performances. D’ailleurs, il y a Bedbouda qui est en train de réaliser une excellente saison et qui peut me remplacer à mon poste, comme il l’a souvent fait. Vous serez donc forfait pour le match retour de l’EN A’ face à la Libye… Malheureusement, je dois déclarer forfait pour cette rencontre capitale pour nous. D’ailleurs, le coach Benchikha m’a appelé pour prendre de mes nouvelles. C’est un geste qui m’a beaucoup touché. A défaut d’être avec le groupe sur le terrain, je serais de tout coeur avec eux et je suis persuadé que la sélection se qualifiera à la CAN au Soudan. Vous devez être démoralisé par cette situation… Au début oui, car je craignais la fin de saison. Mais Dieu merci, je serai de retour pour la fin du championnat qui est très importante pour nous. Si tout va bien, je serai d’attaque pour le match face au Mouloudia d’Oran. Vous gardez donc bon espoir de gagner le titre, malgré le match nul concédé face à l’USMH… Evidemment, car il reste encore beaucoup de matchs à jouer. A nous de nous montrer costauds pour gérer positivement cette fin de saison. Pour ce qui est du match nul face à l’USMH, j’estime que s’est un bon résultat, car on a eu affaire à une solide équipe de l’USMH. Je pense que ce point que nous avons obtenu vaudra son pesant d’or lors du décompte final. Même si c’est prématuré d’en parler, vous êtes en fin de contrat et les dirigeants du club vous ont signifié avec ironie qu’ils allaient vous garder jusqu’à la fin de votre carrière. Qu’en pensez-vous ? Il ne fait aucun doute que je ne partirai de ce club, sauf si les supporters me le demandaient. Le Mouloudia m’a tout donné. Personnellement, je n’ai aucune envie de changer d’air. Je veux rester et renouveler mon contrat avec le club, car au Mouloudia, je suis chez moi. A présent, votre équipe se prépare pour deux rencontres choc face à l’ASK en championnat et le CAB en Coupe d’Algérie. Deux nouveaux défis qui attendent votre groupe… Il faut savoir que nous sommes en permanence en train de relever les défis. Si on veut remporter le titre, il faut nous montrer très solides mentalement et physiquement pour enchaîner les matchs avec succès. Et de ce fait, nous devons nous déplacer au Khroub avec la détermination de gagner, même si en face nous aurons une équipe qui joue pour sa survie. Juste après, on aura une rencontre de Coupe d’Algérie contre le CAB. Lors de cette épreuve, on ne peut jurer de rien. En tout cas, on fera tout pour nous qualifier au prochain tour. Je voudrais ajouter un mot... Allez-y… Je veux présenter au nom de mes partenaires mes condoléances à notre camarade Mokdad qui vient de perdre son père, Allah yerahmou. Entretien réalisé par Tarek-Che

«Hormis Djezzy, Djouad et Langar personne ne vient en aide à l’équipe»
décrocher un doublé historique, l’argent, qui est le nerf de la guerre, est loin de couler à flot du côté du Mouloudia. Selon l’homme fort des Vert et Rouge, Omar Ghrib, c’est grâce à la boîte Djezzy, à l’ex-président Djouad et Kamel Langer que le club parvient à tenir le cap. Voulant à tout prix remettre les points sur les «i», Ghrib nous dira avec sa franchise habituelle : «Certains qui prétendent aimer le club veulent faire croire qu’ils sont en train de venir en aide au club financièrement. Je tiens à préciser que hormis Djezzy, qui fait tout pour nous aider, Mohamed Djouad, qui n’hésite pas à mettre la main à la poche pour offrir des primes, et Kamel Langar, personne, je dis bien personne n’aide l’équipe qui joue pourtant le titre. Nous avons remporté depuis le début de la saison quatorze matchs, mais personne n’a eu l’audace d’offrir une prime aux joueurs en guise d’encouragements. Avant de conclure, je présente mes condo léances à la famille de Mokdad qui vient de perdre son père Allah y erahmou», nous a déclaré, en ayant plein sur le cœur, le responsable mouloudéen. s En cette période crus ciale où le Mouloudia lutte pour

Chrib

Bracci remobilise
s Lors de la séance de travail d’hier matin effectuée à l’annexe du 5-Juillet, François Bracci a tenu à remobiliser son groupe, après le match livré face à l’USMH. Face à la semaine décisive qui attend son équipe, le coach Corse a voulu, par son discours, mettre l’accent sur la nécessité de bien négocier les deux prochains rendezvous du Doyen. «Nous allons avoir une semaine décisive avec un match de

s

ses troupes

championnat et un autre de coupe. Il faut qu’on soit costauds pour surmonter cette nouvelle difficulté, car nous allons jouer gros au cours de cette semaine. Nous avons prouvé face à l’USMH qu’on pouvait répondre présents, et nous allons le démontrer de nouveau contre l’ASK et le CAB», dira Bracci à ses joueurs qui ont été réceptifs à son discours.

-end doublé ce week En inscrivant un rmis à son équipe de SMH qui a pe Saïd Lazreg a face à l’U score de 2 à 1, s’imposer sur le à 18 buts en championnat. porté son total a aussi permis aux juniors ce Cette performan entraînés par Mekhazni, de s Joueurs, supporters, dirigeants et du Mouloudia, ce de leader avec 52 unités pla staff technique ont tous été peinés conforter leur en moins. La course pour d’apprendre le décès du père de Abdelmalek avec un match s que jamais passionMokdad. En cette douloureuse circonstance, , le titre est plu uloudia et l’ESS le collectif du Buteur lui présente ses sincères nante entre le Mo chez les seLes deux joueurs de l’Equipe tout comme condoléances et l’assure de sa profonde sympathie. niors. nationale des U17, qui ont pris part Que Dieu le Tout Puissant accorde au défunt Sa au Mondial au Nigeria, à savoir Hossam Sainte Miséricorde et l’accueille en Son Vaste Paradis. A Eddine Ferkous et Ahmed Cheheima, vienDieu nous appartenons et à Lui nous retournons. nent d’opter pour le Mouloudia. Le milieu récupérateur et le latéral gauche ont décidé Après la séance, destination Bouira de signer au profit du Mouloudia pour trois s A la fin de la séance de travail d’hier matin, tous les joueurs et saisons. Il est utile de rappeler que les deux membre du staff technique ont pris la route de Bouira, ville naéléments étaient titulaires lors des trois rentale de Mokdad, afin d’assister à l’enterrement de son père. contres disputées par les Fennecs lors de la Coupe du monde au Nigeria. C’est MeBesseghier et Boumechra blessés khazni qui est parvenu à convaincre les deux s Salim Boumechra et Abdelkader Besseghier se sont entraînés mondialistes de s’établir au MCA avec cette hier matin en marge du groupe. Les deux Mouloudéens souffrent ambition de les promouvoir dans les années de blessures physiques qui ne remettent guère en cause leur participaqui viennent en équipe fanion. tion pour les prochains matchs des Vert et Rouge. T Che T. Che

Le jeune core Lazreg a en frappé

les demi-fina Qualifiés pour es du Moulaire, les minim l’épreuve popu WAT comme futur adront le ed loudia au tits de Bab El Ou ur versaire. Les pe po re le maximum tâcheront de fai place en finale. décrocher une

Le WAT, aire futur advers en des minimes coupe de la demi-finale les de

Les Mouloudéens peinés par le décès du père de Mokdad

s

Cheheima et Ferkous pour trois ans au Mouloudia

s s

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

11

Coup d’œil Division 1

USMA

Dziri forfait face

Baïtèche, Beddiaf et Rebika promus en seniors…

à l’USMAn…

est l’issue de la a eu lieu mercredi a été prise. Les membres staff C’queàcette décisionrencontre d’application quiduéquipetechnique ont ainsi retenu trois juniors pour les intégrer en première

C’

est officiel, Billel Dziri ne sera pas d’attaque pour le prochain match qui mettra aux prises son équipe avec l’USMAn à l’occasion de la vingt-septième journée du championnat. En effet, le capitaine des Rouge et Noir, sorti après l’heure de jeu lors de la dernière rencontre contre le Mouloudia il y a de cela plus d’une semaine, n’est toujours pas remis de sa blessure à la cuisse. Le meneur de jeu de l’USMA ne s’est pas entraîné depuis, et à quelques jours seulement de la réception des Bônois, Noureddine Saâdi a constaté qu’il ne pourra pas compter sur celui qui a été derrière le penalty raté par Ghazi lors de l’affiche de la précédente journée. Il faut dire que cette absence est un nouveau coup dur pour le club de Soustara au moment où les coéquipiers de Cheklam attendent cette rencontre avec impatience pour se refaire une santé. Et ce n’est pas tout, en plus du forfait pour le prochain match, Billel Dziri demeure incertain pour le match en retard qui opposera l’USMA à l’ESS quatre jours après la réception de Annaba à Bologhine. Le joueur n’est toujours pas fixé, mais il se pourrait qu’il ne soit pas prêt pour ladite rencontre. Décidément, Saâdi ne peut pas aligner son équipe type vu que l’indisponibilité de Dziri coïncide avec le retour de Hamza Aït Ouamar. Adel C.

dans les jours à venir. Il s’agit, en effet, de Karim Baïtèche, Tarek Beddiaf et Islam Rebika. Il faut dire que ces derniers ne cessent d’enchaîner les bonnes prestations depuis l’entame de la saison. En ce qui concerne le premier cité, il est nécessaire à rappeler que nous l’avions déjà révélé dans l’une de nos précédentes éditions. Le meilleur buteur de l’équipe junior, Karim Baïtèche, est sans conteste l’un des meilleurs joueurs de l’USMA cette saison dans sa catégorie. Milieu du terrain offensif, ce jeune, dont on dit beaucoup de bien, aura l’occasion de continuer son apprentissage avec l’équipe A. même chose pour ses deux autres camarades.

… d’autres ont marqué des points
Par ailleurs, nous avons pu apprendre qu’en plus des trois éléments qui ont été promus, d’autres juniors ont laissé une bonne impression et tapé dans l’œil de Noureddine Saâdi. L’un des concernés n’est autre que le frère cadet de Hamza Aït Ouamar, Raouf, âgé à peine de 19 ans. C’est l’un des joueurs qui pourront faire partie de l’équipe première d’ici la fin de la saison. A. C.

Hebbache rejoue et marque

Aït Ouamar de retour

… et incertain contre l’ESS

l’été derUsmistes ! Hamza Aït nier, Abdessamed qqPrêté au NAHD Hebbache qqBonne nouvelle pour les Ouamar a renoué avec la comn’avait en fin de compte passer que quelques mois du côté de Hussein Dey avant de claquer la porte et revenir à son équipe. Le milieu de terrain international espoirs, qui s’entraîne depuis plusieurs semaines avec l’USMA avec laquelle il est lié pour une autre saison, a rejoué à l’occasion du match d’application d’avant-hier. L’un des joueurs très appréciés par Oscar Fullone, l’ex-coach du club usmiste, a inscrit l’un des six buts de l’équipe seniors. Un retour et un but qui feront certainement que du bien pour le désormais ex-Nahdiste dont l’expérience chez les Sang et Or n’était pas un succès.

Seniors 6 - juniors 2
Avant-hier, comme prévu, a eu lieu un match d’application qui a opposé l’équipe fanion aux juniors. Sans surprise, ce sont les aînés qui l’ont emporté sur le score de six buts à deux. Cette rencontre a été, pour rappel, programmée afin que Noureddine Saâdi, le premier responsable du staff technique, ait une idée plus précise des espoirs du club et donne le feu vert pour les plus prometteurs d’entres eux soient promus en équipe première. Il faut dire que cette confrontation a été bénéfique pour les deux parties. Pour les seniors, ce fut un bon galop d’entraînement avant d’aborder le prochain match de championnat mardi prochain, tandis que les juniors se sont mesurés à un adversaire supérieur.

pétition mercredi à l’occasion du match amical qui a opposé l’équipe A aux juniors. L’ancien joueur du CRB, non concerné par le dernier match de championnat contre le MCA, a joué vingt minutes. Ce qui n’est pas mal pour un début. Complètement rétabli de la blessure dont il souffrait au niveau de la cuisse, Noureddine Saâdi pourra compter sur le n°22 de l’USMA mardi prochain face aux Annabis lors d’un match comptant pour la vingt-septième journée du championnat. A. C.

NAHD

La DJSL Alger débloque la 2e subvention
La DJSL de la wilaya d’Alger va bientôt débloquer une subvention relevant de la deuxième partie de la saison sportive. Une subvention qui serait de l’ordre de 700 millions, selon le budget alloué par cette structure à chaque association sportive. Cette subvention tombe au bon moment pour la direction du NAHD, qui veut régulariser les joueurs et le personnel en cette fin de saison. Car, jusque-là, le club est géré pratiquement avec les contributions des dirigeants. Cette somme devrait au moins permettre au club de terminer la saison, mais ce n’est pas évident lorsqu’on connaît les frais de transport et d’hébergement qu’occasionnerait un seul déplacement à l’Est ou à l’Ouest. Dans le même registre, le Nasria a attendu vainement la subvention de Sonatrach. La compagnie pétrolière n’a pas débloqué la somme attendue, vraisemblablement à cause de plusieurs paramètres négligés par la direction du club. On sait que Sonatrach exige au préalable le dépôt des bilans de l’exercice précédent, les noms de tous les membres du bureau et une de-

Benamri retrouve son poste dans l’axe

qCertains joueurs, notamntraîneur Mohamed Mihoubi compte intégrer le qqL’eDjamel Benamri, qui dé- qment les enfants du club, ont donné leur accord de principe fenseur jouait jusque-là à droite, dans son poste habituel d’arrière central. Il a été testé contre la Protection civile mardi en match amical et a donné entière satisfaction. Benamri déclare qu’il se sent mieux dans ce poste, mais affirme qu’il reste à la disposition des choix de l’entraîneur.

Certains joueurs décident de rempiler

Gana incertain face à l’Entente
mande écrite sur le programme d’action du club. Toutefois, le bureau actuel n’a même pas d’agrément et ceci le prive de beaucoup d’avantages, notamment cette subvention. Cependant, il (le bureau) bénéficiera d’un agrément bientôt, annonce un dirigeant. Par ailleurs, notre source ajoute que la FAF compte également aider le club, notamment pour la restauration du stade Bensiam qui devra servir d’un petit centre de formation pour le NAHD qui compte retrouver sa vocation de club formateur. La FAF, étant reconnaissante au NAHD pour les efforts fournis dans la formation de plusieurs joueurs, n’hésite pas à aider les clubs qui s’inscrivent dans sa politique, adoptée depuis le retour de Raouraoua à la président de cette instance.

milieu de terrain capitaine d’é Smaïl Gana, qaqLetouchéquipe,chevilleetface qui été à la au MCO, ne s’est pas encore rétabli complètement. Il a d’ailleurs été dispensé du match contre la Protection civile, mais poursuit les entraînement en solo. Cependant, sa participation au prochain match face à l’ESS, mardi, est incertaine. L’entraîneur et le staff médical seront fixés sur sa participation ou non au début de la semaine prochaine.

S. H.

pour rempiler dans le but de remettre le club parmi l’élite à partir de la saison prochaine. Nous avons déjà mentionné dans notre précédente édition que la direction s’était penchée sur le recrutement pour la saison prochaine, et ceci devrait s’effectuer en fonction des besoins. La direction nahdiste a donc entamé les négociations avec les joueurs en place, avant de procéder au recrutement de nouveaux éléments, même si les dirigeants ont déjà ciblé certains éléments pour renforcer l’effectif en prévision de l’exercice précédent. La direction veut surtout connaître les intentions des joueurs surtout si le club rétrograde en Division 2. Enfin, notre source confirme que le recrutement pour la saison prochaine ne dépasserait pas les cinq joueurs, dont la reconduction d’ancien joueurs du cru, à l’image de Toual et Alleg. S. H.

12

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

Coup de fil Coupe de la CAF
FAR - CRB après-demain à 16h

De nos envoyés spéciaux au Maroc
Kamel Manane
Farid Abboud

Les Belouizdadis entre optimisme et appréhensions

Jouer au stade Moulay-Abdellah n’effraye pas les Belouizdadis
Le fait de jouer le match retour au complexe Moulay-Abdallah ne semble nullement un handicap pour les joueurs. Certains sont persuadés qu’ils peuvent mieux s’exprimer en déplacement et dans un grand stade que de jouer au stade du 20-Août, où la pression est quasi permanente. Pour preuve, le CRB est revenu avec un point précieux de son déplacement à Blida, malgré que cette équipe joue pour sa survie en élite.

A

près une semaine très difficile, ponctuée par un nul face à l’USMAn et une défaite contre l’ESS au stade du 20-Août, les Belouizdadis vont replonger dans la compétition africaine. Depuis mercredi à Rabat, les poulains de Henkouche essayent de se concentrer au maximum sur leur sujet et oublier leur déconvenue en championnat pour mieux préparer leur match face aux FAR qui s’annonce décisif à plus d’un titre. En effet, les deux équipes se trouvent actuellement dans une position très délicate et vont essayer de se racheter en Coupe de la CAF à laquelle ils portent un intérêt particulier pour sauver la saison. En proie de doute, les camarades de Saïbi auront à cœur d’épingler cette équipe des FAR qui, même si elle affiche une bonne santé actuellement, est tout de même à la portée du CRB. Les Belouizdadis ne parlent que de la qualification pour se racheter auprès de leur public qui ne s’est pas montré tendre avec eux. Cet optimisme affiché est de bon augure pour une équipe qui tient à remontrer la pente et faire face aux virulentes critiques dont elle fait objet actuellement. Autant dire qu’un autre échec en Coupe de la CAF compliquerait sérieusement la situation d’un groupe en proie à une crise de confiance qui risque d’enfoncer davantage les poulains de Henkouche, en raison de son parcours en dents de scie en championnat. Ainsi, dans cette équipe du CRB, il y a un optimisme et des appréhensions qui contrastent avec la sérénité affichée par les protégés de Aziz El Amiri, qui restent, eux, sur un précieux succès à domicile face à l’équipe de Khmisette qui leur a permis de sortir la tête de l’eau et glaner trois places

Le coach trace son programme
Une fois à Rabat, le coach Mohamed Henkouche a vite fait de tracer son programme. Vu son expérience, il sait pertinemment qu’il faut bien exploiter les deux séances d’entraînement que son équipe effectuera jeudi et vendredi. Le coach estime que le fait d’arriver à Rabat trois jours avant la rencontre est une bonne chose pour son équipe, lorsqu’on sait qu’il accorde une grande importance à la récupération.

au classement. Ce qui, bien sûr, n’est pas fait pour rassurer les Belouizdadis même s’ils croient qu’ils ont un bon coup à jouer malgré le doute qui s’est un peu installé au sein du groupe, et la fatigue. C’est d’ailleurs la principale préoccupation du Chabab que cela soit au niveau des joueurs, du staff technique ou des dirigeants. Pour eux, ce n’est pas un adversaire coriace comme les FAR, qui a toujours relevé le défi

dans les moments difficiles et qui affiche une meilleure fraîcheur physique, qui va atténuer les appréhensions des Belouizdadis appelés à sortir le grand jeu ce samedi pour espérer décrocher la qualification au prochain tour de la Coupe de la CAF. Impossible n’est pas Belouizdadi ! Kamel M.

Mameri pourra retrouver le flanc droit
Il est évident que le coach du CRB n’a pas pris de décision quant au onze qui sera aligné ce samedi face aux FAR. Une certitude toutefois, le capitaine Karim Mameri pourra évoluer sur le flanc droit de la défense. En l’absence de Aknioune qui a joué le match aller, et bien que le jeune Maziz commence à retrouver ses moyens, Henkouche compte sur l’expérience de Mameri pour jouer dans un poste dont il a évolué durant toute la phase aller du championnat.

Boussehaba : «La défense des FAR est prenable»
Comment préparez-vous ce match retour face aux FAR ? Nous n’avons pas fait de préparation spécifique pour cette rencontre, le plus important, pour nous, est que nous soyons dans de bonnes conditions depuis notre arrivée à Rabat. Je peux vous affirmer qu’on ne manque de rien ici. C’est ce qui va nous aider à nous concentrer comme il faut sur ce match afin qu’on l’entame convenablement. Ne craignez-vous pas que les derniers résultats enregistrés en championnat influent négativement sur le moral du groupe, surtout qu’il est sous pression ? Je ne vous cache pas que c’est l’élimination en Coupe d’Algérie face à la JSK qui nous a fait très mal. Vous avez sans aucun doute constaté que nous avons entamé la phase retour convenablement où nous sommes parvenus à enregistrer de bons résultats. Mais suite à cette défaite, le doute s’est installé au sein du groupe et les contreperformances en championnat n’étaient pas faites pour arranger nos affaires. Cette élimination en coupe vous a fait autant de mal ? Effectivement, nous n’avons pas encore digéré la défaite face à la JSK. Si cela n’avait pas été la fatigue, on aurait gagné. La programmation y est pour beaucoup dans ces contre-performances. Vous n’avez qu’à voir le dernier match que nous avons joué face à l’ESS, où le coach était contraint de faire reposer plusieurs éléments en prévision de ce match face aux FAR. Ne craignez-vous pas que cette fatigue se fasse ressentir ce samedi, surtout que vos adversaires n’ont joué que deux matchs depuis celui de l’aller au stade du 20-Août ? L’adversaire affiche sans aucun doute une meilleure forme. Je le répète, nous sommes vraiment lésés par cette programmation. En Algérie, aucun club peut jouer deux rencontres en une semaine et ce durant tout le mois, car on ne dispose pas des moyens de récupération nécessaires. Il ne faut pas nous comparer aux clubs professionnels. Comment comptez-vous remédier à cette situation ? Bien que nous craignions un certain fléchissement sur le plan physique, nous allons nous donner à fond sur le terrain afin de revenir avec la qualification, inch’Allah. Maintenant que vous connaissez votre vis-à-vis, comment allez-vous aborder cette empoignade ? Les FAR ne sont plus à présenter, c’est une équipe athlétique et qui joue bien au football, je trouve toutefois sa défense assez lourde. On doit donc exploiter ce point faible pour faire valoir nos arguments en attaque, d’autant plus que nous sommes parvenus souvent en championnat à inscrire au moins un but. Si on arrive à prendre le dessus sur la défense de l’adversaire, la qualification ne nous échappera pas. Je reste persuadé que nous avons un bon coup à jouer. Entretien réalisé par Kamel M.

Les FAR en stage bloqué depuis dimanche
Après avoir joué leur match du championnat face à l’équipe de Khmisette, qui s’est soldé par une victoire de deux buts à un pour les camarades de Azim, les FAR sont entrés le jour même en stage bloqué pour préparer la rencontre face au CRB. Ainsi, les poulains de Aziz El Amiri n’ont bénéficié d’aucun jour de repos, ce qui illustre l’importance que l’équipe accorde à ce match retour.

La défense inquiète Aziz El Amiri
Etant satisfait de la progression de son équipe depuis qu’il a pris ses destinées, le coach des FAR, en l’occurrence Aziz El Amiri qui est un enfant du club, n’a pas caché ses appréhensions au sujet de sa défense qui montre toujours des signes de fébrilité et manque de concentration. Ce qui a d’ailleurs permis à l’équipe de Khmisette de réduire la marque en toute fin de partie.

En retard à l’heure du départ à l’entraînement Henkouche sanctionne Aksas, Herida et Bey

Ousserir ne s’est pas entraîné hier
Lors de la s s’eunt joueurséancet d n raînemen d’hier, a été laissé au repos, il s’agit de Nassim Ousserir. Ayant constaté que le gardien de but avant ressenti une douleur à la cuisse, le staff médical a préféré le ménager. Toutefois, cette blessure ne suscite pas d’inquiétude et Ousserir pourra retrouver le groupe dès aujourd’hui.

s

s L’entraîneur du CRB, Henkouche, a décidé de sévir en matière de discipline. Hier, le départ pour la séance d’entraînement était prévu à 14h30, mais au moment de prendre le chemin du stade, trois joueurs manquaient à l’appel : Aksas, Herida et Bey. Sans la moindre hésitation, l’entraîneur belouizdadi donna l’ordre au chauffeur du bus de partir, laissant les trois joueurs à l’hôtel en guise de sanction pour leur manquement à la discipline de groupe.

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

13

Coup de joie Coupe de la CAF

Le moral des joueurs rassure Henkouche

FAR, Ouaddouche, fait acs s L’attaquantdevedette des tuellement objet critiques. Bien qu’il soit l’auteur de la première réalisation de son équipe lors de la dernière rencontre du championnat, il n’en demeure pas moins que du côté des FAR on n’est pas satisfaits de son rendement, car il manque trop d’occasions face aux buts adverses.

Ouaddouche critiqué

L’équipe guinéenne de Maraca dans le même hôtel que le Chabab

L’équipe guinéenne Maraca se le s shôtel que letrouve àdans de même CRB, savoir le Golden Tulipe Farah. Cette équipe, qui donnera la réplique au FUS, a fait un match nul lors du match aller. Le coach Henkouche a d’ailleurs discuté avec un des représentants de Macara qui lui a promis de se déplacer au stade pour voir le match du CRB.

B

ien que le moral des joueurs ait été affecté par la défaite, à domicile, de lundi dernier face à l’ESS, puisque les camarades de Saïbi ont enregistré leur deuxième échec au stade du 20-Août en l’espace de quatre jours, ce qui est une première pour l’équipe cette saison, une fois à Rabat les joueurs ont essayé d’oublier cette mésaventure. C’est ce que nous avons constaté lors de la séance de décrassage qui s’est déroulée mercredi en fin d’après-midi au complexe militaire des FAR. En effet,

cette séance s’est passée dans une très bonne ambiance, où il semble que les joueurs sont décidés plus que jamais à relever le défi. Le bon moral affiché les joueurs n’a pas manqué de rassurer Henkouche. Ce dernier nous a confié que ses poulains, lorsqu’ils retrouvent le moral, sont capables de réaliser de bonnes choses sur le terrain. Ce qui est de bon augure pour le match du samedi.

La réaction du public les a déçus
Même s’ils se concentrent unique-

ment sur cette affiche, les poulains de Henkouche sont déçus par la réaction de leurs supporters qui les ont traités de tous les noms d’oiseau. Ils ont d’ailleurs du mal à trouver une explication aux critiques dont ils font objet, car tout le monde sait que la cause principale de ces dernières contre-performances à domicile est due au rythme infernal de la compétition auquel ils sont soumis, contrairement à certaines formations qui ont bénéficié d’une programmation plus clémente. Ils sont d’ailleurs unanimes à dire que l’attitude des

supporters a changé par rapport au précèdent exercice. En effet, c’est grâce à leur soutien qu’ils étaient parvenus à réaliser de bons résultats en championnat et gagner la Coupe d’Algérie. Ainsi, ils souhaitent qu’ils les encouragent dans ces moments difficiles comme cela fut le cas face à Tersana. Etant menés au score, les fans avaient applaudi leur équipe, ce qui lui avait permis de renverser la vapeur et de se qualifier. Kamel M.

Les joueurs étaient très de pas s ssur le petitdéçus du neCRB suivre écran le match qui a opposé Arsenal au Barca, notamment le joueur Aoued qui est un mordu de l’équipe de Guardiola. En effet, les poulains de Henkouche croyaient au début que la chaîne Al Jazeera était disponible dans ce luxueux hôtel.

Les joueurs déçus d’avoir raté Arsenal-Barça

Slimani
«Les supporters doivent me comprendre, je suis le seul à ne pas avoir pris de repos»
Parmi les joueurs qui font lʼobjet de critiques de la part des supporters, cʼest le jeune attaquant Islam Slimani. A ce sujet, il nous dira : «Je comprends la réaction des supporters car nous nʼavons pas réalisé les résultats souhaités, mais ils doivent nous encourager. En ce qui me concerne, je suis pratiquement le seul joueur qui nʼait pas pris de repos. Si je ne suis pas avec lʼéquipe, je me retrouve avec lʼéquipe nationale Aʼ. Les supporters doivent me comprendre et je ferai tout pour être à la hauteur.»

Henkouche : «Je suis satisfait de la réaction des joueurs»

de bilité du principal s s En raisonstadel’indisponiMoulay-Abdellah puisqu’un match est programmé ce vendredi, le CRB était contraint de s’entraîner, hier, sur le stade principal. Mais cela ne semble nullement déranger les Belouizdadis, puisque le plus important pour eux c’est de prendre leurs repères sur le terrain.

L’entraînement au stade principal avancé

s Pour des raisons séance s organisationnel, la d’oardre d’entraînement de vendredi été programmée aujourd’hui dans la matinée. Ainsi, les joueurs seront au repos durant l’après-midi où Henkouche veille à ce qu’ils récupèrent tous leur moyens.

La séance d’entraînement de vendredi programmée dans la matinée

e suis vraiment satisfait de la réaction des joueurs, car il faut savoir que je suis sous pression. Ils ont su remonter la pente et à présent ils sont concentrés uniquement sur leur sujet. C’est une bonne chose avant le match. Vous n’avez qu’à constater la bonne ambiance qui a régné au cours de la séance de décrassage que nous avons effectués à notre arrivée à Rabat. C’est donc de bon augure. Cela va nous aider à bien nous préparer pour le match de samedi qui sera

«J

difficile», kouche

affirme

Hen-

«On se prépare dans de bonnes conditions»
Quant aux conditions dans lesquelles se prépare l’équipe, le coach n’a pas caché sa satisfaction. Il nous dira à propos : «Les FAR nous ont réservé un bon accueil. Nous sommes dans de bonnes conditions depuis notre arrivée au Maroc. D’ailleurs, toutes les conditions sont mises à notre disposition. On s’est entraînés sur une belle pelouse.»

«On évitera les erreurs du match aller»
«Pour ce qui est de notre préparation, je dirai que nous avons tracé le programme adéquat et nous n’avons pas établi un programme spécifique pour cette rencontre. Bien que nous soyons dans l’obligation d’avancer la séance d’entraînement sur le terrain principal, on sera prêts pour le match et on tâchera d’éviter les erreurs du match aller», conclut Henkouche. K. M.

Le vice-président et le délégué du match rendent visite aux Belouizdadis

ss

Les Rouge et Blanc du CRB qui se trouvent depuis hier matin dans la capitale marocaine Rabat, ont reçu une visite spéciale de la part du vice-président du club des Forces Royales et le délégué du match. Les deux hommes ont tenu à saluer le staff technique du CRB et de s’assurer de l’accueil qui leur a été réservé.

14

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

Coup franc USMH

Charef : «Je craignais beaucoup plus le match contre l’ASK que celui face au MCA»
«A Béjaïa pour le meilleur résultat possible»
A une question relative au prochain match de championnat prévue cette semaine à Béjaïa contre la formation locale de la JSMB, Boualem Charef s’est montré quelque peu réticent quant aux chances de son équipe de s’imposer face à la JSMB : «On ne peut pas donner un pronostic sur un match plusieurs jours avant son coup d’envoi. Bien sûr que ce sera un match difficile, mais je pense que nous avons les moyens de réussir quelque chose de positif. Il faut savoir que nous avons été défaits à deux reprises face à cette équipe bougiote, on ne doit pas se laisser faire encore une fois. Pour peu que tout se déroule normalement, on doit pouvoir arracher un résultat positif. J’espère que les conditions seront autres que celles ayant prévalu lors du match de coupe que nous avons perdu à cette même équipe à Béjaïa où tout le monde a dû voir que nous avions été lésés. En tout cas, nous ferons le déplacement avec l’intention de revenir avec le meilleur résultat possible. Mes joueurs sauront être à la hauteur.»

USMH-NAHD décalé de quelques heures
Prévue hier matin, la rencontre amicale entre l’USMH et le NAHD a finalement été décalée de quelques heures, après accord entre les responsables des deux équipes. Les deux équipes devaient donc s’affronter hier en fin d’aprèsmidi.

Une reprise avec quelques absents
La reprise des entrainements a eu lieu avec la présence d’une grande majorité des joueurs. Seuls Djabou, Gharbi, et Mebarakou n’ont pas répondu à l’appel de Charef. Les deux derniers cités, qui traînent des blessures légères, ont eu l’autorisation de leur coach. Quant à Djabou, il s’est déplacé chez lui à Sétif pour régler une affaire urgente. L’attaquant harrachi devait être de retour à Alger hier matin pour prendre part à la rencontre amicale contre le NAHD.

près avoir longtemps gardé ses distances vis-à-vis de la presse écrite, Boualem Charef, le coach que notre confrère d’El Heddaf a approché mercredi dernier, a finalement décidé de parler et de répondre à plusieurs questions ayant trait à son équipe. Aussi surprenant que cela puisse paraître, Boualem Charef nous a avoué que le match contre le MCA était, pour lui, une confrontation normale comme toutes les autres. Charef est allé même loin en déclarant qu’il craignait beaucoup plus la rencontre contre l’ASK que celle face au MCA : «Pour moi, la rencontre contre le Mouloudia n’avait rien de spécial par rapport à un autre derby. Je crois que la forte médiatisation ayant précédé cet évènement a créé une forte pression sur les joueurs, d’où cet engagement de la part des deux équipes. Mais je tiens à signaler que c’est surtout le match contre l’ASK que je craignais le plus.»

A

«J’ai un engagement de trois ans avec l’USMH»
Interrogé sur son avenir à l’USMH, le coach a répondu qu’il était encore prématuré de parler de son avenir au club, à deux mois de la fin du championnat : «Je crois qu’il est encore tôt pour parler de mon avenir à l’USMH. D’ailleurs, je n’ai même pas réfléchi à cette question. Je préfère me concentrer sur mon travail et la préparation des échéances qui attendent mon équipe. On a encore huit matchs que nous devons bien négocier, afin de terminer au meilleur rang possible. Mais il faut savoir qu’à mon arrivée à l’USMH, il y a eu entre moi et la direction du club un engagement pour trois ans. Je ne suis pas du genre à changer de club comme on change de chemise. Quand je m’engage avec un club, je respecte toujours mes engagements et je ferai tout pour aller jusqu’au bout de mon contrat.»

«On aura notre mot à dire en cette fin de saison»
Concernant les prétentions de son équipe pour cette saison et les objectifs qu’il veut atteindre, le coach a avoué que pour lui, son équipe a déjà réalisé son objectif, à savoir la huitième place, non sans avoir affirmé qu’il espère voir son onze faire mieux en cette dernière ligne droite du championnat : «Au début de championnat, j’ai parlé des objectifs qui m’ont été assignés, à savoir la huitième place. Je suppose que cet objectif est à 99 %, atteint. Maintenant, il s’avère que nous avons les moyens de faire mieux. Alors autant se lancer dans la course, car je suis certain que nous aurons notre mot à dire dans cet exercice qui tend vers sa fin. Cela fera beaucoup plaisir à nos supporters.» N. R.

Mebarakou : «Face au MCA, on aurait aimé satisfaire nos supporters»
Le défenseur central Abdeslam Mebarakou, que nous avons interrogé à propos du résultat du match face au MCA, s’est dit très déçu. «Je suis un peu triste parce qu'on voulait vraiment offrir une victoire à nos supporters. C'est dommage, surtout qu'on a failli y arriver. Je pense sincèrement qu'on aurait pu éviter ce nul, si on s'était montrés plus efficaces devant le but. Vous avez dû voir que nous avons raté beaucoup d’occasions. De plus, il est difficile de jouer contre un adversaire aussi solide. On doit vite oublier ce semiéchec et se concentrer sur notre prochain rendez-vous en championnat prévu cette semaine face à la JSMB. Nous devons faire le maximum pour réaliser une victoire.»

Djeghbala : «On a beaucoup d’atouts pour battre la JSMB»
D'abord, un petit retour au match contre le MCA et ce résultat nul… Pour être franc, nous avons été à la hauteur durant ce match. Je trouve que nous sommes passés à côté d’une victoire. Nous étions meilleurs que notre adversaire sur tous les plans. Cela dit, on aurait pu prétendre à une victoire, si on avait concrétisé nos nombreuses occasions de buts. Vos supporters étaient très déçus … Je comprends la déception des supporters et leur amour pour le club. Malheureusement, on ne peut pas être vainqueur à chacune de nos rencontres. Il arrive à toutes les équipes au monde de passer à côté et cela se répercute sur les résultats du match. Comment voyez-vous la suite du parcours? Ce sera, sans aucun doute, difficile. Mais je garde une certaine confiance quant aux capacités de mon équipe. Nous l’avons plusieurs fois prouvé en réalisant de grands matchs, après un mauvais résultat. Ne pensez-vous que ce nul face au Mouloudia est un résultat négatif ? Le résultat de ce match était déterminant pour nous. Une victoire nous aurait permis de réduire l’écart qui nous sépare du leader. Finalement, nous n’avons arraché qu’un nul. C’est insuffisant pour prétendre jouer le titre. Désormais, il est clair que nos chances d’être champions sont minimes. Maintenant il va nous falloir viser la seconde place au classement. Cet objectif reste possible à réaliser Vous êtes appelés à livrer des matchs importants comme celui contre la JSMB prévu dans quelques jours. Un mot sur ce match ? C'est certain que notre tâche ne sera pas facile face à un adversaire aussi redoutable que la JSMB. Mais nous avons des atouts sur lesquels on compte pour gagner ce match. D’abord la détermination du groupe qui a une grande envie de se racheter de la défaite du match aller face à cette équipe qui nous a aussi éliminés en coupe. Comment comptez-vous procéder ? Nous allons jouer comme nous l’avons toujours fait. C’est-à-dire avec hargne et combativité en s’appliquant à être plus performants que possible, aussi bien en défense qu’en attaque. A vous entendre parler, on comprend que vous êtes optimiste quant aux capacités de votre équipe… En effet, nous ne possédons pas l’expérience des autres clubs de la Division une, mais je suis certain qu’on pourra s’en sortir. Nous comptons utiliser toutes nos forces pour contrer notre adversaire. Notre principal atout, c’est la combativité et l’esprit de groupe. Il y a aussi l’aspect psychologique sur lequel nous comptons beaucoup pour réaliser une victoire. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

Aïssaoui en tenue de ville
Quant au meneur de jeu Abbès Aïssaoui, même s’il n’a pas participé à la séance de reprise avec ses coéquipiers, il a tenu à être présent au stade.

L’EN de handball invitée par l’APC d’El Harrach
En guise de reconnaissance pour les bons résultats enregistrés dans les compétitions internationales et pour rendre hommage à cette équipe nationale de handball, à la suite de sa brillante qualification en Coupe du monde, l’APC d’El Harrach, et sur une initiative de son président Abdelkrim Abzar, a organisé une cérémonie en l’honneur de nos internationaux dont plusieurs éléments ont tenu à répondre à l’invitation parmi lesquels Hadef Saïd, Selahdji Malek, Layadi Messaoud, Berkous Messaoud ainsi que Chahbour Amar qui, en la circonstance, ont reçu des cadeaux. Nos internationaux ont fortement apprécié le geste du président de l’APC.

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

15

Coup de chiffon USMB

A petits pas !

WAT

Chaïb
«Je retrouve
peu à peu mon meilleur niveau»
Sofiane, comment est l’ambiance au sein du groupe ces derniers temps ?
Tout se passe vraiment bien pour nous. Après avoir bénéficié de trois jours de repos qui nous ont permis de nous reposer pleinement après une succession de matchs dans un laps de temps, ça fait toujours plaisir de retrouver l’ambiance du groupe et travailler de nouveau à fond pour préparer les prochains rendez-vous.

a ville des Roses est en ébullition, et on n’arrive pas à croire que «El Djamaya», comme on aime à l’appeler du côté de la ville des Roses, risque de perdre sa place parmi les grands. Au lendemain de la victoire contre le MCO, on s’est soudain mis à espérer. L’USMB avait enfin gagné en championnat. Cela ne lui etait pas arrivé à Tchaker depuis le 23 octobre et c’était face au MSPB. Elle n’avait pourtant pas pour autant quitté cette dangereuse place de relégable qu’elle traîne comme un boulet depuis des mois. Mais on a beau écarquiller les yeux devant le classement à l’issue de cette journée, la réalité est là, implacable, le grand club de la Mitidja est loin de se tirer d’affaire. Seuls le NAHD et le MSPB sont derrière la formation de Blida et il ne reste que dix petites journées avant la clôture du championnat. Il y a ensuite eu ce nul concédé contre le CRB qui a été ressenti par les hommes de Assas comme une véritable claque.

L

Les supporters inquiets
On ne parle que des chances de maintien de l’équipe à Blida et on essaie de comprendre et surtout d’espérer qu’il y a réellement des chances pour que le club conserve sa place parmi l’élite. Nous avons eu droit à de très chauds débats lors de notre passage, mercredi passé, dans certains fiefs des supporters du club de Blida. Les supporters ne comprennent pas cette situation actuelle de l’USMB, car à Blida et aux alentours, on a le club dans le sang et c’est dans un café du côté de Bab Dzair que nous avons pu prendre la température et jauger l’ambiance qui règne à Blida en cette période de doute. Dès que nous avons entamé notre conversation avec trois fans des Vert et Blanc, on a été entouré par une foule et chacun y allait de son commentaire. L’unanimité est très vite trouvée autour du fait que les joueurs ne se donnaient pas à fond pour sauver le club. Certains émettront de sévères critiques en ce qui concerne les décisions et les choix de l’entraîneur et de la direction du club. La discus-

sion sera très chaude, elle ne manquera pas de pertinence et tous ceux qui y ont participé veulent croire que comme cela a été le cas ces dernières années, l’USMB ou El Djamiya passera encore une fois entre les mailles du filet.

«Allez chercher des points avec les dents, s’il le faut !»
Comme pratiquement toutes les autres équipes, la formation blidéenne aura à jouer neuf matchs avant la fin du championnat. Le hasard du calendrier a fait que les camarades de Belahouel n’auront à en découdre qu’avec des équipes qui se battront avec toute leur énergie ou qui se battent pour des places qualificatives en compétition internationales. L’USMB aura à se déplacer consécutivement pour défier l’ESS, l’USM Annaba, le MSPB, la JSK et l’USMH. Elle aura à recevoir à Tchaker l’USMA, le MCEE, l’ASO et le CABBA. Ce sont là autant de matchs qui se joueront, comme on dit, au couteau et le perdant aura vraiment beaucoup à perdre. On es-

père vivement, du côté de Blida, que lors du dernier match, on aura affaire à une équipe de l’USMH qui ne jouera pas une place pour un accessit, ce jour-là. Si les Blidéens veulent ne pas connaître le purgatoire, ils devront aller chercher les points qui leur manquent «avec les dents» au vu du programme qui les attend. Slimane B.

Le match nul à domicile face à la JSK n’a-t-il pas affecté le moral des joueurs ?
Absolument pas. Il faut se rendre à l’évidence que nous n’avons nullement les mêmes moyens qu’eux, et dans le football de haut niveau, il ne suffit pas seulement d’avoir la rage de vaincre pour gagner à chaque fois. Un ensemble de facteurs interviennent pour espérer tenir tête à ces formations qui visent chaque année le titre de champion.

Defnoun suspendu face au MSPB
Le libero blidéen Defnoun n’effectuera pas le déplacement à Batna avec son équipe lors du match de reprise. Il sera, en effet, suspendu, après avoir été expulsé contre le MCO. Il effectuera son retour lors du match suivant contre l’USMA.

Ne craignez-vous pas de jouer sous pression face au CABBA mardi prochain ?
Non, pas du tout ! Il faut bien savoir que nous ne jouons ni le titre de champion ni le maintien, donc les points récoltés à l’avenir ne seront que du bonus. Comme nous avons affronté les Canaris sans la moindre pression, je ne vois pas pourquoi on va se stresser face au CABBA ou n’importe quelle autre formation.

Ezechiel sous la menace
Ayant été averti à deux reprises, Ezechiel est sous la menace d’une suspension.Un troisième carton jaune signifierait qu’il ne pourra pas jouer face à l’USMA à Blida.

Assas
Dans l’entretien qu’il nous a accordé, il ne nous a pas caché, le nouveau coach blidéen, que la tâche sera difficile et qu’il a accepté de mener à bien une mission pour le moins compliquée. Il se veut, par ailleurs, optimiste car pour lui, il n’y a pas de fatalité en football.
Tout d’abord, quelles sont les nouvelles ?
Elles sont bonnes et les joueurs travaillent d’arrache-pied à l’entraînement pour être au top lors du match de reprise. Bien sûr, nous restons sur une déception, après le nul que nous avons concédé lors de notre dernier match sur notre terrain. Dans de telles conditions, la tâche d’un entraîneur est des plus compliquées. Bien mieux que lors de ma prise en main de l’équipe. La majorité d’entre eux en sont à leur première expérience en D1 et cela pourrait expliquer en partie les résultats en dents de scie enregistrés jusque-là. Cet effectif présente certaines insuffisances et cela s’est confirmé lors du dernier match contre le CRB, mais il est perfectible. Il y a aussi un travail psychologique qui doit être fait. Je sais aussi que le groupe dont je dispose se compose d’éléments de valeur.

«J’ai un groupe formé d’éléments de valeur»
ce qui guidera mes choix, soit en ce qui concerne les hommes ou les schémas qui seront appliqués en match.

Votre principal objectif est d’assurer le maintien. Est-il réalisable?
Absolument, sinon, je ne serais pas là.J’y crois fermement et c’est aussi le cas de mes joueurs. Cela ne va pas du tout être simple, mais nos chances existent réellement, surtout que, et cela est très important, nous avons notre destin entre nos mains.

cultés dans la vie et le football est un excellent exutoire. Cela nous permet de dépasser nos propres limites et problèmes, parce que nous avons cette volonté de perpétuer les victoires, même si dans le football, il est très difficile de les enchaîner.

Sur le plan personnel, vous étiez, à la surprise générale, aligné face à la JSK comme un second attaquant, sans pour autant rater votre sujet. Un commentaire ? J’ai fait de mon mieux pour suivre les consignes du coach. Même si ce n’était pas mon poste de prédilection, il me fallait me battre sur tous les coups et essayer d’accomplir convenablement ma mission.

Ne pensez-vous pas que pour un entraîneur, il est préférable de ne pas trop changer de club ?
A mon avis, il est préférable de rester dans le même club durant plusieurs années. J’y vois beaucoup plus davantages pour le club et pour moi-même. Cependant, c’est la réalité du football moderne. Ce que nous devons faire, c’est avant tout de la respecter et planter les graines qui germeront plus tard. Parfois, le futur sera entre les mains d’autres personnes, mais ce n’est pas un problème. Nous plantons avec humilité les semences que quelqu’un d’autre récoltera.

On sent que vous n’êtes pas vraiment loin de retrouver votre meilleur niveau…
C’est vrai que je me sens en superbe forme ces derniers temps et le fait d’enchaîner les rencontres va me permettre de retrouver mon meilleur niveau. Après une succession de blessures, je dois profiter pleinement de ce moment de convalescence et prouver de quoi je suis capable d’apporter à l’équipe.

Justement, le premier problème de cette équipe est qu’elle n’arrive pas à s’imposer chez elle. Comment comptez-vous y remédier ?
Personnellement, je ne crois ni en cette loi des séries ni en ce qu’on appelle un signe indien. Quand on ne réalise pas le résultat escompté, il y a quelque part des raisons à cela et elles sont d’abord d’ordre technique. Il faut que l’équipe arrive non seulement à s’imposer à domicile, mais aussi prendre des points chez l’adversaire. Il y a un travail à faire pour atteindre cet objectif et nous nous sommes attelés à le faire.

Parlons un peu de vous. Qu’estce qui vous attire le plus dans votre métier ?
Le fait de rencontrer des gens dans diverses régions représente une véritable richesse. Il y a aussi le fait qu’un entraîneur est toujours à la recherche d’idées nouvelles et modernes, différentes de celles que nous avons. La magie du métier, c’est la possibilité de partager avec les joueurs des moments de détente, de conversation voire même dans certains cas d’extase lorsque les victoires s’enchaînent. Dans ces instants, on oublie plus facilement les moments difficiles de la vie pour vivre de grands moments de joie.

Entretien réalisé par Othmane Riyad Baba Ahmed

Pour conclure, que peut apporter Assas à cette équipe de Blida ?
Sa modeste expérience et surtout de la rigueur dans le travail. Tout le monde doit agir en professionnel et faire son travail comme il se doit. Je ne vais pas vous dire qu’avec moi, l’USMB va tout balayer sur son passage, mais je peux vous assurer que nous ferons en sorte d’avoir, à la fin de chaque match, le sentiment d’avoir tout donné.

Sidhoum souffre toujours de la cheville
Blessé à la cheville face au CAB à Batna, le défenseur Ilyes Sidhoum n’a pas pu participer à la réception des Canaris, trois jours plus tard. Le joueur, qui s’attendait à reprendre avec le reste de ses équipiers dès la séance de reprise de mardi, devra patienter avant de rechausser les crampons, puisque la blessure risque d’être plus méchante que prévue.

Expliquez-vous ?
Il ne faut pas se leurrer, notre avenir dans un club est lié uniquement aux résultats enregistrés. Quand ils ne suivent pas, l’entraîneur est le premier à être viré, même si, en réalité, les responsabilités sont largement partagées.

Sur quoi allez-vous axer votre travail ?
Sur tous les plans, bien sûr, physique et technico-tactique. Je ne vais pas tout chambouler, juste pour dire qu’il y a des changements qui ont été effectués. Il y a des impératifs et c’est

Ce qui doit être très gratifiant pour vous …
C’est vraiment très gratifiant effectivement… Ici en Algérie, les gens rencontrent constamment des diffi-

Vous avez maintenant une idée assez précise sur la composante de l’effectif de l’USMB…

Entretien réalisé par Slimane Baghdali

16

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

Coup de poker JSMB

Repos aujourd’hui
Après avoir joué leur mach d’application, les joueurs de la JSMB ont eu, hier dans la matinée, une séance décrassage. Après cette ultime séance, le staff technique a décidé de libérer ses joueurs en leur accordant une journée de repos, pour aujourd’hui. La reprise est programmée pour demain en plein aprèsmidi, plus précisément à 16 h.

Medane propose Ghimouz
En prévision de la saison prochaine, et afin de permettre au club de bénéficier d’un encadrement de qualité pour l’école qui sera mise sur pied à la JSMB, le manager général de l’équipe, Hakim Medane, a déjà entamé son travail en proposant un entraîneur à la direction de Tiab. Ce technicien n’est autre que l’ex-sélectionneur des U20, Ghimouz. Ce dernier s’est déplacé à Béjaïa en compagnie de Medane et s’est entretenu avec les dirigeants béjaouis qui sont prêts à l’enrôler à partir de la saison prochaine au sein de l’académie de football qui porte le nom du défunt Djaâfar Harouni.

L

a rencontre amicale disputée par les Béjaouis face à l’équipe de l’USOA et remportée par les Vert et Rouge 3-1 était le premier et le dernier test pour les poulains de Menad durant cette mini trêve avant le match de ce mardi contre l’USMH. Dans l’ensemble, l’équipe a démontré d’assez belles choses, même si le plus important aux yeux du staff technique reste de s’imposer face aux Harrachis, à l’occasion de la prochaine journée de championnat. Toutefois, les Béjaouis sont appelés à faire preuve de concentration, ce qui n’a pas été le cas face à la formation de Oued Amizour, ce qui n’a pas du tout plu à l’entraîneur qui a demandé à ses joueurs de prendre le match au sérieux. Toutefois, le coach

Les Harrachis en point de mire
n’a pas caché sa satisfaction, surtout par rapport au compartiment offensif qui s’est distingué avec trois buts marqués lors de cette rencontre, sans pour autant que la défense n’ait été en reste en montrant des signes d’assurance évidents et fort réconfortants, avant la confrontation face aux Jaune et Noir d’El Harrach. Au fur à mesure donc que la rencontre de l’USMH approche, les choses deviennent plus claires pour Menad. D’ailleurs, ce dernier, en organisant ce match amical, voulait voir la réaction de ses poulains durant cette période de trêve et en même temps mettre en place sa stratégie. Par la suite, le coach des Vert et Rouge bénéficiera de trois séances jusqu’à la veille de la rencontre pour effectuer les dernières réglages sur sa composante avant le match de ce mardi.

Le retour de Zafour et Bellakhdar soulage Menad
L’équipe de la JSMB, qui a affiché des signes de faiblesse au niveau de la défense lors des dernières rencontres à cause des défections répétées de certains éléments considérés comme des pièces maîtresses dans l’échiquier de Menad, ne devrait pas avoir de souci de cetee fois, à l’occasion du match de mardi qui verra le retour de Bellakhdar et Zafour. D’ailleurs, même le coach Menad n’a pas manqué de souligner le poids de ces deux joueurs au sein de son arrièregarde qui devrait ainsi tenir le coup lors de ce match qui attend les Béjaouis ce mardi contre la redoutable formation harrachie. S. A.

Tout le monde est OK !

Sur le plan de l’effectif, le staff technique béjaoui trouve à chaque rendez-vous du mal à composer son onze entrant. D’ailleurs, depuis son arrivée à la barre technique du club, Menad n’a pas pu aligner la même équipe deux fois de suite, puisqu’à chaque fois, il a eu à déplorer des absences pour cause de blessure ou de suspension. C’était le cas dernièrement avec la défection de Bellakhdar et Zafour qui était venue s’ajouter à celle de Megateli et Messali lors des premières journées de cette phase retour. Pour le prochain match de la 27e journée face à l’USMH, il n y’aura pas de souci, car tout le monde est prêt pour prendre part à cette rencontre avec le retour des blessés et des suspendus. S. A.

prêt à prendre ma place»
Le jeune attaquant béjaoui, Rafik Boulaïncer, estime que la dernière rencontre amicale jouée mercredi passé a permis à son équipe de garder le rythme de la compétition et, surtout, à son entraîneur de combler les lacunes et de corriger les erreurs commises lors des précédentes rencontres. Il pense que lui et ses coéquipiers seront prêts pour le match de mardi prochain et se disent déterminés à arracher les trois points de la victoire et en finir avec cette guigne qui les poursuit à domicile. Comment se déroule la préparation durant cette période de trêve ? La préparation se déroule dans de très bonnes conditions et tout le monde travaille d’arrache-pied afin d’être fin prêt pour la reprise de la compétition. Le coach a établi un programme durant cette période et les joueurs adhérent parfaitement à sa méthode. En tout cas, c’est une occasion pour nous afin de mettre un peu d’ordre dans la maison, avant la reprise. Comment jugez-vous le travail accompli au cours de la trêve ? On a bien profité de cet arrêt pour améliorer notre jeu ainsi que notre condition physique, afin de garder le même rythme de la compétition et aborder la reprise du bon pied. On s’est entraîné deux fois par jour et on a eu droit à un match amical qui a permis au coach de faire tourner l’effectif. Ça nous a permis aussi de travailler les insuffisances constatées lors des précédentes journées. Donc vous êtes prêt pour le reste du parcours… Nous avons fait du bon travail et cela me permet de penser que dans l’ensemble, on est prêts pour cette rencontre de mardi comme pour le reste du parcours. Croyez-vous vraiment que vous avez les moyens de préserver votre deuxième place ? Bien sûr que oui, sinon à quoi bon nous préparer pour la suite de notre parcours ? On est déterminés à finir la saison sur une bonne note et avec panache. On est confiants et optimistes quant à nos chances de nous classer parmi les trois premiers. On jettera toutes nos forces dans la bataille pour atteindre cet objectif, surtout qu’on sait qu’on jouera devant un sérieux concurrent et le battre ne pourrait que conforter nos chances de terminer la saison sur le podium. Je pense que tout est possible tant que le championnat n’est pas encore achevé, c’est pour dire aussi que rien n’est encore joué. Votre prochain rendez-vous ce sera face à l’USMH à domicile, comment voyez-vous cette rencontre ? Je pense que ce ne sera même pas la peine de dire que c’est une rencontre qui sera très difficile pour les deux équipes. L’USMH est une bonne équipe et ses résultats réalisés ces dernières journées le prouvent, mais de notre côté on fera tout pour glaner les trois points de la victoire et confirmer notre bonne santé. On a les moyens de le faire et on tâchera donc de ne pas décevoir encore une fois, surtout que cette rencontre se jouera chez nous. Mais votre équipe s’exprime plutôt mieux à l’extérieur qu’à domicile… C’est vrai, si on fait une petite analyse, on remarquera que durant toutes les rencontres qu’on a jouées lors de cette phase retour, notre équipe n’a pas perdu le moindre match à l’extérieur. Cela prouve que l’équipe est très solide et négocie bien ses déplacements puisque pas moins de 19 points ont été glanés à l’extérieur avec cinq victoires et quatre nuls. Mais d’un autre côté, notre équipe a raté trois des quatre matchs disputés à domicile cela veut dire qu’on doit se remettre en cause afin de mettre fin à cette guigne qui nous poursuit sur notre terrain et renouer avec le succès à la maison dès la prochaine journée devant l’USMH. Sur le plan personnel, on a noté que lors de la rencontre amicale disputée contre l’USOA, vous avez réalisé une bonne prestation avec un but à la clé… C’est vrai que je me sens en forme ces derniers temps. J’ai bien profité de cette minitrêve pour récupérer la totalité de mes moyens. J’avance bien et tant mieux pour moi. Toutefois, je dois encore travailler davantage afin d’être plus performant à l’avenir. Mon travail sur le terrain consiste à marquer des buts et donc j’essaye toujours de le faire à chaque match, même en amical. Vous êtes donc prêt pour ce rendez-vous qui vous attend face aux Harrachis ? Je suis prêt à prendre ma place et il me tient à cœur de participer à cette rencontre devant l’USMH. Toutefois, le dernier mot revient à l’entraîneur. Moi, je m’entraîne régulièrement et je reste à la disposition de l’entraîneur.

Boulaïncer : «Je suis

Entretien réalisé par S. A.

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

17

Coup d’œil MCO

«Battre Batna, et le maintien

Zmit

Balegh rend visite à ses coéquipiers
Tout en étant blessé, puisqu’il souffre d’une déchirure musculaire qui nécessite dix jours de repos, Balegh Aboussofiane a rendu visite à ses coéquipiers hier au stade Ahmed-Zabana.

sera assuré à 90 %»
Le milieu récupérateur Zoubeir Zmit avoue que ce match face au CAB est capital pour son équipe dans sa lutte pour le maintien.
Comment ça se passe cette trêve pour vous ? El Hamdouliallah, les entraînements se passent très bien, on se prépare sérieusement afin d’être prêts pour le reste du parcours. Ces jours de repos nous ont permis de bien préparer les prochaines échéances de l’équipe et d’être d’attaque. Pensez-vous que le point ramené de Zioui est positif ? Bien sûr que oui, car en fin de saison cette unité pourrait être celle du maintien. Combien d’équipes ont dû leur salut à de points qui paraissent au départ sans intérêt. Donc, vous êtes prêt pour le prochain match contre le CAB… Je pense que oui, d’autant plus qu’on récupérera les joueurs blessés. Ce match est capital pour nous, en foulant la pelouse du stade Ahmed-Zabana on n’aura pas de questions à se poser, on doit gagner coûte que coûte cette partie, c’est clair net et précis. Il n’y a que la victoire qui peut nous faire plaisir. Pensez-vous qu’une victoire sur le CAB vous maintiendrait en Division 1 ? Je pense que gagner contre Batna nous maintiendra à 90 % parmi l’élite, et puis cela nous permettra de jouer le reste de la saison plus à l’aise sans pression et obligation de résultats. Et c’est dans ces moments que l’équipe joue mieux. Sans la pression, on peut même prétendre à une place honorable. Toutefois, ces derniers temps vous êtes moins efficaces à domicile… Certes, on n’a pas gagné depuis trois rencontres à domicile, mais je crois qu’à chaque fois il y avait des circonstances atténuantes. En attaque, on était à chaque fois diminués, on jouait bien mais on ratait le dernier geste. Maintenant, avec le retour de El Bahari, on peut avoir plus de mordant. En tout cas, pour nous, ce match de Batna, la victoire est une nécessité, il n’y a pas de doute là-dessus. Sur un plan personnel, vous avez réussi à vous imposez… El Hamdouliallah, je n’ai jamais douté de mes capacités, malgré des débuts un peu difficiles, en raison d’une blessure, mais aussi d’autres détails que je n’aimerais pas évoquer. Maintenant, j’ai réussi à faire l’unanimité et rendre service à l’équipe, c’est ça l’essentiel. Quand je me rends compte que je suis utile pour le groupe, je suis bien et à l’aise. Pensez-vous rester encore une autre saison au MCO ? Pour le moment aucun joueur ne pense à son avenir, ce qui nous intéresse le plus, c’est d’assurer le maintien et finir la saison en beauté. Après cela, ce sera le moment de demander d’être régularisés, car on a patienté longtemps pour percevoir notre argent. Et ce n’est qu’après qu’on pensera à notre avenir. Pour ma part, ce n’est qu’en fin de saison que je pourrais savoir si je rempilerais ou non. Entretien réalisé par L. Brahim

Kaïd se contente de tours de piste
Le défenseur Saïd Kaïd a repris les entraînements, mais toujours en solo puisqu’il s’est contenté de quelques tours de piste. Pour le prochain match face au CAB, il est peu probable qu’il y participe, mais il se pourrait bien qu’il reprenne avec le reste du groupe demain, à 10h, au stade Ahmed-Zabana.

Boussâada se ménage
Après un contact avec un autre joueur lors de la séance d’entraînement de mercredi, le latéral droit Boussâada El Hachemi a préféré se ménager pour la séance d’hier. Par prudence, il n’a pas voulu participer au match amical face aux juniors, afin de ne pas aggraver son cas. Cela dit, il reprendra avec le reste du groupe demain et cette blessure ne devrait pas l’empêcher de jouer le prochain match face au CAB.

Ils ont battu les juniors 6 à 3

Les titulaires dictent leur loi C’est un match d’application très
plaisant qu’on a vu hier au stade Ahmed-Zabana, et qui a mis aux prises les titulaires de l’équipe A avec les juniors. Contrairement à la dernière fois, cette fois-ci, les camarades de Zmit Zoubeir ont réussi à mettre le feu et à mener le match à leur aise, notamment en première mi-temps. A la pause, ils menaient par 5 buts à 0, dont un triplé de Nasr Eddine El Bahari, qui, même s’il a raté quelques occasions, a réussi tout de même à planter trois banderilles au gardien des juniors, Fekih, qui n’a pu que constater les dégâts. Lors de ce match, c’est Sofiane Medjahed qui a marqué le premier but de la partie, retrouvant ainsi le chemin des filets, alors que Berramla a marqué un doublé, le premier après une action de jeu et le deuxième en seconde mi-temps, sur penalty après un fauchage de Chaïb Toufik dans la surface de vérité. Si en première mi-temps, les camarades de Sebbah Zine El Abidine ont mis le pied sur le ballon en dominant leur adversaire du jour de bout en bout, en seconde période les poulains de Beloukli se sont ressaisis et ont failli revenir dans le score. En effet, menés à la mi-temps par cinq buts à zéro, ils ont réussi à remonter à 5-3, après un premier but de Aouedj et un doublé de Bouyousfi. Ce dernier a eu la réussite qu’il fallait et a montré qu’il avait un potentiel à prendre en considération. En l’absence de l’entraîneur Maâtallah et le préparateur physique Boulenouar, ce fut un bon test pour les seniors avant d’affronter mardi prochain le Chabab de Batna. Cette joute leur permet de se remettre en confiance et d’être dans leur meilleur élément, tout en finissant en beauté une semaine de travail avant d’aborder la dernière ligne droite de préparation de ce match. L. B.

Maâtallah absent hier Le match amical ayant opposé hier
l’équipe fanion du Mouloudia d’Oran à celle des juniors a été marquée par l’absence de l’entraîneur en chef Abdelkader Maâtallah, ainsi que le préparateur physique. Une absence qui a soulevé l’inquiétude des dirigeants, à leur tête le président Kacem Elimam qui ignorait les raisons de la défection de son entraîneur. C’est finalement une équipe du Mouloudia livrée à elle-même qui a donné la réplique aux juniors. C’est Elimam qui a été contraint de jouer à l’entraîneur en alignant l’équipe qui a commencé le match avant d’opérer lui-même les changements au cours de cette rencontre. Il faut dire que l’absence de Maâtallah, qui n’est pas une première, a eu pour effet d’inquiéter non seulement les responsables du club, mais aussi les joueurs, surtout que le MCO s’apprête à livrer un match d’une importance capitale face au CA Batna. Pour les supporters des Rouge et Blanc, ce n’est pas la meilleure façon de préparer ce rendez-vous.

Suite à la sortie médiatique de Mezaïr

Les joueurs solidaires
avec Benhamou

Il aurait été malade
Selon certains proches du club, l’entraîneur qui a assisté à toutes les précédentes séances d’entraînement aurait été malade hier matin. Ce qui l’a empêché de rallier le stade Zabana dans la matinée. En tout cas, c’est la seule explication qui a fait le tour du stade hier. Maâtallah, qui n’a pas informé ses dirigeants sur cette absence, devra reprendre le travail demain à la première heure, a-t-on appris

E

tonnés par les déclarations de leur ex-coéquipier Hichem Mezaïr, la plupart des joueurs du Mouloudia n’ont pas du tout apprécié qu’il s’attaque à Mohamed Benhamou qui est considéré comme l’élément le plus sage de l’effectif. «Qu’a-t-il fait de mal à Mezaïr pour qu’il soit critiqué de la sorte ?» s’interrogent certains joueurs qui ont demandé à l’ancien Parisien d’ignorer les déclarations de Mezaïr et de se concentrer sur la suite du parcours. «On est tous solidaires avec Benhamou qui est un gentil gar-

çon. C’est un professionnel et il mérite le respect de tout le monde», ajoutent les joueurs du MCO qui pensent que Mezaïr ne devait pas s’en prendre de la sorte au président, vu la différence d’âge qu’il y a entre eux.

La commission de discipline informe Elimam
La Commission de discipline de la Ligue nationale de football a sollicité hier matin le président du MCO afin qu’il informe officiellement son joueur pour qu’il se dé-

place à Alger, afin qu’il soit auditionné par ladite commission. Mais Elimam a fait savoir à la commission que le joueur n’était plus au Mouloudia et qu’il est en abandon de poste depuis plusieurs semaines déjà. «J’ai dit à la commission que Mezaïr n’a plus donné signe de vie depuis le premier match contre le CRB, de la phase retour. Il est en abandon de poste», annonce Elimam à la commission de discipline avant d’enchaîner : «J’ai tout fait pour sauver ce garçon, malheureusement il est incorrigible.» A. L.

18

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

Coup d’œil Super D2

CSC-RCK
Meziani pourrait reprendre sa place
Le milieu de terrain Meziani, qui a raté le match de Biskra pour blessure, aurait retrouvé la totalité de ses moyens physiques. Sa présence aux entraînements tout au long de la semaine écoulée prouve que sa blessure n’est qu’un mauvais souvenir.

WRB-MOC
Kioua mobilise ses troupes a tenté L’entraîneur mociste, Kioua,
tout au long de la semaine dernière de mobiliser ses troupes à la veille de ce déplacement à Bentalha. Après la victoire devant Bel Abbès, le coach estime que ses joueurs seront plus libérés dans les matches à venir et pourraient ainsi aligner d’autres succès. Il dira à propos de cette rencontre : «Nous avons les moyens de négocier positivement ce match, à condition de présenter le meilleur visage possible. Personnellement, je crains plus la réaction de mes éléments, qui sont très irréguliers que nos adversaires. Revenir avec une victoire de Bentalha nous donnera plus de confiance pour terminer dans de bonnes conditions un championnat qui restera en travers de la gorge de beaucoup de personnes, tant le gâchis est réel. Concernant l’effectif, je ferai appel aux éléments disponibles et qui veulent donner le meilleur d’eux-mêmes. Pour les absences, c’est devenu monnaie courante chez nous. On fera avec une fois de plus.» Comme c’est devenu coutumier, le Mouloudia de Constantine devrait affronter Bentalha avec un ensemble recomposé, à cause des indisponibilités enregistrées. On pense à l’absence du capitaine Aoun Seghir et du défenseur Taïbi suspendus, ou encore à Megueni expulsé par l’arbitre Aouina lors du match contre Bel Abbès. Le goléador mociste Cheniguer, avec ses dix réalisations cette saison, devrait faire partie de l’effectif qui sera aligné par l’entraîneur Kioua devant Bentalha. Ayant fait l’impasse sur le dernier match pour suspension, Cheniguer pourrait être un atout supplémentaire dans le compartiment offensif des Bleu et Blanc.

Confirmer face à Kouba

Encore et toujours des absents !
Parmi les absences de taille, l’on trouve celle du capitaine Medjoudj qui n’a pas donné signe de vie tout au long de la semaine dernière. Il faut dire que son absence lors du match contre Biskra est liée au fait qu’il soit sous le coup d’une suspension pour cumul de cartons. Selon des proches, il y aurait un tiraillement entre le joueur et son administration pour des motifs non encore évoqués par les deux parties. Il y a aussi l’absence du défenseur central Boulamdaïs qui se remet peu à peu de sa blessure, mais qui évite de prendre des risques inutiles en cette fin de saison. Et puis il y aurait la non-participation du jeune Chettih, auteur d’un but à Biskra, suite à son expulsion lors de la dernière rencontre contre Biskra. Le coach aura à composer un onze conquérant avec un effectif amoindri, ce ne sera sûrement pas une sinécure.

L

Chettih s’en tire à bon compte
Expulsé lors de la rencontre contre Biskra, le jeune attaquant clubiste, Chettih, a écopé deux matches de suspension. Dans les rangs du club l’on avait craint le pire pour cet élément. L’arbitre a mentionné sur son PV, jeu dangereux. Il aurait pu être plus méchant. Rouas a affiché sa satisfaction après cette sanction tant le rôle de ce jeune est important dans l’échiquier clubiste.

a dernière victoire des Clubistes a été un paramètre important de motivation tout au long de la semaine passée au sein d’un groupe qui a retrouvé le sourire. En dépit de certaines contraintes, force est de constater que l’effectif présent est en train de prendre au sérieux la future rencontre de ce week-end devant le RC Kouba. L’entraîneur Rouas a multiplié les recommandations à l’adresse de ses jeunes éléments, en particulier, afin de ne point s’enflammer et de garder leur concentration maximale. Il dira à propos de cette rencontre : «Ce que je crains le plus c’est d’évoluer à Hamlaoui, car c’est devenu vraiment un problème pour

nous. J’ai tenu à mettre en garde l’ensemble de nos joueurs afin de rester sur notre dynamique à Biskra. N’oublions pas que face à nous il va y avoir un sérieux client en l’occurrence Kouba. Un adversaire qui reste capable de bien des réactions. Les dernières déclarations des responsables de ce club prouvent que le RCK ne va pas venir pour faire du tourisme à Constantine. C’est une raison

suffisante pour se méfier de notre vis-à-vis. Et puis il serait intéressant de ne point se remettre à gâcher les points ramenés de l’extérieur, comme on l’a fait dans un passé récent. La composante de l’équipe sera pratiquement la même que celle de notre dernier déplacement et seuls les indisponibles seront remplacés.» Tahar Aggoune

De nouveau amoindri

Cheniguer de retour

D’habitude lorsque le club constantinois est proche du fauteuil de leader, on observe une réaction au sein des supporters clubistes. Pour l’actuelle saison bien des choses changent, c’est le silence général dans les endroits réputés abriter les Clubistes les plus chauvins. Un phénomène difficile à expliquer, tout comme cette absence d’affluence au stade Hamlaoui. Les différents appels lancés tant par le président Ounis que par les joueurs et autres staff technique sont restés vains à ce jour.

Pas de ferveur particulière

Tahar Aggoune

MOB-USB
Sur un autre volet, le staff technique sera encore une fois privé des services de deux défenseurs, Boulekhmir et Benabdellah, pour de différentes raisons. Le premier se trouve toujours convalescent, suite à une blessure qu’il a contractée lors d’un match du championnat, alors que Benabdellah a écopé d’un troisième carton lors de la dernière rencontre face à l’USMS, il écope ainsi d’une suspension automatique.

Boulekhmir et Benabdellah out

Les Béjaouis condamnés à gagner
uelques jours seulement après avoir concédé une défaite amère à Sétif devant l’USMS locale, voilà que les Béjaouis du MOB seront appelés à disputer un match capital ce vendredi face à la formation de l’US Biskra et ce, pour le compte de la 28e journée du championnat. Soit un match au sommet et capital pour les Crabes dans la mesure où ces derniers n’auront plus le

Q

droit à l’erreur s’ils veulent éviter la relégation. En effet, occupant toujours la dernière place du classement, les poulains de Hocine Zekri se trouvent plus que jamais condamnés réagir pour sortir de la mauvaise situation et terminer le championnat en beauté. Pour cela, ils devraient d’abord récolter le maximum de points dans les prochaines rencontres, à commencer par le rendez-

vous de ce week-end face à l’US Biskra. D’ailleurs, en prévision de ce match, les Béjaouis se sont bien préparés durant toute la semaine. Le staff technique a axé son travail sur le volet psychologique demandant aux joueurs de fournir plus d’efforts pour sortir le club de la zone rouge et espérer de se maintenir en Super Division.

Lahcène H.

Sur un autre volet, le staff technique, sous la houlette du coach Hocine Zekri, devrait procéder à quelques changements au niveau de la composante, surtout après les nombreuses absences constatées en défense. A cet effet, le coach Zekri devrait faire appel aux jeunes et à son banc pour combler le vide, il doit obtenir le résultat recherché en arrachant les trois points de la victoire.

Zekri devrait opérer quelques changements

Bouguezoula : «Je suis là juste pour une semaine»
Quarante-huit heures sont passées depuis le limogeage du désormais excoach biskri, Houhou, l'USB est toujours sans entraîneur. Pour le moment, l’intérim est assuré par le préparateur physique, Bouggezoula Noureddine. C’est lui qui devrait se retrouver sur le banc ce vendredi à Béjaïa avec ses côtés le soigneur et le responsable du matériel. Ce qui n’est pas être rassurant, d’autant que les joueurs risquent de se sentir délaissés et finiront par céder à leur tour à la démobilisation dans un contexte où, déjà, les dirigeants sont loin de briller par leur disponibilité. Comment vont les choses dans la maison des Vert et Noir ? J'ai été chargé par le président de diriger les entraînements durant cette semaine. J'essaie de maintenir le groupe en dehors des turbulences endurées par le club. Le président a-t-il contacté Souici ? A ma connaissance, non. Pour le moment, je suis seul à la barre et la tempête se fait de plus en plus menaçante. Un autre coach a-t-il été contacté ? Aucun nom n'a filtré pour l'instant, mais après le match de Béjaïa tout devrait finir par rentrer dans l'ordre, enfin, je l'espère. Comment est le moral à la veille de ce déplacement chez le MOB ? Nous allons affronter une formation qui tient à relever la tête. Le MOB est mathématiquement condamné mais avec ces deux matches qu’ils aura à disputer à domicile où il devra recevoir l’ASMO après celui de ce week-end contre nous, il va tout entreprendre pour essayer de faire le plein et espérer sauver sa peau. Ce qui fait que nous n’aurons pas la partie facile et avec tous les problèmes qui secouent le club, on ne peut pas dire que nous allons effectuer ce déplacement avec un bon moral. Mais bon, on va tâcher de faire tout notre possible pour revenir avec un résultat qui va satisfaire nos supporters. Entretien réalisé par T. S.

D’habitude, c’est Souci qui tient le rôle de pompier de service à chaque fois que le club des Zibans s’est retrouvé dans le besoin en l’absence d’un technicien dûment désigné pour occuper la tête de la barre technique, et cette fois on s’attendait à ce que cela soit aussi le cas après le départ de Houhou, mais point de cela. En effet, aucun contact n’est parvenu au manager général, Souici, de la part d’un dirigeant et encore moins du président Mekihel qui ne semble pas pressé de remédier à la situation. Pourtant, Souici nous dit qu’il reste à la disposition du club en se disant prêt à apporter son aide pour peu qu’on lui en fasse la demande. Faisant partie du lot des meilleures coaches qui ont transité par l'USB, Azzedine Hadjouri, Baby pour les intimes, pourrait fort bien être rappelé à la barre technique du club biskri. C’est en tout cas le vœu des supporters qui n’oublient pas que c’est sous la coupe de l’ancien joueur du MCA que leur équipe a réalisé ses meilleures résultats depuis longtemps et donc l’on se demande dans les milieux sportifs biskris ce qu’attendent les responsables du club pour lui faire la proposition de revenir prendre en charge les destinées techniques de leur formation.

Souici n’a rien reçu…

… Hadjouri aussi

Pour sa part, la direction du club sous la présidence de directoire, a voulu bien motiver les joueurs en prévision de cette rencontre, afin de pousser les joueurs à fournir plus d’efforts. A cet effet, selon les informations en notre possession, les dirigeants auraient promis une prime conséquente aux joueurs, qui pourra atteindre trois millions de centimes en cas de victoire.

Une prime conséquente pour motiver les joueurs

Les grévistes ne seront pas de retour

Après qu’ils eurent décidé de bouder l’équipe depuis maintenant quelques semaines, la direction du MOB est catégorique, elle ne peut passer sous silence l’attitude des joueurs qui ont laissé le club dans cette situation difficile. Pour cela, on croit savoir que le retour de ces derniers dans l’équipe n’est pas à l’ordre du jour et la direction a déjà entamé les démarches nécessaires pour prendre des sanctions.

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

19

Coup d’œil Super D2

MCS-OMA

USMBA-JSMS
C'est en ces termes que s'est exprimé le premier responsable des Ouleds Sidi Moussa, qui reste pessimiste quant la confrontation face au leader, en l'occurrence le MC Saïda, Il nous dira à ce propos : «On va se déplacer à Saïda pour essayer de limiter les dégâts. C'est la réalité. Qu’y a-t-il à espérer quand l'équipe ne s'entraîne pas sérieusement avec des joueurs qui s'absentent en sus de la démission de l'entraîneur ? Heureusement que pour ce dernier on a pu au plus vite en dénicher un autre qui va essayer de faire ce qu'il peut. Sa mission n'est pas aisée. Pour son premier match, il doit faire face au leader dans son fief et devant son public. Pour vous dire la difficulté de la rencontre. En plus avec tous ces problèmes, le plus crucial reste celui de la trésorerie car les caisses sont totalement vides et on ne survit que grâce à mes efforts et ceux de mes membres qui mettent la main à la poche et se débrouillent pour trouver un bienfaiteur susceptible d'aider l'équipe en ces moments cruciaux. Tout cela pour l'amour du club et pour le sauvetage des Bleu et Blanc qui ne doivent en aucun cas quitter la D2 et retourner aux affres de la division inférieure.» En somme, demain, face au leader, et en cas de défaite, les Olympiens auront un pied en D2 car après il ne leur restera que six matches à jouer avec deux sorties consécutives à l'extérieur. A. N.

Khaldi exige la victoire
Hammouche dans une position confortable
L’entraîneur Hammouche est dans une position très confortable du moment qu’il a récupéré tous les joueurs. Le coach aura l’embarras du choix pour choisir les 18 joueurs sur la feuille de match face à l’OMA ce vendredi.

«A Saïda pour limiter les dégâts»

Messaoudi

Gare à la pression !
insi, les Bel-Abbésiens ont intérêt à renouer avec les victoires même si la tâche paraît, à priori, aisée face à un adversaire qui ne peut, sur papier, constituer un obstacle pour l’USMBA. Mais la prudence est recommandée face à la JSMS laquelle tentera sa chance pour retourner à Skikda avec un résultat positif sinon carrément avec les trois points. Une telle issue serait bien évidemment fatale pour El Khadra et c’est pourquoi le coach n’a cessé d’insister auprès de ses joueurs pour qu’ils se surpassent ce vendredi, et ce, en préparant ce match, notamment sur le plan psychologique car c’est sur ce plan précis que les choses risquent de jouer un mauvais tour aux Unionistes. Du côté des entraîneurs, on aurait insisté sur la remobilisation. Une nette amélioration aurait été remarquée sur ce volet et les joueurs ont repris confiance en leurs possibilités. Cela dit, du côté du staff technique, l’on craint la pression grandissante à l’approche de ce match compte tenu de l’état d’esprit du groupe. Il est vrai que les Vert et Rouge partent avec les faveurs des pronostics mais Benchadli exige de ses hommes qu’ils prennent le match par le bon bout et assurent les trois points. Pour l’heure, seule la victoire importe même si cela se fait au détriment de la manière.

A

Une victoire pour assurer la première place
En recevant l’OMA, l’équipe de Saïda n’a pas le doit à l’erreur et même si la rencontre ne sera pas facile, les Saïdis ne veulent pas rater ce match pour empocher les trois points de la victoire afin de poursuivre le reste du championnat dans la sérénité. e président du MCS, Khaldi, qui n’a pas encore digéré la dernière défaite face au PAC, a suivi durant toute cette semaine les séances d’entraînement de son équipe. Il a exigé des camarades de Dahmani de battre l’OMA avec l’art et la manière.

L

Benabdallah et Dellalou purgent
Le MCS va récupérer deux pièces maîtresses de son effectif. Il s’agit du milieu de terrain Dellalou et de l’attaquant et en même temps buteur de l’équipe, Benabdallah. Amar Bensadek

Haddou opérationnel
Absent des terrains depuis la rencontre livrée par son équipe face à l’OMA pour cause de blessure, l’attaquant asémiste pourrait renouer avec la compétition ce vendredi à l’occasion de la réception de l’USMS. Le retour de Laïd Haddou sera certainement une solution pour le coach asémiste qui est confronté depuis quelque temps à des soucis au niveau du compartiment offensif de son équipe.

ASMO-USMS TAHAR : «Il faut garder la tête froide»
Vous avez vécu un derby stressant lors de la précédente journée face au CRT, n’est-ce pas ? Effectivement, cette rencontre a quelque peu dépassé son cadre sportif étant donné que certaines personnes nous ont perturbés tout au long des débats. Heureusement que nous étions préparés à ce scénario en étant conscients que la partie serait difficile à négocier. Nous avons quand même réussi à arracher à notre adversaire un précieux point, ce qui n’était pas du tout évident. flammer et croire qu’on est à quelques encablures de la première division. Il faut garder la tête froide et rester lucides car les prochaines rencontres seront encore plus dures à négocier. Justement, vous êtes appelés ce vendredi à vous mesurer à l’USMS. Qu’attendez-vous de ce rendez-vous ? Ce ne sera certainement pas une partie de plaisir aussi car face au RCK où on a dû puiser dans nos réserves pour faire la différence. Notre mot d’ordre est de battre notre adversaire afin d’empocher les trois de la victoire qui nous permettront sans aucun doute de nous hisser un peu plus dans le classement. Pour y arriver, on doit impérativement produire une grosse prestation collective en tentant de prendre l’avantage durant la première partie du jeu afin d’éviter tout mauvais scénario en seconde période. Entretien réalisé par M. D.

Boussouar incertain
Le milieu offensif des Vert et Blanc pourrait faire l’impasse sur la rencontre de cet aprèsmidi dans la mesure où il a contracté une blessure durant le match disputé samedi dernier par son équipe face au CRT, ce qui l’a d’ailleurs contraint à stopper ses efforts au début de cette semaine. Pris en charge par le staff médical asémiste, le joueur en question pourrait éventuellement figurer sur la feuille de match d’aujourd’hui.

Le travail psychologique comme thérapie de choc Cap sur la JSMS et l’avenir. Semble dire Benchadli à ses joueurs. Une rencontre sur laquelle entraîneur, joueurs, dirigeants comptent pour amorcer un nouveau départ et espérer se hisser au classement en vue d’une accession aléatoire. C’est dans cette optique que les Vert et Rouge se préparent pour ce rendez-vous. Il faut dire que les récentes contre-performances ont mis les Unionistes dans une situation inconfortable, ce qui les pousse à se transcender. L'occasion est propice pour soigner leur capital points et c'est sur cet aspect que Benchadli et son assistant ont axé leur travail durant les jours qui ont précédé le match contre Skikda. D’ailleurs tout le monde s'accorde à dire que le groupe a grandement besoin d'un autre souffle pour rebondir et pouvoir pleinement s'exprimer. Point d'inquiétude pour le staff qui pense que avoir un bon groupe qui a besoin seulement de se libérer de la pression. C’est pourquoi, il a fait en sorte que les joueurs soient mis dans de bonnes dispositions sur le plan mental, faisant même remarquer également la bonne ambiance qui règne au sein du groupe. M. O. Noureddine

Djeffal : «Un bon résultat à Bel Abbès est possible»
Rencontré la veille du départ de l'équipe pour Bel Abbès, Hamza Djeffal, qui reste un élément clé de l'équipe, pense bien que la JSMS est capable de revenir de son déplacement à Bel Abbès avec un résultat positif, pour peu que ses coéquipiers soient bien concentrés, comme ce fut le cas lors du match face à Bentalha où les V-noirs sont revenus avec les trois points de la victoire. Quant au faux pas concédé dernièrement face à Mohammadia, Djeffal Hamza dira que son équipe a payé certaines erreurs tactiques sur le terrain auxquelles il faut y remédier.

Le point du match nul vous permet de vous rapprocher davantage du leader. Comment envisagez-vous la suite du Le prometteur milieu de terrain de la formaparcours ? tion de M’dina J’dida sera inscrit aux abonnés Je pense qu’on traverse une période inabsents de la confrontation qui mettra aux téressante qui nous a permis non seuleprises son équipe avec les Sétifiens de ment de progresser dans notre jeu, mais l’USMS. En effet, le lutin asémiste a pris deux aussi de soigner notre classement. Certes, cartons lors de la précédente journée face au on se retrouve maintenant parmi le lot de CRT, ce qui le prive automatiquement de tête, cependant il ne faut surtout pas s’encompétition.

Bourouis suspendu

Amrous, Lemaïci, Guerilli absents
Une information qui se répand au sein du groupes. Amrous, Lemaïci et Guerilli auraient eu des ennuis de santé. On y reviendra… Hafiane Mohamed Lamine

re rtée ESM-PACla 28 pornée, qui jou contre de
e

SAM-CRT
e source digne de foi, trois joueurs, dont on a voulu taire les noms, ont été approchés par les dirigeants du CR Témouchent afin de leur faciliter la tâche, ce vendredi, lors de la rencontre comptant pour la 27e journée du championnat de la Superdivision. En effet, lesdits joueurs ont enregistré la conversation, et ont tout de suite avisé la direction qui, par le biais de son président Benfetta Mohamed, a tenu une réunion d’urgence sur les tenants et les aboutissants de cette affaire. Le CRT, qui occupe la seconde place au classement général derrière le MC Saïda, a besoin des trois points pour rester en course tout en espérant un faux pas du leader. En tout cas,

La ren à l’ESM, à devra opposer le PAC ée pour le ort Mostaganem, est rep t, comme 14 de ce mois. En effe pour ce vue cette journée est pré ne pourront s vendredi, les Paciste les juniors , car pas jouer ce match déplaceront en du Paradou AC se tourr participer à uner il. France pou utera le 1 avr noi amical, qui déb ction paciste a De ce fait, la dire , vu que la pludemandé le report forment l’efpart des éléments qui t issus de la son fectif des Ciel et Or l’image de Ticatégorie juniors, à dahi, Miaz, boutine, Fellouli, Me de à Boula ban Bouhellal. Donc, de cette jourhellal sera exempte née.

Certains responsables de Aïn Témouchent ont tenté de soudoyer trois joueurs du SAM

Les dirigeants de Mohammadia crient au scandale

D

Sofiane Mehenni

ces magouilles d’un autre âge ne feront que stimuler les jeunes pousses du SAM à se transcender en pareille circonstance. Cette volonté de se surpasser est due à la politique du club qui a opté pour la formation et les résultats sont là pour le prouver. En effet, Mohammadia possède un potentiel jeune (plus de huit U20 dans l’effectif des seniors) non négligeable qui sera appelé à relever le défi durant les prochaines saisons. Le président du club crie au scandale et dénonce cette tentative de corruption de la part de certains dirigeants du CRT peu scrupuleux, en essayant de dévier ces jeunes joueurs de leur droit chemin en leur offrant de l’argent pour lever le pied. Heureu-

sement que ces joueurs n’ont pas été attirés par le chant des sirènes. Athmane Allam
28e journée : vendredi 2 avril 2010 Rencontre Horaire Stade USMMH-ABM 15h00 Hadjout MOB-USB 15h00 Béjaïa CSC-RCK 15h00 Constantine SAM-CRT 15h00 Mohammadia ASMO-USMS 15h00 Oran (Bouakeul) USMBA-JSMS 15h00 Sidi Bel Abbes MCS-OMA 15h00 Saïda WRB-MOC 15h00 Baraki ESM-PAC Reporté au mardi 13. 04. 2010

20

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

Coup d’œil International
OM Zidane : «Hazard Une offre est un crack» d’Arsenal rejetée Taiwo a envie de rester 19 ans et déjà pisté par les plus grands. Eden
Hazard, en grande forme en ce moment, attise les convoitises et fait même rêver Zinédine Zidane. L'ancien numéro 10 des Bleus, désormais conseiller de Florentino Perez au Real Madrid, s'est exprimé dans Marca à propos du jeune prodige lillois. «Hazard est un futur crack. Il est très bon et va le devenir encore plus», explique-t-il. Le jeune international belge est sous contrat avec le LOSC jusqu'en 2014.

Saragosse

Real Madrid

pour Herrera

Eloigné des terrains depuis six semaines en raison d'une pubalgie, Karim Benzema devait reprendre l'entraînement avec ses coéquipiers hier. Il pourrait même figurer dans le groupe retenu pour aller défier Santander, ce week-end en Championnat, d'après L'Equipe. Peu épargné par les critiques en raison de sa première saison mitigée à Madrid, l'ancien Lyonnais a reçu le soutien de Zinédine Zidane. «Il est logique que cela ait été difficile pour lui», a lâché Zizou. Avant de livrer quelques conseils à son jeune compatriote. «Pour réussir ici, il est important que tu t'impliques tout de suite dans le club, que tu fasses ce qu'exige le Real. Et, dans ce cas, le public t'aide». Alors, conseil ou reproche ?

Benzema de retour

A défaut de pouvoir recruter des stars internationales comme le font ses homologues du Big Four, Arsenal a pris le parti de miser sur la jeunesse. Un pari certes risqué mais qui porte ses fruits, les Gunners étant toujours en lice, que ce soit en championnat ou en Ligue des Champions. Et Arsène Wenger compte bien poursuivre sa philosophie de recrutement l’an prochain. Ainsi, le jeune joueur de Saragosse Ander Herrera aurait les faveurs des Gunners. Interrogé par As, le milieu de terrain de 20 ans a avoué être flatté par un tel intérêt : «Voir qu’un tel grand club s’intéresse à vous est gratifiant, Arsenal serait un rêve pour moi. Mais pour le moment, Saragosse est ma priorité. Rien ni personne ne détournera mon attention. Mon but est d’aider Saragosse à se sauver. Si quelque chose doit se passer, on verra, mais je ne veux même pas y penser». La formation espagnole aurait d’ores et déjà rejeté une offre de 10M€ en provenance de l’Emirates Stadium.

Buteur lors de la finale de la Coupe de la Ligue, face à Bordeaux, samedi dernier (3-1), Taye taiwo a assuré avoir envie de rester à Marseille lors de la saison prochaine. Le défenseur olympien a rappelé dans une interview publiée dans La Provence qu'il désirait poursuivre l'aventure phocéenne. «Je suis trop content. On profite de la victoire. Bordeaux, c'est une équipe qui joue bien au ballon.» Et lorsqu'on la question sur son avenir à l'OM lui est posée, sa réponse est claire : «Oui, oui ! Je serai à l'OM si l'entraîneur le veut» a-t-il assuré.

Manchester City

Milan défie les Citizens pour Leon
Pour le Milan AC, la priorité du mercato estival sera de rajeunir son effectif. C’est dans cette optique que les Rossoneri prospectent tous azimuts. Ils auraient d’ailleurs trouvé leur bonheur en Espagne. Si l’on en croit le quotidien sportif ibérique As, les Lombards seraient tombés sous le charme du meneur de jeu de Getafe Pedro Leon (23 ans, 5 buts en 27 apparitions en Liga cette saison). Ils auront toutefois fort à faire puisque Manchester City, Tottenham et Stoke City figurent également au rang des intéressés. Une seule chose est sûre : il en coûtera au moins 10 M€ pour s’attacher ses services.

Juventus

Le Trap' a refusé de revenirde Le sélectionneur
l'équipe d'Irlande, Giovanni Trapattoni, a révélé qu'il avait refusé de remplacer Ciro Ferrara sur le banc de la Juventus lors du limogeage de ce dernier au mois de janvier. «Avec le coeur lourd, j'ai décidé de refuser, parce qu'il m'était impossible d'être engagé en même temps avec une équipe nationale et un club, a confié le Trap' au micro de la chaîne de télévision transalpine Italia 1. Cela n'aurait pas été un choix très sérieux.» Trapattoni, 71 ans, a déjà entraîné le Vieille Dame entre 1976 et 1986, puis de 1991 à 1994. Il y a remporté six scudetti, une Coupe d'Italie, une Ligue des champions, une Coupe des Coupes, deux Coupes de l'UEFA, une Supercoupe d'Europe et une Coupe Intercontinentale.

Tiago ne sera pas bradé de Depuis son départ

Lyon

l'Olympique Lyonnais, à la fin de la saison 2006-2007, quant de la Juventus Turin, David TrezeTiago Mendes (28 ans, 9 guet (32 ans, 18 matchs et 7 buts en Série matchs en Liga cette saison) A cette saison) pourrait franchir le pas en connaît un parcours compliqué. fin de saison. A un an du terme de son Cantonné à un statut de remplacontrat, l'ancien international français seçant à la Juventus Turin, l'inrait plus que jamais sur les tablettes de ternational portugais a été l'Olympique Lyonnais. «Tout est possible, prêté cet hiver à l'Atletico mais peut-être qu'il y a davantage de possiMadrid. Mais, selon As, bilités cette année», a confié le conseiller le club espagnol ne dedu joueur, Antonio Caliendo, au quotivrait pas être en medien L'Equipe. Il est toutefois permis de sure de le conserver, douter de la pertinence l'indemnité de transd'un tel transfert pour fert réclamée par la Lyon, sachant que Vieille Dame, 8,5 milTrezeguet est plus lions d'euros, étant souvent à l'infirtrop élevée. L'ancien merie que sur le joueur de Chelsea devrait terrain… donc être amené à refaire ses valises cet été...

Trezeguet toujours dans le viseur ? Souvent annoncé sur le départ, l'atta-

Côte d’Ivoire

Kolo Touré croit en Dimanche dernier, SvenEriksson
Goran Eriksson a été nommé sélectionneur de la Côte d'Ivoire. Une bonne nouvelle pour le défenseur de Manchester City Kolo Touré (29 ans, 24 matchs en Premier League cette saison, 1 but), qui s'est renseigné auprès de coéquipiers qui ont été sous les ordres du technicien suédois chez les Citizens. «J'ai parlé à plusieurs personnes du club et j'ai entendu beaucoup de bonnes choses sur lui. Pour lui, c'est un gros défi. L'équipe a besoin d'un peu de confiance, mais nous disposons de bons joueurs. Il est l'un des meilleurs entraîneurs du monde», a indiqué le défenseur ivoirien sur le site officiel de City. Eriksson tentera de mener les Elephants le plus loin possible en Coupe du monde cet été.
Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

Manchester United

Vidic a confiance en la responsabilité du secteur offensif Berbatov tera Nemanja Vidic ne pourra plus congratuler Wayne Rooney pendant plusieurs semaines. Blessé à la cheville sur le terrain du Bayern, mardi en quarts de finale aller de la Ligue des champions (1-2), l'attaquant anglais sera absent environ un mois. Pas un gros souci selon le défenseur serbe, qui possède une confiance absolue en Dimitar Berbatov. «Dimitar a fait un match fantastique à Bolton samedi dernier (4-0), a expliqué Vidic face à la presse, mercredi. C'est un grand joueur. Il a marqué deux fois et est capable d'offrir des buts aux autres.» En l'absence de Rooney, c'est l'attaquant bulgare qui pormancunien sur les épaules. Pour le numéro 15 des Red Devils, «cette équipe n'est pas celle d'un seul homme», malgré la dimension phénoménale prise par son meilleur buteur cette saison. «Wayne Rooney a évidemment fait une saison fantastique. Il est incroyable, l'un des meilleurs au monde. Mais nous devons croire en nous et croire en nos partenaires, lâche Vidic. Quand certains joueurs manquent à l'appel, les autres doivent être prêts.».

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : SIC - Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Le Buteur n° 1161 Vendredi 2 avril 2010

21

Coup d’œil International Ligue des champions

Arsenal 2-2 Barça

Le Barça s’est vu trop beau

Fabregas ne va «pas bien»
Déjà privé de son meilleur buteur Robin Van Persie et désormais de son défenseur central William Gallas, l'entraîneur d'Arsenal, Arsène Wenger, va aussi devoir composer sans son milieu de terrain Francesc Fabregas. L'international espagnol a été touché au tibia mercredi soir contre le Barça (22). «Je ne vais pas bien. J'espère pouvoir encore porter le maillot d'Arsenal cette saison, mais je ne pense pas que je vais avoir de bonnes nouvelles. Quand j'ai tiré le penalty, je me sentais solide mais après, quand j'ai voulu prendre le ballon, je ne pouvais plus marcher», a-t-il expliqué après la rencontre. Par ailleurs, l'attaquant russe Andreï Arshavin est lui aussi sorti prématurément mercredi soir… La fin de saison s'annonce compliquée pour les Gunners.

M

reené 2-0, Arsenal a réussi un incroyable tour pour finalement arracher le match one dans ces quarts nul face au FC Barcel de finale aller de la Ligue des Champions se procuraient une (2-2). Dès la 2e minute, les Blaugrana en retrait par Xavi, énorme occasion. Sur un corner tiré de terre mais AlBusquets reprenait fort le ballon à ras inant. Trois mimunia se montrait tout de suite déterm de tenter sa c'était au tour de Messi nutes plus tard, sait tant bien chance mais le portier des Gunners repous Peu avant le ntin. que mal du pied la frappe de l'Arge procuraient une quart d'heure de jeu, les Catalans se ait héroïque sur quadruple occasion ! Almunia se montr ic et de Xavi, t d'Ibrahimov deux frappes à bout portan sa ligne des tenpuis Song repoussait à deux reprises sur ent le score tatives de Messi. Le Barça ouvrait finalem

profondeur par dès le retour des vestiaires. Lancé en approximative Piqué, Ibrahimovic profitait d'une sortie la 53e minute, lober (0-1, 46e). A d'Almunia pour le à bout portant de Valdes sauvait son camp sur une tête Barça qui doublait Bendtner. Mais c'était au contraire le , encore, glissait le la mise. Servi par Xavi, Ibrahimovic 59e). Entré en jeu ballon dans la lucarne d'Almunia (0-2, vant, Walcott réduisait le score quelques minutes aupara Valdes d'un plat du pied pour Arsenal en trompant e) de rencontre, Facroisé à ras de terre (1-2, 69 . En fin e d'une faute plutôt légère de Puyol bregas était victim ca n'hésitait pas à dans la surface barcelonaise. M. Busac ine des Gunsiffler penalty et excluait Puyol. Le capita tait les deux ners se faisait justice lui-même et remet ent revenu e). Arsenal est vraim équipes à égalité (2-2, 84 de l'enfer au cours de cette rencontre.

Walcott : «un match fantastique»
Malmené pendant plus d'une heure mercredi soir sur sa pelouse par le FC Barcelone (2-2), Arsenal a redressé la pente avec l'entrée en jeu de l'attaquant Theo Walcott. Auteur du premier but des Gunners, l'international anglais a changé presque à lui tout seul la physionomie de la rencontre. «Pour un spectateur neutre, c'était un match fantastique. Et y participer était également formidable. Je savais que si je rentrais, j'étais capable de montrer ce que je sais faire. Mais l'équipe a fait un travail fantastique pour revenir après avoir été menée 2 à 0. On a montré une grosse force mentale. On était déçu de prendre ces deux buts, car on voulait surtout ne pas en concéder avant le retour. Mais je pense qu'au final, quand on voit l'immense possession qu'ils ont eue, le résultat est mérité», a commenté Walcott après la rencontre.

Saison terminée pour Gallas
Le défenseur central d'Arsenal, William Gallas (32 ans, 8 matchs et 1 but en C1 cette saison), a rechuté. De retour à la compétition mercredi soir face au Barça (2-2) après un mois et demi d'absence, l'international français «s'est claqué le mollet (gauche). Cette fois il faudra vraiment du temps», a prévenu son entraîneur Arsène Wenger au micro de Canal+, assurant toutefois que son poulain sera prêt pour la Coupe du monde en Afrique du Sud. Les prochains examens médicaux permettront d'en savoir plus.

Henry ne savait pas à quoi s'attendre
L'attaquant du FC Barcelone, Thierry Henry, est entré sur la pelouse d'Arsenal sous les applaudissements de ses anciens supporters, mercredi soir lors des quarts de finale aller de la Ligue des Champions (2-2). Le genre d'accueil qui fait chaud au coeur ? «Oui, énormément, c'était quelque chose de vraiment particulier pour moi. Je ne savais pas à quoi m'attendre, ça fait bizarre de jouer contre Arsenal. (…) Je me sens bien, surtout après ce soir et ce qui s'est passé», a réagi l'international français au micro d'Eurosport après la partie.

Guardiola fier de ses joueurs
Alors que le FC Barcelone menait 0-2 sur la pelouse d'Arsenal mercredi lors des quarts de finale aller de la Ligue des Champions, les Catalans ont finalement été rejoints au score (2-2) par les Gunners. Malgré ce scénario, Pep Guardiola a clamé haut et fort sa satisfaction à l'issue de la rencontre. «On a eu de nombreuses occasions, on a contrôlé le match et on est fier. On a joué notre type de football et c'est bien. On garde une bonne chance de se qualifier. C'est un bon résultat. Les vingt dernières minutes, contre une excellente équipe comme Arsenal, cela peut toujours arriver. Même si c'est vrai qu'on aurait pu tuer tout suspense. Mais je suis fier de mon équipe. C'est vrai que l'an passé on avait été sacré, mais je crois qu'on n'a jamais aussi bien joué en déplacement en Ligue des champions. Arsenal est une équipe immense. Aujourd'hui on aurait pu gagner, mais on aurait pu aussi perdre», a expliqué l'entraîneur des Blaugrana en conférence de presse.

Archavine blessé au mollet
Andrey Archavine s'est blessé à un mollet lors des quarts de finale aller de Ligue des champions contre le FC Barcelone mercredi (2-2). L'international russe sera indisponible pendant les deux ou trois prochaines semaines. Archavine l'a annoncé sur son site internet. «Ce n'est pas une rechute de mon ancienne blessure, mais une nouvelle», a-t-il précisé. L'ancien joueur du Zenit saint-Petersbourg avait été remplacé dès la 27e minute du match contre le Barça. En plus de Robin Van Persie et de Cesc Fabregas, c'est un nouvel élément offensif de poids qui manquera aux gunners lors du match retour à Barcelone, le 6 avril prochain.

D

ans ces quarts de finale aller de la Ligue des Champions, l'Inter Milan a pris une petite option pour la qualification en s'imposant 1-0 sur sa pelouse face au CSKA Moscou. Après un premier quart d'heure timide de part et d'autre, marqué tout de même par un bon coup franc d'Ignashevich bien capté par Julio Cesar malgré un rebond dangereux, les Nerazzurri prenaient le contrôle

Inter 1-0 CSKA Moscou Mourinho L’inter, le service minumum regrette le 1-0
des opérations. A la 22e minute, Pandev voyait sa frappe du gauche passer de peu au-dessus. A l'approche de la mi-temps, les Russes sortaient enfin de leurs bases derrière et posaient quelques problèmes aux Italiens en tentant le plus souvent de passer par les côtés. Les débats restaient équilil'heure de jeu, l'Inter se procurait une grosse occasion. Lancé dans le dos des défenseurs par Cambiasso, Stankovic se présentait seul face à Akinfeev mais manquait son duel. A la 64e minute, le portier russe se montrait une nouvelle fois décisif sur une bonne frappe du gauche de Pandev. Avant de s'avouer vaincu quelques instants plus tard. Servi par Sneijder, Milito éliminait Ignashevich puis V. Berezutski, et ouvrait la marque d'une bonne frappe du droit (1-0, 65e). A la 72e minute, Pandev éliminait le dernier rempart du CSKA et tirait dans le but vide mais V. Berezutski effectuait un sauvetage miraculeux pour empêcher le ballon de rentrer. En fin de match, Akinfeev parvenait à empêcher les Italiens d'inscrire un second but.

brés jusqu'à la pause. Au retour des vestiaires, les Moscovites continuaient de se montrer dangereux en contres. A la 55e minute, Aldonin décochait une lourde frappe du droit que Julio Cesar détournait parfaitement en corner. A

En quarts de finale aller de la Ligue des Champions, l'Inter Milan s'est imposé 1-0 face au CSKA Moscou ce soir. Un score insuffisant pour l'entraîneur du club italien, José Mourinho. «Avant le match, 1-0 m'aurait satisfait. Après le match, non, parce qu'on a eu beaucoup d'occasions d'ajouter un second but. Mais je suis satisfait de la performance de mes joueurs. Le CSKA est une équipe très défensive, très difficile à jouer. En fin de rencontre, la vitesse de mon équipe a empêché Moscou de fermer le jeu. 2-0 ou 3-0 aurait été un score plus logique», a réagi le technicien portugais au micro de Canal+.

Sneijder touché à la cheville
L'international hollandais Welsey sneijder, a quitté Giuseppe Meazza en boîtant, mercredi soir, après la victoire lors du match aller des quarts de finale de la Ligue des champions, contre le CSKA Moscou (1-0). Passeur décisif sur le but de Diego Milito, mercredi, Sneijder devait passer des examens hier. Il souffre de la cheville gauche. Il est très incertain pour la réception de Bologne, samedi en championnat (15h00). Les Nerrazzuri seront diminués pour la rencontre de Série A de ce week-end. Samuel Eto'o, Lucio, Maicon et le capitaine Javier Zanetti sont tous suspendus. Mario Balotelli pourrait peut-être faire son retour dans le groupe interiste.

«Il n’y aura pas de mitraillage de bus en Afrique du Sud !»
«L'Afrique du Sud est prête au point où nous pourrions donner le coup d’envoi aujourd’hui»
Critiqué pour sa gestion de la crise, après l'attaque du bus togolais dans l'enclave de Cabinda ayant coûté la vie à deux membres de sa délégation lors de la dernière Coupe d'Afrique des nations (CAN) en Angola, Issa Hayatou sort de son silence pour Le Figaro. La mise au point du président de la Confédération africaine (CAF) est sans concession.
Bientôt trois mois après la CAN, quel bilan en tirez-vous ? Concernant l'organisation, les infrastructures sportives, l'hôtellerie, les transports, nous sommes satisfaits. L'attaque du bus du Togo a évidemment attristé la Confédération africaine. N'était-il pas dangereux de jouer dans une province séparatiste ? Les trois autres équipes du groupe se sont rendues sans problème à Cabinda. Les Togolais sont venus par la route, sans prévenir. Le règlement leur donnait l'obligation de venir par avion. Nous leur avons fourni 30 billets pour cela. Le matin de l'embuscade, nous avions les plans de vols de toutes les équipes, sauf le leur. La sécurité était totale dans la ville de Cabinda. L'attaque a eu lieu dans la brousse. La CAF a été critiquée pour sa gestion de la crise… Dès que nous avons appris l'attaque, nous nous sommes organisés pour aider la délégation togolaise. Le premier vice-président de la CAF a immédiatement été dépêché à Cabinda. Dès le lendemain, j'ai rencontré l'équipe et tous ses diri-

Issa ayatou H
N° 1161 VENDREDI 2 AVRIL 2010

a eu 2 morts.» Trois geants pour leur matchs ont sauté avec le présenter mes «Je n'ai jamais condoléances, parvoulu m'exprimer retrait du Togo. Nous avons des sponsors et tager leur douleur parce qu'en face, des télévisions qui ont et leur demander il y avait le chef signé des contrats pour de rester. de l'État du Togo. un certain nombre de N'était-ce pas inPar respect pour rencontres. Ils auraient conséquent de depu nous demander des sa fonction, sa mander aux comptes pour le préjupersonne, j'ai Togolais de dispudice. ter la CAN ? gardé le silence» Vous ne reviendrez Les joueurs donc pas sur l'excluavaient donné leur sion du Togo pour les deux proaccord pour rester. S'ils avaient chaines CAN? voulu partir, nous aurions pu être C'est le Comité exécutif de la tolérants. Mais ce sont leurs resCAF qui a pris cette décision. Et ponsables qui leur ont demandé de elle est juste. Le Nigeria avait déjà se retirer. Leur Premier ministre a été exclu en 1996. Et ce n'est pas la dit : «Tout joueur qui joue ne sera première fois qu'il y a des morts pas considéré comme togolais.» dans une compétition internatioNous ne pouvons pas accepter les nale. Il y a eu 17 morts lors des JO ingérences politiques. Nous avons donc sanctionné le Togo conformé- de Munich en 1972. À Vancouver, un lugeur géorgien est décédé. A-tment à l'article 78 de notre règleon arrêté pour autant les jeux ? ment. Les circonstances étaient quand Considérez-vous avoir bien géré même particulières… la communication autour de ce Nous ne pouvons pas gérer la drame ? CAF sur des bases émotionnelles. Nous avons perdu la bataille de la On a dit : «Vous avez communication, parce que nous raison, mais il y

n'avons jamais voulu polémiquer. Je Comme à Paris ou à New York. Malgré ce qui a été dit, l'Afrique du n'ai jamais voulu m'exprimer parce Sud est prête. Les six stades tout qu'en face, il y avait le chef de l'État neufs sont achevés, les transports et du Togo. Par respect pour sa foncles hôtels sont là. Le coup d'envoi tion, sa personne, j'ai gardé le silence. Mais la CAF lui a envoyé une pourrait être donné aujourd'hui. lettre de condoléances et nos repréLe succès populaire n'a pourtant sentants se sont rendus auprès de la pas l'air d'être au rendez-vous… délégation du Togo pour en faire de Nous avons déjà vendu 2,2 milmême. Alors qu'il ne dise pas le lions des 2,9 millions de billets en contraire ! circulation. Lors de la Coupe du Au vu de cet épisode, faut-il s'in- monde en France, tous les stades étaient-ils pleins ? Alors ne demanquiéter pour le Mondial ? dez pas à l'Afrique ce que vous L'Angola est à 3h30 d'avion de n'avez pas demandé à d'autres. Je Johannesburg. Je suis confiant et d'autant n'ai aucune crainte. plus serein que cette En tant que prési«Certains compétition prouvera dent de la CAF et continuent de aux monde entier que président de la parler de l'Afrique n'est pas cette commission d'orgal'incompétence partie du monde que les nisation du Mondial, de l'Afrique du gens décrivent. Nous ne je suis le dossier deSud. Mais ses sommes pas ce que puis bientôt cinq ans. On ne peut pas infrastructures vous pensez. Certains continuent de parler tout maîtriser à sont parmi les de l'incompétence de 100%, mais tout ce meilleures au l'Afrique du Sud. Mais qui devait être fait monde» ses infrastructures sont pour assurer la sécuparmi les meilleures au rité des équipes et monde. Pourquoi des visiteurs a été mis en œuvre. continuez-vous à être sceptiques ? Bien sûr, il y a des endroits à éviter.

Michelle Rodriguez
joue les garçons manqués en footballeur sexy !

Pas de fracture pour

Rooney

Michelle joue encore garçons I Iune fois lesRodriguezmanqués, et cette fois-ci, c'est à la coupe MTV Rock

N' Gol qui se déroulait à Carson en Californie. L'actrice porte bien le maillot, et même si elle a des attitudes de footballeur, son physique avantageux rétablit toute confusion ! En effet, l'actrice (vue dans Avatar , Fast and Furious , Resident Evil , Swat , unité d'élite) est aussi belle en tenue de sport qu'en robe de soirée ! Et dans toutes les situations, y a pas à dire, elle gère ! Les photos en témoignent, Michelle ne laisse pas sa part au chat sur le terrain, tire la bourre aux autres joueurs, et n'hésite pas à enfreindre les règles s'il le faut ! Après avoir joué dans des sacrés films d'action et s'être affichée avec la marque Belstaff, connue pour habiller la police italienne, Michelle Rodriguez persiste et signe en jouant au footballeur !

Manchester United a officiellement confirmé que son attaquant anglais Wayne Rooney ne souffrait pas d'une fracture à la cheville, comme il en avait été momentanément question. «Nous sommes heureux d'annoncer que Wayne ne souffre pas d'une fracture. La radio n'a révélé qu'une petite blessure aux ligaments», s'est félicité un porte-parole du club sur le site Internet de Manchester United. Le nombre de matchs que manquera l'attaquant des Red Devils n'a toutefois pas été précisé.

I L’option d’intégrer locaux au I desjoueurs indomp- des sein Lions

Paul Le Guen sur les traces de Saâdane !
Colleu à la presse. Bien plus, un stage spécifique des Lions indomptables, réservé uniquement aux joueurs locaux, sera organisé à Yaoundé du 12 au 16 avril 2010. Avec pour objectif, selon le sélectionneur national adjoint, «de voir s’il y a des joueurs du championnat local capables de bousculer la hiérarchie actuelle et d’intégrer la sélection». Paul Le Guen supervisera lui-même ledit stage des locaux, avant de publier sa liste initiale de 30 joueurs qui participeront au dernier stage des Lions indomptables avant la Coupe du monde et avant la publication de la liste des 23 joueurs retenus pour ce Mondial 2010.

tables prise par le sélectionneur Paul Le Guen se confirme.C’est ainsi que son adjoint, Yves Colleu, a séjourné à Yaoundé toute la semaine dernière pour prendre un certain nombre d’informations à ce sujet. Il a par exemple assisté à toutes les séances d’entraînement de l’équipe du Cameroun A’ qui préparait alors son match retour du 27 mars contre le Congo, comptant pour les éliminatoires du CHAN 2011. «J’ai également rencontré beaucoup de personnes proches du football national, notamment les différents sélectionneurs des équipes en dessous des A», a confié Yves

Blatter «En Angleterre, les joueurs
League. Quand on a un club en redressement judiciaire, ce n'est pas bon signe. Il n'y a que deux clubs dans le championnat qui ne sont pas déficitaires. Pourquoi ? Parce qu'ils ont deux mécènes qui effacent les dettes. Ce sont Chelsea et Manchester City». D'après Blatter, la plupart des

touchent beaucoup d’argent» menacées plus moins I Sur CNN, il a long terme, le grand Manchester». haut tème championnat anglais : «Il Iquelquefinancier duclairement dénoncé le sys- équipes sont«mêmeFIFAde faillite àdoigtouLesalaires représentant de la pointe du les ya chose qui ne va pas en Premier
versés par les dirigeants aux joueurs : «Les clubs dépensent plus que ce qu'ils ont. Dans n'importe quelle famille du monde, on ne peut pas faire ça. Dans n'importe quelle entreprise non plus. Alors pourquoi dans le football c'est possible ? Parce qu'il y a des lois différentes.»