Exclusif

Gérard Houiller calme le jeu
«Nous n’exerçons aucune pression sur les binationaux pour choisir la France»

«Ceux qui n’ont aucune «Pour moi, Tafer est chance de jouer pour la français, c’est donc France peuvent opter normal qu’il joue pour pour l’Algérie» la France»

«Je serais choqué si Brahimi choisissait l’Algérie à 18 ans»
SAMEDI AVRIL 2010

3

QUOTIDIEN NATIONAL SPORTIF N° 1162 PRIX 20 DA

Saâdane révèle «Oui, Kadir et Bellaïd
m’intéressent beaucoup»

«J’ai espoir qu’on passera le 1er tour» «J’ai une liste de «Feghouli et Boudebbouz 7 gardiens de but et Fabre en fait partie» ont choisi l’Algérie»

Mansouri vers Es-Sad

Bouazza
rejoue et brille
«Je suis heureux de mon retour»

2

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

Coup d’œil Équipe nationale

Il n’y a eu qu’un Zidane et...

il n’y en aura qu’un seul
a dernière tournée du sélectionneur national en Europe, en vue de superviser quelques éléments susceptibles de renforcer les rangs des Verts, n’a pas été sans susciter une sorte de polémique dans les coulisses du football français, dont certains responsables ont vite fait de réagir en posant un problème qu’ils qualifient de sérieux. Pour eux, il devient inadmissible que la France forme de jeunes talents qui passent par les différentes sélections et que l’Algérie vienne récolter le fruit d’un travail de longue haleine en leur faisant appel pour défendre ses couleurs. C’est le cas ces temps-ci du Clermontois Yacine Brahimi, ou celui de Sofiane Feghouli (Grenoble), pour ne citer que ces deux-là. Dans le fond, le raisonnement peut paraître logique, mais des cas de joueurs franco-algériens, ou d’autres origines africaines, et ils sont nombreux, montrent que les intentions des responsables du football français n’ont pas été toujours honnêtes, en ce sens où plusieurs éléments d’origine étrangère, dont l’avenir était prometteur, ont vu leur carrière internationale gâchée, après avoir opté pour les Bleus. Ni la France n’a profité de leurs talents, ni l’Algérie qui les convoitait en vain. Et les exemples ne manquent pas.

L

passé à côté d'une belle carrière et c'est dommage», constate Elie Baup, son ex-entraîneur à Bordeaux (2002-2003). «Un gâchis. Je me pose les mêmes questions que vous, et je le regrette pour lui, car c'est quelqu'un d'attachant», regrettait-il il y a quelques mois sur les colonnes de L’Equipe. Toutefois, de nombreux observateurs remettent en cause, même

qui va remporter les deux prochaines Coupes de l’UEFA, pour choisir Monaco, club avec lequel il va connaître quatre saisons de galère. Plus tard, Meriem regrettera l’Algérie. Un grand gâchis.

Benzema ne ressemble pas à celui de Camel Meriem, certes, mais il montre à quel point il est difficile de gagner sa place dans l’équipe de France, même quand on s’appelle Benzema et qu’on joue dans l’équipe des Galactiques.

Benzema, la grande interrogation
On ne le lui souhaite pas, mais Karim Benzema risque de connaître le même sort qu’a connu Meriem en équipe de France. Sa situation actuelle chez les Bleus en dit quelque chose. Après avoir postulé en force dans le onze type de Domenech, Benzema a aujourd’hui

Nasri, Ben Arfa et les autres
Deux autres cas doivent également nous interpeller, ceux de Samir Nasri et Hatem Ben Arfa. Avec Benzema, le trio était annoncé comme la future ligne d’attaque des Bleus, l’espoir du football français. Après une entrée fracassante en sélection, les fans de ce trio de génie, d’origine maghrébine, vont vite déchanter. L’un après l’autre, Nasri et Ben Arfa ne feront plus partie du décor des Bleus, et aujourd’hui l’éventualité de ne pas voir Benzema parmi les 23 Français qui seront du voyage en Afrique du Sud n’est pas à écarter. Et pourtant, les trois joueurs jouent dans les clubs les plus huppés d’Europe, Arsenal, Marseille et le Real, où ils sont titulaires à part entière de surcroît. Que dire alors des chances de Brahimi (Clermont-foot), Feghouli (Grenoble) ou de Tafer (réserve de l’Olympique Lyonnais) ? Le débat mérite, en effet, d’être sérieusement engagé. Il ne s’agit pas uniquement des intérêts des deux nations, mais aussi de la carrière de ces joueurs qui risquent de se retrouver tous dans la même situation que les Meriem, Lamouchi (Tunisie), Nasri, Ben Arfa (Tunisie) et les autres. Car, parfois, on a vraiment l’impression qu’on les sélectionne en France juste pour les empêcher d’opter pour leur pays d’origine, et s’assurer ainsi un plus large choix à l’avenir, en cas de besoin. Tout cela devrait donner à réfléchir aux jeunes Franco-Algériens à qui on fait miroiter monts et merveilles ces temps-ci. En fait, Iil n’y a eu qu’un Zidane et il n’y en aura qu’un seul. B. M.

Meriem, le grand gâchis
Le cas le plus éloquent est sans doute celui de Camel Meriem, exmeneur de jeu du FC Sochaux, des Girondins de Bordeau, de l’Olympique de Marseille et de l’AS Monaco. 257 matchs en Ligue 1 et un passage en équipe de France des plus timides, contrasté curieusement par un brillant parcours en Ligue 1. «C'est un garçon qui est

s’il y a d’autres facteurs, son passage chez les Bleus pour expliquer le déclin de l'ex-prodige sochalien pour lequel personne en France n'a consenti des efforts. A l’époque, pour lui et pour toute la France, le choix des Bleus était plus qu’évident, d’autant que l’Algérie peinait à remonter la pente. Mais en même temps, tout le monde savait qu’il lui était impossible de s’impo-

ser parmi les futurs finalistes de la Coupe du monde 2006, emmenés par un Zidane au sommet de son art. Ses quelques apparitions en trois sélections (2004-2005) lui ont valu d’ailleurs de sévères critiques. Il ne remettra plus le maillot de l’équipe de France et ne pourra pas non plus vêtir celui de son pays d’origine, l’Algérie. Dans la foulée, il fera un deuxième mauvais choix en déclinant une offre de Séville

perdu, et sa place de titulaire et la confiance du sélectionneur français pour des raisons que personne n’arrive à expliquer encore. «Qu’attend-t-il pour le faire jouer ? Benzema ne joue-t-il pas dans la meilleure équipe du monde ? Que veut-il de plus ?», s’interrogeait Luis Fernandez dans sa rubrique sur RMC Luis attaque, en faisant allusion à Domenech. Le cas de

Pour la Bundesliga, Mönchengladbach à s sBorussia29ème journée de lase déplacera le Stuttgart pour affronter l’équipe locale. Karim Matmour devra être reconduit lors de cette rencontre. Amri Chadli et Mayence seront en déplacement à Nuremberg, Antar Yahia et Bochum iront Fribourg, tandis que Karim Ziani et Wolfsburg accueilleront Hofenheim. De son côté, Yazid Mansouri voyagera avec Lorient à Grenoble où il aura la chance de renouer avec la compétition à l’occasion. Medhi Lacen sera dans un grand rendez-vous en accueillant le leader du championnat espagnol, le Real Madrid, demain pour le compte de la 30ème journée. Selon le journal «AS» Lacen sera titulaire lors de ce match, un véritable test pour lui.

Les matchs des pros

Sienne et Ghezzal joueront leur survie à Bergame
s scadreAtalanta Bergame accueillera aujourd’hui Sienne dans le de la 32ème journée du championnat italien, dans un match entre mal classés. Avant dernier, Sienne joue sa survie en première division contre Atalanta qui le devance de deux points. Une défaite des camarades de Ghezzal creusera l’écart à cinq points et compliquera davantage la mission du maintien pour les Noir et Blanc. Selon la presse italienne, Abdelkader Ghezzal sera titularisé lors de ce match.

Classement Fifa

La Slovénie cède la 27e place pour l’Algérie
Lors du des s ssélections,dernier classement Fifaont l’Algérie et la Slovénie ont connu deux bonds opposés. Les Verts gagné cinq places, alors que les Slovènes ont reculé de deux. Mais le sort a voulu qu’avec les cinq places gagnées, l’Algérie occupe la 27e place occupée par… la Slovénie le mois passé. Les sites Internet en Slovénie ont mis l’accent sur ce point tout en rappelant la défaite de 3 à 0 de l’Algérie contre la Serbie, alors que la Slovénie s’est imposée contre le Qatar 4 à 0.

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

3

Coup d’œil Équipe nationale

Houllier «Nous n’exerçons aucune pression sur les binationaux pour choisir la France»
Avec tout ce qui se dit ces derniers temps concernant Boudebbouz, Feghouli, Brahimi et Bellaïd, nous avons tenu à joindre le DTN de l’équipe de France, Gérard Houllier, qui a ouvert son cœur au Buteur. C’est la deuxième fois qu’il s’adresse à nos lecteurs, depuis la qualification des Verts en Coupe du monde. Entretien !
Vous en tant que membre du staff technique de l’équipe de France, comptez-vous discuter avec ces joueurs pour les inciter à jouer pour la France ? Non, non, pas du tout, nous n’avons pour mission de faire des lavages de cerveau aux jeunes joueurs. D’ailleurs, j’ai lu des trucs bizarres dans la presse. Un ami m’a même dit que la presse a écrit que la DTN avait donné de l’argent à ces joueurs. C’est complètement faux. Il faut comprendre que le rôle de la DTN n’est pas de distribuer de l’argent aux joueurs. De plus, ces joueurs appartiennent à leur club. Je voudrais ajouter autre chose... Allez-y… Si vous me dites demain que Taffer deviendra international algérien, je lui dirai : «Attends un peu». C’est comme ça. Il est né en France, il a été formé en France, donc... Vous considérez Taffer comme un Français, non pas comme un Algérien, c’est- ça ? son boulot, ni plus ni moins. Je trouve que c’est normal d’essayer de l’avoir. Mais dans le cas où le joueur choisirait l’Algérie, comme je vous l’ai dit, il n’y aurait aucun problème. Ce que fait Mombeart n’est pas de la pression. Discuter avec son joueur pour lui demander de faire son choix, ce n’est pas de la pression. Je trouve que c’est bien de lui demander de bien réfléchir pour faire le meilleur choix. Imaginez que vous ayez des enfants nés en France et avec tout ce qu’elle leur a donné, et une fois qu’ils auront atteint 21ans, ils vous déclareront vouloir jouer pour l’Algérie. Je pense que c’est tout à fait normal que le sélectionneur leur dise qu’il faille attendre encore puisqu’il existe une chance d’évoluer en équipe de France A.

En Algérie, on compte beaucoup sur des joueurs franco-algériens ayant porté les couleurs des différentes catégories jeunes des Bleus. C’est ainsi que l’on cite les noms de Boudebbouz, Feghouli, Brahimi et Bellaïd comme futurs renforts de la sélection nationale, en prévision du Mondial. Vous en tant que DTN de l’équipe de France, quel est votre avis sur cette façon de faire ? La décision de choisir revient aux joueurs. Ils sont nés en France et ont joué pour les différentes catégories jeunes de l’équipe de France. Maintenant, ils sont libres de «Un joueur sénégalais choisir l’Algérie. Cependant, il faut préciser que certains d’entre répondant au nom de eux pourraient réaliser une Dia qui est né et a été grande carrière avec l’équipe de France. Pour les autres qui n’ont formé en France a finalepas de perspective de jouer pour ment opté pour le Sénéla France, je comprendrais qu’ils gal. Ça n’a jamais été un aillent jouer pour l’Algérie, surproblème pour nous» tout avec ce challenge intéressant qu’est la Coupe du monde. Pour un Taffer par exemple qui a fait Oui, je le considère comme un toutes ses classes en France et qui Français. Si demain Taffer choisit sera bientôt chez les moins de 21ans, l’Algérie, il n’y aura aucun problème. je serai surpris qu’il joue pour l’AlAu contraire, on lui souhaitera gérie. Toutefois, le dernier mot lui bonne chance, au même titre que revient. l’Algérie que je supporterai au MonVous semblez vouloir dire que dial. Je n’ai rien contre l’Algérie, le ceux qui ont des chances de Maroc ou la Tunisie. Mais sachez jouer pour l’équipe de France ne une chose, la DTN ne fera aucune devraient pas opter pour l’Algépression sur eux. C’est leur vie et rie… c’est à eux de prendre la meilleure Non, ce n’est pas ça. Ce que je des décisions. Il y a certains joueurs voulais dire, c’est que je trouverais de l’équipe d’Algérie qui ont tranché normal qu’un joueur de 24-25 ans très jeunes, à l’exemple de Ziani. choisisse l’Algérie, après avoir a Lorsqu’on avance dans l’âge et qu’on constate que la route est barrée, à «Je peux vous dire que la loi cause de la forte du Bahamas est une bonne concurrence, à chose pour les bi-nationaux. partir de là, on Les joueurs pourraient choisir peut rejoindre une autre sélection et pour quel pays jouer, même à ça me choque 28 ans. Alors que par le passé, moins. Ces jeunes ces joueurs n’avaient le droit joueurs que vous avez cités ont bede faire leur choix qu’avant 21 soin d’un peu plus ans. Pour moi, cette loi est une de temps et de chance. bonne chose» Donc à votre avis, il ne faudrait pas perdu l’espoir de jouer au profit de qu’ils se précipitent ? l’équipe de France A. Ben oui, il leur faut du temps Les joueurs qu’on a cités plus pour trancher. Je suis pas sûr, par haut pourraient-ils espérer exemple, que Merouane Chamakh a jouer en équipe de France A ? regretté de ne pas avoir choisi la Oui, pourquoi pas ? Ce sont de France avec laquelle il aurait disputé très bons joueurs qui sont surtout la Coupe du monde. jeunes, qui ont donc l’avenir devant Mais Boudebbouz et Feghouli eux. Seulement, il faudra patienter ont choisi l’Algérie… et leur donner du temps.

«La DTN travaille pour l’intérêt des joueurs. Il faut que tout le monde sache que ces derniers appartiennent à leur club»

«Je veux dire que pour un joueur de 24-25 ans qui a donc perdu l’espoir de jouer pour l’équipe de France A, il est tout à fait normal qu’il opte pour l’Algérie»
Tant mieux pour eux, il n’y a aucun problème pour nous. C’est formidable. En tout cas selon la presse française, le sélectionneur des Espoirs, Erick Mombeart, est en train d’exercer une pression sur le jeune Yacine Brahimi pour l’avoir à partir du prochain regroupement ; quelle est votre position là dessus ? A mon avis, il est en train de faire

gratuitement pour l’Algérie ? Ecoutez, la DTN travaille dans l’intérêt des joueurs. Il faut que tout le «Mombearts est en train sache de faire son travail. Je monde joueurs que les trouve que c’est normal appartiennent à qu’il veuille avoir Brahimi. leur club. En discutant avec le joueur On a appris la France pour lui demander de faire queen train est son choix, ce n’est pas de la d’exercer une pression qu’il exerce sur lui» pression sur la FIFA pour annuler la loi du Bahamas… En un mot, selon vous, un Non, pas du tout, ce n’est pas vrai. joueur qui a évolué dans les difSi vous voulez mon avis, je peux férentes catégories de la France vous dire qu’avec cette loi, c’est une devrait jouer pour son pays bonne chose pour les bi- nationaux. d’adoption, autrement dit faire Ils pourraient choisir pour quel pays preuve de reconnaissance… jouer, même à 28 ans. Ce sera donc Non, je n’ai pas dit ça. J’ai dit que une très bonne chose pour les deux pour un joueur jeune de 17 ou 18 pays, alors que par le passé, ces ans qui veut jouer pour l’Algérie, je joueurs avaient le droit de choisir trouve cela choquant, contrairement pour quel pays opter avant 21 ans. à ceux qui ont perdu l’espoir de Pour moi, cette loi est une bonne jouer en équipe de France A. Je chose. pense que les jeunes peuvent attenLe fait que ces jeunes vivent une dre encore, ils ont tout l’avenir desituation embarrassante, entre «Si Taffer choisit l’Algérie, il choisir la France n’y aura aucun problème. Au ou l’Algérie, ne contraire, on lui souhaitera va-t-il pas influer négativement sur bonne chance, au même titre eux à l’avenir ? Non, je ne le que l’Algérie que je supporterai pas. au Mondial. Je n’ai rien contre pense citer Je peux vous le cas l’Algérie, le Maroc ou la Tuni- d’un joueur sénésie. Mais sachez une chose, la galais, Dia, qui est DTN ne va faire aucune pres- né et a été formé en France. Mais le sion sur eux» président de la Fédération sénégavant eux. Voilà, c’est mon avis et je laise a couru dans tous les couloirs dis ce que je pense. Je précise que je de la fédération pour essayer de n’ai aucune animosité envers qui que l’avoir. Finalement, le joueur a opté ce soit. Même si je ne serai pas mé- pour le Sénégal. content de les voir jouer pour l’AlgéUne dernière question, on vourie, surtout qu’ils prendront part à la drait connaître votre avis de Coupe du monde. technicien sur Boudebbouz, Feghouli, Brahimi, Bellaïd et TafVous allez donc supporter ces fer ? joueurs… Pour ne rien vous cacher, il n’y a Oui, bien sûr. Je les supporterai à fond, parce que je les ai tous connus. qu’un seul joueur que je connais très bien, c’est Taffer que j’ai eu lorsque Je vous l’avais dit, lorsque je vous ai accordé la première interview, qu’on j’étais entraîneur à Lyon. C’est un était tous très heureux par la qualifi- grand joueur qui a les qualités pour cation de l’Algérie à la Coupe du évoluer en équipe de France A. Les autres, je ne les connais pas bien. monde. Dans tout ça, n’avez-vous pas le sentiment que la DTN a investi beaucoup d’argent pour qu’ensuite ces joueurs soient cédés Entretien réalisé par Hamza Rahmouni

4

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

Coup d’œil Équipe nationale

Saâdane de «Notre ambition est
passer au second tour»

L

e sélectionneur national, Rabah Saâdane, était récemment en tournée en Europe afin de superviser certains joueurs susceptibles de venir renforcer les rangs des Verts. Ainsi, après une visite éclair en Italie pour voir à l’œuvre Mesbah (Lecce), Saâdane a rallié la France où il a assisté au match Clermont-Ferrand-Istres. Une occasion pour le parton des Verts de découvrir le gardien de Clermont- Foot, Michaël Fabre, qui postule à une place dans le groupe, ainsi que Yacine Brahimi et Rafik Saïfi, alors qu’il n’a pu suivre l’autre match qu’il voulait voir, à savoir PSGBoulogne-sur-Mer qui s’est joué à huis clos. Quoi qu’il en soit, la présence de Rabah Saâdane sur le sol français n’est pas passée inaperçue. Son intérêt pour certains joueurs de Ligues 1 et 2 a suscité la curiosité des médias locaux. RMC en a profité d’ailleurs pour arracher quelques confidences au Cheikh sur les noms des éléments qu’il compte appeler au prochain stage, ainsi que sur ses objectifs en Afsud. Sur ce dernier point, Rabah Saâdane a été plutôt ambitieux, affichant clairement son désir, ou plutôt son ambition, de passer le premier tour. «On ira jouer nos chances à fond. Ce n’est pas pour mettre la pression sur le groupe, mais mon ambition est de passer le premier tour», un aveu qu’il ne nous a jamais fait au pays. Mais peu importe. Ça mérite d’être signalé.

joueurs de Ligue 1 qui ont la double nationalité, provoquant du coup une certaine polémique à la FFF. «Je suis ici pour les voir jouer et m’enquérir de leur profil. Plus précisément, pour voir s’ils peuvent être intégrés dans le groupe. Bellaïd, Feghouli, Boudebbouz et Kadir m’intéressent. Je suis ici spécialement pour eux», a fait savoir le sélectionneur national.

pour l’Algérie. Maintenant, je ne sais pas ce qu’il en sera, mais ce qui est certain, c’est que s’ils ne jouent pas pour la France, ils viendront nous rejoindre. Ils connaissent notre intérêt à leur égard. Les portes de la sélection leur sont ouvertes», assure t-il.

«Nous avons une liste de 7 gardiens et Fabre en fait partie»
Concernant l’éventualité d’intégrer le gardien de but de Clermont-Foot, Michaël Fabre, le sélectionneur national s’est montré évasif à ce sujet. Il s’est contenté d’avancer une liste de sept noms qu’il s’est cependant retenu de divulguer, parmi lesquels celui de Fabre. «C’est un garçon que j’ai déjà vu jouer. Il est dans ma liste. Maintenant, on a un choix à faire entre 7 gardiens. Il nous faut des joueurs de haut niveau. On va trancher cette question incessamment.»

«Feghouli et Boudebbouz choisiront l’Algérie»
Comme indiqué ci-dessus, l’intérêt soudain de l’Algérie pour certains talents de la Ligue 1 n’est pas perçu d’un bon œil en France. Ça a même éveillé l’intérêt de la FFF qui s’est penchée sur les cas de Feghouli, Boudebbouz et Brahimi de manière à voir s’il peuvent être intégrés dans les différentes sélections de France juste pour empêcher l’Algérie de les prendre. De bonne guerre, mais quand même ! En tout cas, Rabah Saâdane qui s’exprimait à ce sujet sur RMC s’est voulu serein. «Il y a beaucoup de chances pour qu’on les intègre. Ce sont des joueurs intéressants. Bellaïd et Kadir ont dépassé l’âge pour jouer pour l’équipe de France. (24 ans et 26 ans, ndlr). Quant à Feghouli et Boudebouz, ils ont déjà émis leur souhait de jouer

«On me critique, car on est jaloux de mon travail»
Le sélectionneur national qui abordait, toujours au micro de RMC, les nombreuses critiques qu’il a essuyées, notamment après la défaite face à la Serbie, explique que celles-ci émanent de gens qui le jalousent. «Je ne comprends pas pourquoi on me critique. Que cherche- t-on après tout ? C’est quand même moi qui ai qualifié l’Algérie au Mondial après 24 ans d’absence. Si ce n’est pas de la jalousie, j’aimerais bien qu’on m’explique ce que c’est.»

«Oui, Bellaïd, Feghouli, Boudebbouz et Kadir m’intéressent»
RMC est, comme il fallait s’y attendre, revenue avec le sélectionneur national sur ses prétendus contacts avec certains

M. Amlal

Retour progressif des Verts
Il semble que la situation commence à s’améliorer pour la plupart des internationaux algériens après un passage difficile avec leur club, certains souffrant de blessures alors que les autres ont été relégués au banc de touche. Le manque de compétition de plusieurs pièces importantes dans l’échiquier de Saâdane influera systématiquement sur le rendement des Verts à quelques semaines du coup d’envoi de la Coupe du monde. Les blessures pourraient également priver la sélection des services de certaines de ses stars. Ce n’est pas le cas, puisque l’état de santé de certains blessés comme Bougherra, Belhadj et Yebda est rassurant. En plus du retour en force d’autres, comme Lacen et Matmour. La défense va mieux Comme nous l’avions rapporté hier, Madjid Bougherra devait rentrer à Glasgow pour reprendre les entraînements avec son club après trois semaines de soins à Doha. Selon la presse écossaise, le défenseur algérien a même repris la course à pied et pourrait réintégrer le groupe bientôt. Le retour de Bougherra à la compétition ne peut que rassurer le sélectionneur Rabah Saâdane, qui se fait des soucis pour l’axe de la défense. Avec le retour de Magic et la forme éclatante affichée par Rafik Halliche, Saâdane sera comblé. En effet, Halliche joue régulièrement ces dernières semaines avec son club, le Nacional Madère, et a montré un niveau appréciable notamment lors du choc contre Benfica. L’état de Belhadj n’inquiète pas Blessé lors d’une séance d’entraînement avec son club Nadir Belhadj devra, lui aussi, reprendre la compétition et sera prêt pour jouer le Mondial sud-africain. Son absence ne devra pas dépasser un mois. Selon des sources médicales, le latéral gauche des Fennecs ne manquera pas le prochain stage de l’Equipe nationale qui se déroulera en Suisse. D’aucuns pensent que la blessure de Belhadj est tombée à pic pour lui permettre de souffler un peu en prévision du prochain Mondial. Nadir Belhadj a disputé plus de 15 matchs lors des trois derniers mois, ce qui a pesé sur sa forme physique. Lacen revient en force La blessure contractée avec les Verts lors de la rencontre amicale contre la Serbie s’est répercutée négativement sur le rendement de Medhi Lacen, qui n’a joué que 200 minutes lors du mois de mars. Après avoir raté trois matchs, le milieu algérien a été titularisé contre Osasuna. Mais c’est lors de la dernière rencontre contre Bilbao que Lacen a retrouvé son niveau. En dépit de la défaite de son club, le rendement de Lacen prouve que le joueur algérien a retrouvé tous ses moyens. Ce qui est de bon augure pour son avenir avec les Verts. Yebda commence à courir Hassen Yebda, de son côté, a contracté une blessure qui l’a éloigné durant tout le mois de mars de la compétition. Il n’a plus rejoué depuis le match amical de l’Algérie contre la Serbie. Il a toutefois commencé à courir en solo en attendant qu’il réintègre le groupe pour les entraînements collectifs. Ce qui nous amène à dire que le milieu de Pompey sera lui aussi d’attaque pour le Mondial sud-africain, à l’instar de Bougherra et Belhadj. Mansouri manque de compétition Si le retour de certains joueurs à la compétition peut rassurer Saâdane, d’autres souffrent toujours du manque de compétition. C’est le cas du capitaine d’équipe Yazid Mansouri, qui n’a pas été titularisé dans son club le FC Lorient depuis son retour de la dernière CAN en Angola. Il n’a joué que 20 minutes lors du mois de mars. Ce qui est très peu pour un joueur qui s’apprête à disputer une phase finale de Coupe du monde. Ce qui poussera Saâdaen à apporter un changement dans son onze en alignant Lacen et Yebda dans le milieu défensif et laisser Mansouri sur le banc. Matmour et Amri rassurent Alors qu’il n’avait raté le moindre match avec son club, le Borussia Mönchengladbach, Karim Matmour a souffert d’un manque de compétition depuis son retour de la CAN. Lors du mois de mars, il a joué un match comme remplaçant, et raté deux pour cause de blessure avant de renouer avec la compétition à la fin du mois contre Hambourg. Son entraîneur devra normalement lui renouveler sa confiance dans les prochaines journées du championnat. De son côté, Amri Chadli joue régulièrement avec son club Mayence 05. Même s’il n’est pas titulaire, il joue au moins une demi-heure dans chaque match. Abdoun et Saïfi jouent régulièrement Djamel Abdoun et Rafik Saïfi sont parmi les rares joueurs, parmi les Verts, qui évoluent en deuxième division, en Ligue 2 française plus précisément. Mais les deus joueurs jouent régulièrement avec leur club, le FC Nantes et Istres. Ce qui prouve la bonne forme qu’ils affichent à deux mois du coup d’envoi de la Coupe du monde. Ghezzal et Djebbour ne manquent pas de compétition En dépit des critiques qu’il a essuyées dernièrement, Abdelkader Ghezzal joue régulièrement dans son club, Sienne. Il est titulaire indiscutable lors des dernières journées du championnat italien. De son côté, Rafik Djebbour joue lui aussi régulièrement avec son club, l’AEK Athènes, et n’a raté qu’une seule rencontre pour cause de blessure. Le duo d’attaque de l’Equipe nationale semble donc prêt pour le Mondial sud-africain. Anthar Yahia et Ziani, seul bémol Malheureusement, ce ne sont pas tous les joueurs qui ont renoué avec la compétition. En effet, Karim Ziani et Anthar Yahia souffrent d’un manque de compétition depuis belle lurette. Le premier n’a joué que 25 minutes depuis son retour de la CAN d’Angola, alors que le second a joué 90 minutes dans la même période. Un cassetête pour le sélectionneur Saâdane, d’autant plus qu’il s’agit de deux pièces maîtresses dans son échiquier. L’énigme Meghni Un autre joueur important, et qui s’est imposé comme titulaire dernièrement, pose problème pour Rabah Saâdane. Il s’agit de Mourad Meghni, victime d’une blessure depuis la dernière CAN en Angola. Son retour à la compétition reste une énigme, puisque personne n’est encore fixé sur la date de son retour. Et même la longue absence dont il souffre posera un problème de manque de compétition dans le cas où il reviendrait. N. B.

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

5

Coup d’œil Équipe nationale

Abdounse «Que les Algériens
rassurent, l’équipe fera une belle Coupe du monde»
«Saâdane connaît bien son métier, laissons-le travailler»
Djamel Abdoun est un joueur qui n’aime pas trop souvent s’exposer dans les médias. Ce dernier prône la discrétion et essaye le maximum de temps de passer inaperçu et s’éviter la pression. Contacté par nos soins avant-hier soir, le sociétaire du FC Nantes a bien voulu, cependant, s’exprimer pour Le Buteur et, surtout, à rassurer les Algériens quant aux chances de l’EN pour ce Mondial qui approche à grands pas. Affichant actuellement une forme éblouissante avec son club, Abdoun semble bien parti pour frapper un grand coup en Afrique du Sud et montrer toute l’étendue de son immense talent de meneur de jeu. Dans l’entretien qui suit, l’ancien Ardennais nous parle de plusieurs points relatifs à sa situation chez les Canaris et, aussi, de la sélection nationale, à 70 jours du début de la Coupe du monde. Ecoutons-le.
Quelles sont les nouvelles, Djamel ? El Hamdoullah, tout va bien pour moi et mon équipe. Je me sens bien et tout marche à merveille. Depuis quelques matchs, on sent que vous avez retrouvé votre vrai niveau avec le FC Nantes… A vrai dire, je n’ai jamais perdu mon niveau. Ce sont les gens qui parlent à ma place, racontant n’importe quoi, c’est tout. Je suis parti à la CAN, j’ai joué avec la sélection sans aucun problème, puis j’ai retrouvé mon club, en gardant le même niveau. Dire que Abdoun n’a retrouvé que dernièrement son véritable niveau n’est pas du tout vrai. Vous avez réussi à revenir avec une belle victoire de l’extérieur lors de la journée précédente. Un succès très important dans la perspective du maintien et qui vous rassure aussi… Croyez-moi, je ne m’inquiète pas trop par rapport au maintien du club. Certes, on a traversé une période difficile à un moment donné, mais maintenant, tout va bien. Vous savez, en principe, et avec l’effectif qu’on a, on aurait dû jouer l’accession, pas le maintien. C’est bien dommage. Peut-être que la crise financière qui a secoué le club a eu un effet négatif sur les résultats de l’équipe ? Non, pas spécialement. Ecoutez, je vous le dis franchement, tout se passe bien au club et il ne faut pas trop se fier à la presse française qui, parfois, mélange un peu les pinceaux. Comment sont vos rapports avec le nouveau coach ? Ça se passe très bien. D’ailleurs, je le connaissais déjà avant sa venue à Nantes. Parlons de l’EN à présent. Il ne reste que 70 «Rester jours avant à Nantes ? l’enOn verra tame après la Coupe de la du monde» Coupe du monde. Comment Djamel se prépare-t-il pour ce big rendez-vous planétaire ? Comme tous les autres joueurs, j’essaye de me préparer au quotidien avec mon club, en attendant de retrouver l’ambiance de la sélection au prochain stage inch’Allah. Ce que je peux vous dire, c’est qu’on a un groupe formé de très bons joueurs en mesure de réaliser un ex-

«Ziani a sa place à Wolfsburg, c’est évident»

exemple (ndlr Ziani), il doit jouer en principe en tant que titulaire à Wolfsburg ! Ce n’est pas parce qu’il est mauvais que son entraineur ne fait pas appel à lui. Sa place dans cette équipe est évidente, il n’y a rien à dire là-dessus. Avez-vous discuté avec Ziani sur cette situation qu’il traverse actuellement ? Oui, je l’ai souvent au téléphone. Ce que je peux vous assurer, c’est qu’il se prépare bien aux entraînements et je suis plus que certain que lors du Mondial, on retrouvera un très grand Ziani.

notamment lors des séances d’entraînements quotidiennes avec votre club ? Sincèrement, je ne raisonne pas du tout de cette façon. Je sais que s’il est écrit que je joue la Coupe du monde, je la jouerai. Actuellement, je m’entraîne le plus sérieusement du monde et je me donne toujours à fond, car je dois honorer mes engagements avec le club qui me paye. Aussi, il ne faut pas oublier qu’on doit être performants tout le temps avec nos clubs et faire de belles prestations, pour attirer l’attention du sélectionneur et mériter ainsi notre place au Mondial. C’est un chalenge à risques, mais c’est comme ça. Il reste plus deux mois avant le début de la compétition et franchement d’ici là, tout peut arriver. La Fédération algérienne de football vient de statuer de manière officielle sur le lieu qui abritera le dernier stage d’avantMondial. Ce sera finalement en Suisse… Oui, j’ai pris connaissance de cette information. Je pense que la FAF a fait le bon choix en optant pour la Suisse. Ça va nous permettre de bien travailler et, surtout, de récupérer dans de meilleures conditions. Le sélectionneur national avait insisté à ce que ce stage se déroule en altitude. Qu’en pensezvous ? Attendez, le Cheikh sait ce qu’il fait et connaît mieux que personne le football. S’il a choisi de nous emmener en altitude, c’est qu’il a ses raisons. On doit le laisser travailler. N’oubliez pas aussi qu’on a deux matchs durant ce Mondial à disputer dans des villes situées en altitude et que de ce fait, on doit s’y préparer en conséquence. Vous êtes en fin de contrat avec le FC Nantes, non ? Non, il me reste deux ans. Mon bail arrive à expiration en juin 2012, plus exactement. Vous comptez rester chez les Canaris ou bien changer d’air ? Pour l’instant, je ne me focalise pas trop sur mon avenir. J’ai une saison à finir et une Coupe du monde à disputer. Par la suite, on verra. Entretien réalisé par Saïd Fellak

«Le choix de la Suisse pour le stage d’avantMondial est judicieux»

du monde n’arrive pas chaque année. Il faudra donc jouer à fond et, surtout, donner le meilleur de nousmêmes pour ne rien regretter à la fin.

ploit en Afrique du Sud et honorer comme il se doit le pays dans cette compétition de haut niveau. Espérons juste que Dieu sera avec nous. Sentez-vous la pression monter ? On ne doit pas trop faire de calculs. Nous les joueurs devons avant tout suivre les consignes du coach et les appliquer à la lettre. Il nous reste encore plus de deux mois pour bien nous préparer. Il faut se dire aussi que disputer une Coupe

N’empêche que les Algériens sont un peu inquiets, surtout lorsqu’ils voient que pas mal de joueurs cadres de la sélection ne jouent pas régulièrement avec leurs clubs respectifs. On citera, entre-autres, Ziani, Yahia et même Mansouri… Mais non, il ne faut pas qu’ils s’inquiètent. Ces joueurs que vous venez de citer ne jouent pas, certes, mais il faut se demander pourquoi. C’est clair que ça n’a rien à voir avec l’aspect sportif. Vous me direz ce que vous voulez, mais Karim pour

Les blessures aussi n’épargnent pas trop les joueurs en ce moment. Un problème assez embêtant qui n’est pas pour arranger nos affaires… Les blessures font partie des risques du métier d’un joueur de haut niveau. Lorsqu’un joueur est appelé à contracter des blessures, eh bien, ce sera le cas. En ce qui concerne Meghni, Belhadj et Bougherra, qui sont actuellement indisponibles, il n’y a pas de quoi s’alarmer. Ils vont revenir bientôt Inch’Allah et seront prêts avant le Mondial. Quand vous voyez toute cette cascade de blessures qui touchent pas seulement les joueurs algériens, mais aussi certaines stars internationales qui peuvent les priver de la Coupe du monde, ne vous dites-vous pas qu’il vaudrait mieux se préserver et éviter les contacts inutiles,

6

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

Coup d’œil Equipe nationale

En dépit des annonces faites par les médias

La Roma trouve Belhadj trop cher

Mansouri vers Es-Sad
N’étant plus régulier avec son équipe, le FC Lorient, Yazid Mansouri aurait pris la décision de quitter le club à l’issue de la saison en cours. Il serait même fixé sur sa prochaine destination. Selon le journal londonien Al Hayat, le capitaine des Verts jouera dans le championnat du Qatar la saison prochaine sous les couleurs du club As-Sad. Le correspondant dudit journal a affirmé que les deux parties sont en contacts avancés, Mansouri a chargé son manager d’étudier l’offre intéressante formulée par le club qatari. Pour rappel, Yazid Mansouri nous a déjà déclaré sur ces mêmes colonnes qu’il songe sérieusement à quitter son club et terminer sa carrière soit en Algérie soit dans les pays du Golfe. Mais c’est la deuxième option qu’il préfère vu les privilèges financiers dont bénéficient les joueurs qui décident de terminer leur carrière dans les pays comme le Qatar ou les EAU. Il est donc fort possible de voir Yazid Mansouri vêtir les couleurs du club d’As-Sad à partir de la saison prochaine. La direction de ce club espère toutefois matérialiser la transaction avant le Mondial, craignant perdre le joueur en cas d’illustration en Afrique du Sud. Mansouri, quant à lui, ne veut pas se précipiter et attend la fin du Mondial pour prendre une décision finale. Car si le joueur brille dans la prochaine Coupe du Monde, il aura plus de chances de terminer sa carrière en Europe. Par ailleurs, toutes les données indiquent que le capitaine des Verts annoncera sa retraite internationale à l’issue du Mondial sud-africain d’autant plus s’il est transféré au Qatar. Evoluer dans les pays du Golfe l’éloignera systématiquement des feux de la rampe. Il serait également temps de laisser la place aux plus jeunes après tant d’années de loyaux services sous les couleurs nationales. A. K.

D

epuis que Portsmouth a été autorisé à vendre par anticipation quelques-uns de ses joueurs afin de payer ses dettes, le transfert de Nadir Belhadj, certainement l’élément le plus en vue du club ces derniers mois et le seul qui peut ramener au club un beau pactole financier, fait l’objet de nombreuses spéculations. Des journaux et des sites internet s’adonnent à une course effrénée à la divulgation de chiffres de propositions de différents clubs qui seraient intéressés par le joueur, sans pour autant qu’il y ait quelque chose d’officiel. La dernière rumeur en date a été colportée hier par des médias arabophones : un accord financier aurait été trouvé entre Portsmouth et l’AS Roma pour un transfert de Belhadj. Le coût ? 7 millions d’euros.

a démenti avoir formulé une quelconque offre, jugeant les prétentions financières de Portsmouth exagérées. En fait, il se révèle que c’est plutôt le club anglais qui est en train de démarcher pour vendre son joueur, fixant un seuil de 5 millions de livres comme minimum à payer, un montant que la direction sportive de l’AS Roma trouve trop élevé. C’est ce qui explique que cette dernière n’a avancé aucune offre pour le moment. Jusqu’à présent, le seul club à avoir avancé une offre semble être le CSKA Moscou, un club riche qui a proposé 5 millions d’euros et un salaire très attractif, mais que le défenseur algérien refuse à cause de la dureté du climat à Moscou durant l’hiver.

Pas de négociations avant mai, selon l’entourage du joueur
Dans l’entourage de Belhadj, on se montre fort étonné de cette information. Selon une source proche du joueur, il n’y a eu aucune approche de l’AS Roma, en dépit de tout ce qui a été rapporté dans les différents médias. D’ailleurs, il serait surprenant qu’il y ait négociations et conclusion d’un accord alors que le défenseur international algérien se trouve à Doha, au Qatar, pour y suivre des soins. Notre source va même jusqu’à assurer qu’il n’y aura aucune négociation pour le transfert de Belhadj avant le début du mois de mai, soit avant un mois au minimum. Une manière de dire que, pour l’instant, il n’y a que des spéculations. F. A-S.

C’est Portsmouth qui est en train de démarcher
Or, il n’en est rien ! Le club romain, tout en confirmant son intérêt pour le joueur,

A propos de son avenir international

Belfodil «Pour l’instant, je suis indécis»

R

égulièrement retenu par l’entraîneur des Gonnes, Claude Puel, en équipe première, Ishak Belfodil, le jeune attaquant prodige de l’Olympique de Lyon, d’origine algérienne, est courtisé par la sélection nationale d’Algérie, dirigée par Rabah Saâdane. Né à Sétif, Belfodil, qui a bouclé ses18 ans le 12 janvier dernier, a été plusieurs fois sélectionné en équipe de France des moins de 17 ans. Dans un entretien accordé à la chaîne radio française, RMC, l’enfant de Aïn El Fouara s’est exprimé à propos de son avenir international. Interrogé s’il avait déjà choisi entre la France et l’Algérie, il rétorquera : «Franchement, non. Je me concentre d’abord sur ma carrière en club et j’essaie de franchir les étapes les unes après les autres. Quand je suis avec les jeunes en équipe de France, je donne le maximum pour qu’on gagne. Et le jour où je devrais faire un choix, j’en discuterais longuement avec ma famille. Pour l’instant, je suis indécis.» Voilà ce qui paraît bien clair : ce joueur est bien tenté de porter les couleurs de son pays d’origine. Un clin d’œil fort significatif que les responsables concernés au niveau de la Fédération algérienne de football doivent bien recevoir et faire en sorte de commencer par convaincre ses parents en premier lieu puisque l’intéressé a été on ne peut plus clair à ce sujet : «Je dois d’abord discuter avec

mes parents avant de prendre une décision», a-til notamment expliqué, histoire de préciser que le dernier mot reviendra à sa famille à propos de son avenir avec les deux sélections. «Aucun dirigeant algérien ne m’a contacté» Poursuivant son entretien avec le journaliste de la radio RMC, Belfodil, qui a été interrogé s’il n’avait reçu aucune proposition de la part de la Fédération algérienne de football, il dira : «Jusqu’à présent, personne ne m’a appelé. Des journalistes algériens se sont entretenus avec mes parents pour mieux me connaître, mais je n’ai eu aucun contact avec un membre de la Fédération.»

«Je suis très ravi de jouer avec les pros»

«Pour l’heure, je ne crois pas à une sélection avec l’Algérie»
Réaliste et respectueux envers les joueurs qui avaient réussi à qualifier l’Algérie au Mondial 2010, cet élément, qui compte déjà plusieurs apparitions en équipe professionnelle des septuples champions de France, refuse de trop se faire d’illusions à propos d’une éventuelle sélection pour la prochaine Coupe du monde. Il estime qu’il doit d’abord gagner en expérience : «Je ne crois pas trop à une convocation avec l’équipe d’Algérie. Il y a plein d’autres joueurs plus expérimentés que moi», a-t-il confié.

Arrivé à Lyon l’été dernier en provenance de Clermont, Belfodil pense qu’il est en train de bien négocier sa première saison en Ligue 1 avec l’Olympique Lyonnais. «Tout va très bien pour moi. En début de saison, j’ai commencé par m’entraîner et jouer avec la CFA où je pensais vraiment faire toute la saison. Finalement, je suis entré en jeu assez souvent même si dernièrement, c’est un peu moins le cas. C’est normal, je suis encore jeune, je suis dans un grand club et il faut parfois accepter de jouer moins. Le coach compte sur moi, c’est l’essentiel. Il m’avait dit de m’accrocher et bien travailler. C’est ce que j’ai fait et je suis vraiment ravi de jouer avec les pros», dira-t-il pour conclure. Synthèse de Moumen A.

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

7

Coup d’œil Équipe nationale

Sa rentrée contre Scunthorpe a ramené la victoire à Blackpool

Bougherra de retour aujourd'hui à Glasgow
Comme annoncé par nos soins, le défenseur international des Verts et des Glasgow Rangers, Madjid Bougherra, est retourné aujourd'hui en Ecosse, pour reprendre la compétition avec son équipe. Le longiligne défenseur des Rangers se trouvait, pour rappel, à Aspetar, une clinique privée à Doha où il se faisait soigner pour être d'aplomb, en prévision du grand rendez- vous planétaire, la Coupe du monde. Victime d'une déchirure musculaire, Magic a dû faire le maximum, dans le but de reprendre la compétition et d'avoir quelques matchs dans les jambes, avant le Mondial. Il devrait, en effet, prendre aujourd'hui le premier vol à destination de Glasgow. Hier vendredi, il était en compagnie de ses coéquipiers de l’EN et amis, Belhadj et Meghni, où il a visité la ville de Doha. Il assisteraà la cérémonie commémorant la création du club Juste après son arrivée à Glasgow, Madjid Bougherra assistera à la cérémonie commémorant la création du club. La direction du club écossais a choisi des joueurs ayant marqué l'histoire du club pour les inviter à assister à cet événement, parmi eux Magic Bougherra. Il reprendra la compétition le 14 avril face à Dundee United Le retour de Bougherra à la compétition prévu le 14 avril prochain coïncidera avec le match face à Dundee United. C’est dire que son retour à la compétition est prévu dans une douzaine de jours. Ce qui constitue une très bonne chose pour l'Algérie, mais aussi une bonne nouvelle pour le sélectionneur national, Rabah Saâdane, qui aura un souci en moins. Hamza R.

Bouazza revient fort !
ameur Bouazza l’avait promis et il l’a fait ! L’international algérien a fait un retour gagnant avec son club, Blackpool FC, après avoir soigné une blessure aux adducteurs qui avait perturbé son rendement lors de la Coupe d’Afrique des nations. Hier, son entrée en jeu à la 64’ du match Scunthorpe – Blackpool, comptant pour la 41e journée du Championship (championnat de la deuxième division anglaise), a été décisive.

H

une autre bonne nouvelle a suivi : la victoire précieuse de Blackpool qui le maintient dans la course pour décrocher la 6e place, qualificative pour les play-off (barrages). Blackpool à 1 point de la 6e place Une autre bonne nouvelle a suivi deux heures plus tard : Leicester, qui occupe la 6e place, a été battu par West Bromwich Albion (3-0), ce qui fait que Blackpool n’est plus qu’à un seul point de Leicester, à cinq journées de la fin du calendrier. Pour Bouazza, le prochain défi est de confirmer son retour en forme dès ce lundi, à l’occasion du match à domicile face à Doncaster. Un match qui s’annonce très important, vu que chaque point vaut désormais cher en vue de la qualification pour le play-off. Le milieu offensif algérien aura à cœur de marquer cette rencontre de son empreinte et montrer qu’il a bel et bien retrouvé tous ses moyens. F. A-S.

Rentré à la 64’, il délivre une passe décisive A son incorporation, le score était de 1-1. A la fin du match, il était de 2-4 en faveur de Blackpool, avec notamment une passe décisive délivrée par l’international algérien pour le troisième but de son équipe. Première bonne nouvelle pour Bouazza : il est complètement guéri de son problème aux adducteurs. Comme les bonnes choses n’arrivent jamais seules,

«Je suis heureux de mon retour»
Vous avez effectué un retour gagnant en vous montrant décisif lors de votre incorporation contre Scunthorpe. Vous y attendiez-vous ? Je savais que je pouvais revenir fort, une fois complètement guéri. El hamdoullah, j’ai su travailler dur pour retrouver ma forme et je n’ai pas déçu mon entraîneur et nos supporters qui attendaient beaucoup de mon retour. J’ai eu de bonnes sensations durant la demi-heure que j’ai jouée, tout comme lors des entraînements tout au long de la semaine. Le travail a fini par payer. Peut-on affirmer donc que votre blessure aux adducteurs relève désormais du passé ? Absolument ! J’ai bien fait d’aller me soigner en Allemagne chez Jimmy (Dr Joachim Schubert, ndlr). C’est une option qui a porté ses fruits. J’ai suivi rigoureusement le traitement qui m’a été prescrit et je suis désormais guéri. Là, c’est un nouveau départ pour moi. J’espère faire une très bonne fin de saison et aider Blackpool à disputer le play-off et, pourquoi pas, à accéder en Premier League. Etes-vous heureux pour la victoire ou pour votre retour en forme ou bien pour les deux ? Pour les deux. Bien sûr, je suis content d’avoir rejoué et d’avoir été décisif, mais je le suis aussi pour la victoire, car elle était importante ce soir afin de réduire l’écart sur Leicester et aspirer lui rafler sa place. Dans cette perspective, le match de lundi contre Doncaster sera très important, tout comme les quatre matchs qu’il nous reste à jouer après. En revenant aux entraînements, aviezvous senti que les l’entraîneur et les supporters attendaient votre retour ? Oui, je l’ai bien senti. On me fait confiance et c’est ce qui me motive pour aller de l’avant. Je ressens une grande attente à mon égard et cela me motive vraiment pour donner le meilleur de moi-même. D’ailleurs, vous étiez trois blessés à revenir à l’occasion de ce match : Vaughan, Campbell, auteur de deux buts, dont un sur une passe de votre part, et vous… C’est juste. C’est une bonne chose que les blessés soient revenus pour aider l’équipe pour son important challenge qui est l’accession. Le but que vous avez ramené a été suite à une longue course à pied, conclue par un centre. N’est-ce pas la meilleure preuve que vous êtes guéri, puisque vous nous aviez déclaré à Bochum qu’à cause des douleurs, vous aviez des difficultés dans les centres et les tirs ? Effectivement, cela démontre que je suis en bonne santé et en possession de mes moyens. La blessure aux adducteurs, c’est du passé. A présent, il me reste juste à acquérir du rythme. A la fin du match, avezvous reçu des messages de vos coéquipiers en sélection nationale ou de membres des staffs médical et technique ? Non, pas encore. Sans doute que peu de gens savent encore que j’ai rejoué (entretien réalisé juste à la fin du match, ndlr). Ils le feront plus tard. Cela n’est pas tout à fait important. Le plus important est que j’ai rejoué et que je suis en train de retrouver mon niveau. Entretien réalisé par Farid Aït Saâda

Saïfi offre un point pour Istres
Encore une fois, l’attaquant du FC Istres Ouest Provence, Rafik Saïfi, s’est montré décisif avec son club. Hier soir contre Sedan en déplacement, l’Algérien, qui affiche une forme éblouissante depuis son retour en France il y a trois mois, est parvenu à remettre les pendules à l’heure. Profitant d’une erreur commise dans la défense ardennaise, Saïfi ne s’est pas fait prier pour aller battre le gardien de but de Sedan, Benoît Costil. Un but plein de métier qui permet au club Provençal d’arracher un point précieux dans sa course pour la survie en Ligue 2. Désormais, Saïfi est l’homme providentiel de cette formation Istréenne. Espérons, pour le bien de la sélection nationale, qu’il maintienne cette belle allure jusqu’au prochain Mondial 2010.

Abdoun décisif face au Havre
Le milieu de terrain offensif du FC Nantes Atlantique, Djamel Abdoun, est un énorme joueur. L’international algérien a confirmé tout son talent, hier soir à La Beaujoire, face au Havre AC. Brillant dans ce match, l’ancien joueur de Sedan et de Manchester City a réalisé une partie époustouflante. Après avoir donné du fil à retordre aux défenseurs havrais, Abdoun a tiré son épingle du jeu en offrant le troisième but à son camarade, N'Diaye. En effet, le joueur Canari, bien placé au point de penalty, profitera d’un coup franc d'Abdoun pour battre le portier du HAC d’une frappe en pivot qui est allée se loger sous la transversale. Moumen A.

Halliche privé de match pour avoir raté le petit-déjeuner
Alors qu’il était convoqué dans la liste des joueurs devant prendre part hier soir au match entre Nacional de Madère et Leixoes, Rafik Halliche n’était finalement ni sur le terrain ni sur le banc des remplaçants. Se peut-il donc que le défenseur algérien ait contracté lui aussi une blessure ? Non, fort heureusement ! Il a simplement été enlevé de la liste des 18, en guise de sanction infligée par la direction du club parce que lui et deux de ses coéquipiers ont raté le petit-déjeuner d’hier matin. Tant qu’il n’agit pas d’une absence pour cause de blessure, c’est rassurant. Connaissant le sérieux de Halliche, nul doute qu’il ne s’agit que d’excès de zèle de la part d’un ou de plusieurs dirigeants du club.

8

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

«J’ai payé chèrement les incidents qui ont suivi le match du Soudan»
Le jeune joueur algérien Saâyoud fait actuellement les beaux jours du club koweïti d’El Arabi. Il nous dira dans l’entretien qu’il nous a accordé que son principal objectif est de rejoindre les rangs de l’EN. Avant toute chose, comment sont les nouvelles ? Elles sont excellentes, car j’ai bien récupéré de ma blessure et j’ai aussitôt retrouvé ma place dans l’équipe. J’ai disputé un quart de finale de la Coupe de l’Emir face à Essalamia. Nous avons réussi à nous qualifier pour les demi-finales. On vous a reproché, du côté d’El Arabi, d’avoir raté plusieurs occasions de but. Un commentaire ? Je veux être franc avec vous, je voulais marquer à tout prix, pour attirer l’attention du sélectionneur national, en cette période où il effectue de la prospection. J’ai surtout pêché par excès de précipitation. J’essaierai de faire preuve de plus de réalisme lors du prochain match. Êtes-vous d’accord avec ceux qui disent que le niveau du championnat koweïtien est assez faible ? Pas du tout. Le grand inconvénient, c’est le nombre réduit de clubs qui composent l’élite, soit huit. Et puis pour déterminer le champion, il y a trois tours. Cela fait que nous rencontrons le même adversaire quatre à cinq fois par saison. Il y a un club que nous avons eu comme adversaire pour la troisième fois depuis mon arrivée au Koweït et on se retrouvera, ce samedi, pour la quatrième fois. Vous nous avez dit que vous voulez attirer l’attention de Saâdane. Espérezvous un retour en EN ? Bien sûr, et c’est légitime. Je suis un joueur professionnel et être dans la sélection est l’un de mes principaux objectifs. Il est vrai que c’est très difficile, à quelques semaines du Mondial. Vous voulez donc, comme on dit, brûler les étapes, c’est cela ? Il ne faut pas oublier que j’ai payé chèrement les incidents qui ont suivi les confrontations entre l’Algérie et l’Egypte. C’est justement pour cette raison que j’ai quitté le championnat égyptien et un club de la dimension du Ahly, pour un championnat plus modeste comme celui du Koweït. Je veux qu’on me juge sur mes qualités, non pas par rapport au championnat dans lequel j’évolue. Toutes les sélections du monde comptent dans leurs rangs de jeunes joueurs pour assurer la relève. Vous êtes toujours sous contrat avec le Ahly. Reviendrez-vous en Egypte ? Je suis à El Arabi à titre de prêt et ce, pour une durée de quatre mois. Après quoi, je retournerai au Ahly. Ce qui me préoccupe pour le moment, c’est d’honorer comme il se doit mon engagement et défendre les couleurs de mon club actuel. Mais je ne vous cache pas que mon objectif est de décrocher un contrat dans un club européen. Enfin, nous verrons le moment venu. Regrettez-vous d’avoir quitté Al Ahly ? J’étais dans l’obligation de quitter l’Egypte, après tout ce qui s’était passé à la suite de Egypte-Algérie. Comme je vous l’ai dit, c’est moi qui ai perdu gros dans tout ça. C’était pratiquement invivable pour moi. On chantait, par exemple ceci : «On t’aime bien Amir, bien que tu sois Algérien.» Il y a aussi la position de mon entraîneur qui a pris la décision de ne pas trop compter sur moi. Au Koweït, j’ai plus de temps de jeu et cela est très important. Est-ce qu’un changement d’entraîneur vous ferait changer d’avis pour rester à Al Ahly ? Je ne suis qu’un simple joueur et je m’efforce de bien faire mon métier. Mon avenir ne saurait être lié à la présence d’un entraîneur. Quelles sont vos relations avec les gens d’Al Ahly ? Excellentes, avec les dirigeants, les membres du staff et même mes coéquipiers. D’ailleurs, le directeur technique, Khachaba, m’a félicité tout dernièrement, après avoir marqué un but. Vous portez un serrepoignet aux couleurs nationales. Cela aurait-il été possible en Egypte ? (Rires...) C’est à vous de voir. C’est ma façon de montrer mon attachement à l’Equipe nationale. Par quoi voulezvous conclure ? Tout d’abord, j’espère de tout cœur que les joueurs de l’EN blessés récupèrent au plus vite. J’espère aussi que notre EN réussisse un bon Mondial. Au fait, je voudrais saluer ma famille et tous les gens de Guelma. Entretien réalisé par C. K.

Saâyoud

Coup d’œil Équipe nationale

Slovénie
Kek critiqué

Angleterre
Roger Hunt : «Les chances de l’Angleterre restent intactes, même sans Rooney»
La star du football anglais des années 60, Roger Hunt, a indiqué que le bruit provoqué autour de la blessure de Wayne Rooney et son éventuelle absence lors de la Coupe du monde ne peut que diminuer de la valeur des autres grands joueurs de la sélection anglaise. «Rooney joue un rôle important dans la sélection anglaise, et son absence au Mondial est un coup dur, mais l’équipe d’Angleterre ne repose pas sur un seul joueur. Pour réaliser des exploits, vous avez besoin d’un joueur comme lui, mais en plus d’un groupe complémentaire, c’est ce qui nous a permis de gagner le titre en 1966», a-t-il déclaré dans The Mirror

Beckham, entraîneur de l’Australie… un poisson d’avril
La chaîne de télévision australienne, ABC, a diffusé une fausse interview de la star du football anglais, David Beckham, qui a prétendu être le nouvel entraîneur de l’Australie, en prévision du prochain Mondial sud-africain. Le sosie de Beckham, qui a joué à merveille son rôle, s’est dit très heureux de sa nouvelle mission. Une information qui a été reprise par la plupart des bonne surjournaux locaux qui ont parlé d’une blées deprise. Plusieurs personnes se sont rassem ll pour footba vant la Fédération australienne de austraexprimer leur joie. Le ministre des Sports fédérapas tardé, de son côté, à féliciter la lien n’a a mis plusieurs tion, avant de découvrir la farce qui personnalités dans l’embarras.

Ancelotti rassure Capello pour Cole
Le latéral gauche de Chelsea, Ashley Cole, devra participer à la prochaine Coupe du monde avec l’Angleterre. Son ent r a î n e u r Ancelotti a tenu à rassurer son compatriote Fabio Capello : «Cole jouera certainement quelques matchs avant la fin de la saison et sera prêt pour la Coupe du monde. Je n’ai pas parlé à Fabio Capello, mais les membres du staff technique du club sont en contact avec leurs homologues de la sélection. Ashley s’est entraîné seul pendant 15 jours. Je crois qu’il sera prêt dans trois semaines.» A rappeler que Cole s’est blessé le 10 février et a subi une opération chirurgicale.

Le sélectionneur slovène, Matjaz Kek, a déclaré dans une chaîne de télévision locale qu’une victoire contre l’Algérie en Coupe du monde sera synonyme de grande fête en Slovénie et fera sortir le peuple dans la rue. Mieux encore, ce sera un exploit pour le football slovène, poursuit-il. Des déclarations qui ont soulevé l’indignation de la presse locale qui a qualifié ce discours de défaitiste. Des sites Internet ont par ailleurs rappelé les déclarations de certains de leurs joueurs comme leur capitaine Robert Koren qui pensent que la qualification au deuxième tour de la Coupe du monde reste possible, car l’Algérie et les Etats-Unis sont à leur portée.

USA
La sélection américaine souffre d’une crise de véritables attaquants à laquelle Bob Bradley n’a toujours pas trouvé de solutions, à 70 jours du début de la Coupe du monde. Un site Internet a publié un rapport sur le meilleur buteur américain en cette période, à savoir Gomez, évoluant dans le championnat mexicain, qui a marqué sept buts, après 12 journées de championnat. Deuxième au classement des buteurs du championnat mexicain, Gomez est pressenti pour renforcer le compartiment d’attaque de la sélection américaine. Pour rappel, Gomez a porté les couleurs de son pays à deux reprises, en 2007, lorsqu’il était dans le championnat américain, avant de rallier le Mexique, suite à une baisse de niveau. «J’ai une chance minime de retrouver la sélection. Je dois garder le même niveau pour attirer l’attention de l’entraîneur qui devra s’intéresser à mon rendement dans mon club», a-t-il déclaré sur le site officiel de son club. Gomez aura, par ailleurs, la chance de figurer dans le groupe qui prendra part au prochain stage, car Bradley a décidé de convoquer 35 joueurs. Mais sa convoca-

Gomez pressenti
tion est tributaire du retour à la compétition des joueurs blessés. Clint Dempsey, l’attaquant de Fulham, est officiellement de retour, après une longue absence pour cause de blessure. Alors que l’attaquant de Sochaux, Charlie Davies, est sur le point de retrouver lui aussi la compétition. On assistera donc à une grande rivalité entre les deux joueurs, mais c’est Gomez qui se trouve en pole position pour retourner en sélection, puisque Davies revient d’une absence de six mois.

Davies a rencontré Cole et se sont promis de jouer le Mondial
La chaîne d’information France 24 a diffusé un reportage sur le joueur américain de Sochaux, Charlie Davies, victime d’un accident de la circulation qui lui a valu plusieurs interventions chirurgicales dans son pays, avant d’entamer la rééducation au Sud de la France au centre Capbreton. Un centre où il a rencontré la star ghanéenne Mickael Essien et l’Anglais Ashley Cole. «Avec Ashley, on aspire à réaliser une chose : participer à la Coupe du monde. On s’est entendus pour la jouer», a-t-il déclaré, avant d’ajouter à propos d’Essien : «J’ai discuté avec lui sur l’éventualité d’une rencontre entre les Etats-Unis et le Ghana au deuxième tour, pour nous venger de notre défaite au Mondial 2006.»

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

9

Coup d’œil Ligue des champions
Stade : 8-Mai-45 (Sétif)
Affluence : faible Arbitres : Coman Coulibaly, Tala Diar et Mamadou Diara Buts : Hadj Aïssa (15’), Djediat (42’), Kacem (64’), Diss (73’), Faradji (84’ sp) (ESS) Avertissements : N’Damey (8’ et 32’), Nana (36’), Hyoupi (67’) (U. Douala) ; Feham (55’) (ESS) Expulsion : N’Damey (32’), Mondey (33’) (U. Douala)

ESS 5 - U. Douala 0

Comme
à l’entraînement

Sétif est en train de préparer le grand tournoi international des U15
C’est un rendez-vous qui risque d’attirer la grande foule à Aïn Fouara, où le DJS de Sétif est en train de se préparer activement ces deniers jours pour la programmation d’un tournoi international des U15, avec la participation de l’EN des minimes, d’une sélection de la wilaya et de l’Entente de Sétif, mais aussi trois équipes maghrébines, avec le club marocain Fassi, et deux autres formations tunisiennes, en l’occurrence le Sfax et le Club Africain. Le tournoi, qui aura lieu du 2 au 9 mai prochain, pourra permettre aux minimes algériens de se frotter avec le haut niveau, où même des clubs européens sont invités pour prendre part à cette grande fête. La direction de l’Entente a proposé aux organisateurs d’inviter aussi les minimes de l’Ittihad de Djeddah, vu les bonnes relations qui lient les deux clubs, après le transfert de Ziaya au club saoudien.

ESS :
Faradji, Raho, Benchadi (Yekhlef 44’) (Megueni 55’), Diss, Belkaïd, Lemouchia (Metref 56’), Delhoum, Kacem, Feham, Hadj Aïssa, Djediat. Entraîneur : Zekri

U. Douala :
Ondoa, Mondey, N’Damey, Zone (Diamba 46’), Mongui (Orok 52’), Boma, Chipame, Hyoupi, Ozoua (Samini 56’), M’Bomalo, Nana. Entraîneur : Nicolas Tony

Les juniors veulent passer l’obstacle annabi
A cause de la crise financière, les juniors de Aïn El Foura, qui devront affronter les Annabis aujourd’hui à Constantine pour une place en demifinale de la Coupe d’Algérie, seront contraints de faire avec l’absence du duo Bekakchi-Belkadi retenu en EN juniors. Les juniors sétifiens vont se donner à fond, afin de revenir avec la qualification, en suivant ainsi l’exemple des minimes mais surtout des seniors.

Important dispositif sécuritaire
Même s’il ne s’agissait pas d’un match très important par rapport au résultat du match aller, le dispositif sécuritaire mis en place était très important. On avait l’impression qu’on allait assister plutôt à une finale. Les barricades ont été installées très loin avant l’entrée du stade et un nombre impressionnant d’agents de l’ordre ont été placés tout au tour. On avait également interdit tout accès aux vestiaires des deux équipes et à celui des arbitres.

C’

Les Camerounais sont entrés en chantant
Les Camerounais sont arrivés au stade du 8-Mai-45, un peu moins de deux heures avant le coup d’envoi. C’était surtout pour s’acclimater de l’ambiance qui y régnait et pour prendre tout leur temps pour s’échauffer sur la pelouse. Mais ce qui a attiré l’attention des présents, c’est que les joueurs de Douala sont entrés sur le terrain en chantant et en dansant. Ils pensaient à tort que cela pourrait les aider à rééditer l’exploit de 1981 lorsqu’ils ont réalisé le nul en foulant le terrain de la même manière.

était plus qu’une simple formalité, les Sétifiens n’ont eu aucune peine hier à venir à bout des malheureux Camerounais qu’ils ont étrillés par 5 buts à 0, décrochant ainsi leur billet pour le prochain tour. L’Entente a ouvert le score dès le premier quart d’heure par l’intermédiaire de Hadj Aïssa qui s’est appuyé sur Djediat en sollicitant le une-deux, avant de s’engouffrer dans la surface en mettant deux défenseurs dans le vent et battre tranquillement le gardien camerounais (15’). Le même Hadj Aïssa a failli doubler la mise, à la 20’, après avoir éliminé un vis-à-vis, puis le gardien Ondoua, mais ce dernier, du bout des doigts, parvient à dévier in extremis le cuir en corner. La tâche des Sétifiens, déjà

pas très compliquée au départ, va être facilitée davantage après l’expulsion de deux joueurs camerounais, N’Damey (32’) et Mondey (33’). A neuf, l’Union de Douala ne pouvait plus rien espérer. Et ce n’est que logiquement que Laâmouri Djediat va ajouter un deuxième but, à la 42’, suite à un bel échange avec Feham à l’entrée de la surface. Peu avant la pause, une balle presque anodine du même Djediat va trouver le poteau gauche des bois d’Ondoa qui pensait qu’elle était dedans, avant de s’en saisir. Les Sétifiens ont poursuivi leur domination en seconde période en monopolisant le ballon, mais sans trop forcer. Metref, incorporé à la place de Lemouchia, va donner plus de rythme à l’attaque de l’Entente. D’ailleurs c’est sur un centre en retrait de l’ex-Usmiste sur la gauche que Kacem reprend instantanément du pied

gauche, à hauteur des 20 mètres, pour battre à ras de terre le gardien camerounais qui ne pouvait que constater les dégâts (64’). Moins de dix minutes plus tard, et après plusieurs autres tentatives, c’était au tour de Diss de venir signer de son empreinte la suprématie de son équipe en ajoutant le quatrième but sétifien. Le Blidéen de l’ESS reprend victorieusement de la tête un coup franc de Metref de la droite (73’). Et puisque tout le monde voulait marquer, pourquoi pas Faradji qui a tenu à exécuter le penalty sifflé en faveur de son équipe, à la 84’, à la suite d’une faute sur Fahem. Ce dernier ne va s’opposer au vœu de son gardien qui a réussi à transformer la sentence en ajoutant le cinquième but de l’Entente, le dernier de la partie.

Serrar veut dynamiser le Comité de supporters
En nommant Badiss et Retma, deux fervents amoureux de l’Entente, à la tête du Comité de supporters de l’Aigle noir, le président Serrar veut par son geste donner plus de dynamisme à ce comite qui joue un rôle capital dans la bonne marche de la formation, sachant le soutien important du public dans son rôle de douzième homme. Samir B.

S. B.

Après les graves accusations du portier oranais contre le président sétifien

Serrar veut ester en justice Mezaïr
E
n parlant à cœur ouvert dans une interview qu’il nous a accordée, l’ex-portier de l’Entente, Hichem Mezaïr, a dépassé toutes les barrières et les zones rouges, en portant préjudice à plusieurs personnes du monde du football algérien, notamment au président Abdelhakim Serrar qui était plus irrité qu’étonné par la sortie médiatique du gardien de but. Le président de l’ESS envisage de déposer plainte contre lui, afin de démentir publiquement les propos tenus par l’actuel portier du MCO. Fouara, en utilisant la voie de la justice pour rétablir le club dans ses droits.

Il est en train de chercher la cassette du match NAHD-ESS…
Reprochant à Serrar d’avoir combiné avec l’arbitre Mansouri pour l’expulser et ne pas empocher par la suite la deuxième tranche de la prime de signature, Hichem Mezaïr a oublié son geste osé ce jour-là, en bousculant violemment l’arbitre de la rencontre. Serrar, qui veut gagner sa bataille face à Mezaïr, est à la recherche de la cassette du match, pour prouver la gravité de l’acte du portier sétifien ce jour-là, et non une expulsion gratuite, comme l’a évoqué ce dernier.

cation de la commission de discipline qui l’a invité à se rendre au siège de la ligue ce lundi, après le rapport de l’arbitre Achouri contre le président sétifien, lors de la réception du MCEE. Serrar, qui veut régler d’autres affaires ces jours-ci, souhaite envoyer une demande à la commission pour reporter cette audition d’une semaine, sachant qu’il est obligé de respecter le rendez-vous de la commission.

Serrar a confié cette mission au conseiller juridique
Préoccupé par plusieurs affaires importantes, Serrar a décidé de confier au conseiller juridique de l’Entente la mission de porter plainte contre Mezaïr, dès demain, en rassemblant les documents nécessaires pour ester en justice Mezaïr.

Hemmar espère plus de clémence pour sa suspension
Toujours dans le cadre de la rencontre ESS-MCEE à la suite de laquelle le président de section, Hemmar, a écopé d’une suspension d’un an ferme, le bras droit de Serrar a décidé d’appeler le président de la ligue Mechrara pour lui avouer qu’il a été victime d’une grande injustice, en espérant un autre verdict plus clément dans les jours à venir. Samir B.

500 supporters seulement au coup d’envoi
On aurait dit que les supporters de l’Entente étaient très confiants quant à la qualification de leur équipe au prochain tour, puisqu’ils n’ont même pris la peine de se déplacer au stade. Ils étaient sûrs qu’il ne s’agissait que d’une simple formalité. Au coup d’envoi, ils ne dépassaient pas les 500 spectateurs. Il y a eu plus d’affluence après, mais cela restait très faible quand même.

… et les documents concernant son payement jusqu’au dernier centime
En plus de la cassette du match NAHD-ESS qui pourrait être très utile pour bétonner le dossier du président Serrar, ce dernier possède aussi des documents qui confirment que Mezaïr a empoché l’intégralité de la prime de signature, en plus des 270 millions de centimes de la prime de signature prévue dans un premier temps lors de la saison 2005-06.

Serrar : «Dorénavant, on défendra à fond l’honneur de l’Entente»
Même s’il a souvent l’habitude de ne pas répondre aux provocations des anciens joueurs, des dirigeants ou présidents des clubs adverses, comme ce fut le cas tout récemment, avec le cirque mouloudéen après la victoire de l’Entente au stade du 20-Août face au CRB, Serrar a décidé de mettre fin à cette politique de mutisme en décidant à partir d’aujourd’hui de défendre les intérêts du club phare de Aïn

Serrar veut retarder le rendezvous de la commission de discipline
Hormis l’affaire de Mezaïr, Abdelhakim Serrar se montre très soucieux par la convo-

10

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

Coup franc Ligue des champions
Stade : 1er-Novembre (Tizi Ouzou) Affluence : nombreuse Arbitres : Laâribi, Erraï, Teriki Avertissements : Yahia-Cherif (31’, 37), Belkalem (45’+2) (JSK) ; Ben Yahia (60’) (CA) But : Yahia-Cherif (37’) (JSK) Expulsions : Yahia-Cherif (37’) (JSK) ; Traoré (61’) (CA)

JSK 1-Club Africain 0

Hannachi : «c’est une victoire méritée»
«Nous avons dominé cette rencontre du début jusqu’à la fin. J’avais senti 24h avant le match que Yahia-Cherif allait marquer vu qu’il a été l’auteur d’une belle prestation lors de la dernière rencontre face au WAT. Maintenant, on va penser au prochain match afin d’atteindre notre objectif.»

q

Izmawen N’Djardjra !

JSK :
Hadjaoui, Meftah, Coulibaly, Belkalem, Oussalah, Douicher, Maroci, Ech Chergui (Asuka 97’), Tedjar (Ziti 65’), Yahia-Cherif, Aoudia Entraîneur : Geiger

«Nous avons fait le match qnous avons nettement doqu’il fallait. A onze contre onze, miné notre adversaire. Je ne vous cache pas que j’ai eu quelques craintes après la sortie de Yahia Cherif. Mais nous étions bien en place. Ce qui nous a permis de maintenir notre avance. Par la suite, l’expulsion de l’attaquant du CA a équilibré à nouveau ce match. Je pense que nous avons prouvé aujourd’hui que nous étions supérieurs au Club Africain.»

Geiger : «On est meilleurs que le Club Africain»

C. Africain :
Nefzi, Bachtobji (Maâmri 74’), Bacha, Iffa, Meriah, Boujelbène, Aouadhi (Akrout 52’), Ben Yahia, Melliti, Traoré, Messaâdi Entraîneur : Lechantre

Yahia-Cherif
«Heureusement que mon expulsion n’a pas eu d’influence sur mon équipe»
Expulsé juste après avoir inscrit le seul but de la partie, SidAli Yahia-Cherif a suivi le reste de la partie sous pression, pour la simple raison qu’il s’est senti coupable d’avoir laissé ses partenaires amoindris. On imagine sa joie à la fin du coup de sifflet final de l’arbitre. Comment avez-vous suivi le reste de la rencontre après votre expulsion ? Je ne vous cache pas que j’avais l’impression que le temps s’est arrêté. J’avais un sentiment de culpabilité, car j’aurais pu éviter ce carton bête. Mais heureusement que mes partenaires se sont comportés en hommes. Ils ont préservé notre avance au score. Mais comment avez-vous oublié le premier carton jaune ? Vous savez, face à un public pareil, difficile de se contrôler. Je me suis laissé emporter après le but. Je reconnais que ma joie était grande. Je n’ai pas été intelligent après le but. Je demande pardon à mes dirigeants et partenaires. Le plus important, c’est que nous soyons qualifiés. Votre but a propulsé la JSK au 3e tour de la Ligue des champions. Que ressentez-vous ? Je suis très heureux et déçu à la fois. Heureux, car nous nous sommes ressaisis aujourd’hui après toute cette pression sachant que durant le match aller on a encaissé un but en supériorité numérique. D’autre part, je suis déçu de rater ce 3e match à

Tizi. Votre prochain adversaire sera le vainqueur du match Raja-Petrolios de l’Angola. Un commentaire ? Je pense qu’il est trop tôt pour parler de ce match. On va prendre le temps de savourer cette qualification bien méritée. Je pense qu’avant ce match, nous avons bien d’autres rencontres importantes qui nous attendent. Je fais allusion au MCEE et le match de coupe face à l’USMAn. C’est dire que le chemin est encore long. Entretien réalisé par Lyès Aouiche

’est un match d’hommes que nous ont livré les joueurs de la JSK hier lors de la rencontre retour du 2e tour de la Ligue des champions face au CA, en réalisant une victoire d’un but à zéro, avec une réalisation de Yahia-Cherif. Les Canaris ont réussi le début de rencontre qu’il fallait, à savoir jeter tout leur poids en attaque. En moins de 3 minutes de jeu, le milieu de terrain Idriss Ech Chergui enregistre la première action pour les Jaune et Vert, suite à une frappe à l’entrée de la surface qui est passée au-dessus de la barre transversale. 6 minutes plus tard, c’est Tedjar qui créera de nouveau le danger, en bottant un superbe coup franc sur le côté gauche qui obligera le portier Nefzi à sortir le cuir difficilement. Les Canaris en pleine confiance continueront sur leur lancée, à l’image de la frappe de Tedjar à la 11’ qui passera juste au-dessus de la barre transversale. Par la suite, le match perd de son intensité durant près de 10 minutes. C’est d’ailleurs à ce moment-là que les Clubistes vont avoir la possession du ballon, mais sans pour autant inquiéter le portier Hadjaoui. C’est à la 25’ que les

C

camarades d’Idriss Ech Chergui reprendront les choses en main. Pour preuve, à la 30’, Maroci faillit faire mouche suite à une frappe à l’entrée de la surface de réparation. Mais en confondant force et précision, il n’a pu armer convenablement sa frappe. Il aura fallu attendre la 32’ pour voir la première occasion dangereuse, grâce à une tête bien placée de Sid-Ali Yahia-Cherif, mais en face il y avait un excellent Nefzi qui sortira le cuir en catastrophe. A la 34’, c’est la défense de la JSK qui se fera des frayeurs suite à la frappe de Aouadhi qui a heurté le poteau gauche du portier Hadjaoui. Cette action dangereuse a remobilisé les Canaris, puisque 3 minutes plus tard, Yahia-Cherif parviendra à ouvrir le score. En effet, après un excellent travail de Tedjar, ce dernier offre une passe en profondeur à Yahia-Cherif qui n’avait qu’à placer son ballon du pied droit. Pris par ses émotions, Yahia-Cherif enlève son maillot pour manifester sa joie, en oubliant qu’il avait écopé d’un carton jaune 7 minutes plus tôt, ce qui lui a valu l’expulsion. A dix, les joueurs kabyles géréront bien le reste de cette première pé-

riode en maintenant leur avance d’un but. En seconde période, les joueurs de la JSK rentreront avec la même intention, à savoir inscrire davantage de buts. Pour preuve, après 7 minutes du coup d’envoi de la seconde manche, l’homme de la première période, Saâd Tedjar, effectue une superbe frappe qui obligera Nefzi à s’interposer in extremis. 61’, la JSK se retrouve à égalité numérique après l’expulsion de Traoré, qui a agressé gratuitement Nassim Oussalah d’un coup de coude. Les Kabyles poursuivent leur domination et faillirent doubler la mise grâce à Maroci à la 72’, mais le retour en catastrophe du défenseur Bacha sauvera son équipe. Par la suite, la rencontre sera arrêtée durant plus de 10’ suite à un jet de fumigène de la tribune des supporters du Club Africain. Chose qui a fait baisser l’intensité de la rencontre. Les Canaris n’ont pas été très inquiétés durant le reste de la partie. Contrairement au match aller, les joueurs de la JSK ont géré convenablement leur avance en obtenant avec brio le billet pour le 3e tour de la Ligue des champions. Lyès Aouiche

«Je la JSK pour sa qtour.félicitepense que proqualification pour le chain Je mes joueurs n’ont pas eu la maîtrise au niveau des nerfs, mais je salue notre gardien qui a fait une excellente partie vu qu’il a sauvé sa cage de plusieurs buts en première mi-temps. Je veux signaler l’excellent arbitrage qui était très correct.»

Lechantre : «La JSK mérite largement sa qualification»

Tedjar n’a pas terminé la partie
Le transfuge du Paradou Athlétique Club, Saâd Tedjar, n’a pas pu terminer la rencontre. Ce dernier a ressenti quelques douleurs au niveau de la cheville, cela a obligé l’entraîneur suisse de la JSK, Alain Geiger, à le faire sortir et incorporer à sa place le jeune Khoutir Ziti à la 65’.

Traoré agresse Oussalah
Une scène antisportive de la part du Malien Traoré à la 61’. Ce dernier a agressé l’ailier gauche de la JSK, Nacim Oussalah. D’ailleurs, l’arbitre n’a pas hésité à le renvoyer aux vestiaires.

La rencontre s’est arrêtée plus de 10 minutes
La rencontre JS Kabylie-Club Africain a connu une fin en queue de poisson. Des jets de fumigènes ont contraint l’arbitre Laâribi arrêter la partie durant plus de dix minutes, estimant que les conditions n’étaient pas favorables. Il aura fallu attendre qu’un semblant de calme revienne pour que le directeur du jeu consente à faire reprendre le match.

Benchikha a rendu visite au Club Africain
s Le sélectionneur national des A’, Abdelhak Benchikha, a rendu visite, hier soir, au staff technique du Club Africain à l’hôtel Amraoua. Celui-ci entretient toujours de bonnes relations avec l’équipe, surtout son président Idir. D’ailleurs, ce dernier a même déclaré qu’il regrette toujours son départ de la barre technique.

s

IlJSK sera privée lors du prochain tour de la Coupe d’Afrique est suspendu La
des services de son ailier, Sid-Ali Yahia-Cherif. Ce dernier a écopé de 2 cartons jaunes lors de la rencontre qui s’est déroulée hier face au CA. A signaler que le transfuge du RCK a été expulsé à la 37’ après avoir inscrit le premier but de la rencontre. La raison de son 2e carton jaune ? Il a enlevé son maillot pour manifester sa joie.

s Pour son séprésente jour en Algés Selon une source bien inforLors de la rencontre qui a opposé hier la JSK à rie, la formation du mée, une équipe de Canal + était son homologue du Club Africain, on a assisté à une Club Africain a fait nouvelle méthode de communication. En effet, présente hier au stade du 1er-Novembre appel au cuisinier du l’entraîneur en chef du Club Africain a utilisé un de Tizi Ouzou. En effet, le commentateur club afin qu’il s’occupe talkie-walkie afin de prévenir son préparateur Phillip Duci a accompagné notre confrère personnellement des Samy Noureddine sur la chaîne Canal Algéphysique des joueurs qui vont être inrepas des joueurs. rie et cela pour lui apporter son analyse. corporés. C’est une bonne idée, n’est-ce pas ?

Le CA s’est déplacé à Tizi avec son cuisinier

s

La nouvelle méthode de communication

L’équipe de Canal +

s

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

11

Coup d’œil Ligue des champions
Amrouche salut ses ex-

Deux matchs en cinq

s Avant le début de la rencontre, l’actuel entraîneur adjoint de la JSK et ancien joueur du CA, Arezki Amrouche, a fait un saut au vestiaire adverse pour saluer ses ex-dirigeants. Il s’est longuement entretenu avec l’entraîneur adjoint, Kouki, avant de lui souhaiter bonne chance.

s

jours

Le marathon continue !
Jamais, en tout cas depuis plusieurs années, les joueurs kabyles qui soit dit en passant auront encore deux matchs en retard à livrer face respectivement à l’ASK et l’ESS n’ont été soumis à un tel programme démentiel. Du côté du staff technique, on n’est pas resté indifférent. En plus de l’aspect tactique, on se penche beaucoup plus sur le volet de la récupération. Mais aussi sur les solutions de rechange dans la mesure où certains éléments commencent à laisser apparaître quelques signes de fatigue, à l’image de Hamiti et Seguer, qui n’est toujours pas rétabli. De ce fait, il faut s’attendre à ce qu’il y ait beaucoup de changements dans le onze au cours de ces deux derniers mois, à commencer par la journée de mardi face au MCEE. Abdelatif A.

s Le président du Club accompas Africain, qui a son séjour gné son équipe durant à Tizi Ouzou, a suivi la partie aux côtés du premier responsable de la JSK, Mohand Cherif Hannachi. Les deux hommes ont pris place au niveau de la tribune d’honneur.

Iddir aux côtés de Hannachi

s Le défenseur central la Kouceïla Bers adetenuJSKfaire un tour au chiche à stade avant le début de la rencontre. Il a souhaité bonne chance à ses partenaires avant de rejoindre son domicile. Ayant pris du recul pour des raisons personnelles, il reprendra les entraînements dès demain.

Berchiche fait un saut

L

e moins que l’on puisse dire est que les joueurs de la JSK sont soumis depuis 15 jours à un programme draconien. Après avoir joué le match de coupe face au CRB, les Canaris se sont envolés deux

jours plus tard à Tunis afin d’affronter la formation locale du Club Africain pour le compte du match aller de la Ligue des champions. Par la suite, et dès leur retour au pays, les camarades de Rabie Meftah ont enchaîné par le match de championnat face au WAT, avant de disputer hier la

manche retour. Après cela, les Kabyles vont devoir se déplacer dès ce lundi à El Eulma pour en découdre avec l’équipe locale ce mardi. Et ce n’est pas encore la fin du marathon, puisque deux jours plus tard, la JSK disputera à Annaba le match des quarts de finale de la Coupe d’Algérie. Ce qui fait deux rencontres en l’espace de... cinq jours.

s Le du 1 -Node s vembrestadeTizi Ouzou a connu avant le coup d’envoi de la
er

Les supporters tunisiens solidaires

rencontre, qui mis aux prises hier après- midi la JS Kabylie avec le Club Africaine, une présence de quelques supporters tunisiens. Ces derniers n’ont pas cessé tout au long de la rencontre de dire qu’ils ne sont pas des Egyptiens, mais des Tunisiens. Cela dire que ces supporters sont solidaires avec les Algériens.

Akkouche : «Je ne
Vous avez été écarté de la liste des 18 à la dernière minute. Quel est votre sentiment ? Je suis bien évidemment très déçu de ne pas avoir été retenu pour ce match. D’autant plus qu’il s’agit d’une rencontre de Ligue des champions. C’est vraiment un match spécial pour moi. Je me suis préparé jusqu’à la dernière minute. Mais bon, le staff en a décidé autrement.

Il n’a pas été retenu face au Club Africain

Geiger «Le travail
sera axé sur la récupération»
Afin d’avoir ses impression quant au programme chargé qui attend ses joueurs, nous avons interrogé le premier responsable du staff technique de la JSK, Alain Geiger, qui ne s’est pas montré très inquiet. Il estime qu’en tant que professionnels, ses joueurs doivent pouvoir tenir le coup. Toutefois, il reconnaît que le programme des deux prochains jours sera beaucoup plus axé sur la récupération que sur l’aspect tactique. «Il est vrai que pas mal de matchs importants nous attendent dans les prochains jours, à commencer par celui de mardi prochain. Ce qui est certain, c’est que nous aurons très peu de temps pour la récupération. C’est la raison pour laquelle j’ai mis en place un programme spécifique pour que mes joueurs récupèrent au plus vite. Après El Eulma, nous n’aurons que deux jours avant d’enchaîner par le match de coupe, ça va être très serré, mais je pense que mes joueurs tiendront le coup», nous dira le coach des Canaris.

m’impatiente pas»
Je le souhaite. En tous les cas, c’est ce paramètre qui me permet de garder le moral et de ne pas m’impatienter. La saison n’est pas encore finie et nous avons un programme chargé qui nous attend. Ce sera l ’o c c a s i o n pour moi de retrouver ma place de titulaire de début de saison.

s Pour sa part, le transfuge d’ORB Akbou, Yacine Akkouche, n’a pas été retenu par le staff technique pour cette rencontre face au Club Africaine. L’entraîneur suisse, Alain Geiger, lui a préféré Izu Asuka.

Asuka plutôt que Akkouche

s

s L’équipe technique de Nessma TV a réalisé, hier, avant le coup d’envoi de la rencontre, un mini reportage sur l’ancien joueur de la JSK et du Club Africain, Razki Amrouche. Cette initiative prouve que cette formation lui voue un grand respect.

Nessma TV a réalisé un mini reportage sur R. Amrouche

s

L’entraîneur vous a-t-il parlé avant la rencontre ? Non. Tout le monde était préoccupé par le match. Même moi, je n’ai rien dit. Il est de mon devoir d’accepter son choix. Le plus important reste l’intérêt du groupe. Le coach a préféré aligner Asuka à votre place, vu qu’il a la possibilité de faire jouer deux étrangers en Ligue des championnats. Estimez-vous que c’est la seule raison ? Pour tout vous dire, je ne veux même pas y penser. Le staff a ses raisons, c’est un choix que je me dois de respecter, rien de plus. Vous avez un programme chargé cette semaine. Estimez-vous que le staff va faire tourner l’effectif afin de donner à chacun un temps de jeu ?

s Un responsable Comité du sAfricain, de supporters du Club ainsi de l’équipe nationale de la Tunisie, Lotfi Zidane, a tenu à offrir un maillot du Club Africain à Razki Amrouche. C’est la preuve que ce dernier a laissé sa place propre lorsqu’il a évolué au sein du club tunisois.

Le Comité de supporters lui a offert un maillot

Optimiste alors... Bien sûr, même si je suis toujours sur le coup de la déception, je garde le moral. Nous avons un effectif riche, notamment dans le compartiment offensif. Je pense qu’il faut s’accrocher pour espérer gagner sa place. Je sais que seul le travail me permettra de rester compétitif. Entretien réalisé par Abdelatif Azibi

«Physiquement, il y a du répondant»
Afin d’étayer son point de vue, Alain Geiger estime que ses joueurs ont effectué une bonne préparation hivernale au Maroc. Même s’il n’avait pas encore pris les commandes du staff technique, il a pu constater que ses hommes n’ont à aucun moment montré des signes de fatigue sur le terrain. Il nous dira à ce sujet : «Le fait de savoir que mes joueurs bénéficient d’une excellente forme physique me rassure amplement. C’est la preuve qu’ils ont effectué une bonne préparation hivernale. Ce qu’il nous reste à faire aujourd’hui, c’est de gérer leur forme physique au cours des deux mois qui nous restent avant la fin de la saison.» L. A.

12

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril2010

Coup d’œil Coupe de la CAF
FAR-CRB, aujourd’hui à 16h

De nos envoyés spéciaux au Maroc
Kamel Manane
Farid Abboud

Le Chabab

Belayachi rend visite aux Belouizdadis
Nedjmedinne  Belayachi, l'ex-entraîneur du CRB et de la JSK, a profité de la venue des Belouizdadis à Rabat pour leur rendre visite. Ce dernier a même discuté avec le président du club, Mahfoud Kerbadj, et l'actuel coach de l'équipe, Mohamed Henkouche.

épuisé mais déterminé à se qualifier

Kerbadj est arrivé hier après-midi
Le président du CR  Belouizdad, Mahfoud Kerbadj, est arrivé hier à Rabat. Sa venue galvanisera sans aucun doute les joueurs pour faire un grand match et arracher la qualification au Maroc.

Double prime en cas de qualification

Des arbitres tunisiens pour FAR-CRB
laisse optimistes pour ce match, c’est que lorsqu’on est confrontés à une équipe qui joue bien au ballon, on a toujours su tirer profit de la situation», dira Bendahmane La Commission  d'organisation des de compétitions inter-clubs la CAF a désigné des arbitres tunisiens pour diriger le match retour FARCRB. L'arbitre directeur étant M. Meddeb Mohamed, alors que ses assistants sont MM. Ben Abd Kamel et Hmila Anouar. Le quatrième arbitre est Mohamed Bouchaïb.

C

’est aujourd’hui que le CRB Afin de motiver ses joueurs, le président du CRB jouera son match retour de la a décidé de leur offrir une double prime en cas de Coupe de la CAF, face aux qualification. Kerbadj croit dur comme fer que FAR au stade du complexe son équipe à un bon coup à jouer à Rabat, et sportif Moulay Abdellah. Une qu’elle a les moyens de revenir avec le compétition sur laquelle mibillet de cette qualification à de sent les Belouizdadis pour Alger. se rasauver leur saison avec cheter auprès comme objectif une qualification au tour des poules, après une élimination en Coupe d’Algérie de son public en se qualifiant. Même si nous sommes et un parcours en dents de scie dans le champion- épuisés, on fera les efforts nécessaires pour atteindre nat. Malgré le fait que les poulains de Henkouche notre objectif. Ce qui se répercutera sur notre moral soient épuisés en raison du rythme infernal de la pour la suite du parcours, que ce soit en Coupe de la compétition qu’on leur a imposé en championnat, CAF ou en championnat», dira Younes. Ainsi, les ils ont déterminés à franchir le cap de cette presti- poulains de Henkouche sont conscients qu’ils doigieuse formation marocaine qui, elle aussi, n’est vent puiser au fond de leurs ressources pour réaliplus cette redoutable équipe qui faisait parler d’elle ser le résultat souhaité. par le passé. Armés de volonté pour vaincre la faLa prudence comme mot d’ordre tigue qui pèse sur l’équipe, les camarades de Aksas sont convaincus qu’ils ont les moyens de revenir Les Belouizdadis savent pertinemment que le avec la qualification à Alger. Certes, la mission des club marocain jouera d’une autre manière à doBelouizdadis s’annonce délicate, n’empêche qu’ils micile, et c’est pour cette raison que la rencontre sont capables de damer le pion aux FAR sur leur sera abordée avec un seul mot d’ordre, à savoir la propre terrain. Tous les joueurs présents à Rabat prudence. «Certes, on a une meilleurs idée sur notre sont déterminés à se surpasser et donner le meil- adversaire, mais il faut tout de même rester pruleur d’eux-mêmes sur le terrain pour décrocher la dents, afin d’éviter de se faire surprendre. L’équipe qualification, mais aussi satisfaire leurs supporters pourrait bien changer de stratégie pour cette renqui sont déçus par les performances de leur équipe contre. La prudence nous permettra de faire une cette saison. «On s’attend à ce que notre mission ne belle entame du match, et au fil des minutes on soit pas facile, puisque même l’adversaire essayera pourra mieux s’exprimer sur le terrain. Ce qui nous

Le but de Saibi a son poids, l’adversaire est obligé de se découvrir

Ce qui laisse les Belouizdadis optimistes pour cette rencontre, c’est le fait qu’ils ont su garder leur cage vierge à domicile. Donc, ils estiment que La réunion l’unique but inscrit au match aller vaudra son pesant d’or, car l’équipe du FAR sera dans l’obligation technique hier à de se découvrir. 16h Ce qui profitera aux défenseurs du CRB qui ont des arguments à faire valoir, et surprendre leur ad La réunion technique versaire au moins d’un but qui pourra propulser prévue avant le match a les poulains de Heneu lieu, hier, dans un hôtel à kouche au proRabat. Côté belouizdadi, le Ousserir chain tour, qui président Kerbadj, sera le derl'entraîneur- adjoint a déjà joué au stade nier avant Sofiane Nechma et Moulay Abdellah la phase bien sûr le d e s Nassim Ousserir est le seul joueur à avoir déjà secrétaire poules. joué au stade Moulay Abdellah, et cela lorsqu’il por- général, Djamel Kamel tait les couleurs du NAHD. Le portier belouizdadi Haddouche, y se souvient dans les moindres détails de l’avenM. étaient présents. ture avec le Nasria, notamment de sa rencontre face à une équipe ivoirienne



Henkouche veille à la sérénité du groupe et surveille même les repas des joueurs
Le coach du CRB a veillé à la sérénité qu’il tient toujours à préserver, car il sait que la qualification pour le prochain tour de la Coupe de la CAF se joue sur le moindre détail. Pour cela, Henkouche surveille même les repas de son équipe.

Henkouche a son idée pour contrer les FAR
ort de son expérience, le coach du CRB a son plan pour surprendre l’équipe des Forces royales. Il n’a laissé rien au hasard, puisque dès son arrivée à Rabat il n’a pas manqué de mettre ses joueurs dans de bonnes conditions afin de les libérer sur le plan moral, en étant conscient qu’ils sont capables de réussir une bonne performance s’ils arrivent à évacuer la pression qui pesait sur leurs épaules. Il était même surpris de leur réaction lors de la séance de décrassage, où ils ont essayé d’oublier leur déconvenue en championnat et de ne penser qu’à cette rencontre de Coupe de la CAF.

F

l’adversaire. Ce facteur sera déterminant au cours de cette rencontre qui se jouera sur un grand terrain, où les camarades de Saïbi sont appelés à y mettre du cœur pour tenir le coup face aux athlétiques joueurs marocains.

Jouer l’offensive
Connu pour être un adepte du jeu offensif, le coach du CRB n’est pas prêt à renoncer à sa stratégie. Face à un adversaire qui a un bon potentiel offensif, bien que sa ligne d’attaque n’arrive pas à concrétiser les occasions qu’elle se crée à chaque rencontre, Henkouche sait pertinemment que son équipe commettra une grande erreur si elle laissait l’initiative aux FAR en se contentant de défendre son acquis du match aller. Tout en se montrant prudent, le CRB va jouera l’offensive pour que la défense ne subisse pas le poids de la rencontre. Une manière de surprendre l’adversaire qui s’attendra sans aucun doute à ce que le CRB se cantonne en défense, mais aussi de bien exploiter les qualités offensives de ses joueurs qui sont Younès, Saïbi et Bousseha.

commettre moins d’erreurs, car ce genre de confrontation se joue sur de petits détails. Le coach du CRB a donc incité ses poulains à bien se concentrer sur le terrain jusqu’à la fin de la partie. Les coéquipiers d’Aksas sont appelés aussi à ne pas prendre de risque en défense pour éviter toute mauvaise surprise, car la moindre erreur pourrait être fatale pour l’équipe qui est amoindrie de quatre éléments qui ont joué le match aller : Akniouène, Boukedjane, Alex et Lahmar.

La rapidité d’exécution face à une défense statique
En optant pour l’offensive tout en occupant d’une manière rationnelle le terrain pour ne pas laisser des espaces à l’adversaire, Henkouche a demandé à ses attaquants d’avoir cette rapidité d’exécution, tout en évitant les dribbles inutiles, pour ne pas permettre à l’adversaire de se replacer. Cette rapidité d’exécution sera une arme redoutable face à une défense statique et lourde, chose que le CRB tentera d’exploiter. En somme, le coach détient la clef de la réussite et la balle est dans le camp des joueurs appelés à revenir avec la qualification à Alger. Kamel M.

La volonté pour vaincre la fatigue
Pour ce match retour face aux FAR, les Belouizdadis ont deux adversaires à vaincre : cette équipe des FAR en quête de rachat pour son modeste parcours en championnat, et la fatigue qui s’est fait ressentir chez les joueurs. Henkouche n’a pas cessé de parler à ses poulains en les exhortant à jouer avec beaucoup de volonté pour vaincre la fatigue, et faire face à la fraîcheur physique de

Commettre moins d’erreurs
A travers le discours que Henkouche a tenu à ses protégés, il leur a demandé d’essayer de

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

13

Coup d’œil Coupe de la CAF

«Un but nous suffira pour la qualification»
Nous avons constaté qu’il règne une bonne ambiance dans le groupe depuis votre arrivée, peut-on dire que vous avez retrouvé le moral ? Oui, il y a une bonne ambiance aux entraînements et on se prépare dans de bonnes conditions, ce qui nous laisse optimistes pour pouvoir arracher la qualification au prochain tour. Certes, on est déçus par les résultats enregistrés en championnat. Si on avait disputé nos rencontres dans de bonnes conditions, on aurait sans aucun doute réalisé de meilleures performances. Au Maroc, on a décidé de faire la part des choses et d’oublier un peu le championnat et ne penser qu’à notre rencontre de la Coupe de la CAF. Peut-on dire que vous êtes prêts pour la rencontre que vous allez jouer demain face aux FAR (NDLR : entretien réalisé hier vendredi) ? Oui, nous le sommes. Mieux, on est vraiment optimistes de réaliser notre objectif. Comme on est tenus par l’obligation du résultat, nous allons tout faire pour arracher la qualification. L’adversaire est à notre portée, puisqu’on connaît ses forces et ses faiblesses, contrairement au match aller. Il est vrai qu’avant la première manche nous avions eu quelques informations sur l’équipe des FAR, mais une fois confrontés à ses joueurs, on a eu une meilleure idée sur sa valeur. Quelle est votre idée maintenant sur l’adversaire ? C’est une équipe qui joue bien au ballon et se positionne bien aussi sur le terrain. Seulement, sa défense est un peu lourde ce que

Berradja

Des changements

P

énalisé par l’absence de quatre joueurs titulaires, Boukedjane, Akniouène, Lahmar et Alex qui n’étaient pas d’ailleurs du voyage avec l’équipe, l’entraîneur du CRB a préparé les solutions de rechange pour pouvoir aligner une équipe capable de revenir avec le billet qualificatif à Alger. Le fait d’avoir laissé au repos Saïbi, Aoued et Mameri face à l’ESS leur a permis de souffler. Alors que d’autres, qui n’avaient pas de matchs dans les jambes, à savoir Mekhout et Mebarki, ont pu tout de même avoir un certains temps de jeu au cours de la semaine passée, afin qu’ils puissent accomplir convenablement leur tâche sur le terrain aujourd’hui face aux FAR. Bien qu’il ne soit pas encore fixé sur son onze rentrant, une fois à Rabat, Henkouche a maintenant une meilleure idée sur l’équipe qu’il présentera sur le terrain de Moulay-Abdellah.

par rapport au match aller
Mameri passera cette fois-ci sur le flanc droit de la défense, et ce en l’absence de Akniouène. Henkouche tient à aligner un élément expérimenté dans ce compartiment, et c’est Mameri qui est le mieux indiqué pour s’acquitter de cette tâche, lui qui a évolué sur le flanc droit de la défense au cours de la phase aller du championnat, avant que Henkouche ne décide de lui faire changer de poste. Quant au flanc gauche et en l’absence de Boukedjane, c’est logiquement Lyès Boukeria qui prendra sa place dans le onze rentrant et ce grâce à l’expérience qu’il a acquise que cela soit avec le NAHD ou la JSK.

Berradja et Mekhout à la récupération
En l’absence de Alex et Lahmar, les titulaires indiscutables dans l’échiquier de Henkouche, le coach était contraint de revoir sa copie, mais sans tarder à trouver de solutions. Il a placé sa confiance en la personne de Berradja, qui demeure un milieu de terrain polyvalent et qui joue avec une grande hargne, ainsi que Mekhout auteur d’une partie honorable face à l’ESS. Ce dernier, qui n’était pas en bons termes avec Henkouche, grâce aux efforts qu’il a déployé ces derniers temps a fini par gagner la confiance de son coach qui l’alignera aux côtés de Berradja. Quant à l’animation du jeu, elle sera assurée, comme d’habitude, par Aoued qui est un titulaire incontestable pour les Belouizdadis.

Fellah probablement dans les bois
Pour le poste de gardien de but, c’est Fellah qui se chargera de garder la cage de son équipe, puisque Ousserir, qui souffre d’une légère blessure, était contraint de faire l’impasse sur la séance d’entraînement de jeudi. C’est donc Fellah qu’on a préparé pour prendre sa place dans les bois face aux FAR. Ce joueur nous a affirmé que si on lui fait confiance, il est prêt à donner ce qu’on attend de lui, d’autant plus qu’il a une revanche à prendre sur le sort cette saison.

La pelouse du complexe Moulay Abdellah épate les joueurs
Les joueurs qui se sont entraînés mercredi en fin d’après-midi sur le stade principal du complexe Moulay Abdellah, qui abritera la rencontre, ont été épatés par la qualité de la pelouse. Les camarades de Saibi estiment que cette pelouse leur permettra de bien s’exprimer sur le terrain.

nous essayerons d’ailleurs d’exploiter ce samedi. Mais, il faut rester concentrés sur notre sujet et essayer d’être vigilants tout au long de la rencontre, car tout peut arriver dans un match de football. Vous allez donc tirer profit de cette situation… Effectivement, on pourra, comme vous dites, tirer profit de la lourdeur de la défense de notre adversaire et marquer au moins un but. Si on arrive à jouer comme à notre habitude, je suis certain qu’on prendra à défaut notre adversaire. Un but nous suffira sans aucun doute pour nous qualifier. Si on arrive à l’inscrire, il sera très difficile à l’adversaire de nous marquer trois buts. Ne pensez-vous pas que le fait d’entamer la rencontre avec l’avantage d’un but seulement n’est pas rassurant pour votre équipe ? On aurait souhaité se déplacer à Rabat au moins avec deux buts d’avance, car nous avons manqué beaucoup d’occasions de but à aller, mais le fait de ne pas avoir

encaissé au 20-Août reste quand même une bonne chose pour nous. On sent que vous êtes confiant… Nous sommes tous confiants, car nous avons toujours cru en nos chances. Le fait que la rencontre se joue dans un grand stade est une bonne chose pour nous. On s’est souvent exprimés à notre véritable Boukeria et Mameri valeur lorsqu’on dispose des essur les deux flancs de paces nécessaires pour développer notre jeu. la défense Quelles sont vos appréhenMême s’il a joué toutes les sions pour cette rencontre ? rencontres de son équipe Mis à part la fatigue qui risque depuis le début de la phase de nous jouer un mauvais tour, je retour du championnat au pense qu’on ne craint rien. Si on poste de défenseur central, le arrive à jouer comme on le capitaine souhaite, je suis perKarim Slimani suadé qu’on reviendra à Alger et Maziz souffrent de avec la qualification. légères blessures Entretien réalisé En plus de Ousserir, deux joueurs du CRB souffrent aussi de légères blessures. Il s’agit de l’attaquant Slimani qui a des par K. M. cloques au pied, il s’est même entraîné pieds nus mercredi dernier ; alors que Maziz souffre d’une contracture au mollet.

Saïbi, Boussehaba et Younès en attaque
Pour ce qui est de la ligne d’attaque, elle sera composée du trio Saïbi-Younès-Bousseha. Seulement, le coach demandera à ses deux ailiers d’aider les joueurs du milieu du terrain, mais aussi de presser l’adversaire dans sa zone pour empêcher la relance, même si le jeu du CRB sera porté vers l’offensive. Henkouche tient donc son onze rentrant, à moins d’un changement de dernière minute. Kamel M.

14

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

Coup franc MCA
Il remplacera Babouche durant ses trois semaines d’indisponibilité

«Nous irons au Khroub avec la détermination de gagner»
De retour au premier plan depuis le match de coupe face à l’USMA, Brahim Bedbouda sera appelé désormais à remplacer Babouche, indisponible pour blessure. Une mission qui n’effraie nullement le jeune défenseur qui se dit prêt à répondre aux attentes du coach et des supporters.
Avec un peu de recul, quelle analyse faitesvous de ce match contre l’USMH qui a été très disputé ? Il a fallu qu’on se montre très solides pour disputer ce match face à une coriace équipe d’El Harrach qui nous a posé beaucoup de soucis, surtout en première mi-temps. Mais après la pause, nous avons su refaire surface en appliquant à la lettre les consignes du coach qui nous a demandé de presser l’adversaire plus haut. C’est ce qui nous a permis de récupérer plus de ballons que, malheureusement, on n’a pas su convertir en but. Comment justement expliquez-vous les deux visages montrés par votre équipe au cours de ce derby tout comme face au CAB ? Nous avons été un peu perturbés par la sortie prématurée de Babouche à qui je souhaite un prompt rétablissement. Mais en seconde période, le coach a recadré tout cela et nous avons pu fournir une bien meilleure seconde période au cours de laquelle on a été privés d’un but valable qui aurait changé complètement la donne. Mais bon, on ne va pas refaire le match, cela ne servira à rien. Il faut à présent qu’on se prépare pour les deux prochains rendez-vous que nous disputerons face à l’ASK et au CAB. Ne pensez-vous pas que ce match nul n’est pas fait pour arranger vos affaires ? Je ne partage pas votre avis. Pour moi, ça reste un bon résultat car ce n’est pas du tout évident de gagner tous les derbies. Et puis, il ne faut pas oublier le contexte dans lequel nous avons joué. Nous avons enchaîné trois rencontres en une semaine avant de jouer celle face à l’USMH que nous avons préparée à la va-vite en raison de la programmation de la ligue qui nous a lésés sur ce coup-là. Ce point que nous avons décroché nous permet de garder une avance de dix points sur l’ESS qui est devenue notre principal concurrent pour le titre. En ce qui vous concerne, vous avez retrouvé une place de titulaire depuis votre match de coupe face à l’USMA… Il est certain que ce but que j’ai inscrit en coupe face à l’USMA m’a permis de reprendre confiance en moi. Et puis, il y a eu des conjonctures qui ont fait que j’ai pu retrouver une place dans le onze de départ. A chaque fois que je suis aligné, j’essaye de répondre aux attentes du coach et des supporters qui attendent toujours beaucoup de nous. Après cette blessure contractée par Babouche, vous allez remplacer votre capitaine d’équipe lors des quatre, voire cinq prochains matchs de votre équipe… Ce n’est pas du tout facile de remplacer un joueur comme Babouche qui est indispensable dans notre équipe. Il est l’un des meilleurs arrières gauches de notre championnat. Il faut savoir que ce n’est pas la première fois que je le remplace puisque je l’ai fait lorsqu’il était à la CAN avec la sélection nationale. Je tâcherai de faire de mon mieux pour être à la hauteur. Babouche, lors de l’entretien qu’il nous a accordé dernièrement, nous a déclaré que vous étiez en super forme et que vous aviez toutes les qualités pour le remplacer… Cela me va droit au cœur. Vous savez, j’ai beaucoup appris en jouant aux côtés d’un joueur comme Babouche. Et je ferai tout pour être à la hauteur. Nous espérons le récupérer le plus vite car nous avons besoin de lui pour la fin de saison. A présent, vous allez vous préparer pour deux rencontres choc face à l’ASK en championnat et au CAB en Coupe d’Algérie. Deux nouveaux défis qui attendent votre équipe. Un commentaire ? L’un ne va pas sans l’autre. Nous aurons une semaine décisive à négocier. Ce match face au Khroub sera capital pour nous. Nous allons affronter une équipe qui joue pour sa survie. Si on veut remporter le titre, il faut se montrer très costauds pour enchaîner les matchs avec succès. Et de ce fait, nous devons se déplacer au Khroub avec la détermination de gagner. Juste derrière après ce match face à l’ASK, nous aurons une rencontre de Coupe d’Algérie contre le CAB qu’il faudra aussi gagner pour obtenir notre billet pour la demi-finale. Avant de conclure, je voudrais présenter mes condoléances à notre camarade Mokdad qui vient de perdre son père, Allah y rahmou. Entretien réalisé par Tarek Che

Bedbouda

Il l’a fait lors de l’émission «Week-end foot» Bouiche Nacer encense Bouchama et Zemma
Lors de l’émission sportive «Week-end foot», animée par notre confrère Riadh Belkhedim, qui a été diffusée avant-hier soir sur Canal Algérie, Nacer Bouiche, l’ancien baroudeur de la JSK, qui a embrassé une carrière de consultant, n’a pas manqué l’occasion d’encenser deux joueurs du Mouloudia. Il s’agit de Nacim Bouchama, qui a été brillant face à l’USMH, et Mohamed Amine Zemmamouche, qui a été tout simplement époustouflant. «Bouchama a fourni face à l’USMH un gros match, alors que dire de Zemmamouche qui est en excellente forme ! Il mérite vraiment de faire partie du groupe qui ira au Mondial», dira l’ancien international.

La FIFA a tranché en faveur du Mouloudia dans l’affaire Nouzaret
Ayant sollicité la FIFA pour obtenir son dû, l’ancien entraîneur du Mouloudia d’Alger, Robert Nouzaret, n’a finalement pas eu gain de cause auprès de la plus haute instance du football mondial. Face à la nouvelle réglementation instaurée par Mohamed Raouraoua, les dirigeants du Doyen ont pris leurs devants en préparant un dossier bien ficelé qu’ils ont envoyé à la FIFA pour éviter toute sanction de la Fédération nationale qui a été ferme à ce sujet. Ainsi, toute équipe qui aura engrangé des dettes sera sanctionnée par une défalcation de trois points.

Bracci maintient le cap
Hier matin, les gars du Mouloudia ont bossé avec le plus grand sérieux sous la houlette d’un Bracci soucieux du moindre détail. Travail technicotactique était au menu d’une matinée où le coach mouloudéen n’a rien voulu laisser passer.

Besseghier et Boumechra aux soins
Tous deux blessés, Salim Boumechra et Abdelkader Besseghier sont actuellement en train de suivre des soins pour se rétablir de leurs bobos contractés lors du derby face à l’USMH. Pour le staff technique, la participation des deux éléments pour la rencontre de championnat face au Khroub n’est pas remise en cause. En plus des absences de Koudri et Babouche, ce serait un véritable coup dur pour le MCA que de se passer des services de Boumechra et Besseghier qui sont déterminés à tout faire afin d’être sur pied pour le déplacement au Khroub suivi par la rencontre de coupe contre le CAB à Batna même.

Nouzaret devra verser 35 000 euros au Doyen
Pour obtenir gain de cause, le Mouloudia a appuyé sa défense sur les fautes professionnelles commises par Nouzaret durant la période où il drivait le club (2005-2006). En effet, l’ex-coach de Toulouse n’avait pas hésité à critiquer sur les ondes de la Chaîne III et dans la presse écrite la gestion du Dr Messaoudi, alors président du Mouloudia. Une faute professionnelle qui va à l’encontre des engagements et du contrat signé

par l’entraîneur français avec les pensionnaires de Chéraga.

Il a un délai d’un mois pour payer
Par ailleurs, nous avons appris par Omar Ghrib en personne que Nouzaret dispose d’un délai d’un mois pour payer cette pénalité. A l’expiration du délai, Nouzaret devra verser pour chaque jour une pénalité de 5 % de ladite somme. La direction du MCA s’est beaucoup réjouie à l’annonce de cette décision. «On ne peut qu’être satis-

fait et se réjouir de cette décision qui a été prise par la FIFA. Nous avons fait le nécessaire en ficelant un dossier en béton qui nous a permis d’avoir gain de cause. Maintenant, c’est Nouzaret qui devra payer le Mouloudia comme dédommagement pour faute professionnelle et non-respect du contrat. Au-delà du délai qu’il dépassera, il devra payer une pénalité de 5 % pour chaque jour en plus des 35 000 euros qu’il devra verser au club», nous a confié le responsable mouloudéen.

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

15

Coup franc USMH

Djabou
«Je préfère un transfert en Europe que dans un pays du Golfe»

En amical : USMH 1 - NAHD 1
La rencontre amicale ayant opposé, jeudi aprèsmidi au stade Lavigerie, l’USMH au NAHD s’est achevée sur un score de parité 1-1. Même si l’adversaire était d’un niveau moyen, cette rencontre aura été un bon galop d’entrainement pour les poulains de Charef qui fait son possible pour permettre à ses joueurs de garder le rythme. Ceci pour les titulaires, quant aux joueurs réservistes, cette joute amicale leur aura permis de combler leur manque sur le plan compétitif.

C

onvoité par un certain nombre de clubs étrangers qui veulent s’attacher ses services dès la saison prochaine, Abdelmoumene Djabou, la coqueluche des supporters harrachis pourrait quitter l’USMH cet été. En effet, si Serrar, le président de l’ESS avec qui il est sous contrat, veut le transférer dans un pays du Golfe où certaines équipes ont déjà manifesté leur intérêt pour Djambou, ce dernier ne semble pas emballé par un transfert dans les pays du pétro-dollar. «Si je dois jouer à l’étranger je préfère que ce soit en Europe que dans un pays du Golfe. Je suis encore jeune et je dois progresser pour améliorer mon niveau. Cela ne peut pas être dans un pays où le niveau du championnat est inférieur au nôtre.»

en championnat, je n’ai pu répondre présent au rendez-vous. On a dû reporter cela à la semaine prochaine.»

Gharbi et Mebarakou indisponibles
Toujours blessé, Gharbi sera indisponible pour deux semaines au moins. Il en est de même pour le défenseur Mebarakou qui, lui aussi, souffre d’une blessure et ne pourra pas jouer avant une semaine. Il s’agit d’une tendinite au genou qui l’empêche de s’entrainer. Ces deux éléments, qui n’ont pas encore repris les entrainements depuis le match contre le MCA, seront sans aucun doute absents face à la JSMB.

«Les supporters n’ont pas admis que je rate face au MCA»
Interrogé sur ses sentiments après avoir essuyé des insultes de la part des supporters, à la fin du match contre le MCA, Djabou nous a avoué qu’il était, certes un peu déçu par la réaction des fans de l’USMH, sans pour autant leur en vouloir : «Je ne vous cache pas que cela m’a fait très mal d’essuyer les insultes des supporters à la fin du match. Cela m’a plus déçu que surpris, car c’était la première fois que cela m’arrivait depuis ma venue à l’USMH. Ma surprise était grande, car j’avais raté des buts auparavant dans d’autres matchs, sans être insulté. Finalement, j’ai compris que la colère et la mauvaise réaction des supporters étaient le fait d’avoir rater contre un adversaire comme le MCA.» Nacer-Eddine Ratni

Concurrence acharnée entre les gardiens de but
La lutte est acharnée entre les gardiens de but de l’USMH afin de glaner une place de titulaire. Si Doukha a su s’imposer pour devenir le titulaire dans ce poste, il n’est pas dit qu’il gardera sa place. Boutrig et Limane semblent bien revenir, ces derniers temps, et se présentent désormais comme de concurrents potentiels. Doukha a donc intérêt à redoubler d’efforts s’il veut rester le numéro un dans les buts.

«J’ai une touche avec Lorient»
Prié de nous donner les noms des clubs étrangers avec lesquels il a un contact, le jeune attaquant harrachi nous dira : «Concernant les contacts, c’est mon manager qui s’en occupe. Je sais qu’il y a des clubs français et portugais qui ont déjà manifesté leur désir de m’enrôler. Mais pour l’instant je ne peux vous en dire plus. Mon manager m’a, dernièrement, fait part d’un contact avec Lorient. Je devais même rencontrer, la semaine dernière, un agent de joueurs travaillant en Europe et qui est à l’origine de ces contacts avec Lorient. Mais comme on était en pleine mise au vert à la veille d’un match important

Boutrig s’illustre sur un penalty
Lors du match face au NAHD le portier Abderahmane Boutrig, qui a joué un peu plus d’une demiheure, s’est illustré sur un penalty botté par Harrouche. Suite à une belle parade, il a réussi à dévier le cuir évitant ainsi un but tout fait. Par cette illustration, Boutrig aura prouvé qu’il restait un concurrent de taille pour Doukha, l’actuel titulaire dans la cage.

Haniched : «Boutrig a retrouvé ses moyens»
Le gardien de but Boutrig, qui avait été indisponible, semble avoir retrouvé sa forme. Haniched nous a déclaré à son sujet : «Boutrig est en nette progression depuis qu’il a repris les entraînements, et ses prestations en amicale prouvent son retour en forme. J’ai constaté en lui d’énormes progrès. Mais il reste certain que ses prestations seront encore meilleures. Cela me pousse à croire qu’il a retrouvé la confiance.»

Mebarakou
«Les Bougiotes n’auront pas la partie facile»
Trois jours après votre confrontation avec le MCA, vous semblez avoir oublié ce match. Comment est l’état d’esprit au sein du groupe? Comme vous avez dû le remarquer, l’ambiance est bonne au sein du groupe. Cela nous encourage et nous donne l’envie de travailler et de persévérer davantage. Même avec un nul face au Mouloudia, l’USMH se maintient en haut du tableau. Vous ambitionnez toujours de voir plus haut et viser une des premières places ? Pour nous, le plus important c’est le maintien. Cet objectif est déjà atteint. Cela ne veut pas dire que nous allons en rester là. Pour ce qui reste à jouer, on tâchera de négocier match par match pour arracher la meilleure place possible. Si l’opportunité de jouer les premiers rôles se présente à nous, il est évident qu’on se jettera dans la course. Mais on n’en est pas encore là. Votre équipe s’apprête à rencontrer la JSMB chez elle. Comment se présente pour vous ce match ? C’est une rencontre très difficile qu’on doit prendre avec beaucoup de sérieux. Je pense que nous sommes en mesure de réussir un bon résultat comme nous l’avons fait dans nos derniers déplacements. Personnellement, je reste confiant quant à un bon résultat. Mais la JSMB n’est pas une équipe quelconque... Certes, mais cela ne change rien de notre détermination. Entre deux équipes ayant les mêmes objectifs dans cette compétition, je pense que cette rencontre sera équilibrée. N’oubliez pas que nous avons une revanche à prendre sur cet adversaire qui nous a battus à deux reprises cette saison, en championnat et en coupe. Nous sommes très motivés pour gagner ce match. Dans ce genre de match l’expérience est un atout considérable. Cela étant, la JSMB avec ses joueurs chevronnés semble mieux lotie que vous… Même si la formation bougiote possède des individualités, on ne craint rien car nous aussi nous avons des atouts à faire valoir. Ce match est considéré comme la grande affiche de cette journée. Donc, dans les deux côtés les supporters seront nombreux. On imagine déjà l’ambiance dans les gradins… Exactement, nos supporters ont toujours été là dans les déplacements. Pour nos fans, Béjaïa n’est pas considéré comme un long déplacement. Cela me laisse convaincu qu’ils y seront et en force. Entretien réalisé par Nacer-Eddine Ratni

Hendou un atout supplémentaire
Lors de la rencontre amicale contre le NAHD, les quelques supporters et dirigeants présents à cette confrontation ont été agréablement surpris par la prestation de Hendou qui, depuis quelques semaines, semble revenir à son meilleur niveau qui lui a permis de s’imposer en début de saison comme élément indispensable au sein de l’équipe harrachie. En fait, cette belle prestation du jeune Algéro-Ukrainien n’est qu’une confirmation de ses immenses qualités techniques. Par sa grande forme actuelle, Hendou donne déjà des assurances à son coach qui n’a pas manqué de lui renouveler sa confiance lors des dernières journées.

16

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

Coup de cœur JSMB

Béjaïa veut retrouver l’Afrique L
’objectif tracé par la JSMB pour cette première phase du championnat, une place sur le podium qui demeure désormais possible vu que la JSMB qui a raté le début de saison avec six faux pas consécutifs dont quatre défaites, occupe actuellement seule la deuxième place avec un capital de 42 points. Certes, pas moins de neuf points séparent le club du leader, le MCA, mais la JSMB a de fortes chances de terminer la saison sur le podium si elle continue sur cette même dynamique. Les Béjaouis, qui restent sur un match nul ramené de Bordj, auront à cœur de réaliser leur objectif avant la fin de saison. Les poulains de Menad ont bien réagi après leur défaite à domicile, devant une équipe coriace et qui a réalisé un parcours intéressant. Désormais, la formation béjaouie est la meilleure équipe à l’extérieur avec pas moins de dix-neuf points ramenés des ses déplacements. Il est clair que les gars de Yemma Gouraya, qui ont frappé d’entrée lors de cette phase retour, veulent afficher leurs intentions, car la deuxième place demeure leur objectif premier lors de cette deuxième phase de la compétition. En fait, une place qui permettra aux Béjaouis de jouer la Ligue des champions d’Afrique surtout que la troisième place n’est plus qualificative pour jouer une joute continentale. D’ailleurs, le président Tiab nous a dit récemment que son club n’avait plus le choix que de tenter le tout pour le tout, afin de terminer la saison au moins à la deuxième place. C’est-à-dire que le titre de championnat intéressait aussi les Vert et Rouge après les derniers résultats réalisés par cette équipe ; mais vu les derniers faux pas à domicile, cet objectif de couronner cette saison semble compromis. Toutefois, rien n’est encore définitif, il reste encore huit matchs à jouer et les Béjaouis doivent travailler davantage afin d’arriver à leur but. Impossible n’est pas Béjaoui.

par la direction du club pour cette saison est convoité par d’autres équipes, qui ne lâcheront désormais rien pour l’atteindre. C’est dire que les Béjaouis devront coûte que coûte glaner les trois points, ce mardi, sur leur terrain et devant leur public qui sera certainement au rendez-vous pour soutenir son équipe qui aura besoin de ses supporters lors de cette importante et difficile confrontation. Les joueurs sont donc appelés à garder leur sang-froid et prendre au sérieux ce match, qui ne sera pas une simple formalité pour eux qui espèrent sortir vainqueurs de cette confrontation.

constante et peut surprendre n’importe quel adversaire. Cependant, même si c’est le cas, les joueurs doivent s’armer de courage et de sérieux, surtout ne prendre à la légère le vis-à-vis, afin d’éviter le scénario de l’ASO.

Menad confiant
Malgré la qualité de l’adversaire qui ne va lâcher facilement et qui fera de son mieux pour prendre sa revanche sur la JSMB qui l’avait battu deux fois cette saison, le coach Djamel Menad reste confiant et prépare ses baroudeurs sérieusement et avec la ferme intention d’enchaîner avec un bon résultat dès le prochain rendez-vous devant l’USMH. Une idée qui a d’ailleurs mûri depuis bien longtemps, soit après le retour de Menad à la JSMB puisque le club n’a perdu que deux fois depuis son retour à la barre technique et a réussi à ramener dix-neuf points en dehors de ses bases. C’est dire que Menad compte bien réaliser son objectif et il paraît qu’il a tout de même devant lui toues les solutions pour cela. En effet, un nombre important de joueurs à déjà donné satisfaction lors des précédentes journées, même les jeunes éléments, à l’image de Boulaïncer qui a réussi un bon début face à le MSPB en inscrivant deux buts en vingt minutes seulement.

Battre d’abord El Harrach
Après une journée de repos, les joueurs de la JSMB reprendront le chemin du travail cet l’aprèsmidi au stade de l’Unité maghrébine, afin de poursuivre leur préparation en prévision de la prochaine rencontre prévue ce mardi devant l’USMH. Une coriace formation face à laquelle la JSMB tentera de renouer avec la victoire à domicile. Il faut avouer que ce ne sera pas facile pour les Béjaouis, qui affronteront une équipe qui a réalisé un bon parcours jusque-là et qui prétend au même objectif qu’eux. Ce qui nous amène à dire que les joueurs béjaouis qui ont battu cette formation deux fois cette saison n’auront pas un match facile cette fois. Le coach a mis en garde ses poulains contre tout excès de confiance, en exigeant d’eux une totale concentration et leur rappelant que rien n’était encore assuré, à savoir qu’une place sur le podium. L’objectif tracé

L’USMH, une formation à prendre au sérieux
Pour leur prochain rendez-vous en championnat, la JSMB devra affronter un adversaire de taille. Il s’agit de l’USMH qui a retrouvé des couleurs lors de ces dernières journées. Les poulains de l’entraîneur Charef qui restent sur un faux pas devant le leader tenteront le tout pour le tout afin de se racheter et récupérer les deux points perdus lors la dernière rencontre. C’est pour cela qu’il ne faut surtout pas sous-estimer cet adversaire qui carbure à plein régime. L’USMH est une équipe du niveau de la JSMB, et ce ne sera pas une simple formalité pour les Béjaouis. Les hommes de Menad devront donc se méfier et rester très concentrés. C’est vrai qu’après le dernier nul ramené de Bordj, les joueurs sont confiants et motivés. Ils sont unanimes à dire que l’équipe est en progression

deux équipes. En effet, l’USMH a perdu tous ses matchs au stade de l’Unité maghrébine. Depuis sa dernière montée en D1, elle a affronté quatre fois la JSMB et les rencontres ont été soldées par des victoires pour les locaux. Même à Lavigerie, les Béjaouis s’en sortent à bon compte. C’est dire qu’ils partent avec un petit avantage psychologique sur les poulains de Charef, qui n’ont pas encore oublié le 6 à 2 de la Coupe d’Algérie ni la défaite à domicile lors du match aller en championnat. Certes, l’USMH est équipe qui réussit vraiment aux Béjaouis et le stade de l’Unité maghrébine n’a jamais porté chance aux Harrachis, mais il faut savoir aussi que dans le football tout est possible et que l’adversaire ne viendra pas à Béjaïa pour faire du tourisme mais pour prendre sa revanche et pourquoi pas mettre fin à cette suprématie des Béjaouis. S. A.

Le travail psychologique ne sera pas négligé
Après presque douze jours de travail intense basé sur les volets physique, technique et tactique, ponctué par un match amical jeudi dernier devant l’équipe de l’USOA, le staff technique a décidé de baisser un peu la charge durant ces dernières séances d’entraînement. En effet, Djamel Menad axera son travail sur le côté psychologique à l’approche de la rencontre devant l’USMH. Le driver a demandé à ses protégés plus de concentration et de vigilance pour aborder ce match avec les meilleurs atouts possibles. En tout cas, toutes les conditions ont été mises à la disposition des joueurs qui n’ont qu’à prouver sur le terrain, en arrachant les trois points de la victoire.

L’adversaire réussit bien aux Béjaouis
C’est le constat que nous avons fait lorsque nous avons évoqué l’histoire des rencontres entres les

Reprise aujourd’hui
A l’issue de la dernière séance d’entraînement effectuée jeudi dernier dans la matinée, le coach Djamel Menad a décidé d’accorder une journée de repos à ses poulains. Vu qu’il ne reste désormais que deux jours avant la rencontre avec l’USMH, le driver a donné rendezvous à ses joueurs pour aujourd’hui, à 16h. En effet, les Béjaouis reprendront le travail afin de poursuivre leur préparation pour le match de ce mardi et le coach va certainement opérer les dernières retouches sur le dispositif qui sera mis en place le jour du match.

«Désormais, on ne doit plus perdre des points à domicile»

Boulemdaïs

On sent qu’une bonne ambiance règne actuellement au sein du groupe… C’est le cas de le dire. Avec un groupe très soudé l’ambiance ne peut être que bonne. Tous les joueurs ont le moral au beau fixe. Tant mieux pour nous, pourvu que ça dure. Cette situation vous a permis de préparer convenablement le match face à l’USMH, n’est-ce pas ? Effectivement, on a mis cette bonne ambiance au profit du groupe. On s’est donnés à fond durant toute la trêve et tout le monde a travaillé d’arrache-pied afin d’aborder le match qui nous attend face à El Harrach avec les meilleurs atouts possibles, afin de faire un résultat positif. Comment évaluez-vous le travail effectué durant cette minitrêve ? Je pense qu’on a bien travaillé, le staff a élaboré un programme bien étudié que nous avons suivi à la lettre. Je pense qu’on a effectué une bonne préparation, sans oublier aussi que jeudi dernier on a disputé

un match amical qui nous a été vraiment bénéfique sur touts les plans surtout que tous les éléments ont eu la chance d’y participer. Donc, vous êtes prêts pour la reprise… Absolument, je peux vous dire même qu’on a hâte de renouer avec la compétition officielle. On a fait une bonne préparation et j’estime qu’on est fin prêts pour affronter l’USMH. Justement, comment s’annonce pour vous cette rencontre ? Ce sera sans aucun doute un match très difficile. L’USMH est une bonne équipe qui a de bons éléments dans ses rangs, et je pense que ce sera très serré. Les Harrachis qui restent sur un faux pas devant le MCA feront tout pour se racheter et renouer avec le succès. Idem pour nous, qui devons confirmer aussi le résultat de la dernière journée devant le CABBA. Donc, il faut confirmer notre bonne santé et rester sur cette dynamique. C’est pour cela qu’on doit gagner ce match. Cela va nous permettre aussi d’avoir plus de confiance en nous pour aborder les autres rencontres en

force afin de ne pas perdre encore des points à domicile. Donc, la victoire est impérative… Et comment ! Les trois points de la victoire resteront à coup sûr à Béjaïa. On fera le maximum pour réussir notre match. D’ailleurs, on n’a pas vraiment le choix surtout que cette rencontre se jouera sur notre terrain et devant notre public. On n’a pas le droit de décevoir encore nos supporters. Mais l’USMH ne viendra pas à Béjaïa en victime expiatoire, elle aussi veut cette deuxième place… Il n’est pas interdit de rêver. Certes, ce ne sera facile comme je viens de vous le dire, l’USMH reste une bonne équipe et fera le maximum pour nous accrocher à domicile, mais ce qui est sûr, c’est que les Harrachis ne vont pas nous chiper les trois points de ce match. On est bien motivés et personne ne pourra nous freiner. On est déterminés à gagner, et surtout préserver notre deuxième place. Entretien réalisé par S. A.

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

17

Coup d’œil MCO

Cap sur le CAB…

Z. Sebbah : «Je donnerai la priorité au Mouloudia»

Depuis un moment, l’enfant de Boufatis Abidine se donne à fond pour finir la saison en beauté avec son équipe le MCO, où il rappelle que le prochain match de Batna est capital pour le maintien de son équipe.

ayant gagné qu’une seule rencontre en cette phase retour, les Hamraoua devront obligatoirement mettre un terme à cette série d’insuccès afin de s’éloigner de la zone dangereuse et assurer par la même leur maintien. Après avoir battu le MSP Batna, les Oranais sont appelés à prendre le meilleur face à l’autre formation de la capitale des Aurès. Un match qui s’annonce plus compliqué que celui face à la lanterne rouge du championnat du moment que le CAB espère aussi sortir du ventre mou du classement. Il faut dire aussi que la venue de Mustapha Biskri a eu

N’

pour effet de dynamiser davantage le groupe qui a tenu la dragée haute au leader en s’inclinant difficilement 1-0 avant d’assurer un grand succès face au WAT 3-1. Des résultats qui sont considérés comme un véritable avertissement pour cette équipe du Mouloudia appelée à bien préparer ce match afin de se mettre à l’abri de toutes mauvaises surprises.

… Match de revanche
Cette confrontation aura un parfum de revanche pour les Oranais qui ont été battus par le CA Batna au stade du 1er-Novembre lors de la phase aller. Si sur le ter-

rain la victoire du Chabab ne souffre d’aucune contestation, les responsables du Mouloudia n’ont toutefois pas apprécié le comportement de leurs homologues de Batna qui les ont mal accueillis sous prétexte que les Oranais ont remonté les Asémistes contre le CAB la saison passée lorsque les deux équipes évoluaient en D2. Ils ont en effet refusé aux responsables du MCO, dont le président lui-même, l’accès aux gradins puisque le match s’est joué à huis clos. C’est ainsi que les Hamraoua veulent rendre la monnaie de la pièce aux Batnéens par un succès qui les sauvera mais aussi qui en-

foncera le Chabab.

L’argent après Batna
L’importance de l’échéance de mardi prochain a fait oublier aux joueurs l’espace de quelques jours ce vulgaire problème de sou. En effet, les coéquipiers de Kada Kechamli ont décidé de ne plus aborder ce problème financier avant ce match contre le Chabab. Ils veulent gagner cette confrontation afin d’aborder ce sujet en position de force. Il faut dire aussi que le président du Mouloudia était clair en annonçant que l’argent est tributaire du maintien. Amine L.

Auteur du but égalisateur à Zioui et d’un triplé ce jeudi

El Bahari, le goléador est de retour !
Cette saison n’a pas du tout était facile pour l’enfant de Bethioua, Nasreddine El Bahari, l’adulé des Hamraoua, après un début de saison tonitruant, avec 5 buts, voilà qu’une double fracture à l’orteil face au MCA au match aller vient malheureusement le stopper, en suite un long arrêt et une cascade de rechutes qui ont eu raison de l’état de forme de «Nasro». Par la suite, c’était le grand walou pour El Bahari, qui est resté plus de deux mois sans compétition. Ainsi, son retour était progressif, ce qui fait qu’il avait perdu de sa puissance et de sa force devant, c’est pourquoi il est resté encore muet. Comme cela ne suffisait pas, El Bahari est toujours malchanceux et souffre de pépins de santé, avec cette élongation qui l’a contraint au repos forcé. Tellement qu’il avait les fourmis dans les jambes, il est revenu vite à la compétition contre le CABBA, un retour précoce - il le payera très cher - puisqu’il rechute et se retrouve à nouveau blessé. A partir de là, il n’a plus voulu prendre de risque de même que le staff technique. C’est ainsi que son retour n’a été enregistré que lors du dernier match de son équipe à Zioui face au NAHD. Lors de cette partie, il a été mis sur le banc de touche, car on termes, El Bahari veut prendre sa revanche sur voulait l’intégrer par étape, pour éviter le mauvais sort, d’autant plus que l’équipe a toute complication. Cela dit, l’équipe grandement besoin de lui afin d’assurer le avait de la peine à revenir à la marque maintien bien avant la fin de saison. Ainsi, il se lors de cette partie, une rencontre qu’il prépare sérieusement pour l’affiche de mardi ne fallait pour rien au monde per- prochain contre le CAB, un match à six points dre. Ainsi, le coach décide de l’in- comme dirait l’autre, et El Bahari le sait bien. corporer pour apporter un sang Il se pourrait bien qu’il soit l’élément clé de ce neuf. Coaching réussi par match vu la bonne forme qu’il affiche. Ce jeudi, Mâatallah, puisque El Ba- il a une fois de plus démontré lors du match hari a réussi à marquer le d’application face aux juniors, où il a réussi à but égalisateur, une mettre un triplé et cela même s’il aurait pu réalisation, sa mettre plus, avec les occasions qu’il a vendansixième qui vaut gées. Tout porte à croire que El Bahari, le goun point en or, léador, est de retour et ce n’est pas pour cette qui aidera, à coup fin de saison que les Hamraoua cesseront de sûr, le Mouloudia scander : «On demande Bahari !» L. B. et A. L. à assurer son maintien parmi l’élite en fin de saison. Ce but est le point de départ pour El Bahari, qui veut finir cet exercice en beauté : «Je veux d’ici la fin de saison dépasser la bagatelle d e Connu pour son travail psychologique, le président du Mou-

Elimam compte beaucoup sur lui

d i x buts.» Cette déclaration n’est pas v a i n e , puisque depuis cette empoignade, il n’a raté aucune séance d’entraînement et se donne à chaque fois à fond. En d’autres

loudia d’Oran, Kacem Elimam, a parlé en aparté avec son meilleur buteur El Bahari avant le coup d’envoi du match face aux juniors. Elimam choisit toujours le discours idéal pour motiver ses éléments. Face à El Bahari, il a tenu un autre langage afin de l’inciter à se surpasser en lui disant ceci : «Tu n’as rien prouvé cette saison en ne marquant que six buts. Donc, je compte bien sur toi. Allez, montre-moi de quoi tu es capable !» Un discours qui semble avoir motivé le joueur puisqu’il a été l’auteur d’un hat-trick face aux juniors jeudi passé.

Comment se déroule la préparation pour la prochaine confrontation contre le Chabab de Batna ? Comme vous voyez, elle se déroule dans une bonne ambiance. On a bien travaillé cette semaine, tout en clôturant ces séances d’entraînement par un match amical ce jeudi face aux juniors. Je pense qu’il y a une meilleure stabilité dans le jeu. Comment s’est déroulé ce match où vous avez pris le meilleur sur eux ? Le résultat technique de cette joute n’est pas important. Ce qui compte, c’est de continuer à bosser et préparer soigneusement le prochain match tout en travaillant les automatismes et les parfaire pour le reste du parcours. Cette partie nous a permis de travailler le volet offensif, où on a été très entreprenant devant. D’aucuns considèrent que le prochain rendez-vous face au Chabab de Batna est capital… Pour cette empoignade on n’a pas d’autre alternative que de gagner afin de jouer le reste de la saison plus à l’aise et sans pression. A mon avis, c’est le match du maintien. Si on bat le CAB, on pourra dire que le MCO a sauvé sa saison. Donc, vous êtes prêts à glaner les trois points… Bien sûr, tous les joueurs sont conscients de la mission qui les attend. On n’a pas le droit de passer à côté. Il faudra jouer avec les tripes pour sortir vainqueurs de cette confrontation. Si vous arrivez à battre le CAB, pensez-vous que l’équipe pourra prétendre mieux qu’un maintien ? Pour le moment, la prioritaire est d’assurer le maintien. Il faut aller étape par étape. Une victoire réglera vos soucis financiers, puisque le président a déclaré que dès que le maintien sera assuré, il régularisera les joueurs. Qu’en pensez-vous ? On a tellement parlé de ce volet, sans qu’il n’y ait du concret. Je préfère ne pas l’évoquer pour le moment. On verra après. Sur un plan personnel, avez-vous l’intention de quitter le club en fin de saison ? A présent, ce qui m’importe le plus, c’est que le Mouloudia assure sa survie parmi l’élite. Ce n’est qu’en fin de saison que je me prononcerai. Contrairement à ce que certains prétendent, je n’ai pas l’esprit ailleurs, au contraire je suis très concentré sur ce que je fais. Si priorité il y a, je la donnerai à mon club de toujours, le Mouloudia d’Oran. On prétend que vous avez signé un précontrat ailleurs. On évoque même l’ESS, le CRB et même la JSK. Qu’en est-il au juste ? Je vous rassure : je n’ai signé aucun précontrat, je suis toujours au Mouloudia et quand je dis qu’en fin de saison je donnerai la priorité au MCO, ce n’est pas un vain mot ! Entretien réalisé par L. Brahim

18

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

Coup de jeune USMA

«J’ai hâte de faire mes premiers pas chez les seniors»
Il figure parmi les grands espoirs du club usmiste. C’est l’un des meilleurs éléments en équipe juniors cette saison, si ce n’est le meilleur. Karim Baïtèche, ce nom ne vous dit peut-être rien ou pas grand-chose, mais ce jeune gaucher pourrait bien être l’une des futures stars de l’USMA dans les années à venir. Auteur de douze buts jusqu’à présent, le milieu de terrain des Rouge et Noir, qui vient d’être promu en équipe première, nous a accordé cette interview. Voulez-vous vous présenter à nos lecteurs ? Karim Baïtèche, j’aurai bientôt 19 ans, je suis né le 10 juillet 1991 à Hammamet. Je suis de Aïn Benian. Je suis d’ailleurs issu du même cartier que mon coéquipier et ami Billel Benmohamed. Nous avons d’ailleurs entamé notre carrière avec l’équipe de Aïn Benian avant que je rejoigne l’USMA en minimes. Actuellement, je suis en deuxième année juniors et j’évolue comme meneur de jeu. On croit savoir que vous êtes le meilleur buteur des juniors. Le confirmez-vous ? Effectivement. J’ai inscrit 12 buts toutes compétitions confondues, Coupe d’Algérie et championnat. La plupart ont été inscrits sur coup franc. C’est votre point fort alors... (Rires) C’est ce qu’on dit. Non, sérieusement, j’aime bien tirer les coups francs. Ça me réussit bien, tant mieux pour moi et pour mon équipe. Je m’entraîne là-dessus à chaque fois que j’ai l’occasion et j’espère progresser pour être plus performant à l’avenir. En début de saison, vous visiez le doublé, mais il ne vous reste plus que le championnat. Pensez-vous pouvoir finir la saison avec le titre de champion ? Pourquoi pas ? Nous ne sommes deuxièmes et nous allons faire de notre mieux pour rattraper notre retard. L’élimination de la Coupe d’Algérie a été un sérieux coup dur parce que ce n’est pas une équipe comme le MSPB qui nous bat. La preuve, quelques jours après, on est allés les battre chez eux. Seulement, cette élimination pourra être bénéfique, puisqu’elle va nous permettre de nous concentrer uniquement sur le reste du parcours en championnat. Nous sommes décidés à nous battre jusqu’au bout. J’espère que nos efforts seront récompensés. Nous avons appris que votre nom figure parmi ceux qui seront promus dans les jours à venir. Est-ce que les responsables du club vous en ont parlé ? Pour être franc, jusqu’au moment où je vous parle, personne n’a pris attache avec moi pour me le confirmer. De mon côté, je vais rester patient. Evoluer en seniors, c’est mon rêve depuis que j’étais tout petit. Donc, c’est avec plaisir que je vais réintégrer l’équipe fanion. Après le match disputé mercredi, Saâdi a beaucoup parlé de vous. Qu’est-ce que cela vous fait ? Un énorme plaisir. Je suis vraiment honoré. M. Saâdi est un grand entraîneur. Ses propos me poussent à redoubler d’efforts pour progresser. Avez-vous signé un contrat au profit de l’USMA ? Oui, c’est déjà fait il y a quelques mois. Il est d’une durée de trois ans. Au cas où on vous ferait appel, êtes-vous prêt à réintégrer l’équipe fanion ? J’ai hâte d’y être. J’ai déjà joué un match amical avec eux. Beaucoup de joueurs m’ont aidé et je veux vraiment y revenir. Je sais que j’ai pas mal de choses à apprendre, mais je ferai de mon mieux pour être à la hauteur de la confiance placée en moi. Quelles sont vos ambitions ? Pour le moment, je veux jouer et apprendre. Je ne suis pas du genre à griller les étapes. Pour l’instant, c’est tout ce que je souhaite. Entretien réalisé par Adel C.

Baïtèche

Les supporters affirment s n

«On battra l’ESS sans le soutien des Mouloudéens»
ien que le match en retard qui opposera l’USMA à l’ESS pour le compte d’un match retard de la 22e journée n’ait lieu que vendredi prochain, les supporters de l’USMA semblent attendre cette rencontre beaucoup plus qu’à celle de ce mardi face à l’USM Annaba. La raison est simple, ce match intéresse au plus haut point le… MCA, le club rival des Rouge et Noir. En effet, cette confrontation s’annonce d’une grande importance car l’adversaire des Usmistes est le concurrent direct du Doyen pour le titre de champion. A une semaine de la rencontre, nombreux sont les supporters du Mouloudia qui songent à se déplacer au stade pour soutenir l’USMA non pas par sympathie, mais beaucoup plus pour que les coéquipiers de Abdouni rendent service à leur équipe au moment où une victoire des locaux permettra aux Rouge et Vert de conserver leur avance sur leur dauphin. A ce sujet, les fans de l’USMA ont été clairs, ils iront au stade pour soutenir leur équipe et espèrent que les joueurs feront de leur mieux pour gagner cette rencontre pas pour le Mouloudia, mais beaucoup plus pour leur club, car avant tout les points de cette partie sont importants. Les gars de Soustara veulent finir dans le haut du tableau, et pour atteindre cet objectif, il ne faut céder aucun point à Bologhine. A sept jours du match, les supporters de l’USMA clament haut et fort que leur équipe jouera pour gagner et qu’ils n’ont pas besoin de l’aide de A. C. leurs voisins.

B

Absence autorisée pour Cheklam
s Farid Cheklam, le défenseur centrale de l’USMA, n’a pas pris part à la dernière séance de la semaine. Renseignements pris, l’ancien joueur de l’ASO Chlef avait des affaires personnelles à régler. Avant de faire l’impasse, il a eu le feu vert du staff technique ainsi que celui de la direction du club. Le concerné devra réintégrer le groupe avec ses camarades cet après-midi.

s

entraînés pour la dernière fois avant-hier à la forêt de Bouchaoui.

Benaldjia reprendra aujourd’hui
s Après une semaine d’absence à cause de ses engagements avec l’équipe nationale juniors, c’est aujourd’hui que Mahdi Benaldjia reprendra du service à l’occasion de la première séance d’entraînement de la semaine. Titularisé lors du dernier match de son équipe contre le Mouloudia en championnat, il a été l’un des meilleurs éléments de son équipe. Mardi, le jeune espoir de l’USMA a de fortes chances d’être reconduit dans le onze de départ, surtout en l’absence de Billel Dziri. Le capitaine des Rouge et Noir a déclaré forfait pour la prochaine rencontre à cause d’une blessure à la cuisse qu’il traîne depuis plus de dix jours.

s

Reprise cet après-midi
s C’est aujourd’hui que les scoéquipiers de Necereddine Khoualed entameront la dernière phase de préparation avant d’attaquer leur prochain match de championnat prévu pour ce mardi au stade Omar-Hamadi face à une autre équipe unioniste, mais, cette fois, c’est de celle de Annaba qu’il s’agit. Les protégés de Saâdi se sont, pour rappel,

Aït Ouamar : «J’ai rejoué et c’est bon signe»

Joint par nos soins, Hamza Aït Ouamar avait l’air content d’avoir renoué avec la compétition, même si le match qui a opposé l’équipe A à celle des juniors n’est qu’une rencontre d’application. Le n°22 des Rouge et Noir, qui a été présent au stade 5-Juillet lors du dernier match de championnat, mais dans la tribune de presse, nous a confié qu’il n’a ressenti aucune douleur et c’est ce qui est un bon signe pour lui et pour l’USMA : «J’ai joué un peu plus d’un quart d’heure et je peux vous dire que tout s’est très bien passé. Je n’ai rien ressenti. Ça m’a vraiment fait du bien.» A ce rythme-là, le transfuge du CRN retrouvera sa place dans le onze dès ce mardi à l’occasion de la réception de l’USM Annaba.

NAHD Mihoubi motive ses joueurs Moundji se blesse
Asselah et Abbas absents

Le milieu défensif Moundji n’a pas terminé le match. Après avoir contracté une blessure, il a dû céder sa place après la première période. Il a ressenti des douleurs au muscle suite à un faux geste qui l’a contraint de quitter le terrain.

Le Nasria et l’USMH se neutralisent
Le NA Hussein Dey et l’USM El Harrach se sont neutralisés jeudi passé en match amical de préparation disputé au stade du 1er-Novembre (1-1). Les deux buts de la rencontre ont été inscrits en seconde période. Le Nasria a ouvert le score par Derrardja avant que la formation d’El Harrach n’égalise. Les Sang et Or auraient pu prendre le dessus si Harrouche avait réussi à transformer un penalty. Ainsi, les deux équipes se séparent sur ce score de parité. C’est la deuxième fois que les deux clubs voisins font match nul en amical après le score vierge d’il y a quelques jours. Au-delà du résultat, cette rencontre a permis aux deux coachs de préparer la prochaine journée, prévue le mardi 6 avril. L’entraîneur husseindéen, Mohamed Mihoubi, a pu tester quelques éléments en vue d’avoir une idée sur leur forme actuelle. laissé aucune chance au portier harrachi, Boutrig. Grâce à cette réalisation, Derrardja confirme son retour en force après avoir chauffé le banc pendant plusieurs journées. Il compte terminer en force la saison et prouver qu’il mérite une place parmi le onze type, lui qui est toujours juniors et joue pour la deuxième année consécutive avec les seniors.

A

quelques jours avant d’affronter les deux clubs qui se disputent le titre de champion d’Algérie de cette saison, en l’occurrence le MC Alger et l’ESS, l’entraîneur Mohamed Mihoubi ne prend pas en considération ce duel à distance. Il a affirmé à ses joueurs que le Nasria ne fera de cadeau à personne en leur demandant de jouer pleinement le premier match contre l’Entente, non pas pour rendre service au Doyen ou bien stopper l’Entente, mais pour respecter l’éthique sportive. Même si sur le papier l’ES Sétif est largement favorite devant son public en possédant des joueurs expérimentés, le NAHD ne va pas lui faciliter la tâche dans cette confrontation où les camarades de Nehari, en dépit de l’absence de plusieurs joueurs, comptent jouer à fond. Le NAHD, qui compte 17 points au compteur et se trouve proche de la Superdivi-

sion, évoluera sans pression face à l’ESS qui, elle, devra impérativement l’emporter pour rester en course à sa propre succession. L’entraîneur Mihoubi veut jouer sur ce paramètre pour libérer ses poulains à jouer sans complexe et donner le meilleur d’eux-mêmes. Face aux Sétifiens, le coach du Nasria va sans doute opter pour une équipe new-look avec la mise à l’écart de quatre joueurs, l’absence probable de Moumen et Oudni, en méforme, et celle de Abbas et de Asselah, suspendus. Il compte aligner Ali Houari à droite et Benamri dans l’axe. Certains éléments qui affichent une grande forme, tels que Derrardja et Mekkaoui, joueront sans doute d’entrée. L’équipe se dessinera en ce début de semaine avec le retour probable de Gana et Siouane après avoir contracté des blessures.

Le gardien de but Malik Asselah et le défenseur Sofiane Abbas n’ont pas participé au match amical contre l’USMH. Ils ont été dispensés par l’entraîneur Mihoubi, car ils sont suspendus pour le prochain match contre l’ES Sétif. Mihoubi a préféré compter sur les joueurs disponibles. Par ailleurs, le défenseur Mekkaoui, auteur du but contre le MCO, est arrivé en retard au stade du 1erNovembre. Il a été laissé sur le banc lui préférant Mazari. Ce n’est qu’en seconde période qu’il a fait son incorporation.

Mihoubi avertit Harrouche
L’entraîneur Mihoubi a averti son joueur Hocine Harrouche, après avoir constaté qu’il faisait des remarques à un de ses partenaires en criant. Mihoubi l’a remis à sa place en lui faisant savoir qu’il n’est qu’un joueur comme tous les autres et n’a qu’à se concentrer sur le match au lieu de piétiner sur les prérogatives de l’entraîneur, seul habilité à faire des reproches ou des remarques aux joueurs. Harrouche avait raté un penalty qui aurait pu permettre à son équipe de prendre le dessus. Il a tiré dans le coin choisi par Boutrig qui s’est interposé brillamment.

Saïdoune promu
Le jeune Messaoud Saïdoune a été promu en seniors par le coach husseindéen. Il l’a mis à l’essai face à l’USMH en deuxième période. Saïdoune, qui évolue comme arrière droit, a remplacé Ali Houari qui a pris ce poste en première période.

Un but splendide de Derrardja
Le but inscrit par le jeune Walid Derrardja a été tout simplement splendide qui a soulevé l’admiration des présents. Un coup direct et bien botté, qui n’a

S. H.

S. H.

S. H.

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

19

Coup de force USMB
Vingt-cinq et douze… ou la terrible équation !
La formation blidéenne a eu, cette saison, un parcours des plus inédits. Si elle se retrouve maintenant à l’avantdernière place du classement, elle le doit, en très grande partie, à ses prestations, et le mot n’est pas assez fort, catastrophiques lors des matchs qu’elle a eu à jouer sur son terrain. Rares sont les équipes qui ont fait pire que les camarades de Zemmouchi, quand elles ont eu à recevoir. L’USMB a perdu, chez elle quatorze points, après avoir cédé les trois mis en jeu, tour à tour, face à la JSMB, le WAT et le CRB. Elle fera en sorte que les équipes qui auront à se déplacer à Tchaker repartent bredouilles. Paradoxalement, cette équipe, si fragile sur ses terres, a réussi de très belles choses et aussi des résultats flatteurs en déplacement. L’USMB se classe parmi les huit équipes à avoir réussi les meilleurs résultats hors de leurs bases. Six points seront engrangés par les Blidéens lors de leurs différents déplacements. Trois le seront à Béjaïa, après une superbe victoire contre la JSMB. L’équipe chère à Zaïm ira tenir la dragée haute et remporter le point du nul sur son propre terrain contre certains ténors du championnat. Un parcours pratiquement de champion ou, tout au moins, pas du tout celui d’une équipe qui joue pour ne pas être reléguée. L’équation est simple, l’USMB possède vingt-cinq points et il lui faut en rajouter douze pour espérer un quelconque salut. On n’en finit pas de se mordre les doigts, du côte de Place Ettout, en se rappelant que c’est à Blida même que les chances de maintien ont été largement hypothéquées.

Les joueurs ont fait le serment de sauver le club

Ils veulent se surpasser pour gagner les points qui manquent

Abed se blesse à l’entraînement

Suite à un choc avec un de ses coéquipiers, lors de la séance d’avant-hier, Abed a dû quitter ses coéquipiers. Il a ressenti de fortes douleurs au mollet et sa participation au match contre le MSPB est incertaine. Le médecin qui a examiné Abed, dans l’après-midi, lui prescrira un repos de cinq jours.

Herbache a repris

S. B.

ien sûr, les premiers à être dans le collimateur des supporters, suite au mauvais classement de l’équipe, ce sont les joueurs. Ces derniers, depuis que l’USMB occupe une peu enviable place de potentiel relégable, ont fait l’objet de toutes les critiques. Certains d’entre eux sont accusés de ne rien faire sur le terrain pour gagner des matchs, même quand ceux-ci se déroulent à Tchaker. Traités d’incapables et surtout

B

d’égoïstes, les joueurs blidéens promettent à leurs supporters de sauver le club de la relégation en se donnant à fond. Au cours de la discussion qu’ils ont tenue entre eux, il a été convenu de ne pas évoquer les matchs qui ont été déjà joués. Ce fut un moment très émouvant, nous dira l’un d’eux, qui a tenu à garder l’anonymat. Il nous dira que les joueurs s’étaient entendus pour que rien de ce qu’ils se sont dit ne soit divulgué. Ce dernier qui, faut-il le signaler, est un élément important de

l’équipe, a tenu à préciser que tous les joueurs sont déterminés et que cela se verra lors des prochains matchs. Tout porte à croire que ses joueurs de Blida ont l’intention d’aller chercher les points qui leur manquent en donnant le meilleur d’eux-mêmes. Les équipes qui auront à se rendre à Tchaker doivent s’attendre à trouver en face d’eux des joueurs qui ne veulent pas voir mourir leur équipe. S. B.

Une bonne nouvelle pour Assas, Herbache est totalement rétabli de sa blessure au niveau du genou. Il a repris les entraînements et son coach peut compter sur lui lors du déplacement à Batna.

Kraïmia absent

Oussad : «Le maintien passe par un bon résultat à Batna»
Le défenseur blidéen nous a dit être totalement rétabli et que si l’entraîneur le voulait, il tiendrait sa place dans l’équipe sans aucun problème. Il nous parle aussi de cette saison, qu’il considère comme la plus sombre de sa carrière. On peut dire que la chance n’a pas été de votre côté. Juste après votre retour à la compétition, vous vous êtes à nouveau blessé. Un commentaire ? Il était écrit que cette saison serait une saison sombre pour moi. J’ai dû rester hors des terrains pendant de long mois à cause de ma grave blessure. Une fois rétabli, il m’a fallu travailler très dur pour revenir sur le plan physique et, croyez-moi, il m’a fallu faire beaucoup de sacrifices. Le jour où mon médecin m’a donné le feu vert pour rejouer, j’étais fou de joie, surtout que l’équipe avait besoin des services de tout le monde. Justement, ce sera lors de votre match retour que vous vous êtes blessé, n’estce pas ? Lors du match que vous évoquez, j’ai juste eu une petite élongation au niveau de la cuisse. Ce sera deux jours après, à l’entraînement, que je contracte une entorse à la cheville. J’ai dû observer un repos d’une semaine. Maintenant, je suis totalement rétabli et je peux rejouer sans aucun problème. Il faut pour cela que votre entraîneur le décide. Etes-vous optimiste à ce sujet ? Le plus important est que je sois prêt à jouer et je le suis. Je respecte totalement les choix de l’entraîneur, car le plus important est que l’équipe réalise de belles performances et gagne des points. Les choses n’ont pas bien marché pour l’USMB dernièrement. Quel commentaire faites-vous à ce sujet ? Il faut d’abord savoir que même si je ne jouais pas, j’étais aux côtés de mes coéquipiers et j’ai vécu tous les matchs comme si j’étais l’un des acteurs. Ils ont tout donné et si les résultats n’ont pas suivi, c’est surtout par manque de réussite et de chance. Nous sommes, bien sûr, tous tristes de voir le club occuper cette mauvaise place au classement. Cela ne veut pas dire que nous allons baisser les bras, mais nous allons nous battre avec toute notre énergie pour sauver le club. Vous croyez au maintien ? Nous y croyons fermement, surtout que par rapport aux autres équipes qui sont menacées, nous avons la chance de recevoir, à deux reprises, deux équipes qui, comme nous, sont menacées. Il ne faut pas leur laisser la chance de prendre les trois points de ces deux matchs. Vous disiez la même chose avant de recevoir le CRB et, au final, vous n’avez récolté qu’un seul point. Qu’en pensezvous ? La leçon a été bien retenue par tout le monde. Cela se passera autrement face aux équipes qui viendront à Tchaker. Les erreurs qui ont été commises ne se répéteront plus. Votre entraîneur pourrait vous aligner lors des derniers matchs au poste de latéral. Cela vous gêne-t-il ? Je ne sais pas ce que l’entraîneur compte faire, mais si, comme vous dites, il me fait jouer sur le flanc de la défense, cela ne me pose aucun problème. Je me donnerai à fond pour aider mon équipe à gagner. Le plus important est d’être au top sur le plan physique, le jour où on a besoin de mes services. Pour ce qui est du prochain match à Batna, il est impératif de réaliser un bon résultat. Pensez-vous à la saison prochaine ? Absolument pas. Pour le moment, seul l’avenir de l’USMB me préoccupe. Mon club m’a beaucoup aidé dans les moments difficiles et je veux de tout cœur lui rendre la pareille. Entretien réalisé par Slimane Baghdali

Suite au décès de son grandpère, Kraïmia s’est absenté hier et avant-hier. Il sera avec le groupe aujourd’hui. Le collectif du Buteur présente ses sincères condoléances à la famille du défunt.

Zaïm présent aux entraînements
Le président blidéen ne rate pas un entraînement. Il se tient généralement au bord du terrain et quitte le stade dès que la séance est terminée. A chaque fois, il ne parle qu’à Assas. Il compte réunir les joueurs à la fin de la séance qui doit se dérouler ce matin à Tchaker.

Le deuxième match amical annulé
N’ayant pas trouvé de sparringpartner pour disputer un deuxième match amical, après celui gagné face à l’OMR (3-1), les joueurs de Blida se sont contentés d’un match d’application entre eux. Assas nous a dit ne pas être contrarié : «Pas de problème, puisque les joueurs ont bien travaillé à l’entraînement. Cela aussi est, peut être, une bonne chose car nous avons évité des blessures inutiles.» Slimane B.

20

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

Coup franc Division 1

ASK
Aït Djoudi axe sur la concentration…
A deux jours du match très important pour leur avenir parmi l’élite, les Khroubis seront de retour à la maison ce soir après trois jours passés à Chelghoum Laïd, où ils ont effectué un regroupement consacrésaux entraînements et surtout à garder une bonne concentration en prévision de la suite du parcours avec des rencontres qui s’annoncent autant décisives les unes que les autres. Ce qu’il faut retenir aussi, c’est que le coach n’a voulu organiser aucune rencontre amicale en axant son objectif surtout sur l’instauration d’un climat jovial entre les éléments de son groupe qui auront à faire preuve de beaucoup de solidarité pour espérer sortir l’équipe de la zone dangereuse. C’est là une innovation que l’on doit à Aït Djoudi, dans la mesure où jamais auparavant l’ASK n’avait tenu ce genre de stage juste pour raffermir les liens entre les joueurs. Reste à savoir ce que cela donnera sur le terrain des opérations.

CAB
Nezar : « Combine ou éthique le match de Blida ne nous concerne pas »

CABBA
L’AGO reportée faute de quorum
Les travaux de l’assemblée générale ordinaire tant attendue n’ont finalement pas eu lieu à cause du quorum qui n’a pas été atteint. En effet, sur les 84 membres inscrits, 26 seulement ont dégné marquer leur présence au complexe culturel Aïcha-Haddad, et cela après une attente qui avait duré près de deux heures. Le président d’association, Salah Bouda, a alors pris la parole pour remercier les présents parmi eux l’huissier de justice et le commissaire aux comptes, et ensuite déclaré que l’AG était reportée à une date ultérieure sachant que les travaux ne pouvaient avoir lieu car le quorum qui est de 56 membres n’avait pas été atteint. Sur cette déclaration, la salle s’est vidée dans le calme mais certains membres ont tenu à protester car, pour eux, un tel comportement, celui de la chaise vide, pénalise beaucoup plus le club. D’autres se sont demandés pourquoi des membres de ladite assemblée qui attendaient avec impatience ces travaux pour dévoiler certaines vérités se sont éclipsés.

L

e CAB se déplacera ce lundi à Oran pour y rencontrer le MCO. Les dirigeants de cette équipe ont refusé la demande du CAB d’avancer l’horaire du match. «Cette histoire de prime impliquant certains dirigeants des clubs de l’Est concernés par le maintien et qui consiste à motiver les joueurs du MSPB ne nous concerne pas. On n’adhère pas à cette pratique. On n’est pas concernés pas le match de Blida. Qu’il y ait combine ou éthique chacun est libre d’agir comme bon lui semble. Le CAB a quatre matchs à domicile. Il va les gagner et réaliser son objectif. Notre destin est entre nos mains, à nous d’être maître de notre avenir en division1.»

venait la décision en concertation avec le service d’ordre. On n’a jamais rien attendu de la part des Oranais. Ils ont toujours agi dans le but de compliquer la tâche au CAB. Mais, on les rassure on se maintiendra. »

«On a contacté les services de sécurité à Oran»
Le CAB a pris les devants en anticipant le silence observé par les dirigeants du MCO au sujet de l’horaire du match. Les Cabistes ont vite compris que cela risquait de ne pas se passer comme dans le meilleur des mondes pour leur équipe. Du coup, le président du CAB a contacté les services de sécurité à Oran pour leur demander une bonne prise en charge de leur séjour à Oran. «On se déplace pour revenir avec un bon résultat, mais on a averti les services de sécurité de la ville d’Oran pour leur demander une bonne prise en charge de notre équipe au moment de notre arrivée là-bas, mais surtout durant la rencontre. »

«La décision du MCO ne nous a pas étonnés»
«Les Oranais estiment qu’ils avaient le droit d’assister au match à l’aller depuis la main courante. Je rappelle que le match se jouait à huis clos et que personne n’avait le droit d’assister au match à part les officiels. Personnellement, je me trouvais loin du banc de touche, à l’entrée du tunnel. Ce n’est pas au CAB de faire appliquer la loi, mais c’était au directeur de jeu à qui re-

Bouda : «Je tiendrai l’AGO même avec quatre membres»
Présent sur les lieux avec son trésorier Aïssa Hafafsa, le président Bouda ne semblait pas du tout contrarié par l’absence de ceux qui se sont impatientés pour la tenue des travaux de l’AGO : «Les bilans financier et moral sont prêts, mais comme vous avez pu le constater nous ne pouvons les faire adopter comme le stipule la loi. Ce ne sera que partie remise, puisque nous tiendrons les travaux de l’AGO samedi ou dimanche et cette fois ils auront lieu même avec la présence de quatre membres car nous aurons adressé au préalable de nouvelles convocations. Je n’ai pas de commentaires à faire sur ce boycott, si c’en est un bien sûr.»

… En prévision de la réception du Mouloudia
Dimanche, c’est une nouvelle journée qui commencera et elle sera consacrée au travail purement tactique, car Aït Djoudi devra commencer la préparation du prochain rendez-vous de championnat face au MCA. Le coach tentera de remettre ses éléments dans le climat de la compétition officielle après le stage de Chelghoum Laïd, qui a permis aux troupes de se retaper le moral pour revenir au travail dans les meilleures dispositions possibles. Par ailleurs, ces deux prochains jours donneront l’occasion au coach d’expliquer le plan d’attaque et les stratégies de jeu pour essayer de contrer le leader du championnat qui viendra sûrement avec le but de consolider sa première place sur le podium, ce mardi au Khroub.

Mouloud B.

Le CAB n’a pas bougé de Sefouhi
Le staff technique des Rouge et Bleu est resté durant toute la semaine à Sefouhi. Cela s’explique par le fait que la rencontre face au MCO se déroulera sur un terrain revêtu d’une pelouse synthétique.

Un refus et des interrogations
Le CAB entame les derniers réglages avant le voyage à Oran. Un déplacement sans grosse pression. L’équipe s’en est bien sortie face au WAT. Elle s’est qualifiée en quart de finale de la Coupe d’Algérie. Si ça se trouve, le CAB a déjà l’esprit à la Coupe d’Algérie avant se déplacement à Oran qui s’annonce périlleux, tant les Oranais du MCO n’ont pas ménagé leurs homologues batnéens. De là à penser que cela risque de ne pas se passer comme un match ordinaire dans les vestiaires, il y a un pas que d’aucuns ont franchi allégrement. A l’image du numéro un du CAB. Sinon, pourquoi l’envoi de cette missive aux responsables du service d’ordre leur demandant un maximum de sécurité. Heureusement que le match en lui-même n’est pas capital pour les locaux qui ont quasiment assuré leur maintien.

Aktouf, l’absent de marque
S’il y a une absence qui n’est pas passée inaperçue, c’est celle de Yahia Aktouf, le président de section au cours de ces deux dernières saisons. Ayant démissionné de son poste car n’ayant pas supporté la pression, et surtout parce qu’il est passé à côté des objectifs qu’il s’était assigné, il a préféré, lui aussi, rester éloigné des affaires du club. En tout état de cause, la seule présence du président d’association, Salah Bouda, est la plus importante dans ces circonstances.

MSPB
Zedam : «Yacef nous a surpris»

En amical : MCEE 2 - CABBA 2 Le moral y est encore

L’

Un problème d’attaque à résoudre
Le problème qui inquiète un tant soit peu l’entraîneur Aït Djoudi, c’est bien l’inefficacité de sa ligne d’attaque qui était restée muette durant tout le mois de mars dernier. Une stérilité qui n’est pas sans donner des soucis au coach qui n’a pas manqué de se pencher sur ce problème durant les séances d’entraînement en multipliant les exercices devant les buts. En plus, il n’hésite pas à parler à ses attaquants pour les remettre en confiance en leur demandant d’éviter tout excès de précipitation et de rester bien concentrés durant le match pour ainsi espérer avoir la réussite de leur côté.

attaquant du MSPB, Hamza Yacef, est passé à l’action. Il a mis à exécution sa décision. L’ancien attaquant du MCA et de la JSK aurait décidé de déposer le chèque en sa possession. Il s’agirait, selon toute vraisemblance, d’une somme de 200 millions de centimes. Il aurait rencontré Zedam à ce sujet, ou tout au moins discuté avec le dirigeant au téléphone. L’information vient d’être confirmée par Zedam : «Yacef nous a surpris par son geste. Il a décidé de remettre le chèque à la banque. Il sait que les comptes du club sont pour le moment bloqués et que, par conséquent, il est pratiquement impossible de le régler. Il aurait dû patienter, du moment qu’il est en possession de son chèque. Les responsables du club s’occupent à débloquer les comptes du club. Nous allons régler ce joueur et les autres, mais le moment n’était pas opportun pour agir de la sorte.»

Hazil : «J’ai averti les dirigeants de mon absence»
Ils sont plusieurs joueurs à avoir arrêté les entraînements. C’est le cas de Okba Hazil qui est absent depuis une semaine. Le staff technique n’a pas été mis au courant. Pour le joueur, rien d’anormal si ce n’est une blessure : «Je suis blessé à la cheville, c’est pour cette raison que je ne vais pas à l’entraînement. J’ai averti le président de mon absence. Je n’ai pas arrêté les entraînements pour un souci d’argent. En revanche, j’ai profité de mon absence pour régler quelques affaires personnelles.» Prié de dire ce qu’il pense de sa saison et de celle de son équipe, Hazil explique : «C’est une très mauvaise saison car je n’ai pas joué souvent. En plus, j’ai contracté une blessure qui m’a éloigné des terrains durant une période de deux mois. Enfin, le club se retrouve à une mauvaise posture, ce qui a davantage compliqué les choses.»

Pourquoi à la veille du match contre Blida ?
Zedam n’a pas abordé cette question. Il se contentera de dire : «Il n’est pas nécessaire d’en faire des tonnes sur la question et de spéculer. Je vais avoir une discussion avec le manager du joueur pour trouver une issue à cette question de règlement du chèque.» Mais la rue à Batna spécule et se pose des questions sur les raisons de cette décision de passer à l’action à la veille de la rencontre face à Blida. Il faut savoir que depuis près d’une semaine, on ne cesse de spéculer au sujet de ce match. Blida veut gagner les trois points, des formations comme le CAB, le MCEE ou l’ASK ont une oreille attentive sur ce qui se dit à Batna. Et mardi prochain toutes ces équipes qui joueront en championnat auront une oreille tendue vers le stade du 1er-Novembre de Batna. Des dirigeants de ces clubs téléphonent sans cesse à Batna pour inciter les joueurs à jouer le jeu. On parle même de prime en cas de victoire du MSPB. Il suffit qu’un événement lié au match ne se passe pour que tout le monde voie anguille sous roche.

Les Bordjiens ont disputé jeudi dernier un match amical à El Eulma, contre le MCEE, afin de préparer leur prochain déplacement à Tlemcen. Pour le coach, l’objectif d’une telle confrontation était de combler le vide et aussi permettre à ses joueurs de se dégourdir les jambes sur un terrain en gazon naturel similaire à celui du stade de Tlemcen, sur lequel aura lieu le match face au WAT. Les Eulmis ont entamé le match tambour battant, en prenant à froid Kial dès la 11’ par le biais de Rezzig qui a ouvert le score de belle manière. Les Bordjiens ont réagi en égalisant un quart d’heure plus tard sur un tir de Bouharbit qui a remis les pendules à l’heure (40’). La domination des visiteurs s’est accentuée, et ils sont arrivés à doubler la mise sur une échappée du Camerounais Essomba avant la pause (41’). De retour des vestiaires, Abbas a opéré plusieurs changements pour permettre à tous les joueurs qui se sont déplacés de participer, ce qui permit à Ghodbane, le transfuge du CAB, de niveler la marque. La partie s’est achevée ainsi, et surtout dans un cadre vraiment amical.

17 joueurs sur la feuille de match
Le coach n’a pu disposer de la totalité de son effectif car ne pouvant compter sur les services de Loucif, Bentayeb et Touati qui souffrent, selon eux, de blessures, ainsi que du junior Belaïli, qui n’a pas donné signe de vie depuis le match face à Béjaïa et dont la présence paraît incontournable pour des raisons de calculs de minutes jouées par les jeunes depuis le début de la saison. Ainsi, c’est avec un effectif réduit que le CABBA est en train de préparer son prochain déplacement à Tlemcen. Equipe alignée : Kial (Boultif 30’ puis Dali 60’), Hachoud (Lazreg 46’), Bahloul, Linares, Bakha, Bouchetta, Zazoua (Ammour 46’), Derrahi, Bitam, (Illoul 55’), Bouharbit, Essomba (Bounab 55’)

Djilani blessé et Hazil absent, pas d’énormes solutions à gauche
Avec les nombreuses absences et les blessés, le staff technique n’aura pas d’énormes solutions pour mardi, lors de la rencontre face à Blida. Hazil ne s’entraîne pas, Djilani revient de blessure et il portait même un plâtre. Les deux absences poseront des problèmes au staff technique. L’équipe se retrouve sans véritable latéral gauche.

Quasi improbable face à l’USMB, Yacef est à Alger nous a

Abdou H.

Hamza Yacef est depuis quelques jours à Alger. C’est ce que appris une voix autorisée au club. Il est rentré vers la fin de la semaine écoulée après avoir déposé son chèque à la banque. C’est son manager qui maintenant s’occupe de l’affaire. Comme ce dernier aura à discuter avec Zedam, les deux parties devraient trouver sans beaucoup de difficultés une issue à ce problème. Ce qui est, par contre, sûr, c’est que Yacef ne jouera pas face à Blida. Puisqu’il est rentré à Alger et qu’il ne s’entraîne plus avec son équipe.

A. B.

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

21

Coup d’œil Super D2
MCS 2 - OMA 0
Stade : 13-Avril-958, Saida Affluence : nombreuse Arbitrage : Haddada, Kentache, Bounoua Avertissements : (Bouziani 57’) (MCS) ; Rekab ( 41’) Larabi (57’) (OMA) Buts : Cheraïtia (7’) Bouziani (57’) (MCS) MCS : Dahmani, Belahouel, El Hadjari, Besbes, Bakhtaoui, Atek, Bentoucha (Agabi 63’), Delalou (Laarak 72’), Cheraitia, Benabdallah, Bouziani (Henider 75’) Entraîneur : Hamouche OMA : Ghazi, Yeghni, Larabi (Rechdana 62’), Bouamri, Lessoued, Rekab, Soltani, Lechlech (Dalla 64’), Boutouba, Alili, Zerouali (Yettou 73’) Entraîneur : Brik

Saïda assure l’essentiel
Malgré sa victoire face à la formation d’Arzew, le Mouloudia de Saida n’a pas réalisé une belle prestation. Les locaux se sont contentés de l’essentiel, à savoir le résultat qu’ils ont assuré après dix minutes de jeu suite à un but signé Cheraitia. La suite des débats a été caractérisée par un jeu équilibré. Après la pause, les joueurs du MCS vont presser l’adversaire dans son camp, et arrivent à obtenir un penalty. Chargé de le botter, Bouziani le transforme mais en deux temps puisque le gardien Ghazi avait dévié la balle avant de s’incliner. Stade Hamlaoui (Constantine) Affluence : faible Arbitres : Aouina, S-Aouina, F-Benaissa. But : Khellaf ( 86’) (CSC) Avertissements : Edia(13’), Dif(62’) (CSC) ; Khellaf (23’), Khellidi (43’) (RCK) CSC : Dif, Nehili, Mihoubi, Edia, Herkas, Boutréa, Khellaf, Lekehal, Derbal (Meziani 62’), Boukous(Boulaouidet 90’+1’), Ramdani(Amrane 71’). Entraîneur : Rouas. RCK : Belhani, Boudemagh, Khellaf, Khellidi, Kaddour, Chouiéb (Aliouane 46’), Hammouda, Madi (Bougueroua 76’), Hanifi, Kaboul, Amrane. Entraîneur : Laroui.

Stade : Hadjout Affluence : moyenne Arbitres : Benbrahim, Bouhassine, Mansourine Buts : Badni (88’) (USMMH) ; Kherkhache (62’) (ABM) Avertissements : Badni (88’) (USMMH); Abbad (34), Bertil (88’) (ABM) USMMH : Berber, Kherrif, Belhadji, Laïmouche, Hadalène, Zerrouati, Kaddaï (Tirzarar 68’), Laâmèche (Sahoui 27’), Benzerga (Haïmoudi 46’), Badni, Zerrokat (Niati 61’) Entraîneur : Arbouche ABM : Khalfa, Ennab, Boukhechouche, Boukedjed, Arrache (Belkacemi 82’ et Becha 90’), Aouf, Kherchache, Abbad, Bertil, Debbouche, Mebarki Entraîneur : Bouarâar

USMMH 1 - ABM 1 Marengo revient de loin
Même si, d’entrée de jeu, ce sont les Hadjoutis qui auront le monopole du ballon, ce seront les joueurs de Merouana qui se montreront dangereux par Kherkhache (12’), dont le tir sera dévié en corner par Berber. Les joueurs de Marengo auront à leur actif de belles opportunités par Zerrokat (17’, 32’, 43’) et Laâmèche qui trouvera le poteau à la 18’. La mi temps sera sifflée sur un score sans but. En seconde période, le réalisme sera plutôt du côté visiteur. En effet, sur le seul contre, à la 62’, Kherkhache dribble Berber et marque dans les buts vides (0-1). Nullement découragés, les Hadjoutis assiégeront le camp de Merouana et leurs efforts vont être récompensés. A la 87’, Badni passera en revue la défense visiteuse et égalisera pour son équipe (1-1). Les choses en resteront là et c’est un nul heureux pour l’ABM.

CSC 1 - RCK 0

L’accession toujours d’actualité
Le CSC a cru jusqu’au bout et a réussi ainsi à garder ses chances intactes pour l’accession après sa victoire face au RCK sur le score de 1 a 0. Khellaf a libéré les siens à quatre minutes de la fin de la rencontre suite a un coup franc dévié par un défenseur Koubéen. T. A Stade : Baraki Affluence : moyenne Arbitres : Chenane, Nasri, Belkheïr Avertissements : Bouzar (41') (WRB) ; Ouanes (43'), Sebihi (44') (MOC) Expulsion : Bouden (77') (MOC) Buts : Chikhi (48'), Chéraga (70’) (WRB) ;Ferhat (20') (MOC) WRB : Boufrit, Mebani, Bouzar, Bouafia, Hamidi, Chéraga, Boulares, Lazaref, Ouzar (Chabi 36'), Rabta, Chikhi (Boudjenouia 84') Entraîneur : Yahi MOC : Toual, Dehilis, Bouden, Bounekdja, Khenifsi, Ouanes, Sebihi (Dahmouche 85'), Rouane, Ferhat, El Far, Kerkar (Bouhania 85') Entraîneur : Kioua

ASMO 1- USMS 0 Mebarki offre la victoire pour Oran
Hier après-midi, les gars de M’dina J’dida ont profité de la réception de l’USMS pour ajouter trois nouveaux points à leur actif en s’imposant face à leur adversaire du jour par la toute petite des marges. L’unique buteur de la partie n’est autre que Mebarki. Profitant d’un bon service de Abidi, il a pu trouver la faille d’un puissant tir à l’entrée de la surface qui s’est logé presque en pleine lucarne. Malgré les tentatives d’un côté comme de l’autre, le score en restera là jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre de la rencontre. Mustapha D.
Stade : Unité-maghrébine (Béjaïa) Affluence : faible Arbitres : Habibatni, Boutaghane, Guessoum Avertissements : Lahlouh (51’), Ousmail (60’), Benmessaoud (75’), Marek (80’) (MOB) ; Bakha (49’) (USB) But : Marek (64’) (MOB) MOB : Aïssani, Madi, Lahlouh, Djouder, Idirene, Ousmail, Fourar (Makhlouf 90’), Marek, Akrour (Bourouba 86’), Benmessaoud, Khaldi (Betrouni 73’) Entraîneur : Zekri USB : Gaha, Khoualed (Khelifi 77’), Bouzidi (Fediat 84’), Guerini, Djebar, Merazka, Ghassiri (Cherroufi 88’), Bakha, Djarbou, Hardib, Zernadji Entraîneur : Boukezoula

Stade : Habib Bouakeul – (Oran) Affluence : moyenne Arbitres : Bouchelouche, Doulache, Guidou Avertissements : Abidi (63’), Hamoudi (85’), Belkaoui (90’) (ASMO) ; I Bella (24’), Assid (33’), Mellouli (55’), Nemdil (62’) (USMS) But : Mebarki (56’) (ASMO) ASMO : Bouhadda, Youcef, Belkaroui, Mazari, Benmessaoud, Derbaci, Hamoudi (Tahar 89’), Oumamar (Boussouar 79’), Abidi, Chache, Mebarki (Bouraba 70’) Entraîneur : Mdjahed USMS : Bekrar, A Bella (Ziani 59’), Mellouli, Nemdil, Assid, Guenifi, I Bella, Chaabna, Tiaiba (Moussaoui 59’), Della, Bouchekrit Entraîneur : Khelfa

WRB 2 - MOC 1

MOB 1 - USB 1

Bentalha respire
Excellente opération pour les locaux du Widad Riadhi de Bentalha, hier, qui ont réalisé une victoire sur le score de 2 buts à 1. Menés au score lors de la première période grâce à un but de Ferhat, les hommes de Yahi ont renversé la vapeur en seconde période, grâce à Chikhi qui a égalisé à la 48’, avant que Chéraga ne double la mise, à la 70’. Une victoire qui leur permet de respirer quelque peu, après une série de mauvais résultats. N. B.

Marek sauve les meubles
Les gars du MOB, malgré leur position peu enviable de lanterne rouge, sont parvenus à s’imposer chez eux sur la plus petite des marges. L’unique but de la partie a été signé Marek à la 64’. L. H.

Résultats de la 28e journée et classement de la D2
USMM Hadjout MO Béjaïa CS Constantine SA Mohammadia USM Bel Abbès WR Bentalha MC Saïda ES Mostaghanem ASM Oran 1-1 1-0 1-0 0-0 3-2 2-1 2-0 1-0 AB Merouana US Biskra RC Kouba CR Témouchent JSM Skikda MO Constantine OM Arzew Paradou AC (reporté) USM Sétif

SAM 0 - CRT 0

Un nul qui n’arrange personne
Ni le SA Mohammadia ni le CR Témouchent ne sont sortis satisfaits du nul qui a sanctionné hier leur confrontation. Les deux équipes avaient un besoin pressent de points, mais aucune d’elles n’a pu s’imposer. Même s’ils étaient les plus présents sur le terrain, les joueurs du SAM n’ont pas su trouver la faille face à une défense témouchentoise qui a ne s’est jamais départie de son calme. A. C.
Stade : Trois-frères-Amarouche (Sidi Bel Abbès) Affluence : très faible Arbitres : Babou, Bouzaghou, Boutouchent Buts : Dziri (4’, 31’), Ahmed-Chaouch (34’) USMBA, Bellil (61’), Boumediène (74’) (JSMS) Avertissements : Mekhbouche (34’), Tréa (62’) (JSMS) ; Tahar (87’), Melika (86’) (USMBA) Expulsion : Kerkabou 82’ USMBA : Smahi, Belaïd, Belkheir, Bougherara, Merghad, Tréa (Bounoua 70’), Benzineb, Reguig (Khali 90’+3), Melika, Dziri (Tahar 85’), Ahmed-Chaouch, Benchadli Entraîneur : Benchadli JSMS : Damès, Methani, Mekhbouche, Khesrani, Betal (Boumediène 65’), Younès, Djeffel, Bellil (Tichti 78’), Gasmi, Ali-Messaïd (Girou 46’), Kerkabou Entraîneur : Hafsi

Stade : Mohamed-Ouali (Mohammadia) Affluence : moyenne Arbitres : Douala, Salaouadji et Rachedi Avertissements : Hadjar (18’), Tabti (30’), Ould Lakhdar (50’, 72’), Mokdad (75’) (CRT) Expulsion : Ould Lakhdar (72’) SAM : K. Kariche, Adda (Menni 80’), Mesbah, Demmou, Mouffok, Hamia, Kariche, Dar Eddib, Mecherfi (Berbari 60’), Saïhi, Radja (Chellali 82’). Entraîneur : Osmane CRT : Zitouni, Ould Lakhdar, Tabti, Rachedi, Messaoudi, C. Mokdad, Saadi, Hadjar (Kerfah 88’), Saffa (Bouterbiat 85’), Chouieb (Mellouk 70’). Entraîneur : Bencherit

USMBA 3 - JSMS 2

Bel Abbès a joué avec le feu
Bel Abbès imprègne un rythme d’enfer dès l’entame du match. 4’, Dziri marque d’une tête suite à un coup franc tiré par Reguig. Le même Dziri profite d’une hésitation et d’un mauvais renvoi de la défense des Skikdis pour fusiller le portier Damès. Bel Abbès aggravera le score à la 34’, suite à un retrait millimétré de Reguig, Ahmed-Chaouch marque de la tête. Skikda reprend du poil de la bête en seconde période, en réduisant la marque par Bellil et Boumediène. Noureddine M. E.

01- MC Saïda 02- CS Constantine 03- ASM Oran 04- CR Témouchent 05- Paradou AC 06- USMBel-Abbès 07- ES Mostaganem 08- AB Merouana 09- RC Kouba 10- USMM Hadjout 11- USM Sétif 12- SAMohammadia 13- MO Constantine 14- WR Bentalha 15- JSM Skikda 16- US Biskra 17- OM Arzew 18-MO Béjaïa

Pts 49 45 44 44 44 43 42 39 37 36 35 35 34 33 32 31 28 25

J 28 28 28 28 27 28 27 27 28 28 28 27 28 28 28 28 28 28

G 13 12 11 13 12 11 11 11 11 8 9 9 9 7 8 8 7 6

N 10 9 11 5 8 10 9 6 4 12 8 8 7 9 8 7 7 8

P 5 7 6 10 7 7 7 10 13 8 11 10 12 11 12 13 14 14

Bp 37 29 29 21 25 30 42 32 31 25 25 17 32 25 31 28 27 17

Bc 18 25 25 17 22 22 31 34 28 25 28 25 35 28 37 31 39 33

Dif +19 +04 +04 +04 +03 +08 +11 - 02 +03 + 00 - 03 - 08 -03 -03 - 06 - 03 -12 - 16

Programme de la prochaine journée
MO Béjaïa Paradou AC AB Merouana OM Arzew MO Constantine USM Sétif CR Témouchent RC Kouba US Biskra ASM Oran WR Bentalha MC Saïda USM Bel- Abbès JSM Skikda USMM Hadjout CS Constantine SA Mohammadia ES Mostaghanem

22

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

Coup d’œil International
Liverpool
Gerrard plait à l'Inter

Real Madrid

Europe League
Les résultats des quarts de finale aller
Les quarts de finale de l’Europa League se déroulaient jeudi soir. Pour le choc de la soirée, le Benfica Lisbonne l’a emporté dans la douleur face à Liverpool 2-1 grâce à deux buts de son buteur Cardozo sur penalty. A noter que les Reds avaient ouvert le score, mais qu’ils ont joué à 10 pendant près d’une heure suite à l’expulsion de Ryan Babel. Soirée moyenne pour les deux clubs allemands. Wolfsburg a perdu 2-1 en Angleterre face à Fulham et Hambourg l’a emporté d’une courte tête contre le Standard Liège 2-1. Enfin dans le choc espagnol de la soirée, le FC Valence et l’Atletico Madrid ont fait match 2-2.

Marcelo ne s'intéresse pas au Barça
Une semaine avant la manche retour du clasico face au FC Barcelone, le Real Madrid se déplacera sur la pelouse du Racing Santander ce week-end, pour le compte de la 30e journée de la Liga. Le gaucher polyvalent des Merengue Marcelo (21 ans, 27 matchs de Liga cette saison, 2 buts) est concentré à 100% sur cette rencontre, sans penser un seul instant aux rivaux catalans. «Je n'ai pas vu leur match en Ligue des Champions. Je ne sais pas comment ils ont joué et cela ne m'intéresse pas. Ma principale préoccupation aujourd'hui est le Racing Santander. Nous devons prendre les matchs les uns après les autres et ne pas penser au Barça», a clamé l'international auriverde en conférence de presse. Un discours qui devrait ravir son entraîneur Manuel Pellegrini.

Déjà intéressé du temps où il dirigeait Chelsea, l'entraîneur de l'Inter Milan, José Mourinho, verrait d'un bon oeil l'arrivée de Steven Gerrard (29 ans, 27 matchs et 6 buts en Premier League cette saison) l'été prochain. Selon Tuttosport, les dirigeants de l'Inter Milan pourraient formuler une offre pour le milieu de terrain et capitaine emblématique de Liverpool, recadré mercredi par son entraîneur Rafal Benitez et qui songerait à lever le camp.

Manchester City
Touré milite pour Vieira
Arrivé à Manchester City durant le dernier mercato hivernal en provenance de l'Inter Milan, Patrick Vieira n'est toujours pas parvenu à s'imposer au sein de l'entrejeu des Citizens. Malgré ce constat, le défenseur central du club mancunien Kolo Touré estime que l'international français n'a pas encore dit son dernier mot dans la course à une convocation chez les Bleus pour la prochaine Coupe du Monde. «Il commence à être en meilleure forme et à jouer les matchs. Pour l'équipe de France, c'est également très important parce qu'il regroupe les gens. Il a une très bonne mentalité. C'est un leader respecté par les autres joueurs. Il a encore le temps. Il lui reste sept matchs, dont des rencontres très importantes contre Manchester United, Tottenham et Aston Villa. S'il joue et fait une bonne impression, il a sa chance», a expliqué l'international ivoirien au micro de RMC.

Manchester United
Ferguson soulagé pour Rooney
Manchester United respire, l'Angleterre aussi. Son attaquant international, Wayne Rooney (24 ans, 29 matchs de Premier League cette saison, 26 buts), blessé mardi soir, sera de retour sur le terrain dans deux ou trois semaines. C'est ce qu'a indiqué son entraîneur, Alex Ferguson. «La Nation peut respirer. Nous sommes soulagés, a indiqué l'Ecossais. Ça aurait pu être pire.». Touché lors de la défaite des Red Devils contre le Bayern (2-1) en quarts de finale de Ligue des champions à l'Allianz Arena, le buteur souffre d'une blessure ligamentaire mineure à la cheville droite.

Riera veut rester à tout prix

Milan AC
Libre en juin prochain, le gardien Nelson Dida va quitter le club lombard à l’issue de la saison. Après les championnats brésilien, suisse et italien, l’ancien international auriverde pourrait découvrir la Premier League, à en croire Tuttosport. Le portier serait, en effet, sur les tablettes de Liverpool. Les Reds verraient d’un bon œil son arrivée pour en faire la doublure de José Manuel Reina. Mais, pour s’attacher les services du Milanais, le club de la Mersey devra s’aligner sur son salaire estimé à 4 millions d’euros net par an.

Paris SG
Devenu persona non grata à Liverpool, Albert Riera semble plus que jamais sur le départ. L’ailier gauche ne parvient pas à s’imposer sous les ordres de Rafael Benitez. Un constat qui a poussé l’international espagnol à étudier de près la possibilité d’un transfert au Spartak Moscou. Dans les colonnes de Marca, l’ancien Bordelais avoue vouloir finalement rester à Anfield Road : «Les négociations avec le Spartak Moscou sont au point mort. J’ai donc l’intention de me pencher sur mon futur cet été. Je veux poursuivre ma carrière à Liverpool parce que c’est l’un des meilleurs clubs du monde. Ici, nous avons un grand stade et je me sens très bien, c’est un sentiment particulier. J’en ai parlé avec Fernando Torres et Reina, Liverpool est un club génial». Voilà qui est dit.

Makelele devrait... continuer !
«C'est bien ma dernière saison. Mon avenir est derrière moi. Aujourd'hui, c'est ma dernière saison, mais demain, ça peut changer». Ça, c'était la vérité du 25 février au matin concernant l'avenir de Claude Makelele. Un peu plus d'un mois plus tard, la situation aurait effectivement changé. Selon les informations de L'Equipe, le joueur de 37 ans devrait poursuivre sa carrière la saison prochaine au PSG mais cela ne sera officialisé qu'en fin de saison. Mardi, l'ancien équipier de Zidane chez les Bleus et au Real aurait de nouveau rencontré Robin Leproux, le président parisien. «Il se plaît dans ce club, il y est très attaché», assure un proche du dossier. Makelele aurait demandé un calendrier aménagé qui lui permettrait de se concentrer uniquement sur les matchs importants de L1 et de C3 (si le PSG gagnait la Coupe de France). L'ancien international (71 sélections) a déjà obtenu du club un contrat de reconversion jusqu'en 2013. A terme, il voudrait un rôle de conseiller du président. Le PSG aurait répondu à certaines de ses attentes. En contrepartie, le salaire de 350 000 euros bruts mensuels qu'il touche actuellement tomberait à 262 500. Avant deux ans à 95 000 euros pendant sa reconversion. Claude Makelele va donc devenir peu à peu un véritable pilier de l'institution parisienne.

Un club du Big Four se penche sur Dida

Vidic sur la liste du mercato

Si l'on en croit le Daily Mirror, le Milan AC aurait fait du joueur de Manchester United, Nemanja Vidic (28 ans, 18 matchs de Premier League cette saison, 1 but), sa principale priorité en matière défensive. A la recherche d'un défenseur central de classe mondiale, le club rossonero serait prêt à mettre 22 millions d'euros sur la table pour l'international serbe. «Reste à savoir si MU est ouvert à la discussion dans ce dossier», précise une source proche du Milan, citée par le quotidien anglais. Pour rappel, Vidic est sous contrat avec les Red Devils jusqu'en 2012.

Arsenal
Fabregas, saison terminée !
Le gros coup dur redouté par Arsenal s'est confirmé jeudi. Touché en toute fin de match au péroné droit mercredi lors des quarts de finale aller face au FC Barcelone (22), le meneur de jeu et capitaine des Gunners, Cesc Fabregas (22 ans, 27 matchs de Premier League cette saison, 15 buts), sera absent jusqu'à la fin de la saison. Le scanner passé par l'international espagnol, auteur du penalty égalisateur, a révélé une lésion. Remplaçant en équipe d'Espagne, le Catalan pourrait être remis juste à temps pour le Mondial en Afrique du sud (11 juin-11juillet). Si toutefois sa convalescence se passe bien...

Inter Milan
Balotelli s'excuse
Mis à l'écart depuis près d'un mois par son entraîneur José Mourinho, l'attaquant de l'Inter Milan, Mario Balotelli (19 ans, 21 matchs et 7 buts en Série A cette saison), a présenté ses excuses via le site officiel du club. «Je m'excuse de la situation qui s'est développée ces derniers temps. Je suis le premier à souffrir parce que j'adore le football, j'aimerais jouer, et j'attends en silence d'être utile à mon équipe. Je ne regarde pas le passé, mais me tourne plutôt vers l'avenir pour me concentrer sur les futurs engagements de l'équipe et être prêt», a déclaré l'Italien.

Lille
Arsenal ou le Real pour Hazard
Une semaine après avoir reçu un coup de téléphone du manager d'Arsenal Arsène Wenger, Eden Hazard (19 ans, 29 matchs en L1 cette saison, 5 buts) a vu Zinedine Zidane dire tout le bien qu'il pensait de lui. Interrogé au sujet des éloges de celui qui est aujourd'hui ambassadeur du Real Madrid, le jeune milieu de terrain offensif du LOSC ne s'est pas montré insensible. «Les louanges de Zizou m'ont touché. Si un jour je quitte Lille, ce sera pour aller au Real Madrid ou bien à Arsenal», a indiqué l'international belge, sous contrat avec les Dogues jusqu'en 2014, dans les colonnes de Marca.

QUOTIDIEN SPORTIF ANNEXE DE PANORAMA

¥ Tél. (021) 73-24-03 / Fax : (021) 73-16-47 Maison de la Presse Tahar Djaout 01, Rue Bachir Attar - Alger e-mail : lebuteurdz@yahoo.fr

Contact@lebuteur.com

Directeur de la publication : Boussaâd Kahel - Rédacteur en chef : Mohamed Saâd - Rédacteur en chef adjoint : Ali Hamouche - Rédaction : Achour Aït Ali, Noureddine Benazzou, Tarek Bouchikhi, Adel Cheraki, Kamel Manane, Abdelbasset Mogdad, Mohamed Raber, Hamza Rahmouni, Nacer Eddine Ratni. Imprimerie : SIO - Distribution : Entreprise Nationale de Distribution.

Pour vos insertions publicitaires, contactez notre service publicité. Tél : 021 73 14 37 / Fax : 021 73 14 17 ou bien contactez lʼANEP : 1, avenue Pasteur - Alger Tél : 021 73 76 78 Fax : 021 73 95 59 / Télex : 56150

e par e-mail : Réagissez à cette pagteur.com jeux-santé@lebu

Un veillard qui meurt, c'est comme une bibliothèque qui brûle

Le proverbe du jour

(Proverbe africain)

5 conseils pour oublier l'indigestion

S

D écrassage
anté
Samedi
Dohr Asr Maghreb Icha Fedjr Chourouk

Le Buteur n° 1162 Samedi 3 avril 2010

23

Prévisions météo pour Alger et ses environs

Horaires des prières

SAMEDI
ÉCLAIRCIES

DIMANCHE
ÉCLAIRCIES

: 13h20 : 16h26 : 19h14 : 20h35

Ins

Poissons d'avril : la revue de web
Le web n'a pas loupé la date du 1 avril et a foisonné d'informations bidonnées, mais souvent bidonnantes ! En voici quelques-unes, pêchées sur le réseau...  Après les scanners corporels à l'aéroport, le gouvernement teste des «lunettes déshabilleuses» (Yahoo)  Obama confie à Sarkozy avoir les preuves de l'existence des extra-terrestres (Le Point)  L'Elysée s'équipe d'un logiciel d'aide à la décision (Rue89)  Benzema rentre à Lyon (Eurosport)  Emmanuel Petit deviendra sélectionneur de l'équipe de France après le Mondial (L'Equipe)  Luis Fernandez annonce que Zinedine Zidane endossera le rôle de manager des Bleus pour la Coupe du Monde (Football365)  Domenech démissionne de l'équipe de France (Le Post)  Sarkozy a proposé à Obama un Airbus A380 pour Air Force One (La Tribune)  Les youporn cafés vont-ils envahir Paris ? (BuzzmanTV)  Les Smiths se reforment (Fluctuat.net)  Eric Zemmour devient chroniqueur chez Rue89 (Les Inrocks)  Carla Bruni et Johnny Hallyday feront un concert commun pour le 14 juillet. Nicolas Canteloup nouvelle égérie de Petrol Hahn et autres fake-news (L'internaute)  Les scientifiques ont créé un nouveau fruit, le «pineberry» ; une strawberry (fraise) qui a le goût d'un pineapple (ananas) (Yahoo ! UK)  Google lance un service de traduction pour comprendre les animaux (Google)
er

O

Dimanche
: 05h02 : 06h30

Matin : 15°C A-M : 25°C Vent : 11 km/h Direction : S.W.

Matin : 11°C A-M : 18°C Vent : 14 km/h Direction : w.

lites

Recette

Muffins aux fraises
 1/4 de tasse d'huile  2 œufs  2 cuil à soupe de confiture de fraises  1/4 de tasse de yaourt aux fraises  1/2 tasse de sucre  1+ 3/4 tasse de farine  2 cuit. à café de levure  1 pincée de sel  100 g de fromage frais  1/4 de tasse de confiture de fraises supplémentaire  8 à 10 fraises pour la décoration Préchauffer le four à 180 °C. 1. Beurrer huit à dix moules à muffins d'une capacité de 1/2 rase chacun. 2. Battre dans une terrine les œufs, l'huile, la confiture, le yaourt et le sucre avec une cuillère de bois pendant 1 minute jusqu'à ce que le tout son bien mélangé. Ajouter la farine, la levure et le sel tamisés ensemble. Mélanger délicatement. 3. Déposer 2 à 3 cuil. à soupe

Vous l'avez tout de suite compris, votre système digestif n'est pas au mieux de sa forme et vous préfèreriez rester sous la couette. Nos conseils pour lutter contre la nausée. Prenez une douche chaude Elle aura pour effet de vous décontracter. Le stress est l'ennemi de votre système digestif, car il augmente la production de substances acides irritantes. Dix bonnes minutes sous l'eau chaude vous aideront à remettre en marche la «machine à digérer». Si vous avez le temps, prolongez les effets de la chaleur en appliquant une bouillotte sur votre estomac. Petit-déjeunez léger Ne renoncez pas au petit-déjeuner car vous devez fournir à votre organisme l'énergie dont il a besoin. Le café est trop irritant. Prenez plutôt un thé très léger ou une tisane et

deux petites tartines de pain complet avec un peu de beurre. Buvez un jus de fruits ou un laitage, mais pas les deux : votre estomac ne le supporterait pas. Ou redécouvrez les bienfaits de la chicorée. Un peu d'exercice et hydratez-vous Evitez les efforts trop intenses et préférez les exercices simples de relaxation en vous concentrant sur votre respiration. L'exercice physique mobilise la circulation sanguine aux dépens du système digestif. Tout au long de la matinée, hydratez-vous en privilégiant les eaux bicarbonatées. De l'énergie au déjeuner Solution idéale : les sucres lents. Faites cuire 120 g de pâtes ou de riz dans de l'eau salée. Ces aliments diffuseront progressivement à votre système digestif l'énergie nécessaire. Ajoutez un peu de

beurre et arrosez le tout d'eau bicarbonatée. Même si vous êtes plutôt une adepte du goûter, oubliez-le exceptionnellement. Inutile de surcharger votre estomac. Si vous le pouvez, offrez-vous trente minutes de sieste pour vous décontracter et reposer votre système digestif. Dînez léger Prenez une douche chaude avant de passer à table. Au dîner, privilégiez les légumes verts et les laitages. Vous pouvez déguster quelques tranches de mozzarella avec un petit filet d'huile d'olive. Oubliez les viandes et le poisson et finissez par une tisane (tilleul ou verveine). Couchezvous tôt et surélevez votre literie afin que vos pieds soient un peu plus hauts que votre bassin. Vous faciliterez ainsi la mobilisation de votre circulation sanguine au profit de votre système digestif. Réveil en pleine forme garanti !

de la préparation dans chaque moule. Couper le fromage frais en huit morceaux. Placer un morceau de fromage au centre de chaque muffin. Garnir de 2 cuit. à café de confiture de fraises et recouvrir avec le reste de la pâte. 4.Mettre au four pendant 30 minutes jusqu'à ce que les muffins soient légèrement dorés. Laisser reposer 5 minutes avant de démouler. Servir chaud. On peut saupoudrer les muffins de sucre glace. Poser une fraise sur chaque muffin.

Truffes au chocolat
 100 g de chocolat noir pâtissier 40 g de matière grasse à 40%  1 jaune d'oeuf  1 cs de cacao non sucré en poudre
**Couper le chocolat en morceaux, le faire fondre avec 1 cs d'eau au four à micro-ondes, puissance 850 W, pendant 1 min 30 s. **Ajouter aussitôt la margarine et remuer. Incorporer ensuite le jaune d'oeuf, remuer à nouveau : on obtient une pâte qui a la texture d'une pommade. **Réserver la pâte de chocolat au réfrigérateur pendant 2 heures. Prélever de petites quantités de

Une jeune femme joue au rugby sans quitter son voile !
Courageuse, Fadima Abdi Odman, 18 ans, parvient à imposer son voile islamique jusque dans son sport ! Mais pas n'importe quel sport ! Cette Italo-somalienne est passionnée de rugby ! Fadima pratique donc son activité physique, voire très physique, sans jamais quitter le bout de tissu qu'elle met sur sa tête à chaque fois qu'elle sort de chez elle... Le fait est tellement insolite que la jeune Fadima est invitée sur des plateaux télé en Italie pour expliquer comment elle fait pour concilier ces deux caractéristiques, qui ne sont apparemment pas opposés.

Les vitamines anti cancer
D, E, A, C, B9… Certaines vitamines protègeraient du cancer. La liste de ces nutriments miracle, et où les trouver !

pâte avec une petite cuillère et façonner avec les mains 20 boulettes d'environ 1,5 cm de diamètre. Les rouler dans la poudre de cacao. **Réserver au frais pendant 1 heure avant de déguster les truffes au chocolat.

La vitamine B9, anti cancers féminins
Selon plusieurs études épidémiologiques, la vitamine B9 (appelée aussi folates) préviendrait le cancer du côlon (surtout chez la femme), le cancer du sein et le cancer des ovaires. Une étude suédoise menée pendant 7 ans sur près de 90.000 sujets a également montré que la vitamine B9 réduirait le risque de cancer du pancréas. Où la trouver ? Dans le foie (volaille, veau…), les levures alimentaires, le germe de blé, les haricots secs ou le soja. Les plus : La vitamine B9 préviendrait les maladies cardiovasculaires et renforcerait lʼaction des antidépresseurs. Elle peut aussi aider à pallier les effets indésirables des traitements anti cancer. Attention : Avant de prendre un supplément quel quʼil soit, consultez un médecin.

Conserver un lavabo propre plus longtemps
Pour conserver un lavabo en acier inoxydable ou en fibre de verre propre plus longtemps, il suffit d'étendre un peu d'huile pour bébé avec un essuie-tout après l'avoir nettoyé selon sa méthode habituelle.

A

stuce du jour

S

Elton John victime de la même malédiction que Madonna et Kevin Costner !

T ars

Demain : Le sélénium, anti cancer du côlon

News

Ce dimanche, Elton John donnera un grand concert dans un cadre extraordinaire : la cité maya de Chichen Itza au Mexique. Ce rendez-vous a failli ne pas avoir lieu puisqu'une partie de la scène s'est effondrée. La machinerie sur laquelle sont installées les lumières s'est écroulée, faisant trois blessés. On ne déplore qu'une jambe cassée et de légères contusions. La pyramide et les temples alentours n'ont pas été endommagés. Une mésaventure similaire est arrivée à Madonna et Kevin Costner. Le 16 juillet 2009, la scène, où Madonna devait présenter son Sticky & Sweet tour (disponible en DVD), s'effondrait en plein montage faisant malheureusement deux morts et huit blessés. Très choquée, la star s'était rendue au chevet des victimes. Idem pour Kevin Costner qui tourne en ce moment avec son groupe de folk les Modern West. En août 2009, alors qu'il doit se produire près d'Alberta dans un grand festival, la foudre frappe la scène. Une fois encore, le bilan est lourd : un mort et une quinzaine de blessés.

Des chercheurs québécois ont décidé de ne pas sen satisfaire et se sont mis en quête de tous les facteurs de risque dobésité et de surpoids. Ils en ont trouvé une dizaine, qui peuvent favoriser un déséquilibre entre les apports et les dépenses dénergie. Mais après avoir suivi pendant 6 ans des familles dhommes et de femmes âgés de 18 à 64 ans, ils ont pu en retenir seulement quatre, agissant directement sur le poids : une courte durée de sommeil, de faibles apports de calcium, labsence dinhibition vis-à-vis de lalimen-

S

anté

Manquer de calcium fait-il grossir
tation et, à linverse, les comportements alimentaires restrictifs. Soit autant de facteurs qui nont pas de valeur calorique en eux-mêmes ! Depuis une dizaine dannées, indiquent les chercheurs, des travaux suggèrent que de faibles apports de calcium augmentent le risque de surpoids et soulignent lintérêt dune alimentation riche en produits laitiers. Dautres micronutriments comme le zinc, le magnésium, les vitamines C et E pourraient aussi être impliqués dans lobésité abdominale.

Question
Vrai !

Les épinards sont bourrés de fer
mais pas autant quʼon le croyait autrefois. En fait, cette idée reçue se base sur une simple erreur de calcul : en évaluant la quantité de fer contenue dans les épinards, un chercheur américain de la fin du 19e siècle sʼest trompé dʼune décimale, crédiant du coup ce légumes dʼune teneur en fer dix fois supérieure à la réalité. En fait, les épinards ne contiennent pas plus de fer que la plupart des légumes vert foncé à feuilles : 2,4 mg pour 100 g, contre 2,7 pour le fenouil, par exemple. De plus, ce fer est mal assimilé, lʼorganisme nʼabsorbant que 5% du fer dʼorigine végétale, contre 25% environ du fer provenant de la viande.

?

Le

Des informaticiens prétendent avoir recréé le visage de Jesus en 3D
États-Unis - Des informaticiens prétendent avoir recréé le visage en trois dimensions de Jesus-Christ en utilisant la technologie numérique. Ils ont utilisé les informations que leur ont fourni le Saint-Suaire (le linge que beaucoup pensent être le suaire enveloppant Jesus lors de son enterrement) et les ont transformées en images 3D. Les «artistes-informaticiens» ont révélé l'image de Jesus-Christ en 3D lors d'un show télévisé de deux heures sur une chaîne thématique Histoire américaine. Mais les résultats peuvent étonner les téléspectateurs. Selon la société employant les informaticiens, Jesus-Christ ne ressemble pas à l'image popularisée que l'on a de lui. Ce projet, faisant participer une équipe d'artistes graphiques et utilisant une technologie de pointe afin de créer l'image de Jésus-Christ en 3D, a duré un an.

C hiffre du jour

3

12:00 Alef Soual 12:30 Aâdjalet Aâdjibaa 13:00 Journal télévisé 13:30 Luisa Fernanda 15:00 Emission 16:00 Min Rawaie El-Sair ka El-roussi 16:30 El-djawal 17:00 El-Aâlem baina yadak 17:30 Tariq El-Salama 18:00 Journal télévisé 18:30 Emission 18:45 Irchadat tibiya 20:00 Journal télévisé 21:00 Aïssat Idir 21:45 El-Ousboue El-Riyadi 23:15 Dr House

16:00 La ferme Célébrités en Afrique 16:55 Tous ensemble 17:50 50mn Inside 18:50 Tous les marchés du monde 18:54 Là où je t'emmènerai 19:00 Journal 19:35 Du côté de chez vous 19:37 Cap sur l'Afrique du Sud 19:39 Courses et paris du jour 19:45 La soirée de l'étrange 22:10 New York Unité Spéciale 23:00 New York Unité Spéciale 23:45 New York police judiciaire 00:35 New York police judiciaire

13:45 Météo 13:50 C'est ma vie 15:00 Belle toute nue 16:20 66 Minutes 17:30 Accès privé 18:40 Maison à vendre 19:40 La minute de l'économie 19:43 Météo 19:45 Le 19.45 20:05 M.I.A.M. Mon Invitation A Manger 20:40 Super Nanny, la nounou préférée des Français 21:55 Super Nanny 23:05 Super Nanny 00:15 Les parents les plus stricts du monde 01:40 Météo 01:45 M6 Music

17:00 Miss météo 17:25 Miss météo 17:50 Balades urbaines 18:00 TV5MONDE, le journal 18:20 Le bar de l'Europe 18:30 Vu du ciel 19:20 Courts séjours 19:30 Lumière et caméra 20:00 T.T.C. (Toutes taxes comprises) 20:30 Journal (France 2) 21:00 Envoyé spécial 22:55 TV5MONDE, le journal 23:10 Journal (TSR) 23:45 Vie privée, vie publique, l'hebdo 00:50 Acoustic 01:20 TV5MONDE, le journal Afrique

N° 1162 SAMEDI 3 AVRIL 2010

conseille des guides aux supporters

Hayatou

Mondial 2010

Après la burqa, c’est au tour du maillot de l’équipe d’Algérie d’être interdit
edi, un petit garçon de 7 ans, est fan de football. Scolarisé en CE2 dans une école du XIIe arrondissement de Paris, il a l'habitude de porter les maillots de ses équipes de foot préférées : PSG, France, Espagne, Angleterre, etc, raconte au Post, Sonia, sa maman. Mardi 23 mars dernier, Hedi va à l'école avec le nouveau maillot que son oncle vient de lui acheter : celui de l'équipe de foot d'Algérie. Mais ce maillot n'aurait pas été vu d’un bon oeil par son institutrice. Au moment où Hedi rentre dans la classe, au début de la matinée, selon le petit garçon, à la fin de la récréation, selon l'enseignante, «la maîtresse s'est emportée contre lui», rapporte Sonia. «Mon fils m'a raconté que devant toute la classe, elle lui a dit : ‘’Tu enlèves ce maillot immédiatement. Ici, c'est la

H

France. Tu le porteras quand tu Le président de la Confédéraseras chez toi, en Algérie’. Hedi tion africaine de football, Issa s'est alors exécuté, il a rangé son Hayatou, interrogé par Le Figaro, maillot dans son cartable. Heua tenu à mettre en garde les supreusement qu'il avait un t-shirt porters voulant faire le déplaceen dessous», confie sa maman. ment en Afrique du Sud sur les En rentrant à la maison, risques qu’ils pourraient courir Hedi raconte l'incidans certaines villes du pays, rédent à sa maman. putées pour leur taux de criminalité très élevé. Le Camerounais a conseillé aux responsables des s le foot. pays participants de n’aimaient pa par exceli les Japonais de Turc ! faire accompagner Qui a dit que artiaux sont le sport favor pas moins nouvelle tête complètere eu ia glaise tient sa ts m leurs supporters par ême si les ar Soleil levant, il n’en dem is que le pays a La presse an am, Midou. Celui-ci, qu se justifier M du depu Westh des guides, afin de sayé de lence au pays térêt pour le foot est né ondial L’Egyptien de rtie face à Stock City, a es ient destinées in e du Sud le M leur assurer un éta so qu’un nouvel ointement avec la Coré rond, un Globe-trotment raté sa e toutes les balles qui lui se le compare à meilleur séjour en organisé conj naissant pour le ballon nsi, Kinatro Jimopar le fait qu es. Le lendemain, la pres our . Ai Afsud durant la haut 2002. Cet am le revendique tout haut t un tour des 32 pays étaient trop ste» planté sur fai ans des, compétition. Touteter de 30 urnée, il l’a dé chever ses étu «un gros arbu équence , qui vient d’a ondial sud-africain. Sa to al. Il a comns fois, Issa Hayatou n’a king ondi le terrain. Co cité et au M à un an du M Corée, avant ca participants pas omis de mettre en in 2009, soit de son ineffi butée le 9 ju long voyage par les deux en même avant les efforts acn manque de so mencé son e en Slovénie natro Jisemain complis par l’Etat sudd’initiatives. d’arriver cette Coupe du monde. Ki la chez africain, notamment dans temps que… attendu prochainement t le domaine de la sécurité. moking es Algérie. Soyons nomComme quoi, chez Hayatou, nous en ueillir ! breux à l’acc vaut mieux prévenir que guérir.

Sonia décide alors de s'expliquer avec la maîtresse du petit garçon ainsi que la directrice de l'école. «Elles étaient toutes les deux très gênées», explique la maman qui reste marquée par les paroles de l'institutrice. «Mon fils a été humilié. On est choqués. Cette histoire est très blessante. Je ne comprends pas qu'on ne lui dise rien quand il porte n'importe quel maillot de foot, mais quand c'est celui de l'Algérie, ce n'est pas possible...», regrette Sonia. Pour la maman, le dérapage de l'institutrice d'Hedi est «discriminatoire et raciste». «Mon fils a 7 ans, il ne comprend pas d'où vient le problème avec un maillot de foot. D'autant plus que ce n'est pas un signe religieux.» En effet, ça dérape sec dans la France de Sarko et Besson passés experts dans l’art de mélanger les serviettes et les torchons !

Mahmoud Al Chami
met au défi le commissaire du match Egypte-Algérie

Un it Japonais faays ur des p s le to te mondialis

La presse anglaise idou de M se moque

pourrait être opéré à la fin de la saison
Le manager de confié vendredi s sAncelotti, apresseChelsea, Carlo en conférence de que son attaquant Didier Drogba pourrait subir une intervention chirurgicale à la fin de la saison. Le meilleur buteur des Blues (24 buts en Premier League) souffre, en effet, des adducteurs depuis la fin de l'année 2009. «Il vit avec ce problème aux adducteurs depuis trois ou quatre mois», a expliqué Ancelotti. «Ce n'est pas grave, il n'a pas besoin d'être opéré maintenant. Mais s'il se fait opérer à la fin de la saison, il ne lui faudra que sept jours pour récupérer, car c'est une intervention bé-

Drogba

Le triste Egypte-Algérie du 14 novembre dernier continue de faire parler de lui sur les rives du Nil. Alors que la Fifa n’a toujours pas statuer dans cette affaire, en Egypte, on s’affole à l’idée d’une sanction à laquelle la Fédération égyptienne ne pourrait échapper, au vu des rapports accablants établis par les surveillants de la Fifa et du commissaire du match, le Soudanais Kamal Cheddad. C’est à ce dernier que toute l’Egypte en veut. Selon certains écrits d’Al Youm Assabaâ, Cheddad, qui a été désigné commissaire du match par la Fifa , a établi un rapport accablant sur l’Egypte, après les incidents ayant émaillé l’arrivée de la sélection algérienne au Caire, le 12 novembre. Mahmoud Al Chami, un membre de la FEF, s’est attaqué dans les colonnes d’Al Youm Assabaâ à son homologue soudanais qu’il met au défi de répéter dans les médias égyptiens ce qu’il avait noté dans son rapport. Un rapport accablant, dit-on.

Mondial 2018

Les Verts suivis patout, même à Doha
qui se soignent Aspetar d’attendaient tout, sauf à rencontrer un s Les trois internationauxà algérienssupporters algé-à nombre de plus en plus important de riens qui se rélayent à la clinique pour se rassurer sur l’état de santé de Bougherra, Belhadj et Meghni et en profiter pour prendre des photos avec les joueurs.

s Le livre officiel de la candidature commune de la Belgique et des Pays-Bas à l'organisation du Mondial de football 2018 ou 2022 sera remis en main propre au président de la Fédération internationale de football (FIFA), Joseph Blatter, le vendredi 14 mai prochain à Zurich. Il lui sera remis par Ruud Gullit, l'ancien joueur néerlandais, président du comité de candidature belgo-néerlandaise. Auparavant, le livre sera présenté dans les douze villes qui accueilleraient les rencontres. Cette tournée des villes, qui sera effectuée à vélo, débutera le 29 avril à Heerenveen et Genk.

La candidature belgo-néerlandaise déposée le 14 mai s

nigne.» Le technicien italien a en revanche assuré que ce n'est pas en raison de cette gêne perAprès Montréal en 2009, la Ligue de sistante que Drogba était Football Professionnelle (LFP) a choisi, ce resté sur le banc de vendredi, Tunis comme ville hôte du Trotouche, samedi dernier phée des champions 2010. Cette confronface à Aston Villa (7-1) : tation entre le champion de France 2010 «Il était un peu fatigué, et le vainqueur de la Coupe de France donc je n'avais pas pris de 2010 se disputera dans la capitale risques. Mais maintenant, il tunisienne entre les 27 et 30 est opérationnel et il va jouer juillet prochain. samedi à Manchester.»

Trophée des champions 2010 à Tunis